#1 03-09-2021 18:56:22

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021
Messages : 182

[Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Mieux vaut tard que jamais!
Ça fait plus d'un mois que je suis rentré mais je n'avais pas encore pris le temps de poster mon récit.
Pourtant je n'ai pas d'excuse puisque tout a été écrit chaque soir sous la tente dans mon journal de bord (numérique bien sur, les octets étant plus légers que les grammes tongue ).
Je vais résister autant que possible à l'envie d'y apporter des modifications, afin de vous livrer mon expérience telle que je l'ai vécue jour après jour, sans le filtre des souvenirs.

Cela faisait quelques années que l'envie de traverser les Pyrénées me titillait.
J'habite proche de Toulouse donc mon terrain de jeu habituel se situe en Ariège. Mais en dehors de ce magnifique département, je ne connais pas très bien le reste des Pyrénées.
Ma dernière rando itinérante sur plus de 3 jours remonte à presque vingt ans en colonie de vacances (souvenirs !) autour du massif du Mont Blanc...
Pourtant j'adore ça et j'emmène régulièrement mes enfants en bivouac le week-end pour leur faire partager cette passion.
Et bien que je me considère comme un "habitué" de la rando (mais loin d'être un expert), je dois avouer que n'étais jamais parti seul pendant plusieurs jours avec mon sac à dos. Il était temps !

Cette année j'ai eu la lucidité de me dire que si j'attendais d'avoir un mois complet de liberté devant moi, je serai probablement à la retraite avant d'avoir fait cette traversée.
Donc je me suis résolu à découper ce projet sur plusieurs années et je me suis offert une première semaine seul avec moi-même à la fin du mois de juillet.

Pour le matos, à force de passer du temps sur ce forum, j'ai réalisé que je devais opérer quelques changements. J'ai donc effectué quelques achats à prix très raisonnables chez les grands noms de la rando dans l'empire du milieu (3FUL, Aegismax, Toaks, Aricxi...), guidé par les excellents retours que j'ai pu lire ici.

La liste complète est ici: https://lighterpack.com/r/4n9jt2

En résumé: 6Kg de matos, 3Kg de nourriture et 1Kg d'eau donc 10Kg sur le dos au départ et aux ravitos. Parfois plus quand l'eau s'annonçait rare.

C'est loin de la performance de certains d'entre vous mais c'est déjà une belle réussite et un réel plaisir de marche pour moi, tout en préservant mon confort de la nuit avec une vraie tente 2 places dans laquelle je peux m'étirer, m'habiller, rentrer le sac complet, faire des roulades... Bref un palace qui me donne confiance quelle que soit la météo.
Le volume du sac est également un peu surdimensionné mais j'ai apprécié de pouvoir tout mettre en vrac lors des ravitos pour m'organiser plus tard.

Donc une liste qui m'a donné pleine satisfaction.

La seule chose que je compte revoir est la partie "énergie". J'avais commandé le mini panneau Tomtop et une batterie au format 18650 mais ils sont arrivés après mon départ. Du coup j'ai fait un petit bricolage avant de partir en découpant mon panneau dépliant de 28W pour 650g (tellement lourd que je ne l'emporte jamais). Il comportait 4 petits panneaux reliés par du tissu épais et un 5ème volet pour la fermeture et les prises USB. J'ai tenté au départ avec 1 seul panneau mais il sortait du 3V donc insuffisant pour le régulateur 5V usb. J'ai donc découpé 2 panneaux que j'ai branchés en série et reliés à un connecteur jack mâle. J'ai arraché le régulateur avec ses prises usb et je l'ai relié à un connecteur jack femelle. J'avais donc un panneau de 14W théoriques, pliable en 2 et le régulateur à part. Total de 250g. Encore bien lourd mais très puissant puisqu'il recharge mon téléphone à 1.6A soit l'équivalent d'une prise secteur standard (hors charge rapide). On est donc plutôt sur du 8W en pratique mais c'est la limite imposée par le régulateur pour chaque sortie USB. On peut donc obtenir un peu plus en branchant 2 appareils en même temps. Mais je détaillerai tout ça dans un autre post dans la section appropriée car j'ai plein d'idées pour améliorer mon bricolage lol
Toujours est-il que malgré la puissance, ce système a un inconvénient majeur: je n'ai pas réussi à l'accrocher correctement au sac pour charger pendant la marche. Le fait qu'il soit pliable est très utile pour le ranger, mais pose quelques soucis avec un fort vent latéral ! Du coup j'ai chargé mon téléphone uniquement pendant mes pauses déjeuner ce qui en soit aurait bien fonctionné si il avait fait beau à ces moments là... Bref, je compte tenter autre chose pour l'année prochaine.

Le sujet de l'autonomie énergétique est important pour moi car je n'emporte absolument aucune carte ni topo papier, et je ne m’arrête pas dans les refuges. Je sais qu'en cas de problème avec le téléphone, je préfère redescendre tranquillement vers la civilisation plutôt que de continuer avec une carte papier sans moyen de rassurer ma famille ni d'appeler les secours en cas de vrai pépin.

Concernant l'orientation justement, j'utilise depuis des années l'appli Locus Maps avec les cartes vectorielles OpenAndroMaps. Je contribue régulièrement au projet OSM et j'adore la cartographie. J'ai même créé à une époque mon propre serveur de rendu de cartes de rando basé sur les données OSM car je trouvais qu'OpenTopoMaps avait trop d'éléments manquants. Mais j'ai arrêté quand j'ai découvert que le thème Elevate sur OpenAndroMaps couvrait 99% des personnalisations qui me paraissaient essentielles pour la rando. Mais c'est une autre histoire...

J'ai aussi chargé quelques gpx de l'itinéraire envisagé sur ma montre GPS. ça s'est révélé très utile les jours sans aucune visibilité pour ne pas sortir le téléphone toute les 5 mins et détecter quasi immédiatement les intersections manquées. Mais je vous rassure, je n'ai pas toujours bêtement suivi cet itinéraire pré-chargé car dès le départ de la maison pour rejoindre la gare, j'ai été envahi par une sensation nouvelle...

La liberté totale: se déplacer seul, à pieds, en sachant que son sac contient tout ce qu'il faut pour vivre en autonomie complète pendant plusieurs jours.
J'ai presque été tenté d'aller marcher ailleurs, juste pour prouver que je n'avais aucune contrainte lol !

Je suis parti de chez moi le vendredi après-midi, après une journée de télé-travail un peu écourtée.
J'ai adoré cette sensation de quitter le travail et d’attraper mon sac à dos pour partir sans savoir où j'allais dormir le soir même.
J'avais pour seule perspective de rejoindre Banyuls en train puis de marcher jusqu'à trouver un bout de terrain plat avant la tombée de la nuit.

La suite sera issue de mon journal de "tente" et agrémentée de quelques photos.

Hors ligne

#2 03-09-2021 19:20:40

Bebacksoon
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 27-06-2019
Messages : 245

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Hello Bombadyl
Très bonne introduction  smile
je salive déjà en attendant la suite...  wink


liste matériel de base longue distance
liste matériel automne hiver -10°C
"La route m'appelle et m'attire. À l'Est, à l'Ouest, au Sud, au Nord.
Ce soir, ici, j'ai trouvé un lit. Demain, je coucherai dehors…" Michel Corringe

Hors ligne

#3 05-09-2021 00:04:54

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021
Messages : 182

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Vendredi 23 Juillet 2021 : J0 - J'irai dormir près de Banyuls.

J'arrive en gare de Banyuls à 18h30.
Je traverse la ville pour rejoindre la plage.
Les ruelles du centre sont désertes mais sur le front de mer les terrasses sont bondées.
Je ne m'aventure pas dans le sable. Même si la baignade me tente, il est déjà tard et je ne compte pas dormir sur la plage.

Je tourne donc le dos à la mer et me dirige vers l'océan ! Le balisage du GR10 apparaît dans les rues. Je le suis pour échapper à cette civilisation masquée mais bien visible.
Le sentier grimpe tranquillement sur une terre sèche et caillouteuse. La vigne apporte la seule touche de verdure à ce paysage aride.
Je remercie les nuages d'altitude de m'épargner une grimpette au soleil. Il est 19h mais l'air est encore à 35 degrés.

Je trouve mon sac un peu trop lourd. Il faut dire que je porte 3L d'eau, ne sachant pas si je pourrais faire le plein ce soir.

Demain il faudra que je comprime le duvet différemment pour faire une sorte de plaque dorsale afin de rigidifier le sac et reprendre plus de poids sur les hanches.

J'arrive à la source des chasseurs vers 19h30. Elle coule très bien. Un couple est en train de remplir des jerricans. Ils habitent dans le coin et viennent profiter de l'eau gratuite pour arroser leur jardin. Ils sont très accueillants et me confirment que je ne trouverai pas d'autres endroits plats à moins de 2 ou 3 heures de marche.

Avant de partir, ils me préviennent que j'aurai peut-être la visite des sangliers qui ont leurs habitudes près de la source (d'où le nom ?)

Je m'installe donc sur l'emplacement qui a été terrassé à quelques mètres de la source. La vue sur la mer et l'anse de Paulilles est très jolie car il y a peu de constructions.

7PzGkC7vk.IMG_20210724_065312787_HDR.jpeg

Vue depuis la tente le lendemain

Comme je m'y attendais, le planter de sardines requiert beaucoup de patience. Les seules qui veulent bien s'enfoncer de quelques centimètres entre les cailloux sont les piquets très fins en titane. Quelques coups de pierre délicatement administrés finissent par les convaincre de s'enfoncer jusqu'au bout. Mais pas exactement au bon endroit donc je dois défaire et refaire les noeuds des cordelettes pour obtenir quelque chose qui ressemble à une empreinte au sol rectangulaire. Du coup pour fixer les bâtons qui tiennent la tente, j'opte pour les branches d'arbre à proximité.
Pas de pluie prévue cette nuit donc les absides resteront roulées! Ainsi je profiterai de la vue sur la mer et de la ventilation nocturne.

7PzGe6GUV.IMG_20210723_203023644_HDR.jpeg

Presque une heure pour m'installer ! On a vu mieux...

Je fais bouillir un peu d'eau et prépare ma semoule mélangée à une soupe de légumes. Dîner à 21h. Repli dans la tente à 22h après quelques piqûres de moustiques. Petite toilette au gant dans la tente derrière la moustiquaire: et oui c'est l'avantage d'avoir un palace 2 places !

À 23h il fait encore 30 degrés. Le duvet et les habits en Mérinos resteront au fond du sac...

Hors ligne

#4 05-09-2021 00:53:38

Ruz boutou
Traîne-savates tout-terrain
Lieu : Brest
Inscription : 03-10-2019
Messages : 245

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Hello Bombadyl,
Une belle entrée en matière. Une fois qu'on a ressenti la liberté d'aller marcher où l'on veut et comme on veut, difficile de faire marche arrière. ça tombe bien, c'est ce que l'on cherche : aller de l'avant... Sans contraintes.
Tu as bien traduit cette sensation que l'on revient chercher à chaque nouvelle rando.
Vraiment content de lire ton récit. J'attends la suite avec impatience... smile


Pour l'enfant amoureux de cartes et d'estampes, l'univers est égal à son vaste appétit. C.B.

liste lighterpack été 2021

Hors ligne

#5 05-09-2021 08:05:58

Bebacksoon
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 27-06-2019
Messages : 245

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Le rythme et le style de ton récit me plaisent bien, les précisions et informations aussi smile (en espérant un jour mettre les pieds sur cette HRP)


liste matériel de base longue distance
liste matériel automne hiver -10°C
"La route m'appelle et m'attire. À l'Est, à l'Ouest, au Sud, au Nord.
Ce soir, ici, j'ai trouvé un lit. Demain, je coucherai dehors…" Michel Corringe

Hors ligne

#6 05-09-2021 15:28:50

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021
Messages : 182

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Merci beaucoup pour vos commentaires encourageants  smile

Hors ligne

#7 05-09-2021 16:43:46

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021
Messages : 182

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Samedi 24 Juillet 2021 : J1 - Des hauteurs de Banyuls aux environs du Perthus.
27km / 1700 D+
7Q1WGRR6M.J1.png

J'ai dormi à poings fermés jusqu'à 2h30 puis par intermittence jusqu’à 6h.
Je suis très surpris car habituellement j'ai beaucoup de mal à m'endormir sous la tente.
Même si je suis confortablement installé, mon esprit reste en alerte et refuse de lâcher prise. C'est d'ailleurs l'un des objectifs de ce périple : convaincre mon subconscient qu'il n'y a aucune raison de rester sur ses gardes en bivouac. Et si il refuse de coopérer je me dis que la fatigue finira par l'emporter au bout de plusieurs jours de marche et de quelques nuits sans sommeil profond.
Cette première nuit reposante est donc inattendue. Tant mieux! Après la petite mise en jambe d'hier soir, je suis prêt pour ma première véritable étape.

À 7h m'apprête à quitter les lieux quand je fais la rencontre de Maurice. Il vient de terminer de scier des branches pour entretenir les alentours de la source. C'est lui qui a terrassé l'emplacement sur lequel j'ai passé la nuit.
C'est lui également qui a construit puis reconstruit (suite à un incendie) le refuge de Tomy sous de pic de Sallfort.
Lui encore qui a capté et installé le réservoir de la source François Grand.
Il a environ 70 ans et fait beaucoup de trail. Il a fait 2 fois le marathon du Montcalm dont une victoire dans la catégorie des plus de soixante ans.
Une très belle rencontre dès le premier jour.  Maurice est le bienfaiteur des randonneurs dans ce secteur aride et venteux. Un modèle d'altruisme.

Ça grimpe raide jusqu'au col par un sentier qui coupe tous les lacets de la route.

Premier petit déjeuner sur un rocher au bord du chemin face à la mer. Un grand bol de Müesli aux fruits rouges avec du lait entier (en poudre bien sûr) et du sucre de canne. J'ai vu un peu large sur les quantités et j'ai hâte de me remettre en marche. Je conserve donc la fin pour plus tard.

7PAJMJKro.IMG_20210724_072147954_HDR.jpeg

Une fois passé le petit col aux pieds de la tour Madeloc, je rencontre des chasseurs en gilets oranges qui tiennent leur poste pour une battue peu sportive. Ils encerclent toute la vallée et attendent que les chiens debusquent un sanglier. Je croise les doigts pour que ma toilette de la veille permette aux besogneux canidés d'éviter une fâcheuse confusion.
Je remonte le long du chemin de l'eau. Maurice m'a expliqué que l'eau qui coule sous mes pieds était "à l'époque" accessible à tous avant d'être verrouillée sous des plaques en fonte.
Je continue jusqu'au refuge Tomy en faisant le plein à la source de Maurice.
7PAJTbdmc.IMG_20210724_094452117_HDR.jpeg
source François Grand

7PAJQsrCm.IMG_20210724_100258918_HDR.jpeg
refuge Tomy (du nom du chien de Maurice)
Après avoir visité le refuge par curiosité, je poursuis sur une première crête herbeuse avec les tours et la mer dans le dos.
Là je croise mon tout premier GRiste en sens inverse. Il est assoiffé car il n'a pas trouvé d'eau depuis son départ de Tagnarède. Je le dépanne de quelques gorgées et lui indique la source François Grand qu'il atteindra probablement en moins de 20 minutes.
J'ai presque 2 litres sur moi donc je devrai tenir facilement jusqu'à Tagnarède.

Vers 10h30 je m'accorde une pause à l'ombre pour terminer mon petit déj et recharger un peu le téléphone.

En passant devant le panneau indiquant la source de Massada, je n'ai pas besoin d'eau mais je décide d'aller voir pour vérifier si elle coule. Les vaches ont l'air d'y trouver leur compte. Le captage est protégé par des barrières en bois.
7PAK0VCjH.IMG_20210724_114800993_HDR.jpeg
source de Massada

Le débit est correct mais l'eau sort quelques millimètres au dessus d'une flaque peu engageante. Difficile de remplir une poche sans prendre également de l'eau stagnante. Je préfère conserver mon eau tiède.
Alors que je m'apprête à rebrousser chemin pour rejoindre le GR là où je l'ai quitté, j'aperçois un balisage rouge et blanc qui passe devant la source et continue à droite. Un coup d'œil sur la montre GPS confirme  que c'est bien l'itinéraire que j'ai planifié. Pourtant le sentier en sous bois est loin d'être évident et je reviens plusieurs fois sur mes pas pour m'assurer que je n'ai pas loupé quelque chose. Erare humanum est. Le balisage rouge et blanc est toujours présent. Quand la sente sors du sous bois pour s'enfoncer dans des buissons de ronces, je sors quand même le téléphone pour vérifier la carte. D'après les données OSM je suis sur le bon chemin. D'après la carte IGN aussi, à quelques mètres près. Bien que convaincu que les cartes me jouent des tours et qu'il faudrait que je revienne sur mes pas jusqu'au sentier bien balisé que j'ai quitté avant d'aller à la source, je passe en mode sanglier et m'enfonce dans les ronces pour tenter d'eclaircir cette mystérieuse affaire. Perseverare Diabolicum.
En sueur et un peu écorché je fini par m'extraire de cette végétation envahissante. Je remonte un ravin asséché en apercevant toujours quelques traces de peinture rouges et blanches. Mais je remarque à présent qu'elles sont à moitié effacées par le temps. De toute évidence cela fait plusieurs années que cet itinéraire a été délaissé au profit du bon sentier qui passe plus à gauche. Moi qui adore corriger les cartes, je ne pensais pas devoir le faire pour le GR10!
7PAKCKCOj.Screenshot_20210905-155301.png 7PAKEreFA.Screenshot_20210905-155347.png
Sur les 2 fonds de carte, le tracé du GR10/HRP est faux. Il faut rejoindre la crête au sud, comme l'indique très bien le nouveau balisage si on ne le quitte pas...

À 13h30 j'atteins la fontaine de Tagnarède.
7PAKUttX2.IMG_20210724_133808800_HDR.jpeg
De toute beauté, la fontaine de Tagnarède a le mérite de la fraicheur et d'un très gros débit

Je m'arrête pour déjeuner sur les tables de pique-nique en contrebas. Au menu: tucs, saucisson et comté. Un grand classique qui agrémentera toutes mes pauses déjeuner !

Je reprends la grimpette jusqu'au Puig de Neulos avec ses antennes géantes aux pieds desquelles je n'ai toujours pas de réseau... C'est un comble.
Puis le sentier continue sur des crêtes très agréables. Au niveau du Puig de Pradets, je quitte le GR10 pour la première fois afin de rester sur la ligne de crête. Cette folle escapade hors des sentiers battus ne durera que 500 mètres mais c'est déjà ça de pris dans un secteur où le choix de l'itinéraire n'est pas pléthorique !
7PAL83P4C.IMG_20210724_154358093_HDR.jpeg
Entre les arbres, j'ai cru voir un Canigou !

2ème sortie de route sur 300m juste avant d'entamer la descente redescendre au col de l'Ullat. C'est la folie... des ronces et des fougères! Bon Ok, ça ne valait pas forcément le coup... Mais ma liberté d'aller où je veux alors ?
Les abords du Refuge au col de l'Ullat me donneraient presque envie de planter la tente car il y a de l'herbe verte !
Mais c'est envahi de tentes dont la moindre armature doit peser plus lourd que mon sac à dos. Évidemment comme c'est accessible par la route...

La suite de la descente me paraît longue, je commence à sentir mes jambes et les kilomètres ne défilent plus sur ma montre. Je fini par rejoindre la fameuse piste à plat. Je trouve l'emplacement de bivouac que j'avais repéré, avec un tuyau d'eau au bord de la piste. La vue n'est pas moche mais le vent du Nord commence à forcir et il n'y a aucune protection contre les rafales. J'hésite longtemps en consultant la carte. Il est 18h. Je ne vois pas d'autre option avant le Perthus et je ne veux pas dormir en ville!

Après un rafale plus forte que les autres, je remet mon sac et je tente quand même ma chance en espérant trouver un petit bout de plat abrité du vent au bord de la piste. Plusieurs options peu glamour me font hésiter mais je continue.
J'arrive au col avant la descente sur le Perthus. Là je suis sur qu'il n'y aura plus de plat après !

Je m'installe donc à la collada del Pla de l'Arca. Je ne suis pas si mal mais mes affaires s'envolent à chaque rafale. Je fixe solidement la tente. Je fais même une toilette complète avec beaucoup d'eau et de savon car j'ai rempli ma poche de 2L au tuyau et je pourrai faire le plein au Perthus demain. Je suis au croisement de 2 pistes et sur le GR10 mais je ne serai pas dérangé pendant mes ablutions, ni même après. Avec le vent chaud qui souffle, je suis sec avant même d'avoir esquissé un mouvement pour attraper ma micro-serviette.
Après un rapide dîner (mon mélange semoule-soupe préféré, avec un filet d'huile d'olive) je m'abrite sous la tente pour une bonne nuit de repos.

7PANf03Jh.IMG_20210724_205237856_HDR.jpeg
Montage de la tente un peu plus orthodoxe que la veille

Edit: ajout de la carte

Dernière modification par Bombadyl (22-09-2021 17:12:29)

Hors ligne

#8 05-09-2021 17:05:10

Lou_is34
Lou_is
Lieu : Béziers
Inscription : 26-06-2019
Messages : 1 703
Site Web

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Salut,

C’est bien de faire le sanglier parfois  big_smile

Effectivement avec la surcouche Strava on constate que c’est bien près de la crête où passe la plus part des gens.

7PAP3Xi6W.92A6AE75-2950-4559-BA0A-A010FE.s.png


Trombi - Listes: 0°C confort - Duo - 0°C confort
Équipement du chien Hades

Hors ligne

#9 05-09-2021 17:25:36

gergy
Membre
Inscription : 09-11-2013
Messages : 417

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Le mieux c'est de se référer à la trace gpx de la FFR, elle est à jour:

7PAQlZcWJ.gr10.png

Hors ligne

#10 05-09-2021 17:40:13

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 1 354

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Chouette ta rencontre avec le sourcier / constructeur d'abri ! smile

Bombadyl a écrit :

#625022...
Je reprends la grimpette jusqu'au Puig de Neulos avec ses antennes géantes aux pieds desquelles je n'ai toujours pas de réseau... C'est un comble.

Bonjour Bombadyl,
Moi aussi, je trouve ça un peu pénible aussi en montagne, surtout quand c'est un élément de sécurité (consultation météo en particulier) ! sad
C'est parce qu'un des Pylônes est pour SFR, l'autre pour Bouygues, et que tu es chez un autre opérateur ! source : ANFR
Paradoxalement, certains randonneurs avec des forfaits souscrits à l'étranger ont un meilleure couverture réseau que nous, grâce au Roaming entre leur opérateur et les opérateurs Français.

Hors ligne

#11 05-09-2021 19:31:34

Ruz boutou
Traîne-savates tout-terrain
Lieu : Brest
Inscription : 03-10-2019
Messages : 245

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Bombadyl a écrit :

À 7h m'apprête à quitter les lieux quand je fais la rencontre de Maurice. Il vient de terminer de scier des branches pour entretenir les alentours de la source. C'est lui qui a terrassé l'emplacement sur lequel j'ai passé la nuit.
C'est lui également qui a construit puis reconstruit (suite à un incendie) le refuge de Tomy sous de pic de Sallfort.
Lui encore qui a capté et installé le réservoir de la source François Grand.
Il a environ 70 ans et fait beaucoup de trail. Il a fait 2 fois le marathon du Montcalm dont une victoire dans la catégorie des plus de soixante ans.
Une très belle rencontre dès le premier jour.  Maurice est le bienfaiteur des randonneurs dans ce secteur aride et venteux. Un modèle d'altruisme.

Oui, c'est sympa de le souligner. Le petit réservoir avec le robinet de la source François Grand nous sauve certainement la mise pour prendre de l'eau.
En passant cet été, je voulais absolument voir le refuge Tomy. A force d'en entendre parler sur RL,  ça devient presque un mythe !

Pour le trajet, j'ai bivouaqué dans le secteur où tu as tâtonné :
7PAYmW5g7.emplacement-bivouac.s.jpeg
Le matin, j'ai coupé à travers champs broussailles pour reprendre le GR en contrebas. Effectivement, pas de chemin tracé de façon claire. On slalome de sente en sente et ça grattouille assez copieusement les mollets. Le chemin praticable longe les crêtes.

Merci encore pour ton post sur les sources. Je l'avais copié dans mon téléphone et il m'a bien servi. Au moins ça rassure, dans un secteur réputé pour être assez aride et chaud. De mon côté, quand j'y suis passé il ne faisait pas hyper chaud. Je n'ai pas été en manque d'eau. Mais c'est surtout à la montée que le problème se ressent davantage. Dans le sens ouest est, en descendant, tout ce parcours défile assez vite.

J'apprécie beaucoup ton récit ... La suite, la suite !!!


Pour l'enfant amoureux de cartes et d'estampes, l'univers est égal à son vaste appétit. C.B.

liste lighterpack été 2021

Hors ligne

#12 07-09-2021 18:10:24

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021
Messages : 182

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Avec plaisir pour les sources, je suis content que cela ait pu être utile !
Merci pour tous vos commentaires. La suite arrive...

Hors ligne

#13 07-09-2021 18:23:38

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021
Messages : 182

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Dimanche 25 Juillet 2021 : J2 - Le Perthus / Las Illas / Roc de France.
27km / 1550 D+ / 800D-
7Q1Xhs17X.J2.png

Réveil vers 6h30. Un sanglier grogne proche de la tente puis s'éloigne. Je prends le temps de poster sur le forum des infos toutes fraîches sur les sources qui coulent bien.
Ce matin je décide de ne pas prendre le petit déjeuner avant de partir, j'ai envie de me mettre en route sans tarder d'avantage.
A 7h30 j'entame la descente vers le Perthus en mangeant une barre de céréales.
C'est toujours majoritairement de la piste mais la lumière du matin la rend presque jolie.
7PE5sUIVz.IMG_20210725_075126182_HDR.jpeg
Quelques chênes lièges avec leur tronc rouge sous l'écorce égaillent le paysage.

Le passage sous l'autoroute est nettement moins charmant.
Mon départ de Banyuls est encore tout récent et on ne peut pas dire que j'ai traversé des contrées sauvages, mais le retour à la civilisation me fait déjà un drôle d'effet. Le bruit des bâtons qui résonnent sur le bitume, des gens avec un masque. Des voitures. Pourtant le Perthus est une commune plutôt paisible et peu fréquentée mais je ne m'y sens pas à ma place et j'ai hâte de poursuivre.
J'avais prévu d'acheter mon repas de midi à la boulangerie mais ils n'ont que du pain et des pâtisseries. Tant pis, ça sera 2 chocolatines pour le petit déj. Il me faudra manger une portion de muesli pour un déjeuner à venir.
Je traverse le village en croquant une choco. Deuxième arrêt aux toilettes publiques en haut du parking pour faire le plein d'eau.
Je monte au fort par un petit sentier qui évite la route.
7PE5A3Dhw.IMG_20210725_091013579_HDR.jpeg
Ambiance étrange dans ce fort totalement désert avec la lumière du matin.

En rejoignant le GR au niveau du petit cimetière, je croise 2 randonneuses suivies par leurs sacs qui les dépassent de 2 têtes. Je leur indique le départ du sentier pour éviter la route.
Puis je m'enfonce dans la "voie verte" au milieu des chênes lièges. Cette petite portion est très agréable mais rapidement je retrouve la piste qui ne s'arrêtera plus jusqu'à Las Illas.
Seul point d'intérêt en passant: la ferme de Mas Nou. Au moment où je la traverse, je ne sais pas encore qu'il s'agit d'un espace naturiste. J'ai bien aperçu une paire de fesses mais je pensais juste avoir dérangé une toilette matinale. Mon esprit est occupé par la mission que je me suis fixée de répertorier les bonnes sources. Je suis sensé en trouver une ici mais je suis déçu.
7PE5HDl03.IMG_20210725_114437093_HDR.jpeg
Seul un mince filet boueux termine sa course dans une bassine pleine de plastique.

Je pose mon sac et je passe 15 minutes à explorer les environs pour trouver la "vraie" source. Mais sans succès. Le captage en amont dirige toute l'eau vers la ferme à l'aide de gros tuyaux et il ne reste que ce mince filet boueux. Tant pis, les fameux "waypoints HRP" indiquent un ruisseau dans le prochain virage de la piste: ça sera peut-être mieux.
7PE5O2tL5.IMG_20210725_114721748_HDR.jpeg
Perdu: le ruisseau est encore plus boueux et des moutons pataugent joyeusement.

La piste s'enfonce dans une hêtraie agréable.
Puis il faut rejoindre la route pour descendre sur Las Illas. La pente est faible et j'ai l'impression que les lacets n'en finiront jamais. J'ai très envie de couper pleine pente en mode sanglier mais c'est trop construit. Un sanglier dans une piscine ça fait mauvais genre.
Je fais le plein d'eau aux toilettes du village. Il y a même une douche qui me fait le l’œil mais la suite du parcours remonte le long d'un torrent et j'espère y trouver un coin tranquille et plus sauvage.
En haut du village je m'arrête quelques minutes pour lire la plaque commémorative des sentiers de la liberté. Je suis plongé dans l'histoire du gouvernement espagnol fuyant le régime franquiste. Puis des alliés fuyant l'occupation allemande. Une phrase m'a particulièrement touché. Celle d'un ministre français qui écrira (je cite de mémoire): "C'est sur cette crête des Pyrénées que j'ai serré dans mes bras pour la dernière fois, mon fils que je ne devais plus revoir."

La montée le long du torrent ne ressemble pas du tout à ce que j'avais imaginé (espéré?). Le sentier surplombe en fait le torrent qui n'est pas particulièrement accueillant dans l'ombre de la fôret.
C'est là que je fais ma première rencontre avec 2 patous.
Ils escortent un petit groupe de chèvres qui descend face à moi. Les chiens aboient et se rapprochent jusqu'à 10m de moi. Ne pouvant m'écarter du chemin à cause du devers important, je tente de parler gentillement aux patous pour leur expliquer que mes intentions ne sont pas mauvaises. Ils semblent peu réceptifs à mes arguments mais ne s'approchent pas plus. Ils sont plantés face à moi et continuent d'aboyer. Ce sont les chèvres bien plus agiles que moi, qui prennent l'initiative de me contourner largement, entraînant alors les patous avec elles. Ouf !

Le sentier se transforme en piste et bascule côté espagnol au col de Lli.
Je déjeune au col de la Biga, face aux ruines du Castel de Cabrera.
7PE5SHPXf.IMG_20210725_140938574_HDR.jpeg
J'ai une vue dégagée sur la plaine de Figueres à gauche qui rejoint la mer.

Puis je continue à grimper jusqu'au lieu saint des Salines. Je visite le petit refuge non gardé qui semble très confortable.
L'eau coule abondamment tout autour des Salines: enfin une terre accueillante ! Ça commence à ressembler à de la montagne et ça fait plaisir !
J'en profite pour faire une vraie toilette, une petite lessive et un peu de vaisselle à la fontaine. Je fais également le plein d'eau (3L en tout) pour pouvoir bivouaquer n'importe où et tenir jusqu'à demain midi.
7PE5ZNiEr.IMG_20210725_154206427_HDR.jpeg
Font de la Cova près des Salines

Je grimpe jusqu'au col del Pou de la Neu qui repasse côté français. Je retrouve un peu de réseau pour envoyer ma position à ma famille. J'ai pris pas mal d'avance sur le planning estimatif que je leur ai laissé avant de partir. Je pensais dormir vers Las Illas ce soir. J'hésite à bivouaquer au col mais il n'est que 16h30. Je retrouve le GR10 que j'ai quitté à Las Illas. Je grimpe sous une hêtraie jusqu'à trouver un petit emplacement en lisière de foret, sous le Roc de France, juste avant la descente vers Amélie-les-bains.

Je plante la tente et j'essaye de capter les derniers rayons du soleil pour les stocker dans la batterie de mon téléphone, qui s'approche des 50% à force de passer du temps chaque soir à écrire ces quelques lignes. Mais entre le ciel voilé et les branches basses, il y a à peine assez d'énergie pour la montre GPS, bien moins gourmande. Il me faudra utiliser le joker de la charge secteur à Amélie-les-bains pour avoir l'esprit tranquille. Zut, moi qui voulais être complétement autonome pour l'énergie c'est loupé. Il faudrait que j'accroche le panneau sur le sac pendant la marche ou que je fasse mes pauses quand il n'y a pas de nuages mais c'est un peu contraignant :-).
7PE689Pjb.IMG_20210726_064613479_HDR.jpeg

La météo des prochains jours est orageuse. Keraunos prévoit même des orages forts avec risques de grêle pour les PO. On verra bien, demain c'est jour de ravito.

Le froid tombe très vite après le dîner. 14 degrés à 21h. ça change des 2 nuits précédentes à 30°. Je peux enfin sortir mes vêtements mérinos et même ma micro-polaire pour dormir.

Edit: ajout de la carte

Dernière modification par Bombadyl (22-09-2021 17:21:05)

Hors ligne

#14 07-09-2021 19:08:24

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 1 611
Site Web

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Salut Bombadyl  smile

Encore un joli récit pyrénéen. Merci du partage !


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin. La gratitude est la mémoire du cœur, merci  smile ... encore hmm

Liste 3 kg - 3 saisons en tableau
Liste en images (à mettre à jour)
Trombi & récits

Hors ligne

#15 07-09-2021 23:25:41

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 2 308

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

super récit;

je me régale;

la couleur marron de ta tente est très jolie et ne semble pas trop voyante.

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#16 08-09-2021 21:56:34

CLeC
Membre
Lieu : IdF
Inscription : 06-11-2011
Messages : 641
Site Web

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Bonjour,
Récit sympa, merci du partage !


4981875N - 0698785E - 1761m

Hors ligne

#17 17-09-2021 00:54:13

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021
Messages : 182

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Lundi 26 Juillet 2021 : J3 - Roc de France / Amélie-les-bains / Coll de Formentera
21km / 1100 D+ / 1300 D-
7Q1XmQaqq.J3.png

Je suis réveillé à 6h15 par le passage d'un randonneur.
Je sors de la tente pour assister à un magnifique lever de soleil orange.
À 7h10 j'entame la descente vers Amélie les bains. Sur la carte j'avais anticipé environ 2h de marche. Je repousse donc mon petit déjeuner en me disant que je le prendrai pendant que mon téléphone charge à la gare routière ou ailleurs.
Ce n'est pas la grande forme, je n'ai pas très bien dormi cette nuit. Je n'ai pas eu froid mais j'avais enfilé presque toutes mes couches alors qu'il faisait 14 degrés dans la tente. Le sommeil est venu par petits morceaux et avec des rêves étranges.
Je marche donc lentement et prudemment.
Au bout de 2h, je fais un point carte. Je suis encore à plus de 4km de la ville! Changement de plan : je cherche un coin avec un peu de dégagement pour le petit déjeuner.
Je jette mon dévolu sur un rocher rigolo qui constituera la proue de mon navire voguant vers la ville.
7PSR68qzJ.IMG_20210726_093506883_HDR.jpeg

Malgré un bon bol de Müesli la forme n'est pas revenue, je trouve cette descente interminable. En fait j'ai ce sentiment lors de chaque descente depuis le départ... Il faut probablement que j'apprenne à les apprécier au même titre que les montées car je ne marche pas pour arriver quelque part, mais bien pour profiter du chemin !

Au niveau de la propriété privée de Can Félix, le sentier contourne les champs et les bâtiments.

7PSRbO4pR.IMG_20210726_084957235_HDR.jpeg
Can Félix

Puis, on arrive sur une piste et un petit panneau indique Amélie-les-bains à droite, ce qui revient à revenir pratiquement d'où je viens... Je trouve ça louche et je me dit qu'un petit malin a du retourner le panneau puisque la piste qui part à gauche se dirige tout droit vers Amélie-les-bains. Je parcours une cinquantaine de mètres sur la piste en surveillant ma montre. Zut, la bonne trace semble passer quelques mètres plus en amont. En réalité, la piste fait des lacets et plonge tout droit dans la vallée vers Montalba. Le panneau avait raison (comme bien souvent !) et indique qu'il faut faire quelques mètres en arrière pour attraper un petit sentier qui longe le début de la piste mais légèrement plus haut.

J'arrive finalement en ville vers 11h, soit 4h après mon départ... Du simple au double : on aura vu mieux comme préparation de l'étape... En regardant mieux la carte il y avait quand même 1200m de D- et la pente était douce mais ça n'explique pas tout.

7PSRfb6YR.IMG_20210726_104147073_HDR.jpeg
Arrivée sur Amélie-les-bains

En ville je sors le masque et le portefeuille du fond du sac (je les avais presque oubliés ceux-là).
J'ai 3 missions: eau, bouffe et électricité.
Je recherche les points d'eau potable sur OSM : rien d'indiqué en centre-ville ! Il y a des toilettes publiques près des thermes mais ça fait un joli détour... Je préfère commencer par les courses et vérifier de mes propres yeux pour l'eau. Il y a plusieurs fontaines dans la rue commerçante mais avec un panneau rouge : "non potable". Bon au pire je la filtre, elle ne doit pas être si mauvaise. Mais psychologiquement, je préfère trouver de l'eau "potable" (c'est un peu bête, ça sert à ça un filtre !).

J'avais prévu de faire les courses au Proxy Super car le Vival devait être fermé lors de mon passage.
Je suis donc surpris de le trouver ouvert mais tout s'explique: je pensais arriver dans l'après-midi et on est encore le matin grâce à mon avance des 2 jours précédents.
J'y trouve mon bonheur: muesli, tucs, chorizo, fromage. Pas besoin de lait en poudre ni de soupe: j'ai pris la quantité pour toute la semaine, ayant peur de ne pas en trouver dans ces mini magasins (probablement injustifiée pour les soupes, déjà plus fondée pour le lait en poudre). Il y a aussi de la semoule blanche mais j'espère pouvoir en trouver de la semi-complète à l'épicerie bio.

Je demande à la caissière où je peux faire le plein d'eau. J'ai l'impression de lui poser une colle, elle se renseigne auprès d'un autre client qui habite dans le centre. Au final les 4 clients du moment débattent quelques minutes et parviennent à la conclusion suivante: "pas de fontaine potable, il faut demander gentiment au bar d'en face. Mais attention, celui qui a le store bleu hein ? Parce que si tu demandes à celui qui a le store rouge, tu risques de te prendre un coup de fusil ! C'est un vrai c*n**d !"
Ah oui carrément. Il y a de l'ambiance ici !

A l'épicerie bio, la semoule semi-complète se vend en sac d'1Kg. Je n'en ai besoin que de 500g. Le gérant me conseille plutôt le boulgour de riz (riz concassé) qui se cuit comme de la semoule et se vend en sachet de 300g. Pourquoi pas, il faut varier les plaisirs ! Je complète avec un autre sachet de 300g : de la semoule aux fleurs. Original aussi.
Je retente ma chance auprès du gérant pour l'eau: "oui bien sur: il y a une fontaine et des toilettes publiques à 100m dans la rue de la mairie".
Et bien voilà ! Si ça se trouve, les 4 clients du vival passent devant tous les jours mais comme ils ont de l'eau et des toilettes chez eux, ils n'ont jamais remarqué ces installations si chères aux voyageurs.
Il y a même un banc à côté de la fontaine: idéal pour réorganiser le sacabouffe.
Et hop, infos ajoutées sur OSM pour les suivants.

Reste l'ultime mission: recharger mon téléphone. Je pourrais presque m'en passer mais ça me forcerait à faire des pauses "quand il y a du soleil" au lieu de "quand c'est beau" ou "quand j'ai faim" ou "quand j'ai envie".
Et puis cette chaleur orageuse et cette longue descente m'ont un peu coupé les jambes. La perspective d'une vraie pause à siroter un coca glacé n'est pas si désagréable.
Ne voulant pas tenter le diable, je choisi la brasserie au store bleu.
La jeune patronne est super accueillante. Elle déplace les meubles pour m'installer près d'une prise électrique.
Une fois branché, j'observe les allers et venues dans la brasserie.
C'est marrant cette pointe de culpabilité qui ne me quitte pas. Comme si chaque minute passée à me reposer dans ce lieu où l'on peut acheter son confort, diminuait le mérite des efforts passés et à venir.
Pourtant je ne suis pas venu chercher la performance sportive ni les limites du confort. Je suis en vacances, je n'ai aucun planning, aucune obligation. Et pourtant je n'ai pas envie de passer plus de temps que nécessaire ici.
J'invite les ions Lithium à migrer plus rapidement de la cathode vers l'anode mais ils semblent indifférents à mes encouragements. C'est même l'inverse qui se produit : plus la charge progresse et plus ils trainent la patte.

L'heure avance et les plats chauds défilent devant moi: moules-frites, hamburgers, entrecôtes.
Ne pas fléchir ! J'ai des tucs et du chorizo pour le déjeuner dans mon sac. Si je craque je serait obligé de les porter pour rien pendant plusieurs jours ! Impensable : je suis un petit nouveau dans la MULitude, je ne veux pas être la risée de tout le forum ! Cette pensée me fait sourire et m'aide à tenir jusqu'à 95% de charge .

Le soleil est revenu quand je quitte Amélie les bains avec assez de nourriture pour les 5 prochains jours (encore une preuve de ma grande préparation, et le ravito de Bolquère alors ?).
Mais le vent se lève et l'air se charge d'humidité. Le modèle Arôme prévoit des orages avec forte pluie de 15h à 17h. Météo France annonce des risques de grêle.
Je monte jusqu'au village de Montbolo par une alternance de route et de sentiers qui coupent les lacets.
Arrivé là haut, j'hésite entre poursuivre ou laisser passer l'orage. Je passe devant un abri bus accolé à des toilettes publiques. Tout en réfléchissant, j'entame le sentier à la sortie du village. C'est là que les premières gouttes de pluie arrivent.
Il est bientôt 15h et le prochain lieu supposé de bivouac n'est plus qu'à une heure de marche au Coll de la Reducta donc rien de presse. Sauf si je veux aller plus loin ce soir ? Le suivant est à 4 ou 5h de marche proche du refuge de Batère. 12km et 1100m de dénivelé positif nous séparent encore. Cette seconde option me paraît trop risquée vu l'heure tardive et l'orage qui gronde.
Je vais donc m'abriter au village pour laisser passer l'orage.
Quitté à être coincé pendant 2h, j'en profite pour faire une toilette complète au lavabo. Tant pis si je suis en caleçon face à une place publique. Il pleut de toute façon, les gens ne vont pas sortir !
Seule une vieille dame viendra profiter des toilettes pendant mes ablutions. Intriguée, elle me demande des  explications sur mon parcours puis elle ne cesse de me répéter que je ne pourrai pas dormir dehors ce soir parce que le sol est mouillé. Au contraire, les sardines s'enfonceront plus facilement tongue

À 16h je mange mes tucs et mon chorizo dans l'abri bus en regardant tomber la pluie. C'est beaucoup mieux qu'un hamburger en terrasse ! Il suffit de le répéter plein de fois pour s'en convaincre.

Mes pieds sont tout mouillés. Fallait-il vraiment que je savonne cette paire de chaussettes après 3 jours de bons et loyaux services? Oui probablement, mais les chaussures était-ce vraiment nécessaire ?

J'apprécie l'Ossau Iraty fraîchement acheté. Ça change du comté et me donne un avant goût du pays basque qui m'attend au bout. On voyage comme on peut dans un abri bus sans bus.

7PSRUFYcB.IMG_20210726_154848414_HDR.jpeg

Une mouche s'est réfugiée au sec avec moi et me tient compagnie. Elle a l'air de vraiment m’apprécier. Ce n'est pas totalement réciproque. Après 1h de toilette appliquée, j'espérais plus de gratitude de la part du règne animal.

À 17h, la pluie se transforme en bruine. Je m'apprête à repartir quand elle redouble soudain d'intensité.
Bon, rien ne presse, je reste encore un peu avec ma mouche et je rédige ces quelques lignes...

À 17h14 la pluie se calme à nouveau. Je file en douce pendant que la mouche a le dos tourné.
En sortant du village je passe devant un ruisseau que je n'avais pas remarqué la première fois.
Ah bein non, ce n'est pas un ruisseau, c'est le chemin de tout à l'heure !
Moi qui voulait avoir les pieds propres, je suis doublement servi...

J'arrive rapidement sur le lieu de bivouac repéré dans les fameux "HRP waypoints". La description annonçait une abondance d'eau. Il y en a en effet beaucoup d'eau que l'on entend couler sous un regard en pierres, fermé par une plaque en fonte et verrouillé par un cadenas...
Heureusement que j'avais prévu large à Amélie les bains. Le prochain point d'eau (supposé) est à mi-parcours demain.
Le terrain n'est pas très plat et largement caillouteux. Bref : mauvais plan pour un bivouac.
7PSSqJkgn.IMG_20210726_180550078_HDR.jpeg

Tant pis je continue mon chemin en espérant trouver mieux avant la tombée de la nuit. Il y a un col à moins de 2h de marche. C'est sensé être un peu plat un col...

Le sentier est parfois envahi par la végétation. Et bien sûr elle est gorgée d'eau.
7PSSo6yhH.IMG_20210726_183304788_HDR.jpeg

Le kilt de pluie fait bien son job et je m'arrange pour ne pas le déchirer dans les ronces.
Quand à mes pieds... Ce sont eux qui mouillent les herbes et non l'inverse.

Arrivé à une ancienne bâtisse militaire, je trouve une piste bien plate qui pourrait faire l'affaire.
7PSSlwG0A.IMG_20210726_184304395_HDR.jpeg

Un camion militaire est stationné sur la piste mais il s'agit d'un couple de vacanciers hollandais à la recherche d'air pur. On discute 5 minutes et je décide de poursuivre encore un peu mon chemin. J'ai l'impression d'avoir été plus longtemps assis que debout aujourd'hui.

Le soleil revient et m'offre une vue magnifique sur le Canigou (je crois).

7PSSi9NhM.IMG_20210726_185305373_HDR.jpeg

Il est 19h et l'air semble avoir été purifié par la pluie. La lumière est sublime.
Je trouve mon bonheur près du col de la Fermentera sur une piste en herbe sans issue (accès à un pylone électrique mais assez loin).
Je profite de cette superbe soirée après l'orage.

7PSSJxqcg.IMG_20210726_195558739_HDR.jpeg

C'est tellement plus joli que mon abri bus ! Beaucoup de bruits d'animaux : sangliers, blaireaux et différents oiseaux. Je tombe même nez à nez avec une sorte de gros chat sauvage  qui s'approche par curiosité de ma tente. Dès qu'il est repéré, il s'enfuit en faisant des bonds qui résonnent sur le sol. Pas vraiment la démarche ni le poids d'un chat... Je n'ai pas eu le temps de bien le voir de face mais de dos sa queue est courte, de couleur beige/orange et tachetée de noir. Animal mystère que j'entends plus tard feuler assez fort face à un sanglier qui grogne. Il y a de la vie par ici !

7PSSTyT5K.IMG_20210726_205604059_HDR.jpeg

Quand le soleil se couche, l'humidité envahit les lieux.

7PSSPhnZS.IMG_20210726_205050588_HDR.jpeg

Je rentre sous la tente. Quelques éclairs lointains me font craindre un nouvel orage mais celui-ci passera à côté.

Edit: ajout de la carte

Dernière modification par Bombadyl (22-09-2021 17:22:06)

Hors ligne

#18 17-09-2021 08:04:18

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Messages : 1 648
Site Web

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Coucou,
Il est chouette ton récit  smile
Toi aussi tu as ton Surmul qui te guide, on dirait ! (©Eric le rouge)


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

En ligne

#19 17-09-2021 11:46:04

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021
Messages : 182

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Merci Joy !
Ah ah oui ça m'a aussi fait penser au SurMUL d'Eric le rouge quand j'ai relu hier soir  lol

Hors ligne

#20 17-09-2021 12:43:06

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 1 611
Site Web

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Bombadyl a écrit :

#626795L'heure avance et les plats chauds défilent devant moi: moules-frites, hamburgers, entrecôtes.
Ne pas fléchir ! J'ai des tucs et du chorizo pour le déjeuner dans mon sac. Si je craque je serait obligé de les porter pour rien pendant plusieurs jours ! Impensable : je suis un petit nouveau dans la MULitude, je ne veux pas être la risée de tout le forum ! Cette pensée me fait sourire et m'aide à tenir jusqu'à 95% de charge .

Au contraire, bienvenue au club des MULs tourmentés lol !

Bravo pour le récit, j'adore cool ...


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin. La gratitude est la mémoire du cœur, merci  smile ... encore hmm

Liste 3 kg - 3 saisons en tableau
Liste en images (à mettre à jour)
Trombi & récits

Hors ligne

#21 17-09-2021 13:43:20

pap35
Membre
Lieu : Rennes
Inscription : 29-02-2020
Messages : 219

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Salut Bombadyl,
Super récit, merci beaucoup, ça rafraîchit des souvenirs communs.
C'est marrant, moi aussi j'ai été victime du syndrome du surmul diagnostiqué par Éric Le rouge, dans le genre "bon il est 15h je suis arrivé au lieu de bivouac pressenti, suis-je un randonneur dynamique car MUL ou contemplatif car MULET,  allez je continue" ou encore "oh purée que ces charcuteries ont l'air bonnes (à Bolquère), mais j'en ai pas besoin je vais charger mon sac pour rien, allez je prends que les chips, dégoûté"

Dernière modification par pap35 (17-09-2021 13:43:54)

Hors ligne

#22 17-09-2021 14:13:02

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Messages : 1 648
Site Web

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Perso si je suis dans un resto a l'heure de l'entrecôte et que je dois y rester pour attendre que ça charge, franchement je n'hésite pas une seconde, je prends l'entrecôte ! Et si j'ai des tucs et du chorizo dans le sac, tant mieux, ça m'en fera plus pour plus tard ou bien ça me permettra d'en partager avec d'autres au bivouac !


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

En ligne

#23 17-09-2021 14:23:58

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 1 354

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Joy Supertramp a écrit :

#626897Perso si je suis dans un resto a l'heure de l'entrecôte et que je dois y rester pour attendre que ça charge, franchement je n'hésite pas une seconde, je prends l'entrecôte ! Et si j'ai des tucs et du chorizo dans le sac, tant mieux, ça m'en fera plus pour plus tard ou bien ça me permettra d'en partager avec d'autres au bivouac !

+1

Hors ligne

#24 17-09-2021 14:26:30

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 1 611
Site Web

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Perso je bouffe les tucs et le chorizo pour m'ouvrir l'appétit, puis je prends l'entrecôte.

Après je retourne acheter des tucs et du chorizo, par peur de manquer  wink


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin. La gratitude est la mémoire du cœur, merci  smile ... encore hmm

Liste 3 kg - 3 saisons en tableau
Liste en images (à mettre à jour)
Trombi & récits

Hors ligne

#25 17-09-2021 15:01:39

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Messages : 1 648
Site Web

Re : [Récit + liste] 1ère partie de HRP: Banyuls-L'Hospitalet en 7.5étapes

Hervé27 a écrit :

#626899Perso je bouffe les tucs et le chorizo pour m'ouvrir l'appétit, puis je prends l'entrecôte.

Après je retourne acheter des tucs et du chorizo, par peur de manquer  wink

On sent l'experience là !  lol


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

En ligne

Pied de page des forums