dans :

Annonce

Les adhésions 2014 sont ouvertes

#1 09-06-2012 15:45:01

penneg
Nouveau membre
Lieu : Penn ar Bed, e Breizh
Inscription : 09-06-2012
Messages : 8

Canal de Nantes à Brest : 360 kms en solitaire

Canal de Nantes à Brest : 360 kms en solitaire
J'aime bien marcher et la solitude ne m'effraie pas. Donc logiquement tu commences à penser à t'organiser une rando en solitaire. Mais laquelle ? Marchez avec des Collègues une journée c'est bien, mais une rando c'est autre chose. Première idée : Saint Jacques de Compostelle, en partant de la Pointe du Raz. Trop long : passer directement d'une journée de marche à 1800 bornes n'est pas sérieux. Trop commun : déjà trop de monde sur ce chemin. Donc trop, pour commencer. Tiens, si je faisais plutôt le tour complet de mon pays, la Bretagne ? Erreur : c'est encore plus long, avec près de 2200 kms. Alors, avant ce Tro Breizh (Tour de Bretagne ... pour ceux qui ne parlent pas notre langue), il valait mieux se faire le pied sur une distance plus courte et sur un terrain plus facile. Le chemin de halage du Canal de Nantes à Brest sur 360 kms m'a semblé idéal pour cela. Et ça l'a été en effet, sur quatorze jours, avec cinq bivouacs sous tarp en Mai dernier.
Photos sur ma page Facebook
Maintenant, entre ces 360 kms passés et ce Tro Breizh de 2200 kms à réaliser, il me faudrait une longueur intermédiaire, et je pense à longer la Loire de sa source à la mer, sur un millier de kilomètres.
Je suis preneur de toute information sur ce bord de Loire et donneur de toute information sur le Canal de Nantes à Brest.
Merci


Me a yelo beteg penn

Hors ligne

#2 09-06-2012 15:58:00

Shanx
Rando avant tout
Lieu : 2ème étoile à droite
Inscription : 22-04-2012
Messages : 586
Site Web

Re : Canal de Nantes à Brest : 360 kms en solitaire

Je ne peux pas te répondre directement, mais par contre je ne peux que te conseiller de faire ce “Tro Breizh”. Si tu le fais à ton rythme, il n’y a pas de raison que tu n’y arrives pas, vu que tu sembles ne pas avoir souffert lors de ta marche de 360 bornes. Après, si tu as un pépin physique, ce n’est pas une préparation plus poussée qui te l’évitera, mais une bonne écoute de ton corps et de tes envies. wink


← J’ai un blog!
——
Dilegua, o notte ! Tramontate, stelle !
Tramontate, stelle ! All'alba vincerò !
Vincerò ! Vincerò !

Hors ligne

#3 09-06-2012 18:31:28

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 8 071

Re : Canal de Nantes à Brest : 360 kms en solitaire

Salut !

penneg a écrit :

Je suis preneur de toute information sur ce bord de Loire et donneur de toute information sur le Canal de Nantes à Brest.

Le mieux serait de poser la question sur le bord de Loire dans Des idées de rando et infos générales. Voire si tes questions sont plus précises dans le forum "Questions, astuces et listes prévisionnelles" .

Pour le canal Nantes à Brest, oui j'ai plein de questions big_smile :
- c'était comment ?
- qu'est-ce qui peut nous donner envie de le faire ?
- où dormir ?
- où as-tu trouvé de l'eau ?
- quel type de terrain ?
- quels bivouacs sympas ?
... et toutes les autres infos qui permettraient de mieux choisir notre équipement.

Et aussi ce qu'as-tu emporté ? Quel équipement as-tu trouvé utile/inutile, manquant, ou en trop smile .


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen.
"Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
La MUL, en résumé smile
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#4 10-06-2012 10:51:33

penneg
Nouveau membre
Lieu : Penn ar Bed, e Breizh
Inscription : 09-06-2012
Messages : 8

Re : Canal de Nantes à Brest : 360 kms en solitaire

Bonjour oli_v_ier,
Merci de tes conseils, et voici quelques commentaires :

c'était comment ?
Plat !! Je ne parle que du terrain bien sûr.On suit le cours naturel de plusieurs rivères (Erdre,Isac,Vilaine,Oust,Blavet,Aff, Dore,Hyères,Aulne) et du canal creusé entre 1822 et 1842, essentiellement par des bagnards, qui relient ces rivières entre elles(80% de cours naturel de rivères). Il s'agit du chemin de halage, c'est à dire du chemin qui longe au plus près l'eau et qui servait aux chevaux pour haler les chalands et autres péniches.
Sur certains forums, j'avais lu que c'était monotone. Personnellement, je ne l'ai pas ressenti un seul instant. Je pense que cela doit venir du tempérament et de la curiosité de chacun.Si vous êtes complètement blasé de tout, vous trouverez cette marche "plate" effectivement. C'est comme la vie de tous les jours, il faut savoir (encore) se réjouir, s'émerveiller, se régaler, se contenter, se passioner ... de petits quelques choses. Il faut avoir les deux yeux ouverts et savoir regarder. Et dans ce cas, sur le bord du canal comme ailleurs, vous ne vous ennuyez pas un instant. Paysages et météo changeants, rencontres parfois furtives avec des gens et des animaux, constructions humaines que sont les 237 écluses, etc ...

qu'est-ce qui peut nous donner envie de le faire ?
Je suis né dans une ville le long de ce canal. Gamin j'y ai pêché durant des journées entières, j'y ai (mal) appris à nager; ado on y draguait les filles ...alors j'avais quelques raisons toutes personnelles à entreprendre ce chemin de halage. La meilleure raison je pense, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est justement que c'est plat sur toute la longueur : idéal pour marcher avec moins de peine, idéal pour se tester ... avant d'entreprendre du plus "sérieux" avec dénivelé et/ou plus isolé. Sur la halage du canal, il y a des tronçons de relative solitude où vous ne rencontrez personne durant une bonne heure, mais vous n'êtes malgré tout jamais bien loin d'une habitation ou d'un village.

où dormir ?
J'aime le bivouac alors j'avais tout le matos nécessaire pour cela. Je n'ai dormi dehors que cinq nuits finalement alors que prévoyais de ne dormir que cinq nuits dans un lit.Tout au lond du parcours, tu traverses de temps en temps villes et villages, en sortant du chemin du halage, tu trouves des gîtes et autres maisons communales. Donc aucun souci de ce côté-là.
Il existe un guide très bien fait qui m'a beaucoup aidé, sur ce sujet.


où as-tu trouvé de l'eau ?
De l'eau il y en a sur 360 kms en permanence, et (trop) souvent de part et d'aute du chemin.En effet, le chemin de halage a en fait été construit la plupart du temps comme sur une digue entre le canal ou la rivière (le plus souvent sur ta gauche dans le sens de Nantes à Brest) et un fossé de l'autre côté, très souvent plein d'eau et trop large ou trop profond pour être traversé.
J'ai bien compris que ta question concerne l'eau à boire. Pour mes randos j'ai opté pour une bouteille plastique que je trouve idéale : légère, très solide et d'une bonne contenance de 1,89 litre avec bouchon simple et extrêmement fiable. Il s'agit d'une bouteille de jus de canneberge que j'ai acheté sur un site de vente en ligne de produits québécois
Avec ce 1,89 litre j'arrive toujours à faire la journée,  compris la popotte. Et sur le canal (autre avantage) il y a régulièrement des points d'eau dans les villages et villes traversées, aux écluses, dans des gîtes.

quel type de terrain ?
Plat, plat et plat. Sauf quand tu veux quitter le chemin de halage, pour te rendre dans un gîte à Landeleau et pour visiter Pontivy par exemple, ou pour tout. Plus bas que le niveau du chemin de halage, c'est de la plongée dans la rivière ou le canal. Donc tu ne peux que monter si tu quittes la bande de trois mètres de large que tu suis sur 360 kilomètres. Et le plus souvent, pour monter, ça monte vraiment.Et je ne sais pas pourquoi, mais le soir près 25 ou 30 bornes, c'est encore pire !!
Humide : normal sur le bord d'une rivière. Mais entre la rivière et le fossé en eau parfois profonde, ce fût parfois difficile de trouver en coin sympa pour poser le tarp. Tu vois bien ton coin idéal pour bivouaquer, là à une dizaine de mètres à peine, entre ces deux beaux arbres ... mais il y a ce fossé que tu ne peux pas traverser. Même sur la rive concave, il est souvent encore là le fossé.

quels bivouacs sympas ?
Pour moi, ils sont tous sympa les bivouacs. Sur les cinq, j'en ai choisi quatre et le cinquième me fut imposé par les conditions du moment. S'arrêter, s'endormir et surtout se réveiller très tôt le long d'une rivière, c'est un peu magique. La brume des aurores qui se lève sur l'eau, les chants des oiseaux, les premiers rayons du soleil ... Mon meilleur sommeil : dix heures non stop sur sommier épais de feuilles sèches et matelas de fougères fraîchement cueillies pour l'isolation et fins rameaux fleuris de genêt pour les senteurs.Le moins agréable (et encore !) six ou sept heures dans un abri d'une cour de bâtiment sur de la vieille paille, avec le visite nocturne d'un chat.

Et aussi ce qu'as-tu emporté ? Quel équipement as-tu trouvé utile/inutile, manquant, ou en trop.
Sur ce parcours, j'étais pas très MUL, mais plutôt mule.Sac complet avec vivres pour deux jours, matos bivouac, et le reste, le tout pour 15 kilos. Je vais tout peser, élément par élément, et reviendrais vous en donner le détail bientôt. Quinze kilos c'est beaucoup, et je vais devoir réduire pour les prochaines randonnées.

"Dans les bois, un homme quitte ses années comme un serpent son ancienne peau, et quelle que soit la période de sa vie à ce moment, il demeure toujours un enfant. Dans les bois se trouve la jeunesse éternelle" - Ralph Waldo Emerson, "Nature".

Donc à bientôt


Me a yelo beteg penn

Hors ligne

#5 30-09-2012 11:20:53

Sky
Membre
Inscription : 28-02-2012
Messages : 23
Site Web

Re : Canal de Nantes à Brest : 360 kms en solitaire

Salut penneg,

J'émets juste un petit doute sur la nécessité dont tu parles, d'effectuer une course intermédiaire entre ta marche de Brest à Nantes de 360km et le Tro Breizh de 2200km. En quinze jours, tu as pris tes repères dans l'organisation, le matériel, la gestion des bobos et du physique... bref tu es rôdé. A mon avis, marcher 15 jours ou 100 jours nécessitent la même préparation, les différences se feront sur ta capacité à prendre soin de toi au niveau mental et physique : se reposer si tu sens que ton corps est sur la limite et chercher à te remotiver les jours où tout va mal. Fonce si tu en as l'occasion !


De la Mer du Nord à la Mer Méditerranée : http://alongthegr5.over-blog.com/

Hors ligne

#6 30-09-2012 12:10:45

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 184

Re : Canal de Nantes à Brest : 360 kms en solitaire

Bonjour Penneg,
Je découvre ton fil qui vient de "remonter". Bien vue la marche au fil du canal de Nantes à Brest !
Comme le dit Sky, si tu as tenu le cap jusqu'à Châteaulin, tu es prêt pour le tour de Bzh !
Si je peux me permettre, trois remarques concernant les différences entre ces deux randos...
- l'une à propos du dénivelé... Autant le canal est tout en faux plats (montant jusqu'à Glomel, descendant ensuite), autant le tour de Bzh est varié, plat vers les Abers mais avec pas mal de dénivellé par endroits (Cap Sizun, Cancale-St Malo, etc ) ; des randos régulières au fil de l'année peuvent être bienvenues pour l'entraînement...
- une autre, l'appellation "tro Breizh"... que je comprends "dans le texte"...  tongue Cependant, on a coutume d'appeler "tro Breizh" une manifestation annuelle qui consiste, me semble-t-il, à relier à pied les différents évêchés ; autrement dit, il s'agit d'un pèlerinage...
http://www.wat.tv/video/tro-breizh-pele … eyxv_.html
qui n'a rien à voir avec le gr 34...  wink
- et enfin le budget... les petits gîtes d'étapes sympas autour du canal sont bien agréables et sympathiques ! Sur la côte, l'été, on est en pleine effervescence touristique... Il y a des endroits où les campings eux-mêmes plafonnent, pour ce qui est des tarifs... les petits bivouacs tranquilles... une réflexion sérieuse au programme...  smile smile

Bon allègement et belle rando à toi !


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#7 30-09-2012 14:26:06

penneg
Nouveau membre
Lieu : Penn ar Bed, e Breizh
Inscription : 09-06-2012
Messages : 8

Re : Canal de Nantes à Brest : 360 kms en solitaire

Bonjour Sky et Ester,

Sky, je suis ok avec toi sur le fait qu'après avoir géré 14 jours de marche, tu peux dupliquer pour tois fois plus. Tu as bien noté en effet les deux points essentiels : gérer le physique et gérer le mental.
Je vais aller lire ton GR5.

Ester, j'ai malgré tout le sentiment que passer de deux semaines pour le Canal sur 360 bornes de plat, à environ 2200 kms de Tro Breizh moins plats, ça fait un grand saut; et marcher une rando intermédiaire me semble confortable, pour mon mental actuel.
Le Tro Breizh en sept sections et sept ans, je connais mais je n'aime pas : trop de monde, trop cato ... A l'origine c'était un pélerinage religieux vers 600 kms en un mois pour relier les sept capitales d'évêchés bretons. Aujourd'hui c'est revenu tendance mais comme marcher un mois de suite n'est pas donné à tous (temps, physique ...), les organisateurs l'ont découpé en sept tronçons. C'est devenu un peu comme le Tro Menez Are que j'ai pratiqué il y a plusieurs années : une procession de milliers de marcheurs ... et moi je suis plutôt solitaire.
Niveau entraînement footing hebdo et au moins trois week end bivouacs, quelque soit la météo.

Tro Breizh veut dire Tour de Bretagne. Et tour de Bretagne veut dire ... tour de Bretagne. Trois côtés au ras de l'eau (sud, ouest et nord) et l'est au plus près de la frontière.
Mon projet est de partir début Mai prochain du Mont Gerbier des Joncs pour suivre au plus près la Loire jusqu'à la mer, au niveau de Saint Brévins les Pins, rive sud. Le bivouac j'adore, et avoir le même menu frugal plusieurs jours de suite ne me dérange pas, dans ce contexte. Hors ce contexte j'adore le confort et la bonne bouffe variée. Et pour Tro Breizh 2014 ce sera à partir de mi Avril, donc pas trop en période touristique. Sur le GR34 que je connais déjà un peu (entre Camaret et Audierne) il y a des coins à bivouac partout.
Je vais affûter le matos et son poids.
Merci
Belle journée


Me a yelo beteg penn

Hors ligne

Pied de page des forums