Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


choisir_son_rechaud

Choisir son réchaud pour randonner léger

Choisir un réchaud, c'est avant tout choisir un combustible, chacun ayant ses avantages et inconvénients:

  • Alcool solidifié
  • Gaz
  • Alcool
  • Essence
  • Bois

Cette page a pour but de permettre à chacun de se faire sa propre idée quant au réchaud à emporter pour randonner léger. Le poids est, comme toujours, un critère central, la liste n'est donc pas exhaustive. Et les critiques sont formulées dans l'optique d'une utilisation MUL des réchauds, donc essentiellement chauffer de l'eau en quantité relativement faible (environ 1l/personne) pour des repas (individuels ou en groupe limité) de type lyophilisé ou déshydraté (soupe en poudre, nouilles chinoises, semoule, polenta,…).

Afin de pouvoir comparer les réchauds entre eux sur une même base, un “test standard” a été établi ici: protocole_de_test_pour_rechaud_de_randonnee

Les réchauds à alcool solidifié

Utilisés au départ par les militaires pour réchauffer leurs rations contenues dans des boites métalliques spécialement conçues à cet effet. Leur efficacité dans ce cas est donc liée au conditionnement de la nourriture, difficile à reproduire en randonnée vu le poids. Ces réchauds brûlent des pastilles d'alcool à bruler solidifié. La marque Esbit est indéniablement la plus répandue. Renouveau de l'Esbit : on en parle sur le forum

Avantages:

  • Réchaud économique (environ 8,90 euros seulement pour celui de 90g AVEC une boîtes de pastilles) et facile à utiliser
  • Le plus léger et le moins encombrant des systèmes de chauffe-plat.
  • Possibilité de ne prendre que la quantité de pastilles nécessaires
  • Pas vraiment besoin d'un contenant comme pour le gaz ou l'alcool (sauf en conditions humides où il est préférable d'emballer les pastilles dans un petit sachet zip -type sachet de congélation-,car celles-ci craignent l'eau), le poids de l'emballage des pastilles est donc négligeable

Inconvénients:

  • Puissance de chauffe limitée (quasiment impossible de faire bouillir un litre d'eau) et par conséquent à réserver à un usage individuel
  • Coût des pastilles (supérieur à l'alcool liquide): environ 3,50 euros la boîtes de pastilles de 20x4g, ou 8,50 euros la boite de 12x14g
  • Le dépôt jaune brun collant et peu ragoûtant sous la gamelle
  • La fumée et l'odeur à l'extinction.
  • Plus difficile à trouver que les autres carburants

Deux formats de pastilles sont disponibles (20x4g et 12x14g) et pour chacune un réchaud dédié (90 et 175g) qui permet de contenir la boite de combustibles.


Support Esbit classique

  • Poids: 90 ou 175g


Support Esbit léger

  • Poids: 15g




Support esbit titane

  • Poids: 12 gr

Les réchauds à gaz

Les réchauds à gaz sont sans doute les plus utilisés pour la randonnée. Ils brûlent généralement un mélange de butane/propane contenu dans des cartouches à valves jetables.

La compatibilité des cartouches : On trouve sur le marché deux grandes catégories de cartouches jetables :

  • Les cartouches à visser : Coleman, MSR, Primus, Snowpeak (Gigapower), Markill, Optimus. Toutes les cartouches et réchauds de ces marques sont compatibles entre eux.
  • Les cartouches à “cliper”: Camping Gaz est la seule marque à jouer dans cette cour. Seuls leurs propres réchauds peuvent donc utiliser ces cartouches. Il y a cependant quelques exceptions que nous verrons plus loin.

Avantages:

  • Facile d'usage.
  • Puissance généreuse et réglable à souhait.
  • Relativement peu dangereux comparés à d'autres.
  • Pratique pour les groupes car permet de chauffer d'un coup de bonnes quantités d'eau.
  • Permet aussi des cuissons prolongées (pour les pâtes ou le riz par exemple).

Inconvénients:

  • Le poids… principalement dû à celui des cartouches (qui ne diminue pas et doit être transporté jusqu'à la poubelle) et à l'impossibilité de n'emporter que le carburant nécessaire pour la durée de la sortie (qui n'a pas des fonds de bonbonnes dans son armoire?).
  • Fonctionnement hasardeux à basse température (-10/-15°C, ce qui laisse quand même de la marge).
  • Le bruit.
  • Difficulté à trouver dans certains pays (notamment hors des grandes villes).

Les différents types de gaz utilisés dans les cartouches

Trois types de gaz sont utilisés dans les cartouches pour réchauds de randonnée : le butane, l'isobutane et le propane. On trouve ces remplissages sur le marché :

  • 100% butane
  • 70% butane + 30% propane
  • 50% butane + 25% isobutane + 25% propane
  • 80% isobutane + 20% propane

Ces carburants sont mis sous pression dans les cartouches, ils y sont alors principalement sous phase liquide (sauf quand la cartouche est presque vide), une petite quantité reste en phase gazeuse au dessus du liquide.

Pourquoi s'il fait trop froid la cartouche ne "donne" plus de gaz ?

Pour que le carburant sorte lorsqu'on ouvre le robinet du réchaud, il faut que la pression dans la cartouche soit supérieure à la pression de l'air autour de la cartouche (autour de 1 bar, moins si on est en altitude).

Or dans la cartouche la pression de la phase gazeuse diminue avec sa température, quelques valeurs par exemple :

CarburantTempératurePressionCommentaire
Butane 100% 20°C1,9 bar-
Butane 70% + propane 30% 20°C3,6 bar-
Butane 100% 0°C1 barsi la pression atmosphérique est aussi 1 bar, le réchaud ne fonctionnera pas
Butane 70% + propane 30% 0°C2 barle réchaud fonctionnera sans problème

La pression du butane pur est donc 1 bar à 0°C, pour l'isobutane c'est à -12°C, pour le propane pur à -42°C. Ce qui signifie qu'une cartouche contenant du propane pur devrait pouvoir encore donner du gaz (un peu) à -40°C.

Pourquoi n'utilise-t-on pas des cartouches de propane pur ?

Au soleil, la température des bouteilles de propane pur peut devenir très importante, elles sont donc renforcées et lourdes. La législation interdit le stockage des bouteilles de propane pur à l'intérieur des habitations.

Faut-il agiter la cartouche pour mélanger le propane et le butane ?

Non, ils sont parfaitement miscibles. Ce serait comme dire qu'il faut remuer le Whisky avant de le boire pour mélanger l'alcool et l'eau.

Pourquoi une cartouche neuve fonctionne mieux au froid qu'une cartouche entamée ?

C'est ce qu'on observe avec les cartouches contenant des mélanges de gaz. Voici pourquoi, par exemple dans le cas d'un mélange 70% butane + 30% propane :

Phase liquidePhase gazeuseCommentaire
Cartouche neuve70% butane, 30% propane 35% butane, 65% propane le propane se vaporise mieux que le butane
Cartouche un peu entamée90% butane, 10% propane 65% butane, 35% propane le propane se vaporisant mieux les proportions dans le liquide sont modifiées
Cartouche entamée100% butane 100% butane tout le propane s'est vaporisé, on se retrouve avec du butane pur ou presque

Peut-on "préserver" la quantité de propane en gardant la cartouche chaude lorsqu'elle fonctionne ?

Non : la composition de la phase vapeur ne dépend pas (ou très peu) de la température. On ne peut donc pas éviter que le propane soit consommé plus vite que les autres carburants et qu'il ne reste que du butane après un certain temps de fonctionnement (sauf en utilisant des réchauds à cartouche inversée).

Pourquoi la cartouche se refroidit lorsque le réchaud fonctionne ?

La vaporisation d'un gaz est endothermique : elle consomme de l'énergie, le carburant dans la cartouche se refroidit donc au fur et à mesure que le gaz se vaporise, on peut parfois voir apparaître du givre dessus.

Quel est l'intérêt des réchauds à cartouche inversée ?

En mettant la cartouche à l'envers c'est la phase liquide qui sort de la cartouche. Certains réchauds peuvent fonctionner ainsi : le tuyau qui apporte le carburant au gicleur passe d'abord près du brûleur pour y être vaporisé.

L'intérêt est multiple par grand froid :

  • les proportions butane / autre gaz sont constantes, donc pas de perte de pression lorsque la cartouche est entamée
  • la vaporisation se fait au niveau du bruleur, donc pas de perte de pression liée à la vaporisation dans la cartouche

L'inconvénient de ces réchauds est qu'ils sont plus lourds que les réchauds simples et que le dosage de la puissance n'est pas évident.

Les plus légers


Snow Peak Giga Power Stove Titanium

  • 74g, 2800w, cartouche à visser
  • Existe en version “stainless steel” pesant 88g.

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_25e6cfb25076563a0c24a25ef628a252media200x133.jpg


Coleman F1 Lite

  • 77g, 4800W, cartouche à visser
  • Puissant et compact!

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_f1_lite_b4w.jpg


MSR Pocket Rocket

  • 86g, 2800W, cartouche à visser

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_pocketrocket-t.jpg


Markill Peak Ignition

  • 88g, 2650w, cartouche à visser, allumage piezo inclus


Optimus Crux

  • 93g, 3000w, cartouche à visser
  • Réchaud très compact qui présente la particularité de se ranger sous la cartouche!


Primus Micron

  • 96g, 2200W, cartouche à visser) à allumage piezo intégré.
  • Son successeur le Primus Micron TI, avec/sans allumage piezo, pèse 83/69g (titane+alu, 2200W, cartouche à visser).

Le plus complet


Jetboil PCS
ou:
Personal Cooking System

  • 440g, 3000W, cartouche à visser

Les plus polyvalents


MSR Superfly

  • 144g avec allumeur/132g sans allumeur, 3000W, toute cartouche à valve


DUO Stove de Primus

  • Paravent et allumage piezo intégrés
  • Poids élevé: 257g…


Express Duo de Primus

  • Compatible Campingaz, Primus, Colemen
  • Puissance : 2600W
  • Poids: 124g


Adaptateur Markill

  • Solution polyvalente et économique permettant d'utiliser les cartouches Camping Gaz.
  • Poids: 75g

Les réchauds à alcool

Les réchauds à alcool sont vivement recommandés pour la randonnée légère quand les conditions climatiques le permettent.

Avantages:

  • Poids plume!
  • Possibilité de faire correspondre la quantité de combustible emporté à ses besoins exacts (contrairement au gaz).
  • Libre choix d'un contenant très léger pour l'alcool.

Pour chauffer son litre d'eau en toute légèreté, on a pas encore fait mieux!

Inconvénients:

  • Utilisation moins aisée, voire dangereuse (manipulation de l'alcool, puissance difficilement réglable).
  • Préchauffage nécessaire.
  • Plutôt conçu pour une utilisation individuelle.
  • Mauvaise résistance au vent (nécessité d'emporter un pare-vent).
  • Utilisation hivernale déconseillée.

Seules quelques marques commercialisent ce type de réchauds pourtant bien pratiques.

Les réchauds à alcool sont d'ailleurs le plus souvent issus de bricolages astucieux produits à la maison. Ils sont alors très petits, vraiment légers et ne coûtent rien. La plupart du temps fabriqués sur la base d'une canette voir d'une boite de cirage ou de nourriture pour chat…

Réchauds à alcool commerciaux


Brasslite


Trangia

  • Site internet : http://www.trangia.se/
  • Brûleur Trangia (110g, puissance réglable, temps d'ébullition 10 à 15min)


Réchauds mo-go-gear

  • En vente chez : www.gossamergear.com
  • Le Go-torch (12g) fonctionne sur le principe du Pepsi Can Stove. Le support pèse 16g.
  • Le Fire-fly est une version très légère: 6g. Le support pèse aussi 16g.


Vargo Triad Titanium Stove

Réchauds à alcool "faits maison"

L'un des autres avantages du réchaud à alcool, outre son poids, c'est que l'on peut facilement se le fabriquer soi-même… Quelques canettes vides, un cutter, un poinçon et c'est parti! Voyez vous-même:

(A compléter par les commentaires et les photos des bricoleurs en herbe)

Les réchauds à essence

Certes, ces engins sont loin d'être aussi légers et compacts que les modèles précités, mais néanmoins, certaines de leurs qualités propres sont indispensables dans certaines situations. Ces réchauds brûlent différents types d'essences pressurisées et vaporisées.

Avantages:

  • Fonctionnent à toutes altitudes et températures (idéal pour les expéditions).
  • Les capacités “multi-carburants” de certains modèles.
  • Pas de restriction pour les groupes, ces réchauds peuvent accueillir des casseroles plus grandes que les réchauds à gaz légers (ils sont plus larges et moins hauts).
  • Possibilité de n'emporter que la quantité exacte d'essence nécessaire.

Inconvénients:

  • Poids, encombrement.
  • Relativement dangereux à l'usage (manipulation de l'essence et préchauffage).
  • Relativement difficile de régler la puissance de chauffe (dépend des modèles).
  • Demande de l'entretien.

Un mot sur les combustibles :

Un des gros problèmes avec les réchauds à essence, c'est d'être bien sûr de ce qu'il peuvent brûler… Les marques annonçant le plus souvent cette liste en anglais, les traductions des vendeurs sont parfois hasardeuses et trompeuses… Voici de quoi y voir clair:

  • White gas : essence blanche ou C, le combustible vendu en bouteille par les marques de réchauds.
  • Kerosene : pétrole lampant, l'essence des lampes à pétrole, rien à voir avec le kérosène français.
  • Auto gas/gasoline/petrol : essence sans plomb.
  • Jet fuel/aviation fuel : kérosène.
  • Diesel : diesel.
  • LP gas : le gaz en cartouche (certains modèles permettent d'utiliser des cartouches également).

Notez qu'au poids indiqué, il faut ajouter la bouteille et son contenu. Nous ne l'avons pas précisé car il existe différents tailles de réservoir selon les besoins.

Le plus léger


Simmerlite de MSR

  • 300g (réchaud et pompe)
  • Ne brûle que de l'essence blanche (white gas).
  • Un réchaud intéressant qui concilie légèreté et conditions extrêmes!

Les multi-carburants

Les réchauds multi-carburants sont utilisables eux aussi par toutes conditions mais sont surtout intéressants pour les “baroudeurs” qui arpentent des contrées où la cartouche de gaz n'est pas commune. Il suffit donc de trouver de l'essence de voiture, par exemple.


Whisperlite International de MSR

  • 330g (réchaud et pompe)
  • 2800w
  • Essence blanche, sans plomb, pétrole lampant et kérosène.


Primus Gravity Multifuel

  • 341g (réchaud et pompe)
  • 3000w
  • Gaz (cartouche à vis), essence blanche, sans plomb et pétrole lampant.

Le plus complet


Himalaya OmniFuel Titanium de Primus

  • Le plus tout-terrain des réchauds à essence: peut utiliser tout type de carburant.
  • 399g (réchaud et pompe)
  • 3000w
  • Essence blanche, sans plomb, diesel, pétrole lampant, kérosène et gaz (cartouches à vis).
  • Présence d'un véritable robinet de contrôle de puissance.
  • Il existe une version classique (non titanium) un peu plus lourde mais moins chère.

Les réchauds à bois

Avantages:

  • Polyvalent car fonctionnera quels que soient la température extérieure ou le vent.
  • Écologique car ne nécessite pas de carburant transformé.
  • Transportable partout, pas de problème en avion.

Inconvénients:

  • Plus lourd qu'un P3RS.
  • Nécessite de rassembler et trouver du bois avant son utilisation.
  • Certains peuvent être salissants.

Des réchauds assez peu répandus qui trouvent tout leur intérêt sur le long terme à condition de randonner dans des zones où récolter du bois n'est pas un problème. En effet, le combustible ne devant pas être porté, la seul charge est le réchaud lui-même. Pour des randonnées courtes, la tendance s'inverse et l'alcool reprend le dessus.

La plupart des réchauds à bois sont relativement volumineux mais on trouve des modèles démontables.

Il existe deux grandes catégories de réchauds à bois :

  • les réchauds simples, fonctionnant comme de petits poêles à bois.
  • Les réchauds avec ventilateur électrique, ce dernier permettant d'augmenter la puissance de combustion et donc le rendement.

Réchauds à bois commerciaux


BushBuddy


Sierra Zip Ztove


Kelly Kettle


Magic Stove

Réchauds à bois "faits maison"

Ici, comme pour le réchaud à alcool, le bricolage peut faire merveille!

http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=351

En guise de conclusion

Que de choix, que de choix! Mais alors finalement, que choisir?

On peut rapidement conclure que:

  • L'Esbit (pastille d'alcool) est bien pour se chauffer un thé ou une soupe à la pause lors de sorties à la journée ou quand les repas du soir sont pris dans des gîtes/refuges.
  • Le réchaud à alcool a la cote lorsqu'il s'agit de simplement chauffer de l'eau sans s'encombrer outre mesure (faire gonfler un lyo, de la semoule, de la polenta). Peu adapté conditions difficiles.
  • Le gaz est lourd mais d'un indéniable confort et d'une bonne amplitude d'utilisation (résiste bien au froid jusqu'à -10°). Indiqué pour des randonnées plus longues. Permet de faire “mijoter” et non juste de chauffer.
  • L'essence n'est utile que dans les conditions extrêmes (le froid!) et les cas où il faut faire avec les carburants “du bord” (essence de voiture, pétrole de lampe,…).
  • Le bois est intéressant sur le long cours en région forestière. Il est également très économique à l'usage.
choisir_son_rechaud.txt · Dernière modification: 2017/03/16 09:18 par canasucre