Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 03-11-2014 16:36:48

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

[Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

8948_troiou_jobig_18-03-16.jpg

TABLE DES MATIERES :

  • Le Tro Jobig sept. 2014 : boucle entre Yeun Elez et lac de Drennec

  • Les secrets de Menez Meur (variante)

  • Circuit Mont St Michel / Le Cragou par Trédudon et la Haute Vallée du Mendy

  • Circuit des crêtes : Croas St Mélar / Le Cragou

  • Tableaux récapitulatifs des points de ravitaillement et du patrimoine

  • Thème : La Haute Vallée du Mendy

  • Circuit : Huelgoat /  Le Cragou par la route buissonnière de Jobig

  • Thème : Le Cragou

  • L'expérience de Mulo35 dans les Monts d'Arrée

  • Les confins du Kreiz Breizh : la jonction entre Cragou et forêt du Beffou

to be continued...


TRO JOBIG : la boucle

EPISODE 1 : l'aller

Début Septembre 2014, une courte escapade de deux jours dans les Monts d'Arrée. La liste de mon équipement suivra en seconde partie.

Jour 1 : D + 419, D - 495, 29.2 km

Itinéraire Openrunner : http://www.openrunner.com/index.php?id=4216800

Avant dernier jour de vacance. Il est 8 heures du matin. Je gare la voiture à quelques encablures de Kernevez (la villeneuve) en Botmeur, un hameau filiforme des Monts d’Arrée qui se tient en lisière des tourbières comme un bateau à l’échouage penché sur l’estran que retiendrait à la terre ferme l’étroit filin que forme le chemin réticulaire qui le relie au bourg communal.

8948_panneau_kernevez_opt_15-09-14.jpg
War raog, mignoned ! (en avant, camarades !)

Je m’extirpe de mon véhicule, sors mon sac, saisis mon bâton, m’harnache fissa et vérifie rapidement que rien ne manque dans les larges poches poitrine de mon treillis : gants, bonnet, Stowaway, opinel, sifflet, le galaxy note 3 dont je viens de faire l’acquisition et qui va me servir d’APN… Une brume de mer en provenance des côtes léonardes, là-bas, 30 kms plus loin, de l’autre côté des crêtes de l’Arrée, enveloppe les marais, plongeant  la vaste étendue marécageuse du Yeun Elez dans un silence ouaté que rompe dans une sorte de huis clos acoustique le crissement de mes pas sur l’arêne granitique de la voie charretière qui mène au bord du lac artificiel. Une odeur de tourbe humide, puissante et corsée monte de la lande engourdie. Biskouazh kement all ! (jamais autant !)

8948_lanneier_opt_15-09-14.jpg
Des odeurs, encore des odeurs, toujours des odeurs !

Je refais mentalement la boucle que je me suis programmée : un parcours d’une cinquantaine de kilomètres – sans bitume ou presque – réalisables sur deux jours (ou moins en fonction de son appétit), dans la partie occidentale des Monts d’Arrée, à l’intérieur du triangle que forment St Rivoal, St Cadou et Botmeur.
C’est ma troménie de l’année, un rituel qui me conduit des bas-fonds mythologiques de la montagne bretonne, là où l’on risque la perte de son âme - le Youdig, l’enfer glacé - vers ses sommets arrondis, les hauteurs où les âmes sont pesées par l’Archange St Michel (Sant Mikael).
Enfin moi, vous me connaissez : c’est le genre de procession que je ne fais ni à genoux, ni les bras en  croix !  lol

8948_lenn_e_latar_opt_15-09-14.jpg
Ambiance arthurienne ou excaliburienne garantie pur beurre  wink

J’aborde les premiers pontons de bois qui permettent la traversée des tourbières, direction an Eured Vein (la noce de pierres), un alignement mégalithique (enfin, pas vraiment mégas, plutôt micros les orthostats ! wink ) qui s’étire sur le balcon couvert de landes surplombant le Yeun que domine la silhouette massive du Menez Mikael, pour l’heure noyé dans un halo grisâtre que transpercent par intermittence les rayons solaires transformant l’imposante colline en vénérable temple de l’aube.

8948_pont_war_ar_taouarcheg_opt_15-09-14.jpg
Les chaussées de bois à travers les tourbières : une tradition pluri-millénaire en terres insulaires et péninsulaires

Après avoir atteint Roc’h Gouel Yann (le rocher de la  St Jean), je file plein Ouest vers les crêtes boisées de Quillivihan (le petit bosquet) avec à ma droite les pentes encaissées qui déroulent leur tapis de lande bariolée d’ajoncs vers la rivière qui s’écoule dans la vallée de Saint Rivoal, quelques 100 cents mètres plus bas. Sur ma gauche, un curieux site d’hébergement récemment aménagé – les Troglogîtes – propose à la location des grottes artificielles à l’orée du GR 380. C’est plutôt une réussite paysagère et un soulagement pour moi qui craignis lors des premiers travaux de nivellement la construction d’une horreur architecturale vouée au délire consumériste dans ce coin qui compte parmi les plus beaux et les plus tranquilles de Bretagne ! Renseignements pris auprès de la proprio - si avenante qu’on lui cueillerait illico un champ de bruyères - c’est même tout le contraire… Mais de cela je me doutais un peu…  wink

8948_troglogites_opt_01-11-14.jpg
On a retrouvé les Hobbits !

8948_psychedelic_opt_15-09-14.jpg
Clin d'oeil à Ester : ici, quand le rave passe, les couleurs psychédéliques point ne trépassent !  big_smile

Je poursuis ma route dans une ambiance sylvestre. Le soleil a définitivement percé la brume. Il règne un clair obscure stupéfiant sur les pentes boisées du Menez Leure (la montagne du mégalithe) qui transforme cet énorme bombement hercynien hérissé de pitons gréseux en calotte de cuivre à cimier couleur d’émeraude, effet chromatique qu’accentue le passage en lisière à hauteur de Stang an hay. 

8948_gwinojenn_bar_choat_opt_15-09-14.jpg
La forêt d’Emeraude, décidément je fais une fixette sur john Boorman !

8948_tammoa_koat_opt_15-09-14.jpg
Bucolique, n'est-ce pas ?

8948_tres_menez_meur_opt_15-09-14.jpg
La vallée de Saint Rivoal perdue dans la lande

Puis, c’est la descente à flanc à travers champ vers les gorges du Saint Rivoal – près de 200 M de dénivelée tout de même – dans une végétation luxuriante du fait des pluies abondantes de fin août qui ont fait suite à un été particulièrement chaud et ensoleillé en Bretagne. Cours d’eau étroit qu’il faudra passer à gué… Comme d’habitude, car c’est un passage obligé à moins de consentir à un détour aval ou amont de près de 4 km… En hiver, c’est systématiquement de l’eau à mi-cuisse avec un courant très rapide… Je n’ai pas emporté de pantalon de pluie que j’ai jugé totalement inutile au vue des prévisions météo pour les prochaines 24 heures. J’ignore quel est le niveau de la rivière compte tenu des précipitations récentes. Bah ! Dans le pire des cas je tomberai le pantalon, enfilerai mes sandales et roule ma poule : en slip meraklon à maille aérée (ça sèche vite !), les chaussures lacées autour du cou, ce sera une plongée vivifiante dans l’onde fraîche de ce matin d’été !  smile

8948_roudou_dour_opt_15-09-14.jpg
Allonz-y gaiement !

Mais, un bienfaiteur de l’Humanité ou une âme avisée a eu la présence d’esprit de placer un arbre abattu en travers de la rivière, juste à l’endroit où j’ai coutume de la franchir à gué, un peu en amont d’un confluent ; comme quoi je ne suis probablement pas le seul à pratiquer ce type de marche que d’aucuns parmi mes connaissances jugeraient quelque peu rocambolesque.  cool

8948_minezioa_koadeg_opt_15-09-14.jpg
Un morceau de Suisse centre-bretonne

C’est à pas de danseur (s’abstenir de la gavotte des Montagnes, quand même ! lol ), la main empoignant fermement mon bâton avec lequel je sonde le lit du Saint Rivoal, que je passe sans encombre sur l’autre rive. Il faut à présent remonter le vallon étriqué de Troinguy (le vallon de Menguy), d’abord le long d’un sentier bien marqué puis progressivement dans des sous-bois peu hospitaliers ; c’est une litote pour qualifier des couverts particulièrement merdiques, à certains endroits rendus quasiment inexpugnables par l’installation de barbelés. Après ce crapahut qui déchire (ben non, finalement ma veste en risptop et mon sac en cordura ont bien résisté), je débouche enfin en lisière d’une prairie très pentue sensée me conduire au chemin empierré qui mène à Keranna, une ferme abandonnée, accrochée aux flancs du Menez Meur boisés de résineux et de conifères, ma prochaine étape. Du billard !

8948_hent_ebet_ken_opt_15-09-14.jpg
Une prairie à Troinguy : je n' sais pas pour vous, mais moi ça me détend !

Je ne crois pas si bien dire car après les lignes de barbelés de Troinguy, c’est le Chemin des Dames qui m’attend… Je m’en tirebouchonne les carreaux : Les arbres ont disparu sur une bonne partie du versant ! mad On scie, on équarrit, on élargit, on écrase, on rase, on brasse, on casse, on concasse, on caillasse, on hache, on lâche, on bâche, on gâche, on décime, on élimine, on lime, on ravine, on piétine, on opine du chef devant le désastre… Coupe programmée qu’on m’annonce… ça surprend toujours ! Il y a un moment où, moi qui connais les lieux comme le fond de ma poche, je ne sais même plus où se trouve ma droite par rapport à ma gauche. Tout est chamboulé ; et allez, je branche le son : le vacarme des machines est tel qu’il rendrait dépressif Bob Sinclar.  lol

Je poursuis jusqu’à Keranna où je me réfugie pour m’octroyer une petite pose pendant laquelle je me cogne le tronc (d’arbre) d’abricots secs, l’esprit battant la campagne devant ces nouveaux glacis complètement ravinés, fruits de l’apocalypse végétal qui se déroule sous mes yeux. Que vont-ils planter à la place ? Probablement la même chose : de l’épicéa de monoculture uniformisant et acidifiant. Ça promet en plus une belle migration de chevreuils particulièrement abondants dans le secteur avec à très court terme des risques de surpopulation dans les forêts voisines… Les sociétés de chasse sont-elles déjà en état d’alerte ? La réponse dans pas longtemps…  hmm

8948_menez_meur_opt_16-09-14.jpg
On ne le présente plus ! (photo d'archive)

La séquence commando n’est pas finie. Il faut longer une station militaire et sa palissade doublée d’un chemin de ronde pour accéder au plateau immense que forme le Menez Meur (l’auguste ou la grande montagne en breton) : pas loin de 20 km² de landes hérissées de barres rocheuses en grès armoricain immaculé aux postures improbables. Vue imprenable sur la rade de Brest, avec en prime, face à soi de l’autre côté de l’Aulne maritime, le Menez Hom qui verrouille la presqu’île de Crozon. Un enchantement visuel et olfactif, un morceau d’Ecosse ou d’Irlande à deux pas de chez soi. Le Parc d’Armorique y a même aménagé un zoo à ciel ouvert dans lequel des loups côtoient des bisons importés de Pologne.
Le Centre-Bretagne, ça vous gagne. C’est que du beau, alors viendez nombreux, enfin pas trop quand même ! Fin du message publicitaire.  big_smile

Petit vagabondage dans les landes, les hautes herbes et des ajoncs jusqu’à la taille, des fougères jusqu’au menton, le long d’une sente erratique ; regards extasiés devant la Rade, la Presqu’île, les rochers tout blancs (on ne s’en lasse pas !) et direction le Chemin du Comte tracé sur la crête de cavalerie qui suit la ligne montagneuse séparant l’ancien comté de Cornouaille de la non moins ancienne vicomté du Léon. Je décide de piquer direct sur Saint Cadou en suivant le GR.

8948_bern_krogennoa_istr_opt_15-09-14.jpg
Des tas d'huîtres dans les Monts d'Arrée : site antique ? Non, amendement des sols !

8948_sant_kadou_opt_15-09-14.jpg
Saint Cadou, ancienne trêve de Sizun, devenue paroisse au 17ème siècle

Au cimetière du petit bourg, un employé municipal s’affaire autour des vasques décoratives qui colorent le très bel enclos paroissiale du 17ème siècle. On échange quelques mots, en vrac, sur les circuits de randonnées possibles localement (lui est VTTiste), mon itinéraire du jour, le problème endémique de l’approvisionnement en eau en raison des pollutions diverses mad, le tout petit commerce de Saint Cadou qui compte toutefois une boulangerie et un pub, la fréquentation de la « montagne » cet été… Il m’invite à refaire le plein en eau au cimetière, mais je n’en vois pas la nécessité car j’escompte bien en trouver au lac du Drennec, ma destination finale située à une heure de marche à peine, là où j’ai mes habitudes.

Le Drennec (la ronceraie) ! Lac artificiel de toute beauté issu du projet de construction en 1982 d’un barrage sur le bassin versant de l’Elorn afin d’alimenter en eau Brest et le Finistère Nord (autrement dit le Léon). Il sert de cadre à une importante réserve ornithologique et c’est à proximité que l’on met en bouteilles l’eau de source des Montagnes d’Arrée, marque appartenant au groupe Roxane, omniprésente dans les supermarchés de la région.

8948_koat_pin_opt_15-09-14.jpg
Quelques pins maritimes dont les engoulevents se servent comme postes de chants.

Ma traversée du bourg me donne l’unique occasion – dont je me serais bien passée – de marcher sur de l’enrobé : 300 mètres, ce n’est pas cher payé ! Puis, non loin de Roz ar hoël (le coteau de la forge), j’aperçois bientôt, scintillant à travers les pins maritimes, le miroir aquatique du lac. Alors que je quitte la passerelle qui enjambe l’Elorn, je croise un cyclotouriste qui me demande le chemin du camping : « euh ! c’est dans le sens opposé (the opposite way pour les non francophones) » lui fais-je et de lui proposer de l’accompagner puisque je m’y rends moi-même. Il est rennais, parcourt la Bretagne à vélo en long, en large et en travers, adore le Centre-Bretagne en général (décidément, il me plaît !) et les Monts d’Arrée en particulier, déplore que ses concitoyens boudent par ignorance cette région sublime (je cite) et cultive son potager dans un jardin collectif à Rennes (là, il m’épate ; c’est une perle ce type !). Nous parvenons avec nonchalance à la plage (!) du Drennec que le soleil inonde en devisant patates, courges et petits pois.  cool

8948_pont_war_al_lenn_opt_15-09-14.jpg
Y a pas qu'en Corse !

Félicité de courte durée : le camping est fermé or nous ne sommes que début septembre ! Enfin, pour moi c’est surtout la question de l’eau qui se pose car je n’en ai plus une goutte. Me voilà qui explore frénétiquement les robinets extérieurs qui restent en général alimentés même en période de fermeture. Je finis par dégoter une borne qui me dispense un maigre filet d’eau tiédasse grâce auquel je remplis une platypus. Ça ira ! Mon compagnon, déçu de ne pas trouver l’accueil habituel, me quitte pour rejoindre Sizun et son camping comme l’y engage la pancarte laissée en évidence à l’entrée.  sad

8948_traezhenn_opt_15-09-14.jpg
Monts d'Arrée plage

Je monte ma Sildome en 2 minutes, vais faire trempette dans l’onde généreuse du lac et sacrifie pendant quelques heures au farniente sous un soleil côte d’azuréen. A mon retour au bivouac, je me prépare une soupe de lentilles pakistanaise (voir recette ici : https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=27214) que j’accompagne de magret séché. Jobig ne se refuse rien en rando-solo ! Mais, au moment de faire la vaisselle je me rends compte que mon robinet providentiel de tout à l’heure est à sec ! No good. J’essaie à la base nautique : les toilettes sont bouclées ! Il est 20 H et je n’ai aucune envie de :

1. Retourner à Saint Cadou (près de 2 heures de marche aller-retour)
2. Puiser dans le lac (parce que les poissons b…..t dedans, dixit Renaud)
3. Braquer demander poliment de l’eau aux fermiers du coin (bof !)

J’opte pour la solution qui me paraît la plus sage : mendier mon eau auprès des derniers baigneurs qui ne vont pas tarder à partir. Une occasion de provoquer des rencontres et de faire un brin de causette. La générosité des jeunes auxquels j’ai affaire me permet de recueillir un litre et demi du précieux liquide ! Je fais même la connaissance d’un prof de Taï chi, très impressionnant par la virtuosité de son art. Echanges autour du Yoga Vidya (que je pratique assidûment) et c’est dans le recueillement que nous contemplons ensemble un merveilleux coucher de soleil dont les reflets irisent les roseaux frémissants du rivage…  cool

Et puis, dodo !

8948_gwaskedenn_opt_15-09-14.jpg
Sildome, un peu ancien comme modèle mais tellement efficace !

Edit : synthaxe

Dernière modification par Jobig (18-03-2016 21:00:29)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#2 03-11-2014 16:44:02

Muleto
Membre
Inscription : 04-05-2014
Messages : 87

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Jobig est bien agréable à lire, et ses photos à regarder  wink

Hors ligne

#3 03-11-2014 19:21:06

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

An Distro (le retour)

Jour 2 : D + 415, D - 340, 18.5 km

Itinéraire Openrunner : http://www.openrunner.com/index.php?id=4216878

Mon sac de couchage, un Prolight 500, était peut-être over-kill pour cette nuit d’été indien... Du coup, j’ai bien envie d’essayer une couette/quilt à l’avenir, y compris en montagne l’été prochain. La capuche n’est vraiment pas indispensable en saison estivale : c’est de l’encombrement et du poids superflus. Je me dis qu’il existe des cagoules aussi légères que la vertu d’une courtisane dans un petit souper de Louis XV qui pallieront à son absence dans le pire des cas. Sur ces riches considérations très MUL, je me hâte de lever le camp dès l’aube naissante.  wink

Départ effectif vers 7 H 45, le temps d’observer dans le silence à peine troublé par l’envol de canards un joli clair de lune au-dessus du lac aussi désert à cette heure-ci qu’un camping centre-breton en saison estivale.. ? Je dispose de très peu d’eau, sans doute pas plus de 0.75 L et je n’ai toujours pas envie de me dérouter sur Saint Cadou, seul point de ravitaillement en eau potable à proximité. Je décide donc de réduire la voilure et d’être de retour à la voiture pour midi ou midi et demi au plus tard, histoire de faire une petite surprise à ma femme qui ne m’attend certainement pas si tôt. Pourquoi pas un resto tous les deux ?  smile

8948_kan_al_loar_opt_16-09-14.jpg
Clair de lune suivi quelques secondes plus tard d'une fantastique envolée de canards

Toujours cette brume matinale venue de l’Océan qui me gêne pour mes prises de vue : la marée à fort coefficient (115) qui sévit sur le littoral n’y est pas étrangère. Je file furtivement sur les contreforts de la chaîne et tire au droit à travers les pâturages couverts de bétail au-dessus de Kerfornédic, franchissant les clôtures de barbelés en rampant ou en m’aidant du bâton, puis oblique en direction du vallon de l’Elorn pour remonter à flanc, à travers la lande, vers Kroaz Sant Melar, une petite variante sportive qui double quasiment le dénivelée positif.  cool

8948_kroaz_sant_melar_opt_27-10-14.jpg
Kroas St Melar : souvenir d'une mission évangélique au Pays de la Montagne quelque peu rétif à la Foi catholique

Petit déjeuner au calvaire de St Mélar et en route, mauvaise troupe,  pour les crêtes du Mougau (la grotte : allée couverte en contrebas vers Commana) qui offrent un point de vue unique sur le Tuchenn Kador (la colline du trône) au sommet duquel le légendaire breton intronise la reine de l’Arrée ; colline qui du reste par la forme allongée de sa croupe n’est pas sans évoquer un gigantesque mont de Vénus, ce d’autant qu’elle forme une sorte de couple primordial et métaphorique, mais non métamorphique – car constitué de roche sédimentaire qui lui confère ses formes arrondies – avec son voisin le Menez Mikael (Mont St Michel), une sorte de calotte aux faux airs de lingam hindou qui portait bien avant la construction de la chapelle sommitale dédiée à St Michel en 1677 le nom de Motte Cronon (la motte circulaire).

L’analogie est frappante avec d’autres sites de l’archipel britannique tels que « the paps of Anu » (les seins de Ana) près de Killarney en Irlande, lesquels font l’objet d’un culte populaire très ancien voué au principe féminin ou masculin, voire aux deux comme pour ces monts de Basse Bretagne. L’imagination des hommes et leur sens du religieux ne connaît pas de limites.  roll

8948_tuchen_kador_opt_16-09-14.jpg
LE "tuchenn"

8948_lein_ar_menez_opt_16-09-14.jpg
La crête principale des Monts d'Arrée, véritable épine dorsale géologique

Le Tuchenn – comme on l’appelle familièrement – est recouvert à cette heure de la matinée d’un manteau de pourpre – noblesse oblige –  très sombre, tout en bruyères, qui contraste avec la blancheur du Menez Mikael qui, lui, offre aux regards sa nudité de grès. Gwenn ha du, le blanc et le noir : livioù Breizh ! les couleurs de la Bretagne ! Ça le fait ricaner intérieurement, Jobig.  lol

8948_roch_lemm_opt_16-09-14.jpg
On pitonise !

8948_leun_ar_brugoa_opt_15-09-14.jpg

8948_avatar_opt_15-09-14.jpg
L'ombre tutélaire de votre serviteur

Séance photos sur les pitons rocheux qui dominent le paysage sous un soleil rasant et la brume persistante. Je poursuis ma route en direction de la zone de faille d’où jaillit la source de l’Elorn. Une trace récente de foyer près du ruisseau me laisse entrevoir quelque bivouac clandestin dans les parages ! Objectivement, rien ne s’oppose à ce que cette eau soit potable : pas de culture alentour, pas de risque d’acidité des pluies dans la mesure où l’Océan est tout proche, pas d’élevage.  Je me promets de le vérifier auprès d’Eau et Rivières en Bretagne. Ce serait un cas d’espèce, trop beau pour être vrai car il me semble bien avoir aperçu de la mousse blanchâtre un peu baveuse l’hiver dernier qui s’accrochait à la rive ; mais une intéressante alternative au Drennec pour les prochaines fois si le bon état sanitaire se confirmait. Les vestiges de combustion me font quand même tiquer : ici, la lande est hautement inflammable. Dernier épisode en date, celui d’un très jeune apprenti survivaliste qui voulut tester un allume feu. Bilan particulièrement fumeux : 250 hectares de tourbière et de lande partis en fumée en plein mois de mars 2012 avec les conséquences fâcheuses sur la faune qu’on imagine sans faire trop d’effort !  yikes

8948_gwinojenn_opt_03-11-14.jpg
Chemin de crête

8948_penn_elorn_opt_16-09-14.jpg
Aux sources de l'Elorn : l'eau et le feu feront-ils bon ménage ?

Ascension de la Montagne Sacrée (+ 90 M !) puis de son Mont Analogue (rebelote : + 90 M !) au sommet duquel je flâne, me repaissant une fois de plus du spectacle de la cuvette du Yeun Elez qui s’étale à mes pieds sous l’abrupt de la pente, presque verticale à cet endroit du mont dédié à Monsieur Sainct Michel archange. Le monde des Cieux comme en apesanteur au-dessus du cloaque infâme de l’ici bas… Silence et paix intérieure.  cool

8948_menez_mikael_opt_16-09-14.jpg
Le mont Kailas de Bretagne ?

8948_chapel_sant_mikael_opt_16-09-14.jpg
« Mintin abred on bet va unan, ‘kichen chapellig Sant Mikael, ha tro war dro ar vrumenn, a stanke din prenestr ar bed… » (je suis allé  seul de bon matin près de la chapelle St Michel, et tout autour la brume me dissimulait la fenêtre du monde…)

8948_yeun_elez_opt_16-09-14.jpg
"Avel ebet war gern an duchenn, na trouz ebet oa tro war dro… » (point de vent sur les amas pierreux de la colline, ni de bruit aux alentours…) Extraits de Tuchenn Mikael par Youenn Gwernig

8948_menez_leure_opt_16-09-14.jpg
Menez Leure

Dernier regard sur le Menez Leure dont j’aperçois au loin l’impressionnant escarpement rocheux qui lui donne l’apparence d’une falaise périgourdine. J’ai intérêt à présent de me magner la rondelle si je veux rejoindre à temps la voiture et l’amour de ma vie. Et de dévaler la centaine de mètres de dénivelée qui me séparent des alignements avant de plonger vers les marais et leur chaussée de bois. Mais à trop dévaler et à trop regarder ses pieds on en oublie ce qui s’agite par delà les branchages épais des genêts. A tort. Car quelle n’est pas ma surprise de tomber brusquement nez à nez avec de jolies jeunes femmes qui récoltent à pleine hotte de la bruyère alors que je houille en équilibre entre un talus et son fossé sur une étroite bande de terre pentue. Emerveillé par cette vision singulière que je tiens une fraction d’instant pour une hallucination, j’en oublie de me servir de mon bâton et me ramasse un méchant bifton, la tête la première, le ventre à terre et les pieds en parasol, sous le regard amusé d’une blonde charmante qui se retient de pouffer de rire…  lol Mais Jobig n’a honte de rien et sur un « bonjour mesdames » qui se veut impassible, il se relève très dignement et continue sa marche sur un rythme olympien, comme si de rien n’était, finalement pas mécontent d’avoir trouvé une chute à son futur récit sur RL…  cool

Il est midi et demi quand j’arrive à Kernevez, la poche à eau épuisée, et c’est distro b’ar gêr, retour à la maison.

8948_araigne_opt_03-11-14.jpg
La reine de l'Arrée ?

Echu eo (C'est fini)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#4 03-11-2014 19:47:48

moka
Membre
Lieu : Nord
Inscription : 09-06-2011
Messages : 789

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Un plaisir de te lire, quel régal!

Hors ligne

#5 03-11-2014 20:31:08

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 637

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Bonjour Jobig,  smile

Très beaux sites, et quel récit, ma Doué !

Une brume de mer en provenance des côtes léonardes

Aaah, le Yeun Elez dans la brume !  smile

Clin d'oeil à Ester : ici, quand le rave passe, les couleurs psychédéliques point ne trépassent !

Ouille, déjà, c'est moyen de passer après, mais alors pendant... je n'imagine même pas ! roll


C’est à pas de danseur (s’abstenir de la gavotte des Montagnes, quand même ! ), la main empoignant fermement mon bâton avec lequel je sonde le lit du Saint Rivoal...

big_smile big_smile big_smile
Pour passer par-dessus le tronc d'arbre, tu as peut-être plus de chance avec l'intro de la gavotte Pourlet ! big_smile big_smile big_smile (J'en ris encore ! big_smile big_smile big_smile ) - Je mets un lien pour que chacun puisse décrypter (intro jusqu'à 1.10 environ).

Les vestiges de combustion me font quand même tiquer : ici, la lande est hautement inflammable

Il y a aussi des manoeuvres militaires par là... (Il y a longtemps, j'ai été témoin d'une journée de manoeuvres ET de départ d'incendie).


Je profite d'avoir un passionné des mots au bout du clavier pour poser une question existentielle : Quelle différence fais-tu entre Menez et Tuchenn ? (Tuchenn, c'est moins haut, c'est ça ?)

Merci pour ce bon moment de fou rire en te lisant.

Dernière modification par ester (03-11-2014 20:31:27)


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#6 03-11-2014 21:03:23

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 671

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Tu sais quoi jobig smile

Je crois que je vais imprimer ton récit, pour la veillée de ma prochaine balade automnale, tant pis pour le poids supplémentaire big_smile

Je me laisserais transporter en terre bretonne, m’imprégnerais des ambiances arthurienne ou excaliburienne, tenterais de percevoir les odeurs d’humus et de tourbes, me laisserais bercer par les mots et la langue celte, m’amuserais du ton humoristique, imagé et teinté d’autodérision, avant de m’abandonner dans les bras de Morphée smile

Merci cool

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#7 03-11-2014 21:07:34

guichen
Membre
Inscription : 05-05-2013
Messages : 781

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Breizh o veva! smile

Quand j'étais petit, parfois certaines émissions en breton et consacrées à notre région évoquaient cette contrée que tu as parcourue...ces monts d'Arrée me semblaient bien mystérieux... roll

Je ne comprenais rien à ce baragouinage si ce n'est l'existence de l'Ankou...

Merci pour ce retour, ô toi jobig, petit farfadet mul... wink

Hors ligne

#8 03-11-2014 21:15:39

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Bonsoir Ester,  smile

Toujours là ! Et je t'en remercie !

Juste brièvement, un point lexical à traiter sur la différence entre menez et tuchenn : menez désigne la "montagne" en général, une zone inculte en hauteur tandis que tuchenn signifie la colline, bien individualisée, notamment dans les Monts d'Arrée. Par chez moi (le Poher) on entend rarement tuchenn mais bien plus souvent menez (qu'on prononce minez). Toutefois, les deux mots s'emploient indifféremment pour désigner les mêmes sommets : tuchenn ou menez Mikael, etc.

La gavotte Pourlet, ben non, je n'avais pas de cavalière avec qui prendre de l'élan.  big_smile

Pour les incendies de lande, j'ai bien précisé le dernier incident en date. Moi aussi, j'ai vu des largages de commandos sur les crêtes...

@Muleto et Moka, merci pour les compliments !  smile

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#9 03-11-2014 23:09:41

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Bonsoir Florencia,  smile

Content que ma prose semée de poésie et d'ironie à peine voilée t'inspire autant d'entrain et d'enthousiasme ! La magie bardique, sans doute ! Vivement ma prochaine sortie, alors ! Qu'on recommence !  big_smile

@Guichen

Ce n'est qu'une partie des Monts d'Arrée. La chaîne décrit un arc de cercle d'environ 35 km de long sur une dizaine de profondeur dans sa partie la plus large, soit à peu près 40 % de la superficie de l'Aubrac, pour donner une idée à tous ceux et toutes celles - nombreux/es - qui ne connaissent pas.  cool
Evidemment, ces proportions peuvent paraître bien modestes, si on les compare aux Alpes ou même au Vercors ; mais faut pas !  wink

Je n'ai pas utilisé la figure de l'Ankou (la mort) parce que je n'étais pas d'humeur et il faisait si beau, tout portait à la célébration de la vie... En ces temps de Toussaint, c'est un peu différent.  hmm

Les sonorités du Breton sont incomparables. Quand j'étais petit, à moi aussi le breton sonnait comme un brouhaha, c'était la langue de la campagne qu'on ne parlait pas à la maison. J'ai dû apprendre et je m'en félicite aujourd'hui, même si sa pratique tend à se raréfier. 

Jobig

Dernière modification par Jobig (10-12-2014 13:51:26)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#10 04-11-2014 06:05:23

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 637

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Merci pour la précision Menez/Tuchenn.  smile


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#11 04-11-2014 19:48:17

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Bonsoir Jobig

Grace à toi je m'offre à nouveau une balade en pays breton après la virée en suivant ester smile

Bien agréable de cheminer, serpenter dans les landes au fil de tes phrases sans fin, comme le paysage, les Monts d'Arrée sont vastes!

Bien du mal pour moi à "faire corps" avec la langue bretonne yikes  mais la façon inhabituelle dont s'ordonnent les lettres me plaît beaucoup.

Merci pour ce moment de découverte.

Myrtille

Hors ligne

#12 04-11-2014 20:05:50

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Chose promise, chose due !  smile Voici ma liste pour cette petite balade dans les Monts d'Arrée.

Liste Menezioù Are

Poids    Equipements

4558    Poids total du sac hors consommables

0956    Portage
0950    Sac Moray 37 L
0006    Sac poubelle 30 L
       
1083    Couchage

0650    SDC Pyrenex Prolight 500
0350    Matelas NeoAir X-Lite Regular
0065    Oreiller gonflable
0018    Pose cul alu
       
0794    Abri

0730    Sildome (+ polycree)
0064    Sardines
   
0512    Cuisine & hydratation

0085    Popote CAO
0010    Spork pliable
0015    Platypus 0,5 L
0094    Poche à eau Platypus 2 L
0122    Réchaud Coleman F1 power
0075    Cartouche Coleman 100 g
0025    Trépieds
0025    Manche alu
0010    Mini briquet Bic
0031    Opinel n°6
0020    Kit lessive/vaisselle
   
0635    Gestion thermique/propreté/rechange

0245    Polo shirt Ullfrotté 200 col zippé ML
0085    Terramar Thermasilk crew T M
0075    Terramar Thermasilk caleçon
0040    1 paire chaussettes Ullfrotte
0190    Sandales D4
   
0175    Hygiène *
   
0170    Pharmacie/sécurité/réparation **
   
0233    Divers
   
0015    Carte identité + CB + liquide
0075    Lampe frontale Petzl Tactikka
0006    Sacs poubelle/zip locks/emballages divers
0010    Connectique Note 3
0127    1 livre de poche (super luxe !)
   
1718    Consommables
   
0098    Ration fond de sac
   
0020    Aromates
0006    Aïl
0022    Bouillon cubes 11 g * 2
0050    Lentilles +  cêpes déshydratés
   
0570    Ration rando
   
0050    Blé dur concassé
0100    Abricots secs
0160    Magret séché
0100    Galettes mexicaines * 2
0100    Chocolat noir
0060    Pâtes de fruits
   
1000    Eau
   
0050    Autres consommables
0050    Gaz
   
0668    Dont total nourriture solide
   
6276    TOTAL PORTE SAC + CONSOMMABLES

SUR MOI

3674    HORS SAC

3257    Vêtements portés
0650    Veste treillis Sabre
0450    Pantalon Meru Svalbard
0125    Stowaway Arktis T M
0057    Slip Brynje Meraklon
0040    1 paire chaussettes Ullfrotte
1800    Bottes Meindl BW
0055    1 bonnet
0080    1 paire gants cuir BW
       
0417    Equipements divers
   
0210    Portable Samsung Galaxy Note 3
0007    1 sifflet
0200    Shemag   
   
    Autres accessoires

0290    1 bâton Forclaz D4
0290    Porteur et non porté

9950    TOTAL SAC + CONSOMMABLES + HORS SAC

13,27%    Poids relatif base 75 kg

* Fond de sac 1 conditionné en ziplock   

Brosse à dent retaillée
Rasoir bic
Brosse cheveux/miroir
Dentifrice
Savon d'Alep
Gant toilette D4
Serviette D4 recoupée
PQ
   
** Fond de sac 2 conditionné en ziplock
   
Duct tape
Pince à épiler
Briquet mini bic secours
Paracord
Sérum phy * 2
Pansements * 4
Lingettes désinfectantes * 2
Doliprane 1000 * 3
Coton tiges * 6
Millepertuis en mini flacon Nalgène à bec verseur
Ciseaux pliables
Kit couture (fil, aiguille, épingles à nourrice * 2)
Tampax * 1
Boules Quiès
Elasthoplaste


Commentaires liste matos

La liste proposée ici est perfectible, ce n'est pas vraiment MUL tout ça.  wink

Cependant, couchage et système d’abri vont évoluer en cours d’année : j’opte désormais, sauf conditions météorologiques contraires, en particulier en montagne, pour une couette/quilt de marque cumulus modèle 350 que je viens d’acquérir (gain en poids par rapport à mon Ansabère 500 que je garde précieusement : 275 g). J’espère pouvoir en faire un retour en fin d’hiver ou au cours du printemps.

La sildome que Fredlafouine tient pour un équipement pondéreux (700 g environ pour 2 personnes) me donne beaucoup de satisfactions en terrain plat (comme en Bretagne, par exemple). En terrain très accidenté, où il est nécessaire de se contenter de très peu d’espace, il n’est pas sûr qu’elle remplisse parfaitement son office, même en tenant compte de ses propriétés modulables. Aussi, je verrais d’un bon œil l’acquisition d’une Stealth 1 pour mes futures courses en montagne ; le gain de poids serait appréciable, de l’ordre de 330 g pour la version silnylon que je privilégie ; et surtout, j’aurai l’assurance de pouvoir la monter à peu près partout.   smile

Il est possible que je tâte un peu du bushcooker dans un futur pour le moment indéfini, mais dans l’immédiat je pense remplacer mon feu Coleman F1 power qui commence à donner des signes de vieillesse par le Titanium Stove FMS-116T, mentionné récemment par Florencia (j’ai quelques bouteilles de gaz en réserve).

Voili, voilou

Dernière modification par Jobig (04-11-2014 23:34:18)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#13 04-11-2014 20:09:57

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Merci Myrtille 88 pour l'attention que tu m'accordes ! Et pour le regard bienveillant que tu portes sur mon pays et sa langue !  smile

Jobig

PS : je m'aperçois qu'il me reste des progrès à faire pour la présentation de ces satanées listes !  yikes


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#14 05-11-2014 10:03:54

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Messages : 1 538
Site Web

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Salut Jobig,
Merci pour ce retour de terrain riche en mots bien choisis. :-)
Pour le matériel: C'est amusant de voir un néoair à côté d'une veste treillis ;-)

Dernière modification par denq (05-11-2014 10:06:41)


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#15 05-11-2014 20:01:31

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Salut Denq,  smile

Pour le mélange néo air et treillis, l'explication est simple : comme - j'imagine - une bonne partie des MULs, je suis un grand original.  wink

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#16 06-11-2014 14:41:56

Voyageuse
Membre
Inscription : 26-10-2013
Messages : 79

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Merci pour ce beau récit !

Hors ligne

#17 06-11-2014 21:10:13

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 12 068
Site Web

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Merci !
J'ai vécu à Brest quelques années, les marais des Monts d'Arrées l'hiver sous le crachin et la brume, c'est vraiment une ambiance ... mystique. Quand le ciel est bleu, c'est... pas pareil smile .

Jobig a écrit :

PS : je m'aperçois qu'il me reste des progrès à faire pour la présentation de ces satanées listes !  yikes

Un p'tit coup de main suite à ce récit bien sympa : j'ai copié ton texte, importé dans excel avec l'assistant d'importation, puis mis sur le forum avec l'outil "Tableaux" développé par kstt (cliquer sur l’icône en forme de tableau dans la barre d'outils)
2_icone_tableaux_06-11-14.png

Tu peux citer mon message pour voir comment c'est fait.
L'outil "Tableaux" permet de copier-coller directement depuis un tableur comme Excel (Office) ou Calc (Open Office) sans avoir à mettre les caractères | .

PoidsEquipements
 
4558Poids total du sac hors consommables
 
956Portage
950Sac Moray 37 L
6Sac poubelle 30 L
 
1083Couchage
650SDC Pyrenex Prolight 500
350Matelas NeoAir X-Lite Regular
65Oreiller gonflable
18Pose cul alu
 
794Abri
730Sildome (+ polycree)
64Sardines
 
512Cuisine & hydratation
85Popote CAO
10Spork pliable
15Platypus 0,5 L
94Poche à eau Platypus 2 L
122Réchaud Coleman F1 power
75Cartouche Coleman 100 g
25Trépieds
25Manche alu
10Mini briquet Bic
31Opinel n°6
20Kit lessive/vaisselle
 
635Gestion thermique/propreté/rechange
245Polo shirt Ullfrotté 200 col zippé ML
85Terramar Thermasilk crew T M
75Terramar Thermasilk caleçon
401 paire chaussettes Ullfrotte
190Sandales D4
 
175Hygiène *
170Pharmacie/sécurité/réparation **
 
233Divers
15Carte identité + CB + liquide
75Lampe frontale Petzl Tactikka
6Sacs poubelle/zip locks/emballages divers
10Connectique Note 3
1271 livre de poche (super luxe !)
 
1718Consommables
98Ration fond de sac
20Aromates
6Aïl
22Bouillon cubes 11 g * 2
50Lentilles +  cêpes déshydratés
 
570Ration rando
50Blé dur concassé
100Abricots secs
160Magret séché
100Galettes mexicaines * 2
100Chocolat noir
60Pâtes de fruits
 
1000Eau
 
50Autres consommables
50Gaz
 
668Dont total nourriture solide
6276TOTAL PORTE SAC + CONSOMMABLES
 
SUR MOI
 
3674HORS SAC
 
3257Vêtements portés
650Veste treillis Sabre
450Pantalon Meru Svalbard
125Stowaway Arktis T M
57Slip Brynje Meraklon
401 paire chaussettes Ullfrotte
1800Bottes Meindl BW
551 bonnet
801 paire gants cuir BW
 
417Equipements divers
210Portable Samsung Galaxy Note 3
71 sifflet
200Shemag
 
Autres accessoires
2901 bâton Forclaz D4
290Porteur et non porté
 
9950TOTAL SAC + CONSOMMABLES + HORS SAC
 


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#18 07-11-2014 19:26:24

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Merci oli_v_ier ! Je ne manquerai pas d'appliquer ce protocole pour un prochain retour.  smile

@Voyageuse

Je te remercie de ton petit mot gentil bien encourageant !  smile

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#19 07-11-2014 19:55:21

E Pericoloso Sporgersi
Membre
Inscription : 28-01-2013
Messages : 1 072

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Je n'ai pas pris le temps de le dire jusqu'à maintenant, mais joli ballade et j'aime (moi aussi) beaucoup le ton de ton récit smile
Il faudra que je te pique tes itinéraires, ça me changera des côtes l'été big_smile

Hors ligne

#20 07-11-2014 20:14:59

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Salut E Pericoloso Sporgesi !

Ne te gênes surtout pas, c'est fait pour ça ! Je bosse actuellement sur un circuit d'une centaine de km dans les Monts d'Arrée, sans bitume ou presque (c'est ça l'originalité), que je mettrai en ligne dès que j'aurai fini de reconnaître certains tracés.  smile

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#21 09-12-2014 14:01:48

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Salud deoc'h oll !

Comme je le laissais entendre à Guichen il y a quelques jours sur mon trombi, je poursuis mon programme de reconnaissance des derniers tronçons du TMA (comme Tro Menezioù Are = Tour des Monts d'Arrée, environ 102 kms) qui me posaient problème. J'ai déjà bien avancé hier et il ne me reste que 2 sections à découvrir. Je serai en mesure de fournir un itinéraire complet et validé pour janvier, je pense.  smile

L'écueil principal du TMA, c'est la question de l'approvisionnement en eau potable. J'y travaille, mais ce n'est pas simple. Car si l'eau est omniprésente en Centre Bretagne, et notamment dans les Monts d'Arrée, la pollution aussi, en particulier la pollution d'origine phyto-sanitaire, bien plus insidieuse et dangereuse que les nitrates. Et dans ce domaine comme dans d'autres, prudence est mère de sûreté.  wink

@+

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#22 28-01-2015 13:33:19

guichen
Membre
Inscription : 05-05-2013
Messages : 781

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Hello Jobig.

A quand la diffusion de ton TMA?

Je suis chaud, bouilland pour le TRO JOBIG!!! smile

Prêt à partir le 15 février 2015... tongue

Hors ligne

#23 28-01-2015 13:56:15

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Salut Guichen,  smile

Divers imprévus dans le genre particulièrement chiant  m'ont tenu scotché en fin d'année sur mes lieux de travail et de résidence. Donc, pas de reconnaissance de terrain possible. Je retourne dans les monts d'Arrée lundi prochain, enfin !

Le 13 février prochain, tu me dis : j'espère que tu aimes les bains de boue...  wink

Je te prépare un topo sur Openrunner pour le 8. Il sera probablement incomplet mais largement suffisant pour s'éclater a minima.  cool

Au cas où tu aurais besoin de déposes d'eau, on peut s'arranger !  smile

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#24 03-02-2015 17:31:47

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

LES SECRETS DE MENEZ MEUR

Une variante du tronçon Ouest du Tro Jobig

Mad ar jeu ganeoc'h, Tudoù ?  smile

Comme promis, hier c'était jour de reconnaissance dans les Monts d'Arrée. Des Monts d'Arrée noyés dans une humidité hivernale : le bonheur des amateurs de plongée marécageuse en apnée ou celui des amoureux des tropiques sans soleil au vue du taux d'humidité ambiant... Enfin, le froid était sec, pour une fois ; le prélude à la neige qui s'annonce...

L'objectif du jour : test d’un itinéraire bis consistant à descendre un vallon interminable situé sur les contreforts du Menez Meur, sans vraiment de sentier, au plus près d'un ruisseau apparemment sans nom que je soupçonne toutefois d'avoir été baptisé gwaker* dans sa partie basse, jusqu'à son confluent avec la rivière de St Rivoal, près de 200 m plus bas. Mission accomplie partiellement. Pas moyen de suivre ce cours d'eau sur toute sa longueur. Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé, en amont, en aval, en long et en travers ; mais toujours les fondrières tentaculifères avaient raison de ma progression, de vraies trayeuses de baroudeurs des sous-bois, les garces !  Le cauchemar répété de l’enlisement  – bonjour Herr Doktor Jung – ou l’impression de revivre le drame de la RC4 version reenactor... sans les embuscades, ouf ! Charton, arrête ton char ! Bon, tout cela pour dire que j’avais les flûtes un peu en flanelle quand j’ai mis fin à mes circonvolutions tard dans l’après-midi.  lol

Maintenant je m'adresse tout particulièrement à Guichen - s'il veut tenter le coup - une seule solution : la révolution géo-spaciale ! wink T’as une carte sous les yeux, garçon, ça y est ? Au niveau du GR qui mène à la forêt de Cranou, il suffit d’emprunter à l’est de la route de Lopérec un sentier masqué par la végétation en bordure d’une vaste parcelle ; il est légèrement inondé – prévoir des palmes –  mais il faut le suivre jusqu'au hameau de Kerandrouaguez, puis obliquer sud-ouest à travers champs pour se diriger à l'estime vers Gwaker uhellañ et rejoindre le ruisseau qui se rue dans une petite gorge à Gwaker izellañ (petites cascades et bief aménagé). Après – quelques déboires avec les ronces ! -  on se laisse glisser enfin sur un solide sentier vers le fond de la vallée. C’est un peu destroy comme parcours d’obstacles mais réalisable ; question de volonté et d’appétence pour la jungle du Centre Bretagne. cool Sinon, reste la solution de passer par le vallon de Troinguy, nettement plus praticable, au final.

Et puis, bonne nouvelle ! Le tronc d’arbre qui m’avait permis de franchir le St Rivoal à pieds secs cet été a été remplacé par un congénère plus robuste et plus stable (attention quand même !) que l’on a pris soin d’aménager bien en hauteur au dessus de la rivière dont le courant en cette saison est notoirement impétueux. Tu ne peux pas te tromper : c’est environ 100 M au nord du deuxième confluent sur le cours du St Rivoal avec pour corollaire un bonus de 4 km de visite amont et aval de la berge d’économisé ! Au franchissement du gué, tu enquilles à droite pleine berge sur 200 M jusqu’à un petit talus qui remonte une pente assez raide dans un glacis. Là tu trouveras une trace qui te permettra d’amorcer ton ascension jusqu’au sommet du Menez Leure.  cool

Ce fut une petite journée de crapahut tranquille, sans rencontrer âme qui vive, dans une contrée quelque peu dévastée par les coupes des sapinières qui se poursuivent imperturbablement. A défaut de bonbons, je vous ramène quelques photos qui restituent assez bien l’ambiance un peu glauque des lieux.

Je proposerai une trace du Tro Jobig (bien trouvé, Guichen !) sur Openrunner en fin de semaine, promis !

8948_traonien_st_riwall_diwezhezed_opt_03-02-15.jpg

Vue d'ensemble des gorges de St Rivoal, on aperçoit un tout petit bout du tuchenn Kador dans le lointain.

8948_daavastation_2_opt_03-02-15.jpg

Dévastation, désolation, consternation...

8948_flore_improbable_opt_03-02-15.jpg

Un peu de poésie dans ce monde de brute

8948_sentier_paysagaa_opt_03-02-15.jpg

La récompense des amoureux du hors sentiers battus : un sentier paysagé !

8948_bibracte_opt_03-02-15.jpg

Sommes-nous à Bibracte ? Murus gallicus ligneux ? Enceinte de l'Age de bronze ?

8948_menezioaa_du_2_opt_03-02-15.jpg

Un coup d'oeil sur la concurrence : la chaîne des Montagnes Noires (Menezioù Du en breton)

8948_menez_mikael_skornet_opt_03-02-15.jpg

Le Menez Mikael criblé de grêlons et de glaçons !

A-wechall,

Jobig

* Gwaker en breton désigne des sols meubles, humides. C’est aussi le nom de deux petites fermes et hameaux qui bordent ce ruisseau. Une pensée émue pour un de mes anciens maîtres en toponymie bretonne, Bernard Tanguy, éminent chercheur et professeur au CRBC à Brest qui vient de disparaître.

Edit : corrections

Dernière modification par Jobig (19-03-2016 18:59:25)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#25 03-02-2015 21:55:59

guichen
Membre
Inscription : 05-05-2013
Messages : 781

Re : [Récit + liste] Grenouillage dans les Monts d'Arrée

Boudiou...où est le départ de ton itinéraire junglier??? smile

Je vois bien la boucle du GR 380 et Kerandrouaguez...mais je n'arrive pas à cerner ton périple...et pourtant je n'ai point touché à la goutte que, peut-être aurons-nous le loisir de goûter??? tongue

Hors ligne

Pied de page des forums