Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 26-02-2010 16:24:19

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

A suivre un petit compte-rendu de ma rando de la semaine passée.

Quelques remarques sur l'itinéraire : il y a de multiples façons de joindre Mende à Montpellier. Cependant les points de passages des différentes rivières (Tarn, Jonte, Dourbie) ne sont pas si nombreux, et leur choix détermine la ligne générale. Je souhaitais rester sur les Causses, autant pour les découvrir que pour minimiser l'enneigement, ainsi que pour essayer une rando "à plat", ce qui m'arrive très rarement (euh ... en fait, jamais jusqu'à présent). D'où l'arrondi vers l'ouest que présente mon itinéraire

-------
Edit : pour le tracé, voir https://www.randonner-leger.org/forum/v … 14#p414614
------

L'itinéraire est "original" en ce sens que ce n'est pas "le GR machin", mais j'ai suivi des sentiers la plupart du temps, et notamment des sentiers balisés divers, mis bout à bout.

Ma liste est la même que celle que j'utilise en montagne, augmentée de :
- la tente intérieure de la laser compétition (en lieu et place de mon tapis-cuvette perso)
- des guêtres (pas légères, je ne me suis pas encore penché sur la question, ajoutées au dernier moment au vu des chutes de neige récentes)
- sur moi, un haut mérinos porté sous la chemise (quel régal !  mais les habitués connaissent ...).

En réalité, ayant utilisé les guêtres les 4 premiers jours en continu, ainsi que ma softshell, mon sac de base n'était pas plus lourd.
Mon matériel s'est avéré bien adapté aux conditions, à un (gros ...) détail près, que j'exposerais ailleurs : j'ai été victime de condensation excessive quasiment toutes les nuits.

J'ai emporté 8 jours d'autonomie, ce qui peu paraître idiot en pays civilisé, mais je n'ai rencontré aucune épicerie sur mon trajet ! Je ne les ai pas cherchées non plus, ayant évité au maximum les "villes". Globalement je n'ai quasiment croisé personne, ni marcheurs, ni skieurs, ni villageois, ni chasseurs, ni paysans. Cela m'a ravi mais tout de même bien étonné.

Trouver de l'eau peut être un problème. Je me suis généralement ravitaillé chez l'habitant ... qui n'est pas facile à trouver. Un village du Causse en hiver, c'est 30% de maisons ruinées, 50% de maisons fermées, 20 % d'habitants cloitrés ...


Voilà pour les remarques générales, place au récit.




Jour 0 : 3 km.
Voiture - TGV - RER - Corail - Autocar ... arrivée à Mende à 19h30. L'arrêt du car est idéal : au pied même de la pente menant au sud dans la forêt ! Après un dernier repas civilisé dans une brasserie (excellent), je pars dans la nuit, monte sur le Causse de Mende, m'éloigne un peu dans la forêt, et y passe ma première nuit, bien glacée (20 cm de poudreuse, -7°/-9° dans la nuit).


Jour 1 :  20 km.
Je descends du Causse de Mende pour traverser le Bramont (affluent du Lot), puis c'est la remontée sur le Causse de Sauveterre, sur lequel je n'entre réellement qu'en fin de matinée. Un pin obligeant m'offre son pied déneigé pour une pause déjeuner parfaite, mise à profit pour sécher tente et couchage. Une dernière échine est franchie, puis c'est la grande liberté. Je fais la trace toute la journée dans 20 cm de poudreuse. Tout est recouvert, rien ne sert de suivre piste ou sentier, je coupe droit au sud, enjambant de temps en temps des clotûres grillagées faciles à franchir. Il fait froid, venteux mais beau, la solitude est grande, c'est un régal. Je ne m'arrête que juste avant la tombée de la nuit, ayant quasiment traversée tout le Sauveterre, dans une forêt de vieux pins qui m'abriteront du vent. La nuit sera encore plus glacée que la précédente.

Sur les contreforts du Sauveterre.
bj9e2_img_0838.jpg

Vue arrière sur le parcours forestier de la matinée.
7cgvv_img_0847.jpg

Le Causse de Sauveterre. Où va-t-on ? Tout droit !
8d2ft_img_0852.jpg

dsx2a_img_0860.jpg

Vue sur les monts cévenols, vers l'est.
ukd58_img_0868.jpg

Par delà les gorges du Tarn, le Méjean, tout aussi enneigé ...
9celz_img_0869.jpg

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

EDIT : suite à la disparition des mes photos (hébergeur non fiable !) je replace ici quelques photos de l'ensemble de la rando, par ordre chronologique (jeu facile : retrouver les jours !).

2614_img_0845.jpg
2614_img_0847.jpg
2614_img_0852.jpg
2614_img_0860.jpg
2614_img_0868.jpg
2614_img_0870.jpg
2614_img_0886.jpg
2614_img_0904.jpg
2614_img_0905.jpg
2614_img_0911.jpg
2614_img_0929.jpg
2614_img_0931.jpg
2614_img_0932.jpg
2614_img_0952.jpg
2614_img_0971.jpg
2614_img_0980.jpg
2614_img_0993.jpg
2614_img_1003.jpg
2614_img_1024.jpg
2614_img_1029.jpg
2614_img_1032.jpg
2614_img_1066.jpg

Dernière modification par Herdubreid (11-10-2015 11:37:09)

Hors ligne

#2 26-02-2010 16:43:03

Sebastopol
Membre
Lieu : Limoges
Inscription : 19-04-2006
Messages : 154

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Merci pour ce début de récit.
Tu as dû te régaler.
On attend la suite. smile

Hors ligne

#3 26-02-2010 16:50:57

Geronimo
Mule dilettante
Inscription : 31-08-2005
Messages : 262

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Ah mais c'est magnifique

Hors ligne

#4 26-02-2010 17:15:04

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 293

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Bonjour,

Avais-tu des raquettes ?

Merci pour le récit smile


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#5 26-02-2010 17:33:28

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Et bien non justement, pas de raquettes. J'avais cherché une rando sauvage minimisant le risque de neige au sol ... ce qui fut raté pour les premiers jours big_smile

Je dois bien avouer que ce premier soir je me suis dit que je ne pourrais vraisemblablement pas achever ma traversée dans ces conditions. Faire la trace, c'est fatiguant ! D'un autre côté, avec ce froid la poudreuse n'était toujours pas transformée, donc le surcroît de fatigue restait raisonnable.

Hors ligne

#6 26-02-2010 18:25:06

SpySNL
N°8
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006
Messages : 5 854

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

ça commence bien comme récit !

Merci de nous le raconter... wink

Hors ligne

#7 26-02-2010 22:37:48

bodha
Membre
Lieu : Québec-Canada
Inscription : 11-09-2008
Messages : 450
Site Web

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Trouver de l'eau peut être un problème. Je me suis généralement ravitaillé chez l'habitant ... qui n'est pas facile à trouver. Un village du Causse en hiver, c'est 30% de maisons ruinées, 50% de maisons fermées, 20 % d'habitants cloitrés ...

dans ce coin j'y ai rencontré même des maison inquiétantes, de par ce qu'elles dégageaient, ainsi que leurs habitants. Mais en général, quand il y a quelqu'un , c'est très amical, voir  invitation a se réchauffer, et boire un café ou autre.

j'espère que plus au sud tu as eu moins de neige, c'est énorme la, 20 cm, mais alors qu'est ce que c'est beau! surtout quand on déflore ce tapis blanc.
Joli parcours en tout cas.
pour le monde, même en été, on rencontre pas trop, voir pratiquement personne sur les sentiers.

whaaa! tu n'est pas passé par la couvertoirade????

tu as eu ou ta carte de la région, c'est très clair comme présentation, ainsi que le tracé?

Dernière modification par bodha (26-02-2010 22:40:26)


ma liste d'equipement!

Le bonheur...... suivre mes pieds!

Hors ligne

#8 26-02-2010 23:28:20

manou
bohémienne et pèlerine dans l'âme
Lieu : Rhône
Inscription : 01-10-2005
Messages : 1 391
Site Web

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Très beau récit ! Très fort, parce que tu n'as pas été dormir en gite.

Dernière modification par manou (26-02-2010 23:28:33)


Qui veut, qui peut.      Sois gentil avec toi même.
http://picasaweb.google.com/manou.rando

Hors ligne

#9 27-02-2010 10:07:08

urbanlog
Banni(e)
Lieu : Thru-Hike
Inscription : 21-06-2007
Messages : 1 013
Site Web

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

merci de partager si joliment ce voyage
ça me rappelle plein de souvenirs heureux de randos solitaires....


"N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d'autres espaces, d'autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît." (Henry de Monfreid)
"l'homme n'est ni grand ni petit, il a la taille de ceux qu'il sait aimer et respecter" Bernardini, "I Muvrini"
http://itinerances.blog.free.fr/

Hors ligne

#10 27-02-2010 12:28:56

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Merci pour vos appréciations wink

Manou, je me suis quand même permis la douceur d'un gîte pour une nuit, par hasard en fait.

Bodha, je n'ai pas eu l'heur de me faire offrir le café, je suis plutôt resté dehors, porte quasiment refermée ... mais bon, tant que l'on m'offrait l'eau, j'étais comblé ! La carte est seulement construite à partir de copies d'écran Geoportail, et j'ai tracé l'itinéraire "à la main" avec un logiciel de retouche (Photofiltre).


Jour 2 : 20 km, D+ 680m

Après quelques derniers pas sur le Sauveterre, le passage des gorges du Tarn (500 m de dénivelée) constitue le premier épisode de la journée. En quelques secondes je passe de l'hiver au début du printemps ! Il n'y a plus de neige dans les gorges, et un franc soleil atténue le froid encore bien présent. Je franchis le Tarn vers Castelbouc, un joli village très pittoresque qui doit attirer les foules en été ... totalement désert et barricadé ce jour. Je fais le plein à une source incroyable, une vrai rivière sortant droit du pied du Causse Méjean, et se jetant aussitôt après dans le Tarn. Je n'ai pas ménagé mes efforts hier, et je cale lamentablement dans la remontée, ce qui me vaut une pause très sympa dans une magnifique forêt de grands pins ensoleillés.

Je prends finalement pied sur le Méjean, et aussitôt je dois recommencer à faire la trace. Le paysage est un peu différent sur cette partie nord du Méjean, moins ouvert, plus arboré ... toujours aussi désert en dépit de quelques hameaux. Il fait grand soleil, et je meurs de soif ... Je n'ai pas pris de lunettes et me bricole un voile à l'aide de mon drap de soie. L'après-midi se passe tranquillement, toujours dans la solitude et le grand calme.

En fin d'après-midi j'entame le passage d'un petit col franchissant une crête entre deux hameaux. Les conditions empirent, j'enfonce à mi-mollet, parfois jusqu'au genoux dans de nombreux congères. Le soir tombe, le vent se lève et il se met à faire très froid. Pourtant, je suis heureux ! Au débouché du col la vue s'élargit d'un coup : j'ai atteint le causse nu ... Mais je ne distingue aucun endroit privilégié pour établir mon bivouac. Le prochain bosquet d'arbres est relativement loin, surtout dans ces conditions ! Je traverse un hameau, la chance me sourit : un gîte d'étape y est ouvert ! Sans réfléchir plus avant, je décide d'y passer la nuit.

(Remarque : je n'y dormirai pas spécialement mieux : j'ai trop chaud ! En revanche la douche est agréable, et surtout, j'ai bu tout mon saoul, plusieurs litres (thé, soupe ...))


Dernier pas sur le Sauveterre au petit matin.
g18qx_img_0881.jpg

Les gorges du Tarn.
nev12_img_0886.jpg

Je prends pied sur le Méjean. Vue arrière sur le Sauveterre et au delà.
n3jym_img_0893.jpg

Le Méjean s'ouvre à moi.
k77ot_img_0904.jpg

o93lz_img_0907.jpg

Long cheminement.  Monotone ? Non, plaisant !
2226v_img_0898.jpg

Le soir tombe et je continue à faire la trace ...
7zzv7_img_0911.jpg

Hors ligne

#11 27-02-2010 12:39:25

tomi
Qui ça ?
Lieu : Belledonne + Euskal Herria
Inscription : 02-09-2008
Messages : 1 111

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Chouette feuilleton !

Tu n'as pas eu trop de vent sur les plateaux ?


Monsieur Miko, attendez, vous ne pouvez pas faire ça ! - Toi pas t'inquiéter, Miko pouvoir.  (Vuillemin)

Hors ligne

#12 27-02-2010 13:34:10

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007
Messages : 1 563
Site Web

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Très sympa, on attend avec plaisir la suite!

Hors ligne

#13 27-02-2010 17:27:53

Etienne
Membre
Inscription : 14-04-2007
Messages : 761

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Salut Herdubreid,

Tu nous fait du Teasing ou quoi? wink

On veut la suite!!

Je vais peut-être essayer de descendre dans cette région aux vacances d'Avril; j'y suis passé il y a deux ans en vélo, et j'avais vraiment accroché. Ce sera ça ou le Luberon, c'est encore à préciser. Je vais donc suivre ton post avec attentiion,

bonne continuation,

Etienne

Hors ligne

#14 27-02-2010 17:45:37

Eroes
on mange dans trenteuuu minutes
Lieu : region toulousaine
Inscription : 04-07-2006
Messages : 1 840
Site Web

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Belle images! Merci de les partager
J'ai marché sur ces chemins mais c'était au mois d'Aout et ça n'a rien à voir, c'est aride et tout cramé


portez vous bien, tenez vous mal!

Hors ligne

#15 27-02-2010 18:36:53

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Non Etienne, je ne prends pas spécialement plaisir à vous faire attendre, mais le fait est que c'est assez long : choisir les photos, les réduire, les uploader, taper le texte ... wink  Content en tout cas que cela vous plaise.


Jour 3 : 26 km. D+ 450m.
Je quitte le gîte très tôt, avant même la levée du jour. C'est un avantage de ne pas avoir à démonter le bivouac ! En récompense j'ai droit à un magnifique lever de soleil sur le causse nu. Sa bordure Est forme une crête bien attirante, mais il y a décidemment trop de neige, et ça ne colle pas avec la ligne de mon itinéraire.

Je me décale vers l'ouest le long d'un chemin balcon réservant des vues splendides sur l'étendue du causse. Et je fais toujours la trace, évitant au mieux les congères. Cela commence tout de même à devenir pénible. Pour avancer un peu, je parcoure ensuite quelques kilomètres sur le goudron, le long d'une petite route bien tranquille qui me mène au bord sud du Méjean. Le franchissement des gorges de La Jonte (lieu-dit "Les Douzes") m'octroit la même parenthèse printanière que la veille. Quel contraste avec le froid glaçant du matin !

L'ambiance commence à changer. Le redoux se fait sentir, il y a moins de neige sur le Causse Noir... mais elle se transforme petit à petit en soupe ! La traversée du Causse Noir se fait d'abord le long d'un agréable chemin forestier, mais sans vue. Puis j'atteins St André-de-Vésines, où de nombreuses constructions neuves (toujours aussi vides...) gâchent le paysage. Cette portion est moins jolie, et c'est avec plaisir que je descends vers la Dourbie en passant par le château ruiné de Montméjean. Je franchis la rivière sur le pont attenant au "Moulin de Corp", une très imposante bâtisse ! Je m'installe à la nuit tombante dans la forêt, sur un replat coupant la montée suivante ... demain le Larzac !


Départ matinal.
lr9hd_img_0918.jpg

Un allié bienvenu !
nm3gi_img_0928.jpg

Les légionnaires s'avancent, fuyons !
ewqc6_img_0924.jpg

Le village de La Parade dans son écrin forestier.
k0u18_img_0933.jpg

Photo souvenir : le goudron n'est pas dans mon habitude ! Mais l'essentiel est bien de savoir s'adapter.
e5e5l_img_0934.jpg

Sur le Causse Noir.
yqcou_img_0952.jpg

Les Rochers de Roques Altes.
eamv4_img_0953.jpg

Hors ligne

#16 27-02-2010 21:42:54

manou
bohémienne et pèlerine dans l'âme
Lieu : Rhône
Inscription : 01-10-2005
Messages : 1 391
Site Web

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Oui, mais qu'une nuit, très fort, tu n'as pas eu trop froid ?.


Qui veut, qui peut.      Sois gentil avec toi même.
http://picasaweb.google.com/manou.rando

Hors ligne

#17 28-02-2010 12:12:30

odinius
*
Lieu : Dans le plat pays
Inscription : 22-01-2006
Messages : 2 727

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Génial, merci pour ces petits morceaux de récit et ces photos choisies.
Que du bonheur à nous faire partager.


La Randonnée améliore l'être humain, si tous les hommes marchaient plus, nous n'en serions pas là.     

Ma galerie photo   Mon blog

Hors ligne

#18 01-03-2010 16:47:49

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

@Tomi :  Je craignais un peu le vent en effet, mais pour rien. Les trois premiers jours, grand beau, à part quelques rafales typiques à l'aube et au crépuscule, rien de plus qu'une légère bise. Les deux jours suivants, j'ai eu droit à un joli vent bien marqué, un peu fatiguant et refroidissant, mais rien d'extraordinaire.

@Manou : non, je n'ai pas eu spécialement froid la nuit. Il faut tout de même relativiser : j'avais du matériel, et n'ai passé que deux nuits bien froides. Et puis  -3/-5 dans la tente, même si je n'en ai pas personnellement une grande habitude, ce n'est pas bien méchant. En réalité, j'ai plus été ennuyé par la condensation (qui explique que je n'ai pas non plus passé des nuits chaudes).



Jour 4 : 24 km D+780
Changement d'ambiance : il neige légèrement au réveil, le plafond nuageux est bas, gris, uniforme, et le vent souffle assez fort. Finalement dans la journée je n'aurai que de très faibles précipitations, mais le paysage restera bouché toute la journée, et le vent me soufflera au visage sans interruption. Le temps semble être franchement plus mauvais sur les monts des Cévennes ...

La journée commence par la montée sur le Larzac, qui me réchauffe tout à fait. Puis j'en suis la bordure est, d'abord par des pistes d'exploitations, puis par un magnifique chemin creux bordés de murets ancestraux, parmi les chênes et les buis. Je crois que je n'en ai encore jamais vu d'aussi hauts : des buis atteignant 8 m ! Cette belle ambiance champêtre est toutefois atténuée par toute une série de détonations diverses et étouffées : le camp militaire ....

C'est au moment de la pause déjeuner, qui représente pour moi un vrai grand moment de repos, que le mauvais temps me pèse le plus. Avec ce vent je prends froid dès que je m'arrête, et je marche longtemps dans l'espoir de trouver un abri quelconque. Je marche toujours dans la neige, mais elle est moins profonde, ça devient gérable ... encore que maintenant, c'est une soupe détrempée, souvent boueuse ... Finalement, crevé et totalement affamé, je m'effondre au sein d'un bosquet de buis. Sol déneigé, à l'abri du vent, je peux faire chauffer mon café, ce n'est pas si mal !

Bien revigoré, je reprends ma route en caressant l'idée de m'offrir une pause réconfortante au prochain village, traversé par une route "importante". Il doit bien être possible de s'offrir une patisserie dans un café-resto ? Et bien non, le village est tout aussi désert que les précédents...

L'après-midi, je prends un peu d'altitude, si peu, une centaine de mètres, mais suffisamment pour me retrouver dans le brouillard. Cela tombe bien, j'entame une partie beaucoup plus forestière, et j'apprécie cette ambiance. Je suis plus que jamais absolument seul, il n'y a pas une trace humaine sur la neige des sentiers que je suis. C'est dans cette ambiance féérique, sans sortir de la forêt, que j'installe mon bivouac peu avant la tombée du jour. Vers le soir, il commence à pleuvoir.


Chemin creux sur le Larzac (mauvaise photo, juste pour l'ambiance).
ggo3j_img_0964.jpg

Temps bouché toute la journée.
rx2ur_img_0970.jpg

53txh_img_0971.jpg

Il ne fait sûrement pas bon traîner là ... quand les sangliers cherchent des chataignes !
g7j6j_img_0972.jpg

Hors ligne

#19 03-03-2010 19:14:43

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Jour 5 : 20 km D+ 560m

Il pleut d'abondance toute la nuit. Au réveil, il pleut. je flemmarde un peu, mais puisque rien ne sert de rester là allongé à ne rien faire, je finis par lever le camp, sous la pluie. En définitive, il pleuvra en continu toute la journée, et encore toute la nuit suivante ...

Aujourd'hui, mon itinéraire est totalement non balisé, c'est une étape de transition qui me permet de rejoindre les gorges de la Vis. La seule surprise cependant sera un petit kilomètre de sentier disparu. Dans le brouillard, fouetté par de fortes rafales de pluie, je m'oriente à la boussole.

J'alterne passages forestiers et plateaux dénudés, en continu dans le brouillard. Ce paysage me fait penser aux Highlands d'Ecosse. La pluie a au moins un avantage : toute la neige a disparu ... mais pour laisser placer à une terre gorgée d'eau : je continue à m'enfoncer régulièrement, cette fois dans la boue.  Ma solitude est toujours quasi-complète, et de cela je me régale ! Au cours de cette journée je vais réaliser "l'exploit" de ne voir qu'une seule personne, et encore, une que j'ai dérangée chez elle pour demander de l'eau ...

Dans ces conditions, il est difficile de se ménager des haltes reposantes. C'est pouquoi je n'ai pas raté l'occasion offerte par cette magnifique ferme en ruine, totalement isolée, d'une pause-déjeuner à l'abri, auprès d'un petit feu que je m'amuse à entretenir doucement. Je médite sur les talents de batisseurs des anciens ... Dehors le mauvais temps se déchaîne. Doux moments.

Je marche tout ce qui me reste de l'après-midi d'une traite. Il ne s'arrête jamais de pleuvoir, en rafales glacées poussées par un vent assez fort. Vers 17h, bien qu'il me reste une heure de jour, je jette l'éponge. J'en ai assez que l'on m'envoie des paquets d'eau à la figure ! Je plante la tente sur le sol inégal du sommet d'un puech, après de longues recherches pour trouver la place idéale : pas de trop de cailloux, à l'abri du vent dominant.

Après deux jours à patauger dans la neige-soupe, suivis de ce jour de pluie, mes chaussures (tout cuir) ont malheureusement fini par prendre l'eau. Un peu, ce n'est pas le désastre ... mais il y aura des conséquences !

95s2r_img_0976.jpg

xrj9t_img_0978.jpg

aptpr_img_0980.jpg

mf2ek_img_0984.jpg

Hors ligne

#20 04-03-2010 09:30:51

odinius
*
Lieu : Dans le plat pays
Inscription : 22-01-2006
Messages : 2 727

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Belle aventure et ce n'est pas fini.
Qu'en est il de tes chaussures ??


La Randonnée améliore l'être humain, si tous les hommes marchaient plus, nous n'en serions pas là.     

Ma galerie photo   Mon blog

Hors ligne

#21 05-03-2010 12:49:25

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

En réalité, ce sont mes pieds qui en ont subi les conséquences (cf ci-dessous). Mes chaussures vont bien, je ne les ai pas encore jetées lol Ce sont des grosses tout cuir en phase de test, "légères" (1600g la paire), en tout cas bien plus que mes Meindl Perfekt (2700g big_smile). J'ai tendance à penser que les Perfekt n'auraient pas pris autant l'eau, mais à vrai dire j'ai tout de même un doute, les trois derniers jours étant particulièrement aquatiques !

Jour 6 : 27 km D+ 560m

Pour autant que je puisse en juger, il pleut toute la nuit. Au réveil final, le vent s'amuse toujours avec mes nerfs, mais j'ai la superbe surprise  de découvrir un magnifique ciel bien bleu ! Je plie bagage sans attendre, j'aurais bien le temps de sécher tout mon barda plus tard. Encore quelques pas sur le plateau, et j'entame tout guilleret la descente dans les gorges de la Vis. Le soleil ne tarde pas à me réchauffer, je sifflote, c'est le printemps, quel bonheur !

Premier petit accroc, mon chemin est coupé : la Vis est "venue", comme on dit, elle qui devrait être perdue à cet endroit, me barre la route. Quelle idée aussi de vouloir passer dans son lit wink Demi-tour, détour obligé par le goudron. Cela ne suffit pas à entamer ma bonne humeur, mais le second accroc est bien plus embêtant, et douloureux : j'ai nommé, la cloque ! Chaussettes mouillées tout l'après-midi d'hier, cuir un peu rétréci, voilà le résultat. Je m'obstine, passe mon temps à essayer divers laçages ... Bon an mal an, j'avance encore quelques kilomètres, visite au passage le magnifique site des moulins de la Foux (construit sur une résurgence de la Vis, avec le débit actuel, c'est un fameux spectacle). Quelques promeneurs sont là, ce sera ma journée la plus peuplée, une petite dizaine de personnes en tout. Vers la fin de la matinée, je dois me rendre à l'évidence, cela devient trop douloureux.

Je m'installe pour une longue pause séchage sur un replat de chaume ensoleillé. Les vacances ... mais avec option charcutage et soin !  Je reprends ma route, cela va un peu mieux ... pas pour longtemps. La douleur revient, s'installe, prend ses aises. Quel pensum ! Nouvel arrêt charcutage et soin (cloque réinfectée), et j'ai la bonne idée d'enlever une de mes paires de chaussettes. Bingo, cela fonctionne. J'ai désormais une démarche un peu bizarre, saccadée et ralentie, j'ai la plante des pieds qui chauffe, mais j'avance, sans vrai douleur, juste une légère gêne.

Je profite un peu mieux de mon trajet, un chemin balcon en faux-plat descendant, tout au long des gorges. C'est vraiment sympa. Puis c'est la remontée sur Saint Maurice de Navacelles. Je commence à être bien crevé, mais je tiens à atteindre ce village pour donner enfin de mes nouvelles (je suis de ces hommes préhistoriques qui ont besoin d'une cabine téléphonique big_smile). J'avance doucement, mais j'avance. Au final, je finirais à la nuit les 2 ou 3 kilomètres m'éloignant suffisamment du village pour établi mon bivouac.

P.S. Au retour j'ai mesuré plusieurs fois mon trajet, je ne l'ai pas cru d'abord, mais le chiffre est correct, j'ai bien effectué 27 km malgré ma cloque ! Et pourtant je garde de cette journée le souvenir pour le moins pathétique d'un pauvre éclopé avançant péniblement. Cela reste un mystère ...

La bonne surprise au réveil : il fait beau !
d8v09_img_0985.jpg

Le village de Vissec.
xhzbj_img_0992.jpg

Le printemps dans les gorges, quel contraste avec les jours précédents !
1bqwd_img_0993.jpg

Moulin de la Foux.
29d6j_img_1007.jpg

Pollution visuelle momentanée : silence, on sèche !
uy63a_img_1010.jpg

Gorges de la Vis. Le temps se couvre à nouveau ...
ia2u4_img_1024.jpg

Hors ligne

#22 05-03-2010 13:04:16

fab05
Membre
Lieu : Vers Briançon (Hautes Alpes)
Inscription : 16-07-2008
Messages : 944

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Super !
J'adore ce contraste et côté solitude, super plan !

Hors ligne

#23 05-03-2010 17:57:34

bodha
Membre
Lieu : Québec-Canada
Inscription : 11-09-2008
Messages : 450
Site Web

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

coucou herdubreid;

quel courage ; marcher dans la boue; une ampoule; dans un si joli paysage; que les gorges du vissec.
On voit pas le temps passer; et tu a avalé les kilomètres sans vraiment t en rendre compte.
jolies photos.
bonjour depuis la Normandie; cette semaine;


ma liste d'equipement!

Le bonheur...... suivre mes pieds!

Hors ligne

#24 05-03-2010 18:18:36

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006
Messages : 10 324

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

Ça doit bien être indiqué quelque part, mais je n'ai pas trouvé...
C'est quoi ces fameuses chaussures en cuir qui ne pèsent que 1600 g et qui ne prennent l'eau qu'au bout de trois jours de neige et de pluie? smile

Hors ligne

#25 05-03-2010 18:52:14

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : 175 km de Mende à Montpellier par les Causses - 8 jours en février.

velox a écrit :

Ça doit bien être indiqué quelque part, mais je n'ai pas trouvé...
C'est quoi ces fameuses chaussures en cuir qui ne pèsent que 1600 g et qui ne prennent l'eau qu'au bout de trois jours de neige et de pluie? smile

Désolé, ce n'est pas indiqué big_smile  En terme de chaussures, je suis loin d'être léger, donc je n'insiste pas sur mes choix, ce n'est pas vraiment le thème du forum wink Ce sera sûrement la plus grande bataille que j'aurais à mener pour faire maigrir mon équipement.


RAICHLE-MT-CREST-GTX.jpg

Ce sont des Raichle Mount Crest, qui n'existent plus, mais reprises à l'identique (enfin je crois) par Mammut. Trouvées par hasard soldées sur Ebay, ce qui m'a poussé à les essayer. Il existe une version tout cuir et une version Gore-Tex.

http://www.mammut.ch/en/productDetail/3 … H+Men.html

Hors ligne

Pied de page des forums