Aller au contenu

#51 31-01-2011 21:49:08

wwwfabien
Membre
Lieu : Essonne
Inscription : 23-06-2010

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Luciens a écrit :

(...)
Pour revenir à la marche,

wwwfabien a écrit :

En tout cas au dessus de 5000 m je trouve qu'on perd vraiment en vitesse ascensionnelle, et qu'il vaut même mieux la réduire volontairement sous peine d'être rapidement très limite niveau fatigue musculaire.

C'est exactement ce que je sens. La barre des 5000m apparaît comme un coup de massue qui coupe le souffle et les jambes. C'est étrange cette sensation d'un seuil à franchir, pour partie psychologique. Je me demande s'il y a une véritable explication.
D'ailleurs du côté de Salta les andinistes considèrent que la "haute" montagne commence à 5000m.
J'entend souvent dire aussi qu'il faut y aller doucement car forcer l'allure favorise le mal des montagnes.

(...)

C'est aussi ce qu'on m'avait dit, monter doucement pour éviter le MAM. Avant de passer les 5000 m je n'y ai jamais fait trop attention et marchait à mon rythme.
Lors de mon premier passage à 5000 m je suis donc monté tranquillement en faisant des pauses régulières, arrivé à 5400 j'ai eu de légères nausées et hâte de redescendre. La 2ème où j'ai passé les 5000 m j'ai donc marché à mon rythme, sans pause à part pour quelques photos, et bien rien du tout j'étais vraiment bien ! J'ai même fais une pause de plus d'1h à 5500 m, après avoir fait un tour à 5700 m, en attendant les 5 autres personnes qui marchaient avec moi.
Et de tout ce que j'ai lu sur la haute altitude j'ai l'impression qu'on ne peut pas vraiment prévoir comment on va réagir. Même un habitué pourra être victime du MAM. Il reste quelques principes généraux dont l'acclimatation.

Hors ligne

#52 31-01-2011 22:03:48

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Iksarfighter a écrit :

Tu dis ne t'être pas lavé pendant 8j, au camp de base on ne peut pas se laver ?

En fait, j'ai fait des toilettes de chat au robinet avec un bout de serpillère (visage-cou-torse) les soirs du J2 et du J5.
Mais il y a apparemment possibilité de payer pour prendre une douche au camp de base. Ca ne m'a pas manqué  roll car je n'ai pas transpiré dans mes vêtements: avantages combinés de l'extrême sécheresse, du vent et du mérinos? smile

Hors ligne

#53 01-02-2011 08:02:15

wwwfabien
Membre
Lieu : Essonne
Inscription : 23-06-2010

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

jeronimo a écrit :
Iksarfighter a écrit :

Tu dis ne t'être pas lavé pendant 8j, au camp de base on ne peut pas se laver ?

En fait, j'ai fait des toilettes de chat au robinet avec un bout de serpillère (visage-cou-torse) les soirs du J2 et du J5.
Mais il y a apparemment possibilité de payer pour prendre une douche au camp de base. Ca ne m'a pas manqué  roll car je n'ai pas transpiré dans mes vêtements: avantages combinés de l'extrême sécheresse, du vent et du mérinos? smile

Et du froid ?  tongue

Tu y retourne quand ???

Hors ligne

#54 01-02-2011 12:16:43

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

wwwfabien a écrit :

Tu y retourne quand ???

Peut-être d'ici deux ans; je suis patient pour ce genre de projet, et je crois que cette patience est un élément de sécurité car on peut réfléchir tranquillement aux problèmes, à leurs solutions, se tester et tester le matériel....

Hors ligne

#55 01-02-2011 13:03:10

coyotte26
microbiologiste montagnard
Inscription : 29-05-2007
Site Web

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

jeronimo a écrit :
wwwfabien a écrit :

Tu y retourne quand ???

Peut-être d'ici deux ans; je suis patient pour ce genre de projet, et je crois que cette patience est un élément de sécurité car on peut réfléchir tranquillement aux problèmes, à leurs solutions, se tester et tester le matériel....

Et tu nous emmènes ? (blague)

Hors ligne

#56 01-02-2011 15:36:36

krusaf
Membre
Lieu : Pau
Inscription : 06-05-2010
Site Web

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Superbe récit, d'autant que cela peut-être utile à pas mal de monde souhaitant faire un périple similaire wink


Si on passe pas le crux, on est cuit !

Hors ligne

#57 01-02-2011 17:11:47

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

coyotte26 a écrit :

Et tu nous emmènes ? (blague)

Avec plaisir (sans blague)

Hors ligne

#58 01-02-2011 17:52:25

coyotte26
microbiologiste montagnard
Inscription : 29-05-2007
Site Web

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

jeronimo a écrit :
coyotte26 a écrit :

Et tu nous emmènes ? (blague)

Avec plaisir (sans blague)

j'm'en souviendrai !

Hors ligne

#59 03-02-2011 13:15:29

Tyler
Membre
Inscription : 31-05-2009
Site Web

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Superbe récit, merci!

C'est vraiment un super défi, les paysages sont magnifiques et arides ça change, et j'aime bien le fait que ça reste du trek et non de l'alpinisme pour pouvoir monter aussi haut, c'est un truc que j'aimerai inclure dans mon Tour du monde en préparation mais le matos (parce que ça caille quand même, tu en reviens c'était en décembre/janvier? Les températures sont peut-être plus clémentes vers Mars/Avril/Mai?) et la préparation physique sont important, peut-être après le Pérou...


Light is Right!

Blog Trail et Voyage

Hors ligne

#60 03-02-2011 13:44:47

Luciens
Membre
Lieu : Grenoble
Inscription : 04-09-2008
Site Web

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Tyler a écrit :

Les températures sont peut-être plus clémentes vers Mars/Avril/Mai?) et la préparation physique sont important, peut-être après le Pérou...

Les saisons sont inversées. Dons l'été, le plus chaud, c'est entre décembre et février.

Hors ligne

#61 03-02-2011 16:11:27

arnom
Membre
Inscription : 09-06-2009

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

et la pluie aussi. Il me semble que l'été au Pérou il pleut (c'est à dire pendant notre hiver)

Hors ligne

#62 04-02-2011 10:14:42

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Tyler a écrit :

Superbe récit, merci!

C'est vraiment un super défi, les paysages sont magnifiques et arides ça change, et j'aime bien le fait que ça reste du trek et non de l'alpinisme pour pouvoir monter aussi haut, c'est un truc que j'aimerai inclure dans mon Tour du monde en préparation mais le matos (parce que ça caille quand même, tu en reviens c'était en décembre/janvier? Les températures sont peut-être plus clémentes vers Mars/Avril/Mai?) et la préparation physique sont important, peut-être après le Pérou...

Salut Tyler,
Je confirme que la période la plus chaude c'est l'été austral, de décembre à février; cela correspond aussi à la saison sèche dans la région de l'Aconcagua, ce qui n'interdit pas de bonnes chutes de neige (2 fois durant mon séjour).
Avril-mai c'est déjà franchement de l'hivernal, c'est un autre monde...
Consulte le site http://www.snow-forecast.com/resorts/Aconcagua/6day/top pour avoir une idee du climat local.

Pour la préparation à l'altitude, à la sécheresse de l'air et au froid, un séjour prolongé dans l'altiplano péruvien ou bolivien sera très utile, surtout si tu en profites pour monter à 5000 m. pour te tester.

Bons préparatifs pour le tour du monde!
smile

Hors ligne

#63 05-02-2011 11:28:35

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Site Web

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Chapeau! Ça fait rêver... Pour le faire en "MUL", il faut vraiment se décarcasser avant pour ne pas finir comme celle que tu as croisée? big_smile


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#64 05-02-2011 12:22:14

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

denq a écrit :

Chapeau! Ça fait rêver... Pour le faire en "MUL", il faut vraiment se décarcasser avant pour ne pas finir comme celle que tu as croisée? big_smile

" Un titane plutôt qu'un grand mulet", elle est très bonne! lol

Oui, je crois que je me suis décarcassé, mais moins physiquement sur place (pas trop d'inconfort ni d'effets de l'altitude, pas froid) que pendant les deux ans de réflexion et de préparation à Paris et pendant les sorties "test".

D'ailleurs maintenant il n'y a presque plus aucune sortie en rando ou en course qui ne soit pas l'occasion de tester quelque chose... En ce moment je "teste" le baladeur comme accompagnateur musical quand je suis seul wink

Hors ligne

#65 10-02-2011 09:11:20

wwwfabien
Membre
Lieu : Essonne
Inscription : 23-06-2010

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

jeronimo a écrit :
coyotte26 a écrit :

Et tu nous emmènes ? (blague)

Avec plaisir (sans blague)

Très tentant !  smile

Hors ligne

#66 10-02-2011 11:49:40

rm
Membre
Inscription : 12-09-2008

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Très impressionnante cette expérience extrêmul !

antoinepierre a écrit :

Chapeau !

Intelligence et humilité, bel exemple.

+1

Dernière modification par rm (10-02-2011 12:36:37)


Photos Panoramiques : http://nanor44.free.fr

Hors ligne

#67 13-02-2011 15:54:33

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

wwwfabien a écrit :
jeronimo a écrit :
coyotte26 a écrit :

Et tu nous emmènes ? (blague)

Avec plaisir (sans blague)

Très tentant !  smile

Si j'y retourne, je vous promets que je vous préviens ici.... smile

Hors ligne

#68 23-03-2012 15:34:13

simon
PRO
Lieu : France
Inscription : 31-10-2006
Site Web

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Bonjour Jeronimo,

Toi qui connais bien le secteur, sais-tu s’il est possible de rentrer dans le parc de l’Aconcagua par le Nord, coté Argentin ?

Car en vue de mon projet dans les Andes, nous arriverons par le Nord et si nous pouvions traverser le parc, pour ensuite passer la frontière avec le Chili, ca serait top. Mais je n’ai pas encore trouvé de point de passage qui pourrait conduire au niveau de la casa de Piedra par exemple.

programs-5-map.jpg


Carnets d'aventures : mon trombi
Laisse ton esprit s'évader et tes pieds suivre tes rêves.

Hors ligne

#69 23-03-2012 22:39:54

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Simon, à ma connaissance pas de passage au nord.
Mais j'ai un contact sur place qui pourra te donner une réponse très précise, je te l'envoie par mp.

Hors ligne

#70 19-09-2012 10:23:32

raoulglloq
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 08-07-2012
Site Web

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Jeronimo, merci pour ce récit fort instructif. Le fait que tu ai du renoncer sur la fin le rend encore plus "utile" même je pense. neutral

Je viens de faire le Mont Blanc avec un guide qui avait imprimé un rythme précis avec des temps de pause limité. Au vu des difficultés ressenties dans les derniers 500m je pense que seul je serai parti trop vite et me serai essoufflé. Cette mini expérience d'altitude me fait comprendre les difficultés que tu a rencontré dans ton impressionnante chevauché. Je constate également que le dénivelé que tu t'impose en 2 jours pour passer du CB au sommet est comparable au celui que l'on fait pour le MOnt Blanc entre le petit train et le sommet, hors il y a 2000m d'écart!!! Je trouve donc cela très sportif!

J'ai mis 3 jours pour le MB car je suis descendu en 2 jours et mes genoux ne m'auraient pas permis d'aller plus vite. Penses tu donc qu'avec un temps d'acclimatation plus long il soit possible de partir depuis "nido de condores" monter en 2 jours et revenir dormir au même endroit? ceci permettant de découper l'effort d'avantage et raccourcir la descente...

Dans le cadre du mon tour du monde à venir et dans le cas encore hypothétique d'un passage en Amérique du Sud, je réfléchis à quel "sommet" je vais tenter. Je réfléchis entre autres à l'Acongagua donc me renseigne dessus. Dans l'hypothèse peu probable d'une ascension sans guide ni porteur (je suis spécialisé dans la gestion de guide et porteurs lol), j'ai cru comprendre qu'il était possible de louer des mules afin de transporter le matériel au camp de base d'où mes questions:
- pourquoi ne pas avoir pris une mule qui t'aurait permis de prendre plus de nourriture / matériel / gaz; l'experience proprement MUL aurait servi pour l'ascension elle même?
- jusqu'à quel camp peut on faire monter la mule? au CB ou jusqu'à Berlin?
- pense tu procéder ainsi pour maximiser tes chances en cas de 2e tentative?


Il est par contre probable que je privilégie un somme péruvien de la cordillère Blanche comme le Huascaran car:
- on part de la jungle et je trouve ca plus fun que le desert de caillasse smile
- je peut le précéder par des treks touristiques en altitude (maccu pichu ou autre...). Au meme titre que 'javais précédé le mont blanc du TMB, cela donne l'avantage de dérouiller un peu les jambes du bureaucrate que je suis avant un effort auxquels mes multiples scéance de club de gym ne peuvent me préparer.
- Il semble que la partie finale est de l'alpinisme réel avec beaucoup de neige / crevasse et je trouve ça beau alors que l'Aconguaga m'apparait comme un tat de caillou accompagné de quelques névés.

=> ces aprioris sont ils justifiés ou suis je dans la fantasmagorie? (je suis à peine renseigné à ce jour)

Dernière modification par raoulglloq (19-09-2012 10:24:34)

Hors ligne

#71 19-09-2012 17:14:31

vertdino
Membre
Lieu : TALENCE
Inscription : 13-07-2007

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Sans l' avoir fait, je pense que le Huascaran est relativement délicat et qu'il n y a pas de 6000m vraiment facile dans la cordillère blanche! par contre si tu peux aller en Equateur voisin, le Chimborazo , que par contre j' ai fait, est déjà un beau 6000, la principale difficulté réside entre le refuge à 5000m et le sommet à 6300m ; enfin souvent on s' arrête à la pointe Vintimilla à 6265m car la pointe Whymper est séparée par des pénitents de glace assez galères (enfin quand j'y étais!)

Bon voyage.

Hors ligne

#72 20-09-2012 10:19:00

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Raoulglloq,
je té réponds par tranche:

1) "Penses tu donc qu'avec un temps d'acclimatation plus long il soit possible de partir depuis "nido de condores" monter en 2 jours et revenir dormir au même endroit? ceci permettant de découper l'effort d'avantage et raccourcir la descente..."
A priori oui. Comme la très haute altitude est très éprouvante, il est souhaitable d'y rester le moins possible; c'est pourquoi on prend le temps de s'acclimater pour la montée et on redescend le plus bas possible le plus vite qu'on peut.

2) "Dans l'hypothèse peu probable d'une ascension sans guide ni porteur (je suis spécialisé dans la gestion de guide et porteurs lol), j'ai cru comprendre qu'il était possible de louer des mules afin de transporter le matériel au camp de base".
A priori non; soit tu montes sans mule ni guide, soit tu loues une mule avec son guide; je crois qu'on ne te laissera pas louer une mule toute seule.

3) "pourquoi ne pas avoir pris une mule qui t'aurait permis de prendre plus de nourriture / matériel / gaz; l'experience proprement MUL aurait servi pour l'ascension elle même?"
Je souhaitais être MUL de la route à la route; et je suis contre les mules pour des raisons écologiques: elles détruisent le chemin, leurs cadavres trainent partout, et surtout elles permettent de monter beaucoup trop d'équipement, ce qui implique plus de pollution en haut, tout en "évitant" que les ascensionnistes portent ce qu'ils veulent consommer, ce qui me paraît une mauvaise préparation physique et mentale et un facteur de risque.

4) "jusqu'à quel camp peut on faire monter la mule? au CB ou jusqu'à Berlin?": les mules ne dépassent pas le CB.

5) "pense tu procéder ainsi pour maximiser tes chances en cas de 2e tentative?": Non, comment j'étais de toute façon très léger, j'emporterai plus de poids pour être autonome plus longtemps et tenter la boucle complète (montée par la face est et descente par la face ouest).

6) "Il est par contre probable que je privilégie un somme péruvien de la cordillère Blanche comme le Huascaran car:
- on part de la jungle": PAS DU TOUT! On part du paramo, qui est la steppe d'altitude aride de toute la région (les rares arbres sont des eucalyptus amenés par les colons); la "jungle" la plus proche se trouve à plus de 100km de la Cordillère blanche.

7) "je peut le précéder par des treks touristiques en altitude (maccu pichu ou autre...)": le Macchu Picchu est à 2500m d'altitude, il ne va pas te préparer à grand chose (le Camino Inca offre un seul col >4200m, en moyenne il se trouve vers 3200m d'altitude); il vaut mieux prévoir des treks autour du lac Titicaca (>3800m) et dans la Cordillère blanche elle-même (plein de treks avec des cols >4700m).

8) "Il semble que la partie finale [du Huascaran] est de l'alpinisme réel avec beaucoup de neige / crevasse et je trouve ça beau alors que l'Aconguaga m'apparait comme un tat de caillou accompagné de quelques névés": oui, et leurs ascensions n'ont rien à voir l'une avec l'autre! Le Huascaran exige une grande compétence et expérience en alpinisme, alors que l'Aconcagua est un trekking peak par sa voie normale (et le plus beau tas de caillou que je connaisse...)

Bons préparatifs!

Hors ligne

#73 20-09-2012 15:04:39

raoulglloq
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 08-07-2012
Site Web

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Super merci beaucoup pour ces réponses qui éclairent ma lanterne. big_smile

Je vais essayer de considérer la difficulté de ce type de pic péruvien; je ne trouve pas tellement d'offre donc c'est dure à évaluer. Sans doute mon Mont Blanc est il une trop pauvre expérience mais le passage préalable au Ladack me permettra peut être de tester quelque chose d'intermédiaire, du moins ma sensibilité au dessus de 6000m sur un terrain plus facile que les Andes (mode trekkinf pour les 6000 près de Leh avec quelques Névés).

Je vais creuser un peu la liste des pics péruviens et difficultés associées afin d'avoir le choix selon l'estimation de mon niveau car c'est en priorité ce pays que je souhaite visiter. Pour la jungle ben j'y passerai avant le trek d'altitude car j'aime l'idée de traverser les paysages du plus bas vers le plus haut smile

Pour le Chimborazo j'y avait pensé d'autant que c'est le plus haut sommet du monde selon le critère d'éloignement par rapport au centre de la terre (2000m de plus que l'Everest). Cependant je trouve la montagne moins impressionnante au niveau esthétique que la cordillère blanche et l'Équateur ne m'attire pas comme le Pérou. Or je privilégie une visite la plus complète possible d'une région.

Content de savoir que tu souhaites toujours t'attaquer au "tas de pierre" car j'aimerai la suite de l'histoire avec le sommet smile Good luck

Hors ligne

#74 20-09-2012 21:19:34

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

raoulglloq a écrit :

Content de savoir que tu souhaites toujours t'attaquer au "tas de pierre" car j'aimerai la suite de l'histoire avec le sommet smile Good luck

S'il y a une suite, évidemment je la raconterai ici! Mais ce n'est pas ma priorité, j'ai d'autres projets.

Hors ligne

#75 21-09-2012 08:39:41

arnom
Membre
Inscription : 09-06-2009

Re : Aconcagua: une expérience M.U.L. jusqu'à 6640 mètres

Salut raoulglloq,

Pour avoir vu le Huscaran et discuté avec un guide qui y accompagne des clients, c'est un vrai sommet très compliqué où il faut une grande expérience de l'alpisime. A mon avis c'est plutôt réservé à quelques bons.
Le Mont Blanc par la voie normale est un sommet très pépère à faire, mis à part l'altitude, il n'y a pas de difficulté. Je pense qu'il se rapproche plus de l'Aconcagua que du Huscaran. Mais avec l'altitude en moins.
Honnêtement, l'altitude est un facteur à ne pas négliger. je suis allé en 2004 faire un trek dans la Cordillère Blanche et j'ai eu mal à la tête pendant plus d'une semaine et on n'était pas rendu à 6 000 !!!
Si tu veux t'acclimater à l'altitude, effectivement, il ne faut pas aller dans la région du Macchu Pichu. Cordillère Blanche ou avec des cols encore plus hauts, Cordillère huayhuash, avec de nombreux cols / passages à plus de 5000 m.

Hors ligne

Pied de page des forums