#1 17-05-2005 22:01:31

dams64
Membre
Lieu : Montréal
Inscription : 14-02-2005
Messages : 128

Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Je suis intéressé par l'achat d'une tarptent (squall2). Seulement, je me demande si les arceaux en fibre de carbone ne sont pas inadaptés à une utilisation par temps d'orage (le carbone est un excellent conducteur d'électricité).

Qu'en pensez vous?

Hors ligne

#2 17-05-2005 22:57:13

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 12 733
Site Web

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Pas d'inquiétude: compare la résistivité des matériaux ( http://www.ac-bordeaux.fr/Pedagogie/Phy … e07fil.htm ).
Je rappelle que plus la résistivité est importante et moins le matériau est conducteur.

Le carbone est 1300 fois moins conducteur que l'aluminium (on ne parle pas ici de nano-tubes de carbone smile qui eux peuvent être d'excellents conducteurs).


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#3 18-05-2005 00:43:58

dams64
Membre
Lieu : Montréal
Inscription : 14-02-2005
Messages : 128

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

J ai vu que Quechua vend des batons telescopiques en carbone pour lesquels ils déconseillent l'utilisation en cas d'orages...

Hors ligne

#4 18-05-2005 01:50:18

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 12 733
Site Web

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Oui tu peux prendre une grosse chataigne avec (comme tout ce qui est métallique d'ailleurs: ta braguette, ta chaine en or, etc), mais la question est: avec des batons carbone est-ce plus risqué qu'avec des batons alu ?

Si oui, je ne vois pas pourquoi .
Si non, alors si tu ne t'inquiètes pas avec l'alu, pas de raison de s'inquiéter avec le carbone.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#5 18-05-2005 02:00:59

dams64
Membre
Lieu : Montréal
Inscription : 14-02-2005
Messages : 128

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Ce qui est bizarre c est que cet avertissement n apparait que sur les batons en carbone...

Hors ligne

#6 18-05-2005 03:11:55

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 12 733
Site Web

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Affaire à suivre, donc, car je ne vois pour l'instant aucune explication à celà. Peut-être que d'autres auront des idées.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#7 18-05-2005 07:35:34

konrad
Marcheur Universellement Lent.
Lieu : Baléares
Inscription : 04-02-2005
Messages : 297

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Je n'ai aucune idée sur la question.
Par contre j'ai l'expérience de 2 gros orages sur ma tarptent virga et je n'ai eu aucun problème.
Je m'étonnerais qu'un fabricant de tente au "courant" de l'impact des orages ne fasse pas un matériau non conducteur !
Mais bon la question est importante.
Konrad.

Hors ligne

#8 18-05-2005 10:13:26

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 836

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Si la foudre a décidé de tomber sur le mat de la tente, qu'il soit en carbone, alu ou plastique, ça ne fera aucune différence vu la distance entre le haut du mat et la terre : la foudre s'écoulera de toute façon à la terre (même avec un matériau isolant).

Pour info, un paratonnerre protège une surface au sol circulaire, dont le rayon du cercle est d'environ la hauteur du parafoudre. Autrement dit, pour un mat de tente, quasiment rien. Une autre façon de voir les choses, c'est que si un paratonnerre est implanté au niveau de ta tête dans une tente, avec une hauteur de mat de 1 mètre,  toute la partie inférieure de ton corps n'est pas protégée par ce paratonnerre.

De plus, pour être efficace, la protection apportée par un paratonnerre ne peut être eficace si celui ci est relié à une bonne prise de terre, en pate d'oie, sur une distance de 5 à 10 mètres. Aucune de ces conditions n'est remplie en rando.

Dont si le baton ne peut servir de protection, à l'inverse, il n'est pas non plus un facteur agravant. En réalité, le choix du matériau n'a aucune incidence sur l'occurence que la foudre tombe à cet endroit plutôt qu'à un autre. Aucun matériau n'attire la foudre (sauf pour une protection style paratonnerre). Sauf si on charge l'air chargé d'électricité statique en faisant des étincelles avec des matériaux métalliques, mais il faut être un peu bizarre pour le faire.

Hors ligne

#9 18-05-2005 12:14:24

Abimael
Membre
Inscription : 28-02-2005
Messages : 232

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

dams64 a écrit :

J ai vu que Quechua vend des batons telescopiques en carbone pour lesquels ils déconseillent l'utilisation en cas d'orages...

C'est souvent le cas pour les matériels utilisants du carbone. Cela figure aussi sur les cannes à pêche en carbone. J'ai récement lu une étude sur les risques de "foudroiement" lorsque l'on pêche avec alors qu'il fait orage (ce qui arrive souvent car c'est un moment où les poissons sont mordants) : les cas les plus courants d'accident sont l'accrochage de la canne avec une ... ligne EDF. Les cas de foudroiement réels sont infiniment rares et existaient déjà avec les cannes en ... bambou. Apparement ce n'est pas le métériau qui favorise le foudroiement mais sa position : dressée dans le cas de la canne à pêche.

Abi

Hors ligne

#10 18-05-2005 15:34:12

dams64
Membre
Lieu : Montréal
Inscription : 14-02-2005
Messages : 128

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Oscar a écrit :

si un paratonnerre est implanté au niveau de ta tête dans une tente, avec une hauteur de mat de 1 mètre,  toute la partie inférieure de ton corps n'est pas protégée par ce paratonnerre.

D'après ce qui est dit sur le site de la ffme serait plutot l'inverse:
"La décharge de l'éclair se propage dans le sol dans toutes les directions et produit des tensions qui ne s'atténuent progressivement qu'avec la distance. Il ne faut donc jamais se coucher sur le sol lorsqu'un orage éclate, mais se mettre en position accroupie, bras et jambes repliés, de préférence dans une cuvette au sol sec." ( http://www.ffme.fr/technique/meteorolog … foudre.htm )

Hors ligne

#11 18-05-2005 17:17:53

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 12 733
Site Web

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Oscar a écrit :

Aucun matériau n'attire la foudre (sauf pour une protection style paratonnerre).

Même pour une protection style paratonnerre, ce n'est pas le matériau qui attire la foudre, mais simplement sa forme: il constitue une proéminence et par conséquent a davantage de risque de subir un impact direct.
S'il est métallique, c'est pour que le courant aille directement au sol sans qu'il ait des courants dérivés.

Un excellent lien concernant la foudre: http://www.chez.com/cafcannes/Pratique/ … edical.htm
(ça évitera qu'on répête ici les conseils à suivre en cas d'orage)


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#12 18-05-2005 17:26:17

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 12 733
Site Web

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Abimael a écrit :

J ai vu que Quechua vend des batons telescopiques en carbone pour lesquels ils déconseillent l'utilisation en cas d'orages...

C'est souvent le cas pour les matériels utilisants du carbone.

Peut-être que les fabricants pensent que l'utilisateur sera moins méfiant qu'en utiliser un matériau métallique ?
Ca me parait bizarre ces mises en garde concernant le carbone et pas l'aluminium . Pour moi s'ils disent de se méfier avec le carbone, ils devraient autant le faire avec l'alu.

Apparement ce n'est pas le métériau qui favorise le foudroiement mais sa position : dressée dans le cas de la canne à pêche.

Le matériau n'influe pas sur la probabilité de subir un impact direct, mais de subir un foudroiement par courants de surface, oui !


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#13 18-05-2005 19:08:29

kimzey
Membre
Lieu : brest
Inscription : 02-03-2005
Messages : 119

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Vous m'avez devancé je compté poser la question car je compte me prendre les forclaz 700 de décath (les batons carbon quoi ) et ça me fesait un peu flipper cette précision sur le catalogue.
Avez vous testé ces batons car vu le prix je serai vraiment surpris qu'ils soit en "vrai "carbon  .

Sinon pour revenir au sujet de toute façon si la foudre à décidé de vous tomber dessus elle le fera meme avec des batons en bois !


Amateur de randonnée allégée

Hors ligne

#14 18-05-2005 21:23:50

Peyo
PRO
Inscription : 06-03-2005
Messages : 3 857
Site Web

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

je ne suis pas connaisseur en la matière mais au bivouac en cas de gros orage, je sais qu'il ne faut pas se coller à une paroi ou à coté d'une faille car c'est le chemin naturel du courant.
Autrement un truc que je n'ai pas essayé mais qui parait cohérent en théorie, c'est de planter son baton loin de la tente et de le développer au max . Il sera alors plus haut que la tente et ce sera lui qui prendra la foudre si elle vient à tomber dans le coin...qu'est-ce que vous en penser.
Dans tous les cas il faut appliquer les principes qu'on a tous entendu dans notre enfance (ne pas camper à coté d'un grand arbre isolé...)

Autrement ma seule expérience en la matière a été un orage d'été à la sortie d'une grande voie dans les Ecrins: on est arrivé au sommet juste au moment où l'orage pétait, les éclairs étaient à quelques kilomètres... un truc allucinant: c'était des genres d'étincelles qui partaient dans tous les sens en l'air et nos cheveux (même mouillés) qui se dressaient tous seuls sur la têtes. On a biensur pensé à la fourdre et on est descendu bien vite (génial le rappel sous la pluie sad

Hors ligne

#15 18-05-2005 23:45:32

Marc
Membre
Inscription : 29-03-2005
Messages : 265

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

peyo a écrit :

un truc allucinant: c'était des genres d'étincelles qui partaient dans tous les sens en l'air et nos cheveux (même mouillés) qui se dressaient tous seuls sur la têtes.

Peyo ce que tu as vu s'appelle un feu Saint-Elme.
On rencontre aussi ce phénomène en bateau.

Hors ligne

#16 19-05-2005 13:46:03

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 836

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

dams64 a écrit :
Oscar a écrit :

si un paratonnerre est implanté au niveau de ta tête dans une tente, avec une hauteur de mat de 1 mètre,  toute la partie inférieure de ton corps n'est pas protégée par ce paratonnerre.

D'après ce qui est dit sur le site de la ffme serait plutot l'inverse:
"La décharge de l'éclair se propage dans le sol dans toutes les directions et produit des tensions qui ne s'atténuent progressivement qu'avec la distance. Il ne faut donc jamais se coucher sur le sol lorsqu'un orage éclate, mais se mettre en position accroupie, bras et jambes repliés, de préférence dans une cuvette au sol sec." ( http://www.ffme.fr/technique/meteorolog … foudre.htm )

On est d'accord. Ce que je veux dire, c'est que :
- le matériau du baton n'a aucune importance
- quand bien même en aurait il une, mettons par exemple qu'il puisse protéger comme le ferait un paratonnerre, le fait qu'on soit couché dans une tente fait qu'une bonne partie du corps ne serait pas protégée.

Sinon, il est clair que les conseils de la FFME sont à suivre, et notamment le fait d'être en position regroupée, pour diminuer la "tension de pas" : les courants propagés par la foudre en surface ne diminuant d'intensité qu'avec la distance (et les caractéristiques du sol), il faut éviter que 2 points du corps puissent être en contact avec le sol à des endroits "éloignés", d'où la position regroupée.

Je sens bien que je n'arrive pas à formaliser clairement cette idée, mais prenons un exemple réel : La foudre tombe dans un champ, mettons sur un poteau haute tension. Près de ce poteau se trouve un paysan avec ses vaches. La foudre va s'écouler dans le sol, et en surface, à partir du poids d'impact. On risque de retrouver le paysan en bon état (quoique choqué) et les vaches raides mortes. La raison : le paysan à les pieds proches, alors que la distance entre les pattes avant et arrière des vaches est "importante". Du fait de la foudre et du phénomène de la "tension de pas", elles subissent une différence de potentiel entre pattes arrières et avant suffisament importante pour qu'elles en décèdent. Mais pas le paysan, sauf s'il s'amusait à faire le grand écart sous la pluie.

Pour revenir au sujet initial : le choix du matériau pour les batons de rando ou les piquets et arceaux de tente n'a aucune incidence, ou quasiment, pour la foudre.

Maintenant, la conduite à tenir en cas d'orage avec coups de foudre est un autre sujet. A savoir tout de même qu'on peut être foudroyé par un beau ciel bleu, et sans pluie. C'est tout de même peu fréquent.

Hors ligne

#17 19-05-2005 15:16:39

dams64
Membre
Lieu : Montréal
Inscription : 14-02-2005
Messages : 128

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Ok merci à tous pour vos réponses.

Hors ligne

#18 19-05-2005 21:37:27

stef76
Membre
Inscription : 13-03-2005
Messages : 42

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

j'émets une hypothèse :

on dit que la foudre sera attirée quelque soit le materiaux .

Une fois la foudre attirée sur le bâton, elle cherchera à rejoindre la terre par le chemin
la plus facile c'est à dire le plus conducteur :
-si il s'agit de l'alu, ce sera le bâton lui-même
-si il s'agit de carbone, ce sera peut-être le propriétaire du bâton car comme l'a dit Olivier
le carbone est très peu conducteur .
C'est peut-être pour cette raison que Decat deconseille les bâtons carbone en cas d'orage ?

Hors ligne

#19 19-05-2005 21:44:44

dams64
Membre
Lieu : Montréal
Inscription : 14-02-2005
Messages : 128

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Ca tient la route effectivement.

Hors ligne

#20 19-05-2005 22:12:24

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 12 733
Site Web

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Une fois la foudre attirée sur le bâton, elle cherchera à rejoindre la terre par le chemin
la plus facile c'est à dire le plus conducteur :
-si il s'agit de l'alu, ce sera le bâton lui-même
-si il s'agit de carbone, ce sera peut-être le propriétaire du bâton car comme l'a dit Olivier
le carbone est très peu conducteur .

J'y ai pensé, mais je ne vois pas comment la foudre tomberait sur le baton (en cours d'utilisation) et pas sur le mec. A moins d'être un nain avec les batons réglés au maxi (:lol:), normalement le baton se trouve moins haut que l'utilisateur et donc dans le cone de protection qu'il génère.

Plutôt qu'un impact direct, je cherchais plutôt une explication au niveau des courants de surface, mais pas trouvé d'hypothèse intéressante.

C'est bien marqué "ne pas utiliser en cas d'orage", non ? Alors c'est simple, suffit de les mettre sur le sac tongue


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#21 19-05-2005 22:18:15

stef76
Membre
Inscription : 13-03-2005
Messages : 42

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

oui mais c'est dommage quand ca glisse, c'est permet d'assurer les bâtons

Hors ligne

#22 19-05-2005 22:27:53

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 12 733
Site Web

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

Bah je rigolais quoi, j'imaginais le gars prudent qui met ses batons sur le sac en cas d'orage, sans faire gaffe qu'ils dépassent dangereusement big_smile: "Décathlon a dit que ..." .


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#23 19-05-2005 22:56:50

stef76
Membre
Inscription : 13-03-2005
Messages : 42

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

olivier visiblement je fatigue... et vais me coucher wink

Hors ligne

#24 20-05-2005 09:18:58

Paul
Invité

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

oli_v_ier a écrit :

Une fois la foudre attirée sur le bâton, elle cherchera à rejoindre la terre par le chemin
la plus facile c'est à dire le plus conducteur :
-si il s'agit de l'alu, ce sera le bâton lui-même
-si il s'agit de carbone, ce sera peut-être le propriétaire du bâton car comme l'a dit Olivier
le carbone est très peu conducteur .

J'y ai pensé, mais je ne vois pas comment la foudre tomberait sur le baton (en cours d'utilisation) et pas sur le mec. A moins d'être un nain avec les batons réglés au maxi (:lol:), normalement le baton se trouve moins haut que l'utilisateur et donc dans le cone de protection qu'il génère.

A mon avis, il n'y a pas qu'une histoire de hauteur à prendre en compte, le matériau doit compter aussi. (De mémoire, ça fait un moment que j'ai lu ça) dans "Montagne d'une vie" Walter Bonatti raconte que lors d'une marche sur une crête sous l'orage, il "sentait" venir la foudre par son piolet ou son baton de marche (des fourmillements dans le bras), dés lors, il jetait son baton et s'allongeait pour éviter la foudre.

#25 20-05-2005 14:12:19

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 836

Re : Orage : les dangers des orages avec notre matériel et notre pratique ?

stef76 a écrit :

j'émets une hypothèse :

on dit que la foudre sera attirée quelque soit le materiaux .

Une fois la foudre attirée sur le bâton, elle cherchera à rejoindre la terre par le chemin
la plus facile c'est à dire le plus conducteur :
-si il s'agit de l'alu, ce sera le bâton lui-même
-si il s'agit de carbone, ce sera peut-être le propriétaire du bâton car comme l'a dit Olivier
le carbone est très peu conducteur .
C'est peut-être pour cette raison que Decat deconseille les bâtons carbone en cas d'orage ?

Si tu touches le bâton, si on considère que tu es électriquement 100 000 fois moins conducteur que le carbone ou l'alu (ce qui n'est pas du tout certain, surtout tout mouillé sous l'orage), 1/100 000 eme du courant véhiculé par la foudre va passer entre la main qui tient le bâton et les pieds (supposés à la terre). Ce qui est plus que suffisant pour abréger ton existence radicalement !!!

Ordre de grandeur des intensités mises en jeu : coup de foudre moyen : 15 000 A
coup de foudre important : 150 000 A
Seuil de paralysie respiratoire (en 50 Hz) : 0.03 A
Seuil de fibrillation cardiaque irréversible : 0.05 A
Arrêt du coeur : 1 A

Il est illusoire de vouloir se proteger de la foudre en portant des gants en plastique, des chaussures à semelles isolantes, un baton en bois (mouillé !) plutôt qu'en alu ou carbone, etc.

Malheureusement !

Hors ligne

Pied de page des forums