#1 30-11-2014 19:39:20

Krauser
Membre
Lieu : Montreuil
Inscription : 04-12-2011
Messages : 950
Site Web

[Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

La pelle, la sonde, l'arva, a partir de quand il faut en prendre? D'autres indispensables pour ces situations?

J'en ai jamais utilise, quand je vois beaucoup de neige, je vais ailleurs.

quel type de materiel?
un chien de travail puissant, ca a tendance a se retrouver sous la neige ou sur la neige apres une avalanche? Ils peuvent se gerer seuls dans ces situations, ou ca fait un individu de plus a secourir?

Est ce qu'on peut reproduire facilement les conditions d'un ensevelissement pour se rendre compte du travail a faire pour sortir quelqu'un? Genre mini avalanche et au travail.

Il faut voir quels criteres pour sa pelle? Si j'emmene ma pelle CS, Phil67 tu voudras qu'on echange? lol


Exemple: je vais faire un tour dans un massif montagneux, et vu que que j'y suis jamais alle, je sais pas a quoi ca ressemble: je fais quoi?

Si y a pas d'infos meteo pour la region, ou que j'y ai pas acces, y a une altitude a laquelle ca devient indispensable? Altitude globale, donc valable en amerique et en Afrique.


Si vous aimez pas que des jjens gens postent des pratiques dangereuses sur leurs blogs, contrebalancez en partageant vos connaissances.
Moi je connais rien a la haute-montagne, et j'ai personne qui connait dans mon entourage = j'y vais pas, meme si les recits de certains ici me font vraiment envie...

Dernière modification par Krauser (30-11-2014 19:46:16)


A.k.a. Verdug0

Hors ligne

#2 30-11-2014 20:47:26

rhafiki
Départ bientôt pour l'Antarctique
Lieu : Isère
Inscription : 20-08-2012
Messages : 666
Site Web

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Krauser a écrit :

Si y a pas d'infos meteo pour la region, ou que j'y ai pas acces, y a une altitude a laquelle ca devient indispensable? Altitude globale, donc valable en amerique et en Afrique.

L'enneigement est différents en fonction des précipitations, des expositions au vent ou au soleil, différents en fonction des massifs... Enfin pas très prévisible sans aucune donnée.

Dernière modification par rhafiki (30-11-2014 20:48:01)


Poussière aux pieds vaut mieux que poussière au fesses

Hors ligne

#3 30-11-2014 20:56:39

arofarn
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 09-02-2011
Messages : 793
Site Web

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

1- au minimum se former au matériel : l'équipement ne sert strictement à rien si on ne sais pas s'en servir, ni comment se comporter en cas d'accident. Le plus important selon moi, car on peu faire une erreur ou se retrouver dans une situation exceptionnelle sur les points 2 et 3 ;

2- se former à la lecture du terrain : être capable sur place de prendre une décision en tout connaissance de cause : je passe ou je ne passe pas ? (le bulletin décrit en 3 ne décrit pas chaque combes et chaque relief)

3- se former à la lecture des bulletins neige de MétéoFrance : qu'est-ce qu'il y a dedans et quelles sont les limites de l'information apportée.
Un indice : dans les bulletins de risque d'avalanche, l'échelle commence à 1... pas à 0.

4- choisir son matériel et savoir décider si on le prend ou non.


Projet réalisé : 3 mois à vélo en Laponie

Hors ligne

#4 01-12-2014 09:36:39

fdurif
Membre
Lieu : LYON
Inscription : 30-11-2011
Messages : 61

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

1) faire un exercice de recherche DVA (il existe quelques parcs dans des stations de ski, ou alors il faut se regrouper pour avoir plusieurs appareils). C'est pas très compliqué, mais il n'est pas très bon d'apprendre en situation réelle (il y a quelqu'un à sauver !)

2) Faire un exercice de pelletage sur 1m50 de profondeur rien qu'une fois = se rendre compte du boulot et de l'énergie à fournir pour dégager quelqu'un. Et imaginer ça en situation de stress.
Si on est plusieurs, apprendre à organiser les secours peut faire la différence (un qui appelle les secours, les autres qui cherchent et se relayent pour pelleter, ...).

Mais avant, c'est sûr que la lecture du BRA, la préparation de la randonnée, la lecture de carte, ... ça se travaille, à la maison mais aussi sur le terrain.

La méthode Munter permet de bien approcher les questions à se poser et à évaluer la situation. Il existe aussi des stages encadrés par des guides.

Une remarque MUL sur ce thème. Attention à ne pas chercher le trop léger qui sera défaillant sur le terrain : une pelle en plastique trop fin risque de casser à cause du froid ; une sonde trop courte risque de te faire rater le corps de ton coéquipier quelques centimètres plus profond ; sans DVA, la pelle et la sonde ne serviront pas à grand chose, ...
Certains se passent de la sonde en comptant sur la précision du DVA. Personnellement, je ne conseille pas car quand on a quelques m3 à dégager, il est bon d'être sûr de l'endroit où on creuse.

Sinon, pelleter avec une luge pelle, des skis ou des raquettes est illusoire : il suffit d'essayer pour s'en rendre compte.


L'ennui, quand on apprend à ses dépens, c'est qu'on n'a droit qu'à une leçon (Terry Pratchett)

Hors ligne

#5 01-12-2014 10:24:02

NikoJorj
Oeil émerveillé
Inscription : 10-09-2008
Messages : 1 738
Site Web

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Krauser a écrit :

La pelle, la sonde, l'arva, a partir de quand il faut en prendre?

A partir du moment où il y a assez de neige pour une avalanche ; ne pas oublier les pentes au-dessus de toi et les éventuelles accumulations par le vent.
Comme dit, ça nécessite un apprentissage non nul pour être efficace, et pas que pour l'arva, pour le pelletage aussi (c'est ce qui coûte le plus en temps dans une situation d'urgence, en général) et la sonde n'est pas à négliger non plus car elle peut faire gagner un temps précieux sur le précédent.

quel type de materiel?

Celui qui permet de progresser : suivant les cas raquettes, ski nordique ou ski de rando (le dernier étant a priori le plus adapté au terrain avalancheux mais ça se discute).

un chien de travail puissant, ca a tendance a se retrouver sous la neige ou sur la neige apres une avalanche?

Dessous, comme tout le monde! hmm

Est ce qu'on peut reproduire facilement les conditions d'un ensevelissement pour se rendre compte du travail a faire pour sortir quelqu'un? Genre mini avalanche et au travail.

Délicat...
Pour le pelletage, creuser un trou à neige est un entraînement comme un autre, et après quand tu croises un culot d'avalanche tu peux essayer de creuser dedans pour te rendre compte de la consistance de la neige, qui "prend" rapidement après l'arrêt de l'avalanche, ce qui devrait répondre à la suivante :

Il faut voir quels criteres pour sa pelle?

Pouvoir faire levier avec le manche sans que ça pète est une nécessité, pour l'avalanche, en gros.


Edit : sur la gestion du risque, des principes comme ceux du 3x3 de Werner Munter ou du Nivotest de Robert Bolognesi permettent déjà une certaine approche du risque.
J'aime bien celui de "vigilance encadrée" d'Alain Duclos, qui insiste plus sur le côté comportement :
https://prezi.com/00wimfxge40m/avalanch … revisible/
https://prezi.com/mf2uwyozajj0/avalanch … vigilance/

Dernière modification par NikoJorj (01-12-2014 10:27:19)


Quotation, n: The act of repeating erroneously the words of another.”
― Ambrose Bierce, The Unabridged Devil's Dictionary

Hors ligne

#6 01-12-2014 16:10:37

plutonux
Membre
Lieu : Belgistanais exilé à Compiègne
Inscription : 21-06-2010
Messages : 300

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Concernant les pelles j'ajouterai que tu peux oublier tout ce qui est en plastique etc. Même dans les pelles en métal il y a à boire et à manger (si tu cherches des retours d'expérience tu verras qu'aucune pelle en plastique ne tient un exercice de sauvetage dans de la neige dure d'avalanche et que beaucoup de pelles en métal montrent des signes de faiblesse et sont inutilisables pour un deuxième sauvetage. De mémoire il n'y avait que les pelles "Voilé" qui tenaient le coup.Tu dois pouvoir trouver sur camptocamp).

Quant à savoir quand il faut prendre son matos, je dirais à peu près tout le temps dès que tu as de la neige et une pente si tu veux être sur...mais c'est contraignant :p. Le problème aussi c'est que parfois tu ne sais pas sur quoi tu vas tomber.

Hors ligne

#7 02-12-2014 23:35:54

Luciens
Membre
Lieu : Grenoble
Inscription : 04-09-2008
Messages : 864
Site Web

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Dès qu'il y a une quantité de neige suffisante et des pentes assez marquées pour que ça parte (> 25°).

Matériel indispensable : pelle, arva, sonde. S'il te manque l'un des 3, les chances de dégager la victime vivante, c'est à dire dans un temps réduit, diminuent très nettement.
Et du coup bien entendu partir au moins à 2 et s’entraîner avec le matos.

Pour cela tu peux rejoindre un club, aller à une formation de l'ANENA, du CAF ou en station dans un ARVA parc.
Le mieux reste de simuler un véritable accident. Un ami à toi planque un ARVA dans un sac à dos sous 50 cm de neige (penser à mettre l'ARVA en émission, j'ai vu des gusses chercher le leur pendant 2h à la sonde car il était éteint). Ensuite, il vient t'avertir : "coulée d'avalanche de là à là-bas, tu fais quoi, je te chronomètre". Là tu dois tout gérer : prévenir les secours (pour de faux), détecter l'ARVA, sonder, pelleter... le tout idéalement en moins de 15 minutes, durée à partir de laquelle les chances de survie chutent.

Une pelle solide est nécessaire, la neige c'est dure, c'est lourd. Le manche doit être assez long pour s'économiser et creuser vite longtemps.
Les ARVA récents sont plus performants, mais il faut apprendre à les utiliser. Le CAF de Pau à fait un comparatif intéressant.

Bien sur tu devras aussi apprendre à lire la neige, un BRA, la météo... C'est long, compliqué. Le mieux reste d'apprendre avec quelq'un et parallèlement de se former (web, livres, formations...)

Pour ton chien tu peux mettre une puce d'émission. Je n'ai plus le nom. Le risque c'est que s'il y a plusieurs victimes tu ne pourras pas distinguer s'il s'agit d'un humain ou d'un chien. Pas cool pour prioriser la recherche.

Dernière modification par Luciens (02-12-2014 23:45:26)

Hors ligne

#8 03-12-2014 00:46:24

Richard Weng
Membre
Lieu : Metz
Inscription : 19-08-2014
Messages : 210

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Luciens a écrit :

Une pelle solide est nécessaire, la neige c'est dure, c'est lourd. Le manche doit être assez long pour s'économiser et creuser vite longtemps.

Certes, mais quelle pelle répond à ces critères ? Comment juger de la solidité d'une pelle a priori (je trouve très peu de retours sur la solidité des pelles) ? Est-il illusoire de chercher une pelle solide et efficace de moins de 600 g ? Ou en d'autres termes, jusqu'à quel point est-il raisonnable d'économiser du poids sur sa pelle (sachant que ce n'est pas un choix qui n'engage que soi puisqu'on porte la pelle qui est susceptible de devoir sauver ses coéquipier(e)s) ?

Bref, il y a des pelles entre 200 et 800g, aucune norme et peu de tests. Comment faire un choix éclairé ?

Luciens a écrit :

Pour ton chien tu peux mettre une puce d'émission. Je n'ai plus le nom. Le risque c'est que s'il y a plusieurs victimes tu ne pourras pas distinguer s'il s'agit d'un humain ou d'un chien. Pas cool pour prioriser la recherche.

Pour les chiens il y a ça qui envoie un signal différent des DVA pour humains : http://beaconreviews.com/transceivers/S … sTX600.asp (le reste du site est très intéressant d'ailleurs) wink
Mais il faut avoir un récepteur adapté.

Dernière modification par Richard Weng (03-12-2014 00:47:00)


Qui regarde la météo reste au bistrot

Hors ligne

#9 03-12-2014 18:06:08

fdurif
Membre
Lieu : LYON
Inscription : 30-11-2011
Messages : 61

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Mon expérience perso : j'ai acheté un pack DVA/Pelle/Sonde Mammut "Element Barryvox".

Visiblement, la sonde a un peu changé mais le DVA et la pelle sont identiques à la photo. Ma pelle fait 675 g, le DVA 205 g avec les piles et sans le holster et la sonde 2,4 mètres 185 g sans le sac de rangement (poids vérifiés).
J'ai fait des exercices de pelletage et la pelle tient toujours le coup : exercices de déneigement de victime mais aussi déneigement de la voiture !
Je précise que je n'ai jamais creusé dans un vrai culot d'avalanche avec des gros blocs bien durs à casser ou déplacer. Mais l'effet de levier et la solidité semblent suffisants.

Je n'ai jamais testé, mais le godet de la pelle est troué pour pouvoir servir d'ancre à neige (pour monter une tente par exemple). Si tu es intéressé par cette fonction, c'est aussi à prendre en compte.

Donc, à moins de 600 g je ne sais pas, mais à moins de 700 g c'est jouable pour la pelle. Je n'ai pas fait trop de recherches sur le sujet, il existe peut être mieux ?

Sinon, la pelle alu, ça fait un sacré bruit de vaisselle dans le sac  tongue


L'ennui, quand on apprend à ses dépens, c'est qu'on n'a droit qu'à une leçon (Terry Pratchett)

Hors ligne

#10 03-12-2014 19:35:49

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 529
Site Web

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Juste une petite remarque : attention au materiel super efficace mais trop lourd qu'on préfère laisser a la maison !!
Je suis tout a fait d'accord que les pelles plastiques sont a proscrire mais dans les pelles alu il y a quand même plus léger : 650g de pelle, je reste chez moi lol
Pareil pour les sondes : la 240 light ARVA ne fait que 115g ...


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#11 03-12-2014 21:01:56

Luciens
Membre
Lieu : Grenoble
Inscription : 04-09-2008
Messages : 864
Site Web

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Oui on peut trouver plus léger.

J'ai une pelle assez lourde, 600gr je crois. Je me dis que j'aurais pu prendre plus léger. Par contre quand je compare à d'autres plus légères, c'est avantageux : manche plus long, meilleure rigidité et une bonne "attaque" en neige dure.
La sonde c'est pareil. Certaines sont plus fines, donc moins rigides et risques de se plier ou se courber dans la neige dure.

On peut aussi considérer que le matos sécurité n'est pas le post où il faut chercher le gain de poids.

Hors ligne

#12 03-12-2014 22:19:21

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 529
Site Web

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Luciens a écrit :

On peut aussi considérer que le matos sécurité n'est pas le post où il faut chercher le gain de poids.

Pour moi si c'est clairement ou il faut chercher a s'alléger. Combien de fois j'entend, non on prend pas la pelle, trop lourd, ...
Franchement une snow plume est super coupante et en tenant le manche bien bas on dépote bien. Et une sonde en carbone ça ne se plie pas vraiment.


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#13 03-12-2014 22:49:57

xROMUx
Membre
Inscription : 31-05-2008
Messages : 3 195

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Salut,

HighpicTV a écrit :

240 light ARVA ne fait que 115g

Là tu parle de la "carbon light", perso j'ai une arva light (celle en alu de 190g), et je peux dire qu'en situation réelle, même si elle ferait son office convenablement, je préférerais me trimbaler un bonne sonde pro un peu plus lourde (pas 3T non plus wink ), avec autobloquage...je dis ça, car j'ai pu comparer l'hiver passé en test, idem pour la pelle, j'ai la snow éco, qui en alu sans manche fibre reste la plus légère, elle tiendrait 2 recherches de victimes qu'il faut sortir vite et donc on force, on y va. Mais après avoir fait un igloo (technique tas) et avoir déplacé au moins 3m³ de neige assez compact, elle a un peu plié, rien de concéquant, mais ça donne un bon indicateur en cas de recherche réelle dans une neige bien dure et tassée d'avalanche.

Perso j'ai fait un choix que je dirais de "compromis" entre solidité/masse/prix/efficacité.
Je possède donc DVA ortovox 3+, le plus léger de sa catégorie (quoique vu que j'utilise le holster!), sonde arva 240 light et pelle arva snoweco. Le tout me donne un pack polyvalent, pas le plus léger, mais loin d'être le plus lourd, et assez efficace.

Avis perso, j'ai du mal à faire confiance à certain DVA, qui même bien utilisés, montres des grosses limite en recherches, je pense au plus léger de tous, le freeride. Mais j'aurais plus confiance à celui qui à ça et qui sait s'en servir, qu'à celui qui a un mammut Pulse baryvox à jour mais qui s'en sert comme une bite.
(HPTV, ne t'inquite pas même si tu as un freeride, j'ai confiance  wink ),

Dernière modification par xROMUx (03-12-2014 23:32:57)

Hors ligne

#14 03-12-2014 22:54:15

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 529
Site Web

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

xROMUx a écrit :

(HPTV, ne t'inquite pas même si tu as un freeride, j'ai confiance  wink ),

non j'ai un pulse baryvox. La c'est clairement mieux que le freeride


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#15 03-12-2014 23:31:19

xROMUx
Membre
Inscription : 31-05-2008
Messages : 3 195

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Ahahah, ok désolé alors  tongue   wink. c'est sûr c'est un monde. Pour le porte-feuille aussi. Cela, pour mon utilisation perso, je ne l'ai pas trop aimé. Faudrait que je test l'arva pro w-link, qui semble être le plus proche du Pulse barryvox. Par contre quid de la masse tout ça? je n'ai pas pu le mesurer sur ce niveau.

(Attention j’avertis sur ce DVA, parfois, il "saute" lors de la recherche et fait perdre quelques secondes, je ne dis pas ça à la légère, car ça s'est vérifier lors de mon stage sur 8 (U-it) Pulse différents. On a jamais trouvé le pourquoi, mais c'étaient les seules à le faire, peut-être du au fait qu'il est analogique/numérique, je pense qu'un camarade de formation à envoyé un mail à la firme suisse, pour leur dire (mais je n'en sais pas plus).).

(précision Pulse, pas l'element)

Dernière modification par xROMUx (03-12-2014 23:32:38)

Hors ligne

#16 03-12-2014 23:32:54

xackurush
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 07-04-2010
Messages : 1 581

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Comme je compte me mettre cette année au ski de rando, ce post m'intéresse beaucoup!
J'ai vu que le pieps freeride avait beaucoup d'avis contradictoires, mais son faible prix et son faible poids sont vraiment intéressants.
Sachant que tout les autres dva coûtent plus cher que ce que j'ai payé pour mon matos de ski (à part de DTS tracker mais qui est 2 fois plus lourd et peu performant) est ce qu'investir dans ce dva est une perte d'argent ou me permettrait il quand même d'être retrouvé ou de retrouver quelqu'un en prenant le temps de bien savoir l'utiliser et de se former convenablement à son utilisation?

Pour résumé, voilà ma question: faut il mieux louer un dva pour les quelques fois où j'estimerais en avoir besoin sachant que je ne maîtriserais pas totalement l'appareil et ses subtilités? Ou acheter mon dva perso, qui ne sera pas le plus performant, mais que je saurais utiliser "parfaitement" (pas besoin de réfléchir pour l'utiliser en situation de stress) et que j'aurais toujours allumé avec moi quelque soit les conditions (hors piste en station pour les premières sorties afin de tester mon matos et de me remettre au ski après plusieurs années) ?

Hors ligne

#17 03-12-2014 23:46:03

xROMUx
Membre
Inscription : 31-05-2008
Messages : 3 195

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Bah le freeride, c'est pas de la merde non plus! Pour juste être retrouvé, bah il serait pareil aux autres en plus léger, par contre pour chercher une victime, c'est là que le bas blesse, c'est un DVA 1 antenne,  du coup, il est moins efficace, mais rester "efficace" quand même, sinon il ne serait plus en vente.
Ceux qui le possède ou l'on possédé pourront mieux t'éclairer sur ce point.
Sur le fait de posséder son propre DVA, bah c'est toujours mieux, mais cela ne veux pas dire que tu sera mieux l'utiliser que celui que tu loue, vu que si tu ne possède pas un deuxième DVA tu ne sais pas trop t'entrainer au minimum. Par contre tu saura comment tu l'as utilisé, dans quelles conditions tu l'as stocké, ce qu'il aura vécu. En gros l'historique depuis réception de l'engin.
Cela dit tu peux toujours louer, si c'est vraiment très occasionnel (1 ou 2 fois l'an), je n'ai loué qu'une fois, puis j'ai acheté, même si je sors que rarement, ou pas comme je le voudrais.
Dans les endroits où tu pourra louer, tu aura peut-être la chance de pouvoir choisir entre 1,2 ou 3 modèles différents, mais tu peux tomber chez un loueur qui n'a qu'un seul type d'appareil et c'est celui que tu maitrise le moins ou que tu aime le moins, c'est là que le fais d'acheter est bien, tu choisi celui qui te convient.

Pour les prix, il existe des sites, ou il y a moyen d'avoir des pack à très bon prix, je pense à un site français dans les Pyrénées, qui propose de faire son propre pack et fait un prix défiant franchement tout concurrence, en tout cas, j'ai peu vu mieux, mais si tu ne veux que le DVA, tu devrais trouver ailleurs.

Et vu ta question et le fait que tu parle de hors piste, et de l'avoir ou pas tout le temps sur toi...bah je dirais prends-le toujours (avec pelle et sonde), au moins si tu l'achète tu rentabilise.

Hors ligne

#18 03-12-2014 23:59:08

anthony50
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 1 366

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Xackurush, le prix du DVA n' est pas forcément corrélé à sa complexité d' utilisation.
Les DVA versions simplifiées des modèles phares (exemple : pieps dsp tour, barryvox element ...), ne possèdent aucun réglage.
Pour le commun des randonneurs, ils sont aussi efficaces que leurs grands frères, et plus simple.
Ils sont plus efficaces que les bas de gamme, moins d' erreurs lors des recherches, et aussi simple. Avec le bas de gamme, tu risques de réfléchir finalement plus longtemps si il y a une erreur.

Hors ligne

#19 04-12-2014 00:02:48

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Luciens a écrit :

On peut aussi considérer que le matos sécurité n'est pas le post où il faut chercher le gain de poids.

On peut aussi considérer qu'on porte en fait du matériel de sécurité... pour les autres et non pas pour soi (sauf éventuellement sa conscience) !  roll -->[]


xackurush a écrit :

est ce qu'investir dans ce dva est une perte d'argent ou me permettrait il quand même d'être retrouvé ou de retrouver quelqu'un en prenant le temps de bien savoir l'utiliser et de se former convenablement à son utilisation?

Solution simple : se faire prêter ou louer simultanément 1 PIEPS et 1 modèle-ultra-sophistiqué-qui-fait-même-le-café et passer au moins 2H dans un ARVA DVA Park en accès libre en station (c'est de plus en plus fréquent dans les grosses stations : p.ex. 2 rien qu'à Chamonix). Tu fais plusieurs tests avec 1, 2, 3 victimes simultanées en chronométrant, en testant l'ergonomie qui convient le mieux en mode panique (ou presque) et en vérifiant qu'il n'y ait pas trop de fluctuations dans les affichages. Un test avec 1 ARVA DVA dans chaque main peut également être instructif (de toutes façons il ne faut jamais prendre les chiffres au pied de la lettre et utiliser ses neurones pour les interpréter).

Dernière modification par Phil67 (04-12-2014 00:04:19)


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#20 04-12-2014 00:04:45

anthony50
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 1 366

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Je remets en ligne ce test :
http://cafdepau.ffcam.fr/test-comparati … -2011.html

et je vois qu' il y en a un tout nouveau :
http://cafdepau.ffcam.fr/test-comparatif-DVA-2015.html

Hors ligne

#21 04-12-2014 00:18:20

xROMUx
Membre
Inscription : 31-05-2008
Messages : 3 195

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

anthony50 a écrit :

et je vois qu' il y en a un tout nouveau :

Lequel? Le BCA tracker3?

J'en profite pour ajouter une donnée sur mon DVA (3+) à cette ligne : "PC portable à 30cm + WiFi + Bluetooth + autres appareils (1 axe)" pour ce DVA on peut voir :"pas de perturbation", sur le mien j'ai fait le test fortuitement (je regardé un truc sur le net), et lorsque je l'ai allumé, il m'a indiqué une victime à 30 et dés mètres, et je n'avais pas le bluetooth et autres appareils". En me rapprochant j'ai constaté que cela venait de la batterie. (une info en passant).

Dernière modification par xROMUx (04-12-2014 00:29:39)

Hors ligne

#22 04-12-2014 00:41:33

anthony50
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 1 366

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Un nouveau test romu. J' ai pas encore pris le temps de lire ce nouveau test.
Voici la synthèse des tests, où l' on voit également les appareils qui ne sont plus produits depuis "X" année et les nouveaux :
2011 : https://docs.google.com/spreadsheet/pub … utput=html
2015 : https://docs.google.com/spreadsheet/pub … utput=html

Hors ligne

#23 04-12-2014 01:32:41

xROMUx
Membre
Inscription : 31-05-2008
Messages : 3 195

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

Oki,

Ça fait un moment que je regarde les test du CAF de PAU, j'ai toujours trouvé qu'ils faisaient ça bien, ou en tout cas, cela permet de se situer et éventuellement de faire une première approche de choix selon ce que l'on veut, en fonction de ses propres besoins.

Il y avait aussi un club Suisse qui avait fait ce genre de test, mais façon Suisse...hyper organisé, avec protocol ect, la total, mais c'était un peu rébarbatif, je ne le retrouve plus,dommage (c'était en allemand, que je ne lis ni n'écrit ni comprends, mais j'avais traduit...d'où pas mal d'erreurs

Hors ligne

#24 04-12-2014 10:44:25

NikoJorj
Oeil émerveillé
Inscription : 10-09-2008
Messages : 1 738
Site Web

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

highpictv a écrit :

Juste une petite remarque : attention au materiel super efficace mais trop lourd qu'on préfère laisser a la maison !!

Concernant le matosse de sécu, c'est pas mon choix, je suis déjà allé à assez d'enterrements pour ça.

Pareil pour les sondes : la 240 light ARVA ne fait que 115g ...

Bien vérifier la facilité de déploiement d'une part (pour ça, un câble interne est sensiblement plus efficace qu'une cordelette, qui peut d'ailleurs se détendre à l'humidité et crac sonde inutilisable si elle se déboite en la retirant du culot d'avalanche) et la rigidité d'autre part (moins critique, quand tu as un contact tu laisses la sonde en place et tu creuses le long).


Quotation, n: The act of repeating erroneously the words of another.”
― Ambrose Bierce, The Unabridged Devil's Dictionary

Hors ligne

#25 04-12-2014 16:30:25

xROMUx
Membre
Inscription : 31-05-2008
Messages : 3 195

Re : [Questions multiples] Sécurité en montagne, comment, et quoi

+1 pour les câbles sur sondes pro, sinon la plupart maintenant ont des cordelettes dyneema, qui sont relativement rigides, et se détendent peu.
J'ai pu le remarquer avec la mienne et celle d'un camarade (j'utilise se terme car je ne sais pas quel mot utiliser).

Hors ligne

Pied de page des forums