#26 01-01-2016 16:48:10

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 235
Site Web

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Salud Jobig Ar Barz (j'espère que j'ai bon)
J'ai attendu d'avoir une heure devant moi et une terrasse de café pour déguster ta prose. C'est plein de vie et de sensations. J'aime. Tu jactes l'argot en plus. Par contre, le nombre d'émoticones frise la surpopulation. Avis perso  tongue  smile .
Dans Qohelet (l'ecclésiaste en grec) on lit aussi (là je pense à la brebis) : ... telle la destinée des animaux; leur condition est la même, la mort des uns est comme la mort des autres; un même souffle les anime: la supériorité de l'homme sur l'animal est nulle, car tout est vanité..
Myrtille88 si tu veux entendre l'argot du faubourg, regarde Fric-frac. J'adore ce film.

Dernière modification par JJondalar (01-01-2016 16:48:46)


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#27 02-01-2016 11:51:08

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Bonjour Flo,  smile

Bonne année à toi ! et merci de ta visite !

Grâce à cette histoire, je serais plus attentive, pas très compliqué effectivement de prendre une photo

Oui, le bon sens et le bon réflexe peuvent faire la différence (enfin pas toujours ! roll ). Ma petite historiette semble porter ses fruits, on dirait. Le présent CR n'aura pas été vain. RL est un lieu idéal pour poster ce genre d'infos...  cool

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#28 02-01-2016 12:51:11

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Salut JJondalar,  smile

Ravi de t'accueillir en ce lieu de perdition ! et meilleurs vœux pour 2016 !

Jobig ar barzh, ça me va !

J'ai acquis des notions d'argomuche à force de bouquiner les grands argotiers (Boudard, Simonin, Le Breton... et François Villon). J'ai eu une petite expérience immersive également... Pour compléter - ludiquement - la culture de Myrtille, je conseille "la méthode à Mimile" qu'on peut encore trouver pour trois francs, six sous... tongue

Tu as sans doute raison pour les émoticones : je vais toiletter un peu le texte ce we. Sur le principe, je préfère en mettre plus que pas assez. Question de prudence et de ménagement du lecteur. Une façon de mimer l'émotion correspondant à ce qu'on veut exprimer, en renforcer le sens ou au contraire le nuancer ou l'atténuer. Une phrase dépourvue d'émoticone peut avoir un effet désastreux chez le lecteur, surtout quand elle est lapidaire... roll

car tout est vanité

Où l'on retrouve l'Ecclésiaste. Une discussion à bâtons rompus (n'est-ce pas ester ? wink ), chiche ! big_smile

J'ai pensé pour rebondir sur ta citation à une vieille légende bretonne conservée (en vieux français) dans un document du début du 13ème siècle, "la chanson d'Aiquin", celle d'Ahès, la femme d'Ohès le Vieil Barbé. Pourquoi ce conte en particulier ? Parce qu'il est lié à mon pays (Carhaix et le Poher, Ahès est l'éponyme légendaire de ma petite cité), qu'il y est question de chemin (on est sur RL), de la vanité de toute chose et des fins dernières, symbolisés par la mort d'un oiseau (pas d'une brebis ! mais ça revient au même...). Je livre cet extrait dans sa version brute que j'ai annotée (astérisques) pour la compréhension de la langue. Une petite note érudite et poétique pour commencer l'année. J'ai choisi également d'illustrer ce texte par quelques clichés de la Danse Macabre (15ème siècle) sise en la chapelle de Kernascléden située pas très loin de chez moi. Que les modos se rassurent, je posterai ma liste demain ou après-demain et tout rentrera dans l'ordre ! cool

(...)
De sa femme [à Ohès le viel Barbé] ont Franczois illec* parlé,
Que fut moult saige et fut de grant beauté.
(…)
Mès celle damne ot ung moult foul pençé*
Qui cuidoit vivre toujours en geune aé* !
El fist fere ung grant chemin ferré,
Par on alast à Paris la cité ;
Quar le pays estoit de bouays planté ;
A Quarahès*, ce sachez de verté,
Fust le chemin commencé et fondé ;
Par celle dame fust maint chesne coupé
Et abatu maint grant arbre ramé.
Quant ce chemin fut faict et compassé,
Plus de vignt leues fut le chemin ferré ;
Moult y ot l’en en poay de temps oupvré,
Que la damne ot ung merlle mort trouvé.
De l’un main en l’autre l’a tourné et viré ;
Lors a la dame ung soupir gecté :
Que ycest secle* n’est [tout] que vanité ;
Qui plus y vit, plus a mal et peiné ;
N’y a si riche qui n’ait adversité !
Lors la damne moult grandement plouré*.
(…)
Lors a la damne ung soupir geté :
- « Helas !  dist elle, pourquoi fumes  nous né ? »
Or ne me prise ung denier monnayé,
Ne ma richesse ne ma grant poesté* ;
Anczois me doy tenir en grant vilté* !
Je ne sera par moy le chemin achevé,
Moult me repens don g’y ay tant oupvré ;
N’ert mès par moy faict ne edifié,
Ne nulle aultre eupvre car ne serait foulté*,
Car tant cest secle* ne vault ung ail pylé !
(...)

* Qui cuidoit vivre toujours en geune aé : qui pensait vivre une éternelle jeunesse
* illec : [de] celle-ci
* foul pençé : folle pensée
* Quarahès : Karaez, Carhaix (formé sur une étymologie poétique : kaer : la ville + Ahès : la princesse géante, c'est une allusion à la douzaine de voies romaines qui rayonnent de la ville dont l'étymologie savante repose sur le bas latin carrovium : le carrefour !)
* oupvré : œuvrer
* ot : eut (verbe avoir)
* plouré : pleuré
* poesté : la pôté, la puissance
* foulté : fauter
* Vilté : vileté, valeur très basse
* secle : siècle

8948_la_danse_macabre_kernascleden_1_02-01-16.jpg

8948_la_danse_macabre_kernascleden_2_02-01-16.jpg

8948_la_danse_macabre_kernascleden_3_02-01-16.jpg

La mort au bout du chemin ? On va tous crever ! No Future ! lol

Bonne année quand même...

Jobig

Dernière modification par Jobig (02-01-2016 18:22:33)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#29 02-01-2016 16:31:57

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 235
Site Web

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Jobig a écrit :

Salut JJondalar,  smile

Ravi de t'accueillir en ce lieu de perdition ! et meilleurs vœux pour 2016 !

Où l'on retrouve l'Ecclésiaste. Une discussion à bâtons rompus (n'est-ce pas ester ? wink ), chiche ! big_smile

Jobig

Bonne année !
Désolé, je n'ai pas ta faconde, et j'allume mon ordi pour continuer mon CR yikes . Je ne cède pas à la tentation. Enfin... juste un peu. Tes peintures murales me rappellent leur équivalent 1851 : Le char de la mort de Théophile Schuler. Une œuvre accrochée au musée Unterlinden et qui m'a impressionné.


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#30 02-01-2016 17:42:51

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Désolé, je n'ai pas ta faconde

Peut-être* (je regarde à deux fois maintenant avant de faire des compliments... wink ), mais tu m'as clairement inspiré pour le côté introspectif avec ton retour sur l'Islande. Je n'hésite plus à faire des longueurs. 

Schuler dans son tableau allégorique semble s'être bien inspiré des Danses macabres médiévales, en effet.

Bon courage pour ton récit : c'est une bonne nouvelle ! tongue

Jobig


* Pas du tout ! l'intro (le départ pour l'Islande) de ce même CR est particulièrement brillante.


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#31 04-01-2016 14:03:32

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 2 178

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Bonjour Jobig, smile
Et Bloavez mad !

Merci pour le bain médiéval du début d'année ! smile

Sais-tu de quel chemin "ferré" il est question ? Sans doute qu'il s'agit plutôt d'un chemin empierré, d'ailleurs. En reste-t-il des vestiges ?

Dans mon "pays", les chemins anciens ont connu d'autres fréquentations... Celles des faux-sauniers, des gabelous, et autour du mouvement de la chouannerie... Mais n'abordez pas ce dernier sujet dans les campagnes (ni dans les villes), vous risquez toujours de semer la tempête ! Au mieux, qu'on s'éloigne en prenant un air évasif...

Bonne année de Mul à tous !  smile

ps : C'est le comble du Mul, non, que d'alléger son sac pour le remplir d'eau à Lourdestongue
J'ai bien compris que tu n'avais guère le choix... Et puis, la St Léger était déjà passée, je présume... ?


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#32 04-01-2016 21:13:10

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Bonjour ester,  smile

Bloavezh mat dac'h !
Yec'hed ha prosperite,
Treid skañv ha daoulined kaled,
Baleoù ken ha ken
Beked fin ar bloas !*

Je rentre de la Presqu'île (c'est mon péché mignon en ce moment...) et hop ! je tombe sur ton poste : yes ! cool

Sais-tu de quel chemin "ferré" il est question ? Sans doute qu'il s'agit plutôt d'un chemin empierré, d'ailleurs. En reste-t-il des vestiges ?

Dans toute légende on trouve une once de vérité. La trame du récit met en scène un comte Corsold qui est la personnification de l'ancienne cité gallo-romaine des Coriosolites (Corseult près Dinan) dans laquelle le vilain Aiquin, présenté comme un Sarrasin (en fait, ce serait plutôt un Viking...), exerce ses forfaits. Puis celui-ci, devant l'avance de Charlemagne (qui pourrait être le duc Alain le Grand...) se fortifie à Carhaix, mais face à des adversaires trop puissants pour lui, il doit fuir jusqu'au Menez Hom où s'achève l'histoire. Donc, pour répondre à ta question, il se pourrait bien que le chemin de la princesse Ahès (qui survit dans la toponymie locale sous la forme hent Ahes) soit identifiable à la voie romaine qui reliait Vorgium (Carhaix) à Fanum Martis (Corseult). Il en reste quelques traces dans le paysage, au nord-est de Cx bien sûr, mais aussi vers St Nicolas, Quintin et dans le Penthièvre, bien entendu... Mais ce n'est qu'une hypothèse car il y a douze voies antiques au départ de Carhaix, véritable nœud routier de l'Antiquité... hmm

Tu as raison, ces chemins étaient empierrés (avec des pierres posées de chant) ; la plus grande partie du réseau routier de la péninsule, comme partout dans les Gaules, était justement d'origine gauloise (les techniques étaient similaires). Par chez moi aussi, les vieux chemins ne sont pas exempts de mémoire chouanne bien que le pays ait été dans l'ensemble favorable aux Bleus (surtout Carhaix, la ville la plus "Montagnarde" de Bretagne pendant la Révolution !). wink

J'aurais pu remplir une gourde d'eau de source en montagne, hein ! qui aurait fait la différence ? Mais depuis que je suis converti à la MUL, je trouve les gourdes trop Lourdes... tongue la St Léger n'était pas encore passée (2 octobre, je viens de vérifier !). Tout fout le camps, ma pôv' dame !  big_smile

Jobig

* ça rime pas mais le cœur y est !  wink


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#33 05-01-2016 20:11:07

remyt
Membre
Lieu : Proche des Montagnes
Inscription : 25-09-2014
Messages : 146

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Merci Jobig,

C'est long mais c'est frais et bien tourné !

Bravo pour ta ballade pierreuse !

A++

Hors ligne

#34 05-01-2016 20:21:16

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

De rien remyt,  smile

Mes CR s'inscrivent totalement dans une approche littéraire du genre. J'essaie de ne pas trop perdre de vue la MUL mais jusqu'à présent l'occasion ne s'est guère présentée d'en faire le sujet central du récit. Cette année, qui sait ?

Je m'en vais faire un petit tour du côté de la Chartreuse, moi... wink

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#35 09-01-2016 22:08:22

moustic
Membre
Inscription : 13-08-2005
Messages : 227

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Bonsoir tout le monde smile

Jobig a écrit :

J'évite de dater trop précisément mes CR pour me préserver une marge d'anonymat, mais je vais faire une exception : c'était le lundi 7 septembre. smile

Ok merci, beaucoup ! elle est bien inscrite dans mon carnet smile

Jobig a écrit :

A ce propos, je me demandais si les refuges avaient vraiment les moyens de communiquer avec vous quand vous vous trouvez dans des coins aussi isolés que Chabarrou ou la Badète ?

Concrètement : Non. Sur les autres estives c'est surement différent
Ici, on a bien les talkies lors des ramassages pour communiquer avec les éleveurs, mais ça ne passe pas partout, et le refuge du wallon n'en a pas non plus.
Nous l'avons suggéré aux éleveurs cet année au cours de l'été pour prévenir le pghm en cas d'accident.

Quand on sort quotidiennement, il est rare qu'on les emporte.

Quand on part pas trop tôt le matin, il arrive qu'on passe au refuge et qu'on leur indique le secteur ou nous comptons passer la journée, mais cela n'est pas systématique.
Des fois on se retrouve aussi a changer nos plans une fois en haut parce qu'on a jumelé des brebis la ou elle ne doivent pas être et donc on se retrouve a vraiment loin de la ou on pensait aller initialement.

J'ai toujours un "kit de survie" minimaliste dans mon sac, qui me permet de me signaler (briquet/miroir...), faire les premiers soins et passer la nuit de manière en attendant le matin.
L'ensemble des vallées autour du Wallon sont assez visitées.
Sur les estives isolées, il est conseillé de laisser chaque jour un papier a la cabane, nommant le secteur et l'heure de retour prévue

kodiak a écrit :

C'est la MUL qui t'as amené a cette formation de pâtre?

Je pense que ce qui ma mené a cette formation/vocation est bien plus profond que ça, mais c'est un autre débat wink

Cependant quand je me connecte a internet, j'aime lire le forum de RL et DM, ce sont deux mines d'information énormes et utiles au quotidien !

Niveau matos, j'ai fais un mix des deux philosophies qui me permet d'arriver a une certaine forme de minimalisme/legereté.

Je remercie fortement ce forum pour les nombreux conseils et astuces qu'il m'a apporté et m'ont permis d'avoir un sac leger pendant le boulot.

florencia a écrit :

on a toujours envie de partager des moments avec les bergers quand on randonne, pas toujours facile car vous êtes évidemment très occupés, et pour ma part j'essaie de me faire plutôt discrète

Merci !

Je reconnais n'avoir été pas toujours très aimable auprès des randonneurs et je m'en excuse car ce n'est pas dans ma nature profonde.


(-=+=-)

Hors ligne

#36 10-01-2016 20:09:58

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Merci moustic pour ces précisions !  smile A nous de nous montrer vigilants à notre tour, solidarité montagnarde oblige ! cool

Niveau matos, j'ai fais un mix des deux philosophies qui me permet d'arriver a une certaine forme de minimalisme/legereté.

C'est un peu ma philosophie aussi : tirer les leçons de mon expérience militaire (antédiluvienne !) et des enseignements de la MUL. Je n'aurai jamais de sac hors consommables à 3 kg, je pense, mais cela n'a guère d'importance, car j'arrive à présent à maîtriser la masse totale de mon équipement (vêtements, chaussures, SAD) et à la maintenir sous les 10 kg, l'esprit serein.

Excellente transition pour vous présenter - enfin - ma liste, n'est-ce pas ?

MATERIEL DE BASETERRA NOVA LASER 35 (3 JOURS)LISTE OKOU
4256Poids total
 
566Portage
 
506Terra Nova Laser 35 L
15Sac poubelle 30 L * 3
45Pochette néoprène
 
1008Couchage
 
575Couette/quilt CUMULUS M350
350Matelas NeoAir X-Lite Regular (3,2 R Value)
65Oreiller gonflable
18Pose cul alu
 
649Abri
 
360Stealth 1 silnylonOKOU
80SardinesOKOU
142Sursac M 90/Perthex "DIY"
67Mât alu démontableOKOU
 
312Cuisine & hydratation
 
85Popote CAO
10Spork pliable
15Platypus 0,5 L
74Poche à eau Platypus 2 L + tube
48Titanium stove MSF 116 T
25Trépieds
25Manche alu
10Mini briquet Bic
Opinel n°6
20Kit lessive/vaisselle
 
861Gestion thermique/propreté/rechange
 
230Polo shirt Ullfrotté 200 ML
75Terramar Thermasilk T-shirtOKOU
75Terramar Thermasilk caleçonOKOU
1 paire chaussettes Sealskinz
371 paire chaussettes Ullfrotte
235Patagonia Ultralight Down jacket T M
115Stowaway Arktis T M
 
222Protection pluie
 
212Poncho Arklight
10Cordon
 
155Hygiène *
 
125Pharmacie/sécurité/réparation **OKOU
 
358Divers
 
1601 livre de poche
55Batteries rechange Note 3
20Carte identité + CB + Carte européenne Sécu + liquide
75Lampe frontale Petzl Tactikka
15Emballages divers petit format
18Chargeur USB secteur
15Connectique Daffodil rétractable
Piolet Camp Corsa
 
2592Consommables
 
37Ration fond de sac
 
15Aromates
22Bouillon cubes 11 g * 2
 
1680Ration rando
230Soupes déshydratées améliorées * 2
340Abricots secs
180Lomo
80Pâtes de fruits
80Cacahouettes noix cajou
330Gaufres au miel ("p'tit déj")
 
750Eau
 
125Autres consommables
50Gaz
75Cartouche Coleman 100 g
 
1717Dont total nourriture solide
 
6848TOTAL PORTE SAC + CONSOMMABLES
 
2613HORS SAC
 
2586Vêtements portés
 
85Chemise Carnet de Soie T M
350Pantalon Trangoworld
57Slip Brynje Meraklon
371 paire chaussettes Ullfrotte
18001 paire bottes Meindl
1 paire pare-débris Florencia
701 bonnet
801 paire gants cuir BW
 
536Equipements divers
271 baladeur Archos
210Portable Samsung Galaxy Note 3
71 sifflet
200Shemag
81 photon
101 mini boussole
35Lunette glacier
27RSK Mk5
 
Autres accessoires
 
2901 bâton Forclaz D4
290Porteur et non porté
 
9461TOTAL SAC + CONSOMMABLES + HORS SAC
 
12,61%Poids relatif base 75 kg
* Fond de sac 1 conditionné en ziplockBrosse à dent retaillée
Rasoir bic
Brosse cheveux/miroir
Dentifrice
Savon d'Alep
Gant toilette D4
Serviette D4 recoupée
PQ
** Fond de sac 2 conditionné en ziplockDuct tape
Pince à épiler
Briquet mini bic secours
Paracord
Sérum phy * 2
Pansements * 4
Doliprane 1000 * 1
Immodium * 2
Coton tiges * 6
Eosine
Ciseaux pliables
Kit couture (fil, aiguille, épingles à nourrice * 2)
Tampax * 1
Mouchoir 50*50 coton
Kit réparation matelas
Boules Quiès
Elasthoplaste
 


Un sac 3 jours à 4.256 kg hors consommables, c'est à peu près ce que je portais en été (avec le piolet, soit + 205 g). Le poids total de mon matériel (tout compris) se situe en dessous de la barre des 9.5 kg, malgré l'utilisation des Meindl (1.8 kg la paire !) contre 10.167 kg en juillet (avec des chaussures beaucoup plus légères mais peu satisfaisantes !). cool

L'innovation a porté sur le poste vêtements : l'achat d'une chemise en soie chez Carré de soie s'est révélé des plus pertinent. Isothermie éprouvée, confortable, pratique avec sa poche poitrine pour y loger  une paire de lunettes glacier, couplée au shemagh elle fait un excellent coupe vent à tel point que je me demande si je vais garder la stowaway et ne pas réformer ma protection pluie (retour à la veste de pluie et aux chaps ou à la jupe de pluie). En  plus, avec son petit col mao elle a un petit côté gracieux qui fait passer Jobig pour le dandy de service dans un réfectoire de refuge !...  cool
La question que je me pose en ce moment : c'est si les culottes en soie DIY de Patou - qu'on n'a pas vu depuis longtemps sur le site - lui ont procuré satisfaction... wink

Je n'ai pas utilisé mon abri Stealth 1, et pour cause : il a fait grand beau pendant mon séjour. Donc deux nuits à la belle étoile, une nuit en cabane (sans poulet !). Par conséquent, j'ai classé l'abri dans la liste des OKOU. tongue

Cette dernière pesait 782 g en y incluant le kit pharmacie/sécurité/réparation (125 g).

J'avais embarqué mon baladeur mais finalement je ne m'en suis pas servi ; j'ai lu abondamment en revanche.

Cette année, je vais travailler la question de la tortore : j'en emporte trop. Il y a des gains de poids à réaliser là-dessus : je n'en ai consommé qu'un gros tiers lors de mes flâneries (deux dîners à Wallon). roll

Voili, voilou

Jobig

Edit : mise en forme de ma liste et, et, et ? mon panama que j'ai dû laisser s'envoler en cours de route, hop ! + 107 g !  tongue

Dernière modification par Jobig (15-01-2016 22:14:55)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#37 13-01-2016 15:20:53

Phil75014
E-Mul
Lieu : Paris ! Paris! Paris !
Inscription : 14-04-2010
Messages : 498
Site Web

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

j'avoue je suis encore plus fan de la forme que du fond.

une bien belle plume pour tézig...


merci de nous donner à aimer ce recit.


Phil

ps : Ah Boudard.... dire que le seul auteur a qui j'ai demandé et obtenu une dédicace c'est lui... il a du calencher quelques mois plus tard l'Alphonse... janvier 2000 me semble t il.

Dernière modification par Phil75014 (13-01-2016 15:24:13)


mon blog :  des astuces, des récits sur la randonnée
"simplifiez, simplifiez, simplifiez." (H.D. Thoreau)

Hors ligne

#38 13-01-2016 20:34:29

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Salut Phil75014,  smile

Phonphonse a bien avalé son bulletin de naissance en 2000... je n'avais pas retenu le mois, mais c'est ça. Je reconnais sa patte dans ta façon d'orthographier tézigue sans la finale académique ! T'as eu le cul bordé de nouilles de jointer cézigue avant qu'y casse sa pipe. C'était une épée ! (très) bon écrivain et enquêteur avisé le grand Alphonse... cool

14 pour 14ème ? La patrie à Audiard, un autre grand du parler populaire (mais pas argotier pour un rond, cézigue...) !

Et merci pour ta visite ! smile

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#39 15-01-2016 11:21:56

Phil75014
E-Mul
Lieu : Paris ! Paris! Paris !
Inscription : 14-04-2010
Messages : 498
Site Web

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Jobig a écrit :

Salut Phil75014,  smile

Phonphonse a bien avalé son bulletin de naissance en 2000... je n'avais pas retenu le mois, mais c'est ça. Je reconnais sa patte dans ta façon d'orthographier tézigue sans la finale académique ! T'as eu le cul bordé de nouilles de jointer cézigue avant qu'y casse sa pipe. C'était une épée ! (très) bon écrivain et enquêteur avisé le grand Alphonse... cool

14 pour 14ème ? La patrie à Audiard, un autre grand du parler populaire (mais pas argotier pour un rond, cézigue...) !

Et merci pour ta visite ! smile

Jobig


Oui pour 14eme smile  oui c'est la patrie d'Audiard, il y a même une petite place à son nom.   J'ai un petit bouquin de lui qu'on m'a offert : "vive la France" , et il me semble bien qu'il jaspine l'argomuche quand même...

personnellement je le comprends plus que je ne le parle. Ca devient une langue morte, j'ai déjà prêté des ouvrages de Boudard à des personnes, qui me les ont restitué dubitatif..: "ça à l'air pas mal ton truc...mais je n'arrive pas à comprendre tout ce qui est écrit " smile

On peux toujours leur conseiller : la merveilleuse méthode à Mimile. (c'est l'un des deux ouvrages que j'ai pu faire dédicacé, l'autre étant Madame de Saint Sulpice...)  Effectivement super enquêteur et excellent écrivain, il a même eu le prix du roman de l'Académie Française pour un livre un peu différent et plein de sensibilité : mourir d'enfance.


A plus.

Philippe


mon blog :  des astuces, des récits sur la randonnée
"simplifiez, simplifiez, simplifiez." (H.D. Thoreau)

Hors ligne

#40 15-01-2016 11:47:10

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Salut Phil75014,  smile

"Mourir d'enfance"  cool  cool  cool

Audiard faisait un emploi très parcimonieux de l'argot (qu'il maîtrisait, naturellement) dans sa production littéraire prolifique. Un choix qu'on retrouve chez Jean Amila (alias Jean Meckert, série noire), également. Michel Boudon alias Alphonse Boudard, avait d'autres raisons de mettre en valeur l'argomuche ; son oeuvre est très ancrée dans son passé d'homme du Mitan, de pensionnaire de la grande taule et de joyeux gagnant du mitard (le "piquer le dix", une forme de MUL en huit clos...). roll

(...) qui me les ont restitué dubitatif..: "ça à l'air pas mal ton truc...mais je n'arrive pas à comprendre tout ce qui est écrit "

Ils n'avaient pas fait beaucoup d'efforts car le style de Boudard est un savant dosage d'argot et de "bon" français, ce qui rend parfaitement compréhensible sa prose pour un cave profane... big_smile

D'accord avec toi pour l'excellence de la "méthode à Mimile" que je conseille plus haut !  wink

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#41 15-01-2016 12:13:34

Phil75014
E-Mul
Lieu : Paris ! Paris! Paris !
Inscription : 14-04-2010
Messages : 498
Site Web

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Jobig a écrit :

Salut Phil75014,  smile

"Mourir d'enfance"  cool  cool  cool

Audiard faisait un emploi très parcimonieux de l'argot (qu'il maîtrisait, naturellement) dans sa production littéraire prolifique. Un choix qu'on retrouve chez Jean Amila (alias Jean Meckert, série noire), également. Michel Boudon alias Alphonse Boudard, avait d'autres raisons de mettre en valeur l'argomuche ; son oeuvre est très ancrée dans son passé d'homme du Mitan, de pensionnaire de la grande taule et de joyeux gagnant du mitard (le "piquer le dix", une forme de MUL en huit clos...). roll

(...) qui me les ont restitué dubitatif..: "ça à l'air pas mal ton truc...mais je n'arrive pas à comprendre tout ce qui est écrit "

Ils n'avaient pas fait beaucoup d'efforts car le style de Boudard est un savant dosage d'argot et de "bon" français, ce qui rend parfaitement compréhensible sa prose pour un cave profane... big_smile

D'accord avec toi pour l'excellence de la "méthode à Mimile" que je conseille plus haut !  wink

Jobig

et ouais...les gens ne font plus tellement d'effort mon brave monsieur.... il leur fait du "easying reading "

pensionnaire de la grande taule qu'il a souvent évoqué dans son œuvre, d'ailleurs connais tu le nom qu'il avait donné a l'ensemble de son œuvre ?
Jean Meckert je note le nom, bien que paradoxalement j'adore Boudard mais pas tellement les polars.


mon blog :  des astuces, des récits sur la randonnée
"simplifiez, simplifiez, simplifiez." (H.D. Thoreau)

Hors ligne

#42 15-01-2016 13:36:32

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006
Messages : 10 324

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Sanatorium aussi, il était tubard. Et même prison-sanatorium, je crois.

Une pensée pour René Fallet, aussi. wink
« Le cheval n'est pas le meilleur ami de l'homme, c'est le vélo : car il n'y a pas de boucheries vélocipédiques. »

Hors ligne

#43 15-01-2016 13:49:09

Phil75014
E-Mul
Lieu : Paris ! Paris! Paris !
Inscription : 14-04-2010
Messages : 498
Site Web

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

velox a écrit :

Sanatorium aussi, il était tubard. Et même prison-sanatorium, je crois.

Une pensée pour René Fallet, aussi. wink
« Le cheval n'est pas le meilleur ami de l'homme, c'est le vélo : car il n'y a pas de boucheries vélocipédiques. »


il avait prit un forfait "all inclusive"  : tubard /mitard
et oui, tubard, un truc qu'il a surement chopé au mitard justement.... et qui se soignait très très mal à l'époque.

et le mitard à l'époque, pour ceux qui se chopait une grosse peine genre 3/6  mois, c'était la caisse en sapin quasi assuré (air vicié, humidité, froid, isolement, pas de lumière et une soupe par jour...)


mon blog :  des astuces, des récits sur la randonnée
"simplifiez, simplifiez, simplifiez." (H.D. Thoreau)

Hors ligne

#44 15-01-2016 14:53:03

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Re et salut velox,  smile

Phil a écrit :

(...) pensionnaire de la grande taule qu'il a souvent évoqué dans son œuvre, d'ailleurs connais tu le nom qu'il avait donné a l'ensemble de son œuvre ?

A ma connaissance, Phonphonse n'a jamais revendiqué le statut d'auteur d'une quelconque "Comédie humaine" de l'après-guerre (bien que cela y ressemblât, tout de même...). Par contre, il a fait paraître trois "omnibus" reprenant l'essentiel de son oeuvre. Alors, dans l'ordre chronologique :

"Les vacances de la vie" : de la Résistance à l'initiation d'Alphonse à la "voyouterie" en passant par son expérience chez les "Fabiens" puis au sein des commandos de France et enfin ses difficiles années (euphémisme...) de réinsertion de l'après-guerre (qui tournent un peu mal... lol ).

"Chroniques de mauvaise compagnie" qui regroupent deux romans à succès ; sa période délinquante et taularde (y compris ses passages en sana pénitentiaire et autre) : "La métamorphose des cloportes" (porté à l'écran avec Lino Ventura) et "La cerise", l'hôpital (une hostobiographie !... wink ) et cinoche (ses premiers pas dans le monde du cinéma avec le fils de Simenon...).

Enfin, "Les métamorphoses d'Alphonse", un recueil plus disparate qui s'ouvre sur son chef d'oeuvre "Mourir d'enfance" (retour à une autobiographie de l'enfance de l'auteur, fils d'une prostituée et d'un père inconnu, laquelle précède "Les combattants du petit bonheur" des Vacances de la vie), que suivent deux enquêtes :"L'étrange Monsieur Joseph" (une plongée dans la Collaboration économique et un détour par la "Carlingue", comprenne que pourra... wink ) et la "Fermeture" (une charge - étayée - contre Marthe Richard avec en filigrane les dessous (sic !) de la loi du 13 avril 1946...). tongue

Sa tubardise il se l'est chopée en cellule, en prévence, contaminé par un co-détenu en 1946/47, il me semble. Mais le mitard ne l'a pas arrangé, le garçon, c'est sûr. roll

velox a écrit :

Une pensée pour René Fallet, aussi. wink
« Le cheval n'est pas le meilleur ami de l'homme, c'est le vélo : car il n'y a pas de boucheries vélocipédiques. »

big_smile big_smile big_smile

Jobig

Dernière modification par Jobig (15-01-2016 14:55:31)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#45 15-01-2016 15:08:39

Phil75014
E-Mul
Lieu : Paris ! Paris! Paris !
Inscription : 14-04-2010
Messages : 498
Site Web

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Jobig a écrit :

Re et salut velox,  smile

Phil a écrit :

(...) pensionnaire de la grande taule qu'il a souvent évoqué dans son œuvre, d'ailleurs connais tu le nom qu'il avait donné a l'ensemble de son œuvre ?

A ma connaissance, Phonphonse n'a jamais revendiqué le statut d'auteur d'une quelconque "Comédie humaine" de l'après-guerre (bien que cela y ressemblât, tout de même...). Par contre, il a fait paraître trois "omnibus" reprenant l'essentiel de son oeuvre. Alors, dans l'ordre chronologique :

"Les vacances de la vie" : de la Résistance à l'initiation d'Alphonse à la "voyouterie" en passant par son expérience chez les "Fabiens" puis au sein des commandos de France et enfin ses difficiles années (euphémisme...) de réinsertion de l'après-guerre (qui tournent un peu mal... lol ).

"Chroniques de mauvaise compagnie" qui regroupent deux romans à succès ; sa période délinquante et taularde (y compris ses passages en sana pénitentiaire et autre) : "La métamorphose des cloportes" (porté à l'écran avec Lino Ventura) et "La cerise", l'hôpital (une hostobiographie !... wink ) et cinoche (ses premiers pas dans le monde du cinéma avec le fils de Simenon...).

Enfin, "Les métamorphoses d'Alphonse", un recueil plus disparate qui s'ouvre sur son chef d'oeuvre "Mourir d'enfance" (retour à une autobiographie de l'enfance de l'auteur, fils d'une prostituée et d'un père inconnu, laquelle précède "Les combattants du petit bonheur" des Vacances de la vie), que suivent deux enquêtes :"L'étrange Monsieur Joseph" (une plongée dans la Collaboration économique et un détour par la "Carlingue", comprenne que pourra... wink ) et la "Fermeture" (une charge - étayée - contre Marthe Richard avec en filigrane les dessous (sic !) de la loi du 13 avril 1946...). tongue

Sa tubardise il se l'est chopée en cellule, en prévence, contaminé par un co-détenu en 1946/47, il me semble. Mais le mitard ne l'a pas arrangé, le garçon, c'est sûr. roll

velox a écrit :

Une pensée pour René Fallet, aussi. wink
« Le cheval n'est pas le meilleur ami de l'homme, c'est le vélo : car il n'y a pas de boucheries vélocipédiques. »

big_smile big_smile big_smile

Jobig


chapeau bas, je n'ai rien a ajouté, tu sais déjà tout et j'ai même appris des trucs.

Je crois bien avoir tout lu de lui. Dommage qu'il n'est pas eu le temps ou l'envie d'explorer des périodes de l'Histoire, imagines un peu les guerres de religion ou la guerre de 100 ans évoqué par Boudard.

Moi il m'a déniaisé d'un point de vue historique, à l'époque où je l'ai découvert (la corbillard de Jules), à la vingtaine, j'avais une vue tellement romantique (et tellement à coté de la plaque) de la seconde guerre mondiale et plus précisément occupation/Libération.

un choc aussi grand que lors de la lecture de "Voyage au bout de la nuit".
bon alors désolé pour ces digressions fort peu MUL...


ps : IL a écrit un bouquin génial sur les grand criminels. notamment ce dantesque Docteur Petiot.


mon blog :  des astuces, des récits sur la randonnée
"simplifiez, simplifiez, simplifiez." (H.D. Thoreau)

Hors ligne

#46 15-01-2016 21:17:58

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Phil a écrit :

bon alors désolé pour ces digressions fort peu MUL...

C'est peut-être pas MUL sur le principe, mais, moi, je trouve que tes digressions s'inscrivent parfaitement dans mon fil au moins sur la forme. tongue Je revendique cette filiation dans le style littéraire avec ces auteurs populaires que furent Boudard, Dard ou le divin Louis Ferdinand (du calme ! je n'en suis pas à revendiquer leur talent...  lol ). Ils représentent pour moi des sources d'inspiration d'Outre-tombe... bien vivantes ; un art, assis à la confluence des temps, de travailler, de sculpter sa propre matière pour en faire une - bien modeste, dans mon cas - oeuvre de l'esprit, c'est vrai surtout chez Céline et Alphonse Boudard, d'ailleurs. Dans "Temps et récit" l'historien et philosophe Paul Ricoeur expose que " le temps devient temps humain dans la mesure où il est articulé sur un mode narratif, et [...] le récit atteint sa signification plénière quand il devient une condition de l’existence temporelle". Le récit a donc une fonction cognitive essentielle, depuis la nuit des temps : nous sommes une espèce qui marche et qui parle (et écrit ou claviotte à l'occasion...)... pour se raconter des histoires.  hmm

Je crois bien avoir tout lu de lui. Dommage qu'il n'est pas eu le temps ou l'envie d'explorer des périodes de l'Histoire, imagines un peu les guerres de religion ou la guerre de 100 ans évoqué par Boudard.

Je ne pense pas que cela ait jamais fait partie de ses intentions. Il lui fallait une histoire incarnée, dans laquelle il avait été plus ou moins mêlé, pour donner toute la mesure de son art d'écrivain et faire toucher son lecteur, du doigt et de la rétine, une parcelle d'Histoire, avec un grand H. C'était à sa manière un historien du "pas à pas", de la trace olfactive laissée dans un espace bien à lui, un chasseur quêteur de vérité historique contemporaine. Exercice ô combien périlleux ! wink

Tu vois, on se rapproche un peu de la MUL. On y est complètement quand on se prend à évoquer l'exode massif des Parisiens en juin 1940 : Boudard raconte que comme tout le monde, il prit la fuite : à vélo et sans le moindre bagage, en route jusqu'en Sologne ! big_smile

Je n'ai pas lu "Les grands criminels" mais me le réserve pour des vacances récréatives, une fois prochaine ! tongue

Jobig

Edit : ajout "assis à la confluence des temps"

Dernière modification par Jobig (16-01-2016 10:37:47)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#47 16-01-2016 12:08:49

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011
Messages : 2 178

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Bonjour Jobig, smile

Il me semble que personne ne l'a fait, alors quelques petites remarques au sujet de ta liste… (des petits détails, mais quand on cumule, hein ! big_smile )

Porteur et non porté (290 g) -> qu’est-ce que c’est ???

… g - gant + serviette -> ça fait double emploi, non ? Vu que la (les ?) microfibre s’essore très facilement, j’utilise la mienne pour les deux usages.

… g - Les ciseaux pliables sont-ils indispensables, vu que tu as déjà un Opinel  (à moins que tu ne l'aies pas pris) ?

65 g - Oreiller gonflable -> Incontournable ? Tu ne peux pas utiliser ton sàd comme oreiller ?

18 g- Pose Q alu ->  incontournable ?

Très lourd, ça ? Mouchoir 50*50 coton -> le 50 x 50, c’est pour voir si on suit, ou bien c’est un tissu pour un autre usage, genre, heu…., nappe… ?

20 g - 2 briquets… !?! tongue

115 g - Stowaway Arktis T M et poncho, ça fait un peu double usage aussi, non ? J’avoue avoir une assez bonne tolérance au vent, mais il m’arrive de temps en temps d’utiliser mon poncho D4 basique (en plastique), en coupe-vent (je le plie, le place contre moi à l’avant, bloqué sous les bretelles de mon sàd). Super-efficace !

Mât alu démontable -> mais bien sûr ! C'est pour monter ta stealth vu que tu ne prends qu'un bâton ?

Je n’ai pas tous les poids, mais là, je vois 228 petits grammes de réflexion possible…

Merci encore pour ces flâneries ! smile


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#48 16-01-2016 12:20:46

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Bonjour ester,  smile

J'ai juste une minute devant moi. Je te remercie de ta vigilance mais ne pourrai répondre à tes remarques que ce soir. Le temps de peser ma serviette, mon gant, et un mouchoir propre 50*50... et finir ma journée ! tongue smile

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#49 16-01-2016 21:21:01

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 263

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Echu an abadenn ! smile

Merci, ester, de recentrer les débats autour de ma liste de matériels. Cela tombe plutôt bien car moi-même je m'interrogeais sur la pertinence d'emporter certains objets. Une réflexion que j'ai entreprise la semaine dernière, dès que j'ai disposé (enfin) d'un WE entier pour pouvoir m'y atteler. Tes remarques vont certainement m'aider à franchir certains pas ! cool

Je vais procéder par ordre décroissant de masse.

La Stowaway : c'est un coupe-vent de 1ère génération plus léger que la version plus récente (compter 135 g), très efficace, que l'on peut supporter à des températures avoisinant les 20° sans problème. Sa déperlance permet une utilisation "au sec" d'environ 2 heures sous une pluie soutenue (le bon crachin breton, quoi !). Comme mon commentaire plus haut le suggère, je suis un peu flottant sur la question de le maintenir ou pas dans ma liste. Ton idée de te servir du poncho comme bouclier sur le tronc n'est pas bête du tout pour les gros coups de vent. J'ai par ailleurs pu tester le poncho Arklight sous une pluie battante en Espagne (fin juillet !) : il m'a donné entière satisfaction. Enfin, mon système shemagh/chemise en soie a montré également son efficacité par beau temps. Par conséquent, c'est sans grand regret que je vais abandonner ce coupe vent. 115 g de gagné : merci ester ! smile

L'oreiller gonflable : en revanche, ça je garde. Après avoir testé le SAD (comme tout le monde) puis le gonflable D4 (80 g), j'étais tout content d'avoir dégoté cet oreiller (en solde !) chez Peyo ! Confort incomparable pour les cervicales, gros dodo assuré. Ce sont quelques dizaines de grammes de luxe dans un océan de simplicité volontaire, en quelque sorte ! On peut s'en servir comme coussin ou comme cale tête contre un rocher pour les longues lectures solitaires.

Une précision : la serviette (un modèle D4 retaillé sur 45*45 dont j'ai surjeté les bords) pèse 52 g et le gant (D4 aussi) 10 g. Je ne me suis pas servi du gant cette année. Exit, donc.

Les ciseaux : ils sont rétractables et prennent par conséquent peu de place dans un ziplock. Par contre, ils sont lourds : 29 g. L'examen de la liste de Flo - très dépouillée sur le poste pharmacie - pour sa HRP m'a fait tiquer : même s'ils sont pratiques pour couper un pansement, est-ce vraiment indispensable de les conserver ? J'ai tendance à pencher pour leur élimination de la liste... - 29 g.

Les briquets : 1 en réserve en cas de perte. La voie de la sagesse. tongue

Pose-cul : depuis que j'ai adopté le sursac, il n'a plus de raison de figurer dans mon paquetage si ce n'est pour apporter un complément d'isolation à ma graille dans le SAD. Avantage négligeable, somme toute. On vire. - 18 g.

La question du mouchoir : bonne surprise ! en fouillant dans mes affaires bien rangées (qu'est-ce que tu ne me fais pas faire ! wink ), je me suis rendu compte que j'avais déjà troqué le mouchoir "de travail" 50*50 (25 g) pour un mouchoir en coton jumelle 42*42, au cours de l'été (16 g). Je ne m'en sers pas pour me moucher, je me mouche dans le vent et dans les champs (pas à la maison, hein !)... mais le garde toujours dans le fond d'une poche de mon futal. Mes gants vont dans les poches arrière.

Le mât alu, c'est du bricolage. L'opinel est remplacé par un minuscule neck (RSK Mk5).

Le bâton représente bien une masse mais on s'appuie dessus le plus clair du temps alors je ne le comptabilise pas dans le poids total de mon équipement. Peut-être à tort.

Donc, si je refais les comptes, j'atteins un gain de 115+10+18+29, soient 172 g. Pas si mal. cool

C'est mon 500ème message aujourd'hui et je me considère encore comme un étudiant en MUL. Cela fait un peu plus de deux ans que je marche à nouveau de façon soutenue et régulière. Un an et demi que je suis inscrit sur RL. C'est par des échanges comme celui que nous venons d'avoir que l'on peut réellement et ludiquement progresser dans la voie de l'allègement. Proposer une alternative, un exemple, montrer par des faits concrets qu'on peut oser... une aide précieuse dont je te remercie ! smile

Jobig

PS : le mât, c'est bien pour l'abri !  big_smile

Dernière modification par Jobig (16-01-2016 23:19:14)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#50 18-01-2016 11:32:44

Phil75014
E-Mul
Lieu : Paris ! Paris! Paris !
Inscription : 14-04-2010
Messages : 498
Site Web

Re : [Récit + liste] Flâneries lacustres - septembre 2015

Jobig a écrit :
Phil a écrit :

bon alors désolé pour ces digressions fort peu MUL...

C'est peut-être pas MUL sur le principe, mais, moi, je trouve que tes digressions s'inscrivent parfaitement dans mon fil au moins sur la forme. tongue Je revendique cette filiation dans le style littéraire avec ces auteurs populaires que furent Boudard, Dard ou le divin Louis Ferdinand (du calme ! je n'en suis pas à revendiquer leur talent...  lol ). Ils représentent pour moi des sources d'inspiration d'Outre-tombe... bien vivantes ; un art, assis à la confluence des temps, de travailler, de sculpter sa propre matière pour en faire une - bien modeste, dans mon cas - oeuvre de l'esprit, c'est vrai surtout chez Céline et Alphonse Boudard, d'ailleurs. Dans "Temps et récit" l'historien et philosophe Paul Ricoeur expose que " le temps devient temps humain dans la mesure où il est articulé sur un mode narratif, et [...] le récit atteint sa signification plénière quand il devient une condition de l’existence temporelle". Le récit a donc une fonction cognitive essentielle, depuis la nuit des temps : nous sommes une espèce qui marche et qui parle (et écrit ou claviotte à l'occasion...)... pour se raconter des histoires.  hmm

Je crois bien avoir tout lu de lui. Dommage qu'il n'est pas eu le temps ou l'envie d'explorer des périodes de l'Histoire, imagines un peu les guerres de religion ou la guerre de 100 ans évoqué par Boudard.

Je ne pense pas que cela ait jamais fait partie de ses intentions. Il lui fallait une histoire incarnée, dans laquelle il avait été plus ou moins mêlé, pour donner toute la mesure de son art d'écrivain et faire toucher son lecteur, du doigt et de la rétine, une parcelle d'Histoire, avec un grand H. C'était à sa manière un historien du "pas à pas", de la trace olfactive laissée dans un espace bien à lui, un chasseur quêteur de vérité historique contemporaine. Exercice ô combien périlleux ! wink

Tu vois, on se rapproche un peu de la MUL. On y est complètement quand on se prend à évoquer l'exode massif des Parisiens en juin 1940 : Boudard raconte que comme tout le monde, il prit la fuite : à vélo et sans le moindre bagage, en route jusqu'en Sologne ! big_smile

Je n'ai pas lu "Les grands criminels" mais me le réserve pour des vacances récréatives, une fois prochaine ! tongue

Jobig

Edit : ajout "assis à la confluence des temps"

Je sui d'accord avec l'ensemble, mais de mémoire il me semble que Boudard explore bien des parties historiques non contemporaines notamment dans les Grands criminels il me semble (certes, de là a dire qu'il souhaitait revisiter l'Histoire de France...il y a de la marge).  Mais c'est certain que la Vérité est mieux perçu quand on la touche du doigt pour ainsi dire smile

en mode MUL Feu ma grand mère a fait mieux que Boudard, elle est parti en vélo de Paris jusque dans le Loiret avec dans un cageot (récupération MUL d'un objet) sur le porte bagage, mon futur paternel âgé de 8 mois wink

A plus

Philippe


mon blog :  des astuces, des récits sur la randonnée
"simplifiez, simplifiez, simplifiez." (H.D. Thoreau)

Hors ligne

Pied de page des forums