#26 26-07-2018 11:22:27

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 2 351

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

@ Adrienne,
merci de tes encouragements. c'est vrai qu'en montagne il y a moins de monde.
mais l'Aubrac est plein de routes carrossables...

@ Florencia,
merci de ton passage.
J'ai traversé un ru sans me mouiller les pieds ni salir mes chaussures.
a y est, je suis prette pour les gués islandais  smile

@ Antoinepierre,
ok, le topnotch pas glop,
mmmaaaaiiis j'ai fais comme tu m'as appris pour lire la carte avec la boussole.  smile

L.

Dernière modification par laxmimittal (28-07-2018 11:56:57)


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#27 26-07-2018 14:07:58

lamarmotte63
Randonneur
Lieu : au milieu des volcans
Inscription : 07-01-2011
Messages : 643

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Récit sympa, si tes photos sont droites dans ton ordi elles devraient l'être sur RL.

Je vois que tu adores le juron préféré de Prunelle.
https://fr.wiktionary.org/wiki/rogntudju


laxmimittal a écrit :

Jour 2 :
Arrivée aux Enfrux, au lieu de partir vers Aubrac par le GR 6A, je me trompe de chemin et... je redescend vers Saint Chély par la variante d'Aubiac. Attention, le balisage n'est pas très clair à cet embranchement des Enfrux (j'ai croisé plusieurs personnes perdues dans un sens ou dans un autre)

N'hésite pas à signaler ce problème avec Suricate, lien en dessous, ce sera utile pour les suivants.L'information sera transmise au comité de l'Aveyron et quelqu'un ira sur place pour rectifier le balisage. Les GR® sont blanc et rouge, les GRP® sont jaune et rouge, les PR® ont une seule couleur, pas facile de s'y retrouver quand ils sont communs.
http://sentinelles.sportsdenature.fr/

Pour la peur du bivouac, un peu de lecture. Sujets anciens mais les informations sont toujours bonnes
https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=19367
https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18987

tolliv a écrit :

Je comprends ton appréhension à dormir seule.
Mais ne crois pas que seules les femmes ont peur : moi j'ai toujours peur de me faire coincer par une horde de bûcheronnes en manque.

A voir ou à revoir, après ça tu n'auras plus peur des bûcheronnes. lol  lol
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_g … m=166.html


Pour marcher au hasard,il faut être seul. Dès qu'on est deux,on va toujours quelque part

Hors ligne

#28 27-07-2018 05:42:16

patou
Membre
Inscription : 11-05-2014
Messages : 234

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Hello
merci pour ce retour de l’extrême quelque peu à l'envers !
Et pour le bivouac en solo dans les bois, tu es sur la bonne voie me semble t'il...
cool


Mul part ailleurs

Hors ligne

#29 27-07-2018 07:50:44

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 965

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

lamarmotte63 a écrit :

si tes photos sont droites dans ton ordi elles devraient l'être sur RL.

Pas forcément... Le visionneur de photos du forum est assez strict sur l'interprétation des données EXIF (les métadonnées des photos qui sont "cachées" dans le fichier jpeg), quand certains OS (dont Windows) sont plus tolérants. Opitux a indiqué ici comment faire pour "redresser" les photos en utilisant le logiciel GIMP; il existe aussi d'autres solutions.


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher!
Il y a toujours un objet plus léger que celui que tu portes dans ton sac : celui que tu as eu le courage de laisser chez toi.
« Strong, light, cheap, pick two » (*)

| k

Hors ligne

#30 27-07-2018 23:30:30

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 2 351

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

@ lamarmotte, patou et kodiak,

merci de votre passage.

@ lamarmotte, mouarf, délivrance ou le film qui vous fait arrêter la Rando  mad  mad  mad
@ Patou, ça viendra peutapeu
@ kodiak, pfff... je n'essaie même pas... roll roll roll

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#31 28-07-2018 22:00:18

antoinepierre
Membre
Lieu : Avon-Fontainebleau
Inscription : 08-09-2010
Messages : 1 916

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

laxmimittal a écrit :

@ lamarmotte, mouarf, délivrance ou le film qui vous fait arrêter la Rando  mad  mad  mad
L.

Pourtant, aucune fille n'est molestée ou harcelée dans ce film.

Hors ligne

#32 29-07-2018 10:15:00

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 2 351

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

@ antoinepierre,

oui, c'est vrai. Délivrance est un film magnifique. Je ne me souviens pas de tout mais je crois que la nature est plutôt le décors d'une évolution psychologique des 4 protagonistes qui se transforment à mesure qu'ils affrontent de épreuves.

S'agissant des filles et de la peur attavique du viol ou de l'agression qui les habite, je n'imagine pas la violence du bond que ferait mon coeur dans ma poitrine si j'entendais des pas faisant craquer les branchages et se rapprochant de ma tente.

En toute femme, sommeille la conscience qu'elle est une "proie" et - lorsqu'elle est seule dans la nature la nuit - une "proie dont la chasse est autorisée". Cette conscience peut être surmontée à l'aide de la raison mais elle n'est pas pour autant irrationnelle.

La nature, dans la représentation de tous les peuples, c'est le monde sauvage. Celui des bêtes féroces. Celui dans lequel on ne s'aventure qu'au risque de sa vie. Celui ou les règles du monde humain ne s'appliquent pas. Lorsqu'un humain s'autorise à franchir le cercle rassurant du village, il ne lui reste plus qu'à prendre le risque de mourir.

L'homme affairé va par les chemins et si il s'en écarte c'est pour la chasse. Cette activité est codifiée comme toute activité humaine et interdite aux femmes dans certaines cultures. Au Népal par exemple c'était le cas, et si on retrouvait le corps du chasseur lacéré dans le dos, la lâcheté du fuyard retombait sur ses descendants et son nom était souillé par la honte. Si c'est une femme qui était partie chasser, elle était aussitôt qualifiée de sorcière.

La nuit, c'est encore pire car aux bêtes sauvages s'ajoutent les dieux et les mauvais esprits. Notamment ceux des hommes qui - de leur vivant - n'ont pas respecté les règles des hommes et errent dans les bois et sur les landes. Depuis toujours, la nuit, dans les villages, ont dort, on reste dans le maisons, et surtout, on ne va pas dans la nature.

Sortir dans la nature la nuit, c'est pénétrer un monde qui n'est pas celui des humains et s'exposer à la merci des dieux qui se sont pas soumis aux règles des humains. La peur du noir est une peur très ancienne. Sortir la nuit dans la nature c'est transgresser. C'est une transgression dont on mérite d'être puni.

Une femme qui sort dans la nature la nuit incarne donc une transgression suprême. Si en plus elle est seule, alors tout est permis à celui qui la rencontre...

Heureusement je ne te parle là que de représentations.

Je ne suis pas en train de te dire qu'en tout homme sommeille un prédateur sexuel. Dans la réalité, en tous cas dans notre pays, un petit siècle d'évolution - c'est très court - a permis aux femmes d'élargir substantiellement les frontières de leur liberté de mouvement. De même, les femmes elles-mêmes ont évolué dans leur représentation d'elles-mêmes.

Mais on voit bien, avec ce mouvement metoo, combien - même dans les civilisations occidentales qui sont les plus égalitaires du monde - il reste encore du chemin à parcourir avant que le corps des femmes ne soit plus un terrain de jeu autorisé.


Pour un homme, il existe dans nos cultures des représentations qui expliquent la présence d'un homme la nuit dans la nature : celle du chasseur, celle de l'aventurier, celle du pèlerin, celle du commerçant pris entre deux étapes. Pour une femme, ces représentations n'existent pas (encore).

Pour ma part j'espère avoir un jour le courage de surmonter ma peur et bivouaquer en forêt, ne serait-ce que pour contribuer à construire ces représentations  smile smile smile smile

L.

Dernière modification par laxmimittal (29-07-2018 10:19:44)


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#33 29-07-2018 11:29:13

Naxh
Marmotte Pyrénéenne
Lieu : Bordeaux
Inscription : 28-07-2015
Messages : 1 299
Site Web

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Laxmimittal, tes mots sont des plus justes...

"il reste encore du chemin à parcourir avant que le corps des femmes ne soit plus un terrain de jeu autorisé."

Malheureusement ce chemin me semble encore long, mais la prise de conscience est là et c'est déjà un bon début smile


« L'homme qui va à pied, préparé à camper à toute place et par tout temps est le plus indépendant sur terre. »
Mon trombi de Marmotte ici.

Liste de base, 3 saisons : https://lighterpack.com/r/7km93j

Hors ligne

#34 29-07-2018 13:53:16

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 270

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Coucou Laxmimi,  smile
et bonjour Naxh,  smile

Pour un homme, il existe dans nos cultures des représentations qui expliquent la présence d'un homme la nuit dans la nature : celle du chasseur, celle de l'aventurier, celle du pèlerin, celle du commerçant pris entre deux étapes. Pour une femme, ces représentations n'existent pas (encore).

Dans un post précédent, sur un autre fil, je sous-entendais que la faculté des femmes occidentales actuelles à marcher seules librement était un acquis récent (plus ou moins exercé...). Il y a un siècle, c'est à dire pour les arrière-grand-mères des plus anciens* de ce forum, il n'en était pas question. Elles devaient se contenter de se promener à pieds en groupe de femmes exclusivement (un écho lointain de la "cheptélisation" du sexe remontant vraisemblablement au néolithique), que ce soit dans "la nature" ou dans les lieux habités, ou accompagnées par des hommes (comme dans l'immense majorités des cultures encore aujourd'hui). Il ne faut pas chercher plus loin la cause de l'absence de représentation culturelle à laquelle tu fais référence à bon droit. smile Une femme comme Alexandra David-Néel, ancienne anarchiste très proche d'Elisée Reclus (un autre grand marcheur), fut à cet égard d'une audace transgressive rare. wink

Je pense qu'il ne faut pas négliger non plus la force évocatrice des contes comme celui du petit chaperon rouge, dans lequel les filles et les (vieilles) femmes tiennent le rôle de victimes impuissantes (de proies) et où les hommes sont bien armés pour faire face au loup qui hante les forêts. Il y a là-dedans un gisement de symboles et d'émotions négatives précoces associées au monde inquiétant de la nature dont les effets délétères sur les jeunes cerveaux féminins ont pu (et peuvent encore) avoir des conséquences durables dans leurs rapports à la marche solitaire en milieu naturel... ce n'est que mon sentiment. hmm

A l'époque où ce conte a été transcrit (Charles Perrault fin du 17ème siècle, les frères Grimm début du 19ème siècle) puis introduit dans les classes des écoles primaires (au cours du 19ème siècle), les campagnes cultivées (les champs ou les prés mêmes), les landes et les bois étaient effectivement des terrains de chasse privilégiés pour les prédateurs sexuels (en 1900, 50 % de la population vit encore à la campagne, ce qui signifie que l'espace rural connaissant une occupation intensive, il n'est point étonnant d'y retrouver des comportements criminels importants), en périodes de crise les bandits de grand chemin y sévissaient. Au cours de mes recherches dans la presse écrite contemporaine des années 1890/1910, j'ai été effaré par le nombre d'affaires d'agression sexuelle rencontrées en milieu campagnard dans l'Ouest de la France (Bretagne comprise). Le film de Tavernier "Le juge et l'assassin" illustre assez bien ce que je veux exprimer. De nos jours, la menace a dans l'ensemble migré, avec les populations, vers les centres urbains où l'on marche de moins en moins... neutral

Plutôt que de convoquer les esprits, les morts-vivants et les dieux qui ont un peu de mal à se faire une place dans nos sociétés occidentales, n'est-il pas plus simple de faire appel à la puissance de la rêverie nocturne si riche "en terreurs métaphysiques, [en] images tragiques, [en] sensations frissonnantes et vagues, colorant la nature en négatif, à l'unisson de ces terreurs", comme l'écrit joliment François Terrasson dans son livre "La peur de la Nature" ? Mais j'admire ton érudition et j'aime taquiner, Laxmimi !... tongue

Jobig

* au sens littéral

Dernière modification par Jobig (29-07-2018 14:45:37)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#35 29-07-2018 15:49:40

Scaramouche
Banni(e)
Lieu : Languedoc
Inscription : 25-08-2016
Messages : 865

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Et Perrette ? Elle allait seule

« Perrette, sur sa tête ayant un Pot au lait
            Bien posé sur un coussinet,
Prétendait arriver sans encombre à la ville.
Légère et court vêtue elle allait à grands pas ;
Ayant mis ce jour-là pour être plus agile
            Cotillon simple, et souliers plats. »

La première Mule ?

Et boucle d'or arpentant les forêts ?
Peau d'âne à quitté son royaume seule et est allée s'établir dans un autre.

Il me semble qu'il y a toujours eu des femmes seules vadrouillant ou vaquant à leurs occupations, que ce soit dans la réalité ou l'imaginaire, et ça ne posait pas de problème.

Et Jeanne d'Arc entendant des voix ? Elle est toujours représentée gardant seule ses moutons, c'est probablement une image fictive -  c'était la fille d'une riche famille, possédant, entre autres, des moutons - mais cette image ne posait en tout cas pas problème.

Dernière modification par Scaramouche (29-07-2018 15:57:44)

Hors ligne

#36 29-07-2018 16:11:47

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 2 391
Site Web

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Bonjour, ma marmotte me dit lit : l'histoire du viol de Georges Vigarello.... Édifiant
Du XVI au XX siècle.


Édit précisions sur titre

Dernière modification par Magne2 (29-07-2018 16:13:47)


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#37 29-07-2018 16:43:37

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 270

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Bonjour Scaramouche,  smile

Quel délice que l'esprit de contradiction... oui, les bergères sont seules (les pâtres aussi), et ce sont les premières victimes de nos prédateurs... roll

Il me semble qu'il y a toujours eu des femmes seules vadrouillant ou vaquant à leurs occupations, que ce soit dans la réalité ou l'imaginaire, et ça ne posait pas de problème.

Je te renvoie à mon post initial et à celui de Laxmimi... tolérées, peut-être, isolées et pas du tout dans la norme, certainement. Quant à ne pas poser de problème... hmm

Jobig (qui ne tient pas du tout à tourner en rond)

edit (rajout) : la discussion s'inscrit dans le cadre général de la marche ultralégère, une marche pour le plaisir. La liberté de marcher seule sans contrainte, sans contrôle, pour leur plaisir, est un indicateur fondamental de l'émancipation des femmes.  smile

Dernière modification par Jobig (29-07-2018 18:39:29)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#38 29-07-2018 20:17:53

lamarmotte63
Randonneur
Lieu : au milieu des volcans
Inscription : 07-01-2011
Messages : 643

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Magne2 a écrit :

Bonjour, ma marmotte me dit lit : l'histoire du viol de Georges Vigarello.... Édifiant
Du XVI au XX siècle.


Édit précisions sur titre

Je suppose que ce message m'est destiné, si c'est le cas je n'apprécie guère. Je n'ai aucunement eu l'intention de faire l'apologie du viol, le message d'origine était destiné à Tolliv et ce, sur le ton de l'humour ( lol  lol ) avec sa peur des bûcheronnes ( pour lui aussi avec humour)


Pour marcher au hasard,il faut être seul. Dès qu'on est deux,on va toujours quelque part

Hors ligne

#39 29-07-2018 20:46:50

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 2 264

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Bonjour LaMarmotte63, smile

A la lecture du post de Magne2, je comprends que c'est de sa compagne qu'il parle, en disant "ma marmotte".
Et le livre en question ne semble pas une apologie du viol mais une histoire de la loi au sujet du viol, et de ce qui est considéré comme tel. smile

@ tolliv : j'ignore s'il (le livre) traite des bûcheronnes, il faudrait demander à la marmotte de Magne2. wink


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#40 29-07-2018 20:56:50

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 270

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Bonsoir Lamarmotte, smile
et bonsoir ester,  smile

A la lecture du post de Magne2, je comprends que c'est de sa compagne qu'il parle, en disant "ma marmotte".

C'est ce que je comprends également.

Décidément cette histoire de bûcheronnes fait le buzz sur le forum ! wink

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#41 29-07-2018 22:19:42

antoinepierre
Membre
Lieu : Avon-Fontainebleau
Inscription : 08-09-2010
Messages : 1 916

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Pour éviter d'avoir peur, essayez de dormir à la belle étoile.
Perso, c'est sous tente, près des habitations que je ne suis pas toujours rassuré.
Je ne vois pas ce qui se passe.

La marche de nuit sur terrain facile; j'adore.
En plus c'est un bon bouquin de Styron.

laxmimittal a écrit :

@ antoinepierre,...
En toute femme, sommeille la conscience qu'elle est une "proie" ...
L.

Puis-je te suggérer de faire une recherche avec "squeal like a pig" et "deliverance".
Moi, j'ai arrêté le canoë.

Dernière modification par antoinepierre (30-07-2018 00:26:34)

Hors ligne

#42 29-07-2018 22:37:57

Adrienne
Apprentie MULe
Lieu : Région parisienne
Inscription : 27-10-2017
Messages : 800
Site Web

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Hello

Je n'ai pas continué à suivre la discussion parce que j'étais occupée à des trucs familiaux, mais comme j'en parlais aussi sur mon propre récit de dernière rando :

Laxmimittal, si tu veux qu'on aille affronter les représentations ancestrales que tu as très bien décrites à deux nanas, pas de souci, je t'emmène smile
Et on bivouaque à 20 m l'une de l'autre, comme ça c'est assez loin pour se sentir seule, et assez près s'il y a des grosses peurs ou de réels soucis.

Quant à l'histoire du viol de Georges Vigarello, c'est un bouquin sur l'histoire des violences sexuelles et de leurs représentations, par un historien spécialiste de l'histoire du corps.


Si tu n'arrives pas à penser : marche. Si tu penses trop : marche. Si tu penses mal, marche encore.
(Jean Giono)

Trombi

Hors ligne

#43 29-07-2018 22:43:45

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 2 391
Site Web

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

lamarmotte63 a écrit :
Magne2 a écrit :

Bonjour, ma marmotte me dit lit : l'histoire du viol de Georges Vigarello.... Édifiant
Du XVI au XX siècle.


Édit précisions sur titre

Je suppose que ce message m'est destiné, si c'est le cas je n'apprécie guère. Je n'ai aucunement eu l'intention de faire l'apologie du viol, le message d'origine était destiné à Tolliv et ce, sur le ton de l'humour ( lol  lol ) avec sa peur des bûcheronnes ( pour lui aussi avec humour)

J' ai dit Ma Marmotte wink ce n'était pas pour toi et les autres intervenants ont bien compris cool


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#44 30-07-2018 09:42:22

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 391

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Merci pour le retour laxmimi smile

Sinon, à chacun ses peurs : peur du bivouac en pleine nature, peur de marcher seul, peur de marcher la nuit, peur de boire de l'eau d'un ruisseau...


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#45 30-07-2018 09:43:12

lamarmotte63
Randonneur
Lieu : au milieu des volcans
Inscription : 07-01-2011
Messages : 643

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Les pseudos en raccourci sont souvent utilisés, de ce fait cela collait avec le mien, d'où mon intervention.
Tu aurais pu être léger dans ta phrase en mettant simplement "conseil de lecture sur ce livre";
bonjour à Ta Marmotte et fin de la polémique.


Pour marcher au hasard,il faut être seul. Dès qu'on est deux,on va toujours quelque part

Hors ligne

#46 30-07-2018 20:32:39

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 682

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

J'ai passé un bon moment à lire ton retour Laxmimittal, même si parfois j'ai eu un peu le mal de mer avec les photos big_smile

Bien d'accord avec toi sur le bonheur d'avoir bien chaud dans son duvet tongue , et sur ce sujet on est tous bien différent sur la notion de confort, donc pas de gêne à se cocooner

Pour la sensation de peur dans les coins isolés comme les forêts, pour ma part je pense comme antoinepierre, c'est plutôt la civilisation qui me fait peur, donc je fuis les villages et les abords de routes

Myrtille

Hors ligne

#47 31-07-2018 12:00:14

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 2 351

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

@ myrtille,

merci de ton passage;

j'ai deux duvets : le PA de 600 g de plume, et un seatosummit spart III de 400 g de plumes. Je l'utilise confortablement jusqu'à 9/10 ° (il est référencé 2° confort selon la norme EU n° tructruc big_smile ).

L'aubrac c'est assez imprévisible si j'ai bien compris.

j'avais deux choix :

- soit emporter le seatosummit, et remplacer ma doudoune sans manche par une doudoune avec capuche et manches + caleçon mérinos en cas de coup de froid ;
- soit emporter mon astazou et garder un ensemble de vêtement de bivouac allégé.

La différence de 150 g m'a conduite à opter pour le Très Grand Confort.

L'aubrac c'est plein de routes carrossables. je crois que c'est ce qui m'a fait peur. je vais y arriver car j'ai vraiment envie de profiter de ces moments magiques de solitude dans la nature. smile

J'en profite pour te poser une question : as-tu toujours la SMD skyscape x ? en es-tu toujours contente ?

L.

edit: pardon à rené, antoinepierre et Adrienne dont je n'avais pas vu les interventions.

@ adrienne,

OK pour la proposition. de toutes façons, ça fait plusieurs fois que je me dis que ce serait sympa de trouver une occasion de randonner ensemble, que ce soit avec nos zado, avec le PIF, avec les amis ou toutes les deux. On va bien trouver une occasion smile smile smile smile

@ rené,

merci de ton passage.
je crois que nous allons avoir une nouvelle recrue pour nos rando en IDF smile
(peur de marcher pieds nus... smile )

@ antoine,

tu as parfaitement raison.
ouvrir les yeux, constater qu'il n'y a rien et se rendormir. c'est encore ce qu'il y a de plus facile.
autre idée : t'emmener avec nous. comme ça pendant qu'on écrase dans nos tentes, tu surveille tout depuis ta bâche bleue en tirant sur ta cigarette tongue tongue tongue tongue

Dernière modification par laxmimittal (31-07-2018 22:49:22)


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#48 01-08-2018 09:31:38

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 5 626
Site Web

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

lamarmotte63 a écrit :

..le message d'origine était destiné à Tolliv et ce, sur le ton de l'humour ( lol  lol ) avec sa peur des bûcheronnes ( pour lui aussi avec humour)

Euh non, ce n'est pas une blague, j'ai vraiment peur des bûcheronnes !
En plus, je viens de visionner le film "délivrance" et je ne suis pas prêt de retourner en forêt ! Surtout que je suis petit, rose et que .. j'ai la queue en tire-bouchon !


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits désopilants publiés sur RL : la liste ici
Mes bricolages et idées saugrenues : la liste ici

Hors ligne

#49 01-08-2018 13:28:21

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 682

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

je vais y arriver car j'ai vraiment envie de profiter de ces moments magiques de solitude dans la nature. smile

Il n'y a pas de doute, en fait c'est l'habitude qui va t'apporter de l'assurance. Par contre je reste toujours très méfiante des zones habités même une seule maison? ou bien je vérifie que l'on ne me voit pas

J'aimerais bien aller en Aubrac aussi, chouette ambiance

Pour ton choix de duvet le 400 avec doudoune manches longues permet plus de souplesse à mon avis. Pour les températures confort ça n'est qu'individuellement, ça dépend de l'indice cuin de la plume, des vêtements que tu portes et d'autres facteurs. Seule l'expérience avec relevés de température permet de mieux savoir de quoi on a besoin.

Oui j'ai toujours la skyscape, je dois d'ailleurs refaire la partie zip de la porte car le cuben s'est fragilisé à cet endroit. J'aime beaucoup cet abri , j'en ai fabriqué un en cuben sans mesh bugproof pour l'instant pas testé.

À bientôt de te lire dans d'autres aventures , tête à l'envers ?

Myrtille

Hors ligne

#50 08-08-2018 15:50:28

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 950

Re : [Récit + liste] Un tour en Aubrac

Chouette réçit Laxmimittal,
Coté niveau d'engagement d'une rando, le principal est de partir. En plus, cela fait du bien de voir de plus en plus de retours où l'on ne vient pas relater un exploit, une succession comptable et testostéronée de km+ et D+, mais le partage d'endroits que l'on découvre au fur et à mesure de la lecture, avec un peu de légèreté dans le propos. Pour cela ton réçit est parfait

Coté peur, je crois sincèrement que l'on prend bien moins de risque à dormir en pleine nature que de circuler dans les rues d'une grande agglomération, chose que l'on fait pour la plupart très souvent. C'est ce que je me dis lorsque j'ai une appréhension

Coté allègement j'ai idée.... qu'un abri DIY même fermé d'une moustiquaire tongue pourrait t'aider cool cool .... sujet à creuser non?   smile

Dernière modification par bruno7864 (08-08-2018 15:52:57)

Hors ligne

Pied de page des forums