Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


abri_et_ruissellement_au_sol

Abri de randonnée et ruissellement au sol

Le problème

Beaucoup d'abris de randonnée ne sont pas équipés de tapis de sol, d'où une question fréquente parmi les non utilisateurs d'abris: “comment faites vous en cas de ruissellement ?”.

En effet, rien de plus désagréable que de se réveiller en pleine nuit en train de baigner dans un duvet trempé !

Deux façons d'éviter celà : la prévention et la protection.

La prévention consiste à choisir un emplacement et à monter l'abri de sorte que le risque de ruissellement vers l'intérieur soit minimal.
La protection consiste à utiliser un équipement imperméable pour s'isoler de l'eau.

A l'abri sous tente ?

Le tapis de sol des tentes est une protection, mais c'est une erreur de croire qu'on est totalement à l'abri sous une tente: plusieurs se sont retrouvés dans une mare d'eau malgré le tapis de sol. Ne pas croire que seule la protection suffit.

Le cas le plus typique est celui d'une tente placée sur un terrain plat ou dans une légère cuvette. Rares sont les tapis de sol de tente qui restent parfaitement imperméables. Même invisibles à l'oeil nu, des trous minuscules sont créés par le sol agressif des montagnes (abrasion, petits cailloux, etc). Résultat: dès qu'un peu d'eau s'accumule sous le tapis de sol, tôt ou tard elle finit par se retrouver à l'intérieur. Et je vous assure qu'on est toujours surpris par la vitesse à laquelle l'eau peut rentrer par un trou aussi petit !

Donc ne pas négliger la prévention: dans le cas d'une tente ça revient à éviter les sols en léger creux ou plats. Dans la plupart des cas, un gros orage ne tardera pas à créer une pellicule d'eau (voire une flaque, un étang, un lac… ;-)) qui pénètrera rapidement dans la tente à moins que son tapis de sol soit parfaitement étanche, mais je ne parierai pas dessus…

La prévention

Perméabilité du sol

Choisir un sol le plus perméable possible.

  • Le plus perméable sera celui constitué de petits fragments de roches, comme ceux qu'on trouve au pied des falaises calcaires (mais ce n'est pas le plus confortable !).
  • Les sols recouverts de mousses constituent un matelas confortable qui sèche très vite: peu de ruissellement à craindre par contre éviter absolument les terrains plats.
  • Les sols terreux recouverts d'herbe doivent être assez meubles et l'herbe épaisse. Si elle est tassée et la terre dure, s'attendre au ruissellement en cas d'orage violent.
  • A éviter bien sûr: la terre battue ou argileuse et la dalle de granit ;-) , à moins de se mettre tout en haut de la pente.

Relief

A moins qu'il ne soit très perméable, un terrain trop plat est à éviter en général: un gros orage ne tardera pas à le transformer en pédiluve.
L'idéal est un terrain légèrement bosselé, observez le comme un golfeur et repérer les légères bosses. Planter l'abri sur la pente de l'une d'elle de sorte que l'abside couvre le sommet, dos au vent.

Si l’abri doit être mis au milieu d'une pente, choisir l’endroit où la pente est la moins prononcée (mais non nulle) et mettre l’abri parallèlement à la pente: tête vers le haut (ou vers le bas mais ce sera moins confortable) !
En tout cas surtout pas perpendiculairement à la pente.

parallele.jpg perpendiculaire.jpg

Quand l'abri est parallèle à la pente, l'eau qui ruisselle de chaque côté du toit (grande surface) coule ensuite vers le bas parallèlement à l'abri, sans risquer de rentrer à l'intérieur si le sol sature.

Alors que quand l'abri est mis perpendiculairement à la pente, un des côtés du toit se trouve vers le haut de la pente: non seulement il va récupérer plus d'eau (plus grande surface exposée au ciel) mais elle risque de couler directement vers l’intérieur de l’abri dès qu’elle arrive au sol. En effet, beaucoup d'eau au même endroit = sol vite gorgé d'eau = ruissellement.

En cas de grosse averse, ce ruissellement dû à l'eau qui coule du toit peut être très important, d'où l'intérêt de faire en sorte qu'il coule parallèlement à l'abri et non vers l'intérieur.

La protection

Mais la configuration du terrain ne permet pas toujours de placer l'abri comme on le voudrait, une couverture de survie ou n'importe quel matériau étanche placé sous le sac de couchage (ou sous le matelas) avec le côté amont légèrement surelevé fera l'affaire. Il faut une légère pente: le tout est de ne pas se placer dans une cuvette: dans ce cas, rien à part une tente parfaitement neuve et hermétique ne pourra vous protéger de l'eau venant de la piscine qui va inévitablement se former.

Ultime possibilité: si la prévention n'a pas suffit et que la protection fait défaut, il reste la possiblité de creuser deux petites rigoles de 50cm de long qui partent en V en suivant grosso-modo le bas de chacune des portes (dans le cas où l'abri est positionné parallèlement à la pente). Mais même en remettant la terre en place, cette technique est à éviter afin de laisser le moins de traces possible.

Demande: une image présentant le positionnement de ces deux rigoles (“en V”) serait la bienvenue.

abri_et_ruissellement_au_sol.txt · Dernière modification: 2011/10/06 02:22 (modification externe)