Aller au contenu

Annonce

Camp de base / Camp itinérant 2022 du 9 au 16 juillet, pensez à réserver vos congés ! ✅

#1 15-01-2012 00:55:08

Nec_pluribus
Banni(e)
Inscription : 29-12-2011
Messages : 76

Le bivouac en solitaire et ses dangers

*

Dernière modification par Nec_pluribus (20-05-2012 01:10:29)

Hors ligne

#2 15-01-2012 01:07:35

chouxrave
Membre
Lieu : Bugey
Inscription : 13-10-2006
Messages : 1 561

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Salut,

Parti en 1974, je crois, sur le GR 20 en solo, pour la première rando de ma vie.
Pas simple mais voilà 38 ans que j'y survit, à celle-là et à d'autres !  smile

Pour ce qui est de l'Ecosse et du chemin très connu, au pif le WHW, ben tu ne risques pas grand chose, sauf sur la fin, quand il faut marcher 500m le long d'une route étroite avant de traverser et de reprendre le sentier, avec les camions qui déboulent.

Maintenant à ton âge, si tu n'as jamais fait ce coup là à tes parents, j'imagine leur stress, mais bon, va falloir qu'ils acceptent d'y passer. C'est comme tout, faut une première fois. cool

Aller, bonne rando !

Hors ligne

#3 15-01-2012 01:12:27

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 580
Site Web

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#4 15-01-2012 01:27:51

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 994

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Alors... On commence par prendre une grande inspiration, et on se détend. big_smile

Que les parents stressent, c'est normal, ils sont conçus comme ça. Essaie de dissiper leurs craintes les plus infondées (le psychopathe qui vient t'égorger au fond des bois - il y a 100 fois plus de chances pour que cela arrive en ville, et 1000 fois plus de chances pour que tu te fasses emplâtrer par une bagnole sur le bord de route), et de leur montrer que tu as conscience des risques lorsque leurs craintes sont fondées. Encore une fois, ça ne les empêchera pas de flipper. Mais au moins ils auront un peu plus confiance en toi.

Maintenant, pour ce qui est de tes propres doutes (et non de ceux de tes parents), il ne faut pas tergiverser pendant des lustres, il faut se lancer (en étant préparé et en ayant une solution de secours). Un balcon (si on n'a pas peur que ses voisins nous prennent pour un fou) ou un bout de jardin, c'est déjà pas mal pour tenter le coup de dormir dehors...

J'avoue que j'ai un peu tiqué sur ta première phrase: "Je partirai pour la première fois en bivouac alors que je n'aurai que 21 ans". Je trouve ça vachement vieux pour inaugurer son premier bivouac. smile

Je ne dis pas ça pour te casser, et c'est vrai que la fréquentation de ce site m'a un peu ouvert les yeux et m'a fait me rendre compte que beaucoup de gens n'ont jamais passé une seule nuit dehors avant très tard (alors que je pensais naïvement avant que tout le monde avait déjà passé plusieurs nuits à l'extérieur étant gamin, en camping, en colo, dans une cabane ou un tipi construit dans le jardin...).

Si je te dis ça, c'est juste pour te montrer que si des enfants ou des ados n'ont aucune appréhension à dormir dehors, ça serait dommage d'en avoir à 21 ans, en tant qu'adulte...

Maintenant, pour les conseils pratiques, il n'y a pas grand-chose à dire je crois: il faut connaître son matos pour le couchage, savoir le monter convenablement, ne pas être trop téméraire et garder une solution de secours au cas où quelque chose n'irait pas, et commencer par des zones / périodes clémentes. L'expérience fera petit à petit le reste.

EDIT - Et surtout, je voudrais mettre l'emphase sur un point en particulier: tu n'es pas (ou "n'a pas l'air") trop jeune à 21 ans. Tu es adulte. Tes 64kg ne sont en rien un problème non plus. Beaucoup de marcheurs sont très secs, et ça ne les a jamais empêchés de marcher, pas plus que ça ne leur a attiré des emmerdes (ou que ça n'a attiré les psychopathes smile).

Dernière modification par Kam (15-01-2012 01:36:17)

Hors ligne

#5 15-01-2012 01:34:45

Nec_pluribus
Banni(e)
Inscription : 29-12-2011
Messages : 76

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

*

Dernière modification par Nec_pluribus (20-05-2012 01:10:40)

Hors ligne

#6 15-01-2012 01:59:16

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 994

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Nec_pluribus a écrit :

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la pratique MUL en rajoute encore une couche dans le discours alarmiste (partir en gros avec 5.5-6 kg - je ne compte pas la nourriture - dans le sac, voilà qui suscite beaucoup d'irritation). Outre des éventuels textos (si le téléphone passe) et l'indication préalable de mon parcours, que puis-je faire de plus pour les rassurer ? Je rencontre là une levée de boucliers qui est assez impressionnante et vraiment, en l'espace de quelques heures, je suis devenu un marginal (et l'accusation est réelle, ce ne sont pas ici que des mots). Troublant.

Bah, la MUL en rajoute une couche, j'imagine bien...

En septembre dernier, je suis allé passer une semaine chez mes parents. Ma mère a beaucoup marché (sorties peu engagées mais d'assez longue durée: 1 à 3 mois - bref elle connaît un minium le truc), et ils sont habitués à me voir partir dans des coins parfois un peu limite. Ca ne les empêche pas de flipper parfois, mais disons qu'ils ont dû apprendre à s'y faire.

Quand j'étais chez eux, j'ai bricolé quelques trucs. Lorsque je me suis mis à découper une cannette pour me refaire un P3RS, ils ont commencé à me regarder comme un fou, jusqu'à ce qu'ils voient le résultat final. Là, ma mère s'est dit que finalement un réchaud de moins de 10g qui marchait aussi bien, c'était pas mal en fin de compte. Mais quand j'ai voulu emprunter sa ponceuse pour retailler un manche de couteau, ça a été l'indignation et l'incompréhension complète (un Opinel, c'est sacré!). Je préféré ne pas jouer au petit bricoleur avec mes sacs poubelles devant eux après ça...

Bref, oui, la MUL peut dérouter, et démontrer qu'on sait ce qu'on fait prend du temps. Il y a la démonstration par les résultats dans certains cas ("oui, tu peux me prendre pour un fou pour avoir coupé le manche de ma brosse à dent, mais regarde le poids de mon sac au final"), mais ça marche surtout avec ceux qui pratiquent la marche, et qui comprennent l'intérêt ou la nécessité d'avoir un sac léger.

Pour les autres, le mieux est je pense de leur expliquer ton équipement, et de leur montrer qu'il suffit pour être plus ou moins confortable dans un cadre donné. Peut-être pourrais-tu discuter avec eux de leurs inquiétudes (en mettant de côté celles qui sont infondées dans le genre du psychopathe), et leur montrer en quoi ton équipement va te permettre de t'en sortir sans trop de mal (leurs montrer que ton duvet est normé à telles températures et que ça suffit largement pour l'Ecosse, que ta veste hyper-légère a une résistance à l'abrasion supérieure à certaines vestes 3 fois plus lourdes et qu'elle te permet de faire le sanglier dans les bois, que telle couche thermique a un pouvoir isolant 4 fois supérieur à telle autre beaucoup plus lourde, etc).

Maintenant, c'est vrai que le manque relatif d'expérience n'aide pas à la crédibilité...

Hors ligne

#7 15-01-2012 02:05:32

Nec_pluribus
Banni(e)
Inscription : 29-12-2011
Messages : 76

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

*

Dernière modification par Nec_pluribus (20-05-2012 01:08:16)

Hors ligne

#8 15-01-2012 02:09:09

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 221
Site Web

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Nec_pluribus a écrit :

quels risques de débutant puis-je éviter

des erreurs de débutant on peut en faire, mais des risques de débutant je vois pas trop
à part peut-être celui de ne jamais débuter tongue

plus sérieusement, quand on débute on manque naturellement d'expérience
( par ex le matériel n'est bon qu'autant qu'il est adapté à son utilisateur et que celui ci
sait l'exploiter ) donc ton premier soucis devrait être de te tester ainsi que ton matériel

si tu n'as aucune expérience et pour rassurer ta famille tu peux envisager, avant de partir
dans un autre pays, de faire le même genre de truc pas loin de chez toi seul ou avec une autre personne
expérimentée

l'idéal c'est bien mais l'apprentissage c'est très enrichissant, à toi de voir si avant de parvenir à ton
idéal tu ne dois passer par quelques étapes


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

#9 15-01-2012 02:09:37

suo0
Membre
Inscription : 05-08-2010
Messages : 522

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Nec_pluribus a écrit :

Ils s'inquiètent de plus de mon manque d'expérience en la matière et considèrent que c'est une vraie folie, en général, de partir en solitaire dormir en pleine nature. La nature est hostile, pensent-ils, et elle me le fera sans aucun doute savoir. Bref, il semble que je sois un fou et que ce voyage indique que je me marginalise de plus en plus dangereusement. Voilà pour la discussion de famille qui fut à la fois agaçante et gênante.

Dans quel contexte fais tu cette rando? parce que les inquiétudes de ta famille semblent plus profonde que le simple fait que tu aille faire une rando comme n'importe quel randonneur. Pourquoi ta famille est au courant de tous les détail de ton projet? poids du matériel parcours hors piste etc.? tu leurs a raconté dans quel circonstance ce projet et en mettant quoi comme ambition derrière? Pourquoi partir seul?

A priori quand quelqu'un ne randonne jamais, et du jour au lendemain part bivouaquer 15j en écosse ... forcément ce changement brutal peu sembler louche, surtout s'ils s'ajoutent a d'autres changements qui donnent qui semble aller dans le même sens.

scal a écrit :

l'idéal c'est bien mais l'apprentissage c'est très enrichissant, à toi de voir si avant de parvenir à ton
idéal tu ne dois passer par quelques étapes

Exactement ... y aller progressivement meme si s'est pas indispensable pour soit, ca passe bien mieux aupres des autres. Apres tout dépend des relations qu'on a avec ces autres, néammoins on peut comprendre qu'il ne comprenne pas bien les circonstance et les motivation d'une tel activité et que ca les inquiete sur un/des malentendus.

Dernière modification par suo0 (15-01-2012 02:12:56)

Hors ligne

#10 15-01-2012 02:27:20

Nec_pluribus
Banni(e)
Inscription : 29-12-2011
Messages : 76

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

*

Dernière modification par Nec_pluribus (20-05-2012 01:08:07)

Hors ligne

#11 15-01-2012 03:05:29

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 884

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Tu es un homme de 21 ans qui veut faire un truc qui te tient à cœur, qui te rendra heureux.

Nec_pluribus a écrit :

Peut-être, après tout, devrais-je partir moins longtemps, en France, et que sur du balisé (ex: le GR 30 sur 8 jours. Ce peut être une possibilité avant de partir à l'étranger, afin qu'ils s'habituent). Mouais, que partie remise, alors.

Ça ça me choque particulièrement ! Je dirais qu'il est très largement le temps de couper le cordon et de t'affirmer. Tu n'es plus un enfant qui veut faire plaisir à ses parents en suivant leurs choix. Être adulte, c'est faire tes choix et les assumer.

Arrête d'essayer de les convaincre et dis leur plutôt : je vais faire ça, dans telles conditions, pour telle raison. Je prends en compte vos craintes et c'est pour ça que je prépare cette randonnée et que je vous fais partager mon projet mais je ne reviendrais pas dessus.

Fais quelques sorties week-end en France au préalable pour te familiariser avec le bivouac, pars en écosse et au retours tu auras muri un sacré coup wink


Lentement mais surement...

Hors ligne

#12 15-01-2012 08:41:22

MonsieurHenri
Pessimiste
Lieu : 74
Inscription : 10-03-2010
Messages : 1 104

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

FONCE !  smile  smile

Comme ça a été dit les parents sont fait pour s'inquiéter, mais c'est à eux d'apprendre à gérer leur inquiétude. Toi tu prépare ton projet, tu sera déjà assez occupé sans avoir à t'inquiéter du fait que tes parents s'inquiètent wink

Un bivouac c'est un peu comme le dépucelage et la première cuite, une espèce de rite qui fais de toi un homme big_smile

Dernière modification par MonsieurHenri (15-01-2012 08:44:25)

Hors ligne

#13 15-01-2012 09:20:38

CLeC
Membre
Lieu : IdF
Inscription : 06-11-2011
Messages : 659
Site Web

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Bonjour,
Et sinon vous ne pouvez pas partir à 2 ?
C'est sympa aussi en général à condition de trouver quelqu'un assez proche de ta "philosophie" de rando (un seul mauvais souvenir pour ma part il y a plus de 10 ans). Autrement c'est l'occasion de partager de l'expérience et en cas de coup dur ça compte je pense.


4981875N - 0698785E - 1761m

Hors ligne

#14 15-01-2012 09:40:05

Krauser
Membre
Lieu : Montreuil
Inscription : 04-12-2011
Messages : 952
Site Web

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

J'ai le meme age que toi.
Meme incomprehesion du cote des autres, par contre je me prends pas la tete avec ca.
"Je vais faire ca." Je demande pas d'avis, j'essaie pas de convaincre, c'est ferme.

Par contre je peux demontrer pourquoi je sais ce que je fais.
smile


Tente de faire des bivouacs vers chez toi, mais pas pour avoir une experience rassurant tes parents, juste pour avoir une experience augmentant ta confiance en toi, te permettant de cerner tes capacites.
Bien vu pour la nuit sous la pluie, c'est le bon etat d'esprit, ne jamais choisir la faciite a l'entrainement.

Bye!


A.k.a. Verdug0

Hors ligne

#15 15-01-2012 09:49:13

Tom3
Membre
Inscription : 28-09-2011
Messages : 282

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Une chose qui a bien marché avec mes parents, c'est un conditionnement progressif.

Après avoir annoncé un premier petit projet de randonnée bivouac, quand il était organisé, je leur parlais déjà de mes idées pour le suivant, souvent plus long. Mes parents se sont assez habitués à présent. A 18 ans, deux randonnées avec bivouac de 4 jours : une aux Pays-Bas et en Flandre, l'autre dans les Ardennes belges avec un retour en auto-stop (ce qui faisait particulièrement stressé mes parents). L'année suivante, je suis parti en Suisse pendant une semaine avec un retour de 800 km en auto-stop en 4 jours, pendant 12 jours en Norvège à Tromsø et une semaine en Irlande dans le Connemara.

A mes retours, en racontant mes expériences inoubliables, ce type de voyage devient moins inconnu pour eux jusqu'à presque regretter de ne pas avoir essayer ça étant jeune. Un nouveau débat s'ouvre dans lequel je prône qu'ils ne sont pas trop âgés pour tenter une expérience de randonnée avec bivouacs ...

Tes parents te donneront des conseils, assez stupides même parfois mais après avoir engrangé de l'expérience, ça passera.

Dernière modification par Tom3 (15-01-2012 10:01:01)


« No wealth can buy the requisite leisure, freedom, and independence, which are the capital in this job (walker). »
Henry David Thoreau

Hors ligne

#16 15-01-2012 09:57:19

Profil supprimé 14
Profil supprimé à la demande de l'auteur
Inscription : 13-06-2010
Messages : 3 247

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Tu donnes un peu l'impression que c'est l'inquiétude des autres qui t'inquiéte. Donc commence par quelques nuits seul, pas loin de chez toi, simplement dans le but de te rassurer, tout en maintenant ton projet.
Ca rassurera tes parents, ce qui te rassurera, ce qui les rassurera, etc. Et ce sera la fin de la psychose.

Hors ligne

#17 15-01-2012 11:02:24

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 2 601

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Dis leur qu'ils ont raison, que c'est risqué et mouillé, un coup à attraper un rhume.
Et à la place, annonce que tu feras Assouan - Mogadiscio à pieds : Egypte, Soudan, Ethyopie, Somalie. L'air y est beaucoup plus sain.

Bref, bonne balade en Ecosse, tu verras c'est merveilleux !


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)
Si Edition sans raison indiquée : GolgOrth, Sainte Axe, petites précisions diverses...

Hors ligne

#18 15-01-2012 11:04:22

Profil supprimé 14
Profil supprimé à la demande de l'auteur
Inscription : 13-06-2010
Messages : 3 247

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

You a écrit :

Dis leur qu'ils ont raison, que c'est risqué et mouillé, un coup à attraper un rhume.
Et à la place, annonce que tu feras Assouan - Mogadiscio à pieds : Egypte, Soudan, Ethyopie, Somalie. L'air y est beaucoup plus sain.

Bref, bonne balade en Ecosse, tu verras c'est merveilleux !

lol

Hors ligne

#19 15-01-2012 11:27:21

Cacahouete
Padawan
Lieu : Yvelines
Inscription : 30-06-2011
Messages : 1 534

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Bon, j'ai le même âge que toi (mais je fais 55kg  big_smile ) Et c'est vrai que j'ai rencontré certain de ces problèmes, et pourtant, mes parents mon emmener camper 3 semaines alors que j'avais 6 mois.

Le problème vient plus de la durée, du bivouac sauvage, et de la solitude dans mon cas (quand on est deux il n'y a pas de soucis)

Il est clair qu'à mon avis, il faut donner des détails, la communication est essentiel, montre que tu connais ton matos, (perso je donne 10 termes techniques à la seconde, ça montre qu'on gère, évidemment, il faut qu'après ils comprennent l'idée), malgré tout, il faut aussi rester ferme, c'est un projet qui te tiens à coeur. Quand il ont vu que c'étais une passion, mes parents m'ont laissé à peu près tranquille.

Passe quelques nuits près de chez toi, et tu verra, tu ne pourra plus t'en passer.

Dernière modification par Cacahouete (15-01-2012 11:28:38)


Let the nature be your teacher. Wordsworth

Hors ligne

#20 15-01-2012 11:28:31

coyotte26
microbiologiste montagnard
Inscription : 29-05-2007
Messages : 2 073
Site Web

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Nec_pluribus a écrit :

Bonjour,

Je partirai pour la première fois en bivouac alors que je n'aurai que 21 ans. Je n'aurai fait jusque là que deux ou trois week-end préparatoires. Bien qu'ayant déjà lu de nombreux témoignages et préparant soigneusement cette randonnée en Ecosse (15 jours, 7 dans un parcours balisé et très connu, 7 en dehors des sentiers), je rencontre une incroyable hostilité dans ma famille, très inquiète et même très virulente à propos de ce voyage (j'ai déjà voyagé seul sur plusieurs semaines, mais jamais en pleine nature, toujours dans des villes).
Les arguments revenant à chaque fois concernent la sécurité (rencontrer un pauvre hère qui vous assassinerait de 200 coups de couteau...), la santé (plus légitime sans doute). Sans doute aussi ai-je l'air trop jeune et suis-je assez fébrile (64 kilos).
Ils s'inquiètent de plus de mon manque d'expérience en la matière et considèrent que c'est une vraie folie, en général, de partir en solitaire dormir en pleine nature. La nature est hostile, pensent-ils, et elle me le fera sans aucun doute savoir. Bref, il semble que je sois un fou et que ce voyage indique que je me marginalise de plus en plus dangereusement. Voilà pour la discussion de famille qui fut à la fois agaçante et gênante.

Préférant me fier à des personnes qui ont une réelle expérience en la matière, quels risques de débutant puis-je éviter (je signale que je donnerai mon parcours exact, même lorsque je ne serai plus sur du balisé, que j'ai acheté semble-t-il du bon matériel, tenant compte des difficultés et que je prendrai le nécessaire pour 6 jours de voyage - puis 2 ravitaillements -, enfin que j'aurai à ma disposition un portable chargé à bloc que je n'allumerai qu'en cas de problème ou à la moitié du voyage pour signaler que tout va pour le mieux).
Mais puisque je ne suis naturellement pas insensible aux critiques, je préfère vous demander votre avis personnel sur une expérience de ce type.

Bien à vous.

le risque le plus important est en toi et lié au manque d'expérience: ne pas savoir s’arrêter.
Il vaut mieux laisser tomber son projet précocement que de ne pas le finir par contre il faut se lancer car sinon on ne l'obtient jamais cette expérience !
Si à un moment tu demande si c'est une bonne idée de passer par un endroit, c'est que c'est une mauvaise idée. EN débutant il y a fort à parier que tu sous-estimeras systématiquement la difficulté d'un sentier ou d'un passage et que tu puisse te retrouver coincé dans une situation merdique. Fais demi-tour et passe ailleurs, il n'y a pas de honte a avoir peur, surtout si ça te sauve la vie ! Le but n'est pas d'aller d'un point à un autre à tout pris (ce n'est pas une course), le but est de prendre du plaisir alors si le chemin initialement choisi n'est pas adapté, et bien pars sur un autre chemin !
La seconde chose très importante est de ne pas prévenir ta famille de quand tu donneras des nouvelles. SI jamais tu as ne serait-ce que 5 minutes de retard, elle paniquera. Donne leur une idée approximative et n'oublie pas de leur rappeler qu'il est possible que le signal ne passe pas, que la batterie soit morte, sue tu aies perdu el téléphone, etc...

Hors ligne

#21 15-01-2012 11:32:12

micolett
Qui marche au pied-de-biche
Lieu : lyon
Inscription : 16-01-2006
Messages : 1 847

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Les parents qui flippent, c'est normal. Si ça peut te rassurer, j'ai plus de 50 balais et ma mère flippe toujours quand je pars au bout du monde  lol !
Tu en as sans doute trop raconté, rajouté (voyage, étranger, pas en ville, randonnée, solo, dormir dehors, sentier de montagne, climat pluvieux, bivouac, etc...)
Passé un certain âge, les parents, faut pas tout leur dire, ou au pire, leur servir quelques bobards.
Tu peux "disparaître" quelques week-ends ou plus en rando autour de chez toi, avec bivouac et tout, histoire de les habituer.

Hors ligne

#22 15-01-2012 12:45:42

Nec_pluribus
Banni(e)
Inscription : 29-12-2011
Messages : 76

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

*

Dernière modification par Nec_pluribus (20-05-2012 01:07:54)

Hors ligne

#23 15-01-2012 13:19:13

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Bonjour,

Les parents, c'est "terrible".
Et les parents inquiets, surprotecteurs, peuvent produire des enfants inqiets, qui un jour ou l'autre veulent casser le carcan, et partent direct dans un projet bien grandiose!

Pas de pitié ... juste recentrer les choses sur du concret :  quel est le prix de leur inquiétude?  big_smile

Seraient-ils prêts à mettre 300 € sur la table pour réduire très considérablement le risque "résiduel" particulier à la rando en solo et un peu flippant quand même :  la patte cassée (ou pire) au milieu de nulle part, là où le gsm ne passe pas, là ou personne ne passe ...

Es-tu prêt, toi, à porter 150 g pour disposer du moyen d'appel au secours le plus performant qu'il existe?

Si oui ... lis cette discussion et accepte le deal!

Et il reste un truc à faire valoir :  tes plans "B", à savoir tes possibilités plannifiées de repli.
À envisager de toute manière ...
Car oui, il peut t'arriver des galères ... et avoir un plan pour pouvoir rejoindre le premier pub accueillant, la  pharmacie la plus proche ... c'est la moindre des choses!

Dernière modification par Bison (15-01-2012 13:19:53)


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#24 15-01-2012 13:23:05

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Encore une chose ...

Tu travailles, ou tu dépends de tes parents?

Tu es aux études?

Mets ton énergie à réussir tes examens, ou à trouver du boulot ...
Réussis, et puis profites!


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#25 15-01-2012 13:51:20

Guybrush84
Threepwood
Lieu : Aix en Provence
Inscription : 02-08-2010
Messages : 3 505

Re : Le bivouac en solitaire et ses dangers

Je suis globalement d'accord avec tout ce qui a été dis, mais :

Partir 2 semaines en Ecosse sans n'avoir jamais bivouaqué, ne me parait pas bien raisonnable.

Fais plusieurs sorties d'une ou deux nuits pour commencer, tu apprendras pleins de choses.
- Monter ton abri dans des conditions ou des terrains moins facile que ton jardin
- Cuisiner avec du vent
- Se retrouver mouillé et se demander comment on aurait fait si il restait 10 jours à marcher
- etc

Hors ligne

Pied de page des forums