#76 04-06-2013 20:27:17

Josp1
Membre
Inscription : 02-03-2012
Messages : 392

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Je voulais savoir pour le parmesan et le saucisson tu t'es fournis sur place ? (la viande et fromage sont normalement interdit d'importation par les bagages...)

Est ce qu'on en trouve facilement ? De bonne qualité ? Tu as vu du chorizo ? (important pour mon couscous MUL)


Par contre, là, tu lis ma signature...

Hors ligne

#77 04-06-2013 20:27:54

T.BO
Membre
Inscription : 05-08-2011
Messages : 90

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Il faut quand même préciser que ces pelles ont été conçues pour les compétitions de ski-alpinisme (où il y a de l'encadrement durant l'épruve) et que depuis elles ont été interdites.
Elles semblent très bien correspondre à ce périple dans les conditions rencontrées mais elles trouvent vite leur limite surtout dans les neiges tassées/gelées que nous rencontrons en France (sur le plan de la sécurité).

Hors ligne

#78 04-06-2013 21:40:25

Yann
MUL Pyrénéen
Lieu : Bordeaux
Inscription : 26-01-2005
Messages : 498

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

alaricus a écrit :

Pour un sac étanche par enroulement je n'ai jamais fait le test de le conserver un temps dans de l'eau pour déterminer son étanchéité dans ces conditions. Je testerai ce week-end tiens.   smile

J'ai essayé une fois, du côté du pic d'Enfer dans les Pyrénées Espagnoles. Nous étions avec luccio33 et hightpictv en skis de randonnée. Mon sac de couchage bien comprimé dans son sac étanche a dégringolé longtemps jusqu'à une rivière qui remuait bien et qui a emporté mon sac. J'ai bien mis 20 minutes pour retrouver mon sac de couchage qui flottait, bloqué dans une petite cavité du torrent derrière des rochers. Le sac étanche était bien imbibée mais le soir, j'ai très bien dormi.

Josp1 a écrit :

Je voulais savoir pour le parmesan et le saucisson tu t'es fournis sur place ? (la viande et fromage sont normalement interdit d'importation par les bagages...)

Non, j'ai acheté en France. Nous n'avons pas fait de courses en Islande, à part notre problème de matelas :-( et 2 cartouches de gaz dans une station essence à Akureyri.
Donc on a amené chacun 9 kilos de nourriture dans nos bagages cabine.


T.BO a écrit :

Il faut quand même préciser que ces pelles ont été conçues pour les compétitions de ski-alpinisme (où il y a de l'encadrement durant l'épreuve) et que depuis elles ont été interdites.
Elles semblent très bien correspondre à ce périple dans les conditions rencontrées mais elles trouvent vite leur limite surtout dans les neiges tassées/gelées que nous rencontrons en France (sur le plan de la sécurité).

Oui ça correspond très bien à notre utilisation de traversée en skis de randonnée nordique dans un espace globalement plat. Le but de la pelle était uniquement pour installer notre tente et éventuellement faire un mur de blocs de neige.
En plus de la Snow Claw, nous avions également un piolet, c'est super pratique pour faire un campement. Quand c'est dur, glacé , on creuse avec le piolet (en général avec la panne), et on ramasse ou projette plus loin la neige avec la Snow Claw. C'est que nous avions utilisé, en été, au sommet du Dôme de Neige des Ecrins quand nous avions planté nos abris (à 4015m).

Pour construire un mur de bloc de neige, la Snow Claw est très pratique, on voit Sébastien en pleine action dans cette vidéo : Vidéo (il faut regarder à partir de 06:22)
Pour le ski de randonnée, j'ai une Snow Plume avec le nouveau manche renforcée (poids godet + manche = 400g). J'ai également une Pelle Snow Pure Light (315g), mais à la première sortie j'ai cassé le manche. Il y a cet article sur RL à propos des pelles : Lien

Dernière modification par Yann (04-06-2013 22:00:10)

Hors ligne

#79 04-06-2013 21:59:56

Antoine_77
Membre
Inscription : 13-06-2012
Messages : 40

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Yann a écrit :

Super pratique et solide pour le terrassement et faire des blocs de neige.

Sinon nous avons pris un matériel minimal de secours, notamment une corde en cas de chute ou de traversée dangereuse d'un gué.
Nous n'avions pas pris de crampons, le but n'était pas de faire un sommet ou des trucs trop escarpés. Les skis ont des carres et nous sommes passés partout sans difficulté.
J'ai déjà gravi le plus haut sommet d'Islande (avec Eraz) et d'autres sommets islandais, mais je n'avais jamais fait de traversée complète, c'était le but.

Je pense que nous retournerons dans quelques années ( 3 ou 4 ans peut-être),  pour essayer d'atteindre quelques points culminants des 5 ou 6 glaciers principaux d'Islande. ça serait un projet hivernale sur une 20aine de jours peut-être. Et là avec le matériel de progression sur glacier. On partirait au minimum à 3 pour faire une cordée.

ok merci pour l'info snowclaw;  un peu limite pour mon type d'utilisation effectivement comme dit T.BO.

--
Antoine

Hors ligne

#80 28-07-2013 18:08:06

Jeff68
Membre
Inscription : 13-02-2011
Messages : 18

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Bonjour,
Superbe, tout simplement superbe! Ca fait vraiment comme dans le film "le jour d'après"!
Surtout quand on connaît une partie du paysage lors de l'été.
Ce qui me fait remarquer que le refuge que vous désignez comme étant le refuge de Ermstur/Botnar est le refuge de Hvanngil

L'indice qui m'a fait tiquer est la photo suivante, celle du pont franchissant la rivière suivie immédiatement du gué et enfin la plaine totalement dégagée et plane sur laquelle vous avez bivouaqué.
Mais bon sang quelle belle équipée.
Encore bravo.
Bien cordialement,
Jean-François


une salière, une poivrière et surtout un soupçon de vanille

Hors ligne

#81 29-07-2013 13:30:59

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 068
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Jeff68 a écrit :

Ce qui me fait remarquer que le refuge que vous désignez comme étant le refuge de Ermstur/Botnar est le refuge de Hvanngil

Salut, bien vu ! En effet c'est bien celui de Hvanngil, bizarre comme erreur, elle est rectifiée en tout cas wink

Pas mal la référence au jour d'après, je me souviens même avoir dit à Yann, après 7 ou 8 jours sans voir personne, un truc du style "et si il y a vraiment plus personne sur cette ile, que l'on arrive à la route et qu'il n'y plus de voiture, que les maisons sont toutes vides ?" big_smile
Oui, avoir le cerveau qui vagabonde plusieurs heures par jour sans but, cela amène à ce genre de réflexion  lol


Super poney

Hors ligne

#82 17-10-2013 08:50:44

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 068
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

@Ultra, à la relecture, je me trouve un peu sec, et c'est pourtant un plaisir de lire tes contributions qui forcent à la remise en question wink Donc désolé et n'hésite pas à me bousculer à nouveau smile


Super poney

Hors ligne

#83 17-10-2013 10:11:36

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Yann a écrit :

nourriture.gif

Est-ce que qu'il serait possible de copier cette liste sous forme de texte (même en vrac) ou de fichier Excel / LibreOffice ou Google Docs de façon à pouvoir exploiter son contenu ?

J'aimerais bien la copier / coller dans ma base d'aliments MUL mais l'image oblige à refaire une saisie manuelle intégrale. hmm

En tous cas il y a matière à wikification ou à un sujet dans la section alimentation pour ces menus adaptés au froid et restant suffisamment variés et énergétiques... tongue

Dernière modification par Phil67 (17-10-2013 10:12:33)


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#84 18-10-2013 10:38:22

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 657

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Kikoo Jeanjacques wink

J'en profite pour corriger une erreur de calories sur l'huile d'olive : c'est bien 900 kcal pour 100g (les 822 kcal sont pour 100 ml car l'huile est d'une densité inférieure à l'eau...).

eraz

Hors ligne

#85 09-11-2013 16:52:20

Puck
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 95

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Salut !

J'ai pas vu de serviettes dans vos listes, vous faites comment après les gués et surtout, après la baignade ?

Hors ligne

#86 09-11-2013 19:24:43

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 068
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Puck a écrit :

J'ai pas vu de serviettes dans vos listes, vous faites comment après les gués et surtout, après la baignade ?

Tu enlèves le max d'eau en essuyant à la main, la majorité du reste s'en va avec le vent en quelques secondes et la fin est absorbée par les fringues et sèche quand tu te mets à marcher smile
Cela peut paraitre barbare écrit comme ça mais sur le terrain, on ne sait jamais posé la question, nous faisons comme ça depuis longtemps et finalement manier la serviette serait plus compliqué. Puis comment la faire sécher ? Tu te retrouves avec un truc trempé qui va geler rapidement et tu n'aura aucune idée de quoi en faire...

Edit: pour plus de complément sur cette technique, il faut mp Fred, c'est lui qui m'a appris cet art big_smile mais je ne maitrise pas aussi bien que lui qui n'utilise même pas de serviette à la piscine lol

Dernière modification par jeanjacques (09-11-2013 19:27:42)


Super poney

Hors ligne

#87 09-11-2013 20:14:06

Puck
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 95

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Je confirme, ça fait carrément barbare dit comme ça.... wink

Je suis surpris que vous n'ayez pas froid en sortant de l'eau. Vous devez vraiment marcher hyper vite, et il doit faire bien sec en Islande. Pas sur que j'y arrive à votre place dans la neige comme ça.

Hors ligne

#88 09-11-2013 21:23:16

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 068
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Puck a écrit :

Je suis surpris que vous n'ayez pas froid en sortant de l'eau. Vous devez vraiment marcher hyper vite, et il doit faire bien sec en Islande.

Tu pointes deux éléments assez cruciaux, nous étions dans la plage de température hivernale la plus simple à gérer, autour de -10. Plus chaud (-5 à 5), pareillement, rien ne sèche, mais tu as beaucoup plus d'humidité et de probabilité de rencontrer de l'eau liquide, plus froid (au delà de -15), tu dois mettre en place d'autre stratégie.

Et le second point est évidemment le rythme de progression et souvent ce que cela entraine: nous sommes habitué à aller vite, que ce soit en marchant ou pour effectuer divers taches. Pour passer un gué avec du vent et des températures négatives, cela est important pour gagner en facilité: en 1 minutes tu es à poil, 2 minutes plus tard l'autre rive est atteinte, le collègue ou toi même a déjà déplié le matelas mousse à l'arrivée, tu passes un coup sur les jambes, le temps de récupérer ton pantalon dans ton sac, le vent a continué le séchage, t'enfiles tes fringues, tu boucles le tout et tu repars. Et comme tu as bien préparé ton physique, tu peux donner un coup de collier facilement pour te réchauffer smile


Super poney

Hors ligne

#89 12-03-2014 16:26:03

Sylco
Membre
Inscription : 27-08-2013
Messages : 170

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Bonjour,
en découvrant ce magnifique récit de cette  tout aussi magnifique traversée j'aurai une question à vous poser  :
j'ai des lunette de vue et je voudrais savoir si vous connaissez (et avez tester) des sur-lunettes  de soleil qui protège bien ( environnement hivernal  soleil/vent  plus neige en raquette ou ski nordique ) et  qui pourrait aller  par dessus les lunettes de vue ( avec des monture pas volumineuse ) ?

Hors ligne

#90 12-03-2014 17:54:44

N_75
hamacoeur
Lieu : loin des livres !
Inscription : 29-11-2012
Messages : 914

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

.

Dernière modification par N_75 (25-08-2014 09:57:07)

Hors ligne

#91 14-05-2014 16:28:25

angelinoto
Membre
Inscription : 14-09-2006
Messages : 135

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Sylco a écrit :

Bonjour,
en découvrant ce magnifique récit de cette  tout aussi magnifique traversée j'aurai une question à vous poser  :
j'ai des lunette de vue et je voudrais savoir si vous connaissez (et avez tester) des sur-lunettes  de soleil qui protège bien ( environnement hivernal  soleil/vent  plus neige en raquette ou ski nordique ) et  qui pourrait aller  par dessus les lunettes de vue ( avec des monture pas volumineuse ) ?

Salut,

je n'ai pas testé de surlunettes , maispour les porteurs de lunettes y'a la possibilité de porter carrément un masque de ski par dessus, les masques destinés aux porteus de lunettes existent. Et le masque est vraiment pratique car il protège très bien les yeux des petits cristaux que le vent envoie.

à+

Hors ligne

#92 23-09-2014 19:20:35

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 068
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Toujours dans l'idée de n'avoir qu'une seule couche thermique sous la veste imper, je pense que cet Ortovox serait plus adapté que le Icebreaker:

4572_1406010689_4482218img400_19-09-14.jpg

http://www.ortovox.fr/merino-280/long-sleeve-zip-neck

Un poil plus lourd mais plus chaud (grammage plus élevé + bouclette à l'intérieur) avec une meilleur gestion de l'humidité grâce au tissage. La poche est un atout car il est rare d'en avoir sur le pantalon imper. Reste celle de la veste imper mais soumise au froid et inutilisable quand la veste est dans le sac (problème que j'ai rencontré lors de ce voyage).


Super poney

Hors ligne

#93 23-09-2014 19:43:54

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 595

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

j'ai  ça, essayé l'année passée au sommet du Carlit, il neigeait, j'avais juste une veste imper*, et j'avais limite trop chaud à l'effort... les gros grammages retiennent beaucoup de flotte quand même.

* et 200m de corde, deux piolet-traction, un casque et un téléphone satellitaire- je précise cool

Dernière modification par Bilbox (23-09-2014 19:49:55)

Hors ligne

#94 23-09-2014 19:50:54

Profil supprimé 14
Profil supprimé à la demande de l'auteur
Inscription : 13-06-2010
Messages : 3 247

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Sylco a écrit :

Bonjour,
en découvrant ce magnifique récit de cette  tout aussi magnifique traversée j'aurai une question à vous poser  :
j'ai des lunette de vue et je voudrais savoir si vous connaissez (et avez tester) des sur-lunettes  de soleil qui protège bien ( environnement hivernal  soleil/vent  plus neige en raquette ou ski nordique ) et  qui pourrait aller  par dessus les lunettes de vue ( avec des monture pas volumineuse ) ?

J'ai ça j'en suis ravi, mais je les utilise sous les tropiques, pas sur glacier, je laisse les spécialistes se prononcer:
https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=25244

Hors ligne

#95 23-09-2014 20:12:30

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 068
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Bilbox a écrit :

j'ai  ça, essayé l'année passée au sommet du Carlit, il neigeait, j'avais juste une veste imper*, et j'avais limite trop chaud à l'effort... les gros grammages retiennent beaucoup de flotte quand même.

Cela donne un bon indice sur sa thermicité, apparemment tu étais proche de 0°C donc ça corrobore la plage de température visée: évoluer avec un seul vêtement de -10 à 0°C.
Au dessus: la couleur claire permet de ne pas trop chauffer au soleil.
En dessous: on ferme toutes les écoutilles de la veste imper et si présente, on mobilise la polaire super légère du sac.

Pour la rétention d'eau, cela demande en effet une bonne gestion mais cela ne me semble pas rédhibitoire.

Dernière modification par jeanjacques (23-09-2014 20:20:32)


Super poney

Hors ligne

#96 23-09-2014 20:16:04

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 595

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Oui quand je l'ai achetée il n'y avait que du noir, cet été j'avais un autre mérino  plus léger en clair, on gagne une plage de température énorme... toujours prendre du clair, sauf si collé dans le négatif. wink

Hors ligne

#97 26-09-2014 15:43:04

jerem066
Jerem
Lieu : PACA - Gap
Inscription : 08-04-2013
Messages : 330
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

jolie périple !
ça m'a donné froid :-)


2020 Jordanie / 2019 Kirghizistan / 2018 Estonie, Java
2017 GRR2 Ile Reunion / 2016 Trek Venise-Innsbruck
2015 Norvège / 2014 Australie, Bali, Thaïlande / 2013 Islande, GR20
2012 Ecosse / 2011 Nouvelle Zélande / 2010 Australie
Mes voyages en vidéo

Hors ligne

#98 12-10-2014 18:09:17

Archimboldi
Membre
Lieu : Ch'nord
Inscription : 12-03-2012
Messages : 1 049

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Bonjour.

J'allais envoyer un MP, mais les réponses de jj étant toujours riches d'enseignements, peut-être cela pourrait-il servir à d'autres. smile

Je prépare une nouvelle montée "là-haut" cet hiver, et votre choix de prendre une tente, qui plus est double paroi, me surprend. Je pensais pour ma part m'orienter vers un abri A frame type marie-fraise, avec jupes.
Pourquoi ce choix d'une telle tente ? J'entends bien qu'ils ne faut que peu de points d'ancrage pour qu'elle tienne, mais il faut quand même enfiler les arceaux dans leurs fourreaux, et ça, déjà quand il pleut c'est pénible, alors quand il fait froid, avec des moufles...
L'ajout de jupes n'aurait pas été intéressant ? Nutzzz en a ajouté sur sa Shangri-la pour les Lofoten, vous estimiez que c'était inutile ?

Egalement, pourquoi une chambre intérieure ? Un très grand sursac n'aurait pas permis de s'en affranchir, tout en étant moins prise de tête : je pose le sursac par terre, le matelas et le sac dedans, je referme, et la tente peut s'envoler, je serai à l'abri ?

Une autre question, concernant cette fois le réchaud à gaz : aucun regret dans ce choix ? A quelle température minimale a-t-il été utilisé (pas nécessairement dans cette traversée) ? Je ne trouve pas de retour sous les -15 pour ce type de réchauds. L'optimus vega est plus cher que bon nombre d'autres réchauds à cartouche inversée, je pense au Primus Express. La seule différence semble être le robinet de gaz que l'on peut manipuler même cartouche retournée. Ce robinet est-il vraiment utile si l'on ne fait que fondre de la neige ?

Merci d'avance.   wink


"Life is full of wonders for someone who is prepared to accept them." Moominpappa

Hors ligne

#99 16-10-2014 00:46:44

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 068
Site Web

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Salut, ce sont de bonnes questions que tu poses là. J'allais en parler sur le retour de notre traversée de la Laponie mais je peux commencer ici wink

Archimboldi a écrit :

Je prépare une nouvelle montée "là-haut" cet hiver, et votre choix de prendre une tente, qui plus est double paroi, me surprend. Je pensais pour ma part m'orienter vers un abri A frame type marie-fraise, avec jupes.
Pourquoi ce choix d'une telle tente ? J'entends bien qu'ils ne faut que peu de points d'ancrage pour qu'elle tienne, mais il faut quand même enfiler les arceaux dans leurs fourreaux, et ça, déjà quand il pleut c'est pénible, alors quand il fait froid, avec des moufles...
L'ajout de jupes n'aurait pas été intéressant ? Nutzzz en a ajouté sur sa Shangri-la pour les Lofoten, vous estimiez que c'était inutile ?
Egalement, pourquoi une chambre intérieure ? Un très grand sursac n'aurait pas permis de s'en affranchir, tout en étant moins prise de tête : je pose le sursac par terre, le matelas et le sac dedans, je referme, et la tente peut s'envoler, je serai à l'abri ?

L'idée sous-jacente est que pour certain projet, raisonner en terme de poids ne va pas fonctionner sur le terrain. Je pense alors en terme de facteur limitant.

Limitant quoi ? Principalement la distance car c'est le gage de mon plaisir mais c'est surtout la condition à respecter pour la majorité des gros projets. Prendre le temps, faire plein de pause, tout ça, c'est génial aussi, mais c'est très difficilement conciliable avec un projet qui nécessite de couvrir une distance importante (à moins d'avoir un temps dispo infini, ce qui est rarement le cas).

En 3 saisons, presque partout dans le monde, le facteur limitant principal va être le poids, d'où l'intérêt de se focaliser dessus (vient ensuite la gestion des pauses, des ravitaillements, du rythme, etc). Plus j'aurais un sac léger, plus je vais couvrir de distance facilement et avec plaisir, les autres critères ont beaucoup moins d'importance. Par exemple, il va m'être difficile de passer une mauvaise nuit non réparatrice quelque soit le matos que j'emmène, donc ce n'est pas là que je vais focaliser mon attention (un peu tout de même évidemment..).

Mais en hiver, qui plus est hors France dans des coins très venteux (Islande) ou très froids (Laponie, etc), le facteur limitant poids perd de son importance au profit de celui de la gestion de l'inconfort (dû au froid principalement). Quand le soir, je suis fatigué, que j'ai faim, que j'ai froid, savoir que je peux monter ma tente rapidement me permet de continuer un peu plus longtemps. Quand je sais qu'en plus je vais y être bien, sans aucune infiltration de neige, sans courant d'air, j'ai le moral en meilleur état. Quand je peux dormir sur mes deux oreilles malgré le vent, les chutes de neige, etc, je passe une nuit bien plus réparatrice qui me permettra de faire une meilleure journée le lendemain.
Prendre une tente plus légère n'aura alors pas de sens vu que je me priverai de tout ça pour un gain de poids qui n'aurai pas d'impact significatif sur ma capacité de progression.

Plus matériellement:

-double paroi: quelques degrés de plus, pas plus lourd que deux sursacs performants (200g mini chaque), la nouvelle tente intérieure de la Anjan fait 420g. De plus les degrés gagnés sont plus efficients que ceux provenant du sursac car sans points négatifs comme l'humidité, la gestion plus difficile de la chaleur du SDC, etc.
Mais surtout cela bloque l'infiltration de neige. Je publierai peut être un récit prochainement où l'on voit l'effet du vent sans même de chute de neige: 1 mètre cube dans l'abside de la Anjan et un bon pourcentage à l'intérieur, passé à travers la moustiquaire.
Et en bonus cela bloque le vent. Par températures largement négatives, la légère brise sur le visage devient un calvaire..

-à arceaux: plus résistant au vent, moins de surface au sol par rapport à l'espace habitable, nécessite moins de point d'ancrage. Ce dernier point est crucial. Avec un peu d'habitude, avec Yann nous montons la Anjan en 1 à 2 minutes, c'est vraiment génial de pouvoir la planter en pleine journée juste pour une pause.

-pas de jupe: car cela bloque la ventilation de l'abri. Cela nécessite alors d'avoir de grandes aérations performantes (type Helsport) pour avoir une gestion de la condensation compatible avec un projet long. Sur du court terme, cela peut avoir de l'intérêt.

-problème d'enfilage des arceaux: je n'ai pas d'expérience significative. J'ai eu une Terra Nova et pour la Anjan, Hillberg prévoit toutes ces tentes pour être montées en double arceaux si nécessaire, il y a donc largement la place d'en mettre un (ces petits détails qui font toute la différence... wink) et je n'ai jamais galèré à les mettre en place. Par comparaison, utiliser des bâtons de rando me parait plus compliqué, entre les moments où ils se cassent la gueule, les régler alors qu'ils sont gelés. Les re-reglés le matin alors qu'ils sont toujours gelés, etc. Et toucher longuement de l'alu dans le froid est le dernier truc que j'ai envie de faire.

Cependant, ces réflexions sur les attributs d'un abri hivernal sont à contextualiser. Pour un projet court d'une semaine, même en hiver, juste un sursac irait bien, c'est même encore plus simple qu'en 3 saisons car on a pas l'eau liquide à gérer. Un Mary Fraise à porte et jupe, avec le recours au cabane de temps en temps est un choix valable. Le surpoids d'un abri à arceaux se justifie sur la longueur AMHA.

En lien avec tout ça, ce que j'ai écrit aujourd'hui sur le fil de l'abri de Florencia:

jeanjacques a écrit :

Mais je ne prône aucun des deux systèmes, j'ai pensé aussi à me fabriquer un abri exactement comme celui que tu imagines. Cependant , j'en suis venu à la conclusion suivante: si je veux faire quelque chose de réellement résistant, aucune des formes avec bâton ne sera appropriées. Rendre plus costaud un abri sans arceau m'apportera tout au plus un peu de tranquillité d'esprit (rien de bien objectif).

Donc soit le projet que j'envisage nécessite un truc béton (ce qui va de paire avec des conditions climatiques pourries donc il faut aussi que cela soit confortable) et je prends quelque chose d'adapté (je viens de recevoir aujourd'hui ma nouvelle tente une place, 2209g). Soit cet abri est inutile et je peux tout faire avec une tarp (ou à minima un abri ouvert de type A frame à bec).

Par contre, il serait facile d'imaginer des facteurs limitants un peu partout et justifier ainsi un sac de 4kg pour de la plaine ou de la moyenne montagne en 3 saisons.. wink
Mais comme cette réflexion découle plus ou moins du triptyque bonhomme / terrain / matos. On peut concevoir facilement que le degré d'inconfort de chacun est différent et qu'il entrainera un basculement vers du lourd à d'autre moment. Et certain pourrait très bien faire cette traversée avec un abri plus léger. Mais bon, faire les mêmes distances en accordant trois fois plus de temps à l'organisation de son bivouac me parait tout de même assez compliqué smile

Archimboldi a écrit :

Une autre question, concernant cette fois le réchaud à gaz : aucun regret dans ce choix ? A quelle température minimale a-t-il été utilisé (pas nécessairement dans cette traversée) ? Je ne trouve pas de retour sous les -15 pour ce type de réchauds. L'optimus vega est plus cher que bon nombre d'autres réchauds à cartouche inversée, je pense au Primus Express. La seule différence semble être le robinet de gaz que l'on peut manipuler même cartouche retournée. Ce robinet est-il vraiment utile si l'on ne fait que fondre de la neige ?

Aucun regret, utiliser de l'essence nous parait impossible avec Yann, trop compliqué, trop fragile, trop sale, trop chiant à utiliser, etc. Jamais eu de soucis avec le gaz même par -20 mais cela demande une bonne gestion. La cartouche en court est toujours gardée au chaud (autant la nuit que la journée), les fontes de neige se font le plus possible à l'abri et avec un bon pare-vent. Le Vega est un bon réchaud, un peu cher pour ma bourse, j'ai opté pour un Kovea Spider, pas encore assez d'utilisation pour donner un avis.

Dernière modification par jeanjacques (16-10-2014 14:03:49)


Super poney

Hors ligne

#100 19-10-2014 13:36:51

Archimboldi
Membre
Lieu : Ch'nord
Inscription : 12-03-2012
Messages : 1 049

Re : [Récit + liste] Yann et Seb - Traversée de l' Islande en SRN

Merci beaucoup de cette réponse, je n'en attendais pas tant !  smile
Tu as en même temps répondu à beaucoup d'interrogations que j'avais sur votre traversée de la Laponie, comme par exemple comment gérer un sdc en duvet sur le long terme ? Ça se gère plus facilement dans une chambre que dans un sursac ! De plus, ne pas avoir de sursac permet aussi d'avoir 2 morceaux de matelas comme tu avais, un pour rigidifier le sac, l'autre pour compléter. Impossible avec un sursac, sauf à le placer à l'extérieur, et risquer de le retrouver pris dans la glace au matin. Ou d'utiliser un revêtement de sol, chiant.

Je suis un peu étonné du paragraphe condensation : elle est un problème par températures très froides ? Elle gèle sur le double toit, on secoue, brosse, et c'est parti, non ? Dans ces conditions, j'aurais cru que les aérations ne servaient qu'à renouveler l'air (d'autant plus qu'on cuisine souvent à l'intérieur de l'abri).

Egalement, pourquoi garder les cartouches de gaz sur vous ? Pour un tel projet, j'imagine que vous aviez un mélange proprane/butane. Le butane ne vaporise plus à 0°, mais le propane le peut jusque -42. Vous pouviez donc amorcer le réchaud en mode gaz avec le propane de la cartouche, puis la retourner pour passer en mode liquide (le gel du propane/butane se fait sous les -100°). J'ai faux quelque part ?

Sinon, je suis ravi d'apprendre qu'il arrivera bien un récit de votre traversée, je pensais que depuis le temps ça avait été abandonné. Et je me perds en conjecture sur ce projet qui nécessite une tente de plus de 2 kilos. Une région polaire ?


"Life is full of wonders for someone who is prepared to accept them." Moominpappa

Hors ligne

Pied de page des forums