Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 17-08-2016 22:59:48

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 704

[Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Après une mise en jambe dans les Vosges au Camp De Base 2016, je m'empresse de descendre vers les Alpes du sud pour une randonnée sur une dizaine de jours. Je prévois comme départ Chorges mon lieu favori, et une arrivée sur Modane pour y récupérer un train. J'avais déjà fait un parcours dans le sens inverse en 2014 mais principalement sur des sentiers connus. Cette année j'ai plus de temps, et je souhaite traverser plus d'endroits peu fréquentés ponctués par quelques sommets autour des 3000. Pour la première partie je serai comblé. En revanche pour les sommets ma condition physique et le terrain me feront souvent renoncer à certains d'entre eux.
Je m'aperçois avec le temps qui passe, que ma période d'acclimatation à la montagne est de plus en plus longue, surtout avec des bivouacs au dessus de 2000. Sur ces onze jours passés en montagne je n'aurai pas trouvé la forme optimale me permettant de grimper sans en baver. Et pourtant j'ai allégé mon sac de près d'un kilogramme par rapport à ma dernière rando. A contrario, je l'ai compensé par mes agapes de ces derniers mois par quelques kilogrammes de réserve graisseuse supplémentaire.
Insatiable après ma rando alpine de l'an dernier, j'ai largement profité et maintenant j'en paye l'addition à chaque montée. Mais comment regretter les viennoiseries en semaine entre collègues, et entre copains, un Brouilly sur des rillettes, un Saint Joseph, un Languedoc sur une côte de bœuf, un côtes d'Auxerre blanc sur un saint nectaire, un Rancio sur une tarte aux fruits, et sur le café une prune ou un whisky pour finir. Non je ne vois pas. Heureusement qu'il y a la randonnée légère pour compenser un peu.
J'adapte donc, au jour le jour ma randonnée à ma condition physique pas très affutée tongue. la rudesse du terrain hors sentier est suffisante pour m'épuiser et bon nombre des sommets prévus resteront à faire une autre fois. Il n'en reste pas moins que ces espaces immenses et peu fréquentés que je traverse suffisent à mon bonheur cool.

Le parcours:
la trace est ici
Le parcours démarre pour moi à la fin de la route montant vers "la montagne" depuis le village de Chorges (Gapençais), mais pour des personnes souhaitant se rendre en train sur place il est possible de démarrer depuis la gare de Chorges en montant par des chemins intéressants. Pour ce faire, la trace du parcours part de la gare.
Les hors sentiers et les chemins que je décris sont pour certains d'entre eux déjà décrits par d'autres randonneurs sur d'autres sites ou des ouvrages. Ils nécessitent d'être habitué à la marche en montagne et de prendre quelques précautions (lecture du terrain, moyen d'orientation, gestion de la fatigue, météo, niveau d'enneigement). Pour plus de clarté les sont numérotés et décris séparément. Certains "chemins oubliés" peuvent être une alternative possible au tour des écrins (GR54) et rendre notamment la partie Monètier les bains - Vallouise plus intéressante. Mais attention ces "variantes" sont difficiles s et peu fréquentées. Alors il faut savoir rester prudent et ne pas hésiter à faire demi tour.

Le ravitaillement: principal problème sur les premiers jours, pour lequel aucune structure d'accueil ou village n'est rencontré. Il faut avoir avec soit 5 à 6 jours de nourriture. J'emporte donc avec moi 3,6kg de nourriture. Ce sera régime tongue . J'en ai besoin.

Le bivouac: je ne suis pas un grand fan du bivouac. Cela n'est pour moi qu'un moyen en tout cas pas un but. Je n'y récupère jamais bien malgré un matelas gonflable. Vu la configuration des premiers jours le bivouac s'imposera. J'en prendrai mon parti et finalement bivouaquerai les 11 jours d'affilé malgré quelques possibilités d'hébergement sur la fin. La plupart de mes bivouacs se situerons entre 2000 et 2300m d'altitude, car j'aurai bien du mal à trouver des endroits adéquats à portée plus bas pour bivouaquer, sans doute une des raisons de mon manque de jus chaque jour.

Le Matériel: 2,7kg porté + 1,9kg sur moi + 1l d'eau au maxi + 3,6kg de nourriture au Maxi
la liste en images
Le retour sur cette liste est ici

le départ
Pour ne pas avoir à trop monter le premier jour. Je prévois de monter le soir au col de la Gardette pour y bivouaquer et démarrer depuis là haut. Après diner, le temps de finir de rassembler mes affaires il est trop tard pour partir de la maison. Mon père me propose de me monter à la fin de la route (Naune Raze 1450m) afin que je n'arrive pas là haut à la nuit. Ce ne sera pas suffisant et c'est dans la pénombre que je me chercherai un coin à peu près plat pour planter mon abri.

7304_img_1198-1_17-08-16.jpg
c'est parti il est quasi 21h il ne faut pas trainer c'est tout là haut - au centre le col de la Gardette à gauche la Pousterle mon premier objectif pour demain

7304_img_1208_17-08-16.jpg
il fait déjà sombre lorsque j'arrive au dessus du col de la Gardette. vue sur le Piolit et derrière les lumières de Gap le Pic de Bure

7304_img_1210_17-08-16.jpg
même vue au petit matin

Jour 1
à 6h15 j'ai tout plié et suis déjà en route vers la Pousterle

Premier hors sentier -  La Pousterle 2506m :
Fiveseb avait décrit un itinéraire pour l'atteindre que d'autres sur place m'avaient aussi indiqué, mais cet itinéraire m'a toujours paru trop exposé. En montagne le chemin le plus court n'étant pas toujours la meilleure option je vous propose un itinéraire non moins intéressant et bien plus accessible que j'ai pu découvrir en arpentant les lieux. Malgré que je passe beaucoup de temps là haut dès que l'occasion se présente je n'ai jamais poussé jusqu'à la Pousterle. Ce sera une première.
7304_capture_daacran_2016-08-17_a_184019_17-08-16.png
l'itinéraire:
Du col suivre la ligne de crête en direction de la Pousterle. Avant la rude montée de la Pousterle suivre à flanc dans les pentes pour passer 50m au dessus de la cabane de la Gardette. Les traces d'animaux aident pour progresser dans le devers. Passé la cabane d'une centaine de mètres apparaît un col bien visible marqué 2321 sur la carte. Y accèder en contournant par la droite un mamelon rocheux. Depuis ce col on peut découvrir un vallon sauvage et des oucanes (Lapiaz) ressemblant fortement à celles des Chabrières. De là viser le point le plus bas de la crête entre la Pousterle et les Parias, et s'y rendre. Une fois sur la crête on peut retrouver quelques cairns éparses qui aident à la progression. Les suivre jusqu'à un passage qui contourne coté vallon la barre rocheuse qui se dresse devant moi. C'est la seule petite difficulté où il faut mettre éventuellement les mains mais qui n'est pas exposée. Après cela, la Pousterle se termine par un mamelon herbeux qui se grimpe aisément.

7304_img_1213_17-08-16.jpg
et c'est parti pour la Pousterle, en contournant la barre rocheuse par la droite

7304_img_1226_17-08-16.jpg
depuis la Pousterle : vers l'est vue plongeante sur le col et les prairies de la Gardette, avec derrière les aiguilles de Chabrières et en bas le lac de Serre Ponçon

7304_img_1228_17-08-16.jpg
vers l'Ouest vue sur les Parias, le Piolit et le Gapençais

Descente par le même itinéraire, puis traversée par le champ d'oucanes vers la cabane de Fleureau, et un bon rafraichissement à l'abreuvoir attenant
On retrouve ensuite sous la cabane de Fleureau un sentier qui même vers la cabane du Vallon (sous le col de la Coupa). La pointe de la Coupa semble d'ici inaccessible car barrée par une barre rocheuse, mais c'est sans compter sur la main de l'homme qui depuis des siècles a exploité les alpages disponibles.

7304_img_1232_17-08-16.jpg
La cabane de Fleureau

7304_img_1236_17-08-16.jpg
vue sur la Pousterle, les Parias, la cabane de Fleurau depuis la montée vers la Coupa

Deuxième hors sentier - la Coupa 2628m:
j'ai découvert cet itinéraire sur camp to camp

Au dessus de la cabane du Vallon, vers 2100 il faut trouver dans la pente un sentier qui monte vers les rochers en direction du Nord Est. En coupant dans la prairie j'arrive à tomber dessus mais il n'est pas très visible mais indispensable à emprunter pour la suite. Un bout de pointillé à peu près bien situé apparait sur la carte IGN pour aider. Après avoir emprunté le sentier lorsque on arrive sur la paroi rocheuse, un chemin est taillé dans le rocher, seul moyen d'accéder aisément à l'Alpage sous la pointe de la Coupa. une fois l'Alpage atteint monter dans l'alpage en direction de la crête en visant à gauche de la Coupa. La pente est herbeuse raide mais sans grosse difficulté. Lorsque on débouche sur la crête se diriger vers la Coupa. Depuis la Coupa descente au nord par le col de Rouannette.

7304_hs2016-07-02_17-08-16.jpeg
depuis la Pousterle je peux observer mon deuxième itinéraire hors sentier. Pas facile de repérer le passage dans les rochers d'ici

un des intérêts majeurs de ce hors sentier est de faire revivre ce chemin quasi oublié et qui pourtant a demandé de gros efforts pour tailler un chemin dans la roche afin d'accéder à l'Alpage. C'est d'ailleurs en suivant un vieux monsieur qui en fait était le berger que j'ai pu trouver le sentier que je cherchais trop bas. La montée par la suite dans l'alpage permet de découvrir sous un autre angle la vallée des Goumiers ainsi que les sommets environnants

7304_img_1238_17-08-16.jpg
La fin de la montée sur la Coupa. C'est raide !!!

7304_img_1245_17-08-16.jpg
une fois sur la crête, c'est pas fini, un petit peu d'attention est nécessaire pour enfin atteindre la Coupa

nb: Il est possible de continuer après la Coupa sur la crête de Malamorte en direction du Barle. C'est décrit dans le lien cité au dessus. Je ne l'ai pas fait car je commençais à en avoir plein les jambes et ne le sentais pas.

7304_hs2016-07-02-1_17-08-16.jpeg
la crête de Malamorte depuis la Coupa

7304_hs-2016-03-1_17-08-16.jpeg
en descendant vers le col de Rouannette j'essaie de repérer un passage pour rejoindre le col du Barle

Au col de Rouanette je rencontre quelques randonneurs montés depuis Archinard (coté Orcières), par un sentier non indiqué sur les cartes IGN mais pourtant bien marqué. Je l'avais emprunté il y a quelques années et l'avais prévu comme chemin bis pour éviter la traversée du Barle. Dans la descente plusieurs options s'offrent à moi, descendre jusqu'aux Audiberts dans la vallée et monter vers l'Aiguille pour reprendre la crête jusqu'au col de Reyna. En observant la montagne je choisi de ne pas descendre en dessous de 2000m pour couper à travers les pentes et tenter de passer le col du Barle de ce coté ci. Après avoir fait le plein d'eau et une toilette complète, je remonte vers les premiers balcons herbeux (2150m) pour y planter mon bivouac. comble de chance, le torrent transformé ici en petit ruisseau est encore présent et me permettra de ne pas me soucier de l'eau

7304_hs-2016-03-2-1_17-08-16.jpeg
ça semble pouvoir passer après une bonne pause casse croute à observer la montagne je quitte le sentier et me dirige vers les torrents dans un premier temps

7304_img_1258_17-08-16.jpg
7304_img_1256_17-08-16.jpg
après une journée riche mais usante, je pose mon bivouac tôt pour essayer de reprendre quelques forces....et on verra ce que donne la suite demain tongue

Edit : ajout lien vers liste prévisionnelle

Dernière modification par bruno7864 (24-06-2017 16:30:04)

Hors ligne

#2 18-08-2016 06:12:06

einganien
Membre
Inscription : 30-12-2015
Messages : 1 372

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Très jolie les Aiguilles de Chabrieres, je les ai faite l'année dernière avec un petit passage difficile pour accéder en haut de l'aiguille.
Dommage que tu n'es pas été jusque là.

Mais c'est très sympa de faire du hors sentier  wink  wink

Hors ligne

#3 18-08-2016 08:13:55

Denis_0009
Denis
Lieu : Pays Cathare et Cévennes
Inscription : 09-12-2011
Messages : 331

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Yo Bruno! Beau pèlerinage dans les alpages et superbes images.
Un peu rude pour la condition du moment, mais tu aimes bien te faire mal wink
On attend la suite... cool


Si, au lieu de gagner beaucoup d'argent pour vivre, nous tâchions de vivre avec peu d'argent ? Jules Renard

Hors ligne

#4 18-08-2016 21:08:57

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013
Messages : 525

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Salut Bruno,

bruno7864 a écrit :

... je n'aurai pas trouvé la forme optimale me permettant de grimper sans en baver. Et pourtant j'ai allégé mon sac de près d'un kilogramme par rapport à ma dernière rando.

Euh, mouaif, quand je vois ce que tu as fais là, effectivement c'est de la petite balade de mec pas en forme wink

bruno7864 a écrit :

...
A contrario, je l'ai compensé par mes agapes de ces derniers mois par quelques kilogrammes de réserve graisseuse supplémentaire.
Insatiable après ma rando alpine de l'an dernier, j'ai largement profité et maintenant j'en paye l'addition à chaque montée. Mais comment regretter les viennoiseries en semaine entre collègues, et entre copains, un Brouilly sur des rillettes un Saint Joseph, un Languedoc sur une côte de bœuf, un côtes d'Auxerre blanc sur un saint nectaire, un Rancio sur une tarte aux fruits, et sur le café une prune ou un whisky pour finir. Non je ne vois pas. Heureusement qu'il y a la randonnée légère pour compenser un peu.

Tu redéfinis "MUL" : Mangeur Ultra Lourd
Mais comme je te comprends !

Cela dit j'aime bien le côté explorateur de ta balade.


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#5 19-08-2016 03:50:35

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 595
Site Web

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Merci pour ce récit bien documenté. Sympa le passage dans le rocher sous La Coupa!


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher! |k|
« Strong, light, cheap, pick two' » (Keith Bontrager)

Hors ligne

#6 19-08-2016 09:30:35

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 704

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

@ enganien, les Chabrières??? c'est où au fait? tongue  tongue  tongue

@Denis_009 et  @Glop^2, vous avez raison je dois aimer me faire mal  tongue , c'est plus fort que moi  wink. Il faudra que je songe à lever le pied car le physique suit de moins en moins bien, et je le paye après.

@Kodiak, je ne pensais pas au terme "sympa" lorsque j'étais sur ce rocher tongue  mais plutôt "putain, pourvu que ça ne dure pas trop longtemps comme ça"  tongue

Hors ligne

#7 19-08-2016 09:47:16

DOM42
Membre
Inscription : 17-03-2009
Messages : 185

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Une chose que je ne pratique pas encore, le hors sentier, mais qui me fait de l'oeil

Merci pour ce retour  smile

Hors ligne

#8 19-08-2016 10:25:02

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Eh ben Bruno, je suis en vacances à Barcelo, je t'attendais, moi ! lol

Bon, quand je ne marche pas, je lis les CR tongue .

En ce qui me concerne, la forme revient au bout d'un jours ou deux, mais je me ménage plus : marche plus lente, petits pas réguliers dans les montées raides, pause toutes les 2 heures maxi, bains de pieds fréquents (les Salewa MT Trainer, que j'ai adoptées suite à mes ennuis de tendinite pour avoir un meilleur maintien, chauffent plus que des trails en mesh. Bien plus confortables mais plus chaudes roll ).

J'espère que ta forme va revenir, j'attends la suite tongue .


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#9 19-08-2016 17:37:30

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 704

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Salut Domweb,
mais.... c'est que c'est déjà fini pour moi les vacances lol
des MT TRAINER !!! des chaussures plus lourdes que ta liste au complet!! non pas ça!!
je blague, du moment que cela puisse t'aider à faire partir cette foutue tendinite  tongue

Hors ligne

#10 19-08-2016 17:39:46

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 704

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Jour 2: Faut que ça passe

au petit matin montée vers le col du Barle au mieux dans les prairies. arrivée à un borie plusieurs options semblent se présenter. Je tente de monter à flanc entre le col du Barle et le Barle pour ne pas descendre dans la grande combe d'éboulis. Mauvaise option. je redescends et me dirige en travers sous le col du Barle.
Les 50 derniers mètres sous le col sont délicats et je choisi l'option coté gauche du goulet qui en haut ne s'avère pas la bonne. J'en suis quitte pour quelques sueurs froides et une progression à tâtons avec des prises qui ne sont pas de qualité sur les 15 derniers mètres. Gros soulagement lorsque j'arrive en haut. Après la descente dans l'alpage de la vielle selle je coupe au dessus de l'ancienne cabane  vers 2000 pour ne pas trop descendre. Remontée vers le col de Reyna, qui possède un lac en son pied, un coin minéral magnifique que j'apprécie toujours autant. Trop émoussé, je renonce à continuer en direction du Mourre froid par les crêtes. La descente sur l'autre coté est délicate. Un sentier dans l'éboulis est là pour aider sur les premiers mètres mais il se termine rapidement et il faut se débrouiller. Je me ramasse lourdement en glissant sur des cailloux. Ma main gauche qui a amorti la chute a un bon bleu, qui sans doute est une petite une petite fracture car j'en souffre encore. Cela ne m'empêche pas de continuer et d'arriver bientôt sur des terrains plus stables. Je trouve à vue un endroit pour passer sur les prairies en balcon situées sous les crêtes de la dent. J'y monte et installe mon bivouac, vues superbes sur les alentours calme et torrent à proximité, que demander de plus tongue .

Troisième hors sentier : col du Barle (2516m) - Alpage de la vielle Selle
Depuis le sentier qui descend du col de Rouannette, vers 2100 filer Nord Est en descendant dans le grand éboulis à droite vers les torrents et la pente opposée (vers environ 2000m). franchir les torrents dans le rocher et remonter vers les plateaux herbeux au dessus. Au niveau du deuxième torrent, les marques de la limites du parc bordent un semblant de sentier qui permet d'accéder aux premiers plateaux herbeux sans encombre (env 2150m). Remonter après toujours Nord Est à travers les paries en évitant les rochers jusqu'à un Borie, situé entre la Motte (croix) et le Barle et surplombant une grande combe d'éboulis qui monte vers le col. Pour accéder au pied du col je coupe dans l'éboulis sous les barres rocheuses. 50 mètres sous le col, j'aurais du tenir la droite du goulet qui y monte, car la pente est plus régulière alors qu'à gauche (ce que j'ai fait) car ça commence dans de l'herbe pour finir sur une partie raide avec des cailloux qui ne tiennent pas. Cette partie finale d'accès au col est la seule partie vraiment délicate de ce hors sentier.
Du col on découvre à nouveau la vallée des Goumiers. Continuer en longeant la crête dans l'alpage vers le Nord Est sans trop descendre car l'accès à l'alpage de la vielle Selle est situé après un ressaut. Il n'y a plus qu'à descendre au mieux dans l'alpage.
nb: on peut redescendre sur les Gourniers depuis la nouvelle cabane de la vielle Selle itinéraire décrit sur bivouac.net.
7304_hs-07-2016-031_19-08-16.jpg


7304_img_1259_18-08-16.jpg
le borie entre la Motte et le Barle

7304_img_1260_18-08-16.jpg
vue sur le col du Barle depuis le borie

7304_img_1267_18-08-16.jpg
le col du Barle Atteint, ouf!!!

7304_img_1271_18-08-16.jpg
une petite astuce sans efforts ni contorsions, pour remplir par gravité la bouteille d'eau en filtrant l'eau avec le filtre sawyer mini

quatrième hors sentier : Col de Reyna (2713m)
C'est un col magnifique à franchir entièrement minéral avec un lac en son centre. La montée commence à la cabane de la vielle Selle (1921m), dans un vallon.
Suivre le vallon par un sentier qui disparait par endroits et des cairns. vers 2300m il faut franchir un ressaut rocheux, en suivant bien les cairns à cet endroit. Pause rafraichissement en passant au pied du rocher d'où coule souvent de l'eau en pluie fine. Après ce ressaut c'est un peu la débrouille les cairns se perdent un peu mais la montée n'est pas trop difficile malgré l'éboulis. Rester bien à gauche du torrent. On retrouve quelques cairns pour accéder au plateau où se situe le lac et le col. Descente coté Prapic en empruntant un sentier dirigé Est dans un éboulis raide qui fini par disparaitre. Continuer malgré tout dans cette direction et atteindre une crête vers le point 2573. A partir de là on peut descendre tranquillement dans une pente qui devient herbeuse vers Serre de la cabane jusqu'au point 2241. A partir de là on peut retourner en vers Prapic en virant à gauche vers Serre de Sagne. Je continuerai de l'autre coté direction Est pour accéder aux prairies en balcon par un passage herbeux visible dans la barre de rocher de la cabane. L'accès n'est pas trop compliqué, je reste légèrement Nord dans ce passage pour éviter les pentes trop raides. Une fois les prairies atteintes (2350m) on trouve de bons espaces pour bivouaquer et quelques cours d'eau. En suivant vers le Nord ces prairies, on finit par rejoindre le sentier qui monte au col des terres blanches.
7304_hs-07-2016-041_19-08-16.jpg


7304_img_1275_18-08-16.jpg
la montée vers le col de Reyna, on suit à gauche du torrent un sentier qui disparait par endroits et des cairns. On aperçoit au dessus la barre rocheuse à franchir vers 2300m

7304_img_1280_19-08-16.jpg
La joubarbe aranéeuse

7304_img_1289_19-08-16.jpg
La gentiane fleur alpine emblématique

7304_img_1283_18-08-16.jpg
en haut c'est entièrement minéral (Pointe de la Diablée 2930m)

7304_img_1288_18-08-16.jpg
Lac et col de Reyna

7304_img_1297_19-08-16.jpg
après un passage pénible sous le col de Reyna dans l'éboulis, on débouche sur une crête depuis laquelle on peut admirer le Mourre Froid

7304_hs041_20-08-16.jpeg
vue du passage à prendre pour accéder aux prairies en terrasse au dessus de la barre de la cabane

7304_hs-042_20-08-16.jpeg
une fois la terrasse atteinte vue sur une partie du chemin parcouru

7304_img_1315_19-08-16.jpg
il y a même une petite piscine pour une toilette complète que demander de plus

7304_img_1321_19-08-16.jpg
il se fait tard au dodo

Dernière modification par bruno7864 (21-09-2016 20:05:04)

Hors ligne

#11 19-08-2016 18:15:37

thanjuzo
Membre
Lieu : IdF
Inscription : 21-08-2015
Messages : 218
Site Web

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Sympathique !
Je suis bêtement les chemins ... Ca doit être moins simple de les quitter.
La liste aussi est alléchante. Tu devrais envoyer les plans à ZPacks !

Hors ligne

#12 19-08-2016 18:25:12

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 669

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Salut bruno7864,

Merci pour le retour et le descriptif bien détaillé de cette balade alpine.

Ta cotation de difficulté m’intrigue wink
C’est sur une échelle de combien big_smile, parce que sinon c'est un peu abstrait, et ça se base sur quels critères ?

Flo

Dernière modification par florencia (19-08-2016 18:40:32)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#13 19-08-2016 18:42:53

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 704

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

@ thanjuzo

tu sais pour les chemins, y'a rien de bête à les suivre. Pour les hors sentier, c'est à la lecture de RL et de récits de la demoiselle que je cite en dessous que j'ai pris goût à aller voir ce qui se cache derrière une montagne etc. Le meilleur conseil que je puisse te donner est de bien observer le terrain, les lignes de niveau sur la carte et de ne pas hésiter à rebrousser chemin si cela te parait hors de portée. Il en va de même sur un chemin tracé

Pour ce qui est de transmettre mes plans à Zpacks.... pourquoi pas, on verra plus tard   wink

@Florencia,

je te l'accorde, c'est une cotation perso sans grand fondement. Ne vaudrait il pas mieux que je mette autre chose, voire rien? j'aimerai tout de même indiquer si c'est plus ou moins difficile à réaliser

Hors ligne

#14 20-08-2016 13:37:41

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 704

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Jour 3: l'eau à la bouche

Ayant abandonné toute idée de monter au Mourre froid je rejoins le sentier qui monte au col des Terres Blanches en suivant l'alpage à hauteur. Bêtement je néglige le Tuba et le Roc blanc initialement prévus et à ma portée depuis le col des Terres Blanches, pour concentrer mes efforts sur le Grand Pinier. Il faut faire cette ascension aujourd'hui car demain le temps est annoncé mauvais. Après une tentative avortée de rejoindre le pied du Grand Pinier et les lacs depuis le plateau à 2300m sous le col, je reprends le sentier qui descend sur Dormilllouse et le quitte vers 2100m au pied de la barre rocheuse pour traverser l'alpage et rejoindre directement le lac de Faravel. La fatigue des jours précédent se fait sentir dès les premiers contreforts sur la rive opposée, mes espoirs de monter au Grand Pinier s'envolent. Au lac de Faravel je croise une foule de randonneurs braillants et peu enclin à répondre lorsqu'on les salue. Après quelques jours quasi seul c'est l'électrochoc. Mais, j'en ai plein mes bottes et souhaite vraiment faire une pause. Alors, tant pis je déballe mon matériel en vrac, me mets à moitié à poil pour me rafraichir. Quelques vierges effarouchées après avoir lorgné avec dégout ma musculature de verre de terre et mon bronzage premier prix au concours agricole font vite demi tour et vont observer les petites fleurs déjà piétinées ailleurs, Ouf!
Après déjeuné je monte au lac de Paluel, le sentier est aussi lisse que le GR20 en septembre et ça grouille de partout. Je fuis, en espérant me réconforter par une bonne soirée au gîte de l'école. C'est complet! Alors après avoir englouti une bière et un tarte, je remonte la mort dans l'âme me chercher un bivouac dans le vallon de Chichin. Un peu avant le lac du Lauzeron, je trouve un endroit pas trop mal. Mais ça menasse et le vent souffle. C'est certain je vais prendre la douche. En tentant de faire un petit mur de pierre, un gros caillou m'échappe, rebondit sur le sol et crac une belle entaille dans l'abri que j'avais bien tendu. Heureusement sur le cuben la déchirure ne se propage pas trop et un peu de Duc Tape répare ma maladresse.


cinquième hors sentier - Alpage, Cabane de Faravel vers les lacs:
un bon moyen pour relier la montée du col des terres blanches au lacs situés sous le Grand Pinier. J'ai tenté sans trop insister d'y accéder depuis les terrasses à 2300m en virant Ouest. Un monsieur du coin (accent et physique Haut Alpin à ne pas s'y tromper) rencontré après coup m'a indiqué que c'était faisable et vu d'en bas ça semble se confirmer. Ca aurait été encore plus sympa tant pis. Je ne décrirais donc que la partie faite:
Sur le chemin du col au bas de la falaise vers 2100m, prendre la direction Ouest à travers l'alpage. Franchir au mieux le torrent (les pieds dans l'eau tongue ). entre les point 2073 et 2093 remontée sur un plateau herbeux (2150m). Le suivre Nord jusqu'à la grande cabane de Faravel. Ici un sentier prend le pas. Après le torrent du Pont de fer quitter ce sentier pour remonter Nord dans les pentes herbeuses et rejoindre le sentier qui monte au lac Faravel.
7304_hs051_20-08-16.jpeg

7304_img_1324_20-08-16.jpg
en quittant l'alpage en balcon je laisse derrière moi le Mourre froid

7304_img_1336_20-08-16.jpg
les terres blanches n'ont pas usurpé leur nom

7304_img_1332_20-08-16.jpg7304_img_1333_20-08-16.jpg
7304_img_1342_20-08-16.jpg7304_img_1347_20-08-16.jpg
florilège de pensées

7304_img_1337_20-08-16.jpg
au col des terres blanches le roc blanc est à portée de main

7304_img_1339_20-08-16.jpg
de la même manière, le Tuba un 3000 est accessible en suivant la crête vers l'ouest

7304_img_1348_20-08-16.jpg
La terrasse vers 2500 dans la descente du col des terres blanches. Après la falaise plonge sur l'alpage et la cabane de Faravel 400 mètres plus bas

7304_img_1353_20-08-16.jpg
Le Grand Pinier au soleil, mon objectif de la journée, dommage

7304_img_1355_20-08-16.jpg
La barre rocheuse qui surplombe l'alpage et la cabane de Faravel. Il semble possible d'en descendre vers l'ouest pour rejoindre la cabane

7304_img_1358_20-08-16.jpg
une étrange formation géologique après le torrent qui descend du lac Faravel

7304_img_1363_20-08-16.jpg
Le Lac de Paluel dominé par le Grand Pinier qui me fait de l'oeil, ce sera pour une prochaine fois

7304_img_1365_20-08-16.jpg
retour dans la végétation dense au dessous de 2000

7304_img_1374_20-08-16.jpg
après un passage à Dormillouse remontée dans le vallon de chichin, ça menace

7304_img_1375_20-08-16.jpg
remontée jusque sous le lac du Lauzeron pour y trouver une aire de bivouac, j'ai perdu un piquet on se débrouille avec des pierres

Dernière modification par bruno7864 (02-06-2017 18:54:46)

Hors ligne

#15 20-08-2016 14:06:27

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013
Messages : 525

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

C'est de l'exploration de haute volée, trop chaud pour moi il me semble, mais c'est très joli.

bruno7864 a écrit :

... un gros caillou m'échappe, rebondit sur le sol et crac une belle entaille dans l'abri que j'avais bien tendu ...

Tu vois ! Si tu avais mis des renforts sur ta tente c'est le caillou qui aurait cassé  wink


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#16 20-08-2016 14:21:53

DOM42
Membre
Inscription : 17-03-2009
Messages : 185

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Impressionnant, ce parcours et les photos en témoignent

Hors ligne

#17 20-08-2016 15:53:34

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Bruno, quand je vois les montages très aériens de ton abri (que j'aime beaucoup, néanmoins), je me demande quelle compagnie a accepté de te couvrir contre les coups de vents lol .

Je sais que tu es un bâtisseur, mais c'est pas plus simple (et moins risqué) de monter au ras du sol, plutôt que de construire une muraille ?

Belle balade, en tous cas. Je me ferais bien le Pinier et le Mourre Froid tongue .

J'ai fait le Col de Terres Blanches, ce matin, mais celui sous les Séolanes (je suis encore en vacances, moi cool).


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#18 20-08-2016 17:37:51

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 704

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

@Glop^2 et DOM42:
j'espère ne pas vous avoir fait peur avec les premières images des hors sentiers. C'est vrai il y a des endroits où il faut être prudent. Toutefois, je ne suis pas casse cou et ai un peu peur du vide. Hors sentier, je recherche toujours des passages pour lesquels un pied qui dérape n'entraine automatiquement pas des conséquences fâcheuses, conditions que l'on rencontre parfois sur des sentiers à flanc pourtant bien indiqués sur les cartes. Beaucoup des hors sentiers que je décris, ont été empruntés par des générations de de chasseurs et de bergers.

@Glop^2 et Domweb
pour l'abri, petits coquins lol  lol  lol

Dernière modification par bruno7864 (21-09-2016 20:09:56)

Hors ligne

#19 20-08-2016 19:20:46

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 704

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Jour 4: rencontre impromptue

Il est tombé quelques gouttes pendant la nuit, mais rien de bien méchant. Vers 5h30 ça bat dans tous les sens et l'eau coule sous l'abri à flots. Encore dans mon sac de couchage je sens une pluie fine me tomber dessus, sans doute l'agitation de la toile qui fait tomber toute la condensation. Toutes mes affaires sont bien humides. Vers 6h30 le calme revient comme s'il ne s'était rien passé. Je m'empresse de tout plier et déguerpir. Avec ce temps instable je renonce au parcours prévu aujourd'hui qui comporte du hors sentier délicat en hauteur. Je retourne sur mes pas pour passer plus bas. A Dormillouse j'emprunte le sentier des alpages qui évolue en balcon au dessus de la vallée de Freissinières entre 1800 et 2000m et qui est indiqué par une belle pancarte. Cela devrait être facile à suivre. Il y a un trait rose sur la carte IGN, du beurre!!
Sauf que dès le départ ça commence mal. Un habitant (estival), a décidé sans doute que le chemin passait trop près de ses fenêtres, et a brouillé les pistes pour ne pas être gêné. Après c'est un peu la course à l'échalote, le sentier étant peu fréquenté et disparaissant dans la végétation. Je suis bien souvent contraint d'utiliser Iphigénie pour m'y retrouver. En compensation le chemin offre de belles vues sur les environs. Après plus de deux heures à ramer pour ne pas m'égarer, je rencontre une bergère bien plantée qui s'étonne comme moi de rencontrer quelqu'un en ces lieux. On sympathise vite. Elle m'invite à passer à sa cabane pour casser la croute. Ca ne se refuse pas! On monte vers sa cabane perdue je ne sais où. Elle se faufile dans la pente entre les arbres et les buissons avec une aisance déconcertante. J'ai bien du mal à la suivre surtout en discutant en même temps. Là haut, elle m'abreuve, me nourri sans que je puisse lui offrir quoi que ce soit en retour (randonner léger ça n'a pas que du bon). Après cette pause enrichissante, je la laisse à ses activités et reprends mon chemin joyeux malgré la pluie qui reprend. Une bien belle rencontre. Encore une fois ce détour imprévu aura tenu toutes ces promesses et m'aura réservé de bonnes surprises.
Après le col d'Anon descente sur le vallon de Fournel. En bas j'ai tout mon temps. Je divague en cueillant des fraises des bois sur le bord du chemin et fait demi tour sans m'en rendre compte. Seul le flot inversé du torrent me mettra la puce à l'oreille. il faut le faire non? tongue

chemin oublié - Dormillouse - Les Aujards par les alpages
un sentier qui évolue entre 1800 et 2000m en balcon au dessus de la vallée la vallée de la Biaysse
J'aurais pu indiquer le trajet entier entre Dormillouse et le chemin du col d'Anon en hors sentier tant il y est difficile de s'y orienter. Mais difficile de le décrire. En dehors d'un panneau indiquant "sentier des alpages" à Dormillouse et un trait rose sur la carte, c'est la débrouille qui prime pour ne pas perdre le chemin lorsqu'il y en a un. En tout cas ce sentier fait partie des chemins oubliés. Il est tout à fait dans le thème de cette rando. En cherchant sur RL j'ai vu que Domweb l'avait aussi emprunté c'est ici.
7304_hs061_20-08-16.jpeg7304_hs062_20-08-16.jpeg

J'ai donc indiqué hors sentier seulement un passage qui permet de relier le hameau des Garcines au col d'Anon sans redescendre sur Les Aujards (au dessus de Freisinières)

sixième hors sentier - Les Garcines - Chemin du col d'Anon (1868m)
un hors sentier bien pratique pour ne pas perdre d'altitude, pas très long mais dans lequel il ne faut pas se faire piéger par la végétation. Attention en juillet les herbes sont hautes. Autour des Garcines, elles m'arrivaient sous les bras malgré que je sois grand. Ce qui peut paraitre évident sur une carte, l'était bien moins sur le terrain.
7304_hs063_20-08-16.jpeg
l'itinéraire
Depuis le Hameau des Garcines partiellement en ruine, monter au mieux Nord Ouest sans essayer de se rapprocher du Torrent de Malafouasse. Vers 1850m à hauteur du chemin se diriger vers le torrent et un passage à gué. Un chemin amène alors jusqu'au chemin du col d'Anon.

7304_img_1376_20-08-16.jpg
magnifique passage sur des dalles creusé à flanc

7304_img_1377_20-08-16.jpg
Beaucoup de barres rocheuses ont nécessité l'intervention humaine pour la création de ce chemin

7304_img_1384_20-08-16.jpg
ailleurs c'est le terrain à repris le dessus et le sentier a quasi disparu, dommage

7304_img_1382_20-08-16.jpg

7304_img_1385_20-08-16.jpg

7304_img_1387_20-08-16.jpg

7304_img_1392_20-08-16.jpg

7304_img_1391_20-08-16.jpg
ce sentier étant peu fréquenté on peu observer nombres de fleurs encore droites et pas piétinées

7304_img_1396_20-08-16.jpg
vers l'adret d'odeyer le flanc de montagne cède la place à un alpage, le vallon d'Odeyer qui monte sous la tête de Dormillouse (3085m)

7304_img_1398_20-08-16.jpg
et de nouveau des pentes à flanc où l'on cherche un semblant de sentier

7304_img_1402_20-08-16.jpg
dans les cailloux les herbes hautes et une végétation qui accroche

7304_img_1406_20-08-16.jpg
Le paysage s'ouvre enfin sur les prairies qui mènent au cols et aux hameaux situés au dessus de Freissinières

7304_img_1407_20-08-16.jpg
au Hameau des Garcines près de cette fontaine. on peu remonter dans les pentes pour rejoindre le col d'Anon après avoir franchi à gué un torrent

7304_img_1417_20-08-16.jpg
descente sur le vallon de Fournel, avec en face le gîte de la Pousterle et le col du même nom. J'hésite à y monter et décide finalement de remonter le vallon de Fournel

7304_img_1419_20-08-16.jpg
dans la descente boisée beaucoup ombellifères. Celles-ci me remémorent quelques souvenirs d'une autre rando

7304_img_1420_20-08-16.jpg
à la Murègne j'installe mon bivouac dans un champ providentiel, plat et fauché

7304_img_1421_21-08-16.jpg
un nouveau système d'attache du bec sans le bâton, ayant eu besoin de ce dernier pour compenser la perte d'un de mes piquets

Dernière modification par bruno7864 (21-09-2016 20:12:39)

Hors ligne

#20 20-08-2016 19:58:09

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Tu sais que mes photos ne sont pas libres de droit lol ? :

6219_prapic21_12-06-15.jpg

Après le col d'Anon descente sur le vallon de Fournel. En bas j'ai tout mon temps. Je divague en cueillant des fraises des bois sur le bord du chemin et fait demi tour sans m'en rendre compte. Seul le flot inversé du torrent me mettra la puce à l'oreille. il faut le faire non? tongue

Fallait juste suivre l'étoile de la bergère wink  !


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#21 21-08-2016 11:10:39

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 704

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

J'y ai pensé en la mettant  wink , tu me diras combien je te dois wink

Hors ligne

#22 21-08-2016 14:03:46

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 704

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

Jour 5: La MUL ça déchire

Aujourd'hui pas de hors sentier mais une remontée du vallon de Fournel sur le GR 54A puis le GR54 et le vallon de l'Aup Martin jusqu'à Entre les Aygues. J'ai hésité un bon moment à prendre cette option car les prévisions météo ne sont pas franchement bonnes surtout à partir de midi. Mais ça semble correct en ce début de matinée, Alors c'est parti et si c'est trop mauvais je reviendrai sur mes pas. Avant le Pas de la Cavale ne croise personne en dehors d'un berger. Un beau vallon qui est long à remonter et très plaisant. Je fini les derniers hectomètres menant au col sous la pluie. Traversée vers le col de l'aux Martin  dans la caillasse la pluie faiblit la vapeur se dégage des rochers noir c'est magnifique.
Au col de L'Aup Martin, j'entends:  "ça c'est un MUL".... Whaou, grillé par ma jupe de pluie tongue !!! Et si c'était ça le signe de reconnaissance des MULs cool cool . La jupe!! cool cool
On engage la conversation. Je montre mon sac et le matériel qu'il y a dedans. Les gars ont des sacs pas trop gros mais quand même lourds sachant qu'ils dorment en refuge. On échange sur le parcours. Ils sont parti de Bourg d'Oisan et ont suivit le GR du tour des Ecrins. Ils m'indiquent que jusque là ça n'était pas super génial, tu m'étonnes!! Je leur dit qu'à partir de maintenant ça devrait être plus chouette. Avant de les quitter ils m'annoncent que je vais tomber à la renverse en croisant plus bas des Allemands portant des sacs énormes. Préparation psychologique pour ne pas défaillir tongue . Je descends. En route rencontre avec d'autres randonneurs suivant le même itinéraire que les premiers tous souriants et affables. Mon petit sac et ma jupe de pluie rencontrent un succès fou. Enfin, les Allemands ultra Mulets ferment la marche beaucoup plus bas. C'est un choc, jamais vu ça même sur le GR20, et pourtant y'en a du gros sac!!! On se marre les uns les autres et clic clac quelques photos pour immortaliser la rencontre avant de se quitter. J'en viens à regretter de ne pas avoir marché dans la même direction que tout ce groupe sympa. Après une pause déjeuner au soleil l'orage éclate dans la descente mais heureusement je suis déjà bas.

7304_img_1424_21-08-16.jpg
remontée dans le vallon de Fournel. On commence à entrevoir voir le fond et les cols à franchir, un peu avant la cabane de la Balme à 2000m

7304_img_1427_21-08-16.jpg
au dessus de la cabane de la Balme, un âne seul cherche un peu de compagnie

7304_img_1429_21-08-16.jpg
non loin de là je rencontre le berger et son troupeau

7304_img_1431_21-08-16.jpg
le temps se couvre rapidement, malgré que je ne traine pas

7304_img_1433_21-08-16.jpg
passage près de la grande cabane, c'est son nom tongue , il est bientôt temps d'enfiler les vêtements de pluie

7304_img_1434_21-08-16.jpg
enfin le pied du pas de la Cavale se présente

7304_img_1438_21-08-16.jpg
et à sa droite le col de L'Aup Martin que je dois rejoindre à hauteur sur le GR? cela semble impossible d'ici. Heureusement des petits points de couleurs (randonneurs) se déplacent en direction du Pas de la cavale dans la pente. Cela semble passer

7304_img_1442_21-08-16.jpg
en arrivant au pas de la Cavale un trio de bonshommes filent vers la vallée opposée avant que je nous n'ayons pu échanger ne serait ce qu'un bonjour. Heureusement leurs dames arrivent derrière aparement moins pressées pour me confirmer que ça passe. Echange de sourires et de bonjours très cordiaux

7304_img_1447_21-08-16.jpg
c'est parti, après quelques centaines de mètres, en me retournant pour regarder ça semble pourtant improbable

7304_img_1449_21-08-16.jpg
même la montée vers le Pas de Cavale semble improbable

7304_img_1444_21-08-16.jpg
pourtant la progression vers le col de L'Aup Martin n'est pas trop compliquée

7304_img_1451_21-08-16.jpg
la pluie ayant cessé, l'humidité qui remonte en fumeroles rend ce paysage de roches noires extraordinaire

7304_img_1453_21-08-16.jpg
au col c'est la rencontre avec d'autres randonneurs allant dans la même direction que le groupe déjà croisé, tous très sympas. Avec ma jupe de pluie je rencontre un succès fou

7304_img_1454_21-08-16.jpg
La bascule sur le vallon de l'Aup Martin. Euphorique après mes échanges au col, je ne m'aperçoit qu'après un petit moment que c'est délicat. Ici sur les premières centaines de mètres pas de sentier, mais des marches larges d'un pied dans un éboulis raide. Je me ressaisi pour passer ça prudemment.

7304_img_1455_21-08-16.jpg
bien plus bas, rencontre du troisième type, avec des extra-terrestres joyeux. Non ce n'est pas mon sac qu'il tiennent à bout de bras mais leur trousse de toilette tongue

7304_img_1456_21-08-16.jpg
le temps se dégage un peu

7304_img_1458_21-08-16.jpg7304_img_1459_21-08-16.jpg
j'en profite pour faire de la pause casse croute et ravitaillement en eau

7304_img_1461_21-08-16.jpg
ça menace à nouveau je remballe tout et m'empresse de descendre plus bas avant l'orage, les 3000 environnants confirmant que nous ne sommes que momentanément tolérés dans cet univers

7304_img_1466_21-08-16.jpg
avant la plongée vers l'étroite vallée de l'onde, j'observe la montagne en face et le collet de Rascrouset, le passage à venir qui d'ici semble inaccessible. Vers 2300m ses pentes sont blanchies par la grêle. Je décide donc de rester en bas en attendant le lendemain

7304_img_1475_21-08-16.jpg
à Entre les Aygues (fin de la route), je m'installe dans les prairies au dessus du torrent, un instant de répit avant le retour de la pluie.  Au fond les Bans (3669m)

Dernière modification par bruno7864 (21-09-2016 20:18:39)

Hors ligne

#23 21-08-2016 15:14:03

einganien
Membre
Inscription : 30-12-2015
Messages : 1 372

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

C'est fou ce que les randonneurs peuvent porter des fois !!  big_smile

Hors ligne

#24 21-08-2016 20:24:19

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 704

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

florencia a écrit :

Salut bruno7864,
Ta cotation de difficulté m’intrigue wink
C’est sur une échelle de combien big_smile, parce que sinon c'est un peu abstrait, et ça se base sur quels critères ?
Flo

tu as raison, après reflexion cotation supprimée. A chacun de ce faire sa propre idée
merci Flo wink

Dernière modification par bruno7864 (21-08-2016 20:24:30)

Hors ligne

#25 21-08-2016 20:57:43

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 554

Re : [Récit + liste] Remontée entre Ecrins et Cerces

ravie de me retrouver dans les Alpes après ma balade en Islande avec Glop^2 smile

merci pour ton retour très précis, j'aime bien les photos avec les noms des montagnes et la petite flèche, super!

Je connais beaucoup des endroits où tu es passé mais pas tous ces hors sentier.
je ne savais pas que tu n'aimais pas vraiment le bivouac roll
pourquoi n'essaies-tu pas de prendre quelque chose pour faciliter l'endormissement ?(je connais des mauvaises langues qui vont parler des madeleines de Cazor lol )
Quand on est trop fatigué on dort mal...

merci encore et à bientôt pour la suite...

Myrtille

Hors ligne

Pied de page des forums