Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 15-05-2013 21:56:04

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

[Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Un grand merci à Chib84 pour les infos communiquées! smile

J'ai donc profité des fériés du 8 et du 9 pour aller explorer un coin que je ne connaissais pas: la région de Majastres, les Gorges de Trévans et le Chiran, avec son observatoire.

Je pars avec mon tout nouveau Toutanmesh (166g) chargé à 6 kg, dont 2 de nourriture, avec plusieurs items en double en vue de tester différentes combinaisons de bivouac.

A tester:

-Toutanmesh
-matelas Klymit Inertia (171g)
-bug-net bivy KS
-réchaud bois/esbit Evernew TI DX
-combinaisons deuxièmes couches bivouac et nuit: Woolpower-Polaire 20 D4-gilet plastazote-mini-doudoune Warmth.
-chaussette étanches Sealskind
-balise PLB FastFind 210 lol
-collant Thermasilk

Ma liste:

6219_liste_majastres.jpg

Sur les conseils de Chib84, je laisse donc ma moto à St Jurs, mon point de départ, le mercredi vers 16h, après une bien agréable traversée du plateau de Valensole.

J1/ ST-Jurs-Mayaiche (environ 2h30 de marche effective)

Je laisse ce bien joli petit village pour me diriger nord-est vers les Gorges de Trévans, alors que j'avais initialement prévu de passer ma première nuit au Chiran (1900m), au sud.
J'ai suivi la piste mais un sentier-raccourcis (pas vu) à la sortie du village permet de l'éviter.

Plan B, donc, puisque mon projet initial était d'arriver au Chiran après avoir grimpé le Mourre de Chanier, ce qui n'était pas raisonnable, vu la météo.

Vers 18h30, je décide de me poser à Mayaiche, lieu enchanteur au bord d'un inattendu petit lac.
6219_majastres_3.jpg

Je monte mon abri et prépare mon bois et mon pastaga:
6219_majastres_2.jpg.

Il fait doux, environ 15°, mais un peu humide, et j'enfile ma Mica sur mon Wollpower 200, ainsi que mon collant en soie (75g), mon pantalon coupe-vent D4 (120g) et mon bonnet polaire D4 (20g).

Les oiseaux, le bruit de la fontaine qui verse dans le lac, les arbres chargés de gui, c'est l'heure de l'apéro tongue

Repas: semoule, avec morceaux de chorizo et de gouda vieux tongue , mon Evernew fait son taf.

Vers 21H la température est inférieure à 10°, je mets mon gilet plastazote autour du torse et constate une nouvelle fois l'efficacité immédiate de ce système, même sans protection supplémentaire des épaules et des bras.

Vers 22h, je me glisse dans mon Walden et mon sursac, sur mon Prolite XS, mon gilet plastazote sous les jambes (première combinaison), après avoir gonflé mon oreiller.
6219_oreiller2.jpg

Je n'ai pas eu froid, la moustiquaire du sursac m'a parfois réveillé, sans toutefois me gêner vraiment, habitude à prendre, je pense.
Il s'agissait d'un deuxième essai, ce sursac n'était absolument pas utile dans ces conditions.
J'ai constaté une nouvelle fois que je dors moins bien si je n'ajoute pas une épaisseur de mousse sous le Prolite qui, de surcroit, était probablement un peu trop gonflé.

Température au réveil, vers 6h30h: 5°, je n'ai pas eu froid.

Bon, tout ça me donne envie de dormir, suite au prochain numéro, donc (teasing involontaire sad )

J2/ Mayaiche-Le Chiran (environ 10h de marche effective)

J'avais oublié de vous dire: j'ai acheté à Métro des bougies chauffe-plat plus grandes que le modèle courant, elles sont données pour 10h (pesé 42g) et vont très bien dans mon Evernew.

Très agréable le soir dans l'abri, et aussi le matin pour faire un préchauffage de l'eau du café pendant les 10mn qu'il me faut pour un réveil tranquille, à m'étirer dans mon Walden.
Je me force à croire que ça amène un peu de chaleur cool .

Bon, on y va:

Un bon café, chauffé au bois, des barres de céréales BN bien croustillantes, trois gros quarts d'heures pour tout plier (je suis long, surtout le matin roll ) et hop, direction les Gorges.

Petite contrariété: je m'aperçois que mon iPhone est à 98% de charge, ce qui signifie que ma coque-batterie, pleine la veille, s'est quasiment vidée dans la nuit, c'est la deuxième fois!

Ca veut dire rationnement du GPS et pas trop de photos, il faut tenir 4 jours.
Donc sim verrouillée et mode avion.

Très beau, les Gorges de Trévans.

Un joli spot de bivouac: les jardins de Valbonette.

Deux points intéressants: la chapelle St André et le Pont Romain, qui enjambe le torrent Clovion:
6219_majastres_4.jpg
6219_majastres_5.jpg

Encore quelques mètres et c'est la route, pour quelques kilomètres.

Ce n'est pas une punition: personne, il fait bon, le spectacle des Gorges est magnifique, et marcher à plat sans avoir à regarder où on met les pieds, c'est pas mal cool

Je me dirige maintenant vers le sud, toujours sur la D17, que je quitte pour passer par Le Saule Mort.

Il y a là une belle bâtisse pratiquement rénovée, qui sera bientôt un gîte.

Je continue sur le PR, plein sud, puis bifurque à gauche pour remonter vers Le Poil, que des randonneurs m'ont conseillé de visiter.

Il s'agit d'un village partiellement retapé, adorable, dont plusieurs petites maisons sont aménagées en gîtes ouverts (non gardés), avec une jolie fontaine, et même une douche sommaire avec chauffe-eau solaire (pas testé).

On peut aussi bivouaquer à côté du bassin, faire un bbq, c'est un havre de paix, très beau, très accueillant, même à plusieurs.

Je soupçonne qu'il peut y avoir du monde le samedi soir hmm
6219_majastres_6.jpg
6219_majastres_7.jpg

Je reprends ma route et reviens sur mes pas, direction Majastres, joli hameau du bout du monde (deux résidents, quand-même) et m'engage sur la piste, direction le Chiran.

A partir de Majastre, on peut gagner le Chiran par les crêtes, c'est beaucoup plus court.

Mais j'ai choisi la piste avec l'idée de bivouaquer éventuellement au pied du Mourre de Chanier pour faire, le lendemain, le Mourre et le Chiran.

En chemin, l'orage menace et je stoppe au refuge de Lévens, pour voir, au cas où.

Une horreur: une sorte de camp retranché, sale, des tags partout, squatté, paraît-il, par des junkies. A fuir.

Donc je continue, il commence à pleuvoir, et je me dis que j'ai le temps de monter au Chiran, et de dormir au refuge si le temps se dégrade vraiment.

Encore environ une heure et demie de marche sous la pluie, et dans le brouillard la dernière demi-heure.

Visibilité à 50m, pas plus, et je commence à me demander si je peux l'avoir dépassé (je ne sais plus si la piste continue).

Et, tant qu'à faire, je me mets aussi à douter que le refuge soit ouvert, je ne me rappelle plus de ce que j'ai lu à ce sujet hmm

Finalement, après quelques centaines de mètres à l'horizontale, j'aperçois des lumières dans le coton: c'est bon smile

J'ai faim et je suis fatigué (10 heures de marche effective).

Je rentre sans toquer et tombe sur trois jeunes pas vraiment rassurés de voir débarquer un bonhomme à 20h30 passées, par un temps pareil, les deux gardiens et un copain, en train de faire un scrabble.

Rapidement un accueil charmant, mais rien à manger, alors que j'y avais prévu un repas (heureusement, j'avais de quoi), mais deux verres de rouge quand-même (j'ai fini le BIB tongue ).

Une chambre pour moi tout seul, une toilette rapide à l'eau froide (ils n'ont que des citernes d'eau de pluie), que du bonheur!

Veillée sympathique, beaucoup d'infos de la part d'Eléonore, la chef, sur place depuis 7 ans, et de Boris, le chef des étoiles (pour les étoiles, ce sera pas ce soir lol )

Une bonne nuit, un réveil dans la purée de pois, un super petit-déj avec les confitures d'Eléonore et le ciel qui se dégage rapidement.

J3/ Le Chiran - La Melle ( environ 6 heures de marche effective)

La vue, avec la mer de nuages (table d'orientation):
6219_majastres_8.jpg
6219_majastres_9.jpg
6219_majastres_10.jpg
6219_majastres_11.jpg
6219_majastres_12.jpg

Eléonore me déconseille fortement le Mourre du Chanier, pourtant proche, la nappe de nuages risquant, d'après elle, de remonter sur les montagnes (ce ne sera pas le cas, finalement).

Je décide donc de descendre sur Blieux, où je sais pouvoir trouver le repas qui me manque, pour ensuite remonter vers le nord et bivouaquer à La Melle, sur ses indications.

A savoir, sur le gîte du Chiran: en cette saison, il n'y sont pas forcément, il faut absolument téléphoner avant.
La soirée astronomie, après un bon repas, ça doit être bien sympa (il n'y a pas toujours du brouillard)!
Que des cailloux, difficile d'y planter un abri, ou alors un peu plus bas, vers le nord, en descendant sur les crêtes.

Le site: http://www.astro-blieux.fr/V3/fr/observatoire/refuge.php
Je quitte donc Eléonore (merci encore, si tu me lis wink ) et pars sur les crêtes du Chiran (vers le nord) avec Boris et son copain qui vont balader et m'amènent jusqu'au sentier (où on se sépare) menant à Blieux, sud-est, au pied du Chiran.

Temps à présent bien dégagé, léger et agréable mistral.

La descente sur les crêtes:
6219_majastres_13.jpg

2h30 après, arrivée à Blieux (encore un petit village bien croquignole) où je trouve l'épicerie-bar-camping (au sud) tenue par une gentille mamie, qui descend vous voir sur un coup de cloche.

Encore une petit halte bien sympathique:
6219_majastres_14.jpg.

Bon, on fait un break, la suite demain smile

Ca y'est, demain, c'est aujourd'hui, et nous y sommes.

Je reprends mon récit.

Mon but était donc de remonter vers le nord et de m'arrêter pour la nuit à la Melle, sur les indications d'Eléonore.

Mais je me suis mis en tête de jouer l'explorateur et de tenter de trouver un passage pour monter dans le vallon, à l'est des crêtes de Montmuye, et même parcourir celles-ci, si possible.

iPhigénie, zoomé au 12500ème, montre un tracé en pointillé qui part dans le virage en épingle à cheveux, à côté du gite d'étapes, et monte plein nord vers les ruines de Culmignosc.

Mauvaise idée: ce passage existe peut-être, mais je ne l'ai pas trouvé mad .

Le début du sentier est superbe, passe devant une cascade et arrive au ravin de la Colle, puis c'est l'impasse.

J'avais pourtant bon espoir, parce que je suivais les traces d'une moto de trial, que je suppose être celle d'un forestier.

Après m'être fourvoyé une première fois, je décide donc de remonter, sur l'ouest, le ravin du Fonduas, bien dégagé.

A un endroit que je juge opportun, je grimpe sur ma gauche, sur un terrain relativement clair, mais sans vision directe du sommet.

Les cinquante derniers mètres finissent par cette terre noire dont je n'arrive pas à me rappeler le nom.

Ca me semble jouable et j'attaque la montée, sur un terrain suffisamment compact, au début, mais qui dont la pente s'accentue en même temps que le sol devient plus friable mad mad mad .

J'opère donc une retraite prudente, à reculons, pour redescendre d'une quinzaine de mètres et me diriger latéralement vers un sol de terre planté d'arbustes.

Ouf!

Sauf que mad :

La végétation devient très dense et je perds un temps fou à me faire un passage entre les ronces (églantiers).

Mon beau Woolpower (presque) tout neuf s'en souvient encore!

Bon je finis par y arriver et je me retrouve dans le vallon, que je suis jusqu'à la Melle.
6219_majastres_15.jpg

Si l'aventure vous tente, je vous conseille de vous renseigner avant, mais je suis néanmoins à peu près sûr que j'aurais moins galéré si j'avais suivi le ravin un peu plus vers le nord.

J'arrive donc à la Melle vers 18h (environ 7h de marche effective) et c'est la récompense: c'est vert, beau, reposant, de l'eau partout, une jolie petite chapelle (ne pas chercher à y entrer, c'est refuge pourri, un de plus, à l'intérieur).

6219_majastres_16.jpg

Vous avez vu la technique de prise de photo?

6219_majastres_17.jpg
6219_majastres_19.jpg

Je fais une bonne toilette et une grosse lessive de toutes mes fringues poussiéreuses, y compris de mes chaussures, et j'enfile mes vêtements de bivouac.

Je mets donc mes chaussettes étanches et je remets mes trails après avoir fait les moulinets qu'il faut pour évacuer le plus d'eau possible: c'est nickel, je ne sens ni le froid ni l'humidité smile .

Apéro, popote et dodo sur le Klymit, cette fois-ci (dans le Walden), avec le plastazote sous les jambes.
J'ai enlevé mes chaussettes, mouillées à l'extérieur, pour dormir.

Petit réveil dans la nuit et j'en profite pour admirer les étoiles tongue .

Un peu plus frais que la première nuit, 3° au réveil, et j'ai été réveillé à 2 ou 3 reprises par des sensations de froid dans le dos: le matelas a bougé latéralement et je me suis trouvé avec le dos exposé à la partie non garnie du Walden sur le côté..

Je constate également que mon gilet-plastazote à tendance à se faire un peu la malle, à cause, je pense, de sa largeur réduite (46cm) et des échancrures d'aisance.

La suite demain wink

Et voilà, un autre demain!

J5/ Suite et fin: La Melle - St Jrs


Encore une belle journée en perspective cool

Je reprends le PR qui remonte NO vers le Poil, par où je vais donc repasser.

Je m'arrête quelques 200m après mon départ pour jeter un oeil sur la cabane refuge et la fontaine, sur la gauche: fontaine ok, cabane nulle, une de plus.

La suite de la balade est paisible, c'est sauvage, quelques rares fermes.

La piste serpente, au plus haut, le long des collines de terre noire, que je trouve finalement assez belles (celle-ci est impressionnante):
6219_majastres_22.jpg

Après un passage à ne pas louper, entre deux rochers, je débouche sur Le Poil, par l'est, cette fois-ci, et c'est encore plus joli:
6219_majastres_23.jpg
6219_majastres_24.jpg

Je tombe sur quatre motards en balade, originaire du village de mon enfance smile  et je casse la croûte en causant avec eux.

On se sépare après le café qu'ils m'ont gentiment offert et je trace, plein sud, via Majastres, vers La Doubuge, pour traverser l'Estoublaisse et remonter vers le Col de La Mort de L'Homme, où je prévois mon dernier bivouac.

Paysages traversés:
6219_majastres_25.jpg
6219_majastres_26.jpg
6219_majastres_27.jpg
et c'est l'arrivée sur La Doubuge:
6219_majastres_28.jpg
Encore un joli spot de bivouac!:
6219_majastres_29.jpg
6219_majastres_30.jpg
Je m'arrête là pour faire ma toilette dans la rivière et repars une demi-heure après, pour rejoindre le col par la magnifique forêt du Montdenier

6219_majastres_31.jpg
J'y verrai le seul chamois de cette rando, qui a traversé la piste à quinze mètres de moi, plutôt surpris.

Pas de photo, malheureusement (iPhone éteint, dans la poche).

Dernier bivouac, au col, dans un bel endroit, à l'abri du mistral à la lisière de la forêt.

En résumé, une jolie balade, des essais techniques intéressants et un pas de plus vers une amélioration de mon matos smile

Edit: URL du refuge du Chiran, divers et ortho.

Dernière modification par domweb (20-05-2013 16:52:18)


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#2 16-05-2013 17:07:15

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Messages : 1 538
Site Web

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Mjastre: sacré souvenir pour moi et ma femme; première grande rando à vélo (camping aux Subits, tente qui prend l'eau, fin de la nuit dans une grange remplie de foin, orage et panique aux gorges de Trévans, il y a 28 ans de cela!) smile


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#3 16-05-2013 19:35:58

TO
Membre
Inscription : 22-02-2013
Messages : 568

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

rhaaah. Doublé. wink
je l'avais repéré ce petit étang, il est sur ma liste
j'attend la suite avec curiosité
A+

Hors ligne

#4 16-05-2013 19:41:44

Chib84
Banni(e)
Lieu : APT pas loin de nulle part
Inscription : 11-04-2009
Messages : 693

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Je guettais ton retour pour lire ce que t'avais réservé le hasard de ton parcours. Il a fait frais. Pas étonnant. En ce moment, c'est frais et humide. Sauf en Corse.... J'attends impatiemment la suite. Les gorges et les bosses du Chiran... Et le ciel étoilé?


Quelque part, entre les débris du peu et le rien, nous vivons dans les faubourgs de l'éternité. Nous ne sommes pas parvenus où nous voulions aller, mais nous pensons être arrivés là où nous devons être.

Hors ligne

#5 16-05-2013 20:09:33

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

bonsoir smile

on était en itinérant vers les gorges du verdon aux mêmes dates et j'ai regardé le Chiran, ça a l'air très chouette!
J'avoue trouver ta liste très "scientifique"
tu as fabriqué le toutenmesh ?
tu parles d'un matelas prolite, et le  Klymit Inertia qu'est-ce? roll
pourquoi chaussettes étanches? c'est confortable?
la balise c'est pour retrouver le pastis?
ça marche contre le froid le collant en soie par rapport à odlo?
j'ai vu ça : gilet plastazote-mini-doudoune Warmth , perplexe roll

Myrtille smile

Hors ligne

#6 16-05-2013 22:11:44

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Bon, j'espère boucler le retex demain smile

oui TO, ce premier bivouac était bien beau!

Salut Myrtille,

Toutanmesh maison, bien-sûr, et je suis conquis ( wink Denq)

Le Klymit est un concept que je trouvais intéressant pour moi: dans le Walden, il ne prend pas trop de place, du fait de son étroitesse, pèse 171g, pour un encombrement ridicule, offre un bon confort.

Je l'adopterai peut-être plus tard mais cet essai a mis en évidence deux choses: il n'est pas beaucoup plus confortable que le Prolite, et il n'a pas parfaitement plaqué le fond du Walden au sol, pour empêcher tout point froid, comme je l'escomptais.
Je pense que les boudins offrent des prises qui favorisent la poussée latérale lors des retournements, et je me suis retrouvé plusieurs fois avec le matelas un peu décalé sur le côté et le dos du Walden à l'air libre.
Je ne renonce pas, le problème peut probablement être résolu en le plaçant sous le Walden, mais on retombe alors sur le problème des ponts froids.
Klymit chez AD.

Chaussettes étanches: j'en parlerai plus loin, j'ai profité d'une promo à 50% mais l'idée était de les utiliser au bivouac dans mes trails trempées après une marche sous la pluie. Le scénario: j'arrive trempé au bivouac, il fait froid, je n'ai pas de chaussons de bivouac (par choix), mais il ne pleut plus, je peux donc sortir de mon abri. Je mets mes chaussettes dans mes trails trempés, mes pieds sont au sec et au chaud et je peux marcher sur les cailloux ou les chardons smile .
Je peux aussi marcher dans la neige en restant au sec, et aussi dormir avec, ça peut remplacer le bout de mousse qui pourrait manquer sous les pieds et, cerise sur le gâteau, ça fait aussi office de gants étanches.
Pour moi, ça vaut bien les 95g.

La balise: 150g non négociables, le prix de la tranquillité pour mon épouse (et pour moi, dans une moindre mesure) roll

Le collant en soie: moins chaud qu'un Odlo, mais ok couplé avec mon pantalon coupe-vent D4.
Ensemble modulable et polyvalent (bivouac et nuit), pour un poids total de 195g, et suffisant pour moi, même par temps frais.

Ah, le gilet plastazote: vraiment une bonne solution comme sécurité si on est un peu juste sur le plan thermique, mais qui se justifie par une vraie redondance: matelas de sol ou structure de sad.
Guère pratique, à l'usage, d'aller le chercher en pleine nuit sous son sac de couchage pour se le mettre autour du torse.
Donc ok pour le bivouac, pour remplacer une doudoune, si on a un sad assez chaud pour la nuit.

Pour mon Walden à 230g de duvet, en revanche, une deuxième couche est parfois nécessaire, d'autant plus que j'envisage de l'utiliser comme un PE, pour plus de liberté de mouvement, en dormant les bras dehors.
Je vais donc acheter une doudoune qui me permettra cela et qui améliorera les performances thermiques de l'ensemble.
Donc, placard pour ce sympathique gilet-plastazote big_smile

Myrtille, j'adore tes questions lol  lol


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#7 17-05-2013 18:19:40

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

J2, en ligne smile


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#8 17-05-2013 20:07:26

mustang
Membre
Lieu : Hauts de France
Inscription : 30-04-2013
Messages : 173

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Superbe !
Merci  wink

Hors ligne

#9 17-05-2013 20:31:33

TO
Membre
Inscription : 22-02-2013
Messages : 568

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

c'est bon , de nouvelles aventures, de nouveaux territoires
c'est bien de surpasser ses limites prévues,
c'est un coin que j'aime bien
merci du partage
A+

Hors ligne

#10 18-05-2013 14:44:28

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

J3 en ligne smile


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#11 18-05-2013 15:00:10

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Bonjour!

merci pour les infos domweb,
la balise je croyais que c'était une blague yikes
le gilet, vraiment bizarre... bon...

des coins sympas en effet, jolies vues, avec technique photo,
tu testes un peu tous les bistrots du coin  lol
bravo pour toutenmesh, pour la pluie tu as un sursac?

Hors ligne

#12 18-05-2013 15:36:19

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Myrtille88 a écrit :

Bonjour!

tu testes un peu tous les bistrots du coin  lol
bravo pour toutenmesh, pour la pluie tu as un sursac?

Toi, tu as intérêt à amener un bon whisky wink

Non pas de sursac: plastazote de 150cm en tube d'environ 30 cm de diamètre (à la place du gilet) , mon matos dedans, dans deux sacs étanches, l'ensemble encapuchonné dans un sac imperméable, à l'envers, donc, pour que l'eau s'écoule à l'extérieur du plastazote.


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#13 19-05-2013 21:24:40

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Suite et fin wink


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#14 19-05-2013 23:29:10

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 226
Site Web

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Beau CR, j'y ai appris plein de choses.

T'es tu servi de la cagoule et des gants ?
Les chaussettes étanches, connaissais pas. Ca peut être bien quand les chaussures n'ont pas eu le temps de sécher (mais c'est tellement rare en Provence big_smile ). Pas de problème pour la transpiration si on marche avec toute la journée ?

La terre noire, c'est la Marne (formée à l'ère secondaire, d’argile, de calcaire et de schiste). C'est bon ?  smile

Dernière modification par JJondalar (19-05-2013 23:36:01)


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#15 20-05-2013 07:50:53

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Salut JJondalar smile

Merci,

les gants, oui, le soir le plus frais. Je les mets volontiers vers 5-6°.
Même avantage que le bonnet D4: comme ils sont fins, ils correspondent à mon utilisation et me suffisent, la plupart du temps.

La cagoule: dormi une fois avec, la dernière nuit, sinon c'est le bonnet D4.
Mais en montagne, c'est plus fréquent.

Chaussettes étanches: http://www.sportshop.fr/brand/show/SealSkinz
Jamais marché avec toute une journée.
C'est un essai, faut voir à l'usage si je m'en servirai souvent, mais c'est à ranger dans la catégorie "au cas où", pas franchement MUL.
Cela dit, elles rendent de multiples services, comme indiqué plus haut.

Merci pour la marne, mais je cherche l'appellation locale (demanderai à mon beau-père, bas-alpin).


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#16 20-05-2013 10:06:27

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 220
Site Web

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

domweb a écrit :

Merci pour la marne, mais je cherche l'appellation locale (demanderai à mon beau-père, bas-alpin).

il me semble que d'en bas ils disent  " roubines "


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

#17 20-05-2013 11:53:43

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 226
Site Web

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

scal a écrit :
domweb a écrit :

Merci pour la marne, mais je cherche l'appellation locale (demanderai à mon beau-père, bas-alpin).

il me semble que d'en bas ils disent  " roubines "

En Nissart, Roubina désigne les terrains friables et éboulis. Ça a donné le nom de la commune de Roubion, et autres lieux. La racine est Rup (falaise, roche schisteuse). source : André Compan, étude sur l'origine des noms de lieux dans las A-M.

Mais le nom local que cherche Domweb est peut-être différent.


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#18 20-05-2013 12:05:09

ventcalme
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 29-10-2011
Messages : 1 552

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

domweb a écrit :

... Ah, le gilet plastazote ...
ok pour le bivouac, pour remplacer une doudoune, si on a un sad assez chaud pour la nuit.

Je plussoie (en tant que membre de la confrérie des utilisateurs occasionnels de gilets plastazote big_smile ).

Hors ligne

#19 20-05-2013 13:35:56

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 673

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Salut Domweb  smile

Sympa ton retour  smile

Je viens de suivre ton itinéraire sur géoportail

J'ai une boucle dans ce coin dans mes placards, cela me donne plein d'idées pour l'enrichir  tongue

Merci bien !

Flo: une non membre de la confrérie du gilet plastazote  lol


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#20 20-05-2013 14:38:57

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Cinq jours autour de Majastres (04) mai 2013

Je sais pas ce que vous avez contre le plastazote, c'est un produit noble lol

Oui Florencia, c'est un coin qui mérite probablement plusieurs visites.

J'y retournerai, notamment  pour les Mourres de Chanier.

L'est (départ de Blieux, alors) et aussi la Montagne du Montdenier, ont l'air pas mal également.

Salut Scal smile , et merci, c'est bien aux roubines que je pensais!


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

Pied de page des forums