#1 02-09-2008 11:02:38

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 9 914
Site Web

[Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

J'ai maintenant rassemblé les liens et les docs liés à cette aventure sur cette page: Islande traversée Est-Ouest 2008

Accès direct aux photos (plus bas).

fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0536_mini.jpg

Message d'origine:
-------------------------------------------------------------------------
Salut à tous,

Me voilà de retour d'Islande. Après y avoir été il y a 9 ans avec mon pote Nico en mode super-mulets (voir ici), j'ai eu envie de redécouvrir autrement cette île fantastique en y randonnant léger.

Dans cette nouvelle aventure en Islande, le fil conducteur a été le plaisir de découvrir, d'explorer. Explorer le terrain en sortant des itinéraires classiques et en évitant les pistes au maximum tout en passant par des coins sympa que je ne connaissais pas, découvrir jusqu'où l'approche légère pouvait me mener.
J'y suis allé seul, pas par défaut, mais par choix: j'ai ressenti le besoin d'être seul, tout simplement.

J'arrive au plus important: j'ai pris un pied incroyable, loin au delà de toutes mes espérances... smile

Lorsque j'ai fait mes premiers pas vers l'ouest, l'idée de faire toute la traversée n'était dans ma tête qu'un projet que je ne pensais pas pouvoir réaliser totalement cette fois-ci par manque de temps et/ou à cause des difficultés qu'il représente, surtout seul.

Je partais un peu dans l'esprit: on verra où ça me mène, j'aurai des occasions de m'échapper vers le nord ou vers le sud par des itinéraires plus classiques (pistes et routes) quand les vivres commenceront à me manquer ou que les difficultés liées au terrain ou à mes capacités physiques s'avèreront trop importantes (une préparation un peu bâclée pour diverses raisons m'a fait partir sans aucun entrainement: en tout et pour tout dans les deux mois précédent cette rando, j'ai randonné 3h avec un sac de 16kg 1 semaine avant le départ et deux jours avec un sac de 4-5 kg 1 mois avant le départ, et 3 ou 4 sorties en planche à voile).

Ce qu'il s'est passé, c'est que je me suis retrouvé dans un rêve, un rêve que vous avez peut-être déjà fait: celui de marcher jour après jour dans un bonheur total... Seul, libre, avec pour seules contraintes: manger, boire, ne pas avoir froid, ne pas se blesser et c'est tout.
Commencer la journée  le matin sans douleur pour marcher 11h, 12h, 15h par jour jusqu'à parfois ne s'arrêter que parce que la nuit tombe et que la visibilité ne suffit plus pour s'orienter.
En faisant son chemin au fur et à mesure seul au milieu de nulle part en observant le terrain et utilisant les outils de navigation pour trouver l'itinéraire qui va permettre d'aller où l'on veut de la façon la plus sûre et intelligente possible.
Affronter les difficultés l'une après l'autre et les franchir sans se mettre dans le rouge, même quand il s'agit d'options considérées comme impossibles par des spécialistes et qu'on était soi-même très sceptique de pouvoir réussir.
A contempler heures après heures chaque changement de lumière, de couleur, de terrain, du plus petit détail au plus grand monument naturel, à se sentir vivre et être heureux au point que plusieurs fois des larmes en viennent à couler...

J'arrête là: même en en faisant des pages, je ne pourrai pas retranscrire le plaisir total que j'ai vécu au cours de cette rando.

Voici quelques infos plus terre à terre pour ceux que ça pourrait tenter. wink

La traversée a durée 17 jours dont un jour de repos et une première journée d'environ 2h de marche, soit 16 jours pleins dont 15 de marche.
Au départ mon sac pesait environ 16kg (sans l'eau) avec lequel j'ai marché en quasi-autonomie pendant 17 jours. Je n'ai pas cherché à pousser trop loin l'allègement, le projet contenait suffisamment d'incertitudes pour m'inciter à éviter de tenter des options extrêmes au niveau matos. J'ai donc choisi des systèmes que je connais bien et qui m'ont donné une bonne marge de confort (voir ci-dessous).

Edit: Voici la liste complète du matériel, commentée en détail smile

Itinéraire:
trace_02_mini.jpg

Rapidement les choix itinéraires et les terrains qui se sont présentés à moi:
- J'ai commencé par les montagnes du Lonsoraefi à l'est, essentiellement sur sentiers puis hors piste, assez vallonné, très joli, plusieurs refuges.
- l'itinéraire classique se dirige ensuite vers le nord, vers Snaefell après avoir traversé un petit glacier, l'Eyjabakkajokull . Itinéaire logique aussi pour aller vers l'ouest, vu que la direction plein ouest est barrée par les grosses rivières glacières qui coulent du plus gros glacier d'Europe vers le nord, qui amènent à remonter vers le nord pour trouver des ponts qui permettent de les franchir sans problème. Cette solution ne me plaisait guère étant donné que celà signifiait beaucoup de marche sur piste, chose à laquelle je suis devenu totalement allergique après mon précédent séjour en Islande. J'ai donc envisagé la possibilité de traverser le Bruarjokull, et éventuellement le Dyngjujokull (deux morceaux de glacier du Vatnajokull) en profitant du petit Eyjabakkajokull pour évaluer la difficulté que j'aurai à évoluer sur la glace. Dieter Graser (voir son site) a traversé le Bruarjokull en 2003, mais il a beaucoup plus d'expérience que moi et a eu quelques difficultés à le passer et a dû bivouaquer dessus.
- la traversée de l'Eyjabakkajokull se passant bien, avant de l'avoir franchi, je décide d'obliquer vers le sud pour rester sur le glacier et progresser vers l'ouest sans avoir à revenir sur "terre". Je bivouaque sur un bout de terre, là où la piste rejoint le glacier.
- le Bruarjokull me semble praticable, la météo est un temps couvert en matinée, parfait malgré un peu de pluie me tombe dessus alors que je marche depuis 3h sur le glacier, mais le temps se découvre en fin de matinée, un beau soleil vient faire fondre le glacier à vu d'œil, les rivières de fonte grossissent et le glacier se transforme en pataugeoire glacée, j'enchaine saut en longueur, souvent à la perche/batons, doit même une fois balancer mon sac de l'autre côté puis prendre de l'élan et sauter à mon tour. Après 11h de marche, je parviens à le traverser, pieds secs. J'enchaine et continue vers l'ouest parmi des reliefs couverts d'éboulis assez fatigants à monter, la carte ne m'est quasiment d'aucune utilité, les courbes de niveau sont trop espacées, je bivouaque dans un terrain morainique (=merdique smile ) à la nuit tombée à 4km du refuge Sigurdarskali. Le lendemain après une petite descente d'1h30 où j'y vois plus clair, je m'offre une journée de repos.
- le Dyngjujokull ne m'inspire pas et la dernière fois on n'avait pas pu aller voir l'Askja qui mérite vraiment le détour d'après ce que j'en ai vu et entendu. Raison de plus d'éviter l'option Dyngjujokull: j'ai appris qu'il existe un petit parc naturel, le Hvannalindir à mi-chemin, qui a l'air très sympatique. Je décide de monter vers le nord par la piste en faisant un détour hors piste vers le Hvannalindir qui me laisse sur le cul par tant de beauté.
- le lendemain je suis à l'Askja après un ou deux raccourcis hors piste qui me réserveront des surprises.
- de l'Askja je descend vers Kistufell sans suivre la piste: soit elle est ensevelie sous la tempête de sable que je dois traverser pendant 6h, soit elle sinue tellement dans les reliefs que c'est totalement aberrant de la suivre pour un randonneur, d'autant qu'elle franchi des rivières que j'arrive à contourner en faisant mon propre itinéraire.
- après Kistufell, il y a deux possibilités de rejoindre Nyidalur, par le nord ou le sud. Le récit de Simon, m'a vraiment donné envie de passer par le sud, mais il y a encore trop de piste à mon goût, juste après Gaesavotn, je prends à gauche dans le désert, croise une ou deux rivières à bien gérer, passe une zone de sables mouvants où je m'enfonce jusqu'au genoux qui me permet d'arriver directement dans cette superbe région qu'est le Vonaskard.
- je rejoins Nyidalur le lendemain, petite journée cool, agrémentée d'un bain chaud.
- A Nyidalur, le gardien me demande si je vais au nord ou au sud, je réponds vers l'ouest, il sourit et on commence à discuter devant la carte. J'ai pour idée de contourner le Hofjokull par le nord en empruntant la piste vers Laugafell, puis une petite piste vers le refuge d'Ingolfsskali, puis un ancien itinéraire qui rejoint Hverravellir en longeant le Hofjokull par l'ouest. Mais il me dit que si éventuellement j'arrive au refuge, ce qui est loin d'être facile, la suite est absolument inenvisageable d'après lui: les rivières glacières y sont puissantes et plus personne ne passe par là. Je gamberge pendant la soirée: il y a 50 km de piste jusqu'à Laugafell, encore quelques dizaines jusqu'à Ingolfsskali, beurk la piste, et puis si c'est pour se retrouver bloqué, pas glop...
- Le lendemain je marche 1 minute sur la piste vers le nord et puis d'un coup de tête, je la quitte et pars au nord ouest tout droit dans le désert, droit vers le bord nord-est du glacier, j'espère pouvoir trouver un passage, de toute façon je n'aurai pas supporté 50km de piste. Je marche quasiment tout droit dans le désert à franchir quelques rivières sans difficultés pendant près de 8h, je vois mon ombre tourner de gauche à droite au fûr et à mesure que la Terre tourne, un sentiment de plénitude totale s'empare de moi, même si je n'ai aucune idée de ce qui m'attend. La suite est compliquée à résumer, mais j'arrive à trouver un passage et après 14h de marche fabuleuse j'arrive au refuge à la frontale à 23h30, je campe devant. Heureux d'avoir réussi à trouver un itinéraire qui m'évite 3 jours de piste et passe par de jolis coins. Mais le plus dur reste peut-être à faire demain entre ici et Hveravellir (Dieter y est passé en 1997 mais en 11 ans il a pu se passer plein de choses).
- Jour 12, départ assez tôt, je veux mettre toutes les chances de mon côté, l'espère que les rivières ne gonfleront pas, il fait mauvais: vent fort de face et pluie. Je marche très peu la piste ou ce qu'il en reste, il y a tellement de rivières, certaines montent jusqu'à le haut des cuisses avec un bon courant, mais je passe, je décide de garder les chaussures aux pieds pour avoir de bons appuis et ne pas perdre de temps. La plus grosse rivière est la dernière, la Blanda, donc je ne saurai pas avant le dernier moment si ça passe ou pas. Je l'aperçois vers 15h, suis plutôt pessimiste au premier regard, mais elle ne me pose pas de gros problème. Arrivé de l'autre côté je suis heureux, je fais une grosse pause et fais un bout de piste pour arriver à Hveravellir.
- Alors que je discute avec le gardien sur le meilleur moyen d'aller vers l'ouest (il faut contourner le Langjokull par le nord), il me demande combien de km je peux marcher par jour, si je suis un de ces ... et laisse sa phrase en suspend, pour lui répondre, je lui montre mon itinéraire déjà parcouru, il termine sa phrase en hochant la tête "Ok, you're one of those crazy guys", et me donne quelques conseils qui vont dans le sens de ce que j'avais prévu: rester près du glacier et rajoute qu'il y a quelques semaines un certain Skurka est passé par là et qu'il a suivi un itinéraire similaire: aller de l'est vers l'ouest, mais qu'il a dû faire des kilomètres de pistes pour contourner le Hofjokull, la Pjorsa l'obligeant à descendre loin au sud chercher un pont. J'ouvre grand les yeux: Skurka ? Ca alors, on aurait eu la même idée alors, c'est marrant.
- Le lendemain je réussi à contourner le glacier sans trop de problème, je me régale du contraste entre la vallée verdoyante et le désert minérale qui borde le glacier, le soir j'arrive à une cabane ou je trouve un mot de Skurka dans le carnet où il confirme ce que disait le gardien (le site de Skurka).
- La suite me pose un problème puisque j'ai le choix entre rejoindre la route n°1 en traversant une zone qu'on m'a décrite comme plate et ennuyeuse ou rejoindre Husafell par une piste. Le gardien m'a décrit Husafell, comme très joli, je choisi cette option. Le long de la piste, je visite quelques grottes gigantesques formées dans un champ de lave, j'arrive à Husafell le lendemain matin. Là la première chose que je vois c'est un car grouillant de touristes qui me dévisagent, ça me met mal à l'aise, je ne veux pas rester là, je reprends ma route vers l'ouest, je me rends compte que je n'ai pas envie de m'arrêter, de retourner à la civilisation. Mais je suis coincé, la zone est assez urbanisée, il y a des fermes un peu partout. Pour la première fois je me force à marcher, je mets mon lecteur mp3 en mode radio et là miracle, je capte une radio qui passe des morceaux sympas qui m'aident à passer 6h à marcher sur une piste en campagne islandaise, parmis les fermes. Un chien et 3 chèvres me tiendront d'ailleurs compagnie un certain temps avant que je trouve des solutions pour m'en séparer, j'en rigole maintenant, mais sur le coup j'étais bien embêté.
- La suite est assez brouillon, je rejoins Bifrost, pareil, je ne veux pas (peux pas ?) m'arrêter de marcher malgré le mauvais temps qui me suis depuis plusieurs jours, continue vers l'ouest en pénétrant dans la montagne tout droit hors sentier. Elle est très verte et magnifique, mais la progression est difficile, je progresse sans carte, à vue, comme dans l'ancien temps !
- Le lendemain je descends de la montagne, fais 10km sur le bitume, arrive à la mer. Si je veux aller plus à l'ouest, il y a la presqu'ile de Snaefell, mais il ne me reste que 2 jours avant de devoir rentrer à Rekjavik reprendre mon avion, et je ne vois pas d'autre possibilité d'arriver au bout de la presqu'ile que de faire une bonne partie sur le bitume. Je décide donc d'en rester là pour la traversée.

Voilà, c'était un résumé concernant mes choix itinéraires, pour patienter en attendant le récit complet de cette aventure.

Quelques détails techniques:

Bouffe:
Il me restait de la bouffe en fin de rando (environ 5200kcal). J'ai perdu 4kg, passant de 72kg à 68kg (je fais 1m82), repassant ainsi à mon poids normal d'avant mes 30 ans big_smile (j'ai 33 ans).
Je n'ai pas eu de fantasmes bouffe comme la dernière fois, quelques envies bien sur, mais rien à voir en comparaison. Le fait que je termine avec un poids de forme très correct y est très certainement pour quelque chose (la dernière fois j'ai terminé à 64kg : 68->64kg).

La moyenne calorique apportée par les aliments était de 544 kcal/100g , j'en ai emporté environ 8,1kg net (sans compter les emballages), ce qui m'a fourni en moyenne 2770 kcal par jour.
Mais j'ai fait le choix de manger peu dans les premiers jours pour mettre l'organisme en mode "économie d'énergie" et le laisser puiser dans les réserves adipeuses avant d'augmenter au fûr et à mesure la ration quotidienne surtout à partir du moment où j'ai senti que les réserves de l'organisme étaient sérieusement entamées, pour finir à près de 4000 kcal/jour sur les derniers jours.
Ce que j'ai fait là ne s'appuie sur aucun étude "officielle", c'est donc peut-être une démarche aberrante, mais je trouve que ça a très bien fonctionné. Je précise que lors des grosses journées de 14-15 heures de marche j'augmentais la dose, et la réduisait lors des petites journées de 8-9 heures.
Je n'ai pas eu d'écœurement ou de raz le bol concernant la bouffe, j'ai n'ai par exemple entamé les tablettes de chocolat (Cote d'Or aux noisettes... mmm smile ) qu'au 12ème jour. Gateau Breton pur beurre (petit), saucisson (batons à croquer), balisto (deux saveurs, petit déj), soupe, plat lyo, Mars Delight (délicieux), barres Nesquik, 500g de beurre (pour charger les plats lyo, la soupe), petits gateaux au blé (trouvés en Islande, "Bretons" qu'ils s'appellent) et cacahuètes.

Couchage:
Pas de tente, j'ai emporté un prototype 1 place (avec arceau arrière) de mon abri-tente réalisé au printemps par Arklight auquel j'ai apporté quelques modifs de dernière minute. Il pèse 470g tout compris, on y tient assis ou à genoux sans problème, a une bonne résistance au vent et offre largement assez de place pour le bonhomme et le matos.
abri.jpg

J'ai dormi dans un sac de couchage garni duvet de Western Mountaineering: le Versalite. Aucun problème particulier à signaler, jamais eu froid, j'ai même jamais eu à fermer totalement la capuche. Je dormais en doudoune. Il me restait une doudoune manches courtes que je n'ai que très rarement utilisée: concernant l'isolation thermique, j'avais donc vraiment une bonne marge.

Portage:
J'ai utilisé un sac Jam² modifié couplé un sac-banane ventral en silnylon pour transfert de poids, l'ensemble pesait environ 670g et offrait un confort de portage très correct même chargé à 17kg (maximum testé avec 1L d'eau).

sac.jpg

Chaussures:
J'ai randonné en trail de marque Montrail mais j'ai préféré choisir un modèle à membrane à la dernière minute (modèle Hurricane). Ce fut un excellent choix: ma crainte principale était la santé de mes pieds (voir le récit de mon précédent voyage en Islande), malgré de longues heures de marche sur tout terrain, parfois pieds trempés (volontairement ou pas), parfois sans chaussettes je n'ai eu qu'une toute petite ampoule qui ne m'a pas gêné du tout.
Pour ce qui est des gués, je n'ai pas emporté de chaussure spécifique, mais des surbottes bricolées à l'arrache 1h avant le départ... Pourtant elles auraient mérité à ce que je m'applique davantage à leur réalisation parce que c'est une excellente solution à mon avis. Pas la plus légère mais la plus pratique dans la plupart des cas, sans aucun doute, surtout en cas de multiples ruisseaux à traverser: on tend la main vers la poche latérale, hop sur une chaussure, puis l'autre et on est prêt à passer.
En pratique, selon la hauteur de l'eau, la pente, la puissance du courant, la largeur, la nature des fonds, la fréquence des gués à trouver, j'ai utilisé plusieurs solutions pour passer: surbottes, pieds nus, chaussures aux pieds, en chaussettes. Ca dépendait. Je ferai un topo plus précis là dessus.

Voilà quelques infos dans un premier temps, je complèterai plus tard, notamment avec des photos et vidéos. N'hésitez pas à poser des questions.

En tout cas, je vous l'dit, randonner léger, c'est le pied ! smile

Dernière modification par oli_v_ier (03-06-2009 02:37:24)


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#2 02-09-2008 12:45:54

luccio33
MUL sans grade
Inscription : 24-11-2005
Messages : 906

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Salut Olivier,

Joli périple !!! smile

Le plaisir que tu y as pris transparaît bien dans tes quelques lignes !

On attend avec impatience les photos smile

A+


petit poids,
avec joie!

Hors ligne

#3 02-09-2008 13:06:33

Volo
Rêve de longues distances
Lieu : Lyon
Inscription : 18-10-2007
Messages : 200

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

En effet, joli wink et vivement les photos et vidéos smile
L'abri laisse rêveur...;)

Hors ligne

#4 02-09-2008 13:09:07

Peyo
PRO
Inscription : 06-03-2005
Messages : 3 857
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Eh eh te revoilà alors! smile

ça sent l'aventure tout ça! J'aime particulièrement le coté "je marche où je veux".

Sinon pour la bouffe, l'expé de Ryan Jordan en Arctique avait tablé sur le même programme je crois (pareil pour les nuits d'ailleurs), peu au début et crescendo jusqu'à la faim-fin.

En tout cas, ça donne envie, vivement une petite liste qui va avec.

Peyo

ps1: je crois qu'on a eu à peu de chose prêt le même temps dans les Lofoten.

ps2: l'abri a tenu, c'est tout ce qui compte wink

Hors ligne

#5 02-09-2008 13:14:46

NThony
Membre
Lieu : les Alpes
Inscription : 11-07-2007
Messages : 1 411
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Ca m'a l'air d'être un bien beau périple tout ça smile Et se sentir aussi libre... que du bonheur !

J'attends les photos !!!

Sinon l'abri il a l'air d'envoyer du lourd comme on dit dans ma contrée smile Belle réalisation.

Hors ligne

#6 02-09-2008 13:14:48

Frederic
Membre
Inscription : 29-05-2007
Messages : 2 061

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

mdr ! cela fait seulement 2 semaines que nous sommes revenus d'Islande, et à te lire cela donne envie d'y retourner smile

+1 pour réclamer des photos ....

Hors ligne

#7 02-09-2008 14:02:44

byalex
Membre
Lieu : 2123 Saint-Sulpice, Suisse
Inscription : 11-06-2008
Messages : 157
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Tout simplement génial.
L'aventure, des choix d'itinéraire rien qu'à toi, l'expérience en solo, je suis très envieux wink Je me rattraperai bientôt wink
Bravo encore et j'attends la suite du récit avec impatience.

alex

Hors ligne

#8 02-09-2008 14:05:36

seb0b0
Membre
Lieu : Yvelines
Inscription : 01-07-2007
Messages : 479

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Coucou Olivier,

Super voyage !

Pour info, Skurka on l'a rencontré à Landmannalaugar le 14 juillet.
Yann ou eraz doit avoir la photo de groupe.

Il se promène avec des cartes de visite plastifiées ultra light big_smile


Nous voulons voyager sans vapeur et sans voile !
Le voyage, Charles Baudelaire

Hors ligne

#9 02-09-2008 14:16:07

simon
Membre
Lieu : France
Inscription : 31-10-2006
Messages : 1 238
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Super ! J'ai déjà quelques questions big_smile

- Depuis Dreki, pour rejoindre Askja, tu dis que "un ou deux raccourcis hors piste qui me réserveront des surprises", mais tu es monté par la piste ou par le col (sentier) ?Et par où es tu sorti du cratère ?

- Après, Gaesavotn, j'ai également bifurqué direct à gauche. Puis j'ai rejoint plus loin une piste, ou semblant de piste, ou des traces de voiture perdu smile As tu été jusqu'au pied du Eggia là où il y les sources bouillantes (magnifique n'est ce pas wink) ? Si oui, au niveau du col, est ce que le cairn que j'avais monté avec Philippe est toujours là big_smile ?

- Niveau météo, on dirait que t'as pas eu de chance encore une fois hmm Mais un petit bilan sur 16 jours (et 16 nuits) ?

- Sympa d'avoir testé ce régime alimentaire pour nous smile Je vais y réfléchir.

- Ca représente combien kilomètres ?

- Et dernière question, t'as rencontré d'autres randonneurs smile ?


Sinon, pareil que les autres, j'attends les photos big_smile



Edit:  J'ai bien aimé ton esprit d'approche

oli_v_ier a écrit :

Dans cette nouvelle aventure en Islande, le fil conducteur a été le plaisir de découvrir, d'explorer. Explorer le terrain en sortant des itinéraires classiques et en évitant les pistes au maximum tout en passant par des coins sympa que je ne connaissais pas, découvrir jusqu'où l'approche légère pouvait me mener.
J'y suis allé seul, pas par défaut, mais par choix: j'ai ressenti le besoin d'être seul, tout simplement.

J'arrive au plus important: j'ai pris un pied incroyable, loin au delà de toutes mes espérances...

Lorsque j'ai fait mes premiers pas vers l'ouest, l'idée de faire toute la traversée n'était dans ma tête qu'un projet que je ne pensais pas pouvoir réaliser totalement cette fois-ci par manque de temps et/ou à cause des difficultés qu'il représente, surtout seul.

Je partais un peu dans l'esprit: on verra où ça me mène, j'aurai des occasions de m'échapper vers le nord ou vers le sud par des itinéraires plus classiques (pistes et routes) quand les vivres commenceront à me manquer ou que les difficultés liées au terrain ou à mes capacités physiques s'avèreront trop importantes (une préparation un peu bâclée pour diverses raisons m'a fait partir sans aucun entrainement: en tout et pour tout dans les deux mois précédent cette rando, j'ai randonné 3h avec un sac de 16kg 1 semaine avant le départ et deux jours avec un sac de 4-5 kg 1 mois avant le départ, et 3 ou 4 sorties en planche à voile).

Ce qu'il s'est passé, c'est que je me suis retrouvé dans un rêve, un rêve que vous avez peut-être déjà fait: celui de marcher jour après jour dans un bonheur total... Seul, libre, avec pour seules contraintes: manger, boire, ne pas avoir froid, ne pas se blesser et c'est tout.
Commencer la journée  le matin sans douleur pour marcher 11h, 12h, 15h par jour jusqu'à parfois ne s'arrêter que parce que la nuit tombe et que la visibilité ne suffit plus pour s'orienter.
En faisant son chemin au fur et à mesure seul au milieu de nulle part en observant le terrain et utilisant les outils de navigation pour trouver l'itinéraire qui va permettre d'aller où l'on veut de la façon la plus sûre et intelligente possible.

Dernière modification par simon (02-09-2008 14:29:38)


Carnets d'aventures : mon trombi
Laisse ton esprit s'évader et tes pieds suivre tes rêves.

Hors ligne

#10 02-09-2008 17:14:42

konrad
Marcheur Universellement Lent.
Lieu : Baléares
Inscription : 04-02-2005
Messages : 297

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Je viens de lire ton récit et j'adhère totalement à l'esprit de ton aventure.
Le dépassement de soi sans souci de performance, la volonté de pousser ses limites pour mieux se sentir, se laisser guider par le chemin et porté par l'inspiration.
Être positif et rester enthousiaste, à la fois scrupuleux dans la préparation et improviser sur le fil.
Et puis ce bonheur qui vous laisse une trace inoubliable dans l'âme.
Je m'y suis vu !
Bravo et merci.

Hors ligne

#11 02-09-2008 17:39:45

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 235
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Tres belle aventure ! J'avoue que je ne suis pas très sur de l'utilité de ces nombreuses traversées de rivières un peu hasardeuses. L'aventure aurait été peut-être plus raisonnable avec un compagnon de voyage, sans être forcement moins belle. Mais bon, au delà de l'exploit sportif (quel vilaine expression !), tu t'es fait plaisir et c'est ça le plus important !

w.

PS: ton abri me rappelle cette version modifiee de la silshleter .

Dernière modification par wax (02-09-2008 18:05:40)


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#12 02-09-2008 18:10:20

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007
Messages : 1 507

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Merci Ol_i_vier de cet apéritif! Bravo pour ce bel état d'esprit...
Je lirai avec attention tes divers récits, en particulier concernant la façon de gérer les traversées de rivière et les surbottes bricolées!

Hors ligne

#13 02-09-2008 19:13:23

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 4 867

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Kikoo oli_v_ier smile

Argh... chouette ballade.

C'est excellent de partir seul et hors piste, surtout en Islande. Je suis impressionné par les passages glacier... sachant que c'est bien crevassé et qu'il y a de nombreux séracs, donc tours et détours sans savoir si ça va "passer". Je pense que tu as du vraiment ressentir l'excitation de la vraie aventure. Du risque, de l'inconnu et pas beaucoup de portes de sorties... Bravo. Il faut du courage pour se lancer dans ce genre de truc.

Quand à Skurka, on l'a effectivement croisé à Lanmanalaugar. Yann a reconnu un sac Mul et moi je suis allé faire du prosélytisme : j'étais sur le cul de tomber sur lui! Le pape de la rando légère sans sa papamobile wink. Et moi qui lui demande en plus si il pratique la rando légère : MDR. Du coup je lui ai un peu parlé des MULs et de la France wink. On l'a d'ailleurs recroisé le lendemain matin lorsqu'on est parti faire l'ascension du glacier avec Yann et il nous a expliqué son projet de traverser d'est en ouest. Il avait le même sac que toi, et j'ai une de ses cartes de visite XUL wink

eraz

Dernière modification par eraz (02-09-2008 19:20:28)

Hors ligne

#14 02-09-2008 19:53:29

aleuh
Flâneur MUL
Lieu : Montpellier
Inscription : 27-05-2005
Messages : 881

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

oli_v_ier a écrit :

Salut à tous,
Me voilà de retour d'Islande. Après y avoir été il y a 9 ans avec mon pote Nico en mode super-mulets (voir ici), j'ai eu envie de redécouvrir autrement cette île fantastique en y randonnant léger.

En espérant que ça a été un peu plus facile que la première fois, je cite :

oli_v_ier, à propos de sa première traversée en Islande, a écrit :

Gros coup au moral après cette journée: vêtements trempés (sauf veste militaire), chaussures, chaussettes, pantalon, mal au dos, aux épaules, aux hanches, froid, mal au ventre (les chips passent mal), objectif non atteint (on a quand même fait 27km) et 16 jours à tenir comme ça... On n'est pas partis et pas prêts d'arriver.

big_smile

Bon retour parmi nous et bravo pour cette aventure wink

Hors ligne

#15 03-09-2008 05:04:46

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 9 914
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Voilà quelques photos pour patienter, les vidéos vont suivre quand je trouverai le temps (j'en ai sélectionné plus d'une centaine !).

Le sac, au départ:
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0059_b_mini.jpg

Lonsoraefi, la rivière en bas était la première traversée, et une des plus costaud du voyage.
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0049_mini.jpg

Le sentier suit la crête à droite jusqu'à un promontoire qui domine le refuge Mulaskali qu'on distingue presque au milieu de la photo
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0083_mini.jpg

Un névé avant d'arriver à l'Eyjabakkajokull
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0160_mini.jpg

En perspective, le névé, l'Eyjabakkajokull, le Bruarjokull et les monts Kverkjoll au fond
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0163_mini.jpg

Entre l'Eyjabakkajokull et le Bruarjokull
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0183_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0185_mini.jpg

Un petit ruisseau de fonte sur le Bruarjokull
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0209_mini.jpg

Le Bruarjokull vu en regardant vers l'est
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0233_mini.jpg

Je retrouve le plat
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0288_mini.jpg

Très plat... smile
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0295_mini.jpg

Cherchez l'"erreur" wink
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0318_mini.jpg

Longer la Lindaa
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0347_mini.jpg

Entre champs de lave et déserts, le paradis
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0373_mini.jpg

L'askja et le sentier qui va vers Viti
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0413_mini.jpg

Détente au lac Viti
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0418_mini.jpg

Erosion sur les crêtes
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0423_mini.jpg

La plaine à l'est de l'Askja
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0431_mini.jpg

Un Italien que j'ai trouvé très sympa, qui se souviendra de son voyage
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0432_mini.jpg

L'eau c'est bien aussi pour empêcher le sable de voler (avant Kistufell)
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0458_mini.jpg

8 heures à marcher dans la tempête de sable = tronche de ramoneur
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0474_mini.jpg

Une mer de cailloux après Gaesavotn
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0487_mini.jpg

Petite oasis
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0494_mini.jpg

Le Vonaskard
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0536_mini.jpg

Grand luxe, je sais je sais.
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0543_mini.jpg

Le bain est chaud big_smile
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0570_mini.jpg

Le Vonaskard
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0587_mini.jpg

Géothermie au pied de l'Eggia
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0624_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0653_mini.jpg
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0656_mini.jpg

Une diversité de sols que je n'ai connue nulle part ailleurs
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0669_mini.jpg

Avant d'arriver à Nyidalur, j'ai pris le temps de longer cette rivière, c'était très sympa
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0681_mini.jpg

Quelques petites cascades, dommage qu'elle soit glacée.
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0701_mini.jpg

Ambiance
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0715_mini.jpg

Le Sprengisandur tant redouté à cause de ses pistes monotones
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0723_b_mini.jpg

La vallée à l'est de Nyidalur
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0725_mini.jpg

Eau = vie
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0754_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0758_mini.jpg

Sol mouvant
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0759_mini.jpg

Avertissements à propos du contournement du Hofjokull par le nord
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0812_mini.jpg

Hveravellir
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0822_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0835_mini.jpg
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0853_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0867_mini.jpg
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0869_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0887_mini.jpg

Les deux photos qui suivent ont été prises à quelques minutes d'intervalle, contraste
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0898_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0903_mini.jpg

Mieux vaut avoir un bon équilibre, le pied sûr. Ai marché 4 h sur ce type de terrain
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0916_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0917_mini.jpg

Ice cave, grotte de glace
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0932_mini.jpg

Ambiance
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0942_mini.jpg

Variété de sols qui ne finira pas de me fasciner
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0950_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0952_mini.jpg

Cabane à l'ouest du Langjokull
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0957_mini.jpg

Linaigrette dans le vent
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0969_mini.jpg

La terre, l'eau, l'air. Le feu n'est pas loin
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0972_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0979_mini.jpg

Savourer la marche, savourer les pauses, savourer chaque instant.
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_0998_mini.jpg

Large mais facile
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_1006_mini.jpg

Je vis le rêve absolu, ne veux plus m'arrêter
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_1031_mini.jpg

Husafell
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_1042_mini.jpg

Campagne Islandaise
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_1057_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_1062_mini.jpg

Quelques vallons verdoyants très sympas avant et après Bifrost
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_1070_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_1073_mini.jpg
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_1080_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_1088_mini.jpg

La mer, la fin.
fetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_1121_mini.jpgfetch.php?media=islande2008:minis:islande8_olivier_1138_mini.jpg


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#16 03-09-2008 06:43:20

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 9 914
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

simon a écrit :

- Depuis Dreki, pour rejoindre Askja, tu dis que "un ou deux raccourcis hors piste qui me réserveront des surprises", mais tu es monté par la piste ou par le col (sentier) ?Et par où es tu sorti du cratère ?

Pardon j'ai pas été clair, les surprises, c'était entre le Hvannalindir et Dreki: alors que je coupais hors piste, je suis plusieurs fois arrivé dans des zones où des cavités s'étaient formées sous le gravier qu'on trouve très communément sur le sol Islandais. Certaines cavités étaient totalement invisibles, mon baton à traversé le sol jusqu'à mi-hauteur dans l'une d'entre elle, de quoi y enfoncer une jambe jusqu'à la cuisse, donc. C'était assez surprenant et je n'avais aucune idée de la taille maxi que peuvent avoir ces cavités, du coup j'ai été prudent smile .

simon a écrit :

As tu été jusqu'au pied du Eggia là où il y les sources bouillantes (magnifique n'est ce pas wink) ?

Ouiiiii ! smile Je m'y suis régalé, et le bain était prêt, à température parfaite.
Plus haut, j'ai eu chaud: 4 géologues faisaient des observations et allaient à droite à gauche, je ne me suis pas méfié, mon pied gauche a traversé une croute de terre qui recouvrait de la boue bouillante, je m'y enfoncé jusqu'à mi-mollet, heureusement par réflexe je me suis jetté en arrière et je ne suis pas resté en contact longtemps avec le liquide brulant, pas de bobo: la peau a été protégée par la chaussette, la chaussure imperméable, la guêtre, et le bas du pantalon, j'ai juste eu un coup de chaud roll . Le zip du pantalon glissait difficilement à la suite de ça, le plastique a du se déformer à cause de la chaleur.

simon a écrit :

Si oui, au niveau du col, est ce que le cairn que j'avais monté avec Philippe est toujours là big_smile ?

Me semble que oui smile .

simon a écrit :

- Niveau météo, on dirait que t'as pas eu de chance encore une fois hmm Mais un petit bilan sur 16 jours (et 16 nuits) ?

Mis à part le départ et la fin (surtout la fin), j'ai eu du beau temps surtout au milieu de l'île, normalement c'est la partie de l'île la plus ensoleillée, donc c'est pas exceptionnel. Au Vonarskard, j'ai eu un peu de pluie. Les derniers jours, j'ai retrouvé l'ambiance pluie sur la toile le matin, pluie sur la capuche toute la journée, pluie sur la toile le soir, mais vu que j'en chiait pas avec le sac comme la dernière fois avec Nico, le mauvais temps ne m'a pas gêné, quand il est revenu, je me rappelle m'être dit "Aaaahh ben voilà, ça faisait longtemps !" wink

Simon a écrit :

- Ca représente combien kilomètres ?

Aucune idée. Je vois que Skurka donne 500 miles (800km) pour son itinéraire, mais il a été moins direct que moi, a fait de gros détours et a été jusqu'à Arnastapi. A vol d'oiseau, mon itinéraire c'est 360km, Myvatn - Skogar c'est 260km. Je prendrais le temps de faire une trace précise sur Google earth pour voir peut-être. J'ai enchainé des journées de 40, 45 voire 50km par jour, ça peut donner une estimation.

Simon a écrit :

- Et dernière question, t'as rencontré d'autres randonneurs smile ?

Oui ! Dans l'avion, deux gars d'assoient à côté de moi, le plus proche me regarde et fait: "Mais... mais c'est pas toi le gars du site ? Randonner... ? Le récit sur l'Islande ?" Quelle coincidence, mon récit leur a donné envie d'aller en Islande tenter l'aventure et les voilà assis à coté de moi smile , très très sympas, on a discuté pendant le vol et on s'est dit aurevoir à Rekjavik, on reprenait l'avion ensemble au retour.
Le truc marrant c'est que je les ai rattrapés juste après Kistufell, c'était excellent de retrouver ces deux Lillois dans le désert.
J'ai croisé aussi un Italien en solo juste avant Dreki (le gars sur la photo ci-dessus): il était parti de Thingvellir avec 28 jours de bouffe (21 kg) !!! Fatigué par la tempête de sable, il pensait arrêter à Dreki. Il était très sympa aussi, on a discuté brièvement et a eu le temps de me raconter une de ses anecdotes: en pleine tempête de sable, sa tente a été arrachée et est partie emportée par le vent. Je le revois encore me raconter sa course désespérée pour la rattraper. Faut imaginer la scène de panique: le mec seul en train de courir dans le désert après cet objet presque vital qu'il n'arrive pas à rattraper. Il n'a pu la récupérer que parce que par chance elle s'est plaquée sur un caillou ! On parlait en anglais, il m'a ensuite expliqué quelque chose que je n'ai pas bien compris, mais je pense que ça voulait dire que maintenant il ne regarde plus sa tente comme avant, il ne la monte plus comme avant, une relation particulière est née de cet incident smile .
J'ai vu aussi deux autres Français peu avant Dreki, un mec et une fille, qui mixaient un peu bus et rando. Elle avait du mérite, parce qu'elle avait un sac énorme et portait bien plus que moi. D'ailleurs ils avaient tous des gros sacs. Il y en a au moins un qui avait l'air méga emballé par la rando légère à la suite de ça, c'est le plus jeune des Lillois, peut-être le verra-t-on ici bientôt ?
Voilà, ça fait pas beaucoup de randonneurs pédestres. A Nyidalur il n'y avait que des 4x4, à Hverravellir, il y avait des cyclistes, je crois et peut-être des randonneurs, mais je n'en suis pas certain.
Voili voilà smile .

Eraz a écrit :

C'est excellent de partir seul et hors piste, surtout en Islande. Je suis impressionné par les passages glacier... sachant que c'est bien crevassé et qu'il y a de nombreux séracs, donc tours et détours sans savoir si ça va "passer". Je pense que tu as du vraiment ressentir l'excitation de la vraie aventure. Du risque, de l'inconnu et pas beaucoup de portes de sorties... Bravo. Il faut du courage pour se lancer dans ce genre de truc.

Oui, vraiment je ne regrette pas d'être parti seul et encore moins hors piste. smile
Concernant le glacier, j'ai pris peu de photos sur le glacier mais beaucoup de vidéos, vous vous ferez une meilleure idée du truc quand je les mettrai en ligne. C'est un glacier, certes, mais faut pas l'imaginer comme ceux des Alpes, rien à voir, sinon je n'y serai pas allé.
Mon approche dans cette aventure, ça a toujours été de se dire, "je vais voir", pas "ce serait bien si ça passait" ou un truc du genre. Avant le départ, j'en parlais d'ailleurs avec un membre du forum (David) et lui disait que je trouvais ce projet beaucoup trop ambitieux pour moi et que cette fois-ci j'y allais plutôt en reconnaissance pour y retourner plus tard à deux. Le but était de se faire plaisir en explorant des coins peu connus, en tout cas par les non-islandais. Je suis donc monté sur le glacier, comme on va voir une exposition si je puis dire, et l'observation de la météo, des trous, crevasses, etc m'ont amené à penser qu'il était en bonne condition et que je pouvais pousser plus loin l'exploration. Par exemple, je n'ai vu aucun sérac, le glacier est presque plat, le glacier était presque sec, je veux dire qu'il y avait très peu de neige, donc les quelques crevasses étaient bien visibles, etc etc. Le pire qu'il aurait pu arriver, aurait été l'arrivée d'une tempête de neige. J'ai mis 11h à traverser grâce au sac léger (Dieter a mis 2 jours), la probabilité de se retrouver coincé est d'autant plus diminuée. J'ai mis le GPS en mode trace dès que je suis monté sur le glacier pour pouvoir revenir sur mes pas si besoin. Donc voilà, ça le faisait, comme on dit. smile
Idem pour les rivières, mais je psychotais pas non plus même si certaines sont à éviter et qu'il faut avoir analyser le problème pour trouver le gué et savoir traverser, je suis loin de m'être mis véritablement en danger au passage d'une rivière, malgré toutes les rivières passées.

Aleuh: haha, merci pour la citation lol , je n'exagérais pas la galère qu'on a vécue, et dans cette nouvelle aventure, je n'exagère pas le bonheur qu'elle a été. big_smile Cette fois-ci j'ai commencé avec un sac du même poids que celui avec lequel on a terminé ! Vraiment ça fait une grosse différence.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#17 03-09-2008 10:39:13

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 235
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

T'as du t'amuser pour faire la photo "Detente au lac Viti" lol

w.


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#18 03-09-2008 12:15:16

trekeuse
Membre
Lieu : Mouriès (les Alpilles)
Inscription : 03-06-2006
Messages : 350

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Tes photos sont magnifiques et le récit aussi. Faut vraiment que j'aille me promener par là-bas smile


Ne rêves pas ta vie, vis tes rêves!

Hors ligne

#19 03-09-2008 16:58:30

Volo
Rêve de longues distances
Lieu : Lyon
Inscription : 18-10-2007
Messages : 200

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Un seul mot : SPLENDIDE wink

Hors ligne

#20 03-09-2008 17:28:53

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 235
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Salut Oli_v_ier,

Quelques questions au sujet de ton abri: j'ai l'impression que la toile fait 2m70 de large a l'avant et 1m30 a l'arrière avec une longueur de 2m70. Grosso modo, elle doit peser dans les 280g (avec les bouts de cordes) auxquels il faut ajouter 80g de sardines et peut-etre 110g pour l'arceau. Est-ce que c'est a peu près ça ?

La conception est très intéressante. Dommage juste qu'il n'y ait pas de double utilisation pour l'arceau.
Est-ce que tu penses qu'en repliant l'avant en deux (pour obtenir un rectangle de 1m30 x 2m70) et en ajoutant une capuche, il serait utilisable comme poncho ?

w.

Dernière modification par wax (03-09-2008 17:32:06)


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#21 03-09-2008 17:42:17

Volo
Rêve de longues distances
Lieu : Lyon
Inscription : 18-10-2007
Messages : 200

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

En ce qui concerne le vesalite, tu confirme pour sa température -12 confort ou sa te parait sur(enfin sous)estimé ?

Hors ligne

#22 04-09-2008 02:45:33

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 9 914
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

wax a écrit :

T'as du t'amuser pour faire la photo "Detente au lac Viti" lol

big_smile Le plus drôle c'était que j'avais un gradin de spectateurs en haut sur les bords du cratère: une dizaines d'italiens qui ont assisté à la scène, au désabillage/rabillage, et qui ont attendu que je remonte pour me demander alors ça vaut le coup ? Pas trop froide, ça sent pas trop les oeufs ? lol
Sinon mon Canon 850is a une fonction du tonnerre: on peut choisir le délai de la minuterie et le nombre de photos qui seront prises, donc no stress des 10 secondes, on règle sur 30 ou 60 secondes, 3 photos et on prend le temps de s'installer, on peut même faire plusieurs poses wink.

Pour l'abri, comme d'hab' dans la conception je me suis attaché à faire simplissime, donc pas de découpe compliquée, voici les côtes de l'abri à plat, bien sûr pas la peine de faire ça au centimètre près, hein:
abri1P_olivier.png

Certains le trouveront trop petit, d'autres trop grand, c'est pourquoi je répète et insiste: faites le "sur-vos-mesures". Pour connaître la taille qu'il me fallait pour 1 personne, j'ai fait un préproto avec une bache à 3€ et des fixations amovibles.

S'en servir comme poncho, ça doit être possible, je n'ai pas essayé. Le plus simple serait de s'inspirer du PAP.
Pour la double utilisation de l'arceau, j'envisageais de l'utiliser comme armature pour améliorer le confort du sac à dos mais je n'en ai pas eu besoin, le confort était suffisant sans. Sinon, il peut faire canne à pêche, arc, longue paille, petite sonde, etc wink .
Pour les masses des éléments de l'abri, voici les valeurs (je mets une balise "code" pour que la présentation soit alignée):

Arceau arrière + ficelle       83.00                                            1m50
Bloqueurs (3)                  4.50                                             Aluminium
Ficelle avant                  2.00                                             Dyneema 1.5mm
Ficelle lien batons            1.00                                             Dyneema 1.5mm
Hauban frontal                 5.60                                             4m Dyneema 1.5mm
Haubans latéraux               7.00                                             2x2m50 Dyneema 1.5mm
Sac rangement                  8.00                                             
Sardines clous (3)             27.00                                            Alu orange
Sardines titane (6)            30.00                                            
Toile                          304.00                                           Silnylon 1.1 avec coutures étanchées

Sinon pour le versalite, je ne sais pas trop comment répondre: je ne l'ai pas poussé au maxi, j'étais large avec, mais il n'a gelé qu'une nuit ou deux et j'ai dormi dedans en doudoune. -12°C confort bien isolé du sol, duvet sec, avec une personne en forme dans un air sec et sans vent, oui ça me semble plausible, mais comme ces conditions sont rarement toutes respectées en pratique, comme d'hab', faut relativiser, quoi smile .


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#23 04-09-2008 08:29:59

ChP
Membre
Inscription : 13-09-2006
Messages : 2 088
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Salut Olivier ... à en faire baver tout ça wink !

En quoi est l'arceau de ta tente/tarp ? quel diamètre ? ...

Cordialement.

Pierre


Alzheimer mais ne se rend pas wink !

Hors ligne

#24 04-09-2008 08:30:14

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 235
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

Merci pour le plan hyper-précis ! big_smile Si j'ai le temps, j'essayerai d'en fabriquer un.

w.


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#25 04-09-2008 08:49:53

Peyo
PRO
Inscription : 06-03-2005
Messages : 3 857
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée Islande est-ouest

ChP a écrit :

En quoi est l'arceau de ta tente/tarp ? quel diamètre ? ...

Bonjour Pierre

Les arceaux sont des Easton Mountain Products 7075-T9  d'un diamètre de 0.340 pouce (environ 86mm). Les inserts pour tenir l'élastique interne (lui même d'un diamètre de 2.3 mm) sont en composite (polypropylène).

http://www.eastonpoles.com/mountain/ten … 075_t9.htm

Amicalement

Hors ligne

Pied de page des forums