Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 08-03-2016 16:32:05

BigCactus
Co-administrateur
Inscription : 11-01-2006
Messages : 11 127

[Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

Deuxième randonnée du CLAC, organisée par Diesel ici (clic). La précédente était organisée par Bielsa.
Récit rédigé à plusieurs mains. cool


236_clac2_puy_de_dome_08-03-16.jpg
Dans le viseur : le Puy de Dôme ! (bon, heu, en photo, car on ne le montera pas) big_smile

Dates : Samedi 27 et dimanche 28 février 2016.
Parcours : environ 30 km, sans trop de dénivelé et avec juste ce qu'il faut de boue, en 2 jours. Donc, très cool.
Météo : températures max 5°C, mini -3°C dans la nuit de vendredi soir pour les courageux VIP (Very Imprudent Personnality).
Humidité : 80%, de la neige (un peu le dimanche matin), de la boue (un peu tout le temps), du soleil (pour la photo finale uniquement).
Du vent ? Sur les crêtes, oui. Sinon, en forêt, c'était très calme.
Des abris ? Pas trop, juste 2 tarps le samedi soir, et tous les autres participants (16 au total) (chiffre à confirmer, y' a un doute) dans une grotte, qui s'affirmera être une belle boite à écho pour ronfleur(s)
Des techniques pour lutter contre le froid ? De l'antigel, souvent en pompotes, parfois en bouteilles plastiques, parfois en flasque. Cazor et les membres du comité Sud-Est auraient été fier de nous ! (Note pour les lecteurs : ça restait très raisonnable).
Nombre de participants total : Variable, parfois inconnu, estimé à 18 ! Bref, mieux vaut donner une fourchette du nombre: entre pas mal et beaucoup. smile


Le parcours initial :

L'idée, grossièrement, c'est de faire une balade du genre :  (openrunner ID:5807393 , choisissez "openstreetmap" pour avoir le nom des puys)
236_parcours_clac_final_09-03-16.png
Km 0 : départ depuis le grand parking du panoramique des dômes.
Km 7 : pause du samedi midi en grotte, sur le Cliersou (1197m)
Km 8 : Le groupe est coupé en deux, se perd.
Km 9 : montée sur le puy Pariou - 1209m
Km 10 : hors sentier à travers bois
Km 11 : la fontaine du berger, seul point d'eau du jour.
Km 13 : nuit dans la grotte du Grand Sarcoui
Km 18 environ : fontaine des pères, sur le puy Chopine (qu'on n'a pas monté)
Km 23 environ : repas du midi, en forêt.
Km 25 environ : tous dans la brume.
Km 30 : arrivée au grand parking du panoramique des dômes.

Vendredi 26 février, au soir :

Après avoir récupéré les randonneurs perdus à la gare (Sonicflood, BigCactus), et doublé les randonneurs courageux (You, le seul motivé pour faire les 10 km qui séparent la gare de notre point de rencontre) [note de Diesel: You est au pluriel, ce n'est pas une erreur, c'est de l'anglais ... enfin de l'écossais .... Bref, il marche comme 4 donc on dit bien les randonneurs courageux quand c'est You même si c'est le seul], la voiture de Diesel (au Gazole) arrive sur le grand parking du panoramique du dôme. Sur les lieux, nous retrouvons Remyt, Seraph et Nathy et accueillons You chaud comme la braise, et en kilt ! La température est déjà négative, le sol gèle doucement, et nous nous caillons sur ce parking glacé. Il est 21h30, c'est l'heure de trouver une zone de bivouac, à la frontale ! Nous ne dénoncerons personne, mais, pendant que certains dorment à l'hôtel, la poignée d'irréductibles congelés sur le parking décide de se réfugier dans la forêt toute proche. Nous y installons les abris de ceux qui en utiliseront (You et Remyt n'en ayant pas, ils dormiront à la belle étoile.), et laissons Seraph et Nathy nous faire faux bond pour dormir en température positive dans leur fourgon (+3°C, chronométré précisément). Mais avant de se coucher, ils se préparent à manger:  saucisses et purée. Seraph' hésite même à faire un volcan avec sa purée, c'est pourtant bien l'endroit. Sans grande conviction, nous faisons un feu comme nous pouvons (peu de bois, très humide), et seul un morceau de chambre à air finira par nous permettre de lancer ce feu histoire de pouvoir discuter sans claquer des dents. Ce qui nous a permis de finir la soirée vers 1h du mat, ou pas loin. Il fera environ -3°C cette nuit là. Diesel, le seul galant du groupe, offre une chambre avec vue 3 étoiles, sous son abri (un tarp 3mx3m). Une jeune femme innocente et inconsciente succombe très facilement à ces avances, ce qui lui coûtera une nuit quasiment sans sommeil mais une nuit inoubliable !

Doc, lui aussi arrivé à pied depuis Clermont beaucoup plus tôt que les autres, dormira seul dans son coin de l'autre coté du Parking, la tête dans les étoiles, avec le confort d'un oreiller en Samoyède. Ce chien sera la mascotte du groupe pendant tout le week-end !

236_clac2_chien_08-03-16.jpg
Excell, magnifique Samoyède ! (photo de Ms Juju' !)

Seraph' et Nathy ont donc dormi dans leur fourgon pour tester leur couette en Apex faite maison. Température maxi à l'intérieur du véhicule +3°C. Air ambiant légèrement humide (condensation), la nuit aura été bonne dans l'ensemble, le couchage étant un peu juste pour cette température là.
Dans la forêt, You repousse un peu plus bas les limites de son Jerven. Le sol est craquant, il gèle. Il ne mourra pas malgré la pauvre couche de Primaloft de 60g/m2 qui garni sa couverture.D'ailleurs quel dommage, l'autopsie aurait sans doute révélée bien des mystères sur sa physiologie si particulièrement résistante au froid. Une vraie perte pour la science à mon avis. Il faudra le réinviter..
Lui manque juste une paire de chaussons aux pieds pour être vraiment confortable...


Samedi 27 février : 

Il est 7h, nous ouvrons un œil.
Il est 7h30, nous ouvrons un autre œil.
Il est 8h, nous ouvrons nos deux yeux.
Il est 8h30, nous nous levons, frais et dispos pour attaquer l'énorme programme que Diesel nous a concocté ! (Note de Diesel: Poussez pas les mecs, on était en mode week-end)
Il est 9h30, bon, là, effectivement, il est largement temps de se lever.... sinon, on risque effectivement de ne pas être les premiers présents sur les lieux.

10h ! (Heure théorique du départ)
Effectivement, nous retrouvons l'ensemble du groupe sur le grand parking.

3108_dscf7780_01-03-16.jpg
Recto...

Désobéissant aux consignes très strictes des organisateurs, Richardu63 attaque immédiatement en proposant à tous les présents des brioches en provenance de son village natal (au lieu d'apporter des croissants aux randonneurs ayant courageusement passé leur nuit de bivouac pour être les premiers sur les lieux) . C'est au tour de Seraph' de proposer de la couenne de porc grillée et à qui le veut, œuf au plat accompagné de bacon (so British!). Et certains ont commencé à vouloir se délester de quelques grammes en partageant à bouffer.  C'est un peu trop facile de se délester de sa nourriture avant même le début de la rando,  pour ne pas avoir à la porter !  Un règlement intérieur devra voir le jour pour les prochaines randonnées du CLAC pour limiter ces actes mesquins. wink

Le temps de faire quelques photos, de peser les sacs des uns et des autres, d'accueillir les retardataires et le resquilleur. Ith, tout en fourberie s'incruste dans la troupe sans avoir prévenu personne (Note d'Ith : je précise que j'étais à l'heure!). Enfin sauf Diesel qui, prévenu par son instinct infaillible savait qu'il viendrait. Depuis le temps, il le connaît le bougre !  Un vieux couple!

Résultat de la pesée des sacs:
   
3108_dscf7784_01-03-16.jpg
Verso...

Ada: 9,6kg (dont 2L d'eau)
BigCactus: 8kg (liste)
Clems190 : 10 kg avec 2,5 litres de liquides et les bâtons
Diesel: 6,8 kg avec 1,5l d'eau
Doc: 8.7 kg (avec 3L d'eau et les croquettes du chien)
Domi33: 8,7 kg dont 1,5l d'eau
Ith: 10,5 kg avec deux litres d'eau et de quoi ripailler (liste)
Bibishka: 12 tonnes de matos photo et de bonne humeur
MerlinMax: 6 kg (de matos survivor !, mais sans matos de bivouac wink )
Nathy: 9,4 kg dont 2 litres d'eau
Remyt: 9.3 kg (dont trois litre de liquides et un duvet -20°C)- (liste)
Richardu63: 5,775 kg (liste)
Seraph': 9,6 kg (dont 3 litres de liquides)
Sonic: 5,8 kg (avec 1 litre d'eau) et une banane qui s'est glissée après coup à l'insu de son plein gré.
Xa\/ier: ~9kg (pas eu le chiffre exact) dont 2L de flotte, 0.5L de bière big_smile
Leo: >10kg (soyons cléments ^^)
Yno: 3+3.8 (consommables) =6.8kg
You: 4.4 kg, plus 2.5 litres de liquides.
                                               
                                                                                                             
Nous voilà parti aux environs de 11h. Le temps est couvert mais il ne fait pas trop froid. Avec 18 personnes, le groupe est assez grand, mais, en pratique, cela ne posera aucun problème.

3418_2016-02-we-clac-01_01-03-16.jpg
Domi en tête

3418_2016-02-we-clac-02_01-03-16.jpg
Xavier et Léo

C'est donc avec enthousiasme que nous partons tous à la suite de notre guide (spirituel) Diesel qui nous fait croire que dans le nuage, là, en face, il y a le puy de Dôme, et que c'est une montagne (Alors que manifestement c'est le repaire de Sauron)...

9335_img_2745_01-03-16.jpg
Sa majesté le Puy de Dôme (qui a passé une bonne partie du week-end à jouer à cache-cache avec les nuages...)

La troupe avance au rythme des discussions des uns et des autres, à défaut d'attaquer par une ascension  on attaque les sujets comme ils arrivent : bouffe, matos, le manque d'alcool la dernière fois ... Des vraies questions existentielles s'il en est.

5506_img_0882_05-03-16.jpg
"M'asseoir sur un banc, cinq minutes avec toi, regarder les muls tant qu'y en a..."

Les premiers chemins sont très légèrement boueux, on entend Sonic (si, si, elle parle parfois, j'vous jure) faire un parallèle avec son we précédent sur le Bourges-Sancerre (randonnée de 61 km d'une traite, dans la boue), moi je trouve que c'est pas sympa pour notre belle région il semblerait que la France entière soit dans la boue (on dirait qu'ça t'gène). D’ailleurs, sa générosité la poussera a raconter son précédent week-end au moins 14 fois ce jour là. Sonic, on a bien compris que tu aimais la boue, lutter (dans la boue), souffrir (dans la boue) et tout le reste !  D'un autre coté, la boue, c'est bon pour la peau ! D'ailleurs, elle a la plante des pieds très doux depuis le Bourges-Sancerre parait-il .... smile

9335_img_2765_01-03-16.jpg
Sonic prend de la hauteur, les pieds au sec.

On trouvera ensuite une drôle de roche bizarre qui a un effet incitatif (ou dissuasif  selon le sens) : quand tu descends d'un pas, tu en fais deux. Mais pour monter ce serait l'inverse. Heureusement, c'est dans le sens de la descente que l'on emprunte ce col entre le Suchet. (enfin je suis sûr de rien là, j'ai pas regardé la carte je lance un nom au pif - de toute façon, personne ne regarde la carte, à part Diesel) (Note de Diesel: Diesel n'a pas besoin de carte, il connaît chaque pierre, chaque recoin, il est chez lui!  Et ça s'appelle de la pouzzolane cette roche bizarre bande de cancres !).

3108_dscf7821_01-03-16.jpg3108_dscf7822_01-03-16.jpg
De pauses en poses

La troupe fait de l'accordéon, parfois très étalés et parfois en tas, quand les éclaireurs daignent se demander qui manque, combien on est ? si si, on était pas 20 tout à l'heure ? Là je comprends pas on n'est que 15 et il ne manque que Big et Domi, vous avez tous votre voisin ? Et le chien, il compte ? En fait on était combien ?

3108_dscf7798_01-03-16.jpg
Elle est pas belle la vie?

Lors d'un Nième regroupement on commence à parler de casser la croûte, tiens ça tombe bien justement y'a des grottes là bas, on va aller s'y abriter un peu. Il faut dire que grimper, ça ouvre l'appétit, donc plus on monte, plus on a faim. Et comme on ne peut pas monter très haut d'un coup, les Auvergnats ont trouvé la parade: passer son temps à monter et à descendre parfois même simultanément.

3418_2016-02-we-clac-03_01-03-16.jpg
Première halte, la grotte fait venturi, on file ...

Ou alors peut être que les grottes de l'autre côté du volcan seraient mieux ? On repart, il parait que c'est habituel au CLAC, un coin piknik ça se choisit avec attention, on prends pas le premier venturi venu ! (si c'est pareil avec le bivouac on va moins apprécier).

3108_dscf7802_01-03-16.jpg
Une vrai taupinière cette grotte!


Midi :
   
Après une rapide inspection et une validation unanime concernant ce spot grandiose, cette grotte abritera notre première pause déjeuner : les sacs tombent (phrase maladroite pour des muls en sacs légers, on aurait dû dire, les sacs volent).

3108_dscf7789_01-03-16.jpg
Richard63 en mode méditatif

3108_dscf7794_01-03-16.jpg
Excell, notre mascotte

9335_img_2770_01-03-16.jpg
Séchage de tarp sous le Puy de Dôme

C'est là que la fourberie des participants recommence à se mettre en place. Le but du jeu étant toujours le même : s'alléger ! Pour cela, la stratégie la plus efficace est de sortir immédiatement quelques amuse-gueules et de les proposer aux randonneurs n'ayant pas encore eu le temps d'ouvrir leur sac. Clems190 nous refile illico une espèce de fougasse aux lardons (une pompe aux grattons en fait). Seraph' essaye de se débarrasser de son canard séché maison. "Un peu trop salé, ce dernier étant" dirait maître Yoda, mais il ne le dit pas puisqu'il n'est pas là. L'abondance est telle qu'il devient envisageable de ne pas sortir son déjeuner et de profiter des sachets qui passent dans un sens ou dans l'autre. (erreur stratégique s'il en est , on portera alors ce repas non consommé jusqu'à la voiture !).

Vers la fin du repas, une petite pompote fait une timide apparition, sûrement à cause de la sombritude de la grotte parce que ça sort plutôt le soir en général ces bêtes là. Elle fut suivie tout aussi timidement d'une copine PET au contenu "arrangé", c'est bon pour la santé y'a de la noix de coco dedans parait-il. (en tous cas c'est bon).

3108_dscf7796_01-03-16.jpg
Sa majesté le puy de Dôme joue les timides

Une petite sieste par ci, encore des discussions par là, certains d'entre nous partent en expédition dans les grottes attenantes formant un réseau de plusieurs excavations. Réellement fascinant.

3418_2016-02-we-clac-04_01-03-16.jpg
Seconde halte, une des salles du réseau ...

On aurait même pu en perdre un ou deux, mais c'est pas trop grave on n'a pas vraiment fait dans la précision concernant le nombre de participants. Le CLAC n'a pas (encore) l'habitude d'avoir autant de succès. La prochaine a priori c'est Seraph' l'GO, faudrait vérifier qu'il compte mieux que Diesel ... (Note du génial organisateur: Pourquoi compter quand on multiplie les participants comme les petits pains ... Un MUL de perdu, 10 de retrouvés ..... Si c'était aussi simple avec les croissants ....)

Après-midi :

3418_2016-02-we-clac-05_01-03-16.jpg
C'est reparti !

On avance, on papote, Ith discute chiffons, isolation, calculs, philosophie, sociologie, mythologie, mécanique quantique avec tout le monde. Certains tirent un peu la langue quand ça grimpouille, d'autres galopent et suivent Diesel, notre Guide Bienveillant - tandis que toujours à l'avant, Excell la Samoyède, mascotte du groupe par intérim tracte tout le monde. Elton ! (le chien de Bielsa, le 5ème membre fondateur du CLAC), pour une fois qu'il y avait une belle femelle, tu l'as raté ! T'en parleras à ta maîtresse ! Oui, on est aussi pour la paix des ménages niak niak niak. Il serait intéressant de voir ce que donnerait le croisement d'Elton et d'Excel. Si ça marche, Seraph' prend toute la portée. 

9335_img_2773_01-03-16.jpg
Clermont-Ferrand c'est tout droit en bas

Une accélération dans la descente de la grotte scinde le groupe en deux et il ne reste plus que 5 participants au pied de puy Pariou. Diesel, dans sa grande bonté et considérant que 13 de perte au bout de quelques heures dépasse le quota autorisé fait demi-tour pour retrouver les retardataires. (Note de Diesel: 10% de perte, ça va. 75% ça allait se voir, c'est pas de la bonté mais du pragmatisme).

3418_2016-02-we-clac-06_01-03-16.jpg
Des muls (si, si, en petit en bas) au pied du maitre des lieux (Non Diesel je parle pas de toi là)

On attaque par la suite une montée plutôt raide sur le puy Pariou par un escalier en bois.

236_clac2_monte_08-03-16.jpg
9335_img_2785_01-03-16.jpg
Montée au Pariou

3108_dscf7810_01-03-16.jpg
Il se décide enfin smile

Au sommet nous attend un joli vent bien froid à nous glacer le sang (saturé d'alcool pour certains).

9335_img_2799_01-03-16.jpg
En haut du Pariou

5506_img_0890_05-03-16.jpg
Au sommet du Pariou: ça vente, ça caille...

C'est à ce moment que le groupe décide de se séparer en deux pour laisser d'intrépides aventuriers explorer le fond du cratère ! La descente se fera en azimut sanglier (à titre de reconnaissance pour Seraph' grand spécialiste de la chose) à côté d'un stand de tir (quel doux bruit à nos oreilles). Le premier groupe est très, et même trop, facilement rejoint par les seconds qui nous apprennent que 15 personnes (tiens ? c'est 15 maintenant) en hors sentier dans un sous-bois sont facilement "pistable" peuh ...

Petit regroupement au niveau de... enfin, à peu près, hein, c'est Diesel qu'a la carte, y veut pô nous la montrer...(Note de Diesel: quelle carte ? J'ai la science infuse du terrain).
9335_img_2733_01-03-16.jpg

C'est à cet endroit exact et précis que le groupe se défait de Merlin (Max) et Bibichka (à prononcer avec un accent de l'Est (de l'Europe, hein pas de la France)). Non, on ne les a pas viré, mais ils n'ont pas vraiment l'intention de se les geler avec nous cette nuit. Le groupe est un peu déçu, mais l'animation qui suit cette nouvelle nous permet de relativiser. En effet nous assistons au travail de sape d'Excell, la chienne (Samoyède) de Doc.

9335_img_2805_01-03-16.jpg
Une nouvelle espèce : le Samoyède taupier

3108_dscf7814_01-03-16.jpg
Nettoyage des crocs à la pouzzolane ?

Celui-ci nous apprend qu'elle a appris de la sorte à chasser mulots et souris... Nous sommes littéralement impressionné de voir l'animal arracher à pleines dents des mottes de terre. Autre explication plausible, Doc ne la nourrit pas assez. Heureusement que je suis le seul a y avoir pensé. Dormir avec un chien affamé .... bonjour l'angoisse (dormir ou rester éveillé ?).
Nous bifurquons en direction de la Fontaine du Berger pour faire un ravitaillement en eau avant d'attaquer la dernière partie du parcours. Direction le Grand Sarcoui !

Soir :

Il est 17h, ou pas loin. La troupe, exténuée, (ou pas) transie, affamée, assoiffée (rayer les mentions inutiles) arrive enfin sur les lieux du bivouac: la grotte du Grand Sarcoui.

9335_img_2813_01-03-16.jpg
La grotte du Grand Sarcoui

Un immense trou dans la taupinière, butte, mouvement de terrain, monticule, montagne, colline , rocher dont le plafond est très haut et le sol remonte légèrement vers la sortie. (Note de Diesel: on dit magnifiques monts d'Auvergne par ici bande de jaloux!) Malgré la lumière voilée du jour, il y fait très clair. Tout le monde pose son sac, visite les alentours. On cherche à trouver les runes au fond, y'a p't'être un mot de passe elfique à prononcer pour accéder à une mine ou un trésor, il nous manque un grand pont tout fin, un Balrog et un vieux magicien pour vraiment y être. Y avait déjà le bâton, c'est un début.... (Note de Diesel: C'est Merlin qui va regretter ce passage, lui qui nous sort à chaque virée ou soirée chez lui la célèbre phrase de Gandalf  (la scène du pont de pierre) dans le film le seigneur des anneaux: Vous ne passerez pas !). >>> il l'a dite lors de la halte au départ du chemin des muletiers en empruntant le bâton de Seraph'.

La grotte est très poussiéreuse et semble être souvent visitée. Le choix d'un emplacement pour dormir est assez délicat car il n'est pas rare de trouver des morceaux de verres, au sol, cachés sous la poussière. Le sitpad, les vestes, les couvertures de survie épaisses seront bienvenus pour diminuer le risque de crever les matelas gonflables. D'une manière générale, nous ne verrons aucune grotte parfaitement propre (fragments de bouteilles de bières, emballages, bouteilles plastiques, etc...). C'est assez déprimant.

9335_img_2824_01-03-16.jpg
L'hôtel une fois colonisé


Les abords de la grotte ne sont pas non plus sans risques : entre les chutes de pierres et les toilettes improvisées par nos prédécesseurs, il est délicat de trouver un emplacement idéal.

Pendant ce temps les autres MULS s'activent à la corvée de bois. Et c'est avec une efficacité certaine que sont ramassés des branches de tout diamètre confondus pouvant alimenter un feu de joie.  (ou faire un banc pour le plus gros, le seul d'ailleurs qui survivra à la soirée grâce à une bande de courageux qui résisterons farouchement à son immolation en faisant un "sitting").

9335_img_2827_01-03-16.jpg
Le stock de bois pour la soirée

Quand 15 personnes s'y mettent, accumuler de quoi faire 5h de feu va vite, très vite !

Dans la grotte, c'est à qui se pose le plus vite à un endroit plat. A cet instant, tout le monde ignore encore qu'un ours se cache parmi eux. Or, les endroits plats sont au fond de la grotte, au point le plus bas : il s'agit donc d'une fosse à froid, accumulant d'ailleurs tous les gaz (plus-lourds-que-l'air) produits (au moins) par le feu. Et cette nuit là, rien ne sera plus lourd qu'un ours !

9898_dsc_0051_02-03-16.jpg
Un repos bien mérité ...

La mise à feu est programmée encore par un Manisien... mais ça ne prend pas, le bois est trop humide. Domi33 propose un Esbit afin d'aider à la manœuvre. Le Manisien refuse, c'est un affront à sa personne, mais aussi à toute l'éducation de "survivage" qu'on lui a inculqué. Il va de ce pas chercher quelque chose pour activer le départ du feu. Et c'est là qu'intervient un autre Manisien (si j'n'me trompe), sans bruit met en place un p'tit bout de bois gras et un œuf de Manise (du coton + vaseline dans un étui d’œuf Kinder, la version moderne de du classique coton/vaseline dans une boite de pellicule) et sans précipitation aucune prépare la flambée... Au même moment Seraph' a eu vent de l'offre de Domi33 concernant le morceau d' Esbit (et au grand désarroi du Manisien, fait tomber le bout de bois gras posé artistement et avec amour à coté de l’œuf. Les fourbes). Il prend l'initiative de se servir de ce carburant solidifié pour démarrer le feu. C'est donc ainsi que démarre ce dernier: sans problème, un Esbit + du bois gras+oeuf, manque plus qu'un bout de chambre à air et un emballage de "Snikers"....

9335_img_2829_01-03-16.jpg
Mais où est Diesel ?

Et c'est ainsi que le premier manisien, parti chercher de l'écorce de bouleau pour relancer le feu découvre avec effroi que le second a réussi ! La honte quoi. (Note du service de sécurité: voir des mecs en silnylon, pertex, duvet et autres produit aussi fins qu’inflammables près d'un feu, c'est assez surprenant).

9335_img_2843_01-03-16.jpg
Ronde de MUL autour du feu

Avec le froid et l'humidité ambiante, le feux agit comme un aimant à MUL. On se retrouve bientôt tous en rond autour de celui-ci chacun avec son réchaud pour se préparer son repas du soir.

9335_img_2848_01-03-16.jpg
Veillée au coin du feu

Entre les bouteilles de gaz et les réchauds (Big a pris le sien uniquement pour le vin chaud apporté par Yno, chapeau !)(moi j'aurai dit poivrot, ok, je sors -> ...), plusieurs personnes n'hésitent pas à braver le froid climat Auvergnat du mois de février avec leurs top notch. Voilà qui fait honneur au forum. Et je crois même qu'ils mangèrent chaud eux aussi (mode fourbe : avec parfois le renfort d'un réchaud à gaz généreux)  (ça c'est de la médisance) (Note de Clems190 : on aurait pu manger chaud si on avait pas eu les mains constamment prises par des pompotes).

9335_img_2867_01-03-16.jpg
Veillée au coin du feu (bis)

9898_dsc_0057_02-03-16.jpg
invocation des esprits auvergnats au coin du feu tongue

Au bout d'un moment*, une grande partie des mul fatigués de la journée se dirige vers les lits douillets.  C'est à ce moment la que l'Ours qui s'était tapi dans le groupe se réveille. Ses ronflements râles résonnent dans toute la cavité rocheuse (vive les bouchons d'oreilles). Il faut dire que ses cordes vocales humectées par les différents produits bio mais néanmoins alcoolisés lui procurent une puissance respectable.

9898_dsc_0076_02-03-16.jpg

Il ne reste bientôt plus que BigCactus, You, Doc et Remyt qui continuent à bavarder à la douce chaleur des dernières flammes berçant un Yno hypnotisé par le feu qui finira par partir dormir chez lui dans une cavité voisine repérée à l'avance pour fuir le bruit de moteur  (oui j'avais anticipé, moi, et merci Richard pour le spot bien meilleur que le petit abri que je m'étais trouvé) qui a priori n'était pas Diesel. (C'était Ith, vous avez bien entendu, I.T.H. ! Il faut le bannir, le fouetter, lui boucher les naseaux !).

3418_2016-02-we-clac-07_01-03-16.jpg
Home sweet home : la suite présidentielle personnelle d'Yno

Un peu avant minuit la nuit et les ténèbres prennent le dessus. Tout le monde dort paisiblement. (même l'ours qui fait ses vocalises en compagnie d'au moins deux autres ténors). (Note de Diesel, super, j'étais entre les deux ronfleurs .... Quand Ith s'est tu brièvement; You, plus discret c'est mis à ronfler .... Que du bonheur cette nuit).
(Note D'Itharctos: Bizarrement, quand je me suis réveillé durant la nuit (entre autre à la suite d'une pause pipi de mon voisin ou à l'occasion d'une des nombreuses tentatives nocturnes de gonflage de matelas de mon voisinage) j'ai moi même perçu au moins deux autres "ronronnements", dont l'un résonnait fortement sous la voûte. Cet épisode m'a fait regretter d'avoir oublié mes bouchons auriculaires. Heureusement, j'ai pu repartir dans les bras de cette tendre Morphée, qui dansait nonchalamment sur le tempo appuyé de mes vocalises nocturnes). Morphée ? on était bien 20 alors avec elle ? Elle c'est inscrite quand sur RL ?

5506_img_0895_05-03-16.jpg
L'abri de Seraph' et Nathy: un tarp 3x3 très spacieux.

Pendant ce temps Seraph' et Nathy s'endorment paisiblement. Ne voulant pas avoir trop froid cette nuit-là, ils essayent un combo sac de couchage XLITE 200 jumelé et couette Apex ( 2 x 67) en mode biplace. Nathy, dans un drap de soie toute vêtue de soie (ça, ça fait classe comme phrase, ça donne un petit coté coquin aux sorties du CLAC en plus), Seraph' dans un sac à viande Thermo Reactor Extreme (et voilà comment on tue le romantisme en une fin de phrase ... sac à viande ... peuh!). Même s'il s'est réveillé plusieurs fois, il n'a pas eu froid du tout, même un peu trop chaud: la température sous l'abri n'est pas descendu en dessous de 0.3°C. Très peu de condensation, sauf au dessus de la tête. La toile de l'abri imprégnée d'humidité a fini par toucher la couette en fin de nuit. Résultat le tissu en 10D HD+ était bien trempé mais ça n'a pas traversé. Pas de condensation à l'intérieur du duvet. Le rôle de de la couette en mode "sur-sac" a bien rempli sa fonction.

* Ce moment là a duré un peu plus de quatre heures quand même. Pendant ce laps de temps il s'est passé des choses que nous ne révèlerons pas,  question de ne pas dévoiler à tout le monde la capacité du CLAC à sombrer dans la débauche la plus totale. Mais, encore une fois, le comité Sud-Est aurait été fier de nous ! l'apprenti dépassera-t-il le maître ? En tout cas, c'est bien parti. (Note pour BigCactus, on l'aura quand notre licence IV au fait ?)

Dimanche 28 février :

Matin :

3108_dscf7831_-_copie_01-03-16.jpg
Ca ronfle sec! (hein Ith?)

3108_dscf7832_-_copie_01-03-16.jpg
Mais non, il ne fait pas froid...

3108_dscf7837_01-03-16.jpg
Oh la belle bleue! (un oreiller, ça ne sert à rien... la preuve !)

9335_img_2872_01-03-16.jpg
3108_dscf7840_01-03-16.jpg
Réveil enneigé

5506_img_0897_05-03-16.jpg
Premiers réveillés et regardant la neige tomber au dehors...

Lorsque toute la troupe se réveille, il neigeote dehors et rapidement cela recouvre le paysage d'un doux manteau blanc. Cela regonfle le moral, tout le monde est bien heureux de voir un peu de blanc dans cet "hiver" un peu trop gris ! La marche commence, chacun ayant le bonheur d'entendre la neige croustiller sous ses pas.

3108_dscf7853_01-03-16.jpg
Scrotch scrotch...

5506_img_0902_05-03-16.jpg
Départ

3108_dscf7857_01-03-16.jpg
Doc triche avec son tracteur de samoyède wink

3108_dscf7868_01-03-16.jpg
Mais elle est tellement mignonne qu'on lui pardonne wink

9335_img_2891_01-03-16.jpg
Dans les bois

Malheureusement cela ne durera que quelques heures et à midi tout est fondu !
Nous partons d'un pas léger (normal pour des Muls) à travers bois z'et montagnes pour la suite du parcours. Au programme, le puy Chopine (l'appel des restes de la veille)  pour aller s'y ravitailler en ..... eau. Oui le nom est trompeur. Beaucoup sont déçus mais ne le montrent pas. Appeler un puy comme cela et boire de l'eau, c'est de la provocation ! Surtout que les précédentes haltes ne nous avaient pas habitué à boire des liquides sans alcool !

Nous repartons donc en direction du puy à travers les nombreux chemins guidé d'un pas sûr par Excell. Le ciel est bas, les flocons tombent doucement mais rien n'entame l'ardeur des marcheurs. Seul un sens aigu de l'orientation nous permet de ne pas nous tromper dans ce dédale de chemins rendus encore plus trompeurs par l'épaisse couche de neige (1mm au moins). Mais une fois de plus l'instinct  merveilleux du guide GPS dissipe les doutes quand à la direction. L'orientation, on l'a ou pas.
Aidé par les conditions climatique, Diesel explique que les puys sont si haut qu'on ne peut pas les voir. Bon ok, c'était vrai ..... Tant qu'il y avait de la brume, il faut bien l'admettre.

5506_img_0909_05-03-16.jpg
Ravito en eau à la fontaine des Pères.

Arrivé à la fontaine des Pères, nous faisons l'appoint en eau. Fort heureusement, la source coule correctement et les plus optimistes peuvent refaire le plein. En effet, la fontaine ne coulait pratiquement plus la dernière fois et il y avait eu la consigne de bien faire le plein d'eau la veille.

9335_img_2910_01-03-16.jpg
Là, une taupe !!!

Une nouvelle fois Excell s'attaque vigoureusement à la moquette aux mottes de terre démontrant une fois de plus qu'une pelle n'est pas nécessaire pour faire des trous ou dénicher des taupes. Heureusement pour Doc, cette race de chien possède un poil autonettoyant.

Les réserves en eau refaites, nous partons en direction du puy de Côme par des petits chemins détournés. Et là, le groupe assiste à un événement qui surprend tout le monde: Sonic dépassant tout le monde en côte !
Comme propulsée par une fusée,  elle met bien 50, 10, 2m d'avance aux premiers. Ce qui est déjà prodigieux de sa part. Car si elle possède l'endurance d'un cheval de trait, le mental d'une championne olympique, la foulée athlétique d'un coureur de fond, les montées ne sont pas sa tasse de thé.

Nous scrutons tous à la recherche d'une explication rationnelle. Et soudain, un détail nous saute aux yeux: 4 pattes !
Non Sonic n'est pas à 4 pattes mais simplement attelée à Excell. C'est donc motorisée par une jeune Samoyède  en échappement libre à qui elle doit ce prodige. Régression de la condition canine ? Solidarité féminine ? Quelle qu'en soit les conclusions à en tirer (attention jeu de mot), la symbiose des deux était parfaite. Après un bref moment, admiratifs, nous offrons une croquette à Sonic et lui caressons la truffe .... Non, je déconne. Il faut pas tout prendre au pied de la lettre quand même.

Midi:
   
Le groupe s'arrête pour casser la croûte à Chabanne Vielle: il est 11h 59.

5506_img_0917_05-03-16.jpg
Casse croûte à la pause du dimanche midi

Le timing est très bien maîtrisé, prouvant encore le professionnalisme du  maître (un peu plus qu'un mètre tout de même!) guide sans carte... Les sacs s'allègent au maximum des dernières victuailles, Sonic brade son chocolat, son gouda vieux, son pain aux noix ...

5506_img_0916_05-03-16.jpg

Diesel essaye de refourguer ses graines à tout le monde, Doc libère Yno des derniers morceaux de Beaufort qu'il portait, ce sont là les rescapés du moment dont on ne parlera pas.... Seraph' fait goûter un peu de son pemmican maison, il est plutôt satisfait du résultat, d'autre muls en pensent autant. (un peu trop de gras Seraph'   ... ouais, mais le gras, c'est bon quand il fait froid).  Bref, ça mange un peu de tout, ça s'échange des trucs étranges, ça parle de projets, de tout et rien sous le regard d'Excell qui n'attend qu'une chose: profiter des ripailles ici et là et partir enfin se dégourdir les pattes. Oui ça fait deux choses mais vous avez sans doute remarqué le petit soucis qu'on a eu avec les chiffres ce week-end. Alors on en est plus à ça près.

Après-midi :
   
Bref, évitant de se laisser refroidir, le groupe repart une fois encore, pataugeant allègrement dans la boue. Le terrain détrempé par les pluies précédentes ne laisse que peu de chance aux heureux veinards qui avaient su épargner leurs chaussures jusque là. Et c'est l’ascension de nouveau.

9335_img_2923_01-03-16.jpg
Dernière montée dans le brouillard


D'abord le long du grand Suchet, le petit pour enfin atteindre le puy Pariou sous un brouillard assez dense qui vient à notre rencontre au fur et à mesure que nous descendons, lui remonte.

5506_img_0922_05-03-16.jpg
Remyt et Doc ouvrent la marche...

"Ah, j'aime cette ambiance: du brouillard, de la bruyère... on se croirait en Bretagne" entend-on dire remyt. L'ambiance est telle qu'on pourrait en effet voir surgir un Korrigan ou un autre de ces êtres maléfiques qui hantent les landes celtiques . En tout cas assez de nuages bas pour ne pas y voir plus que 50m. C'est l'endroit symbolique de la boucle du grand huit où nous étions il y a à peine 24h.

5506_img_0923_05-03-16.jpg
... le reste suit... (muls dans la brume)

Longeant  le bois de Fontmagnie, toujours dans la brume épaisse, nous arrivons quelques part vers le Golf de volcans, dernier point GPS afin que le guide suprême dissipe les doutes quand à sa maîtrise des lieux.

5506_img_0925_05-03-16.jpg
... fermant la marche, Domi33 et Nathy.

Et c'est la dernière ligne droite pour le parking ou nous avions laissé les voitures.

9335_img_2939_01-03-16.jpg
Ah ben en fait il faisait beau smile

Dernières photos, on dit au revoir à ceux qui ont de la route à faire pour rentrer chez eux.

3108_dscf7873_01-03-16.jpg
Tout le monde est là ?

/Petite digression
Ce qui suit est une application de la physique quantique ... Encore que la théorie de la relativité restreinte est plausible elle aussi.
   
Nous sommes 12. Donc, tout le monde est là !
Ha non, 15 ! Hum, bon, bah... tout le monde est là !
16 ? C'est ce qu'on disait : tout le monde est là !
Fin de la digression/

Et si on allait boire un dernier verre ?
Ni une ni deux, nous prenons les voitures pour remonter au col de Ceyssat. Yno, quant-à lui, décide de continuer la rando jusqu'à la nuit.

Direction l'auberge des Muletiers. Voilà ce que c'est de vider trop vite les alcools (ou simplement de ne pas en emmener assez), ça repart pour une tournée. Et puis une autre et une au..... STOP, non, il y a de la route, des co-voiturage. Bref, nous restons raisonnable !

C'est donc le cœur lourd allégé que nous nous séparons. Nous ressentons encore l'ivresse de notre rencontre et nous promettons de remettre ça (hic!) très vite. Un dernier détour pour déposer alléger la voiture de Sonic et c'est déjà fini.
La promesse de se revoir très vite est engagée. Seraph' mis sous pression (cervoise? bière?) par la prestation sans faille de Diesel se prépare déjà à donner une prochaine grande CLAC à tout le monde !

L'aventure du CLAC se poursuit donc vers de nouvelles aventures. Bel exemple de ce que peut produire une dynamique de groupe quand on y met un peu de volonté et quelques personnes motivées. smile

Ce texte a été écrit à 15... heu... 12... enfin... à plusieurs, en utilisant un framapad. wink

Dernière modification par BigCactus (11-03-2016 13:13:54)

Hors ligne

#2 08-03-2016 17:11:18

Profil supprimé 14
Profil supprimé à la demande de l'auteur
Inscription : 13-06-2010
Messages : 3 247

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

Cette rando non seulement avait l'air géniale mais elle est superbement mise en mots. smile cool
Souvenirs Il y a 20 ans d'un bivouac au fond du Pariou. Il y avait même un endroit qui s'appelait le puy des goules, de quoi exciter l'imagination. tongue
Superbe région, superbe ambiance, bravo  smile

Dernière modification par Profil supprimé 14 (08-03-2016 17:11:35)

Hors ligne

#3 08-03-2016 21:48:00

Diesel
P.U.L. Pingouin Urtiquant Libre
Lieu : Terre du Milieu
Inscription : 05-07-2006
Messages : 1 034

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

BigCactus a écrit :

Ce texte a été écrit à 15... heu... 12... enfin... à plusieurs, en utilisant un framapad. wink

Tu oublies les 4 papattes du toutou. smile
On l'a écrit à .....euh .... ça fait combien de mains si on compte les pattes d'Excell !  lol

Il manque juste la date de la prochaine du CLAC. Mais que fait Seraph' ???  wink

A corriger: elle met bien 50, 10, 2m d'avance aux premiers
Et la carte n'est pas la bonne, on a fait le grand huit.  wink

Dernière modification par Diesel (08-03-2016 21:49:31)


"The more you carry in your head, the less you carry on your bag"
"War is peace
Freedom is slavery
Ignorance is strengh"

Hors ligne

#4 09-03-2016 10:50:52

BigCactus
Co-administrateur
Inscription : 11-01-2006
Messages : 11 127

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

Carte corrigée, ratures ajoutées.  wink

Hors ligne

#5 09-03-2016 14:23:25

Diesel
P.U.L. Pingouin Urtiquant Libre
Lieu : Terre du Milieu
Inscription : 05-07-2006
Messages : 1 034

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

A noter qu'on en a fait un peu plus que le grand huit du plan. On a longé le puy de Côme et on est redescendu par le golf des volcans en passant vers le puy Pariou soit 3 ou 4 km de plus sur le total. smile

On a du faire un truc comme ça en fait
http://www.openrunner.com/
ID:5807393

Dernière modification par Diesel (09-03-2016 15:22:25)


"The more you carry in your head, the less you carry on your bag"
"War is peace
Freedom is slavery
Ignorance is strengh"

Hors ligne

#6 09-03-2016 17:05:54

BigCactus
Co-administrateur
Inscription : 11-01-2006
Messages : 11 127

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

A jour !  smile

Hors ligne

#7 10-03-2016 20:34:43

clems190
Membre
Lieu : Vichy
Inscription : 02-10-2013
Messages : 310

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

BigCactus a écrit :

https://www.randonner-leger.org/forum/u … -03-16.jpg
Sa majesté le puit de Dôme joue les timides

Arght!!! le puit de Dôme!? L'écrire comme ça c'est un coup à se faire pendre par les pouces.

Oui, oui l'auvergnat peut être légèrement susceptible. big_smile


"Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple."  Jacques PREVERT

Hors ligne

#8 10-03-2016 20:54:04

BigCactus
Co-administrateur
Inscription : 11-01-2006
Messages : 11 127

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

Vu. Merci. Corrigé.  smile

Hors ligne

#9 10-03-2016 21:39:01

thierry
Membre
Inscription : 13-04-2006
Messages : 3 901

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

clems190 a écrit :

[...]Arght!!! le puit de Dôme!? L'écrire comme ça c'est un coup à se faire pendre par les pouces.

Tout en se faisant brûler la plante des pieds par les puristes !  wink

Dernière modification par thierry (10-03-2016 21:39:18)

Hors ligne

#10 11-03-2016 10:28:16

Diesel
P.U.L. Pingouin Urtiquant Libre
Lieu : Terre du Milieu
Inscription : 05-07-2006
Messages : 1 034

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

Quoi ? on a raté ça ??? yikes
Qui a osé écrire ça comme ça, je veux un nom ! Il sera puni au prochain CLAC, c'est lui qui apportera les croissants. tongue

Sinon pour pinailler un peu et pour être en adéquation avec le plan du parcours. smile

Km 23 environ : repas du midi, en forêt.
Km 25 environ : tous dans la brume.
Km 30 : arrivée au grand parking du panoramique des dômes.

Edition BigCactus : c'est corrigé.

Dernière modification par BigCactus (11-03-2016 13:14:51)


"The more you carry in your head, the less you carry on your bag"
"War is peace
Freedom is slavery
Ignorance is strengh"

Hors ligne

#11 11-03-2016 13:47:11

Jerichay
Conventionnel Montagnard
Lieu : A gauche hors sentier
Inscription : 03-04-2015
Messages : 133
Site Web

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

Chouette balade et super compte-rendu, merci à vous 12.
Euh 15...
16 ? Ah bon, 16 alors.


Il n'existe que des points de vue.

Hors ligne

#12 12-03-2016 12:09:48

clems190
Membre
Lieu : Vichy
Inscription : 02-10-2013
Messages : 310

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

Diesel a écrit :

Sinon pour pinailler un peu et pour être en adéquation avec le plan du parcours. smile

Km 23 environ : repas du midi, en forêt.
Km 25 environ : tous dans la brume.
Km 30 : arrivée au grand parking du panoramique des dômes.

Bon alors juste pour pinailler un peu plus et pour couper les cheveux en 4 (c'est mul ça, non?) et sans vouloir contrarier le grand maître des cartes, il me semble que lorsque nous sommes redescendus de la grotte, nous n'avons pas directement rejoint la route mais pris une contre allée pour déboucher à un carrefour de routes départementales.
Comme ça:
8293_clac22_12-03-16.jpeg


"Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple."  Jacques PREVERT

Hors ligne

#13 12-03-2016 22:34:39

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 554

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

Ca fait plaisir de lire un CR d'un autre comité régional,
CR bien sympa d'ailleurs et de belles photos smile

C'est cool chez vous: rendez-vous 9h, brioches à 10h, départ 11h et pique-nique midi wink

j'adore Excell  , mais son museau bien blanc dans la terre noire yikes

impressionnantes les grottes, je ne connaissais pas

Merci pour ce récit smile

Hors ligne

#14 14-03-2016 15:32:20

Diesel
P.U.L. Pingouin Urtiquant Libre
Lieu : Terre du Milieu
Inscription : 05-07-2006
Messages : 1 034

Re : [Récit + liste] Sortie du CLAC n°2 - Puy de Dôme, Auvergne.

clems190 a écrit :

Bon alors juste pour pinailler un peu plus et pour couper les cheveux en 4 (c'est mul ça, non?) et sans vouloir contrarier le grand maître des cartes, il me semble que lorsque nous sommes redescendus de la grotte, nous n'avons pas directement rejoint la route mais pris une contre allée pour déboucher à un carrefour de routes départementales.
Comme ça:
https://www.randonner-leger.org/forum/u … 03-16.jpeg

Oui tu as raison.
Mais bon, on va pas embêter ce pauvre BigCactus à chaque fois. 1 erreur sur 30km .... En plus c'est mon coin à champignons secret. tongue
Tu n'as pas triché en ayant fait une trace GPX au moins ? big_smile

Myrtille88 a écrit :

C'est cool chez vous: rendez-vous 9h, brioches à 10h, départ 11h et pique-nique midi wink

Et encore, on attendait des croissants, grosse déception. big_smile
On a mangé un peu plus tard en fait, plutôt vers 13 ou 14h. wink

En tout cas merci Myrtille88


"The more you carry in your head, the less you carry on your bag"
"War is peace
Freedom is slavery
Ignorance is strengh"

Hors ligne

Pied de page des forums