#76 18-09-2012 10:05:13

micolett
Qui marche au pied-de-biche
Lieu : lyon
Inscription : 16-01-2006
Messages : 1 795

Re : [Récit + liste] De Prague à Strasbourg: 900km en 6 semaines

EUL, équestre ultra léger, c'est plus joli que CUL  lol !

En ligne

#77 18-09-2012 10:38:03

Clafoutis
Membre
Lieu : Prague
Inscription : 20-07-2010
Messages : 86
Site Web

Re : [Récit + liste] De Prague à Strasbourg: 900km en 6 semaines

Retour Matos : Matériel spécifique

Les selles :

Du bon et du décevant :

Selle type Mc Lellan (celle d’Astor l’haflinger) c’est une selle achetée d’occase dans une sellerie sur Prague. A l’œil elle m’avait semblée pourvoir convenir à notre barrique à pattes…

Vign_002_ws60523637.png

Et… Tout simplement épatante, Astor n’a même pas eu le moindre poil froissé de traviole. Excellentes zones de répartitions, elle repose de manière impeccable sur le dos très large et court d’Astor.

Les deux selles Guichard (La Monségur de Blueberry et La Longue Distance De Gros Lulu) sont nos deux grosses grosses déceptions.

Vign_009_ws60534162.png

Vign_dsc02108_ws60528876.png

Nous les pensions bien adaptées non seulement aux chevaux mais aussi au voyage. Jusqu’à présent nous n’avions fait que des sorties relativement courtes (moins d’1 mois) et ces selles convenaient. Hélas passé  4 semaines les poils au niveau du rein (pour les 2 chevaux) ont commencés à friser, puis s’araser peu à peu… A la fin du périple la zone était partiellement « déplumée » et légèrement douloureuse au touché. Disons qu’on s’est arrêté à temps,  ils auraient fini par blesser c’est sûr. Heureusement encore qu’ils avaient  de très léger boudin de selle( 1,7 kg) sans quoi cela aurait été certainement plus grave.
Donc très déçu, surtout au vu du prix de ces selles !

Ma selle et celle de Pégous, le modèle Margeride de Gaston Mercier.

Vign_008_ws60534196.png

Je me posais pas mal de question puisque ce n’est pas spécifiquement une selle de randonnée mais une selle d’endurance ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Et bien heureuse surprise elle a été très bien, bien que pour un voyage plus long je ne la prendrai pas. Mais bon d’ici qu’on puisse partir 6 mois j’aurai eu le temps de faire des économies afin de pouvoir offrir une vraie selle de rando’ à mon Gros (mon rêve absolu : une JMS)

Le bât (type Decker)  à crochets avec battes articulées + son harnais (on est ici en train de bâter avec mon fils Thomas, désolé je viens de constater que je n'ai pas de meilleur photo du bât nu)

DSC_3030.JPG

Complétement extra. Bibi a gambadé avec ! Rien n’a bougé malgré du dénivelé. Aucune blessure. Très très contente.

Les filets et autres

Montants fait maison à clipser sur le licol pour Blueberry : très pratique, elle n’a absolument pas blessée, ni eu la moindre usure au niveau des poils.

Pégous avec son licol / side home made était extra, très pratique, solide. Top on a notre solution pour lui.

Astor et Lucky eux avaient un filet + licol en drisse marine 6mm, c’était pas si mal bien que Lucky qui a une peau sensible ait commencé à dépoilé notamment autour des oreilles. On a traité avec de la vaseline + HE et ça n’a pas évolué. Dommage que pour ces deux-là on ne puisse adopter le système fait pour Blueberry.

Autres matériel

Bâche de selle/bât (470g) : coupée dans un poncho de surplus militaire, elles ont été bien efficace et ont parfaitement joué leur rôle, les selles et la bagagerie n’ont jamais été mouillée. Franchement top.

DSC03413.JPG

DSC03398.JPG

Seau en bâche : acheté en sellerie, on en avait 2 afin de pouvoir correctement et facilement  abreuver les chevaux. C’est pratique mais le plus récent était nul sad à la fois trop lourd et peu solide il a commencé à fuir en milieu de voyage ! Il faudra réfléchir à une meilleur soluce…

Sangles en mohair : cette année les chevaux ont eu droit à de superbes et confortables sangles à brins en mohair

Vign_dsc03252_ws64731527.png

Ma fois fort satisfaite d’avoir fait ce choix, car même les chevaux avec le plus de ventre (au hasard big_smile ...Pégous, Astor, Bibi) n’ont eu aucun soucis alors que Bibi avait blessé l’an dernier au passage de sangle avec une sangle en néoprène.

Les vet bed : c’est en fait un tapis vétérinaire 100 % Polyester, antistatiques, hypoallergéniques et isothermes c’est une matière qui évacue l’humidité donc ne retient pas la transpiration (évite les macérations) et sèche très vite. Il a fallu faire un certain boulot d’adaptation afin d’en faire des tapis de selle (le tissu est vendu au mètre ou en coupon) notamment parfaitement mesurer le dégarrotage afin d’idéalement ajuster pour chaque cheval et éviter le moindre pli.
Ici sur Astor

DSC_0754.JPG

Une fois fini, c’est top (pas beau certes mais tant pis ) J’en suis vraiment très contente : les chevaux n’ont eu aucun souci au niveau du dos (gonfle par exemple) et… nous nous avons parfaitement dormi dessus !

La bagagerie

On avait donc 3 paires de sacoches cuir + une paire de sacoches en toile (les mythiques Sentier de D4) toutes avaient été revisitée afin d’avoir un système de fixation  facile, solide et rapide. Les Sentiers ont parfaitement tenues mais uniquement parce que c’était Gros Lulu qui les portaient : le seul à faire gaffe à son matos !
L’an dernier Pégous (mon cheval) a éventré l’une de ses sacoches en Cordura en « effleurant » un arbre… On a fini la rando’ avec un machin tout rafistolé. Cette année pour 1 mois1/2 je n’ai pas voulu retenter l’aventure, et vu les griffures sur ses sacoches en cuir il valait mieux…

Ici Toto et Astor : sacoches cuir, fontes toile "home made", mini boudin (avec la polaire attachée dessus) et gourdes armée Suisse

DSC_1345.JPG?gl=FR

Et là Vincent et Gros Lu' : sacoches toile (Sentier D4) mini boudin, fontes Stowaway, 2 gourdes alu Tetras (166g+33g mousqueton & latigo)

DSC_2300.JPG?gl=FR

Mini boudin de selle en cuir (625g) :

Vign_dsc03225_ws64220248.png

Et en situation

DSC_2536.JPG?gl=FR

Réalisé sur mesure par Patrice et adapté à chaque selle, ils servent à ranger la bâche de selle + le poncho. On a testé ce système cette année la question étant est-ce pratique ? Réponse oui, maintenant les sacs en cuir pourraient être refait en toile Cordura par exemple, plus légère. Ils ont été faits en cuir cette année simplement parce que c’est ce qu’on avait sous la main ! La toile il va falloir la trouver sur le net et pas toujours (voir jamais…) facile de se faire livrer des trucs à l’étranger.
Mais ça peut valoir le coup de gagner un zest de poids surtout au niveau du rein.


Les caisses de bât (6,4 kg l'une) :

DSC_1137.JPG?gl=FR

Elles sont certes lourdes surtout si on les compare avec les musettes F1 customisées en sacoches de bât, qu'on utilise pour de courtes sorties... Par contre avantage plus qu'appréciable,  elles sont indestructibles, parfaitement étanches et le matos à l'intérieur est totalement protégé. De plus grâce au système de fixation revu par Patrice c’est pratique et facile. On n’a donc jamais hésité à débâter sitôt qu’on s’arrêtait plus d’1/4 d’heure.
Après c'est un choix : sacoches de bât (cuir ou bâche) ou caisses (bois ou plastique) les deux ont des avantages et des inconvénients. Les sacoches sont plus légères mais plus fragiles (gros risque de casse et blessure possible) les caisses sont lourdes mais costauds...

Les fontes (petites sacoches placées à l’avant de la selle) : seule les miennes sont en cuir, ma fois je les aie depuis des années et elles sont pas mal (modéle Gaston Mercier). Pleines avec tout mon p’tit bordel (lunettes, APN, kleenex, stick lèvres…etc) elles font 1,5 kg.
Les autres fontes sont en toile (cordura ou autre) et ce maintiennent au fil du temps bien que les grosses (Trail Max) de mon mari aient un brin souffert. Les autres sont p’tites donc moins sollicités et susceptible de dépasser des épaules, donc de heurter quelque chose.

J'espère avoir fait grosso modo le tour du matos plus spécifiquement équestre  roll


Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec on atterrit dans les étoiles.
Oscar Wilde

Hors ligne

#78 18-09-2012 11:03:59

Clafoutis
Membre
Lieu : Prague
Inscription : 20-07-2010
Messages : 86
Site Web

Re : [Récit + liste] De Prague à Strasbourg: 900km en 6 semaines

fiannae a écrit :

Merci pour ce récit dans le respect de la spécificité de la monture vivante : ici un cheval. C'est beau et laisse rêver. Bon j'admets, un préjugé s'est envolé : je croyais que la randonnée équestre permettait de couvrir davantage de kilomètres que la pédestre. Pas trop frustrant pour les chevaux de ne pas galoper ?  Et si vous étiez encore plus léger (au niveau matos), cela serait il possible de temps en temps en fonction du terrain ?

Euh c'est toi qui fais toute la lessive ? Sinon, perso, je ne vois pas la différence entre une randonneuse qui lave son linge chaque jour et 4 cavaliers qui lavent chacun ses vêtements. Alléger la partie toilette des humains serait peut être aussi possible... (serviette raccourcie, pas de mousse à raser, ni shampoing, ni dentifrice, etc.)

Au plaisir de lire un prochain récit dans les carpates. Au fait, pratiquez-vous aussi l'hiver, dans la neige ?

Et bien en effet les chevaux ne marchent ni plus vite (entre 5 et 7 km/h) ni plus (25/30 km par jour c'est suffisant) qu'un marcheur sauf qu'ils le feront plus longtemps (mois, années) un cheval est plus résistant qu'un être humain sur la looongue durée. Il est plus résistant aussi aux divers conditions climatique (excellente résistance au froid, à la soif... etc)
Bien sûr un cheval peut couvrir une plus longue distance plus vite mais pas sur du long terme ou du moins pas sans dégât (blessures) c'est pourquoi les voyageurs (randonneurs qui partent au de là de quelques semaines) ne font QUE du pas et essayent de ne pas excéder un certain kilométrage journalier (une p'tite trentaine est un bon rythme)

Après galoper avec la bagagerie c'est carrément pas possible (enfin du moins si on ne veut pas blesser son cheval, c'est chacun qui voit..) même légère, même archi légère, celle-ci va balloter et retomber sur le dos. Donc si on veut galoper on le fait, mais pas en rando'  wink  : qui veut voyager loin ménage sa monture, l'adage même en 2012 est toujours vrai !
Quant aux chevaux ils ne sont pas du tout frustrés de ne pas galoper, le soir ils sont lachés en paddock et peuvent faire ce qu'ils veulent, jouer, brouter, se rouler... De toute façon les chevaux sont des animaux marcheurs, comme nous d'ailleurs, ce qui fait que le rythme trèèès calme de la rando' leur convient à merveille.

Côté lessive bin oui, j'suis la Mère Denis familiale c'est pas forcément déprimant ou autre chacun à ses tâches à faire, pendant que je lave les autres font autre chose (monter le paddock, la tente...etc) c'est plus une optimisation de l'organisation qu'autre chose.

Pour l'hygiéne humain j'suis d'accord : il y a à revoir là dedans, je vais y venir dans la partie non spécifique de notre matos...


Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec on atterrit dans les étoiles.
Oscar Wilde

Hors ligne

#79 18-09-2012 19:50:10

Redoune
Membre
Inscription : 29-04-2009
Messages : 60

Re : [Récit + liste] De Prague à Strasbourg: 900km en 6 semaines

Au niveau de l'adaptabilité de matériel je pense que l'âne et le cheval restent dans le même ordre de grandeur.

Je m'explique:
Au vu des photos de votre périple j'ai eu affaire à nombre de mules et d'ânes plus lourds et plus grands que certains de vos chevaux.
Pour ce qui est de la peur des ânes elle est différente mais elle est toute aussi ravageuse. L'eau provoque chez eux une frayeur sans commune mesure et si un âne bien dressé est déjà difficilement contrôlable quand il traverse il arrive qu'il parte en fuyant et en bondissant une fois le gué passé. La rencontre avec d'autres animaux inconnus (mules, chevaux, vaches agressives, ...) provoque une fuite incontrôlée. Sentir leur troupeau à quelques Km ou une descente peut aussi les amener à trotter ou galoper frénétiquement.

Toute ces fuites dans un environnement montagneux entraînent chutes dans les pentes (avec le bat et le chargement) et choc et arrachage des sacoches.

Les mules elle sont souvent têtues au point de forcer jusqu'à ce que ça passe quand leur sacoche coince quitte à arracher branches, boucles ou tissu des sacoches, faire tomber tu tas de pierre,...

Mais je suis d'accord avec toi sur le fait qu'un système de portage adapté à l'animal et résistant est compliqué à faire évoluer. Plus que de changer de sac à dos. Pour ce qu'il y a à l'intérieur c'est différents: bonne lecture du forum.

Dernière modification par Redoune (18-09-2012 19:54:03)

Hors ligne

#80 20-05-2016 17:28:04

floryza4
Membre
Inscription : 29-07-2015
Messages : 11

Re : [Récit + liste] De Prague à Strasbourg: 900km en 6 semaines

Salut "Clafoutis" et les autres...
C'est Isabelle des CALCS... contente de te retrouver ici!!

je suis en train d'imaginer ce qui me manque de matos pour mon projet l'an prochain...

Bache de selle: j'ai pris un poncho militaire à Prague justement, tu crois que ça suffit comme résistance pour un voyage de 6 mois? tout dépend de la mule de bat, mais quand même... je pensais plutôt à du Cordura 1000 ENDUIT DE POLUYtruc pour l'imperméabilité?
quelle sont les mesures de ta bache de bat? je crois qu'on a les memes caisses, moi j'ai la version petite.
Qu'est-ce que tu as choisi comme attaches? pour les caisses de bat... Je voudrais un système facile à faire pour pouvoir le faire aux USA quand je serai devant l'animal préposé...

j'aime bien ton licol de bat...

Il me manque une fonte, mais ça je dois trouver dans le livre d'Emile Bager. Tissu cordura enduit, ça parait bien...

La pièce principale c'est la jupe de pluie version Solène, en légèrement plus courte et plus légère si possible: elle a utilisé une toile polyester enduite sur une face, outdoor 300gr/m; elle arrive à un poids total de 1,6 kg. A ton avis, quel tissu pourrait faire mieux? IL doit être très imperméable une fois enduit , assez résistant aux abrasions mais pas trop à la déchirure (en cas de chute!!)

Merci

Hors ligne

Pied de page des forums