Annonce

Respectons les consignes officielles de lutte contre la propagation du coronavirus.

#51 26-07-2019 07:15:57

GrandeLoutre
Gardien du fleuve
Lieu : Sous mes poils
Inscription : 27-01-2019
Messages : 139
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Salut philip !

Tout d’abord merci. Concernant l’hydratation, les deux premiers jours clairement je pense que non. Le mauvais temps et ma bonne forme m’ont fait croire que j’avais pas tant besoin que ça de boire. Le troisième jour c’était les points d’eau qui manquaient. Après le reste de la traversée je me suis attelé à bien boire même quand j’avais pas forcément soif mais comme dis plus haut je ne me rappelle pas des quantités. Mes tendons vont mieux après 10 jours de repos, enfin je suis passé au stade où ce n’est plus enflé, y’a du progrès lol

Je ne pense pas que mes pépins physiques soit uniquement dû à l’hydratation même si ça fait partie de l’équation. L’effort énorme fournis à lui seul, peut blesser même en le gérant parfaitement. J’ai aussi eu des problèmes pour bien me reposer. Ça m’a énormément surpris car normalement c’est un atout pour moi, je dors partout et super bien. Finir de marcher tard repoussait le moment où j’arrivais à m’endormir. Le fameux « il faut pas faire de sport le soir ça empêche de dormir » sûrement...

C’était juste un peu clin d’œil sans méchanceté, vu que je me suis ramassé tous les jours on presque


Faire de son mieux c'est n'avoir aucun regret. Alors faisons, testons, essayons à fond!
Mon Sac à Loutre
Ma liste actuelle

Hors ligne

#52 26-07-2019 07:20:36

Myrdhin
Membre
Inscription : 04-11-2014
Messages : 67

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Salut Grandeloutre,

GrandeLoutre a écrit :

Comme quoi avec un peu de mental, on peu faire des choses incroyable sur le papier.

Je pense que tu sous estime ton mental wink
Merci pour le partage !


"D'après une théorie, le jour ou quelqu'un découvrira exactement à quoi sert l'Univers et pourquoi il est là, ledit Univers disparaîtra sur-le-champ pour se voir remplacé par quelque chose de considérablement plus inexplicable et bizarre."..."Selon une autre théorie,la chose se serais en fait déjà produite."

Douglas ADAMS - H2G2

Mon premier retour terrain

Hors ligne

#53 26-07-2019 07:26:48

Balipit
Membre
Inscription : 05-02-2017
Messages : 1 121

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Pour effectuer cette performance sans dommage collatéraux - hors blessures ,
Il faut une préparation sur plusieurs années idéalement .

Dernière modification par Balipit (26-07-2019 07:27:13)


cool

Hors ligne

#54 26-07-2019 10:48:08

GrandeLoutre
Gardien du fleuve
Lieu : Sous mes poils
Inscription : 27-01-2019
Messages : 139
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Myrdhin a écrit :

Je pense que tu sous estime ton mental wink

Salut Myrdhin! Oui, sûrement, mais surtout je me pose souvent la question de savoir si c’est vraiment du mental ou quelque chose d’autre, de moins reluisant, genre de l’inconscience, de la bêtise  ou pire  roll


Balipit, plusieurs années d’expérience oui mais pas de préparation. Je pense que 6 mois sérieux suffisent. Pour ma part ça n’a été que 2, et 2 optimisables... Du coup maintenant que je suis reposé (et que je ne me dit plus « plus jamais ce genre de truc ») ça me fait réfléchir wink


Faire de son mieux c'est n'avoir aucun regret. Alors faisons, testons, essayons à fond!
Mon Sac à Loutre
Ma liste actuelle

Hors ligne

#55 26-07-2019 10:52:10

Balipit
Membre
Inscription : 05-02-2017
Messages : 1 121

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Pour ce type d ' effort long  :  il faut que le corps soit habitué et un renforcement musculaire conséquent pour pouvoir enchaîner du lourd sans traumatisme .


cool

Hors ligne

#56 26-07-2019 11:04:17

Elya
Membre
Lieu : Loire
Inscription : 16-01-2019
Messages : 63

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

J'ai lu avec attention  ton récit.
Merci pour ce partage, dans lequel se mêlent tes impressions intérieures et les aspects extérieurs de ton aventure.
Bonne récupération

Hors ligne

#57 26-07-2019 16:29:49

GrandeLoutre
Gardien du fleuve
Lieu : Sous mes poils
Inscription : 27-01-2019
Messages : 139
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Salut Elya, avec plaisir! Pour du purement technique il y a déjà les guides alors je me suis dit que j'allais y mettre un peu du mien smile

---------------------------------------

Jour 12, 12 Juillet 2019 : Ça déroule du km

Départ tranquille à 7h en direction du Vall d’Incles. Plutôt que le mode sanglier pour descendre directement, je choisis un chemin bien balisé sud-ouest. Ça rallonge d’un km peut être mais c’est plus doux pour les jambes. Je me sens un peu comme un vieux avec ma tendinite. Euhh une personne âgée. Moi qui normalement adore dévaler des pentes en courant…

Le Pas de les Vaques se fait sous une bonne chaleur déjà. La vallée est vraiment très jolie, par contre on sent bien qu’on est plus du tout dans les Pyrénées centrales. Et ça depuis le Port de l’Abeille. L’influence marine si on peut dire ça comme ça? Enfin ça y est, les Pyrénées du Soleil sont là! (Mais pas à Vielha comme le disait feu Véron).

Presque personne sur les chemins, un fois le Pas de les Vaques passé. La faute au Pas de la Case?

9h50 - Pic del Maia - Bon bah ca y est j’ai rattrapé le programme (mal fait pour le coup), j’ai plus qu’à faire ma journée maintenant! A un premier col il est possible de suivre le Barranc del Bullidor pour descendre assez vite sur le Pas de la Case. Problème pour moi c’est bien raide et c’est un peu hors sentier. (Mais finalement j’aurais du prendre cette option). Va pour l’option Port d’Envalira, et couper à travers les lacets. Ca se fait bien mis à part aux bords de la route où c’est creusé et à 60-70°…

10h15 - Pas de la Case - Je n’aurais fait que y passer si je n’avais tourné pendant 15 minutes pour trouver une pharmacie (crème anti-inflammatoire et bande auto agrippante pour le tibia) alors que l’on voit que ça en pleine milieu de la ville et si je ne m’étais pas gavé avant de repartir en roulant. Dans la séries des mauvaises décisions celle la fait partie du top. Jusqu’au Carlit je me sens mal d’avoir trop mangé et trop salé. Conséquence je bois pas loin de 3 ou 4 litre en 2h. Conséquence je suis encore plus mal et gonflé, le ventre près à exploser. Heureusement pour moi du Pas de la Case une dizaine de km de piste faciles me permettent d’avancer correctement.

14h00 Je quitte la piste pour monter à la Portella de Lanos en suivant le Riu de Cortal Rosso. Que c’est joli ici! Rien à voir avec le Pas ou le col de Porte Puymorens! Un vrai coin de paradis, à tel point que je vois même un cerf à 200m de moi, s’’engouffrer dans la forêt. Première fois que j’en vois dans les Pyrénées. Des daims oui, notamment entre le Port de la Bonaigua et Airoto ou j’ai vu un troupeau mais jamais de cerfs. L’Homme est partout, mais le sauvage reste la, tapis dans l’ombre.

15h00 -  Barrage du Lanou - Dernière grosse montée du jour pour aller sur le Carlit. Un grand beau temps m’invite à ne pas le contourner. Le bandage et la crème font leur petit effet. Mes dents du fond ne baignent plus trop.

15H45 - Estany dels Forats - Aux pieds du Carlit, imposant, et parcouru par un chemin en zigzag impressionnant. C’est à se demander si c’est possible de passer en ne faisant que marcher. Moi qui aime le très raide, je vais être servi, et copieusement. Je ne vois pas comment c’est possible de monter sereinement sans bâtons. La pente est telle que je suis bien content de pouvoir assurer mon adhérence au sol avec eux. Les gravillons empêchent d’être vraiment stable. Descendre par cet endroit là me semble fou (j’apprendrai plus tard qu’il y a un chemin alternatif pour ceux qui descendent, au bord de ce chemin là, mais sur la roche d’une crête. Un grand escalier de ce que j’ai compris) ! Après plusieurs commentaires, il semblerait que cela soit faisable de descendre sans trop de risques (en marchant, trottant ou courant) et pour ce qui est du chemin alternatif, personne n'a, à l'heure de l'édit, confirmé qu'il existe ou pas.

16h25 - Pic du Carlit - A part trois petits arrêts pour boire, la montée depuis l’étang s’est faite d’une traite au pas de charge, soit 500D+ en un peu moins de 40 minutes. J’ai vraiment poussé comme un barjot, j’avoue! La vue est superbe, nous ne sommes que 4 sur le sommet. Je grignote un paquet de cajou sur le sommet et c’est reparti! Il m’en reste des km encore! Genre 22…

Haaaa les Bouillouses! Quel coin extra-oridnaire. Peut être mon préféré des Pyrénées. Il est vrai que ce n’est pas majestueux comme la haute montagne type Oulettes de Gaubes, mais cette profusions d’eau, d’arbres, de fleurs, de plantes, de vie en somme, en fait un vrai jardin d’Eden. On a souvent tendance à vouloir être tranquille en montagne, voir personne, moi le premier, cependant si certains endroits son bondés de monde ce n’est pas pour rien, et j’ai appris à l’accepter (c’est bête de se priver des plus beaux endroits du monde juste par ce qu’on est pas le seul à vouloir les voir!)

18h15 - Barrage des Bouillouses - Retour sur le GR10, le vrai pas celui qu’il y a sur les cartes, c’est à dire celui qui passe par l’Estany Negre pas au sud de la Pradella. Un petit détournement du GR10 me rajoute un a deux km pour cause de travaux hydraulique. En fin de journée il ne m’en faut pas plus pour péter un cable. Je me suis claqué dans la montée au Carlit et maintenant je le paie. Mes jambes me disent stop. A ce moment le je sais exactement cmb de km il me reste à faire avant de pouvoir m’allonger, me relaxer et manger alors me rajouter deux Km… c’est au dessus de mes forces de rester calmes. Rétrospectivement c’est vraiment ridicule de faire les journées que j’ai faite et s’énerver pour 2km mais avec mon état de fatigue tout est décuplé, notamment l’agacement.

Mis à part cela, je suis en plein sur les chemins que je préfère, avec lacs, forêts, clairières tout en restant quand même de la montagne. C’est reposant ici.

21h00 - Bolquère - Je ne fais que passer dans ce mignon village et faire le plein d’eau pour le bivouac.

21h15 - Forêt Domaniale du Chemin Ramadé - Bivouac, manger, dodo. Ça faisait longtemps que j’avais pas planté l’abris!

Pour ce jour : 56km, 2300D+, 3000D- et 529km au total. Les quelques longues sections de plat ou de légère descente m’ont permis de bien gonfler les Km!

12478_el_siscaro_26-07-19.jpg
El Siscaro, joli petite vallée

12478_pas_de_la_case_26-07-19.jpg
Pas de la Case, Ô paradis du Ricard

12478_mine_puymorens_26-07-19.jpg
Ancienne mine de Puymorens

12478_portella_de_lanos_26-07-19.jpg
Laisser la piste sur la gauche pour monter à la Portella de Lanos

12478_carlit_26-07-19.jpg
Pic Carlit, on distingue les lacets dans les gravillons

12478_sommet_carlit_26-07-19.jpg
Panorama depuis le Pic du Carlit

12478_bouillouses_26-07-19.jpg
Les Bouillouses

12478_estany_negre_26-07-19.jpg
Estany Negre

[Edit] : Face Ouest du Carlit

Dernière modification par GrandeLoutre (29-07-2019 16:14:03)


Faire de son mieux c'est n'avoir aucun regret. Alors faisons, testons, essayons à fond!
Mon Sac à Loutre
Ma liste actuelle

Hors ligne

#58 26-07-2019 18:04:36

lataboge
Breiz pyrénéist
Lieu : Gers
Inscription : 12-02-2010
Messages : 481
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Pfiiiiiou, je suis admiratif.
Dommage d'avoir raté ça pour la 10eme étape si difficile!

Hors ligne

#59 26-07-2019 18:41:12

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 799

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Bravo et merci pour ton récit  smile

Pour avoir descendu 2 fois le pic Carlit du côté du sens de ta montée, jamais vu de grand escalier, mince alors wink
C'est clair qu'avec certains raccourcis hors sentier comme celui indiqué par Lataboge, tu aurais pu économiser un peu de dénivelés et peut-être arriver encore plus vite big_smile

Bon rétablissement.

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#60 26-07-2019 20:58:12

lataboge
Breiz pyrénéist
Lieu : Gers
Inscription : 12-02-2010
Messages : 481
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Au sujet du Carlit, sans vouloir poluer le fil HRP,  j'ai vu 3 coureurs descendre le couloir Ouest à grandes foulées. (en 2010)

Hors ligne

#61 27-07-2019 20:26:04

GrandeLoutre
Gardien du fleuve
Lieu : Sous mes poils
Inscription : 27-01-2019
Messages : 139
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Salut lataboge, pas sûr que ça fasse tant gagner de D+ ou de temps que ca. Mais un coin de plus à découvrir!
Ha oui mais courir c'est la solution de facilité lol

florencia, salut et merci! Pour le Carlit c'est juste ce qu'on m'a dit...

----------------------------

Jour 13, 13 Juillet 2019, journée calme mais grosse journée quand même!

6h40 - Départ - Reposé mais pas vraiment en forme. Aujourd’hui comme hier, ça me semble que c’est pas une grosse journée D+, même si il y a quand même 2500… mais une fois la vallée d’Eyne remontée le plus gros sera fait, soit la moitié. Plier le camp, mettre la crème, faire mon bandage, s’échauffer sur quelques km de route jusqu’au prochain village.

7h15 - Eyne - Tout endormis. Je trouve quand même le moyen de me faire charger par un chien. Encore et toujours. Je prends un peu d’eau à la fontaine et continue. Sur quelques centaines de mètres je marche sur le GR 36. C’est assez symbolique pour moi puisque c’est sur ce GR que je me suis principalement entrainé entre Mai et fin Juin du coté de chez moi en Dordogne.

Un retraité qui descend en courant de la vallée me fait penser que je suis pas très très matinal finalement… Plus loin dans la belle montée, trois personnes m’interpellent :
« Regarde! Il y a des marmottes et des marmottons juste là! 
-Euh oui, d’accord… mais vous savez j’en vois tous les jours des dizaines…»
On s’habitue vite au choses magiques malheureusement. Je reste un peu pour pas les vexer et continue.

Comme toutes les montées de plus de 700D+, la fin se fait au mental, à grand coups de tirages sur les bâtons et grosses goutes de sueur.

9h45 - Col de Nuria - Essoufflé par ces 1100D+. Le petit vent frais des crêtes me dit de ne pas m’arrêter. Je profiterai du paysage plus loin. Et puis la montée n’est pas finie, il faut aller au Pic d’Eyne! Jusqu’à Vallter 2000 j’hallucine du nombre de personnes , notamment espagnoles, sur les crêtes. Bon en même temps on est samedi, mais bon quel jour on est, je ne le sais plus vraiment quand je suis en rando.

Au programme des montagnes russes au départ du pic d’Eyne : Pic de les Nou Fonts, col de les Nou Fonts, pic du Noucreus, col de Noucreus, Pic Supérieur de la Vaca, col de la Vaca. Les gens déguisés en trailers mais que j’arrive à suivre voir dépasser, vous me faites bien rire lol  L’habit ne fait pas le moine.

11H45 - Au premier cours d’eau après le col de la Vaca je prends ma première pause du jour, pour manger un bon bout. Je m’allonge comme je peux dans les cailloux pour profiter un peu du soleil. Mes ronflements me réveillent. Ha merde, je me suis donc endormis. Roh c’était trop bon 5 minutes de plus!

Au col de la Marrana - C’est une vraie foule qui est regroupée la! Mais bon, vu que je ne me réveillerai vraiment de ma sieste qu’à la station de ski, 30 min plus tard, c’est pas maintenant que je vais me dépêcher.

13h00 - Antique Refuge d’Ulldeter - Des ruines. Pour éviter de trop descendre je suis les pistes de ski jusqu’à la station plutôt que de passer par l’actuel refuge d’Ulldeter.

13h30 - Vallter 2000 - Rien à voir. Un peu plus haut, avant le Plan de Coma Armada, je fais le plein d’eau avant les 20Km de crêtes. Très localement des orages sont prévus pour ce soir. Plus du coté d’Eyne qu’au abord du Canigou mais j’alterne tout de même entre soleil, et nuages. Ils ne font que passer sur les crêtes et rafraichir un peu l’air devenu étouffant. Depuis la station il y a de quoi bombarder du km facile, j’aime bien!

18h00 - Marialles - Etape du jour terminée, mais il est relativement tôt par rapport à mes fins de journées normales. Avancer ce soir me permettra de faire une « petite journée » demain et de pouvoir me reposer dans l’après midi avec ma copine qui me rejoint à Amélie-Les-Bains. C’est donc tranquillement que je me lance vers la cabane Arago.

Mis à part les deux randonneurs qui, prennent leurs pauses en plein milieu du chemin, et qui se poussent à peine pour que je passe, cette section est agréable. Une fois de plus c’est pas par hasard qu’autant de monde passe par ici. Fin de journée très agréable.

19h20 - Refuge Arago - Cabane sommaire mais suffisante. Personne. Chouette. Petit lavage de pieds et des chaussettes. Quelques groupes viennent toquer à la porte par ce qu’il parait qu’il pleut dehors et que si ça continue ils veulent pas passer la nuit sous l’abris. Ha bon? Mais il fait beau! Vous vous foutez de moi? Ha bah non, j’étais trop concentré sur mon repas du soir pour m’en rendre compte. Finalement personne ne partagera la cabane avec moi, c’était juste une petite averse. Mon odeur a bien dû m’aider sur le coup lol

Pour ce jour 51km, 2500D+, 2000D- et 580km au total. Autant de km sans pousser à fond, comment est ce diable possible? Et bah le chemin était pas du tout technique, voila la raison!

12478_lever_soleil_27-07-19.jpg
Lever de soleil sur la Cerdagne

12478_vallae_eyne_27-07-19.jpg
Début de la vallée Eyne

12478_haut_vallae_eyne_27-07-19.jpg
Haut de la vallée dEyne

12478_col_de_nuria_27-07-19.jpg
Col de Nuria, belle vue dégagée

12478_ulldeter_27-07-19.jpg
Ancien refuge d’Ulldeter

12478_maison_forestiare_27-07-19.jpg
Cabane forestière à coté des Mariailles

12478_cabane_arago_27-07-19.jpg
Cabane Arago


Faire de son mieux c'est n'avoir aucun regret. Alors faisons, testons, essayons à fond!
Mon Sac à Loutre
Ma liste actuelle

Hors ligne

#62 29-07-2019 13:38:29

GrandeLoutre
Gardien du fleuve
Lieu : Sous mes poils
Inscription : 27-01-2019
Messages : 139
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Jour 14, 14 Juillet 2019, petite journée avant l’arrivée le lendemain

6h35 - Départ - Déjà hors des brumes matinales à partir de la cabane, monter ne fait qu’élargir ma vision sur la mer de nuage. Très surpris de la douce progressivité de l’altitude. Le chemin est super bien fait pour pouvoir monter sans gros effort. Je suis seul dans la vallée avec des isards. Comme à leur habitude, ils me signalent leur présence en expulsant puissamment de l’air par leur nasaux avant de partir à toute berzingue.

7h40 - Breche Durier - Ho tient une fenêtre sur la plaine, que c’est beauuuuuuuu. Je vois pas LA mer mais une mer de nuage à perte de vue. La cheminé pour monter au sommet se rapproche plus d’un gros escalier, je fais tout de même attention.

7h55 - Canigou - Il y a juste un père et son fils de 6 ou 7 ans au sommet, soit personne pour un dimanche… Les nuages, quelques centaines de mètres plus bas, sont hypnotisants. Même si ils me cachent la vue de la Méditerranée et qu’ils vont tout boucher, toute la matinée, j’ai envie de plonger dedans.

8h45 - Cortalets - Pas un chat, moi qui m’attendais à la foule des grands jours, tout le monde est devant le défilé, très certainement… J’emprunte le GR du tour du Canigou plutôt que le GR10 jusqu’au Ras de Prat Cabrera où ces deux GR se rejoignent. Je fais toujours bien attention à dire bonjour, laisser passer tout le monde en sens inverse par courtoisie et dire merci à ceux qui se décalent pour que je les dépasse, pourtant si je répète pas bonjour et merci autant de fois qu’il y a de personnes y’en a toujours un pour se vexer… Rah les français, qu’on est pointilleux.  Les Balcons du Canigou sont un vrai régale, une raison de plus pour aimer cette HRP.

11h05 - Maison Forestière de l’Estanyol - Fontaine! L’erreur à ce moment là c’est de penser qu’il n’y a plus de montée pour la journée, pourtant la montée au Coll de la Cirera relance bien le cardio. Du col, ça y est je la vois enfin, cette immensité bleue, cachée derrière la tour de Batère. Ca y est. Peu importe le nombre de km et les difficultés qui restent à venir je sais que je toucherais une nouvelle fois les galets de Banyuls, en rampant si il le faut. Rien ne m’a fait détourner de mon chemin et ce n’est pas maintenant que cela arrivera. Il faut aller au bout de l’effort.

12h12 - Refuge Batère - De la musique, un peu de monde, ca s’ambiance pour l’heure de l’apéro ici! Je ne fais que passer, mon objectif est de fondre sur Amélie les Bains. Au Coll de la Reducta je quitte le GRP Ronde du Canigou pour m’éviter le léger détour par Montbolo. Un bout de piste et un bout de route me mènent au Can Quirc et à une antenne relais.

De la c’est plus une piste de VVT de descente qu’un chemin mais après tout dans l’idée d’aller le plus vite à Amelie c’est pas plus mal. La pente m’oblige à trottiner, ça demande un peu plus musculairement mais sur les conseils d’un ultra-trailer, il semblerait que ca soit bcp plus doux pour les articulations de ne pas retenir tout son poids, à chaque foulé. Il faut se laisser aller, en somme. Mon tibia valide cette théorie. A la Guaretosa, un panneau indique la bonne direction à suivre pour Amélie plutôt que le GRP.

14h30 - Amélie-les-Bains - Ravitaillement, repos, douche, manger, dodo. Que la vie est douce quand on ne fait rien après tant d’efforts. Il a cela d’embêtant le repos, que pour être apprécié, il doit être mérité. Toutes les conditions sont la pour être en pleine forme demain et tout arracher. J’aurais pu continuer et gagner encore une demie journée, oui j’aurais pu. Ou même faire les derniers 100Km depuis le Refuge Arago d’une traite histoire de vraiment pousser. Certains font ça, pour se challenger à la fin d’une randonnée itinérante/ thruhike. Je n’en ai senti ni le besoin, ni l’envie. S’arracher, ça fait 2 semaines que je le fais déjà, je n’ai plus rien à me prouver ni à prouver à personne. Et puis, il faut respecter le programme! Dans un sens comme dans l’autre lol

Pour ce jour : 36 km, 760D+, 2700D- et 616km. Ça c’est de la petite journée! Il y a 4 ans pour la même étape j’étais arrivé brisé de chez brisé, et 4h plus tard. J’ai du mal à croire à une telle progression, et pourtant!

12478_img_2629_29-07-19.jpeg
Refuge Arago

12478_img_2631_29-07-19.jpeg
Dans la montée au Canigou

12478_img_2637_29-07-19.jpeg
Breche Durier, spectaculaire

12478_img_2640_29-07-19.jpeg
Cheminé du Canigou

12478_img_2641_29-07-19.jpeg
Sommet du Canigou

12478_img_2658_29-07-19.jpeg
Ca, c’est fait!



Jour 15, 15 Juillet 2019, l’arrivée triomphale!

6h14 - Départ d’Amélie - Le repos d’hier après midi m’a bien requinqué. Je suis surmotivé pour attaquer cette journée. Tellement à fond que je me sens voler au départ d’Amélie pour le Coll del Pou de la Neu. Je me surprends moi même de ma fraicheur et de la vitesse à laquelle je peux avancer. Le Can Felix est un joyeux bordel à contourner. Bon, après quelques centaines de D+ je suis un peu calmé et il faut tout de même pousser pour boucler les 1200D+.

8h45 - Coll del Pou de la Neu - Ça, c’est fait. Passage en Espagne. A peine dix minutes plus tard je suis aux Salines pour prendre de l’eau fraiche. Le vent souffle déjà pas mal. Sur la piste bétonnée qui mène au col de Lli, je croise deux futur HRPiste, qui sont partis 5 jours plutôt, de Banyuls. Je leur fais un topo sur l'enneigement que j'ai eu et les difficultés qu'ils pourront avoir. On échange une vingtaine de minutes. Mes chaussures détruites leur font visiblement de la peine. Leur gros godillots m'en font aussi.

10h - Las Illas - Plein d’eau pour aller jusqu’au Perthus. Il fait très chaud mais le vent souffle sacrément aujourd’hui. Grace à cela c’est supportable. Heureusement les chemins forestiers sont plutôt bien protégés., excepté à partir du fort de Bellegrade.

12h20 - Perthus - On sait tous l’horreur que c’est, le fossé idéologique qu’il y a entre notre activité pédestre minimalisme et la surconsommation de ce genre de lieu. Au moins ça fait un point d’eau, à la fontaine public au début de la rue.

L’orientation est depuis longtemps plus un problème, il y a juste à suivre le GR10, qui passe légèrement en Espagne à la sortie du Perthus. Les chemins sont bien agréables. Je comprends pas l’idée qui dit qu’à partir d’Amélie les Bains ce n’a plus vraiment d’intérêt. A moins que cette idée n’existe plus. Certes ce n’est plus de la montagne mais c’est toujours des jolis coin, avec une ambiance bien différente, qui sent bon l’arrivée, et moi ça me plait.

Dernière pause avant Banyuls au bord du chemin, un tuyau coule de façon discontinue mais l’eau est fraiche et potable. Quelques minutes plus tard, une fois passé l’embranchement pour St Martin de l’Albère, l’ultime vraie montée commence. Aujourd’hui, pas question d’aller doucement, c’est donc à fond.

14h15 - Col de L’Ouillat - Le calme et la sérénité sont parfait pour entamer cette dernière sections de 22Km. Plein d’eau à la Reina de les Fonts. Je remercie les parents qui laisse patauger leurs enfants dans la fontaine alors que je remplis mes bouteilles. J’ai pas le temps de me facher avec des idiots alors je repars aussitôt.

A la sortie de la forêt vers les crêtes, je comprends que les prochains km vont être compliqués. Un vent de fou. Je peux rester debout mais je suis balloté dans tous les sens, mes bâtons pareil. Ca me ralenti considérablement et m’agace copieusement.

14h50 - Pic Neulos - Voila, c’est fini, fini les côtes interminables, fini de devoir se mettre dans sa bulle pour pouvoir aller jusqu’en haut, fini de souffrir. Bon en réalité y’a deux ou trois petites montées donc c’est pas encore vrai de se « laisser glisser jusqu’a la Méditerranée ». Le vent me rend fou. Crier contre lui me détend un peu mais ne le fait pas diminuer. Finalement je sais pas si j’aime tant le vent que ça et être sur les crêtes lol

16h35 - Pic de Sailfort - Haaaa enfin plus de vent! Je revis. Panorama magnifique sur la mer. Quelques feux au nord dans les plaines. Il reste tout de même une bonne descente bien technique avant de pouvoir dérouler. Du Coll de Vallauria je trottine pour retrouver ma première supporter qui m’attend et terminer ensemble ces incroyables deux semaines. Plus besoin de se dépêcher, plus besoin de s’arracher. Tout est calme, doux, serein. Je suis à bout de force et de nerfs. Les jambes sont sciées, le corps fatigué, mais les buts sont atteints.

18h15 - Banyuls-sur-Mer - Toujours une sensation spécial d’arriver. Pour ma part je ne sais jamais comment je vais être mangé. Pour cette fois ci, une petite larme de bonheur, bcp de retenue devant une plage pleine de monde, une grande satisfaction mais aussi beaucoup de fierté. Je trempe les chaussures symboliquement, me baigne, m’étale de tout mon long et ne me relève qu’une heure plus tard. Festin, nuit à l’hôtel et retour tranquille à la maison.

Pour ce jour : 62km, 2600D+, 2800D- Un bon bout de km, mais en l’absence de difficulté ça va vite à avaler. 678km au total pour cette traversée bouclée en 14 Jours 12 Heures et 25 Minutes.


12478_img_2683_29-07-19.jpeg
Du côté de l’Ouillat, peu de photo aujourd’hui, je n’ai presque pris que des vidéos.

12478_img_2685_29-07-19.jpeg
Pic Neulos

12478_img_2691_29-07-19.jpeg
Sur les crêtes frontière avant la descente finale

12478_img_2695_29-07-19.jpeg
Drôle de forme pour ces buissons taillés à la bouche

12478_img_2709_29-07-19.jpeg
Banyuls. Merci Randonner Leger, un grand merci.



Un bel effort, une belle histoire, une page se tourne.

Dernière modification par GrandeLoutre (29-07-2019 13:45:00)


Faire de son mieux c'est n'avoir aucun regret. Alors faisons, testons, essayons à fond!
Mon Sac à Loutre
Ma liste actuelle

Hors ligne

#63 29-07-2019 14:17:27

Eloi
Bigfoot
Lieu : Toulouse
Inscription : 27-04-2010
Messages : 2 866

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Merci pour ce récit.

Quelques petites remarques :

- J'ai franchi le Carlit plusieurs fois dans chaque sens. Il est vrai que monter par l'Ouest, côté croulant, est assez pénible. Si on s'arrête, on redescend avec la caillasse. Mais étrangement en descente ça se fait plutôt bien en gaudille, à condition qu'il n'y ait personne en dessous.

- Pourquoi es-tu descendu dans la stataion de walter 2000? Il y a moyen de rester en crête par les pics d'Enver et du Bastiment (=pic du géant). Je ne sais pas si ça ajoute ou enlève du dénivelé, mais ce que je sais c'est que je n'aime pas les stations de ski. Et si c'est une question d'eau, on trouve une source au Roc Colom (je ne sais pas si elle coule tout le temps). Comme je suis passé dans l'autre sens, je m'étais déjà ravitaillé en eau avant de choisir de passer par la crête.

Hors ligne

#64 29-07-2019 14:35:15

enrico
Membre
Lieu : Rhône-Alpes
Inscription : 13-08-2013
Messages : 1 044

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Merci pour ce retour smile . Et félicitations pour la belle détermination et le courage dont tu as fait preuve tout au long de cette traversée accomplie avec la vitesse comme ligne de conduite. Sur cet aspect de la vitesse, c'est un record des comptes-rendus de la HRP que l'on peut consulter sur RL.
Comme j'étais dans l'autre sens, mais à une allure beaucoup plus modérée, je me demandais où on s'était croisé. Et bien, le 14 juillet, alors que tu marchais d'Arago à Amélie en passant par le Canigou, le col de Cirère, et Batère, je partais du petit abri en béton situé au-dessus des ruines de bergerie, elles-mêmes situées au-dessus du refuge de Batère, en direction du Puig del Roc Negre, la Porteille de Luca, le Puig del Tres Vents, d'où je redescendais dans un brouillard à couper au couteau, brouillard bientôt agrémenté d'une bonne drache, jusqu'au refuge Caf de Pla Guillem.

Dernière modification par enrico (01-08-2019 08:03:03)


"De côtes en vallons, de plaines en plateaux, marcher en silence, le regard en paix"

Hors ligne

#65 29-07-2019 14:41:59

enrico
Membre
Lieu : Rhône-Alpes
Inscription : 13-08-2013
Messages : 1 044

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Eloi a écrit :

Merci pour ce récit.

Quelques petites remarques :

- J'ai franchi le Carlit plusieurs fois dans chaque sens. Il est vrai que monter par l'Ouest, côté croulant, est assez pénible. Si on s'arrête, on redescend avec la caillasse. Mais étrangement en descente ça se fait plutôt bien en gaudille, à condition qu'il n'y ait personne en dessous.

- Pourquoi es-tu descendu dans la stataion de walter 2000? Il y a moyen de rester en crête par les pics d'Enver et du Bastiment (=pic du géant). Je ne sais pas si ça ajoute ou enlève du dénivelé, mais ce que je sais c'est que je n'aime pas les stations de ski. Et si c'est une question d'eau, on trouve une source au Roc Colom (je ne sais pas si elle coule tout le temps). Comme je suis passé dans l'autre sens, je m'étais déjà ravitaillé en eau avant de choisir de passer par la crête.

Je confirme, la descente du Puig Carlit côté ouest, que j'ai faite le 17 juillet, se fait bien en petite foulée de trailer, et même sans balancer de cailloux au-dessous. Pour Walter 2000, c'est plus long de passer par les crêtes et, du coup, ça ne correspondait sans doute pas aux objectifs de vitesse de GrandeLoutre.


"De côtes en vallons, de plaines en plateaux, marcher en silence, le regard en paix"

Hors ligne

#66 29-07-2019 16:07:44

GrandeLoutre
Gardien du fleuve
Lieu : Sous mes poils
Inscription : 27-01-2019
Messages : 139
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Bon bah pour le Carlit je vais éditer mon post…

Salut Eloi, c’était le trajet prévu pour le retour, mais comme il n’y a pas eu de retour… Ce qui m’a motivé à passer par la c’est l’eau car depuis le Pla de la Beguda, sans savoir qu’il y a une probable source au Roc Colom, ca fait une trotte sans eau. J’aurais pu aussi prendre de l’eau en contre bas de la Porteille de Mantet mais pareil, le cours d’eau est incertain. Une fois prochaine! Merci de ton retour.

Salut enrico! Avant toute chose tu ne le sais pas mais on s’est déjà vu! Tu es le premier mul que j’ai rencontré, il y a quatre ans non loin de la où on a failli se croiser cette année. J’ai relu ton récit de HRP 2015 pour en être sûr, le « jeune hrpiste » qui te double et que tu redoubles pendant les trois derniers jours, c’est moi!

Dommage qu’on se soit pas croisé, ça aurait été une sacrée coïncidence…! Cette belle variante au Canigou que tu as prise était aussi à mon programme de retour… Décidément.


Faire de son mieux c'est n'avoir aucun regret. Alors faisons, testons, essayons à fond!
Mon Sac à Loutre
Ma liste actuelle

Hors ligne

#67 29-07-2019 16:23:56

enrico
Membre
Lieu : Rhône-Alpes
Inscription : 13-08-2013
Messages : 1 044

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

GrandeLoutre a écrit :

Salut enrico! Avant toute chose tu ne le sais pas mais on s’est déjà vu! Tu es le premier mul que j’ai rencontré, il y a quatre ans non loin de la où on a failli se croiser cette année. J’ai relu ton récit de HRP 2015 pour en être sûr, le « jeune hrpiste » qui te double et que tu redoubles pendant les trois derniers jours, c’est moi!

Dommage qu’on se soit pas croisé, ça aurait été une sacrée coïncidence…! Cette belle variante au Canigou que tu as prise était aussi à mon programme de retour… Décidément.

Ah oui ! je me souviens très bien de toi-aussi. En 2015, nos parcours se sont, si je peux dire ainsi, "entrecroisés" depuis le bivouac en haut de la vallée d'Eyne jusqu'à Banyuls. Pour préciser, je ne te doublais pas, t'es bien trop rapide, mais disons que, comme j'étais plus matinal que toi et démarrant donc plus tôt, tu me doublais chaque jour dans la matinée et je te rattrapais en fin d'étape par pur hasard, car ni toi ni moi ne savions exactement où nous allions nous arrêter le soir.

Dernière modification par enrico (01-08-2019 08:06:44)


"De côtes en vallons, de plaines en plateaux, marcher en silence, le regard en paix"

Hors ligne

#68 29-07-2019 23:19:06

enrico
Membre
Lieu : Rhône-Alpes
Inscription : 13-08-2013
Messages : 1 044

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

GrandeLoutre a écrit :

Bon bah pour le Carlit je vais éditer mon post…

En fait, le chemin alternatif pour descendre du Carlit le long d'une crête, il me semble que c'est en descendant sur le versant Est côté Bouillouse. J'étais descendu par là en 2015 avec un gars du coin.

EDIT : Pour préciser un peu : du sommet du Carlit en descendant vers les Bouillouses, au lieu d'aller quelques dizaines de mètres vers le nord jusqu'au col, pour commencer à descendre sur le sentier raide dans le couloir central, avant de prendre une vire sur la droite, on part juste quelques mètres vers le sud, puis on descend le long d'une arête.

Dernière modification par enrico (01-08-2019 08:08:20)


"De côtes en vallons, de plaines en plateaux, marcher en silence, le regard en paix"

Hors ligne

#69 30-07-2019 08:38:40

Naxh
Marmotte Pyrénéenne
Lieu : Bordeaux
Inscription : 28-07-2015
Messages : 966
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Voilà qui résout mon soucis de ne pas pouvoir poser 5 semaines de congés d'un coup. Faire la HRP en 15 jours.

Tu me coaches ?  lol #Décès.

Chapeau pour la performance réalisation en tous cas wink


« L'homme qui va à pied, préparé à camper à toute place et par tout temps est le plus indépendant sur terre. »
Mon trombi de Marmotte ici.

Hors ligne

#70 30-07-2019 09:50:37

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 423

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

GrandeLoutre :
Tu vois dans mes rêves lointains je m'étais imaginé un jour faire le chemin de St Jacques de Compostelle, tout seul (sans femme ni enfant, probablement lorsqu'ils seraient devenus jeunes adultes ou du moins autonomes...), mais je suis tout sauf croyant, et les machins de bigots, les "credentials" et les discussions avec les porte coquille ou les refuges de gens qui cherchent leu dieu intérieur ou que sais-je ça me gonflait un peu par avance.

Du coup la HRP c'est une bonne alternative, ça reste un terrain de jeu où on peut avoir du temps pour réfléchir, profiter de paysages incroyables tout du long... et à la suite de ton récit j'en suis désormais sûr : aller chercher certaines limites.

Merci beaucoup du partage !!! Et félicitations pour cette traversée absolument incroyable. 15j ! T'es quand même un grand malade... J'ai parfois en tête en te lisant la petite phrase "mais pourquoi il va si vite, c'est le chemin qui compte, il faut l'apprécier", mais en même temps je comprends tout à fait l'idée de pousser un peu, un peu plus vite, un peu plus loin, juste un kilomètre de plus, ... probablement la liberté, le fait d'être tout seul, totalement à son rythme... bref j'adore.

Bon par contre pour moi il va falloir attendre encore quelques années/décennies que les fabricants d'appareils photos plein format fassent des machins aussi qualitatifs que ce qu'on a aujourd'hui pour moins de 500g  big_smile (excuse à 2 balles, il faut bien en trouver :-)

Hors ligne

#71 30-07-2019 11:12:25

Balipit
Membre
Inscription : 05-02-2017
Messages : 1 121

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Naxh a écrit :

Voilà qui résout mon soucis de ne pas pouvoir poser 5 semaines de congés d'un coup. Faire la HRP en 15 jours.

Tu me coaches ?  lol #Décès.

Pas cap   lol

Dernière modification par Balipit (30-07-2019 11:50:02)


cool

Hors ligne

#72 30-07-2019 11:40:53

GrandeLoutre
Gardien du fleuve
Lieu : Sous mes poils
Inscription : 27-01-2019
Messages : 139
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

enrico, décidément j’entends tout sur ce Carlit!

Naxh, hehe voila! En prenant deux semaines (soit 16 jours), c’est réglé, voyage compris! C’est tellement plus économique d’aller vite…
Aller je te coach! Ca va suer!

Salut moby59! Merci de ton retour ou je me retrouve un peu.
Le chemin est important oui, mais ce qui l’est encore plus selon moi c’est ce qu’on en fait. Par exemple : en deux semaines à cette vitesse j’ai pas eu le temps de réfléchir, contrairement à d’autre longue rando ou je prenais plus le temps (et qui étaient plus facile à suivre), par contre je me suis exploré d’une nouvelle façon, et ça vaut mille réflexions. Peu importe le chemin, on peut toujours arriver à y trouver ce qu’on souhaite : réfléchir, profiter, explorer ses limites, marcher, courir, etc.
Donc St Jacques pourquoi pas, mais à ta facon? Loin de tous ces petits trucs qui te correspondent pas?

moby59 a écrit :

J'ai parfois en tête en te lisant la petite phrase "mais pourquoi il va si vite, c'est le chemin qui compte, il faut l'apprécier"

T’inquiète pas que moi aussi, parfois, je l’ai eu cette phrase dans la tête! Mais à certains moments, j’avoue aussi que cette phrase me barbe copieusement. Comme tu dis, j’ai la liberté de faire exactement comme je veux, et la c’était axé sur le dépassement de soi-même. Le voyage intérieur avant le voyage physique, que j’avais déjà parcouru. Une fois dans sa vie je trouve que ça vaut le coup. On en apprend tellement plus sur soi et sur la vie quand on sort de sa zone de confort!

Tu peux peut être voir les choses différemment? Faire des sorties photo avec tout le bon matos et faire des sorties où l’unique pellicule est ta mémoire?


Faire de son mieux c'est n'avoir aucun regret. Alors faisons, testons, essayons à fond!
Mon Sac à Loutre
Ma liste actuelle

Hors ligne

#73 30-07-2019 12:02:07

Naxh
Marmotte Pyrénéenne
Lieu : Bordeaux
Inscription : 28-07-2015
Messages : 966
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

@Balipit & GrandeLoutre : J'en sue déjà cool

GrandeLoutre a écrit :

Le voyage intérieur avant le voyage physique

C'est une manière intéressante de voir les choses. Etant jusqu'à présent plutôt du côté des contemplateurs, de ceux qui prennent le temps de marcher, de faire des pauses, d'arriver tôt au bivouac, je suis de plus en plus tentée par une aventure un peu plus intense et ressentie.
Je peux bien essayer de me sécher en allant courir derrière chez moi, mais c'est encore différent qu'une marche en montagne et même au delà des paysages et du terrain. Ce genre de lecture me donne vraiment envie d'essayer "une sortie que je ne pense pas finir" comme tu me le disais. En solo, et m'arrêter seulement quand je ne saurais plus mettre un pied devant l'autre (je vous vois déjà me dire "au bout de 15 km quoi !" les trolls du fond de la classe tongue ).


« L'homme qui va à pied, préparé à camper à toute place et par tout temps est le plus indépendant sur terre. »
Mon trombi de Marmotte ici.

Hors ligne

#74 30-07-2019 12:18:47

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 2 042
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

@Naxh

teste toi après le Népal, tu aura un bon taux de globules rouges  wink


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#75 30-07-2019 12:31:21

tacheton
Membre
Inscription : 05-09-2018
Messages : 289

Re : [Récit + liste] HRP-Aux limites de la marche-15 J-Juillet 2019

Passionnant en tout cas, d'ailleurs sur la bouffe tu as dis 5 caches pour 15 jours, c'est a dire un plein tous les 3 jours environ.
Donc 5.7 kg de base. 1.2 l de flotte en général, et 2.7 kg (3x0.9) de bouffe. Donc pas loin de 10kg à pleine charge c'est ça ?

Hors ligne

Pied de page des forums