#376 22-09-2013 17:46:17

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 611

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Bilbox a écrit :

La forme même du pied semble quand même indiquer que la marche "naturelle", c'est poser le talon d'abord! Qu'un usage sur plusieurs générations de semelles trop molles nous ait atrophiés, c'est sûr, mais est-ce qu'on ne devrait pas essayer de s'endurcir le talon plutôt que de changer sa démarche ?

Jérinimo, je trouve que ça pose question que vous soyez obligés d'emprunter des techniques spéciales en montée et en descente quand ça passe tout seul en trail, ou en grosses; tous les pros de la montagne sont en trail ou en grosses par ailleurs, et souvent en grosses...  wink

En fait, si j'ai bien lu les choses sur la biomécanique du pied, l'apparence du talon est contre intuitive: il a l'air d'un gros coussin bien rond fait pour amortir, alors que dans la dynamique de la marche naturelle (c'est à dire pied nu) il fonctionnerait plutôt comme une butée d'amortisseur; c'est-à-dire que c'est en fin de mouvement qu'on poserait le talon, envoyant ainsi le message qu'il faut relancer le mouvement du pied vers l'avant.

Quant aux "techniques spéciales", elles ne le sont que tant qu'elles ne sont pas devenues habituelles; une fois l'habitude prise de marcher en minimalistes, on y pense plus et inversement, c'est avec les anciennes chaussures qu'on a l'impression d'avoir une démarche bizarre.

Dimanche dernier, j'ai fait une balade urbaine de 4h en papotant avec ma douce, avec au pied mes super minimalistes sans amorti ni pente et je n'ai pas pensé une seule fois à elles! Aujourd'hui, je reviens de 5h30 de marche dans la forêt de Fontainebleau et ce fut la même chose. Désormais, c'est ici, sur le forum que je réfléchis et parle des chaussures; sur le terrain elles ne sont plus un sujet ("ça passe tout seul"!)

Hors ligne

#377 22-09-2013 17:49:35

tres_bien_merci
Membre
Inscription : 14-03-2011
Messages : 1 475

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

jeronimo a écrit :

il fonctionnerait plutôt comme une butée d'amortisseur; c'est-à-dire que c'est en fin de mouvement qu'on poserait le talon, envoyant ainsi le message qu'il faut relancer le mouvement du pied vers l'avant.

désolé, je dois être idiot mais je comprends toujours pas comment vous faites. je viens d'essayer à l'instant et à part marcher en arrière ou faire le moonwalk, je vois absolument pas comment on peut marcher en posant l'avant du pied et le talon ensuite.

Hors ligne

#378 22-09-2013 18:02:54

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 944

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Sors de chez toi, peu importe le terrain. Marche vite. Joue avec le relief. Reviens dans 10 mn. smile

Note : je cours souvent pieds nus sur la plage. Au bivouac le soir je suis pieds nus. Et depuis tout petit je marche souvent pieds nus sur les sentiers côtiers, mais pas longtemps (genre 30 minutes à tout casser).

Bref je n'ai pas d'expérience en minimalistes (je n'ai jamais marché une journée entière avec ce type de chaussures). Par contre, je peux t'assurer que je marche sur l'avant des pieds quand je me balade pieds nus à bon rythme sur les sentiers côtiers (gravillons, pierres, racines...), et qu'il m'est impossible de faire autrement.


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#379 22-09-2013 18:08:14

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 711

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

jeronimo a écrit :

En fait, si j'ai bien lu les choses sur la biomécanique du pied, l'apparence du talon est contre intuitive: il a l'air d'un gros coussin bien rond fait pour amortir, alors que dans la dynamique de la marche naturelle (c'est à dire pied nu) il fonctionnerait plutôt comme une butée d'amortisseur; c'est-à-dire que c'est en fin de mouvement qu'on poserait le talon, envoyant ainsi le message qu'il faut relancer le mouvement du pied vers l'avant.


Intéressant smile
Je n'y ai jamais prêté attention du point de vue du pied, mais j'ai remarqué chez les gens qui bossent dans des civilisations encore largement rurales, un meilleur rendement du point de vue du dos, toujours gardé droit, en portage ou courbé dans les champs, une position accroupie typique qui permet de garder un bon déroulé de la colonne- "naturel", en tout cas plus aisé. L'usage massif des tongs en plastique a du changer la donne, mais je serai curieux de voir comment ils marchent  wink


Les minimales qui permettent de reproduire totalement le déroulé du pied me paraissent être les fives fingers; je n'ai essayé que des Merell, et mes mocassins de ville made in Barbès

Dernière modification par Bilbox (22-09-2013 18:10:30)

Hors ligne

#380 22-09-2013 18:54:59

kawick52
Membre
Inscription : 22-02-2013
Messages : 140

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

tres_bien_merci a écrit :
jeronimo a écrit :

il fonctionnerait plutôt comme une butée d'amortisseur; c'est-à-dire que c'est en fin de mouvement qu'on poserait le talon, envoyant ainsi le message qu'il faut relancer le mouvement du pied vers l'avant.

désolé, je dois être idiot mais je comprends toujours pas comment vous faites. je viens d'essayer à l'instant et à part marcher en arrière ou faire le moonwalk, je vois absolument pas comment on peut marcher en posant l'avant du pied et le talon ensuite.

Marche sur des œufs, tu vas voir comme ça vient tout seul...


Celui qui m'a appris à marcher savait déjà courir...

Hors ligne

#381 22-09-2013 19:36:24

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 212
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Dans le débat sur l'attaque talon ou pas, il ne semble indispensable de préciser l'allure, comme l'a fait Fredlafouine .

Je marche pieds nus quasi tout le temps hors boulot, je pose le talon d'abord, j'ai vécu en Afrique et vu les locaux marcher pieds nus en posant le talon d'abord. Quand l'allure s'accélère, mon pied se pose à plat, puis quand je vais encore plus vite je pose l'avant d'abord.

Si je marche lentement en posant l'avant du pied d'abord, c'est que le terrain est trop agressif pour mes pieds smile .


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#382 22-09-2013 20:32:13

locololo
Membre
Inscription : 17-03-2011
Messages : 89

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Tout pareil, la pointe se pose la première lors de marche rapide et en courant . Mais c'est également le cas en marche lente lors de montée et maintenant les descentes  car cela soulage les genoux . De toute façon ma femme et moi courons le plus souvent dans les descentes .

Tiens cela me rappelle un Amérindien, vieux traqueur, qui m'expliquait qu'il distinguait l'âge (approximatif) du marcheur à la profondeur , la pression quoi, de l'arrière ou avant pied . Plus on vieillit plus on marque le talon .

Que les vents vous portent !

Dernière modification par locololo (22-09-2013 20:38:16)

Hors ligne

#383 23-09-2013 09:53:27

Olivier_G
Membre
Lieu : Lausanne, Suisse
Inscription : 28-07-2006
Messages : 437
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Un ami m'a dit que les chaussures souples faisaient plus rouler les pierres que les chaussures rigides ("rigide = ne bouge pas").
Ah?

Du coup j'ai observé la façon dont marchaient les gens en rando:
- Beaucoup en "rigides" terminent leur propulsion sur la pointe et arrachent finalement plus le sol (pierre, terre...) qu'en "souples".
- Beaucoup en "rigides" tapent fréquemment des cailloux/pierres sans même s'en apercevoir.
- Beaucoup en "rigides" posent le pied de manière approximative sans y porter beaucoup d'attention.

Ca confirme ma propre expérience: en minimalistes ultra-fines je n'ai pas le droit à l'erreur en terrain difficile et toute mon attention est sur la pose du pied (même si je peux sauter/courir dans les pierriers stables). En trail, je peux relâcher un peu mon attention et profiter du paysage. En "grosses", je regarde le paysage, discute avec mes voisins, part dans mes pensées...

Moins il y a de chaussure, plus je suis concentré sur la marche.


Olivier
PS: ma présentation

Hors ligne

#384 23-09-2013 10:19:23

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 611

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

locololo a écrit :

Tiens cela me rappelle un Amérindien, vieux traqueur, qui m'expliquait qu'il distinguait l'âge (approximatif) du marcheur à la profondeur , la pression quoi, de l'arrière ou avant pied . Plus on vieillit plus on marque le talon

J'ai eu une expérience comparable dans la Sierra Tarahumara avec une amie: un marcheur Raramuri nous a rattrapé en disant qu'il suivait nos traces depuis deux jours (sur la distance que nous venions de parcourir en cinq jours): il avait deviné notre âge (précisément!) et notre sexe à notre façon de poser le pied (et aussi que nous étions européens à la forme de nos semelles, différente de celles des randonneurs états-uniens qu'il avait l'habitude de voir).


"Dans le débat sur l'attaque talon ou pas, il ne semble indispensable de préciser l'allure": +++
Justement, l'impression que me donnent mes minimalistes c'est qu'elles m'obligent à varier beaucoup les poses de pied en fonction du combiné allure/terrain, alors que ces différences seront moins sensibles avec des chaussures plus amorties et plus rigides.

Il me semble qu'il y a un continuum qui va de la station debout où nous répartissons notre poids sur toute la surface du pied qui peut toucher le sol y compris le talon qui permet de stabiliser l'équilibre et de moins se fatiguer, jusqu'au sprint où nous n'accrochons le sol qu'avec les coussinets avant et les orteils, en passant par toutes les allures intermédiaires. On pourrait essayer de définir des seuils entre les besoins de "poser le talon" qui vont du plus au moins:
1) arrêt total (finalement rare? par exemple: prendre une photo) = talon totalement et durablement posé (les plantons de garde? J'ai l'intuition qu'ils ne doivent pas rester statiques, mais faire des micromouvements et reports de poids entre talon et pointe des pieds et d'un pied sur l'autre);
2) piétiner sur place (être debout dans le métro ou dans une file d'attente)
3) marcher à petits pas (faire les courses au marché ou au supermarché, visiter une expo, mais aussi franchir une zone de pavés rugueux en minimalistes...)
4) marcher de façon décidée comme un mode de transport urbain, avec une alternance entre des micropauses (=poses du talon) et des moments où on le pose à peine?
5) marche "sportive" où on peut garder la même allure pendant un long moment: j'ai l'impression que nos débats sur "la meilleure façon de marcher" (longues enjambées avec pose du talon en premier versus courtes enjambées avec arrivée sur le milieu du pied) se focalisent beaucoup sur cette marche là;
6) trot où il est facile de rester sur l'avant-pied (mais où on retrouve l'alternative des grandes enjambées/attaque talon)
7) course où tout le monde est sur l'avant-pied?
On pourrait imaginer une grande étude où on ferait porter quatre ou cinq types différents de chaussures à des milliers de gens dans ces 7 allures et dans des environnements différents (variations de la texture et dureté du sol, de la pente, etc.) pour mesurer ce qui se passe avec le talon... big_smile

Hors ligne

#385 23-09-2013 11:36:12

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 745

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Kikoo à tous wink

Pour moi la pose du talon au sol en déplacement est simple :
- je ne le pose que lorsque le sol est confortable et propose un amorti...
Autrement c'est sur l'avant du pied (et sur sol très plat et propre : avec le pied à plat). Il suffit d'attaquer une fois avec talon en premier sur sol dur et le poser sur un gravillon pour en être persuadé... sad C'est comme de sauter, même de 10 cm et d'atterrir sur les talons : c'est le genre de blague que l'on ne fait qu'une fois wink.

Si je me suis mis aux minimalistes (il y a 1 an) et au barefoot depuis 2 mois, c'est en grande partie pour remplacer le traumatisme du choc talon (en course surtout) qui se transmet aux chevilles/genoux/hanches/dos par une démarche plus souple qui utilise l'amorti élastique de mon pied. Donc je privilégie une pose avant du pied dorénavant, dès que je le peux, même si c'est plus difficile pour l'instant (en attendant que mes pieds/muscles/tendons s'adaptent). Il y a tellement de gens qui se plaignent d'avoir des genoux ou un dos flingué, j'ai décidé de réagir avant... juste pour voir wink.

Et j'y trouve également beaucoup de plaisir (essayez de marcher dans l'herbe rase couverte de rosée au petit matin pour voir, ou sur des chemins de terre en forêt, etc wink) et une continuité dans mon idée de dépouillement et de simplicité.

Alors ma copine trouve que j'ai parfois une démarche de danseuse, de lutin des bois, etc... M'en fiche...

eraz

Hors ligne

#386 23-09-2013 11:43:44

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Olivier_G a écrit :

Un ami m'a dit que les chaussures souples faisaient plus rouler les pierres que les chaussures rigides ("rigide = ne bouge pas").
Ah?

Du coup j'ai observé la façon dont marchaient les gens en rando:
- Beaucoup en "rigides" terminent leur propulsion sur la pointe et arrachent finalement plus le sol (pierre, terre...) qu'en "souples".
- Beaucoup en "rigides" tapent fréquemment des cailloux/pierres sans même s'en apercevoir.
- Beaucoup en "rigides" posent le pied de manière approximative sans y porter beaucoup d'attention.

Ca confirme ma propre expérience: en minimalistes ultra-fines je n'ai pas le droit à l'erreur en terrain difficile et toute mon attention est sur la pose du pied (même si je peux sauter/courir dans les pierriers stables). En trail, je peux relâcher un peu mon attention et profiter du paysage. En "grosses", je regarde le paysage, discute avec mes voisins, part dans mes pensées...

Ma petite expérience des "rigides" (ou "semi-rigides") montre également qu'elles ont plus tendance à rouler sur les pierres ou à les faire rouler. Comme la semelle n'épouse pas les formes irrégulières, c'est soit la chaussure qui roule, soit la pierre. Lorsque la chaussure roule de trop c'est soit le genou qui morfle, soit la cheville (variable selon la rigidité et le serrage de la chaussure). Même en "rigides" je suis quasi-certains de finir avec la cheville en vrac en n'étant pas attentif dans un terrain cassant où d'autres passeront en force.

Petit test : marcher avec de "rigides" et en "minimalistes" sur les galets et petits rochers bien lisses d'un lit de rivière à sec. On s’explose les articulations avec des "rigides" alors que le pied fait simplement son job en s'adaptant au relief en "minimalistes".


jeronimo a écrit :

7) course où tout le monde est sur l'avant-pied?

Pas vraiment, même chez l'élite mondiale du 10000m : http://leplaisirdecourir.blogspot.fr/20 … u-sol.html

Je me suis récemment amusé à observer des courses amateurs sur 5km et 10km route : seul le 1er tiers (compétiteurs) comptait une majorité de coureurs avec une foulée plate alors que le gros des troupes était adeptes de chaussures très amortie et d'attaque du talon et que le dernier tiers comptait une majorité d'"overstrikers" atterrissant jambe tendue (ouch). On commence à voir des amateurs en chaussures +/- minimalistes ou de transition ou en "flat racers" (modèles traditionnels de compétitions) mais ils restent marginaux.

Pas non plus beaucoup de minimalistes ce jour là pour le trail : surreprésentation de "grosses trails" S*****n. Il y avait pas mal de dénivelé pour la distance (18km / 900m D+) : montées / descentes éprouvantes mais pas cassantes. Du coup on voyait pas mal de bulldozeurs y courir "en vrac" en misant sur leurs chaussures (de mon côté j'ai pas mal cramé mes cuisses pour amortir à bonne allure : descentes permettant de courir mais souvent trop raides pour "dérouler" un peu).

Les "grosses trails" restent donc avantagées dans ce contexte, à condition d'avoir des articulations capables d'encaisser autant de contraintes ou d'être jeune sans se soucier de leur état dans 1 ou 2 décennies...


Donc plutôt que :

jeronimo a écrit :

7) course où tout le monde est sur l'avant-pied?

Il faudrait plutôt :

jeronimo a écrit :

7) course où tout le monde est sur l'avant-pied?
8) sprint ou course rapide où tout le monde est sur l'avant-pied

En sprintant la question ne se pose plus (pour "griffer" le sol) et en gros jusqu'à 800m je n'ai quasiment pas vu d'attaque du talon.


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#387 23-09-2013 12:14:24

Olivier_G
Membre
Lieu : Lausanne, Suisse
Inscription : 28-07-2006
Messages : 437
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

kstt a écrit :

la descente en « ski style » (-2500m/h sans transpirer wink)

Youhou!!! big_smile Version trail: http://www.youtube.com/watch?v=xKuSgTR9PrQ&t=41s (timeline: 41s à 47s puis à 3m18s)

Dernière modification par Olivier_G (23-09-2013 12:16:53)


Olivier
PS: ma présentation

Hors ligne

#388 24-09-2013 10:23:40

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 611

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Interpellé par nos débats animés sur la pose du talon big_smile  j'y ai fait plus attention que d'habitude ce matin en allant au boulot.
Je chaussais des Vivobarefoot Breezy lite, dont la semelle externe est la plus fine chez Vivo (3 mm?), avec la semelle interne (3 mm?) et sans chaussettes.
J'ai marché comme d'habitude de la gare à mon bureau les 2,5km en 23' (3000 pas d'après le podomètre) avec comme seuls et minimes dénivelés la descente de la gare (qui est en pont au dessus des voies) et le pont au dessus de l'autoroute.
Le terrain: trottoirs en goudron principalement, quelques passage sur dalles de béton, passages sur terre et gravier dans la traversée d'un parc.
Je pose le pied systématiquement à plat; j'ai essayé de poser le talon mais je n'y arrive pas d'abord parce que je sens que ça cogne et aussi parce que ce n'est pas efficace comme foulée avec une sorte de renvoi en arrière qui contrarie mon rythme; je peux poser l'avant-pied d'abord, mais c'est fatigant et perturbe aussi mon rythme "spontané" de marche.
Donc le talon est bien présent, mais le poids du corps est en fait réparti à chaque appui sur l'ensemble de la surface du pied qui touche le sol; et cette surface est suffisamment complexe pour qu'on sente que le pied joue en fonction des irrégularités du sol; ensuite, le talon est le premier à quitter le sol, alors que l'avant-pied est le dernier. Ce qui implique que l'avant-pied est deux fois (grosso modo) plus longtemps en contact avec le sol que le talon et donc joue le rôle principal dans un combiné amorti de l'arrivée du corps sur le pied/ajustement à la surface/propulsion vers l'avant.

Je m'amuse bien.
cool

Hors ligne

#389 25-09-2013 22:02:42

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 711

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

oli_v_ier a écrit :

Dans le débat sur l'attaque talon ou pas, il ne semble indispensable de préciser l'allure, comme l'a fait Fredlafouine .

Je marche pieds nus quasi tout le temps hors boulot, je pose le talon d'abord, j'ai vécu en Afrique et vu les locaux marcher pieds nus en posant le talon d'abord. Quand l'allure s'accélère, mon pied se pose à plat, puis quand je vais encore plus vite je pose l'avant d'abord.

... ça paraît être le bon sens. Précisons que l'immense majorité des africains marche en tongs

Le fait de marcher pieds nus renforce la corne, tout le monde sera d'accord, et surtout élargit le pied.

Quand je repasse de mes mocassins Barbès, Messieurs Jourdain du minimalisme, à mes chaussures de course à pied, je me sens un peu à l'étroit. Et c'est pareil en passant de tongs plastoc auxdits mocassins. Vous me direz sûrement que vous vous en foutez  lol , mais ça m'appelle une réflexion: j'ai l'impression que, sans vouloir directement marcher pieds nus (ultra chiant dès qu'il y a des épines, des roches coupantes, du hors sentier-à moins de vivre pieds nus), on fait les choses à moitié avec les minimalistes, le pied reste un peu serré à l'avant, ne peut pas agripper le sol.
Pourquoi les five fingers sont-elles  sous représentées ici? pas assez protectrices? autre? Il me semble que ce sont les plus proches du pied nu.

Hors ligne

#390 25-09-2013 22:05:45

kstt
de bonne humeur
Lieu : Savoie
Inscription : 02-10-2012
Messages : 1 484

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Bilbox a écrit :

Pourquoi les five fingers sont-elles  sous représentées ici? pas assez protectrices? autre? Il me semble que ce sont les plus proches du pied nu.

Trop chères, pas adaptées à tous les pieds smile


« Il semble que la perfection soit atteinte non quand il n'y a plus rien à ajouter, mais quand il n'y a plus rien à retrancher. » - Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes

Hors ligne

#391 25-09-2013 23:23:29

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Bilbox a écrit :

on fait les choses à moitié avec les minimalistes, le pied reste un peu serré à l'avant, ne peut pas agripper le sol.

Les "vraies" minimalistes se caractérisent justement par une forme plus large à l'avant que 90% des autres chaussures afin que les orteils puissent faire leur travail.


Pourquoi les five fingers sont-elles  sous représentées ici? pas assez protectrices? autre? Il me semble que ce sont les plus proches du pied nu.

Comme évoqué par kstt : quid des pieds avec des orteils longs, courts, fins, épais, pieds grecs...

Logiquement il faudrait plusieurs morphologies de VFF pour chaque taille sans compter que le même problème se repose ensuite pour les chaussettes (dans une moindre mesure, mais j'imagine que le moindre faux plis au niveau des orteils va rapidement faire des dégâts).

Autre facteur à prendre en compte : l'acceptation sociale (certaines "minimalistes classiques" passent inaperçues même en ville).


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#392 26-09-2013 06:22:59

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 2 372
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

En ville ou ailleurs les minimalistes Merrell ne m'ont jamias attiré la moindre question  lol


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#393 26-09-2013 07:01:13

E Pericoloso Sporgersi
Membre
Inscription : 28-01-2013
Messages : 1 103

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

.

Dernière modification par E Pericoloso Sporgersi (26-03-2020 15:48:25)

Hors ligne

#394 26-09-2013 08:20:04

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 611

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Je ne sais pas ce que tu appelles un argument, alors je fais juste état du même "témoignage" avec mes Vivobarefoot: elles passent absolument inaperçues en toutes circonstances (boulot, ville, rando, course). Et je ne suis pas plus serré à l'avant-pied qu'avec mes tongs minimalistes.

Hors ligne

#395 26-09-2013 08:38:10

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Magne2 a écrit :

En ville ou ailleurs les minimalistes Merrell ne m'ont jamias attiré la moindre question  lol

Ma remarque visait justement les Vibram Five Fingers avec lesquelles on risque de choquer les âmes sensibles, de se faire refuser l'entrée par des vigiles ou lancer des pierres par les enfants, de provoquer un divorce, etc... lol
vibram-five11.jpg


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#396 26-09-2013 08:49:37

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 2 372
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

E Pericoloso Sporgersi a écrit :

Tu as peut être un argument qui va avec cette affirmation ? Parce que là on dirait surtout un slogan publicitaire...


j'ai pas d'arguments précis   mais les  formes et les coloris sont plutot  classiques , je trouve les vivo pas mal aussi au niveau de l'esthétique   mais j'ai  hésiter à en acheter   étant donné que je suis en demi pointure

j'ai testé aussi les Merrell qui sont à priori des chaussures de courses sur une petite randonnée de 3 h dans le nord du Tarn cet été   sentiers de terre et sentier pierreux   faible dénivellés  et c'est tres bien passé
le terrain était sec

et de toutes facons j'ai le pied un peu Grec et j'hésite à tester des Five fingers  smile


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#397 26-09-2013 09:28:32

Alex KXK
Membre
Lieu : 68 / Haut-Rhin
Inscription : 22-04-2010
Messages : 282

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Phil67 a écrit :

Ma remarque visait justement les Vibram Five Fingers avec lesquelles on risque de choquer les âmes sensibles, de se faire refuser l'entrée par des vigiles ou lancer des pierres par les enfants, de provoquer un divorce, etc... lol

Je suis au bureau avec mes VFF, ça va mes collègues s'y sont faits, il ne sont plus à ça prêts me direz-vous.
Mais j'avoue j'ai déjà fait pleurer des enfants avec mes VFF aux pieds tongue
Jamais avec les Merrell trails glove, ou les Innov 8 Talon 212 big_smile

Hors ligne

#398 26-09-2013 09:56:08

kstt
de bonne humeur
Lieu : Savoie
Inscription : 02-10-2012
Messages : 1 484

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Ma copine bosse avec ses huaraches, laçage type spartiates. Au début au boulot on lui a dit que c'était sexy, un peu comme un « string pour les pieds » (sic)  lol  Si vous voulez mon avis, je trouve ça très joli et pas un brin vulgaire tongue

Elle court aussi avec les mêmes. De temps en temps quand elle court devant moi, je peux entendre les remarques des gens qui viennent de la croiser. C'est assez marrant en général, du genre « oh t'as vu elle court avec des tongs » - « elle doit être en retard pour son bus ... ».

C'est comme ça ...  smile


« Il semble que la perfection soit atteinte non quand il n'y a plus rien à ajouter, mais quand il n'y a plus rien à retrancher. » - Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes

Hors ligne

#399 26-09-2013 10:04:12

E Pericoloso Sporgersi
Membre
Inscription : 28-01-2013
Messages : 1 103

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

.

Dernière modification par E Pericoloso Sporgersi (26-03-2020 15:48:07)

Hors ligne

#400 26-09-2013 10:37:06

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 711

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Alex KXK a écrit :

[
Je suis au bureau avec mes VFF, ça va mes collègues s'y sont faits, il ne sont plus à ça prêts me direz-vous.
Mais j'avoue j'ai déjà fait pleurer des enfants avec mes VFF aux pieds tongue
Jamais avec les Merrell trails glove, ou les Innov 8 Talon 212 big_smile

Pauv' mioches lol  (à propos merci pour ta réponse sur le chaussant des Inov8, je viens de m'en souvenir en remontant dans le fil, j'étais parti en vacances entre temps, oublié de te remercier, suis vilain wink ).


Il y a quelque temps(10/20 ans?), il me semble qu'un américain avait volé breveté une chaussure traditionnelle amérindienne, à l'époque il affirmait que le drop inversé permettait de se tenir naturellement droit ; aujourd'hui, plus personne n'en parle... il y a indubitablement des effets de mode et de marketing dans ces "nouveautés".

Pour moi qui marche énormément dans Paris, j'avoue que sur mes mocassins UL j'ai rajouté une semelle; j'aime bien le concept minimal, voir les VFF, mais franchement, une petite couche de gel façon asics serait pas de refus... tongue

Dernière modification par Bilbox (26-09-2013 10:37:31)

Hors ligne

Pied de page des forums