Aller au contenu

#1 10-09-2019 10:19:19

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

[Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

7wUDeIDoG.F0687FF1-B862-430A-B7C1-A26498.jpeg


Attention spoiler : Un magnifique voyage, des gens adorables, des espaces immeeeeeeeeeeeeeenses !!!!!  Et des images...des sensations...pleins la tête... Il faut que j’y retourne... big_smile

Je commence ce récit depuis l’aéroport de Stockholm où j’ai atterri il y a peu. J’ai du temps devant moi, mon prochain avion ne décolle qu’à 15h30...

Je suis reparti avant mes copains pour raisons professionnelles... Eux sont encore là-haut pour quelques jours, les veinards... Il compléteront ce récit à leur retour.

Tout a commencé pour moi en mars cette année.
Le 5 exactement.

Je le sais : j’ai toujours les textos de JJondalar sur mon téléphone.
J’étais en Inde alors, quand lui et TO me proposent de les accompagner en Laponie suédoise en septembre.

Bien sûr l’idée me tente grave... Le seul hic, c’est de pouvoir poser des congés à cette époque ou beaucoup en prennent...

J’en parle d’abord à ma chérie, elle est d’accord. Au moins ça de gagné...

Ni une ni deux, j’envoie un mail à mon travail, leur annonce que je souhaite partir la première dizaine de septembre. Le jour même, j’ai la réponse : c’est ok.

Bon.
Ça s’est fait, je partirai donc chez les Samis cool !

JJondalar a déjà bien travaillé le sujet. Il est bon pour ça, JJond’ smile.

C’est le roi du détail, un spécialiste hors pair quand il s’agit d’aller à la pêche aux infos pertinentes.

Eux ont déjà pris leur billet, et de retour d’Inde, je m’empresse de faire de même.

On commence à cogiter niveau matériel :

Quid de la pluie ? Est-ce qu’on emmène une protection contre les moustiques ? Quelles chaussures pour ce terrain réputé trempé et humide à souhait ?

Autant de questions qui amèneront tout un tas de réflexions passionnantes...

Cet été dans les Monges, lors d’une rando qui sera l’occasion de finaliser les derniers détails du voyage, nous nous retrouvons pour parler de ce projet en face à face.
C’est quand même plus sympa que par messages interposés calé derrière son écran.
Et encore plus quand TO nous régale avec son Pastis ! tongue

Le soucis pour aller dans le Sarek, justement, (quand on n’a pas 3 semaines devant soi), c’est la logistique : un bus, puis 3 bateaux avec des fréquences plus rares, septembre oblige.

Je dois notamment vérifier les horaires de bus pour le retour, et voir si on peut gagner un jour en prenant le premier bateau le jour même de notre arrivée à Kebnats.

Le point de départ sera Gållivare, puis bus jusque Kebnats, d’où nous débuterons la rando. Arrivée à Kvikkjokk dans le Sud prévue 7 jours plus tard, avec une incursion dans le Sarek après Aktse.

JJondalar aura sûrement un tracé plus précis et fidèle, mais en attendant son retour je met ici le tracé grossier de notre parcours.

En jaune, le parc du Sarek, on nous ferons une incursion au sud, un peu avant Partestugan :

7wUDQcigQ.28D19C3A-B341-4D24-9D10-650141.jpeg

Jour 1 :

Le 1er septembre, c’est le jour du départ. TO et JJond’ partent de Marseille, moi, de Nice.

On se retrouve à Stockholm où nous tuons le temps en attendant notre vol pour Gållivare.

Vite, je suis en train de me ruiner à coup de sandwiches et de bières....

A 21h on décolle (enfin!) pour la Laponie, et après une petite escale à Arvidsjaur, on arrive fracassés à 23h à Gållivare ...

7wUsjVZts.B44DC597-2B3B-4355-8655-1D906D.jpeg


Le temps de récupérer nos bagages, vérifier que tout est ok...Un de mes bâtons ne s’emboite plus... Je pense qu’il est cassé... ça m’em##### d’autant plus que j’en ai besoin pour monter l’abri... Heureusement JJondalar, avec une patience digne d’un moine tibétain, parviendra à le remettre en place !

Impossible de dormir dans l’aéroport : ils ferment. Nous voilà contraints d’appeler un taxi et passer la nuit au camping.
Au moins, il ne pleut pas.
On monte nos abris à la frontale, et on s’endort.
Demain rien ne presse : le bus ne part qu’à 13h30. Ça nous laissera du temps pour acheter nos cartouches...

La suite plus tard, je suis trop fatigué pour continuer maintenant... big_smile

7wZ0Ol5iT.3470E932-7DB7-4600-9B96-C27ACB.jpeg

Édit : ajout précisions

Dernière modification par philip (13-09-2019 06:48:17)


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#2 10-09-2019 10:25:07

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Euh... Laurent et Theo, ils sont du forum ? big_smile


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#3 10-09-2019 10:35:45

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Hey !
Oui  smile il s’agit de TO ET JJondalar.
J’ai corrigé le récit avec les pseudos.

Dernière modification par philip (10-09-2019 13:06:16)


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#4 10-09-2019 12:18:37

Guiloup
Membre
Inscription : 18-05-2019

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Tarptent Notch et Zpacks Duplex?

Hors ligne

#5 10-09-2019 12:26:22

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Jour 2 :

Je me lève tôt : Il pleut. Depuis un moment même. Ça commence à faire de belles flaques dans la pelouse :

7wZ19yAnC.C3B78134-72A3-4D95-BBDD-329CE4.jpeg


Je n’ai pas envie de rester allongé sous l’abri...

Le chauffeur de taxi nous a expliqué la veille en nous déposant qu’il y avait une baraque où nous pouvions petit-déjeuner, mais il faut un code pour ouvrir la porte.

Je file à la réception et explique à la gentille dame très souriante au comptoir que nous sommes arrivés la veille.
Elle me donne le tarif pour une nuit pour une tente : 200kr, soit près de 20€.

C’est pas donné, mais on n’est pas en Asie du Sud-Est non plus... big_smile

De retour avec le code, je prends de quoi me faire un thé dans mes affaires, et file m’abriter dans la baraque pendant que TO et JJondalar dorment encore.

Ce sera comme ça pendant toute la semaine : je n’arrive pas à dormir le matin...

Je serai donc systématiquement debout 2h avant mes comparses, au grand dam de TO que je réveillerai malencontreusement en rangeant mes affaires... lol

Une fois douchés, nos abris rangés et le petit-déjeuner pris, nous voilà partis à la découverte de Gållivare.

Première étape, la gare. Vérifier les horaires et l’arrêt de bus pour Kebnats.

La gare est assez jolie, peut être la seule bâtisse qui vaille le coup ici. Avec l'église.

Gållivare est en effet une ville minière et on sent bien qu’ici le fonctionnel a pris le pas depuis longtemps sur l’esthétique, même si certaines maisons sont joliment décorées ..

7wZ1X6mck.5783D4A5-83E3-4F6B-AF1E-F690A4.jpeg

7wZ1ZKIW0.AA7E82F0-3358-4CB8-A78F-0C327A.jpeg
Deuxième étape : trouver des cartouches de gaz. On sait qu’il y a un Intersport en ville, et on le trouve rapidement.

Problème : ils n’ont que des cartouches énormes pour un camp de base ! On se replie sur une station essence pas trop loin : idem.
On nous indique une autre station à environ une demi-heure de marche.
JJondalar décide de retourner à la gare, voir s’ils en ont, pendant que TO et moi allons voir la station.

On marche depuis ce matin avec nos sac pleins sur le dos...
J’ai 10 jours d’autonomie en nourriture, plus 6,5kg de matériel : j’ai pris la totale niveau photo : mon hybride avec 2 objectifs, des filtres, batteries, chargeur, un trépied à 1kg et une batterie 20000 mAh...

Ça fait lourd là maintenant tout ce matériel ... Quasi 13kg sur le dos...

Quand je repense avec le recul aux volumes et aux poids des sacs croisés durant cette balade, je relativise...beaucoup ! lol

7wZaslOPa.F6CEE7FA-22CC-4B61-AFD1-ACA7A0.jpeg

On trouvera finalement une bonbonne de gaz moyenne à la station-service, la seule qui reste à Gållivare on dirait bien...

De son côté JJond’a assuré : pas de gaz à la gare mais il a pris un bus pour un centre commercial un peu éloigné où il trouvera notre bonheur.

On se retrouve pour manger un hamburger à côté de la gare, et nous  voilà enfin dans le bus pour Kebnats...

On traverse des forêts de pins ponctuées de marais. Ça n’en finit pas. Que ça à perte de vue. C’est vraiment immense !!!

1h30 plus tard, le bus nous dépose au bord de la route.
300 mètres plus loin, au bout d’une piste, nous attend le bateau qui doit nous déposer de l’autre côté, à Saltoluokta. L’aventure peut enfin commencer !

7wZ28ZDAa.6B4336A2-1399-4FA0-94C3-C488A6.jpeg

7wZ2aQbkM.D6970099-776B-4623-9E54-C1B54A.jpeg

De l’autre côté du lac, nous devinons le tracé du Kungsleden sortant de la forêt pour disparaître de l’autre côté de la colline :

7wZ23H1aC.64A6AE04-0D5F-44B0-A738-816A9F.jpeg

Une petite pause à l’auberge de Saltoluokta, TO et JJondalar qui restent 5 jours de plus que moi ont fait le pari de ne pas être complètement autonome en nourriture afin de ne pas se charger inutilement, et décident d’acheter ici un peu de compléments en prévision.

L’auberge, toute en bois, ne manque pas de charme. A l’étage, se trouvent les chambres.
Gravés dans le bois, des inscriptions en langue sami symboles sami décorent les murs.

7wZ2e0KQG.671FFDEE-A79B-4CED-A586-0F59B1.jpeg

On en profite pour boire un café et on file : nous devons avancer avant de se poser pour la nuit.
Petite photo au début du sentier pour officialiser le début de la balade :

7wZ2kv7vb.777195AE-42E1-46CF-BAD0-E36889.jpeg

De l’air frais, de la vue, et on peut enfin commencer à se dégourdir les jambes sur autre chose que du macadam, ça fait du bien ! cool

7wZ2n5OqF.3C748133-4159-4F3E-8E82-35B177.jpeg

Le choix de partir à cette période se révélera triplement payant :

Le sentier est beaucoup moins fréquenté qu’en pleine saison, pas de moustiques à l’horizon, et les couleurs d’automne magnifient la beauté de ces paysages ! cool

7wZ2q5sfq.F08A9E84-4A49-4DCB-A72A-F51F39.jpeg

7wZ2sIH0b.B0ADC199-89B4-4D6A-BAF7-1436D8.jpeg

7wZ2uDGP5.FA56B1BB-E913-4A63-9BFD-A2A933.jpeg

Les premières myrtilles que nous croisons. Elles ne nous quitteront plus jusqu’à la fin ! tongue

7wZ2wIbNP.491420B8-E4B0-460D-8CAD-973B26.jpeg

Au bout de 3 heures, on décide de planter le bivouac sur un replat près du sentier, et d’un ruisseau.

C’est un peu exposé, et il vente, mais on sent bien qu’on ne trouvera pas mieux à moins de marcher un bon moment encore, et la nuit arrive.

TO, dont l’esprit convivial n’est plus à prouver, a bricolé une tarp en skytex avant de partir, qui vient se fixer entre 2 abris, pour nous permettre de nous retrouver le soir et manger ensemble si les conditions sont mauvaises, plutôt que chacun dans son abri.

L’idée est excellente et je dois le féliciter pour cela ! ( Et pour le pastaga aussi !  tongue  lol)

Cette première nuit sera très agréable, le sentier est très roulant et nous sommes en avance sur nos prévisions de départ : ça démarre plutôt pas mal !

7wZ2AHFT3.1ABB6E86-258A-471B-B4A5-B5CCFD.jpeg

7wZ2Dd7jJ.701BA9F3-6657-4365-A33A-E1CD12.jpeg

7wZ2F04Gc.CEAF5065-0BF9-452E-906E-C4BBAF.jpeg

Édit : ajout photo + optimisation des images pour le forum et corrections smile.

Dernière modification par philip (23-09-2019 14:35:16)


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#6 10-09-2019 17:17:46

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Beau démarrage pour ce récit Philip. Je n'aurai plus qu'à balancer quelques photos.
TO et moi attendons sagement à Kvikkjokk le bus qui partira demain. Cette dernière journée a été pluvieuse alors on a flemmardé.

Dernière modification par JJondalar (10-09-2019 17:37:58)


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#7 10-09-2019 17:37:14

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Jour 3 :

Nous décollons vers 8h, la météo est pour le moment avec nous : il fait beau !

Ce que l’on dit sur le Kungslegen est vrai : c’est un sentier très (trop !) balisé, mais pour aller dans le Sarek nous n’avons pas d’autre choix que de l’emprunter... Au moins les paysages qui s’étendent à perte de vue nous font un peu oublier ce balisage.

7wZ2RLJq6.9BE7F56B-E6E4-4ED2-AA6E-E622E1.jpeg

7wZ2VyYNu.B6844CE5-18B6-48E6-9628-C0B937.jpeg

Sitojaure se profile à l’horizon. Nous arrivons au lac vers 10h.

7wZ2YDTYq.FA707A86-B699-4771-8E4A-D19DC8.jpeg

Le géant suédois qui nous fera passer sur l’autre rive nous fera une démonstration de ses talents de barreur, naviguant dans un chenal étroit afin d’éviter les rochers.

7wZ30O0oP.16A2ACBF-F6F0-4EF3-BE8D-4AAB77.jpeg

Le lac a beau être très étendu, sa profondeur reste très faible et il faut une sacrée expérience pour naviguer ici !

Il nous dépose au ponton, nous conseille de prendre de l’eau dans le coin pour la suite du parcours.

7wZ33Hril.47689B33-3E3D-414C-81FA-CEF5A0.jpeg

Selon lui, l’eau trouvée après n’est pas potable.
Vu qu’il y a une cabane à côté, on décide de déjeuner sur place.

Le sentier continue cette fois en direction de Aktse, et notre première montée avant d’arriver sur le delta de la fameuse Rapadalen...

7wZ36Di8k.AF917709-FBC0-48B4-8838-981839.jpeg

7wZ38cMOz.B83D590A-B3A5-4709-8CE5-88DE51.jpeg

Le lac que nous venons de passer depuis la montée, et tout au fond, à gauche, la vallée d’où nous venons :

7wZ3azTxj.0B3586F8-A323-4442-A366-0D5158.jpeg

La vue en passant de l’autre côté est de plus en plus grandiose au fur et à mesure de notre progression :

7wZ3coGtV.C2CB09CB-FF6E-4D0C-B170-65B734.jpeg

On distingue maintenant le sommet du Skierffe :

7wZ3exMxc.21042DF3-656C-4FE7-AB1C-A60998.jpeg

7wZ3fPJ0l.0BCAA1BB-7ACD-4E09-AA0F-4F4684.jpeg

Un bon vent venant d’en face nous dissuade de traverser le lac en ramant et nous décidons d’opter pour la facilité du bateau à moteur... tongue

7wZ3hOvqa.71E95302-1215-4B15-8062-2985F4.jpeg

Les nuages créent un jeu d’ombre et de lumière, c’est beau  smile

7wZ3nCLy9.3EDFB16C-C951-466D-8015-199D02.jpeg

Le Nammasj, au cœur du delta de la Rapadalen :

7wZ3kywW8.D8529439-DABD-419E-A6E1-C635D4.jpeg

TO, le capitaine baroudeur tongue

7wZ3qzPmf.D0F18381-BBCA-44E3-AF14-9BCD09.jpeg

Nous décidons de bivouaquer non loin de l’autre rive, où nous trouvons un chouette endroit juste un poil petit pour y planter nos 3 abris...
Il est vrai comme l’a fait remarqué JJondalar, que nous avons de grands abris XXL TO et moi...Un paradoxe pour des MULs !   lol  smile

7wZ3sOZSb.5EC35FCB-EC3A-4F82-B460-CFD3F7.jpeg

7wZ3uye5a.35228241-54A0-4A12-910A-277C00.jpeg

Au final un bivouac un peu moins confortable que le précédent, la faute aux cailloux et aux bosses...

Il faut imaginer le trafic qu’il y a sur ce sentier en pleine saison : le va et vient incessant de randonneurs bivouaquant a certainement du tasser les sols, les rendant bien plus durs qu’ils ne devaient l’être... nous constaterons ceci sur tous les sites du sentier dédiés au bivouac... hmm

Édit : optimisation des images pour le forum  smile.

Dernière modification par philip (13-09-2019 09:18:01)


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#8 12-09-2019 11:09:40

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Jour 4 :

Une nuit  pas super confortable... Je me lève tôt, comme à mon habitude et immortalise notre bivouac avec les premiers rayons du soleil.

7wZ40OGnc.A67ED4F2-83F1-4D46-AC37-7A593B.jpeg

On se remet en route rapidement car c’est aujourd’hui que nous devons quitter le Kungslegen et entrer dans le Sarek...

La montée après Laitaure et la forêt nous offre un panorama époustouflant...

7wZ4sljwg.14D60371-9496-4550-83E3-87B3D0.jpeg

7wZ4u5Ub9.5358286E-45C8-4E41-B036-E318BA.jpeg

Nous arrivons à la même cabane où O_li_vier était passé, six années auparavant...  smile Celle-ci est équipée d’un poêle.

7wZ4wXj5B.C8AF5E99-69AB-46AE-8012-D55BF1.jpeg

7wZ4yAlCr.84543839-BE09-4724-965F-7A8DB2.jpeg

On y reste pour manger un bout, et on décide de continuer. Peu après, il y a un pont traversant une rivière, ce sera là que nous bifurquerons dans le Sarek  smile.

7wZ4DiNYZ.9D725E85-6ECB-4EE7-8DD9-34A175.jpeg

7wZ4F84eU.E381301A-304A-4B5A-9248-81E642.jpeg

Ca y est, c’est fois, on y est ! Plus de sentier, on fait notre trace, et marcher sur cette toundra tapissée de bruyère et de mousse est tellement plus agréable pour les pieds que les caillasses qui jonchent le Kungsqlegen en permanence !

Je ne comprend pas pourquoi ce sentier est autant fréquenté : soit, les paysages traversés sont magnifiques, mais certainement pas autant que dans le Sarek, et le plaisir de marcher à vue, c’est quand même autre chose niveau sensation de liberté...

En y réfléchissant, et y quand on observe les sacs de ceux qui arpentent le sentier des Rois, on découvre une évidence : la majorité sont des marcheurs occasionnels qui ont envie de nature sauvage mais relativement bien encadré quand même. Sauvage, mais pas trop. Nature, mais pas isolement non plus. Le Club Med’ quoi.  lol  smile

Mais revenons à nos moutons rennes : nous sommes dans le Sarek, et la vue est chouette !

7wZ4HyAaq.866386C7-8AAF-4684-A612-360537.jpeg

7wZ4JwpBB.6E8BBBB2-5FF6-4CF3-A9C4-2E4AD3.jpeg

7wZ4KSh8j.1CAA68FC-8109-47D9-B42A-FC4942.jpeg

Nous faisons attention de rester à flanc de montagne et d’éviter autant que possible de trop descendre. Même en procédant ainsi, on se rend vite compte que les tourbières remontent bien haut, nous obligeant à faire d’importants détours pour éviter ces zones...

JJondalar en train de chercher le meilleur chemin pour sortir de ces marécages... On distingue la présence de linaigrettes :

7wZ4N1Qnh.99EEF2FA-857B-4A3F-B3BA-207730.jpeg

On trouve énormément de petits lits à sec... Pas trop d’eau dans ce coin-là finalement, hormis celle des marais...

Un peu plus loin, on distingue une mare qui brille... Coup de bol, de l’eau coule. Pas un gros débit, mais suffisant pour faire le plein pour notre bivouac.

Et ça tombe bien, un bel emplacement se profile juste à coté. C’est exposé, mais où ne pas l’être ici ???  hmm

7wZ4Pq0TO.D9D083A7-A454-407A-943C-189165.jpeg

Ce sera certainement un des plus chouettes bivouacs de la semaine, avec le soleil qui revient nous tenir compagnie, du pastis, des étendues sauvages à perte de vue, et vers le Nord-Ouest, les vallées glaciaires dans lesquelles nous avons prévu d’aller les prochains jours...

Un superbe bivouac... Du moins, jusqu’au lendemain matin...

7wZ4Sps7c.B7BF5C17-D054-4DDF-A41A-6CBF40.jpeg

7wZ4TVaWh.C31CCA43-23C1-41AF-812B-F5AB61.jpeg

7wZ4VivUH.158237A8-63C9-4230-A30C-FD6E76.jpeg

Édit : optimisation des images pour le forum  smile.

Dernière modification par philip (13-09-2019 09:08:40)


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#9 12-09-2019 11:38:21

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Salut vous 3, merci pour le recit et les magnifiques photos! smile

Philip, tu pourras nous en dire plus sur ton magnifique abri? Il ressemble a celui que tu avais deja commande sur mesure a Xavier.
https://www.randonner-leger.org/forum/v … 08#p530708


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#10 12-09-2019 12:22:34

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Jour 5 :


Pas de photos aujourd’hui : temps pou-rri !!!  lol smile

J’ouvre un œil vers 6H, j’entends la pluie tomber sur l’abri. J’aime bien ce bruit... Ca renforce l’effet de cocon quand on est bien au chaud dans son duvet...

Justement, il ne fait pas si chaud que ça... Je jette un coup d’œil au thermomètre de ma montre : 2°C... On est allé jusque 0°C cette nuit. Pour moi ça va encore, mais TO a un duvet assez léger... comment a-t-il géré la nuit ?

Je me recouche. 7H : il pleut bien, là.
En regardant dehors, je vois que ce n’est pas de la pluie, mais de la neige fondue !

La météo nous fait une sale blague ce matin.
Surtout en comparaison avec les jours précédents.

Le Sarek ne vole pas sa réputation...

C’est le pire des temps pour randonner... roll

Froid et sec : tout va bien. Humide et pas trop froid : ça se gère aussi...

Mais le froid et l’humidité ensemble, ça fait un très mauvais cocktail... Si on se retrouve trempé, on ne pourra pas sécher et avec des températures autour de 0°C, c’est l’hypothermie qui nous guette...

Une seule chose à faire : attendre. Attendre pour voir si ça va passer.

En plus, la vue est bouchée... Fini les panoramas magnifiques... mad

Tout ce qu’on arrive encore à distinguer, ce sont les crêtes blanches autour de nous... Un beau manteau neigeux les a recouverte.

Au bout d’un moment, il faut nous rendre à l’évidence : ce temps de m##### est parti pour durer !

Réunion sous la tente/tarp du chef TO pour délibérer sur la situation : quelles sont les options ?

On parvient à capter un peu de réseau, j’en profite pour checker la météo sur les 2 prochains jours : à Kvikkjokk, il devrait faire moyen demain, mais pas de pluie de prévue.

Par contre, les températures vont chuter : il était prévu 5°C la nuit dernière, 0°C la prochaine. A Kvikkjokk.

Ce qui veut dire que là où on a prévu d’aller, il fera encore plus froid : on va prendre encore de l’altitude et se retrouver dans les vallées glaciaires. Certainement du -5°C...

Là, c’est certain, TO n’est pas équipé pour ce temps.

JJondalar pense qu’il peut gérer. Il a encore de la marge avec sa doudoune Cumulus qu’il n’a pas encore utilisé la nuit.

Moi ? Je serais limite confort je pense. J’ai un duvet léger, mais une doudoune, des chaussons et un pantalon en apex.
Ca sera pas une nuit de folie, mais pour juste une nuit, ça pourrait le faire.

On réfléchi sous la tarp en skytex pendant que dehors, la pluie, parfois la grêle continue de tomber...

TO propose de nous laisser si nous voulons continuer, pendant que lui retourne à la cabane.

Problème : on peut continuer de marcher, mais dans le brouillard. On ne verra rien du tout. Ca perd quand même de son intérêt, non ?

On décide finalement de retourner à la cabane, et d’attendre sur place. On verra...

Je dois être à Kvikkjokk dimanche midi au plus tard. Je retourne à Gällivare en bus. Ce qui veut dire que notre incursion dans le Sarek va fatalement être raccourcie...

Ça fait bien chier, il n’y a pas d’autres mots...

3 heures plus tard, nous arrivons à la cabane. Je suis trempé. Le sentier s’est transformé en un long serpent glissant et boueux.

Il y a déjà du monde. Tu m’étonnes, avec ce temps !

J’attend TO et JJondalar, dehors devant l’entrée.

Un groupe de 4 allemands - deux couples - arrivent juste après nous. Je leur dit qu’il n’y a pas de place, que la cabane est remplie.

Un des gars se fait pourrir par sa petite amie après avoir traduit ce que je lui ai annoncé.

Visiblement elle n’est pas enchantée d’être là, et je pense que si elle avait pu appeler un taxi, elle l’aurait fait sans hésiter ! lol

Le groupe à l’intérieur décide de partir.

On rentre et on se serre, en mettant tant bien que mal nos affaires à sécher.

Je suis parti avec une veste imper-respi seulement pour le haut. Ma veste est trempée à l’intérieur. Si nous avions continué, j’aurais eu certainement des soucis.

JJondalar a choisi un autre système : veste imper avec poncho en cuben par dessus la veste et le sac.

Bilan: en arrivant à la cabane, sa veste n’est quasiment pas mouillée. Cette solution est de loin la plus performante sur ce terrain, en cas de pluie persistante sur plusieurs jours.

Il développera mieux que moi, mais quand je reviendrai, ce sera très certainement la solution que j’adopterai.

On décide de manger, et de se reposer tant bien que mal, vu le nombre de randonneurs dans ce petit espace...

Les 4 allemand font de même : Un des mecs sort de son sac 4 Thermos et 4 cuillères identiques : le repas du midi. Marrant.

Un jeune couple de polonais est là depuis un moment. Ils sont très sympas et on discute un peu avec eux. Il nous apprennent que la semaine passée il a fait beau sans interruption dans le Sarek.
Ils sont décidés à passer la nuit ici, comme TO lol.

JJondalar et moi, on se tâte. Si on veut retourner dans le Sarek, il faudrait repartir le jour même... Il y a beaucoup de kilomètres à couvrir, si nous voulons aller jusqu’au Glacier Parte, un des plus grands de Suède, et nous savons que le terrain peut nous obliger à freiner considérablement notre progression...

Successivement, nous sortons de la cabane pour voir l’état du temps... on ne voit plus rien à 10 mètres, tellement il y a de la brume... Il doit y avoir 300% d’humidité dans l’air, on se croierait en Amazonie, le froid en plus !
Sans compter l’eau qui ruisselle de partout... mad

C’est contraints et résignés de nous décidons de dormir sur place... Notre programme, c’est le cas de le dire, semble tomber alors à l’eau...

On réfléchit encore une fois aux options : contrainte de temps, kilomètres à parcourir...
Si on part tôt demain matin, et qu’on passe la seconde, on peut peut-être aller jusqu’au Glacier, bivouaquer en revenant sur nos pas, et le samedi rejoindre TO qui sera descendu à la cabane de Partestugan...

Ça fait beaucoup de kilomètres dans un terrain que l’on ne connaît pas bien, mais si le temps est avec nous, il faut tenter. On est venu pour ça, après tout !

En attendant cette nouvelle journée, nous nous préparons mentalement à passer la nuit dans cette (toute) petite cabane...

Nous serons 7 au total, dont un allemand qui fera un boucan pas possible en se tournant et se retournant sans interruption dans son duvet, taillé pour du -15°C et son matelas gonflable avec pompe intégrée... hmm  roll


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#11 12-09-2019 12:25:49

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Salut Fred  smile

Merci d’être passé  smile.

Oui, l’abri est une nouvelle version, j’en parlerai un peu plus en détail à la fin lors des commentaires de ma liste.
Tissu plus costaud, montage avec 2 bâtons à l’avant. Chambre intérieure en moustiquaire en prévision de ce qui risquait de nous prendre au nez là-bas... Complètement inutile, au final !  lol  smile


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#12 12-09-2019 13:10:45

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Jour 6 :

La nuit n’a pas été si mauvaise, finalement.

Hormis le bruit de l’allemand gigotant comme un asticot sur un hameçon...

JJondalar et moi avons dormis côte à côte sur une banquette de moins d’un mètre de large... Au final, l’un comme l’autre, nous n’avons pas beaucoup bougé. On forme un bon tandem lol.

Dehors, il ne peut plus, et même si le ciel est couvert, on a retrouvé la vue.

Chouette.

On ne va peut-être pas tout louper !

7wZ5VRqyx.784E9F36-A6BC-424A-A05A-FE637F.jpeg

Nous décollons vers 6H après avoir dit au revoir à TO que nous devrions retrouver demain soir.

Rapidement, nous nous retrouvons de nouveau dans le Sarek.

Cette fois nous suivons une sente dans un talweg : la progression est bien plus rapide que la veille.

Nous arrivons vers l’endroit où nous avions bivouaqué 2 nuits plus tôt peu avant 8H.

La dernière fois, nous avions mis 3H. On marche plus vite, c’est bien.

Il ne fait pas très chaud, c’est encore mieux, ça nous évite de transpirer tongue !

7wZ5ZJguA.E28D8244-4FFE-403C-B5CA-1D7963.jpeg

7wZ61ceNV.9A3B907E-FE31-47A4-9F5F-C78E52.jpeg

7wZ62X4nC.B4201899-E740-4B07-862F-D2D9E9.jpeg

Les rennes nous observent.

Ils doivent se demander qui sont ces deux gars qui ont l’air si pressés !  lol

7wZ65S2jB.A36B6890-3D45-4E7D-A0F7-30024F.jpeg

7wZ67OLg8.C33C9D0A-2E87-4D51-B628-BC1C2E.jpeg

Édit : optimisation des images pour le forum  smile.

Dernière modification par philip (13-09-2019 08:05:14)


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#13 12-09-2019 16:35:45

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

On franchi une première vallée, puis une seconde, plus large. On se débrouille pas trop mal à éviter les zones pourries...

La couleur de la végétation aide bien à se repérer.

7wZ6f6lwa.671CFC26-631A-4A77-B576-CA8470.jpeg

Nous visons à présent le flanc d’une autre montagne pour se rapprocher des vallées glacières.

7wZ6hubw7.F82ACF8E-1AF4-4DF6-8DE3-9A93E6.jpeg

7wZ6j3B4d.A1821131-6E2A-41DE-8613-D25B30.jpeg

Vers 13H, nous trouvons un endroit pas trop mal pour bivouaquer, légèrement abrité.
On se trouve un peu avant l’entrée de la vallée qui mène au glacier. Nous décidons de monter les abris maintenant.

Il y a plusieurs heures de marche encore pour arriver au pied du glacier. Au mois les abris seront déjà montés à notre retour, et on marchera plus léger !  tongue

7wZ6lMMuo.59CD5C3B-ADBE-4D30-B2FB-358856.jpeg

Il est temps d’aller voir à quoi ça ressemble de l’autre côté. On croise un torrent surplombé par un névé jouant les voutes. Joli.

Les strates des rochers jouent de concert avec la végétation pour compléter ce tableau riche en couleurs automnales !

7wZ6nOHfm.19590C49-C4B0-41DF-90E1-97D01A.jpeg

7wZ6pu2qy.0D41A6C9-5AAD-4285-8CB2-51B31D.jpeg

Après avoir trouvé des bois de rennes, JJond’ entamera la danse du chamane (un peu fou  big_smile )

7wZ6rR5va.E7DEB4C6-9B95-4499-9503-EC6E5A.jpeg

Plantée au carrefour des vallées, minuscule face à l’immensité, se dresse au loin une tente Fjallräven.

Une marque que l’on croisera en permanence. Bizarre ?  tongue

7wZ6tEXoP.60A97FF2-666F-4F0E-9C04-27B9EB.jpeg

Soudain un arc-en-ciel apparaît au loin, comme si la nuance de couleurs visibles ne suffisait pas cool :

7wZ6vD2yS.54FE1CCB-8589-414C-8BD0-76387F.jpeg

Plusieurs kilomètres de moraines à passer, des rochers glissants recouverts de lichens à escalader, des rivières à franchir...

Le tout avec un vent de plus en plus fort au fur et à mesure de notre progression vers le fond de cette vallée...

Voir un glacier, dans le Sarek, ça se mérite.

Mais les paysages rencontrés sont à la hauteur de nos efforts :

7wZ6yTlaQ.3FA6B375-DB1B-4033-B3EA-7424C4.jpeg

7xdBGhD4U.49B9B288-CBE9-4329-A27C-8B4A99.jpeg

7wZ6DjVOU.E0D57650-B24B-40D9-B649-E448D4.jpeg

7wZ6F2lRh.1E125CA1-B191-4E8B-B57D-834616.jpeg

7wZ6GuNVl.DBFCF6DE-5D04-4B29-AA9F-1B8356.jpeg

Le glacier a beaucoup reculé, c’est flagrant. J’ai trouvé une photo sur le Net de 2006.

En 13 ans, il a du reculer de 2/3 kilomètres... Il se trouve actuellement tout au bout de la vallée...

7wZ6IrOXZ.725A77A8-9DC3-4F4A-9EC3-3E8E28.jpeg

Nous n’irons pas plus loin, il faut encore retourner au bivouac et nous avons mis 3h depuis nos abris pour venir ici.
Et puis, soyons honnêtes, nous sommes un peu dans le Mordor, ici.

De la glace, de la neige, des cailloux. Noir. Et le vent. Qui hurle, sans faiblir.

L’inhospitalier dans toute sa splendeur. Un affront à la vie.   

Il est 16H30, nous faisons demi-tour.

7wZ6Ml1gc.7C02074D-E356-498E-83EF-54D98E.jpeg

7wZ6NLN3z.327B66DA-3AA8-4221-8C37-20DBD6.jpeg

7xdBPWEfs.747C69A7-6C9A-4271-9E01-0B672A.jpeg

7wZ6QPQOS.74A4DC97-0BFC-48A6-82CB-725B18.jpeg

7wZ6Sm8K0.E28746A8-E7DA-470A-9586-755D79.jpeg

7wZ6TPhxw.5F289EE1-F595-45A8-8823-04DF28.jpeg

7wZ6Vl8cY.D3CB216C-1EC2-472F-891A-F222DA.jpeg

7wZ6X3CfA.FAFEE9AB-C294-4EC7-840E-4D6FC7.jpeg

7wZ6YS5c0.31532799-ADCB-40B6-A5F4-B50B83.jpeg

On retrouve nos abris épuisés, mais heureux.

On a réussi.

Demain nous quitterons à nouveau le Sarek, mais cette fois-ci nous avons pu le caresser, lui parler, et pas simplement l ‘effleurer.

La frustration de la veille s’en est allée.

Ce sont ces moments-là qui sont passionnants en rando, et qui font encore plus apprécier l’effort fourni.

Au final, nous aurons quand même marché 13h, cette journée. On s’endort, le sourire aux lèvres et des images pleins la tête cool.

7wZ71aC5E.797D25B8-4244-40D6-A8DE-BCF4AD.jpeg

Édit : correction syntaxe + optimisation des images pour le forum  smile.

Dernière modification par philip (22-09-2019 10:25:38)


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#14 12-09-2019 16:36:57

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Kikoo à tous les 3 wink

Merci pour le retour. Un retour à 3 mains c'est pas courant sur RL.

Pour l'instant c'est super, photos superbes, pleins d'abris Mul dans la lande, même un peu de neige fondue : j'en redemande wink.

Hors ligne

#15 12-09-2019 17:21:14

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Jour 7 :

Ce matin, comme si la récompense de la journée de la veille ne suffisait pas, nous nous réveillons avec le ciel le plus beau de toute la balade : pas un nuage à l’horizon !

Toutes ces magnifiques vallées devant nous nous offrent leurs paysages, aussi loin que l’œil puisse errer...

7wZ7vdBUL.2EBC781F-F647-40BC-9DA0-590D24.jpeg

7wZ7wzqdB.2FF7A92E-338F-48A3-BD5B-473943.jpeg

7wZ7xVpKx.AA6B633D-B1ED-402A-B0AD-D7A3E3.jpeg

Zoom sur une autre vallée où nous avions prévu d’aller. On voit au fond que la pente se redresse et est bien enneigée... Aurions-nous pu passer ?

7wZbYtCXN.A82E0680-246B-4C67-B600-087EA8.jpeg

Se réveiller avec un soleil pareil, c’est quand même vachement sympa. cool

On se prépare notre petit-déjeuner, lorsqu’en levant les yeux je vois qu’un renne est venu paître juste devant nos abris !

Ni une ni deux, je prend mon appareil pour immortaliser cette scène.

Merde ! C’est mon grand-angle qui est vissé dessus !

7wZ7zHfwv.32342453-1B60-42CF-B951-149C5A.jpeg

Vite, je me hâte de monter le zoom, tout en priant pour que Norbert (c’est le prénom que je lui ai donné  big_smile ), ne décide d’aller voir ailleurs, si l’herbe est plus tendre...

Mais c’est un gros glouton, Norbert.

Si jamais tu me lis, mon ami, merci d’avoir pris le temps de poser pour RL !  big_smile  lol

7wZ7BxaTV.381943C8-FEFA-4F14-9ACF-6F7760.jpeg

Il est temps de remettre en route, en sens inverse.

Les paysages sont toujours aussi magnifiques.

Nous parviendrons encore mieux que la veille à anticiper les zones humides, et nous garderons les pieds au sec durant toute la journée.

7wZ7FXMYv.D053DC01-800E-4466-9C81-A2E198.jpeg

7wZ7HjVyz.CFBBA43F-2956-47F7-BCF4-3123D1.jpeg

7wZ7ICfie.1E9275C6-0B93-4087-A674-63D8D5.jpeg

7wZ7K1VrQ.EA1CF972-FD7B-483A-A9D3-A52B58.jpeg

7wZ7LtglY.FBA65426-E28D-41B5-A50E-D416CA.jpeg

7wZ7MKDoV.DBE86C71-73B4-4E8A-8E8E-30FE54.jpeg

7wZ7NVM8a.D6E8E894-AC01-49C8-B72C-A56B1D.jpeg

Nous n’aurions pas fait de pauses, s’il n’y avait eu toutes ces succulentes myrtilles attendant d’être mangées !  cool

7wZ7PE9gt.7B5F1F38-5E9C-4B65-B078-6E58AC.jpeg

Petit clin d’œil à Erik Normark, Youtubeur suédois connu pour ses cafés « cow-boy » en pleine nature  lol

7wZ7Rvevm.96D49AB0-470C-4D21-89B5-AB3F31.jpeg

Édit : ajout photo + optimisation des images pour le forum  smile.

Dernière modification par philip (13-09-2019 09:32:30)


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#16 13-09-2019 19:47:36

Ptilapon
Membre
Inscription : 03-12-2015

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Salut,

Superbes photos et récit bien sympa.
Vous avez mangé le soir à Saltoluokta? Les repas y sont délicieux, à la chandelle
Oui, la Kundsleden est très fréquentée, mais c'est un peu une autre philosophie, Sentier cool et gîte assuré. Heureusement d'ailleurs que le Sarek ne soit pas fréquenté ainsi, des zones non balisées assurent une certaine tranquillité. Mais il faut essayer les zones autour du Sarek, encore plus sauvage.

Hors ligne

#17 14-09-2019 07:20:05

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

@ eraz et Ptilapon : merci pour votre passage  smile

C’est clair que le Kungslegen et le Sarek, ça n’est pas la même philosophie ! Nous n’avons croisé qu’un groupe dans le Sarek, qui venait je ne sais d’où, et se dirigeait vers le sud, probablement Partestugan et Kvikkjokk.
Et 2 tentes plantées, c’est tout.

Et on a trouvé que ça faisait déjà bien trop de monde !  lol


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#18 14-09-2019 08:28:22

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Nous finissons par rejoindre le sentier, en faisant quelques pas de désescalade entre les rochers et les buissons...

Ce Kungslegen sur cette partie est un vrai sentier casse-pattes ! Des cailloux qui sortent du sol de partout comme des taupinières !  yikes

Nous retrouvons TO comme prévu en fin de journée à la cabane de Partestugan, où il est arrivé vers midi.

Il a sympathisé avec la proprio (je ne rappelle plus de son nom... roll), qui vit là une partie de l’année...

C’est un petit paradis, avec 2 chalets de bois posés près d’un lac, entouré de pins... Pas pris de photo malheureusement car il pleuvait...

TO est parti aider cette charmante dame à poser ses filets sur le lac en nous attendant.

En débarquant ici, nous avons l’impression qu’il connaît tout le monde, qu’il est chez lui, en quelque sorte... Pourquoi cela ne m’étonne pas, venant de TO ?  tongue  cool

Normalement, le simple fait de rentrer dans le chalet est payant... Mais grâce à TO, nous aurons le privilège de rentrer nous préparer un café sans rien payer !

J’en profite pour faire un aparté sur l’argent...

Le Kungslegen, en tout cas dans ce coin, c’est un vrai business, pour les suédois.

Tout est propice à lâcher du pognon : les cabanes (certaines sont payantes), les emplacements de bivouac (et oui, passé une certaine limite, les « campsites » deviennent payants, en moyenne 20€ la nuit...), les bateaux, les bus (ça, c’est normal, vous me direz), sauf que les tarifs oscillent entre le simple et le double suivant que l’on soit « member » de l’association touristique suédoise, ou pas.

Devenir membre de la Svenska Turistföreningen, c’est profiter de réduction allant parfois (même souvent) jusque 50% sur les prestations payantes... parfois même sur la restauration et le ravitaillement.

La carte coûte une trentaine d’euros, et rien que la traversée en bateau à Sitojaure - qui a duré une quinzaine de minutes - nous a couté environ 40€...

Donc ne pas hésiter à prendre cette carte si vous venez dans le coin, elle vous fera faire beaucoup d’économies wink!

Je reviens à la suite du récit smile

Le café pris, il reste encore 15 kilomètres pour rejoindre Kvikkjokk, et nous décidons de marcher une petite heure avant de planter nos abris.

Demain, nous aurons encore la matinée pour arriver...

Le problème, c’est que les endroits où bivouaquer sont :

- soit très (trop !) petits)
- soit en pente
- soit pas très propre, avec des restes de feu un peu partout, du papier... roll  (partir sans laisser de traces, c’est un concept abstrait ici mad !)
- soit... bref, on ne trouve rien de potable, alors on continue... 1h... 2h... 3h...

Le chemin est pourri, boueux à souhait avec la pluie tombée ces derniers jours, et vraiment casse-pattes... alors on progresse vraiment lentement, du 3Km/h en moyenne...

Aucun de nous trois n’a le sourire : on en a plein le c##, à ce moment, et tout ce dont on a envie c’est de se poser...

On trouve après un pont un énième coin pour bivouaquer (nous remarquerons d’ailleurs que la majorité des campsites sont aménagés près des rivières, et les plus gros se situent en général près de ponts).

On décide de rester là, même si les meilleurs emplacements sont déjà pris...

Il fait presque nuit, le froid tombe brutalement. On monte nos abris vite fait, encore un bivouac pas 4 étoiles, mais tant pis.

Le dessous d’un pin tapissé d’un lit d’aiguilles bien sèches sera parfait pour dîner tous les trois ensembles.

Le lendemain, nous nous réveillons un peu plus tard qu’à notre habitude : nous sommes quasiment arrivés à Kvikkjokk, ce n’est pas utile de partir trop tôt.

Nous y arrivons vers midi, décidons de goûter leur hamburger, et comme Oli_v_ier 6 ans plus tôt, nous nous régalons d’une succulente salade en entrée et de tartines de pain suédois beurrées ! smile

Je prend le bus comme prévu à 14h, et laisse mes 2 amis qui ont encore quelques jours sur place avant de repartir eux aussi.

Une très belle balade, une excellente entente, mais le Sarek nécessite du temps devant soi pour le savourer pleinement : prévoir du temps pour des imprévus, pour des journées off lorsque la météo est vraiment pourri (et ça arrive forcément !), pour prendre le temps de bien s’immerger et se déconnecter...

A venir, la liste de matériel, de nourriture, et les commentaires sur ces listes  smile.

7x0HHuc0L.DB4364D3-7D2D-4226-BCDF-5EBA5C.jpeg

7x0HJ8p56.04296A66-9BCF-4AF5-A8FC-B8D447.jpeg

7x0HKFPcC.001977A1-E7EF-4D18-ADAE-F10D77.jpeg

7x0HN2Onl.597C8495-2BC5-4D52-95B5-6B7A82.jpeg

7x0HODGNU.C5B43731-5619-44F0-851F-54C08C.jpeg

7x0HQfDAZ.341C0D08-43FC-45A8-A911-EB8DBB.jpeg

7x0HRNXZ1.2C88410C-A549-4EDA-9386-C87EED.jpeg

Bye Bye, Laponie !  smile

7x0Iey2u6.AD235342-0685-419A-8279-BA5AAE.jpeg

7x0IkfIht.0F44608C-B97E-4D16-834A-DEDBB0.jpeg


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#19 14-09-2019 08:54:50

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Voici en la liste de ce que j’ai emmené pour cette balade.

Désolé pour la mise en forme, je manque de temps pour faire un tableau...

7x0K0gkhR.9B6488C0-0089-4FB3-9C72-15F872.jpeg

7x0K6jB9Z.4A1BF440-EC19-4F24-9254-026AAB.jpeg

Et ce que ça donne en image :

7x0K8DxCY.258FDE53-1DE9-43B2-A884-54974F.jpeg
7x0KaLHOo.14501FD1-7569-4E4E-A86E-33D432.jpeg

Le sac fait (un 40L), avec 10 jours d’autonomie en nourriture :

7x0KinyUW.E6F1E8AC-B986-4FA9-B295-17EEA7.jpeg

La bouffe en image :

7x0Kl6wZf.3AA65226-800F-4C90-A864-3A6DC7.jpeg

A venir, les commentaires...


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#20 14-09-2019 12:11:33

Adrienne
Apprentie MULe
Lieu : Région parisienne
Inscription : 27-10-2017
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

C'est magnifique !

(je prends du rabe de couleurs, on était pas bien loin les uns des autres à une frontière près smile )
Ça donne des bonnes idées pour d'autres balades. En revanche effectivement il me semble qu'il est essentiel de partir avec de quoi tenir à 0° humide... Décalée d'environ 1 semaine sur vous, j'ai eu mes premiers 0° dès fin août un poil plus au nord côté finlandais.


Si tu n'arrives pas à penser : marche. Si tu penses trop : marche. Si tu penses mal, marche encore.
(Jean Giono)

Trombi

Hors ligne

#21 14-09-2019 13:07:29

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Merci pour ce récit, les photos qui rendent bien hommage au lieu, le liste...
Hop, wiki smile


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)
Si Edition sans raison indiquée : GolgOrth, Sainte Axe, petites précisions diverses...

Hors ligne

#22 14-09-2019 14:01:14

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Superbes photos et super récit;

un grand merci à toi.

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#23 14-09-2019 15:54:02

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

@ Adrienne, You et Laxmimittal : merci pour votre passage  smile.

Adrienne, je n’ai pas encore pris le temps de lire ton retour, mais j’espère (je suis sûr que oui!), que tu as pris ton pied de ton côté.

La Laponie côté Finlande c’est encore autre chose, j’imagine que le terrain doit être pire (j’avais lu le retour de Florencia)...mais ça doit rester une expérience géniale niveau sensation de liberté ! smile


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#24 14-09-2019 16:15:47

Doc
Membre
Lieu : Vercors :D
Inscription : 19-04-2015

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Les couleurs sont magnifiques ! C'est encore plus beau en automne !

Vous avez eu du vent ?


He likes it cold !

Hors ligne

#25 14-09-2019 16:37:25

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Site Web

Re : [Récit + liste] Trois Pastis dans le Sarek

Salut Doc  smile

Oui, pas tous les jours, mais ça soufflait bien. Surtout dans le Sarek.

Et vers le glacier, de bonnes rafales en continu.


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

Pied de page des forums