Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 05-10-2014 11:05:47

Popop
Membre
Lieu : Arcueil
Inscription : 29-09-2014
Messages : 143

[Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Prologue

Pouvant profiter de vacances exceptionnellement longues cette année, je me suis mis dans l’idée de retenter ce que j’avais échoué l’année dernière à savoir une randonnée de 4-5 jours (qui s’était fini par une blessure au genou après 3 jours). Ne voulant pas commettre de nouveau les mêmes erreurs, je me suis donc bien alléger (merci RL) et mieux préparer à un effort prolongé en enchaînant les randonnées plus courtes en programme de préparation.

Ainsi, après plusieurs randonnées sportives à la journée et sur 2 jours dans les Pyrénées avec mon chien, je me suis attaqué au tour de Belle-Ile bouclé en 4 petits jours. Me voilà fin prêt, il ne reste plus qu’à choisir mon prochain terrain de jeu. Une amie m’ayant vanté la beauté des monts du Cantal après en avoir fait le tour au printemps, je me renseigne puis me décide, ce sera donc le tour du volcan cantalien. Le topoguide indique 8 jours de marche, mais c’est faisable en 5 jours. Je décide de le faire assez classiquement : sens trigonométrique depuis Murat. Un créneaux météorologique favorable se profile, c’est parti. Voilà donc mon premier retour sur RL.


Jour 1 : 4h, 17km, 700m de D+

Je décide de ne pas emmener le chien (il n’est pas autorisé partout et pas encore habitué aux randonnée si longues), je le laisse donc chez les parents puis direction le Cantal (5h30 de route). Je pars donc de Murat aux alentours de 15h, ca tombe bien, je vais pouvoir commencer mon parcours par une petite étape tranquille.
9182_dscf1044_05-10-14.jpg

Ca monte tranquillement et je pars sans trop forcer pour ne pas accumuler trop vite de la fatigue dès le premier jour. Je suis seul sur les sentiers, c’était prévisible en cette fin de septembre et avec la dégradation du temps depuis quelques jours.  Le ciel est couvert en ce premier après-midi, je ne m’en inquiète pas trop, ça doit se dégager dans les jours à suivre et ca fait de magnifiques effets de lumière.
9182_dscf1045_05-10-14.jpg

Après avoir bien avancé pour le premier jour, je m’arrête au col de Cabre où je trouve un terrain qui me semble pas mal pour bivouaquer.
9182_dscf1045_05-10-14.jpg

Il y a un peu de vent en début de soirée, tout va bien pour le moment, tarp en demi-tipi et au lit. Mais en milieu de nuit c’est le drame, le vent s’est inversé et s’est sérieusement renforcé m’obligeant à me lever pour changer l’orientation de mon tarp si je veux garder mon toit. Finalement la nuit sera fraiche avec 6°C au petit matin.


Jour 2 : 9h, 30km, 1000m de D+

J’ai mal dormi à cause des vaches qui ont meuglé une partie de la nuit et du vent qui n'a pas cessé de  souffler mais le petit matin n’est pas salutaire car je me réveille dans la purée de pois avec de fortes bourrasques. Je plis donc le bivouac en vitesse, mange un morceau et pars en direction de la brèche de Roland, la journée est mal embarquée…
Je franchis donc la brèche de Rolland dans la brume mais ça passe facilement, elle ne présente aucune difficulté malgré ce que j’ai pu en entendre. J’enchaîne donc sur le puy Mary tout aussi embrumé.
9182_dscf1058_05-10-14.jpg

Heureusement, une lueur d’espoir vient éclairer ma matinée, les nuages commencent à se dissiper dans la vallée.
9182_dscf1057_05-10-14.jpg

Une pause chocolat chaud au pas de Peyrol et s’est reparti en direction du Claux où je compte manger.
9182_dscf1061_05-10-14.jpg

Je me retourne en chemin pour observer d’où je viens et je découvre donc la fameuse brèche de Rolland et le puy Mary, c’est vrai que ca rend mieux quand on voit à plus de 5m...
9182_dscf1064_05-10-14.jpg
9182_dscf1065_05-10-14.jpg

Je croiserai plus de chevaux que de randonneurs sur les sentiers, seulement un couple vers le Claux qui fait le tour en sens inverse et est parti depuis 3 jours (et que je reverrai au col Prat-de-Bouc quelques jours plus tard).
9182_dscf1067_05-10-14.jpg

Arrivée au Claux, je trouve une superette fermé depuis 12h30 et qui rouvre à … 16h30 o_O Bon heureusement, je n'avais pas forcément besoin de ravitailler. Je déjeune donc sur la crête après le Claux et c’est reparti direction le Falgoux en espérant y être le soir.
9182_dscf1068_05-10-14.jpg
9182_dscf1070_05-10-14.jpg
9182_dscf1071_05-10-14.jpg

J’arrive donc au Falgoux en fin de journée.
9182_dscf1076_05-10-14.jpg
9182_dscf1079_05-10-14.jpg

Il y a un gite communal pas cher et presque vide, c’est décidé, ce soir je dors dans un vrai lit (une fois n’est pas coutume) et je profite d’un restaurant pour gouter les spécialités locales (une bonne saucisse auvergnate avec truffade, ca requinque).


Jour 3 : 10h, 31km, 1700m de D+

Après une nuit réparatrice, je repars en pleine forme pour ce troisième jour où je compte bien dépasser le Fau. La matinée est plus chaude que la veille avec peu de vent et un magnifique soleil, voila donc une belle journée en perspective.
9182_dscf1082_05-10-14.jpg
9182_dscf1083_05-10-14.jpg
9182_dscf1085_05-10-14.jpg

Je quitte les vallées et les forêts pour enfin prendre un peu de hauteur et m’approcher du puy Violent, mon objectif de la matinée.
9182_dscf1087_05-10-14.jpg
9182_dscf1088_05-10-14.jpg

Je me trouve donc un coin tranquille pour manger sous l’œil des Salers que ça n'a pas l'air de déranger outre mesure.
9182_dscf1089_05-10-14.jpg

Une bonne sieste au soleil et c’est reparti pour la descente vers le Fau où je serai finalement en début d’après-midi. Je remonte alors la vallée en direction de la ligne de crête en face et du Roché Tailladé.
9182_dscf1092_05-10-14.jpg

Je sors des bois à 1300m, la ligne de crête est à 1600m, ça va grimper un peu…
9182_dscf1094_05-10-14.jpg

Finalement, le dénivelé est assez vite passé, je profite un peu de la vue puis je repars en direction du col de Redondet vers où je pense finir ma journée.
9182_dscf1095_05-10-14.jpg

Il est 18h et je suis déjà au col de Redondet, je me sens bien, c’est reparti pour me faire un sommet : le puy Chavaroche et ses 1739m.
9182_dscf1101_05-10-14.jpg

La sensation est grisante, j’ai l’impression de voler aujourd’hui, je me retourne et vois une partie du chemin parcouru : je faisais la sieste 5h avant vers le sommet au loin (puy Violent)…
9182_dscf1103_05-10-14.jpg
9182_dscf1106_05-10-14.jpg

Arrivée au sommet du puy Chavaroche, je suis loin d’être le premier.
9182_dscf1107_05-10-14.jpg

Je mets ma pierre à l’édifice et c’est reparti, j’ai visé un refuge plus loin sur la ligne de crête où je devrais pouvoir bivouaquer.
9182_dscf1108_05-10-14.jpg

Arrivé au refuge, il est désert, je pose donc mon tarp dans la cour à l’abri du vent, le refuge sera ma solution de repli si les conditions climatiques empirent. La nuit sera douce avec 13°C et le vent restera raisonnable.


Jour 4 : 9h, 29km, 1200m de D+

Pas trop mal dormi, je ne sens pas la fatigue de la veille, c’est donc reparti sur le même rythme direction Mandailles.
9182_dscf1123_05-10-14.jpg
9182_dscf1124_05-10-14.jpg

Une pause rapide à Mandailles pour ravitailler et c’est parti direction le col du Pertus où je serais pour déjeuner. On est samedi, il fait beau, je commence à voir du monde sur le sentier qui monte à l’Elancèze, ça me change des jours précédents mais le GR reste peu fréquenté.
9182_dscf1125_05-10-14.jpg
9182_dscf1132_05-10-14.jpg

Je poursuis mon chemin jusqu’à Thiézac où je découvre les grottes des Ermites.
9182_dscf1133_05-10-14.jpg

Je ne m’y attarde pas trop et repars direction Lafon où se trouve un gîte étape. Au hasard d’un sentier, j’aperçois une drôle de porte qui émerge de la végétation.
9182_dscf1134_05-10-14.jpg
9182_dscf1135_05-10-14.jpg

Arrivé au gîte à 17h, il est fermé et de toute façon il est encore tôt : direction le buron de la Tuillière où je serais 45min après durant lesquelles je parcours 4km et 300m de D+… Le buron est rustique, il n’y a pas d’électricité ni d’eau courante. La propriétaire en a fait une auberge (repas sur réservations) et ne fait pas payer le couchage. Je passe donc la nuit dans une vieille grange sur un lit de récupération en compagnie de 9 femmes qui font une boucle sur le week-end avec des sacs plus gros que les miens...


Jour 5 : 8h, 29km, 800m de D+

Je commence à sentir un peu de fatigue mais c’est ma dernière journée et elle promet d’être tranquille avec l’ascension du plomb du Cantal puis le retour sur Murat. Le ciel est superbe ce matin mais la crête est balayée par les vents (je me dis que j'ai bien fait de dormir à l'abri).
9182_dscf1138_05-10-14.jpg
9182_dscf1139_05-10-14.jpg

Après une ascension assez tranquille et un premier 1800m, j’atteins le plomb du Cantal culminant à 1855m avec vue sur les monts cantaliens.
9182_dscf1150_05-10-14.jpg
9182_dscf1153_05-10-14.jpg

La descente passe par les pistes de ski mais les directions sont mal indiquées : je suis les panneaux indiquant le col Prat-de-Bouc par le GR mais le sentier part finalement en direction de Super-Lioran… 2 solutions s’offre à moi : faire demi-tour ou couper par les Prés Marty et ses barres rocheuses.
9182_dscf1154_05-10-14.jpg

Evidemment je ne fais pas demi-tour et choisis donc le passage le plus pourri… et me retrouve à descendre par le lit d’un ruisseau qui serpente à travers les rochers et récupère une piste qui me ramène à bon port. Mais bon, je me dis que j'ai fait bien pire dans les Pyrénées.
9182_dscf1155_05-10-14.jpg

Arrivé au col Prat-de-Bouc pour midi, je me fais donc un bon gros repas auvergnat au restaurant (je n’avais pas encore gouté toutes les spécialités), achète un souvenir pour mon neveu et prends le chemin du retour. Au passage, je recroise le couple déjà rencontré au Claux et qui a aussi bientôt fini son tour.
9182_dscf1156_05-10-14.jpg

Le retour est (trop) tranquille, limite ennuyeux et enfin Murat apparaît à l’horizon.
9182_dscf1159_05-10-14.jpg
9182_dscf1160_05-10-14.jpg

Un dernier passage par un village plutôt typique et c’est la fin de mon périple bouclé en 4jours et demi.
9182_dscf1163_05-10-14.jpg
9182_dscf1168_05-10-14.jpg
9182_dscf1169_05-10-14.jpg


Liste :

0880 Portage
0880 Osprey Exos 38

0661 Abri
0489 Arklight X-tarp + house
0036 Haubans D4
0072 Vargo Nail Stakes UL x8
0064 Polycree

1119 Couchage
0709 Sac de couchage Triple Zéro Ansabère 400
0025 Sac étanche StS Ultra-Sil Nano 8L
0385 TaR RR Solite

0647 Vêtements
0242 Veste Salomon GTX Active Shell
0258 PO Montane Fireball Smock
0078 Collant soie Thermasilk
0032 Gants running D4
0037 Chaussettes D4 Run Intensive

0133 Cuisine
0073 Couteau Gerber
0010 Spork
0050 Bouteille d’eau 1L x2

0094 Hygiène
0050 Serviette Ultralite L
0005 Brosse à dents
0004 Mouchoirs en papier x2
0019 Savon de Marseille
0016 Pharmacie (tire-tique, pansements, compresse, antiseptique, anti-diarrhée, hydrochlorazone)

0400 Autres
0026 Petzl e+lite
0053 Lunettes de vue + housse
0192 APN
0129 TPH
???? Papiers + argent

3934 Total sac

1986 sur moi
0820 Chaussures Trail Lafuma
0037 Chaussettes D4 Run Intensive
0645 Pantalon noir type guérilla
0255 TS ML D4
0063 Casquette Craft
0050 Caleçon microfibre
0027 Lunettes de soleil
0092 Montre Alti-boussole G-Shock GW9400
0085 Carte IGN
???? Bâtons Lafuma Treix

L’exos 38 est vraiment très confortable mais clairement devenu trop grand pour ma liste actuelle si j’emporte peu de nourriture. J’envisage de passer sur le Laser 20 que je possède déjà et utilise en rando à la journée.
Le tarp a été convaincant avec de forts vents et je n’ai pas regretté d’avoir pris des sardines qui tiennent la route (quoique plus lourdes) vu les conditions rencontrées. Il faut encore que je remplace les haubans D4 par du plus léger (moins de 10g).

L’Ansabère 400 est parfait pour de tels conditions climatiques, jamais eu froid en dormant avec TS ML, collant et chaussettes et même parfois un peu chaud et obligé de ventilé. J’ai encore de la marge en utilisant la doudoune et en refermant la capuche et la collerette (ceci dit, c’est normal vu que j’étais loin de ses limites). Le RR est toujours aussi confortable pour moi mais encombrant, j’envisage de passer au Z-lite au cas où je partirais avec le laser 20 pour pouvoir l’accrocher plus facilement dans les élastiques extérieurs.

La GTX n’a pas eu à affronter de pluie mais m’a servi de coupe-vent et de couche thermique à l’effort, rôles qu’elle à parfaitement rempli sans me faire transpirer (et pourtant je transpire facilement). Le PO m’a confirmé l’impression mitigée qu’il m’a laissé dans les Pyrénées, il est bien en condition clémente mais trop vite limite en haute montagne et mi-saison quand le temps se dégrade ; donc à remplacer par une doudoune en Apex67. Autre déception, les gants qui ont montré leurs limites en condition venteuse, fraiche et humide ; à remplacer par une paire coupe-vent.

J’ai hésité un moment sur l’utilité du couteau en randonnée avant de pencher en sa faveur mais un mini couteau est largement suffisant, celui-ci est overkill ; à remplacer par un opinel n°2 ou n°3. Le spork s’est révélé inutile en absence de réchaud (je l'avais pris au cas où suivant ce que je prenais aux ravitaillement); à enlever. J’étais en pleine réflexion sur mon système d’hydratation avant de partir mais l’ai tout de même conservé pour cette randonnée ce qui a fini de me convaincre de passer aux bouteilles de 50cl avec une Platypus de 1L pour les besoins ponctuels.

Les chaussures de Trail sont un véritable confort : plus agile, plus souple, moins de fatigue, pieds plus aérés (et donc pas d’ampoules) ; que des avantages en somme. Le pantalon peut sembler lourd et overkill mais il me convient parfaitement : coupe ample et confortable, grandes poches, ultra-résistant, déperlant, sèche vite ; je n'ai pas trouvé mieux jusque là. J’ai apprécié le TS ML lors des conditions climatiques moyennes mais il était trop chaud lorsque le temps était au beau fixe. J’ai investi dans une montre alti-boussole cet été et j’apprécie énormément, l’altimètre est vraiment utile et la boussole largement suffisante pour ces conditions de randonnée (ceci dit, j’ai déjà une bonne expérience de la topographie qui me le permet).

Dernière modification par Popop (06-10-2014 21:09:30)

Hors ligne

#2 05-10-2014 13:22:17

N_75
Cancre du fond du forum et hamacoeur
Lieu : loin des livres !
Inscription : 29-11-2012
Messages : 849

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Bonjour Popop !

Et bien c'est la fête sur RL aujourd'hui !
Au petit déjeuner on a eu droit aux plateaux du Vercors côté sauvagesque, et en guise de digestif le Cantal !
J'ai parcouru les crêtes le week-end dernier, et au retour je disais à une copine  smile que le Cantal n'a pas trop la faveur des MUL ! comme je ne fais jamais de photos, je n'ai pu lui montrer à quoi il ressemblait...je vais donc m'empresser de lui envoyer le lien.

Tu n'as pas eu droit au brame du cerf au col de Cabre ? je l'ai écouté toute la journée, alors je n'ose imaginer la nuit. Peut-être que le vent contraire (ils stationnent sur les pentes à l'est, et j'imagine que le vent venait de l'ouest) conjugué au barouf que ça devait faire, a fait que tu ne l'as pas entendu.
Par contre, dommage, c'était légèrement tôt pour les couleurs flamboyantes.

Et qu'est-ce qu'on y bouffe bon !!! tongue oui, oui, le vent peut souffler, on tient le cap !

une question : le refuge/gîte que tu as trouvé en descendant de Chavaroche est ouvert ? je croyais qu'il fallait récupérer la clé quelque part après avoir retenu (style gîte de France version marche à pied !)

Hors ligne

#3 05-10-2014 18:28:13

Popop
Membre
Lieu : Arcueil
Inscription : 29-09-2014
Messages : 143

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Au col de Cabre, j'ai surtout eu droit aux vaches qui étaient plus bas dans la journée et remontées sur les hauteurs en début de nuit mais effectivement s'y mêlait aussi le brame, à croire qu'ils faisaient un concert pour m'empêcher de dormir...
J'y ai aussi aperçu des chamois peu avant la tombée de la nuit qui descendaient à flanc de montagne.

Pour le refuge, après vérification, il s'agit du buron de Cabrespine (le nom n'apparaît pas sur les cartes IGN au 1:25000) qui était bien ouvert (j'en ai profité pour y jeter un œil mais c'est très sommaire) et désert quand j'y étais.

Hors ligne

#4 05-10-2014 20:51:56

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Bonjour Popop

Bien aimé ton retour, de très beaux effets de lumière smile
la brèche Rolland que je commence à connaître au fil des divers retours sur les Pyrénées

intéressant aussi tes impressions sur ton matériel
notamment la taille de ton sac à dos, tu penses que passer de 38L à 20 L va être possible?
(ai ce même questionnement en ce moment hmm )

Merci pour le partage smile
Myrtille

Hors ligne

#5 05-10-2014 20:56:20

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 603
Site Web

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Sympa comme retour. Çe me donnerait bien envie de faire un truc comme ça en mode rando-course. smile

Myrtille88 a écrit :

la brèche Rolland que je commence à connaître au fil des divers retours sur les Pyrénées

On peut voir la brêche Rolland du Cantal depuis les Pyrénées ? tongue


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#6 05-10-2014 21:20:52

Popop
Membre
Lieu : Arcueil
Inscription : 29-09-2014
Messages : 143

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Il y a brèche de Roland et brèche de Rolland... Je me suis d'ailleurs trompé en l'écrivant, celle-ci est la brèche de RoLLand, celle de Roland étant dans les Pyrénées.

@Myrtille88 : L'exos38 était en gros rempli à un peu plus de la moitié avec la doudoune non compressée, ca devrait surement faire juste dans le laser 20 avec cette liste surtout en fonction de la nourriture (une liste estivale avec un couchage moins volumineux y rentrera sans trop de problèmes) mais du coup, je vais essayer de voir pour mieux optimiser le volume. C'est vraiment le point sur lequel je dois encore travailler.

Hors ligne

#7 06-10-2014 06:25:43

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006
Messages : 10 324

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Moi, c'est le col de Cabre que je voyais plutôt entre Drôme et Hautes Alpes. smile Du coup je découvre qu'il y en a au moins deux. (Loin toutefois de la pléthore de cols de la Forclaz)

Dernière modification par velox (06-10-2014 06:27:03)

Hors ligne

#8 06-10-2014 20:54:55

FatmaG
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 30-03-2014
Messages : 42

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Merci pour le récit.
J'étais dans la région fin juin (sous la pluie et dans le brouillard…)
Et c'est franchement gai de te lire et de (re)voir des photos.
(dès que j'ai du temps - et du courage - je m'y mettrai; je ne suis pas sûre d'être aussi rigoureuse sur la liste...).

Hors ligne

#9 09-10-2014 19:16:53

Popop
Membre
Lieu : Arcueil
Inscription : 29-09-2014
Messages : 143

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Avec les enseignements tirés de cette randonnée et en prévision de mes sorties hivernales, je me suis équipé : j'ai investi dans une paire de gants coupe-vent légers, les CRAFT power windstopper (qui sont conçus pour le ski de fond).
Il ne reste plus qu'à les tester sur le terrain.

Hors ligne

#10 11-10-2014 10:25:14

lamarmotte63
Randonneur
Lieu : au milieu des volcans
Inscription : 07-01-2011
Messages : 642

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Popop a écrit :

Il y a brèche de Roland et brèche de Rolland... Je me suis d'ailleurs trompé en l'écrivant, celle-ci est la brèche de RoLLand, celle de Roland étant dans les Pyrénées.

Vue depuis le col de Serre.


5385_brache_roland_11-10-14.jpg

Dans la brèche, vue coté Puy Mary,grosses marches d'escaliers,avec cordes pour aider à grimper.


5385_b-r_datail_11-10-14.jpg

Dommage que tu n'ai pas eu le beau temps au Puy Mary.
Belle rando quand même,
Tu as mangé chez Louis au Falgoux?

Dernière modification par lamarmotte63 (11-10-2014 10:48:34)


Pour marcher au hasard,il faut être seul. Dès qu'on est deux,on va toujours quelque part

Hors ligne

#11 11-10-2014 16:18:46

Popop
Membre
Lieu : Arcueil
Inscription : 29-09-2014
Messages : 143

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

@lamarmotte63 : Sympa la photo de la brèche de Rolland par beau temps, je ne l'ai pas du tout vu comme ça vu que je voyais à peine le bas de la brèche et pas du tout la montée en face quand j'ai commencé à la descendre...
Au Falgoux, je suis allé manger à l'hôtel-restaurant des voyageurs et j'y ai découvert l'Auvergnat Cola.

C'est d'ailleurs marrant qu'ils fassent du coca, de l'iceTea et du schweppes en Auvergne et j'ai franchement bien aimé leur Auvergnat Cola et l'Auvergnat Thé Pêche (les seuls que j'ai goûtés).

Hors ligne

#12 11-10-2014 19:42:05

N_75
Cancre du fond du forum et hamacoeur
Lieu : loin des livres !
Inscription : 29-11-2012
Messages : 849

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Popop a écrit :

... et j'y ai découvert l'Auvergnat Cola.

C'est d'ailleurs marrant qu'ils fassent du coca, de l'iceTea et du schweppes en Auvergne et j'ai franchement bien aimé leur Auvergnat Cola et l'Auvergnat Thé Pêche (les seuls que j'ai goûtés).

Les bouteilles de 0,5 l d'Auvergnat Cola font merveille en rando !

edit : bon sang, toutes mes excuses, j'oubliais le poids: 22 g...avec le bouchon  lol  lol  lol

Dernière modification par N_75 (11-10-2014 20:42:38)

Hors ligne

#13 12-10-2014 08:24:50

Popop
Membre
Lieu : Arcueil
Inscription : 29-09-2014
Messages : 143

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

N_75 a écrit :

Les bouteilles de 0,5 l d'Auvergnat Cola font merveille en rando !

J'utilise actuellement des 50cl Vittel qui sont plus légère avec 18g mais les bouteilles d'eau sont moins rigides (et se déforment donc davantage) que les bouteilles de soda.

Hors ligne

#14 12-10-2014 20:29:30

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

oups, pour la brèche de Rolland, je me disais il y a un truc qui cloche!

L'exos38 était en gros rempli à un peu plus de la moitié avec la doudoune non compressée, ca devrait surement faire juste dans le laser 20

en relisant ta liste je me demande comment tu fais? roll
avec la veste Salomon aussi? tu tasses beaucoup?

Hors ligne

#15 13-10-2014 13:02:00

Popop
Membre
Lieu : Arcueil
Inscription : 29-09-2014
Messages : 143

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

@Myrtille88 : j'ai fait quelques photos pour illustrer ma liste :

9182_dscf1173_13-10-14.jpg

1) SaD Exos38
2) SdC TripleZéro Ansabère 400 dans un sac étanche StS Ultra-Sil Nano 8L (le collant 7 va aussi dedans)
3) X-tarp avec sardines et haubans
4) Polycree
5) PO Montane Fireball Smock
6) Veste GTX ActiveShell SALOMON (occupe la poche frontale du sac)
7) Collant soie (pour dormir) qui va dans le sac étanche avec l'ansabère
8) Gants de running (stockés dans une des poches de la ceinture ventrale avec le TPH, le couteau et la frontale)
9) Chaussettes de rechange
10) (a et b) Nécessaire de toilette et pharmacie


Ce qui donne dans le sac (sans la nourriture ni le RidgeRest qui est roulé sous le sac, ni les bouteilles d'eau qui occupent les poches latérales) :

9182_dscf1174_13-10-14.jpg

J'ai réussi à tout rentrer dans le laser 20 (en compressant bien la doudoune) mais il ne reste plus de place pour la nourriture (...), il faut donc que je vise un peu plus grand comme sac surtout que ma nouvelle doudoune synthétique prend plus de volume compressée que celle-ci et que j'envisage un changement d'abri.
Sinon j'ai aussi essayé avec le CILAO IZI33 qui me sert pour l'hiver mais ça laisse pas mal de place pour emporter de la nourriture et les crampons (mais bon le sac est orienté montagne, il y a plus léger pour une utilisation plus classique).

Hors ligne

#16 13-10-2014 20:35:54

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

merci Popop pour cette illustration smile

je n'avais pas calculé que le tapis de sol allait dessous
le X-tarp semble peu volumineux

la compression est en effet importante, je découvre ça en ce moment, j'avais peur de trop comprimé surtout le duvet

j'ai fait quelques calculs de volume pour le tube central du SAD, 27 L me semble convenir ...

Tu penses avoir besoin de combien de litres en plus du 20L pour la nourriture?

Hors ligne

#17 14-10-2014 19:37:32

Popop
Membre
Lieu : Arcueil
Inscription : 29-09-2014
Messages : 143

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

J'avais essayé à un moment de mettre le RidgeRest dedans mais c'est clairement sous optimisé niveau place à cause du dos en filet tendu qui fait que l'intérieur du sac est courbe et donc que le matelas ne s'y met pas de façon optimale.

L'ansabère est donné pour 6L compressé sur le site de TripleZéro, avec un sac étanche de 8L (même avec le collant dedans), la compression est plus faible que celle donnée par le fabricant (donc ça va).
Pour le X-tarp, à mon sens un des avantages du silnylon est sa compressibilité (qui est à priori supérieur à celle du cuben) mais je réfléchis à changer d'abris et suis attentivement les évolution pour la Stealth en cuben donc le volume risque d'être supérieur.
Le PO peut se compresser de façon importante (avantage du Primaloft) mais le changement pour une doudoune en Apex67 va augmenter le volume.
La veste en GTX ActiveShell est vraiment peu compressible mais je l'apprécie trop pour changer.

Du coup avec les pistes d'évolution que je suis en train de suivre (doudoune et abris), je ne prévois pas de changement de sac dans l'immédiat (ça m'évitera de re-changer plus tard) mais un volume entre 25 et 30L serait bien pour y mettre la nourriture et ne pas avoir à tout compresser à fond. L'avantage d'optimiser le volume autant que le poids est de pouvoir prendre un sac plus petit et donc moins lourd (on y gagne doublement smile )

Hors ligne

#18 14-10-2014 20:42:21

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] Autour des monts du Cantal, 5 jours sur le GR400

Pas facile de gagner du volume
je prévois de comprimer davantage mon duvet et ma doudoune
Autre inconvénient les sacs du commerce sont trompeurs au niveau du litrage, je vais tout de même faire l'essai avec un vieux sac D4 de 30L
Dommage que tu tiennes à ta veste GTX hmm
sinon pour le silnylon tu as raison il est plus compressible
Je n'aime pas non plus avoir à comprimer tout tout le temps c'est pénible, il y a un confort d'avoir un petit plus wink

Hors ligne

Pied de page des forums