Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 22-09-2014 21:07:32

stefix
Apprenti
Lieu : Bzh
Inscription : 05-10-2012
Messages : 128

RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Bonjour à toute la communauté RL
Il y a deux mois maintenant je suis parti marcher. Entre temps, un déménagement et un diplôme à passer, mais je viens enfin de retrouver mes notes de voyage pour partager avec vous toutes ces sensations et paysages traversés au pays de Galles.
Le choix de la destination ne fut pas simple. Mais la facilité d’accès et la prégnance celtique m’a décidé. Pour traverser cette contrée, j’ai choisi de suivre l’Offa’s Dyke, un mur très ancien qui sépare l’Angleterre du pays de Galles. Personne ne sait exactement pourquoi il a été construit mais l’ouvrage pour l’époque demeure majeur. Aujourd’hui, c’est surtout un chemin de randonnée d’environ 280km qui traverse une région restée authentique et par endroit, très déserte. Il n’était pas rare que je passe des demi-journées sans voir une âme. L’accueille des Gallois m’a le plus touché et restera mon plus beau souvenir.
Si mes recherches sont exactes, cette randonnée n’a jamais été reportée sur RL. Je vais donc donner les détails de transport pour ceux que ça intéresse. Traverser la Manche depuis Roscoff coûte 46€ soit 92€ l’ AR. Faites attention à votre couteau lors du passage du portique, essayer d’être dans la foule et si on vous demande si vous avez un couteau, dites non. La ville de Plymouth est sympathique, quelques commerces de restauration sont ouverts le dimanche. Il y a bon magasin de randonnée dans une des sorties secondaires de leur grand centre commercial. La gare est à environ 20 minutes de marche rapide du ferry, il y a une supérette à l’intérieur. Il faut ensuite 4h de train pour rejoindre le pays de Galles, 2-3 changements mais rien de compliqué. L’aller m’a couté 50€, le retour (pris à une borne la veille) 120€ donc … réservez à l’avance big_smile
Mais maintenant, passons à la randonnée !

Le début de la randonnée commence par longer la Wye Valley à Chepstow. Cet endroit est encore plus magnifique si l’on suit le petit chemin de randonnée qui longe la rivière et non l’Offa’s Dyke Path (ODP). Très vite on prend de la hauteur et de magnifiques points de vue chargés d’histoire (comme le Devil Pulpit) permettent d’admirer la vallée dans son ensemble. C’est au petit village de Brockweir, au milieu d’un spot perché sur une falaise qui je bivouac pour cette nuit-là. Le soleil se couche et colore de la plus belle façon ma tarp et tout mon champ de vision en général. La nuit est reposante et paisible.
7284_apdc1510_21-09-14.jpg
7284_apdc1515_21-09-14.jpg
7284_apdc1525_21-09-14.jpg
7284_apdc1529_21-09-14.jpg

En descendant au village une bonne surprise m’attend. L’église est remplie de provisions laissées là pour les voyageurs. Je rencontrerai par la suite ce genre de gentillesse tous les jours. Je décide de prendre quelque chose aux antipodes de la MUL : un pot de confiture faite-maison de gingembre-châtaignes (mieux que le café !)
Je vais voir un habitant pour lui demander de l’eau, il me donne en plus une grosse orange, le chemin est vraiment de plus en plus plaisant. S’en suit des paysages montagneux et boisés totalement déserts jusqu’au petit village de Redbrook (épicerie) puis le magnifique point de vue de Kymin sur le village de Mommouth (tout commerce, très jolie). Par la suite, je me trompe de chemin et arrive à une maison ou je demande mon chemin. Très heureux de discuter, les propriétaires vont plus loin en me ravitaillant en eau et en me conduisant (en voiture, volant à droite) sur la bonne route, m’évitant un demi-tour pénible de quelques kilomètres.  Le paysage de champs bucoliques continue toujours jusqu’au White Castle (joli mais fermé). Ensuite, j’ai encore raté mon chemin (décidemment, ce n’était pas ma journée) mais je m’en suis rendu compte trop tard et la nuit tombe. Je vois à travers une véranda des Gallois prenant l’apéro et me décide à leur demander le chemin. Faisant honneur à leur hospitalité légendaire, ils m’offrent l’apéro, un repas complet et surtout une petite fiole de vodka maison (un vrai régal pour le reste de la rando  ). La nuit étant désormais tombée, ils me proposent de me conduire à un camping tout proche et qui plus est sur la route de l’ODP. J’accepte volontiers. C’est donc à Pandy (tout commerce) que je dors ce soir. Je me réfugie dans un pub pour boire une bière et poser par écrit mes notes. J’ai là un magnifique exemple de pub gallois. L’ambiance y est bonne enfant et très chaleureuse : il n’y a pas de tristesse ici, tout le monde rie et s’amuse. Je discute à la sortie, ils connaissent tous la Bretagne, quelques mots de Français et à la demande générale, je leur apprends quelques pas de danse bretonne. Se tenir par les petits doigts et faire une ronde à minuit au fin fond du pays de Galles à quelque chose de  … magique !

7284_apdc1537_21-09-14.jpg
7284_apdc1547_21-09-14.jpg
7284_apdc1558_21-09-14.jpg

Je quitte le camping tôt le matin. Pour info ils coutent tous environ 6£. Le chemin monte doucement, puis fortement vers les Black Moutains. Cet endroit est merveilleux, magique, intense, c’est la plus belle partie de l’ODP. On se sent seul au monde, le contraste est saisissant. Le vent souffle fort, les terres sont pauvres et sans arbres. Le chemin avance irrémédiablement droit devant, pendant des heures et des heures. L’endroit est propice à la réflexion et à la remise en question. Je conseille d’ailleurs ce massif si vous avez deux ou trois jours de randonnée devant vous. Ici on peut chanter, on peut crier ; personne n’est là pour nous entendre. Au final, la descente est très abrupte et entame un peu plus le cartilage des genoux. La suite est cependant plaisante, une immense prairie remplie de moutons. C’est d’ailleurs non loin d’une métairie en ruine que je planterai le bivouac pour la nuit.

7284_apdc1563_21-09-14.jpg
7284_apdc1577_21-09-14.jpg
7284_apdc1587_21-09-14.jpg
7284_apdc1610_21-09-14.jpg

La nuit a été très venteuse. Heureusement, un talus m’a protégé d’une grande partie des rafales. Je rejoins le petit village de Lye en Wye (tous commerces). La suite est une succession de collines jusqu’à un autre village nommé Kingtown. Ce genre de dénivelé représente la partie la plus difficile du parcours. Sans cesse s’enchainent montées et descentes abruptes, mais cela donne le mérite de chercher à apprécier les paysages tout de même, ce qui les rend d’autant plus beaux. La fin est très boisée et c’est au milieu des grandes collines, à un endroit nommé Decoed que je plante la tarp.  Une king soup (soupe, farine, poivre, huile) et une platée de pâtes me requinquent !
7284_apdc1615_21-09-14.jpg
7284_apdc1636_21-09-14.jpg
7284_apdc1638_21-09-14.jpg
7284_apdc1649_22-09-14.jpg
7284_apdc1650_22-09-14.jpg
7284_apdc1654_22-09-14.jpg
7284_apdc1661_22-09-14.jpg
7284_apdc1664_22-09-14.jpg

Réveil dans la brune matinale, tant le paysage que mes idées puisque je mets 30 minutes à trouver un foutu pont. Je rencontre ensuite deux mulets français et je leur conseille bien évidemment RL. Toutes les collines m’épuisent et c’est avec un très grand plaisir que j’arrive sur les hauteurs de Brompton. En effet, de là-haut je peux voir une immense plaine qui m’attend demain. Enfin du plat ! Je m’arrête au camping, motivé par une bonne douche. Le camping est en réalité l’annexe d’un château magnifique qui accueille en son sein un bar et un restaurant très huppé and « So british ». Une bonne bière le soir et surtout un vrai English Breakfast le lendemain. Un vrai régal (surtout qu’il y avait du rab  ).
7284_apdc1676_22-09-14.jpg
7284_apdc1687_21-09-14.jpg
7284_apdc1691_22-09-14.jpg
7284_apdc1700_22-09-14.jpg
7284_apdc1708_22-09-14.jpg

Cette journée est salvatrice. Mis à part une colline à passer (environ 7 km) nommée Beacon Circle, du fait qu’elle accueille une ancienne motte défensive, le reste de la journée est plate. On a même le luxe de marcher le long d’un canal, celui de Mongommery. Je marche ensuite direction un ancien volcan, jusqu’à une petite ville nommée four crosses (tous commerces). Marcher au milieu des vaches et des herbes folles entourées de montagnes est très sympa. J’arrête assez tôt (18h), histoire de faire de cette journée un vrai instant de repos.


7284_apdc1718_22-09-14.jpg
7284_apdc1720_22-09-14.jpg
7284_apdc1729_22-09-14.jpg
7284_apdc1734_22-09-14.jpg

Je pars assez tôt le lendemain, car je souhaite avoir le temps de trouver une machine acceptant les cartes bancaires VISA (c’est-à-dire, pas une poste wink ). Je traverse donc Llaniminech (tous commerces, une route vers l’Est amène à une cooperative-food ayant un distributeur compatible)  puis un ensemble de collines boisées fortes sympathiques (avec des noms charmants comme « Candy wood »). Marcher seul depuis plusieurs jours déjà change ma personnalité. Seul avec moi-même, ma vie s’éclaire. C’est justement cela que j’étais parti retrouver. Je m’arrête en hauteur, dans un endroit nommé « Race-course » qui est en réalité une longue ligne droite tracée sur une crête et qui servait à l’époque d’hippodrome. En me relevant, mon genou crie douleur. C’est en boitant que je termine donc cette étape. S’en suit toujours de belles collines avec notamment le Chirk Castle et aussi la petite ville de Trevor, ou se trouve le plus ancien aqueduc au monde (une merveille !). Crevé, je ne trouve pas tout de suite mon chemin et je me laisse tenter par un B&B fort charmant. La soirée fut magnifique. Oliver, qui dormait aussi au B&B m’a spontanément acheter un repas chaud et une belle bière que nous avons partagé au cours d’une longue et belle discussion.
Petite anecdote, il y avait une balance dans la chambre, et celle-ci m’annonçait la perte de 5 KG en 6 jours. Il faut dire que les étapes journalières oscillaient entre 35 et 40 KM et que je mangeais rien ou presque entre le petit déjeuner du matin vers 6h et le repas du soir à 20h. Pas faim, pas soif, 1L d’eau pour la journée était le grand maximum. Au final, mes provisions qui devaient couvrir 4 à 5 jours ont tenu tout le voyage (2 jours de trajets compris). .

7284_apdc1739_22-09-14.jpg
7284_apdc1743_22-09-14.jpg
7284_apdc1761_22-09-14.jpg
7284_apdc1764_22-09-14.jpg

Le lendemain, je quitte donc ce magnifique endroit après un copieux déjeuner pour continuer ma route. Oh mon dieu, quelle journée ! L’endroit traversé est vraiment magnifique ! Après la traversée d’un bois enchanteur, le chemin me guide pendant des heures le long des « Eglwyseg crags » une magnifique formation rocheuse ressemblant à une immense falaise abrupte longue d’une 15ène de KM. Le vent souffle, je mets même le poncho pour m’en protéger (première fois que je le sors). Ensuite, nous arrivons à une vallée qui remonte doucement vers Land’s End, un grand espace vide qui porte bien son nom car en effet on se croirait dans le film « the road » pour ceux qui l’ont vu. Je continue pour arriver à Llandegla après avoir traversé la forêt du même nom. Les premières gouttes, puis une vraie pluie commence à tomber. Ça tombe bien, il y a un camping. Sur la route, j’avais décidé de laisser tomber le bivouac pour privilégier une bonne douche chaude à cause de mes genoux. Après négociation, j’arrive à faire tomber le prix du B&B très bas ce qui m’arrange bien. En effet, la petite étape de la journée m’a fait arriver très tôt et je savoure le confort d’un canapé pour pouvoir réunir mes impressions sur papier, ainsi que méditer sur les belles pensées qui me sont venues pas après pas.

7284_apdc1788_22-09-14.jpg
7284_apdc1797_22-09-14.jpg
7284_apdc1807_22-09-14.jpg
7284_apdc1811_22-09-14.jpg
7284_apdc1814_22-09-14.jpg
7284_apdc1824_22-09-14.jpg

On est toujours reçu avec prévenance et attention dans un B&B. Celui-ci n’a pas dérogé à la règle et c’est après un très bon English breakfast que je pars pour ma dernière journée de marche. En effet, une fois atteint les premières hauteurs, c’est bien la mer que je vois à l’horizon ! Je termine donc cette randonnée en beauté, 50 KM de marche à travers une chaine de petites montagnes se jetant tout droit dans la belle bleue. L’endroit y est magnifique, de chaque côté, perché sur mes rochers, je vois deux grandes plaines arrosées de showers. Je fais aussi la rencontre de deux marcheurs français, vivant en Angleterre, dont la rencontre m’a fait très plaisir. Le cœur léger, mais boitant depuis plusieurs jours, c’est dans la nuit que j’arrive à Prestatyn, le finish du voyage. Une course y était justement organisé et je dors au campement de la Croix-Rouge locale, nourrit comme il se doit de gâteaux et de thé par les bénévoles attentionnés. Voici arrivé le terme d’une marche de pensées de près de 300 KM, en immersion avec un peuple et des paysages variés, mais toujours attachant.
7284_apdc1835_22-09-14.jpg
7284_apdc1842_22-09-14.jpg
7284_apdc1845_22-09-14.jpg
7284_apdc1853_22-09-14.jpg
7284_apdc1860_22-09-14.jpg
7284_apdc1874_22-09-14.jpg
7284_apdc1876_22-09-14.jpg
7284_apdc1880_22-09-14.jpg

J’en garde un très bon souvenir et je conseille cette randonnée à tous. Merci aussi à tous les MULS pour vos écrits qui, encore aujourd’hui, bouleverse sans cesse mon esprit en quête de légèreté.


On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées.

Hors ligne

#2 22-09-2014 21:59:03

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 1 857

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Merci pour ce récit. L'accueil a l'air extraordinaire! Tu n'as pas eu de pluie? A quelle époque a tu fais cette rando?


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)

En ligne

#3 23-09-2014 09:30:11

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 1 917
Site Web

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Chouette balade, merci pour ce retour, encore un coin à visiter !
Pour les amateurs de verdure sauvage, et sans même parler de l'Ecosse, le Royaume Uni a de beaux atouts. Dartmoor, Gwydyr Forest Park, Lake District... you name it !


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)

Hors ligne

#4 23-09-2014 12:02:45

Vegas
Breathe
Lieu : Absurde.be
Inscription : 14-04-2009
Messages : 1 541
Site Web

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Bonjour stefix,

Merci pour ce retour, une destination pas courante sur RL, c'est bon pour la "rando-diversité"  big_smile


Pour les genoux, ne cherche plus:

stefix a écrit :

Pas faim, pas soif, 1L d’eau pour la journée était le grand maximum.

Pour les genoux, chevilles, hanches... hydratation, hydratation, hydratation et encore hydratation! Ca fait des miracles!

V


Z

Hors ligne

#5 23-09-2014 12:29:05

CLeC
Membre
Lieu : IdF
Inscription : 06-11-2011
Messages : 623
Site Web

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Bonjour,

Sympa et original ton retour, merci !   smile


4981875N - 0698785E - 1761m

Hors ligne

#6 24-09-2014 20:57:06

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 151

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Salut,

Merci pour ce retour, très agréable à lire !
Et effectivement la destination contraste beaucoup avec d'autres plus classiques régulièrement vu sur RL smile

Au niveau météo c'était comment ? Tu ne sembles avoir eu qu'un seul jour de pluie c'est ça ? Une idée des températures qu'il faisait ?

Hors ligne

#7 24-09-2014 21:26:41

marcheur75
Membre
Inscription : 22-02-2009
Messages : 2 767

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Merci beaucoup.

Cela donne des idées.

Question : le bivouac n’est-il pas interdit au Pays de Galles ?

Il me semblait qu’au RU seule l’Écosse le permettait.


Je n'ai pas lu tous les livres, hélas ! Mais la chair est réjouissante...

Hors ligne

#8 25-09-2014 16:04:02

Voyageuse
Membre
Inscription : 26-10-2013
Messages : 79

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Merci pour ce retour qui donne bien envie  smile

Hors ligne

#9 25-09-2014 19:28:31

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Sympa ce petit récit, merci bien. big_smile

La météo au Pays de Galles est assez différente du reste du RU. Les gallois disent souvent qu'il n'y pleut jamais. Bon on avait un peu pompé quand on a commencé à aborder le sujet. wink Donc exagéré mais pas totalement faux. J'ai toujours eu du beau temps là-bas, même cramé certains jours, et mes potes aussi...

Dernière modification par Ontheroad33 (25-09-2014 19:29:05)


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#10 26-09-2014 17:38:28

stefix
Apprenti
Lieu : Bzh
Inscription : 05-10-2012
Messages : 128

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Demat !

A l'échelle de mon séjour, 12 jours environ entre fin août et début septembre je n'ai eu que 2-3 heures de pluie une fin d'après-midi. Chance ou pas ? OTR qui est plus au fait que moi a apporté la réponse  smile Pour les températures, comme en Bretagne en été, c'était top !

Pour l'interdiction du bivouac, je ne sais pas. J'ai vu des panneaux signalant une amende toutefois, mais je ne sais pas si l'interdiction concernait l'endroit ou le pays en général. En restant discret, je n'ai pas eu de problème. Par contre, c'est vrai qu'au sein de nombreux hameaux, il y avait des écriteaux "Community Alert Area" et "Neighbour watch" qui laisse penser que les habitants surveillent les alentours de leur maison. Je n'ai jamais compris ce principe, que j'ai pu observer en Cornwall et en Ireland aussi : de qui ont-ils peur ? En tout cas, ça ne pousse pas à bivouaquer près de ces zones  big_smile


Merci pour les conseils pour les genoux et pour les randonnées autours, c'est vrai que le mur d'Adrien par exemple me tente bien. Ce genre de randonnée, toujours en ligne droite pendant des centaines de kilomètres me plaisent bien smile smile

NB : je n'ai pas fait apparaître mon matériel qui n'a rien d'exceptionnel. Je préfère par contre partager mon état d'esprit actuel sur le matériel : Randonnez avec ce que vous avez  smile Les plus belles idées viennent au fil des mois, années en fonction des personnes et conditions traversées. Elles coûtent le plus souvent une pacotille et procure le bonheur du "fait soi même".
Souvent, j'ai eu l'impression que les grandes marques de randonnées ne pourront jamais m'apporter le matériel qu'il me faut : tant qu'on randonnera avec, on se posera toujours la question du changement. Laissons juste l'esprit de la randonnée rentrer en nous, tranquillement. Le matériel qu'il nous faut, souvent simple, léger,costaud, multi-usage nous viendra en songe au fil des pas  smile

Dernière modification par stefix (26-09-2014 17:48:13)


On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées.

Hors ligne

#11 30-09-2014 10:46:30

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Mad an traoù ganeoc'h ?

Très belle ballade entre Pays de Galles et Angleterre (ou encore Cymru et royaume de Mercie...), bien racontée !

Vegas a raison pour la tendinite : au vue des distances couvertes (35/40 km par jour) 1 litre d'eau me paraît un peu juste... A titre de comparaison, j'estime ma consommation personnelle moyenne à 0.5 l par tranche de 10 kms sur un terrain comparable (Minezioù Du, Minezioù Arre), non sans m'être bien hydraté au départ, au surplus avec un sac de 9 kgs environ, par des températures estivales (super beau cet été !). Bon, c'est vrai : je suis certainement plus vieux que toi.

J'ai une question à te poser : comment gère-t-on l'approvisionnement en eau dans la région ? En agglos exclusivement (cimetières, toilettes publiques, fontaines...) ? Y a-til de l'eau potable à la campagne (sources, cours d'eau, fontaines...), la pollution phyto-sanitaire y a-t-elle fait autant de ravages qu'en Bretagne ?

Et puis, une autre : Il me semble avoir reconnu les monts du Shropshire : es-tu passé à proximité de Wroxeter ?

@+

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#12 30-09-2014 12:14:10

Chib84
Banni(e)
Lieu : APT pas loin de nulle part
Inscription : 11-04-2009
Messages : 693

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Sympa ton retour...Qui m'avait échappé...


Quelque part, entre les débris du peu et le rien, nous vivons dans les faubourgs de l'éternité. Nous ne sommes pas parvenus où nous voulions aller, mais nous pensons être arrivés là où nous devons être.

Hors ligne

#13 30-09-2014 16:53:37

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-03-2007
Messages : 1 563
Site Web

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Retour très sympa, merci!

On a pas les mêmes goûts (je n'imagine pas dire: "Enfin du plat !"  lol ) mais tu m'as fort donné envie de découvrir ce coin.

Hors ligne

#14 28-05-2019 09:51:37

tcharlss
Membre
Lieu : Grenoble
Inscription : 19-07-2012
Messages : 183

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

Je reviens tout juste de ce trail ! Merci Stefix pour l’inspiration et le CR détaillé.

Je suis parti du 12 au 21 mai dernier avec un vol Genève Bristol à moins de 100€. Bristol to Chepstow (départ du trail) en bus local pour 4£, 1h.
Je l’ai complété en 7j1/2 en marchant vers le Nord. (meilleure direction pour moi, car on  a le soleil dans le dos et les 2 derniers jours sont remarquables).
J’ai vu à l’arrivée que l’itinéraire cumule 7500m de dénivelé positif. C’est bien plus sportif que ce que j’imaginais, avec son lot de up&down chaque jour, à l’exception de la partie qui longe le Montgomery Canal.

L’itinéraire traverse énormément de vert pâturages, mais en faisant de longues journées on apprécie la diversité des décors sans avoir le temps de se lasser. Les parties « montagneuses » ou en forêt, viennent s’intercaler entre les plaines agricoles pour donner finalement un bon équilibre.
Les multiples villages traversées rendent aisée la gestion des ravitaillements en eau (robinets des pubs ou café pour ma part) et en nourriture (petites supérettes). La navigation elle aussi est très aisée grâce aux nombreux marquages.
A cette période de l’année la végétation est magnifique, d’autant plus sous le soleil ( ½ journée de pluie seulement).

Le point le plus difficile de la rando est probablement le bivouac. Il y a des zones très peu fréquentées où le bivouac est une évidence, mais le problème est d’y arriver à l’heure du coucher… A l’inverse des parties de l’itinéraire sont tout à fait inappropriées car elles traversent des terrains privées pendant de longues heures. Il faut alors bien étudier les cartes, ne pas être trop difficile ou se résigner à demander l’autorisation à un pub, paysan ou autres. Pour ma part j’ai fait 4 bivouacs (2 en forêt et 2 sur des collines), 1 nuit en hostel à Kington 15£ (GOT ! + chargement batterie), 1 nuit en camping 7£  et 1 en beer garden  (pas d’emplacement de bivouac à l’horizon…).

Petite mise en garde à l’arrivée à Prestatyn car pas d’hostel ni de bunkhouse : il n’ y a qu’un seul camping qui accepte les tentes, il s’agit du Nantmill touring

J’ai finalement rejoins Cardiff par le train depuis Prestatyn, 3h de voyage environ pour 50€ (acheté qq jours avant), puis Bristol airport avec les bus nationaux.

Ce chemin commence à avoir une certaine notoriété dans la région : tous les locaux connaissent l’existence du trail et les besoins des marcheurs. Forcément l’accueil des gallois est très chaleureux.
Je peux aussi la  conseiller en mode tourisme / culture pour des marcheurs plus cool ou en famille sur une durée de 10/12 jours. En effet il y a de nombreux hébergements et POI tout le long.

Quelques photos pour compléter la galerie de Stefix

7046_img_20190513_202404_28-05-19.jpg

7046_img_20190514_081514_28-05-19.jpg

7046_img_20190514_102621_28-05-19.jpg

7046_img_20190514_140009_28-05-19.jpg

7046_img_20190513_163025_28-05-19.jpg

7046_img_20190518_122313_28-05-19.jpg

7046_img_20190518_134658_28-05-19.jpg

7046_img_20190518_200527_28-05-19.jpg

7046_img_20190519_170320_28-05-19.jpg

7046_img_20190519_083350_28-05-19.jpg

Happy trails

Hors ligne

#15 29-05-2019 22:34:51

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 1 608

Re : RECIT - Offa's Dyke Path, la traversée du Pays de Galles

ouahou,

c'est magnifique.

merci d'avoir déterré ce récit et rappelé cette rando.

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

Pied de page des forums