Aller au contenu

Annonce

Réservez vos dates pour le Camp d'été 2024 : 10 au 17 août dans le Queyras !

#101 20-03-2007 12:59:44

CaribouHurlant
MUL OK, mais sécurité avant tout.
Lieu : Rosny sous bois
Inscription : 19-03-2007
Site Web

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

L'essentiel, c'est d'avoir du plaisir à ce qu'on fait.  A chacun son approche et sa façon de voir. Perso, je ne fais pas de montagne, juste des randos dans des paysages vallonés, à la campagne et loin de tout, sans contraintes, en totale liberté. J'achète un billet aller, un billet retour et c'est tout. C'est comme ça que j'aime la rando. Mais je prépare mon itinéraire sérieusement.

Je comprends parfaitement qu'il est plus rassurant d'avoir sa bouffe sur soi quand on part comme il est plus rassurant d'avoir une tente plutôt qu'un tarp, mais le vrai problème d'une rando en autonomie, ce n'est pas la bouffe, c'est l'eau.

En France nous ne sommes jamais loin d'un restau ou d'une grande surface. Si vous échouez à trouver votre nourriture, vous ne mangerez pas ce jour là, mais vous pourrez toujours modifier votre itinéraire le lendemain pour vous amener sur une zone habitée et trouver un repas.

De toute façon, dans ce genre d'approche, il faut y aller progressivement, tranquillement et en testant petit à petit. C'est pourquoi je vous propose l'idée suivante:
Lors de votre prochaine rando au printemps ou en été, prenez vos provisions comme d'hab, par contre si vous trouvez des orties sur votre chemin ou lors de votre bivouac, récoltez les, et préparez vous le soir une soupe d'orties. Votre point de vue changera. Vous finirez par réduire votre dépendance aux aliments emportés.

Enfin pour info, je pèse 66 kilos tout mouillé pour 1m74, je suis marathonien et je ne mange que 2 fois par jour au mieux, mais souvent une seule fois.


Par ailleurs, voici ci dessous un article que je viens de récupérer sur internet et qui vous en dit beaucoup plus sur l'ortie que ce que j'en connais. Ce qui est sur, c'est que c'est très bon.



Ortie
Urtica dioica, Linné ; Urticacées
L'ortie est un tonique général : elle redonne force, courage et vitalité. Elle stimule le métabolisme. Cette petite alliée revitalise tout le corps, remonte le moral et donne de l'énergie.

Parties utilisées

Feuille surtout, racine et graine.


Propriétés médicinales

PRIMAIRES  SECONDAIRES
Adaptogène Astringent/hémostatique (léger)
Altératif Antirhumatismal (p.c.q. nutritif, altératif, alcalinisant et diurétique)
Nutritif Glycémiorégulateur
Tonique (général) Galactagogue
Trophorestaurateur rénal (feuille et graine) Pectoral, expectorant (léger)
Diurétique (léger et sécuritaire - selon charge de déchets azotés) (antihypertenseur et antirhumatismal) Antiasthmatique
Alcalinisant Anti-allergique
Anti-anémique Bactéricide (très peu)
Anti-prostatique (racine) Harmonisatrice endocrinienne
Antioxydant
Anti-inflammatoire


Énergétique

Un peu salé, sucré, rafraîchissant.


Indications


L'ortie est un tonique général : elle redonne force, courage et vitalité.L'ortie est un tonique général : elle redonne force, courage et vitalité. Elle stimule le métabolisme. Cette petite alliée revitalise tout le corps, remonte le moral et donne de l'énergie. Elle peut être prise sur une longue période de temps et elle est un soutien fort apprécié pour les gens qui souffrent de conditions chroniques ou de dégénérescence. Dans le cas d'un épuisement chronique, d'une mononucléose ou d'une convalescence, grossesse ou allaitement, troubles métaboliques (hypoglycémie, diabète), l'individu sera épaulé par l'ortie. David Hoffmann suggère : " When in doubt, give nettle " - trad. : en cas de doute, donnez de l'ortie...

COMME BOUFFE

L'ortie est une plante extrêmement nutritive car elle est riche en chlorophylle et en minéraux (dont le fer), en protéines et en vitamines. Au printemps, les jeunes pousses - qui sont spécialement riches en vitamine C - peuvent être mangées comme des épinards, dans une soupe ou une lasagne. Par contre, il faut les cuire avant de les manger, car la chaleur détruira l'acide formique contenue dans les petites aiguilles.

Une étude a démontré que la silice de l'ortie est plus facilement extraite (dans l'eau) que celle de la prêle.

SYSTÈME URINAIRE

Tonique du système urinaire, elle régénère le tissu des reins (les graines d'ortie sont particulièrement efficaces pour cet effet). Elle peut faire partie d'un traitement pour :

Calculs urinaires
Cystite chronique
Incontinence
Pisse-minute
Hématurie
Calculs urinaires
Mucus dans les urines
Néphrite (graine)
Cas de dialyse (graine)


L'ortie augmente l'excrétion d'acide urique, des ions d'hydrogène et des déchets azotés. Elle n'est pas une diurétique pure, en ce sens la diurèse augmente tant et aussi longtemps qu'il y a une surcharge de déchets acides et azotés à éliminer.L'ortie augmente l'excrétion d'acide urique, des ions d'hydrogène et des déchets azotés. Elle n'est pas une diurétique pure, en ce sens la diurèse augmente tant et aussi longtemps qu'il y a une surcharge de déchets acides et azotés à éliminer. Ceci fait en sorte que les personnes qui commencent à la prendre voit leur débit urinaire augmenter surtout dans les quelques premières semaines. Durant ce temps, l'urine est aussi foncée, parfois même jusqu'à orange. Yé, réjouissez-vous du phénomène d'élimination, votre piscine intérieure est en nettoyage... Par la suite, parce que l'ortie est tonique du rein, on remarque une normalisation de la diurèse, et même une diminution de la diurèse chez les personnes (surtout les femmes) qui étaient pisse-minutes... Ces personnes se lèveront moins souvent la nuit, voire plus du tout.

L'ortie est un diurétique sécuritaire puisque, contrairement à la racine de persil ou aux baies de genévrier, elle ne stimule pas l'utérus.

En favorisant l'excrétion d'acide urique, elle favorise la guérison des cas de goutte, d'eczéma, d'éruptions cutanées, de calculs...

L'ortie semble diminuer la quantité d'urine résiduelle.

SYSTÈME TÉGUMENTAIRE

Parce qu'elle est altérative et alcalinisante en plus de soutenir les systèmes d'élimination du corps, l'ortie est d'une grande aide dans les cas d'eczéma infantile ou nerveux. Elle revitalise aussi les tissus conjonctifs et les phanères (ongles et cheveux).

Eczéma
Acné
Éruptions cutanées avec bosses, prurit, enflure
Psoriasis
Ulcères suintants et nauséabonds
Dermatoses de toutes sortes

USAGES EXTERNES

Plaies ou blessures qui saignent - utiliser en teinture ou en compresse
Brûlures (traiter immédiatement ou appliquer sur des vieilles brûlures)
Rince pour les cheveux (attention, ça fonçit les cheveux)

SYSTÈME DIGESTIF

L'ortie n'est pas une plante amère, cholagogue, hépatique, carminative ou émolliente. Malgré tout, on remarque qu'elle a un effet marqué sur le système digestif, peut-être parce qu'elle aide à l'absorption des nutriments et qu'elle possède des propriétés légèrement astringentes ? Encore là, si on ne peut expliquer le pourquoi et le comment, l'ortie fait son travail quand même ! Peter Holmes dit que l'ortie nourrit le Yin du foie. C'est pourquoi elle aide dans les cas d'hypoglycémie, de fatigue en soirée et une perte d'endurance, perte de poids.

Pour les grosses pathos du système digestif, l'ortie sera surtout soutenante. On l'utilisera donc en combinaison avec des plantes plus ciblées.

Plusieurs personnes digèrent mal l'ortie (ces personnes ballonnent). Il faudra l'accompagner d'une plante carminative réchauffante. Des fois, tristement, il faudra laisser tomber...

Ulcères gastriques et intestinaux
Maladies chroniques du côlon
Diarrhée et dysenterie chroniques
Sang ou mucus dans les selles
Hémorroïdes sanguinolentes

En Russie, on utilise la feuille pour traiter les hépatites et l'inflammation de la vésicule biliaire.

SYSTÈME RESPIRATOIRE


Traditionnellement, l'ortie est utilisée comme protecteur pulmonaire.Traditionnellement, l'ortie est utilisée comme protecteur pulmonaire. Les graines et les feuilles sont utilisées pour prévenir la tuberculose et pour les individus qui sont sujets à avoir des troubles pulmonaires, comme les personnes atteintes du VIH. Peter Holmes considère que l'ortie est d'une grande aide en cas de déficience du Yin du poumon, lorsque l'on rencontre un essoufflement avec beaucoup d'humidité/mucus dans les voies respiratoires. De plus, il est dit que la graine tonifie les capillaires de la muqueuse respiratoire après une bronchite. Elle était traditionnellement utilisée en cas de pleurésie et de pneumonie (était-ce la graine qui était utilisée pour ça ???).

Tuberculose (protection)
Asthme bronchique et asthme allergique
Bronchite

RHUME DES FOINS

L'ortie doit être prise en tisane sur une longue période (min. 3 mois) précédant la saison d'allergies et cela peut être suffisant pour transformer le terrain allergique une fois pour toutes (c'est fini - gone - bye bye). On peut aussi utiliser l'ortie dans une approche symptomatique : il faut alors prendre de l'ortie fraîche, donc une teinture de plante fraîche. Ou encore, certaines compagnies vendent de l'ortie séchée à froid qui est, elle aussi, efficace dans cette approche.

SYSTÈME ENDOCRINIEN

En fait, l'ortie est utilisée pour tout dérèglement endocrinien. Étant adaptogène et tonique des surrénales, elle aide à régulariser le métabolisme et à diminuer les effets néfastes du stress.

Stress : l'ortie inhiberait les effets de l'adrénaline
Épuisement, surmenage
Déficience au niveau du cortex surrénalien
Hypoparathyroïdie : malabsorption des nutriments causée par une déficience mineure des parathyroïdes
Hypothyroïdie : les graines stimulent les fonctions thyroïdiennes

SYSTÈME LOCOMOTEUR

RHUMATISME, ARTHRITE ET GOUTTE

L'ortie augmente l'excrétion d'acide urique et aide à régénérer les tissus du corps. Pour les plus braves, frotter de l'ortie fraîche en externe sur la région inflammée amènera une augmentation de l'afflux de sang dans cette région, ce qui aidera à la réparation des tissus tout en diminuant la douleur.

On peut aussi appliquer le jus de la plante fraîche ou une compresse de vinaigre d'ortie sur les jointures endolories. De plus, la scopolétine des fleurs et de racines de l'ortie lui confère une action anti-inflammatoire.

SYSTÈME REPRODUCTEUR FÉMININ

SYNDROME PRÉMENSTRUEL, MENSTRUATIONS


L'ortie diminue la rétention d'eau et soulage les seins endoloris. De plus, son apport en magnésium apaisera les rages de sucre (lire " chocolat "), l'hypoglycémie et l'irritabilité associés au SPM.L'ortie diminue la rétention d'eau et soulage les seins endoloris. De plus, son apport en magnésium apaisera les rages de sucre (lire " chocolat "), l'hypoglycémie et l'irritabilité associés au SPM.

Elle prévient l'anémie qui peut aggraver l'hémorragie utérine et son action astringente aide à diminuer le flux. Lorsque l'ortie est prise sur une plus longue période de temps, genre quelques semaines, l'ortie peut faire en sorte qu'il n'y aura plus de crampes menstruelles.

GROSSESSE ET ALLAITEMENT

Tonique énergétique, elle prévient l'anémie. Prise tout au long du dernier trimestre, l'ortie donne une bonne réserve de vitamine K. Pendant l'accouchement, elle peut être prise avec de la bourse à pasteur pour arrêter les hémorragies. De plus, après l'accouchement, l'ortie aide à redonner de l'énergie à la nouvelle maman.

L'ortie stimule la production de lait et l'enrichit - ceci bénéficie l'enfant.

SYSTÈME REPRODUCTEUR MASCULIN

HYPERTROPHIE DE LA PROSTATE

Des études récentes ont confirmé que les stéroïdes de la racine d'ortie inhibent des enzymes membranaires de la prostate, alors que ses lignanes inhibent la SHBG (sex hormone binding globuline) - deux phénomènes impliqués dans l'hyperplasie de la prostate. Dans ce cas, la racine d'ortie semble plus efficace que la feuille. Elle baisse la fréquence de la nycturie. Pour les hommes qui ont une hypertrophie de la prostate, des études ont montré que la racine d'ortie pouvait réduire de 70 % le volume initial de la prostate. L'ortie diminue aussi les quantités d'urine résiduelle.

SANG

ANÉMIE


L'ortie est non seulement une excellente source de fer, mais elle aide également à l'absorption de ce minéral. De plus, l'ortie favorise la formation de l'hémoglobine dans les globules rouges.L'ortie est non seulement une excellente source de fer, mais elle aide également à l'absorption de ce minéral. De plus, l'ortie favorise la formation de l'hémoglobine dans les globules rouges.

ACIDIFICATION

Grâce à son riche contenu en minéraux, l'ortie donne un petit coup de pouce au système tampon acido-basique. Aussi, en augmentant l'acidité de l'urine, elle stimule l'excrétion des déchets azotés.

HÉMORRAGIES

Comme plante astringente contenant des acides galliques, l'ortie peut arrêter les petites hémorragies qui peuvent survenir dans le corps. Le jus frais de l'ortie est particulièrement efficace pour arrêter les saignements de nez.

TOXÉMIE

L'ortie est à considérer en début de pré éclampsie (toxémie de grossesse) et même en prévention de celle-ci.

SYSTÈME IMMUNITAIRE

Comme adaptogène, l'ortie aidera le système immunitaire, entre autres en modulant la réponse hormonale. Des études ont démontré que l'ortie stimule les fonctions immunitaires. Elle axe essentiellement ses effets sur les globules blancs. D'autres études ont démontré des effets antibactériens sur le Staphylococcus aureus et S. albus.

ALLERGIES

L'ortie fraîche est anti-histaminique. De plus, l'usage à moyen/long terme traite les allergies (toutes !!!) de façon générale et définitive.

CANCER

Un peu comme le trèfle rouge, l'ortie est un remède traditionnel contre les cancers. En Allemagne, on a récemment utilisé ses racines pour traiter le cancer de la prostate.

SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE

Léger œdème cardiaque
Hypertension
Insuffisance veineuse


Solvants, modes d'utilisation et dosages


Mangez-en, buvez-en, à volonté et pour la vie !Mangez-en, buvez-en, à volonté et pour la vie !

INFUSION

On peut prendre jusqu'à 1 litre de tisane d'ortie par jour. C'est une forme de transformation à privilégier pour l'ortie, car elle extrait bien les minéraux.

TEINTURE (alcool 25 % à 50 %)

En bas pourcentage d'alcool. Prendre 15 à 30 gouttes, 3 fois par jour. La teinture est plus appropriée pour les graines que pour les feuilles lorsqu'on recherche l'effet tonique de ces dernières. La teinture d'ortie a un effet plus stimulant et est plus appropriée pour traiter les troubles de rhinite allergique.

GLYCÉRÉ

Prendre 20 à 60 gouttes, 3 fois par jour. Cette préparation est intéressante pour le traitement de l'anémie, car la glycérine extrait bien le fer.


L'ortie est un adjuvant, ce qui veut dire qu'elle renforce l'effet d'une autre plante. On la combine à toutes les sauces !L'ortie est un adjuvant, ce qui veut dire qu'elle renforce l'effet d'une autre plante. On la combine à toutes les sauces !

VINAIGRE

1 c. à soupe dans une tasse d'eau ou dans la salade, sur les cheveux ou dans un bain. On peut utiliser cet extrait en interne et en externe comme liniment pour l'arthrite ou comme rince pour les cheveux (racine ou feuilles).

FUMIGATION

Inhalation : hé oui ! on peut fumer de l'ortie lors de crises d'asthme.

JUS

Le jus de la plante fraîche, pressé et conservé avec de l'alcool à 25 % (peut aussi être congelé).

LA PLANTE FRAÎCHE

Frotter sur les parties du corps atteintes de rhumatisme ou d'arthrite. Manger (cuite seulement).

SIROP

Seul ou en combinaison avec de la molène, de l'aunée ou tout autre expectorant.

BIÈRE D'ORTIE

Traditionnellement utilisée pour soulager l'arthrite et les rhumatismes, voici une recette de Susun S. Weed :

BIÈRE D'ORTIE 500 g de sucre 2 citrons 30 g de crème de tartre 5 litres d'eau 1 kg de feuilles d'ortie 30 g de levure vivante Mettre les trois premiers ingrédients dans une casserole. Mijoter l'ortie dans l'eau pour 15 minutes, tamiser et verser le liquide dans la casserole. Lorsque le mélange a refroidi, il faut dissoudre la levure dans un peu d'eau et l'ajouter à celui-ci. Couvrir le tout de plusieurs épaisseurs de tissus et laisser macérer pendant trois jours. Tamiser et embouteiller, la mixture sera prête une semaine plus tard.


Constituants répertoriés

FEUILLE

VITAMINES : bêta-carotène (pro-A), acide folique (B9), acide pantothénique (B5), autres du complexe B, acide ascorbique (C), K ;
Protéines+++ (25-42 %) ;
ACIDES : tanique et gallique, glucoquinone, silique, galacturonique, formique ;
MINÉRAUX : potassium (K), calcium (Ca), magnésium (Mg), phosphore (P) ;
OLIGO-ÉLÉMENTS : fer (Fe), zinc (Zn), manganèse (Mn), sélénium (Se) ;
COUMARINES : scopolétine ;
FLAVONOÏDES : quercétine ;
Chlorophylle, xanthophylle ;
Enzyme sécrétine ;
Choline et acétylcholine ;
5-hydroxytryptamine.

POILS

Histamine
Acide formique
Acétylcholine
Sérotonine

RACINE

Phytostérols
Phénylpropanes
Lignanes


Contre-indications et toxicité : Il n'y a aucune contre-indication connue, encore moins de cas de toxicité. Par contre, certaines personnes tolèrent mal l'infusion d'ortie (ballonnements, inconforts digestifs).
En externe, l'ortie occasionne souvent un léger urticaire à cause de ses POILS URTICANTS (faits de silice, qui brise dans la peau et y relâche de l'acide formique). L'antidote à cette brûlure temporaire est le jus d'ortie, d'impatience du cap, la feuille de la patiente crépue ou de plantain.
Brinker mentionne que l'ortie augmente l'effet anti-inflammatoire (par quatre fois) du MÉDICAMENT diclofenac.
Attention pour les personnes qui prennent des FLUIDIFIANTS SANGUINS ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K - l'ortie contient de bonnes quantités de vitamine K.
Attention pour les personnes qui prennent du LITHIUM : l'ortie pourrait diminuer la lithémie.


Autres noms

LATIN

Urtica : de uro (grec) pour urine ou de urere, qui veut dire brûler.
dioïca : de di-oikos, du grec qui veut dire : dans deux maisons, faisant allusion aux deux sexes qui sont sur des plantes différentes.

FRANÇAIS

Ortie piquante
Grande ortie
Ortie dioïque

ANGLAIS

Nettle
Stinging nettle
Devil's leaf
Stingers

ESPAGNOL

Urtica

PORTUGAIS

Urtiga

ALLEMAND

Brennesselkraut
kleine Brennessel
Netel


Espèces voisines

Urtica urens : Matthew Wood considère cette espèce comme interchangeable avec l'Urtica dioica pour les usages médicinaux.


Culture et récolte

Se cultive toute seule. Pousse mieux à l'ombre partielle (elle a tendance à se faire bouffer par les chenilles lorsqu'elle est en plein soleil). Récolter avec grande attention ou avec des gants ! La plante fraîchement récoltée a une nette odeur de pipi de chat. Le séchage neutralise l'acide formique.

PRINTEMPS

Les jeunes pousses utilisées dans la cuisson.

ÉTÉ

Les feuilles, juste avant la floraison.

AUTOMNE

La racine et les graines.


Historique


L'ortie est utilisée comme nourriture et remède depuis des millénaires. Depuis que l'humain a appris à écrire et, de ce fait, à noter ses expériences et son savoir, on remarque que les utilisations de l'ortie sont restées les mêmes jusqu'à nos jours.] L'ortie est utilisée comme nourriture et remède depuis des millénaires. Depuis que l'humain a appris à écrire et, de ce fait, à noter ses expériences et son savoir, on remarque que les utilisations de l'ortie sont restées les mêmes jusqu'à nos jours. Il faut dire que lorsque quelque chose a du bon, ce n'est pas quelques milliers d'années d'utilisation qui pourront changer sa nature. Bien que l'ortie fut totalement dénigrée par la nouvelle médecine européenne et américaine, le peuple - du moins en Europe - n'a jamais cessé de l'utiliser. Même si ses vertus nutritives et médicinales sont toujours appréciées, ses autres utilisations ont pourtant été délaissées.


En Europe et en Amérique, dans la fabrication des textiles, l'ortie avait sa place à côté de son cousin le chanvre (ils font partie de la même famille - les urticacées).En Europe et en Amérique, dans la fabrication des textiles, l'ortie avait sa place à côté de son cousin le chanvre (ils font partie de la même famille - les urticacées). Avant l'arrivée du coton et du lin, l'ortie était une fibre de premier choix, pouvant être transformée en cordages et filets solides ou en tissu presque aussi souple que la soie. On a retrouvé des tissus faits à partir de la fibre d'ortie datant de l'âge de bronze.


Cosmétique

La racine, la feuille et les graines d'ortie sont d'excellents toniques capillaires.

Graine : 1 c. à thé dans de l'eau tiède macérée durant 20 minutes. L'eau est utilisée comme rince pour les cheveux.

Feuille et racine : macérées dans du vinaigre ou de l'eau. 2 c. à soupe de ce vinaigre sont diluées dans 2 tasses d'eau et utilisé comme rince. Le rince d'ortie tend à foncer les cheveux.


Culture

Parce que l'ortie concentre le fer dans son corps, elle est un FERTILISANT de première classe. Elle redistribue le fer, le rendant plus assimilable pour les plantes du potager.

Elle est également utilisée comme ACTIVATEUR DE COMPOST.

Pour faire un PURIN D'ORTIE, il suffit de mettre plusieurs feuilles et tiges dans un sac d'oignon et le placer dans un baril rempli d'eau. Brasser le mélange durant trois à quatre jours et diluer le purin avant de l'asperger au pied des plants, pas sur le feuillage. Vous pouvez aussi ajouter de la consoude ou des feuilles de bardane dans la fabrication de votre purin.


Usages vétérinaires

Plante nutritive à donner en fourrage pour enrichir le lait des vaches. Elle rendra les chevaux vigoureux et vifs. Les poules, elles, pondront davantage d'œufs.

Hors ligne

#102 20-03-2007 13:13:48

Carn mor Dearg
Revenant
Lieu : Belgique
Inscription : 17-07-2005

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Entièrement d'accord pour l'ortie, elle remplacé le café dans ma vie depuis quelques temps... ça réveille tout autant et c'est bien meilleur pour la santé smile
...
Tout ces bienfaits c'est bien beau, c'est riche en protéines, super... mais pour la rando c'est pas hyper nourissant hmm

En France nous ne sommes jamais loin d'un restau ou d'une grande surface. Si vous échouez à trouver votre nourriture, vous ne mangerez pas ce jour là, mais vous pourrez toujours modifier votre itinéraire le lendemain pour vous amener sur une zone habitée et trouver un repas.

Mmouais... roll encore une fois ça dépend de ou et comment tu randonnes...


"C"est juste l'éthique britannique. On garde les montagnes vierges, sans spits. Beaucoup de voies sont faciles, tu peux te protéger avec des coinceurs. Alors pourquoi mettre des spits? Pour abaisser la montagne à ton niveau?" Andy Turner

"Nager. C'est ce que l'on recommande en cas d'avalanche. Nager? Ceux qui écrivent les guides de survie sont des rigolos." Joe Simpson

Hors ligne

#103 20-03-2007 16:52:46

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Site Web

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Il me semble tout à fait possible de vivre 15 jours en ne consommant qu'exclusivement ce qu'on trouve sur le terrain (même si ce n'est que végétal), à condition de bien choisir le lieu et de gérer l'effort. En haute altitude c'est impossible et pour marcher 60km/jour ça me semble également impossible.
Mais dans une forêt bien fournie et sans vouloir faire de l'ultramarathon, pourquoi pas.

Ca me rappelle ce qu'on disait sur l'expe Artic 1000, traverser l'Alaska pouvait se faire en autonomie bouffe mais en allant vite, ou bien en prélevant de la nourriture sur le terrain, mais à un autre rythme. La cueillette (la chasse et la pèche, éventuellement) prennent quand même du temps, surtout si l'on veut en faire son principal aliment.

C'est intéressant ces différentes approches de la rando !

Par contre ici c'est hors sujet, ça aurait été mieux de débuter un autre sujet sur "Randonner en cueillant chaque jour son repas"...


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#104 20-03-2007 16:58:36

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Site Web

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Ouah, le temps que je poste, CaribouHurlant avait posté son méga message sur l'ortie.
Il manque quelque chose, une info importante à mon avis: combien de Kcal par 100g ?


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#105 20-03-2007 18:00:44

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Site Web

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

oli_v_ier a écrit :

Ouah, le temps que je poste, CaribouHurlant avait posté son méga message sur l'ortie.
Il manque quelque chose, une info importante à mon avis: combien de Kcal par 100g ?

Pour les protéines, sûrement 1g pour 100g, sachant que les besoins journaliers sont d'1g de protéines par kg d'individu, soit 75g par jour donc 7.5 kg d'orties

Pour les Kcal, sûrement autant que la salade verte 13 Kcal pour 100g !!!!!
Donc 10kg d'orties par jour pour atteindre la moitié de mes besoins sad

Sans féculents, point de salut !!

Dernière modification par highpictv (20-03-2007 18:03:49)


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#106 20-03-2007 20:24:59

Fafnir
MUL Naturelle
Lieu : Bruxelles
Inscription : 17-03-2007

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Viens Caribou laissons ses messieurs à leurs 60km/jours et allons admirer la nature aux fond des bois.
tongue
smile

Hors ligne

#107 20-03-2007 20:42:11

Carn mor Dearg
Revenant
Lieu : Belgique
Inscription : 17-07-2005

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Je ne crois pas que vos systèmes "cueillettes" soient impossibles mais il est toujours interessant quand on expose  ce genre de pratique de préciser le contexte, l'approche,... (exactement comme pour une liste de matos, ou un item précis)

Pour des randonneurs comme Highpictv, moi et autres, fanas de rando alpine, collectioneurs de sommets et plus si affinités, ça peut paraître loufoque... déjà qu'avec ce que je mange en rando j'ai un pote qui lui meure de faim roll

Après c'est sûr que dans certaines situations cela prouve l'indéniable lien qui existe entre vie sauvage et une certaine forme de rando.

Je suis tafdak avec Olivier, vous devriez créer un sujet dédié d'une part car effectivement comme je le disais plus haut, ici c'est zéro réchaud et puis ça mérite clairement un thread car cela peut servir à améliorer le quotidien, agrémenter la nourriture classique du randonneur,... un peu de verdure, ça fait jamais de mal wink

Dernière modification par Carn mor Dearg (20-03-2007 20:49:33)


"C"est juste l'éthique britannique. On garde les montagnes vierges, sans spits. Beaucoup de voies sont faciles, tu peux te protéger avec des coinceurs. Alors pourquoi mettre des spits? Pour abaisser la montagne à ton niveau?" Andy Turner

"Nager. C'est ce que l'on recommande en cas d'avalanche. Nager? Ceux qui écrivent les guides de survie sont des rigolos." Joe Simpson

Hors ligne

#108 20-03-2007 21:10:37

Fafnir
MUL Naturelle
Lieu : Bruxelles
Inscription : 17-03-2007

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

T'inquiète j'avais dit ça pour rire smile
Et effectivement , je crois aussi qu'un tread serais le bienvenu .

Bon ben j'y va met za l'ouvrage wink

Hors ligne

#109 20-03-2007 21:30:21

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Site Web

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

STOP le hors-sujet, ça continue ici:
https://www.randonner-leger.org/forum/v … 870#p33870


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#110 16-07-2008 10:54:21

Artiguel
chat errant
Inscription : 24-04-2006

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Depuis mes derniers messages, j'ai considérablement réduit la variété de mes menus vers plus de légèreté et des produits plus faciles à trouver. J'ai supprimé le lait concentré sucré, le pemmican, les soupes en poudre. Je privilégie désormais, pour le soir, fromage et saucisson. Cela permet de réduire considérablement les déchets d'emballages. Noter que le choix de saucissons et de fromages cuit est très vaste : saucisson aux noix, au sanglier, à l'ail ... Beaufort, Comté, Gruyère ... pour les fromages cuits – prendre des bons et des vieux pour sentir vraiment les différences de goût.

Voici donc mes menus actuels :

Matin : Biscuits au cacao
Journée : fruits secs nature à volonté
Soir : saucisson ; fromage cuit ; biscottes trois céréales semi-complet ou au riz complet ; pain d'épices

Par contre, dès que je traverse un village important ou une ville, je vais dans un commerce et je consomme :
- une soupe de légume (les soupes instantanées en bouteilles se boivent comme des jus de fruit)
- un litre de jus de fruit multi
- des fruits frais de saison

Lors de ma dernière grande balade – traversée de Belledonne, de Chartreuse et des Bauges en neuf jours – j'ai perdu moins d'un kilo avec ce régime. Aucun problème digestif, musculaire ou autre.

Dernière modification par Artiguel (16-07-2008 11:29:59)

Hors ligne

#111 16-07-2008 11:30:50

patlechauve
Membre
Lieu : 95, 64, CH et projet de Japon
Inscription : 04-12-2007

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Matin : Biscuits au cacao
Journée : fruits secs nature à volonté
Soir : saucisson ; fromage cuit ; biscottes trois céréales semi-complet ou au riz complet ; pain d'épices

Super, mais avec 5,5 de cholesterol et 990 de gammaGT, j'explose en 3 jours. Les biscuits, oui, les fruits secs (bananes, abricots, poires, fraises) ok. Mais par quoi remplacer le saucisson?


Dépasse la tolérance, soit bienveillant!

Hors ligne

#112 16-07-2008 11:45:07

Alaric
Membre
Inscription : 10-08-2007

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Remplace le saucisson par une viande moins grasse, type grison, ou viande séchée...

Hors ligne

#113 16-07-2008 11:46:54

Artiguel
chat errant
Inscription : 24-04-2006

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

patlechauve a écrit :

Matin : Biscuits au cacao
Journée : fruits secs nature à volonté
Soir : saucisson ; fromage cuit ; biscottes trois céréales semi-complet ou au riz complet ; pain d'épices

Super, mais avec 5,5 de cholesterol et 990 de gammaGT, j'explose en 3 jours. Les biscuits, oui, les fruits secs (bananes, abricots, poires, fraises) ok. Mais par quoi remplacer le saucisson?

En fait, ce que j'entends par fruits secs ce sont : noix, noisettes, amandes, noix de pécan. Avec en plus des raisins secs  en guise de fruits séchés .
A la place du saucisson: le pemmican ? Mais c'est tellement cher ou long à fabriquer soi-même. Quelqu'un évoquait le cochon séché dans les boutiques asiatiques. Le fromage cuit ne suffit-il pas pour les graisses et protéines ?

Dernière modification par Artiguel (16-07-2008 11:47:31)

Hors ligne

#114 01-08-2008 11:30:19

waluyo
rêve de grands voyages
Lieu : Rauma, Finlande
Inscription : 16-10-2006
Site Web

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

un post (de Francis Tapon) qui mérite sa place dans ce thread

http://www.backpackinglight.com/cgi-bin … yo-yo.html


Xavier

Hors ligne

#115 02-08-2008 13:37:59

Artiguel
chat errant
Inscription : 24-04-2006

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

waluyo a écrit :

un post (de Francis Tapon) qui mérite sa place dans ce thread

http://www.backpackinglight.com/cgi-bin … yo-yo.html

Yop ! Merci pour ce lien. Voilà ce que dit Francis Tapon sur ce sujet :

"I have never taken a cup on any of my backpacking trips. I always eat straight out of the pot.

Normally I take a Titanium pot (like I did on the PCT and AT). However, on the CDT I did not take pot. Yes, that means that I wouldn't be cooking. Yes, for 7 months I never cooked a meal!

I thought I would miss cooking and go nuts. Therefore, I was surprised by how well I got used to not having cooked food. I rarely think about food on the trail or fantasize about pizza, pasta, or warm soup. I'm not sure why, but perhaps I'm just not that picky.

I remind myself of dogs. Most dogs get fed the same food every day of their lives. However, whenever meal time comes, they get extremely excited and wag their tails vigorously.

My cook-less diet is FAR more varied that their monotonous diet. So if they can do it, I figure I can do it on my more varied diet.

What do I eat? Here's what's typical:

BREAKFAST:

- Bob's Red Mill dry soy milk + water + Bob's Red Mill Granola + Bob's Red Mill Protein Powder + dried fruit

- Bob's Red Mill Couscous + Bob's Red Mill Textured Vegi Protein (TVP) + vegi powder (for flavor) + water (let soak overnight or just 10 mins and it's ready to eat)

I usually eat this breakfast as I'm packing up.

SNACKS REST OF DAY:

- MealPack.com energy bars smile

- GORP

- Dried Fruit

- Whole wheat bread (or tortillas) + soy cheese + tomatoes + avocado

- Baked tofu with bread to make a sandwich (hard to find this in most towns)

- Crackers

- Gummy bears (helps when you're thirsty and gives quick energy)

- Pretzels or soy chips

- A little junk food (like Poptarts or Oreos)

- Fresh fruit and vegetables whenever possible (I'll eat spinach, brocoli, carrots, green peppers, grapes, plums, apricots, etc...) Although all this weighs a lot, I eat it early in the journey to get the nutrition and to lower the pack weight quickly.

It's hard to believe, but I have yet to eat a Snickers bar (or any candy bar on the CDT)!

I feel my diet is pretty varied (compared to a dog). I'm vegetarian, so soy products and nuts give me most of my protein. I'm surprised that I don't miss other types of food, but that's just the way it works.

I don't drink tea or coffee in the real world, so I definitely don't miss it on the trail.

Although my diet seems austere, like most things, we get used to it. Humans adapt to new conditions very easily. I encourage you to experiment and backpack without cooked food. Chances are you'll miss the warm food, but you might also be a psycho-mutant and feel happy without it. wink

Happy trails,

Francis Tapon
http://FrancisTapon.com (or CDTyoyo.com)"

Hors ligne

#116 02-08-2008 14:17:49

waluyo
rêve de grands voyages
Lieu : Rauma, Finlande
Inscription : 16-10-2006
Site Web

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

ouais!
franchement, c'est vraiment un très bon post.
c'est très interessant.

Faudra que je prenne le temps un jour de regarder ce que sont exactement tous les aliments dont il parle... car ca me parle pas trop, tout ces noms et marques US. smile
Faudrait voir si on trouve l'équivalent de ces produits en europe.


Par ex:  gummy bears => c'est les nounours
             poptarts => je crois que c'est l'équivalent de nos cracottes...


Xavier

Hors ligne

#117 02-08-2008 18:35:51

patbald125
Membre
Inscription : 01-08-2008

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Vachement écolodiététique américain. Le soja, le tofu, et les nounours, je trouve l'association bizarre.


C'est la fin mais ça pourrait être pire!

Hors ligne

#118 03-08-2008 13:57:54

Solo
Membre
Inscription : 03-08-2008

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Bonjour,

Parmi les nombreuses suggestions sur le pain, sous toutes ses formes, évoquées dans ce thème, je me permets d'intervenir en citant le souvenir de mon service militaire, et l'usage des boîtes (en fait, des cartons) de rations journalières.

Les rations de cette époque ne contenaient pas (comme celles actuelles), de lot de petite galettes rectangulaires, servant de pain...

En plus de cette ration, et pour manger avec, on nous distribuait donc des biscuits (au vrai sens du terme, comme le biscuit inventé pour les marins, à une époque encore plus ancienne) qui étaient en fait de la farine avec un peu de sel, ayant la forme et la taille d'un Choco BN, mais sans rien dedans.

C'était dur comme du bois, ça flottait dans les liquides, et c'était tellement compact que ça ne s'imbibait pas, même après plusieurs minutes de trempage...

L'intérêt de la chose, c'était justement cette densité qui faisait que c'était très nourrissant sous un très faible volume et poids (très peu d'eau dedans).

De plus, cette sécheresse garantissait une bonne résistance à l'humidité, sans détérioration alimentaire (moisissure, etc.).

Enfin, c'était emballé par étui de quatre, ce qui permettait de garder le reste encore plus à l'abri, dans le paquet en carton de sur-emballage.

Si la qualité organoleptique (comme l'on dit) laissait à désirer, les autres avantages mériterait un usage en rando sans réchaud.

Le hic, c'est que je n'ai jamais pu trouver le fabricant de ce... truc !

Ce qui est vendu, comme biscuit alimentaire servant de pain, par exemple au "VC", c'est des sortes de galettes hypersalées, qui ont plus leur place dans une assiette pour l'apéritif, qu'en randonnée...

Si quelqu'un à une piste, à supposer que ce produit existe toujours...

Les nouvelles galettes rectangulaires des rations actuelles sont moins copieuses et nourissantes que ces sortes de "BN" de l'époque, et elles ne sont obtenables qu'en achetant les cartons de rations complet, qui sont lourds et donc le contenu ne convient pas à tout le monde (ceci dit en passant...).

By

Hors ligne

#119 03-08-2008 17:55:14

SpySNL
modo
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Petite remarque en passant:

Il parle de produit non cuits, mais il mange des tortillas et du pain... hmm
Un truc ressemblant à du pain (comme les biscuits dont parle Solo) me parait en effet indispensable sur le long terme...

Hors ligne

#120 03-08-2008 18:25:51

waluyo
rêve de grands voyages
Lieu : Rauma, Finlande
Inscription : 16-10-2006
Site Web

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Quand il (francis Tapon) parle de Cook-less diet, il veut dire qu'il ne cuisine rien lui même...  mais bien sur, plusieurs des produits de sa base alimentaire ont nécessité une cuisson.

Mais parle-t-on vraiment de la même chose?!   Etait-ce bien de lui que tu parlais? smile

Xav', confused...


Xavier

Hors ligne

#121 03-08-2008 18:44:01

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Solo a écrit :

Parmi les nombreuses suggestions sur le pain, sous toutes ses formes, évoquées dans ce thème, je me permets d'intervenir en citant le souvenir de mon service militaire, et l'usage des boîtes (en fait, des cartons) de rations journalières.

Les rations de cette époque ne contenaient pas (comme celles actuelles), de lot de petite galettes rectangulaires, servant de pain...

En plus de cette ration, et pour manger avec, on nous distribuait donc des biscuits (au vrai sens du terme, comme le biscuit inventé pour les marins, à une époque encore plus ancienne) qui étaient en fait de la farine avec un peu de sel, ayant la forme et la taille d'un Choco BN, mais sans rien dedans.

C'était dur comme du bois, ça flottait dans les liquides, et c'était tellement compact que ça ne s'imbibait pas, même après plusieurs minutes de trempage...

Une horreur!
J'ai connu ça durant mon service militaire, à la fin des 70's et je n'ai jamais réussi à avaler ce truc...:)
Je suis content d'apprendre que ça a disparu big_smile


Dans le genre biscuits militaires les biscuits ANZAC, sucrés, sont meilleurs:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Biscuit_ANZAC
http://en.wikipedia.org/w/index.php?tit … =182955313

Une recette:
http://lesgourmandisesdisa.blogspot.com … nzacs.html

Dernière modification par velox (03-08-2008 18:44:43)

Hors ligne

#122 03-08-2008 19:00:57

Etienne
Membre
Inscription : 14-04-2007

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

je n'avais jamais pris le temps de lire ce post, qui, lecture faite, se révèle excellent.

Artiguel, je suis de ton avis: réchaud et vaiselle ne sont pas absolument nécessaires dans certains contextes (été, plaines..)

Les gros inconvénients, à mon sens, de l'ensemble réchaud/ustensile de cuisine sont le poid et le volume bien sûr, mais aussi et surtout le nombre de manipulations et le temps perdu

Pour ma prochaine randonnée (Rouen --> Mont-St-Michel, 350km, en septembre), je pense ne pas prendre de réchaud, je testerai donc les propositions ici faites.

Il s'agit pour moi de réduire le poid du sac, mais aussi le nombre d'objets emportés, et le nombre de manipulations nécessaires à l'établissement du bivouac, et à l'élaboration du repas.

Hors ligne

#123 03-08-2008 19:06:45

SpySNL
modo
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

waluyo a écrit :

Quand il (francis Tapon) parle de Cook-less diet, il veut dire qu'il ne cuisine rien lui même...  mais bien sur, plusieurs des produits de sa base alimentaire ont nécessité une cuisson.

Mais parle-t-on vraiment de la même chose?!   Etait-ce bien de lui que tu parlais? smile

Xav', confused...

Oui... j'avais peut-être lu un peu vite... Je faisait référence à ta citation de Francis Tapon en effet, mis je pensais que c'était une sorte de philosophie... Comme manger végétarien, manger non-cuit...

C'est bête, au temps pour moi ! smile

Spy, bad-quick-reader... wink

Hors ligne

#124 03-08-2008 19:17:00

patbald125
Membre
Inscription : 01-08-2008

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Si on va de gite en gite, le thermoplongeur remplace le gaz ou l'alcool. Il en existe de 70g


C'est la fin mais ça pourrait être pire!

Hors ligne

#125 04-08-2008 11:09:20

NThony
Membre
Inscription : 11-07-2007

Re : Repas sans vaisselle ni réchaud [SRSR]

Etienne a écrit :

je n'avais jamais pris le temps de lire ce post, qui, lecture faite, se révèle excellent.

Artiguel, je suis de ton avis: réchaud et vaiselle ne sont pas absolument nécessaires dans certains contextes (été, plaines..)

Les gros inconvénients, à mon sens, de l'ensemble réchaud/ustensile de cuisine sont le poid et le volume bien sûr, mais aussi et surtout le nombre de manipulations et le temps perdu

Pour ma prochaine randonnée (Rouen --> Mont-St-Michel, 350km, en septembre), je pense ne pas prendre de réchaud, je testerai donc les propositions ici faites.

Il s'agit pour moi de réduire le poid du sac, mais aussi le nombre d'objets emportés, et le nombre de manipulations nécessaires à l'établissement du bivouac, et à l'élaboration du repas.

Tu as résumé ma pensée Etienne smile

C'est tellement mieux de ne pas avoir plein de 'bordel' dans son sac !

Hors ligne

Pied de page des forums