Aller au contenu

#26 19-08-2021 10:12:59

Lutosa
Membre
Lieu : 50ieme parallèle N
Inscription : 21-11-2018

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Récit passionnant, je m'abonne pour ne pas rater la suite !


« Il semble que la perfection soit atteinte, non quand il n'y a plus rien à ajouter mais quand il n'y a plus rien à retrancher » Saint-Exupéry

"Sutor, ne supra crepidam"

Hors ligne

#27 19-08-2021 11:30:08

azerty
[i]RL
Inscription : 08-01-2018

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Salut Eric, bon, ta proposition de faire une sortie ensemble avec les enfants, en fin de compte, comment dire, je suis pas très chaud mad


Profil / trombi ici

Hors ligne

#28 19-08-2021 11:44:42

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

azerty a écrit :

#623305Salut Eric, bon, ta proposition de faire une sortie ensemble avec les enfants, en fin de compte, comment dire, je suis pas très chaud mad

lol  lol
Bon tu auras remarqué que c'était sans enfant cette balade  wink

@Lutosa : merci pour l'appréciation...

Hors ligne

#29 19-08-2021 12:23:47

Denis_0009
Denis
Lieu : Plutôt Sud
Inscription : 09-12-2011

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Eric le rouge a écrit :

#623306

azerty a écrit :

#623305Salut Eric, bon, ta proposition de faire une sortie ensemble avec les enfants, en fin de compte, comment dire, je suis pas très chaud mad

lol  lol
Bon tu auras remarqué que c'était sans enfant cette balade  wink

@Lutosa : merci pour l'appréciation...

Vaut mieux, ça rappellerait "le pont des enfants perdus" de Reiser (je vous laisse chercher  smile )
Le récit tient en haleine  big_smile


Si, au lieu de gagner beaucoup d'argent pour vivre, nous tâchions de vivre avec peu d'argent ? Jules Renard

Hors ligne

#30 19-08-2021 13:13:30

DOM42
Membre
Lieu : Saint-Victor-sur-Loire
Inscription : 17-03-2009

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Toujours aussi intéressant ce compte rendu, dans des conditions météo qui ont de quoi refroidir. Bravo, en tous cas

Hors ligne

#31 19-08-2021 14:06:34

pap35
Membre
Lieu : Rennes
Inscription : 29-02-2020

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

J'adore ton récit. Fais d'autres sorties qu'on en profite encore plus!!! En tout cas, quelle belle ballade automnale big_smile  big_smile  big_smile

Hors ligne

#32 19-08-2021 19:18:58

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Je choisi 5 mais gamine je trichais toujours en allant lire les 2 options  big_smile


Lentement mais surement...

Hors ligne

#33 20-08-2021 07:57:27

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Merci beaucoup pour vos commentaires positifs  smile Cela fait plaisir.

@Pap35 : c'est une bonne idée, mais cet été n'était pas bien calé pour d'autres sorties. Je me vengerai plus tard.

@Nayana : Je crois bien que je faisais pareil  lol

Allez la suite !

Hors ligne

#34 20-08-2021 08:07:03

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Episode 5 : (transition) Fantastic Mr.s Fox.ette

Le soir venu, je grignote en mode hors sac en m’autorisant une bière. Ça papote et les gardiennes me racontent notamment leurs déboires avec un ou une renard.e particulièrement envahissant cette année. Leurs poules n’ont tenu qu’une journée avant d’être croquées. Et depuis, c’est la guerre avec un goupil mi-domestiqué et mi-parasite qui vient sans vergogne dans le refuge se servir dans la cuisine dès qu’une fenêtre ou une porte est laissée ouverte.

Vient le concert, moment magique et un peu suspendu dans la chaleur du poêle qui crépite. Voyage immobile à travers toutes les traditions d’accordéon du monde. La musicienne fait tant et si bien danser les nuages qu’elle réussit même à dévoiler quelques instants le Pic des 3 évêchés qui nous fait un clin d’œil surplombant.

7P66W7BKW.IMG_20210715_203444.jpeg

Après une tisane, tout le monde va se coucher. Au moment de partir avec mon barda, Myrtille m’interpelle :
« Au fait, tu as des réserves de bouffe dans ton sac ?
-    Bah, ouais.
-    Et bien laisse les ici, sinon tu es sûr d’avoir droit à une visite et une tentative de vol. C’est déjà arrivé il y a quelques temps à quelqu’un sous tarp, qui s’est retrouvé à courser de nuit le renard avec son sac de nourriture dans le museau »

Oooh oui ! J’ai envie d’une bonne nuit, et je laisse à l’abri mes rations.

Claudiquant dans mes chaussettes froides et mouillés, je rejoins mon fidèle abri. Il ne pleut même pas. big_smile

Installation du lit, je confectionne mon p’tit oreiller. On n’est pas bien là, à la fraîche ? Je m’allonge dans un soupir bienheureux, lis une première page de mon bouquin…

Mmmmhhh….

… ET JE SENS QUE L’ON ME TIRE BRUTALEMENT LES PIEDS HORS DE L’ABRI !!

Je pousse un cri, m’assois face à un nuage de plume. Près de mes pieds, deux petits disques d’argent surmontant un museau pointu bourré de plume. La tête disparaît.

Biiiipp de biiiip de renard de biiiip !

Il vient de déchirer le bas de mon duvet. J’attrape comme je peux la zone pour fermer la déchirure qui se vide. Vite, attraper le ductape pour scotcher comme je peux la plaie du dudu. Alors que je suis concentré à ma tâche, j’entends un bruit à ma gauche : je vois la tête du renard qui est train de rentrer sur le côté de l’abri. J’essaye de lui mettre une claque en l’insultant. Il file. Je termine de scotcher en renforçant les extrémités. Et le renard pointe son museau par la droite cette fois. J’attrape mon bâton qui fouette le vide.

J’ai l’impression d’être tombé dans une variante grandeur nature de Chass’Taupes, en version pas drôle (sur le coup, parce qu’a posteriori, la scène est marrante lol ).

7P66WaHgR.IMG_20210715_225450.jpeg

L'humidité ambiante a très vite collé le nuage de plume

7P66Wez8S.IMG_20210715_225509.jpeg

Amusant, mes chaussures ont "aspiré" une partie des plumes

Mais pourquoi est-ce qu’il a attaqué mon duvet ?!

Ce ne peuvent pas être les plumes, qui ont été lavées jusqu’à l’os ! La couleur rouge du tissu ? A moins que mes pieds ne dégagent un délicat fumet de saucisson ?

Toujours est-il que je ne vois pas trop ce qui l’empêcherait de venir goûter un autre morceau de mon sac de couchage dès que je serai endormi…
Sur le coup, je ne vois pas d’autres issues que de mendier abri au refuge*.
Je range tout. Re-chaussettes trempées et re-montée piteuse vers le refuge, suivi effrontément par le goupil même pas embusqué (il prend quand même le temps d’esquiver une pierre car j’ai des pulsions intifadesques).

* : en fait, j’avais une solution, avec le sursac qui pouvais a priori protéger partiellement le dudu. Mais je n’y ai pas pensé sur le coup, signe que je n’ai pas intégré l’usage de ce nouvel équipement pour moi.

Je surprends une des gardiennes au coucher, qui est ébahie par cette nouvelle dégradation des relations homme-animal et m’offre généreusement l’abri pour la nuit dans le refuge.

Je m’enfonce dans un lit moelleux pour une nuit de plomb remplie de plumes volantes.

A suivre

Hors ligne

#35 20-08-2021 08:11:48

azerty
[i]RL
Inscription : 08-01-2018

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Ah ah ah  lol
J’adore big_smile
Encore ! Encore !


Profil / trombi ici

Hors ligne

#36 20-08-2021 08:13:36

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

yikes
Alors là, on me le raconterait, j'y croirait pas  big_smile

Faudrait refaire l'expérience avec un SdC en Apex, pour voir...


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)
Si Edition sans raison indiquée : GolgOrth, Sainte Axe, petites précisions diverses...

Hors ligne

#37 20-08-2021 08:30:04

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Episode 6 : « A chaque pas, subis ta peine » (Vendredi 16-7)

Il n’est pas loin de 8h à mon réveil. Même l’orage de 6h ne m’a pas réveillé ! Petit déjeuner sympathique que je fais traîner, avec débrief des événements de la veille. Les gardiennes sont super ennuyées pour mon duvet (elles n’y sont pour rien*) et elles ne me font pas payer cette nuit tout confort. Merci !!
(en échange, je leur laisserai ma tablette de chocolat du Pérou, et ma réserve de graines qui ne me sera plus utile)

* : Si j’étais complotiste, je pourrais presque soupçonner un pacte faustien entre le diabolique renard et les gardiennes : piquer la bouffe et ennuyer les bivouaqueurs pour obliger à utiliser les services du refuge. Mais même dans ce cas, le rouquin renégat se serait retourné contre ses alliées.

Je profite des conversations pour me faire offrir par un voisin bien achalandé un compeed en bon état (contrairement à ceux de ma pharmacie) – re-merci !!
L’ampoule a quasiment la taille d’un œuf de poule : c’est ça qui a dû attirer le renard hier !

Je croise les doigts de pied pour que cela suffise à soulager ma descente.

7P66WiJ2U.IMG_20210716_091130.jpeg

Retour vers les lieux du crime

7P66Wot8W.IMG_20210716_091322.jpeg

Les traces (humidifiées) du forfait du goupil : il a craché ici la bouchée de plumes qu'il a embarqué

Il ne pleut presque pas, mais toujours ce plafond gris figé en altitude. Pas de choix : le retour se fera par le bas, en remontant ensuite traverser le plateau d’Emparis.
Démontage de l’abri, qui n’a pas pris l’eau, et me voilà parti en boitillant un peu avant 10h dans la longue descente jusqu’aux Hyères pour traverser Ventelon et remonter au Chazelet. 
Le début est toujours aussi beau, d’autant plus que j’ai de la chance, pendant un instant la reine Meije dévoile sa belle parure opaline.

7P66Wri1q.IMG_20210716_092721.jpeg

J'adore cette descente du Lac du Goléon le long des flancs du Pic des 3 Évéchés

7P66WusT3.IMG_20210716_100459.jpeg

Merci Dame Meije (et Mr. Rateau) de cette salutation matinale avant de vous redraper de nuées

Malgré le pansement, j’ai bien mal.

A partir de Valfroide la sente se mue en chemin carrossable, puis en route goudronnée. Ce n’est vraiment pas agréable, surtout en boitant.
A plusieurs reprises, j’hésite à tendre le pouce pour court-circuiter cette section fastidieuse… Cela va être looong jusqu’au Chazelet (en fait, beaucoup plus que je ne l’imagine alors. C’est marrant, je connais bien le coin mais en… voiture, ce n’est pas le même sport).

Néanmoins je repense à cette balade écourtée avec frustration, je ne vais pas plus encore la raccourcir.

Et puis de quoi je vais avoir l’air si jamais des muls apprenait une telle tricherie !
Cette petite voix dans la tête est une sorte de surmoi RL, instance morale qui guide les règles du jeu de la randonnée, qu’on pourrait appeler le Surmul.

Bon bah elles sont bien gentilles ces Lois intérieures de l’itinérance, mais cette partie du GR54 est interminable jusqu’au Chazelet. Je croise pas mal de randonneurs dans l’autre sens…
… D'ailleurs, à quelques jours près, j’aurais pu d’ailleurs rencontrer la joyeuse bande de Cabrette !

Après près de 6km de goudron je retrouve les chemins pour une remontée assez raide jusqu’au Plateau d’Emparis. Mes chaussures gorgées d’eau pèsent une tonne, et l’humidité continue d’accentuer le frottement sur mon talon à vif. Chaque pas est une épreuve, et j’ai l’impression d’avancer au ralenti. Par moment, la douleur est tellement forte que j’ai la nausée.

C’est peut-être de là que vient l’expression « avoir l’estomac dans les talons » ?

7P66WxwxO.IMG_20210716_123709.jpeg

Panorama sur les crêtes que je visais : pas de regret, les nuages n'auront jamais disparu ! En contrebas le Chazelet

J’engueule mon surmul : si j’avais fait du stop, j’aurais gagné du temps et de l’usure de pied ! Voire même j’aurai dû envisager d’arrêter la marche et tenter un stop (taxi ?) jusqu’à ma voiture…

J’arrive péniblement au col qui débouche au Pré Veyraud.

Je m’accorde une pause casse-croûte en desserrant mes chaussures. La douleur s’évanouit instantanément et je peux me laisser gagner par la sérénité des vaches qui agrémentent le paysage. Les nuées de fonds de vallées remontent le long des falaises de la Pisse Noire pour s’évanouir dans une danse alanguie devant les prés suspendus et les glaciers pudiquement voilés.
J’ai vraiment les boules de gâcher une si belle marche tant, malgré la couverture nuageuse, les paysages sont magnifiques. Il faut dire que si les environs sont bouchés, je marche sous une déchirure bleue (sans doute favorisée par le plateau d’altitude) qui illumine les ondulations des prairies.

7P66WAPOe.IMG_20210716_124701.jpeg

7P66WENtE.IMG_20210716_131302.jpeg

Je repars piteusement en traînant la patte, avec une incertitude sur la durée de mon épreuve, car je suis hors carte.
Le seul avantage à ne pas utiliser le téléphone pour naviguer, c’est que je peux espérer que le prochain collet est le dernier. Même si, bien sûr, je sais intérieurement que c’est toujours celui d’après (ad lib.).

7P66WJ2d6.IMG_20210716_140611.jpeg

Est-ce que c'est ce col ? Ou juste celui d'après ? Ou il y en a encore "x" ?

J’arrive au Souchet, et découvre sur les panneaux qu’il me reste encore presque 9km jusqu’à Besse. Le coup au moral est rude… Je tente des innovations de techniques de marche pour trouver une manière de soulager un peu mon talon.
Je vous promets que je suis allé jusqu’à essayer une imitation de Charlot, arrêtée sous les quolibets des oiseaux.

7P66WP6re.IMG_20210716_142446.jpeg

Tiens, une flopée de vautours est en train de me tourner autour : est-ce que je commence à sentir la charogne ?

Et puis, sans savoir pourquoi, je trouve comme un second souffle, décidant d’accélérer ma cadence et réallonger la foulée. Cela ne me fait pas spécialement plus mal, et je vais arrêter mon calvaire plus vite.
A chaque panneau directionnel, je vois que je remonte le temps. Dents serrées je suis au col saint Georges, retrouvant mon tracé du J1. Je regarde avec envie des VTTistes qui passent avec aisance retrouver la descente régulière de la route carrossable qui retrouve Besse via la Combe de Ruit.

J’ai nettement moins d’allant qu’à l’aller… A force de marcher n’importe comment en descente pour soulager les talons, je finis par avoir mal sur l’ensemble des pieds (voûte, doigts).
Une bruine recommence à tomber… c’est original.

J’aime la marche solitaire parce que l’esprit peut vagabonder, alternant moments de vide et temps réflexifs. Mais là, pas moyen de m’échapper intérieurement.
Je finis donc la marche en me forçant à compter mes pas jusqu’à 100 successivement en français, en anglais et pour finir en espagnol (laborieux !). Et donc, tous les 300 pas, je m’autorise un arrêt d’un instant, avant de recommencer.

Un, dos, tres, Un pasito pa’lante Enrique !

Avec cette méthode un peu martiale, j’ai gardé un rythme à peu près honnête et me voilà de retour à ma voiture vers 16h30.

Aaaaaaaah le plaisir pris au moment d’enlever mes enclumes suintantes des pieds.
... De retirer une chaussette limacesque et, de ce fait, pas trop collée à l’ampoule gargantuesque…

C’est bien d’avoir un sac pas trop lourd pour le plaisir de la randonnée, mais il y a d’autres sources d’inconfort et de souffrance à ne pas sous-estimer. Cela faisait une éternité que je n’avais pas eu d’ampoule, et là j’ai été gâté !
Je dois à ce titre être plus attentif à mes gestions chaussures et chaussettes dans de telles conditions (cf. retour matos à venir).

Bilan :

J’avais besoin de faire une coupure, c’est quand même réussi. La traversée épique du Goléon est un beau souvenir. Pas mal d’émotions et d’improbables rencontres animales big_smile . Un très beau moment dans ce refuge du Goléon toujours aussi sympa (gardiennes au top !). Et surtout, j’ai la confirmation que le tracé que j’avais projeté est un beau projet alpin (les discussions avec les gardiennes confirment le caractère technique et un peu engagé des cols du coin : du Lombard, du Goléon, de l’Epaisseur… Seul le col de Martignare paraît relativement « accessible ») : bien envie de revenir finir le job un de ces quatre, avec des conditions un peu meilleures.

Sinon :

« je sais monter et démonter un abri sous la pluie » : check
« je maîtrise la marche en tige basse dans un pierrier » : check, avec même un talon lumineux
« je randonne en autonomie plus de 4 jours » : pas check
« je résiste à mes envies furieuses de convaincre tout randonneur croisé d’abandonner la moitié de son équipement » : euh moitié check… Je continue à souffrir d’une pulsion prosélyte que j’ai du mal à freiner

Bon, c’est raté pour ma deuxième plume ERL©... Petit Padawan, il faudra retourner sur les chemins smile
This is (not) the end !

Il ne reste plus que le retour matos à faire big_smile

Hors ligne

#38 20-08-2021 08:37:05

Lutosa
Membre
Lieu : 50ieme parallèle N
Inscription : 21-11-2018

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Génial.

Il manque juste un passage "you are going to need a bigger bivy" et on serait dans du Spielberg  lol


« Il semble que la perfection soit atteinte, non quand il n'y a plus rien à ajouter mais quand il n'y a plus rien à retrancher » Saint-Exupéry

"Sutor, ne supra crepidam"

Hors ligne

#39 20-08-2021 08:52:16

lamouchy
Membre
Inscription : 26-08-2013

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Dis donc, quelle aventure ! yikes smile Et quel talent pour en raconter les épisodes avec suspens et humour.
Surtout, j’admire ta capacité à continuer de marcher malgré la douleur jusqu’à la nausée hmm .

Ta rencontre avec maitre renard me rappelle celle de mpi, relatée ici : quilt, matelas et Gatewood endommagés par les crocs du goupil.

Merci pour ce récit.

Hors ligne

#40 20-08-2021 10:11:30

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Bonjour Eric,  smile


Ayé, j’ai tout lu…
Récit où il découle que, quand notre anthropoMulet est moins en forme, il en prévoit plus ! big_smile

Ericlerouge a écrit :

J’attrape mon piolet et le tiens contre moi pour me défendre.

-> Ah ! La technique de Nastasja Martin contre l’ours !


Ericlerouge a écrit :

Je sors prudemment de la toile

Heureusement, nous, nous allons pouvoir continuer à suivre l’intrigue par écran interposé !

Le renard qui s’attaque aux pieds…
L’odeur du sdc ? (j’ai une nette idée de la question, le mien appelle urgemment un bain de Nikwax !)

Et merci pour le récit, quel régal ! Et quelle plume ! (je n'ose écrire quelles plumes ! tongue )


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#41 20-08-2021 10:25:01

anatta
Membre
Lieu : Bourgogne
Inscription : 27-06-2017

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Merci pour ce récit. Bravo pour cette rando épique et pour le talent de raconteur  wink

Hors ligne

#42 20-08-2021 10:53:13

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Site Web

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Merci pour ce retour de l'anthropologue en déroute  cool


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#43 20-08-2021 12:08:00

martie
Membre
Inscription : 04-03-2011

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Bravo pour ce super récit qui tient en haleine le lecteur!
Quelles aventures!
Et bravo aussi pour la tenacité!
Perso, malgré mon surmoi féroce l'accumulation de (més)aventures a en généralement raison de mon désir de poursuivre (pour exemple, ma randonnée en Corse de l'an dernier - que je n'ai pas racontée!)

Belles prochaines randos!

martie

Hors ligne

#44 20-08-2021 14:55:42

Antoine_77
Membre
Inscription : 13-06-2012

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Super récit ! Une fois un renard avait attaqué mon duvet il y a quelques années au pont de l'iseran (mini bivouac pré ski rando). Il n'avait planté que 2 dents et s'était barré... Recollé plus tard avec du scotch réparation de cerf volant. Pas eu autant de fuite de duvet. Ils n'ont pas trop peur de l'homme  tongue

Hors ligne

#45 20-08-2021 15:23:21

piloustachite
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 25-02-2021

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Bien marrant ton récit ! lol lol lol

T'as pas eu trop de chance avec les animaux cet été toi non plus ^^


C'est quand qu'on va où ?

Hors ligne

#46 20-08-2021 16:59:16

Eric le rouge
AnthropoMUL[ET]
Inscription : 13-04-2018

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Salut à toutes et tous ! Merci beaucoup pour votre lecture et vos appréciations  smile  smile

Je suis parfois un peu honteux de délayer autant des petites sorties de quelques jours quand je vois les périples au long cours discrets de certain.e.s  tongue

Merci Magne2 pour le clin d'oeil, je l'avais écrit sur ma présentation dans mon trombi, je vais jouer à l'anthropologue en déroute, et là, il n'y a pas besoin de se forcer  lol

Pour le renard, je n'y croyais pas non plus (comme toi You), mais au vu des témoignages, ce n'est peut-être pas si unique que cela (merci Lamouchy pour le lien vers l'expérience plus hard et douloureuse de mpi ... comme quoi, j'ai bien fait d'oublier mon sursac, car le renard l'aurait peut-être croqué aussi mad ).
Enfin cela reste rare, mais c'est a priori un animal curieux et fouineur, qui peut vite prendre ses aises.

@Martie : je ne sais pas s'il faut me féliciter. En vrai c'est un peu con de marcher en ayant mal lol

@Ester : Bien vu / Croire au fauve. Il faut avouer que le parallèle m'a traversé l'esprit au moment où j'ai attrapé le piochon, même si j'avais un peu honte du rapprochement  wink

Edit : correction

Dernière modification par Eric le rouge (20-08-2021 17:00:05)

Hors ligne

#47 20-08-2021 18:34:55

Ruz boutou
Traîne-savates tout-terrain
Lieu : Brest
Inscription : 02-10-2019

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Quelle épopée ! Je ne sais pas si tu as décroché ta deuxième plume ERL (pour ma part, je t'accorde directement la troisième vu la quantité d'événements que tu as dû affronter...) mais pour le récit tu peux viser sans problème la plume d'or !
C'est un vrai plaisir à lire smile Et on se laisse prendre au jeu avec délectation. Bravo !
Malgré les vicissitudes rencontrées, les enseignements seront sans doutes nombreux et c'est une sortie qui t'accompagnera encore probablement bien longtemps. Ceci dit, une fois sorti d'affaire cela devient un récit mais quand on y est (glissade au bivouac, patou renard, ampoule) ce sont des situations bien pesantes et dont on est bien content de s'extraire.
Encore merci pour le bon moment passé à te lire et pour les photos...


Moins on porte, mieux on se porte !

Liste lighterpack 2022

Hors ligne

#48 20-08-2021 20:01:00

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Pour le renard et le piolet, ça me rappelle une anecdote possum et couteau. C'est la tente qui a perdue.

Pour les ampoules, ma technique c'est :
- nettoyer l'ampoule à l'eau et au savon
- désinfecter la zone avec un antiseptique si dispo
- bruler une aiguille au rouge avec le briquet puis la nettoyer de la suie avec l’antiseptique
- percer doucement l'ampoule avec l'aiguille et la presser gentiment pour la vider en épongeant avec un coton, un mouchoir en papier ou un tissus propre
- renettoyage de la zone une fois l'ampoule bien vidée
- la peau décollée de la cloque de l'ampoule reste en protection de la zone à vif qui se trouve dessous
- bien laisser sécher puis protéger avec un pansement

C'est beaucoup moins douloureux une fois l'ampoule vidée. Après si possible, le faire le soir au bivouac et laisser le pieds à l'air pour bien sécher la peau.


Lentement mais surement...

Hors ligne

#49 21-08-2021 08:28:52

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Site Web

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Hello Éric, vraiment épique cette sortie ! Comme quoi quand ça se passe pas comme prévu ça fait toujours au moins des trucs à raconter  big_smile

J'aime bien l'idée du Surmul, j'en ai traîné un aussi pendant quelques temps au début, après ça passe !

Encore ! smile


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#50 21-08-2021 10:27:34

divad
Membre
Lieu : 14
Inscription : 30-07-2018

Re : [Récit + liste] Petite frousse dans les Grandes Rousses (14-16/7/21)

Merci Eric pour ce super récit et chapeau pour repartir avec entrain après des nuits aussi pourries!

Eric le rouge a écrit :

#623196Je réfléchis à toute vitesse sur la tactique à adopter. Le patou est en train de me dire de dégager. Il sent ma présence, et ma peur. Mais comment perçoit-il mon abri ?

J'avais cherché des infos sur la conduite à tenir dans ce cas là mais sans succès: peut-être que cela serait reconnaître que les patous divagueraient loin de leur troupeau, tiens donc!!!. Dans un autre contexte de bivouac en Afrique on m'avait assuré que une certaine bébête à crinière percevait la tente comme un gros caillou et tant qu'elle ne pouvait pas passer la tête sous la toile il n'y avait rien à craindre... Il y a des nuits qui restent marquées à vie! Évidemment cela coupe toute envie de se lever la nuit pour la petite commission :-)

D

Hors ligne

Pied de page des forums