Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 16-11-2012 22:34:53

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

[Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Petit retour sur mon excursion dans les Rocheuses Canadiennes et le GDT, dont la renommée reste à faire ici, outre-atlantique. Je vais essayer de rassembler dans ce fil quelques infos et liens utiles, pour ceux qui, d'aventure, passerait par l'ouest du Canada! smile

1. Présentation
2. Récit jour par jour
3. Liste du matériel
4. Nourriture

5021_gdt_cover.jpg

Le Great Divide Trail (GDT) est un tracé qui, officiellement, s'étend sur 100km. Du moins pour la portion reconnue et maintenue par les Amis du Great Divide Trail, construite dans les années 70 et 80. Le tracé officieux, détaillé dans le guide de Dustin Lynx, est long de 1200km. Il chevauche la ligne de partage des eaux du continent nord-américain, qui sert aussi de délimitation entre les provinces canadiennes d'Alberta et Colombie Britanique, avec comme extrémité sud, le 49ième parallèle nord, là où commence le territoire américain et où s'arrête le Continental Divide Trail, et comme extrémité nord, le Lac Kakwa. Le fait que Parcs Canada ne le reconnaisse pas comme chemin de randonnée à part entière, comme le sont le PCT, le CDT ou l'AT aux USA, fait qu'il est relativement peu connu et du coup peu emprunté. J'y vois là un avantage: plus de tranquilité, une nature mieux préservée et la libertée de prendre des chemins alternatifs.

Le GDT est l'ensemble de plusieurs portions de sentiers mises bout à bout, traversant pas moins de six parcs nationaux, dont Banff, Kootenay, Yoho et Jasper, ainsi que sept parcs provinciaux, dont Peter Lougheed, Height of the Rockies, Mount Assiniboine et Mount Robson. Ralliant cols et vallées, donnant l'occasion de faire quelques sommets au passage, l'itinéraire évolue entre 1055m et 2590m, partagé entre forêts essentiellement de conifères et paysages alpins.

Règlementation
L'accès et le bivouac dans les parcs nationaux est réglementé et soumis à un permis, qu'il faut se procurer aux bureaux du parcs ou par téléphone. C'est de l'ordre de 68$ pour l'année. Le bivouac n'est autorisé que dans des campements définis, avec un minimum d'infrastructure, de manière à regrouper les randonneurs et protéger la faune. Assez contraignant, car il faut établir ses étapes bien à l'avance et réserver ses nuits à l'avance (payant sauf 24h avant). De surcroît, l'été il peut être difficile d'obtenir le permis si l'on s'y prend trop tard: les camps sont vites surchargés!
Tout ça n'a pas été pour me ravir, lorsque je me suis penché sur cette randonnée.

Alors pourquoi le GDT?
En fait mon choix était limité. Ma moitié est partie 4 mois en échange à Vancouver, et me voyant mal ne pas en profiter, j'ai aussi posé un mois de vacances, pour aller visiter le pays. Le GDT se trouvait être une bonne option dans les environs, pour allier voyage culturel et sportif. Cela dit, avant comme après, je n'aurais jamais traversé la Terre avec pour seul but cette randonnée.

Ravitaillement
L'itinéraire offre des possiblités de se ravitailler tous les 7-8 jours gossomodo, parfois même plus rapidement. Cela inclut bureaux de postes (Coleman, Field, Jasper), centres d'information (Peter Lougheed) et autres points touristiques (The Crossing, Sunshine Village...). Ils sont détaillés dans les liens donnés plus bas. Si l'on ne souhaite pas fonctionner avec la poste restante, il faudra se restreindre à l'offre minimaliste et onéreuse des quelques épiceries sur le chemin.

Quand partir
La saison idéale pour la météo est août-septembre. En juin, il reste beaucoup de neige, en juillet, certains cols sont encore bien enneigés, et fin septembre, les températures baissent et les chutes de neige sont plus fréquentes.

Ressources
http://kananaskisblog.com/gdtl-maps/2009/ : une très bonne carte, avec tracé, camps et distances, que j'ai imprimée recto-verso en A4 chez un pro. Je n'ai utilisé que ça, en plus du GPS.
http://cwillett.imathas.com/GDT/index.html : le blog de Chris Willet, thru-hike, un peu vieux mais avec de bonnes info.
http://www.spiriteaglehome.com/gdt.html : le blog des Owens, qui ont fini à Jasper, un peu plus récent et très instructif.
www.cs.umanitoba.ca/~durocher/trips/rockies/gdt2005/gdt2005.html : le blog de Steph Durocher, qui a fait la portion entre Kananaskis et Field, une des plus belles, avec quelques sommets.

Et moi dans tout ça?
Moi, bah je vais aller me faire tout petit au milieu de cette nature et de ses habitants. Tout petit, pour admirer sa beauté sans la déranger, essayer de me faire adopter. J'ai fixé mon départ au 1er octobre. Je ne pouvais pas prendre de vacances avant, donc j'ai dû m'y résigner. L'avantage, c'est que les chemins sont déserts et les moustiques complètement absents; l'inconvénient, c'est qu'il fait froid, qu'il pleut et neige. De ce fait, ma décision a été de démarrer au nord, à Jasper, et descendre vers le sud jusqu'à Kananaskis Lake, soit environ 500km, en 20-25 jours.

Ma première grande randonnée seul. Qu'est-ce qui me pousse à faire ça? Prendre l'air, voir du paysage, découvrir les Rocheuses à l'automne, telles qu'on ne les voit pas dans les récits existants, me laisser impressionner par la taille de leurs contreforts et la rudesse de leurs sommets. Gagner en expérience, me confronter à des conditions difficiles, pour apprendre, évoluer, grandir, afin de pouvoir envisager des destinations plus exigeantes. Et libérer mon esprit, me concentrer sur les besoins essentiels de l'homme, effleurer la simplicité de vie qu'il a eu il y a des milliers d'années. Et prendre le temps. Le temps de repenser à ce qui compte pour moi, où je souhaite aller. Le temps de ne penser à rien, juste voir le chemin et les paysages, défiler sous mes pieds et devant mes yeux tout illuminés. Méditer tout en marchant, si on peut dire. Voilà ma motivation.

J'ai eu beaucoup de mal à obtenir des infos sur l'état de la montagne et des sentiers à cette saison là. Peu sont ceux qui traversent les Rocheuses et qui le font savoir, alors imaginez combien partent à l'automne... l'hiver même en fait là-bas. Mes appels aux bureaux des sentiers en ont étonnés plus d'un, et les réponses que j'ai pu obtenir sur backpackinglight n'étaient pas très optimistes. Mais au final ça ne sonnait pas insurmontable, je suis quand même parti, plein d'enthousiasme mais sans grand ambition. Il y a des échappatoires tous les 30-40km. Je pars avec une liste hivernale, de quoi résister à un -20°C. J'irai jusqu'où je pourrai. Voilà mon itinéraire.

Puisque les récit-feuilletons sont à la mode en ce moment, que je trouve aussi intéressant de raconter au goutte à goutte, et que personne n'est en mesure de casser le suspens, je ne vais pas déballer tout d'un coup big_smile Puis de toute façon, à l'heure qu'il est, je n'ai même pas encore fini d'écrire!

Allez, ça commence ici, à Vancouver!

J00 - Préparation et transfert à Jasper
Burger X Bus

Je suis arrivé depuis 2 jours à Vancouver et ai eu un peu de temps pour récupérer de mes 3 nuits blanches consécutives cette semaine, faute à mon déménagement... Irina est là depuis un mois déjà et ne repart que dans 3 mois. J'ai été acheter mes dernières provisions et du gaz sur place et fini mes 2 colis, que j'emporte à Jasper pour les poster. Un avec 4 jours de nourriture, pour la portion The Crossing - Field, et un autre avec des rations pour 8 jours et une recharge de gaz, pour la portion Field - Kananaskis. Je laisse mes affaires de touriste là pour n'emporter que mon matos de rando.
Avant de partir, nous voulions aller manger un bon burger comme savent les faire les nord-américains. On a en repéré un pas mal juste à côté de la gare centrale de Vancouver, là où je prends mon bus ce soir à 18h.
Arrivé là bas, c'est fermé. Pas de burger. Il me faudra attendre 3 semaines! Quel supplice...
Nous filons donc vers le comptoir de Greyhound, valider mon ticket, qui m'a coûté 90€ sur internet. Je n'ai pas pensé à assembler mes deux colis de bouffe et mon sac en un seul paquet, du coup je paie 10$ de supplément pour mettre deux bagages en soute. Tout est bon, dernier bisous avant le grand départ.
Je passe la sécurité. Ou pas. Le gars repère mon spray à ours et me le confisque. Les récipients sous pression sont interdits, même en soûte... Heureusement qu'il n'ouvre pas mon sac pour y chercher le gaz... Finalement, après avoir arrangé mon piolet qui ne plaisait pas au conducteur, j'embarque le dernier dans un bus presque plein.

La suite : Jour 1

Dernière modification par nutzzz (08-02-2013 23:44:52)


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#2 16-11-2012 22:40:37

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

J01 - Jasper - Tekarra CG
Permis X Pluie

Après 13h de voyage de nuit et quelques arrêts au milieu de nulle part, me voilà 800km et un fuseau horaire plus loin, dans le nord des Rocheuses, à Jasper, altitude 1070m. Il fait 3°C, le soleil n'est pas encore levé, j'ai deux heures à traîner avant l'ouverture de la poste et du bureau des sentiers de Parcs Canada.

GDT001.JPG
GDT002.JPG
GDT003.JPG

Les rangers sont surpris de me voir débarquer pour un GDT à cette époque. Je passe 1h avec Elliott à établir mon "Wilderness Pass" pour la vingtaine de nuits que j'ai à passer dans les parcs nationaux de Jasper, Banff, Yoho et Kootenay. Dans ces parcs, il m'est imposé de dormir dans des camps réservés à l'avance. Ce point m'avait un peu rebuté, durant la préparation, me privant de la liberté de m'arrêter bivouaquer qu'une fois la nuit tombée. Garder un planning avec un horaire! Mais c'est de toute façon la seule manière de découvrir les Rocheuses sous cet angle, et au final, j'ai pu accommoder mes journées pour en faire un inconvénient mineur.

GDT004.JPG
GDT005.JPG

Mon permis en poche, je file à la poste, juste à côté, envoyer mes 7kg de bouffe pour 30$ aux prochains croisements de mon chemin avec la civilisation (un hotel, The Crossing, et un bureau de poste, à Field). Je passe acheter un briquet et un stick à lèvre, oubliés à Vancouver. Ainsi qu'un nouveau spray à ours... Celui que je trouve est moins puissant, moins concentré. De toute façon, vu l'odeur et le goût de mon nouveau stick à lèvres, les ours viendront plutôt me rouler une galoche que m'aggresser.

Depuis le centre ville, on aperçoit Signal Mountain (à gauche) et Tekarra Mountain (à droite), au pied de laquelle je dors ce soir. Temps dégagé, pas de neige sur les sommets avoisinnants, il fait bon, quelques nuages accrochés aux massifs.

GDT006.JPG

La météo est de mon côté! C'est parti! Je sors de Jasper vers 11h.

GDT007.JPG

Mes yeux regardent partout, curieux et assoifés de paysage. Dès le troisième kilomètre, je loupe une intersection et me retrouve perdu au milieu.... d'un terrain de golf. Je retrouve la voie tant bien que mal, sous le regard intrigué de quelques joueurs. Passage dans les bois, premier animal! Un écureuil. N'est-il pas craquant, s'appuyant à son arbre, la main sur le coeur?

GDT008.JPG

Mes pieds commencent à chauffer, changement de chaussettes. J'avance d'un pas entraîné mais craintif. Je suis aux pays des ours. Je n'ai encore aucune expérience. Je ne sais pas quand et où je suis suceptible d'en rencontrer. Alors je fais du bruit, avec mes bâtons, que je laisse traîner sur les cailloux, ou je parle. Alors que j'approche d'une intersection, j'aperçois une masse marron à travers la végétation, à une quinzaine de mètres. Plusieurs en fait. C'est un groupe d'orignaux de wapitis ("elk" en anglais). Pas super gracieux avec leurs allures de vaches. Deux femelles et deux petits sont là en train de brouter. Je les contourne tranquillement après avoir pris quelques clichés.

GDT009.JPG
GDT010.JPG

Le chemin rejoint enfin le départ du Skyline Trail et l'extrémité nord "officielle" du Great Divide Trail. Officielle, car beaucoup de thru-hikers (randonneurs longue distance) continuent encore vers le nord pour 200km, jusqu'au lac Kawka.

GDT011.JPG

Je capte un peu de réseau, j'en profite avant de sortir de la couverture téléphonique pour les 7 prochains jours. Un peu d'énergie avant les 1000m d'ascension et 15km qui me mèneront jusqu'au Tekarra Campground.
La montée est progressive, sur une large piste forestière. Un groupe de randonneurs, dans l'autre sens, arrive bientôt au terminus. Peu de vue dans cette montée, je reste dans les arbres. Sur la fin, peu avant Signal CG, quelques gouttes font leur apparition. Pas menaçant pour l'instant.
Je sors des bois alors que le sentier redescend. Il me reste 6km et la pluie forcie, ma veste est sur le dessus mais à l'intérieur de mon sac, il fait chaud, je suis déjà un peu mouillé, pas envie de la mettre. En fait ça tombe dru. Le vent est de la partie, il fait froid, je presse le pas pour me réchauffer. Par endroit le sentier est innondé. Je croise un gars qui me dit "Good luck, it's all wet".

J'arrive à Tekarra CG à 17h, toujours sous la pluie, trempé, 2°C. Je trouve un emplacement pour monter mon abri et plonge sous celui-ci pour vite me protéger de l'eau et du vent. J'ai vraiment été chercher les meilleures conditions pour le baptême de mon matos de bivouac! Une fois dessous, je reste accroupi 5 min, tremblotant, tout mouillé, à me réchauffer, moi et mes mains engourdies. Qu'est-ce que je fous ici, sérieux, dégoulinant et frigorifié. Première journée, j'ai mal géré la pluie.
Enfin je me déshabille et enfile mon pyjama sec et chaud. Je mange quelques chips, un bout de saucisson et de fromage et me glisse dans le sac de couchage. Il ne pleut plus. Il neige. Ce n'est que la première journée... Je m'endors au chaud.

Parcours : 25km, +1170m, -180m

La suite ... Jour 2

Dernière modification par nutzzz (16-11-2012 23:51:01)


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#3 16-11-2012 23:05:34

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 962
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

nutzzz a écrit :

personne n'est en mesure de casser le suspens, je ne vais pas déballer tout d'un coup big_smile

C'est des abrutis les types qui font ça big_smile

Bon aller dépêche de poster les jours suivants, me re-oblige pas à te tanner par mail !

(Et en passant ce n'est pas des orignaux les cervidés en photo, par contre à part critiquer, je suis incapable de dire ce que c'est, Elk ?)


Super poney

Hors ligne

#4 16-11-2012 23:11:08

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Oui elk (francais wapiti)... wink

J'ai adore les paysages de ce coin. Si j'avais su qu'il y avait un sentier comme ca, j'aurais essaye de le faire... Et moi aussi c'est Elliott qui m'a file mon permis. Le monde est petit... smile


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#5 16-11-2012 23:19:36

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Bah zut alors ... z'êtes sûr? Regardez sur une autre photo la tronche de bovin qu'elle a :
5021_orignal.jpg
Edit: en fait ouais vous avez raison... c'est beaucoup plus moche que ça une femelle orignal. J'en ai vu plus tard mais de loin, et comme j'avais pas mes lunettes ... big_smile

Et ça alors c'est quoi? C'est pas un wapiti ça?
5021_wapiti.jpg

Dernière modification par nutzzz (16-11-2012 23:31:42)


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#6 16-11-2012 23:45:49

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Mule Deer. Petit, gris avec de grandes oreilles et qui court en sautillant.

Un orignal femelle, c'est ca (ou elan d'ailleurs c'est la meme chose). L'elan a le museau plus arrondi alors que le wapiti a un museau super plat. Entre moultes autres caracteristiques.

6049_p1010634.jpg


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#7 16-11-2012 23:50:25

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

J02 - Tekarra CG - Snow Bowl CG
Neige X Brouillard

Réveil par -2°C, à 2000m, sous un paysage tout blanc, il neige toujours. Mes vêtements, restés hors du sac de couchage, n'ont pas sêché. Mais j'ai bien dormi. J'enfile mon pantalon et mon mérinos manche longue encore trempés, et passe la doudoune synthé et la veste imper dessus. Petit déj' sous l'abri et je lève le camp.

GDT012.JPG

Je cafouille un peu avant de trouver le sentier, tout commence à bien être recouvert de neige. Une fois dessus, et malgré la neige, le sentier reste visible et je progresse bien, cependant avec une vue très limitée. Je vois à 100m...

GDT013.JPG

Certes je m'attendais à rencontrer des conditions hivenales, mais pas si tôt! J'atteinds la zone alpine, sur les crêtes, où le vent s'invite, avant de traverser un grand dévers (enneigé bien sûr) pour rejoindre The Notch, col à 2500m. Je glisse à 2-3 reprises, sans grand risque. Au col, alors que je devrais assister à un panorama magnifique, je me contente d'une courte pause de 2min, histoire de ne pas me refroidir. Juste le temps d'enfiler mes mini-crampons. A travers les flocons, j'aperçois vaguement le lac Curator, là-dessous.
Je descends un névé un peu pentu et perds le chemin, mais il n'y a pas 36 directions possibles. La suite se passe dans de gros blocs recouverts de 20cm de neige. Pas évident de ne pas mettre le pied dans un trou. J'atteinds enfin et passe le lac Curator, sous le regard intrigué d'un groupe de bouquetins.

GDT014.JPG

Il neige toujours depuis ce matin, la visibilité ne s'améliore que de temps en temps pour un bref instant.

GDT015.JPG

Toujours hors-sentier, le prochain col est en vue. Soudain le sol se dérobe sous mes pieds, mon poids bascule dans le vide et je glisse sur trois bons mètres dans un goulet. Je me relève, ça fait drôle. Tout étant blanc, je n'ai simplement pas remarqué cette dépression du terrain et ai posé mon pied dans la pente comme si j'étais sur du plat.
Je passe le col Big Shovel et redescend tranquillement le long d'un ruisseau.

GDT016.JPG

Le camp prévu sur mon permis est encore loin, je n'avance pas vite et l'heure tourne. Allez, je m'arrête au prochain camp.
Fin de la journée à 17h au Snow Bowl CG. Tout est recouvert de 30cm de neige, tombée durant les dernières 24h. Comme hier soir, je mange froid sous la tente et dors avec ma bouffe stockée dans le sursac. Même si Andrew Skurka le fait, c'est loin d'être conseillé par Parcs Canada. Mais considérés la météo et le nombre de couches, hermétiques ou pas, qui renferment mes vivres, la probabilité qu'un ours se pointe est vraiment minime.

GDT017.JPG

Je n'ai pas quitté la doudoune de la journée, le vent étant là pour me refroidir durant les montées. Mon mérinos trempé ce matin est maintenant sec. J'ai passé la journée les pieds dans la neige, sans voir l'horizon, et n'ai croisé personne. J'ai perdu une bouteille d'eau, certainement en glissant. Celle avec laquelle je bois...

Parcours : 19km, +730m, -700m

Suite... Jour 3

Dernière modification par nutzzz (17-11-2012 10:50:57)


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#8 17-11-2012 08:10:21

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Bonjour Nutzzz smile

Juste merci et bravo, j'attends la suite avec impatience et je vais faire un tour dans les calanques (où certains, il y a quelques années, prétendaient avoir vu une panthère noire, si,si, quand-même lol )


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#9 17-11-2012 09:41:16

cazor
Membre
Lieu : tarascon 13
Inscription : 30-08-2011
Messages : 416

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

bonjour à tous
bonjour nutzzz superbe tes photos  merci pour ton récit vivement la suite.

Hors ligne

#10 17-11-2012 09:45:27

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 576
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Le projet, le récit, l'ambiance, les photos: excellents !  smile

w.


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#11 17-11-2012 10:44:55

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Merci OTR pour la correction, et aux autres pour vos commentaires smile
La suite arrive...


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#12 17-11-2012 10:49:55

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

J03 - Snow Bowl CG - Trapper Creek CG
Soleil X Retard
 
Le thermomètre indique -6°C sous l'abri. Il fait presque 2°C de moins dehors. En effet, le ciel est bien dégagé, promettant une belle journée.

GDT018.JPG

Point noir, mes chaussures mouillées de la veille, restée dans l'abside, sont plutôt rafraîchissantes! Je passe une demi-heure à alterner entre rangement et réchauffage de pieds. Dans une petite boîte à lettre en bois, destinée à ceux qui se sont enregistrés au registre de sécurité volontaire (gratuitement il me semble). J'y trouve le message d'un groupe de randonneuses, passées là deux jours avant moi!

GDT019.JPG


Départ en direction du col Little Shovel (à gauche ci-dessous).

GDT020.JPG
GDT021.JPG

Je passe le col, toujours tout seul, au milieu de ces étendues toutes blanches, progressant dans de la neige maintenant profonde, faisant ma trace. C'est beau, ennivrant. Malgré mes pieds qui se réchauffent à peine, je délecte vraiment cette portion. Pas dur, après la journée d'hier...

GDT022.JPG
GDT023.JPG
GDT024.JPG

Un peu long la descente dans les bois, mais la marche y est agréable. Peu avant la fin du Skyline Trail, je croise trois américains du Minnesota et Wisconsin, qui ont décalé leur départ d'un jour pour éviter le mauvais temps. Ils ont eu bon nez, eux. Ils sont grands, avec de gros sacs. Je me sens tout petit à côté. Doivent avoir du sang viking...

Arrivée à Maligne Lake avec une bonne demi-journée de retard. Il me faut aller racheter une bouteille d'eau à la Lodge, à 1km hors itinéraire, au bord du lac, où sont réunis une centaine de touristes de toutes nationalités. Je me pause quelques minutes au bord du lac, au milieu de ces gens, le temps d'apprécier ces 2 jours passés sur le Skyline Trail et réfléchir à la suite. Il est 14h et j'ai encore 27km à couvrir jusqu'au camp initialement prévu...
Je change de planning pour aller dormir au Trapper Creek CG, à 6km du Lac, que j'atteinds vers 17h après deux heures de marche dans les bois, faisant la trace et enjambant des troncs. J'ai un peu de temps avant que le soleil se couche, il ne fait pas trop froid (1°C), je vais manger chaud! L'espace normalement réservé à la cuisine est inutilisable, je m'installe sous un arbre.

GDT025.JPG

Voulant allumer mon réchaud, je me rends compte que j'ai aussi perdu le briquet acheté à Jasper. Il était dans une poche. Bien content d'avoir ma pierre à feu. Le ventre plein, je prends mon temps pour monter le camp et me glisse au lit.

GDT027.JPG

J'ai pratiquement une journée de retard sur le planning, et des pieds qui commencent à se faire douloureux, notamment aux niveau des tendons d'Achille.

Parcours : 19km, +480m, -750m

Suite... Jour 4

Dernière modification par nutzzz (17-11-2012 19:09:24)


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#13 17-11-2012 13:27:20

arnom
Membre
Inscription : 09-06-2009
Messages : 462

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Super ce récit. Impressionnant toute cette neige !! Ca ne devait pas être simple de ne ,pas se réfroidir.
Et ton abri ? Le skitex, comment s'est il comporté ?

Hors ligne

#14 17-11-2012 15:56:59

jobaladeur
Membre
Inscription : 29-04-2012
Messages : 28

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Pas mal tes capacités d'adaptation si les circonstances ne permettent plus de suivre l'itinéraire établi !
Je suis ton récit avec plaisir .

Hors ligne

#15 17-11-2012 19:08:23

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

J04 - Trapper Creek CG - Mary Vaux CG
Wilderness X Douleur

Je me suis réveillé à plusieurs reprises cette nuit pour fermer quelques écoutilles, -9°C ce matin. Mes chaussures sont congelées. J'ai l'impression que même des sabots en chêne seraient plus confortables. Je passe à nouveau une bonne demi-heure à réchauffer mes pieds. Quelle perte de temps... et d'énergie. Mon système d'attache de la toile aux bouts des bâtons, via une boucle pas assez large, a complètement gelé. Déglaçage au piolet!
Je sors finalement et prends le chemin. Je dois bouger mes orteils en permanence pour qu'il ne s'engourdissent pas. Et la beauté du décor matinal givré n'y aide pas, je me "dois" de m'arrêter prendre quelques images.

GDT028.JPG
GDT029.JPG
GDT030.JPG

Y'a de la compagnie par là.

GDT031.JPG

Je progresse dans les bois jusqu'à rejoindre la rivière Maligne, non loin de là où elle se jette dans le lac du même nom. Je la suivrai jusqu'à sa source, au col Maligne, au pied duquel je dors ce soir.

GDT032.JPG
VIDEO

En fait le pont qui permettrait de traverser la rivière est cassé, le bureau des sentiers m'en avait averti. Le niveau est bas, passage à gué sans souci, chaussures aux pieds (on est plus à quelques gouttes près) et pause sêchage sur les restes du pont. Into the wild.

GDT033.JPG
GDT034.JPG

Un hélico (touristique?) passant dans le coin se rapproche de moi, certainement intrigué par mon bordel étendu partout. Je lui signale que tout va trèèès bien.
De retour dans la forêt, en alternant de temps en temps avec les rives de la rivière, sur lesquelles je progresse moins vite: beaucoup de buissons, même si le sentier reste évident. Parfois un bout du sentier a même été emporté par la rivière.

GDT036.JPG
GDT035.JPG
GDT037.JPG

Entre le froid et l'humidité permanente dans mes chaussures, mes pieds ont gonflé et je me retrouve un peu à l'étroit. J'ai quelques ampoules qui n'arrivent pas à sêcher. Ajouté à ça la tige arrière, durcie par le froid, qui martelle tous les matins mes tendons, mes pieds me font de plus en plus mal.
Malgré la douleur, je prends vraiment beaucoup de plaisir à évoluer dans cet environement, surtout lorsque je sors des bois pour rejoindre les plaines innondées, près de la rivière. Paysages sauvages, couleurs et lumières d'automne. C'est vraiment une des images que je me faisais du Canada avant d'attérir ici. Je suis là, si vulnérable, au milieu de ces grandes étendues. Je m'arrête pour vivre cette ambiance, je sourris. Un frisson glisse le long de mes flancs.

GDT038.JPG
GDT039.JPG

J'ai passé une bonne partie de la journée à manger du buisson, m'enfoncer dans la neige, enjamber ou contourner des arbres. Ce sentier n'est pas maintenu. Progression lente, mais profondément impreignée du "wilderness" canadien.
Arrivée au Mary Vaux Campground, déjà dans l'ombre.

GDT040.JPG

Purée saucisson pour réchauffer mes pieds froids et fêter mon premier bivouac sur sol sec depuis le début!

GDT041.JPG
GDT042.JPG

Parcours : 21km, +470m, -200m

Suite... Jour 5

Dernière modification par nutzzz (18-11-2012 16:55:54)


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#16 17-11-2012 21:54:08

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Magnifique, big_smile
Merci Nutzz
les photos de cristaux de glace sont très jolies, entre autres
tu n'avais vraiment pas des chaussures pour la neige! pas étonnant que tu aies eu froid aux pieds hmm
suis pressée de voir la suite aussi
Quels beaux paysages avec la neige
Au fait la trace dans la neige, c'est quelle bête?

Myrtille

Hors ligne

#17 18-11-2012 00:11:02

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Désolé de recouper le récit mais faut parler sécurité quand même un peu pour ne pas se faire taper sur les doigts... wink

Manger et stocker sa nourriture sous son abri au pays des ours, c'est pô bien ! Pour les nouveaux, merci de ne pas reproduire ce comportement irresponsable... smile tongue

Voilà, il faut montrer un peu l'exemple, que diable... lol


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#18 18-11-2012 00:25:49

nobru75
Membre
Inscription : 17-01-2010
Messages : 525

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

c'est le festival des belles images ici !
que d'intensité !!! le canada tel qu'on le rêve , avec sa robe blanche en plus!

nutzzz a écrit :

Un hélico (touristique?) passant dans le coin se rapproche de moi, certainement intrigué par mon bordel étendu partout. Je lui signale que tout va trèèès bien.

c'est assez bête mais je me suis deja retrouvé dans cette situation ( dans les Pyrénées ) et je ne savait quelle attitude adoptée pour signaler que "tout va trèèès bien" sans risquer d'eveiller le doute ; Du coup j'ai ignoré l'engin , limite à regarder mes pompes. T'as trouvé mieux?

Hors ligne

#19 18-11-2012 00:28:18

philmu
Membre
Inscription : 26-06-2010
Messages : 50

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Super nutzzz, je t'encourage à continuer ton récit   big_smile    , de bien jolies photos, tu me fais voyager.

Je note le pare-vent lié en bas sur la bombonne, je l'essaierais un jour.

C'est probablement un trek qui t'aura fait progresser dans ta vie, joli partage !


à l'est du 83 Var; villages perchés

Hors ligne

#20 18-11-2012 00:34:11

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

nobru75 a écrit :

c'est assez bête mais je me suis deja retrouvé dans cette situation ( dans les Pyrénées ) et je ne savait quelle attitude adoptée pour signaler que "tout va trèèès bien" sans risquer d'eveiller le doute ; Du coup j'ai ignoré l'engin , limite à regarder mes pompes. T'as trouvé mieux?

D'après le bouquin "Into The Wild" de John Krakauer et la série télévisée "Man vs Wild" de notre ami Bear Grylls, et donc sans expérience réelle, le signe international pour demander de l'aide est de lever les deux bras pour former un Y. Ca signifie "Yes, j'ai besoin d'aide." Si tu lèves donc juste un bras, le pilote considèrera ça comme un salut amical.


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#21 18-11-2012 00:50:51

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Merci pour vos commentaires sympatiques smile Je rêve tous les jours en lisant les récits qui défilent sur RL, alors quand je peux partager moi aussi, je le fais volontiers!

arnom a écrit :

Et ton abri ? Le skitex, comment s'est il comporté ?

Pas bougé! Mais il n'a pas eu à endurer des conditions extrêmes non plus... j'y reviens plus tard quand je m'attaquerai à la partie matériel.

Myrtille88 a écrit :

Au fait la trace dans la neige, c'est quelle bête?

Je dirais un wapiti, qui va dans la direction opposée à la mienne. Les élans ont deux espèces de petites griffes sur l'arrière de la patte, qu'on ne voit pas là.

philmu a écrit :

Je note le pare-vent lié en bas sur la bombonne, je l'essaierais un jour.
C'est probablement un trek qui t'aura fait progresser dans ta vie, joli partage !

L'élastique permet d'avoir un paravent plus petit et de ne pas dépendre de caillous/sardines pour le faire tenir en place. J'ai trouvé bien pratique à l'usage, jamais mis plus de 5min pour faire chauffer mes 500ml d'eau, déballage compris.
Et comme tu dis, c'est le genre d'expérience qui t'apprends des dizaines de choses, sur toi, et sur la nature smile

nobu75 a écrit :

c'est assez bête mais je me suis deja retrouvé dans cette situation ( dans les Pyrénées ) et je ne savait quelle attitude adoptée pour signaler que "tout va trèèès bien" sans risquer d'eveiller le doute ; Du coup j'ai ignoré l'engin , limite à regarder mes pompes. T'as trouvé mieux?

C'est le genre de truc que j'ai vérifié avant de partir big_smile Il y a en effet bien un signe, comme le dit OTR. Et il est international. Un peu de lecture sur le site de Parcs Canada.
5021_rescue-yes-no.jpg

Ontheroad33 a écrit :

Manger et stocker sa nourriture sous son abri au pays des ours, c'est pô bien ! Pour les nouveaux, merci de ne pas reproduire ce comportement irresponsable... smile tongue
Voilà, il faut montrer un peu l'exemple, que diable...

C'est vrai, c'est pour ça que je ne l'affiche pas trop roll Pour autant, j'ai passé un bon bout de temps à lire et relire sur les ours avant de partir. J'arrivais même à 93% de réussite pour reconnaître un ours noir d'un grizzli. Tiens, un Article intéressant de Skurka là-dessus.
A ma décharge, je n'ai vu aucune trace d'ours dans les environs depuis le début, et dieu sait si les ours sont fénéants et empruntent comme nous les marcheurs, les chemins de randonnée!
Mais les ours, j'y viens. Demain d'ailleurs, c'est le thème de la prochaine journée tongue

Dernière modification par nutzzz (18-11-2012 00:52:50)


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#22 18-11-2012 16:54:43

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

J05 - Mary Vaux CG - Poboktan Creek CG
Ours X Sortie

Hier soir j'ai pris la pécaution de mettre mes chaussures sous mes pieds, dans mon sac retourné. Elles ne sont pas congelées, mais le résultat est le même: le temps de plier, avec -11°C dehors, je me retrouve comme les autres matins. Je prends le chemin du col Maligne dans un décor sub-alpin saupoudré de blanc, sabots aux pieds.

GDT043.JPG

Traversée de la rivière Maligne, qui a bien rétréci, sous la bienveillance de l'imposant Mont Mary Vaux.

GDT044.JPG
GDT045.JPG

Petite parenthèse culturelle pour parler de cette Dame. Mary Vaux était une botaniste et artiste de Philadelphie qui a été une des premières américaines, avec ses parents, à emprunter la nouvelle ligne Canadian Pacific Railway menant vers les Rocheuses, à la fin des années 1800. Elle partait se balader dans ces montagnes en robe très chic pour documenter les fleurs de son plus beau coup de pinceau. Plus tard avec son mari paléontologiste, début 1900, grâce à ses connaissances en photographie, elle a mené les premières recherches géologiques sur les glaciers dans les rocheuses, pionnière dans ce domaine. Leurs résultats font partie du fondement des connaissances actuelles.

Pour en revenir à mézigue, la douleur dans mes tendons d'Achille est toujours là, bien présente. Le col n'est plus très loin, une fois de plus, paysages magnifiques à 360°, tout de blanc couvert. L'endroit est désert. Je fais une pause, seul avec quelques bruits d'éboulis, pieds à l'air, à essayer de leur faire prendre le soleil qui tape fort.

GDT046.JPG
GDT047.JPG
GDT048.JPG
GDT049.JPG

Plus loin la vie reprends, un ruisseau, le Poligne Creek, du vert, des arbres, et un couple de perdrix des neiges ayant presque fini d'enfiler leur combi de ski. Poboktan Mountain droit devant, 3320m.

GDT050.JPG
GDT051.JPG

Descente le long de Poligne Creek, qui sera gelé d'ici deux à trois semaines. A côté, je tombe sur une étrange formation dûe au gel de très fines herbes.

GDT052.JPG
GDT053.JPG

La neige tombée il y a trois jours a gardé les traces de ceux qui l'ont piétinée. Je tombe sur celles de deux grizzlis, certainement une femelle avec son petit. Passés par-là dans la journée ou hier.

GDT054.JPG

Plus loin, encore d'autres traces, ainsi que les imposants estrons qui vont avec. Les grizzlis à cette saison ingurgitent plus de 20.000 kcal par jour! Mais celui-là doit être moins gaillard, vu son rendement médiocre...

GDT055.JPG

Ce matin je me suis réveillé avec une douleur dans le genou droit. Mon syndrome rotulien s'est réveillé, depuis une bonne année qu'il ne m'avait pas embêté. Mais c'est dans cette descente sur le versant sud du col qu'il s'exprime pleinement, me forçant à délester et tendre la jambe droite. Ça associé à mes pieds qui souffrent à chaque pas, il devient de moins en moins sérieux de continuer à marcher. À moi la faute, je n'ai pas pris le temps de m'étirer assez et ai négligé de m'entraîner un peu, faute de temps, avant de venir marcher dans les Rocheuses. J'envisage très fortement la sortie...

Il est 16h et il me reste 12km pour boucler mon étape, avec un jour de retard. Faisable, mais non sans souffrance. Je veux garder la possiblité de sortir du trail et rejoindre l'autoroute demain matin si ça ne va pas mieux. Je pousse donc jusqu'au camp suivant, en bas dans la vallée, à 7km de l'autoroute. Petite étape aujourd'hui donc, mais en arrivant au camp tôt, je prends le temps de faire un feu pour essayer de faire sêcher mes sabots. A défaut de m'être vraiment fait plaisir à marcher, je profite d'un dernier rayon de soleil à travers les arbres au camp.

GDT056.JPG
GDT057.JPG
GDT058.JPG

Avec toutes les traces de grizzlis que j'ai vues aujourd'hui, je pends ma bouffe ce soir. Trois jours que je n'ai pas croisé un gus, c'est pas l'endroit où se faire manger. J'en profite pour parler un peu des ours. J'ai passé beaucoup de temps à me renseigner sur eux avant de partir, plus d'ailleurs qu'à ma préparation physique ou celle du chemin.

De manière générale, les ours, et en particulier les grizzlis, font tout pour nous éviter. Ils voient très mal, mais entendent très bien et peuvent sentir une charogne jusqu'à 30km. Il y a un réel intérêt à savoir différencier les deux espèces présentes au Canada. Les ours noirs sont relativement craintifs, de taille moyenne avec de petites griffes, on peut envisager de leur faire face. Les effrayer d'abord en criant et en se faisant imposant, lancer des caillous et au corps à corps, viser le nez et les yeux. Les grizzlis sont plus gros, peuvent se dresser sur leurs pattes arrières pour atteindre presque 3m de haut, et ont des griffes acérées. Ils attaquent lorsqu'ils sont pris par surprise à courte distance ou pour protéger leurs progénitures, les cas de prédation sont infimes. En cas d'attaque, se coucher à terre, mains derrière la nuque, et attendre la fin de la tempête en faisant le mort.

L'attitude du randonneur à adopter pour éviter une mauvaise rencontrer, c'est donc de faire du bruit de manière continue, dans les zones à risque. Bien qu'étant seul, j'ai beaucoup parlé! J'ai mangé la majorité à plusieurs dizaines de mètres de ma tente, comme le permettent les camps (même si je trouve que 50m, c'est toujours trop près). Pour ce qui est de la nourriture, j'ai emporté des aliments qui cuisiné n'ont pas d'odeur forte: purée, pâtes, semoule. Pour le reste (graines, chocolat, saucisson, fromage), tout était dans des sachets congélation double-zip, refermés dès que je m'étais servi, enfermé dans un grand sac étanche. Stockage pendu ou dans un casier en métal à disponiblité dans les camps, ou encore à quelques rares occasions dans mon sursac de couchage avec moi, lorsque que je n'avais vu aucune trace et que les conditions météorologiques limitaient les odeurs (cela dit, ce n'est pas un exemple). Plus de lecture ici sur ce thème par Andrew Skurka.

Finalement, après avoir profité de mon feu, je pars me coucher, loin de ma bouffe! Je pense et je repense... s'arrêter ou persévérer?

Parcours : 14km, +380m, -520m

Suite... Jour 6

Dernière modification par nutzzz (18-11-2012 17:04:02)


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#23 18-11-2012 17:02:19

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

J06 - Poboktan Creek CG - Lake Louise
Autoroute X Civilisation

Moi qui m'attendais à une nuit humide et fraîche, elle a était sêche et douce. Pourtant il neigeote. Mes chaussures n'ont pas réussi à évacuer toute leur flotte hier soir! Le temps de plier et préparer le pti déj, le soleil chasse les précipitations matinales.
Et ma décision dans tout ça? Si je continue, le prochain échappatoire est 38km et deux cols plus loin. Et j'avance pas. Une bonne partie de la suite du trajet se situe en zone alpine, donc intéressant, mais le reste est dans les arbres, à ne pas voir grand chose. J'ai parcouru un peu plus de 100km depuis Jasper, et il en reste environ 90 jusqu'au prochain ravitaillement, avec un jour de retard, puis encore une centaine de kilomètres entre The Crossing et Field, pas des plus agréables (basse altitude, très boisé et très peu entretenu) mais très sauvage.
Allez, stop. Je sors. Je m'en vais rallier Lake Louise, prendre du repos, et laisse ces 200km de trail se faire oublier dans la rudeur de l'hiver, qui me rattrape.
Je pars direction l'autoroute, avec les chaussures en mode "claquettes". C'est pas vraiment mieux, du coup j'ai des ampoules ailleurs maintenant...

GDT059.JPG

Je croise un groupe de scouts, en vadrouille pour le week-end. Un écureuil me fait oublier un instant mon corps.

GDT060.JPG
VIDEO

Un couple d'allemands en vacances me prends en stop. Nous passons devant l'impressionnant glacier d'Athabasca, le plus gros du champ de glace Columbia, dont une langue vient presque léchouiller la route. Je suis triste d'avoir à abandonner, mais faire de la route, par ce temps magnifique, pour voir les Rocheuses sous un autre angle a aussi son avantage, que je j'apprécie aussi!

Mes chauffeurs me déposent à The Crossing, où je récupère mon colis. C'est de derrière ces montagnes que j'aurais dû arriver.

GDT061.JPG

Mon colis sous le bras, je refais du pouce, sous un soleil radieux pour mieux enfoncer le couteau dans la plaie. Un canadien de Calgary à la retraite s'arrête, je demande s'il va à Lake Louise, il me répond "You are right all the way" - T'es bon sur tout la ligne. CD de Béla Fleck dans la poche arrière du siège conducteur, il boit sa Lager tout en conduisant, me racontant tout un tas de choses intéressantes sur les Rocheuses et leurs animaux. Il me redonne le sourire. J'apprends que les Rocheuses sont des montagnes relativement jeunes, comparées à nos Alpes et Pyrénées, d'où leurs crêtes escarpées et pentes abruptes. Il a marché autrefois sur le GDT, par bouts. Alors qu'il finissait la portion nord, il y a rencontré un soldat rentrant de l'Afganistan, assi par terre, genous en vrac, épuisé de ses six premiers kilomètres. SIX kilomètres le mec. Un sac de 60kg: entre autres, 2 paires de chaussures, 4 grenades, 2 flingues, mais seulement 7 jours de bouffe! Le gars pensait être prêt pour affronter les ours... chanceux il aurait été s'il en avait vu seulement la moitié d'un!

Me voilà à Lake Louise. C'est le week-end de Thanks Giving. Ça a beau être un mini bled avec une épicerie, une boulangerie, un café, un magasin de montagne, trois boutiques souvenirs et des centaines de lits, c'est blindé! Par chance, je prends la dernière place qu'il reste au Hostelling International (HI) Alpine Centre, pour 30$ la nuit en dortoir. J'y rencontre un jeune guide lyonnais, Aurél, super sympa, avec qui je discute pas mal et passe la soirée.
Le début de nuit sera d'une autre couleur. Ces fichus dortoirs sont construits de manière à ce que tu puisses assister, là-haut depuis ta mezzanine, au fin spectacle qui se déroule juste en-dessous sur un lit double avec un couple bourré dedans. Je passerai les détails, mais étant donné que le gars était équipé d'un couteau d'une trentaine de centimètres (juste la lame hein!), j'ai pas trop ramené ma poire. Joyeux retour à la civilisation, qui me fait regretter les -11°C de l'arrière pays. Mais pour l'instant, il m'est difficile d'envisager d'y retourner...

Suite... Jour 7

Dernière modification par nutzzz (19-11-2012 00:13:53)


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#24 18-11-2012 18:11:39

Draven
Aller a l'essentiel..
Lieu : Jura
Inscription : 14-06-2009
Messages : 969
Site Web

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Les photos sont vraiment magnifiques ! C'est quand même autre chose que nos coins urbanisés... La suite !!


Réduire le sac, à défaut de pouvoir réduire son porteur...
FlickR

Hors ligne

#25 18-11-2012 23:24:05

Zackary
Membre
Lieu : Pas de Calais (62)
Inscription : 23-12-2010
Messages : 39

Re : [Récit + liste] GDT - Traversée des Rocheuses Canadiennes

Que dire, mis à part  M A G N I F I Q U E !!!!

Photos, récit et expérience sont simplement extra  big_smile

Hors ligne

Pied de page des forums