Aller au contenu

#51 23-02-2015 16:04:53

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

wax a écrit :

Mais c'est vrai que 10kg de moins par bonhomme, ca aurait pu faire une sacrée différence, non ?

Dans quel sens, bon ou mauvais ? big_smile
Imagine tu prévois 10 jours pour atteindre ton ravito, dès le début tu es ralentis par le terrain et la tempête. Tu dois te rationner et avancer malgré les conditions. Bof. Solution : tu prends une marge pour être sûr d'arriver au ravito ? wink Ou un téléphone satellite et un contact local avec une motoneige.

Tiens ça m'amène une autre question : JJ et Yann, environ en moyenne vous avez vu combien d'humain par jour, hors Kautokeino (et à part vous tongue ).


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#52 23-02-2015 17:12:33

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Moi, je serai parti avec 12 jours de bouffe / gaz et un envoi au point ravito. Et puis j'aurais pris 3 jours de marge sur la traversée et/ou un "plan B".

Bref en lisant le CR, je me suis dit "P'tain, si c'est pour en ch*er comme ca, est-ce que ca vaut vraiment le coup ?!"  yikes

Parce qu'entre les paysages uniformes (quand il y a de la lumière) ... les heures interminables a marcher a la frontale ... les pieds trempés ... les ampoules ... les sacs de 25kg sur le dos .... la neige qui colle ... le froid intense .... les arbres partout qui empêchent de passer.... les trous des rennes ... les problèmes d'orientation ... la glace qui craque ... je me dis que ça doit vraiment être super ... quand ca s’arrête ! lol.

Du coup, je pense que ça aurait été plus "fun" avec un ou deux trucs en moins dans la liste des galères. Du style: une meilleure orientation et des sacs plus légers.

w.

PS: Pour moi 10kg en moins c'est positif et pour toi 10kg en plus c'est aussi positif ! On devrait vraiment randonner ensemble ! big_smile

Dernière modification par wax (23-02-2015 17:13:05)


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#53 24-02-2015 11:22:52

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

sur la liste :

La doudoune Valandré XL avec 290g de duvet pour 674g me chagrine un peu...dans ton contexte d'équipement.

Intrinsèquement c'est léger, mais on pourrait peut être aller un peu plus loin en travaillant sur une isolation différentielle. Par exemple en enlevant le duvet dans le dos (et peut être même en supprimant le cloisonnement au profit de traversant, ou même une couche Apex) et en le gardant devant, ou même l'inverse (selon le reste du matos, les habitudes, le programme).

Perso, j'avais une doudoune TNF que j'ai surgarnie derrière partant du principe que devant j'avais soit un feu, soit la possibilité de mettre des gants dans les poches ou de bourrer un vêtement (j'ai souvent des moufles en duvet, ou des chuassettes chaudes, ou  un drap de soie ou une polaire en plus. Mais peut être pas toi).

On pourrait, à l'inverse, considérer que derrière le dos on peut porter le sac (même vide) au bivouac. Ce qui permettrait d'avoir tout de même une bonne isolation dans le dos. Dans ce cas on enlève le duvet du dos et on peut le remplacer par une couche d'apex (et dans ce cas on pourrait d'ailleurs plus facilement utiliser la doudoune en progression et dans le couchage). On peut aussi imaginer des poches filets que l'on peut garnir de "quelque chose" au bivouac.

De même, je trouve que substituer une cagoule en synthétique sur une doudoune en duvet est bon calcul. C'est à ce niveau que l'humidité peut le plus poser des problèmes. Et comme on possède souvent par ailleurs un bonnet, au final on a une isolation suffisante, d'autant plus que le synthétique est moins compressible que le duvet. Ici aussi c'est ce que j'ai sur ma doudoune TNF.

Je suis persuadé que le principe de l'isolation différentielle et optimisée selon les parties du corps recèle un potentiel d'allègement, encore plus quand on considère le matériel dans son ensemble.

On pinaille...mais ta liste étant pas mal optimisée, on se doit de pinailler.  wink


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#54 26-02-2015 19:36:38

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Bon, ma plus longue réponse sur le forum.. cool

Hareotoko a écrit :

Dans les deux cas, un masque type ski aurait-il fait l'affaire?
Sinon, content de tes réalisations en etaproof ?
Le matos stoots a été conforme à tes attentes ? Rien de particulier à signaler ?

-Ca ne me parait pas indispensable dans ces contrées peu venteuses. Yann a le mini-masque D4, c'est un bon compromis. Perso, j'ai préféré opter pour des lunettes gérant un bon panel de luminosité et calfeutrer autour avec le buff.
-Oui. Cela nécessite que je rédige un texte plus approfondi sur ces équipements.
-La Focus 2 est conforme à mes attentes. Le manque de mode faible sur la Atom et la Focus 1 était assez chiant. Sur la Atom, trop de flood et pas assez de porté par rapport au nombre de lumen.

philip a écrit :

- La toile intérieure est toujours celle que tu avais réalisée en nylon 10D de chez Orri, ou tu as fabriqué une nouvelle version comme tu le prévoyais ?
- Quelles modifs' as-tu fait pour alléger la toile extérieure de 200 240 grammes yikes ?
-Toujours le tapis de sol en cuben ? en 1.0 ? J'envisage de prendre du 0.7 pour le même usage, mais en 3 saisons (pas sur la neige). Penses-tu que ce serait suffisant niveau résistance ? (abrasion, tout ça...)
- Le sac, c'est celui en tx07 ?
- Ton matelas, j'imagine raboté dans les angles et légèrement raccourci vu le poids, mais descendant  sous les jambes, avec ton sac sous les pieds (vu que tu n'as pas son prolite dans cette liste). J'ai bon ?
- Tu utilisais ta doudoune dans ton Petit Astazou ? Si oui, elle n'était pas trop compressée ?
- La Montane Fury, tu fais quand un petit retex dessus ? wink

-Celle en 10D Orri.
-Couper tout ce qui ne me paraissait pas utile, changement du chapeau par un plus léger. Article à venir.
-Oui, oui, dépend de ton budget, du 0,7 devra être remplacé plus tôt.
-Pour la Norvege, c'est celui là en 65L. Pour la Finlande celui ci en tx07.
-2 morceaux de Solar recoupés en largeur et aux angles. Ils vont de la tête au pied (pas besoin du sac à dos).
-Pas en Norvege, en Finlande oui et elle n'était pas compressée.
-A venir wink

Sylco a écrit :

j'ai lu dans votre recit :  " Pas mal de vent, pluie à l’horizontale, 5h sans pause, impossible de s’arrêter, la visibilité médiocre et l’absence de repère nuit à notre orientation. 25km plus tard nous arrivons à la cabane de Pisteriniemi complètement détrempés, les pieds baignent dans les chaussures malgré les pantalons imper, les couches du haut sont dans le même état, toujours ce foutu dilemme: trempé par la pluie ou la transpiration ?"

Qu'est ce qu'il aurait fallu modifier dans votre liste de  matériel pour  tenter d'éviter cette situation critique et vous sortir de ce mauvais pas sans la cabane et son foyer providentiel ?
Même question pour le froid plus vent dont vous semblez par moment souffrir ?
Qu'est ce que vous à apporter les flocons d'avoine dont vous semblez raffoler ?

-Ne pas sortir dehors quand les conditions sont trop pourries, rester dans la tente le temps que cela s'améliore. Moduler l'effort si il faut sortir de façon à ne pas transpirer. Notre matos était parfaitement adapté à ces conditions vu que nous avions opté pour des couches imperméables alors que dans des territoires où le froid est constant, l'on peut se permettre de ne prendre que du déperlant. C'était motivé par le fait que nous allions être proche des côtes à deux reprises et que nous savions que la météo pourrait être très changeante. Ma liste Finlande est plus adaptée au froid sec constant et aurait été à la peine sous cette pluie.

-Nous n'en avons pas souffert plus que ça.

-Disons que c'est un peu une spécialité nordique peu cher que l'on retrouve dans nombre de refuge: c'est la boite que l'on voit en premier après avoir ouvert fébrilement le placard en croisant les doigts pour trouver quelque chose. Deux points: c'est de la nourriture que nous n'avons pas à porter et qui ne va pas nous manquer. On peut en manger sans scrupule pour les jours à venir, cela ne réduit pas notre stock. Subjectivement: c'est un repas chaud sucré super bon. Et en ce qui me concerne, c'est un des rares aliments qui me fait éprouver un vrai sentiment de satiété smile Et c'est comme la Loutre, c'est un délire avec plein de souvenir wink

oli_v_ier a écrit :

- tu dis préférer les tentes double paroi parce que c'est plus simple à monter que les tarps. Quand tu dis "tarp", tu inclus l'ensemble des abris mono-paroi ou simplement les toiles qui se montent au dessus du sol avec profusion de ficelles et toutes les sardines qui vont avec ? Perso cet aspect de beaucoup de tarps me rebute aussi (le nombre de sardines), mais beaucoup d'abris mono-toile sont super simples à monter.

Le point le plus important est le nombre d'ancrage: la Anjan ou la Unna tiennent parfaitement bien avec 4 points. Le reste est du luxe en cas de conditions médiocres. Ensuite vient la protection, une tente double parois offre un cocon appréciable, seul la gestion de la condensation vient ternir le tableau. Donc une tarp rectangulaire = chiant. Un abri mono paroi qui se monte rapidement avec peu de point = bien. Il y a deux semaines, nous avons utilisé la Unna avec Ralf en simple paroi, rien à redire car la toile descend bien bas (pas le cas de la Anjan).

oli_v_ier a écrit :

- vous avez eu des problèmes de la neige passant à travers la moustiquaire : même problème qu'au Mont Blanc ? Pour une tente d'1,5kg c'est dommage je trouve. (au fait, dans la liste "portage et repos" il manque le poids des arceaux, non ?)

Yann portait les arceaux. La Anjan n'est pas prévue pour la neige donc il est impossible de l'incriminer: ses aérations se font par le bas de la toile. Ce qui est parfait en 3 saisons, pas en hiver.

oli_v_ier a écrit :

- Tu écrivais que tu ne veux pas avoir à t'adapter au matériel. Pourtant apprendre à l'utiliser (entre autres) me semble faire partie de cette adaptation, et dans ma pratique c'est une des pistes d'allègement : apprendre à faire plus avec moins. Même sur le terrain, l'expérience grandit sans cesse et on optimise l'utilisation du matériel, non ?

L'idée est que si je trouve un équipement chiant à utiliser, il n'est pas fait pour moi. Mais effectivement ce même matos peut devenir génial si j'acquière les connaissances pour l'utiliser. Se heurte alors deux principes qui guide ma démarche: le simple et la connaissance. Un équipement simple ne devrait pas nécessiter de connaissance pour être utilisé / la connaissance permet de simplifier l'usage d'un équipement et d'augmenter ses possibilités.
Pour le moment et en guise de brève synthèse, j'essaye de remplacer des objets de ma liste par de la connaissance (comme tu le dis faire autant (voir plus) avec moins) et simplifier le reste.

oli_v_ier a écrit :

- Votre manque de préparation et de connaissance (relative) sur la topo, la cartographie et le GPS : c'est pas un peu dommage ? Vous aviez l'intention de préparer votre itinéraire, mais finalement avez improvisé sur place, par défaut. Que vous ayez découvert des coins peu empruntés et y trouvé du plaisir, c'est très bien, mais ça peut aussi se faire par choix, en bossant la topo (ça ne pèse rien). Et ça peut éviter des galères qu'on justifie à postériori, mais qu'on aurait bien aimé éviter sur le moment. Comme patauger quelques heures parallèlement à un chemin que l'on ignorait ou faire des aller-retour autour d'un sommet pour trouver un passage facile qui n'existe pas. Ce sont des exemples perso wink , pour vous il suffit de lire le début du jour 4. C'était un peu limite/con, non ?

Non smile A quoi bon aller quelque part si je sais déjà ce que je vais y trouver ? Ce projet aurait il été aussi mémorable si nous avions suivi des pistes de moto-neige ?

Pour le ravitaillement, tu as bien décris les raisons. Je rajouterais que nous n'avions pas du tout l'intention d'aller à Kautokeino, c'est le terrain qui nous y a emmené. A l'inverse, si nous avions prévu d'y aller, peut être que les aléas du terrain nous aurait mangé 1 jours de plus et nous n'aurions pu achever cette traversée.

Et finalement, le poids du sac n'a été un problème que les 4 premiers jours. Une fois passé la barre des 20kg, nous avions l'impression d'être léger.

oli_v_ier a écrit :

Tu dis : "Perso, c'est cette débrouille, cette découverte que je recherche." , c'est depuis cette aventure ?

Depuis toujours wink Le PCT et le GR20 sont des erreurs de jeunesse. En passant, la traversée de l'Islande a été faite exactement de la même manière. Et c'est encore une fois grâce à notre totale autonomie que nous avons pu créer un trajet inédit.

oli_v_ier a écrit :

- Quasiment dès le début du récit je lis "impossible de revenir sur nos pas" : c'était un blocage psychologique ? Ou vous vous aviez passé une difficulté technique ?

Toute cette vallée est un enfer en SRN. Il aurait fallu des skis de rando et peu de poids. Difficile à dire si cela relève du psychologique, certain endroit aurait été très complexe, surtout avec la pulka (pont de neige, rivière et forte pente), mais peut être que nous aurions pu. Par contre, pas dans l'état de fatigue où nous étions, il aurait fallu attendre au moins une demi-journée.

oli_v_ier a écrit :

- Au début vous portez 20kg et tractez 5kg pulka incluse. Ca m'a paru très bizarre, impression d'avoir les emmerdes de la pulka, sans ses avantages. Je comprends qu'avoir une pulka légère a des avantages, mais je n'ai pas eu l'impression - dans ton récit - qu'ils compensent les inconvénients. Surtout si l'on prend en compte le temps passé à la conception et aux réflexions sur le sujet. Dès le jour 2 elle devient un problème, non ?

La pulka est une merde tournée en mythe par des explorateurs du dimanche. Certes, c'est un peu fort mais l'idée est là. Hors zone appropriée où la neige est soufflée et bien tassée (ou piste de moto neige), la pulka entraine des contraintes monumentales. Par contre, c'est classe. Dans le Vercors, nous avons dormi dans un refuge avec un groupe de skieurs tirant des pulkas (entrainement pour stage grand nord qu'ils disaient). Ils évoluaient sur une trace encore un peu molle, nous avons mis 2h30 à faire le trajet qu'ils ont fait en une journée entière.
Pour le fait de porter lourd et de tracter léger, il faut savoir que les emmerdes de la pulka sont exponentiels par rapport au poids. Bien plus que celui dans le sac à dos.

oli_v_ier a écrit :

Une armature légère dans le sac ne fera pas la moitié du poids de la pulka, si ?

Une armature n'aurait servi à rien, comme on le voit dans la vidéo de remplissage de mon sac, il est parfaitement rigide.

oli_v_ier a écrit :

Et puis c'est quoi ces jeunes tout musclés qui ne sont plus capables de porter 25kg ? lol wink

Porter 25kg ne doit pas être un problème, par contre, cela nécessite de l'entrainement et comme nous faisons tout pour l'éviter.. wink

oli_v_ier a écrit :

- Cette quête de la trace de moto neige : j'ai bien lu l'avantage qu'elles procurent, mais vous n'auriez pas préféré ne pas en avoir du tout ? Je veux dire, dans ces endroits où l'homme est présent, au final ce n'est pas un peu pesant mentalement d'avancer difficilement en se disant qu'il faudrait prendre le temps d'aller voir là ou là s'il y a déjà une trace ? Plutôt que d'avancer difficilement dans un environnement sauvage où l'on sait qu'il n'y a rien à espérer de beaucoup mieux ?

Il faut savoir que quand je parle de trace de moto-neige, la majorité du temps, il s'agit d'un léger relief différent du reste de la surface immaculée. Au point qu'il faut parfois changer d'angle de vision pour l'apercevoir. Ensuite, c'est plus qu'un avantage, c'est juste obligatoire. Dans un précedent commentaire, j'évoquais un meneur de chien de traineau adepte de grandes expéditions qui faisait tout pour trouver une trace. Quand il n'y en avait pas, il devait chausser ses raquettes et faire la trace devant les chiens à un rythme comme on l'imagine de 1 voir 2km/h. Le probleme vient des images que nous avons en tête qui ne correspondent pas à la réalité du terrain.
Pour répondre à ton interrogation, oui, ça peut être pesant mais en fait, il apparait plus de question une fois rentré ou avant de partir que sur le moment. Une fois sur place, on regarde la carte, on convient du meilleur endroit à rejoindre et on y va, si il y a une trace tant mieux, sinon, tant pis.

oli_v_ier a écrit :

- Les rencontres avec les samis semblent être des points forts de votre aventure

C'est le cas et je suis content que cela se ressente wink

oli_v_ier a écrit :

- Me semble l'avoir perçu à demi-mots dans le récit, mais si tu devais décrire les différences entre Yann et toi sur le terrain, ça donnerait quoi ? smile Tu es la locomotive sur laquelle Yann peut compter quand il faut mettre le turbo, il est celui sur lequel tu peux compter pour analyser plus posément la situation ?

Ma jeunesse me donne un petit avantage mais Yann a un très bon mental, il grogne et s'endort vite une fois arrivé mais c'est tout de même vachement long pour le fatiguer ! Et effectivement, il est plus posé que moi (pas pour très longtemps, j'apprends vite ! tongue) et il a une grosse expérience en montagne avec déjà pas mal de conneries de faites. Cela évite de (trop) les réitérer avec moi et cela donne un jugement plus éclairé.

wax a écrit :

Je pense que vous avez eu beaucoup de chance de rencontrer le "mari de la dame" parce que non seulement il vous a empêché d'aller droit dans le "mur" mais en plus il vous a fait un peu la trace.

Pour ce qui est des conditions de neige, j'ai pu voir a quel point ça a été la (mauvaise) surprise. Est-ce que c'est quelque chose qui aurait pu être "prévisible" en se renseignant plus a l'avance ?

-Cela aurait effectivement mangé notre demi-journée de rab mais en soi rien de catastrophique, nous aurions pataugé un peu plus longtemps.

-Non, cela change trop rapidement. En Finlande, cela se jouait sur une journée pour passer de 7km/h à 2.

wax a écrit :

Pour la pulka, a part en avoir une chacun, est-ce qu'avec le recul vous avez eu des idées pour un nouveau modèle qui soit plus utilisable dans ces conditions (une pulka beaucoup plus longue ? avec une forme différente, qui ne s'enfoncerait pas autant ?)

Je reviens à mon idée de départ, le tapis de glisse.

oli_v_ier a écrit :

Tiens ça m'amène une autre question : JJ et Yann, environ en moyenne vous avez vu combien d'humain par jour, hors Kautokeino (et à part vous tongue ).

En moyenne, je dirais 1 ou 1,5.

ith a écrit :

La doudoune Valandré XL avec 290g de duvet pour 674g me chagrine un peu...dans ton contexte d'équipement.

Avec cette doudoune il est possible de faire migrer le duvet devant / derrière donc comme tu le décris on peut ajuster l'isolation où on le souhaite. Pour la capuche, comme je n'ai pas celle du SDC, j'ai besoin qu'elle soit en duvet. Ensuite, son poids est assez important et en fabriquant une je devrais pouvoir gagner 100g. Mais j'apprécie plusieurs points de cette doudoune, comme sa coupe, le tissu utilisé (solide et bien respirant), la qualité du duvet, la capuche pas trop volumineuse et les poches bien chaudes. Pour le moment, je ne vois pas encore assez de bénéfice pour un changement au vue de l'investissement que cela représente.

Hors ligne

#55 26-02-2015 19:56:11

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

jeanjacques a écrit :
wax a écrit :

Je pense que vous avez eu beaucoup de chance de rencontrer le "mari de la dame" parce que non seulement il vous a empêché d'aller droit dans le "mur" mais en plus il vous a fait un peu la trace.

-Cela aurait effectivement mangé notre demi-journée de rab mais en soi rien de catastrophique, nous aurions pataugé un peu plus longtemps.

"Son mari, en habit traditionnel Same, nous situe très exactement et nous indique que le chemin que nous avons imaginé est impraticable, barré par plusieurs canyons."

Ah bon, j'ai du mal comprendre ... tongue

w.

Dernière modification par wax (26-02-2015 19:56:37)


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#56 26-02-2015 21:20:11

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

wax a écrit :

"Son mari, en habit traditionnel Same, nous situe très exactement et nous indique que le chemin que nous avons imaginé est impraticable, barré par plusieurs canyons."

Ah bon, j'ai du mal comprendre ... tongue

Tu as très bien lu, je ne sais pas que ce nous aurions fait, nous aurions peut être longé jusqu'à trouver le passage. C'est vrai que pour descendre à la rivière à ce moment là, il y avait une sacré pente que nous avons dû descendre en escalier.. Et ça c'était le passage normal..

Hors ligne

#57 04-03-2015 20:05:51

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Commentaires de la liste enfin terminés: http://sebastienlhorty.com/2015/03/03/l … pays-same/
Y est ajouté un petit paragraphe sur les contraintes, sur le moyen de déplacement ainsi qu'un listing "on a cassé" "on a troué" "on a brulé" big_smile
Et désolé de vous renvoyer vers mon site mais impossible de faire deux fois le boulot de mise en page hmm

Dernière modification par jeanjacques (06-03-2015 11:16:02)

Hors ligne

#58 04-03-2015 20:30:25

Grands-Pas
Marcheur sous le vent
Lieu : Belgique
Inscription : 25-12-2013

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Merci beaucoup pour le travail de rédaction, je sauvegarde tout ça pour plus tard  tongue

JJ a écrit :

...prochain projet en Antarctique

Sérieux ou ironie ?
Si vous passez par là, peut être passerez-vous par l'Union Glacier Camp.

Petit documentaire sur la vie quotidienne du camp et comment ils gèrent ça : ici


" J'allumai une cigarette et continuai de descendre la colline. Étais-je donc la seule personne que cet avenir bouché rendait fou ? "

Hors ligne

#59 04-03-2015 20:43:31

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Grands-Pas a écrit :

Sérieux ou ironie ?

Sérieux mais pas pour tout de suite, c'est juste sur la liste des choses à faire wink

Hors ligne

#60 04-03-2015 21:39:09

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Très intéressant JJ, merci pour ce retour détaillé.

EDIT : et merci Grand-Pas pour le lien vers le documentaire sur Union Glacier ! "This is the weather report : Snow. And cold"  big_smile

Dernière modification par You (04-03-2015 22:12:56)


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)
Si Edition sans raison indiquée : GolgOrth, Sainte Axe, petites précisions diverses...

Hors ligne

#61 04-03-2015 22:40:44

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Merci pour ces commentaires jeanjacques, c'est toujours intéressant et enrichissant de comprendre la réflexion qu'il y a derrière le choix d'un type de matos, et surtout des modifications qui peuvent y être apportées pour le faire correspondre à sa pratique.

Comme quoi le DIY peut aussi surtout se pratiquer sur les objets du commerce : un bel exemple d'adaptation ! wink

Une question cependant au sujet de ton SdC :  le fait de ne pas avoir de cloisons, hormis le gain de poids, trouves-tu cela franchement utile ? (dans le cadre de ton utilisation).

J'ai le sentiment que sur des sacs destinés aux basses températures, voire justement aux conditions les pires (c'est à dire froid + humidité), la libre circulation du duvet n'est pas un choix judicieux, (mais peut être que je me trompe ! wink ).

Je m'explique :

L'idée dans mon esprit sur cet usage est d'avoir une isolation du sol efficace via le matelas, donc finalement d'avoir une charge de duvet systématiquement plus importante sur le dessus... Le fait d'avoir un cloisonnement évite donc que le duvet migre non intentionnellement du dessus vers les côtés ou le dessous pendant le sommeil.

De plus les cloisons vont également permettre de limiter (ou tout du moins ralentir) la transmission de l'humidité au duvet, donc de permettre (en théorie) au sac de garder son efficacité thermique plus longtemps sur une période d'utilisation prolongée (ta pratique).

T'en penses quoi ? smile


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#62 05-03-2015 10:44:59

Archimboldi
Membre
Lieu : Ch'nord
Inscription : 12-03-2012

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Merci de ce retour détaillé JJ.  smile

Damned, la boussole c'est vrai qu'on n'y pense jamais. Je pars à Tromso la semaine prochaine, ma recta clipper risque d'avoir le même problème.


Quelques demandes de précisions supplémentaires :

Ton avis ne change pas sur les double parois en hiver ? Je suis tout à fait d'accord qu'il faut privilégier le confort sur le poids, mais après quelques journées supplémentaires sous les zéros, j'ai eu quelques soucis avec la condensation qui gèle sur les parois, qui ensuite se collent entre elles dans le sac. Au delà du poids d'eau supplémentaire que l'on embarque, il y a aussi le risque de déchirer la toile au dépliage. Brosser la toile sur une double toit n'est pas réaliste (en tout cas j'ai la flemme rien que d'y penser), je me demande si la solution ne réside pas dans une grande simple paroi sans sol, avec un sursac hyper respirant (ou tissu extérieur du sac en pertex endurance ?).
Pour un futur projet en Sibérie, je pense partir sur cette solution, tente simple paroi en coton, couplée à un poêle à bois vu la profusion d'arbres.

Le ridgerest solar : pas de neige fondue sous le matelas au réveil ? J'ai certes investi dans un néo air, mais le manque de fiabilité sur le long terme me fait un peu peur, quoique le tissu inspire vraiment confiance.

Je n'ai pas compris ce que tu avais fait pour tes moufles imper ? Elles sont cousues à l'intérieur des manches de ta Haglofs ? Si c'est ça c'est très astucieux, ça ne prend pas beaucoup de place et évite des manipulations, toujours pénibles dans le froid.

Polaire à capuche : capuche portée en continu ? Je n'aime pas avoir de bourrelet derrière la nuque. Mais celle-ci doit être très fine au vu du poids.

Tes moufles en apex : tu en as parlé quelque part sur le forum ? J'avais bien aimé le concept dans la vidéo remplissage du sac, de mémoire ça faisait gants/moufles. Pour la dexterité fine, je n'ai pour l'instant rien trouvé de mieux que des mitaines, impossible de faire mes lacets avec des gants, et je n'ose pas non plus allumer mon réchaud avec, ou même une allumette. Peut-être que des tests de résistance aux flammes sur mes gants en laine me rassureraient ?

Pourquoi emmener un couteau ?  big_smile



PS : si le projet en Antarctique ne se fait que dans quelques années et qu'il reste un peu de place dans votre pulka, j'aimerais bien en être. L'Antarctique est aussi mon "but ultime", mais avant je veux faire la Sibérie, l'Alaska, la Sibérie, le Groenland et la Sibérie. J'ai encore quelques saisons pour être prêt.  tongue

Dernière modification par Archimboldi (05-03-2015 10:46:15)


"Life is full of wonders for someone who is prepared to accept them." Moominpappa

Hors ligne

#63 06-03-2015 12:22:58

Sylco
Membre
Inscription : 27-08-2013

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

"pourtour de capuche en fourrure de Coyote" ? du vrai ?
Comme celui-ci ? http://www.mlive.com/news/index.ssf/201 … liber.html
vous auriez au moins pu prendre "local" comme du Renard pourchassé depuis des lustres et bien de chez nous? sad
Pas moyen de la remplacer cette fourrure par du synthétique à l'ère du tout-pétrole ?
ps1 http://www.agirpourlaplanete.com/images … mpag10.jpg
ps2 http://www.animalter.com/actions-de-sen … rrure-2012

Dernière modification par Sylco (07-03-2015 14:56:03)

Hors ligne

#64 06-03-2015 18:48:55

Grands-Pas
Marcheur sous le vent
Lieu : Belgique
Inscription : 25-12-2013

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Sylco a écrit :

"pourtour de capuche en fourrure de Coyote" ? du vrai ?
Comme celui-ci ? http://www.mlive.com/news/index.ssf/201 … liber.html
vous auriez au moins pu prendre "local" comme du Renard ?
Pas moyen de la remplacer cette fourrure par du synthétique à l'ère du tout-pétrole ?

Hélas les propriétés de la fourrure synthétique et de la fourrure de coyote/vison sont très différentes...
Et les performances thermiques de la fourrure synthétique bien en deçà de la fourrure naturelle...

L'ouverture d'un trombi pourrait être une bonne idée si tu désires en débattre plus en profondeur ?
wink


P.S. A part la fourrure de renard arctique (impayable), la fourrure de renard c'est pas vraiment indiqué pour ce type d'utilisation.

edit : ortho.

Dernière modification par Grands-Pas (06-03-2015 18:49:23)


" J'allumai une cigarette et continuai de descendre la colline. Étais-je donc la seule personne que cet avenir bouché rendait fou ? "

Hors ligne

#65 08-03-2015 21:21:19

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

philip a écrit :

Une question cependant au sujet de ton SdC :  le fait de ne pas avoir de cloisons, hormis le gain de poids, trouves-tu cela franchement utile ? (dans le cadre de ton utilisation).

A l'heure actuelle, nous ne parvenons pas à savoir quel est le meilleur ratio de garnissage. Aussi bien en volume de compartiment qu'en séparation dans ceux-ci. Trop de paramètres rentrent en compte et les retours manquent d'objectivité et de point de comparaison.
Par contre, j'ai pu constater avec mon SDC 3 saisons garni de 370g de duvet et sans cloisons dans les compartiments que le duvet se plaçait et se tenait bien tout seul. Et qu'en bonus, j'avais la possibilité de le répartir comme je le souhaitais.

Ensuite, j'ai l'impression qu'un compartimentage avec deux cloisons n'entraine pas de point réellement positif par rapport à aucune cloison. Le duvet n'est pas vraiment plus maintenu (surtout que normalement on opte pour un sous garnissage dessous), donc proche de la cloison (située au centre du coté) il est très probable d'avoir peu de duvet du coté bas, et trop au dessus. Donc certes le duvet est un peu plus maintenu et la manipulation consistant à le secouer par la peaux du dos est supprimée. Il n'y a qu'à le chahuter n'importe comment. Par contre, je doute que ces deux cloisons est un effet notable sur le transfert d'humidité.

Bref, entre zéro et deux cloisons par compartiment, pour moi pas de réelle différence et j'opte alors pour la première solution plus légère, simple et qui m'évite de me questionner sur le meilleur garnissage dessus/dessous. On peut également rajouter le fait que si on en arrive à supprimer la capuche, le zip, etc, enlever les cloisons s'inscrit dans cette continuité.

Cependant, cette réflexion ne vaut pas pour un nombre de cloison supérieur à 2 par compartiment. En effet, on constate qu'un compartimentage type Grand Barbat avec 4 cloisons à un réel effet sur le maintien du duvet et le SDC parait moins sensible à l'humidité (pied d'éléphant de Yann). Cela me parait justifié pour des garnissages supérieurs à 800g. Par contre, il est très probable que la capuche et la collerette ne soient pas retirées sur un tel sac, question de cohérence.

Au final, pour un sac hivernal à tout faire, je suis pour le moment très satisfait du choix de la simplicité de ce Petit Astazou custom. Pour un trip nécessitant d'affronter continuellement du -30 sans possibilité de séchage, je réfléchirais sérieusement à un sac plus conséquent, type Grand Barbat 900.

Hors ligne

#66 08-03-2015 21:43:36

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Archimboldi a écrit :

Ton avis ne change pas sur les double parois en hiver ?

Je bataille également avec la condensation. Le confort vient en premier lieu d'une toile extérieure très imperméable aux conditions du dehors. La toile intérieure rajoute encore une couche de confort en:
-bloquant totalement le vent
-créant un espace sans neige où l'ont peut s'étaler
-rajoutant quelques degrés (notable le soir, moins en cours de nuit et le matin)
-créant une zone tampon qui permet de bouger dans la tente avec moins de risque de mouiller les fringues sur la condensation de la toile ext.

Le sursac seul sous une toile extérieure de qualité est envisageable mais ne me parait pas assez confortable pour moi. Ce que je pense de tester me semble reprendre pas mal des points cités au dessus: double toit de ma Unna (descend bien bas) + tapis de sol cuvette (confort de pouvoir s'étaler !) + sursac respirant et déperlant (type Epic).

Archimboldi a écrit :

Le ridgerest solar : pas de neige fondue sous le matelas au réveil ?

Strictement aucun désagrément à signaler avec ce matelas hormis que la feuille d'alu disparait rapidement et qu'il se tasse un poil avec le temps (une centaine de nuit). A noter cependant que je ne l'ai jamais utilisé directement sur la neige, toujours un tapis de sol intercalé.

Archimboldi a écrit :

Je n'ai pas compris ce que tu avais fait pour tes moufles imper ? Elles sont cousues à l'intérieur des manches de ta Haglofs ? Si c'est ça c'est très astucieux, ça ne prend pas beaucoup de place et évite des manipulations, toujours pénibles dans le froid.

Cousues juste au bord de la manche sur la moitié de la circonférence. Manip hyper aisée mais gène parfois quand non utilisées et que la seconde pour les tasser à l'intérieur de la manche n'a pas été prise (visible dans la vidéo du remplissage de mon sac).

Archimboldi a écrit :

Polaire à capuche : capuche portée en continu ? Je n'aime pas avoir de bourrelet derrière la nuque. Mais celle-ci doit être très fine au vu du poids.

Portée quasi en continu, je ne supporte pas d'avoir les oreilles écrasées trop longtemps, la capuche n'entraine pas ce désagrément. Pas de soucis avec le bourrelet car les fringues sont imaginées comme un système global: pas de col sur le tee-shirt, pas de tour de cou, juste un buff minimaliste. Et j'ai oublié de préciser que la polaire dispose de tissu coupe vent sur le devant du cou ce qui réduit encore le besoin d'épaisseur à ce niveau.

Archimboldi a écrit :

Tes moufles en apex : tu en as parlé quelque part sur le forum ?

https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=25218

Archimboldi a écrit :

Pourquoi emmener un couteau ?  big_smile

Je n'aurais pas pu (ou très difficilement) réparer le bâton de Yann sans.

Archimboldi a écrit :

PS : si le projet en Antarctique ne se fait que dans quelques années et qu'il reste un peu de place dans votre pulka, j'aimerais bien en être.

Ha oui pourquoi pas ! D'ici là, on aura l'occasion de faire des trucs, tu as déjà pensé au ski de rando ? tongue

Hors ligne

#67 10-03-2015 20:38:24

Rannnnn
Membre
Inscription : 22-04-2012

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Une idée à explorer ? Easy Toboggan from a plastic barrel

Hors ligne

#68 28-06-2015 13:59:04

Arthur Petit
Membre
Lieu : Pau
Inscription : 02-12-2013

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Petit up pour une question matos : le matelas était-il satisfaisant pour ton périple en Finlande en solo ? La R-Value de 3,5 serait sous notée selon toi ? (Oui oui je me tâte à changer mon X-therm pour un truc plus confort, quitte à ajouter quelques grammes)

Hors ligne

#69 28-06-2015 14:27:11

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Pour dormir sur de la neige, il n'est pas nécessaire d'avoir une grosse isolation (autour de 2 R-Value), ce serait différent avec une dalle de béton. L'isolation du RR Solar est donc tout à fait suffisante même après usure et léger tassement.
Le confort de ce matelas en hiver réside surtout dans le fait de pouvoir le séparer en deux et d'avoir d'un coté une armature de sac à dos et de l'autre un sitpad toujours accessible. Le problème majeur réside dans l'encombrement, sur les derniers trips effectués, je prenais une moitié de Solar et une moitié de Solite ou un matelas auto-gonflant.

Dernière modification par jeanjacques (28-06-2015 14:28:08)

Hors ligne

#70 28-06-2015 17:25:32

Arthur Petit
Membre
Lieu : Pau
Inscription : 02-12-2013

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Ha ben oui, pas faux.
Concernant l'encombrement, j'aurai un porte bagage arrière alors je pourrai l'étaler sur sacoches et porte bagage ... faudra juste trouver une bonne position à peu près aérodynamique en long. Je compte prendre un Large afin d'avoir les 63cm et le recouper en bas, en posant mes pieds sur un tas de fringues et / ou mes sacoches.

Hors ligne

#71 05-01-2022 22:46:37

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Comme ça parle feu dans le nord, je repensais à cette photo prise lors de ce séjour, où comment obtenir le meilleur pare vent qui soit  smile
7SJRb9uO1.DSCF2071.jpeg

Edit: ajout du lien vers le message de Eraz, si on veut apprendre des choses sur le feu, il faut toujours faire une recherche avec son pseudo wink

Dernière modification par jeanjacques (05-01-2022 22:54:34)

Hors ligne

#72 06-01-2022 08:01:50

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Magnifique... smile

J'ai mis 30s à comprendre ce que je regardais lol :
orage scandinave ? nébuleuse stellaire ? Ah non... c'est plus simple et plus poétique


Mon trombi schizo, mi-Mul mi-anthropologue, avec un sommaire de mes récits de sortie bavards et de mes articles indigestes big_smile sur la Mul

Hors ligne

#73 06-01-2022 10:22:08

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015

Re : [Récit + liste] Traversée à ski en Pays Same

Bonjour,
J'ai lu rapidement donc peut être déjà évoqué: une série de polars en pays Same d'Olivier Truc " le dernier lapon" et deux ou trois autres.
Ces bouquins m'avaient beaucoup intéressés, je précise que je ne connais pas la région.
un bon film aussi "Sami, une jeunesse en Laponie"

Hors ligne

Pied de page des forums