#1 01-09-2020 17:19:45

Greewy
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 30-06-2011
Messages : 2 018

[Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Coucou,

J'anéantis tout le suspense avec mon titre mais tant pis, j'espère que vous irez tout de même au bout  tongue

Voici donc un récit de rando-bivouac à pied avec bébé, ce qui manque beaucoup sur la toile. Sur ce forum, il y a quelques retours très succincts mais rien de détaillé et ça reste très exceptionnel. Je n'ai trouvé que 1 seul retour de randonée (pas seulement 1h de marche) avec bébé sans poussette sur ce forum (et 1 seul retour avec poussette). Sur le reste de la toile francophone, on a rien trouvé non plus. pas de retour non plus dans le genre "on a essayé, c'est impossible, plus jamais ça" Personne ne part en trek avec son bébé ? Personne n'a envie de faire de la randonnée dans les Alpes

Comme on ne pouvait pas s'appuyer sur l'expérience des autres, il fallait partir la fleur au fusil du style "ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait". Et ça a très bien marché.

Parents, lancez-vous, c'est top !!

L'équipe :
Le bébé, 21 mois, a appris à marcher à 20 mois, aime le saucisson, les pâtes, son doudou à étiquettes, les pinces à linge et ses parents. Elle pèse 9,9kg.
Les parents de première jeunesse dépassent 80 balais à deux, des kilos en trop pour ma part (on va dire que c'est encore la grossesse et l'allaitement tongue ), aiment les sommets enneigés, les bivouacs de rêve, être au calme, les vacances dépaysantes.

La nourriture
Bébé a une bouche pleine de dents et mange à peu près la même chose que nous. Pour le lait, elle est encore allaitée 2 fois par jour et en cas de besoin la nuit mad
Nous avons embarqué toute la nourriture dans les sacs. Ce qui pourrait être acheté dans les refuges ne serait que du bonus non indispensable

Emporté :
1kg de pâtes cheveux d'ange
2 sachets de soupe en poudre
2 saucissons
400g d'abondance
500g de tomme de vache
800g de pain
1 sachets de graines (125g)
2 paquets de prince chocolat blé complet (600g)
1 tablette de chocolat noir
125g de café
15 cuillères de cacao et 10 cuillères de sucre
500g de flocons d'avoine
100g de lait en poudre 1/2 écrémé
11 barres de céréales
soit un total d'environ 6kg de nourriture.
+ beaucoup de framboises, énormément de myrtilles et quelques fraises glanées chaque jour. On avait clairement 5 fruits par jour avec tout ce qu'on a mangé !


Le matériel embarqué


portage
sac à dosD4 ultralight 501100g...
porte-bébédeuter kid comfort I plus avec ombrelle2850g...
sacs étanches1 STS 13l et 1STS 8L
sacs de gonflage1 STS 13L et 1 neoairpumpsac
mini sac à dosD4 de base à 70g
sac de tenteDIY silnylon
Couchage
TenteDIY 3/4p 1150g avec haubans
sardines13 diverses : alu section carrée et titane
matelas bébéz-lite entier
matelas Gneoair überlitenaze, explosé
matelas MSTS ultralight insulated
couettecumulus M400
couetteaegismax avec 320g duvetdimensions 160x200, bofbof
sac couchage bébé000 antzamanches retroussées, fermée en dessous des pieds ou enfilée comme pied d'éléphant ou posée sur elle
sac de soieVC mixte soie/cotonnaze, rétrécit beaucoup
Vêtements bébé dans sac
combinaison polairecolumbia foxy baby18-24 mois
polaireD4 MH100
veste de pluieD4MH150fin de série : 3€ !
bodyengel 70% laine - 30% soie
pyjama polairesans marquevintage sur leboncoin
buffDIY polaire 165g/m2
chaussuresdomyos 110très souples très bien
Vêtements bébé portés
1 leggingD4 de base avec renforts genoux
tee-shirt anti UVD4
chapeau de soleilREI taille 49
lunettes de soleilrouges avec cordon
chaussettes100% laine
culotte de protectionpopolini wool wrap
insertcoton lange 80cmx80cm
voilebloome 100% lainetop top top, on conseille !
Couches dans le sac
inserts7 langes coton 80cmx80cmdisana ou popolini
shorty de protectiondisanna 100% merinos
culotte de protectionpopolini wool wrap
pince à couchesnappy
voile laine2 bloome 100% laine
voile soiebourrette de soie
voile polaire5 petit lulu
voile jetable12 feuilles bambino mio
Vêtements G ou M dans le sac
doudounecumulus incredilite
tee-shirt rechangeicebreaker MC
pantalonraidlight desert taille M65g et opaque !
chaussettes1 paire craft cool bikemarque D4 pour G
culotte joursynthétique
culotte nuiticebreakercaleçon coton pour M
buffmerinos
tongsD4 de base110g/la paire
Cuisine
popotetoaks titane 1300ml avec couvercle
réchaudMSR superfly
bol plastiques2 bols nouilles japonaises
tasse alualu avec poignée plastiquepour bébé
cuillère1 acetate 1 titanemanque une perdue juste avant
couteauopinel 6
briquet2 mini bic
pareventtitane aliexpressléger mais naze
bidon50clpour bébé
petite bouteille2x50cl
grande bouteille1,75l
tuyau à boireortlieb à brancher sur gde bouteille
hygiène
serviette2 serviettes 40x60cm
savonalep dans mi-bas et ziplock
brosse à dent1/personne
dentifriceminitube pour adultes uniquement
brosseavec la moitié des dents arrachées
élastique à cheveux1
crème hydratantedans tout petit pot
crème solaireindice 50 dans petit contenant
stick lèvresindice 50
filtresawyer mini
poche à filtresawyer environ 0,5 litre
poche à eauortlieb 10l139g, pratique avec bébé d'éviter les AR au point d'eau le soir et matin
bassine souplests 10l à 43gindispensable pour laver les couches sans polluer !!
divers
pinces à linge4indispensable pour mettre à sécher les couches sur l'ombrelle ou le sac
doudou1
jouets1 vache en bois, 1 cheval plastique
pharmacie4 cachets doliprane adulte, 2 sachets bébé, pansements, 2 smecta
ficelle
chargeur1 prise électrique, 1 fil téléphone, 1 fil montre
téléphone1 par parent
papiers argentdans ziplock
Poids total sans bébé15,1kg
Sur soi (par parent)
chemiseraidlight desert à capuchesans capuche pour M
shortgore bikewearquechua pour M
casquettesalomonquechua pour M
chaussettescraft cool bikequechua pour M
culottesynthé
soutifde sport
lunettes de soleiljulbo verres camaleon
chaussuresscott kinabaluhoka pour M
bâtonscamp démontablesrouges

Au niveau de la répartition des affaires, dans le porte bébé, on mettait outre le bébé :
- ses chaussures dans les poches filet de côté
- 2 bouteilles 50cl en début de séjour quand l'autre sac était encore chargé de nourriture
- les 2 sacs de gonflage, les deux couettes, sacs à viande, matelas uberlite
- la tente et les sardines coincée dans la structure de la tente
- les deux buff adulte accrochés de part et d'autre de l'ombrelle  qui calaient sa tête pour dormir

Au démarrage, avec 3l d'eau, 6kg de nourriture, ça donnait des sacs équilibrés de 17kg par personne...

Note pour les couches : 8 langes, ça fait entre 6 et 7 couches puisqu'on en met deux pour la nuit. Le lavage et le séchage des couches est un sujet sensible parce que pas toujours évident. On a mis 2 jours à trouver la bonne solution : voiles lavables à sécher sur le matelas sur le sommet du sac, culottes de laine sur les sangles de côté pour aération ou séchage si accident. Les langes séchaient un par un ou deux par deux empilés sur l'ombrelle du porte-bébé, attachés par deux pinces à linge. Les autres langes mouillés séchaient très mal sur le sac à dos et attendaient donc de finir de sécher sur le porte-bébé. Les couches sales pèsent vite très lourd. Les couches propres mouillées ne pèsent pas plus lourd quand bien essorées et elles finissent par s'alléger, ne surtout pas hésiter !
Pour les inserts, il faut absolument prendre des langes carrés (70, 80 ou 120cm de côté selon votre bébé) pour le temps de séchage. 1 lange posé sur l'ombrelle au soleil est presque sec en 30 minutes. Il restera juste un peu d'humidité au niveau des 2 pinces à linge. A ce moment, soit on tourne le lange pour finir de le sécher, soit on attend encore un peu si pas pressé. En cas de besoin, le lange peut être directement utilisé, il suffit de le plier avec les deux endroit légèrement humides à l'intérieur. Toutes les autres solutions de langes prépliés ou d'inserts cousus seront trop longs et compliqués à faire sécher à pied.
Pour les culottes, celles en laine ont l'avantage d'avoir moins besoin d'être lavées mais de sécher plus lentement si lavage obligatoire. Sur une courte durée, on ne lavera que le siège de l'accident et pas toute la couche. On a eu 2 accidents dans les culottes popolini dans la même journée, on a réussi à s'en sortir tongue
Pour les voiles, il me semble nécessaire de choisir soit des lavables, soit des jetables 100% biodégradables. Si ce n'est pas le cas, il faudra se farcir le sac à caca plusieurs jours d'affilée mad

Note pour le porte-bébé :
le notre n'avait pas de reposes-pieds d'origine alors nous en avons rajouté. Avec les repose-pieds, les genoux étaient plus hauts que les hanches, c'est beaucoup plus confortable pour elle et ça empêche les fourmillements dans les pieds. C'est un accessoire indispensable. Nous les positionnions soit sous les pieds, soit sous les cuisses.

Le parcours
départ col des Montets - lac Blanc - Flégère - Planpraz - col du Brévent - refuge de Moedde d'anterne - lac de Pormenaz - lac d'Anterne - col de Salenton - sommet du Mont Buet - village du Buet.

La demande initiale était d'aller au Mont-Blanc. Avec un bébé, on va se contenter de le regarder de plus ou moins loin ! Après une arrivée à vélo à Cham par un itinéraire en balcon sur le Mont-Blanc par des itinéraires muletiers avec franchissement de cols (génial aussi et un peu épique lol - le terme n'est pas usurpé !). L'idée était donc d'éviter les remontées mécaniques, jamais top pour un bébé. La météo annonçait lundi pluie fine et mardi gros orages à partir de 14h puis grand beau. Faire l'itinéraire dans ce sens nous permettait de redescendre très vite avec les bennes de la Flégère ou de Planpraz si les orages de mardi étaient inévitables et nous mettaient en danger. Si on se rendait compte que la rando est trop dure, on peut aussi facilement abandonner ! yikes

ça sera donc un tour des Aiguilles Rouges avec des "bonus" big_smile

tracé Strava en MP sur demande

Lundi 17 août :
à 11H30 on a RDV pour déposer nos vélos, la remorque et les affaires inutiles chez un pote dans le centre de Chamonix. On discute un peu, il est déjà 12h30. Dans 1h, on doit prendre le premier bus pour rallier le col des Montets. On se dépêche de faire les courses alimentaires. On se casse les dents dans les boulangeries qui ne vendent que des baguettes et à la coop avec une queue démentielle. Tant pis, on fera toutes les courses au carrefour city...

Juste avant 15h, nous sommes au col des Montets. Le bus était gratuit aujourd'hui. On déjeune enfin et on engloutit le 1,5 kg de fruits achetés un peu vite en bas. On achète une glace et un chocolat chaud à la maison des aiguilles rouges. On fait le tour du petit musée avec tous les animaux empaillés. Dehors, il y a du vent et ça crachine. On voit bien la bavante du départ. La motivation est à son comble. On nettoie notre fille qui nous a fait une bouse explosive , y en a partout et elle montre bien qu'elle préférait sa bouse chaude que l'eau bien fraîche qui coule en mince filet du robinet de la maison des aiguilles rouges.

A 16h30, on s'élance sous le crachin et le vent. J'ai l'impression de m'encastrer dans le sol tellement le sac est lourd. Enfin, LES sacs sont lourds. Sacs faits à la va-vite mais je ne suis pas sûre qu'on aurait réussi à faire rentrer les vestes de pluie et le bidon dans mon sac...

7G7F5BBZ5.IMG-20200818-WA0004.jpeg

7G7F5FjIM.IMG-20200818-WA0009.jpeg


Il y a plein de myrtilles partout. La fraîcheur nous fait monter facilement. Un homme nous dit de profiter du spectacle des bouquetins un peu plus haut. Effectivement, ils sont tellement proches qu'on pourrait les caresser ! Des femelles et des jeunes de l'année, pas farouches ! On a même l'impression qu'ils nous suivent. Premier lac de la Remuaz, on a fait le gros du dénivelé pour la journée. On continue de marcher tranquillement en admirant les bouquetins et en mangeant des myrtilles. ON arrive aux premiers lacs des Cheserys, l'eau est un miroir, ils sont vraiment beaux. On continue de monter vers le lac supérieur où il est facile de bivouaquer. On y arrive mais l'endroit est transformé en camping  lol Des tentes des tentes, des tentes partout !
7G7P9pk24.IMG-20200818-WA0006.jpeg
On redescend (enfin on remonte pour mieux redescendre) vers les lacs inférieurs et c'est vrai que trouver un endroit relativement plat mais pas en cuvette (pluie moyenne annoncée dans la nuit) pour notre grande tente n'est pas facile !
7G7F5DpqG.IMG-20200818-WA0005.jpeg
On trouvera finalement un endroit fort satisfaisant. La tente est entourée de bouquetins mâle, nous ne voyons pas les autres tentes, c'est le paradis.
7G7F5zHtI.IMG-20200818-WA0003.jpeg

Bébé nous remet les pieds sur terre. On a dépassé 19h, c'est l'heure où elle se transforme en ogre. Vite vite, on arrange la tente, on fait à manger et on dévore tout. Dodo un peu tardif vers 21h pour la petite. Nous faisons la vaisselle, douche, lessive et dodo à notre tour.
7G7F5tBnC.IMG_20200817_201322.jpeg

Mardi 18 août :
8h45, bébé se réveille. Je donne la tétée et vite vite on remballe la tente pour essayer de ne pas trop dépasser l'heure limite de 9h. On dépasse tout de même de 30 minutes, pas facile d'être efficace avec un bébé remuant ! On agrémente le petit déjeuner de myrtilles fraîches, relessive et on lève le camp à 10h30.

On prend la direction du lac Blanc. A mesure qu'on se rapproche la foule se densifie. Après les échelles passées facilement, même si certains imbéciles bousculent pour monter en premier prenant peur du porte-bébé alors qu'ils ne montent pas plus vite ou que d'autres empruntent toutes les échelles pour descendre, c'est une chenille humaine qui s'approche du lac Blanc.

On assiste à une dépose de matériel par hélico, c'est toujours assez impressionnant et on ne traîne pas, il y a vraiment trop de monde. On redescend sur la Flégère en croisant une autre chenille. La fin de l'itinéraire est complètement aménagé avec de multiples passerelles en bois et des garde-corps.
7G9wx5SSG.IMG_20200818_120226.jpeg
A la Flégère, on jette les déchets glanés en cours de route. Une bouteille de 1,5l en déchet, comme si nos sacs étaient vides  lol . Déjeuner à une table laissée à dispo, lessive, filtration de l'eau annoncée comme non potable. Notre fille marche depuis très peu de temps, c'est mieux pour elle les pauses dans les endroits bien plats bien lisses, sinon elle a trop de mal à bouger.

On repart à 14h30, les sacs lestés d'eau. Multiples pauses fraises framboises myrtilles. J'ai du mal avec ces pauses et à me baisser, sac sur le dos mais ça fait du bien tous ces fruits ! Sur le chemin, on croise certaines personnes dont nous nous demandons comment elles vont faire pour attraper la benne à la Flégère et nous ne les voyons pas redescendre à pied ! Juste avant Planpraz, on croise un VTTiste, le seul. J'engage la discussion, il a l'air de se demander ce qu'il fait dans cette galère  lol

Pendant toute cette traversée, on voit les nuages qui tourbillonnent, le ciel noir, très noir mais au-dessus de notre tête, c'est toujours bleu. Quand on arrive à Planpraz, l'orage est déjà passé. La personne des remontées mécaniques nous offre de l'eau potable, puis nous allons manger une gaufre. Nutella pour nous, nature pour bébé. On discute un peu avec le cuistot qui ne nous voyant pas descendre, nous demande si on dort là. Il nous indique un endroit bien plat et enherbé juste à côté de son resto et signale après : "quand j'étais jeune, j'allais vers les tentes des autres, je retirais les sardines et je secouais la tente dans tous les sens pour faire croire à une tempête"

Il a l'air super cet endroit mais on va aller ailleurs finalement  lol Lessive, on remplit la poche à eau et on va planter la tente 20m plus haut sur une terrasse. Spectacle grandiose ce soir. Bébé est couché tôt et nous profitons du coucher de soleil.
7G7F5vxxR.IMG_20200818_201629.jpeg

Peu de photos ce jour, car beaucoup de monde et météo mitigée.

Mercredi 19 août :
7G9xAFM5o.IMG-20200821-WA0003.jpeg
vue dégagée au petit matin

on avait mis le réveil à 8h, heure d'arrivée des premières bennes mais nous nous réveillons sans. Le ciel est dégagé ce matin et nous profitons d'être au pied du Mont-Blanc, nous en prenons plein la vue.
A 9h, les parapentistes aussi en prennent plein la vue. J'étais persuadée que l'ascenseur "Planpraz 2000" ne marchait pas et on avait planté la tente juste à côté. Bah si  lol juste pour leur éviter de monter 20 à pied...
On profite du spectacle, on cueille des myrtilles et on finit par décoller à 10h30  lol

Direction le col du Brévent qui se passe sans encombre. Dans la montée, je vois une hallucination. Y a un type avec un gros sac à dos et plein de trucs qui débordent avec un marteau accroché ?? Les myrtilles devaient être fermentées, c'est pas possible ! Je le rattrape, si ! c'est bien un marteau. En famille, on palabre sur l'utilité du marteau. Je pense que c'est un marteau pour enfoncer les sardines. Une autre théorie serait que c'est un étudiant en archéologie ou un bagnard et qu'il va casser des cailloux. Au col, ça me démange trop, je vais lui demander. Il est donc boulanger de profession et c'est pour enfoncer les sardines  yikes Je lui apprends la technique du petit caillou gros caillou.
7G7F5y8rh.IMG_20200819_103704.jpeg
7G7PiPhPm.IMG_20200819_104554.jpeg
Qui a le sac le plus gros ?

On ne reste pas longtemps au col car bébé ronfle dans le porte-bébé. On bascule vers le pont d'Arlevé. La descente est un peu raide au début et je ne suis pas grande descendeuse. Au premier ruisseau croisé, on se pose pour le déjeuner. Il y a une grande vasque dans laquelle on se baigne. Lessive. On profite, on joue. Bébé pose un pied de travers et c'est la chute. Un tonneau, deux tonneaux, trois, quatre et termine dans le torrent, la tête hors de l'eau heureusement. Beaucoup de peur mais pas de mal heureusement !

Après toutes ces péripéties, on reprend la route. On passe devant les ruines d'Arlevé où il y a effectivement de beaux spots de bivouacs puis un gars qui a déjà monté sa tente et visiblement de moque qu'il soit 15h et qu'on soit dans une réserve. On passe le pont et on remonte vers le refuge de Moede d'anterne. Un croise un gars qui visiblement a envie de discuter. Mais moi, j'ai envie de terminer la montée et de me poser de bonne heure !
7G7PpN0jc.IMG_20200819_153956.jpeg

On arrive au refuge vers 16h30. Est-ce qu'on monte vers le col puis lac d'Anterne ou fait-on une pause ici ? Pause ! La fatigue étant présente, on demande s'il reste des possibilités de demie-pension. Plus rien. Ni lit, ni table. Plus de goûter possible non plus, il ne reste que des chips. Va pour des chips et une mousse alors.

Autre curiosité du jour dans le sac d'un gars. J'avise un truc bleu clair qui dépasse d'une poche de côté. Non ? Si !! Incroyable !
7G7PtncGd.IMG_20200820_104940.jpeg
vous avez trouvé ce que c'est ?

Après la pause, c'est trop tard pour le lac d'Anterne. On part en quête d'un bivouac. Comme j'imagine qu'on va poser le bivouac sans eau d'ici 5-10 minutes, vers le lac de Lerouan, je remplis la poche de 10litres. mais après un regain de motivation, on poussera jusqu'au lac de Pormenaz ! Le tout avec les 10 litres dans les bras !

Juste avant d'arriver, 4 personnes sont sur nos talons. Avec la poche, je ne suis pas très rapide, et je crains que nous ne soyons pas seuls au monde ce soir. je dis donc à la flèche de filer sur le meilleur spot. Bon, c'est égoïste comme démarche mais franchement j'avais la flemme de chercher longtemps.

Au lac, surprise, une vingtaine de scouts assistent à une messe sur le meilleur spot. Nous avons donc le second meilleur spot, juste à côté du lac, sur l'autre rive. Il est 19h passées, bébé a faim, TRES faim et très sommeil aussi après avoir couru autour des tables du refuge pendant 2h. La baignade attendra donc, il faut s'occuper de la progéniture. Le fauve couché, lessive, vaisselle, je profite de la nuit sans lune pour me faire un petit bain de minuit sans effrayer la vingtaine de garçons adolescents en face. Elle est bonne et ça fait du bien !

Jeudi 19 août

On se lève tranquillement vers 8h. Petit déjeuner en famille puis bébé joue avec un crâne de brebis pendant que nous replions le camp. En face, les scouts remballent aussi avant d'assister à une messe en plein air et à une séance de méditation.
Un peu au-dessus de nous, les occupants d'une tente n'ont pas l'air de vouloir remballer alors que 9h est déjà passé depuis longtemps. ça m'énerve tous ces comportement d'abus parce que je crains que sous peu de temps, le bivouac soit interdit partout dans les aiguilles rouges, fizz et haut giffre. C'est déjà le cas au lac blanc.

On finit par décoller du lac, direction le refuge où on refait le plein d'eau potable avant de partir pour un "bonus" : aller faire trempette au lac d'Anterne. On grimpe facilement jusqu'au col mais on ne fait pas de photo, trop de monde. Dans la redescente, je vois une femme lourdement chargée avec des affaires de bivouac et à côté d'elle une petite fille qui sautille partout. Trop contente de voir une autre famille qui bivouaque, j'entame la discussion pour savoir si elles font ça depuis longtemps, combien de temps elles sont parties etc. La petite fille porte un sac reine des neiges, ne contenant probablement que ses jouets. Sa mère porte un sac immense, plus gros que le lien. J'apprends que c'est leur première randonnée itinérante et que la fillette a 6 ans. Blonde aux yeux gris, elle ressemble un peu à la notre. Elle pète la forme et sa mère essaye tant bien que mal de canaliser son énergie (moi je lui aurais fait porter un sac plus gros  lol ) Je la félicite de partir seule avec sa fille mais ce n'est pas le cas et comme nous nous étions arrêtées pour discuter, je vois arriver croulant sous un sac énorme comme je ne pensais pas que c'était possible l'autre parent. Je l'avais doublée très facilement dans la descente en la plaignant, elle semblait beaucoup souffrir. J'entame le sujet des bagages mais ça dérive vite sur la taille de la cartouche de gaz. Je n'ose dire que nous aussi, on a une grande bouteille parce que c'est ce qu'on a trouvé au bord du lac d'Annecy où nous avons commencé notre itinérance  lol Peut-être qu'un jour, il y aura démarche d'allégement mais pas tout de suite !

Finalement on est au bord du lac, on déjeune puis on va se baigner à tour de rôle. le pêcheur à côté nous engueule et nous dit que la baignade est interdite dans la réserve ?? pas vu de panneau dans ce sens. Je finis par sortir de l'eau parce qu'elle est quand même fraîche et me met au soleil pour sécher, tout comme mes vêtements.

J'ai lavé ma chemise qui pue à 3km à la ronde. C'est simple, on me sent avant de me voir. Donc ma chemise sèche à côté de moi et on glandouille en famille. On reprend la route une fois ma chemise presque sèche. Le temps est calme, pas de vent.

7G9xlQMuB.IMG-20200821-WA0000.jpeg

On s'approche du col et on espère prendre une belle photo mais le col est tellement venteux que ça réveille d'un coup bébé qui n'est pas contente du tout et nous le fait savoir ! On verra plus tard pour la photo de famille alors  hmm Je m'attarde un peu au col et ne voit pas que dans la descente, le doudou s'est envolé. Je descends tranquillement et tombe par hasard sur le carré rose bordé d'étiquettes coincé entre deux cailloux. Coup de bol, on a évité le drame  cool je savais qu'il fallait qu'on pose un oeillet sur ce doudou pour pouvoir l'accrocher au porte-bébé mais dans la précipitation du départ, on a oublié...
7G9wDrKFG.IMG_20200820_143107.jpeg
bébé dans le vent (en bas à gauche)
7G9xEcmt5.IMG-20200821-WA0004.jpeg

On arrive au refuge de Moëde d'Anterne pour la troisième fois du séjour et j'ai très TRES envie d'un goûter. Il est 15h15, normalement il leur reste des crêpes. On en commande trois : deux nutella et une nature. On a très envie de s'en prendre deux mais on imagine que, comme d'habitude, bébé va nous en laisser beaucoup. Peine perdue, elle va tout dévorer sans laisser une miette en un temps record  lol

On discute un peu avec un gars qui voyage plutôt léger mais tout de même avec une hubba hubba nx alors qu'il est seul. On lui indique qu'on veut dormir après les chalets de Villy, au niveau du gué, ce qui semble être le point le plus haut avec eau avant le col de Salenton. On se met en route, je trouve que l'arrivée aux chalets de Villy interminable. Peut-être aurions-nous du prendre le chemin un peu plus haut ?
7G9wJtVPK.IMG_20200820_164359.jpeg
Buet en vue !
7G9xxkJQM.IMG-20200821-WA0002.jpeg
7G9xV72pW.IMG-20200821-WA0008.jpeg

On arrive au gué, au moment où la zone passe à l'ombre. Vite-vite le torrent pour prendre de l'eau et se laver. J'ai un coup de sol monstrueux dans le dos, d'ailleurs ça me fera mal les jours suivants avec le sac...

Ce soir encore, nous ne ferons pas un bivouac en solitaire. Une femme, 30 ans environ, que j'appellerais "petit short rose" fait le même tour que nous avec son compagnon. Elle vient nous poser plein de questions sur la rando bivouac avec bébé. Elle nous dit que ce n'est pas pour elle les renseignements, mais sa réponse nous fait sourire  big_smile Au cours de ces 5 jours, la plupart des questions viennent des personnes proches d'avoir des enfants : 25-35 ans pour savoir comment on fait, notre organisation... va-t-on voir plein de bébés dans les montagnes dans les années à venir ?

On profite du bivouac, de la vue de folie qu'on a encore ce soir. Je sais que demain, on dort à Cham et après-demain, nous sommes dans le train pour Paris. On discute du programme du lendemain. J'ai très envie de monter au Buet, la météo est au beau fixe alors on se dit qu'on y va ! Il faut juste vérifier que ça rentre dans le rétroplanning car on nous attend en bas pour un bon barbecue chez nos potes !
7G9wUGZ1d.IMG_20200820_200929.jpeg

Vendredi 20 août
Bébé a mal dormi et s'est réveillée plusieurs fois. Dernier réveil à 6h20, tétée mais on ne la laisse pas se rendormir, hop on passe au petit déjeuner, hop on remballe et hop en 1h30 sur le départ ! C'est pas mal comme temps 1h30 pour décoller. Il y a une personne toujours occupée par bébé : lui faire prendre son petit déj (elle mange encore moins vite que moi, imaginez !!), la changer, jouer... et faire une petite lessive... donc au final 1h30 pour tout remballer et tout faire rentrer comme il faut dans les sacs, c'est pas mal !  tongue

7G9yc88g2.IMG_20200821_075047_modif.jpeg
bébé au petit déjeuner

C'est le dernier jour, je n'ai presque plus de nourriture alors je porte toute l'eau. Au moment où on part, petit short rose sort de sa tente encore embrumée. Leur programme de la journée est presque similaire au notre, sauf qu'ils rebouclent jusqu'au col des Montets quand nous nous arrêtons au village du Buet, beaucoup plus facile pour rentrer sur Cham en train. On se dit qu'ils seront nos lièvres de la journée car ils vont forcément nous rattraper. On monte en direction du col, et déjà je suis très impressionnée de leur vitesse à remballer. 45minutes après nous, ils partent. On arrive au col et décidément des chamois partout partout ! Légère redescente jusqu'au croisement des chemins vers le Buet sommet ou village.
7G9wXOJpy.IMG_20200821_092016.jpeg
Juste en redescendant du col de Salenton

On fait une petite pause marche, on vide le porte-bébé et on remplit le mini sac à dos de quelques barres de céréales, 1,5 litres d'eau, nos vestes et la polaire de la petite. Motivation à son comble, on attaque la montée vers le Buet. Au début, ça monte doucement, parfois sur des névés sans difficulté. Il y a ensuite un léger replat puis le sentier devient très raide avec des centaines de tous petits lacets. 10 minutes environ après le début des difficultés, la demoiselle nous fait savoir que la pause à la bifurcation n'a pas été assez longue et qu'elle a encore faim et qu'en plus il y a trop de vent et elle n'aime pas ça. Pause allaitement dans un paysage désertique. La demoiselle satisfaite, on repart et elle s'endort tranquillement. On monte vite en changeant régulièrement de porteur. Petit short rose nous dépasse et nous encourage. Regain de motivation.

Hop, on a atteint les antennes, ne reste plus que le replat. Une grognasse qui n'avance pas nous fait à demi-mot des réflexions sur le fait d'emmener aussi haut un bébé. Mais mêle toi de tes fesses ! Tu ne sais pas d'où on vient, ce qu'on a fait pour arriver ici, comment, pourquoi alors tais-toi plutôt que de juger sans info.

Juste avant le sommet, on recroise petit short rose et son compagnon. C'est la dernière fois qu'on les verra, si vous vous lisez, j'espère que vous allez bien !
7G9xSyQrR.IMG-20200821-WA0007.jpeg

Bon, arrivée ! Wowowow wowowow. Le spectacle est grandiose. La vue à 360° est époustouflante. On voit le Jura. C'est fou, c'est trop beau. J'adore ce que je fais. Malheureusement, on ne s'attarde pas. Il y a trop de vent pour la sortir du porte-bébé. On passe devant des murets fabriqués pour le bivouac qu'on snobe. On va aussi voir l'abri de Pictet. C'est vraiment très très spartiate !!
7G9x5y4nN.IMG_20200821_113203.jpeg
Bébé en descente

Au niveau des antennes, la demoiselle nous fait part de son énervement à être dans le porte-bébé. C'est vrai que la dernière vraie pause commence à remonter mais il y a vraiment trop de vent. On essaye de descendre en dépassant le mur du son (la sirène dans le dos). Tout le monde nous prend pour des mauvais parents qui emmenons notre bébé uniquement pour notre bon plaisir et lui infligeons des souffrances insupportables. Comme on a du s'arrêter pour vérifier qu'il n'y avait effectivement pas un problème, on sait qu'elle n'a pas faim (n'a pas voulu de barre et a à peine tétouillé), n'a pas froid, n'a pas mal quelque part. Juste, elle veut marcher. Sauf que dans les pentes raides du Buet, ce n'est pas possible. Alors on repart à essayer d'aller plus vite que le mur du son et le mur des çons aussi parce que les réflexions pleuvent. On aurait vraiment du s'arrêter à l'abri des murs de bivouac juste en dessous du sommet  mad Quand la pente devient moins raide, je la porte dans les bras, ça lui plaît mais qu'est-ce que c'est lourd ! On arrive au niveau du replat, je n'ai plus de bras et beaucoup moins de vent. Il reste 15 minutes de marche jusqu'à nos affaires, notamment le pique-nique. On la remet dans le porte-bébé, mode sirène activé. On voit le col, on s'approche de la bifurcation. On voit les sacs. Hop, éjection du fauve !! Opération réussie ! Il est un peu avant 13h, on se pose vraiment pour le déjeuner. Tout autour de nous, il y a des "meuh" et des "meuh-meuh". Tous les grands animaux à 4 pattes sont des meuh. Les petits des "iench" et les oiseaux des "cotcot". Impossible de lui apprendre d'autre noms  lol

Vers 14h30, on attaque la descente vers le refuge de la pierre à Bérard. La descente est interminable. Je l'avais lu sans comprendre pourquoi. Maintenant j'ai compris. C'est un immense enchevêtrement de gros blocs. La descente est lente, il faut chercher son chemin, calculer où poser ses pieds et surtout il y a des marches immenses et avec un sac lourd, c'est un calvaire. C'est long, c'est lent mais nous arrivons quand même à dépasser quelques rares personnes.
7G9xKL5rg.IMG-20200821-WA0005.jpeg
7G9xbvqLw.IMG_20200821_144731.jpeg
Bébé ronfle, la tête en appui sur le buff et rate les meuh

On arrive au refuge, il fait une chaleur insupportable. On commande deux ice tea granités maison et une tarte myrtilles/abricot. On trouve une place à l'ombre, on se repose pendant que bébé joue avec un chassis de camion. Après un gros accident, on fait une petite lessive.

On se rassemble pour faire le dernier tronçon : la descente sur le village du Buet. Il ne faut pas trop traîner, on nous attend ! On descend bon train, le chemin est ici facile. On atteint la forêt, ayé, c'est fini les étages alpins  sad Au niveau de la cascade à Bérard, on double une jeune traileuse qui lambine franchement. On arrive au premier village (la Roya), l'arrivée est vraiment toute proche. Hop, le village du Buet nous tend les bras. Nous nous apprêtons à traverser la grand route lorsque la traileuse nous redouble en courant vite. Je pense à haute voix que si elle court, c'est que le train va entrer en gare. On presse le pas, la gare est à 100m. On entend le train, il n'y a plus que le grand parking à traverser, on court. On demande au contrôleur si on peut lui acheter le billet. Il répond "avec plaisir". 30 minutes après, nous sommes à Chamonix. On passe devant la coop, la queue devant est toujours interminable, nous ne ramènerons pas de spécialités à la maison.

On arrive chez les potes. On récupère nos affaires dans la remorque vélo stationnée dans le parking puis on monte. On demande au pote s'il est vraiment certain de vouloir prendre l'ascenseur avec nous ? Il est sûr de lui et il a l'habitude... En sortant de l'ascenseur, il se précipite vers son stock de serviettes et nous invite à prendre plusieurs douches   lol

Dernière modification par Greewy (Hier 11:44:41)

Hors ligne

#2 01-09-2020 18:57:14

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 2 177
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Merci pour ce retour je te mets en lien un site cela ne parle pas Matos cool c'est juste de la photo  mais ils ont beaucoup baroudé voyage avec enfants en Patagonie ou ailleurs

Dernière modification par Magne2 (01-09-2020 18:57:38)


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#3 02-09-2020 17:10:08

Greewy
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 30-06-2011
Messages : 2 018

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Coucou,
j'ai complété avec les récits et quelques photos des trois premiers jours.

J'ai aussi ajouté des choses dans la liste  yikes


merci pour le lien. J'étais un peu vexée en lisant ton message, me disant que j'avais mal cherché. Mais en fait, le blog que tu proposes est en anglais, je n'ai cherché qu'en français. Eux, c'est vraiment extraordinaire ce qu'ils ont fait avec leur fille !


P.S. : ouh 2000 messages, faut que j'arrête de flooder  lol

Dernière modification par Greewy (02-09-2020 17:10:41)

Hors ligne

#4 02-09-2020 19:30:26

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Greewy a écrit :

#582883Autre curiosité du jour dans le sac d'un gars. J'avise un truc bleu clair qui dépasse d'une poche de côté. Non ? Si !! Incroyable !

La bouillotte de mamie ou une planche à découper ?

Dernière modification par Nayana (02-09-2020 19:31:03)


Lentement mais surement...

Hors ligne

#5 02-09-2020 19:48:12

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 2 177
Site Web

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Je penche pour la planche à découper.


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#6 02-09-2020 20:46:36

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 2 139

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Une planche à découper!!
Tu critiques des gars qui se trimballent un marteau ou une vraie grosse planche à découper, mais vous vous trimballez un bébé de 9.9 kg lol  lol  lol !!!
Blague à part, c'est remarquable, ce que vous avez fait, bravo! Moi, j'ai lâchement attendu qu'ils soient plus grands pour les emmener. Pas toujours dans de très bonnes conditions, mais c'est une autre histoire...9593cfc2c3.magic_manu_01_05-05-14.jpeg


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)
Trombi

Hors ligne

#7 03-09-2020 12:48:24

Greewy
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 30-06-2011
Messages : 2 018

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Oui, c'est une planche à découper  lol

je viens de trouver des Français qui racontent des vacances vraiment remarquables avec leur fillette de 1 an. Rendez-vous compte, ils viennent de terminer la traversée des Pyrénées par la HRP, GR10 ou GR11 avec leur bébé !
https://www.expemag.com/carnet/traverse … s-2-bike-3

Hors ligne

#8 03-09-2020 19:16:27

Greewy
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 30-06-2011
Messages : 2 018

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Ce coupc-i, c'est vraiment presque terminé ! Je dois encore rajouter quelques photos et relire à tête reposée.

J'espère que ça motivera d'autres parents à se lancer  wink

Hors ligne

#9 03-09-2020 21:15:18

nobru75
Membre
Inscription : 17-01-2010
Messages : 531

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Belle épopée! j'ai adoré le récit.
Merci  smile

Hors ligne

#10 03-09-2020 21:21:07

zur
Membre
Lieu : La Belle de Mai
Inscription : 14-09-2016
Messages : 46

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Greewy a écrit :

#583136

je viens de trouver des Français qui racontent des vacances vraiment remarquables avec leur fillette de 1 an. Rendez-vous compte, ils viennent de terminer la traversée des Pyrénées par la HRP, GR10 ou GR11 avec leur bébé !
https://www.expemag.com/carnet/traverse … s-2-bike-3




J'ai croisé cette petite famille au mois d'Aout sur la fin de leur voyage dans les Pyrénées.

Il avait un beau grand Tepee 4 places, monté avec 4 batons, et une trés bonne éxpérience de l'itinérance !


Ils portaient un peu moins de 20 kgs chacun, enfant compris et leur bivouac respirait le confort, et une organisation au poil.


Tepee qui servait de chambre, mais aussi de parc pour la petite, qui ne marchait pas encore, mais qui ne tenait pas en place, et qui fait pipi sans prevenir . big_smile

Gros coup de coeur pour cette famille. Gros mental .
Ils doivent surement nous lire a l'occasion .
je vous félicite encore et encore, ainsi que Greewy, pour cette formidable éxpérience.

Hors ligne

#11 04-09-2020 01:32:42

Greewy
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 30-06-2011
Messages : 2 018

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Merci pour vos encouragements !

Ahah, nous aussi on a épongé des pipis dans la tente et des crottes parfois là où il ne fallait pas (pas dans la tente mais juste à la sortie des remontées de la flegere, devant la porte de la tente, au milieu du passage...) Mais ça fait toujours une couche de moins à laver  lol
Ici on est sur randonner-leger donc les sacs sont plus légers, même avec un bébé plus lourd wink leur porte bébé est un peu plus léger aussi. On a cherché à acheter le même, sans succès tellement c'est la jungle de l'occasion en région parisienne. avec 5 jours de nourriture, nous portions 17kg. Sans nourriture et peu d'eau, le dernier jour je ne portais plus que 9kg. Avec 20kg, on aurait raté le barbecue chez le pote le dernier soir (et le train de retour du lendemain - même si on l'a quand même raté tongue )

Je n'ai rien contre les tipis de XavN (de tipik) mais je trouve quand même que ma tente est la meilleure du monde.  lol
Il faut 2 bâtons de 120cm pour la monter. Ça tombe bien, c'est la longueur des bâtons fixes que nous utilisons  lol c'est un vrai palace 5* luxe.
Le fil de fabrication : https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=37950

Le message de zur me met un peu le doute : nous aussi nous avons pas mal d'expérience dans l'itinérance à vélo (sujet sur lequel je suis le plus locace), à pied et à ski. Je ne sais pas si de jeunes parents sans expérience de la montagne se lanceraient dans ce genre d'aventure ? La plus grosse difficulté reste de braver les "interdits". Avec un bébé, ce qu'on a fait, ça ne se fait pas. Point. Et si on le fait quand-même, il se passe quoi ? On a une famille heureuse d'un côté et des gens qui regardent ça amusés, affolés, envieux, perplexes... mais le monde ne s'est pas arrêté de tourner.

Hors ligne

#12 04-09-2020 14:35:46

zur
Membre
Lieu : La Belle de Mai
Inscription : 14-09-2016
Messages : 46

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Mon message ne doit etre trés clair ? mais vos aventures mobiles familliales sont impressionnantes, et de tout faire a pied, c'est juste merveilleux de mon point de vue .

Bravo a toi Greewy et a ton compagnon ! tongue

Hors ligne

#13 04-09-2020 14:49:01

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 2 095

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Super récit, très instructif, hop, Wiki smile


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)
Si Edition sans raison indiquée : GolgOrth, Saint Taxe, petites précisions diverses...

Hors ligne

#14 04-09-2020 19:39:40

Greewy
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 30-06-2011
Messages : 2 018

Re : [Récit + liste] Tour des aiguilles rouges en bivouac 5J avec bébé

Qui a parlé de compagnon dans ce récit ? Pas moi en tout cas.  tongue
M, c'est mulgaelle. Il faut donc tout décliner au féminin.

Le point qui me faisait hésiter, c'est quand tu parlais du niveau d'expérience. J'avais bien noté les félicitations  big_smile

Hors ligne

Pied de page des forums