Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 08-02-2010 18:49:41

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 293

Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

J'avais beaucoup entendu parler des Dolomites et je voulais faire une randonnée d'un mois en faisant aussi des vias ferratas. Un premier pas vers de futurs projets de rando-alpinime. C'était la 1ère fois que je faisais une rando de 30 jours, mon objectif était de ne pas être fatigué en fin de journée afin de ne pas accumuler de fatigue et d'être toujours heureux de repartir le lendemain.

Mon idée était de faire un genre de grand « Tour de Pays » en utilisant les altas vias 1 et 2 ; pour la liaison nord, c'était facile car les 2 altas vias étaient assez proches l'une de l'autre dans leur partie nord ; en revanche, la liaison sud était moins évidente, en particulier le passage par la forcella Intrigos entre le lac de Stua et le lac de Mis.

30 jours de rando itinérante, en résumé :
-   4 jours pour la liaison sud, du lac de Mis au refuge VII Alpini,
- 13 jours pour l'alta via 1,
-   1 jour pour la liaison nord et passer de l'alta via 1 à la 2 (du refuge Fanes au refuge Genova),
- 12 jours pour l'alta via 2.

Dolo2009%2520iti%2520g%25C3%25A9n%25C3%25A9ral.jpg
itinéraire général ; la 1ère partie (4 jours pour la liaison sud) n'a pas été faite par manque de temps et renoncement sur un passage jugé trop dangereux.
En marron ce qui a été fait en bus, stop ou montées en téléphérique.

Mes journées faisaient, en moyenne, 7h30 de marche effective (souvent entre 5h et 9 heures de marche). Les heures indiquées entre parenthèses à chaque étape sont des heures de marche/grimpe  effective (donc hors pauses) : 205 heures de marche et de grimpe au total.

Liste des principales vias ferratas (dans l'ordre chronologique) de mon itinéraire :
Berti, Sperti et del Marmol dans le massif Schiara ; Costantini ; Tissi ; Degli Alleghesi ; Punta Anna ; Gianni Aglio ; Oliveri ; Lipella ;Tomaselli ; Brigata Tridentina ; Delle Trincee ; Marmolada Cresta Occidentale ; Finanzieri ; Porton ; del Velo ; Dino Buzzati ; Canalone ; Fiamme Gialle.

A part les 3 premières nuit en bivouac (pour tester mon nouveau sursac), les nuitées étaient en refuge et je portais juste 2 repas : le repas du midi et un repas supplémentaire « au cas où »…

J'avais réservé toutes mes nuitées en refuge mais ce n'est pas indispensable si vous n'êtes pas plus de deux personnes. Prix moyen de la demi-pension : 50 € (réduction CAF de 10€ pour les refuges CAI). A noter : les prises électriques italiennes sont différentes des nôtres donc pensez à prendre un adaptateur pour pouvoir recharger vos apparails électriques ; en revanche, leurs prises dans les cuisines sont compatibles avec les nôtres (j'avais emporté une multi-prise légère pour faciliter le partage).

Mes refuges préférés :
Pian dei Fiacconi, excellent accueil (ils ont prêté du matériel à une famille qui n'était pas très bien équipée !)
Baïta Fredarola pour le confort de la chambre et la magnifique vue sur la Marmolada
Settimo Alpini pour l'excellent accueil et les conseils
Nuvolau pour le site exceptionnel !

Mes refuges "les moins préférés" :
Pomedes : dortoir glacial, accueil idem, et pourtant les gérants ont pour parent un illustre montagnard...
Lagazuoï  : dortoir glacial.
Mais ces 2 refuges sont idéalement placés pour faire des vias ferratas magnifiques !
Pisciadu et Vazzoler pour les minuscules portions servies au petit déjeuner.

Pour le côté MUL, j'avais revu complètement mon équipement afin de l'alléger et pouvoir grimper les vias ferratas sans être trop chargé ; je portais environ 11 kilos dont 2,5 kilos de matos technique (casque, baudrier, longes de via ferrata, piolet et des crampons acier 10 pointes).

Ça peut vous paraître lourd mais comme l'année précédente j'avais fait le GR20 avec 17 ou 18 kilos sur le dos, j'étais bien content d'avoir autant allégé mon équipement.

J'ai préparé mon itinéraire en détail ; je n'avais prévu aucun jour de repos mais j'avais une version « light » pour chaque étape en cas de fatigue ou de mauvais temps. Je n'ai fait qu'une fois la version "light" lorsque j'ai zappé l'ascension du Pelmo (le matin, mes chaussures étaient encore trempées de la journée de pluie de la veille). Pour la préparation j'ai essentiellement utilisé les sites internet et j'ai acheté les 2 tomes Via ferratas dans les Dolomites aux éditions Cicerone (en anglais) ainsi que les cartes Tobacco du parcours (je n'ai emporté que des photocopies des extraits de cartes).


Récit et photos

Les traces ont été créées sur le site Gpsies ; dans cette région des Dolomites, les dénivelés d'Openrunner sont parfois très faux...
Formule de calcul du kilomètre-effort (kme) : (distance en km) + (D+ / 100) + (D- / 200).

J01, le 24/07/2009, Balades autour du lac de Mis (4h)
6 km, D+ 250m, D- 250m, 10 kme, trace partielle

Dolo2009%2520J01%2520Val%2520Facina.jpg
balade dans le Val Facina

Pour cette 1ère semaine, mon fils de 18 ans m'accompagne.

Arrivée en fin de matinée à Santa Giustina, via Padoue, par le train ; stop jusqu'au lac de Mis ; initialement, j'avais prévu de monter jusqu'à la forcella Intrigos pour reconnaître ce passage très peu utilisé entre le Lac de Stua et le lac de Mis ; mais pour cause de fatigue, nous n'avons fait que des balades autour du lac : Val Falcina, marmites du val Brenton et cascade de La Soffia ; bivouac à La Soffia.

Après mon retour à Paris, j'ai échangé quelques messages avec la dame qui nous avait pris en stop : elle m'a dit qu'elle avait été très inquiète pour nous car elle avait entendu parler de randonneurs qui avaient été secourus dans le secteur de la forcella Intrigos ; donc ce passage doit être difficile...

SDC10018.JPG
Cadini del Brenton


SDC10016.JPG
Le lac de Mis

Pour cause d'orage, cette nuit à la belle étoile s'est terminé dans la chapelle de La Soffia (courageux mais pas tant qu'ça...)


J02, le 25/07/2009, de La Soffia au bivouac Valdo (alt 1490m)
5 km, D+ 1050m, D- 10m, 16 kme, 5h, trace
Dolo2009%2520J02%2520bivouac%2520Valdo%2520-%2520sentier%2520871.jpg

Journée +dure que prévue ; au fur et à mesure de la montée, le chemin devient de plus en plus difficile, c'est un vrai "parcours du combattant" et j'ai envie de jeter mes bâtons (je n'avais pas encore l'habitude des bâtons et ceux que j'ai choisi dépassent du sac quand ils sont pliés) qui me gênent beaucoup quand il faut se faufiler entre les branches et les troncs d'arbre ; nuit au bivouac Valdo.

A mon retour à Paris, j'ai mieux compris la situation : il y avait eu énormément de neige l'hiver 2008/2009 et ce chemin n'avait pas été "nettoyé" après l'hiver ; c'est là que je me suis rendu compte qu'on a l'habitude de randonner sur des chemins nettoyés et sécurisés et que la rando sur des chemins redevenus sauvages est une autre paire de manches... On ne dira jamais assez merci à tous ces gens qui font le nettoyage et le balisage... alors j'ai un peu les boules quand je vois des gens ergoter et se plaindre parce que les prix dans les refuges de montagne sont plus chers que les prix "en ville".

SDC10047.JPG
Premier passage câblé, raide mais pas long...

SDC10062.JPG
le short, c'est pas conseillé... on s'est aperçu 2 jours après qu'on avait apprivoisé quelques tiques...

SDC10073.JPG
le bivouac Valdo


J03, le 26/07/2009, du bivouac Valdo au Lac de Mis (alt 450m)
6 km, D+ 110m, D- 1150m, 13 kme

Retour au lac de Mis. Nous partons le matin pour traverser le massif via la forcella dei Pom et redescendre dans le Val Cordevole pour aller à la Stanga.
Mais en cours de montée, nous jugeons un passage "suicidaire" - j'ai même pas essayé d'y mettre un pied et pourtant j'ai pas peur en montagne - et je décide de faire demi-tour.
Nous redescendons donc au lac de Mis. En fin de journée, nous faisons du stop pour aller bivouaquer à Casa Bortot (début de l'alta via 1 pour nous qui la faisons à contre-courant).

SDC10081.JPG
le bivouac Valdo dans son écrin de verdure

SDC10086.JPG
le sentier où nous avons renoncés

SDC10099.JPG
retour à la civilisation wink


J04, le 27/07/2009, de Casa Bortot au refuge 7 Alpini (alt 1500m)
6 km, D+ 900m, D- 120m, 16 kme, 3h, trace
Dolo2009%2520J04%2520AV1%2520refuge%25207%2520Alpini.jpg

Première étape sur l'Alta Via 1 des Dolomites, montée au refuge VII Alpini ; étape courte et tranquille.
En cours d'étape, nous nous apercevons que nous avons des tiques, alors on s'épouille avec le tire-tiques ; puis nous avons la surprise quelques minutes après de retrouver Bernadette ; elle restera avec moi une semaine.

En fait, vu le gros travail de préparation, j'avais passé des annonces sur quelques sites spécialisés (mais pas RL, désolé) pour proposer à d'autres personnes de venir avec moi ; j'ai eu quelques contacts, dont Bernadette, mais personne n'a confirmé ; Bernadette (cafiste comme moi) a pû nous rejoindre facilement car j'avais envoyé le programme à tous mes contacts en indiquant les lieux de chaque nuitée.

SDC10134.JPG
le refuge Settimo Alpini ; la muraille de la Schiara est dans les nuages

SDC10140.JPG
fin de journée classique en refuge ; les refuges des Dolomites (à part quelques exceptions) sont biens et l'accueil est souvent bon comme ici à Settimo Alpini.
L'homme à droite est allemand, il finissait le trek Munich-Venise ; il doublait les étapes et a donc fini en 14 jours ce trek prévu en 29 jours ; impressionnant !


J05, le 28/07/2009, boucle via ferratas et retour au refuge 7 Alpini (alt 1500m)
4 km, D+ 1030m, D- 1030m, 20 kme, 8h, trace
Dolo2009%2520J05%2520boucle%25203%2520vf%2520-%2520ref%25207%2520%2520Alpini.jpg

Première journée de via ferrata : aujourd'hui nous partons sac léger pour enchaîner 3 vias ferratas de niveau moyen, Zacchi, Sperti et del Marmol, ; c'est une journée test pour évaluer notre niveau et apprendre à connaître les vias ferratas des Dolomites, bien différentes des vias ferratas françaises ; ces dernières étant en général +spectaculaires. Seconde nuit à Settimo Alpini.

SDC10146.JPG
Voilà le décor, ambiance haute-montagne garantie !

SDC10149.JPG
Au pied de la vf Zacchi

SDC10160.JPG
dans les nuages...

SDC10163.JPG


J06, le 29/07/2009, du refuge VII Alpini au refuge Pian de Fontana (alt 1630m)
7 km, D+ 1150m, D- 1020m,  24 kme, 7h30, trace
Dolo2009%2520J06%2520AV1%2520ref%2520Pian%2520de%2520Fontana.jpg

Aujourd'hui, première via ferrata avec le sac à dos : ça passe bien smile

SDC10180.JPG
vf Marmol

SDC10184.JPG
Attention : peinture fraîche ! le balisage vient d'être fait il y a une heure...

SDC10198.JPG
le bivouac Marmol

SDC10223.JPG

SDC10248.JPG
le refuge Pian de Fontana, très calme
En fait, on ne croise pratiquement personne car beaucoup de randonneurs ne font pas l'alta via 1 en entier et s'arrêtent au Passo Duran au lieu de finir à Casa Bortot.


J07, le 30/07/2009, du refuge Pian de Fontana au Passo Duran (alt 1600m)
16 km, D+ 1060m, D- 1090m, 32 kme, 7h, trace
Dolo2009%2520J07%2520AV1%2520ref%2520Passo%2520Duran.jpg

Mon fils nous quitte en cours d'étape pour rentrer sur Paris.
La 1ère semaine s'achève, elle m'a permis de valider ma préparation : mes étapes sont raisonnables, mes estimations d'horaires sont bonnes et mon équipement est adapté.
Pour moi, c'était la semaine la +risquée car je sais qu'ensuite, je commence à bénéficier des bienfaits de la montagne et que ma forme physique va en s'améliorant.

SDC10270.JPG
désolé pour la qualité, j'ai juste un APN compact et les chamois veulent pas s'approcher !

SDC10286.JPG
1ère vision du Pelmo, ma montagne "coup de coeur"...

SDC10294.JPG


J08, le 31/07/2009, Viaz dei Cengioni puis montée au refuge Cariestato (alt 1810m)

Dolo2009%2520J08-1%2520Viaz%2520dei%2520Cengioni.jpg
Viaz dei Cengion : 7,5 km, D+ 760m, D- 760m, 19 kme, 5h, trace

Dolo2009%2520J08-2%2520ref%2520Cariestato.jpg
montée au refuge Cariestato : 2,5 km, D+ 230m, D-   20m,  5 kme, 1h, trace

SDC10317.JPG
Viaz dei Cengioni, impressionnante mais pas difficile

SDC10328.JPG
Viaz dei Cengioni

SDC10336.JPG
encore beaucoup d'arbres couchés, déracinés...

SDC10339.JPG
le refuge Cariestato, récemment refait.


J09, le 01/08/2009, du refuge Cariestato au refuge Vazzoler (alt 1710m)
11 km, D+ 1500m, D- 1600m, 34 kme, 12h (8h30 + 2h30 ?), trace
Dolo2009%2520J09%2520vf%2520Costantini%2520-%2520ref%2520Vazzoler.jpg

Première journée avec le sac à dos dans une via ferrata difficile, la Costantini ; le temps se dégrade en cours de journée, je n'ai d'ailleurs croisé personne ce jour-là ; quelques tiraillements dans les mollets, pas encore habitués à autant d'escalade ; une longue journée - départ le matin à 7h et arrivée à Vazoler à 20h40 - qui m'a permis de prendre confiance pour la suite smile

SDC10351.JPG
La Costantini est difficile, surtout le début ; en règle générale, le début des vias difficiles est encore +difficile afin de décourager les personnes qui n'ont pas le niveau.

SDC10364.JPG
Suivez les points rouges !
De toutes les vias faites, c'est le passage qui m'a le plus impressionné car il n'y a pas de cable, la roche est déversante et y'a du gaz !

SDC10368.JPG
les nuages arrivent vers 11 heures alors j'accélère le rythme...

SDC10379.JPG
début de la Cengia Angelini : il paraît qu'il y a une paroi de 700m mais j'ai rien vu...

SDC10383.JPG
le névé à enjamber ; plusieurs personnes, non équipées de crampons, ont renoncé à faire cette via à cause de ce passage.

SDC10388.JPG
le bivouac Moiazza ; initialement, j'avais prévu d'aller directement au refuge Vazzoler en descendant le Van dele Nevere
mais vu le manque de visibilité et l'absence de traces, et comme je suis seul, je préfère redescendre par la "voie normale" pour aller à Vazzoler par l'alta via 1.

SDC10419.JPG
La Civetta


J10, le 02/08/2009, du refuge Vazzoler au refuge Torrani (alt 2980m)
6,5 km, D+ 1410m, D- 140m, 21 kme, 5h, trace
Dolo2009%2520J10%2520vf%2520Tissi%2520-%2520ref%2520Torrani.jpg

Journée hors de l'alta via 1 : remontée du vallon Van delle Sasse, puis via ferrata Tissi qui mène très vite au refuge Torrani, un des +hauts refuge des Dolomites, à presque 3000m d'altitude.

SDC10427.JPG
Comme chaque jour, temps clair le matin ; ce matin, j'ai fait la grasse mat' et je suis parti le dernier de Vazzoler.

SDC10428.JPG

SDC10429.JPG
le refuge Vazzoler... quand tout le monde est parti...

SDC10434.JPG
la Torre Venezia, très prisée des grimpeurs

SDC10436.JPG
le val Nevere que j'aurais dû prendre hier (aucun regrets)

SDC10439.JPG
la vf Tissi commence dans le névé à droite ; là-haut je serai dans la purée de pois...

SDC10445.JPG
la vf Tissi est surtout faite en descente (suite à via Degli Alleghesi fait en montée) ; je suis donc à contre-courant

SDC10462.JPG
l'intérieur du refuge Torrani : les tables pour manger au milieu et les bas-flancs autour.


J11, le 03/08/2009, du refuge Torrani au refuge Venezia (alt 1950m)
16 km, D+ 800m, D- 1830m, 33 kme, 11h, trace
Dolo2009%2520J11%2520vf%2520D%2520Alleghesi%2520-%2520ref%2520Venezia.jpg

Montée à la Civetta en début de journée, puis descente par la via ferrata Degli Alleghesi ; nous prenons la pluie en cours de descente, elle va continuer toute la journée et une bonne partie de la nuit ; Bernadette me quitte au refuge Coldai vers 15 heures, moi je poursuis comme prévu jusqu'au refuge Venezia via la forcella Staulanza ; le tour du Pelmo sous la pluie, c'est finalement mon +beau souvenir de ce mois : les immenses cascades du Pelmo, de l'eau partout, les couleurs et les odeurs sous la pluie ; j'arrive à 19h15 au refuge Venezia, trempé de la tête aux pieds ainsi que tout le sac à dos (l'erreur de débutant : le sursac de protection du sac était au fond de mon sac, toutes mes affaires sont trempées). Heureusement, on me donne une chambre individuelle et la plupart des vêtements que j'ai sèchent en une nuit. J'apprendrai plus tard qu'il a neigé au sommet de la Civetta ce jour-là.

SDC10463.JPG
la vue à partir du refuge Torrani

SDC10465.JPG
le refuge Torrani

SDC10483.JPG
la vf Degli Alleghesi

SDC10498.JPG
les cascades du Pelmo sont magnifiques ! Il pleut tellement que les sentiers sont devenus des torrents


J12, le 04/08/2009, du refuge Venezia au refuge Citta di Fiume (alt 1930m)
6 km, D+ 650m, D- 670m, 16 kme, 4h, trace
Dolo2009%2520J12%2520refuge%2520Citta%2520di%2520Fiume.jpg

Courte étape du refuge Venezia au refuge Citta di Fiume via la forcella Val d'Arcia. Je ne croise personne sauf quand j'arrive près de Citta di Fiume où il y a pas mal de monde.
Vu la journée d'hier sous la pluie, et mes chaussures encore trempées ce matin, je décide de zapper le Pelmo (je le regretterai ensuite) pour avoir une étape +facile. C'est la seule chose importante de mon programme initial que je n'ai pas faite mais comme le Pelmo fait aussi partie de l'alta via 3, je reviendrai un jour sur "le trône des dieux"...

SDC10507.JPG
le refuge Venezia

SDC10515.JPG
la forcella Val d'Arcia

SDC10528.JPG
la Civetta encore un peu enneigée de la neige tombée la veille

SDC10530.JPG
le Pelmo en fin de journée


J13, le 05/08/2009, du refuge Citta di Fiume au refuge Nuvolau (alt 2530m)
15 km, D+ 1050m, D- 450m, 28 kme, 7h, trace
Dolo2009%2520J13%2520refuge%2520Nuvolau.jpg

Ce matin, en voulant partir au +tôt du refuge Citta di Fiume, j'ai oublié mon porte-documents qui contenait l'itinéraire détaillé, les feuilles avec les tampons des refuges et les photocopies des cartes géographiques ; je m'en rends compte 2 heures après le départ et, après réflexion, je décide de continuer sans car je connais pratiquement par coeur mon itinéraire et je pourrai passer par Cortina d'Ampezzo demain pour racheter les cartes.

Finalement, cet oubli me libère de mon programme que je suivais scrupuleusement jusqu'ici et je vais gérer +souplement mon temps à partir de maintenant. Au final, ça me fera gagner une journée sur le programme initial... L'étape du jour est longue en kilomètres mais je suis sur des chemins faciles : forcella Roan, forcella Col Roan, forcella Col Duro, forcella Ambrizzola, forcella Giau, forcella Col Piombin, Passo Giau ; je voulais faire la vf Ra Gusela mais j'ai vu un panneau "chiuso" et j'ai pensé qu'elle était fermée : en fait j'étais au départ de l'ancien itinéraire de cette via et il aurait fallu que j'aille un peu +loin pour trouver le départ du nouvel itinéraire ; je suis donc monté au refuge Nuvolau via le refuge Averau. Magnifique coucher de soleil à Nuvolau ce soir-là smile

SDC10532.JPG
la Marmolada, j'y passerai dans 10 jours...

SDC10538.JPG

SDC10551.JPG
Cortina d'Ampezzo

SDC10554.JPG
vue de la forcella Giau : à gauche, le Gusela (le refuge Nuvolau est là-haut), à droite les Tofane

SDC10563.JPG
le Passo Giau ; ce jour-là, j'ai le sentiment de vivre "dessus des autres" : le point le +haut atteint par ces motards est le point le +bas pour moi qui randonne sur l'alta via.

SDC10595.JPG
coucher de soleil d'un côté...

SDC10614.JPG
... et lever de lune de l'autre côté


J14, le 06/08/2009, du refuge Nuvolau au refuge Pomedes (alt 2250m), via Cortina d'Ampezzo
de Nuvolau aux Bains de Dones : 6 km, D+ 20m, D- 670m, 10 kme, 2h, trace
Dolo2009%2520J14-1%2520Bains%2520de%2520Dones.jpg

montée au refuge Pomedes : 2 km, D+ 470m, D- 0m, 7 kme, 1h, trace
Dolo2009%2520J14-2%2520refuge%2520Pomedes.jpg

Une nouveauté de taille à partir d'aujourd'hui : je vais côtoyer régulièrement les ruines et les aménagements datant de la Première Guerre Mondiale ! C'est ahurissant ! J'avais lu quelques articles sur ce sujet avant de partir mais je n'imaginais pas ce que vais voir pendant une dizaine de jours.

Aujourd'hui, je découvre juste le musée en plein-air des Cinque Torri qui présente la vie des soldats de ce conflit italo-autrichien. Ensuite, descente du Valon Scuro jusqu'à Bai de Dones puis bus jusqu'à Cortina d'Ampezzo pour y acheter les cartes géographiques (on trouve tout à la Cooperative, en centre-ville ; mais pas de cyber-café dans Cortina) et faire quelques courses alimentaires. L'après-midi, montée au refuge Pomedes par le téléphérique et les télésièges, c'est moins fatigant wink Nuit au refuge Pomedes.

SDC10625.JPG
les Cinque Torri

SDC10627.JPG
l'une des scènes du musée en plein-air des Cinque Torri

SDC10641.JPG
Cortina d'Ampezzo


J15, le 07/08/2009, du refuge Pomedes au refuge Giussani (alt 2570m)
vf Punta Anna et Gianni Aglio : 4 km, D+ 980m, D- 80m, 14 kme, 5h, trace
Dolo2009%2520J15-1%2520Tofana%2520di%2520Mezzo.jpg

puis 5 km, D+ 590m, D- 480m, 13 kme, 2h, trace
Dolo2009%2520J15-2%2520ref%2520Giussani.jpg

Une journée de via ferrata : d'abord les vias ferratas Punta Anna et Gianni Aglio jusqu'au sommet du Tofana di Mezzo ; puis descente à Ra Vallès par le téléphérique "Freccia nel Cielo" et enfin la via ferrata Olivieri pour revenir au refuge Pomedes ; n'étant pas très fatigué, je quitte ce refuge peu agréable pour aller au refuge Giussani en passant par le sentier Astaldi ; le fait d'aller dormir à Giussani me fait gagner une demie-journée sur mon programme initial smile

SDC10653.JPG
je me suis souvenu de cet endroit où un italien barbu spécialiste des vias ferratas avait été pris en photo

SDC10665.JPG
au centre de la photo, il y a une cordée

SDC10686.JPG
l'arête suivie ce matin

SDC10693.JPG
je croise une famille avec de jeunes enfants sur la vf Olivieri

SDC10702.JPG
le sentier Astaldi

SDC10705.JPG
quelques chamois malgré que l'endroit soit très fréquenté


J16, le 08/08/2009, du refuge Giussani au refuge Lagazuoi (alt 2710m)
17 km, D+ 1670m, D- 1530m, 41 kme, 9h30, trace
Dolo2009%2520J16%2520vf%2520Lipella%2520-%2520ref%2520Lagazuo%25C3%25AF.jpg

Voilà, la moitié des vacances est passée.
Départ tôt ce matin pour monter au Tofana di Rozes par la galerie du Castelletto et la via ferrata Lipella ; je suis seul jusqu'au sommet où je rencontre un groupe d'italiens ; retour au refuge Giussani par la voie normale en fin de matinée ; l'après-midi, étape pour aller au refuge Lagazuoi en passant par la Scala del Minighel, et les forcella Col dei Bos, Travenanzes et Lagazuoi. En même temps que la pluie, je prends à nouveau une demie-journée d'avance sur le programme initial qui prévoyait de dormir ce soir à Giussani et seulement le lendemain au refuge Lagazuoi.

SDC10711.JPG
Combat de titans... euh, non, de tritons alpestres ; il y en a beaucoup dans les Dolomites, j'en croise régulièrement quand le temps est humide.

SDC10714.JPG
Celui-là n'est pas farouche, il est à moins de 15m de moi

SDC10717.JPG
l'entrée de la galerie du Castelletto ; à l'intérieur, aucun éclairage, c'est long et très impressionnant quand on y est seul
la fin de la galerie est hélicoïdale !

SDC10738.JPG
anciens et nouveau points d'ancrage : les vias sont nickels question sécurité smile

SDC10740.JPG
au sommet du Tofana di Rozes ; pour la vue, faudra que je revienne...

SDC10748.JPG
un escargal ! on en trouve jusqu'à 2500-2600 mètres

SDC10752.JPG
Scala del Minighel


J17, le 09/08/2009, du refuge Lagazuoi au refuge Fanes (alt 2060m)
vf Tomaselli : 7 km, D+ 690m, D- 690m, 17 kme, 5h, trace
Dolo2009%2520J17-1%2520vf%2520Tomaselli.jpg

de Laguzoï à Franes : 12 km, D+ 380m, D- 1030m, 21 kme, 3h45, trace
Dolo2009%2520J17-2%2520refuge%2520Fanes.jpg

Ce matin, il pleut encore, c'est a priori râpé pour la via ferrata Tomaselli :-(
Mais vers 10 heures, la pluie s'arrête et le ciel se dégage alors je tente la Tomaselli pour compléter la trilogie de 3 grandes via ferratas en 3 jours  : Gianni Aglio, Lipella et Tomaselli. Arrivé au pied de la voie, 2 allemandes sont là et s'équipent. Au moins, je suis pas tout seul pour une fois, mais je ne les vois qu'au départ car elles progressent moins vite que moi.

La via n'est pas facile, il faut faire attention. La pluie se remet à tomber quand je suis presque au sommet ; la descente sera délicate avec les rochers mouillés. Sur le chemin du retour à Lagazuoi, la pluie s'arrête smile Au refuge, je refais mon paquetage et je pars pour le refuge Fanès. Montée à la forcella di Lech ("... di Lech" sur la carte mais "forcella del Lago" sur les panneaux) puis une longue descente. Une partie du chemin est roulante, j'en profite pour me mettre en mode MN (Marche Nordique). J'arrive au refuge Fanès vers 19 heures. Après le dîner, il fait nuit, il pleut à nouveau et je suis fatigué, alors je préfère dormir sur un matelas dans un coin du refuge plutôt qu'aller dormir au bâtiment annexe qui est à 5mn à pied.

SDC10769.JPG
là, je suis scié ! je viens de monter quelques dizaines de mètres dans une paroi très verticale quand je vois ce bout de mur, vestige de la 1ère Guerre Mondiale...

SDC10774.JPG
un passage avec un léger surplomb

SDC10786.JPG
la descente vers le refuge Fanes

SDC10787.JPG
Calme et sérénité, essayez la Dolomithérapie smile

SDC10792.JPG
A partir de Fanes, changement radical ; dans le tyrol italien, on a l'impression d'avoir quitté l'Italie et d'être en Allemagne ou en Autriche


J18, le 10/08/2009, du refuge Fanes au refuge Genova (alt 2300m)
descente à Pedraces : 13 km, D+ 620m, D- 1360m, 26 kme, 6h, trace
Dolo2009%2520J18-1%2520Pedraces.jpg

de Seres à Genova : 4 km, D+ 730m, D- 20m, 11 kme, 2h, trace
Dolo2009%2520J18-2%2520refuge%2520Genova.jpg

Aujourd'hui je change d'alta via : je quitte l'alta via 1 pour rejoindre l'alta via 2. Matinée très pluvieuse. A Pedraces (Alta Badia), choc visuel ! J'ai l'impression d'être en Suisse ou en Autriche mais plus du tout en Italie ; il paraît que les gens de cette région, le sud-tyrol, n'aiment pas beaucoup les autres italiens.

N'ayant pas envie de marcher sur le bitume, je descends en bus de Pedraces à San Martino in Badia puis je remonte à Seres en stop ; comme en début de séjour au lac de Mis, l'italien qui me prend en stop se détourne de son chemin pour m'emmener directement à Seres smile A partir de là, quelques heures de marche pour monter au refuge Genova, début de l'alta via 2 pour moi. J'arrive à Genova dans le brouillard, j'entends donc les voix des gens qui sont sur la terrasse du refuge avant de voir le refuge lui-même.

SDC10796.JPG
les refuges Lavarella, au premier plan, et Fanes, au fond.

SDC10802.JPG
en voilà un qui ne se laisse pas abattre !

SDC10812.JPG
le début de la vf San Croce

SDC10815.JPG

SDC10834.JPG
est-ce encore l'Italie ?

SDC10850.JPG
San Croce à l'horizon

SDC10855.JPG
"Muraille de Chine" locale wink impressionnant ces barrières à perte de vue...


J19, le 11/08/2009, du refuge Genova au refuge Franco Cavazza al Pisciadu (alt 2570m)
jusqu'au Passo Gardena : 18 km, D+ 970m, D- 1160m, 34 kme, 6h, trace
Dolo2009%2520J19-1%2520Passo%2520Gardena.jpg

vf Brigata Tridentina : 3 km, D+ 620m, D- 160m, 10 kme, 3h, trace
Dolo2009%2520J19-2%2520vf%2520Brigata%2520Tridentina.jpg

Matinée très agréable et tranquille entre Genova et le refuge Puez. Ensuite, il y a de plus en plus de monde sur le chemin, je croise des centaines de randonneurs à la journée qui viennent du passo Gardena et sont montés par le téléphérique ; à force, ça devient vraiment pénible ; j'essaie de les éviter au maximum en passant à côté du chemin. Arrêt au refuge Clark pour manger un bon Strudel et me reposer un peu ; puis descente au Passo Gardena et pour finir, montée au refuge Pisciadu par la via ferrata Brigata Tridentina. Heureusement que je la commence en fin d'après-midi après 16 heures car il paraît qu'il y avait foule dans cette via aujourd'hui. Au refuge Pisciadu, je retrouve un italien, déjà vu à Genova, et nous sympathisons.

SDC10858.JPG
le refuge Genova

SDC10908.JPG
le Passo Gardena

SDC10926.JPG
via ferrata Brigata Tridentina : la passerelle de la Torre Exner

SDC10936.JPG
au refuge Pisciadu


J20, le 12/08/2009, du refuge Franco Cavazza al Pisciadu au refuge Baita Fredarola (alt 2370m)
9 km, D+ 610m, D- 810m, 19 kme, 4h30, trace
Dolo2009%2520J20%2520ref%2520Baita%2520Fredarola.jpg

Passage au refuge Boé puis montée au Piz Boé ; c'est en chantier de ce côté-ci. Au Piz Boé, je retrouve la foule, encore des centaines de personnes à croiser jusqu'au passo Pordoi.
Arrivée en début d'après-midi à la Baita Fredarola. Malgré un accueil moyen, bonne pioche ! Pour 25 €, j'ai une chambre luxueuse avec vue imprenable sur la Marmolada pour moi tout seul : rapport qualité/prix imbattable ! J'avais trouvé ce bon plan sur un forum.

SDC10944.JPG
altiplano de Sella

SDC10947.JPG
le Piz Boé et le refuge Boé (en tout petit vers le centre de l'image)

SDC10954.JPG
j'suis pas fan des chantiers en montagne mais vu la pente, ça valait le coup d'oeil !

SDC10958.JPG
Une force incroyable se dégage de ces massifs...

SDC10963.JPG
la Marmolada

SDC10965.JPG
l'une des 4 demi-journées où j'ai croisé beaucoup de monde ; pour un trek d'un mois, ça reste raisonnable smile
les Dolomites sont bien moins fréquentées que je l'imaginais

SDC10969.JPG
le Passo Pordoï
c'est en bas, en faisant quelques étirements, que je me suis aperçu que les semelles de mes chaussures étaient très décollées ; heureusement, elles ont tenues jusqu'à la fin du séjour.

SDC10975.JPG
Chambre luxueuse avec une vue magnifique au refuge Baita Fredarola smile


J21, le 13/08/2009, du refuge Baita Fredarola au Lago di Fedaïa (alt 2060m)
puis montée en télésiège au refuge Pian dei Fiacconi.
13 km, D+ 510m, D- 820m, 22 kme, 7h, trace
Dolo2009%2520J21-1%2520vf%2520delle%2520Trincee%2520-%2520Lago%2520di%2520Fedaia.jpg

Un très beau chemin de crête en début de journée, puis enchaînement avec la via ferrata Delle Trincee, un peu trop fréquentée à mon goût ; ensuite descente en partie hors-sentier au lac Fedaïa ; vers 16 heures, montée au refuge Pian dei Fiacconi par les nacelles. Au refuge, j'essaie de trouver une cordée pour monter à la Marmolada par le glacier le lendemain mais, pas de chance, personne n'a prévu de monter par le glacier : les gens passent par le glacier à la descente et non à la montée. Pas grave, j'appliquerai le plan "B" et j'irai au sommet en faisant un aller-retour par la via ferrata.

SDC10982.JPG
un beau chemin de crête pour bien commencer cette belle journée

SDC10995.JPG
le refuge Vescovo, d'architecture moderne, et la vf Delle Trincee dans la crête après ce refuge

SDC10996.JPG
A part ma relative erreur de casting dans le choix des chaussures, je suis totalement satisfait de mon équipement.

SDC10998.JPG
A ne pas faire ! on poireaute assez longtemps car un mec veut forcer une personne qui n'a pas le niveau pour faire cette via ; malgré tous ses efforts pour la tirer et la pousser, il finira par renoncer et ils redescendront tous les deux.
C'est le vrai problème des vias ferratas, pratiquement tout le monde se hisse continuellement en tirant sur les câbles, ça n'a rien à voir avec l'escalade.

SDC11004.JPG
vf delle Trincee : ruines datant de la 1ère guerre mondiale

SDC11016.JPG
galerie dans la vf Delle Trincee

SDC11019.JPG
le lac Fedaïa

SDC11028.JPG
le refuge Pian dei Fiacconi : excellent accueil smile


J22, le 14/08/2009, du refuge Pian dei Fiacconi au refuge Passo San Nicolo (alt 2340m)
10 km, D+ 1200m, D- 1480m, 29 kme, 7h, trace
Dolo2009%2520J22%2520vf%2520Cresta%2520W%2520Marmolada%2520-%2520ref%2520San%2520Nicolo.jpg

Aujourd'hui, je vais au sommet de la Marmolada, 3342m, le +haut sommet des Dolomites ! La partie "Ouest" est restée "montagne" alors que la partie "Est" est +orientée tourisme avec piste de ski d'été et téléphériques. Evidemment, je reste sur la partie "Ouest". Départ de Pian dei Fiacconi un peu avant 7 heures, montée à la forcella Marmolada en remontant un immense névé puis sommet de la Marmolada en faisant un aller-retour par la via ferrata "Cresta Ovest Marmolada" ; ensuite, descente dans le magnifique val Contrin ; pause au refuge Contrin et en fin d'après-midi, montée au passo San Nicolo où se trouve un refuge +montagnard (comprenez "moins confortable") que Contrin. Ambiance familiale et très conviviale au refuge San Nicolo avec 4 enfants qui jouent dans la salle à manger et des adultes qui jouent avec eux smile

Initialement, j'avais prévu dans la préparation de l'itinéraire de m'arrêter à Contrin pour cette étape ; mais quelques jours avant de partir, je me suis dit que c'était dommage de passer si près de la vf dei Finanzieri sans la faire, alors j'ai ajouté l'option "itinéraire allongé" en me disant que je verrai sur place si je pouvais faire la version allongée.

SDC11032.JPG
le grand névé à remonter pour atteindre la forcella Marmolada ; il y a moins de monde qu'au Mont-Blanc smile

SDC11043.JPG
vf Cresta Marmolada

SDC11052.JPG
le sommet de la Punta Penia

SDC11061.JPG
l'eau de cette cascade est vaporisée, j'ai ressenti son contact comme une bénédiction de la montagne

SDC11082.JPG
le refuge Passo San Nicolo

SDC11085.JPG
la salle de bains du refuge...


J23, le 15/08/2009, du refuge Passo San Nicolo au refuge Passo delle Selle (alt 2530m)
boucle Pederiva, vf dei Finanzieri : 11 km, D+ 920m, D- 920m, 25 kme, 5h30, trace
Dolo2009%2520J23-1%2520Pederiva%2520-%2520vf%2520Finanzieri%2520-%2520San%2520Nicolo.jpg

vf Bepi Zac, jusqu'au Passo delle Selle : 6,5 km, D+ 800m, D- 610m, 18 kme, 5h30, trace
Dolo2009%2520J23-2%2520vf%2520Bepi%2520Zac%2520-%2520ref%2520Passo%2520delle%2520Selle.jpg

Aujourd'hui, c'est ma journée bonus ! je l'avais ajoutée dans la dernière version de mon itinéraire en me disant que là, j'abusais un peu... Bah finalement non, avec la journée gagnée précédemment, j'ai pu caser celle-ci mais elle était longue et elle a été la plus dure de toutes, en partie aussi à cause d'une erreur d'itinéraire dans des pierriers très instables.

Le matin, départ tôt sac léger pour faire le sentier Pederiva et la vf dei Finanzieri ; retour au refuge San Nicolo à midi, déjeuner d'un plat chaud pour reprendre des forces ; descente à Baïta alle Cascate en début d'après-midi ; erreur d'itinéraire avec un aller-retour inutile à un col au pied de la Costabella puis montée à la Cresta di Costabella ; en fin de journée, vf Bepi Zac dans des crêtes ayant beaucoup d'aménagements datant de la 1ère guerre mondiale dont des galeries si basses que je devais parfois avancer à 4 pattes. Arrivée à 19h15, fatigué, au confortable refuge Passo delle Selle.

SDC11091.JPG

SDC11102.JPG
la via ferrata dei Finanzieri a le +long passage vertical que j'ai fait

SDC11110.JPG
Passo San Nicolo et son refuge d'où je suis parti ce matin ; cette après-midi, je serai dans les crêtes à l'horizon

SDC11115.JPG
le balisage est généralement bon

SDC11121.JPG
le val San Nicolo

SDC11127.JPG

SDC11129.JPG
en montant vers la forcella Ciadin, vue du Val et Passo San Nicolo ; le Colac au second plan et le Piz Boé à droite à l'horizon

SDC11140.JPG
galeries dans la via ferrata Bepi Zac

SDC11145.JPG
via ferrata Bepi Zac

SDC11149.JPG
enfin le refuge Passo delle Selle smile


J24, le 16/08/2009, du refuge Passo delle Selle au refuge Volpi al Mulaz (alt 2570m)
17 km, D+ 1120m, D- 1080m, 34 kme, 6h, trace
Dolo2009%2520J24%2520refuge%2520Volpi%2520al%2520Mulaz.jpg

C'est la moins belle étape de ce mois de randonnée. Descente au Passo San Pellegrino, traversée d'un massif pour aller au Passo di Valles puis montée au refuge Mulaz. La pluie commence à tomber vers 12h30, vers la forcella Venegia, puis on a droit à l'orage et la grêle, les petits torrents grossissent très vite et faut se mouiller les pieds pour les traverser.

Arrivée au refuge Mulaz à 13h25, trempé comme une soupe. Je me change complètement pour ne pas atrapper la crève. Le refuge est bondé, c'est un vrai hammam avec toute l'humidité des vêtements trempés des randonneurs et le gros poêle qui transforme toute cette eau en vapeur. Vers 14h30, la pluie s'arrête et, peu à peu, le refuge se vide comme par enchantement. Nous ne sommes qu'une quinzaine à y dormir le soir.

SDC11155.JPG
une belle matinée

SDC11164.JPG
le Passo di Valles ; à mi-côte sur la gauche, on voit le chemin qui mène au refuge Mulaz

SDC11178.JPG
le refuge Volpi al Mulaz


J25, le 17/08/2009, du refuge Volpi al Mulaz au refuge Pradidali (alt 2280m)
11 km, D+ 1000m, D- 1290m, 28 kme, 5h, trace
Dolo2009%2520J25%2520refuge%2520Pradidali.jpg

Cette étape m'a peu marqué, faut que je regarde les photos pour m'en rappeler. Pourtant, la première partie de l'étape est belle avec le sentier delle Farangole pour arriver au refuge Rosetta (rifugio Giovanni Pedrotti alla Rosetta) ; là, y'a foule à cause du téléphérique pas loin mais c'est pas gênant puisque je les contourne. La descente après Rosetta est pénible, plein de lacets dont la plupart sont inutiles pour les randonneurs qui ont donc tendance à couper et, par conséquence, à abîmer ce chemin muletier. Après cette descente fastidieuse, montée au passo di Bali puis une dernière descente pour arriver à Pradidali.

SDC11184.JPG
Passo delle Farangole

SDC11196.JPG
montée vers le refuge Rosetta

SDC11198.JPG

SDC11202.JPG
le refuge Rosetta ; après 3 semaines de relative solitude, ce genre de vision est assez insupportable

SDC11203.JPG
ça commence à sentir la fin des Dolomites... va falloir commencer à s'habituer à des paysages moins Dolomythiques...

SDC11209.JPG
z'avez vu le p'tit cairn en haut ?

SDC11215.JPG
le refuge Pradidali et la Cima Canali


J26, le 18/08/2009, du refuge Pradidali au refuge Tréviso (alt 1630m)
12 km, D+ 860m, D- 1510m, 28 kme, 9h30, trace
Dolo2009%2520j26%2520vf%2520Porton%2520-%2520vf%2520D%2520Buzzatti%2520-%2520ref%2520Treviso.jpg

Trois vias ferratas au menu du jour smile
Ce matin, 2 cafistes d'Annemasse commencent avec moi la vf Porton. J'ai beaucoup aimé cette via très variée ; ensuite j'enchaîne avec la vf del Velo, moins intéressante, qui m'emmène au refuge Velo della Madonna. Courte pause avant de faire la vf Dino Buzzati. Je l'avais lu mais j'avais oublié, elle a des échelles qui passent dans un espace étroit et long entre deux rochers ; c'est très ludique mais y'a un hic : c'est juste assez large pour un homme donc ça passe pas avec le sac sur le dos. La solution est vite trouvée : une longe pour m'assurer et la deuxième pour le sac à dos, je descend d'abord le sac et je suis mon sac. Les gens oublient des trucs au fond de cette fissure, y'a même une tong ! Euh... mais c'est la mienne ! Après cette via, il me reste encore pas mal de chemin à faire : remontée du Val Pradidali jusqu'à Pedemonte, descente de ce même val sur l'autre versant puis montée du Val Canali jusqu'au refuge Tréviso.

SDC11224.JPG
Trop belle la Porton !

SDC11225.JPG
Original, les pédales d'appui, en forme de point d'interrogation... pourtant, on se pose pas de questions wink

SDC11228.JPG

SDC11230.JPG
encore une originalité, vue seulement ici : le cable d'assurance traverse le rocher

SDC11231.JPG
toujours dans la vf Porton

SDC11239.JPG
le refuge Velo della Madonna

SDC11249.JPG
vf Dino Buzzati : Euh... il ouvre à quelle heure le passage ?

SDC11251.JPG
pourvu que l'attache du sac tienne sinon ça va être le binz pour le récupérer au fond...

SDC11254.JPG
Toujours aussi étroit, pas possible de remettre le sac... Mais c'est ma tong en bas !

SDC11263.JPG
Une belle composition naturelle sur ce rocher

SDC11275.JPG
le val Canali


J27, le 19/08/2009, via ferratas et randos autour du refuge Tréviso (alt 1630m)
vf Canalone : 1 km, D+ 150m, D- 150m, 3 kme, 1h (trace inutile, cette via ferrata est près du refuge et courte)

boucle vf Fiamme Gialle - Croda Granda : 9 km, D+ 1540m, D- 1540m, 32 kme, 7h30, trace
Dolo2009%2520J27-2%2520vf%2520Fiamme%2520Gialle%2520-%2520Croda%2520Granda.jpg

Journée "sac léger" car je resterai à Tréviso ce soir. Départ tôt ce matin pour faire la via ferrata Canalone (elle se fait en 1 heure environ), proche du refuge Tréviso, puis remontée du val Canali jusqu'à la via ferrata Fiamme Gialle ; ensuite sommet de la Croda Granda puis retour à Tréviso par la forcella del Mughe. Rencontre avec un italien, D. Moretti, qui me suggère de faire le "Selvaggio Blu", un trek très dur en Sardaigne. Sur un des murs de Tréviso, il y a une photo d'un ours prise au début du mois de juin.

SDC11279.JPG
vf Canalone, avec un passage sur une planche

SDC11321.JPG
le refuge Tréviso

SDC11300.JPG
Madonne au sommet de Croda Granda

SDC11308.JPG
nuages et balisage font bon ménage pour éviter les ratages...

SDC11309.JPG
la montagne fantôme, ! ça fait peur, hein ?  wink

SDC11315.JPG
Val Canali depuis la forcella delle Mughe

SDC11317.JPG
sous la forcella delle Mughe


J28, le 20/08/2009, du refuge Tréviso au bivouac Feltre (bivouac Walter Bodo, alt 1900m)
15 km, D+ 1590m, D- 1320m, 38 kme, 8h30, trace
Dolo2009%2520J28%2520bivouac%2520Feltre.jpg

Une étape assez longue. Matinée de rando tranquille de Tréviso au Passo Cereda ; déjeuner à l'albergo Cereda car l'après-midi sera longue pour aller au refuge Boz ; mais la difficulté du sentier et le brouillard font que je préfère m'arrêter au bivouac Feltre. Bon choix car j'ai passé une très bonne soirée avec 3 grimpeurs italiens et le lendemain, comme tous les matins, j'ai pu randonner sans être dans les nuages et donc profiter de la vue smile

SDC11347.JPG
un jardin extraordinaire smile

SDC11358.JPG
près du Passo Regade

SDC11368.JPG
Passo Cereda

SDC11373.JPG
Au début, ça fait sourire...

SDC11381.JPG
... après, beaucoup moins car le terrain est totalement instable et on redescend un peu à chaque pas

SDC11391.JPG
le bivouac Feltre ! vu le temps et la visibilité, je préfère m'arrêter là

SDC11392.JPG
a priori, y'a pas foule au bivouac Feltre...

SDC11395.JPG
un peu humide mais propre, on peut dormir à 15 ici et à une douzaine dans le second bâtiment !


J29, le 21/08/2009, du bivouac Feltre au refuge Dal Piaz (alt 1990m)
18 km, D+ 1380m, D- 1290m, 38 kme, 7h30, trace
Dolo2009%2520J29%2520AV2%2520refuge%2520Dal%2520Piaz.jpg

Dernière journée de randonnée... Je n'ai pas de GPS mais je pense avoir fait pendant ce mois au moins 35.000 mètres en dénivelé positif. Ce matin, le temps est clair, encore une étape superbe ; je prends un café au refuge Boz où comme promis à Giuseppe, je donne son bonjour au gardien ; ensuite passage au Passo Finestra, puis le sentier Tivan (assez spectaculaire) et traversée d'alpages pour arriver au refuge Dal Piaz où je retrouve la sympathique famille anglaise rencontrée à Pisciadu et quelques autres randonneurs déjà vus à d'autres étapes. Pas grand monde dans ce secteur, je n'ai croisé que trois personnes lors de cette étape de l'Alta Via 2.

SDC11399.JPG
Les 3 grimpeurs italiens ; les 2 expérimentés vont initier leur ami à l'alpinisme smile

SDC11407.JPG

SDC11409.JPG
Une couleur d'or bien réelle !

SDC11413.JPG

SDC11417.JPG

SDC11424.JPG
un sentier tout en finesse...

SDC11425.JPG

SDC11434.JPG
le refuge Boz

SDC11438.JPG
enfin un contact féminin au bout d'un mois ! wink

SDC11451.JPG
le sentier Tivan : quelle somme d'efforts pour faire ce sentier muletier !

SDC11459.JPG
le sentier Tivan

SDC11467.JPG
il ne manque que la rampe !

SDC11486.JPG
dommage que les papillons posés sur chacune des fleurs se soient envolés lorsque je me suis approché...

SDC11490.JPG
dernier alpage avant d'arriver à Dal Piaz

SDC11496.JPG
le refuge Dal Piaz


J30, le 22/08/2009, fin de l'alta via 2 à Croce D'Aune (alt 1020m)
5 km, D+ 0m, D- 970m, 10 kme, 1h15, trace
Dolo2009%2520J30%2520AV2%2520Croce%2520D%2527Aune.jpg

Peu de marche aujourd'hui, c'est ma journée "sas de décompression" avant le retour à Paris : juste une bonne heure de marche pour descendre à Croce d'Aune (fin de l'Alta Via 2) puis stop jusqu'à Feltre car j'ai raté le bus de 7 heures ; visite de Feltre encore endormie et inscription sur le registre "alta via 2" ; puis train Feltre-Belluno, visite de Belluno avec inscription sur le registre "alta via 1" ; puis train Belluno-Padoue avec fin d'après-midi et soirée à la gare de Padoue (pas de consigne automatique et je suis trop chargé pour visiter la ville sous une telle chaleur avec tout mon barda et mes cadeaux de retour) ; le soir, train couchette pour Paris-Bercy.

SDC11499.JPG
même au bout d'un mois de rando, je ne me lasse pas de ces superbes paysages

SDC11505.JPG
voilà Croce d'Aune, là où finit l'Alta via 2

SDC11508.JPG
quelques randonneurs laissent leur bâton à la fin de l'alta via

SDC11518.JPG
Feltre est une jolie petite ville

SDC11521.JPG

SDC11534.JPG
Belluno  mérite aussi une visite !

SDC11539.JPG


En 1974...
... ça devait être beaucoup +dur de faire les altas vias ; voici un compte-rendu d'une randonnée de 19 jours faite l'été 1974 sur l'Alta Via 2 (source Paris-Chamonix de Mars 1975).

SDC10026.JPG
le balisage et l'entretien des sentiers étaient moins bons, les refuges beaucoup +petits

SDC10028.JPG
... la montée à la forcella Comedon était déjà difficile : "la seule solution : marcher à quattre pattes en ancrant le piolet..." ; j'en suis pas arrivé à une telle extrémité mais c'est vrai que c'est le sentier le +difficile que j'ai fait pendant ce mois de randonnée (hors via ferrata évidemment).


Mes chaussures à la fin de la rando sad

SDC11540.JPG
Kayland Zephyr : 0 - Dolomites : 1 ;  la semelle s'est décollée au bout de 3 semaines

SDC11542.JPG
Kayland Zephyr : 0 - Dolomites : 2 : c'est la 1ère fois que je flingue une paire de chaussures sur une seule rando...
mais bon, elles sont prévues pour des rando tranquilles, pas de la haute-route et des vias ferratas ; à part ce problème de solidité, elles sont excellentes en confort, légèreté et accroche.


Bilan :
Aucune blessure, ni fatigue et 6 kilos de perdus smile
La randonnée au long cours puise peu à peu dans les graisses, c'est un régime soft pour qui veut perdre un peu de poids.

Mes estimations d'horaire étaient justes et mes étapes raisonnables ; ça me permet d'envisager sereinement d'autres longues randonnées.
J'ai validé mon aptitude à faire de l'escalade facile avec un sac à dos d'une dizaine de kilos.

Proposition d'amélioration d'itininéraire :
aller du refuge Venezia à Citta di Fiume en traversant le Pelmo (hors sentier difficile, descente par "la fessura").

Les Dolomites sont un must pour la randonnée ! J'espère que ce récit vous donnera envie d'y aller smile

Dernière modification par René94 (07-03-2015 00:01:02)


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#2 08-02-2010 18:53:52

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006
Messages : 10 324

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

J'adore les Dolomites et je réjouis d'avance de suivre ce fil. Miam. smile

Hors ligne

#3 08-02-2010 18:59:38

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 293

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

ça fait longtemps que j'aurais dû faire "un blog" sur cette rando ; l'excellent accueil sur ce forum m'a donné envie de partager avec vous cette belle rando dans les Dolomites, montagnes grandioses !


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#4 08-02-2010 19:19:57

Grandhoub
Membre
Lieu : Aube
Inscription : 12-10-2007
Messages : 494

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Les dolomites sont splendides. J'ai parcouru la Brenta, un souvenir mémorable.
Je vais suivre le fil de ton récit avec plaisir.

Dernière modification par Grandhoub (10-02-2010 21:33:15)

Hors ligne

#5 09-02-2010 18:35:41

MikaBr
Mule brésilienne
Lieu : Belo Horizonte
Inscription : 26-10-2009
Messages : 49

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Bravo pour le parcours "du combattant". C'est très impressionnant. Certaines photos donnent envie de tout lacher, de prendre son sac à dos et de partir sur le champs pour voir de si beaux paysages.

Vivement la suite.

J'inscris au plus vite les Dolomites dans mon carnet "A faire".


"En bas, tu n'aurais peut-être pas cru, tandis qu'ici... Ici, on ne peut pas mentir ! On ne ment jamais en haute montagne." - Gens des Neiges - Roger Frison-Roche

Hors ligne

#6 09-02-2010 22:08:54

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 392

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Kikoo René94 wink

Superbe récit : les photos sont à la hauteur de l'épopée. Bravo pour cette rando vraiment originale!

Encore un coin de la planète que je vais essayer de découvrir à l'occasion wink.

eraz

Hors ligne

#7 10-02-2010 21:21:03

Pascal35
Membre
Inscription : 17-03-2009
Messages : 164

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Merci pour ton récit détaillé et tes superbes photos.
Cela me donne envie d'y retourner.
Pascal


Le mieux est l'ennemi du bien.

Hors ligne

#8 10-02-2010 22:52:42

ibili
Libre Penseur
Lieu : The Basque Coast
Inscription : 03-01-2010
Messages : 235

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Suis toujours impressionné par des périples de telle envergure dans ces décors là .

bravo-applaudi-147.GIF

Hors ligne

#9 03-02-2015 22:18:00

zorey
HRP addict
Lieu : Pyrénées
Inscription : 07-06-2011
Messages : 2 091

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Grâce à la nouvelle page récits et à Bruno7864 qui cherche des infos sur l'Alta Via, je viens de me taper ce récit.
C'est sympa "l'Alpe" en fait ! tongue
Le Pelmo, trop beau, on dirait un gros Mont Aiguille. big_smile

Merci René pour le partage. smile


La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power

Hors ligne

#10 06-03-2015 17:53:59

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 293

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

J'ai reconstitué le parcours et j'ai ajouté les stats de chaque étape.

Dans le récit, je dis "Je n'ai pas de GPS mais je pense avoir fait pendant ce mois au moins 35.000 mètres en dénivelé positif. " ; en fait, cette rando fait environ 31.000m en D+. Mais sur la 2ème quinzaine, je suis sur un effort +important : environ 19.000m de D+ en 15 jours.


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#11 06-03-2015 19:00:35

yéyé
Membre
Inscription : 13-04-2011
Messages : 65

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Même si il commence à dater un peu je n'avais jamais lu ton récit!

Magnifique, merci René! Ca donne envie d'y aller!!

Hors ligne

#12 06-03-2015 19:04:38

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006
Messages : 10 324

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Ah les Dolomites (et le Südtirol)! Faudra que j'y retourne un jour.

Hors ligne

#13 06-03-2015 19:23:03

ZoZ
Membre
Lieu : Paris 18
Inscription : 04-03-2015
Messages : 18

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Ça rappelle de bons souvenirs sur l'alta via 2. Magnifique cette région.

Hors ligne

#14 07-03-2015 20:26:51

Archimboldi
Membre
Lieu : Ch'nord
Inscription : 12-03-2012
Messages : 1 048

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Merci d'avoir fait remonter ce récit, je ne le connaissais pas.

Sacré parcours, et des photos qui me donnent le vertige !
SDC10774.JPG
Rien que celle-là, je me tiens à deux mains pour prendre la photo moi ! yikes

Le récit de Shanx autour de Samoëns m'avait fait le même effet. J'étais parti l'été dernier sur ses traces, la boule au ventre en pensant au passage des Ottans. Finalement, il a plu pendant plusieurs jours et je ne m'en suis même pas approché. Grâce à ton récit je comprends mieux ce qu'est une via ferrata, correctement équipé c'est peut-être le moyen de vaincre mon vertige.  smile

Dernière modification par Archimboldi (07-03-2015 20:27:23)


"Life is full of wonders for someone who is prepared to accept them." Moominpappa

Hors ligne

#15 08-03-2015 19:25:13

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 293

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

En règle générale, les vias ferratas des Dolomites sont moins physique que les françaises.
Effectivement, correctement équipé et en y allant avec une personne expérimenté, c'est une bonne façon d'apprendre à gérer le vertige ou connaître ses limites.


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#16 13-06-2018 09:48:02

simon
PRO
Lieu : France
Inscription : 31-10-2006
Messages : 1 297
Site Web

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Salut René,

Je vois que ton récit date de 2010, je peux faire appel à ta mémoire smile. Je vais suivre en partir la Alta Via n1 et n2 cet été.

Nous aurons quelques passages équipés à passer, mais pas vraiment de via ferrata, sauf celle de Marmol (massif de Schiara, nord de Belluno). Comme je vais en direction du Sud, nous allons la passer dans le sens de la descente, du bivouac de Marmol > refuge 7 Alpini. J’ai cru comprendre qu’elle n’était pas technique, mais qu’il y avait du vide (j’ai trouvé des vidéos, ici et ). Passages d’échelles (en descente), câble de main courante pour une traversée horizontale, peut-être un petit couloir vertical avec un câble ?

Comme nous partons pour près de 20 jours de marche, avec juste une via l’avant-dernier jour, je me pose la question de l’équipement. Je pensais prendre un baudrier avec 2 longes (simples, pas de sets de via). Déjà, car si la via ferrata le permet, ca m’évite d’avoir à nous équiper, mais surtout que, pratiquant plutôt l’escalade que la via ferrata, je me sens plus en confiance avec des longes (vaches). Certes, ca sera plus long de mousquetonner/démousquetonner à chaque barreaux d’échelle, mais pour une ou deux sur l’ensemble de voyage, ca ne me dérange pas. Pour les traversées à l’horizontale ou descentes d’échelles, pas de souci. Par contre, s’il y a un long couloir vertical à passer, c’est limite niveau sécurité.

Et sinon autres questions smile

Qu’est-ce que les registres d’inscriptions des Altas Vias ? Où les trouve-t-on ?

Tu dis que Belluno mérite la visite. Tu confirmes, c’est une belle ville ? J’avais cru comprendre l’inverse et prévoyais de ne pas m'y attarder.

Je suis déjà passé dans les Dolomites (en 2006) et je n’ai pas souvenir d’incompatibilité avec les prises électriques. Comment étaient celles dont tu parles, de type L ? Si c’est le cas, elles sont juste incompatible avec les grosses prises rondes (avec prise terre) que l’on a en France, mais reste compatible avec les prises classiques fines, comme pour recharger un téléphone ?

Merci smile


Carnets d'aventures : mon trombi
Laisse ton esprit s'évader et tes pieds suivre tes rêves.

Hors ligne

#17 13-06-2018 10:48:03

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 293

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Dans mes souvenirs, Marmol n'était pas une via ferrata difficile pour quelqu'un qui a déjà fait des vias ferratas ou de l'escalade mais faite en descente avec un gros sac à dos pour une personne qui finit l'Alta Via 1 sans avoir fait d'autres via ferrata, ça peut faire peur et certains randonneurs arrêtent l'Alta Via 1 avant Marmol.

Pour les villes, Feltre et Belluno, c'est relatif : n'ayant fait aucune ville pendant un mois, j'avais bien aimé ; j'imagine que pour des touristes visitant surtout des villes, ces 2 villes n'ont aucun intérêt ; ça dépend donc de la suite de votre voyage...

Je pense que les registres d'inscription sont à l'Office du tourisme ; voici le principe : sur une feuille ou un carnet tu mets tous les tampons des refuges où tu passes ; en fin de rando, à l'Office du tourisme, tu montres tous les tampons et tu demandes à être inscrit sur le Registre de l'Alta Via ; il y avait un pin's Alta Via mais je ne me souviens plus s'il était donné ou si je l'avais acheté. Ce système n'existe peut-être plus...

Pas de souvenir précis pour l'incompatibilité des prises électriques ; j'aurais du prendre une photo pour illustrer.

Dernière modification par René94 (17-06-2018 17:52:22)


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#18 13-06-2018 12:50:15

enrico
Membre
Lieu : Rhône-Alpes
Inscription : 13-08-2013
Messages : 1 038

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

simon a écrit :

Comme nous partons pour près de 20 jours de marche, avec juste une via l’avant-dernier jour, je me pose la question de l’équipement. Je pensais prendre un baudrier avec 2 longes (simples, pas de sets de via). Déjà, car si la via ferrata le permet, ca m’évite d’avoir à nous équiper, mais surtout que, pratiquant plutôt l’escalade que la via ferrata, je me sens plus en confiance avec des longes (vaches). Certes, ca sera plus long de mousquetonner/démousquetonner à chaque barreaux d’échelle, mais pour une ou deux sur l’ensemble de voyage, ca ne me dérange pas. Pour les traversées à l’horizontale ou descentes d’échelles, pas de souci. Par contre, s’il y a un long couloir vertical à passer, c’est limite niveau sécurité.

Avec un baudrier et 2 longes équipées de mousquetons de sécurité, tu ne vas pas gagner du poids (ou peu) par rapport à une longe double de via ferrata, et tu vas devoir de toute façon mousquetonner successivement pour passer chaque point fixe comme avec une longe double de via ferrata. La différence : 1/ Le prix de la longe de via ferrata à acheter 2/ au niveau pratique, tu n'auras pas forcément deux mousquetons de sécurité à déblocage rapide, donc c'est moins pratique, mais surtout 3/ tu n'auras pas un amortisseur de choc présent à la base de tes deux longes, comme sur toutes les longes de via ferrata, pour résister à un facteur de chute de 7 (réglementaire). En cas de chute sur une échelle verticale, par exemple, pas sur qu'avec de simples longes sur un baudard, quelque chose ne lâche pas (le baudrier, une longe, le dos, les reins ...). Je pense qu'il est possible de se bricoler un tel amortisseur. Aussi, j'ai déjà vu sur les via ferratas des Dolo des italiens avec rien, ou juste un baudrier et une longe pour se reposer dessus de temps en temps. Bon, ils n'avaient pas de gros sacs ni n'étaient en groupe.

Dernière modification par enrico (13-06-2018 13:42:46)


"De côtes en vallons, de plaines en plateaux, marcher en silence, le regard en paix"

Hors ligne

#19 17-06-2018 17:49:35

simon
PRO
Lieu : France
Inscription : 31-10-2006
Messages : 1 297
Site Web

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Merci pour les infos smile

Oui, il y a aussi le coût, 2 sets de via et il faut que je voie pour les baudriers, les nôtres sont lourds.

Question poids, j’avais remarqué qu’il n’y avait pas trop de différents entre un sets de via ou 2 longes. Hormis le fait que si je prends un sets de via, je prendrai une longe en plus (pour être en sécu le temps des photos, aider (si besoin) ma copine…).

L’idée des longes était plus dans le fait que, j’ai plus l’habitude des longes (avec l’escalade) et que je privilégie en itinérant des équipements qui peuvent avoir plusieurs usages. Un sets de via hmm


Carnets d'aventures : mon trombi
Laisse ton esprit s'évader et tes pieds suivre tes rêves.

Hors ligne

#20 29-09-2018 08:57:11

*randoscopie06*
Banni(e)
Inscription : 24-09-2018
Messages : 32

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

Bonjour René94,
Merci infiniment pour ton compte rendu et les photos.
Depuis ma plus tendre jeunesse, j'ai toujours été fasciné par les Dolomites qui sont pour moi les plus belles montagnes de la planète.Ces grandes tours de rocher pur, ces immenses parois, océans de dolomie ont quelque chose de mythique et mystique.
En 1995, j'ai eu l'occasion de séjourner pendant trois semaines dans le massif de Brenta et au Catinaccio entre autres pour y effectuer quelques vf, n'ayant pas trouvé de compagnon de cordée disponible pour grimper dans les Dolos.A l'époque, les forums et réseaux sociaux pour "rechercher un partenaire" n'existaient pas !

Arrivé le premier jour au refuge de Brenta, j'ai vu un vieux monsieur à la barbe grisonnante qui prenait le soleil sur la terrasse du refuge, le regard perdu dans l'immensité des austères parois de Brenta. J'ai alors reconnu Bruno Detassi, grimpeur talentueux  à l'instar des Cassin et autres Comici, légende vivante du secteur, ouvreur d'itinéraires de grande difficulté dans les Dolomites. Subjugué et intimidé, je n'ai pas osé le déranger au risque d'interrompre sa rêverie. ....

Tu écris que les vf françaises sont selon toi plus spectaculaires que celles des Dolomites. C'est mon seul point de divergence sur l'ensemble de ton texte: je trouve les vf françaises à la rigueur plus sportives mais d'un niveau globalement sans commune mesure avec les parcours italiens compte tenu du cadre et de l'ambiance (ampleur des faces, gaz à tous les étages, conditions dans les faces exposées à l'ombre (neige en été) qui peuvent apparenter la vf à une course de montagne en termes de difficulté, etc). Après ce séjour dans les Dolomites, j'ai trouvé les vf françaises fades et sans saveur mais il faut se replonger dans le contexte des années 90  wink
Très cordialement,

Dernière modification par *randoscopie06* (29-09-2018 09:34:39)

Hors ligne

#21 30-09-2018 13:08:37

enrico
Membre
Lieu : Rhône-Alpes
Inscription : 13-08-2013
Messages : 1 038

Re : Dolomites été 2009 : altas vias 1 et 2 et vias ferratas

*randoscopie06* a écrit :

Bonjour René94,

Tu écris que les vf françaises sont selon toi plus spectaculaires que celles des Dolomites. C'est mon seul point de divergence sur l'ensemble de ton texte: je trouve les vf françaises à la rigueur plus sportives mais d'un niveau globalement sans commune mesure avec les parcours italiens compte tenu du cadre et de l'ambiance (ampleur des faces, gaz à tous les étages, conditions dans les faces exposées à l'ombre (neige en été) qui peuvent apparenter la vf à une course de montagne en termes de difficulté, etc). Après ce séjour dans les Dolomites, j'ai trouvé les vf françaises fades et sans saveur mais il faut se replonger dans le contexte des années 90  wink
Très cordialement,

+1


"De côtes en vallons, de plaines en plateaux, marcher en silence, le regard en paix"

Hors ligne

Pied de page des forums