Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 05-09-2011 15:31:35

Balou
Membre
Inscription : 08-07-2006
Messages : 81

[Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Bonjour,

Je me demande s'il est intéressant d'acquérir un sursac pour emmener en montagne en cas de bivouac improvisé (et pour parfois des prévus) donc sur terrasse, vire ou neige. J'attends donc un truc léger, petit qui protège de la pluie, vent, neige. Et assez respirant en bonus ce serait le grand luxe smile
La couverture de survie fine ne tient pas bien longtemps le vent. L'épaisse fait 200g, assez solide, pas cher(4€) et protège pas trop mal.
Le sursac devra être imperméable car même ainsi il finira pas prendre l'eau. Le moonlite me semble fragile (contre le rocher) et un peu court: des fois il n'est pas évident de passer la nuit allongé... Le survival de RAB me semble un bon compromis pour cet usage.
Le sursac est bien plus cher qu'une couverture de survie, plus lourd mais me semble mieux protéger. Avez vous des retours d'expérience pour aider à faire un choix pour ce type de situation?
Merci d'avance.

Hors ligne

#2 05-09-2011 18:41:36

NikoJorj
Oeil émerveillé
Inscription : 10-09-2008
Messages : 1 441
Site Web

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Après en "au cas où", y'a ça http://www.arklight-design.com/PBCPPlayer.asp?ID=391444 plus réputé que la couverture de survie... Et pas mal plus chaud qu'un sursac je pense. Mais bon j'ai pas essayé.


Quotation, n: The act of repeating erroneously the words of another.”
― Ambrose Bierce, The Unabridged Devil's Dictionary

Hors ligne

#3 05-09-2011 20:24:53

cernunos
EmulE
Lieu : Coye-la-Forêt
Inscription : 12-03-2011
Messages : 2 714

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

smile Salut,

Je pense qu'il y a des retours sur le forum sur la couverture de survie : ça condense...Tu noteras que c'est une CDS améliorée pour un usage sans duvet. Un autre usage et c'est le risque d'avoir un duvet bien humide...

J'ai celui-là : http://www.arklight-design.com/PBCPPlayer.asp?ID=341059, moonlight imper respirant... Mais mon utilisation (une quinzaine de nuits sous tarp et poncho tarp) ne m'a pas permis de vérifier son absolue étanchéité...

Je n'ai pas été mouillé certes, mais lui non plus (grâce aux conseils de montage lus sur le forum et à ma petite expérience du bivouac à la belle et sous double toit), même sous pluie battante et vent tournant...

Et quand les nuits sont chaudes... on y a chaud... Mais il ne condense pas tellement si on prend garde à ne pas respirer dedans... Il respire donc bien...

Il est léger, fin et compressible. Le côté imper est sécurisant et m'a permis de passer au tarp, puis au micro tarp... Et de profiter de la belle étoile sans crainte de la rosée les nuits claires... Il est coupe-vent... La finition est nickel... La capuche une fois maitrisée est bien couvrante...

AMHA pour dormir sur la neige il vaut mieux se tourner vers qqch de ce genre... et combiner avec matelat mousse + autogonflant 120 cm + polycree (resistant et plus léger que la couverture de survie épaisse, c'est mon système de couchage)...

Aucun sursac "portable" ne résistera à des frottements sur rocher... et aucun marcheur non plus... Il faut au minimum une sous-couche protectrice et un matelas... exit les frottements...

Une vraie limite cependant : ce modèle, étroit, n'est pas fait pour les gros gabarits ou les SDC trop volumineux (risque de perte de gonflant)... C'est un vrai format sarcophage...

Mais pour l'utilisation que tu lui destines, si tu n'es pas d'un trop fort gabarit, et ton SDC non plus, il peut être pas mal du tout... Mes critères étaient sensiblement les mêmes que les tiens et je l'ai choisi... Mais si ton gabarit est imposant, faudra chercher autre chose... wink

Dernière modification par cernunos (05-09-2011 20:29:01)


"Marche, marche ! Tu verras..." Henri Vincenot - Les Etoiles de Compostelle
"Le recours aux forêts — ce n'est pas une idylle qui se cache sous ce mot. Le lecteur doit plutôt se préparer à une marche hasardeuse, qui ne mène pas seulement hors des sentiers battus, mais au-delà des frontières de la méditation." Jünger

"Marcher dans une forêt entre deux haies de fougères transfigurées par l’automne, c’est cela un triomphe.
Que sont à côté suffrages et ovations ?"   Cioran

Hors ligne

#4 06-09-2011 16:16:12

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 988

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Pour le sursac imper-respirant, c'est un sujet qui m'intéresse tout particulièrement puisque je ne prends que ça. J'ai passé pas mal de temps à lire des retex sur les différents modèles proposés, et parmi les modèles durables et légers, je n'en ai trouvé qu'un seul qui se dégageait, le Soul eVent Bivy de Mountain Laurel Designs. Il pèse 340g - ce n'est pas le plus léger (on trouve des imper à 300 voire 250g je crois), mais j'ai pris le facteur durabilité en compte.

Je ne l'ai pas encore acheté, malheureusement, car MLD ne le propose plus pour l'instant. J'ai contacté Ron Bell, et ils ont apparemment du mal à s'approvisionner en eVent - ils ont donc retiré les articles qui demandaient beaucoup de matière. D'après Ron, il devrait être à nouveau au catalogue fin octobre.

EDIT - Grammaire...

RE-EDIT - En fait le seul bémol par rapport à ce sac se situe au niveau de la durabilité de l'eVent en soi. C'est d'ailleurs principalement pour ça que j'avais créé un sujet sur ce point. Cependant, il semble que les sursacs tiennent mieux la route que les vestes (et même pour les vestes, d'après le peu de retours que j'ai eu, ça passe quand même).

Dernière modification par Kam (06-09-2011 17:06:10)

Hors ligne

#5 06-09-2011 23:44:46

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

J'ai pas mal utilisé le "Xbivy" (arklight), qui me semble plus résistant que le moonlight pour le dessous et fortement imperméable, en revanche le dessus n'est pas parfaitement imperméable si l'eau vient à rester dessus = il faudrait tendre la toile pour ne pas avoir de cuvettes et je pense qu'a la longue ça passera encore(de toute façon on a la face hors du bivy en général sur ce type)

Hors ligne

#6 07-09-2011 12:22:15

Balou
Membre
Inscription : 08-07-2006
Messages : 81

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Je vous remercie pour ces informations très complémentaires.

@NikoJorj
Merci, je ne connaissais pas ce produit. Il semble très polyvalent et bien pensé (aérations avec velcros, peu se fermer, étanche), pas trop lourd, pas trop cher. Un produit de sécurité en fond de sac intéressant.

@cernunos 
Merci pour les retours sur le moonlite. Je mesure 1m75 et de gabarit plutôt léger, de ce que tu m'en dit je pense donc pouvoir rentrer dedans (avec vêtements, chaussures...) et être couché en boule ou assis. Pour les frottements, je pensais plutôt les fesses/corps sur une corde ou un sac à dos, avec la crainte de grosses déchirures (les trous on a une larme mais le sursac va faire son boulot et ça se répare). C'est vrai que ce sursac est très tentant par son poids et ses performances sur le papier (imper et bien respirant). Pour ses dimensions c'est

@Kam
Tu rejoins un site (http://www.tenpoundbackpack.com/best-bivy-bags/) qui vente les mérites de ce sac. C'est en effet bien dommage que ce modèle ne soit disponible, il me semble en plus que la livraison pouvait être longue. J'avais en effet vu ton post sur le event et les problèmes de (non) lavage. De ma modeste expérience, tous les respirants finissent hélas pas prendre l'eau, merci nikwax smile

@malko
Je souhaite vraiment une résistance à l'eau forte (waterproof 5m mini dans l'idée), la déperlance souvent ça fonctionne bien, mais sous une bonne pluie on atteint vite les limites... Je retiens que le Xbivy a une bonne résistance à l'abrasion et eau au sol, mais je suis aussi craintif de l'eau qui vient d'en haut ^^

Hors ligne

#7 08-09-2011 10:30:59

kinpu san
En lecture seule
Inscription : 22-05-2010
Messages : 1 808

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Si tu te tournes dans tous les sens pendant ton sommeil, je te conseil un sursac avec menbrane dessus/dessous et de dormir sur un matelas en mousse même tres fin 3mm, 5 mm...(moins de 100 gr) sur toute la longueur pour limité l'abrasion (quitte a completer avec un 2eme matelas sous le buste)
Mon choix : Montbell - Sursac Breeze Dry-Tech  http://www.montbell.us/products/disp.php?p_id=2321027
190 gr dans la taille M (225 cm /94cm), existe aussi en taille S (84cm).
Respirabilité (15 000 g/m²/24h) et imperméabilité (20 000 mm).
Pas assez utilisé pour tirer des conclusions par contre.

Dernière modification par kinpu san (08-09-2011 15:27:06)


Je ne désire plus participer, mes interventions étant rendues complexes par la possibilité d'un conflit d'intérêt.

Hors ligne

#8 08-09-2011 15:21:01

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

c'est bien de chercher absolument l'imperméabilité, mais si c'est pour etre mouillé par sa "sueur" et sa respiration et etre obligé par manque de temps de sèchage de la porter le lendemain sans oublier la nuit suivante qui semblera plus froide
il faut savoir qu'un adulte (en bonne santé et env 75kg), perd plus de 1,5 litre en 8h de sommeil, mème si une grande partie s'évacue par les orifices ventilatoires, il suffit d'avoir un peu chaud et etre hermétiquement "emballé" et l'on pourra avoir le lendemain dans le sursac suffisament pour un grand bol de café au réveil
à l'approche des -50°C on utilise un "liner" dans le duvet pour récupérer l'eau avant qu'elle ne stagne dans celui-ci et nous fasse un congélateur le lendemain (en quelque seconde dehors les goutes deviennent de la glace, il reste à secouer et frotter pour s'en débarrasser)
un sursac respirant ne peut etre parfaitement imperméable il faudra choisir "un seuil" (utilisé comme tel, c'est une loi physique mème si l'on parle que les goutellettes de condensation plus petites passent par des orifices ne laissant pas passer la pluie = cette pluie deviendra par contact "prolongé" et élévation de la température en petites goutellettes comme la condensation : il faudrait donc orienter et séparer pour faire une paroi véritablement "imperrespirante"

d'après moi le meilleur choix ne serait pas de se "focaliser" uniquement sur le bivy
1 /choisir un bivy suivant ses besoins taille/ poids /solidité/ prix, étant parfaitement respirable au moins sur le dessus (sur le dessous, au sol ou sur un matelas ultra light ça respira de toute façon presque pas)
2 /utiliser un "plastique" (polycree, couverture de survie) par dessus (voir aussi dessous) de différente manière:
_ posé  sur son bivy et fixé au sol pour pas qu'il s'envole et que l'on tirera sur soi en cas de pluie forte
_ formé un mini abri à une ou 2 pentes (suivant la météo) à l'aide de baton, de support naturels ou son sac, ce qui limite la condensation du cas précédent
3 /dans ces deux cas l'imperméabilité et la forte résistance du dessous pourra etre celle d'une autre protection au sol (plastique, matelas)

ce type de protection peut se fabriqué très facilement avec 50gr de polycree et une ou deux tiges carbone (comme celle pour les cerfs volant = 3euros env pour 160cm à décathlon) ajustés à  + ou - 45 cm (suivant la longueur par exemple du sacs, ou faire un systeme qui s'emboite / 50cm = -10gr dans un diamètre résistant). en modulant la hauteur et la surface du plastique on peu soit limiter le "splash effet" et/ou augmenter une pseudo habitabilité

pour ce qui en ait d'un bivy ultra imperméable (terra nova en fait 1 en cubens à 50gr, il doit certainement respirer un peu?), je mettra ça plutot dans une catégorie "secour" comme un couverture de survie, juste pour faire une nuit difficile, faire 2 ou 3 sommeils réparateur (10min à 1/2 cycle sommeil) lors d'une compétition non-stop de 2 jours ou plus, ou que l'on se soit "sur-estimé" pensant que si on partait léger on irait suffisament vite pour par avoir besoin de dormir mais les conditions en ont fait autrement etc....

autant dire que quelqu'un d'un peu bricoleur (à peine) et qui fait dans l'utra-light met son couchage à l'abri de la pluie et de la condensation pour à peine plus de 100gr et env 20euros, soit moins de 300gr total avec un bivy moonlight ou Xbivy pour limiter le "splash effet", les courant d'airs causant déperdition de chaleur....

Hors ligne

#9 09-09-2011 00:37:47

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 988

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Ce que tu dis est vrai, mais tu viens de réinventer le tarp.  smile

Je suis un défenseur inconditionnel du sursac imper-respirant utilisé seul, d'une part parce que c'est dans la plupart des cas plus léger qu'un sursac déperlant + un tarp, et dans les pires cas aussi léger, et d'autre part tout simplement parce que j'adore dormir à la belle et que je ne peux plus me passer du sentiment de liberté que j'éprouve en pouvant m'installer n'importe où, n'importe quand, sans être enfermé dans un "abris".

Philosophie de bas étage mise à part, il est tout à fait possible de dormir dans un sursac sans être noyé dans sa sueur ou prendre la pluie. Il suffit de deux choses: un système de couchage adapté aux températures nocturnes (pas trop chaud, ni trop froid par rapport au climat), et tout simplement d'un sursac de bonne qualité (reste à définir ce que ça veut dire...).

J'ai passé de très nombreuses nuit dans un sursac en GoreTex, et je n'ai que très rarement eu de problèmes de condensation. Simplement, j'essaie de ne pas partir avec un sac -20° quand il va faire 15° la nuit. Par contre, c'est vrai que j'ai eu une fois le phénomène du sac de couchage qui se transforme en glaçon dont tu parlais, au niveau des pieds, mais c'était uniquement de ma faute (pas assez de protections contre le froid à ce niveau).

Je ne dis pas que le choix du sursac seul est le meilleur des choix, loin de là. Un (micro) tarp plus un sursac déperlant seront certainement plus efficaces. Mais pour ceux qui désirent dormir dans un sursac seul, comme d'autres désirent dormir en tente, ce choix reste tout à fait valable.

Hors ligne

#10 09-09-2011 00:59:53

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 659

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Salut Kam. smile

Quand tu t'arrêtes d'avancer quand il vente et qu'il pleut :
Enlever les vêtements trempés, se glisser dans le sac, ça c'est gérable. Mais chauffer l'eau? Et même en ayant un sac avec pas trop de trucs dedans, ça doit être un bordel à s'organiser juste dans le sursac avec la capuche, tout bien fermé, non?

Déjà sac de couchage synthé (enfin j'imagine!), ça simplifie grandement. Ton avis ne peut être que percutant, avec tes randos qui durent un peu plus que 2/3 jours. Explique! wink


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#11 09-09-2011 08:19:16

kinpu san
En lecture seule
Inscription : 22-05-2010
Messages : 1 808

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Balou parle de bivouac improvisé  d'ou l'attrait d'un sursac étanche dans son cas.
Dans le cas de nuits sous tarp, si la déperlance suffit, autant choisir directement un sac de couchage en tissus déperlant ou un pieds d'élephant fred  wink...
Sinon un sursac étanche permet aussi de ranger son sac de couchage ou/et habits à l'interieur et de faire ainsi l'economie d'un sac étanche ou sac poubelle et housse (de sac)....une idée.

Dernière modification par kinpu san (10-09-2011 05:52:20)


Je ne désire plus participer, mes interventions étant rendues complexes par la possibilité d'un conflit d'intérêt.

Hors ligne

#12 09-09-2011 14:30:04

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

tout à fait d'accord sur le fait que je réinvente le système (micro) tarp (ou abri tunel), mais ça permet avec peu de montage de place et de moyen d'avoir quelque chose de léger, "solide", imperméable et sans condensation
avec un "bivy UL" on ne pourra ontenir ce compromis, il faudra viser au dessus, voir bien au dessus de 200gr : comme tu le disais avec ton "gore-tex" avec un espacement et une "épaisseur de tissus" optimale pour obtenir la bonne réaction entre "l'imperméabilité et la respirabilité". J'ais aussi dans ce domaine un bivy "gore tex", d'ailleur très spacieux qui répond encore à ces exigences depuis 1992!!!! mais il pèse plus de 500gr!

Hors ligne

#13 09-09-2011 19:14:13

spigi
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 30-12-2007
Messages : 2 012

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Aucun sursac "portable" ne résistera à des frottements sur rocher... et aucun marcheur non plus... Il faut au minimum une sous-couche protectrice et un matelas... exit les frottements...

... pas nécessairement... Je pars parfois avec un gros sursac 3 couches en gore-tex le Cyrano de Millet, increvable, mais moi il me sert aussi de protection pour mon matelas que je glisses dedans, et non pas dessous, et je ne l'utilises jamais avec une sous-couche, car lorsqu'il pleut, l'eau s'y écoule dessus, y stagne, et les risques de percement de l'eau par inbibation de la membrane sont dès lors bien plus grands.
Je préfère dormir sur la terre, où l'eau s'écoule progressivement sans stagner.

Hors ligne

#14 09-09-2011 22:47:41

cernunos
EmulE
Lieu : Coye-la-Forêt
Inscription : 12-03-2011
Messages : 2 714

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

smile Salut,

Je maintiens ce que j'ai écrit... puisqu'on parle de dormir "sur rocher" (sic) ...

Aucun équipement d'alpinisme ou de randonnée ne peut résister durablement à l'abrasion par la roche à moins d'être composé d'un matériau plus dur que la roche elle-même...

Et un sursac n'est pas fait pour dormir sur la roche... Que l'on puisse le faire avec certains très solides est une chose, mais sans dégat...

Au prix où ils coûtent, et alors que c'est tellement plus simple (et plus intelligent : c'est plus confortable) de les protéger avec un matelas, hormis  le cas de force majeure, c'est vraiment... comment dire... aller.... j'ose pas me prononcer pour respecter la charte....

Par ailleurs, les sursacs les plus résistants sont assez peu MUL...

Dernière modification par cernunos (09-09-2011 22:49:34)


"Marche, marche ! Tu verras..." Henri Vincenot - Les Etoiles de Compostelle
"Le recours aux forêts — ce n'est pas une idylle qui se cache sous ce mot. Le lecteur doit plutôt se préparer à une marche hasardeuse, qui ne mène pas seulement hors des sentiers battus, mais au-delà des frontières de la méditation." Jünger

"Marcher dans une forêt entre deux haies de fougères transfigurées par l’automne, c’est cela un triomphe.
Que sont à côté suffrages et ovations ?"   Cioran

Hors ligne

#15 09-09-2011 23:27:40

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

cernunos a écrit :

smile Salut,

Je maintiens ce que j'ai écrit... puisqu'on parle de dormir "sur rocher" (sic) ...

Aucun équipement d'alpinisme ou de randonnée ne peut résister durablement à l'abrasion par la roche à moins d'être composé d'un matériau plus dur que la roche elle-même...

Et un sursac n'est pas fait pour dormir sur la roche... Que l'on puisse le faire avec certains très solides est une chose, mais sans dégat...

Au prix où ils coûtent, et alors que c'est tellement plus simple (et plus intelligent : c'est plus confortable) de les protéger avec un matelas, hormis  le cas de force majeure, c'est vraiment... comment dire... aller.... j'ose pas me prononcer pour respecter la charte....

Par ailleurs, les sursacs les plus résistants sont assez peu MUL...

je suis relativement d'accord
pour faire MUL et s'orienter vers un peu plus de confort, l'addition avec d'autres effets de protections sera toujours plus logique, surtout pour des conditions difficiles (dormir sur de la roche, fortes intempéries..), sauf cas de force majeur en effet, ou abuser de forts moyens financiers pour renouveler son équipement

Hors ligne

#16 10-09-2011 07:31:59

spigi
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 30-12-2007
Messages : 2 012

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Je maintiens ce que j'ai écrit... puisqu'on parle de dormir "sur rocher" (sic) ...

Aucun équipement d'alpinisme ou de randonnée ne peut résister durablement à l'abrasion par la roche à moins d'être composé d'un matériau plus dur que la roche elle-même...

Et un sursac n'est pas fait pour dormir sur la roche... Que l'on puisse le faire avec certains très solides est une chose, mais sans dégat...

Au prix où ils coûtent, et alors que c'est tellement plus simple (et plus intelligent : c'est plus confortable) de les protéger avec un matelas, hormis  le cas de force majeure, c'est vraiment... comment dire... aller.... j'ose pas me prononcer pour respecter la charte....

Par ailleurs, les sursacs les plus résistants sont assez peu MUL...

Je suis partiellement d'accord avec toi, et je comprends ton point de vue, c'est pourquoi j'ai bien écrit pas NECESSAIREMENT.

Mon approche est différente, je n'emporte jamais de sous-couche par exemple, car si j'achète et emporte avec moi une tente ou un sursac, c'est pour me protéger justement et protèger mon équipement plus délicat (vêtements, couchage, matelas)... Et il me paraît aberrant de vouloir protéger ma protection ?! Mais encore une fois c'est seulement ma conception et il n'y a aucune raison à ce que tout le monde y adhère. C'est juste une alternative qui existe.
maintenant, quand je dis "terre", c'est sol" qu'il faut comprendre évidemment...
Je sais donc qu'il me faudra remplacer peut-être un peu plus souvent ce matériel, et c'est pourquoi je le choisis en conséquence plus "costaud" (le Cyrano fait 550 gr ) ce qui n'est pas excessif.
Ceci dit, mon Cyrano à 8 ans, et je ne termine jamais une année avec du matos UL (encore une fois dans mon utilisation)?!?... Cherchez l'erreur.
Comme toujours, ça dépend l'usage que tu en fait et les conditions d'utilisation.

Dernière modification par spigi (10-09-2011 07:38:05)

Hors ligne

#17 10-09-2011 12:57:16

cernunos
EmulE
Lieu : Coye-la-Forêt
Inscription : 12-03-2011
Messages : 2 714

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

smile Salut,

Il y a beaucoup de matos UL qui dure bien plus longtemps que le lourd... du fait du choix des matériaux par les concepteurs... et du prix... lequel incite aux bons soins...  wink

Dernière modification par cernunos (10-09-2011 12:57:33)


"Marche, marche ! Tu verras..." Henri Vincenot - Les Etoiles de Compostelle
"Le recours aux forêts — ce n'est pas une idylle qui se cache sous ce mot. Le lecteur doit plutôt se préparer à une marche hasardeuse, qui ne mène pas seulement hors des sentiers battus, mais au-delà des frontières de la méditation." Jünger

"Marcher dans une forêt entre deux haies de fougères transfigurées par l’automne, c’est cela un triomphe.
Que sont à côté suffrages et ovations ?"   Cioran

Hors ligne

#18 10-09-2011 13:57:13

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 988

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

fredlafouine a écrit :

Salut Kam. smile

Quand tu t'arrêtes d'avancer quand il vente et qu'il pleut :
Enlever les vêtements trempés, se glisser dans le sac, ça c'est gérable. Mais chauffer l'eau? Et même en ayant un sac avec pas trop de trucs dedans, ça doit être un bordel à s'organiser juste dans le sursac avec la capuche, tout bien fermé, non?

Déjà sac de couchage synthé (enfin j'imagine!), ça simplifie grandement. Ton avis ne peut être que percutant, avec tes randos qui durent un peu plus que 2/3 jours. Explique! wink

Bah il n'y a pas vraiment de secrets ni de tours de magie... Je ne fais pas chauffer d'eau.  smile

S'il pleut vraiment et que je "sais" que ça va durer toute la nuit, déjà je triche et je cherche un abris couvert (humain ou naturel). Ce n'est pas toujours possible, mais j'arrive quand même souvent à trouver (ne serait-ce qu'utiliser la végétation au dessus pour limiter les précipitations - enfin... ce qui te tombe dessus). Eventuellement, si j'ai décidé de manger chaud et que j'ai un réchaud (souvent ce n'est pas le cas), il m'arrive de jouer la carte "prévoyance" et de m'arrêter le temps de bouffer dès que je trouve un coin à l'abris en fin de journée, même si je sais que je continuerai ensuite à marcher une heure de plus. Et sinon... je mange froid sous la pluie avant de rentrer dans le sursac, c'est simple.

Pour l'organisation dans le sursac, je n'ai presque rien dedans. Je mets tout dans des sacs plastiques, dans mon sac à dos. Pour ce qui est de la capuche, oui, c'est le gros point faible de tous les sursacs. S'il pleut vraiment, il y a de fortes chances pour que ça finisse par s'infiltrer par là. Même si c'est juste quelques gouttes, ça finit par imbiber le sdc au niveau des épaules ou du cou. On peu trouver plusieurs "trucs" pour limiter la casse / empêcher ça (la solution du mini tarp étant la meilleure mais c'est hors-sujet): le plus simple étant de se coller sa veste imper sur la tête (en utilisant éventuellement un petit bout de ficelle passé sous le sursac pour nouer les parties droite et gauche de la veste afin de la maintenir en place (pas sûr d'être très clair) et pour attacher les manches l'une à l'autre (passées sous le sursac encore une fois).

Bref encore une fois, je suis d'accord, on est proche du degré zéro de confort dans ces cas-là, et un tarp serait bien plus efficace. Ceci dit pour quelqu'un qui aime passer ses nuits à la belle et qui n'est pas à cheval sur le confort, le sursac est tout à fait envisageable.

Bien sûr, ce choix a ses avantages (légèreté, discrétion, moins de place au sol, possibilité de s'installer n'importe où, même à la limite sur du béton) et ses inconvénients (protection moindre par rapport à la pluie - ou tout du moins il faut être imaginatif -, moins de place - voire aucune place!) par rapport au tarp, mais pourquoi pas...

Et puis même sans jouer la carte du sursac en permanence, il est bon d'adapter son matos au terrain (et au climat). Je comprends très bien que le sursac imper semble un choix dément pour une rando de deux semaines en Ecosse alors que de la pluie est annoncée pour tout le voyage. Par contre dans une zone plus sèche, à une période ou il y a très peu de précipitations, je pense qu'il serait plus judicieux de prendre un sursac (imper, au cas où), plutôt que de prendre un tarp qui au final ne servira à rien s'il ne pleut pas.

Hors ligne

#19 11-09-2011 13:35:25

cernunos
EmulE
Lieu : Coye-la-Forêt
Inscription : 12-03-2011
Messages : 2 714

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

smile Salut,


On peut aussi passer la cordelette sous le sursac et dans les manches...



Autre système : on peut bâtir un abri avec une veste imper, de la cordelette, des cailloux, une pierre et des batons pour protéger le haut du sursac...

Une grosse pierre (ou plusieurs) dans la capuche, deux haubans, deux gros élastiques, une cordelette passée dans les manches, quatre bouts de bois, quatre à six sardines en bois bricolées et deux pinces à linge... et mettre en tension...


Les élatiques autour de deux cailloux placés dans les coins inférieurs du dos la veste (pas au niveau de la fermeture éclaire), les haubans reliés aux élastiques
La pierre (ou plusieurs) dans un sac poubelle placé dans la capuche (pas salir)
Deux bâtons pour surélever et créer une tension entre les haubans et la (les) pierre (s)
Deux autres bâtons pour faire la même chose sur la cordelette qui passe dans les manches pour lever les côtés
Les pinces à linge servent à tendre les manches sur la cordelette

Si la (ou les) pierre est suffisamment lourde on peut ajouter deux sardines et deux cordelettes pour tendre les pans avant de la veste...

On peut remplacer les pierres par un baton très enfoncé dans le sol qui fait office de piquet soit placé dans la capuche soit dans la petite sangle intérieure qui sert à accrocher la veste...

On peut rigidifier en faisant passer un baton dans les manches

On peut perfectionner et se faire un toit en utilisant trois bâtons un dans les manches deux autres fixés perpendiculairement au premier à hauteur des épaules et fixés aux piquets maintenus par les haubans...

Il faut une bobine de cordelette qu'on puisse couper...

Je ne sais pas si je suis très clair....

Bon, en haute montagne... faut penser à emporter des bambous...  et il y a le vent... lol

Mais en forêt... wink

Dernière modification par cernunos (11-09-2011 13:59:04)


"Marche, marche ! Tu verras..." Henri Vincenot - Les Etoiles de Compostelle
"Le recours aux forêts — ce n'est pas une idylle qui se cache sous ce mot. Le lecteur doit plutôt se préparer à une marche hasardeuse, qui ne mène pas seulement hors des sentiers battus, mais au-delà des frontières de la méditation." Jünger

"Marcher dans une forêt entre deux haies de fougères transfigurées par l’automne, c’est cela un triomphe.
Que sont à côté suffrages et ovations ?"   Cioran

Hors ligne

#20 12-09-2011 18:57:47

pierrot22
marcher pour voyager
Lieu : Rennes
Inscription : 19-10-2008
Messages : 1 699
Site Web

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

J'ai l'impression qu'on a perdu la question de départ qui était d'emmener ou pas un bivy pour un éventuel bivouac improvisé, en situation où il est impossible de planter un abri.

Je me pose aussi cette question. Seul je suis adepte du sursac imper+ tarp la question ne se pose pas. Mais a 2 on part avec un abri fermé donc pas de sursac. Cet été on s'est retrouvés un peu limite: brouillard qui tombe, pluie qui commence, orage qui s'annonce et pas 2m2 de sol plat pour planter la tente... heureusement, une personne croisée dans la journée nous avait indiqué un bon coin facile a trouver donc on a continué et on a eu le temps de monter l'abri avant que ça éclate vraiment. Ça m'a fait sérieusement envisager de prendre un sursac chacun dans notre liste long cours.  Un sursac qui doit être :
- très léger (car porté la plupart du temps "pour rien"),
- pas forcément ultra résistant: on parle d'un usage exceptionnel, et le matelas mousse protège le bivy du sol.
- très imper,
- pas obligatoirement respirant : sur une nuit la respirabilité on s'en fiche, en une nuit si on se couvre pour pas avoir trop chaud il y aura pas tant que ça d'humidité.

J'ai regardé sans trop chercher pour un sursac en cuben. Connaissant le prix et les perfs du cuben, ça ne m'étonne pas de trouver un sursac a 300e chez terra nova, pour un poids de 50 g... c'est pas donné comme étant en cuben mais ça doit y ressembler.
http://www.terra-nova.co.uk/Product_Typ … i_Bag.html
C'est le bivy parfait pour un fond de sac de survie, mais le prix... le moonlight a un poids encore bien contenu et un prix plus acceptable, alternative intéressante.

Hors ligne

#21 12-09-2011 19:49:44

Guybrush84
Threepwood
Lieu : Aix en Provence
Inscription : 02-08-2010
Messages : 3 502

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Et si en cas d'urgence tu t'enroules dans la toile de ton abri, ça n'irait pas ?

Hors ligne

#22 12-09-2011 19:51:56

chroniquesanscarbone
Pro
Inscription : 24-02-2010
Messages : 1 528
Site Web

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

je me suis fait un "vapor barrier" avec une feuille de polycree 150x250 et du gaffer tape 3m 6969. C'est aussi un sursac, en théorie, en cas d'urgence. 75g.

Dernière modification par chroniquesanscarbone (12-09-2011 19:56:54)

Hors ligne

#23 12-09-2011 19:55:46

cernunos
EmulE
Lieu : Coye-la-Forêt
Inscription : 12-03-2011
Messages : 2 714

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

smile Salut,

Je répondait simplement sur le point soulevé. Inconvénient du sursac imper respi, avec comme contrainte posée par le fil : sans tarp.

J'ai tenté de montrer que les fuites par la capuche sont évitables avec une simple veste imper respi et qu'il existait, outre la solution de trouver un abri, des possibilités de montage avec des éléments prélevés sur site, pour peu que l'on prévoit dans son équipement une bobine de cordelette, deux pinces à linge (il en existe de minucules, relativement efficaces et d'un poids négligeable, on peut également s'en fabriquer sur place en fendant une branchette sur la moitié de sa longueur)...

Tout cela pour dire, qu'avec un minimum de précautions, il est possible de dormir, en minimisant les risques de fuites, dans un sursac imper sous la pluie... Donc en cas de nécessité...il est possible de s'en sortir avec un sursac sans tarp...

La vraie difficulté tient à l'entrée dans le sac sous la pluie et aux éventuelles sorties dans les mêmes conditions... Motifs pour lesquels, je préfère et donc préconise à titre personnel le tarp, même mini, a minima...

De même du fait de la respiration cutannée, de la pespiration et de la condensation, un sursac respirant me paraît une absolue nécessité...A défaut il transforme le duvet en une étuve au chaud et une glacière au froid...

La nuit pouvant commencer dans l'une pour finir dans l'autre... roll

Le moonlight est un assez bon compromis entre imper non respi et respi déperlant sur le dessus, puisqu'il est imper respi... Il faut en revanche bien penser son duvet... qui ne doit pas être trop chaud en été ou à la mi saison... Les nuits d'orage sont souvent étouffantes... Le sursac accentue cet état de fait...

Donc, selon mon expérience, avec ce type de sursac : un duvet léger convient bien... A compléter avec des vêtements si nécessaire... Mieux qu'un duvet trois saisons... Sauf à y coucher en altitude par temps frais ou en saison froide ou en pays froid... On gagne quelques degrés de confort du fait de l'effet coupe-vent... On peut en perdre via les points froids en cas de compression entre duvet et sursac...

Il me semblait être resté dans le droit fil... du fil... lol

Si ce n'est pas le cas... Désolé... wink

Dernière modification par cernunos (12-09-2011 20:03:51)


"Marche, marche ! Tu verras..." Henri Vincenot - Les Etoiles de Compostelle
"Le recours aux forêts — ce n'est pas une idylle qui se cache sous ce mot. Le lecteur doit plutôt se préparer à une marche hasardeuse, qui ne mène pas seulement hors des sentiers battus, mais au-delà des frontières de la méditation." Jünger

"Marcher dans une forêt entre deux haies de fougères transfigurées par l’automne, c’est cela un triomphe.
Que sont à côté suffrages et ovations ?"   Cioran

Hors ligne

#24 12-09-2011 20:17:14

marcheur75
Membre
Inscription : 22-02-2009
Messages : 2 722

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

pierrot22 a écrit :

J'ai l'impression qu'on a perdu la question de départ qui était d'emmener ou pas un bivy pour un éventuel bivouac improvisé, en situation où il est impossible de planter un abri.

Si la question est là, c’est à dire si le randonneur possède un abri mais ne peut pas le monter parce que le terrain ne s’y prête pas, pourquoi ne pas poser directement la toile de l’abri sur soi ?

J’ai expérimenté cette solution avec ma tente. Devant l’impossibilité de la planter faute du minimum de surface, je me suis installé sur le chemin, seul endroit à peu près plat. Bien entendu, il s’est mis à pleuvoir. Je me suis recouvert de la toile de tente pour continuer la nuit. Je n’ai pas été mouillé.

Si la question est : je n’ai pas d’autre abri qu’un sursac, quel est le meilleur, cela ne répond pas à la question.

Quelles sont les hypothéses de départ ?

Dernière modification par marcheur75 (13-09-2011 13:51:00)


Je n'ai pas lu tous les livres, hélas ! Mais la chair est réjouissante...

Hors ligne

#25 13-09-2011 13:48:04

Balou
Membre
Inscription : 08-07-2006
Messages : 81

Re : [Sursac] Choix de sursac pour la montagne

Merci pour tous vos retours.

Les hypothèses de base sont assez simples:
* "rando" ( pied, ski...) en altitude pour un ou plusieurs jours en refuge(s): on ne prévoit pas de passer la nuit dehors
* à priori: pas d'abri ou tente, pas de sac de couchage
* fond de sac: doudoune sans manche en duvet (300g) (choix perso, contestable), une veste windstopper ou softshell, polaire
* sur soit: matériel technique, ou "rien"

hypothèse qui vient tout fâcher: imprévu qui oblige à dormir dehors (météo: pluie puis gel, temps de parcours plus long que prévu, casse de matériel, blessure...).

Comme tout est compromis, ajouter un élément de "sécurité" pour prévoir à ce type de situation ne me semble plus superflu. J'ai donc pensé au sursac: pas trop lourd, protège bien du vent de et la pluie/neige. Un sursac léger pour du au cas où (tel que le moonlite, le montbell présité ou le survival zone) semble un bon compromis poids/protection. Pour le même poids, une doudoune plus épaisse en synthétique pourrait aussi être un choix raisonnable...

Hors ligne

Pied de page des forums