Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


choisir_son_sac_a_dos

Choisir son sac à dos

Le choix d'un sac à dos est quelque chose de délicat et il représente un certain investissement financier. Le choix d'un sac orienté MUL est tout aussi difficile. Nous allons donc tenter ici de vous guider dans votre choix en compilant les conseils qui ont été donnés sur le forum et en vous donnant une liste non exhaustive des sacs orientés MUL pouvant être trouvés dans le commerce.

On en parle ici sur le forum.

Recherches sur le forum

Vous pouvez trouver tous les fils de discussion dont le titre aborde la question du sac à dos en utilisant le mot-clé: [Sac à dos] dans la fonction recherche du forum.

Le choix du sac MUL

1. Le volume

C'est évidemment l'élément sur lequel on s'interroge le plus. Le premier conseil - et qui est primordial - est que l'on achète son sac en fonction de son matériel et non le contraire. Vous devez donc rassembler l'ensemble du matériel que vous souhaitez emporter dans ou sur votre sac, sans oublier la nourriture et l'eau, et en estimer le volume. Pour cela vous pouvez utiliser des sacs poubelle de différents litrages et les remplir avec celui-ci. Vous pouvez également vous rendre dans votre magasin avec l'ensemble de votre matériel.

Une fois ce volume défini, il vous faut définir le niveau de polyvalence de votre sac. C'est-à-dire savoir si vous souhaitez un sac pour un type de randonnée précis ou si vous voulez qu'il s'adapte à plusieurs modes de marche.

Par exemple : un sac de 25 L sera suffisant pour faire de la randonnée UL en moyenne montagne ou en plaine mais si vous souhaitez partir plus haut ou l'hiver il vous faudra quelques litres de plus pour mettre la corde, les crampons ou la grosse polaire. Si vous optez pour un sac peu polyvalent mais plus léger il vous faudra peut-être en acheter plusieurs.

Enfin, vous devez penser à la commodité d'utilisation. Tout votre matériel rentrera peut-être dans 20 L en le comprimant au maximum, mais pour sortir le couteau qui a glissé au fond il vous faudra tout déballer. Donc quelques litres de plus peuvent vous permettre une plus grande aisance.

Pour conclure, nous ne vous donnerons donc pas de litrage idéal mais nous dirons simplement qu'il vaut mieux un sac un peu trop grand avec un bon système de compression (pour réduire son volume) qu'un sac trop petit.

2. Le poids

Le poids du sac dépend principalement de la matière dont il est constitué et de son accessoirisation dont nous parlerons plus loin.

Nous dirons simplement que parler du poids d'un sac n'a pas beaucoup de sens puisqu'un sac de 20L est forcément plus léger qu'un sac de 50L. Nous allons donc plutôt parler du rapport poids / litrage. Pour les sacs légers ce rapport varie de 14 g/L à 25 g/L. Pour des sacs XUL, il peut descendre jusqu'à 3,5 g/L. Les sacs ultra-légers actuels ont un rapport d'environ 10-12 g/L.

Ce rapport poids / litrage semble être un bon élément pour juger du poids de votre sac. Cependant, de nombreux autres facteurs entrent en jeu. Il est par exemple difficile de comparer le rapport poids / litrage d'un sac sans armature avec celui d'un sac avec armature. De plus, il faut se méfier du litrage annoncé par certaines compagnies. Est-ce que celui-ci fait uniquement référence au tube principal, ou comprend-il aussi les grandes poches en filet qu'il peut avoir? Certaines marques précisent cependant le volume de chacune des parties du sac (poche principale, poche arrière, poches latérales) ce qui aide à la comparaison.

Enfin, gardez en tête que plus le volume du sac est important, et plus le rapport poids / litrage sera avantageux (et inversement). A titre d'exemple, le KS 36 de KS Ultralight Gear (36L) pèse 8,3 g/L en version Dyneema X, alors que la version 48L (de construction similaire) pèse 6,7 g/L. Ceci s'explique bien sûr par le poids incompressible pour chaque sac à dos, qui sera identique quel que soit son volume (poids des bretelles et de la ceinture, des poches, des accessoires divers, etc).

3. L'armature

Il existe 2 types de sacs : avec ou sans armature. Le but de l'armature est de rigidifier le dos du sac afin de pouvoir transférer une partie de la charge sur les hanches. Un sac avec armature a donc forcément une ceinture abdominale pour recevoir cette charge. L'armature est donc nécessaire pour un sac lourd. Dans le cas de la randonnée MUL, le sac ne dépasse en général pas la barre des 10 Kg. Elle n'est donc pas indispensable. De plus il est possible de rigidifier son sac à l'aide du tapis de sol, plié dans le dos ou encore enroulé dans le sac.

Cependant, l'armature permet également d'éloigner le sac du dos du porteur afin de favoriser l'aération du dos et d'éviter la transpiration. Il existe actuellement de nombreux modèles d'armatures et les fabricants rivalisent d'ingéniosité pour alléger ces armatures et favoriser le courant d'air circulant dans le dos du marcheur. Mais grossièrement il existe 2 catégories :

  • Le système de tunnel : la rigidité est donnée par une ou deux barres (souvent en aluminium) glissées dans le dos du sac (certaines sont amovibles) et des morceaux de mousse sont placés aux points de contact avec le dos (hanches et omoplates). Ces morceaux de mousses laissent un canal libre où l'air circule.
  • Le système de filet tendu : un cadre en tube métallique fin est placé au dos du sac ce qui lui donne sa rigidité. Un filet est tendu sur ce cadre et vient s'appuyer sur le dos. L'air circule donc sur la totalité du dos et la transpiration s'évapore au travers du filet. Malheureusement ces armatures sont relativement lourdes.

Pour avoir essayé les 2 systèmes, nous avons un penchant pour le filet tendu qui présente une véritable aération. De plus il laisse un espace conséquent dans le dos dans lequel on peut glisser un vêtement, une poche à eau (avec parfois de petites sangles pour la suspendre) ou autre élément.

Système de réglage ?

En dernier lieu, l'armature est parfois associée à un système de réglage de la taille du dos. C'est très pratique pour les fabricants (un seul modèle à commercialiser), mais rarement pour vous. À moins d'être en phase de croissance ou de vouloir souvent prêter votre sac à des personnes de taille différente de la vôtre, ce système de réglage n'a aucune utilité et rajoute un poids superflu. Dans la mesure du possible (parfois on n'a pas le choix), privilégiez les sacs existant sous plusieurs tailles (donc sans système de réglage) et choisissez celle qui vous convient.

Taille du dos

Pour les fabricants de sac à dos, la longueur du dos est la distance verticale qui sépare la vertèbre cervicale C7 - celle qui vous fait une petite bosse dans le cou - à la crête iliaque, c'est-à-dire le haut des os du bassin.

4. La forme

La forme du sac peut sembler accessoire cependant il faut y songer car elle influe sur l'encombrement et la répartition des charges. Un sac haut et étroit permet de répartir la charge sur toute la longueur du dos et entraîne moins de mouvements de bascule latérale. De plus, il est moins encombrant car il ne dépasse pas, en largeur, du dos. Cependant, ces sacs ont une accessibilité moins grande et il est difficile d'en extraire le contenu. Les sacs larges et bas ont évidemment les avantages et les défauts contraires mais vous aurez compris que nous préférons les premiers. ;)

5. Les matériaux

Cordura

Comme dit plus haut, c'est un facteur important dans le poids total du sac. Pendant de longues années un sac se devait d'être robuste, et peu importait le poids. Après la toile de coton est donc venu le règne du Cordura. Cette matière est très résistante à la traction et surtout à l'abrasion. Son principal défaut étant son poids qui varie de 260 g/m² à 170 g/m² selon le nombre de Denier (1000 ou 500). Il existe cependant maintenant un Light Cordura à 330 Deniers et à 90 g/m².

Les fabricants ayant entendu les sirènes de la légèreté, ils se sont tournés vers des matériaux plus légers. Il s'agit le plus souvent de nylon ou de Polyester Ripstop, c'est-à-dire qu'ils possèdent une trame qui leur confère une grande résistance à la traction. Le principal défaut de ces produits est leur fragilité à l'abrasion, mais ils sont bien plus légers avec un poids d'environ 50 g/m².

Depuis quelques années, de nouveaux matériaux sont apparus, plus résistants ou plus légers que les matériaux utilisés traditionnellement (et encore largement employés par les constructeurs classiques). Parmi ceux-ci, on peut citer :

Dyneema X

  • Le silnylon : il s'agit de nylon enduit de silicone, le rendant imperméable. Ce matériau est très léger, mais beaucoup moins durable que la plupart des alternatives présentées plus bas (moindre résistance à la perforation). Il est par ailleurs plus difficile à réparer sur la route: le scotch classique du type Duct Tape n'adhère en effet pas sur le silicone, et sa couture peut être délicate.
  • L'x-pac : à compléter. FIXME
  • Le nylon tramé de dyneema : du nylon renforcé par un quadrillage de fils de dyneema. Il existe en deux grammages : 140D et 210D (aussi appelé Dyneema X dans ce cas). Le dyneema représente 9% du poids du tissu en 210D, et chaque fil est, à poids égal, 15 fois plus résistant que l'acier. Il s'agit d'un matériau relativement léger, mais très durable pour son poids. Bien que n'étant pas imperméable, il offre cependant une résistance certaine face à la pluie.

Cuben

  • Le cuben : il s'agit d'un matériau utilisé à l'origine pour la voile, composé de fils de Dyneema pris en sandwich entre des films plastique. La résistance intrinsèque de ce matériau permet de l'utiliser dans des grammages très faibles, ce qui en fait un choix de prédilection pour ceux qui sont à la recherche du moindre gramme. Il est de plus imperméable. Par contre, la durabilité des sacs à dos en cuben est relativement limitée. Zpacks, l'un des premiers fabricants à en proposer, estime par exemple leur durée de vie à un thru-hike américain (+/- 4000 Km).

Au niveau de l'assemblage, le cuben peut être fixé soit par couture, soit par collage (ou les deux). Les coutures constituant un point de faiblesse avec ce matériau, il est important d'accorder une attention toute particulière quant à la provenance et à la construction du sac à dos lorsque l'on souhaite investir dans un sac en cuben.

  • Le cuben hybride : ce matériau est apparu récemment sur le marché. Comme son nom l'indique, il s'agit de cuben 49g/m² doublé de polyester 50D. Plus durable que le cuben classique, il est cependant difficile d'estimer sa durée de vie du fait de sa nouveauté.

6. Les accessoires

Ce sont les éléments supplémentaires qui vont apporter du confort et de l'ergonomie au sac, mais qui vont aussi l'alourdir. Il est donc bon de les choisir avec parcimonie.

Rabat de l'HuckePack de Laufbursche

  • Le rabat: c'est l'élément supérieur du sac qui se rabat (d'où son nom) sur son dessus. Il comporte parfois une ou deux poches (internes et externes) et peut aussi être surmonté d'élastiques ou sangles permettant d'y accrocher du matériel (tente, tapis, …). Il protège l'intérieur du sac et on peut facilement glisser dessous un vêtement qui reste alors facile d'accès. Cela en fait un élément pratique et très polyvalent.
  • Les sangles abdominales et pectorales: elles permettent le transfert de charge sur les hanches et un maintient du sac au plus prés du corps. La ceinture abdominale est souvent rembourrée de mousse et on y greffe parfois de petites poches à accessoires (APN, GPS, téléphone). Cela peut s'avérer très confortable et pratique, mais ajoute beaucoup de poids. Donc si elles sont indispensables pour le transfert de charge d'un sac lourd, elles le sont beaucoup moins pour un sac typé MUL. Dans ce cas, une simple sangle non rembourrée sera suffisante pour éviter les ballottements du sac.

Si la ceinture de votre sac ne possède pas de poches, il est tout à fait possible d'y fixer des poches amovibles vendues par de nombreux fabricants (Terra Nova, Raidlight, Mountain Laurel Designs, Zpacks, …). Ces poches s'avèrent très pratiques pour transporter de quoi grignoter sur la route ou le petit matériel (comme l'appareil photo), permettant ainsi de l'avoir toujours à portée de la main. Cependant, elles pèsent relativement lourd pour une capacité de rangement minime. Mieux vaut donc se demander si elles vous seront réellement utiles avant…

  • Les sangles de rappel de charge: situées en haut des bretelles, elles permettent de ramener la charge du sac au plus prés du dos afin d'obtenir un meilleur confort de portage. Ces sangles sont indispensables sur de gros sacs, car ils s'élèvent au-dessus des épaules. Cependant, elles sont aussi souvent utilisées dans les sacs de faible litrage pour régler la hauteur du dos du sac à la taille de l'utilisateur: procédé lourd et peu satisfaisant.

Ceinture et poches du Villain d'OMM

  • Les poches: indispensables pour les maniaques du rangement, elles ne seront que de peu d'utilité pour le randonneur MUL qui préférera quelques Ziplocs ou fourre-touts en nylon ou en cuben. Pensez que chaque poche ajoute de nombreux grammes de tissu et surtout de fermetures éclairs. Par contre, les poches extérieures en Mesh seront très pratiques pour placer des objets qui seront alors rapidement accessibles, et ce pour un poids dérisoire. Il faut veiller à ce quelles soient de bonne taille afin de pouvoir y glisser une gourde. Quant aux poches de fond de sac, elles semblent pratiques sur les grands sacs mais ce n'est en fait qu'illusoire: on y place le plus souvent le duvet, qui n'a pas besoin d'être sorti en urgence. Ce qui est au fond du sac n'est utile qu'au bivouac et à ce moment-là on le vide en totalité. Ce qui doit être disponible rapidement peut être glissé sous le rabat lorsqu'il y en a un, ou à défaut dans le haut du sac ou dans les poches extérieures en mesh.
  • Les systèmes de compression: indispensables pour réduire le volume du sac au fur et à mesure que celui-ci se vide. Ils permettent de conserver un sac compact et peu encombrant. Deux types existent : soit des sangles que l'on resserre soit des élastiques qui compriment le sac. Les sangles sont plus solides et ne se détendent pas mais sont légèrement plus lourdes. Dans les 2 cas ces systèmes permettent bien souvent de fixer des éléments à l'extérieur du sac ce qui peut s'avérer pratique.

Un sursac imperméable de Granite Gear. Même en tissus légers, il pèse autour de 100g.

  • Les portes piolets/bâtons et autres sangles: le porte piolet ou bâton n'est indispensable que si vous envisagez de partir en haute montagne. Sinon il y a toujours moyen de coincer ses bâtons avec le système de compression. Par contre une paire de sangles sous ou au-dessus du sac est très pratique pour fixer tapis, abris, duvet, etc à l'extérieur du sac et gagner ainsi du volume interne.
  • Le sursac: certains sacs intègrent un sursac dans une pochette sous le sac. Si cela plait beaucoup au mulet, le randonneur MUL préférera un bon sac poubelle à l'intérieur du sac qui sera bien plus polyvalent et tout aussi efficace pour un poids moindre. En plus, cela rajoute une poche.
  • Les systèmes d'hydratation: très à la mode actuellement, c'est un élément marketing! Une gourde n'a pas besoin de poche, et le tuyau n'a pas besoin d'un trou rien qu'à lui! Rigoureusement inutile dans un sac MUL.
  • Les systèmes de fermeture: deux systèmes existent pour fermer le sac: la fermeture éclair ou le lacet de serrage. Le lacet reste le système le plus pratique et le plus fiable. Il permet bien souvent une plus grande ouverture, il est plus léger, plus robuste, ne se coince pas et s'il casse, il est facile à remplacer.

7. L'optimisation du sac

Le sac idéal n'existe pas et donc, à moins de le fabriquer vous-même ou de le faire faire sur-mesure, vous pourrez être amené à modifier votre sac pour gagner quelques précieux grammes. Ceci vous demandera de jouer des ciseaux et de l'aiguille. Voici donc quelques transformations possibles:

  • Découper les poches (celle pour gourde souple par exemple), écussons, étiquettes et autres gadgets inutiles.
  • Remplacer les poches externes en tissus par des poches en filet.
  • Couper les longueurs excédentaires des sangles de réglage après les avoir parfaitement ajustées.
  • Supprimer le rabat.
  • Remplacer les systèmes de compression à sangles par des élastiques.
  • Rajouter des sangles, sous le sac, pour y fixer divers éléments.

Les sacs du marché

De nombreuses marques proposent des sacs légers ou ultralégers, parfois de façon marginale, parfois en basant leurs gammes sur ce concept. Nous avons choisi de distinguer 3 types de fabricants:

  • Les grandes marques généralistes, qui n'ont pas pour vocation de créer du matériel ultra-léger, mais qui peuvent tout de même avoir dans leur catalogue quelques modèles pouvant intéresser les MUL. Il ne s'agira pas en général des sacs les plus légers ou des mieux pensés, il faudra souvent sortir les ciseaux pour les alléger de tous leurs accessoires inutiles, mais il peut aussi parfois s'agir de vraies bonnes affaires au niveau du prix.
  • Les grandes marques proposant une gamme spécifique ultra-légère: il s'agit de marques internationales, souvent trouvables en magasins spécialisés, proposant une gamme de sacs à dos dédiés à la randonnée légère. Cependant, beaucoup d'entre elles essaient de rester aussi “tous publics” que possible, et rechignent parfois à utiliser les matériaux très spécialisés ou les solutions radicales que privilégient parfois les MUL.
  • Les artisans: il s'agit le plus souvent de ce que l'on appelle aux États Unis des cottage manufacturers. Ce sont des passionnés de la randonnée légère, offrant des produits très spécifiques et utilisant généralement des matériaux très spécialisés, limitant ainsi leur marché à la niche qu'est la MUL. Certains n'ont que quelques produits à leur catalogue, d'autres ont des gammes plus étoffées. Ils ne vendent généralement que par correspondance, et beaucoup de produits étant fabriqués à la commande, le temps d'attente peut être assez long chez certains d'entre eux. Par contre, beaucoup sont aussi prêts à faire du sur-mesure (certains comme Zimmerbuilt ne font même que cela). Il s'agit clairement du choix de prédilection des MUL.

Les grandes marques généralistes

Décathlon

Décathlon n'est vraiment pas à la base une marque spécialisée dans l'ultraléger, mais elle a cependant réalisé qu'il y avait un concept sur lequel surfer, et propose désormais une gamme de sacs “Forclaz Ultralight” assez intéressante. Bien que ces sacs sont loin d'être les plus optimisés, ils sont vendus à un prix très attractif et pèsent un poids très respectables une fois redécoupés.

Go Sport

Go Sport ne propose pas réellement de produits ultra-légers mais il existe tout de même 2 sacs à dos tunnel, relativement légers qui satisferont les moins fortunés: le Meije 35 et l'Andina 30.

Ortlieb

Ortlieb, bien connu dans le domaine nautique, propose une gamme de sacs étanches et solides. Ces sacs sont très particuliers et nécessitent de prendre pleinement conscience de leurs avantages et inconvénients.

Osprey

Salomon

Salomon, plus connu pour son activité dans les sports de glisse, propose 2 sacs ultra-légers: les Raid Revo 20 et 30. Leurs prédécesseurs, les Raid Race 200 et 300, étaient plébiscités par certains d'entre nous et pas des moindres. Ces sacs semble t-il étaient plus solides que les Revo mais bien qu'ils n'apparaissent plus sur le site de Salomon on peut encore en trouver dans le commerce.

Par contre, attention! Une mise en garde est de mise face aux pratiques des plus douteuses de Salomon en ce qui concerne les caractéristique de leur sacs. Par exemple : Le Revo 20 ne fait que 17L. Il est annoncé à 288g mais il en ferait 425! Le Revo 30 fait bien 31L, mais il est annoncé à 383g alors qu'il en fait 683! Leur rapport poids/volume en prend donc un coup, surtout pour le Revo 20.

Vaude

Contrairement à son concurrent, Deuter, Vaude a su prendre le virage de l'ultra-léger. Ils proposent 3 sacs ultralights qui affichent de très bons rapports poids/volume, atteignant les 14,5 g/L pour le Rock Ultralight 25.

Wilsa Sport

Wilsa Sport propose une large gamme de sacs, de tous volumes, qui présentent souvent un assez bon rapport poids/volume.

Les grandes marques ultra-légères

Aarn

Camp

Cilao

Golite

Grivel

Inov-8

Original Mountain Marathon

Raidlight

Terra Nova

Les marques artisanales

Gossamer Gear

Granite Gear

Hyperlite Mountain Gear

KS Ultralight Gear

Laufbursche

Mountain Laurel Designs

Six Moon Designs

ULA Equipement

Zimmerbuilt

Zpacks

Voir aussi

choisir_son_sac_a_dos.txt · Dernière modification: 2016/05/21 17:43 par kodiak