Annonce

Mise à jour 12 mai 2019 : les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont closes ! Les nouveaux inscrits seront désormais sur liste d'attente.
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#1 24-08-2012 13:40:33

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 927
Site Web

[Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Récit de 8 jours d'AlpiMul dans les Ecrins.

4572_photo_teasing_ecrins2.jpg
Tout les crédits photos reviennent au chauve pyrénéen.


I/ Récit

      Nous sommes partis avec Yann de Bordeaux vendredi 10 août au soir direction Lyon pour récupérer le troisième larron, Guillaume, alias Reclaimer sur le forum.
Nous dormons quelques heures chez lui et nous partons tôt le matin. Nous avons déjà quelques idées sur les sommets que nous aimerions faire dans ce parc mais aucun programme établi.

Finalement nous nous dirigeons vers le parking du chalet du Gioberney en Valgaudemar (1650 m) pour commencer notre semaine avec un sommet facile : les Rouies, 3589m, coté PD- (sommet très facile, avec glacier peu crevassé).
4572_dscf8094.jpg

Le but est également de dormir haut pour débuter notre acclimatation à l'altitude car nous avons un petit projet en tête… wink

4572_dscf8104.jpg
Guillaume a un petit problème avec son bandana qui déteint quelque peu… big_smile

4572_dscf8114.jpg
La montée est rapide et nous nous retrouvons rapidement sous le glacier, la pente est un peu raide par endroit mais la montée est aisée crampons aux pieds.

4572_dscf8123.jpg
4572_dscf8147ref.jpg
Vu sur les Bans et la pente d'où nous venons. Edit: Il s'agit du Sirac, bien vu Hysope wink

4572_dscf8139.jpg
Le sommet.

Nous passons alternativement sur rocher et neige dure et nous trouvons un endroit parfait pour le bivouac à 3200m sur le glacier pres d'une crête.
Guillaume et Yann dorment ensemble dans le tipi double parois de ce dernier. Perso je dors dans un abri non fermé.
4572_dscf8168.jpg

Nous sommes arrivés tôt et nous en profitons pour revoir les manips de corde après manger : encordement, mouflage, remontée sur corde…

4572_dscf8178.jpg
4572_dscf8186.jpg
4572_dscf8180.jpg

Tout le monde a passé une bonne nuit et personne n'a eu de mal de tête, bon signe pour la suite.
La montée au sommet est aisée après avoir marché sur ce glacier peu crevassé. La vue est splendide du sommet à 3589m  smile
4572_dscf8218.jpg
4572_dscf8221.jpg


En descendant nous partons un peu hors sentier pour rejoindre un lac vu du haut. Arrivés à son niveau, il ne nous faut que quelques secondes pour nous mettre à l'eau : elle est incroyablement chaude ! big_smile

4572_dscf8261.jpg
4572_dscf8262.jpg

Apres quelques longueurs dans l'eau nous regagnons la voiture. 2 heures de route pour rejoindre Villar d’Arêne. Nous voulons continuer à dormir en altitude et nous nous dirigeons vers le col du Galibier (2600m). Arrivés en haut nous avons une vue grandiose sur le sommet que nous voudrions faire le lendemain : la Meije Orientale, 3891m.

4572_dscf8271.jpg

Nous mangeons 100m en dessous du col au cul de la voiture big_smile Yann a amené une conserve de canard extrêmement fameuse smile Accompagnée de purée à la graisse du dit canard, nous nous régalons !
On continue à réviser les manœuvres de corde. La voiture fait office de personne inconsciente et nous arrivons à la bouger avec un mouflage adapté, dommage que ce ne soit pas aussi simple sur le terrain…

4572_dscf8273.jpg

J'ai une grosse flemme de monter mon abri et je laisse donc Yann et Guillaume allé planter leur abri tandis que je m'installe dans ma voiture big_smile

Le lendemain nous repartons avant que le soleil ne se lève pour faire les sacs au parking du "pied du col" (1662m). Nous voulons dormir à coté du refuge de l'aigle à 3400m. Les premiers 1200D+ sont de la rando aisée alors que les 600D+ suivant sont plus proche de l'alpinisme facile. La crête n'est pas trop difficile mais nous nous encordons tout de même. S'en suit une via ferrata (vire Amieux) pour atteindre le glacier d'où nous rejoignons le refuge.

4572_dscf8303.jpg
4572_dscf8304.jpg
4572_dscf8363.jpg

Contrairement au glacier des Rouies nous devons faire un peu plus de terrassement sous le regard sûrement amusé des personnes qui dorment au refuge wink

4572_dscf8334.jpg

La vue depuis notre bivouac est tout simplement magique sur les sommets de la Meije.

4572_dscf8340.jpg
4572_dscf8326.jpg
4572_dscf8351.jpg
Guillaume a du style (et l'aération dans le pantalon est normal big_smile )

4572_dscf8353.jpg
4572_dscf8357.jpg

Nous partons à la frontale le lendemain et nous sommes les seconds devant la première difficulté de l'itinéraire : une pente à un peu plus de 45°. Normalement la cotation est PD mais cette pente au lieu d'être en neige est en glace et les choses sont différentes.

4572_dscf8388.jpg
4572_dscf8397.jpg
4572_dscf8389.jpg

Après un relais sur broche pour passer cette pente nous continuons l'ascension en alternant passage glacé et passage sur rocher aux pas d'escalade assez simples.

4572_dscf8401.jpg

L'altitude met à mal notre cardio mais la vue sur l'impressionnant "Doigt de Dieu" depuis le sommet (3891m) vaut le détour !

4572_dscf8424.jpg
4572_dscf8429ref.jpg
4572_dscf8425.jpg
4572_dscf8475ref.jpg

Un guide présent nous prend en photo et comme les autres personnes que nous croisons, il nous demande si nous sommes les trois qui ont bivouaqué en bas du refuge… smile
4572_dscf8447.jpg

La descente s'avère un peu plus compliquée que la montée et nous mettons pas mal de temps, cela aura tout de même l'avantage de nous faire engranger pas mal d'expérience (aucune concession sur le poids du piolet ni des crampons par exemple wink )

4572_dscf8486.jpg

Nous reprenons les affaires laissées à notre aire de bivouac et descendons au pas de course à la voiture.

4572_dscf8540.jpg
4572_dscf8541.jpg
4572_dscf8544.jpg

Après avoir acheté notre récompense à base de Coca et de yaourt bien frais, la carte nous indique un autre col où nous pourrions bivouaquer: le col du Granon à 2400m. Ambiance glauque garantie au milieu des baraquements militaires déserts.

4572_dscf8549.jpg

Le parking immense au sommet ne nous inspire guère et nous choisissons la bergerie croisé 100m plus bas pour le bivouac. Les tables de pique-nique devant auront pesé lourd dans la balance big_smile
Après un autre festin à base de cassoulet au canard du Sud-Ouest je réitère l'option de facilité et dors dans ma voiture !

Guillaume a des obligations et nous le ramenons à la gare de Briançon le lendemain matin.
Nous avons prévu avec Yann de rester en autonomie jusqu'à la fin de notre séjour en montagne et partons donc faire des courses (nous recommandons au passage les toilettes du supermarché de la ZAC sud pour leur propreté et leur eau chaude propice à une douche improvisée big_smile ).

L'objectif est maintenant de faire quelques sommets autour du glacier blanc et nous partons donc cette fois du Prè de Mme Carle (1874m) en début d'aprem. Nous nous retrouvons 1h30 plus tard au refuge du glacier blanc (2542m).

4572_dscf8564.jpg
4572_dscf8566.jpg
Pelvoux, Sans nom, Ailefroide.

Nous voulons commencer par la montagne des Agneaux et dans l'idéal y dormir pas loin cette nuit.

4572_dscf8579.jpg
L'itinéraire est plus compliqué que prévu big_smile

Le pierrier est vraiment long et instable du fait de la pente assez forte pour atteindre le col du Monêtier (3339m).

4572_dscf8585.jpg

Là un petit espace plat pourrait servir au bivouac mais nous préférons avancer encore pour trouver mieux.

4572_dscf8602ref.jpg

Arrivés à mi-chemin entre ce premier col et le col Tuckett, je pars en avant chercher un espace de bivouac. Je trouve un vague promontoire rocheux au milieu du glacier où avec pas mal d'imagination un espace de bivouac pourrait se dégager. J'appelle Yann et commence à m'activer pour rendre l'endroit accueillant. En effet, à son âge avancé, il faut le dorloter ! big_smile

Nous finissons par construire une parfaite aire de bivouac bien plate (altitude 3398m d’après l’altimètre), un peu de neige mis par dessus rend l'endroit extrêmement confortable.

4572_dscf8624.jpg
(En cours de construction, en gros je m'active et Yann prend les photos… big_smile )

La météo est grandiose et un bivouac à la belle étoile s'impose. Il serait dommage de se priver de la vue à couper le souffle que nous avons juste en face de nous.

4572_dscf8621.jpg
4572_dscf8625.jpg
4572_dscf8626.jpg

Après une bonne nuit, la météo le lendemain est finalement mitigée et nous sommes réveillé par quelques gouttes de pluie.

4572_dscf8640.jpg
4572_dscf8642.jpg

Il y a pas mal de nuages mais deux cordées sont déjà en direction du col.
Nous attendons un peu et une éclaircie finit par nous décider à commencer l'ascension.

4572_dscf8646.jpg

Les premières longueurs jusqu'au col ne sont pas compliquées et les assurages sont faciles à poser.

4572_dscf8649.jpg
4572_dscf8651.jpg
4572_dscf8652.jpg

La montée depuis le col est le seul passage un peu plus ardue, ensuite l'arrivée au sommet à 3664m est un peu longue mais est composée de pas très simple sur rocher.

4572_dscf8654.jpg
4572_dscf8678ref.jpg
4572_dscf8665.jpg
4572_dscf8680.jpg
(On peut voir notre espace de bivouac juste en face de moi, en contrebas)

Nous tirons 3 petits rappels pour descendre jusqu'au glacier et descendons ensuite rapidement vers le refuge des glaciers blancs pour faire sécher nos affaires.

4572_dscf8692.jpg
4572_dscf8702.jpg
4572_dscf8711ref.jpg

Après une petite sieste nous commençons la montée par le glacier blanc.

4572_dscf8715.jpg

Nous aidons une cordée en difficulté : une personne est tombée dans une crevasse à travers un pont de neige... la victime est à environ 4m en dessous de la surface du glacier… Quand nous arrivons, c'est un peu la catastrophe et le stress, le plus expérimenté de la cordée serait la personne qui est dans la crevasse… du classique quoi ! Nous aidons à tirer sur la corde... Aucun mouflage n'a été fait mais nous sommes 5 à tirer maintenant. En 2 minutes, la personne est remontée juste en dessous des lèvres de la crevasse. Bizarrement quelqu'un lui a donné un piolet. Yann se vache sur leur corde près du bord et le tire par les bras. Pas de casse, il a seulement perdu un crampon et son propre piolet. Ils font demi-tour.

4572_dscf8720.jpg

Nous passons devant la bifurcation pour monter au refuge devant les regards interloqués des personnes présentes et nous commençons à chercher une aire de bivouac au trois quart du glacier.
Il y a de l'eau qui serpente partout et peu d'espace en neige où un terrassement serait possible, nous cherchons donc plus haut dans les rochers.
Yann trouve finalement un coin à peu près plat où nous devons encore bouger pas mal de rocher pour en faire une aire de bivouac accueillante.

4572_dscf8722.jpg

Nous sommes aux premières loges pour admirer le coucher de soleil sur les Agneaux et notre sommet du lendemain, le Dôme de Neige des Ecrins à 4015m.
Encore une fois, une nuit à la belle étoile s'impose smile

4572_dscf8729.jpg
4572_dscf8732.jpg
4572_dscf8739.jpg
4572_dscf8734.jpg

Nous sommes la dernière cordée à partir le lendemain matin (7h30 en bas de la
barre).

4572_dscf8743.jpg
4572_dscf8746.jpg

Yann a déjà fait ce sommet deux fois dont une avec moi, nous savons qu'il n'y a pas de difficulté particulière à part les 900D+ à cette altitude et l'exposition aux chutes de sérac.
Ce sera une journée repos vu qu'une fois arrivés au sommet nous n'avons plus rien à faire… Nous dormons la haut ! big_smile

Nous mettons 2h pour atteindre le Dôme et 2h de plus de terrassement pour rendre l'endroit propice à une bonne nuit, nous consacrons le reste de la journée à admirer le paysage big_smile

4572_dscf8753.jpg
4572_dscf8774.jpg
4572_dscf8775.jpg
4572_dscf8782ref.jpg
4572_dscf8769.jpg
4572_dscf8763.jpg
4572_dscf8767.jpg
4572_dscf8772.jpg
4572_dscf8789ref.jpg

Yann a amené de la lecture et nous révisons à nouveau (encordement, assurage, nœuds, moufflage…) sous le double toit de sa tente où il fait 33°C !
Des planeurs viennent régulièrement nous rendre visite, sûrement surpris de voir du monde ici à cette heure là !

4572_dscf8793.jpg
4572_dscf8799.jpg

Nous sommes seuls au monde, perchés ici avec la barre comme unique point nous surplombant. C'est une sensation grisante, pas un bruit, une vue entièrement dégagée à des centaines de kilomètres à la ronde, avec pour seul contrainte de suivre la course du soleil et d'observer les ombres mouvantes des montagnes qui nous entourent. Et à la fin, le coucher du soleil comme ultime spectacle d'un bivouac incroyable.

4572_dscf8808.jpg
4572_dscf8811.jpg
4572_dscf8817.jpg
4572_dscf8809.jpg
4572_dscf8812.jpg
4572_dscf8825.jpg
4572_s0018831ref.jpg
4572_dscf8842.jpg

La nuit n'est pas froide, seul le vent occasionne un peu de bruit dans nos abris.
Le lendemain nous partons vers la Barre des Ecrins en même temps que le soleil se lève. La brèche Lory (3974m) est glacée et l'accès à la première longueur de rocher se fait prudemment.

4572_dscf8865.jpg

Le reste de la course se fait en corde tendu, il n'y a pas de difficulté technique mise à part la pente raide des deux cotés.

4572_dscf8872.jpg
4572_dscf8873ref.jpg
4572_dscf8875ref.jpg
4572_dscf8867ref.jpg
4572_dscf8877ref.jpg


Nous sommes les premiers et progressons à un rythme convenable. Nous passons au Pic Lory, 4088m et atteignons le sommet de la Barre à 4102m quelques minutes plus tard.

4572_dscf8892ref.jpg
4572_dscf8893.jpg
4572_dscf8899.jpg
4572_dscf8917.jpg
4572_dscf8925ref.jpg
4572_dscf8921.jpg
4572_dscf8927ref.jpg

A la descente nous croisons le guide rencontré au sommet de la Meije, on lui avait parlé de notre projet de bivouac et il rigole bien quand nous lui disons que nous avons effectivement dormi au sommet du Dôme big_smile

4572_dscf8934.jpg

Nous descendons à la brèche Lory en tirant deux rappels et entamons la descente dans une neige déjà bien transformée.

4572_dscf8945.jpg
4572_dscf8947.jpg
4572_dscf8952.jpg
4572_dscf8954.jpg

45min plus tard nous sommes sur le glacier que nous parcourons d'une traite. Il y a beaucoup de crevasses et de ponts de neige, rien de rassurant, nous préférons faire notre pause à la jonction avec la terre ferme. Nous rejoignons ensuite assez rapidement le parking où des Cocas presque frais nous attendent ! big_smile

Nous passons à Lyon ramener du matos à Guillaume (merci encore pour le SDC wink ) et continuons de nuit jusqu'à La Bourboule où Yann connait une source chaude. Arrivés à minuit et demi sur place nous sommes accueillis par une bande de jeunes bien alcoolisée et enfumée.
Qu'à cela ne tienne nous rentrons dans le blocos en béton et profitons tous ensemble de l'eau à 40°C big_smile
Après une petite demi heure passée là, une remontée de vapeur de souffre nous fait déguerpir rapidement, haletant et crachant comme pas possible !

Nous regagnons la voiture et prenons le volant alternativement en enchainant les pauses dodos pour finalement arriver à Bordeaux à 7h du matin.

C'est la fin d'une semaine incroyable…

Je n'avais jamais passé autant de temps si haut, 8 jours, j'ai du mal à redescendre… Des sensations à la pelle, des bivouacs parmi les plus beaux que j'ai réalisé, des images et des panoramas plein la tête, encore plus d'idées de sommets à visiter, plein d'expériences accumulées pour encore plus en profiter et une envie de grimper encore plus forte qu'auparavant…


II/ Equipement

Ci-dessous la liste du matériel que j'ai emporté trié par sommet.




Ps: Un bivouac à cette altitude ne s'improvise pas et nous n'encourageons personne à faire de même. Nous sommes expérimentés et normalement capable de gérer nombre de problèmes qui peuvent subvenir dans ce milieu. J'ai volontairement omis de parler d'engagement, cela ne veut pas dire que cette notion est absente. La simplicité du récit ne doit pas être confondue avec la réalité wink

Dernière modification par jeanjacques (30-05-2017 22:15:35)


Super poney

Hors ligne

#2 24-08-2012 13:43:06

chroniquesanscarbone
Pro
Inscription : 24-02-2010
Messages : 1 527
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Enfoiré !

Hors ligne

#3 24-08-2012 14:05:37

Guybrush84
Threepwood
Lieu : Aix en Provence
Inscription : 02-08-2010
Messages : 3 502

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Moule à gaufre !

Hors ligne

#4 24-08-2012 14:08:27

Nyckeau
Palmipède de combat
Inscription : 24-03-2011
Messages : 430

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Ça me fait le même effet que quand je vois le teaser d'un film qui promet : j'ai envie d'étriper l'auteur du teaser de pas en montrer plus...  lol
C'est cruel !


La perfection du voyage est de voyager sans bagage
Henry David Thoreau

Hors ligne

#5 24-08-2012 14:31:31

arnom
Membre
Inscription : 09-06-2009
Messages : 461

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

bachi-bouzouk   lol

Hors ligne

#6 24-08-2012 15:34:54

Grandhoub
Membre
Lieu : Aube
Inscription : 12-10-2007
Messages : 494

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

la suite !
la suite !
la suite !
la suite !
...

Dernière modification par Grandhoub (24-08-2012 15:35:08)

Hors ligne

#7 24-08-2012 15:40:34

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 269
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Ça devrait être interdit…


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#8 24-08-2012 15:53:26

shyguy
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 10-01-2012
Messages : 821
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

big_smile  big_smile  big_smile


(jolie photo)


<- mes photos sur Flickr en cliquant sur "Site Web".

Hors ligne

#9 24-08-2012 16:53:44

Yann
MUL Pyrénéen
Lieu : Bordeaux
Inscription : 26-01-2005
Messages : 491
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Et... j'espère que tu n'as pas prévu de mettre la photo où je suis en caleçon avec ma doudoune au sommet du Dôme...

Hors ligne

#10 24-08-2012 16:57:56

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 927
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Yann a écrit :

Et... j'espère que tu n'as pas prévu de mettre la photo où je suis en caleçon avec ma doudoune au sommet du Dôme...

Hum, le récit est fini, je ne peux plus rien modifier, désolé... big_smile

Edit: Bravo d'avoir cassé le suspens en filant le nom du sommet !!  lol

Dernière modification par jeanjacques (24-08-2012 17:00:09)


Super poney

Hors ligne

#11 24-08-2012 17:45:13

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 269
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

jeanjacques a écrit :

Hum, le récit est fini, je ne peux plus rien modifier, désolé... big_smile

Tu attends quoi alors? tongue


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#12 24-08-2012 18:16:59

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 927
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Premier message mis à jour wink


Super poney

Hors ligne

#13 24-08-2012 18:31:59

Ralf7500113
SpectActeur
Lieu : Où les vents me porteront
Inscription : 03-02-2010
Messages : 2 158

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Cha-peau, ter-rible, ma-gni-fi-que, excellent. Question subsidiaire : votre premier bivouac est assez proche d'une pente caillouteuse. Vous n'avez pas été témoins de chutes de pierres? C'est pour s'abriter du vent que vous vous êtes collés à la pente?


"Une heure d'ascension dans les montagnes fait d'un gredin et d'un saint deux créatures à peu près semblables. La fatigue est le plus court chemin vers l'égalité, vers la fraternité. Et durant le sommeil s'ajoute la liberté."
Friedrich Nietzsche

Hors ligne

#14 24-08-2012 18:34:35

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 269
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Ma-gni-fique!


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#15 24-08-2012 18:35:43

spinacle
Membre
Lieu : Le Touvet (38)
Inscription : 18-08-2011
Messages : 353

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Très beau récit et superbes photos. J'imagine la vue de la haut.
Comme indiqué, une telle aventure ne s'improvise pas.

Hors ligne

#16 24-08-2012 19:02:47

shyguy
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 10-01-2012
Messages : 821
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

la vache ! cela a du être riche en émotions... Merci, pour le partage  smile


<- mes photos sur Flickr en cliquant sur "Site Web".

Hors ligne

#17 24-08-2012 19:06:01

arnom
Membre
Inscription : 09-06-2009
Messages : 461

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Superbe !! Ca fait vraiment envie ! Merci

Hors ligne

#18 24-08-2012 19:20:04

fiannae
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 17-08-2008
Messages : 2 097

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Bonjour,

Merci vous 3 pour ces bivouacs sommitaux.

A chaque course correspond un sac de couchage différent ? (cf les poids différents du duvet). Idem pour les piolets ? Peux tu nous expliquer ces choix.

Est-il possible de connaître quel duvet, matelas utilisés, quels crampons et piolets ?

Pourquoi une pince à épiler ? Un miroir (pour les secours éventuels ?)

Le tarp en cuben, quelles sont les différences avec un tarp classique dans ces conditions ?

Fiannae.

Hors ligne

#19 24-08-2012 19:30:30

Nyckeau
Palmipède de combat
Inscription : 24-03-2011
Messages : 430

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Superbe.
Les photos sont magnifiques, et les sommets parcourus sont saisissants.
On sent effectivement l'expérience dans ton récit, et il est clair que non, ça ne s'improvise pas, tout ça.

Bravo !


La perfection du voyage est de voyager sans bagage
Henry David Thoreau

Hors ligne

#20 24-08-2012 19:32:44

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 861

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Vu de ma ferme au dessus de Barcelonnette, ça a l'air plutôt facile lol  lol

Bravo et merci pour le partage!


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#21 24-08-2012 20:22:55

to-ny
Membre
Lieu : Lorraine
Inscription : 20-06-2011
Messages : 824

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Merci pour le retour,bien sympa la sortie wink


" Ni dieu,ni maître,je respecte le vent qui me porte "

Hors ligne

#22 24-08-2012 20:52:39

taowen
voyages/randos/treks à pieds, vélo, ski...
Lieu : aube
Inscription : 07-06-2007
Messages : 295
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Bravo, belles courses, vos bivouacs sont impressionnants, faut oser et je comprends que ça ait étonné les gens aux refuges. Ça vous a permis de communier avec la montagne et faire de superbes photos. Ça doit effectivement laisser un sacré souvenir, on est bien dans sa tête quand on fait des trucs comme ça!
Merci de nous faire partager cette superbe semaine.

Hors ligne

#23 24-08-2012 21:13:12

Yann
MUL Pyrénéen
Lieu : Bordeaux
Inscription : 26-01-2005
Messages : 491
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Nous avons bien profité de la canicule.
Prévisions : Iso 0° à 4700m :-)
Il devait faire 2° la nuit à l'extérieur lors de notre nuit à 4015m, pas de vent... alors dans ma double paroi avec mon quilt et ma couette... c'était chaud.
Je n'ai pas trop le courage de faire une liste de matériel, mais voici pour les éléments importants, un brin de corde à double de 50m Alpine Lite 7,9mm de Millet, crampons Charlet Moser Sharken, Piolet Quantum Light avec panne de Grivel 575g, 2 broches à glace en Titane Edelrid (2 x x100g), tipi Locus Gear en Cuben Khufu 280g, toile intérieur Custom Inner Tent Ripstop de Locus Gear (436g), sac à dos Porter de Hyperlite Mountain Gear (55 litres, 710g), Couette “Chronique sans carbone / Yet” 780g (500g de duvet 860cuin), Quilt Arc Alpinist de Nunatak 600g (avec 320g de duvet naturel 800+), gants composé d’un gant polaire 3 doigts de Black Diamond et de surmoufles Haglofs, 180g la paire.
Certains savent peut-être que je suis frileux... avec tout ça, je pouvais affronter une tempête :-)

Ralf7500113 a écrit :

Question subsidiaire : votre premier bivouac est assez proche d'une pente caillouteuse. Vous n'avez pas été témoins de chutes de pierres? C'est pour s'abriter du vent que vous vous êtes collés à la pente?

Le premier bivouac sur le glacier des Rouies était près d'un tas de cailloux...mais de 10 mètres de haut... rien ne pouvait bouger !
Le bivouac le plus "sensible" serait plutôt celui aux Agneaux à 3400m... mais il y avait quand même de la marge. Nous entendions un peu des cailloux bougés, à cause de la chaleur qui faisait fondre la surface du glacier. Mais la pente n'était pas très forte au-dessus de notre plate-forme.
Au sommet du dôme, malgré l'impression que peut donner les photos, c'était très safe, pas de corniches, du rocher quelques mètres plus bas (caché sur les photos).

Dernière modification par Yann (24-08-2012 21:26:07)

Hors ligne

#24 24-08-2012 22:23:35

krusaf
Membre
Lieu : Pau
Inscription : 06-05-2010
Messages : 605
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

Ca me donne envie de faire de l'alpi tout ça ! Chapeau, ça n'a pas du être de tout repos.


Si on passe pas le crux, on est cuit !

Hors ligne

#25 24-08-2012 22:50:58

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 927
Site Web

Re : [Récit + liste] AlpiMul - Du Cuben à 4000m

@ Ralf, la pente est celle de la crête qui ne fait que quelques mètres de haut, pas de danger de ce coté là mais c'est en effet un point à surveiller.
Pour l'orientation, mon abri ayant un coté ouvert je dois jongler avec les éléments naturels. D'un coté je dois éviter de prendre le vent de travers et de l'autre d'avoir l'espace ouvert en plein vent. Le plaquer contre la crête dans le sens du couloir du vent est ici une option satisfaisante pour se protéger de ces deux facteurs.

@Fiannae, pour les Rouies j'ai pris mon SDC garni de 370g de plume, pour la Meije, mon SDC ainsi que celui de Guillaume garni de 400g de plume (qui ne s'est pas avéré utile) et pour les autres sommets j'ai emprunté le SDC hiver toujours de Guillaume garni à 700g.

Pour les piolets, j'avais mon Corsa Nano pour la première course, pour la Meije nous avons opté pour la sécurité et pris en plus les deux piolets tractions de Yann. Finalement nous aurions dû partir avec simplement les tractions et laissé nos 2 Corsa à la voiture.

Le matelas est un Prolite XS complété avec des bouts de mousse divers. C'est ma solution pour du trois saisons, pour l'hiver et la montagne, je préférerais un unique grand matelas gonflable je pense. On verra quand j'aurai les finances wink

La pince à épiler et le miroir font partie de ma liste de base, l'utilité est surtout pour les tiques (donc peu utile en haute montagne). A vrai dire je fais toujours mon sac assez rapidement, donc là j'ai juste attrapé mon zip-lock rando qui est exactement le même qu'à mon retour du PCT smile

fiannae a écrit :

Le tarp en cuben, quelles sont les différences avec un tarp classique dans ces conditions ?

Le cuben est plus rigide ce qui le rend plus résistant au vent en évitant l'effet voile. Particulièrement intéressant dans le cas du tipi de Yann, sur mon abri l'intérêt est moindre. Le désavantage par contre, est la plus forte sollicitation des coutures (surtout sur ce matériaux où les coutures sont déjà un point faible de base) mais surtout le montage plus difficile qui ne pardonne pas un seul écart. En neige ce dernier point rend le montage peu évident. A l'inverse, un abri en silnylon va être plus simple à monter mais risque de se détendre en prenant l'humidité.


Super poney

Hors ligne

Pied de page des forums