Annonce

Un camp de base 100% itinérant est organisé - du 9 au 15 juillet 2017 - dans les Alpes (parc des écrins). inscription ici, sur la page wiki.

#1 17-05-2015 03:04:54

OranginaRouge
Apprenti MULot
Lieu : qq part entre Nmdie et IdF...
Inscription : 03-07-2012
Messages : 223
Site Web

[Récit + liste] Mon demi-camino en Oise-Pays de France

Je trouve toujours cela compliqué de trouver un titre, que ce soit pour un blog ou un message ici.
Là j'ai choisi un titre qui me parle et aussi "suggestif".

Pourquoi demi-camino ? Cela se réfère bien entendu au chemin de St-Jacques de Compostelle. Il s'avère que mon itinéraire l'a plus ou moins suivi et que cette rando a pour moi été un moment de réflexion.
Et Oise-Pays de France, c'est pour le PNR (Parc Naturel Régional) de même nom. De création récente (2004) je ne le connaissais pas jusqu'à mon retour de rando.
Bon et pourquoi demi ? Tout simplement parce que j'ai écourté cette rando en son milieu.

Plus en détails, voici mon récit.

Intro

Habitant dans la vallée de Montmorency, ayant les 4 jours de ce week-end prolongé "ponté" (du 14 au 17 mai) je me suis prévu un itinéraire depuis Compiègne jusque chez moi. A vol d'oiseau cela représente 50 km. Dans un calculateur d'itinéraire piéton cela donnait 75km. Et en planifiant un peu le chemin, je tablais plutôt sur un 100km. J'ai décidé ce cheminer seul, profiter de la nature tranquillement et avancer à mon rythme.
J'ai donc édité rapidement ma liste à l'aide de mon tableau habituel. C'est un tableur (Excel / LibreOffice Calc (disponible sur demande)) où j'ai longuement référencé tout mon matériel (hiver, été, utile, inutile, ...) selon différentes catégories. J'y ai mis quelque indicateurs de couleurs en fonction du poids et j'ai un colonne où j'indique si je choisis ce matériel ou non et si je le porte sur moi ou pas. Il m'en sort un tableau récapitulatif automatique avec le poids porté et celui dans le sac avec la répartition catégorie par catégorie : Bricolage, Couchage, Cuisine, Hygiène, Oriento, Pharma, Portage, Vêtement.
Bref, étant donné mes derniers achats, la météo et l'itinéraire prévus j'ai fait ma liste en 15min sur ordinateur. Le soir je n'ai eu qu'à récupérer chaque item pour les mettre dans le sac. Ce qui m'a pris un petit 30 min aussi. Ce qui est assez agréable car cela m'allège l'esprit et cela me semble important : la préparation du sac n'est plus un stress (donc une angoisse et un poids que l'on porte...) !
J'ai hésité à proposer ma liste prévisionnelle ici mais je me suis rendu compte que le délai était très court pour avoir un feedback et de toute façon je n'avais que peu de marge de manœuvre et je savais où étais les points faibles. Depuis mon retour j'ai identifié d'autres points faibles (pour la plupart des objets à tout simplement ne pas prendre la prochaine fois) mais j'en suis globalement content.

Je me permets de baser mon récit sur mes photos. Elles ont été prises médiocrement avec la "haute définition" de mon téléphone qui n'est autre qu'un Wiko Lumia avec une résolution de 640x480px. Autant dire que la qualité est (très) mauvaise. Mais j'ai préféré ce mode de prise de photos plutôt qu'une autre (smartphone, reflex, rien du tout, ...) pour plusieurs raisons :

  • mon but était de marcher, pas faire de la photo

  • je n'aurais pas à redimensionner les photos a posteriori ou me soucier de leur taille

  • malgré leur mauvaise qualité, mes mots feront parler les pixels

  • j'avais toujours mon téléphone dans ma poche et pouvait "dégainer" sans me poser de question

  • ...

Récit photo

Attention, ce récit est constitué de 35 photos. Il peut être un peu long à lire ; je ne détaille pas particulièrement le matériel mais surtout mon ressenti humain. La liste de matériel se situe en fin de post.
J'ai essayé de me relire mais l'écriture est peut-être un peu "au kilomètre" mais y'a du varié dans ce que j'aborde alors n'hésitez pas à persévérer la lecture. J'y mettrai le tag #LMI : Long Mais Intéressant :-D .
Aussi, j'ai parfois ponctué mon texte de lien vers la localisation des endroits dont je parles. Cela permet d'estimer le chemin que j'ai parcouru.
IMG0009A.jpg
Départ vers 9h de chez moi ce jeudi 14 mai. Le fait de fermer la porte de chez moi avec mon sac sur le dos est toujours un acte assez important. Je n'ai cette impression que lorsque je pars directement piéton de chez moi (je n'ai pas le même sentiment quand je dois prendre la voiture pour rejoindre mon point de départ) : tout ce qui va m'être "vital" pendant plusieurs tiens sur mon dos ; et c'est tout. Finalement tout ce que je laisse de l'autre côté de la porte est "futil" face au plaisir de se promener dans la nature...
IMG0010A.jpg
Réparation de mon "portefeuille" dans le train. J'ai remarqué en entendant rouler une pièce sous le distributeur de billets de train que mon ziplock est percé à un coin. Alors je le répare avec un bout de pansement ; heureusement que je les ai pris car je n'avais pas de scotch. Et puis non, je ne remplacerais pas ce ziplock, je vais le garder comme ça, je trouve ça tellement génial de réparer et conserver des objets tellement jetables !
IMG0011A.jpg
Une rencontre fortuite dans le train me fera démarrer ma rando par un café chez quelqu'un à Compiègne. Excellent !
IMG0012A.jpg
Mon paysage pour plusieurs kilomètres : des pas sur ce chemin plat et longiligne au milieu de la forêt bien verte et surtout loin du bruit des voitures (mais pas de celui des avions :-( ). C'est pour cela que je me suis sorti chez moi et je me sens bien (malgré le temps gris et un peu frais).
IMG0013A.jpg
Un peu de fraîcheur et de clarté dans la forêt avec quelques fleurs sur le bord du chemin. Ne me demandez pas ce que c'est, je ne m'y connais pas bien ! La flore est forcément omniprésente mais la faune aussi ; j'ai croisé 4 chevreuils !
IMG0014A.jpg
Sur les routes rectilignes de la forêt de Compiègne, mes buts minimaux étaient ces poteaux qui trônent au milieu des carrefours et indiquant le prochain carrefour via la route parfois du même nom. Je dois dire que cette forêt est plutôt bien indiquée. Le balisage n'est pas extra (comparé à ce dont j'avais l'habitude à Fontainebleau) mais ces poteaux indicateurs sont suffisant (complétés par une carte bien entendu).
IMG0015A.jpg
La maison forestière du Hourvari où je pensais trouver de l'activité. Finalement c'est devenu un genre de nichoir à chauve-souris ; c'est assez original !
J'en suis approximativement à 10km à 2h de marche (entrée dans la forêt de Compiègne à 12h30) mais tout va bien pour le moment ; je guette toujours le ciel en attendant l'averse prévue...
IMG0016A.jpg
Qu'est-ce donc ? C'est le socle de terre retenu dans les racines dans un arbre de taille assez importante qui s'est couché. Je ne sais pas comment il est tombé car son déracinement a été assez "sec" et il n'y a pas de phénomène similaire autour. Ce qui m'impressionne avant tout, ce n'est pas ce "socle" de terre mais surtout le creux que cela a laissé dans le sol et qui a été rapidement remplacé par un bassin d'eau. Je me demande si toutes cette eau était déjà contenue dans la terre qui a été soulevé ? ...
IMG0017A.jpg
Là j'arrive aux ruines gallo-romaine de Champlieu. Je connaissais déjà ce site classé monument historique (bizarre car ce n'est pas à proprement parlé un monument) et j'ai décidé de tirer jusque là afin de faire un bonne pause et peut-être trouver un abri si l'averse pointait son nez. J'ai eux le nez creux car à peine assis et boire un peu d'eau, quelques gouttes sont arrivées. J'ai pu à peu près m'abriter sous un arbre et tester ma "jupe de pluie" fabriquée la veille avec un sac poubelle de 100L. Malgré sa taille un peu trop courte je dois dire que cet item m'a vraiment plu et a rempli sa fonction.
Je profite donc de cette pause pluvieuse pour regarder passer la pluie et manger (beaucoup !) notamment du saucisson sec mouillé :-) . Cela constitue la deuxième fois où je suis dehors sous la pluie et c'est toujours un moment agréable : être dehors et avoir la pluie qui tombe sur soi est extra ; on se sent proche de la nature et on doit être à son écoute. On s'abrite comme on peut plus ou moins sous un arbre, on n'est pas parfaitement au sec et on se demande combien de temps cela va durer sans trop savoir si on va en ressortir sec, un peu humide ou complètement mouillé.
Bref, cette rando m'a immunisé (presque) de la confrontation avec la pluie. Mes choix matériels y sont aussi pour quelque chose : ma rain-cut et ma casquette protège sans problème le haut du corps, les jambes sont à moitié protégées par la jupe ; les pieds sont mouillés mais je m'en fout, ça séchera en marchant et enfin je ne suis pas inquiet pour mon sac à dos et son contenu car ce qui doit être au sec est dans un sac étanche.
IMG0018A.jpg
Je reprends la route sous la pluie et profite de la vue que m'offre la plaine céréalière de chaque côté de la route. Quelle vision ouverte ! Et le ciel se dés-assombrit ; la tempête passe.
IMG0019A.jpg
Petite pause ravitaillement au cimetière de Bétisy-Saint-Pierre. Je recharge en eau et me prépare un petit thé en regardant le ciel s'éclaircir franchement et en imaginant être réchauffé par des rayons de soleil. C'est la première fois que je rentre dans un cimetière pour trouver de l'eau et je suis content de cette astuce trouvée ici sur rando-leger (parmi tant d'autres) car l'eau étant ma première préoccupation en rando, cela m'a rassuré de pouvoir trouver ces points d'eau !
IMG0020A.jpg
En poursuivant mon chemin sur le GR, je tombe sur ces poules, coqs, oies et canards qui m'amusent !
IMG0021A.jpg
Hop, je traverse la voie ferrée !
Il est 18h45 (et environ 20km) il va me falloir songer à trouver un endroit de bivouac pour ce soir  !
IMG0022A.jpg
Sur le plateau au sud-est de Verberie, le soleil se fait franc. Je me réchauffe vraiment et pour la première fois de la journée je vois réellement mon ombre ! Cela me fait du bien et me réconforte pour la journée du lendemain.
IMG0023A.jpg
J'ai tout simplement le soleil en pleine gueule car le chemin avance plein ouest ; cela me fait du bien et au lieu d'abaisser la visière de ma casquette, je la relève pour pouvoir "absorber" tout ces rayons en moi et me constituer une réserve d'énergie pour la nuit à venir. On remarque quelques marques blanches sur le chemin qui ne sont autre que les flaques d'eau bien remplies de la pluie passée...
IMG0024A.jpg
Dans ce grand plateau, j'ai trouvé refuge aux abords de ce que la carte IGN indiquait comme une "ferme abandonnée". Elle n'est en rien abandonnée et les panneaux à son entrée me font redouter qui peut s'y trouver. Je me fais tout petit et décide de poser ma tente à flanc du mur sud : abri du vent et non visible depuis l'entrée ou du chemin.
A posteriori j'ai calculé qu'il n'y avait rien d'autre à 3km de rayon autour de moi. Je me suis senti bien seul car je me trouvait très isolé. Aussi parce que je ne trouvait rien d'autre pour poser ma tente, les abords de cette ferme ont été un choix par défaut qui s'est révélé peu judicieux. En effet, j'étais content par le soleil juste avant car mes pieds et mon pantalon avaient séchés et je me sentais "frais". Mais faire 100m pour contourner la ferme et repérer où me poser m'ont obligé à marcher dans un champ de blé naissant (les épis faisaient 30-40 cm de haut) : résultat je me trouve complètement trempé et boueux depuis les pieds jusqu'en dessous des genoux. Et je me résous à poser ma tente en plein milieu du blé à défaut d'avoir trouvé ailleurs un terrain accueillant plat (et voulant éviter de me poser au milieu du chemin).
En bref, ce choix de bivouac m'a un peu sapé le moral car le sol et les blés sont vraiment très très humides et même si j'ai réussi à planter mes sardines (la terre mouillée est tellement lourde) je ne sais pas comment je vais passer la nuit. Je me remonte le moral avec une tablette de chocolat en regardant le soleil se coucher (ou plutôt simplement partir derrière les nuages :-( ). Je finis le repas sous la tente avec un peu de semoule mélangée à un "kubor" et du parmesan (fromage qui tient très bien la conservation hors frigo d'ailleurs !).
Vue ma journée, je m'endors très vite malgré mon inquiétude pour la nuit à venir au vu de l'air saturé en humidité et  le "zéro marge de manœuvre" que j'ai au niveau couchage : tout ce que j'ai de sec et potentiellement chaud, je le porte déjà en me couchant  hmm .
IMG0026A.jpg
Finalement la nuit ne s'est pas si mal passée. J'ai seulement été réveillé par le froid au visage et l'impression que des lapins ou des souris rodaient sous la tente. En fait, c'est seulement les épis de blés qui bougent sous le matelas ou contre la toile.
Je découvre une image mémorable au réveil : les épis de blés naissant avec la rosée sur leur feuille, cela à hauteur de visage (voire au dessus lorsque je suis allongé) et le ciel complètement bleu et soleil qui se lève. Bref, j'ai un gros sourire à l'intérieur de moi. Je me fait plaisir avec un bon petit déj' (thé, muesli, gâteau breton aux pruneaux, chocolat).
IMG0027A.jpg
Au vu de cette bonne nuit, de coin quasi-paradisiaque et du bon petit déj', je regarde mes chaussettes sécher au soleil ! Je les vois même fumer d'évaporation.
En fait, ce plaisir sera de courte durée car je vois de lourds nuages couvrir le soleil et je me hâte de ranger mes affaires
IMG0028A.jpg
Même si mon bivouac s'est finalement bien passé, je suis déçu de l'énorme marque que je laisse dans ce champ. Je me console en me disant que ça ne représente que 2 mètres carré d'un champ de plusieurs hectares mais j'ai toujours la volonté de ne laisser aucune trace visible. Là c'est raté...
IMG0029A.jpg
Une dernière image de cette ferme isolée avec un peu de soleil qui tape sur sa façade mais je sens déjà des gouttes de pluies arriver :-( .
IMG0032A.jpg
Je l'ai entendu une partie de la soirée et après mon levé : il y a la LGV qui passe à 1.5km de mon lieu de bivouac et j'arrive à capturer un TGV au moment où je passe au dessus de la ligne. En même temps à cette heure-ci ce n'est pas si compliqué : Thalys, Eurostar et TGV sont nombreux à cette heure de pointe et il suffit d'attendre 5 minutes pour en voir passer dans un sens ou un autre.
IMG0033A.jpg
J'essaye de récupérer le GR mais ce n'est pas si évident Une nationale, l'autoroute A1 ou la LGV ne facilite pas les raccourci et j'ai dû "jouer au sanglier" pour récupérer un passage. Cela ressape un peu mon moral car là je suis complètement trempé jusqu'aux genoux et quelque chose me dit que cela va durer un moment. Enfiler les chaussettes humides dans les chaussures trempées n'étaient pas très agréable ce matin mais marcher dans les orties et les ronces mouillées jusqu'à la taille, ce n'est pas sympa (mais toujours plus que marcher 3km le long d'une nationale).
IMG0034A.jpg
J'arrive finalement à retrouver ma route qui passe par Roberval. Oui : Roberval comme la balance de Roberval dont un exemplaire géant trône à l'entrée de la ville.
IMG0035A.jpg
Je suis donc amusé de voir ce site d'une certaine manière historique juste en dessous de ces énormes piliers soutenant le tablier de 2*3voies de l'A1. Très impressionnant de voir le dessous d'une autoroute. On se sent bien petit piéton.
IMG0036A.jpg
La belle église romane de Roberval. Elle vaut le détour. Mais je ne trouve pas de cimetière, donc pas de point d'eau, et le temps maussade ne m'invite pas à la distraction...
IMG0037A.jpg
C'est finalement un peu plus haut dans le village que je trouve de l'eau au cimetière. J'y croise tout naturellement un ami de cette rando parmi d'autres : un escargot ! J'en ai vu des dizaines ainsi que des limaces encore plus nombreuses. Comment ça, la rando a été humide ? !
IMG0038A.jpg
Je chemine maintenant dans la forêt d'Halatte et cela me change des chemins de celle de Compiègne. Non pas que les sentiers soient moins rectilignes mais là j'ai un peu de relief. On voit au fond à droite un peu de clair, c'est l'extrémité du chemin après un pont d'arbre. Je trouve cette forêt plus fournie que celle précédente et les nombreuses montées-descentes sont agréables et rythmantes.
IMG0039A.jpg
Une croix parmi d'autres et de nombreux calvaires. Cela vient rappeler que je suis bien sur le chemin de St-Jacques-de-Compiègne Compostelle. D'ailleurs j'en profite pour rappeler qu'il serait bon que les nombreux pélerins munissent l'extrémité de leur bâton d'embout en caoutchouc : cela coûte rien, cela est + agréable au son et puis cela évite de dégrader toutes les surfaces. Que cela soit le sable labouré (vu à Fontainebleau), la terre poinçonnées (vu partout), les rochers griffés (vu sur le GR20) ou tout simplement la route (le goudron !) marqué de nombreuses marques blanches régulières ; je reste surpris que "des simples marcheurs" puisent causer + de dommages à une route que les voitures roll .
IMG0040A.jpg
Un amadouvier. Je pensais ce champignon assez rare mais j'en ai vu beaucoup finalement, dont un assez énorme d'environ 50cm de diamètre. Je reste impressionné par la dureté de la coque supérieure.
IMG0042A.jpg
Je marche depuis pas mal de temps, je suis à une situation où je peux bifurquer dans plusieurs directions : Fleurines au nord-ouest, Créil plein-ouest, Senlis au sud et Chantilly au sud-ouest. Je fais le point et la tranquillité du coin me donne l'idée de faire sécher ma tente : j'accroche donc la toile au panneau indicateur du poteau de ce carrefour. J'étends aussi mon polycree au sol mais contrairement à la tente, il sèche beaucoup moins facilement...
Je mange à nouveau, réfléchis longtemps. J'écoute la météo à la radio. J'hésite beaucoup. Je regarde la carte, du moins ce que j'ai imprimé. Et finalement je décide de m'arrêter là : le temps n'est vraiment pas agréable, je suis rincé par la distance, l'humidité permanente depuis 24h m'use, je n'ai pas le bout de carte détaillé par là où je voudrais passer et finalement en réfléchissant je comprends que la distance que je pensais couvrir a été sur-estimé et que je ne serais pas capable de la couvrir dans le temps que voulais.
Maintenant, objectif : rejoindre Creil, prendre le train, rentrer chez moi et me réparer physiquement.
IMG0043A.jpg
Au sud-est de Fleurines je tombe sur cette "arbre à l'image" qui est l'objet d'un pélerinage de personnes depuis ce village jusque cet arbre tous les ans depuis des décennies... Étrange...
IMG0044A.jpg
Douze !
IMG0045A.jpg
Deux bousiers, que j'ai toujours vu en nombre sur les sentiers ; mais jamais pour déplacer une boule comme on peut le voir dans les films :-( . A partir de ce moment de la rando, mon objectif est d'avancer pour avancer. Je ne profite plus tellement de la promenade mais ces deux individus plantés là devant moi me font rappeler qu'il faut savoir continuer à profiter de la nature.
IMG0046A.jpg
Des grumes ! Plus d'1 mètre de diamètre pour les plus grosses que l'on voit. Et cette odeur de bois quand on s'en approche !!!
IMG0047A.jpg
Je suis dans le train, mon sac à dos à côté de moi.
La rando est terminée. Dur de l'abréger ainsi mais j'ai quand même fait la moitié de ce que je voulais : 2 jours sur les 4 prévus et pas des moindre puisque j'ai réussi à couvrir 50 km sur ce temps !
Je reste content de cette sortie même si un simple soleil m'aurait permis non pas d'atteindre mon objectif mais passer 1 voire 2 nuits supplémentaires dehors. Finalement le soleil franc ne s'est montré que le samedi en fin de journée. J'estime au vu de mes courbatures avoir pris la bonne décision.

Pour info, pour terminer ma rando et parcourir les 5/6 km de nationales qu'il me restait avant d'arriver à Creil, j'ai pris un lift, donc un bout de stop. La première fois que j'en faisais et ça a marché à la 4e voiture, soit en moins de 3 minutes big_smile ! Je suis vraiment content d'avoir pris cette décision plutôt que marcher le long d'une nationale. Le truc parfait pour saper le moral !
Penser à regarder les conseils sur http://hitchwiki.org/ .

Liste matériel

Aaaaah ! Le plus intéressant ;-) . Non, je ne sais pas si c'est le plus intéressant mais il est vrai que parti avec un sac bien préparé est rassurant et invite davantage au voyage. Et quand je dis bien préparé, c'est pas que l'on y a passé des heures ; c'est simplement que l'on sait ce qu'il y a dedans, qu'il n'y manque rien, et l'on sait se servir de tout ! Pour ma part j'ai passé peu de temps à préparer cette liste ; mais c'est mon expérience qui m'a permis de le faire si vite. Et à l'avenir je serais encore meilleur pour préparer ma liste car j'ai découvert certains nouveaux matériels et les ai poussé d'une certaine manière à leur limite.

J'ai classé tout cela selon mes catégories. Lorsque l'item est porté c'est indiqué à côté et quand il est démultiplié, cela est aussi écrit. J'ai mis en gras les items dont j'aurais pu me passer et/ou qui sont sujet à être réduit en poids pour les prochaine sortie. Et je mets une étoile* à ce que j'ai particulièrement apprécié.

PoidsItem (marque)Commentaire
Bricolage
0040Écouteurs (2x20g)J'en avais 2 car smartphone + téléphone et chacun ayant un priso jack micro-écouteurs à des normes différentes. Voulant passer des coups de fils et ne sachant pas avec lequel j'allais écouter de la radio/musique, il me fallait les deux. J'ai utilisé celui de téléphone plusieurs fois. Bon choix.
0066Téléphone* noir (porté)(Wiko)Peu onéreux (15€). Le modèle c'est le Lumix et c'est avec lui que j'ai pris les photos. Je le trouve léger et assez robuste pour être foutu au fond de la poche. Bon choix.
0074Lunettes vue + étui métal(Stepper)Je ne les ai jamais utilisé et je crois que même sur 4 jours, je ne les aurais pas utilisés. Cela me fait chier de sortir mes lunettes de vues et de toutes façons, si il pleut j'en veux pas, si il fait soleil je mets celle de soleil. Mauvais choix.
0085Set tabac-pipe-No comment.
273g---
Couchage
0120Sardines (12x10g)(D4)Je les ai toutes prises alors que 5 suffisait (je n'utilise que la toile extérieure de la tente). Je le sais et pourtant j'aurais pu gagner 70g !
0038Petit piquet tente(D4)OK.
0080Polycree(Arklight)OK. Incroyable comment c'est résistant cette connerie !
0143Drap – sac à viande(D4)OK.
0200Grand arceau tente(D4)OK.
0210Matelas mousse M100(D4)OK. Agréable de pouvoir le poser n'importe comment. Je n'ai pas eu froid la nuit. La pleine longueur est agréable (trop habitué au demi matelas avec mon auto-gonflant).
0388Sac de couchage ED150(Camp)J'ai été impressionné de ne pas avoir eu froid la nuit ! J'estime la température entre 4 et 8 °C et une humidité saturée ; et ça a été.
0733Tente externe T2 UL pro(D4)OK. Peut-être les haubans à retirer...
1912g--Je me suis beaucoup amélioré sur ce points. J'ai encore de la marge de manœuvre mais je reste satisfait.
Cuisine
0008Réchaud Groove Stove(DIY)RAS.
0020Briquet (2x10g)(Bic)OK.
0011Cuillère petite-OK.
0013Paravent(DIY)OK.
0016Couteau carte pliable*(Cardsharp)Vraiment léger et largement suffisant même pour du fromage et du saucisson. Je suis content de ce nouveau venu dans ma liste.
0027Briquet barre magnésium(LightMyFire)Pffff, pourquoi je me traîne encore ça ? Le sifflet ne m'aurait servi à rien, il n'y avait personne et de toutes façons il est fourré au fond du sac et puis j'ai déjà 2 briquet testé avant de partir qui fonctionne bien.
0080Bouteille eau (2x40g)-OK.
0043Couvercle popotte-tasse(Arklight)Là je me dis que je peux, non pas supprimer cet item mais certainement m'en fabriquer un plus léger. Il faut que je cogite mais j'ai moyen je pense de diviser le poids par 2.
0105Popotte-tasse(Arklight)OK. Même si c'est lourd car en inox je trouve le rapport qualité/prix efficace.
323g---
Hygiène
0005Brosse à dent-OK.
0013 Éponges corps(Tigex)M'a servi a rien. Je ne l'aurais pas utilisé de toutes manières.
0015Parfum-Pourquoi j'ai pris ça ? ! Même pour faire du stop, je n'ai pas eu besoin.
0020PQ-OK. Pas utilisé. Est-ce que je pourrais m'en passer la prochaine fois ?
0025Huile d'argan-Sert à rien (dans ce contexte!).
0025Savon-Servi à rien mais je garde par sécurité.
0030Pierre d'alun-Idem que savon. M'a servi une fois pour calmer une démangeaison sérieuse.
133g---
Oriento
0034Carte (porté)-
0046Frontale e+lite(Petzl)Le poids est de 23g finalement. J'ai enfin arrêté de l'emporter avec son étui smile (suite à une remarque ici )
0048Papiers ID-Juste CB, 60€ en liquide, carte vitale et d'assurance et ticket de RER (pas de carte d'identité, ça ne sert à rien !!!)
0112Smartphone 4,7'' Darkmoon(Wiko)Pour prendre de belles photos. Je ne sais pas si j'aurais pu m'en passer. Dans le cadre de mon projet personnel, je justifie son emport. Et puis le fait de pouvoir consulter OsmAnd en permanence ou récupérer une info importante (météo, horaire de train, ...) fait que je le conserve.
0154GPS eTrex 30(Garmin):-( j'adore ce truc, mais bon, j'avais quand même les cartes IGN. Je n'ai jamais réussi à l'utiliser en routage donc il ne me sert à rien si je veux aller vers un point "au hasard". Je les pris "au cas où" mais finalement j'ai dû chercher ma route plusieurs fois, j'ai hésité sur mon trajet et je ne l'ai même pas sorti. C'est clairement une connerie de l'avoir pris.
394g---
Pharma
0001Aquatab(*10)(Aquatab)OK.
0002Tire tique-OK. Je l'avais et pourtant ce n'est qu'en rentrant que j'ai remarqué (encore une fois trop tard) une tique sur le haut du tibia (alors que je portais en permanence un pantalon!).
0020Paracétamol (2x10g)(Dafalgan)OK.
0016Pansement rouleau-OK. Mais poids certainement inférieur car j'en ai pris 10cm. M'a servi pour réparer mon "portefeuille" ! :-)
39g---
Portage
0025Ziplock (grand) (5x5g)-OK.
0007Pompote alcool-OK.
0007Sac sardine(D4)OK.
0010Élastique tasse popotte-Je pense que pourrais trouver un autre moyen pour conserver fermée ma popotte/tasse. Mais d'un autre côté 10g pour être sûr que mon réchaud se barre pas dans le sac et ne fini pas plié, c'est pas énorme...
0012Sac piquets(D4)OK.
0057Sac étanche 20L(SeaToSummit)OK. J'ai pas compris, en mode oreiller il s'est dégonflé durant la nuit ; est-ce une fuite, la température qui baisse qui fait diminuer le volume ou bien la fermeture qui se déroule augmentant le volume et diminuant l'épaisseur ?
0068Sac compression duvet(Camp)Je ne l'avais jamais pesé mais ce truc est vraiment lourd. Et je pense qu'au vu de mon sac étanche, je n'en ai pas vraiment besoin. Je peux foutre mon duvet en vrac dans le sac étanche et compresser le tout en roulant le système de fermeture.
0589Arpenaz 40L noir(D4)Très content de ce sac. Les rembourrages au niveau des bretelles est peut-être un peu court. Mais sinon, j'apprécie beaucoup. Rapport qualité/prix/poids/volumes extra !!!
775g---
Vêtement
0035Lunettes solaires polarisé(Julbo)Pas servi :-( . Vu que j'étais en permanence en forêt et avec une casquette, c'était peut-être superflu.
0037Jupe de pluie*(DIY)Très bonne idée. Léger et permet de marcher sous la pluie avec moins d'inquiétude. J'aurais quand même dû prendre avec les "gants de pluies" récupérés à une station service ; cela m'aurait éviter d'avoir froid aux mains.
0048Étui lunettes durci blanc(Julbo)RAS.
0050Chaussettes basses (porté)(D4)OK.
0079Casquette Kaki (porté)-OK.
0095Chaussettes chaudes(D4)OK.
0098Short Running court (porté)(D4)OK.
0170Foulard grand-OK. Peut sembler lourd mais me sert de serviette, m'a permis d'essuyer mes pieds humides le soir, permet de sécher la vaisselle et tiens chaud au cou et au visage la nuit. Et puis c'est un peu mon "doudou de voyage" :-) .
0185Gilet doudoune Inuit 50(D4)J'apprécie vraiment cette acquisition. Même sans manche c'est très chaud. Mais le combiner à un tee-shirt manche courte est inutile. Je l'utilisais avec mon manche longue en mérinos, cela constitue un couple parfait.
0209Raincut noir (porté)(D4)RAS.
0243TS ML zippé rouge merinos (porté)(D4)Toujours excellent. J'aimerais trouver le même mais impossible.
0266Pantalon Arpenaz 50 kaki (porté)(D4)Très bien, léger, un peu coupe vent, sèche vite, des poches comme il faut.
0604Chaussure Propulse run 400* (porté)(D4)Parfait pour son usage : du chemin plat de plaine. Dans les descente boueuse j'ai failli me casser la gueule deux fois. Mais je me dis que seules des trails à crampons m'auraient sorti d'affaire ; mais que le reste du temps les crampons auraient servis à rien tongue . Et puis elles sont assez légères, ont une semelle plate, sèchent vite (pour le tissu mesh, la semelle interne c'est une autre histoire) et ne m'ont pas occasionnés de friction ou d'échauffement !
2119g--Beaucoup de D4 mais je n'ai rien trouvé d'aussi facile d'accès (à la fois sur le prix, le choix et la possibilité d'essayer) que chez eux.

Soit un total 5968g réparti en 1649g porté et 4319g sur le dos. A cela il faut ajouter 2.5L d'eau (oui c'est beaucoup mais c'est comme ça !) et j'avais pris 2.7kg de nourriture (autonomie pour 3 nuits/4jours).
Sur la nourriture c'était globalement cela :

  • fromage : parmesan (~450g)

  • saucisson sec (~250g?)

  • amande nature (~500g)

  • chocolat (400g)

  • semoule (500g)

  • kubor

  • muesli (3*75g) + lait en poudre (3*30g)

  • gâteau breton au pruneaux (400g)

Étant donné les conditions humides, l'effort inhabituel que j'ai fourni et la légèreté de mon équipement pour dormir, je pense que ce n'était pas de trop. Et puis, je n'avais pas particulièrement envie de m'arrêter dans les villes pour me ravitailler.
Ce qui donne un poids calculé de ~11kg. C'est étrange car sur la balance j'ai pesé 9.9kg juste avant de partir ! ... Il y a toujours quelque chose de mystérieux dans tout ça ! big_smile
Edit 3 : évidemment le "~11kg", c'est tout compris. Le sac fait bien moins de 10kg !

Qu'est-ce que j'aurais pu prendre en + ? Peut-être mes bâtons. Cela m'aurait aider quand les douleurs à la cheville et aux genoux se sont réveillées. Mais à 650g la paire je les trouve vraiment lourds. Au final en faisant le bilan de ce que j'ai pris "en trop" (en gras dans le tableau), j'aurais pu gagner 530g...

-----

Merci à ceux qui ont lu jusqu'au bout. Merci à tous les intervenants de toutes les discussions que j'ai pu lire ici et là, ce forum est très instructif pour moi et la démarche de "randonner léger" l'est aussi pour ma façon de voir la vie.
Et enfin, je ne peux que citer ici des mots lus ailleurs et qui m'ont fait poser un pied devant l'autre pendant tous ces km, toutes ces heures :

Si tu n'arrives pas à penser, commence à marcher.
Si tu penses mal, continue de marcher.
Si tu penses trop, marche encore.

Edit 1 : orthographe...
Edit 2 : le contexte du bivouac http://orangina-rouge.org/1day1pix/phot … 201017.jpg et le réveil : http://orangina-rouge.org/1day1pix/phot … 5242_1.jpg .
Édit 3 : le téléphone est un Wiko Lubi3.

Dernière modification par OranginaRouge (04-06-2015 20:49:07)


« Vous n'échouez jamais jusqu'à ce que vous arrêtez d'essayer. » (mon profil)

Hors ligne

#2 17-05-2015 09:58:31

Vacuité
Membre
Inscription : 23-10-2014
Messages : 77

Re : [Récit + liste] Mon demi-camino en Oise-Pays de France

Jolie récit bien détaillé ! smile

Mais pourquoi tu emportes Téléphone Wiko + Smartphone Wiko + Gps Garmin quand le smartphone peut tout faire ?
En plus tu as utilisé le téléphone de faible définition alors que le smartphone fait de bonnes photos (tu en as prises deux de ton bivouac)...

Ah si, ton porte-clé est trop gros (et trop lourd...) big_smile


Il n'y a pas de vie, il n'y a pas de mort. Il n'y a que vacuité.

Hors ligne

#3 17-05-2015 10:41:53

OranginaRouge
Apprenti MULot
Lieu : qq part entre Nmdie et IdF...
Inscription : 03-07-2012
Messages : 223
Site Web

Re : [Récit + liste] Mon demi-camino en Oise-Pays de France

Oui, peut-être trop détaillé, on a l'impression que je suis parti 5 jours :-) .

Mon smartphone me fait très régulièrement la mauvaise blague de s'éteindre tout seul (problème de batterie ?) parfois plusieurs fois par jour. Je ne pouvais pas compter sur lui. Et je ne pense pas que la batterie aurait tenu 4 jours. En mode avion et sans prendre de photo, oui ; mais ce n'était pas le cas.
C'était donc un backup pas très fiable mais qui m'a permis de faire plusieurs photos personnelles non partagées ici.
Le GPS, je l'ai dit, c'était clairement une connerie de l'avoir pris :-P .

Enfin le porte-clef, je pense que tu parle du badge magnétique. Il constitue évidemment une clef aussi. Il reste l'anneau et un 'porte clef' en tissu qui doivent faire au plus 2 grammes. Rien de substantiel à gagner par là.


« Vous n'échouez jamais jusqu'à ce que vous arrêtez d'essayer. » (mon profil)

Hors ligne

#4 17-05-2015 22:31:52

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 1 039

Re : [Récit + liste] Mon demi-camino en Oise-Pays de France

Salut OranginaRouge,  smile


L'arbre à images est un lieu de pèlerinage. Il en existe de ce type un peu partout. Le principe est simple, soumettre un vœu.
Visiblement, d'après la mairie de Fleurines, le pèlerinage de la Vierge au Chêne à l'image avait lieu le jeudi 14. Tu aurais pu passer au moment de la messe ! tongue

Souvent, ces endroits sont des lieux de culte plus ancien (Celte par exemple, pour la Bretagne que je connais mieux) qui ont été "catholicisés".

Tu décris bien le moment fort où tu quittes ton chez toi.
Je ne m'étais jamais formulé ça, mais je partage ce moment-là. Tu tournes la clé, tu fais un tour mental des lieux pour vérifier que tu n'oublies rien, et c'est là, quand on retire la clé et qu'on se détourne, le tremplin vers une forme d'aventure !  smile

Là où je souscris moins, c'est pour le bivouac sur les cultures, quelles qu'elles soient...  neutral tongue

Merci pour le retour.  smile


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#5 17-05-2015 23:45:38

OranginaRouge
Apprenti MULot
Lieu : qq part entre Nmdie et IdF...
Inscription : 03-07-2012
Messages : 223
Site Web

Re : [Récit + liste] Mon demi-camino en Oise-Pays de France

ester a écrit :

Salut OranginaRouge,  smile

Salut ester smile

ester a écrit :

L'arbre à images est un lieu de pèlerinage. Il en existe de ce type un peu partout. Le principe est simple, soumettre un vœu.
Visiblement, d'après la mairie de Fleurines, le pèlerinage de la Vierge au Chêne à l'image avait lieu le jeudi 14. Tu aurais pu passer au moment de la messe !

Je n'ai pas trouvé d'information dans ce sens : où as-tu lu que c'était ce jeudi 14 ? Si c'est vraiment le cas, c'est peut-être la raison de tous les détritus que j'ai vu au bord du chemin :-P .

ester a écrit :

Tu tournes la clé, tu fais un tour mental des lieux pour vérifier que tu n'oublies rien, et c'est là, quand on retire la clé et qu'on se détourne, le tremplin vers une forme d'aventure !

Je fais ça un peu tout les matins de vérifier que je n'oublies rien. En l'occurrence là j'avais oublié ma casquette :-/ .
Ce que je ressens c'est surtout le "la prochaine fois que je reviens ici, j'aurais fait Xkm et passé Y nuits dehors tout seul". C'est ce sentiment de "partir à l'aventure" qui est fort ; mais je ne le ressens que quand je pars seul et depuis chez moi. Bizarre

ester a écrit :

Là où je souscris moins, c'est pour le bivouac sur les cultures, quelles qu'elles soient...  neutral tongue

Pareil ! Mais voulant passer une nuit à peu près réparatrice je n'avais pas vraiment le choix à ce moment là ; ou du moins ceux qui se présentait n'était pas accessible facilement.
J'avais la solution de me mettre au milieu d'un chemin mais l'inquiétude d'être réveillé par un tracteur et la crainte du vent qui passe sous la toile de tente (c'est un défaut que j'ai déjà mal vécu 1 fois avec la toile externe de la T2 UL pro) m'ont fait prendre cette décision "à défaut de mieux".

ester a écrit :

Merci pour le retour.  smile

Avec plaisir ! :-)


« Vous n'échouez jamais jusqu'à ce que vous arrêtez d'essayer. » (mon profil)

Hors ligne

#6 18-05-2015 07:27:31

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 1 039

Re : [Récit + liste] Mon demi-camino en Oise-Pays de France

Bonjour, smile

OranginaRouge a écrit :

où as-tu lu que c'était ce jeudi 14 ?

ici, page 8, dans l'encadré bleu   smile

Et là, on apprend que c'est un pèlerinage annuel qui a lieu depuis 1587.

Et puis jeudi, c'était jeudi de l'ascension.
En tout cas, si tu fais le circuit dans l'autre sens la prochaine fois, tu pourras faire un vœu pour trouver un autre endroit de bivouac, bien abrité ! wink  big_smile

Edit : correction du lien n°2...

Dernière modification par ester (18-05-2015 19:35:46)


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#7 19-05-2015 23:46:01

OranginaRouge
Apprenti MULot
Lieu : qq part entre Nmdie et IdF...
Inscription : 03-07-2012
Messages : 223
Site Web

Re : [Récit + liste] Mon demi-camino en Oise-Pays de France

Ah, c'est mieux avec le bon second lien. J'avais cherché le pdf du numéro d'avril, n°61 sans le trouver. Je ne sais pas comment tu as réussi a mettre la main dessus alors que je l'ai cherché :-p .
Oui, ce bivouac m'a servi 'de leçon'. D'ailleurs cette sortie m'a appris pas mal de chose. Je sors conforté sur ma liste mais la préparation de l'itinéraire est à revoir :-) .
Au fait, j'y suis passé le vendredi, donc je n'aurais pas pu tomber au même moment.


« Vous n'échouez jamais jusqu'à ce que vous arrêtez d'essayer. » (mon profil)

Hors ligne

#8 20-05-2015 14:55:45

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 1 039

Re : [Récit + liste] Mon demi-camino en Oise-Pays de France

OranginaRouge a écrit :

J'avais cherché le pdf du numéro d'avril, n°61 sans le trouver. Je ne sais pas comment tu as réussi a mettre la main dessus alors que je l'ai cherché :-p.

Je suis abonnée ! tongue


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#9 20-05-2015 14:56:48

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 1 039

Re : [Récit + liste] Mon demi-camino en Oise-Pays de France

OranginaRouge a écrit :

J'avais cherché le pdf du numéro d'avril, n°61 sans le trouver. Je ne sais pas comment tu as réussi a mettre la main dessus alors que je l'ai cherché :-p.

Non, blague à part, j'ai juste fait un moteur de recherche genre "Fleurines arbre à images", en reprenant tes mots. ça a été très rapide.  smile


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#10 20-05-2015 18:03:51

OranginaRouge
Apprenti MULot
Lieu : qq part entre Nmdie et IdF...
Inscription : 03-07-2012
Messages : 223
Site Web

Re : [Récit + liste] Mon demi-camino en Oise-Pays de France

Ok, faut peut-être que je revois mon moteur de rechercher alternatif (Duckduckgo...).
Pourtant j'ai spécifiquement fait une recherche sur les fichiers de type pdf sur ce site mais sans résultat.

Non, mais ça me surprenait quand même que tu sois abonné. Ce n'était pas cohérent avec la localisation renseignée dans ton profil  tongue


« Vous n'échouez jamais jusqu'à ce que vous arrêtez d'essayer. » (mon profil)

Hors ligne

Pied de page des forums