Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 31-08-2012 16:24:00

Nyckeau
Palmipède de combat
Inscription : 24-03-2011
Messages : 430

[Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Fortement inspiré par la traversée du Vercors de Mr Henri ( https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=17650 ), j'avais décidé il y a de nombreux mois (l'été 2011, en fait), d'aller y faire un tour pour voir les superbes paysages qu'il avait pris en photo (en espérant avoir meilleur temps, quand même).
J'avais posté ma liste il y a quelques temps, et je l'ai fortement retravaillée, notamment pour réduire le poids de la tente qui était son principal défaut. Je n'avais pas eu le temps de poster ici les modifications, j'avais trop de choses à faire avant de partir. Ma nouvelle liste est ci dessous, je mets les commentaires sur ses différents éléments en fin de description du périple.

liste-vercors2_imagesia-com_7527_large.jpg

Préparatifs

J'avais décidé de suivre à peu près l'itinéraire de Mr Henri, lui même inspiré de celui de Scal. Je me gardais cependant la possibilité de le modifier en cours de route selon mon état de forme et mes envies (ainsi que la météo). J'avais aussi prévu de prendre trois jours de nourriture, pour bivouaquer 5 nuits, et donc me réapprovisionner en chemin. Au final, ce que j'avais prévu à manger aura été suffisant pour durer tout le séjour, et j'ai bivouaqué une nuit de moins, le mauvais temps étant en approche (et j'avais envie de retrouver ma famille, et je n'avais pas envie de redescendre vers la civilisation à perdre du temps pour me ravitailler, surtout).

Jour 1 : de Grenoble à la Combe Oursière
Lever tôt, départ tôt, j'arrive à la Gare de RER de ma commune pour prendre le train de 5h10. Je monte dans le RER désigné comme étant au départ.
Une minute après l'heure prévue, le RER n'a toujours pas bougé, et les lumières s'éteignent.
Je me lève pour voir ce qui se passe et vois le RER du quai en face partir en lieu et place du mien...
La journée commence bien, ils avaient changé le RER au départ suite à un problème, mais n'ont averti personne, c'est sympa pour les voyageurs...

Heureusement, étant un gars prudent, j'avais un RER d'avance, et j'ai eu au final mon train qui m'a déposé à 9h37 à Grenoble.
Je me dirige alors vers les montagnes. Deux nanas, qui glandent sur le trottoir me voient passer et disent "Eh, la montagne c'est de l'autre coté". Je n'ai alors qu'une envie, me retrouver seul dans le Vercors : je vais finir par devenir misanthrope, sinon.

Par contre le beau temps est au rendez vous, et j'espère que ça durera (j'aurai un temps magnifique pendant 4 jours, hormis une petite pluie la première nuit et à la toute fin de soirée du dernier jour).  Ce beau temps s'accompagne d'une brume de beau temps qui voile un peu le paysage, mais je préfère largement ça à la pluie.
Je traverse un parc, puis suis les indications de la GTV, menant vers Saint Nizier du Moucherotte. Je pense alors être sur le GR, et je me rends compte deux heures plus tard que je m'en suis écarté. Je me suis éloigné au nord, prenant des chemins bien différents du GR9.
Je réoriente mon parcours, et je me pose alors une question : j'ai l'impression d'avoir oublié quelque chose... Je défais mon sac et constate une cruelle absence : ma serviette à tout faire. Ce petit bout de tissus me sert à essuyer ma toile de tente, à éponger la transpiration, à me laver, et je comptais le caler sous ma casquette pour me protéger le cou. Ben je l'ai laissé sur mon bureau...

J'ai alors le sentiment d'être dans ce qui s'appelle une journée de petites misères, le genre de  journée dont on attend la fin avec impatience.
J'arrive à St Nizier du Moucherotte et cherche une supérette pour me dépanner de mon absence de serviette.
C'est fermé.
Eh bien faisons contre mauvaise fortune bon coeur : je ferai sans, je me débrouillerai, j'utiliserai ce que je trouverai !

Je continue à monter, et vois au loin les alpes, couvertes de nuages, et me demande si ça ne prépare pas de l'orage.
Je ne suis pas a une contrariété près. Je finis par arriver en haut du Moucherotte et profite de la vue. Ca y est, je suis dans le Vercors...
Le reste de la journée passe sur les chemins jusqu'à arriver vers 18h à la Cabane des Ramées. La zone l'entourant est magnifique et je ne peux m'empêcher de m'arrêter régulièrement pour admirer et prendre des photos.
Je finis par y arriver, et pose mes fesses pour faire chauffer mes nouilles chinoises.
Le temps de les avaler, il est un peu plus de 18h30.
Je me dis que la journée est loin d'être finie et que je vais poursuivre plutôt que de dormir là.
Je me relève, continue le chemin, et finis par rejoindre la Combe Oursière juste après la station de ski.
Je monte entièrement cette combe et oblique à l'est pour commencer l'ascension du Pic St Michel. Dans la montée, je trouve un coin de bivouac parfait pour une première nuit.
Je monte ma petite tente (et je galère un peu car je n'ai pas eu le temps de faire quelques finitions), puis fais ma toilette et finis par me glisser dans ma couette.
La journée finit mieux qu'elle n'a commencé !

p1000549_imagesia-com_7522_large.JPG
Traversée du parc à Grenoble, je suis toujours sur le GR

p1000553_imagesia-com_7524_large.JPG
Cela monte doucement, et l'absence de balisage rouge et blanc ne m'inquiète pas trop

p1000554p_imagesia-com_7523_large.jpg
En plus, c'est vraiment joli...

p1000558_imagesia-com_7525_large.JPG
En regardant où c'est sur la carte, je me rends compte que je me suis complètement loupé. Pas grave...

p1000560_imagesia-com_7526_large.JPG
Les trois pucelles qui dominent Saint Nizier

p1000567p_imagesia-com_7528_large.jpg
Petite pause en haut du Moucherotte

p1000577_imagesia-com_7529_large.JPG
La descente est agréable...

p1000587p_imagesia-com_752a_large.jpg
Et mène dans un paysage reposant, en direction de la cabane des ramées

p1000592p_imagesia-com_752b_large.jpg
Finalement, c'est un coin de bivouac sympa : ma tente est cachée dans les arbres en bas à droite.

Jour 2 : De la Combe Oursière à la Cabane de Carette
Je sais par expérience que le deuxième jour d'une rando, je suis en forme et pas encore fatigué. En général, je marche beaucoup ce jour là.
A peine réveillé (à 5h), je me lève, je remballe, et lève le camps à 6h pour finir de grimper le Pic St Michel.
J'y arrive un peu plus tard et profite des premiers rayons du soleil sur les montagnes. Je reprends mon chemin pour rejoindre le col de l'Arc.
J'y prends un petit déjeuner bien mérité, et je commence alors le Balcon Est qui doit me mener au col vert.
C'est une portion pas évidente à passer, et pas toujours agréable, d'autant plus que la vue n'y est pas la plus belle (et je passe trop de temps à regarder où je mets les pieds).
Cela me prendra du temps, mais je finis par rejoindre le col vert et je reprends alors le versan Ouest pour rejoindre le Sentier Péronnard pour monter au pas de l'Oeille.
Je finis par y arriver pour déjeuner tranquillement,et je profite d'un névé en train de fondre pour reprendre un peu d'eau.
Je descend du pas de l'Oeille pour rejoindre le Balcon Est et passer par la fontaine des sarrasins.
La descente est glissante, mais je rejoins ce qui restera une des plus belles parties du voyage.
Cette portion du Balcon est sans dénivelé (ou presque), très praticable, et une fois passé sous les deux soeurs, permet d'avoir une vue magnifique jusqu'au Grand Veymont et au Mont Aiguille.
Je remonte par le pas de la Balme, qui reste pour moi un des endroits les plus beaux du Vercors, et un point de Bivouac potentiel tout à fait intéressant (sauf s'il y a du vent).
Il n'est pas encore trop tard, je décide donc de descendre et de rejoindre la Cabane de Carette.
Cela dit, le chemin descend jusqu'à Corrençon en Vercors pour remonter en suivant le GR.
Je n'ai pas envie de passer par la civilisation, et alors que le chemin oblique au nord, je décide de suivre un tout petit sentier à peine visible, qui longe une crête en direction du GR. Il me mènera (après quelques légers changements de direction et une avancée en me servant du soleil comme boussole) jusqu'au GR91, et je décide de m'arrêter à la borne du 45ème parallèle pour prendre mon diner (soupe de potimaron au chanterelles, miam).
Je poursuis un peu et fourbu après toutes ces heures de marche, j'arrive à la Cabane de Carette, qui est vide.
Un coup de balai, j'étale mes affaire et je passerai une nuit bien confortable en tout tranquillité.

p1000604p_imagesia-com_752c_large.jpg
Paysage matinal...

p1000619p_imagesia-com_752d_large.jpg
Un endroit parfait pour prendre le petit déjeuner !

gvidpmonuf.jpg
Le début du balcon est

hzjlqp0at8.jpg
Avec des passages surprenants quand on n'a pas l'habitude !

fhpcvaaa5a.jpg
Je rejoins le balcon ouest

42rl5one97.jpg
En contrebas du sentier Péronnard, un abri attend le randonneur

xi8t20pph1.jpg
Au loin, le pas de l'Oeille

yhb5efd2k4.jpg
Arrivée au pas de l'Oeille

cs7u9zxyhe.jpg
Un endroit parfait pour se poser un peu et déjeuner

gpeqz4seqe.jpg
Sans oublier de faire le plein d'eau !

73v3y03zjp.jpg
Le sentier est très agréable

k8qma17ggc.jpg
Et je ne parle même pas de la vue...

u6k32alt99.jpg
Sauras tu trouver la marmotte qui se cache dans cette photo ?

oyp811r7pr.jpg
Vue du pas de la Balme par le sentier

aishj8hm7s.jpg
Et la vue du reste en y montant

8q2lmml8p9.jpg
Le pas de la Balme est un endroit magnifique : à noter que des zones ont été "terrassées" pour le bivouac sous le surplomb (le long duquel passe le sentier)

qh46tk0zuq.jpg
Un sentier à peine visible, qui m'évitera de passer par Corrençon

knaoo7a8sc.jpg
Et j'y croise des fourmilières de belle taille

bsceqmxqq2.jpg
Paysage visible en faisant quelques pas hors de la cabane de Carrette

bql7nmd1b2.jpg
Et mon installation dans la cabane pour une bonne nuit

Jour 3 : de la cabane de Carette à la Cabane des Aiguillettes (et même un peu plus...)
Lever vers 7h, départ vers 8h, mes jambes se rappellent à mon bon souvenir et me signalent que j'ai un peu abusé la veille.
Pas de problème, je ferai cette journée tranquillement, avec juste peut être le Grand Veymont à la fin.
Je quitte Carette pour passer à la Jasse du Play (avec détour par sa fontaine que j'aurai un peu de mal à trouver, mais à coté de laquelle je déjeunerai), puis la Jasse de la Chau, et au final, je bifurque vers le pas de la Ville pour attaquer le Grand Veymont.
Je me retrouve tout en haut du Grand Veymont vers 17h et profite de la vue.
J'hésite à bivouaquer là dans les endroits parfaitement aménagés pour cela, et je préfère finalement redescendre par les aiguillettes.
Je finis par arriver au pied du Grand Veymont et je rejoins la Cabane des Aiguilettes, en croisant au passage un troupeau de bouquetins.
La cabane est vide, et je m'y installe.
Vers 21h, deux randonneurs y arrivent et vont finalement bivouaquer plus loin (j'avais hésité à le faire aussi).
Puis je me couche.
Et là, commence l'enfer : deux saletés de rongeurs habitent la cabane en plus de moi. Ils grimpent sur la table et s'intéressent à mon sac, grimpent sur les couchettes, et font un raffut d'enfer sous le toit.
Excédé, ne pouvant dormir, je remballe mes affaires à minuit, puis repars au clair de lune pour planter la tente plus loin.
Pas trop près non plus, car j'ai vu le soir même un énorme renard rôder autour de la Cabane.
A près une demi heure de marche, je trouve un coin qui a l'air pas trop mal, et j'y plante ma tente, réinstalle mes affaires et finis par m'endormir vers 1h30.

8qjtg5q174.jpg
Reprise du chemin

98f3u8sce4.jpg
Le paysage est varié...

h1zk8yn152.jpg
...et rappelle parfois combien le plateau est pauvre en sources

lli0k7zoic.jpg
La jasse du play...

a3ffpxi7gt.jpg
...et sa fontaine que j'aurai un peu de mal à trouver

rp16o9rced.jpg
Je déjeune à la fontaine, on a une vue magnifique...

om19q8ecgr.jpg
Je reprends la route

uy1v5spndn.jpg
Montée vers le pas de la Ville, pour faire le Grand Veymont

4ij4hnlr11.jpg
Les habitants du Grand Veymont

hi69ktgunx.jpg
Vue sur le mont aiguille depuis le sommet

5g0izlyd91.jpg
Au loin, le chemin parcouru la veille, et Grenoble

g6juygqsw7.jpg
Vue sur le sud du Vercors en descendant les aiguillettes

sexd3229a7.jpg
Deux marmottes se prélassent dans le soleil couchant

meyb1oel7u.jpg
Il y a décidément pas mal de monde, dans le coin !

adinx94kee.jpg
Une des deux saletés de rongeur qui me pourriront la nuit (qui grignote un emballage de biscuit apéritif avec des miettes qu'un indélicat avait laissé planqué sur l'étagère)

Jour 4 : du pas des Bachassons à Chaumailloux en passant par le Glandasse
Je me réveille à 6h, et je profite alors d'une vue et d'un lever de soleil superbes.
Je me réapprovisionne en eau au pas des Bachassons et prévois un arrêt par la fontaine des endettés pour faire le plein d'eau pour cette longue journée (histoire de tenir jusqu'à Chaumailloux).
Je traverse donc la plaine, en faisant un arrêt par les anciennes carrières romaines, pour rejoindre le Pison qui sera un point de bivouac idéal quand je reviendrai randonner dans le Vercors (on peut vraiment y planter la tente presque n'importe où, à cet endroit là).

Je finis par aborder la montée du Glandasse et prendrai une pause bien méritée une fois en haut.
Je poursuis jusqu'au Pié Ferré, histoire d'avoir une petite vue sur le Cirque d'Archiane, puis fais demi tour, et retraverse le plateau en direction du mont Aiguille et de Chaumailloux.

Je finis par y arriver, fais le plein d'eau et fuis rapidement l'endroit que je trouve surpeuplé (un samedi soir, j'aurais dû m'y attendre).
Je m'installe un peu plus loin, monte la tente, et m'apprête à manger quand il commence à pleuvoir.
Je me réfugie dans ma tente, et finis le saucisson et le fromage que j'avais emportés, ne pouvant faire cuire mes nouilles chinoises : peu importe, je n'ai pas particulièrement faim.

se8efumd7q.jpg
La vue au réveil

w96yu4pzhd.jpg
J'aime le calme du petit matin

g730xkr5bk.jpg
Au loin, les anciennes carrières romaines

bu6sow93ue.jpg
J'y ferai un pause petite déjeuner

2o7hkihfa4.jpg

lblgf8iz0h.jpg
Du coté du col du Pison, il y a des lieux de bivouac à la pelle, et des paysages magnifiques, aussi.

4jod9skebt.jpg
Arrivée sur le plateau, non loin de Chaumailloux

eyya6y05kx.jpg
Le mont aiguille se fait remarquer

1tnnmx9knl.jpg
Vue lors de la montée vers le Glandasse

8lfgac15ce.jpg
Vue du Glandasse vers le sud

54xr4gvy7g.jpg
Un bel endroit pour une pause déjeuner

tj815h0z7i.jpg
Vue du cirque d'Archiane

dla1xak270.jpg
Une petite pause casse croute...

dkoiynxqic.jpg
...qui sera animée par le passage d'un des habitants du coin !

oam2r6lm7z.jpg
Retour sur le plateau, en direction de Chaumailloux

mzm5471cp5.jpg
Le paysage chaotique et sauvage qui précède Chaumailloux

Jour 5 : de Chaumailloux à Clelles
Lever 6h, départ 6h20 : Je sais qu'un car passe à la gare de Clelles à 8h51 : ça me laisse peu de temps pour y arriver, j'ai envie de rentrer chez moi (et je n'ai plus à manger, et l'orage est annoncé pour l'après midi).
Je fais donc une descente rapide, puis parcours la plaine au pied du Mont Aiguille en marchant d'un bon pas.
Je finis par arriver à la gare avec de l'avance, et repars tranquillement pour ma banlieue Parisienne.

127rjqnee1.jpg
Descente vers la plaine

4e8vjj7qj7.jpg
Le monat aiguille n'est jamais très loin

mhirlax7kw.jpg
Dernière vue depuis la gare de Clelles

Conclusion
Je reviendrai, c'est certain. J'ai envie d'aller jusqu'à la tête chevalière, d'explorer un peu la zone qui est au sud de Chaumailloux, et de reparcourir les plateaux.
J'ai aussi envie de voir de Cirque d'Archiane.
Bref, il y a beaucoup de paysages différents et tous plus beaux les uns que les autres.

Commentaires sur ma liste :
- tente : fabriquée à partir d'un tarp D4 et d'une moustiquaire achetée pas chère, elle a très bien remplie son office, mais je la trouve trop petite en cas de mauvais temps. Elle m'a cependant servi de première expérience de réalisation de tente et me permet ainsi de voir ce qui marche et ce qui ne marche pas. J'ai clairement besoin d'un peu d'espace et le double toit n'est pas une obligation. j'envisage donc de me fabriquer une tente simple toit avec moustiquaire (type tarptent) en modifiant cette tente ci (ça sera moins cher). Cela dit, cette réalisation m'avait fait gagner plus d'un kg sur mon sac.
- Therm a Rest X-lite (taille M) : suffisamment grand pour moi (j'apprécie par rapport à mon prolite S), épais, le gonflage optimal n'est pas évident à trouver, et j'ai l'impression que la feuille réfléchissante se dégrade. Je vais peut être le faire changer sous garantie, mais j'en suis satisafait.
- Couette Yet : Achetée d'occasion à Aleuh, j'en suis ravi. Très polyvalente, très chaude, je n'ai jamais eu froid malgré quelques nuits un peu fraiches (je dirais entre 5 et 7°). C'est vraiment un excellent investissement et je l'ai adoptée.
- sac de soie : pénible utiliser, je ne le remporterai pas : je préfère dormir avec de vrais vêtements, et je compte investir dans des thermasilk chez AD.
- sac à dos : première fois que je l'utilisais vraiment en rando, il s'avère trop petit par rapport à ma morphologie. En outre, il n'est pas imperméable. Je vais donc en fabriquer un en me basant sur ce qui se fait sur le forum (et il y a de beaux exemples)
- popote, p3RS, etc : satisfait de la popote Arklight en acier, mais j'hésite à les remporter, car manger froid a de sacrés avantages. C'est moins de matériel à emporter, moins de gestion, plus rapide, etc...
- doudoune Mountain Hardwear Nitrous : tient au chaud, mais à perdu quelques plumes. Une doudoune synthétique me parait cependant plus adaptée et plus polyvalente, je vais creuser ce dernier point.
- MSR Dromlite : m'a été très utile, notamment lors de la dernière journée où j'ai presque sifflé les 6l qu'il peut contenir. Hélas, il donne un goût de plastique à l'eau...

Mes prochaines randonnées seront sans doute dans les Vosges en solitaire, et ma femme m'a fait part de son intention de m'accompagner dans le Vercors la prochaine fois (je crois que les photos lui ont plu... wink ).

Dernière modification par Nyckeau (07-04-2013 17:12:13)


La perfection du voyage est de voyager sans bagage
Henry David Thoreau

Hors ligne

#2 31-08-2012 17:44:39

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Salut Nickeau smile

Bien joli retour, qui me renvoie à de beaux souvenirs.

Je suis ravi d'avoir des infos et des photos du balcon Est, que je n'ai fait qu'entre le Pas de La Ville et le Pas de Berrièves, et que j'aimerais bien faire dans cette partie nord.

Oui, la Tête Chevalière c'est très beau aussi.

J'ai eu une certaine appréhension en grimpant du Pas de La Ville vers le Veymont, peut-être parce que je me suis écarté du sentier et retrouvé presque à la verticale avec le vide sur ma gauche.
As-tu ressenti ça sur ce sentier?

J'aime dormir avec le haut Thermasilk mais je dors souvent avec mon mérinos Ortovox de rando (je me lave normalement tous les jours et je lave aussi mon mérinos que je remets mouillé sur moi s'il ne fait pas trop froid).
Je garde mon pantalon D50 de D4 que je mets le soir (pour pas salir mon Walden).

Donc un haut seulement, + micro-doudoune et Mica pour la pluie.

Pour la bouffe, je trouve bien de pouvoir manger chaud, pas forcément tous les soirs, et j'utilise un support Esbit (12g) avec des pastilles de 4g, ma tasse Snowpeak de 600ml (70g) et un pare-vent Vargo (38g).
Avec le pare-vent et un couvercle en papier alu, deux pastilles suffisent normalement à faire bouillir environ 30cl d'eau, en quelques minutes, même en altitude et avec des températures proches de zéro (astuce: j'utilise de l'eau préalablement "tiédie" dans une bouteille par le soleil de l'après-midi ou dans le duvet le matin).
L'ensemble est léger et pas encombrant, je n'ai pas de popote.

Voilou!


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#3 31-08-2012 17:56:20

Nyckeau
Palmipède de combat
Inscription : 24-03-2011
Messages : 430

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

domweb a écrit :

Je suis ravi d'avoir des infos et des photos du balcon Est, que je n'ai fait qu'entre le Pas de La Ville et le Pas de Berrièves, et que j'aimerais bien faire dans cette partie nord.

La partie qui est entre le pas de l'Oeille et le pas de la Balme reste un souvenir magnifique pour moi, mais je me suis demandé comment c'était plus au sud : je verrai, j'y retournerai ! wink

domweb a écrit :

J'ai eu une certaine appréhension en grimpant du Pas de La Ville vers le Veymont, peut-être parce que je me suis écarté du sentier et retrouvé presque à la verticale avec le vide sur ma gauche.
As-tu ressenti ça sur ce sentier?

Ah oui, je m'en souviens de celui là : j'avais l'impression d'un a pic de toutes part, et je me disais "ah ben la vache, 'faut pas être sujet au vertige". Je m'en souviens aussi parce qu'en le montant, j'ai croisé une jeune femme qui jouait la musique des "cités d'or" avec une petite flûte... lol
Mais les moment les plus délicats, pour moi, on été lors du passage du balcon est entre le col de l'Arc et le col Vert (qui ne m'a pas laissé un souvenir impérissable).

domweb a écrit :

Donc un haut seulement, + micro-doudoune et Mica pour la pluie.

C'est vrai que se contenter du haut peut être pas mal...
Je vais y réfléchir...

domweb a écrit :

Pour la bouffe, je trouve bien de pouvoir manger chaud, pas forcément tous les soirs, et j'utilise un support Esbit (12g) avec des pastilles de 4g, ma tasse Snowpeak de 600ml (70g) et un pare-vent Vargo (38g).
Avec le pare-vent et un couvercle en papier alu, deux pastilles suffisent normalement à faire bouillir environ 30cl d'eau, en quelques minutes, même en altitude et avec des températures proches de zéro (astuce: j'utilise de l'eau préalablement "tiédie" dans une bouteille par le soleil de l'après-midi ou dans le duvet le matin).
L'ensemble est léger et pas encombrant, je n'ai pas de popote.

Je compte essayer les pastilles Esbit, pour voir ce que ça donne.
Je n'ai jamais tenté, mais ça fera partie de ma prochaine rando, car je sais que s'il fait froid ou s'il pleut, manger chaud a du bon.
Le problème est que ma petite tente ne permet pas de faire la cuisine dedans.
A réfléchir, tout ça ...
Merci de tes conseils ! smile

Dernière modification par Nyckeau (31-08-2012 17:57:09)


La perfection du voyage est de voyager sans bagage
Henry David Thoreau

Hors ligne

#4 31-08-2012 18:30:39

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Je ne suis pas actionnaire d'Esbit mais je ne vois pas d'inconvénients à ce combustible, surtout pour la cuisine sous abri: j'ai une Wild Oasis (même taille que la GateWood Cape, donc) pas de danger de renverser un combustible liquide et pas de danger de chalumeau comme avec le gaz.

Certains sont apparemment gênés par l'odeur, moi je n'ai plus d'odorat depuis 25 ans, que du bonheur sad  lol


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#5 31-08-2012 20:30:26

Guybrush84
Threepwood
Lieu : Aix en Provence
Inscription : 02-08-2010
Messages : 3 502

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Superbes tes photos ! Les paysages n'y sont pas étranger, mais pas seulement !

Hors ligne

#6 01-09-2012 11:53:58

éMULateur
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 24-01-2012
Messages : 41

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Superbe récit et photos ! merci !

Lequel m'a vraiment donné envie d'aller faire cette traversée, mais je doute un peu de mon niveau... as-tu une idée des km et dénivelée+ de chacune de tes étapes ?

Merci.

David

Hors ligne

#7 01-09-2012 13:10:31

Nyckeau
Palmipède de combat
Inscription : 24-03-2011
Messages : 430

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Pour les photos, les panoramiques rendent bien grâce à autostitch (super petit logiciel pour faire des panoramiques wink ).

Je ne suis pas un grand randonneur, je n'ai pas un niveau exceptionnel, donc je le pense très faisable.
Par contre je marche longtemps chaque journée (de 10 à 13h, selon mon humeur).
Je suis parti de Grenoble le mercredi matin à 10h30 et je suis reparti de la gare de Clelles à 8h30 (du matin) le dimanche.
Au total j'ai fait 120 km et 14 200 m de dénivelé (dont 7500 en dénivelé positif).

Si tu veux les données précises, je les ai rentrées là : http://www.calculitineraires.fr/index.php?id=224388#map

Je dirais que seul le deuxième jour a été un peu rude (la partie du balcon est entre le col de l'Arc et le col Vert, ainsi que le descente depuis le pas de l'Oeille).
Le reste demande un peu d'endurance, mais rien d'exceptionnel.
Au final, ça revient à en moyenne 30km chaque jour, avec 2300 m de dénivelé positif le premier jour et sans doute 1700 m de dénivelé positif les 3 autres jours.

Dernière modification par Nyckeau (01-09-2012 13:11:20)


La perfection du voyage est de voyager sans bagage
Henry David Thoreau

Hors ligne

#8 01-09-2012 15:49:23

claudius
Membre
Inscription : 02-02-2009
Messages : 110

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

superbe récit et photos.Merci de partager.

Hors ligne

#9 01-09-2012 16:57:30

CLeC
Membre
Lieu : IdF
Inscription : 06-11-2011
Messages : 621
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Merci pour le récit et les photos qui sont chouettes, je ne m'en lasse pas !

Effectivement sur le balcon est entre le col de l'Arc et le col Vert, il faut regarder où on met les pieds... (Nyckeau si la photo t'embête tu me le dis et je l'enlève pour ne pas polluer ton récit, pas de soucis).
http://cedricleclercq2.free.fr/images/1742.jpg

Dernière modification par CLeC (01-09-2012 16:57:54)


4981875N - 0698785E - 1761m

Hors ligne

#10 01-09-2012 17:02:36

Nyckeau
Palmipède de combat
Inscription : 24-03-2011
Messages : 430

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Ta photo ne m'embête pas, au contraire, je n'ai justement que très peu de photos de cette partie là parce que je regardais beaucoup où je mettais les pieds... wink
Par contre, la partie qui est sur ta photo, je la qualifierais de "facile", à coté de certains passages un peu plus acrobatiques ! lol
C'est sans dangers si on garde à l'esprit que ce n'est pas un sentier facile, mais ce n'est pas de toute repos quand même...

Dernière modification par Nyckeau (01-09-2012 17:03:04)


La perfection du voyage est de voyager sans bagage
Henry David Thoreau

Hors ligne

#11 02-09-2012 17:32:11

Profil supprimé 14
Profil supprimé à la demande de l'auteur
Inscription : 13-06-2010
Messages : 3 247

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Très jolies photos, dis donc tu as l'air d'avoir une dent contre les rongeurs.
Tu as déjà fait un post sur ta modification du tarp D4?

Hors ligne

#12 02-09-2012 18:17:36

Nyckeau
Palmipède de combat
Inscription : 24-03-2011
Messages : 430

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Je suis très sensible aux bruits la nuit, et la présence de ces petites bêtes m'embêtait un peu (pas envie de trouver mon sac grignoté au matin).
En fait plus que les bruits de la nuit, ce sont les bruit isolés qui me gênent. Et là, il n'y avait que c'est deux petites bêtes...

Je n'ai pas encore fait de post sur la modification de ce tarp pour en faire un abri fermé.
Je vais encore le modifier, en faire un abri simple toit, et je posterai un retour à ce moment là.


La perfection du voyage est de voyager sans bagage
Henry David Thoreau

Hors ligne

#13 02-09-2012 18:26:11

Profil supprimé 14
Profil supprimé à la demande de l'auteur
Inscription : 13-06-2010
Messages : 3 247

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

oui oui, je suis pas un fan non plus.
Ta modif intéressera certainement un des nouveaux membres qui cherche à se faire une tente hybride comme ce que tu comptes faire (voir post "confectionner un abri")
Je suis curieux aussi, tu as l'air bricoleur.

Hors ligne

#14 13-06-2013 17:55:59

DBL
M(U)L
Lieu : Bruxelles
Inscription : 23-03-2008
Messages : 948

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Dommage pour toutes les photos disparues  sad

Hors ligne

#15 13-06-2013 20:24:17

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Bonsoir!
J'ai l'impression que j'arrive trop tard aussi
ce balcon est me tente aussi...

Myrtille

Hors ligne

#16 13-06-2013 20:31:18

CLeC
Membre
Lieu : IdF
Inscription : 06-11-2011
Messages : 621
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée du Vercors fin mai 2012

Myrtille il y a effectivement des passages très sympas sur le balcon est (entre le col Vert et le col de l'Arc par exemple, la vire de Serre Brion ou le Pas de la Balme). Pour autant je pense qu'en faire une traversée complète serait assez lassant et surtout tu passerais à côté de coins vraiment très chouettes aussi sur le flanc ouest de la crête. Le mieux est d'alterner à mon avis ! (mais ce n'est que mon avis)...


4981875N - 0698785E - 1761m

Hors ligne

Pied de page des forums