Annonce

Les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont ouvertes !
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#1 04-02-2019 23:21:58

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 1 922
Site Web

[Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Récit du TBA, du 31 janvier au 4 février 2019 (quand la moitié de la France était en vigilance météo orange)

Récit

Qu'est-ce que le TBA ? C'est juste le petit nom donné au Tour du Bassin d'Arcachon. C'est un GRP (chemin de Grande Randonnée de Pays), c'est à dire que tout est prévu pour dormir, manger, s'éclater, tout le long du chemin.
C'est vrai.
Oui, mais pas en janvier !

Le circuit officiel (80km) emprunte souvent une belle piste cyclable mais ce circuit côtoie trop de route nationale à mon goût. De plus, d'après quelques commentaires glanés ici et là sur internet, ce circuit ne permet pas de voir le Bassin tout le temps de près. Je l'ai donc adapté à ma sauce (90km), en particulier pour aller voir l'océan de près.
Donc pendant 4 jours, je vais vivre Bassin, je vais respirer Bassin, mais .. je ne vais pas boire Bassin tout simplement parce que l'eau est salée !
40033926193_8a4bba78e7_o.jpg
Voir le plan en GRAND (attention c'est très grand)


La météo prévue est : et mer(bip)de ! Pas de beau temps de prévu mais qu'une seule fois de la pluie. Et effectivement, la météo ne s'est pas trompée, il n'a plus qu'une seule fois, le reste du temps c'était grésil ou grêle. Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs..

Je sais que ce circuit peut se faire en 2 jours. Mais là, je vais tenter un défi personnel : essayer de le faire en 4j, voir même en 5j si je suis en forme. Mais comment ? Plutôt que de faire des cycles de 1h de marche et 5mn de pause, bah là je vais faire le contraire : 5mn de marche et 1h de pause. Comme ça, aucune d'ampoule et plein de temps pour faire des photos.
Et comme autre défi personnel, je vais me la jouer en mode baroudeur : ne pas emporter à manger, juste profiter de ce que la nature peut me proposer. Traduction : j'emporte ma carte bleue et je vais essayer de manger des crêpes, des bons steaks frites et boire de la bière. L'aventure extrême quoi.


Jour 1
13h00, j'arrive à Arcachon et je me gare assez loin du centre ville (à côté d'un établissement thermal) pour ne pas payer un parking pendant 4j. De plus, cela peut me permettre d'aller faire un extra en passant à la dune du Pyla si le coeur m'en dit à la fin de ma boucle.
Je dois prendre le bateau pour aller au Cap-Ferret, puis après c'est 4j de marche pour revenir à Arcachon. Je préfère le faire dans ce sens là, comme ça je n'ai la contrainte horaire de revenir en bateau.
Le bateau est à 14h00, je devrais avoir le temps d'acheter mon billet puis de manger. La caissière me dit :
"- un aller et retour ?"
"- non, je vais rentrer à pieds"
Elle rigole puis rentre au fond sa niche (une petite cabane en bois). Je ne sais pas si elle m'a cru.
Finalement, pas le temps de manger. Je suis vieux mais je dois faire le jeûne.
Je mange quelques rondelles de saucisson en attendant le bateau et un monsieur intrigué vient discuter avec moi :
"- mais vous allez dormir dehors ?"
"- oui, pourquoi ?"
Il rigole, lui aussi et s'en va. C'est quoi cette manie de rigoler tout le temps ici ?
32031691057_61dd64677f_b.jpg


Je quitte Arcachon par les flots
46059101685_63735a540d_b.jpg


et j'arrive 30mn plus tard au ponton de Bélisaire au Cap Ferret. Bon, je ne sais pas si vous le savez mais ici les gens chassent les huitres. C'est le sport national. Mais j'y reviendrai en temps utile..
46059100785_b1a44b9832_b.jpg
40008244633_bbf70e3035_b.jpg

De suite, je quitte le chemin officiel (piste cyclable) pour m'enfoncer dans la Pampa via un petit chemin. En fait, ce n'est pas un petit chemin. C'est un large chemin garde-feu. Au sol, c'est du sable fin et mou. C'est super fatiguant.
40008241533_36af8fb6ab_b.jpg


Ici, il est interdit d'avoir des alumettes (moi, j'ai un briquet), d'être un cheval (des fois j'ai des sacrées fièvres mais ça ne compte pas), d'avoir un tipi (bon promis, mon tarp je le monterai en mode AFrame), d'avoir des boites de conserve (je n'ai qu'une carte bleue).
46059098455_864776bf59_b.jpg


Depuis la forêt, j'entends un grondement assez fort au loin. Cela doit être des travaux. Je sais qu'il y a des puits de pétrole dans le coin.
En tous cas, il reste des blokhaus.
46059094115_f9884bc9b9_b.jpg


Après une dernière dune, ça-y-est, j'arrive enfin à la plage. Pas de travaux mais le bruit est impressionnant. C'était ça le grondement.
40008239303_03c2cb7c51_b.jpg


Je m'octroie ma première pause thé, avec boules Quiès (dans les oreille, hein, pas dans le thé). Moi qui pensait dormir sur la dune ce soir, et bien je trouve ça vraiment bruyant.
40008236853_f905650644_b.jpg


Mais c'est beau. D'en haut.
46059095405_1e6ecc15a6_b.jpg


Je descends la dune pour aller sur la plage mais la puissance des vague m'effraie. Le sable est mouillé jusqu'à une hauteur de 2m au dessus de moi.
Les paroles d'une chanson très connue de Roch Voisine me revient tout à coup :
"Seul sur la plage sans mon maillot,
je me gèle les noyaux .."
40008232323_dd7d2864e2_b.jpg


Je remonte sur la dune du Crohot Noir et continue de longer l'océan. 7km à marcher dans le sable. Le chemin n'existe pas sur les cartes IGN mais je l'avais repéré sur les vues satellites.
46920851672_498f693a6e_b.jpg


Alors plutôt que de dormir sur la dune en plein vent, je m'enfonce dans la forêt. Cette forêt est superbe, sauvage. Comme si la main de l'homme n'y avait jamais mis les pieds.
Au sol, c'est du sable donc il faut renforcer les sardines avec des bouts de bois.
Je monte le tarp dans une clairière, dos au vent. En demi-tipi pour n'avoir qu'une demi-amende.
Je laisse le tarp ouvert.
J'ai bien fait car j'ai pu ainsi prendre une bonne douche en pleine nuit quand le vent a tourné et qu'il a plu à l'intérieur.
32031673957_a2e8f682dc_b.jpg



Jour 2
La végétation est très riche, même dans du sable.
46920847222_b0b834352b_b.jpg


La météo est plus qu'incertaine.
32031669507_a9ef28dbd4_b.jpg


Je coupe la forêt par le chemin garde-feu n°88. Je voudrais bien trouver le chemin garde-manger car là je commence à avoir faim, et ce n'est pas du tout le coin des crêperies. Pas même d'eau potable.
C'est beau, mais c'est mou. Même quand je marche dans les ornières, le sable est mou. Des bâtons de randonnée ne sont pas superflus.
32031667057_a90accc3d9_b.jpg


Mais qu'est-ce que c'est long !
32031664567_7a3dc607d7_b.jpg


Mon idée est de rejoindre le cimetière du Clouey pour le réapprovionnement de l'eau potable, sans prendre la piste cyclable, c'est à dire en passant par les "chemins noirs" si chers à Sylvain Tesson.
32031662227_72943bc1a8_b.jpg


Pas de chance, l'eau est fermée au cimetière "en raison des mauvaises conditions climatiques". Pfff !
Je continue à traverser par les chemins noirs et j'arrive enfin AU BASSIN D'ARCACHON !
Alors un truc : quand on marche sur le sable à marée basse, il faut viser le juste milieu : trop mouillé = on s'enfonce, trop sec = on s'enfonce.
Remarque pertinente : au juste milieu, on s'enfonce aussi.
33097354168_68734067dd_b.jpg


Fidèle au mode baroudeur, je m'élance vers le restaurant du Clouey : fermé en cette saison.
Sur TripAdvisor, je repère un autre restaurant, sur mon trajet en plus. Arrivé sur place, fermé pour cause de travaux !
Heureusement, il y a des toilettes publiques automatiques ce qui me permet de prendre facilement de l'eau fraiche.
Je dis facilement, mais je trouve le robinet vraiment mal foutu : obligé de faire couler l'eau dans le bidon puis de transvaser dans ma platypus. L'eau coule bizarrement et je la trouve "épaisse". Effectivement, sans mes lunettes, je n'avais pas que c'était le robinet du savon ! Allez hop, 10mn à rincer mon bidon, car roter en faisant des bulles, c'est mal élevé.
46248462174_0249f2277b_b.jpg


Pas de restaurant ouvert donc pour manger. Mais heureusement que j'ai prévu un plan B pour pallier à ces vicissitudes : de la purée de pomme de terre en flocons. D'ailleurs, c'est la première fois de ma vie que je fais de la purée en flocons (et surement la dernière). J'ai du me tromper dans les dosages pour l'eau car j'arrive à peine à enfoncer ma cuillère dedans.
46248460104_7366850109_b.jpg


Entre Estey de Madone et Estey du Pout, cette partie de circuit longe le Bassin. Il faut même marcher sur le sable. Mais comment ça se passe à marée haute ?
46920827402_22d341e838_b.jpg
33097352538_4d49f60512_b.jpg

Je rencontre une voyageuse qui randonne léger : la palourde
46972869551_afce15cb7d_b.jpg


Devinette : connaissez-vous un coquillage gros ou pas ?
(Le bigorneau)

Tout le long du Bassin, il y a des cabanes d'ostréiculteurs. Ici, il est interdit de monter.
46920823352_f0ea9689fb_b.jpg


Le propriétaire de ce bateau doit attendre la prochaine grande marée de 2031 pour faire du bateau.
46248455104_4c33e41d2c_b.jpg


J'arrive dans la "Réserve Naturelle des Prés Salés d'Arès et de Lège-Cap-Ferret".
Sur la carte IGN, c'est un chemin en pointillé. Les pointillés ça veut dire "un coup tu vois le chemin, un coup c'est 20cm de boue".
46920820202_af9fcc8eac_b.jpg
46972863401_522f7dca59_b.jpg

Plus je m'enfonce SUR le chemin et plus je m'enfonce DANS le chemin. Je décide de faire demi-tour pour ne pas y laisser mes chaussures. Obligé de faire un détour de 2.5km et en plus de piste cyclable le long de la nationale. Beurk !
Mais je retente le chemin un peu plus loin. C'est beau. C'est sauvage. C'est dépaysant.
40008210593_a99732f300_b.jpg
46059065935_75c59b5b3d_b.jpg

Mais une affiche m'indique que la passerelle suivante ne répond plus aux critères de sécurité et elle est fermée. J'y serais bien allé quand même, mais si il y a un garde-marais (le cousin du garde champêtre) je suis mal. Allez hop, rebelotte pour 2.5km supplémentaire de piste cyclable le long de la nationale.
J'arrive aux Réservoirs d'Arès. On trouve plein de réservoirs de ce style autour du Bassin. Des écluses permettent de lâcher un peu d'eau dans le Bassin. Eau douce ou eau salée ?
46248448354_814a016388_b.jpg


46059063325_a1c881d897_b.jpg


Le chemin arrive au Port Ostréicole d'Arès avec ses cabanes colorées et alignées.
46248443654_c8c0b4d532_b.jpg 46972854201_9c6a2a09bf_b.jpg

C'est l'heure dorée. C'est l'avantage de l'hiver, les couchers de soleil durent longtemps.
46920812932_d929d21e7e_b.jpg
46920809622_b1059c41e8_b.jpg

Un extra-terrestre est venu passé le WE à Arès, c'est pour vous dire que c'est hyper branché comme coin.
Bon, cela a beau être connu, pas de crêperie ouverte le long de la plage.
40008197803_f5b8147ebd_b.jpg


J'arrive à un endroit magique : la Pointe des Quinconces. J'en tombe de suite amoureux même si je suis en plein vent. C'est décidé, c'est là que je vais dormir.
46972847921_b6b75b81df_b.jpg


Je commence à déballer mon sac pour récupérer des affaires chaudes, je mets mon bonnet et ma frontale.
Un monsieur, dans la pénombre s'avance vers moi :
"- vmrdb mrlssblbsr lszeyx"
"- hein ?"
"- VMRDB MRLSSBLSR LSZEYX" dit-il plus fort
J'enlève mon bonnet et je dis :
"- HEIN, QUOI ?"
"- vous m'éblouissez les yeux"
Bah mon gars, t'as qu'à pas t'approcher aussi près, c'est pas une frontale de tarlouse que j'ai !
"- ah pardon, désolé, je n'entendais rien à cause du bonnet"
"- qu'est-ce que vous faites ici ?" me demande t-il
"- je vais faire des photos de coucher de soleil"
Et le mec, il reste à côté de moi 5mn sans rien dire, en regardant la mer
"- il fait froid, hein ?" dis-je en pensant qu'il allait partir.
"- non ça va"
Je regarde ma montre et je dis :
"- bon, bah plus que 45mn à attendre pour faire les photos de nuit".
"- Ah !" et il s'en va.

Moi qui pensait avoir trouvé un coin isolé et calme, maintenant j'ai un doute.
Je fais le tour du propriétaire et je vois ce panneau avec les pictogrammes sans ambiguité :
camping et bivouac interdits.
33097312008_5d71b48dc3_b.jpg


Je remballe tout et m'éloigne dans la forêt à 500m de là. C'est moins classe mais je suis tranquille.
Météo annoncée : pluie mais pas de vent. Alors montage du tarp haut et large
(Photo prise en pause longue 60 secondes)
40008189343_f467df68a2_b.jpg



Jour 3
Levé de bonne heure pour voir les lueurs matinales. Je poursuis mon chemin. Je déjeunerai quand il fera soleil.
Mais qu'est-ce qui est marqué en tout petit sur ces panneaux : je m'avance pour lire, trop tard !
"Sables mouvants"
46972845271_c137fc0b47_b.jpg


J'arrive à Andernos-les-bains. Ou plutôt Andernos-les bains-de-pieds vu comment j'ai les pieds mouillés.
Et voici la "Cabanabill". Mobilier de jardin hyper design, à l'huitre du Bassin.
33097306718_578501fa05_b.jpg


Et toujours ces vendeurs d'huitres, partout. C'est bête hein, moi je n'aime pas les huitres !
46248431344_5514f3afd1_b.jpg


Des vestiges archéologiques gallo-romains ont étés trouvés à côté de l'église Saint-Eloi lors de la réfection du cimetière.
46248429534_4e778a3bc3_b.jpg


8h30, toujours pas de soleil, normal il pleut. Je me trouve (ou plutôt un autochtone me trouve) un endroit pour un petit-déjeuner complet : le meilleur chocolat chaud que j'ai bu de ma vie.
46059048515_5e6f44b60f_b.jpg


Andernos est connu, non seulement pour son chocolat chaud mais parce qu'il y-a la plus grande jetée de France : oui monsieur ! 232m
46920800262_10e1d652e3_b.jpg


La marée monte, j'ai juste le temps de passer sur la plage.
46059045485_d17f141ddb_b.jpg


Le samedi matin, c'est le jour du sport.
40008177483_83838f452f_b.jpg


J'en profite pour dire un truc à propos des mouettes rieuses : à chaque fois que je sors mon engin pour faire pipi, les mouettes rient. C'est vexant à la fin.
Comme j'ai vachement la pêche et que je marche trop vite, je me décide à faire à peu de sport avant de repartir.
46059041615_494615edbc_b.jpg


Je m'arrête aussi lire 2 ou 3 bouquins. J'ai le temps.
40008174023_223fb9f330_b.jpg


Puis j'enchaine les ports de Taussat, Cassy, Lanton et j'arrive au Domaine de Certes-Graveyron. C'est énorme ! Construit par la main de l'homme pour produire du sel, puis devenu une pisciculture puis une zone écologique sensible.
Il a fallu déplacer 2 millions de m3 de terre pour créer tous ces bassins avec les digues, les écluses.
Mais bof, c'est chiant et long en marchant (14km) car très monotone. Mieux vaut courir pour gagner du temps (pour le repas par exemple).
32031625257_02daba1538_b.jpg


J'arrive donc en courant au port d'Audenge à 12h30. Et qu'est-ce qu'il y a à Audenge ? Geneviève qui m'attend au port les bras ouverts.
Car Geneviève est le nom d'un restaurant tenu par une femme qui s'appelle .. Geneviève, c'est dingue, non ?. Ce n'est pas un restaurant étoilé mais bon c'est le seul à être ouvert toute l'année à 10km à la ronde.
Donc du coup, je vois de la lumière, je commence à rentrer. Geneviève (70 ans) arrive en courant du fond de la salle la main levée : "STOP, c'est complet".
"- bonjour. Au revoir"
Finalement, vu la tête des gens, je suis content d'être ressorti.
Content aussi de M'EN être sorti. Car en faisant demi-tour avec mon sac sur le dos, je suis resté coincé dans le chambranle de la porte et j'ai du tirer un coup sec. Pour rappel, j'ai un sac à dos américain (un Virga2) très solide ce qui n'était pas le cas de sa porte. Bah comme ça j'ai une poignée en souvenir.
Je décide de manger juste à côté, le long de la piscine d'eau de mer (merci pour le plan B d'avoir pris des soupes asiatiques).
46059036745_443eb8b4c0_b.jpg


A partir d'Audenge, c'est une petite route. Le bord du Bassin semble être privé.
Passage par le tout petit Port des Tuiles (je parle des tuiles un peu plus loin) plein de boue puis j'arrive au très beau port de Biganos.
Ici, comme dans tous les autres ports du Bassin, on retrouve les cabanes en bois colorées qui servaient autrefois aux pêcheurs ou ostréiculteurs. Maintenant, certaines appartiennent à des plaisanciers ou servent de buvettes l'été.
Mais là, tout est fermé.. sauf le robinet d'eau potable prévu pour les camping-cars. Dommage pour les crêpes mais youpi pour l'eau potable !
32031622397_f478728c42_b.jpg


Puis du port de Biganos, j'ai prévu de ne plus suivre le GRP mais de couper par la forêt pour rejoindre le pont qui traverse l'Eyre. Le chemin existe bien mais il traverse un coin qui s'appelle "l'Enfer" sur la carte IGN.
Je confirme ! C'est totalement l'enfer. Tout est recouvert de boue comme si le ruisseau avait débordé récemment.
40008168433_ddbcde00d5_b.jpg


Une fois arrivé à la départementale pour traverser l'Eyre, je repars le long de l'Eyre, mais sur l'autre rive. Il commence à faire un peu sombre. Il me reste 2km pour arriver à la passerelle "Pont de Chevron". Je suis pressé d'arriver au Port du Teich car il y a un hôtel ouvert qui me permettrait de me mettre à l'abri pour cette nuit. En effet, une tempête est annoncée pour cette nuit avec pluie et bourrasques de vent à 90km/h.
Le chemin est boueux au possible. Obligé de sonder en permanence les flaques et les bas côtés, avec mes bâtons pour savoir si c'est assez solide pour soutenir mon poids. Je mets 45mn pour parcourir ces 2km et j'arrive devant ça :
40008166993_e08bcb1c52_b.jpg


Chouette pont ! Mais il n'est pas fini ! j'essaye de voir si je peux traverser en me déchaussant. Autant je pourrais descendre cette rive, autant je ne pourrais pas remonter en face : aucune prise dans la boue.
Bof, le courage m'échappe et je n'arrive pas le rattraper. Je fais demi-tour mais je n'ai plus envie de continuer et de repartir dans la boue. Je décide de bivouaquer dans le coin, dans un endroit qui ne s'enfonce pas.
J'avance tant bien que mal à la lueur de ma frontale. Tous les coins sont retournés par les sangliers, on dirait Verdun.
Je trouve néanmoins un endroit "acceptable" entre des arbres, juste ce qu'il me faut pour planter mon tarp dos au vent. Je vérifie à la boussole l'emplacement. La tempête va venir vers moi et évidemment ce coin n'est pas du tout abrité du vent. Je vérifie en l'air qu'aucune branche morte ne pourrait m'éventrer cette nuit. Ça va, je suis un peu rassuré, je sais que mon tarp est solide (c'est moi qui l'ai fait en tissu 50D).
Je m'applique au montage, j'essaye de renforcer les ancrages comme je peux mais la terre est meuble comme du sable.
Je tends tout et je me glisse dessous.
J'entends de coups de feu pas trop loin. Il y a encore des chasseurs à cette heure là ? Parce que il y a les bons chasseurs et les mauvais chasseurs.. smile
Alors, comment vous dire. Je confirme, cela a soufflé. Et heureusement dans le sens prévu. Je n'ai pas trop dormi cette nuit là.
Je me suis préparé mentalement à me réveiller en pleine nuit et attraper la toile qui s'envole. J'ai failli m'attacher à la toile avec une corde mais bof, je ne voulais pas être entravé.
Je relativise : au pire je suis mouillé, ainsi que mon duvet. Mais en fait je ne risque rien.
J'arrive à m'assoupir quelques fois. La toile même si elle n'est pas hyper bien tendue, ne claque pas au vent, elle ne fait pas de bruit. Le vent dans les arbres, lui fait un vacarme assourdissant.
J'entends le bruit d'une truie qu'on égorge à proximité ! Mais bon, c'est samedi soir, hein, chacun à le droit de s'amuser.
Et puis, et puis ... il y a ces voix que j'entends en pleine nuit. Mon imagination ? Le vent ?
Puis il y a cette grosse lumière orange vers 3h du matin. La lune ? Mais pourquoi orange ? Je me fais tout petit dans mon sac de couchage.


Jour 4
Et puis vers 5h30 du matin, j'entends des coup de feu à proximité. Peut être qu'une partie de poker entre sangliers s'est mal finie et que l'un deux n'a pas voulu payer.
Je rigole mais j'ai un peu la trouille tout de même, j'attends une accalmie de pluie et je remballe tout. Je file dare-dare (avec ma taille de guêpe) sur le chemin tout boueux (et encore plus) de la veille.

Revenu sur la départementale, j'ai le choix de la longer pour prendre la piste cyclable ou bien de couper à travers la forêt. Je suis joueur, je prends la forêt des Plassots.
Pas très loin, je tombe sur une cabane en bois : une palombière. Finalement, je suis à 200m à vol d'oiseau de mon bivouac et les coups de feu devaient venir d'ici. Je n'ose pas entrer dedans, j'ai peur de trouver des cadavres ou .. une truie.
32031613797_8e41c41705_b.jpg


Mais le ciel s'obscurcit d'un seul coup et un rideau de grêle s'abat sur moi. J'ai juste le temps de trouver la porte et d'y rentrer.
Mais c'est super propre dedans ! Le plancher a été balayé, pas de cadavre, pas de trace de sang. J'imagine des chasseurs complètement pétés faisant un concours d'imitation de truie.
Si j'avais trouvé ça hier soir, j'aurais été content. Car un plancher en bois n'est pas froid.
En plus, les occupants précédents souhaitent que les policiers soient chaussés de baskets de marque. Trop mignon !
40008164713_234213ae59_b.jpg


Je décide de faire mon petit-déj ici même en attendant que l'orage se calme.
40008165853_2a210edb3c_b.jpg


Je repars et trouve un coin qui serait idéal pour bivouaquer .. en barque. Tout est inondé.
32031611987_282b114984_b.jpg


J'arrive au Parc Ornithologique du Teich. Je me croirais au bord d'un fleuve africain.
33097283598_daa28c4010_b.jpg


Hum, vélos en laisse ?
46248406634_8457bfb208_b.jpg


Cela souffle énormément. Le chemin fait le tour du Parc (qui lui est payant). Je marche sur une digue avec de l'eau de chaque côté. J'ai peur de basculer à la flotte, à cause de la prise au vent de mon sac. Je serre la capuche pour éviter l'effet parachute.
Quand l'eau du Bassin a cette couleur là, c'est signe de mauvais temps. Ce soir, je serai en face (si tout va bien).
46248404874_6a10afc56d_b.jpg


Houuu qu'il ne fait pas beau. Après la grêle, la pluie ou plutôt du grésil.
Mais bon, tant que je n'ai pas froid ça va. Quelques personnes que je croise sourient en me voyant avec mes lunettes de soleil sous le grésil. Cela ne vaut pas un masque de ski mais je peux continuer allègrement.
33097279808_7d60f81a73_b.jpg


Je sors de la partie sauvage et arrive à Mestras. La côte est moche avec ces entrepôts. En plus il grêle fort. Que me dit mon appli préférée (après ViewRanger) TripAdvisor ? Ah chouette, une crêperie à 500m. Cette fois-ci, je téléphone pour savoir si c'est ouvert. Oui, c'est ouvert. Il reste de la place ? Oui, pour l'instant il reste de la place. Je me hâte, j'adoooooore les crêpes. J'en salive d'avance.
J'ai bien fait de téléphoner, je suis le seul client !

Après une deux un certain nombre de galettes et de crêpes, je repars gaiement sous la grêle.
Il y a parfois un rayon de soleil, ce qui me permet de continuer à prendre des photos. Comme ici dans le port de Gujan.
32031605727_a4519ced35_b.jpg


Une fabrique de tuiles chaulées pour huitres. Les naissains (larves d'huitre) adorent se la couler douce sur ce genre de support.
32031604807_fa9ddb87e4_b.jpg


Entre le port de Gujan et le port de la Hume, il y a un circuit aménagé en hauteur pour ne pas marcher dans la boue.
46248400974_80898c0979_b.jpg


Après le port de la Hume, il y les fameux prés salés. Bon, là, après ce que je me suis pris comme flotte, je pense qu'il sont beaucoup moins salés maintenant. Je m'accroche à mes bâtons de randonnés pour avancer contre le vent. J'avance comme les crabes, de travers.
Une préoccupation m'obsède : où vais-je dormir cette nuit ? Cette endroit parait peu propice aux bivouacs. Surtout sous la grêle et avec ce vent.
Soudain, une illumination, une idée de génie : ça ne te dirait pas de prendre une douche chaude ce soir et de dormir à l'abri de la pluie, même pas au ras du sol ? Demain, il ne te restera que 7km à parcourir et tu seras tout propre.
Vite mon téléphone avant que cette idée s'échappe. Je prends TripAdvisor pour voir les hôtels à proximité et je téléphone : le premier fermé, le deuxième fermé, le troisième, bip bip allo ? Oui c'est ouvert. J'arrrriiiiiiiiiiiiiive
Et c'est ainsi que s'achève cette magnifique journée de pluie et de grêle sur un matelas hyper moelleux, encore plus moelleux que des jeunes fougères.
Je me lave 2 fois de suite tellement c'est bon.
D'ailleurs, je tiens tout particulièrement à remercier celui qui a donné son nom à son invention géniale : Olivier Chode, qui a laissé derrière lui à jamais l'O.Chode.

J'aurais bien fait de la purée sur mon réchaud à alcool dans la chambre mais j'ai peur de déclencher l'alarme.
Alors .. pizza, youpi !

Jour 5
Sorti de l'hôtel après 3 petits déjeuners, je rejoins la Pointe de l'Aiguillon.
46920780942_919d99ed7f_b.jpg


Ils font des bateaux en kit
46058998765_bcc7f12b47_b.jpg


C'est un quartier ancien d'Arcachon.
46920779732_5111e2502c_b.jpg


Avec les sempiternelles cabanes en bois.
46920778902_206d23c18b_b.jpg


Cela aurait pu faire un endroit sympa de bivouac hors saison.
46920777722_78fc45d5d7_b.jpg


Mais on est à 10m d'un immeuble en forme de paquebot pas que beau, impressionnant
46058990505_2fc69c8835_b.jpg


Je continue sur la plage mais j'arrive trop tard. La marée a été plus rapide que moi, je devais passer par l'escalier noir au centre de la photo. Obligé de revenir sur mes pas.
46058987625_1c333a384b_b.jpg


Dans le Bassin, on trouve plusieurs types de coquillage : l'Huitre, la Palourde et le Couteau. Ici, le Couteau est encore fermé signe qu'il est encore vivant. On les trouve au fond de l'eau, là où il y a du courant, en fait là où il y a des lames de fond.
40008138193_2bcbfdae89_b.jpg


Je passe devant la jetée d'Eyrac
40008136943_6cbc4917d7_b.jpg


Devinette : qui porte un sac léger sur cette photo ? Traces de gauche ou traces de droite ?
40008136173_353918e184_b.jpg


On peut faire plein de découvertes quand on ouvre l'oeil
32031587437_0eaa19ed48_b.jpg


Ici, un os de seiche mouillé
40008133603_83cbb825d0_b.jpg


Ici, une tortue morte. J'ai lu quelque part qu'une tortue sur le dos ne peut pas se retourner et meurt. La pauvre.
33097259728_a5d7589cd0_b.jpg


Au ras du sol, le vent a soulevé tout le sable qui n'était pas protégé par un obstacle.
32031584187_4c2916af83_b.jpg


J'aperçois enfin la jetée Thiers au loin (l'embarcadère).
40008134753_43c01bef9e_b.jpg


Arrivé à la jetée Thiers, je suis surpris de ne voir personne. Surtout la caissière qui ne m'a pas cru quand je lui avais dit que je rentrerai à pieds. Je m'approche des cabanes, en me tenant à la barrière à cause du vent et je vois sur une affiche que le service des navettes est interrompu à cause du mauvais temps. Quel mauvais temps ?
46248378474_a3cb1ecaa4_b.jpg


Evidemment, comme je me suis garé loin d'ici, il me reste encore quelques kilomètres à parcourir. J'en profite pour passer par la Chapelle des Marins. Je vous épargne les détails de son histoire, mais construite en 1519, détruite par la tempête, reconstruite , mais ensablée, puis reconstruite plus haut, puis ravagée par le feu, puis reconstruite ..
32031582157_36d9c10a66_b.jpg
46248375304_4b5ef9de4a_b.jpg


Et j'arrive à la voiture. Qui est encore là. Et qui s'ouvre avec la clef que je n'ai pas perdue. Et qui démarre. Le bonheur, quoi !
Mais il manque juste un truc pour finir en beauté et qui sera le mot de la faim : moules-frites !
46934456662_091a1cbfd1_b.jpg



Commentaires

Autour du Bassin à cette époque là, c'est soit du sable, soit de la boue.
C'est néanmoins un circuit très varié, entre les dunes, l'océan, la forêt de pins, les marais, les réservoirs, les villages balnéaires, les ports ostréicoles.
Une météo assez variée aussi entre la pluie, la grêle, le grésil, la tempête, j'ai eu quelques éclaircies qui m'ont permis de faire quelques photos.

Retour sur le matériel

Matériel photo : 711g
40073780713_d66616c52a_o.jpg

L'APN (Panasonic LX-100), n'est pas protégé contre les intempéries. Du coup, il faut viser entre les gouttes pour le sortir au bon moment.
La dragonne est faite par moi-même. Suffisante pour sortir l'APN et le tenir pendant la prise de vue.
La housse, bien rembourrée, n'est pas étanche mais l'appareil n'a jamais été mouillé.
Le chargeur permet de recharger la batterie par USB. Le LX-100 Mark II permet la recharge directement par USB ce qui n'est pas le cas de la version I.
Le trépied est en carbone et la cordelette avec la mini-sardine au bout permet de le maintenir au sol ou contre un arbre/poteau.
Le Lenspen est indispensable pour moi pour enlever les poussières et les traces de doigt.

Cuisine
46983933742_902b92b59b_o.jpg

J'adore manger des plats épicés en rando. Mais je ne supporte pas prendre mon petit déj ou mon thé dans le même récipient.
Donc j'ai une popote 500ml titane venant de AliExpress (11€), la Toaks équivalent UL n'étant pas disponible chez mes revendeurs habituels.
Et j'ai une gamelle D4 lourde en plastique épais mais dans laquelle la popote rentre pile-poil. L'intérieur de la gamelle est très lisse, ce qui facilite le nettoyage avec peu d'eau. Pour remplacer cette gamelle lourde, j'ai un bol à couscous mais je trouve ça petit pour remer mes soupes asiatiques. Et ça ne rentre par dans la popote.
J'ai fabriqué un couvercle en alu, avec le bord en périphérie relevé. Il sert de couvercle pour la popote (qui ne me sert qu'à faire chauffer de l'eau) puis de couvercle pour la gamelle. Je me demande si je ne peux pas m'en servir comme mini poêlon aussi pour faire du bacon, réchauffer des galettes, .. Mais bon, l'alu bof !
La housse permet de conserver le repas au chaud, comme un cosy pot.
La gamelle a le fond plat ce qui n'était pas le cas de mon bol avant. Une fois qu'on a renversé sa soupe asiatique sur ses affaires au bivouac, on a compris.
Mon gobelait me permet de boire ma boisson anisée pendant que je mange ma soupe asiatique épicée. Je bois aussi une partie mon thé dedans, en laissant le reste dans la popote, au chaud.
La housse de taille ajustée, une fois bien serrée, rien ne bouge.
40071071673_de80416c46_o.jpg


Vêtements
Contre la pluie, j'ai la panoplie complète D4 Kalenji Trail imper/respi (ancien modèle).
- Veste : 258g en M
- Pantalon : 156g en M.
J'ai longtemps râlé parce que l'intérieur de ma veste est toujours humide et donc ma polaire aussi ce qui m'empêche de l'utiliser la nuit si j'ai froid.
Là, cela n'a pas  été le cas. Tous mes vêtements sont restés sec, toutes les couches. Mais comme j'ai eu peu de dénivelé (ah si, quand même 40m), l'effort est limité. Il faut évidement ne pas trop se couvrir dessous, c'est ça le piège.
Le pantalon prend très peu de place une fois roulé, il reste souple et très confortable. Je l'adore. Je peux le porter avec juste un caleçon long dessous (ce que je fais au bivouac d'habitude), ou par dessus mon pantalon de rando.

Pour les autres vêtements portés le jour, j'ai :
- un sous-vêtement manches longues D4 Wedge ancien modèle, plus élastique que le nouveau : porté 5 jours nuit et jour, aucune odeur, mais je me lave tous les soirs. Je dors avec. Le nouveau est, je trouve, moins confortable, moins doux.
- un tee-shirt manches longues D4 SH500 Warm (206g). Je l'adore, chauds très respirant, très bien conçu, avec poche pectorale, passe-pouces qui permet de se passer de gants parfois le matin. Je dors avec. Par contre, il prend plus les odeurs que le sous-vêtement.
- une polaire D4 MH100 (210g). Vraiment hydrophobe. Sous ma veste de pluie, je suis vraiment isolé du froid, de la pluie et ma transpiration.
- un coupe-vent D4 Trail Running (110g en M). Très confortable, très léger, très compact, très coupe-vent. Peut remplacer ma polaire MH100 dans l'effort. Déperlant en plus et tout ça pour 20€ en solde. Je l'avais prise sur cette rando pour la mettre sous ma veste de pluie. Mais pas essayé.
- une doudoune D4 Trek 900 Warm (530g en M). La plus chaude de la gamme avec 190g de duvet 660 CUIN, coutures non traversantes. Tissu déperlant. Elle est lourde, mais elle ne coûte "que" 100€. C'est celle que j'utilise en hiver et je dors avec un sac de couchage léger. Je la mets après ma toilette au bivouac et je suis bieeeeeeeeeeeennnnnnnnnnnnn.
- un bonnet Asic (26g) avec un sous-bonnet DIY en Polartec Alpha (10g) suivant la température. J'ai toujours été au sec avec ça.
- un buff D4 (33g), moi qui ai toujours froid au cou, je ne le quitte jamais, même pour dormir
- un pantalon Lafuma élastique (290g). Quel confort même avec un caleçon polaire dessous. Coupe-vent. Ce modèle ne se fait plus, il faut que j'en trouve un autre pour en avoir d'avance.
- des chaussettes XSocks etreme light. Très bien. Ça sent tout de suite la mort dans mes chaussures. Au moins les sangliers ne viennent pas la nuit me renifler les orteils.

Couchage
- mon fidèle tarp DIY Tarpatou (420g avec haubans et sardines). Lourd mais solide, en tissu imper/respi 50D. Il ne fait aucun bruit, il est solide, il est facile à monter. Je n'ai jamais eu de condensation à l'intérieur, juste une sensation d'humidité une fois quand j'ai dormi dans le brouillard. Mais jamais de quoi me mouiller en touchant la toile. Au début, je pensais que je faisais un super montage bien aéré mais j'ai l'impression que la respirabilité y est pour beaucoup. J'ai choisi cette toile, car je peux aussi l'utiliser en sursac (juste la toile sur moi) dans les cas où je ne peux pas la tendre au dessus de moi si le sol est trop dur ou trop mou.
- sursac DIY coupe-vent (180g) et déperlant sur le dessus avec un super groundsheet (80g/m2) en dessous. Un grand zip ventral me permet d'installer ma literie. Je suis en train de m'interroger pour remplacer le tissu groundsheet par un matelas mousse léger, et de prendre un matelas gonflant de complément plus léger (car il est hors de question pour moi de dormir sur un unique matelas mousse).
- matelas NeoAir Xlite regulat complet (350g). Quand je regarde au travers, je vois ma fenêtre ! Il va falloir que je le fasse échanger. Mais sinon, quel confort ! Franchement. Maintenant, je le gonfle en 3mn au gonfleur électrique DIY, il a toujours le même gonflage, ni trop gonflé, ni pas assez. C'est royal, même sur des trous, des racines, des ornières.
- un sac de couchage Cumulus XLite 200 sans zip (365g). Température confort +8°C, limite confort +3°C. Léger, compressible. Facile et simple à utliser. Suivant le froid, je le monte plus ou moins sur moi. Si très foid, je le remonte jusqu'au cou et je sers l'élastique. Pas de capuche à gérer (j'ai la capuche de ma doudoune), pas de bourrelet anti-froid puisque pas de zip.
- un Pied d'Eléphant DIY en Polartec Alpha (110g). Qu'est-ce que c'est bien cette matière ! Pas forcément compressible (bon, je n'ai jamais essayé non plus). Avec ce PE, le sac de couchage et ma doudoune, je dors sans problème à -0°C. En dessous, il faudrait que je mette ma polaire en plus, mais ça doit le faire jusqu'à -2°C.
- un sac à tête (48g). C'est mon sac DIY en tissu imper/resp dans lequel je mets mes affaires. J'ai ajouté un bout de moustiquaire qui me coupe le vent, protège du froid, réduit la luminosité, éloigne les bêbêtes (déjà réveillé par une limace sur mon visage, beurk). Pour moi, c'est un super truc, sans j'ai froid au visage et cela me réveille.

Crochet tendeur
Pour pouvoir fermer mon tarp presque complètement si le mauvais temps s'installe, j'ai 2 boucles sur le grand côté.
45408497764_eff7944412_o.jpg

J'ai imaginé un crochet DIY en acier avec une forme spéciale pour rapprocher les 2 toiles et qui fonctionne comme un lineloc : je tire, ça reste tendu. C'est super pratique.
(photo prise lors de mes tests sur proto)
32099409367_014d51a444_o.jpg


La partie de toile "morte" à l'intérieur, s'attache à l'intérieur sur une sardine existante, via la cordelette déjà présente. Ce système peut être mis sur tous les tarps pour pouvoir les fermer simplement.
(photo prise lors de mes tests sur proto)
46989089202_6c210420a3_o.jpg

Edit : ajout retour sur le matériel

Dernière modification par tolliv (09-02-2019 23:12:53)


"La vie est trop courte pour être petite"
Récits : Basses et Hautes Gorges du Verdon  -  Saint-Guilhem-le-Désert  -  Val de Creuse  -  GR36A+GR36B  -  Val d'Azun  -  Vallée de l'Ouysse - TBA

Hors ligne

#2 04-02-2019 23:59:50

ayoken
Membre
Lieu : Belgique
Inscription : 24-05-2014
Messages : 498

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Merci pour ce super récit, j'ai bien ri  big_smile

Dernière modification par ayoken (05-02-2019 00:00:01)

Hors ligne

#3 05-02-2019 00:45:17

gui3gui
Membre
Inscription : 22-10-2014
Messages : 805

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Étant régulièrement à Taussat l'été, ça me donne des idées de rando.

Très bon récit et très belles photos !

Hors ligne

#4 05-02-2019 07:11:47

Serval
Carpe diem
Lieu : Mont Parnasse et Mont Martre
Inscription : 15-06-2018
Messages : 280
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Merci Tolliv ! Récit animé et plein d’humour — comme d’habitude — et superbes photos par un temps où beaucoup de gens n’auraient même pas sorti leur appareil. Bravo !  smile


Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j'ose ainsi dire, que dans les voyages que j'ai faits seul, et à pied. (J.-J. Rousseau)
Trombinoscope | Tour de Bretagne (GR 34) - De Concarneau à Auray

Hors ligne

#5 05-02-2019 09:36:24

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 1 922
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Merci à tous,

@Serval,
j'ai fait ce circuit quand la moitié de la France était en vigilance orange, le WE du 3 février. C'est effectivement une météo à ne pas mettre un APN dehors, et même juste le nez.

@gui3gui,
Je vais compléter ce récit en indiquant les parties que j'ai appréciées et celles moins

@ayoken
cool !


"La vie est trop courte pour être petite"
Récits : Basses et Hautes Gorges du Verdon  -  Saint-Guilhem-le-Désert  -  Val de Creuse  -  GR36A+GR36B  -  Val d'Azun  -  Vallée de l'Ouysse - TBA

Hors ligne

#6 05-02-2019 10:29:33

gui3gui
Membre
Inscription : 22-10-2014
Messages : 805

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Sinon pour la Leyre et l'avoir descendu en canoë, c'est l'un des 4 ou 5 cours d'eau qui à priori est encore dans son état originel en France.

Alors certes la descente n'est pas très rapide du fait du peu du tirant d'eau, mais on a encore l'impression de se retrouver dans un bayou sans les moustiques ; par contre on se demande par moment si on ne va pas se faire attaquer par un croco ou un alligator à tout moment !

Et pour la réserve du domaine de Certe c'est sympa à faire à la journée mais à traverser, ça doit être en effet un peu long.

Il y a également la réserve ornithologique du Teich à visiter !

Hors ligne

#7 05-02-2019 10:45:05

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 199
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Sympa les photos (et la technique CB, même si finalement ça ne m'a pas l'air très fiable tongue ).

Par contre, si je peux me permettre : TBA n'étant pas un acronyme connu (pas comme HRP ou TMB), ce serait peut-être bien de l'expliciter (au moins en partie) dans le titre pour favoriser les recherches futures ?


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#8 05-02-2019 10:55:55

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 1 631
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Excellent récit, magnifiques photos ! (Etanche, l'APN ?)
Merci pour ce retour, il mérite l'indexation dans le wiki, direct. (M'en occupe, enfin le temps de trouver dans quel massif se trouve le Bassin d'Arcachon)


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)

Hors ligne

#9 05-02-2019 10:57:35

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 1 922
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

@guigui3, effectivement la Leyre fait vraiment sauvage. Ses eaux sont vraiment sombres surtout quand le jour décline, t'as pas trop envie de la traverser.

@shanx, le "TBA" est un acronyme trouvé sur internet lors de mes recherches. Je trouvais que cela en jetais (car je suis incapable de faire une HRP, un TMB, et autres joyeusetés).
Mais c'est vrai, y-a pas de quoi se la péter, alors je vais modifier le titre..


"La vie est trop courte pour être petite"
Récits : Basses et Hautes Gorges du Verdon  -  Saint-Guilhem-le-Désert  -  Val de Creuse  -  GR36A+GR36B  -  Val d'Azun  -  Vallée de l'Ouysse - TBA

Hors ligne

#10 05-02-2019 11:20:57

Spiritz81
Membre
Lieu : Tarn
Inscription : 02-07-2017
Messages : 61

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

tolliv a écrit :

Devinette : qui porte un sac léger sur cette photo ? Traces de gauche ou traces de droite ?

Moi je devine que tu portes des Salomon Speedcross big_smile

Super récit et les photos sont superbes !

Dernière modification par Spiritz81 (05-02-2019 11:22:21)

Hors ligne

#11 05-02-2019 11:31:56

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 1 922
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Spiritz81 a écrit :

Moi je devine que tu portes des Salomon Speedcross big_smile

Alors là bravo, tu gagnes une caisse d'huîtres du Bassin !


"La vie est trop courte pour être petite"
Récits : Basses et Hautes Gorges du Verdon  -  Saint-Guilhem-le-Désert  -  Val de Creuse  -  GR36A+GR36B  -  Val d'Azun  -  Vallée de l'Ouysse - TBA

Hors ligne

#12 05-02-2019 11:59:06

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 527

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Merci Tolliv !

TBA m'a bien fait me gratter la tête  wink  et ça m'a tellement titillé que je n'ai pas attendu pour lire le récit : il me fallait une réponse à l'énigme cool ! Comme quoi il faut laisser une part de mystère pour aguicher le chaland lol

On s'amuse toujours autant à te suivre : on va se cotiser pour te faire marcher à temps plein et nous alimenter en lecture.


PS : je ne vois pas en quoi tu serais incapable de faire un "grand" itinéraire ... quand on sait marcher 3 jours il n'y a plus de limites, sauf le temps dont tu disposes. Tout ce que tu as cité (HRP, TMB …) reste de la Randonnée (HRP = Haute Randonnée Pyrénéenne), et quand je lis le récit de tes sorties je ne t'y vois pas confronté à moins de difficultés. Ces circuits ne sont pas plus difficiles que ce que tu sais déjà faire, ils sont juste plus longs tongue


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#13 05-02-2019 13:17:56

Swipe
Membre
Lieu : Dans les bois
Inscription : 18-02-2008
Messages : 1 177

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Merci pour ton récit, les photos, l'humour, le rythme tranquille.

Hors ligne

#14 05-02-2019 13:50:00

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 1 922
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Hervé27 a écrit :

On s'amuse toujours autant à te suivre : on va se cotiser pour te faire marcher à temps plein et nous alimenter en lecture.

Merci Hervé pour ta proposition.
Envoyez vos dons à :
tolliv_cotisations@paypal.com
smile


"La vie est trop courte pour être petite"
Récits : Basses et Hautes Gorges du Verdon  -  Saint-Guilhem-le-Désert  -  Val de Creuse  -  GR36A+GR36B  -  Val d'Azun  -  Vallée de l'Ouysse - TBA

Hors ligne

#15 05-02-2019 13:51:05

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 1 922
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Swipe a écrit :

Merci pour ton récit, les photos, l'humour, le rythme tranquille.

"tranquille", ça veut dire pépère ?
Merci  lol


"La vie est trop courte pour être petite"
Récits : Basses et Hautes Gorges du Verdon  -  Saint-Guilhem-le-Désert  -  Val de Creuse  -  GR36A+GR36B  -  Val d'Azun  -  Vallée de l'Ouysse - TBA

Hors ligne

#16 05-02-2019 14:16:58

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 1 098

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

mon Cher Tolliv,

alors là tu te surpasses !

je connais quelques amoureux du bassin, qui ne dédaigneraient pas accrocher certaines de tes photos sur leurs murs blanchis.

Tu as très bien traduit le coté tout à la fois sauvage et civilisé de ce bout de terre si riche, pour qui se donne la peine de l'explorer hors saison.

en revanche, pour les crêpes, pardon de te dire que tu as tout faux.

A Ferret, tu as manqué LA gourmandise sublime, que tu ne trouveras nulle part ailleurs, ni à Bordeaux ni à Paris, ni à Tokyo, ni à NYC. Les Dunes Blanches du boulanger Pascal qui a le bon gout d'être ouvert toute l'année.

rien que pour ça, il faut y retourner.

Encore bravo pour ce récit et ces magnifiques photos.

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#17 05-02-2019 14:40:07

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 1 922
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Merci Lamimi,
Pffff, j'avoue être passé très vite au Cap Ferret, trop pressé d'aller voir l'océan.


"La vie est trop courte pour être petite"
Récits : Basses et Hautes Gorges du Verdon  -  Saint-Guilhem-le-Désert  -  Val de Creuse  -  GR36A+GR36B  -  Val d'Azun  -  Vallée de l'Ouysse - TBA

Hors ligne

#18 05-02-2019 16:46:19

einganien
Membre
Inscription : 30-12-2015
Messages : 1 135

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Ah ben là c'est sûr, t'as pas dû avoir le vertige !!  Arffffff lol lol

Sinon, encore un superbe retour !!

Dernière modification par einganien (05-02-2019 16:46:33)

Hors ligne

#19 05-02-2019 17:47:33

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 1 922
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

einganien a écrit :

Ah ben là c'est sûr, t'as pas dû avoir le vertige !!  Arffffff lol lol

Alors ça, c'est petit !
Hé, tu as vu, il n'y a pas de gros barbu qui passe devant mon objectif quand je prends des photos !
tongue


"La vie est trop courte pour être petite"
Récits : Basses et Hautes Gorges du Verdon  -  Saint-Guilhem-le-Désert  -  Val de Creuse  -  GR36A+GR36B  -  Val d'Azun  -  Vallée de l'Ouysse - TBA

Hors ligne

#20 05-02-2019 19:23:47

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018
Messages : 62

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Bonjour Tolliv,
Je vois que les conditions météo ne t'ont pas découragé, c'est vrai que ça a pas mal soufflé dans le coin la semaine dernière !
D'autant plus qu'il pleut régulièrement depuis plusieurs semaines, et que le tour de bassin est de base particulièrement humide, il suffit de creuser un peu pour trouver de l'eau, encore plus par forte marée.

Je suis bluffé par la qualité de tes photos et les couleurs que tu obtiens avec aussi peu de soleil, vraiment bravo  smile
Et sinon je confirme que la descente de la Leyre en canoë est un must à faire en été par temps chaud, fraîcheur et dépaysement garantis.

Encore un excellent récit, alors à bientôt pour de nouvelles aventures  big_smile

Hors ligne

#21 05-02-2019 19:36:19

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 1 791
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

J'aime les photos comme d'habitude of course, et le ton général.


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#22 05-02-2019 22:35:31

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 1 922
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

merci Magne2,
merci Stéphane,
tu sais, quand la météo est mauvaise, tu as justement plus de couleurs car c'est riche en tons moyens (plus tu t'approches du très sombre ou du très clair et moins tu as de couleurs). Donc du coup, je n'irai plus faire de photos que lorsqu'il fera mauvais !
Pour la qualité, tu peux aller voir les photos 2 fois plus grandes sur mon Flickr, ça en jette plus.

Après, faut pas se leurrer, j'ai passé quand même du temps sur les photos (tri/traitement), cela ne sort pas exactement comme ça du boitier. Mais c'est l'avantage de prendre ses photos en RAW.

Dernière modification par tolliv (05-02-2019 23:08:21)


"La vie est trop courte pour être petite"
Récits : Basses et Hautes Gorges du Verdon  -  Saint-Guilhem-le-Désert  -  Val de Creuse  -  GR36A+GR36B  -  Val d'Azun  -  Vallée de l'Ouysse - TBA

Hors ligne

#23 05-02-2019 22:43:34

malcor
Membre
Lieu : herault
Inscription : 12-01-2009
Messages : 55

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Super récit j ai adoré. Ta veste d4 à bien tenue à la pluie.


Salut et Fraternité

Hors ligne

#24 06-02-2019 10:05:46

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 1 922
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

merci Malcor,
je vais bientôt compléter mon récit par le chapitre "Retour sur le matériel", c'est toujours instructif pour le matos DIY, le comportement des vêtements, les odeurs. Cela pourra servir à d'autres.


"La vie est trop courte pour être petite"
Récits : Basses et Hautes Gorges du Verdon  -  Saint-Guilhem-le-Désert  -  Val de Creuse  -  GR36A+GR36B  -  Val d'Azun  -  Vallée de l'Ouysse - TBA

Hors ligne

#25 06-02-2019 10:17:20

micolett
Qui marche au pied-de-biche
Lieu : lyon
Inscription : 16-01-2006
Messages : 1 711

Re : [Récit + liste] Tour du Bassin d'Arcachon (TBA) janvier 2019

Merci pour ce récit qui m'a fait bien glousser!
Très chouettes photos, qui me rappellent celles que j'y ai prises il y a quelques années (tempête, pas de bateaux, grêle, pluie et boue idem...)

Ce coin-là, c'est dans 15j pour moi, en mode encore plus pépère (enfin, mémère...), pour trainer dans la forêt et les ports ostréicoles.

T'as pas de bol, pas aimer les huitres, là-bas, c'est dommage big_smile !

Hors ligne

Pied de page des forums