Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 18-07-2014 17:43:38

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013
Messages : 525

[Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

… et du cagnard (entre autres).

Bonjour,

Pour la première fois en solo je me suis fait, fin juin – début juillet, un gentil trek en Provence de l’Isle-sur-la-Sorgue à Sisteron, en 12 étapes et 14 jours. Environ 230 km et 7000 m de dénivelé (+ et -)(j’ai quelques doutes sur cette valeur qui me semble surévaluée par OpenRunner), en passant par Fontaine de Vaucluse, Cabrière d’Avignon, Gordes, Murs, Monieux, Sault, St Christol, Simiane la Rotonde, Valsaintes, Banon, Le Contadour, puis la montagne de Lure.

J’ai bénéficié d’une excellente météo, plutôt très chaude même, et juste une ou deux petites pluies.

Voici ma liste, commentaires d'utilisation puis récit et photos suivront.

Abri (0931)
0730    1 x Tente Tarp DIY en bâche (DIY)(Inclus deux pinces (30g))
0081    9 x Piquets alu Ultralight (Decathlon)()
0050    1 x Kit rallonge bâton pour montage tente (DIY)()
0070    1 x Polycree (Arklight Design)()

Couchage (0925)
0030    1 x Taie d'oreiller + Mini drap en soie (DIY)()
0330    1 x Matelas gonflable rectangulaire 185x60 cm (Axemen)()
0565    1 x Couette M350 (sans son sac) (CSC)()

Cuisine – Hydratation (0260)
0070    1 x Cuiller + fourchette + bol pliable (Decathlon)()
0040    1 x Couteau (Opinel)()
0040    2 x Poche à eau Liquitainer 1L (Source)()
0110    1 x Système de filtration Sawyer Squeeze (filtre + poche) (Sawyer)()

Divers + Electronique (1230)
0040    1 x Kit dépannage ()(Fil + aiguille + 2 boutons + 5 mini pinces a linge + 3 épingles nourrice + 2 mini mousquetons + 4 élastiques + 1m Power Tape)
0030    1 x Lunettes de vue ()()
0035    1 x Lunettes de soleil + strap ()()
0030    2 x Mini-Torch (Mini-Torch)()
0020    1 x Cordelette Dynema 12m + 6 bloqueurs (Arklight Design)()
0480    1 x Nex 6 + PZ 16-50 (Sony)()
0255    1 x Smartphone G Note 2 + écouteurs (Samsung)()
0100    1 x Chargeur USB + câbles (Samsung)()
0240    1 x Batterie pour recharge Astro 10000mAh (Anker)()

Hygiène – Soins (0275)
0030    1 x Evolon 110x30 ()(serviette, chech)
0090    1 x Trousse PQ (pq + petits sacs poubelle) ()()
0005    1 x Gant microfibres (Decathlon)()
0030    1 x Savon mini Alep ()(Stocké dans mini-filet.)
0080    1 x Coupe ongle + pince à épiler + rasoir + brosse à dent + cure-dents + fil dentaire + cotons tiges + mini pierre alun ()()"
0040    1 x Trousse pharmacie (pansements, cotons tiges, compeed, labello, doliprane, antiseptique, antimoustique) ()()

Marche (1935)
0190    1 x Chaussures Tribord Aquashoes (paire en 41) (Decathlon)()
0300    1 x paire de bâtons bambou DIY 123 cm (DIY)()
0120    2 x Chaussettes Trek Extrem Light 39-41 (Xsocks)()
1300    1 x Chaussures Quest 4D GTX (paire en 42) (Salomon)()
0025    1 x Boussole (Decathlon)()
0150    1 x Ensemble de cartes et fiches OpenRunner.

Papiers (0150)
0150    1 x Trousse papiers (Passeport + CB + vitale + chèques + argent + clés + stylo)

Portage – rangement (1332)
0080    1 x Sac photo Dashpoint 30 (Lowepro)(inclus cordelette et mini mousquetons)
1100    1 x Sac à dos Nigor ZéroG 50 L (taille L) (Eureka)()
0030    1 x Sac étanche 8L Ultra Sil Drysack (Sea To Summit)()
0080    1 x Sac en filet (retaillé) (Decathlon)()
0042    6 x Ziplocks (différentes tailles) (Alfapac et Carrefour)()

Vêtement (1723)
0080    1 x Emergency poncho (Frogg Toggs)()
0280    1 x Ensemble Dri Ducks Ultra Lite2 taille M (Frogg Toggs)()
0170    1 x Pantalon Domyos TZ50 (Decathlon)()
0100    1 x Short Quechua (Decathlon)()
0250    1 x Pantalon running Deefuz Essentiel XL (Decathlon)()
0280    1 x Petite polaire (Atlas)()
0180    1 x T-Shirt m.c. merinos Run Quest - GT150 - 150g/m2 (Icebreaker)()
0053    1 x Casquette Visor Buff (Buffwear)()
0150    1 x T-Shirt m.l. merinos Relay Long Sleeve Crewe - 150g/m2 (Icebreaker)()
0180    2 x Boxer Domyos Respi 50 XL (Decathlon)()

TOTAL = 8911
SUR MOI = 2283
DANS LE SAC A DOS = 6628

m.a.j. : ajout des cartes qui avaient disparues de ma liste.

Dernière modification par Glop^2 (19-07-2014 13:48:54)


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#2 18-07-2014 17:49:13

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013
Messages : 525

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

Matelas gonflable rectangulaire 185x60 cm (Axemen)
Voir là : https://www.randonner-leger.org/forum/v … 48#p360148

Couette M350 (CSC)
Déjà utilisée avec satisfaction à l’île de la Réunion. Cette fois, j’ai eu froid certaines nuits, alors que je ne crois pas que la température soit passée sous les 10 degrés. Je dormais avec pantalon et tee-shirt, polaire parfois, et buff en cagoule sur la tête. Je ne sais pas trop quoi en penser et en déduire. Cela dit, j’ai aussi été confronté cette fois à un problème de condensation quasi systématique sur le dessus de la couette, même tente ouverte et même sans condensation sur les parois interne de la tente. J’ai tenté une fois le poncho en guise de sur-sac, mais le résultat fut encore pire. Apparemment seule la surface de la couette était mouillée, il ne me semble pas que le duvet ait été vraiment affecté. Heureusement j’ai toujours eu du beau temps pour un séchage en journée.

Mini-Torch
Voir là : https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=25536

Batterie pour recharge Astro 10000mAh
Déjà utilisée avec satisfaction à l’île de la Réunion, et toujours satisfait. Sur les deux semaines je n’ai eu besoin d’aucune connexion au secteur (même si là j’aurai pu). J’ai utilisé cette batterie pour une recharge complète de mon APN et une demi de mon smartphone, il reste encore bien plus de la moitié de sa capacité de disponible.

Evolon
Première utilisation, très bien en serviette, absorbe bien et sèche vite. Je le trouve trop épais ou « rigide » pour un usage en foulard mais je n’en ai pas eu besoin (j’ai un buff).

Sac photo Dashpoint 30
Léger et simple. Se passe en ceinture mais pique un peu du nez, je l’accrochais en plus aux brettelles du sac à dos avec une cordelette et deux minis mousquetons. Voir là : Sac Lowepro Dashpoint 30


Sac à dos Nigor ZéroG 50 L (taille L) (Eureka)
Déjà utilisé avec satisfaction à l’île de la Réunion, et toujours très satisfait. Il est certes trop grand pour mon volume d’affaires actuel, même avec  la bouffe pour 4 jours et 3 litres d’eau j’avais encore beaucoup de marge. Et faudra pas que je maigrisse trop sinon je ne pourrai plus assez serrer la ceinture pour un maintien du poids sur les hanches.
Voir là : https://www.randonner-leger.org/forum/v … 12#p326212

Emergency poncho et Ensemble Dri Ducks Ultra Lite2 taille M (Frogg Toggs)
Cette fois ci ils ont servis, environ 2 heures sous une pluie modérée, j’étais en descente. Fragile, attention aux épines et aux branches. Protection pluie OK, pour la respirabilité j’ai peu de comparaisons : je transpire pas mal et j’étais assez humide dessous. Je dirai ni meilleur ni pire qu’une veste de pluie Decathlon que j’avais acheté il y a quelques années, mais qui pèse à elle seule plus que l’ensemble de mes Frogg Toggs. Le poncho peut être jugé redondant avec la veste, mais il me sert à protéger le sac à dos de la pluie, et potentiellement de sur-sac ou tapis de sol de dépannage. Idéalement il faudrait que je me bricole la veste pour agrandir son dos et recouvrir le sac, comme certains l’ont fait ici, mais je suis très dubitatif sur ma capacité à obtenir un résultat correct.

Pantalon Domyos TZ50
Cette fois il ne m’a servi que pour dormir, mais je sais que je peux marcher avec. Satisfait.

Pantalon running Deefuz Essentiel
Ce fut cette fois mon pantalon de marche de tous les jours et j’en suis très satisfait. Je craignais qu’il ne soit pas supportable par forte chaleur ou grosse transpiration, trop chaud ou collant aux cuisses, mais il n’en fût rien.

T-Shirt m.l. merinos Relay Long Sleeve Crewe - 150g/m2 (Icebreaker)
Déjà utilisé avec satisfaction à l’île de la Réunion, j’aime vraiment, confortable même par temps très chaud, même mouillé, et pas d’odeurs. Mais, fragile. Après une petite trentaine de jours d’utisation, il me semble qu’il est en train de rendre l’âme. Passons sur les quelques trous et accrocs, c’est l’usure au niveau des épaules qui semble lui  sonner le glas.
7744_icebreaker-01326_27-07-14.jpg

Casquette Visor Buff (Buffwear)()
C’est un buff avec visière très polyvalent qu’on peut utiliser en mode casquette simple, saharienne, cagoule. C’est la première fois que j’en utilise et je trouve cela très pratique. Plus léger et confortable à porter que ma casquette saharienne Mc Kinley, et bien plus facile à laver en trek. Le mode saharienne est anecdotique car il ne protège pas assez la nuque, je l’ai beaucoup utilisé en mode cagoule. Adopté.


m.a.j. : ajout photo T-shirt et lien sur sac photo

Dernière modification par Glop^2 (27-07-2014 13:29:06)


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#3 18-07-2014 20:33:59

nif
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 25-09-2010
Messages : 578

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

Salut Glop^2,

J'ai hâte de lire le récit et voir les photos, étant donné le ton qui m'est déjà sympathique smile
Tu as suivi le GR 6 au moins en partie j'imagine. J'en ai parcouru deux portions beaucoup plus à l'ouest, ça m'intéresse d'en apprendre plus pour le jour où j'arriverai sous ces latitudes.

J'ai quelques remarques matos à faire wink , et ce problème étonnant de frilosité, mais j'attendrai.

A+

Hors ligne

#4 19-07-2014 06:29:26

Profil supprimé 14
Profil supprimé à la demande de l'auteur
Inscription : 13-06-2010
Messages : 3 247

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

Salut glop2 smile
Concernant la frilosité: sachant que tu n'as pas eu le problème à la Réunion où tu as eu des températures au moins aussi froides je pense, et que le paramètre qui a changé c'est ton abri, tu peux peut-être chercher de ce côté là? Je pense que l'on néglige souvent cet aspect sur le forum. Est ce que ton abri était complètement fermé? Monté plus haut que l'abri que tu utilisais à la Réunion?
Pour la condensation direct sur la couette, j'ai eu le même problème au plateau de kerval. Nos deux ansabères fusillés pour le reste de la rando. sad Heureusement avec le 800 j'avais de la marge, mais mon pote avec son 400 s'est caillé comme un malheureux pour tout le tour du piton des neiges (et il venait de métropole...). L'explication que je vois est la même que pour la rosée : un pan de l'abri ouvert en direction d'un beau ciel étoilé, donc refroidissement par rayonnement et donc rosée.
Au fait bravo pour ton abri qui a l'air sympa! Au passage tu prouves qu'il n'y a pas besoin d'investir pour avoir un bon abri pas cher et léger. smile

Hors ligne

#5 19-07-2014 06:36:51

Profil supprimé 14
Profil supprimé à la demande de l'auteur
Inscription : 13-06-2010
Messages : 3 247

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

Ah oui je viens de voir que tu dormais tente ouverte, à mon avis la condensation et le froid viennent de là.

Dernière modification par Profil supprimé 14 (19-07-2014 06:37:10)

Hors ligne

#6 19-07-2014 14:42:22

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013
Messages : 525

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

J1 L’Isle-sur-la-Sorgue – Fontaine de Vaucluse
Trace
Parti plus tard que prévu à cause des grèves SNCF, j’arrive à l’Isle-sur-la-Sorgue vers 15h et je ne peux trop m’y attarder.
7744_provence-00587_18-07-14.jpg
Un petit tour, charger 2 l d’eau à une fontaine, et je m’extirpe de la ville par une bonne heure de marche en bord de routes sous le cagnard. Les vues Google trompeuses m’avaient fait espérer de petites routes de campagne, raté. Je fini heureusement par rejoindre le sentier visé et la marche prend un tour bien plus agréable dans la forêt de pins et petits chênes parsemée de quelques abris de berger,
7744_provence-00596_18-07-14.jpg
pour arriver au-dessus de Fontaine de Vaucluse.
7744_provence-00601_18-07-14.jpg
Je vais jusqu’au gouffre, pas très en eaux, puis au camping. Le soir je reviendrai au village pour dîner.

J2 Fontaine de Vaucluse – Gordes
Trace
Première mauvaise surprise, les deux attaches centrales arrière de ma tente se décollent dans la nuit. J’attends le matin pour réparer en les replaçant comme je peux et renforçant avec de la Power Tape. Première moralité : ne pas utiliser de Cuben Tape sur de la bâche. Deuxième moralité : J’avais dû trop tendre pour essayer d’obtenir de belles formes et tensions, faudra que je laisse plus de mou.
En raison d’un raid organisé ce matin il y a de l’activité autour du camping et on m’annonce beaucoup de monde sur le début de mon trajet. Je monte sur un large sentier dans une forêt de pin agréable parsemée de quelques cabanes ou ruines, puis longeant des vergers, puis dans de jolies petites gorges,
7744_provence-00619_18-07-14.jpg
avant de déboucher au sommet sur le fameux mur de la peste.
7744_provence-00622_18-07-14.jpg
En fait je n’ai vu quasiment personne. Je longe le mur un bon moment jusqu’à Cabrières d’Avignon, joli petit village que je parcoure au hasard, puis je vais vers le Village des Bories où j’arrive vers midi.
7744_provence-00630_18-07-14.jpg
Je visite, refais le plein d’eau, grignote un peu, hésite à y faire ma longue pause de demi-journée puis décide de filer sur l’abbaye de Sénanque plus propice à une halte au frais. Je comptais rester dans le fond du canyon qui y mène mais je me suis laissé embarquer vers la fin sur un sentier qui remontait, pas bien grave mais ça chauffe dur. Je découvre ainsi l’abbaye par le haut, splendide au milieu des lavandes. J’y ferai une longue pause au frais jusque vers 17h.
7744_provence-00657_18-07-14.jpg
Lorsque je pars vers Gordes, je vise un raccourci vers le camping qui est bien à l’écart du village mais les sentiers empruntés, parfois en mode marcassin, sont sans réelle issue car aboutissant sur des propriétés privées toutes plus luxueuses les unes que les autres. Je me vois donc contraint de repiquer sur le village dont je fais une brève visite en le trouvant plutôt décevant (Gordes est pourtant magnifique vu de l’extérieur en arrivant du Lubéron).
Puis je monte au camping à 2 km, un peu à pas forcés, avec les pieds qui chauffent. Une fois installé, lavé et tout et tout, plus envie de redescendre au village pour dîner comme je l’avais prévu. D’autant plus que j’ai constaté des formations d’ampoules sous les pieds, endroit inhabituel pour moi, qui me font un peu mal à froid. J’ai sans doute trop forcé le pas après Sénanque et aussi commis l’erreur de ne pas m’aérer les pieds lorsque j’y ai fait ma pause. Je me contenterai ce soir de mes provisions, heureusement agrémentées d’une petite mousse. Je réalise que j’ai dû boire bien 6 litres aujourd’hui.

J3 Gordes – Murs – Sentier de la Fuste
Trace
Par précaution pour mes ampoules et aussi par le peu d’intérêt que j’ai trouvé à Gordes, je n’y repasserai pas comme prévu ce matin. Je décide de raccourcir mon trajet et d’aller directement vers les gorges de Véroncle que j’aborde par le haut, longe vers le bas, avant de plonger dedans au niveau du moulin Cabrier.
Jolies gorges mais les ruines de moulins sont un peu décevantes, et je dois chercher plusieurs fois le bon sentier aidé par un petit groupe de randonneurs car plusieurs sentes se perdent ou empruntent des voies qui me semblent risquées. Sorti des gorges, le sentier vers Murs est sans problème. J’y arrive vers 13h et, après un tour dans le village où je ne pourrais hélas pas me faire un bon resto comme envisagé (jour de fermeture), je me pose dans l’agréable parc ombragé.
7744_provence-00692_18-07-14.jpg
J’y reste jusque vers 18h pour laisser passer le cagnard puis, mes ampoules n’étant pas très douloureuses, je décide de continuer. Avant de repartir vers les sommets ou je comptais bivouaquer, je me gave d’eau et me charge de 3 litres car, si j’avais repéré quelques sources potentielles, je n’envisageais pas trop une recharge avant le gîte St Hubert, voire Monieux. Un peu inquiet sur la possibilité de trouver un bon lieu de bivouac dans ce pays de caillasse, je suis rassuré en arrivant sur les hauteurs et me trouve un emplacement plutôt sympa et assez dégagé ou je passe une excellente nuit.
7744_provence-00699_18-07-14.jpg

J4 Sentier de la Fuste – St Hubert
Trace
Je chemine sur la large piste qui domine les Monts de Vaucluse en suivant le mur de la peste.
7744_provence-00703_18-07-14.jpg
Tiens ! De la compagnie :
7744_provence-00712_18-07-14.jpg
J’aime cet espace semi-dégagé offrant des vues au loin à droite sur le Lubéron et à gauche sur le Ventoux, dans des parfums de thym et fleurs en tous genres. C’est un des passages que j’ai préféré dans ce trek.
7744_provence-00722_18-07-14.jpg
7744_provence-00730_18-07-14.jpg
J’arrive au Gîte St Hubert vers 13h à cours d’eau. C’est fermé, je sonne et suis accueilli sympathiquement, je peux refaire le plein d’eau. A l’arrivée du sentier juste avant de rejoindre la route et le gîte, au départ du sentier botanique, il y a une belle zone pour bivouaquer ou se reposer à l’ombre des arbres. Donc longue pause dans une herbe douce à l’ombre puis, histoire d’occuper la fin d’après-midi, je me lance dans une boucle en forêt par Fillol puis le château de Javon avant de revenir vers le gîte pour mon bivouac. Les sentiers forestiers sont souvent foireux et paumatoires, celui que j’ai choisi pour mon retour, pourtant bien tracé au départ, fini en eau de boudin. Je longe un moment une clôture électrique puis trouve quelques débuts de sentiers dont les directions me laissent perplexe. Même après avoir mis le GPS en route sur mon smartphone et tenté quelques sentiers je reste dubitatif et hésitant. Bon, je fini par en prendre un et m’y tenir, bonne pioche, il me ramène sur un GR qui va au gîte où je reprends 2 litres d’eau pour la soirée et le lendemain.

J5 St Hubert – Sault
Trace
Un orage se déclenche au petit matin, pas bien méchant mais il va falloir que je plie la tente sous la pluie, intéressant exercice. Je petit-déjeune, range et remballe toute mes affaires sous la tente, j’enfile la tenue Frogg-Toggs, prépare le poncho, je sors et hop, en 5mn la tente est pliée et rangée dans la poche ventrale du sac à dos. J’entame ma descente vers les gorges de la Nesque, la pluie cesse au bout d’une bonne heure mais l’eau égouttée par la végétation m’oblige à garder la tenue encore un bon moment. La descente dans les gorges vers la chapelle St Michel n’étant pas recommandée par temps mouillé et n’étant pas très motivé ce matin, je vais direct vers Monieux par le sentier qui domine d’abord les gorges
7744_provence-00741_18-07-14.jpg
puis termine dedans avant de déboucher sur l’étang (beau bivouac possible). Arrivé à Monieux, minuscule mais charmant village, je visite avant de me faire un excellent déjeuner tendance provençale à l’unique restaurant.
7744_provence-00764_18-07-14.jpg
Puis je poursuis vers Sault,
7744_provence-00781_18-07-14.jpg
gros village bien plus animé mais sans charme particulier, où je fais quelques courses dont l’achat d’un bouquin pour meubler les longues pauses de mi-journées. Je m’installe au camping (grand mais plutôt vétuste) et reviens au village pour dîner.

J6 Sault – Observatoire astronomique SIRENE (Lagarde d’Apt)
Trace
Départ assez tardif ce matin, je fais un petit tour dans le bois de Défens avant de prendre la direction de St Christol à travers le plateau d’Albion. Bof, un trajet que j’ai trouvé d’intérêt limité, et où j’ai du raccourcir ma pause de mi-journée faute d’avoir trouvé un endroit suffisamment confortable et ombragé. J’arrive à St Christol assez tôt dans l’après-midi, fais un petit tour du village,
7744_provence-00793_18-07-14.jpg
puis m’installe au bar de la poste histoire de prendre une bonne mousse et d’organiser ma fin de journée. Je visais une soirée d’astronomie mais il me restait à m’inscrire et me renseigner sur la possibilité de bivouac à proximité du site éloigné du village. Cela réglé, je traine au village jusque vers 18h puis prend chemin vers le site à 4 km. Le sentier est cette fois très plaisant, d’abord dans un bois de petits chênes où j’entends quelques grognements supposés de sangliers, puis au milieu de grands champs de lavandes, avant d’arriver à la chapelle N.D. de Lamaron qui sera mon lieu de bivouac à 300 m du site SIRENE.
7744_provence-00804_18-07-14.jpg
7744_provence-00808_18-07-14.jpg
Il s’agit d’un ancien site de missile nucléaire réhabilité en observatoire astronomique par une association d’amateurs de haut niveau, très bien équipé et ouvert au public chaque soir pour une séance d’initiation et d’observations.
7744_provence-00815_18-07-14.jpg
Météo parfaite ce soir-là, Mars, Saturne, les Pléiades, etc … excellent moment.

J7 Observatoire astronomique SIRENE (Lagarde d’Apt) - Valsaintes
Trace
Je perds une demi-heure à viser un sentier qui s’avère privé avant de revenir un peu sur mes pas de la veille pour me diriger vers Simiane la Rotonde. Le début du trajet est toujours aussi plaisant dans les lavandes et les champs, avec de larges vues sur le plateau d’Albion et plus loin la montagne de Lure.
7744_provence-00818_18-07-14.jpg
7744_provence-00826_18-07-14.jpg
7744_provence-00832_18-07-14.jpg
Puis il alterne avec des portions de forêt et aboutit à Simiane juste derrière la rotonde, tour massive d’un château au sommet du village. J’ai beaucoup aimé ce charmant village, y ai déjeuné au restaurant avec une vue magnifique, l’ai visité en long et en large, puis y ai fait ma longue pause de demi-journée sous forme de visite du château et conférence sur l’aromathérapie.
7744_provence-00850_18-07-14.jpg
En fin d’après-midi je reprends ma route vers l’ancienne Abbaye de Valsaintes
7744_provence-00855_18-07-14.jpg
où j’arrive peu avant la fermeture pour la visite des jardins que je fais en toute tranquillité étant l’unique visiteur du moment. Je fini au camping où l’autre seul occupant, un artiste peintre allemand avec sa fourgonnette Volkswagen en panne, m’offre une bière et papote un moment avec moi.

J8 Valsaintes – Banon
Trace
Liaison pas désagréable mais d’intérêt limité car presque exclusivement en forêt, quelques vues avant d’arriver sur Banon.
7744_provence-00880_18-07-14.jpg
Le village est agréable et animé, quelques restaurants et commerces. J’ai prévu de faire une journée de pause ici pour pourvoir récupérer un colis de bouffe en poste restante le lundi matin avant de repartir. Samedi soir au camping, piscine, snack local, foot sur grand écran, karaoké …

J9 Banon – Banon
Aujourd’hui relax, en principe … Grosse pluie au petit matin, je goute aux joies du fameux splash effect car, vu les bonnes conditions de la veille, j’avais monté la tente avec sa base à 5-6 cm du sol. C’est un peu la galère, la couette se prend pas mal de goutes et l’eau commence inonder le tapis de sol. Je range tout au mieux et sors de la tente pour me mettre à l’abri sous les bâtiments du camping, il est encore bien tôt, je bouquine. L’orage passé, j’égoutte ce qu’il y a à égoutter, je me prépare, et je file. Visite dans le vieux village
7744_provence-00901_18-07-14.jpg
puis bon resto le midi, puis balade au-dessus du village. De retour au camping en fin d’après-midi, surprise, deux autres points d’attache de ma tente se sont décollés, et un autre presque, pfff. Après avoir mis la couette et le tapis à sécher, j’envisage les réparations et je m’interroge sur la poursuite de mon trek. Il me reste juste assez de Power Tape pour replacer sommairement les deux attaches mais pas pour renforcer. Le camping me dépanne avec un rouleau d’adhésif à carton, pas terrible mais il faut faire avec. Lorsque je fini tout est fermé au camping et je ne peux même pas me faire une mousse, je mange avec ce qui me reste de vivres. Je suis à deux doigts de décider de rentrer le lendemain chez moi.

J10 Banon – Col de la Roche
Trace
La nuit portant conseil et la lumière ayant jailli de ma mémoire du forum : « bon sang, mais c’est bien sûr, les noisettes ! », j’ai décidé de continuer. Je me dis que si les attaches lâchaient de nouveau, j’appliquerai la bonne vieille « technique des noisettes » prises dans la bâche chère à Oli_v_ier. Passage au village pour me prendre un petit déjeuner et récupérer mon colis de bouffe à la poste, et c’est reparti, direction Le Contadour sous un beau soleil. Après une montée douce et sympa alternant divers types de paysages, j’y parviens vers midi.
7744_provence-00931_18-07-14.jpg
7744_provence-00932_18-07-14.jpg
Je regarde vaguement le cimetière en vue d’y prendre de l’eau, mais me dirige vers l’entrée du village où je devrais trouver une buvette. Personne en vue, j’attends devant et le patron arrive au bout de 5-10 mn. Mousse, petite discussion, scoop : ils s’en vont définitivement dans quelques jours, plus de buvette-snack au Contadour. J’achète une bouteille d’eau pour leur business et aussi parce que le patron me dit que celle du robinet est degueu. Puis je me fais la pause déjeuner dans un champs. Point besoin  d’allonger celle-ci aujourd’hui car une légère brise permet une température plus agréable. Chargé de presque trois litres d’eau j’entame ma montée. Jas des Terres du Roux, splendide,
7744_provence-00935_18-07-14.jpg
7744_provence-00936_18-07-14.jpg
puis je savoure les sentiers et paysages
7744_provence-00942_18-07-14.jpg
jusqu’au sommet de Laran. Vu de la crête, une prairie (Les Chouscles ?)  qui semble bien tentante pour un bivouac,
7744_provence-00945_18-07-14.jpg
mais je poursuis jusqu’au col de la Roche.
7744_provence-00952_18-07-14.jpg
Après une bonne pause je cogite le meilleur emplacement pour mon bivouac, tentant de concilier vue et abri du vent. Pour minimiser les risques je monte la tente au plus bas et coince les points d’attaches sous des pierres.
7744_provence-00955_18-07-14.jpg

J11 Col de la Roche – Col St Vincent (par le bas)
Trace
Belle nuit et beau réveil, c’est quand on tient un beau bivouac comme celui-là avec de bonnes conditions qu’on apprécie le plus le trek. Aujourd’hui je laisse les crêtes pour visiter un peu les bas de la montagne. Je vais dire bonjour à Font Martine de la part du forum,
7744_provence-00962_18-07-14.jpg
toilette, plein d’eau, puis continue vers Vière par le sentier du haut.
7744_provence-00967_18-07-14.jpg
Au petit lavoir je prends la montée vers La Gardette où, dès l’arrivée dans la prairie, deux beaux arbres m’offrent une belle ombre sur une herbe douce pour ma pause repas et sieste. Je vois quelques vautours planer au-dessus de moi, humm, suis-je encore bien vivant ou au paradis ? Puis je poursuis vers la bergerie
7744_provence-00973_18-07-14.jpg
en passant une clôture électrique, j’entends quelques bêlements et m’attends à voir surgir un patou, mais non. En suivant le sentier j’arrive au Clos de Guilhem,
7744_provence-00977_18-07-14.jpg
puis remonte vers les crêtes où je débouche à peu près à mi-chemin entre le Tréboux et le col St Vincent.
7744_provence-00982_18-07-14.jpg
Des chamois sont là, d’abord une mère et son petit qui ne m’ont pas repéré. Je les observe, mais lorsque je sors l’appareil photo ils me voient et se sauvent. Un peu plus loin, je surprends tout un troupeau qui s’enfui en descendant dans un pierrier. Je suis à la fois admiratif et craintif qu’ils puissent ainsi se blesser. Je reste un moment à contempler le paysage lorsqu’un attardé passe tranquillement devant moi, c’est le seul dont j’aurai une photo à peu près potable.
7744_provence-00985_18-07-14.jpg
J’arrive au col St Vincent vers 19h, lieu propice au bivouac mais encaissé dans la forêt, aussi j’hésite à poursuivre. Le temps étant bien gris ce soir et vu les faiblesses de ma tente, je choisi de rester à l’abri au col. Ayant suffisamment d’eau je n’irai pas chercher la source de Coumère (ou Comère).

J12 Col St Vincent – Pas de la Croix
Trace
Au matin je suis tiré de ma léthargie par d’énormes cris à quelques mètres, un cervidé je présume, peut-être mécontent de trouver une tente sur son chemin. Je l’entends quelques minutes, il s’éloigne, je sors mais ne vois rien. Ma route d’aujourd’hui, c’est la crête, à l’exception d’une descente prévue vers la source de Morteiron ou N.D. de Lure pour y faire de l’eau. La première montée (le Goi) attaque quasi pleine pente, j’y vais mollo, mais finalement je suis en haut plus rapidement que je ne le pensais, et voilà bientôt le Contras. J’adore ! Je parcoure longuement ces prairies, poussant même au sud presque jusqu’au Narreteau, je vais et je viens.
7744_provence-00990_18-07-14.jpg
Pour continuer je cherche un peu, je ne trouve plus de balisage mais la carte et le terrain sont clairs, il faut passer entre les deux sommets arrondis, sous la bergerie. Descente raide vers la baisse de Malcort, et remontée tout autant. La suite vers le sommet de Lure est plus tranquille et le paysage magnifique.
7744_provence-00993_18-07-14.jpg
Avant de viser le sommet, je bifurque vers la station de Lure. En fait, arrivé à la station, je découvre qu’il y a un bar-restaurant, et même un gîte d’étape. Je n’aurai pas besoin de descendre plus bas pour l’eau. Je me fais ma longue pause casse-croute au restaurant avec deux bonnes bières, je fais le plein d’eau, et c’est reparti vers le sommet. Puis je suis la crête, descendante maintenant.
7744_provence-00997_18-07-14.jpg
Par ici il y a quelques touristes et randonneurs à la journée. Cairn 2000 est un site amusant, je n’y ai pas mis ma pierre faute d’inspiration.
7744_provence-01002_18-07-14.jpg
C’est aussi un superbe lieu de bivouac bien dégagé mais, comme j’entends quelques grondements dans les nuages, je décide d’aller jusqu’au Pas de la Croix pour y être un peu plus abrité. J’hésite même à descendre au Jas des Bailles mais l’envie d’un dernier bivouac en montagne l’emporte. La soirée est tranquille, un chamois passe et j’en vois gambader sur la crête plus haute. Le bivouac et la nuit seront parfaits.
7744_provence-01005_18-07-14.jpg
7744_provence-01006_18-07-14.jpg

J13 Pas de la Croix – Sisteron
Trace
Une dernière étape c’est toujours un peu spécial. Un mélange de nostalgie de quitter tout ce que je viens de vivre et voir, d’une envie d’en faire plus, et d’une envie d’en finir accompagnée d’une perte de motivation. La descente sur le Jas des Bailles est agréable, d’abord petit sentier puis large chemin forestier.
7744_provence-01008_18-07-14.jpg
Sur les bas il y a des ruisseaux mais j’ai décidé d’aller au gîte pour y prendre de l’eau et pour voir, celui-ci est dans un cadre superbe, j’y suis accueilli par un gentil chien et quelques chatons joueurs. Après petite une pause et 2 l d’eau, c’est reparti. J’avais prévu de passer par le Pas de Sumiou, mais j’ai la flemme et je prends le GR6, c’est joli.
7744_provence-01012_18-07-14.jpg
Je fais ma longue pause de mi-journée à Les Richaud près du terrain de pétanque où il y a une fontaine et des bancs à l’ombre. Puis vers 16h je reprends mon chemin  toujours sur le GR6 pour joindre Sisteron par le haut. Psychologie de la dernière étape ou autre raison ? Va savoir, mais les dernières montées vers le col de la Mairie et au-dessus me sont particulièrement difficiles. L’arrivée sur Sisteron par le haut offre une belle vue sur la ville.
7744_provence-01014_18-07-14.jpg
En cette fin de journée je sais qu’il n’y a plus de train pour rentrer, reste donc à me trouver un hôtel car je n’ai pas envie d’aller au camping qui est bien à l’écart. Hôtel, douche (yes !!!), rangement, tour en ville, dîner, dodo.

J14 Sisteron
Le lendemain matin je visite la citadelle, puis prends le train vers Grenoble à la mi-journée pour être chez moi en fin d’après-midi.


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#7 19-07-2014 14:49:54

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013
Messages : 525

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

nif a écrit :

... Tu as suivi le GR 6 au moins en partie j'imagine. J'en ai parcouru deux portions beaucoup plus à l'ouest, ça m'intéresse d'en apprendre plus pour le jour où j'arriverai sous ces latitudes.
A+

Salut Nif,
je n'ai pas trop fait attention à quels GR j'ai pris et, sauf erreur, du GR 6 je n'ai pris que la portion du sommet de Lure à Sisteron. Si tu as besoins d'infos n'hésites pas à me contacter.


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#8 19-07-2014 15:22:25

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013
Messages : 525

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

Incrédule a écrit :

Salut glop2 :)
Concernant la frilosité: sachant que tu n'as pas eu le problème à la Réunion où tu as eu des températures au moins aussi froides je pense, et que le paramètre qui a changé c'est ton abri, tu peux peut-être chercher de ce côté là? Je pense que l'on néglige souvent cet aspect sur le forum. Est ce que ton abri était complètement fermé? Monté plus haut que l'abri que tu utilisais à la Réunion?
Pour la condensation direct sur la couette, j'ai eu le même problème au plateau de kerval. Nos deux ansabères fusillés pour le reste de la rando. :( Heureusement avec le 800 j'avais de la marge, mais mon pote avec son 400 s'est caillé comme un malheureux pour tout le tour du piton des neiges (et il venait de métropole...). L'explication que je vois est la même que pour la rosée : un pan de l'abri ouvert en direction d'un beau ciel étoilé, donc refroidissement par rayonnement et donc rosée.
Au fait bravo pour ton abri qui a l'air sympa! Au passage tu prouves qu'il n'y a pas besoin d'investir pour avoir un bon abri pas cher et léger. :)

Salut Incrédule  :)
Effectivement je pense qu'à la Réunion j'ai eu quelques nuits plus froides qu'en provence. J'avais alors la doudoune qui m'a servi 2-3 fois, mais plus pour protéger la tête. Cette fois je n'avais pas pris la doudoune mais j'avais le buff sur la tête.
Pour le changement d'abri, je ne pense pas que la différence soit au niveau aération car la SMD Skyscape Scout que j'avais laisse passer l'air par le bas, sans doute même plus que ma tente DIY actuelle lorsqu'elle est montée au plus bas, et je l'avais souvent utilisée grande ouverte aussi.
Au niveau design, là j'ai une pure mono-toit alors que la SMD est un hybride avec des moustiquaires sur les côté et un tapis de sol. Je m'interroge si cela joue sur la température et la condensation.
Là, il est vrai qu'au début j'ai monté la tente plutôt haute, et souvent grande ouverte ou demi-ouverte. Mais quand j'ai eu froid je l'ai fermée. En fin de trek la tente était montée au plus bas, quasiment au ras du sol, à cause des faiblesses constatées sur les points d'attaches.

Oui un abri en bâche est une solution pas chère et efficace (malgré mes déboires). Le mieux est d'en rester à la bande adhésive (style Duct Tape ou Power Tape) pour tous les collages et points d'attache car le Cuben Tape et les colles soit disant spéciales ne sont pas efficaces là dessus.
Dans mon cas c'était un proto (le 3ième) pour valider avant de passer au Cuben.
Les anneaux de rideau en bois c'était juste sur les 2 premiers prototypes, pour les points d'attache j'avais pris ce que j'avais trouvé de plus simple et moins cher. Là, j'avais mis des linelocs avec cordelette et élastiques.
Trop de renforts ? Oui peut-être pour les bandes suivant les lignes de tensions, voire aussi l'ourlet, mais au niveau des point d'attache ça n'a pas été suffisant avec cette méthode de collage. Bah, sur le Cuben je ne devrai plus avoir ces problèmes.


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#9 27-07-2014 14:33:51

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013
Messages : 525

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

Bilan et perspectives

L’endroit et le moment : du fait de la chaleur ce trek semble plus à faire au printemps ou à l’automne, je n’ai pas eu ce choix cette année. Les avantages que j’ai eus : les lavandes en fleur, la tranquillité (croisé un seul couple de trekkeurs et très peu de promeneurs). J’ai aimé les paysages, les villages, et l’accueil des gens du coin a toujours été très bon. Attention sur juillet-aout avec les précautions incendies : les bivouacs sont interdits en forêt du Vaucluse et des sentiers peuvent être interdits.

Randonner en solo : liberté, on avance quand et comme on veut, et on se pose où on veut. Les pauses et les bivouacs c’est plus sympa à plusieurs mais finalement je ne me suis pas trop ennuyé tout seul comme j’aurai pu le craindre.

Matos et Poids : Sur des treks similaires d’environ 2 à 3 semaines je me passerai de chargeur USB (100 g), la batterie de 10000 mAh étant largement suffisante pour recharger APN,  smartphone et lampes plusieurs fois. Le short (100 g) était superflu, je l’avais pris craignant que le pantalon soit trop chaud ce qui n’a pas été le cas. Cela dit c’était agréable quand même de se mettre en short au camping ou au bivouac. J’envisage de supprimer le poncho et de bricoler un truc pour utiliser le tapis en polycree en guise de cape afin de protéger le sac à dos sous la pluie. Quelques dizaines de grammes seront encore grapillés sur le reste. Un gain de poids important viendra en principe de la tente dans sa version définitive en Cuben, même si je lui ajouterai probablement une moustiquaire avec peut-être un tapis de sol. La grosse interrogation est sur la couette et la condensation.

L’eau et la bouffe : pas eu de problème avec l’approvisionnement en eau. J’ai chargé 3 litres sur 2 ou 3 étapes afin d’assurer et d’éviter des détours vers des sources ou fontaines repérées mais sur lesquelles je n’avais pas de certitudes. Le filtre ne m’a servi qu’une fois. J’étais parti avec environ 2 kg de bouffe, ça m’a semblé trop au début puis j’ai été bien content d’avoir ce qu’il fallait lorsqu’il n’y avait aucun approvisionnement dans les villages. J’ai dû acheter environ 1 kg à Sault. Puis, à Banon j’avais un colis de 2.5 kg en poste restante (cela dit il y avait de quoi bien s’approvisionner à Banon).


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#10 29-07-2014 21:43:00

TO
Membre
Inscription : 22-02-2013
Messages : 568

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

je répond avec un peu de retard à ton post
merci pour le partage
super retour, au pays des bouffeurs du calcaire de Lure
entre Simiane et Valsainte, juste avant Boulinette, tu as du passer par le gite de CHALOUX, as tu croisé les propriétaires ?
A+

Hors ligne

#11 30-07-2014 11:54:55

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013
Messages : 525

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

TO a écrit :

entre Simiane et Valsainte, juste avant Boulinette, tu as du passer par le gite de CHALOUX, as tu croisé les propriétaires ?
A+

Oui, exact, je me souviens très bien de ce gîte mais je ne m'y suis pas arrêté. J'aurai dû ?


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#12 30-07-2014 19:52:48

TO
Membre
Inscription : 22-02-2013
Messages : 568

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

ce sont des amis smile
et tu aurais pu donner des nouvelles, je ne savait pas qu'ils avaient à nouveau des chevaux
et pour ton abri, tu va passer à la fabrication en tissus léger?
a+

Hors ligne

#13 30-07-2014 22:24:43

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013
Messages : 525

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

TO a écrit :

et pour ton abri, tu va passer à la fabrication en tissus léger?
a+

En principe je dois le refaire en Cuben (parce que 0 coutures dans mon cahier des charges), j'ai tout ce qu'il faut sous le coude, je m'y mettrai probablement cet hiver.


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#14 22-02-2015 13:12:07

Api-eep
Membre
Inscription : 21-02-2015
Messages : 145

Re : [Récit + liste] 14 jours au pays de la pierre sèche et de la lavande

Salut Glop^2

Super récit, ca me donne vraiment envie d'aller randonner dans ce pays.
Les photos sont topinettes!

Hors ligne

Pied de page des forums