Annonce

La nouvelle version est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 20-07-2011 22:14:05

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 086

[Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Préparatifs

Comme j’ai pris l’habitude je vais sur Peter's Map, plus réactif que géoportail, et regarde les parcs naturels car il souvent possible d’en faire le tour ou la traversée. Je dis banco pour le Mercantour qui se traverse par le GR5 puis GR52. Je trace l’itinéraire grossièrement sur memorymap et prends un peu de recul. Cette trace va servir de plan de base pour l’élaboration de la trace finale. Tout du long je le modifie pour passer par un col plus sauvage, suivre un itinéraire de ski de rando (lignes bleues sur la carte), éviter de redescendre dans la vallée, suivre une ligne de crête. Au final le tracé changera du tout au tout. Une fois l’itinéraire semi-final élaboré, je le peaufine pour établir des étapes à peu près équilibrée et je prévois le(s) ravito(s). Ici je n’en aurais qu’un seul faute de croiser de la civilisation plus souvent. Je me rends finalement compte que mon trajet a été imaginé par d’autres roll big_smile
Alors oui ces préparatifs sont longs mais j’y prends beaucoup de plaisir car ça me fait déjà rêver wink Je suis de ceux qui aiment prévoir au maximum tout en sachant qu’une fois sur le terrain il y aura forcément du changement. Cette traversée n’y échappera pas tongue Au bout de nombreuses soirées penchées sur memorymap et Internet, une trace visible ici arrive à maturité.

Seconde étape de la préparation, le choix du matos en fonction du terrain rencontré. Pas de surprise le terrain de jeu est le même que d’habitude : les Alpes en été de 2000 à 3000m. Je testerais malgré tout quelques items pour la première fois sur le long terme. La liste commentée suivra d'ici peu, promis wink

Infos pratiques
- le ravito s’est fait au Boréon. Il y a là le parc Alpha qui est un incontournable à visiter, j’ai prévu d’y passer malgré la basse altitude (1500m). C’est chez eux que j’enverrais mon colis de bouffe après les avoir contacté par mail et téléphone. Accueil plus qu’aimable ! smile J’ai pu récupérer mon colis le jour prévu sans problème. Apparemment je suis le premier à leur demander un truc pareil big_smile Big up au personnel du parc Alpha qui est très serviable et aimable. Pour la visite du parc j’y reviendrais le jour J.
- pensez à vérifier le jour du départ que la navette pour Larche fonctionne le jour prévu. Les informations sur Internet ne sont changées qu’à la date du changement. A une semaine près mes infos étaient donc celles de l’an passé sad


J1 / Larche – cabane de l’Aussé blanche

Arrivé à Barcelonette depuis Gap j’attends la navette pour Larche pendant 20 minutes. Rien. Un conducteur de car m’indique qu’elle ne passe que le mercredi et le samedi. Je suis bon pour stopper jusqu’à Larche sad Je devais arriver par la navette à 14h30, je serais à Larche à 16h30 neutral Le stop marche vraiment mal dans ce coin, j’ai le moral dans les talons. Mais trois voitures s’arrêtent malgré tout (2 jeunes, 2 vieux du caf initiateurs des cartes topo Alpes Sans Frontière et un couple de vieux hippies italien dans un van big_smile). Je démarre ma rando sous les nuages et déjà fatigué, j’ai pris mon premier car ce matin à 6h30 à Valence. Le temps se fait menaçant et c'est la goutte qui fait déborder la vase,je fais mon premier changement de plan lol Adieu le col de Malemort et le bivouac au lac du Vallonet, je m'en vais dormir à la cabane de berger de l’Aussé blanche. 5 randonneurs viennent prendre l’apéro dans la cabane avant de repartir dans leurs tentes. Ces messieurs annoncent fièrement qu’ils ont chacun un sac de 19 kg pour 4 jours de rando neutral Je souris car ils ne savent pas que je suis de ceux qui jouent à celui qui a la plus petite big_smile Ironiquement, ils randonnent pour se séparer du confort quotidien mais trimballent des sacs de 19 kg remplis de trucs. roll Arf !J’attaque mon bouquin « Mœurs et Histoire des Indiens d’Amérique du Nord » avant de dormir.

En direction de la cabane de l'Aussé Blanche
p1030942s.jpg

J2 / Cabane de l’Aussé blanche – col de la Gypière – Vallon de Parassac – Lac des couleurs

Grand beau ce matin, c’est parti mon kiki !! cool Dans le vallon de la montagnette les marmottes s’effraient comme des pigeons à Paris. Ça court dans tout les sens comme des petits chiens (de prairie wink ). Du col de la Gipière au début du vallon de Parassac je serais pris par la foule et les colonies de vacances. Je croise 3 colos dans la descente du col. Le mono de la colo italienne s’évertue à brailler « Là-haut sur la montagne » avec un accent épouvantable et surtout sur un air de son invention lol Sans doute l’effort est-il louable pour motiver la jeunesse, mais c’est pas très malin, les marmottes vont se faire la malle hmm Il est 9h30 et ça commence déjà à cogner sévère. Je traverse la route du col de Larche et les 2-3 parkings saturés de voiture. La matinée est déjà bien avancée mais certains n’arrivent que maintenant. Un car dépose à l’instant une colo sur le bord de la route près du sentier. Je quitte rapidement le GR5 au niveau du ravin du Pis. Je pars à travers et suis une vague sente à peine marque qui remonte le long du-dit ravin. Au bout d’un moment il rejoins un vrai sentier. Il est midi, j’ai faim smile En plus je crève de chaud. Je fais une pause sous un arbre et déjeune tranquilou. Vive les biscottes et le bœuf séché big_smile J’observe quelques marmottes aux jumelles et le temps passe super vite. Il est déjà 14h et je me dis qu’à un moment donné il faudra bien y aller. Et c’est parti pour la cascade du Pissal sous le cagnard, je sue comme un cochon c’est une fournaise. Sur le replat côté 2013m je croise des stigmates de violentes avalanches : arbres déracinés et autres joyeusetés. En montant le verrou rocheux de la cascade j’aperçois un gros oiseau décoller de la paroi. Putain il est gros ce piaf ! A vue de nez au moins 1,5m d’envergure cool Il tourne 2-3 fois autour de moi comme pour me jauger puis s’envole vers les cimes à 2800m. Je ne saurais pas dire ce que c’est, mais il était vachement impressionnant. Je croise un os sur le sentier. Tiens tiens neutral Je continue en douceur pour éviter de tomber dans les vap à cause de la chaleur et 100m au-dessus je croise un squelette en bon état quoiqu’il en manque les jambes. L’animal doit être de cette année il y a encore des mouches. Cet épisode à le mérite de me refroidir l’espace de quelques minutes tongue Peu après je croise une cabane de berger au milieu d’un champ d’épinard bon-henri. A partir de là c’est freestyle jusqu’au lac smile Je suis un moment le ruisseau puis le quitte. Je croise une vague sente ou un cairn de temps à autre. En fin d’aprèm j’arrive finalement au lac. Putain c’est beau cool Super le spot de bivouac smile Je poireaute un moment à tourner autour et à faire quelques photos puis je me décide à la toilette. Le lac est peu profond et je me lave dans un des méandres, l’eau est chaude. Je prends mon pied nu au milieu de nulle part avec de l’eau chaude smile smile Il fait bon et je monte le double-toit de ma tente laser compétition, j’apprécie l’œuvre en faisant le tour du lac et je joue à cache-cache avec des marmottes. Ah oui, tout ça je le fait complètement nu. C'est la nature, vous dis-je big_smile big_smile

Tête et batterie de Viraysse
p1030943.jpg

Torrent de Rouchouse en direction de Viraysse et Meyna
p1030951kx.jpg

p1030960h.jpg

De l'autre côté du col de la Gipière
p1030964t.jpg

p1030970c.jpg

p1030975f.jpg

Au parking du Pont Rouge, un aménagement pour personnes handicapées
p1030976i.jpg

Cascade du Pissal
p1030979j.jpg

p1030981o.jpg

p1030982g.jpg

p1030983e.jpg

Cabane de Parassac (fermée)
p1030984ba.jpg

Près du lac de Parassac
p1030995b.jpg

Lac des Couleurs ou du Quartier D'août
p1040011panorama.jpg

p1040019x.jpg

La laser comp est modulable
p1040024v.jpg

p1040025i.jpg

p1040049s.jpg

J3/Lac des Couleurs – Tête de Parassac – Col du Quartier d’Août – Lacs des Hommes – Lac de Derrière la Croix – Pas de la Cavale – Salso Moréno – Vallon de la Cabane – Vallon de Gorgeon Long – Pas de Morgon – Col du Fer – Collet de Tortisse – Lacs de Vens – Lac des Barbarottes – Chemin de l’Energie – Plan de Ténibre - (putain quelle journée !)

Départ matinal pour la Tête de Parassac. Il fait super beau et arrivé en haut j’ai déjà chaud. Il est 8h30 je vois un chamois de loin smile Le premier d’une longue série. La vue est tout simplement géniale et je vois l’arête qui doit me mener au Pas de la cavale. Bon, … je verrais quand j’y serais hein wink Peu avant le col du Quartier d’Août ça devient très aérien et je dois mettre les mains. C’est en écailles acérées, fichtre que c’est impressionnant smile Je continue jusque sous la bosse du Lauzanier. Là je suis pris d’un violent doute, la suite de l’arête est franchement flippante hmm Les lacs de l’Homme me font de l’œil et je décide d’y descendre de peur de ne pas pouvoir le faire ensuite. C’est très joli. Des lacs j’essaie de rejoindre le GR5 dans le vallon du Lauzanier. Je monte au point coté 2661 et observe le GR en bas. Bon c’est casse-gueule mais en passant dans ce couloir là hmm … si il y a pas de barre rocheuse juste en-dessous ça passe big_smile Qui ne tente rien n’a rien, c’est parti mon kiki. Il y a un bref passage où je dois mettre les mains puis c’est du gros pierrier qui tue. Les cailloux cognent contre mes malléoles, ouch ! C’est sport je dois dire, mais je vois le GR j’ai donc le moral smile J’arrive finalement sur le célèbre sentier rouge et blanc que je suis relax jusqu’au Pas de la Cavale (ça ne m'empêche pas de doubler 2 radonneurs, c'est cool un sac léger). Je grignote mes cacahuètes et je monte avec la pêche cool Quelques photos au milieu des rafales de vent puis redescente dans Salso Moréno. Je bourrine un peu et dépasse tout le monde dans la descente, avec mes basses j’ai les chevilles libres et renforcées, ça passe super bien smile Et avec les bâtons c’est le super pied big_smile A la borne 37 je suis une vague sente qui mène vers les lacs Morgons. Je la quitte avant les lacs pour rejoindre le vallon de Gorgeon Long, où je m’arrête pour manger. Les nuages se ramènent sad Ils forciront tout l’après-midi. Je n’arrive pas à me mettre à l’abri du vent et je déjeune fraichement. Et j’aperçois mon second volatile, encore plus gros qu’hier ! Bien 2m d’envergure, un véritable monstre yikes Mais le soleil disparait sous les nuages et je préfère repartir que me cailler. Hop c’est parti pour le Pas de Morgon, le sentier est cairné c’est cool. Au pas je rejoins le Col du Fer par l’arête, c’est très chouette quoique rocailleux. Du col je passe Tortisse, l’arche rocheuse et j’arrive au refuge de Vens. Dans la descente j’observe la montée du Pas de Vens aux jumelles : c’est encore tout en neige hmm La gardienne du refuge me le confirme, il me faut un piolet. Et zut hmm Je bricole un itinéraire de secours pour demain via le chemin de l’Énergie. Il est tôt et je vais bivouaquer au lac de Babarotte. Arrivé là-haut je change d’avis big_smile et continue jusqu’au Plan de Ténibre. J'ai la patate autant avancer. Le chemin de l’Energie est tout plat, parfait pour une fin de journée. Pas la peine de réfléchir, y’a qu’à marcher roll Je bivouaque dans le fond du Plan (tout le secteur est très humide) et me lave au niveau de la cascade. J’envisage déjà de ne pas passer par le Pas de Corborant que j’imagine pire encore que le Pas de Vens.

Lac des Couleurs juste après le départ
p1040052l.jpg

p1040053g.jpg

Un regard en arrière en montant à la Tête de Parassac
p1040054og.jpg

L'arête à suivre depuis la Tête de Parassac
p1040057l.jpg

Lacs des Hommes
p1040061z.jpg

Bosse du Lauzanier sur un des lacs des Hommes
p1040064panorama.jpg

Lac du Lauzanier en descendant rejoindre le GR5
p1040069m.jpg

Couloir de descente (je suis passé légèrement à gauche par la barre rocheuse la plus fine)
p1040072q.jpg

Lac de Derrière la Croix
p1040075go.jpg

Pas de la Cavale
p1040078n.jpg

Au Pas de la Cavale
p1040079a.jpg

Salso Moreno et Pas de Morgon depuis le Pas de la Cavale
p1040081panorama.jpg

p1040089j.jpg

Dans la descente à droite...
p1040093panorama.jpg

... A gauche
p1040096panorama.jpg

Ravine à traverser
p1040102py.jpg

p1040105vb.jpg

Le piaf tongue Je sais pas ce que c'était mais il était vraiment énorme
p1040106o.jpg

Pas de Morgon
p1040112l.jpg

Col du Fer (extrême gauche), Collet de Tortisse & Aiguilles de Tortisse
p1040119j.jpg

Arche minérale
p1040129panorama.jpg

Refuge et Lac de Vens
p1040143panorama.jpg

Un autre lac de Vens
p1040168y.jpg

Lac des Babarottes
p1040168y.jpg

Bivouac au Plan de Ténibre (lendemain matin)
p1040179e.jpg

J4 / Plan de Ténibre – Lac de Rabuons – Borne 127 –Pas & Lac de Colle Longue – Laus di San Bernadolfo

Départ sous un ciel complètement dégagé smile Ce sera à peu près la météo pour la semaine à venir : ciel immaculé le matin, nuages blancs à midi, nuages gris foncés en fin d’aprèm. Je croise un chamois dans un pierrier. J’arrive au refuge de Rabuons pour avoir des infos sur le Pas de Corborant et la météo. Le premier est impraticable et la seconde prévoie des orages vers 17h. Bon bon, ça change beaucoup mes plans tout ça tongue Je regarde comment redescendre en vallée pour remonter sur Colle longue, ça ne m'inspire pas. Je demande au gardien si il connait un moyen de passer ailleurs et il m’indique une piste qui rejoint le Pas de Colle longue. Il ne me le dit pas (et sur le coup je ne m’en rappelle pas), mais il s’agit d’un tronçon des Balcons du Mercantour initié par Estrosi en 2008. A l’époque j’en avais entendu parler mais ça m’est revenu qu’au retour. Même si cette piste m’arrange bien (pas besoin de redescendre en vallée, cfe qui me faisait vraiment chier), elle est à la hauteur de sa réputation : une large tranchée tracée au bulldozer au milieu de la montagne sad Je l’emprunte jusqu’à la borne 127, près de laquelle je déjeune. Les nuages sont là, il vente et il y a même quelques gouttes. C’en est trop, je repars lol J’atteins le Pas de Colle Longue dans un vent glacial et le brouillard. Je croise mes premiers fils de fer barbelés et mes premières fortifications militaires. La zone est désespérante, des dizaines de m² couverts de barbelé rouillé laissé là à pourrir sur le sol sad J’enrage contre les militaires. Il faut être sacrément atteint pour se faire chier à construire des trucs de mort dans des endroits pareils neutral neutral Et bien sûr une fois qu’ils ont fini leurs conneries ils laissent toutes leurs saloperies derrière eux mad C’est les chamois, bouquetins et marmottes qui doivent apprécier le barbelé rouillé étalé sur le sol. Merci messieurs. Un petit air vient me trotter dans la tête...
Avec ce temps je suis évidemment seul au Lac. Il est 14h30 et je me cherche déjà un endroit à l’abri pour bivouaquer, c’est que ça caille smile Je zone un moment et descends à la caserne juste sous le lac. J’y croise 2 chamois pris de panique et fait le tour du bâtiment en ruine. Cette caserne me fait vraiment pitié. Ils n’avaient rien de mieux à faire que de faire des bâtiments de guerre dans des endroits improbables au milieu de la montagne ? neutral Je me dis que l’espèce humaine est dégénérée. Une bonne extinction humaine ferait le plus grand bien à la planète big_smile Avec ce vent glacial je ne me sens pas de me laver dans le lac et décide de pousser jusqu’au Laus di San Bernolfo. Je pousse le vice à l’extrême (attendez voir la suite) puisque je prends une douche chaude au refuge du même nom situé en contrebas. lol Les proprios italiens sont très charmants. Ils me font un prix sur la douche car je n’ai que 2 € (normalement c’est 3 € la douche). Ça reste cher payé pour une douche hmm , mais si peu pour le réconfort que cela m’apporte smile Je discute un peu avec les gardiens puis je remonte au lac pour planter ma toile, il est déjà 17h30. Je suis seul avec le vent et les nuages menaçants qui restent accroché dans les hauteurs. Je monte la laser derrière un mur de végétation pour me couper du vent, ça marche assez bien. Finalement s’opère un contraste saisissant. Côté français le ciel est tout pourri, côté italien c’est le ciel bleu. Je crois que je n’aurais pas d’orages finalement. Cool. Le soir une demi-douzaine de chamois viennent manger près du lac, c’est la première fois que j’en vois autant. Je sors une fois de plus les jumelles (je les utilise beaucoup, la journée comme au bivouac). Ce sont des 8x (Steiner Wildlife) mais je les trouve amplement suffisante pour mon usage. Elles font 199g, avantage des petites optiques. Des 10x ou 12x sont déjà bien plus lourdes.

Chemin de l’Énergie
p1040178h.jpg

p1040190d.jpg

Refuge et Lac de Rabuons
p1040201panorama.jpg

Balcon du Mercantour de monsieur Estrosi, pas ce qu'on fait de plus respectueux de la nature
p1040205.jpg

Minéral étrange, un peu souple
p1040209g.jpg

p1040210f.jpg

Vallon de la Clapière
p1040224e.jpg

Balcon du Mercantour, pas ce qu'on fait de plus discret
p1040225x.jpg

p1040241pu.jpg

p1040262v.jpg

En montant à Colle Longue
p1040267j.jpg

Blockaus
p1040272o.jpg

Lac de Colle Longue
p1040281v.jpg

Vallon de Colle Longue à droite (arrivée), vallon de la Guercha à gauche (départ lendemain)
p1040305panorama.jpg

Laus di San Bernadolfo et laser competition cool
p1040318i.jpg

J5 / Laus di San Bernolfo – Pas du bœuf – Tête Rougnouse de la Guercha – Col de Saboulé – Col du Lausfer – Pas de Sainte Anne – Crête de la Lausette – Col de la Lombarde – Lac sous la Cime de la Lombarde

Ce matin je mange en compagnie d’une vingtaine de chamois smile C’est à nouveau la première fois que j’en vois autant ! J’en croiserais maintenant environ une vingtaine par jour jusqu’à la fin de ma rando. En Haute-Savoie je n’en vois que rarement, j’ai plutôt l’habitude des bouquetins moi wink Je prendrais donc mon pieds avec mes jumelles (ambigüe cette phrase). La montée au Pas du Bœuf est sympathique, la dernière portion est vertigineuse mais agréable malgré tout smile Le Pas en lui-même est vraiment sympa, coincé entre deux rochers. Le vide n’est pas loin. Je monte sur la crête jusqu’à la Tête Rougnouse pour rejoindre le Col de Saboulé. La descente vers le col se fait franchement à la oinéguèn à travers les rochers. Je vais même devoir descendre 3-4m en désescalade pour rejoindre le sentier, peu avant le col. Heureusement que je n’ai pas un sac de 19kg wink Je croise mers premiers bouquetins du Mercantour, aah big_smile big_smile Ça rappelle le pays. Les Lacs du Lausfer sont magnifiques mais gâchés par ces éternelles constructions militaires et ces barbelés rouillés, qui constellent le moindre km² de la frontière italienne mad Je mange au Pas de Sainte Anne. Aujourd’hui encore ce sera 5 biscottes, 75g de camembert et 50g de bœuf séché. Une demi-plaque de chocolat en dessert. Je prends note de prendre plus de chocolat la prochaine fois, une plaque par jour ça fait un peu peu. Je rejoins ensuite la crête de la Lausette, je coupe le virage au-dessus du Lac de Sainte-Anne. Dans le couloir de montée je tombe sur un sanctuaire chrétien, des oratoires en pierre remplis de pièces jaunes, chapelets, médaillons, croix, photos du Pape à moitié liquide (le Pape, pas les photos), Jésus crucifiés et autres joyeusetés. Dire qu'après on va faire chier les musulmans pour le moindre truc roll La crête est agréable et reposante. Je prends ce qui semble être un sentier utilisé par les soldats reliant les casemates. Je tombe sur plusieurs entrés de bunkers. Je m’approche d’une entrée pour voir l’intérieur. Quand soudain (!!) un chamois adulte surgit du noir et me fonce dessus !! Le con. Je suis aussi terrifié que lui, je reste figé en attendant l’impact neutral neutral Mais il me frôle, je sens le souffle d’air de son déplacement et disparait. Tout s’est fait en une demi-seconde mais cela a paru au ralenti smile Il me faut quelques minutes pour me remettre de mes émotions. Le Mercantour sera définitivement le pays des chamois pour moi cool Je repars le sourire aux lèvres gravant dans mon esprit le visage du chamois smile Incroyable. Il était si près smile
Au col de la Lombarde je tombe sur un couple de randonneurs italiens croisés au Pas de Sainte-Anne. Ils sont en voiture et sont tout stupéfaits de me voir arriver en même temps qu’eux. Ils me demandent plusieurs fois si je suis bien venu à pieds lol C’est que maintenant mon sac est plus léger, je n’ai plus que 2 jours de bouffe wink Je laisse tout ce beau monde pour aller au lac sous la cime de la Lombarde. C’est très bien ici quoique ventu. Il y a une dizaine de chamois pas loin. Il est tôt (16h) et je prends le temps de monter mon premier abri anti-vent digne de ce nom. Tout s’écroule une ou deux fois avant que je capte le principe. C’est comme les lego en fait wink Je mets 45 minutes à le finir, sans me presser, sous le regard stupéfait des chamois. Je suis très fier de moi big_smile Pour me récompenser je vais me laver au lac. L’eau est bonne je m’y baigne et me lave les cheveux avec mon bout de savon d’Alep. C’est le super pied. Je fais un peu de lessive, ça me prends 2 secondes vu que je n’ai pas de change. C'est bien pratique la MUL lol Dîner spectacle avec les chamois, session d’observation aux jumelles, lecture et dodo à 22h smile

Col de la Guercha au fond, en montant au Pas du Bœuf
p1040272o.jpg

p1040338b.jpg

Pas du Boeuf (à gauche) et Col de la Guercha (à droite)
p1040344panorama.jpg

Tête Rougnouse et arête à suivre
p1040349e.jpg

p1040354h.jpg

p1040360z.jpg

Regard en arrière sur l'arête et le col de la Guercha
p1040371u.jpg

p1040384o.jpg

p1040398.jpg

On ne voit pas bien mais il y a des bouquetins qui sont là au milieu des barbelés sad
p1040410l.jpg

Lac Lausfer Supérieur
p1040414panorama.jpg

p1040426panorama.jpg

p1040431o.jpg

Près du Lac
p1040418u.jpg

p1040424h.jpg

Pas de Sainte-Anne
p1040448b.jpg

Entre les militaires et les bigots je suis servi
p1040452m.jpg

Crête de la Lausette, Col & Cime de la Lombarde
p1040461v.jpg

p1040465w.jpg

Entrée du "bunker surprise"
p1040466ku.jpg

Cime de la Lombarde
p1040467c.jpg

Lac de la Lombarde
p1040468panorama.jpg

p1040475h.jpg

Mon abri anti-vent et moi rempli de fierté
p1040483.jpg

p1040486panorama.jpg


J6 / Lac & col & cime de la Lombarde – Pas du loup – Lac de Terre Rouge – Baisse de Druos – Lacs de Valscura – Lac de Claus – Pas du Préfouns – Lac Nègre – Camp Soubran – Lac Nègre

Départ matinal comme toujours pour attaquer la cime de la lombarde à la fraiche. J’arrive à 8h30 au sommet ou je paresse (du verbe paresser) un peu. Je croise un randonneur sous la cime Vermeil, lui aussi a bivouaqué pas loin smile J’aime bien ces petites rencontres le matin entre deux randonneurs solitaires, généralement des bivouaqueurs qui se retrouvent les premiers sur les sentiers. J’aime à penser qu’il y a comme une connexion qui s’établit. On ne le dit pas mais elle existe. Ou alors c'est dans ma tête, c'est possible aussi tongue
Rien à voir avec les autoroutes où il faut dire bonjour à des connards en couleurs criardes toutes les 10 secondes. Dans la montée au Pas du Loup je croise le névé dangereux annoncé par le randonneur en question, je le contourne par le bas en longeant une barre rocheuse. Je dois mettre les mains sur 3-4m d’escalade facile. C’est marrant. En montant à la baisse de Druos je croise les-dits connards aux couleurs criardes big_smile, que je largue allègrement derrière moi sans forcer. A la baisse de Druos il y a foule, ça plaisante et ça rigole ostensiblement. Moi ça me saoule neutral Je m’arrache. Je descends manger au lac de Valscura. C’est beau smile Mais ça se nuage encore une fois. Vers le Lac de Claus le chemin emprunte une voie qu’on croirait venue tout droit de l’époque romaine. Un travail de titan qui a dû servir aux militaires des casernes des lacs de Valscura. Encore une fois, il faut vraiment être timbré pour se casser le cul à faire ça dans des coins aussi paumé juste pour faire la guerre. Les z’Hommes sont des cons. L’après-midi je monte seul au Pas du Préfouns, c’est brumeux, c’est pointu, c’est caillouteux, c’est sauvage. J’entends un éternuement résonner au loin. Ça me fait rire et ça me détends smile Je croise un couple italien 30 minutes après, qui eux descendent. Il reste des névés dans la montée, et la dernière portion se redresse dans un terrain instable. Mais ça passe bien et me voilà au Pas cool Encore une caserne mad Quelques bouquetins. Il est tôt et je descends tranquillement au lac Nègre. Une quinzaine de jeune squatte au bord de l’eau, semble-t-il pour dormir ce soir. Je pousse jusqu’au camp Soubran ou je me lave et plante la toile. Il est 17h cool Mais je suis attaqué par une nuée de mouche et de moustiques yikes Je craque et déplace ma tente plus bas. Je m’installe à l’intérieur mais les mouches et les moustiques ne lâchent rien. Je recraque, je commence être piqué de partout, je deviens méchant. Je redéplace ma tente, les mouches ne ma lâchent pas mais les moustqiues sont loin. Mais ça ne dure pas ils retrouvent ma trace. Je rerecraque, je deviens très très méchant, je suis à bout mad Je remballe tout à l’arrache dans mon sac et repars. Mais ici tout est humide et les mouches ne me lâchent pas. Il y en a une bonne centaine autour de moi yikes Le brouillard nous envahit. Je deviens fou. J’enlève mes vêtements de bivouac, me mets en caleçon et remonte en bourinant au lac Nègre. Je transpire comme un cochon. Moi qui étais lavé, ça me tue neutral Les mouches n’abandonnent pas. Je débouche finalement au lac, toujours dans le brouillard. Je m’enfonce directement dans l’eau glaciale pour me laver et me débarrasser des mouches. Il est 20h30. Je reste sous l’eau, j’ai le cerveau qui gèle. Je ressors chercher mon savon d’Alep, et je me lave les cheveux. Rebelotte sous l’eau pour me rincer et feinter les mouches. Quand je ressors la plupart sont parties. Je me sèche et monte la tente en vitesse juste à côté. Stimulé par le froid de l’eau j’ai soudainement chaud big_smile Mais 10 minutes après je commence à refroidir sérieusement et je me glisse dans mon duvet et ses 600g de plumes d’oie. Je me prépare à manger. Il est 21h30 neutral Je suis crevé mais bien smile Je mets mon MP3 sur les oreilles et n’entends pas la fin de Sea Song de Robert Wyatt. De la tuerie cette soirée big_smile

Côté italien du col de la Lombarde
p1040493w.jpg

En montant à la cime de la Lombarde (c'est tout du bloc)
p1040500ab.jpg

Idem, avec le Mont Viso qui se détache nettement
p1040504r.jpg

Illumination à la cime de la Lombarde
p1040505panorama.jpg

Ma trombine et le Viso depuis le sommet
p1040513c.jpg

Cime de la Lombarde depuis l'autre côté
p1040531e.jpg

En direction du Pas du Loup (flèche)
p1040535x.jpg

Névé délicat, je le contourne par le bas et escalade en travers le bloc du milieu pour récupérer le sentier
p1040543l.jpg

Lac de Combe Grosse
p1040556.jpg

Lac de Terre Rouge et Baisse du Druos
p1040563r.jpg

Lacs sup de Valscura
p1040570panorama.jpg

p1040580panorama.jpg

Lac inf de Valscura
p1040588.jpg

Chemin vers Lac de claus
p1040596r.jpg

Lac de claus
p1040600t.jpg

Prefouns et pas du Prefouns
p1040602t.jpg

p1040607z.jpg

p1040609panorama.jpg

Dernière longueur très raide avec un sol instable (vive les bâtons)
p1040627panorama.jpg

Juste sous le Pas du Préfouns, encore une caserne (il y en a une chiée à chaque Col, à chaque Baisse, à chaque Pas ou moindre caillou par terre)
p1040635g.jpg

Lac Nègre
p1040640z.jpg

Près du lac, encore des chamois (il y en a autant que des casernes)
p1040644k.jpg

J7 / Lac Nègre – Le Boréon (Parc Alpha) – Lac de Trécolpas

Petite journée culturelle avec la visite du Parc Alpha [XXX]. Ma frangine doit me retrouver à midi à l’accueil du parc pour 3 jours. Très petite journée de rando puisqu’au col de Salèse je suis pris en stop lol Un responsable régional des chemins et sentiers de randonnée venu en repérage. Il me dépose à 20 minutes du Boréon où j’arrive à 9h45. J’avale un sandwich au resto ( roll « non monsieur, on ne fait pas de menu si tôt ») et vais m’acheter un billet pour le parc (12 € l’entrée adulte). J’en profite pour récupérer mon colis auprès de l’hôtesse d’accueil (« Ah c’est vous Monsieur Henri ! ») big_smile big_smile (le nom a été changé tongue ). L’accueil est excellent, je la remercie au passage. Je retrouve ma frangine qui est arrivée plus tôt aussi. Le monde est bien fait wink La visite du parc est vraiment très chouette. On assiste à une explication très intéressante d’un soigneur à propos des loups, et au nourrissage d’une meute. Vraiment impressionnant et moment clé pour mitrailler smile Pause déjeuner dans le parc (on peut y passer la journée c’est pas mal) puis on attaque les scénovisions (lancement à la demande, on enchaîne les 3 tellement c’est bien cool ). Un mélange de son, de vidéo, de théâtre mécanique. C’est vraiment très bien foutu, on est scotché smile smile Bizarrement nous serons les seuls spectateurs hmm Vers 16h30 on décolle pour le lac de Trécolpas. Les nuages ont encore forcis dans l’après-midi et nous profitons de la chaleur dégagée par l’effort pour nous laver dans le lac. Les moustiques seront de la partie toute la soirée. Sensibilisée à la MUL wink ma frangine n’emporte que le double-toit de sa T2 big_smile

Lac Nègre et Pas du Prefouns
p1040656q.jpg

p1040713m.jpg

p1040729l.jpg

p1040736.jpg

Manger ça donne envie de chier même chez les loups apparemment
p1040738l.jpg

p1040750b.jpg

p1040759v.jpg

p1040762z.jpg


J8 / Lac de Trécolpas – Pas des Ladres – Col & lac de Fenestre – Gias Cabret – Pas du Mont Colomb – Lac de la Fous – Lacs du Mont Clapier

A nouveau du grand beau au petit matin, pas un pet de nuage à l’horizon cool Montée tranquille au Pas des Ladres, dans la fraicheur. Nous croisons quelques bouquetins au col de Fenestre, et ces sempiternelles constructions militaires sad Redescente par le lac du même nom. Un peu avant la borne 368 nous quittons le sentier pour suivre une sente partant vers les ruines de Gias Cabret. Cela nous évite de descendre inutilement à la Madone de Fenestre pour remonter juste ensuite. Nous rejoignons tant bien que mal le GR52 que nous suivons jusqu’au lac du Pas du Mont Colomb ou nous pic-ni-cons. Nous passons le pas sur les coups de 15h pour une descente très raide et instable vers le Lac de la Fous. De là nous montons aux lacs du Mont Clapier, encore à moitié gelés. Nous nous jetons rapidement dedans pour se laver mais putain c’est froid big_smile On n’y reste pas longtemps car on s’engourdit. Des chamois et des bouquetins ne sont pas loin. Poussés par la flemme on décide de ne pas monter au Mont Clapier le lendemain. De toute manière le couloir Asquaciati est impraticable donc on sera obligé de redescendre au lac de la Fous. Ce soir le ciel nous gratifie de quelques gouttes. Pas de moustiques.


Lac de Trécolpas
p1040785n.jpg

Pas des Ladres
p1040786h.jpg

Pas...reil
p1040800e.jpg

En direction du col de Fenestre
p1040809o.jpg

p1040812qg.jpg

Sous le col
p1040816o.jpg

Lac de Fenestre
p1040831panorama.jpg

Pas du Mont Colomb, on peut couper par le ruisseau et rejoindre le GR52 qui passe sous les falaises
p1040836i.jpg

Meuh meuh font les vaches, les vaches font meuh meuh...
p1040839z.jpg

Lac du Pas du Mont Colomb
p1040851panorama.jpg

En direction du Pas
p1040858panorama.jpg

De l'autre côté du Pas. C'est très raide et instable neutral
p1040868r.jpg

Lac de la Fous
p1040872k.jpg

Toilette aux lacs du Mont Clapier. On y va, on s'agite 30s dans l'eau et on ressort en vitesse big_smile
p1040881s.jpg

p1040887p.jpg


J9 / Lacs du Mont Clapier – Lac de la Fous – Baisse du Basto – Baisse de Valmasque – Vallée des Merveilles – Cime& Lacs du Diable

Descente matinale sur le lac de la Fous. L’Hôtel-Restaurant semble plein à craquer. Nous ne nous y arrêtons pas et attaquons la baisse du Basto. On enchaine la baisse de Valmasque qui nous ouvre la porte de la vallée des Merveilles. La zone est très règlementé et très surveilléepour éviter les dégradations du site des gravures protohistoriques du site. (de nombreux gardes tournent) Les bâtons à embout ferré sont strictement interdits. J’ai pété la pointe en tungstène d’un de mes bâtons la veille, un garde m’autorise donc à l’utiliser big_smile , l’embout n’étant plus qu’en plastique lol Peut-être qu’avec les protections caoutchouc cela passerais aussi ? Je n’ai pas pensé à demander. En tout cas les gardes sont efficaces car à la fin des peintures, une gardienne me demande si je suis « le jeune homme avec le bâton cassé ». Ils se sont tenus au courant par radio les coquins wink L’après-midi nous montons du Lac Long Sup à la Cime du Diable, où j’oublie mon beau chapeau. Beau point de vue malgré les nuages. Redescente sur les lacs du Diable. Je me baigne paresseusement dans les 50cm d’eau tiède du petit lac. On plante les doubles-toit près de l’autre lac. Le vent souffle fort depuis le Pas du Trem. Il soufflera toute la nuit avec une rare violence, appplatisant nos tentes. Ayant oublié mes boules quiès, je passerais une très mauvaise nuit, sans cesse réveillé par le claquement de la toile sous la force du vent hmm Cela me permet au passage de tester la laser comp par grand vent. Résultat : ça tient lol

En direction de la Baisse du Basto
p1040896l.jpg

p1040902h.jpg

Lac Niré
p1040907panorama.jpg

p1040919z.jpg

p1040933c.jpg

Vers la Baisse de Valmasque
p1040943o.jpg

Lac sous la Tête Nord du Basto
p1040952x.jpg

Vallée des Merveilles
p1040967m.jpg

Lac des Merveilles
p1040973.jpg

p1040974el.jpg

p1040977k.jpg

Lac Long Sup & Mont Bégo
p1040986.jpg

Lac du Trem
p1040987.jpg

Lac de la Muta et Cime du Diable
p1040989panorama.jpg

Pareil mais de l'autre côté
p1050001o.jpg

Au Pas du Trem
p1050007c.jpg

En montant en enfer, vue sur le Pas du Trem, les lacs du Diable et le Lac de la Muta
p1050012t.jpg

Cime du Diable
p1050016a.jpg

Au sommet
p1050023i.jpg

J10 / Lacs du Diable – Authion – Col de Turini

Ce matin les nuages sont bien présents et apportent même une petite bruine. C’est mauvais signe hmm Le plan prévoyait que ma frangine s’échappe à l’Authion pendant que je continuais vers Menton. A l’Authion tout est bouché et il pleut. Fatigué en plus par la nuit pourrie, je n’ai pas le courage de me taper la pluie les deux derniers jours de ma rando. De toute manière ce sont les moins intéressants, seul le bivouac au col du Berceau va me manquer. Quoique sous la pluie c’est moins sûr. Je décide donc d’arrêter là et de m’échapper moi aussi à l’Authion. Nous rejoignons rapidement le col de Turini où nous stoppons pour rejoindre (en une seule voiture ! cool ) Saint-Martin en Vésubie. Sur le trajet du retour nous prenons de plein fouet des pluies diluviennes qui nous obligent à arrêter la voiture sur le bas côté yikes J’ai bien fait d’arrêter là en fait ! roll

p1050027x.jpg

Vers l'Authion
p1050030.jpg

p1050035f.jpg

p1050042.jpg


La liste matos suivra d'ici peu.

Hors ligne

#2 21-07-2011 10:06:19

guy62
Membre
Lieu : Val de Marne
Inscription : 09-05-2006
Messages : 494

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Sympa comme d'habitude.
Tu as mis deux fois la même photo lol ( blockhaus et journée suivante )

Hors ligne

#3 21-07-2011 10:47:13

thierry
Membre
Inscription : 13-04-2006
Messages : 3 881

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Super récit smile , jolies photos smile . Merci pour ce beau travail bien fait. smile

Je ne dois pas être objectif  car c'est un coin que j'adore. big_smile

Pour info et sans vouloir jouer les pédants neutral :

Le minéral souple c'est du mica ; et les deux photos de gravures préhistoriques montrent d'une part la dalle dite "du Chef de tribu" qui n'est en fait qu'un moulage en résine, l'originale ayant été déposée par hélicoptère et actuellement présentée au musée de Tende et d'autre part la gravure dite "le Christ". Ces deux gravures sont facilement visibles car en "libre-accès" du fait de leur localisation sur le GR.

Auparavant de nombreuses gravures étaient accessibles et visibles depuis le GR mais du fait de la conduite irresponsable de certaines personnes avec comme conséquence, l'augmentation considérable des dégradations (volontaires ou involontaires), le GR a été détourné et l'accès aux zones à gravure, réglementé. sad

Dernière modification par thierry (21-07-2011 16:42:26)

Hors ligne

#4 21-07-2011 10:59:21

zorey
HRP addict
Lieu : Pyrénées
Inscription : 07-06-2011
Messages : 2 072

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Salut MonsieurHenri, félicitations pour ces superbes photos. Tes récits me font toujours m'évader, j'adore.
L'avant dernier en date m'avait décidé à aller balader dans le Vercors, mais maintenant j'ai comme des envies de Mercantour !

Sinon pour le gros oiseau rencontré au J3, la silhouette fait penser à un aigle, royal peut-être ce qui correspondrait avec l'envergure estimée,. Les plus grandes femelles peuvent atteindre les 2m50. On pourrait peut-être trouver avec une photo prise du dessous en vol, je sais pas si tu en as en stock.

zorey


La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power

Hors ligne

#5 21-07-2011 12:23:03

tomi
Qui ça ?
Lieu : Belledonne + Euskal Herria
Inscription : 02-09-2008
Messages : 1 101

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Adio MonsieurHenri, et merci pour cette grande page d'évasion et le boulot que cela doit représenter de la mettre sur le forum. Comme tu nous y a habitués, du tout bon MonsieurHenri, dans le texte comme dans les photos !

(dommage, j'ai un bon quart des photos qui ne charge pas, même après une demi-heure)

thomas

edit : bizarrement, après avoir posté, toutes les photos avaient chargé.

Dernière modification par tomi (21-07-2011 12:26:38)


Monsieur Miko, attendez, vous ne pouvez pas faire ça ! - Toi pas t'inquiéter, Miko pouvoir.  (Vuillemin)

Hors ligne

#6 21-07-2011 13:28:01

ovisgmelini
Nature...
Lieu : nowhereland
Inscription : 14-09-2007
Messages : 709

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

zorey a écrit :

Sinon pour le gros oiseau rencontré au J3, la silhouette fait penser à un aigle, royal peut-être ce qui correspondrait avec l'envergure estimée,. Les plus grandes femelles peuvent atteindre les 2m50. On pourrait peut-être trouver avec une photo prise du dessous en vol, je sais pas si tu en as en stock.

Un oiseau, où ça un oiseau ? Pour une fois qu'on parle de bestioles ailées ! smile
Effectivement, cela ressemble à un aigle royal. La base de la queue blanche fait pencher pour un jeune (1 ou 2 ans, ensuite la queue devient entièrement sombre). Si tu as cette photo en meilleure qualité il y aura possibilité de confirmer...
En tout cas bien belle balade !

SP

Hors ligne

#7 21-07-2011 13:34:06

fiannae
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 17-08-2008
Messages : 2 097

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Bjr,

Merci pour ce retex coloré et éducatif... hormis les phrases dédiées aux non muls.

2 questions :

1. Comptes-tu nous transmettre aussi ta liste de nourriture ? Les 75 gr de camenbert et les biscottes avivent ma curiosité.

2. Sur la photo de ta laser, je n'ai pas vu de tapis sol. Tu n'en avais pas ? Même pas une couverture de survie ?

A+

Hors ligne

#8 21-07-2011 14:26:07

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 086

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Merci pour vos commentaires. Bien vu pour la double photo j'ai du m'embrouiller dans les c/c ! Je vais modifier ça tout à l'heure.

Pour le canari je n'ai pas d'autres photos malheureusement, je le regardais aux jumelles big_smile Mais j'ai mis en ligne une plus grosse, vous aurez peut-être de quoi confirmer l'aigle royal ? En tout cas ils peuvent voler haut, je les ai vu passer au-dessus de cimes donnés à 2800-2900m. Et les deux ont eu tendance à me survoler en décrivant un large cercle.

Clic droit, afficher l'image et zoom.
352304P1040106.png

@fiannae : Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant dans mes propos envers les non muls (J1). Tu dois parler des connards en couleurs criardes ? smile Mon animosité n'est pas envers les mulets mais envers les "touristes" tout ce qu'il y a de plus tape-à-l'oeil, que ce soit dans les vêtements (flashy donc), le volume sonore (grandes gueules qui se foutent de déranger la tranquillité des lieux, les autres et la faune en général) et le comportement en général (déchets et PQ laissé au bord du chemin etc.)

Pour la liste de bouffe ce sera avec le reste de la liste. Pour la laser j'utilise un morceau de tyvek comme tapis de sol, il n'apparait pas sur les photos. Il fait 77g. La toile intérieure (que je n'utilise pas) fait plus de 300g, là je peux pas la peser la pile de ma balance est HS lol

Hors ligne

#9 21-07-2011 14:59:50

ovisgmelini
Nature...
Lieu : nowhereland
Inscription : 14-09-2007
Messages : 709

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Je confirme que le canari est bien un aigle royal smile . Probablement un individu dans sa deuxième année car les couvertures (partie haute des ailes, coté tête quand l'oiseau est posé) sont assez claires (comme chez l'adulte) et contrastent bien avec le bout des ailes plus sombre (chez les individus d'un an l'oiseau aurait été entièrement sombre, hormis la tête).
Pour les larges cercles décrits par tes oiseaux c'est typique de tous les oiseaux planeurs, qui sont sans cesse à le recherche de thermiques pour pouvoir voler sans effort...
Voilà pour les quelques considérations ornithologiques !

SP

Hors ligne

#10 21-07-2011 16:58:21

fiannae
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 17-08-2008
Messages : 2 097

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

MonsieurHenri a écrit :

@fiannae :  Tu dois parler des connards en couleurs criardes ? smile Mon animosité n'est pas envers les mulets mais envers les "touristes" tout ce qu'il y a de plus tape-à-l'oeil, que ce soit dans les vêtements (flashy donc), le volume sonore (grandes gueules qui se foutent de déranger la tranquillité des lieux, les autres et la faune en général) et le comportement en général (déchets et PQ laissé au bord du chemin etc.)

Je les appelle les piccolos (quand ils boivent et hurlent beaucoup), les rampants, les rustres, les nombrilistes, ... selon le comportement décrié. Mais je trouve que le terme familier utilisé ici vérole ce texte si délicieux à lire. Voilou.

J'attends le détail des listes avec impatiente. Ton bout de tyvek, a-t-il d'autres utilités ?

Hors ligne

#11 21-07-2011 16:59:31

fiannae
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 17-08-2008
Messages : 2 097

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

ovisgmelini a écrit :

Pour les larges cercles décrits par tes oiseaux c'est typique de tous les oiseaux planeurs, qui sont sans cesse à le recherche de thermiques pour pouvoir voler sans effort...
Voilà pour les quelques considérations ornithologiques !

Il n'avait donc pas l'idée de faire de Mr Henri un met de choix ?

Hors ligne

#12 21-07-2011 18:25:52

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 086

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Merci ovisgmelini pour ton approche ornitho smile C'est intéressant. Je les ai vu dans des endroits relativement peu fréquentés, ça doit pas aimer le passage près de chez eux ces oiseaux là. En tout cas c'est vachement impressionnant, j'imagine très bien ce que peut ressentir un mulot voyant une telle masse fondre sur lui toutes griffes dehors !

@fiannae : en fait je l'ai écrit comme je le pensais sur le moment. J'aime davantage la Nature que l'Humanité, alors dans ce cadre incroyable, les voir débarquer comme à l'hôtel m'énerve viscéralement. A la vie civile je suis moins intolérant car le contraste est moins percutant smile

Hors ligne

#13 21-07-2011 18:32:28

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 086

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

LISTE

Voici ma liste pour la traversée du Mercantour. Il s'agit d'une liste super confort, avec une grande place laissée à ce que j’appelle le loisir. Je fait mes itinérances seul et j'arrive au bivouac tôt (vers 16-17h) donc sur plus de 2-3 jours j'aime bien avoir du loisir (je suis en vacances tout de même! cool ).

Quelques commentaires :

Abri : je me passe très bien de la toile intérieure. Je suis content d'avoir un abri qui se ferme, l'apport de chaleur n'est pas négligeable. Bonne tenue au vent d'après mon expérience aux lacs du Diable.

Matelas de sol : j'ai coupé mon néoair regular, et recollé au fer à repasser. Rien à redire sur le collage, ça tient. Par contre il se dégonfle un peu en fin de nuit (déjà le cas avant l'opération chirurgicale) et je n'arrive pas à trouver la fuite. Customisé à 118cm de long donc.

Collant : utilisé uniquement au bivouac après la toilette. Me sert aussi de pyjama et protège le duvet (je n'ai pas de drap de soie)

T-shirt : basique et agréable. Plus léger que mes t-shirt en synthétique. Mêmpe utilisation que pour le collant.

2 micropolaires : testé pour la première fois au lieu d'une polaire + une doudoune. Ça passe l'été mais ça peut vite devenir juste en début et fin de saison. A réfléchir.

Popotte : couvercle fabriqué de mes blanches mains avec un couvercle de Quality Street et d'un bouchon de liège.

Trépied : il est pas pratique je trouve. Du coup je le sort peu. Du coup autant le virer carrément.

Jumelles : j'en suis très content et les utilise beaucoup lorsque je suis solo. Que ça soit en journée ou au bivouac, elles sont toujours à portée de main pour regarder les animaux. Les optiques sont modestes mais ça suffit pour une observation juste « pour le plaisir ».

MP3 : indispensable pour les trajets en train/car. Inutile en rando. Je n'accroche pas au livre lu, j'ai tendance à décrocher facilement et à m'endormir.

Livre : encore du loisir. J'aime bien lire un ou deux chapitres le midi et avant de dormir. C'est mon luxe perso, plus encore que les jumelles. J'ai viré les sandales pour pouvoir le prendre, tout est question de priorité big_smile

Lunettes de soleil : enfin des vraies lunettes qui protègent super bien mes pauvres yeux clairs. Lunettes de glacier (mais zolies) avec rabat et indice de protection maximum. J'ai par contre tendance à transpirer dedans.

Chapeau : lé perduu ! Je vais passer à la casquette en utilisant ma serviette en saharienne (lu sur le forum).

edit : Sac à dos : reçu d'Odinius juste avant le départ j'en suis très content. Je le mettais sous mes jambes pour dormir mais en fait ça me gène la nuit donc du coup je le mets de côté et dors les pieds directement sur le tyvek.

Pour la bouffe c'est pas mal quoi qu'il reste quelques ajustements à faire. Un peu trop de cacahuètes (50g en trop), pas assez de chocolat (manque 50g), trop de tisanes (1 suffit), trop de sucre (19g en trop) et pas assez de fruit séché (manque 25g).

Dernière modification par MonsieurHenri (21-07-2011 18:35:41)

Hors ligne

#14 26-07-2011 16:38:44

Aldaron
Membre
Lieu : Nice
Inscription : 28-05-2009
Messages : 124
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Départ matinal comme toujours pour attaquer la cime de la lombarde à la fraiche. J’arrive à 8h30 au sommet ou je paresse (du verbe paresser) un peu. Je croise un randonneur sous la cime Vermeil, lui aussi a bivouaqué pas loin smile J’aime bien ces petites rencontres le matin entre deux randonneurs solitaires, généralement des bivouaqueurs qui se retrouvent les premiers sur les sentiers. J’aime à penser qu’il y a comme une connexion qui s’établit. On ne le dit pas mais elle existe. Ou alors c'est dans ma tête, c'est possible aussi tongue
Rien à voir avec les autoroutes où il faut dire bonjour à des connards en couleurs criardes toutes les 10 secondes. Dans la montée au Pas du Loup je croise le névé dangereux annoncé par le randonneur en question, je le contourne par le bas en longeant une barre rocheuse. Je dois mettre les mains sur 3-4m d’escalade facile.

Le monde est petit smile  ... attiré par le sujet sur le Mercantour que je commence à pas trop mal connaître (j'habite Nice big_smile) je lis et je tombe sur ce passage et quelques photos !
Je suis assez d'accord sur les rencontres du matin, et en plus quand après tu retrouves le récit sur un forum  cool
J'avais parlé de mes 2m² d'herbe, au milieu des caillasses et des pentes entre le Pas du loup et la Cime de Vermeil, les voici (sous le tipi il y a 2mx1m d'herbe et le reste de rochers...):

110726043105950028517769.jpg

J'entamais ma petite boucle dans le Parc des Alpi Marittime, ou nous sommes passé par des endroits communs (Lago del Claus superbe), j'ai trouvé les sentiers Italiens beaucoup moins fréquentés; d'ailleurs en revenant le 5eme et dernier jour en France je suis passé par Frémamorte et c'était l'autoroute pour monter au Lac Nègre, Boréon oblige ... (berk, je plussois sur les "touristes"; au lac d'Allos ce weekend j'ai vu des femmes avec juste un sac à main et au "refuge-bar" même pas foutus de savoir si une brèche à 1h30 de sentier de là pouvait se franchir facilement...).

Ta traversée semble avoir été très bien comme l'évoque les écrits, merci du partage et du temps pour mettre tout ça en ligne. (Le col du Berceau c'est pas mal wink )

Ps: idem accroc aux jumelles (8x20 Leica, amateur de piafs oblige, joli les AR au passage)

Hors ligne

#15 26-07-2011 17:55:30

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 086

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Arf ! smile J'ai failli aborder le sujet RL en voyant ton exos (je crois?) puis je me suis dit que les muls ne devaient pas être les seuls à en posséder.

Je me rappelle de tes 2m² d'herbe lol Joli bivouac un peu inespéré en fin de journée ! (avec de la neige à côté pour faire de l'eau, nickel)
En allant au pas du loup j'ai scruté tes traces de pas dans la neige visibles ici ou là pour m'aider à me repérer dans le chaos minéral.

Je compte retourner dans le Mercantour l'année prochaine, rien que pour aller bivouaquer au col du Berceau  wink

En tout cas ravi de t'avoir croisé Aldaron smile

Hors ligne

#16 26-07-2011 18:29:17

Aldaron
Membre
Lieu : Nice
Inscription : 28-05-2009
Messages : 124
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

MonsieurHenri a écrit :

Arf ! smile J'ai failli aborder le sujet RL en voyant ton exos (je crois?) puis je me suis dit que les muls ne devaient pas être les seuls à en posséder.

Hihi moi aussi ça m'a traversé l'esprit en voyant le sac smile (j'ai un 58, la différence de poids me paraissais mince -/+ 120g et ça me permet de ne pas me casser la tête à compresser duvet et doudoune), on a aussi le même matelas! (j'étais à 10.5kg au départ avec 2l de flotte/4-5j de bouffe, encore à réfléchir pour réduire)


MonsieurHenri a écrit :

Je me rappelle de tes 2m² d'herbe lol Joli bivouac un peu inespéré en fin de journée ! (avec de la neige à côté pour faire de l'eau, nickel)

Ouais j'ai eu du bol sur ce coup là, pour la tente en tout cas, j'aurais pu trouver d'autres coin mais beaucoup plus inconfortables ...


MonsieurHenri a écrit :

Je compte retourner dans le Mercantour l'année prochaine, rien que pour aller bivouaquer au col du Berceau  wink

En tout cas ravi de t'avoir croisé Aldaron smile

Les massifs autour de St Dalmas le Selvage sont superbes big_smile
Ravi de la rencontre également, @bientôt sur un sentier.

Hors ligne

#17 27-07-2011 09:07:47

Tyler
Membre
Inscription : 31-05-2009
Messages : 187
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Super CR comme à ton habitude, c'est une rando qui me tente carrément je reviendrai ici pour les infos! smile


Light is Right!

Blog Trail et Voyage

Hors ligne

#18 27-07-2011 10:38:55

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 086

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

@Aldaron : je préfère un sac pas trop grand, sur certains passages étroits et/où scabreux c'est appréciable d'avoir un sac pas trop volumineux.

@Tyler : Merci beaucoup. Si tu ne trouve pas tout ce que tu veux, n'hésites pas à relancer le fil ou à me contacter par MP.

Hors ligne

#19 26-08-2011 14:47:29

amok
Membre
Inscription : 26-07-2010
Messages : 125

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Une petite question : la cime de l'Argentera est elle accessible sans connaissance particulière ni matériel d'alpinisme ?

Hors ligne

#20 26-08-2011 20:12:57

Draven
Aller a l'essentiel..
Lieu : Jura
Inscription : 14-06-2009
Messages : 969
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Je ne vois ton récit qu'aujourd'hui.
Comme d'habitude ton récit est excellent, les photos superbes et ça donne vraiment envie d'y aller !

Une tite question, ton pantalon D4 tu en est content ?


Réduire le sac, à défaut de pouvoir réduire son porteur...
FlickR

Hors ligne

#21 26-08-2011 22:29:31

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 086

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

amok a écrit :

Une petite question : la cime de l'Argentera est elle accessible sans connaissance particulière ni matériel d'alpinisme ?

Aucune idée ! ^^ Je n'y suis pas monté je ne peux pas dire wink D'après ce topo c'est pas de la tarte mais possible. Je te laisse voir si tu t'en sens capable.


Draven a écrit :

Je ne vois ton récit qu'aujourd'hui. Comme d'habitude ton récit est excellent, les photos superbes et ça donne vraiment envie d'y aller !  Une tite question, ton pantalon D4 tu en est content ?

Merci Draven. Pour le pantalon écoute oui j'en suis plutôt content. Le tissu est très léger mais semble relativement costaud puisqu'il ne montre encore aucun signe d'usure. Il est aussi un peu "stretch" du coup il épouse les mouvements des cuisses. Mon précédent pantalon était rigide, du coup dans certains mouvement j'étais subitement freiné par le tissu. Par contre j'ai l'impression que la différence de couleur aux genoux n'est qu'esthétique, le tissu semble être le même roll Le seul truc qui m'empêche de lui mettre 4 étoiles, c'est la taille des poches, qui sont petites hmm Mais ce n'est pas la mort non plus et ça suffit pour y glisser un APN à l'occasion, même si ça tends le stretch et que c'est pas très confortable.

Hors ligne

#22 26-08-2011 23:01:23

chouxrave
Membre
Lieu : Bugey
Inscription : 13-10-2006
Messages : 1 341

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Super jolie rando MonsieurHenri.

Mais vu là où tu es passé, pourquoi tu n'as pas fait la traversée le Ténibre pour aller vers le lac de Rabuons ?

Hors ligne

#23 26-08-2011 23:17:08

thierry
Membre
Inscription : 13-04-2006
Messages : 3 881

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

amok a écrit :

Une petite question : la cime de l'Argentera est elle accessible sans connaissance particulière ni matériel d'alpinisme ?

Il y a quelques années, j'étais parti sans crampons ni piolet sad sur un sommet voisin (le Gélas) sans difficultés particulières mais le couloir qui mène au sommet étant rempli de neiges et il a fallu que je me tape quelques passages un peu trop exposés à mon goût.

C'était une année avec un été pas particulièrement enneigé et j'étais parti sans me renseigner.

Hors ligne

#24 27-08-2011 12:29:18

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

amok a écrit :

Une petite question : la cime de l'Argentera est elle accessible sans connaissance particulière ni matériel d'alpinisme ?

Un autre lien pour compléter le topo cité par MH : voie normale Argentera. Potentiellement exposée, attention aux éventuels restes de neige. Déconseillé si tu n'as pas l'habitude de ce genre de terrain.

Je te soumets une autre idée, un sommet que j'ai réalisé lors d'une vieille rando solo, précisément en "compensation" de l'Argentera où je n'avais pas osé me lancer (pas assez de bouteille à l'époque wink ) : Cime de la Nasta, atteinte par le nord à partir du col la séparant de la Pointe Paganini. Le col s'atteint sans souci des deux côtés. Pour le sommet, c'est une pente facile de blocs où l'on met les mains, mais sans exposition. La vue est très belle car c'est un sommet bien individualisé sur la crête. (La veille j'avais enchaîné Gélas et Malédie, et la descente côté italien est un très joli parcours).

Hors ligne

#25 31-08-2011 11:58:48

YAYA
Membre
Inscription : 10-08-2010
Messages : 67

Re : [Récit + liste] Traversée du Mercantour 2011

Très joli récit !! J'aime beaucoup tes photos. (on attends toujours le miens d'ailleur)
Le col de la guercha t'as t'il plut?J'ai un peu stréssé a la descente....

Hors ligne

Pied de page des forums