Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 24-03-2013 10:56:50

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

[Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

La likya yolu, lycian way ou voie lycienne parcourt la lycie (en Turquie) sur environ 500km d’Ovacik à Hisarcandir (proche d’Antalya) en longeant la côte méditerranéenne.
Nous en avons parcouru une toute petite portion (~100km) de Fethiye à Kalkan avec Yann, sa fille (14 ans), Fabienne et mon fils (12 ans) du 5 au 13 mars sans plan vraiment défini hormis le fait d’être à Kalkan le 14 dernier délai.
Cette voie est très parcourue à la bonne saison avec de nombreuses pensions ouvertes, par contre en hiver, rares sont celles ouvertes mais on trouve quand même à se loger si on le souhaite. Nous, nous avons opté pour le camping sauvage.

La voie et l’orientation :

Le terrain est assez varié, de la route goudronnée (rare) au petit chemin de montagne en passant par les pistes carrossables. Le terrain est rarement difficile, seuls quelques passages peuvent poser difficulté à un pied peu aguerri. La roche est principalement calcaire, parfois typée lapiaz, prévoyez des bonnes semelles.
Le cheminement est très bien tracé (balises rouges et blanches) et il faut le faire exprès pour se perdre. Si vous ne voyez pas de balise au bout de 3 minutes, inquiétez-vous. Les seuls pièges sont lorsque la voie quitte une belle piste pour un petit sentier : on peut facilement le rater, souvent des cairns le signalent mais lorsqu’on discute on peut ne pas le voir.
Aux carrefours principaux, des panneaux indiquent les directions et les distances (qui semblent assez farfelues parfois lol, genre 7 km d'un coté du panneau et 14 de l'autre pour la même ville).
Nous n’avions que la carte papier du guide : minimaliste mais suffisante, ainsi qu’une trace GPS dans mon iphone.

J’utilise l’application EveryTrail Pro qui me permet d’avoir toute la trace et les cartes très précises hors ligne. Cela nous a été utile principalement dans les « villes » pour trouver les départs. En 9 jours j’ai consommé 70% de la batterie (avec quelques photos et un peu d’internet)
Le guide, lui est loin d’être indispensable, il est principalement intéressant pour le « tourisme » et indiquer les sites à ne pas rater (ou à éviter).

La communication et les transports

Les Turcs ne sont pas très forts pour les langues étrangères (comme les Français lol), nous n'avons rencontré personne parlant français (hormis une charmante vendeuse chez D4) et l'anglais est très très limité. Mais on arrive à communiquer et à se faire comprendre sans trop de difficultés (apprenez quand même quelques mots en turc, ça peut être utile et ça fait plaisir aux gens wink )

Pour les transports d'Istanbul jusqu'au Sud, le bus est roi. Vous avez X compagnies. Nous avons opté pour Pamukkale, plus confortable et pas beaucoup plus chère si on négocie et qui en plus vous amène en minibus à l'Otogar principale. C'est tranquille (enfin 12 heures de bus de nuit, c'est moyen quand même lol). Par contre il est bon de réserver à l'avance car les bus sont pleins. C'est possible par internet (mais pas facile en turc) mais mieux vaut passer dans une agence (il y en a dans chaque grande ville).
Sur place vous avez des Dolmuş (se dit dolmouche) qui circulent dans tous les sens. N'hésitez pas à demander aux gens dans la rue, ils vous conseilleront et vous indiqueront les arrêts, voire les appelleront pour vous. Un voyage coûte entre 2 et 8 LT.

La météo

A cette époque le temps est frais mais pas froid. Entre 5 et 20° mais toujours avec un petit vent. Il semble pleuvoir pas mal car le terrain était souvent humide mais nous n’avons eu qu’une nuit de pluie. Le ciel était souvent voilé, voire couvert et nous avons eu 2 jours de gros vent d’Est. Sinon temps agréable pour marcher.

La nourriture et eau

Nous sommes partis avec 12 kg de nourriture divers : soupes lyo, bolinos, 4 saucissons, semoule, pates, fromage, barre de céréales.
Sur place nous achetions dans les villes du pain, des soupes lyo Knorr (très bonnes), du fromage. Dans les villages les plus reculés nous achetions chez l’habitant (pension), des tomates, concombres, œufs, fromage turc (espèce de boursin séché), orange, pain azyme.
On rencontre un village environ tous les 6 à 8 km et il y a toujours moyen d’y trouver à manger.

Pour l'eau, nous ne buvions que de l'eau minérale (achetée tous les jours dans les villages) et nous utilisions l'eau des citernes ou des abreuvoirs pour la cuisine, la vaisselle, la lessive ou la toilette.
Nous n'avons jamais eu de point d'eau à coté du bivouac. Donc nous nous lavions et faisions la grande vaisselle et lessive quand nous trouvions un point d'eau suffisamment éloigné de la population.
Nous portions environs 9 litres d'eau au maximum (lors du dernier ravitaillement avant le bivouac)
A cette saison ce fut facile, en été cela doit être bien plus compliqué !!!

La faune et la flore

En montagne, la flore à cette époque est limitée aux asphodèles et euphorbes. Quelques rares iris à bulbes, et anémones. En bord de mer, c’est très méditerranéen, avec chêne vert, oliviers, genets et autres trucs qui piquent.
La faune sauvage se limite aux tortues terrestres et chèvres.  Et quelques rares serpents, lézards et scorpions sous les pierres.

Matériel.

Tentes :

  • double rainbow (3)

  • Tipi Khufu CTF3 de Locus Gear avec toile intérieure (2)

Sac à dos de 30 à 50L :

  • Porter de Hyperlite Mountain Gear

  • Osprey Talon 33

  • Osprey Hornet 46

  • KS Alpisack

  • KS 30

Duvets

  • Walden 250

  • Walden 400

  • Astazou 500

  • Phantom 32

  • Couette CSC

Matelas

  • Clearview 160

  • Neoair 120

Vêtements par personne (globalement)

  • 2 T-shirts manches courtes légers

  • 2 T-shirts manches longues chauds ( mérinos ou autre)

  • 1 doudoune légère ou polaire

  • 1 veste imperméable

  • 1 pantalon léger

  • 1 collant de runing

  • Buff et gants

  • 3 slips

  • 3 paires de chaussettes

  • 1 paires de trail ou chaussures de rando légères

Divers pour 5

  • 2 frontales

  • 2 savons à tout faire

  • 3 Serviettes microfibre

Cuisine pour 5

  • 1 couteau (le 22g)

  • 5 Cuillères spork ou titane

  • 2 popotes titanes de 850 ml

  • 2 briquets bic et un firesteel

  • Réchaud turc + 3 petites bonbonnes

  • gratounette

Pharmacie

  • 3 smecta

  • 3 immodium lingual

  • 6 comprimés de paracétamol

  • Quelques pansements pour petits bobos

  • 50 cm d’élastoplaste

  • Crème solaire

Le réchaud:
Pas fan du P3RS, avec Yann on est pro gaz. Par contre nous n’avons pas trouvé de cartouche à vis à Istanbul : il n’y en avait plus au Décathlon et l’Intersport n’en fait pas. Ne sachant pas ce qui nous attendait, nous avons acheté dans la rue des chasseurs (dans le sultanahmet) un réchaud local, lourd et encombrant.

rechaud.jpg

Sur tout le parcours nous n’avons plus retrouvé de cartouche.
Au retour Yann a trouvé des cartouches à vis, à Istanbul (je vous donnerai l’adresse).
Pour économiser nous avons cuisiné sur le feu.
A la vue de notre expérience, je vous conseillerai donc vivement le réchaud à bois. Il y a du petit bois partout et c’est ce qu’il y a de plus simple.

Le récit
A venir


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#2 24-03-2013 13:44:06

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

J-3
Bordeaux – Basel pour voir le cocatrix et le royaume de Novartis

001.jpg 002.jpg

J-2
Basel – Istanbul
On mange à Kadiköy puis traversée du Bosphore en bateau direction Eminönü.

003.jpg 004.jpg

On loge dans une auberge de jeunesse très sympa (Hostel bahaus) en plein cœur du Sultanahmet et on fait un peu de tourisme

005.jpg 006.jpg

J-1
Tourisme et départ à 19h30 pour Fethiye en bus de nuit (850 km)

J 1
Le matin, on passe les cols à 100km de Fethiye, -3° et quelques centimètres de neige : on espère que ça va se réchauffer vite lol

007.jpg

Arrivé à Fethiye vers 9h à l’otogar. Il suffit de descendre le long du canal l’Atatürk cadessi puis de bifurquer à gauche pour monter vers le vallon bien visible (yaka cadessi).
On trouve alors le départ de la rando

008.jpg

On longera plus tard la route principale sur un sentier puis une piste. Ca monte doucement.
Plus haut la vue est magnifique sur la baie de Fethiye et les sommets enneigés.

009.jpg

On passe ensuite un col avec un petit cimetière.

010.jpg 011.jpg

On redescend sur Kayaköy pour le pique-nique.

012.jpg 013.jpg

Il y a un point d’eau à l’entrée du village.

014.jpg

Puis on traverse le village vers les ruines sur la colline en face.

015.jpg

Là vous avez 3 possibilités :
Aller à ölüdeniz en bord de mer. Il faudra alors remonter le lendemain pour retrouver la voie ou aller directement à Ovacik, véritable départ de la voie Lycienne
Problème, le chemin passe par la ville fantôme de Kayaköy (ancienne ville grecque abandonnée) et l’entrée est payante (5LT) même en plein hiver ! Pas moyen de négocier hmm
Autre solution, suivre la route pour Ovacik, moins agréable mais plus courte et gratuite.

Arrivés à Ovacik, il faut rapidement trouver le départ de la voie lycienne pour fuir cette horrible ville à touristes, totalement déserte en hiver, pleine de travaux et de magasins fermés.
A noter qu’il y a 2 pharmacies ouvertes et quelques épiceries.

Il faut donc se rendre au centre ville (rond point) prendre la direction d’Ölüdeniz et dès que la route descend, bifurquer à gauche pour monter vers les résidences qui surplombent la ville. Vous finirez par tomber sur le portique de départ.

carte.jpg 016.jpg

Là c’est Beyrouth, travaux dans tous les sens et détritus à gogos.

Au bout de la piste, la voie se transforme en sentier de montagne agréable mais pas moyen de planter la tente. On trouve juste 2 carrés d’herbe sur la piste pour se poser. Pas de bol c’est aussi un autoroute à chèvres qui vont circuler toute la nuit. Heureusement la vue est belle smile

017.jpg 018.jpg

Ca fera à la louche 18 km dans la journée : tranquillou.

J 2
Le soleil se lève tôt (5h30) donc lever et départ rapide. Le petit sentier est agréable. On trouve quelques citernes pour prendre de l’eau et se laver (attention, il n’y a pas toujours de seau pour prélever l’eau qui est parfois basse et ne pas abuser : c’est l’eau pour le bétail).

019.jpg

Par contre, pas de coin de bivouac avant le plateau.
On arrive à un petit village avec des hôtels en construction mais abandonnés.

020.jpg

On y trouve de l’eau et des coins pour bivouaquer juste avant. La c’est une piste jusqu'à Kirme : bof bof, hormis la vue sur les contreforts du Babadag.
Kirme est un vrai village pastoral, sans commerce. Pas beau mais authentique avec des oliviers énormes. Le sentier quitte la piste pour descendre vers Faralya en longeant un torrent. C’est agréable.

021.jpg

Faralya est une étape la voie lycienne avec de nombreuses pensions. On peut descendre dans la vallée des papillons (aller-retour) mais à cette époque c’est un peu tôt pour les hyménoptères lol

Pique-nique sur le bord du chemin (attention, les belles terrasses d’herbe verte : ce sont des céréales, ne vous y vautrez pas wink )
Puis montée au petit col qui domine la baie de Kabak. De très beaux espaces de bivouac (mais pas d’eau).

022.jpg

Soyez vigilant, le sentier quitte brutalement la piste sur la gauche (au niveau des ruches). Il y a un cairn mais pas très visible. Et attention de ne pas déranger les ébats des petites bêtes wink

026.jpg

On descend sur Kabak et sa plage.
A l'entrée de Kabak, vous avez la mama's pension où une très sympathique mamie vous ravitaillera en produits locaux. Rentrez dans sa cuisine et choisissez dans le frigo lol
Le sentier tourne à droite juste derrière sa maison. Plus bas il est coupé par une maison en construction et il faut zigzaguer dans les propriétés pour retrouver la piste.
La plage est un repaire à babacool, l’eau est un peu froide pour se baigner. Il y a de l’eau et on peut bivouaquer sous les pins.
C’est un peu la plage de rêve wink

023.jpg 024.jpg

025.jpg

Encore environ 18 km. Le soleil se couche tôt (vers 18h) donc couchés avec les poules (ou ici plutôt les coqs et les chiens hmm)

A suivre ...


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#3 24-03-2013 16:08:34

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

J 4
C’est l’étape montagne de la semaine ! big_smile
Départ de la mer, on monte vers Alinca : 750 m de montée par un vrai sentier de montagne dans une belle gorge sauvage. Le chemin passe par des waterfalls mais même en hiver, il n’y a pas une goutte d’eau. Penser à faire le plein avant de partir.

027.jpg 028.jpg

Arrivés sur les hauteur en sortant de la forêt, un abreuvoir nous permet de faire la lessive et de nous laver. Très agréable smile

Alinca n’est pas très joli, quelques pension mais pas de commerce. Le chemin pour Gey, vire à droite à la sortie d’Alinca. On trouve une petite plateforme pour manger et faire la sieste.

029.jpg 030.jpg

Là le chemin descend assez bas, dans un terrain médiocre (gravillons roulants et lapiaz) et surplombe des pentes raides. Il faut être vigilant si on n’a pas le pied sûr : attention !

033.jpg

Puis on atteint le fond de la ravine qui s’est visiblement éboulée

034.jpg

et on commence à remonter tout ce qu’on vient de descendre mais avec le sourire wink

031.jpg

Mais le paysage devient très bucollique, champs et plantations d’oliviers, citernes « antiques ». Très belle partie.

035.jpg 032.jpg

On finit par rejoindre la route de Gey.
C’est là que nous rejoignent un couple de Suisses allemands et un couple de Français. Ce sont les premiers randonneurs que nous voyons.
L’un est très organisé (pension réservée, itinéraire prévu), l’autre est parti sans carte (commandée mais arrivée trop tard) mais loge en pension : chacun sa façon de faire smile

A Gey, sympathique petit village, il y a plusieurs pensions et 2 épiceries (1 seule d’ouverte). On y trouve l’essentiel pour le randonneur, de la brosse à dent au paquet de gâteaux en passant par les kleenex et serviettes hygiéniques et même de la bière ! Ah oui et aussi le fameux Turquish cheese maturé en bouteille de plastique de 5L wink On fait le plein.

036.jpg

Le temps est incertain et venteux. L’épicière nous propose de dormir dans sa pelouse mais nous préférons poursuivre un peu. Malheureusement autour de Gey, tous les terrains sont cultivés. On finit par trouver un abri à chèvres abandonné, à l’abri du vent qui forcit. On a un peu l’impression de manger au milieu d’une étable mais c’est sec et sans odeur lol

037.jpg

Au final, l’étape est rapide mais 16km et plus de 1000m de dénivelé positif. Très bonne et belle journée : ma préférée smile


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#4 24-03-2013 18:51:10

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 293

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

Une raison particulière pour avoir choisi de passer par Gey plutôt que Sidyma ?

J'ai prévu de faire la "Lycian way" en mai alors merci pour toutes les infos pratiques (commerces, sources, bons plans...) que tu nous donnes.


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#5 24-03-2013 18:59:11

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

René94 a écrit :

Une raison particulière pour avoir choisi de passer par Gey plutôt que Sidyma ?

Aucune wink
Ça s'est fait comme ça, peut-être pour rester plus près de la mer.

René94 a écrit :

J'ai prévu de faire la "Lycian way" en mai alors merci pour toutes les infos pratiques (commerces, sources, bons plans...) que tu nous donnes.

C'est un peu le but, parce qu'il y a clairement des trucs à ne pas faire (ça va venir dans les jours prochains smile )


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#6 24-03-2013 22:02:16

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

J 5
Et on redescend vers la mer …

On part vers Bel. Il faut à nouveau être vigilant car la voie quitte la piste sans prévenir sur la gauche à quelques Km de Gey, ouvrez l’œil.

038.jpg 039.jpg

Le sentier descend puis remonte pour atteindre Bel. Un seul emplacement de bivouac possible mais avec une vue de rêve, par contre en plein vent et sans eau.

040.jpg

Visiblement il y a des porcs-épics dans le coin mais nous n’en avons vu qu’un piquant smile
Bel n’a que peu d’intérêt (je ne me souviens pas avoir vu de commerce) mais il y a des bêtes sauvages wink

041.jpg 042.jpg

043.jpg

On poursuit vers Belcegiz qui n’est formé que de quelques maisons (abandonnées ?) . Il y a une citerne d’eau.

053.jpg

De là commence une descente infernale jusqu'à Gavuragili. Face à la mer, sans arbres sur des dalles de calcaires : les pieds chauffent !!! On croise une citerne mais sans seau.

052.jpg 047.jpg

Heureusement on arrive sur un petit paradis : terrasses herbeuse sous les pins, de quoi accrocher le hamac, buller, boire des bières ou chasser les tortues.

048.jpg 049.jpg

Ensuite on arrive à Gavuragili. Tout petit village en bord de mer. La première maison (avec un très beau mur de pierre et un portail en fer forgé) est une pension où la jeune femme fait son pain azyme assise par terre devant son feu de bois. Elle vous vendra des sachets de nourriture tout faits (orange, tomate, pain) et si ses poules ont pondu vous aurez des œufs.
Au point bas du village un petit sentier descend vers la mer (c’est écrit water sur le muret) : vous y trouverez une fontaine avec grenouilles et couleuvre. L’eau court mais elle n’est pas très fraiche. C’est la seule fois où on a mis des pastilles.

054.jpg

Il faut ensuite remonter et prendre la direction de Letoon. Là vous trouverez une multitude de replats herbeux pour planter la tente. C’est humide mais sympa.
On y fait du feu pour économiser notre gaz.

055.jpg 051.jpg

056.jpg

Enfin une nuit sans chien, sans coq, sans vent, sans muezzin, sans chèvres, juste la chouette : ouf wink

Courte journée, mais agréable.


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#7 25-03-2013 08:46:47

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

J 6
Là ou ça se gâte !

On monte d’abord vers un petit col par une piste forestière. On trouve à mi chemin une réserve d’eau avec un abreuvoir. Il était temps, ça commençait à sentir sérieusement le renard lol

057.jpg 058.jpg

Attention, quelques centaines de mètres après cet abreuvoir, la voie quitte la piste à droite pour s’enfoncer dans la foret : ne pas rater le cairn !
Le sentier est très agréable et mène au fameux col qui domine le delta de l’Eşen (anciennement le Xanthos) recouvert de serres.

059.jpg

On descend doucement pour rejoindre les ruines du fort de Pydnai. La voie passe dans le fort ce qui très sympa.

061.jpg 062.jpg

063.jpg

On longe ensuite le marais par un chemin qui se perd dans les genets. Ne paniquez pas et allez tout droit au mieux, même si vous perdez les balises et le chemin. On finit par arriver à l’embouchure du petit fleuve, au bord des serres qu’on traverse par une passerelle branlante.

064.jpg

Une petite plage pas très fun, mais sympa quand même.

065.jpg

Là normalement on suit un sentier qui traverse les marais mais les pluies abondantes nous semblent avoir bien rempli le marais et nous craignons de patauger dans la gadoue. Du coup nous suivons la route à pied. Le paysage est disons "différent" hmm

066.jpg 067.jpg

Très vite nous nous lassons du bitume. Arrivés à une petite épicerie, nous nous ravitaillons et prenons un dolmus pour Letoon (2LT). Il nous dépose au croisement, à 1 Km du site. Ce n’est pas très agréable (voire crado) mais le site vaut le détour pour les amateurs de sites antiques grecs.
Le site est dédié à Léto, mère d’Artémis et d’Apollon, qui a changé le peuple de Lycie en grenouilles pour avoir refusé de lui donner à boire. Et effectivement le site est rempli de batraciens qui coassent à tue tête wink

070.jpg 071.jpg

Et c'est l'occasion de réviser son grec in situ wink

069.jpg

De la retour au croisement et dolmus jusqu'à Kinik (se dit keuneuk) ou Xanthos.
C’est une ville relativement importante où il y a de quoi vraiment se ravitailler. Le boulanger (c’est le seul vrai boulanger qu’on ait rencontré) fait du très bon pain !! (proche de la statue d'Ataturk)

On monte ensuite sur la colline de Xanthos derrière laquelle on trouve un petit coin bucolique pour planter la tente. On y  laisse les sacs et allons visiter le site antique de Xanthos.
On discute avec le gardien et on lui dit qu’on va camper derrière. A notre sortie il nous interpelle pour nous prévenir que la gendarmerie fait des rondes et qu’il faut mieux aller 2 km plus loin : sympa smile
Le site en lui-même est à voir malheureusement il n’est pas bien mis en valeur, c’est un peu la jungle. Visitez le quand même car quand vous passerez au British Museum à Londres vous pourrez y voir tout ce que les anglais leur ont volé hmm

072.jpg 073.jpg

074.jpg

Donc nous reprenons ensuite les sacs pour chercher un coin de bivouac. La voie longe une petite route, puis traverse une nationale et se poursuit en bord de route : c’est là que les Turcs viennent passer la soirée, manger et laisser leur tonne de merde partout : c’est dégueux !!!

Pas moyen de trouver un endroit propre et pas trop près de la route.

On finit par se poser entre quelques buissons, pour se cacher. On entend régulièrement des voitures se garer, des gens discuter, même en pleine nuit : pas très rassurant hmm
Pour couronner le tout la pluie s’invite toute la nuit. Comme le sol est meuble, les sardines se barrent, ça coule dans la tente, il faut sortir … bref nuit de merde. mad


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#8 25-03-2013 08:59:44

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

J 7

Heureusement ce matin le ciel est dégagé et on peut faire sécher un peu avant de partir

075.jpg

On repart vers Cavdir : on longe la route puis très vite c’est le bitume. C’est moche, dégueulasse et en plus les montagnes vers lesquelles nous marchons sont totalement bouchées. L’étape doit nous mener à Akbel, où nous sommes quasi certains de ne pas trouver de coin pour bivouaquer, la pluie à dû détremper les chemins. On sent le plan galère …

Du coup demi-tour, retour à Kinik et dolmus pour Patara. Il nous dépose au croisement et il nous reste 3 km à pied en bord de route. Mais il y a un bon trottoir et la route est peu passante.

Au village de Patara (Gelemiş) vous avez plusieurs commerces et pensions.

Trouver de l'eau courante n'est pas facile (on en trouve dans des toilettes abandonnées d'un restaurant fermé) mais pas possible de se laver.

On peut ensuite descendre vers le site antique et la plage :
Attention, l’entrée du site est payante (5LT) , donc l’accès à la mer aussi et il est interdit d’y dormir.

Donc on pique-nique près d’une ruine juste avant le site, on fait la sieste pendant que le matos finit de sécher

076.jpg

Puis on monte pour rejoindre la voie lycienne. Ici elle est très mal indiquée mais en suivant les pistes en montant vers l’Est vous retrouverez les panneaux qui indiquent les 2 voies possibles pour Kalkan.

077.jpg

Après avoir dépassé le dernier hôtel (vert), on arrive sur un petit plateau couvert d’oliviers. On peut s’enfoncer au travers des oliveraies sur la gauche de la piste pour trouver des petits espaces de bivouacs, bien cachés où il y a de quoi faire du feu et tendre le hamac. Dommage qu’il fasse un vent de fou (qui heureusement tombe avec le soleil) hmm

078.jpg 079.jpg

On décide d’y rester un jour entier bien qu’il faille descendre au village pour avoir de l’eau.

J 8

Yann et moi faisons un « saut » à kalkan (3km à pied et dolmus) pour faire des courses et surtout réserver les billets de bus pour le retour dans 2 jours. L’agence Pamukkale est juste face à l’arrêt du dolmus smile

Kalkan est une belle ville balnéaire, pas top touristique à cette époque. Il y a un Migros : supermarché assez européanisé où vous trouverez toute la junkfood que vous voulez (et des bières).

Puis retour vers midi au camp. Les enfants ont fait la grasse mat, joué au Uno et lu Antigone …

L’après-midi nous visitons le site de Patara et allons à la plage. Mais le vent est très fort et on ne traine pas.

080.jpg 081.jpg

Il y a des toilettes et des douches à la plage (payantes : 1LT)

Retour à notre camp avec plein d’eau pour l’étape du lendemain. Il nous reste 2 jours pour aller à Kalkan et seulement 12 km. Nous allons donc trainer un peu puisque le temps sur les montagnes n'est toujours pas au beau.


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#9 25-03-2013 12:52:30

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

J 9
Aujourd’hui nous n’allons que passer dans la vallée suivante dans l’objectif de passer une journée tranquille au bord de mer si le temps le permet.
Nous prenons donc la piste qui mène à Kalkan. Le sentier monte vers la mer, puis bascule dans la vallée sans nom.

Le vent est toujours très fort hmm

La voie descend par une piste, puis part sur un petit sentier qui longe la piste : ne le prenez pas, il est envahi par les genets et très raviné. Restez sur la piste qui est très bonne et mène au même endroit.
On trouve à une intersection une citerne (simple trou dans le sol) avec un seau : toilette smile

On descend ensuite jusqu'à une petite plage rocheuse. Ce doit être très agréable sous le soleil et sans vent ! On y reste un peu puis repartons à la recherche d’un site plus abrité.

Dans cette vallée, il n’y a que de rares fermes et quelques toutes petites maisons en construction en bord  de mer. Nous n’avons pas trouvé d’eau (à part dans une grande citerne en plastique pour les constructions).

On cherche un endroit pour se poser mais dans toute la vallée les seuls lieux plats sont cultivés et le terrain n’est fait que de cailloux pointus. On traine à droite à gauche, on monte et on descend mais rien pour planter la tente à l’abri des regards et du vent.
En désespoir de cause je fais un saut jusqu'à une maison abandonnée : c’est propre, les volets et la porte ferment encore, il n’y a pas de courant d’air ni trace de rongeurs. Ça fera l’affaire.

(Par beau temps, je pense que le mieux est de bivouaquer en bord de mer)

Le vent se calme dans la soirée et le soleil est plus présent : on se détend et on finit tous nos restes de nourriture puisque demain c’est la fin smile

J 10

Direction Kalkan, les bus est à 19h15, on a le temps …

On monte jusqu'à un petit col puis on descend en surplombant de micro plages. Ce doit être très agréable avec un peu plus de chaleur.
On finit par arriver à une piste qui remonte vers un nouveau col (Delikkemer). On aperçoit les îles et Kalkan.
Je n’aimerais pas devoir faire ça sous un soleil de plomb …

Ici plusieurs solutions :

  • un sentier longe la mer. Je l'ai sur la trace GPS, mais je n'ai pas vu de marque sur le terrain. Il mène à une route proche de Kalkan (prevoir un peu de bitume)

  • un autre contourne le petit sommet par l’intérieur des terres. Il est marqué et mène à Akbel. De là il y aura une longue partie bitume pour retrouver la piste au-dessus de Kalkan

  • descendre à Yeşiköy, pour trouver un dolmuş qui mène à Kalkan

Nous, nous sommes à court d’eau et de nourriture. Il reste sûrement au moins 2h sous le soleil pour atteindre Kalkan, donc on choisit la facilité …

On arrive donc à Kalkan, le soleil brille ce matin : on se baigne puis petit resto. On retourne ensuite à la plage, on bouquine, on visite un peu, je vais même me faire raser en attendant le départ du bus.

082.jpg 083.jpg

084.jpg

J 11 et suivants

Nous voilà de retour à Istanbul où il faut froid et il pleut. On retourne à l’auberge de jeunesse pour récupérer nos affaires propres qu’ils nous avaient gardées. On visite encore un peu et le lendemain on retraverse le Bosphore en bateau puis le bus jusqu'à l’aéroport.
Ne prenez pas les navettes qu’on peut vous proposer dans les hôtels, c’est très cher (12 €). Il y a des navettes maritimes toutes les 30 min et pareil pour les bus, le tout pour 11LT.

085.jpg 086.jpg

Direction Londres, où le temps est encore plus froid et humide. Dommage … du coup on visite le British Museum et on se retrouve à Xanthos avec le monument des Néréides.

087.jpg

Puis retour à Bordeaux toujours sous la pluie smile

Conclusion :

Cette voie lycienne est agréable, il est facile de s’y ravitailler en nourriture et elle est bien tracée. Cependant la gestion de l’eau doit être problématique en été.
Bivouaquer ne pose pas de problème en montagne mais près des villes cela devient compliqué.

Pour les distances, nous avons fait entre 6 et 18 km par jour. Un bon marcheur peut tabler sur 25 à 30 par jour sur ce type de terrain.

Il me semble que nous étions un peu trop tôt en saison et que le mois de mai doit être plus propice. De plus, plus à l’Est la voie monte haut en altitude et la neige sera bien présente à cette saison !

Les parties montagneuses sont très belles et contrastent fortement avec les plaines habitées qui sont particulièrement sales. N’hésitez pas à les zapper.

Pour la partie entre Pidnay et Kalkan, je vous conseille de ne pas la faire à pied :
Essayer d’arriver au delta de l’Eşen tôt le matin (en dormant dans le fort ou sur la plage par exemple) et prendre directement un dolmuş pour Letoon, visiter le site (1 h) puis nouveau saut en dolmuş à Xanthos, faire les courses et visiter le site antique (3h). Ensuite encore un coup de dolmuş pour Patara. Visiter le site sur l’après midi et passer la nuit dans le coin.
Le lendemain rejoindre Kalkan par la mer et remonter dans les montagnes au plus vite. wink

Les meilleurs cartes que j’ai trouvées sont ici : https://picasaweb.google.com/1023472398 … oluHaritas

Toutes mes photos : ici

Voila j'espère que d'autres feront la voie d'un bout à l'autre et nous feront un joli retour sur RL smile

PS :  j'ai perdu 3 kg en 15 j : l'Efes pilsen fait des miracles smile


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#10 27-03-2013 00:58:49

enduser
Membre
Inscription : 20-09-2008
Messages : 126

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

Merci pour le retour détaillé !


West Coast Trail - GR20 - Islande Nord-Sud - Kerry Way - Cap Wrath Trail

Hors ligne

#11 27-03-2013 08:16:12

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 386

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

Kikoo Highpictv wink

Merci pour le retour, super complet et plein d'infos. Je n'ai entendu parler que récemment de la Lycian Way et ça a l'air bien cool quand il fait encore frais wink. Et pour le ski c'était bien? big_smile.

Et je me suis bien marré avec ce passage : "Les enfants ont fait la grasse mat, joué au Uno et lu Antigone …" wink.

eraz

Hors ligne

#12 28-03-2013 13:29:31

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 293

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

J'espère la faire complètement (en prenant le dolmus sur certaines parties) et j'en ferai aussi un retour sur RL smile

De tous les sites archéologiques que vous avez visités, peux-tu les classer par ordre d'intérêt ?
(je pense en zapper certains pour éviter de se lasser). Merci.


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#13 28-03-2013 15:04:43

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

eraz a écrit :

Et je me suis bien marré avec ce passage : "Les enfants ont fait la grasse mat, joué au Uno et lu Antigone …" wink.

eraz

Oui ils avaient leur petite collection de bouquins, kindle et DS wink


René94 a écrit :

J'espère la faire complètement (en prenant le dolmus sur certaines parties) et j'en ferai aussi un retour sur RL smile

De tous les sites archéologiques que vous avez visités, peux-tu les classer par ordre d'intérêt ?
(je pense en zapper certains pour éviter de se lasser). Merci.

Difficile parce que nous on aime ça ...
Letoon est petit mais c'est le mieux entretenu et présenté. Xanthos est assez riche mais pas du tout mis en valeur. Patara est très vaste avec des parties reconstruites qui sont a voir. Je ne regrette pas de tous les avoir vu ...


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#14 28-03-2013 23:54:15

Yann
MUL Pyrénéen
Lieu : Bordeaux
Inscription : 26-01-2005
Messages : 491
Site Web

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

René94 a écrit :

De tous les sites archéologiques que vous avez visités, peux-tu les classer par ordre d'intérêt ?

1) Xanthos
2) Patara
3) Letoon

Ces 3 sites sont très près les uns des autres...  c'est possible de faire les 3.

Hors ligne

#15 29-03-2013 00:19:51

Yann
MUL Pyrénéen
Lieu : Bordeaux
Inscription : 26-01-2005
Messages : 491
Site Web

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

Sur tout le parcours nous n’avons plus retrouvé de cartouche.
Au retour Yann a trouvé des cartouches a vis, a Istanbul (je vous donnerai l’adresse)

En me promenant 2 jours en fin de séjour, je suis tombé par hasard sur 2 magasins de montagne et d'escalade qui vendaient des cartouches de gaz (le standard américain, pas la version camping gaz)

- Secteur Karaköy juste à côté du pont de Galata : Atlas Outdoor Site internet
Carte
Magasin pratique, au cœur d'Istanbul

- Secteur asiatique de Kadiköy : K2 Outdoor Site internet
Adresse : Caferağa Mah. Mühürdar Cad. No:65/A KADIKÖY
Carte

Si vous venez de l'aéroport International Sabiha Gökçen, ce deuxième magasin peut être pratique. Il existe un bus direct entre cet aéroport et Kadiköy (4 euros, 50 minutes). Le magasin est à 5 minutes à pieds du terminus de ce bus. Après avoir acheter des cartouches, vous pouvez rejoindre le cœur d'Istanbul (Eminönu) avec un des bateaux qui font la navette (1,5 euro, 20 minutes).

Dernière modification par Yann (29-03-2013 00:21:05)

Hors ligne

#16 21-05-2013 12:06:51

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 293

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

highpictv a écrit :

J 10

Direction Kalkan, les bus est à 19h15, on a le temps …

On monte jusqu'à un petit col puis on descend en surplombant de micro plages. Ce doit être très agréable avec un peu plus de chaleur.
On finit par arriver à une piste qui remonte vers un nouveau col (Delikkemer). On aperçoit les îles et Kalkan.
Je n’aimerais pas devoir faire ça sous un soleil de plomb …

Ici plusieurs solutions :

  • un sentier longe la mer. Je l'ai sur la trace GPS, mais je n'ai pas vu de marque sur le terrain. Il mène à une route proche de Kalkan (prevoir un peu de bitume)

  • un autre contourne le petit sommet par l’intérieur des terres. Il est marqué et mène à Akbel. De là il y aura une longue partie bitume pour retrouver la piste au-dessus de Kalkan

  • descendre à Yeşiköy, pour trouver un dolmuş qui mène à Kalkan

Salut Highpic smile

Le sentier qui longe la mer est du niveau "rando alpine", c'est la partie la +difficile de tout Likya Yolu.
Sinon, 30 km par jour, c'est vraiment dur de faire cette moyenne ; on a fait une moyenne de 25 km, c'est déjà pas mal...

Et on a vu peu de randonneurs, Likya Yolu est moins fréquenté que je le pensais.


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#17 29-05-2013 18:48:38

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

Un petit lien vers la version longue par René64 avec plein d'infos complémentaires smile

https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=23426


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#18 29-05-2013 19:49:15

mz
Toutou fou
Inscription : 01-09-2009
Messages : 187

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

Ce n'est pas un cocatrix, c'est un Basilisk tongue


Canus Follus

Hors ligne

#19 30-05-2013 19:05:51

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] Likya yolu de Fethiye à Kalkan

Salut Highpic,

Toi aussi, tu ne veux pas mettre "Turquie" dans le titre pour faciliter les recherches ?


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

Pied de page des forums