Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 08-05-2015 17:47:51

Kamilyo
Membre
Inscription : 06-06-2014
Messages : 201

[Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Après la Norvège l'été dernier en conditions optimales (ciel bleu, soleil ...), j'ai voulu me tester dans une météo plus difficile tout en découvrant de nouveaux paysages. Je me suis donc tourné vers l'Ecosse ! L'occasion aussi de me connaître un peu plus sur mes capacités à la journée et sur quelques jours.

Après moult interrogations, j'ai pu établir ma liste que je remet ici:

770394MatosEcosse.png

Cette rando va me permettre d'établir aussi mes réels besoins en nourriture pour le futur afin d'éviter l'encombrement, j'ai pu établir un tableau des repas pour optimiser les calories ! En faisant mon paquetage, je me rend compte que j'emportais beaucoup trop de nourriture avant (surtout que je mangeais trop) !
Je pars sur 8 jours d'autonomie (volonté personnelle de ne pas me ravitailler sur place), avec l'optique de faire le WHW en 6-7 jours et d'aviser ensuite pour continuer après Fort William pour finir le séjour.

Voici donc le récit:


Jour 1: Milngavie - Drymen

distance: 17.5km
Temps: 4-5h
D+: 156m
D-: 169m

Arrivée à l'aéroport vers 13h, je saute direct dans le bus pour le centre de glasgow, passe acheter de l'alcool au store Tiso situé sur Buchanan street ainsi qu'une moustiquaire de tête (pas de midges de prévu mais ça me servira pour le futur). Après je prend le train depuis la Queen Street Station, direction Milngavie. D'ailleurs, allez savoir pourquoi, il faut prononcer ce bled Moulguaille ... je sens que la communication avec les écossais va être difficile !
Donc j'arrive à "Moulguaille" vers 15h30, je me renseigne sur la météo des jours à suivre, ça s'annonce plutôt humide !
Ça ne me décourage pas, je suis venu pour ça, alors en route !!
Je m'engage donc sur le sentier sous la grisaille en me plongeant petit à petit dans la campagne écossaise où j'aperçois les premiers vallonnements. Le temps est un peu incertain, petite pluie par intermittence, quelques rafales de vent par endroit, comme annoncé. Je me laisse dégouliner gentiment pendant 17km jusqu'à arriver au camping de Drymen qui est en fait une ferme accueillant les randonneurs. J'aurais préféré me trouver un coin pour poser le tarp, mais difficile de trouver un spot au bord d'une route ... Tanpis ! J'arrive vers 19h30-20h, je monte mon tarp et par chance il se met à bien pleuvoir et souffler une fois au chaud dans le duvet !

150508022855933354.jpg

150508022854867871.jpg

150508022854997725.jpg

150508022855315074.jpg

150508022855634713.jpg

150508022856396703.jpg

150508022856712866.jpg

150508023138169782.jpg


Jour 2: Drymen - Loch Lomond

Distance: 31km
Temps: ~8h-9h
D+: 748m
D-: 707m

Une nuit plutôt venteuse et humide mais ça ne m'a pas empêché de bien dormir. Petit déj, remballe, enfilage de l'attirail imper-respi et c'est parti ! Même si la pluie est pas violente, je suis rapidement trempé après 1h ou 2h, j'ai même une poche d'eau dans mes surmoufles. Tanpis, je vais m'y habituer ! Après avoir quitté le bitume, je m'engouffre dans les bois en montant gentiment pour atteindre Conic Hill. L'ascension, bien que courte car le sommet est à 350m, va se révéler très difficile. Au fur et à mesure de la montée, la pluie se transforme en glace et le vent commence à bien souffler. Je suis mouillé froid dehors mouillé chaud dedans ... Il faut surtout pas s'arrêter sinon je vais me refroidir très rapidement. Une fois arrivé sur l'autre versant, c'est la tempête. La descente s'avère plutôt difficile: la pluie glacée n'a pas cessée mais le vent souffle encore plus fort. Je suis bien content d'avoir mes bâtons car je n'aurais pas tenu debout bien longtemps. Le vent fait s'envoler mon sursac à dos et ma carte qui était dans la poche en mesh. J'arriverais heureusement à tout récupérer, non sans mal. J'enfourne ça dans le sac à dos, tanpis pour la protection de pluie, après tout, mon matos/bouffe se trouvent dans les sacs étanches. Je continue la descente avec le vent qui souffle dans le dos, ce qui fait encore plus travailler les cuisses qui finiront par vite me brûler.
J'atteins enfin la forêt pour me mettre à l'abri du vent et de la pluie pour finir le descente et rejoindrais le loch lomond aux abords duquel se trouve un pub dans lequel je vais trouver refuge pour me réchauffer et sécher mes vêtement. J'en profiterais bien entendu pour me restaurer avec un bon cheeseburger à table près de la cheminée. Je resterais presque 2h pour me remettre de cette froide et humide matinée.
Une fois les vêtements à peu près sec, je me remet en route, la pluie a cessée et je poursuis mon chemin le long du Loch Lomond, en jouant à saute mouton avec les flaques et marres de boue. Mon objectif est de sortir de la zone de restriction dans laquelle il est interdit de bivouaquer (à peu près à la moitié du Loch). Ce sera chose faite, je marcherais même encore 1h de plus après la sortie de cette zone et trouverai un joli petit coin pour dormir dans une forêt de pin à côté d'un petit ruisseau !

Je n'ai bien entendu pas pris de photos lors de mon aventure sur la Conic Hill, pas eu le coeur et la tête à ça ! :)

150508033324664783.jpg

150508033324796025.jpg

15050803332589032.jpg

150508033325231190.jpg

150508033326732984.jpg

150508033325532279.jpg

150508033326580825.jpg

150508033327175575.jpg

150508033325532279.jpg

150508033327793462.jpg

150508033328694095.jpg

150508033328993864.jpg


Jour 3: Loch Lomond - Tyndrum

Distance: 33.5km
Temps: 8-9h
D+: 693m
D-: 542m

Réveil avec un rayon de soleil ! Il est censé faire beau aujourd'hui alors autant en profiter et ne pas traîner ! Je continue ma "traversée" du Loch Lomond qui a un autre charme sous le soleil. Je suis quand même bien content de le quitter car la marche commençait à devenir un peu monotone. Je commence donc à m'enfoncer dans les terres. Après un long trajet le long de la route principale (où j'en avais un peu ras le bol de ce bruit de circulation), je m'enfonce dans la forêt pour m'élever un petit peu et enfin apercevoir ce pour quoi je suis venu, les beaux monts enneigés des highlands ! Puis je redescend dans la plaine à l'herbe tondue à ras par les moutons ô combien nombreux et entouré des montagnes alentours. Je me laisserais aller jusqu'à Tyndrum où je pensais avoir repéré un spot pour bivouaquer mais il s'agit en fait d'une zone tourbière, non marqué comme cela sur la carte. Il y a un camping pas loin mais je n'ai pas envie de m'y arrêter ... Je trouve par hasard un petit coin caché pour me poser ... Ouf !!! Il est situé à une dizaines de mètres de la voie ferrée mais le dernier train passera vers 21h.

150508040743216637.jpg

150508040743345281.jpg

150508040743646792.jpg

150508040743791627.jpg

150508040744425679.jpg

150508040744260862.jpg

150508040744260862.jpg

15050804074555708.jpg

150508040745369321.jpg

150508040745503340.jpg

150508040745833267.jpg

150508040746145136.jpg

150508040746447646.jpg

150508040747182441.jpg

150508040747487559.jpg

150508040747805158.jpg

150508040749163063.jpg

150508040749903210.jpg

150508040750851081.jpg

150508040751165633.jpg

150508040751777748.jpg

150508040803231604.jpg

150508040803642534.jpg

15050804080479404.jpg

150508040804377781.jpg

150508040805136852.jpg

150508040806235085.jpg

150508040806530547.jpg

150508040805768689.jpg


Jour 4: Tyndrum - King's house hotel

distance: 31km
Temps: 7h
D+: 606m
D-: 580

Mon sommeil est parfaitement régulé, le temps que je me prépare pour partir, le premier train passe. J'avais peur d'être dérangé par cela pendant la nuit mais finalement tout se goupille parfaitement ! Je passe vite fait dans Tyndrum le temps de m'alourdir de cartes postales et reprend le chemin sous la pluie qui sera la belle météo du jour. Bien qu'humide, le trajet jusque Loch Tulla se passe sans encombre, je décide de ne pas faire de pause au bar/restaurant situé aux abords  du Loch, et continue ma route, je ferais une pause déjeuner plus loin sous un arbre à l'abri de la pluie où j'en profiterais pour "étendre" ma veste desfois qu'elle ai le temps de sécher un peu. Puis s'en suit une longue après midi sur le chemin menant à Glencoe Mountain. Constitué d'une sorte de pavé rocailleux, il est très désagréable de marcher dessus. Le paysage aux alentours sous la pluie offre une atmosphère magnifique, je ne peux m'empêcher de tenter de sortir l'appareil pour prendre un petit cliché souvenir de ce "désert" hostile. Je suis trempé de la tête au pieds, j'essaye de garder une certaine allure afin de ne pas souffrir du froid que le vent apporte. Arrivé à Glencoe Mountain, je fais une petite pause. Je sors ma carte, soit je vais au camping (belle pancarte "Drying room" qui donne envie), soit je continue et il y a de quoi bivouaquer un petit peu plus loin normalement. Je décide de continuer, mais 1 km plus loin, mon genou me fait mal. Je pense qu'il n'a pas apprécié le rythme imposé et continu sur le chemin caillouteux. J'aperçois un hotel, m'y rend tout doucement en boitant et décide de passer la nuit ici, je ne me sens pas de dormir dehors dans cet état. Par chance, une annulation me permet d'avoir la seule chambre disponible ! Je profite de chaleur de l'endroit, fait sécher tout mon sac, prends une bonne douche et me pose sur un fauteuil près du feu dans le coin lounge pour écrire mes cartes postales. On est bien ici !
Je ferais quand même à manger dans ma chambre faut pas déconner ! Puis une bonne nuit sur un matelas moelleux après cette rude journée !

150508043717180472.jpg

150508043716715297.jpg

150508043718805027.jpg

150508043717496247.jpg

150508043716873024.jpg

15050804371747501.jpg

150508043717950570.jpg

150508043719290180.jpg

150508043717649486.jpg

150508043718380726.jpg

150508043718676929.jpg


Jour 5: King's house hotel - Glen Nevis camping

Distance: 35km
Durée: 10-11h
D+: 896m
D-: 1123m

Doux réveil sous les draps, j'en profite pour trainasser, prendre un bon petit dej, refaire mon paquetage gentiment et me remettre en route vers 9h. Aujourd'hui la météo est assez bonne, quelques rayons de soleil et gros passages nuageux. Premiers pas, et le genou va pas très bien, ça fait un peu mal quand je lève la jambe, donc j'opte pour la laisser droite et boiter comme un petit vieux qui traine sa patte :P En montée ça à l'air d'aller, mais à la moindre pente descendante, c'est compliqué ... Va falloir y aller doucement ... Très doucement !
Je me fait rapidement dépasser par tout le monde qui m'encourage. Je trouve mon rythme pour y aller mollo sans me faire du mal. J'arrive rapidement à la monté "Devil's Staircase" menant au col pour accéder ensuite à Kinlochleven. L'ascension se passe plutôt bien malgré le nom qu'on lui donne, le genou ne souffre pas ou peu de monter donc j'arrive sans soucis en haut. Mais c'est là que les choses vont se corser, il faut descendre ... C'est laborieux, j'y vais pas à pas très lentement, en profite pour admirer le beau panorama qui s'offre à moi. Je mettrais près de 4h pour atteindre Kinlochleven. Je dépose mes cartes postales et décide de continuer le chemin en essayant de m'approcher au plus près de Fort William. Une petite pause pour casser la croûte et je repars aussitôt pour le début de la dernière "ligne droite". Le temps s'est un peu dégradé mais la pluie n'est pas violente. Le genou est enfin chaud et j'arrive à retrouver un rythme, mais décide de ne pas y aller trop fort. L'objectif final en vue me motive, ce n'est pas une course évidemment mais je n'ai pas envie de m'arrêter trop loin de Fort William de peur de ne plus pouvoir repartir ensuite. En milieu d'après midi le soleil refera des apparitions plus que bienvenue donnant encore plus de baume au coeur.
Vers 18h, je ne veux pas lâcher, je continue jusqu'où je peux, je me sens bien, je n'ai pas trop mal, ça monte et ça descend. La marche paraît interminable. vers 19h je commence à songer à m'arrêter et poser le tarp, il reste moins de 10km avant le point final. Arrivé à la descente vers Fort William, je ne trouve pas de coin pour passer la nuit (j'aurais dû stop avant dans les bois), alors je décide de descendre jusqu'au camping Glen Nevis à 5km de la fin (dommage car le lendemain je vois un spot parfait 10min plus loin). Je rencontrerais un anglais qui boite comme moi, on passe un moment à discuter à raconter entre autres nos mésaventures respectives.
Je suis quand même fier, j'aurais réussi à faire une bonne distance en boitant comme un papy et j'ai bien avancé. Demain plus qu'1h30-2h de marche et je serais au bout !! Sur ce, un bon repas bien consistant car j'ai faim !!

150508060244545666.jpg

150508060245403409.jpg

150508060245887276.jpg

150508060244967564.jpg

15050806024691446.jpg

150508060248165635.jpg

150508060247552591.jpg

150508060247859178.jpg

150508060248624148.jpg

150508060249219087.jpg

150508060249834655.jpg

150508060250701853.jpg

150508060250186866.jpg

150508060616399623.jpg

150508060616702624.jpg

150508060617634329.jpg

15050806061878048.jpg

150508060618393460.jpg

150508060619145579.jpg

150508060619621782.jpg

15050806062070014.jpg

15050806062121501.jpg

150508060620722190.jpg

150508060823299798.jpg

150508060823905467.jpg

150508060824202113.jpg

150508060824501856.jpg

150508060825235461.jpg

150508060825235461.jpg

150508060825840376.jpg

150508060827790238.jpg

150508060827484443.jpg

15050806082898538.jpg

150508060827908261.jpg

150508060828242339.jpg

150508060828546222.jpg

150508060829148688.jpg


Jour 6: Glen Nevis camping - Fort William

Distance: 5km
Durée: 1h30

Je me lève tôt, je refait mon sac, et je fini mon aventure ! Je fini les 5 derniers kilomètre toujours en boitant à mon rythme et atteint le point final !

150508061701801443.jpg

150508061701917152.jpg


Mon vol retour est prévu dans 4 jours, mon plan eut été de continuer soit vers le Loch Ness, soit faire 1 ou 2 étape d'un autre parcours. Mais je préfère stop ici, j'ai envie de revenir avec mes 2 genoux. Je décide alors de prendre le bus qui va directement à l'aéroport de Glasgow. A la montée, Martin, un hollandais, professeur à l'université est intrigué par mon petit sac. On passera tout le trajet à discuter de nos parcours respectifs tout en revoyant nos étapes en chemin inverse. Lui a opté pour la voie sauvage en sortant des sentiers et gravissant plusieurs montagnes donc le Ben Nevis. Je regrette presque d'avoir suivie l'autoroute qu'est le WHW. On ne voie pas le temps passer, on se dit au revoir à l'aéroport. Je change mes billets d'avions et me retrouve dans le même vol que Martin, on se dira saluera définitivement à Amsterdam ou je prendrais ma correspondance. Retour à Paris, j'attends mon bagage, il est perdu ou transfert pas assuré, je rentre chez moi et je dors. Me reste plus qu'a aller voir un docteur pour voir ce que j'ai au genou :p

J'attends toujours mon sac dont on a retrouvé la trace ... c'est déjà ça !



Bilan:

- Côté matériel:
il n'y a que les gants polaires que je n'ai pas utilisés. Tout le reste m'a été utile. Pour les gant imper-respi, il ne sont peut être pas indispensable vu ce qu'ils apportent: mes mains, même sans transpirer sont très très rapidement mouillées.
Je n'ai jamais eu froid la nuit, j'aimerais tout de même bien savoir les températures que j'ai eue. Je dormais avec collant, et Merinos ML, polaire, doudoune. Je n'ai jamais eu chaud mais je n'ai pas voulu tester d'enlever une couche pour voir si je pouvais faire sans.
Le sac à dos sans armature, une première, et complètement satisfait, il n'y a en fait aucune différence une fois chargé convenablement.
J'ai fait l'erreur les premiers jours de marcher avec merinos+polaire+veste. Ma polaire pouvait vite devenir humide à cause de la sueur suivant le dénivelé. Par la suite j'ai finalement opté par le combo que j'adore, c'est tout simplement merinos ML+veste. En transpirant c'est pas gênant, on reste au chaud pendant l'effort, et même au repos s'il n'y a pas de vent. Ca reste un peu limite par temps froid et venteux mais ça passe.

- Côté rando:
Il y a quand même pas mal de points noir sur ce chemin. Le chemin en soi n'est pas toujours agréable à arpenter, il y a quand même des coins moches. Je pense que commencer après le Loch Lomond est une bonne option car au final, avant le Loch il n'y a rien de particulier, et la traversée peut être retirée en fonction de vos souhaits. On longe pendant très longtemps la route principale, c'est pas toujours agréable d'avoir un bruit de fond de circulation. Enfin ce n'est pas toujours très propre et tout le monde ne respecte pas vraiment la nature par endroit ...
Sinon il y a beaucoup de passage vraiment très joli, je ne déconseillerais pas de le faire, mais à mon avis, il serait plus intéressant de sortir des sentier et tenter des ascensions, car d'après ma discussion avec le hollandais, les monts sont plutôt facilement praticables.

- Nourriture:
En faisant mes ziplocs, j'avais peur de manquer. En fait pas du tout, c'est vraiment parfait. J'ai pas la sensation de m'être rempli l'estomac mais mon corps a eu ce dont il avait besoin. Je n'ai jamais ressenti de fatigue physique. Par contre, ayant arrêté plus tôt que prévu, ben j'ai transporter de la nourriture en trop.

Dernière modification par Kamilyo (09-05-2015 15:42:40)

Hors ligne

#2 08-05-2015 20:05:30

Vacuité
Membre
Inscription : 23-10-2014
Messages : 78

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Très jolis retour Kamilyo !

Les paysages "désolés" sont magnifiques !

Merci ! smile


Il n'y a pas de vie, il n'y a pas de mort. Il n'y a que vacuité.

Hors ligne

#3 09-05-2015 13:50:55

kentin
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 30-04-2012
Messages : 261

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Merci pour ce retour!
Nous partons en Ecosse en Août et ton récit confirme ce que je pensais (le côté autoroute) qui sera d'autant plus fréquentée en Août.
Reste plus qu'à planifier un itinéraire plus sauvage  big_smile

Hors ligne

#4 09-05-2015 14:22:18

Kamilyo
Membre
Inscription : 06-06-2014
Messages : 201

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Le hollandais que j'ai rencontré dans le bus a quasiment fait que du hors sentier, il m'a dit qu'il était plutôt facile d'accéder aux monts aussi bien à la montée qu'à la descente. Par contre, il ne faut pas avoir peur d'avoir les pieds mouillés sur le sol plutôt spongieux; et attention où l'on met les pieds car c'est plein de trous/bosses. Mais il m'a montré les photos et ça vaut le détour !

Hors ligne

#5 09-05-2015 16:01:03

Nieuwandelaar
Membre
Inscription : 26-12-2013
Messages : 27

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

J'y étais en octobre et sur les abords de la route empierrée, la lande était souvent gorgée d'eau, surtout pour la partie nord bien que cela dépendait des vallées.
Tu en as sûrement fait l’expérience Kamilyo : à à peine quelques mètres de distance les herbes bien vertes donnent l'impression d'un spot de bivouac idéal et quand on s'approche on se rend compte qu'il y a facilement 20 cm d'eau. C'est assez frustrant quand le soleil se couche à 18h et qu'on ne trouve pas d'autre terrain sec que les pierres du chemin, j'ai regretté de ne pas avoir de sursac imperméable sur le coup. C'est selon moi la seule "difficulté" du chemin : trouver un endroit pour le bivouac quand tout est détrempé alentour.

Presque à chaque fois que j'ai fait du hors sentier j'ai eu à traverser ce type de terrain quasi marécageux, y compris sur le versant des collines. Avoir au moins un bâton de marche est indispensable pour tâter le sol. Il n'y a pas de réel danger sauf peut-être pour les chevilles mais il est en tous cas impossible de ne pas se mouiller. Le moindre replat se transforme en flaque, à la profondeur parfois surprenante. On finit par accepter d'être trempé et on y fait de moins en moins attention.

Kentin, il est possible de faire quelques ascensions sans trop s'éloigner de la WHW, en la parcourant on peut voir de nombreux sentiers qui grimpent à flancs de munros, surtout dans les environs de Glencoe. Si tu veux un itinéraire plus sauvage tu peux zapper le début de la WHW comme le préconise Kamilyo (il y a plusieurs gares qui permettent de rejoindre le chemin après le Loch Lomond comme Crianlarich ou Tyndrum) mais prolonger avec le Cape Wrath Trail ou la Great Glen Way par exemple. Perso j'avais pris le train de Fort William à Mallaig (paysage magnifique) puis le bateau jusqu'au Knoydart. Tu peux aussi envisager les îles. La WHW est parfaite comme "introduction" à l’Écosse mais c'est surtout une fois arrivé à Fort William que tu auras le plus de possibilités.

Hors ligne

#6 09-05-2015 16:55:00

Kamilyo
Membre
Inscription : 06-06-2014
Messages : 201

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Absolument d'accord avec ce que tu dis, notamment pour le bivouac. En effet il n'était pas évident de trouver de bon spot, car comme tu l'a dis c'est essentiellement des landes gorgées d'eau qui donnent envie de planter la tente, mais en fait on s'enfonce, et c'est d'autant plus compliqué de trouver un terrain "plat". J'avais vu que René94 l'avait pourtant fait dans son Skye avril 2013, ma première rencontre avec l'Ecosse. Perso je n'ai pas voulu tenter, les zones de landes contenaient trop de bosses/creux. Mais peut être qu'en persévérant et cherchant bien ...

IMG_7057.jpg

Hors ligne

#7 09-05-2015 18:32:31

Kamilyo
Membre
Inscription : 06-06-2014
Messages : 201

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Mon sac est revenu youpi !!! En très bon état, j'ai quand même bien fait le cellophaner tongue

Hors ligne

#8 10-05-2015 10:17:05

kentin
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 30-04-2012
Messages : 261

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Merci pour ces recommandations.
Je me suis fait mon itinéraire, il devrait à peu près suivre les cinq premières étapes (Sud-Nord) du Cape Wrath Trail, qui me paraît être plus sauvage et "montagneux" que la WHW.
En plus, j'ai vu qu'il y avait quelques "bothies" qui nous permettront de dormir au sec normalement  smile

Hors ligne

#9 10-05-2015 11:20:25

Nieuwandelaar
Membre
Inscription : 26-12-2013
Messages : 27

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

D'après les retours que j'ai lus il vaut mieux considérer les bothies comme un abri d'urgence et ne pas toujours compter dessus pour dormir ; ils peuvent être occupés par des pêcheurs ou autres.

Hors ligne

#10 11-05-2015 10:39:01

µµ
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 29-06-2012
Messages : 537
Site Web

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Nieuwandelaar a écrit :

D'après les retours que j'ai lus il vaut mieux considérer les bothies comme un abri d'urgence et ne pas toujours compter dessus pour dormir ; ils peuvent être occupés par des pêcheurs ou autres.

Après deux années de Cape Wrath trail : j'ai dormi quasiment que en bothy, souvent seule, parfois avec d'autres mais ce sont plus que des abris d'urgence, ce sont de vrais refuges non gardés.


Z'avez le droit de m'appeler Mumu si vous trouvez pas le µ.

Hors ligne

#11 11-05-2015 14:08:17

Kamilyo
Membre
Inscription : 06-06-2014
Messages : 201

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Je reviens de chez le médecin. Il m'a diagnostiqué un syndrome femoro patellaire ou syndrome rotulien. Problème donc du placement de la rotule dû apparemment à ma mauvaise posture depuis longtemps (en station debout, j'ai toujours eu le dos un peu affaissé et les épaules voutées). C'est aussi un syndrome qui est récurrent chez les randonneurs à ce que je peux lire sur le net. C'est plutôt bénin comme pathologie, mais ça nécessite une longue rééducation. Pour le moment j'ai 2 mois d'auto-rééducation matin et soir puis on fera un bilan. Bien entendu, pas d'activité sportive pendant 2 mois ça va être dur sad sad sad sad Enfin rien qui ne nécessite l'utilisation des genoux donc ça limite très fortement les choses sad
J'espère ne pas trop m’empatter... moi qui commençait depuis plusieurs mois à enfin avoir un bon rythme sportif hebdomadaire et m'affinait.

J'avais prévu une sortie dans les Vosges fin juin, et ben je peux oublier !

Hors ligne

#12 03-06-2015 19:51:22

Ferdidinando
Membre
Inscription : 20-04-2015
Messages : 31

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Bonjour Kamilyo,

Merci pour ce récit très instructif! J'espère que ta jambe se remet!

Je pars trois semaines en écosse en juillet et je compte commencer par cette partie pour me mettre en jambe doucement, avant d'enchaîner avec l'île de Skye ensuite.

Je me pose toujours des questions quant aux cartes utilisées sur le chemin de la WHW. Qu'est ce que tu utilisais? des impression OS, la carte du trail, un guide (pas très mul celui-là...)?
Sachant que le sentier est très fréquenté et bien balisé, est-il même utile de prendre une carte? Mais je rechigne grandement à partir sans carte. Il est toujours agréable de pouvoir se situer sur la trajet et par rapport aux alentours. Dans ce sens, les impressions à partir du site de l'OS (Ordance Survey, l'IGN UK) ne me semblent pas couvrir assez de surface autour du chemin.
La carte du trail me semble pas mal, bien qu'un peu lourde peut être. C'est celle utilisée par Tétard en 2008.

Merci pour tes réponses et tes conseils!

Dernière modification par Ferdidinando (03-06-2015 19:53:54)

Hors ligne

#13 06-06-2015 20:44:35

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Bonjour kamilyo

merci pour ces superbes photos de la lande écossaise smile
j'adore l'écosse et ai eu un vrai plaisir de retrouver ces paysages aux couleurs si subtiles

contente aussi que tu aies récupéré ton sac wink

en terrain inconnu on a un peu de mal à se lancer dans du hors sentier, d'où ton choix du WHW
d'autant plus que le terrain est  très problématique en zone de tourbières
et aussi souvent toutes les zones pour les moutons...

ton tableau repas est un beau travail et fort utile hmm chapeau et merci!

Myrtille

Hors ligne

#14 09-06-2015 15:21:15

Kamilyo
Membre
Inscription : 06-06-2014
Messages : 201

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Ferdidinando a écrit :

Bonjour Kamilyo,
Merci pour ce récit très instructif! J'espère que ta jambe se remet!

Ca va je guéri doucement. Après 1 mois à ménager mes genoux et bien respecter mon auto-rééducation (c'est pas facile), je n'ai plus mal mais ce n'est pas fini pour autant il faut que je continue comme ça encore 1 mois puis je fait le point avec le médecin. Ceci dit l'ostéo m'a dit que je pouvais recommencer à courir si je voulais. Je préfère quand même attendre bien que ça me démange.

Ferdidinando a écrit :

Bonjour Kamilyo,
Je me pose toujours des questions quant aux cartes utilisées sur le chemin de la WHW. Qu'est ce que tu utilisais? des impression OS, la carte du trail, un guide (pas très mul celui-là...)?

J'avais pris celle là pesée à 63g. J'avoue que j'aurai pu faire mieux en imprimant sur des feuilles A4 mais j'ai eu la flemme tongue
Question orientation pur on peut clairement s'en passer, surtout si tu ne comptes pas sortir du sentier; c'est vraiment une autoroute le WHW.
Elle ne m'a toutefois pas été inutile car j'aime bien regarder ma progression, voir la distance parcourue ou restante, et dessus il y a les infos concernant les ravitaillements, logements etc ... Par contre j'ai apprécié le fait qu'elle ne craigne pas l'eau, elle a été quasiment mouillé tout le séjour !

Myrtille88 a écrit :

Bonjour kamilyo
en terrain inconnu on a un peu de mal à se lancer dans du hors sentier, d'où ton choix du WHW
d'autant plus que le terrain est  très problématique en zone de tourbières
et aussi souvent toutes les zones pour les moutons...

Surtout tout seul je n'ose pas sortir, manque de confiance en moi.

Myrtille88 a écrit :

Bonjour kamilyo
ton tableau repas est un beau travail et fort utile hmm chapeau et merci!

Mes amis m'ont pris pour un fou en voyant ça ^^ C'est vrai que je suis allé un peu loin mais pas peu fier, il me sera très utile pour les prochaines sorties !

Hors ligne

#15 16-06-2015 18:29:48

Ferdidinando
Membre
Inscription : 20-04-2015
Messages : 31

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Merci pour les infos. Ça confirme ce que je pensais!

Hors ligne

#16 15-03-2016 00:59:25

Ainek164
Membre
Inscription : 15-03-2016
Messages : 1

Re : [Récit + liste] West Highland Way - Mai 2015

Bonjour Kamilyo,

Tout d'abord, merci pour ton récit et j'espère que tu as finis par te remettre de tes pépins de santé. J'espère que mes genoux ne vont pas me lacher de mon côté ...
Je dois partir d'ici un bon mois en Ecosse et j'ai prévu de faire la WHW pour entamer ma découverte de l'Ecosse. Première grande randonnée, je m'arme de courage, de photos, de récits, d'impressions et j'ai vraiment hâte d'y être.

Toutefois ton commentaire sur la première partie du trajet me refroidit un peu.
J'ai encore la possibilité de changer légèremment mes plans et je me dis que réaliser qu'une partie de la WHW ne serait pas un mal (inexpérience, capacité physique, ...).

A partir de là, 2 questions :
- A quel niveau rattraper la WHW ? Inverarnan ? Plus haut ? Plus bas ?
- La vallée de Glencoe a l'air splendide et je me demande s'il est possible de bifurquer dans cette direction plutôt que Fort William ?

En tout cas, merci pour ton récit smile

Hors ligne

Pied de page des forums