Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 17-01-2013 00:22:28

ice
Membre
Lieu : 1°38'05''E 42°49'00"N
Inscription : 24-08-2006
Messages : 285

TPS

Tiens un peu de ski pour changer ! version MUL ? allez c'est parti. Un rêve, un projet : Rallier le Canigou a la foret d'Iraty...
La Traversée des Pyrénées a Ski.

Bon nous ne partirons que de la maison : L'hospitalet prés l'Andorre vers l'Ouest. Les Pyrénées Orientales n'ont pas vu la neige en ce 29 décembre 2012...
Parking de l'Hospitalet il est 10h. Peu de monde sur la nationale 20 qui est pourtant la route du Ricard a quelques jours du réveillon, bizarre...

Jacques qui nous amene est bien cérémonieux quand il nous dit que nous avons fait le plus dur : Partir !
Lui qui a fait 11 fois la traversée des Pyrénées, tourné des années en Afrique ou remonter l'intégralité des Alpes de Nice au Triglav : Il doit savoir de quoi il parle.
Il se moque de nos skis, vous aller porter les jeunes ! Oui pour traverser la route, et hop skis au pieds c'est parti plein Ouest ! Personne ne nous attends Damien est dispo jusqu'au 4 février et il est chaud patate ! Moi il me faudra lacher l'affaire le 24 janvier...

589_dsc09002.jpg
MUL avec des chaussures de ski ? difficile
Remontée de la vallée du Sisca. Le rythme est donné 11m/minute...ce sera comme ca pour les prochains jours...Retour prévu le 25 janvier...

Le sac type :
50L Millet Expedition
Demi Tapis Z lite customisé
Duvet lafayette
Doudoune Das Parka Patagonia
mouffles Bergaus goretex 800cuin
2 paires de Xsocks treking extrem light
Papier journal (et oui la transpiration en hiver et en chausson thermoformés c'est pas top)
ces 5 items dans un sac SeatoSummit lite en 13l
ARVA, Pelle (godet ortovox eco avec manche alu sur mesure en T), sonde 200 light carbone
Tika XP (nota casse de la part de mon coéquipier de la Tikka 2 sous un mini choc au sol, les tikka 2 résistent bien mal au malmenage de pas mal de personne a priori...)
Rechaud Reactor Msr (pas mul avec ces 500g mais neige a faire fondre et nous ne prendrons que 200g de gaz pour 6 jours ! retour trés positifs de ce reacteur meme je dirais terrible ! il relegue les jetboils et autres réchauds optimisés loin derriere)
un briquet, un opinel n°6, cuillère Terra Nova titane, bol (gamelle plastique de semoule en boite). 
4 kleneex
une couverture de survie (une seule pour 2) de l'elastoplast et du duckTape. Mini trousse de premiers secours 80g
Masque et lunettes categorie 4
Une creme solaire Avene en 80ml (mini mini et pour 2)
Casquette
Goretex Paclite Cell de chez Patagonia
R1 veste et capilene hoody Patagonia
Gant Mammut pour la progression membrane windStopper
Collant R1 et Surpantalon goretex a zip integraux
Cartes au 50 000eme gps Garmin 60s. Finalement nous regretterons parfois les 25 000eme mais les 4kg de 25 000eme non trop peu pour nous...Vous noterez pas de boussole. Mais aucun de nous ne compte pourtant sur celle de la Suunto Vector...

589_dsc09005.jpg
Dis Damien si on tombe a l'eau cela pourrait remettre en question notre traversée des Pyrénées ? On ne vois pas sur la photo la belle profonde et froide marmite d'eau en dessous...
Piolet Nanotech de chez camp (testé et approuvé au 4 coins du monde) et des crampons xlc480
Un Apn de 200g
Une bouteille Coca ou Quezac 1L ou 1L15. Adepte de la pipette, je me suis décidé en derniere minute pour ce choix, et nous verrons que meme les bouteilles vont dans quelques jours geler dans les sacs...

Menu Type :
2 sachets de thé par jour (on réutilise) 3 sucres/jour
5 gerblé ou une MuleBar ou 2 tranches de pain d'épices
4 barres céréales ou 2 Snickers/jour
une soupe lyoph
Un lyoph en 500kcal minimum.
Un carré de chocolat/jour soit 100g pour 2 pour 5 jours
un saucisson de 300g pour 2 pour 5 jours
200g de noix de cajou
c'est tout

589_dsc09007.jpg

Skis Dynastar Altitrail Powder 1kg700 et LowTech avec leash en 650g pesé
Chaussures TLT4pro 1k400 plus legeres que mes pompes d'Alpi...
Peau Coll tex 600g avec tendeur race uniquement a l'avant
Et pour la 1ere fois de ma vie des couteaux ! nous verrons par la suite a quoi cela peut bien servir...a 45€ et 150g de plus...

589_100_0066.jpg

On bascule coté Andorran par un couloirl que je ne connaissais pas : cela commence bien on est a 45 minutes de la maison. Comme quoi ! Un voyage a domicile. Il faudra quand même enlever les skis pour le reta final.
589_dsc09013.jpg

Les lacs de Siscarou sont gelés, et on glisse rapidement vers les Joclars. repeautage.
589_100_0070.jpg
Surprise : la descente des cascades de glaces coté Rulhe est sans neige...skis sur le dos pour descendre...Cela commence bien.

589_dsc09014.jpg


589_100_0072.jpg
Des traverseurs heureux !
La neige est dans la vallée : Nous atteignons a Mach 2 la cabane de Garsan puis la cabane de las Peyres 1705m. Jour 1 avec la variante couloir : 1800m positifs; grand bleu; personne en vue. Il est 17h a table ! Dodo 19h
589_100_0078.jpg
Suite au prochain épisode :
"l'étape Andorrane"

Dernière modification par ice (17-01-2013 00:29:07)

Hors ligne

#2 17-01-2013 01:36:12

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 375

Re : TPS

Kikoo ice wink

Merci pour le retour! J'attends la suite avec impatience wink.

eraz

Hors ligne

#3 17-01-2013 09:24:16

blogeais
Membre
Lieu : Narbonne
Inscription : 13-01-2011
Messages : 367

Re : TPS

Chouette ! la suite, la suite !

Hors ligne

#4 17-01-2013 12:59:43

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : TPS

ice a écrit :

Il se moque de nos skis, vous aller porter les jeunes ! Oui pour traverser la route, et hop skis au pieds c'est parti plein Ouest !

Vu la "quantité" de neige en ce début d'hiver, c'est certain qu'il faut pas des ski trop lourds a porter hmm

ice a écrit :

Et pour la 1ere fois de ma vie des couteaux ! nous verrons par la suite a quoi cela peut bien servir...a 45€ et 150g de plus...

Comment tu fais ? J'ai jamais fait une sortie sans mettre les couteaux hmm

ice a écrit :

Chaussures TLT4pro 1k400 plus legeres que mes pompes d'Alpi...

Passe aux TLT5 : c'est magique wink


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#5 17-01-2013 22:47:55

ice
Membre
Lieu : 1°38'05''E 42°49'00"N
Inscription : 24-08-2006
Messages : 285

Re : TPS

highpictv : 30ans de ski de rando j'ai mis demi heure des couteaux...achetés cette année parce que les copains m'ont forcé...55kg et un peu de technique ca aide sans doute...Pour les TLT5 jamais pour moi : la pince du talon ne me va pas du tout. et 100g de plus c'est lourd car en 26 elles sont données a 1064g précis chez Dynafit et avec le Dowhill elles font 1500g wink
Et pour arriver au Pont d'Espagne 4h de portage en tout et pour tout. Mais vu la sortie que l'on s'est mis aujourd'hui en Ariege (on est aller vérifier le risque 5) je pense que vous ne devez pas vous aussi manquer de matière première ?

Jour 2 : Cabane de Las Peyres-El serrat.
Lever 7h30 départ 8h30 traversée du torrent pour remonter la Coume de Varilhes. Une cinquantaine d'isards nous surveillent.
589_dsc09021.jpg
Damien sort le compeed. Au final les 3 premiers jours seront pour nos pieds les plus marquants.
589_dsc09023.jpg
La montée au Col se ferra sur une petite vitre en 30°.
589_100_0097.jpg
Nous débouchons au soleil, bienvenue en Andorre !
589_100_0099.jpg
La langue de neige versant Sud nous ferra descendre trés bas (2000m) pas de possibilité de contourner le Tuc de la pala de Joan. La neige est trés bonne. Des collants pipettes rodent et lachent les chevaux dans la descente. (si on peut appeller ca descendre, bon s'ils se font plaisir). On repeaute au soleil, direction le Col de Meners. Belle remontée au pied de la Cabaneta.

Dans le couloir qui mene au laquet, je me fais doubler par un raquettiste. A 11m/minutes il me dépasse...Je ne serais pas en forme ? Mon alti deraille ? Je sors les couteaux le versant E est tolé...Tiens ? ola monsieur le raquetiste vous auriez besoin d'un coup de main ? Il me repond qu'il se refait une santé ! ah ? Nous nous ecartons de la trajectoire de sa possible chute. Nous convenons a dire que s'il se la colle il va se bruler. (Au mieux, car les 200m de dénivelés sont raides). Nous reinsistons pour lui tailler une marche ou pour l'aider a redescendre : Que nenni ! Il ne comprend pas pourquoi on s'inquiete !
Nous passons les skis en helicoptere sur le sac. Nous encapons les rochers qui bordent le couloir et laissons ce farfelu les gants ancrés dans la neige, en appuis sur les pointes avant de ses 225. On va pas le violer, on aura insister.
589_100_0100.jpg
Le vent forci, lorsque nous arrivons a la cabane (abri sommaire, mais qui a son caractere : les anciens ne l'ont pas construite la au hasard (soleil tout au long de la journée et le vent dégage la crête sur laquelle elle est bâtie).
589_100_0102.jpg
Un dernier ressaut nous franchissons le col sous le Serrere. Au vu du crissement des skis des Andorrans qui en descendent cela ne nous donne pas envie d'y monter. Droit dans la pente, nous descendons aussitôt arrêter par la bande d'Andorran qui monte (a 15h) au Pic du Serrere : C'est pas par là ! Nous devons nous justifer que nous n'allons pas au sommet. Ils nous regardent descendre sans aller au sommet comme si nous etions des extraterrestres...
Un EC135 vient nous chatouiller les spatules au ras des paquerettes. Nous nous faisons la remarque qu'il part direct vers le laquet ou nous avons laissé notre raquettiste...
589_100_0106.jpg
Le refuge de Sorteny que le gouvernement Andorran annoncé fermé pour cause de travaux est bien ouvert. Les travaux sont le mega geant hotel pardon refuge qu'ils sont en train de construire juste a cote 70 chambres ! (un jour l'Andorre sera la petite suisse des Pyrénees...).

Nous filons sur la piste vers El Serrat, 2 ou 3 sauts de ruisseau nous arrivons au rendez vous avec notre ravitailleur. Ce soir on charge les APN et les sacs. Fondue bourguignone dans un 3 étoiles et retrouvailles avec mes anciens collegues de l'Ecole de Ski d'Arcalis. Que de surprises de dernieres minutes. On se loupe pour s'inviter chez l'un ou chez l'autre. Nous apprendrons que la vie trépidante de couple et de moniteur de ski créent ou défont les histoires d'amour. Bilan : tard dans la nuit avec mes 2 compagnons nous jettons le duvet dans un champ. Mais il fait froid non ? Mes 2 compéres m'annoncent +2° ! Au lever je suis vert, il fait pas un peu froid ? Meme réponse +2°... Qu'est ce qu'on fait pour le petit dejeuner ? Retournons au 3 étoiles d'hier soir ils font des petits déjeuners ! Et aprés une nuit par -11° (nous avons enfin eu la vraie température !) nous revoilà dans notre hotel 3 étoiles. Ils faisaient peut être des chambres non ? Les croissants sont vite avalés, nous avons rendez vous a la station 500m plus haut. Mes collegues moniteurs nous attendent : Et oui dans notre éthique de traversée s'il y a des remontes pentes on prend. Si les telesieges n'etaient pas là je conçois mais remonter 800m sous des cables trop pour moi (désolé pour les puristes). L'hélico d'hier etait pour un raquetiste qui s'est fait un genoux sous le laquet du Serrere, pas faute de l'avoir prevenu le zoziau...
Le télésiege de la Basera a été rallongé et c'est donc en descendant que nous franchissons le Port de Rat ! Retour au Pays.
Descente a grande vitesse versant français, j'irais pas dire que je connais tout les cailloux mais là je joue a domicile.
589_dsc09052.jpg
20 minutes aprés nous sommes au soleil sous le Port de Bouet. On repeaute !
589_100_0122.jpg
On trace dans de la fraiche, un peu de distance entre nous, il y a quantité. Le Port de Bouet est corniché a souhait, descente en bonne neige sur la Pleta d'Arcalis (lieu de marché entre le Vall Ferrera Espagnol et la vallée du Vicdessos).
589_dsc09059.jpg
Petite pause a la cabane, des crottes de lagopede et des munitions de partout. (Notre ravitailleur nous racontera les détails d'un récent exercice de l'armée espagnole dans cette clairiere, pas génial toutes ces cartouches a blanc...)
Petite remontée a pied sur le refuge de Val Ferrera.
589_100_0124.jpg
Personne ! Nous sommes le 31 décembre.
Sieste en regle au soleil. Puis le soleil passe derriere la montagne la temperature n'est pas la meme. Un groupe de catalan passe, ils montent dormir sous le Pic Rouge.
20h arrivée de deux espagnols d'Alicante. Ils ont fait 7h de voiture, monter 20kg de nourriture a eux deux, pour le lendemain partir a l'assaut de la pique d'Estat. Ils n'ont pas pris de sac de couchage pensant prendre les couvertures du refuge qui n'existent pas !  cool  Bilan 22h nous partons au lit repus ! En plus d'etre super sympa, ils ont partagé avec nous leurs victuailles ! Ils se leveront a 4h pour en telemark partir a l'assaut du toit de la Catalogne. Refoulé quelques minutes plus tard par le mauvais temps : il neige fort !
589_dsc09065.jpg
nous verrons dans le prochain episode que meme si nous partons a 8h30 comme tous les jours ce ne sera pas une petite journée que le 1er de l'an dans le Pallars !

Dernière modification par ice (17-01-2013 22:53:44)

Hors ligne

#6 17-01-2013 23:08:59

Profil supprimé 8
Membre
Inscription : 12-02-2012
Messages : 490

Re : TPS

ice a écrit :

Et pour arriver au Pont d'Espagne 4h de portage en tout et pour tout.

Ah ! Pont d'Espagne ?! il y a toujours la base militaire là bas ?
j'adore les Pyrénées . J'y est fait mes début en rando à ski en "semi liberté"
on a l'impression que ça passe de partout !
bonne route et prudence  !

Dernière modification par Profil supprimé 8 (18-01-2013 10:58:35)

Hors ligne

#7 18-01-2013 09:21:52

SpySNL
N°8
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006
Messages : 5 854

Re : TPS

Ça commence fort smile

J'ai hâte de lire la suite, j'aime bien ton style d'écriture, très spontané et dense !

Hors ligne

#8 18-01-2013 22:16:31

ice
Membre
Lieu : 1°38'05''E 42°49'00"N
Inscription : 24-08-2006
Messages : 285

Re : TPS

1er janvier : Nous quittons le refuge de ValFerrera. Nous partons ski sur le dos. La neige est la mais le sentier empierre est raide et étroit. Il slalome entre les arbres et pas mal de talweg.
589_dsc09073.jpg
A la cabane de Basello, nous chaussons dans la tourmente. Rapide grimpette a Baborte. Nous laisserons sur la droite la cabane du même nom. La visibilité diminue, il est 10h il fait presque nuit. Nous naviguerons de col en col sans retirer les peaux. Le col de Sellente est bien gavé d'une neige douteuse.
589_100_0130.jpg
Nous passons en position descente au col de Besero. Magnifique descente autour de nous des crêtes acérées sur lesquelles sont accrochés de petit pins torturés. Juste avant la gorge nous tombons sur une séduisante cabane en pierre avec une lourde charpente supportant des lauzes. 5/6 couchages. Vers 1800m la neige commence a manquer nous déchaussons. Le temps oscille entre petite bruine et soleil. Le pla de Boavi est vite traversé ski au pied. Le cumul en fond de vallée est important.
Surprise le balisage du GR montant au Certascan est trés discret, la neige sur le versant Sud est absente...Nous allons vivre une mémorable montée au travers noisetiers et barres rocheuses. Passages aériens au dessus d'un canyon. Guidé par de trés petits cairns et d'improbables reliquat de peinture. Nous sommes en mode jungle trail. Les skis se prennent dans les branches basses, nombreux passages a quatres pattes. Nous avons tous les deux le sourire, même si nous savons l'un comme l'autre que nous serrons les dents. Il faut garder le moral...P.... de sentier, abracadabrant !
Il est 16h il nous reste 800m de dénivelé et pas mal de distance. Nous forçons le pas. La neige réaparait Enfin !
589_dsc09076.jpg

On va pouvoir envoyer.  Prés d'une cabane nous faisons un point carte, il va falloir faire des choix pour ce soir. Continuer ou se poser ?
589_dsc09077.jpg
La piste sera notre ligne d'arret et on remonte le déversoir du Certascan. Le vent est fort et pas tres chaud. Dans le nuage, nous faisons le plein des bouteilles au déversoir, cela nous evitera de taper sur la cartouche de gaz. Nous creusons vers la porte du refuge. Pour ceux qui connaissent le refuge du Certascan est a l'etage...nous savons ou est la porte. Pas de temps a perdre, il fait nuit il est 18h fin de l'etape du jour.
2000m positifs, navigation, descente technique, bon gros vent...

Toute la nuit gros vent et chute de neige. Nos routeurs sont injoignables, et meteo france n'avait rien annoncé ils vont quoi comme métier dans cette boutique ?

2 janvier :
8h30 départ direction col du Certascan, le vent est irregulier. Nous nous jettons dans la gueule du loup, le couloir est chargé, nous sommes engagés, nous cherchons les ancrages. 10 très longues minutes pour sortir. Ca tient.
Nous enquillons une descente au travers de pas mal de barres absentes de notre 50 000eme.
589_100_0131.jpg
Nous avons prévu de faire un crochet par les lacs de Flamisella. 200m de dénivelés dans un cadre fantomatique. Ambiance.
589_100_0135.jpg
Cela nous evite de descendre a Noarre.
589_dsc09083.jpg
Remarquez sur la photo que les traces se recouvrent en quelques secondes il neige.
La descente est wonderBar ! Large foret neige de cinema ! La pente s'accentue, un arret de concert nous interrogeons l'autre sur la qualité du manteau neigeux puis qui y va ? Damien est plus prompt et en se mettant dans la descente me lance a moi ! Un, deux virages et la pente craque 1m devant moi... Il jette un regard sur la plaque qui se détache, 10, 20, 40m...il remet le regard vers son échapatoire la pente !
Il file droit vers les arbres, se fait rattraper, surnage, le sac le porte, il n'est plus qu'a 20m des arbres... Ne pas perdre le contact visuel. il ralenti et sors de l'avalanche...Sauf !
589_dsc09082.jpg
Il me fait signe qu'il va bien mais qu'il a perdu un ski...
Je descend le rejoindre en ratissant la zone. Nous sommes loin de tout et sans ski cela peut être une bonne galere de rentrer...20 minutes de sondage et nous retrouvons le ski manquant. Pensez a utiliser les skis restés en surface pour fouiller. Ils fendent la neige et sont plus rentable qu'une sonde qui ne fait que des points de recherche.

Pas mal de mètres cubes ont quittés la pente, un joker de grillé.

Nous descendons jusqu’à la cabane de la Pleta de Palomera (Superbe charpente en bouleau, unique). La remontée par la rive G du torrent de la Molla Rouge est superbe. Nous allons repérer la cabane, on ne sait jamais. La cascade de glace est en très bonne conditions. Nous prendrons quelques mesures de précaution pour prendre pied sur l’éperon qui abrite le refuge Enric Pujol.

Arrivée poussé par un grand vent. La porte semble fermée : ah ?
589_100_0138.jpg
Nous sortons le pied de biche ! Un bon MUL est un randonneur ingenieux : Le metal a gelé nous nous servons d'un ski pour faire bras de levier. Ouf ! nous dormirons a l'abri.

Toute la nuit les câbles qui tiennent la cabane vont siffler, nous estimons les rafales au dessus de 120km/h...-6° a l'interieur du refuge. Les bouteilles gelent, nos blocs de neige amener a la pelle dans le refuge ne changerons pas d'etat dans la nuit. Les sachets de thé gèlent en quelques minutes. Nous passons une très bonne nuit, être a l'abri : le rêve !

17h30 Thé, petite sieste. 18h Soupe, Lyoph, carré de chocolat, thé. Dodo, demain nous userons nos yeux sur des cartes levés au 14eme siécle !
Prochain épisode de notre TPS : La rabalinada

Rabalinada 3eme degré... Definition qui m'a été donné par Monsieur Lionel Daudet lors de notre portage de ravitaillement sur la frontière au mois de juin dernier lors de son DOD Tour. Rabalin du nom de sanglier en espagnol. Classifié de 1 a 3 degré.

Pour ce soir, l'abri Enric Pujol (ou refuge du Mont Roig) est un sous marin avec ses 9 couchages et son petit coin cuisine. Havre de paix dans ce monde minéral ou nous ne sommes que de passage.
589_100_0143.jpg

Dernière modification par ice (18-01-2013 22:27:32)

Hors ligne

#9 18-01-2013 23:09:22

Guybrush84
Threepwood
Lieu : Aix en Provence
Inscription : 02-08-2010
Messages : 3 502

Re : TPS

Padam padam padam, j'ai le coeur qui bat fort...

Hors ligne

#10 19-01-2013 03:50:28

viajando
Membre
Inscription : 06-04-2010
Messages : 248

Re : TPS

Très belle course!

Au plaisir de vous lire

V. smile

Hors ligne

#11 19-01-2013 07:24:57

Flo
tombée dans la MUL quand elle était petite
Lieu : Toulouse
Inscription : 23-07-2005
Messages : 1 261

Re : TPS

Merci Ice de ce joli récit  smile


Nous vivons dans la représentation que l'on se fait du monde. Boris Cyrulnik
Alors autant qu'elle soit belle... ´·.¸¸.·´¯`·.¸><(((((°> ♥ <°)))))><´·.¸¸.·´¯`·.¸

Hors ligne

#12 19-01-2013 08:57:38

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : TPS

ice a écrit :

highpictv : 30ans de ski de rando j'ai mis demi heure des couteaux...achetés cette année parce que les copains m'ont forcé...55kg et un peu de technique ca aide sans doute...

C'est certain qu'on n'a pas la même technique ni le même poids) : je vais venir prendre des leçons wink

ice a écrit :

Pour les TLT5 jamais pour moi : la pince du talon ne me va pas du tout. et 100g de plus c'est lourd car en 26 elles sont données a 1064g précis chez Dynafit et avec le Dowhill elles font 1500g wink

C'est sur qu'elles ne vont pas a tout les pieds hmm
Je suis surpris du poids, les 5 sont à 2250 la paire, toi c'est des tlt 4 race pro ?
En tout cas moi j'ai jamais mis de compeed lol

ice a écrit :

Et pour arriver au Pont d'Espagne 4h de portage en tout et pour tout.

Vous avez eu des chutes de neiges au bon moment parce qu'une semaine avant sur les versants sud il fallait monter a 2600 pour chausser hmm

ice a écrit :

Mais vu la sortie que l'on s'est mis aujourd'hui en Ariege (on est aller vérifier le risque 5) je pense que vous ne devez pas vous aussi manquer de matière première ?

Alors c'était bien du 5 ou du 6 wink
Dans les HP et PA, comme d'hab, beaucoup de neige avec beaucoup de vent donc les crêtes vont être toutes nues et maintenant il pleut hmm Mais la neige devrait revenir smile

ice a écrit :

Toute la nuit gros vent et chute de neige. Nos routeurs sont injoignables, et meteo france n'avait rien annoncé ils vont quoi comme métier dans cette boutique ?
...
Un, deux virages et la pente craque 1m devant moi... Il jette un regard sur la plaque qui se détache, 10, 20, 40m...il remet le regard vers son échapatoire la pente !

Ca me rappel quelque chose. Même prévision et même conséquences hmm

J'ai pas vu : vous aviez de la bouffe pour combien de jours ? Vous aviez prévu des ravitos ?


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#13 19-01-2013 13:39:42

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 826

Re : TPS

Une belle sortie.

Des traversée des pyrénées à ski, même si c'est plus ou moins classique, il n'y en a pas tant que cela.

Combien d'ailleurs ? sans doute moins d'une par an je suppose.

Et des récits de ces traversées encore moins. A ce propos, je trouve dommage que tu aies mis un titre du fil de discussion aussi abscons, qui ne doit pas aider au référencement de ce récit très intéressant.

Je suis aussi étonné que tu n'utilises que peu les couteaux à ski de rando.

J'ai dans ma bibliothèque un très beau livre de récit + photos d'une traversée du massif à ski. Le photographe avait  pris un 6x6 et 6 kg de matos photo ! C'est le livre qui m'a fait découvrir (virtuellement) les pyrénées.

Par rapport aux récits de TPS que j'ai pu lire, tous insistaient sur la longue et minutieuse préparation de l'itinéraire. Pas toi. Est ce parce que ça ne vous a pas pris tant de temps que cela, parce que vous connaissez bien le massif ? Ou bien comme cela apparaissait dans les autres récits, l'itinéraire est il effectivement compliqué, notamment du fait de pauvres possibilités de ravitaillement, et demande t il une attentive préparation ?

Autre surprise : la durée de votre parcours. Il me semblait que dans les autres récits que j'avais pu lire, on tournait autour de 45 jours minimum. Je me demande donc si vous avez tracé au plus court, quitte à emprunter des passages plus raides et délicats, ou si simplement c'est parce que vous alliez plus vite ? Ne connaissant pas les pyrénées, j'ai du mal à me faire une idée de la question même avec le détail de vos étapes.

En tout cas, félicitations pour cette bambée. (mais pas pour le titre du fil de discussion : on croirait un bouquet de chaines TV)

Hors ligne

#14 19-01-2013 14:18:52

ibili
Libre Penseur
Lieu : The Basque Coast
Inscription : 03-01-2010
Messages : 235

Re : TPS

Oscar a écrit :

J'ai dans ma bibliothèque un très beau livre de récit + photos d'une traversée du massif à ski. Le photographe avait  pris un 6x6 et 6 kg de matos photo ! C'est le livre qui m'a fait découvrir (virtuellement) les pyrénées.

Ce doit être Le photographe Palois Didier Sorbé je pense, dont le plus beau livre est à mon sens celui consacré aux Habitants et Bergers de Lescun en vallée d'Aspe( En noir et blanc et toujours au format 6x6 )  , ou alors Patrice de Bellefon ?
En tout cas traverser les Pyrénées en hiver , chapeau... ce n'est pas donné à tout le monde

Hors ligne

#15 19-01-2013 14:34:42

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : TPS

Tiens, c'est rare quelqu'un qui connaisse Didier ... wink


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#16 19-01-2013 15:09:35

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 826

Re : TPS

highpictv a écrit :

Tiens, c'est rare quelqu'un qui connaisse Didier ... wink

Oui, il s'agit bien du livre de Didier Sorbé.

De là à dire que je le connais ! J'ai un livre avec ses photos dans ma bibliothèque. Je crois me souvenirs que les textes n'étaient pas de lui. Je ne savais pas qu'il avait sorti d'autres albums de photos.

Je ne savais pas non plus que Patrice de Bellefon avait sorti un livre sur une traversée des Pyrénées à ski.

On se disperse un peu je crois.

Hors ligne

#17 19-01-2013 16:43:46

ice
Membre
Lieu : 1°38'05''E 42°49'00"N
Inscription : 24-08-2006
Messages : 285

Re : TPS

En terme de préparation, on habite et on travaille dans ces montagnes. De la préparation il y en a. Cela fait quelques années que je planchais dessus.
Charles Laporte a ouvert la voie en 1967. Remi Thivel, Benoit Dandonneau et Francine Magrou avait fait un cheminement en autonomie. Michel Candeau, un pyrénéen aussi discret que sa notoriété a fait 2 traversées. L'Ecole Militaire de Haute Montagne Espagnole avec Jacques Soulié avait droppé sur un record. L'integrale il doit y avoir une trentaine de personne qui ont bouclé. Nous devions partir l'an passé, mais au vu des conditions ce fut le Ben Nevis qui nous aaccueilli...J'avais remis le projet a plus tard. Un peu énervé de voir le battage médiatique d'une traversée l'an passé, j'etais je ne vous cache pas un peu jaloux...D'ou un titre de post passe partout car des traversées nous venons d'en faire une mais il y en a des dizaines a inventer...Et puis on n'a pas de sponsor, de press book a mettre en avant. Désolé si le titre ne vous a pas fait rever. Discretion a l'image des Pyrénées...
Vous avez lu je pense les pages de Respyr ou Montagne mag sur la traversée de nos guidos Alpins...Cela nous a fait rire : Des cabanes spartiates, des conditions nivo météo comparbles a l'Arctique,"un laboratoire de l'alpinisme moderne",...bref ils se sont fait mousser, un peu....

Par amitié pour RL je prends le temps (et le soin) de vous faire partager cette traversée. Je n'en recherche pas gloriole. Ce n'est "qu'un" de mes 3 projets de l'hiver.
Pour répondre aux questionnements :
Les PO il n'y avait pas de neige donc on a zappé les etapes suivantes :
J1 Montée au Cortalets.
J2 Cortalets Canigou Mariailles. Les copains gardiens étaient chauds patate pour nous accompagner. Bilan eux ils sont allés grimper dans les iles...
J3 Mariailles Pla Guilhem Ull de ter
J4 Ull de ter les cretes de Nou Creu Puigmal
Là liaison voiture. Le plateau Cerdan a plat en ski de rando, bof.

Donc départ de l'Ariege. Pas de compeed pour mes petits pieds ;-)
Pour les ravitaillements on avait notre ravitailleur (non skieur raquettiste mode warrior, du style vous me dites où et je peux vous attendre 2 jours avant et 2 jours après la date du rendez vous). Une personne rare.
Autonomie 5/6 jours. soit de 2 a 3kg max de bouffe. Un raid a 2 jours là on a pris juste 100g de gaz. et une rando a la journée a la fin (le sac etait a 7kg même a la journée, on a viré tapis de sol, duvet, bouffe) Cela laisse un fond de sac lourd...
Je reviens sur le gaz on n'a jamais manqué à 2 en faisant fondre. Le MSR reactor pour ces conditions hivernale est redoutable. 200g pour 6 jours. 5 Litres d'eau par jour. Cartouche utilisée Propane, Iso butane et butane.

Si vous voulez un ouvrage trés bien fait c'est chez 3sup Editions "la Traversée des Pyrénées a Ski" de Marc Breuil. Les horaires y sont tranquilles, faisable par tous. Pas mal d'idées autour de la traversée.

Pour les couteaux (ce n'est que ma pratique perso) : Je n'en ai eu qu'une paire il y a 20ans...Je trouve que cela freine, on deroule pas. Si glace je bascule en crampons. c'est vrai qu'avec mon 42 et 55kg je n'ai pas tendance a perforer. Et sans faire le prétentieux j'ai remarqué que si je ne passe pas en ski, beaucoup de monde a renoncer depuis longtemps...Mon papa m'avait formé trés tôt aux conversions et skis en toute pente toute neige.

Pour Oscar : Nous avions prévu une moyenne journaliere au alentour de 1400m positifs et 15kms de distance. Nos étapes réelles sont aux alentours de 1700m. Nous avons du nous adapter (conditions nivo, rendez vous, cabanes,...). On doit pouvoir faire plus direct. Je tairais le record car les montagnes ce n'est pas un stade. Nous avons zappé le Mont Perdu car a nous deux nous avons plus de 20 ascensions de ce sommet a ski, ca nous brancher pas forcement...

Hors ligne

#18 19-01-2013 17:10:33

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : TPS

Merci pour toutes ces infos. wink

Faire l'intégrale, pour moi c'est totalement impossible (pas le temps) , mais en faisant une semaine par an, ça me botterait bien smile Surtout que je rêve de skier le Jaizkibel et la Rhune smile


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#19 19-01-2013 18:41:44

ice
Membre
Lieu : 1°38'05''E 42°49'00"N
Inscription : 24-08-2006
Messages : 285

Re : TPS

Le réchaud ronronne dans notre sous marin. Tout est glacé a l'inérieur. Ambiance desuete version Union Sovietique : Le bois des bats flancs, les matelas a damiers rouge et noir, l'aluminium du bunker qui nous a proteger toute la nuit. Les coups de butoir du vent se sont enfin calmés, le ciel est bleu, lumiere franche, il est 8h30 -6° a l'interieur, le soleil n'est pas encore arrivé. Altitude 2250m. Nous partons.

589_dsc09085.jpg

Le vent a fait des dégâts...
589_dsc09087.jpg

Plein W nous encapons les lacs et les barres qui les protègent. Notre rythme est régulier, nous naviguons sans parler. L'air est vif ce matin. Nous nous relayons pour tracer. Les lacs sont suffisamment gelés pour gagner du temps il n'y a pas mieux. Nous avons un doute pour le plus haut lacs (Estany major de la Gallina), nous longeons les bords.
589_dsc09088.jpg
Le col de Curios est vite atteint, nous avions prévu de ne pas dépeauter mais vu la neige on va profiter : On ski !
On retire les peaux, un dernier regard sur le Mont Roig.
589_dsc09090.jpg

Nous sommes heureux, un sentiment d'isolement et de chance nous envahi...
Pas trop de photo de descente : Imaginez vitesse max, sourire aux lèvres, bref que du bonheur...

On vise le pic sans nom a 2610 sur la serre de Pilas car le col Cornella et le Col du Mt Rouch ne nous inspirent pas du tout.
589_dsc09092.jpg
La crête est pelée.
589_dsc09094.jpg
(D'ou nous venons)

Nous faisons un chifoumi pour savoir si nous descendons par Comamala ou directement sur Estarnadyo. Damien l'emporte ce sera Comamala. Navigation entre les barres et du bon ski jusqu'a 1700m...
Nous décidons d'emprunter le GR. Bien nous en a pris : a quatre pattes dans les bois, a sauter les torrents glacés, a couper les culots d'avalanches, c'est la guerre. Pas un balisage, nous suivons un reliquat de sentiers embroussaillé, des traces d'animaux. Nous perdons difficilement de l'altitude. Bartas, rabalinada, on raye la carrosserie...

On arrive (difficilement) aux granges de Pina. 1H30 de jungle mémorable. Bizarre ce segment de GR 11...Pourtant en lecture de carte on touche notre bille, pas vu la couleur.

La piste qui sort d'Alos d'Isil est dénéigé de frais...2kms de bitume qui auront raison des pieds de Damien. Il est dur a la douleur, mais en chaussures de ski il faut garder le moral. Nous observons un long moment de recueillement a la scierie d'Alos pour les refugiés espagnols qui ont tout quittés pour passer la frontière en mai 1938. Notre traversée est remise a sa juste place, les récits des exilés sur la neige pour gagner l'Ariège avec femmes et enfants fait froid dans le dos...Recueillement. Je viens de refaire mon passeport et la préfecture qui me délivre mon document a signé a cette trouble période des documents qui me remettent bien en place...Garder la mémoire pour nos générations. Aller se battre ou fuir par ces montagnes, et c’était il n'y a pas si longtemps...
589_dsc09103.jpg
Pas de ravitaillement, notre ravitailleur ne passera pas il est sur Perpignan pour réparer son genoux...

Le village est trés joli.
Une visite s'impose. Un panneau nous propose de monter aux bordes de Moredo en 1H30. Cela tombe bien nous devons y passer. Et là nous commençons ou recommençons la Rabalinada (parcours sanglier). Avec en mémoire la carte de l'Office du Tourisme qui propose de passer a l'ermitage San Eulalia, la carte au 25 000, le 50 000eme et le GPS...
De tout cela nous ne verrons rien...J'expliquerais bien au cartographe qui a reporté ce que je pense de lui.
L'heure tourne, nous avons pris 200m de dénivelé.
Point Carte !
589_100_0155.jpg
On change d'option. Ski au pied on fait un ravage mais là c'est le vietnam. Ski sur le dos, même les betes ne passent pas...Genets a balai, eglantiers, ruisseaux, murets, ronces...
Au gps nous nous détournons. La carto embarqué est fausse elle aussi. Avis aux amateurs meme les courbes de niveau sur ces 3kms carré ne sont pas conformes au terrain...
A vue, nous cherchons la neige versant N ... Une piste nous fait monter puis descendre mais quand même dans la bonne direction...
17h On va prendre une option dodo ? Le refuge d'Airoto est 1000m plus haut et 200m de descente pour y arriver...
Une mobylette sur la piste. Si on l'emprunter ? cool  Le berger apparait : nous sommes en janvier 2013 (ere des AIE Phone et Face de Bique) et pourtant impossible contact avec cet homme, il parle un patois que n'y l'un ni l'autre ne comprenons. Nous essayons en Catalan, Espagnol, rien pas un mot de compréhensible ni d'un côté ni de l'autre...Un berger d'un autre age, les rides d'une vie trop rude, les mains caleuses et tannées par le soleil. Il est vêtu d'une cape en feutrine, d'un poncho en sac de jute, de bottes dépareillées. Il nous regarde curieux, les skis ont l'air de l'interroger. Nous le saluons poliment...Etrange rencontre. Par respect aucune photo.

Le GPS qui parle français, lui normalement annonce "Building" ????
Rien sur la carte. et au détour d'un talweg des maisons. Un hameau abandonné est blotti sur le replat.
589_dsc09109.jpg
Nous trouvons rapidement notre bonheur. Une grange sera notre nid douillet. Coucher de soleil d'un autre monde, de la belle pierre, et de magnifiques chevaux sur fond de montagne enneigé.

La source est gelé pourtant le thermomètre devant notre grange annonce +8°.
Avec toutes ces pelouses d'herbe nous avons l'impression d'être au printemps.
589_dsc09106.jpg
Ce soir c'est repas pantagrulique nous serons a Baqueira demain. Noix de cajoux, saucisson, viande de grison, pain !
Un bivouac qui restera dans nos beaux souvenirs...
589_100_0170.jpg

Demain par des cols détournés nous avons rendez avec la civilisation.

En plus de cet étrange berger, nous n'avons vu que 2 personnes en 5 jours...

Réveil a 7h30. Une nuit au paradis. 8h30 ski au dos nous entamons sur un sentier.
589_100_0175.jpg
Non il disparait au bout de 5 minutes...Si une chambre d'agriculture dans ces moments de progression entre genets, ronces et pentes demande l'aumone pour reintroduire des bergers je donne ma contribution, de suite !
589_dsc09116.jpg
En vieux renard, nous trouvons un cheminement pas trop pénible pour nous déposer dans le Vallon d'Airoto. 1700m nous chaussons en face S ! On allume le moteur. Cabane d'Airoto, pas d'arret. Mon compagnon a sa chérie qui arrive a Baqueira ce soir !
589_dsc09110.jpg
Au col del Plan changement de Plan : trop chargé ! On doit dévier notre route plus au Sud...2 ou 3 heures de contournement... Le moral est excellent car des descentes non prévues s'offrent a nous et en bonne neige s'il vous plait !
Le col de Rosari est lui aussi boursoufflé, aie....
Nous accélérons direction plein Sud. Nous allons être refoulé par la neige jusqu'a la Bonaigua ?
589_dsc09112.jpg
Nous trouvons une faiblesse au Sud de la Forqueta d'Arreu.
589_dsc09121.jpg
Bien sur le vent a soufflé versant W, portage a 2600m. Tiens un skieur est passé dans les rochers il ne doit pas aimer ses skis celui la ?
589_dsc09127.jpg
Chaussage et Mach 2 direction Baqueira ! Choc nous arrivons sur la piste au Coret. De la même planète mais pas du même monde...Je propose une pause thé car il n'est que 15h...trop de monde même en bord de piste, ces homoturisticus sont pesant...Fuyons ! Nos amies n'arrivent que vers 20h. Nous cherchons un hôtel. A 165€ la nuit par personne minimum tout est complet c'est les rois demain. Et en Espagne les rois c'est sacré ! Nous glissons sur Salardu. On a nos points de chute.

Les amies arrivent, direction restaurant !
Réunion de crise : La route est fermé a Salardu pour monter a Colomers, personne n'a envie de faire le plat d'Aiguamotx... Et encore moins les 8kms pour Saboredo, meme si c'est un copain qui tient le refuge : Niet ! et en plus meme lui ne veut pas monter. Un ami guide nous conseille d’éviter la combe de Gerber, trop craignos avec ces consitions de neige...Aller sur Arties et shunter ? c'est pas éthique. Comment relier Amitges ?

Marche arrière ! on partira plein E direction Espot, San Maurici, Colomers par la Ratera. On pourra faire le sommet en passant. Dommage pour le lac glacé et Mataro.
En attendant nous retrouvons l'occidentalisation et mon compagnon sa chérie ! Ils sont heureux les tourtereaux ! Elle est venue juste pour la soirée, c'est beau l'amour. Elle travaille demain matin...

Notre ravitailleur arrivera vers les minuits nous avons besoin de lui ! Il a cartes, ravitaillement et change pour la suite.
Claire, une amie, compétitrice de ski alpinisme, vient se joindre a notre expé pour 10 jours. On va pouvoir faire parler la poudre !

Dernière modification par ice (19-01-2013 18:50:19)

Hors ligne

#20 19-01-2013 19:07:47

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : TPS

J'aime bien les étapes à bisto de nas  big_smile
Il faut être "adaptable" dans ces conditions wink

Niveau bouffe, c'était pas un peu léger ? Tu as perdu combien de kilo (si c'est possible lol)


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#21 19-01-2013 20:54:30

ice
Membre
Lieu : 1°38'05''E 42°49'00"N
Inscription : 24-08-2006
Messages : 285

Re : TPS

Là highpictv tu touche du doigt une donnée étrange après cette traversée : J'ai pris 2 kg !
Mon coéquipier en a perdu 4...
Je précise que je ne lui ai pas volé sa nourriture cool
On n'a manqué de rien. Un soir mon ami a taper dans un lyoph a 300kcal il a eu faim dans la nuit...Il y a des différences entre les marques et entre les plats bien tout lire.

Donc je n'est jamais été aussi gros...57kg...
Je me rappelle de mon expé sur le Barunste que mes coequipiers avaient perdu de 7 a 10kg en 1 mois. Je suis revenu avec quelques grammes de plus...

Ce soir c'est Glace crême brulée (je vais pas laisser "ce fond" de 500g dans mon congélateur ?) et en plus j'ai des noix de Pécan a rajouter.

Hors ligne

#22 21-01-2013 19:21:36

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Messages : 1 538
Site Web

Re : TPS

C'est beau et ça fait envie, impressionnant! (Ce n'est pas donné à tout le monde:niveau technique, physique!)


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#23 22-01-2013 07:18:39

xROMUx
Membre
Inscription : 31-05-2008
Messages : 3 191

Re : TPS

+1 Denq

superbe récit, discret, et humble, à lire comme ça, on se verrait bien le faire, mais perso je sais que pas possible. (physique technique, temps boh ça se trouve)

C'est beau, quelque part d'être un enfant du pays...confidence, j'ai toujours rêvé d'en être un...j'ai fait des cols à plus de 2000m l'hiver quand j'étais petit...en camion...c'est ça qui m'a fait aimer la montagne (ben chacun son approche, les hautes montagnes les plus proches de chez moi sont à 900km!).
Tu mesures combien? 55kg, même niveau physique t'es "ultra léger", destiné à être MUL.

Si dans 2ans t'as besoin d'un conseillé administratif, ou d'un human manager...fait appel XD (quoi?).

Merci d'avoir partagé (et de continuer) ce récit, ce que j'aime c'est que t'as pas tapé 10 pages de texte expliquant chacun de tes gestes comme sur trop de récit ici ou ailleurs.

cool j'm'imagine là...

Hors ligne

#24 23-01-2013 19:55:33

ice
Membre
Lieu : 1°38'05''E 42°49'00"N
Inscription : 24-08-2006
Messages : 285

Re : TPS

Il est 8h nous décollons en chaussures de Trail direction San Maurici. Pas mal de distance et peu de dénivelé...Certains ont les XA Pro, d'autres les Amphibian (Salomon) et une autre des pataugas (leger ? c'est tres leger mais elle nous dira un peu cher et surtout les gravillons ont les sent !).
589_dsc09133.jpg
Nous partons des portes du Parc. Version Trail aussi. Nous sommes leger 2 jours, une nuit, notre ravitailleur nous recupere a la bouche Sud du tunnel de Vielha. Les chaussures sont très légères, nous envoyons du dénivelé et la distance pour attraper la neige sous le lac de San Maurici. (Descente jusqu'a Espot, nous courons sur la piste 4x4, nous sommes en canne et nous prenons plaisir a trottiner ce matin). 
589_dsc09136.jpg
Nous chaussons au soleil.
589_dsc09138.jpg
C'est pas le bagne !
Mes deux comperes ne connaissent pas le Pic d'Amitges et le refuge éponyme.
589_dsc09139.jpg
Petit crochet pour aller visiter, nous ferrons un petit travers pour rejoindre le Port de la Ratera.
589_dsc09141.jpg
De bloc en bloc car ici la neige n'est pas tombé en abondance...
Nous arrivons au Port de la Ratera en ski mais l'herbe et la caillasse n'est pas loin sur ce versant Sud....
589_dsc09147.jpg
Pic de la Ratera ? Ben non pas grande motivation tolée et pas de grande quantité. On enleve les peluches, mode ski de traversée : 1m de monté c'est un metre que l'on garde. Grand travers versant W au dessus du lac d'Obago.
589_100_0206.jpg
On vadrouille au mieux pour ne pas avoir a remettre les peaux et arriver a Colomers en skiant. Cela ne passera pas car dans les combes gavées de neige fraîche il y a du bon ski a faire...
Nous réencollons sur 100m pour arriver sur etang de Colomers. Nous mettons Claire a la trace, galant jusqu'au bout.
589_100_0212.jpg
Les pyrénéens avertis nous ont indiqué l'ancien refuge comme refuge d'hiver...
589_100_0216.jpg
Nous traversons sur le barrage, nous avons bien vu des traces sur le lac mais ce dernier étant un barrage hydroélectrique nous restons sécurit.
589_dsc09164.jpg
L'ancien refuge a pris mal et de plus il est fermé. Josep nous aurait il fait une blague ? 5 minutes plus tard nous ouvrons le nouveau refuge a l’étage 1 sas, 1 dortoir et une piece avec une table nous attendent. Pas d'electricité et pas trés mignon,. Pour Josep, gardien aigri, mais qui continue a encaisser les dollars l'économie d'une ampoule sur son installation solaire c'est une économie...Pourquoi pas...

Beau coucher de soleil sur la DZ du refuge ou nous refaisons le monde, jusqu'a ce que le froid et l'arrivée de 2 espagnols nous fasse rentrer. 2 raquetistes qui vont passer une semaine dans les Encantats, sac de mulet, de pieuses lecture, 2 Gps pour 2 randonneurs. Ils nous badent et nous bombardent de questions. Suite aux commentaires de certains sur la faisabilité de la traversée des Pyrénées en hiver : Cela se prépare, cela n'a rien a voire avec du ski de rando a la journée, de loin a un raid du week end, même un chamonix zermatt que beaucoup de prétendu skieurs hors pair mettent sur un piedestal est une promenade dominicale. Faire en 66 ou 20 jours du Canigou a la foret d'Iraty il faut être un skieur averti. Importante endurance requise. Un ravitailleur (sherpa) disponible et efficace car le piege de nos moyens actuels de communication est de se dérouter facilement. Je pense que l'on peut le faire en étant souple mais votre ravitailleur va faire des kilomètres car par voiture relier une vallée a l'autre c'est des heures de route. Methode a explorer ! Leger c'est un maitre mot, on ne skie pas pareil avec 20kg sur le dos. Minimaliste il faut l’être. Le moindre morceau de sucre a été étudié. Nous avons un peu l'habitude de destination un peu hors des sentiers battus. Et notre binome a été éprouvé dans toutes les conditions sous pas mal de latitudes et altitudes, pas beaucoup de palabres, dans l'action un regard ou une direction de la main pour gagner du temps. Je précise que nous n'avons pas fait de chrono. Si Killian Jornet si interesse il doit pouvoir boucler en 4 jours voire moins ? ;-)
589_100_0222.jpg
J'en reviens a notre levé matinal car nos voisins espagnol nous avaient prevenus : Ils se levent a 6h. Pour décoller du refuge a 8h30...Il faut du temps pour refaire leurs enormes sacs !
589_dsc09168.jpg
Montée au Port de Caldes avec les lunettes de soleil, certains reconnaitrons le clin d'oeil au livre de Marc Breuil (15ans aprés).

Nous traversons les lacs de Mangades et Monges serein il y a épaisseur de glace et de neige. Un fait curieux nous avons tout les 3 et séparément fait de belles escalades sur les aiguilles de Travessani, moment nostalgie. Et si on se voyait autrement qu'en hiver ? Rires sur les souvenirs de guerre et tout les projets que nous avons.
589_dsc09181.jpg
Col d'oliehaCrestada. Descente sur la Restanca, a l'elan nous arrivons de l'autre cote du barrage. La 25 000eme nous indique un petit plat descendant, si vous croiser par la mettez vous en position descente, petite erreur du cartographe, il y a 300m de descente en bonne pente. La neige est bien froide donc legere : Ski !
589_dsc09190.jpg
Bon nous faisons du travers pour ne pas trop perdre en denivelé...Pas une trace. Nous serons repris par le soleil des midi. T shirt et collant sont de sortie. Avalanches de fontes sur les versants sud. Longue distance 6kms a "remonter a plat" pour le lac del Rius. Le lac s'acheve au col, nous prenons des distances sur les lacs car de sourds grondements se font entendre...
589_dsc09199.jpg
Nous cherchons une bonne pente pour nous amuser entre les barres et regagner a ski l'Hospice de Vielha. Nous apercevons un randonneur qui monte bon train. Il est seul, il a les raquettes sur le dos, il court, il a le meme sac que notre ravitailleur, mais c'est notre ravitailleur. Que fait il là ? Il nous monte le gouter, donc pause thé au soleil face au vallon des Mulleres de demain. Notre ravitailleur est allé voir le lac Redoun qu'il ne connaissait pas. Il a pris la pente en travers pour rallier ce lac. Nous lui posons la question si c'est pas trop raide ? Il nous répond c'est bien organisé votre TPS ! ah je n'avais pas pris les crampons et juste au moment ou j'en ai eu besoin une paire était posée toute seule dans la glace...
Juste a les régler.
Nous ne verrons personne dans les environs...Bizarre un adepte MUL qui s’allège ?
589_dsc09211.jpg
Ce soir c'est resto ! et nuit en auberge !

Heure du départ : Comme d'habitude 8h30.  9h30 crême solaire.
10H30 refuge des Mulleres, ou nous rencontrerons de forts telemarkeurs qui gravitent autour du refuge pour de la pente raide. Voire tres raide, 50° sur 300m il faut enquiller, belles traces !

Nous mangeons ou plutot nous buvons notre snikers de midi au col de Mulleres. Il fait diaboliquement chaud, ils ont fondus.
589_dsc09270.jpg
Mega descente sur Llanos de Hospital.
589_dsc09290.jpg
1600m de descente
589_dsc09277.jpg
Variante freeride, tres bonne neige avec une vue originale sur l'arete Salenques Tempetes que nous avons faite en octobre avec une nuit non prévue : http://www.camptocamp.org/outings/37890 … s-tempetes
. Les pistes du final sont damées, course de ski de fond. On ne va pas renier nos origines nous finissons dans un mouchoir de poche...Mega gouter au soleil. Une etape a 1700m positif. A 16h nous sommes sur la pelouse en petite polaire et pieds nus a faire nos sacs pour la suite des peripeties. Posets/Salcorz/Bielsa/les hauts de Piau/Gedre.
Nous regoutons puis bon gros repas. Dodo nous avons 2 jours a rattraper sur l’étape de demain !

Au programme de l’étape de demain : Un bon dénivelé (la montée au Posets) on enchaine par une des plus belles descentes des Pyrénées, puis les Granges de Viados, remontée au Refuge de Tabernes. La nuit est étoilée, faites de beau rêves !

Dernière modification par ice (23-01-2013 20:02:17)

Hors ligne

#25 23-01-2013 20:31:14

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : TPS

Y a pas que les snikers qui fondent lol Belle soupe

C'est bon ça, les acrobaties avec les skis sur le dos smile (Comme au col de  Coronas)

Vivement les images des Posets, je crois que c'est un de mes sommets préféré smile


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

Pied de page des forums