#1 03-11-2021 13:39:31

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Messages : 1 743
Site Web

[Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Salut,

J'ai enregistré une version audio de ce récit que je vous encourage à écouter plutôt qu'à lire. Le texte est de moi, les photos de Shanx et l'aventure, de nous deux.

Vercors Vertigo

DSC03422.jpg




Chapitre 1 : Abandon.


    Le bruit de la portière qui claque. Ses yeux interrogatifs qui ne comprennent pas, et les miens qui tentent de la rassurer, voilà comment tout à commencé. Ça y est, j’y suis, nous y sommes. Cela fait maintenant quatre ans qu’elle me suit partout, tout le temps, encore plus fidèle que mon ombre, qui parfois se cache. Je tente de rire mais au fond de moi tout est en désordre, pourquoi, déjà ? C’est vraiment obligé ? Je rouvre la porte, ses oreilles s’abaissent, j’enfouis une dernière fois mes mains dans sa fourrure, si douce. Allez, à peine une semaine ma belle, et après on recommence, toutes les deux, promis.

    Finalement, c’est surtout pour moi que je m’inquiète. Je m’imagine déjà passer mon temps à me retourner, la sentant sur mes talons, chercher le bruit de sa queue qui s’agite au petit matin et le réconfort de sa chaleur quand la nuit est fraîche. Allez, c’est l’heure, il faut partir. Une dernière caresse et à nouveau, le bruit de la portière qui claque.





Chapitre 2 : Invitation.

    C’est quelque part sur la route entre Alos d’Isil et le refuge du Fornet que tout à commencé, en août dernier. On se trouvait là, les bras ballants, ne sachant pas trop comment se dire au revoir, c’est compliqué de dire au revoir à quelqu’un quand on se sait pas si on va se revoir, c’est un peu comme si l’on se mentait. C’est peut-être pour éviter ça qu’il m’a lancé joyeusement une invitation à venir faire un tour dans le Vercors à l’automne. On en avait déjà parlé, j’étais attirée depuis longtemps par ce massif et lui, en fin connaisseur du terrain, me proposait soudain une virée là haut. Il ne me restait plus qu’à dire oui, à organiser mon temps et à accepter l’idée que peut-être, j’étais enfin prête à aller voir plus loin que le bout de mes montagnes. On s’est mis d’accord : à lui la charge de préparer l’itinéraire, à moi celle de préparer du gâteau breton pour tout le monde. Il est des accords de montagnards comme ceux-là, qui valent bien n’importe quelle poignée de main.



Chapitre 3 : Découverte.


DSC03260.jpg


        C’est lorsque nous sommes arrivés à la cabane que j’ai réalisé que nous étions vraiment partis. Les étoiles brillaient fort dans le froid mordant de la nuit, et, si la marche sur le bon sentier nous avait maintenus à la bonne température, les murs en béton et le sol assorti qui nous ont accueillis ont eu vite fait de nous rappeler qu’ici aussi l’été était fini. Enfiler une veste, des grosses chaussettes, allumer des bougies et partager notre repas fut la première répétition de ce qui allait par la suite devenir notre quotidien.

    Une tasse de thé chaude entre mes mains fume. Dehors l’herbe est blanche et sonore, aucun chien ne s’y roule joyeusement, le silence est clair et sur nos visages, dans le faisceau de nos lampes, nos yeux encore à demi fermés sourient déjà. Les miens pensent avec amusement que je ne connais rien, je suis ici comme je l’ai été ailleurs, avant, toute neuve. Ce sentiment agréable vient rapidement buter contre la réalité : je connais cette morsure du froid, alors qu’il nous faut plonger nos mains dans l’eau glaciale pour remplir nos gourdes. Il nous faut être prévoyants, l’eau est une denrée rare et nous n’en trouverons pas avant le lendemain midi.

    Marcher seul, c’est simple. Quelques muscles et un certain sens de l’équilibre suffisent. Marcher à deux requiert un ajustement plus fin pour que les quatre pieds et les deux têtes fonctionnent au mieux. Tout est une histoire de tempo, et par chance, les nôtres sont assez proches. Nous sommes capables de discuter en marchant, de monter, de descendre, et de nous arrêter ensemble. Nous sommes capables de sentir quand l’autre à besoin de se défaire de la recherche quasi constante de l’itinéraire, sur ces vastes champs calcaires, où, parfois, les cairns se font discrets. Nous sommes capables d’écouter nos silences. Finalement, je ne chercherai pas ma chienne sur mes talons.

    C’est simple de se sentir bien, dans ces conditions. Plusieurs fois, je songe que c’est précisément cet état que je devrais bientôt être en mesure de transmettre. Pour l’heure, c’est moi qui découvre, ébahie, la chaîne des Alpes qui s’étale devant nous.

DSC03262.jpg

    Il me nomme savamment tous les massifs qui nous font face et d’un seul coup ces noms jusque là exotiques prennent corps sous mes yeux : je remplis mes cases « Dévoluy », « Queyras », « Belledonne » d’images vivantes, je visualise le Mont Blanc, la Meije et la Barre des Écrins et d’un seul coup un nouveau carnet, vierge, vient se ranger à côté de celui désormais bien entamé qui s’appelle « Pyrénées ». Ah, comme la présence de ce vaste champ des possibles me réconforte ! Je dis qu’il nous faudrait douze vies pour en faire le tour, et cette idée m’apaise.

DSC03267.jpg

    Les premiers bouquetins me sortent de ma rêverie. Il s’agit d’une étagne et de son petit, ils nous observent, nous les saluons. Il les photographie, je mange, ainsi se passeront bien des moments.

DSC03276.jpg

DSC03290.jpg



Chapitre 4 : Crapahutes.


DSC03298.jpg

    Afin de pouvoir embrasser du regard notre aventure, nous nous élèverons bientôt vers le sommet de la Grande Moucherolle, puis de la petite, y prenant au passage notre première dose de crapahute. Nous avons ceci en commun que nous aimons le contact avec le rocher, et chaque Pas, comme on les appelle ici, sera le témoin de nos jubilations.
     Poser les mains sur la roche, parfois gelée, parfois friable, cassante, ou bien encore glissante, rapeuse, usée, quelle joie ! Progresser ensemble, attention aux cailloux, ne reste pas en dessous, monte le pied gauche, là, sur le gros bloc orange, fais gaffe, celle-là, elle bouge, « Caillou ! » Nos exclamations empliront la montagne chaque jour, au gré du passage de ces cheminées souvent faciles, parfois plus engagées.

DSC03301.jpg

DSC03304.jpg

DSC03343.jpg


DSC03617.jpg

DSC03316.jpg

    Je me souviens particulièrement du pas Ernadant, qui nous a procuré 40 minutes de plaisir, de ce petit mouvement en traversée au dessus du vide, où je dirais que là, d’accord, c’est de l’escalade, le sourire jusqu’aux oreilles ! D’ailleurs, de vieux pitons nous rappellerons que d’autres, moins à l’aise ou plus prudents, utilisent des cordes. Je prends plaisir à franchir les difficultés sans craindre pour la vie de ma chienne, à les enchaîner rapidement, sans pauses, si ce n’est pour m’exclamer que c’est beau.

DSC03616.jpg

    La montagne autour de nous se pare de ses couleurs automnales. Chaque jour, c’est de plus en plus de feuilles qui roussissent, qui jaunissent, qui se colorent pour notre plus grand plaisir. Vue d’en haut, la forêt ressemble à une palette de peintre qui chercherait la bonne teinte.

DSC03426.jpg

DSC03583.jpg

DSC03599.jpg

    A chaque fois, c’est le spectacle éternel de cette montagne rendue plus belle par nos émotions qui nous cueille au sommet, nous obligeant souvent à souffler, nous asseoir, voir et regarder de tous les côtés. Le ciel est perpétuellement bleu, avons nous eu un seul nuage ? Il est de ce bleu pur et cinglant qui n’existe pas en été. L’automne est là.

DSC03589.jpg




Chapitre 5 : Plateaux.

DSC03414.jpg


    Les plateaux du Vercors sont à la montagne ce que la sieste est à une journée bien remplie : un moment de répit salutaire, nous permettant de mieux apprécier la raideur des pentes que nous aimons tant. Cesser de chercher cairns et sentes permet à nos esprits de divaguer. Parfois l’un d’entre nous brise le silence méditatif et lance un énigmatique : « A quoi je pense ? » Si l’humeur y est, par une série de questions fermées, l’autre s’enquiert alors de deviner la réponse. Moments simples de partages, passages du temps et commentaires argumentés ponctuent nos échanges. Les forêts de conifères au nord règnent, avec leurs parfums légèrement mentholés, leurs tapis d’aiguilles et leurs bons sentiers qui, propices à ces distractions, nous permettent de marcher côte à côte.

DSC03393.jpg

    Au sud, c’est la steppe, et les marmottes déjà ont déserté les lieux jaunes. Ici, c’est la navigation à vue qui prime, la boussole et les cartes restent dans nos poches, avec nos mains. D’un regard, on peut embraser d’un coup tout le paysage. Le Mont Aiguille est là, si proche, voguant sur les plaines tel un lourd paquebot. Il me dit qu’ils ont brûlé un jour le dernier arbre à son sommet. Mais quoi ? Pourquoi ? Je tente de trouver une explication rationnelle à cette appropriation du paysage mais la raison l’emporte : ils sont cons.

DSC03390.jpg

DSC03535.jpg

    D’ailleurs sur ces terres, nous ne sommes plus seuls. Les randonneurs vont et viennent, ah oui, nous sommes samedi, nous sommes dimanche. Nous atterrissons sur un sommet et y mangeons, le vent est froid mais la vue est belle. De quel sommet s’agit-il ? Peu importe finalement, nous y sommes.

DSC03415.jpg

    Pourtant, il nous faut trouver de l’eau, nos réserves s’amenuisent. Ici, il y en a, parfois un peu, parfois beaucoup, mais toujours suffisamment. Le temps de remplissage est souvent prétexte à une pause, que chacun utilise comme il le souhaite. J’aime y manger et y rincer mes vêtements, ma peau, salée. Boire beaucoup pour être sûrs de ne pas manquer ensuite est l’une de nos techniques, mais l’eau est fraîche sur nos langues. Puis repartir, encore, et souvent demander si l’on arrive bientôt. Je n’aime pas marcher le soir.

DSC03395.jpg



Chapitre 6 : Cabanes.

DSC03337.jpg

    « Là, tu vois, elle est là ! » Oui, voici notre refuge. Il est finalement peu de plaisirs semblables à celui  d’arriver près d’une jolie cabane à la tombée du jour. C’est un plaisir brut, primitif, celui de l’homme-proie trouvant un abri, une cachette. C’est agréable aussi de se sentir vulnérable, quand les bruits de la forêt s’intensifient mais qu’il nous faut sortir quand même, au beau milieu de la nuit. Lever la tête vers le ciel et rentrer bien vite se glisser dans les plumes chaudes de nos duvets, les yeux encore remplis de cette étoile filante tout juste aperçue, qui laissera longtemps une traînée lumineuse à l’intérieur de nos paupières closes.

DSC03334.jpg
   
    Enfiler en vitesse nos vêtements chauds et sortir voir le soleil s’éveiller alors que nous mêmes sommes encore en pleine torpeur est une bonne raison de sortir du lit. Juste le temps de mettre un peu d’eau à chauffer pour le thé, et de commencer la journée de la plus simple des façons : avec elle. Nous la finirons avec elle aussi ce soir, les nuits sont longues à cette saison et pour passer le temps nous avons trouvé un stratagème : tous les soirs, il me lira quelques chapitres d’Éducation européenne, de Romain Gary, l’un de nos auteurs préférés à tous les deux. La lecture à voix haute est un exercice difficile, mais avec les jours qui passent l’aisance vient et bientôt c’est lui qui me dira avec impatience « je continue ? » Moi, je m’endors déjà, et dans mes rêves je ne sais plus bien si je suis avec Janek sous la terre ou quelque part au-dessus.



Chapitre 7 : Douleur.

DSC03342.jpg

    On avait pourtant hésité à s’engager sur cette vire Sambardou, inquiets du risque de chutes de pierres dans les couloirs au-dessus de nos têtes. Confortés par notre expérience de la veille sur la vire d’Archiane, pourtant, nous y sommes allés. Plus croulante encore peut-être, moins empruntée c’est sûr, certains passages nous demandent de rassembler tout notre sang froid, et quand il faut compter sur une touffe d’herbe pincée entre le pouce et l’index pour garder l’équilibre au dessus de deux cent mètres de vide, c’est dans la tête que ça se passe. Dans la mienne, c’est mieux qu’hier, je maîtrise mieux mon cerveau et le sol décide de rester sous mes pieds. Lui me verra franchir avec inquiétude certains passages, c’est plus facile pour moi, je suis devant, je ne vois pas le danger. L’ambiance se détend lorsque nous arrivons sur un large promontoire herbeux, place de bivouac parfaite, nous y prenons le temps d’admirer les vautours voler en face de nous, au-dessus de la vire empruntée hier. Le temps y passe légèrement différemment, comme ralenti, épais. Bientôt, nous repartons en sens inverse, la journée est encore longue.

DSC03377.jpg

DSC03404.jpg


    Je ne sais pas quelle est la force d’un caillou de la taille d’un gros œuf qui tombe d’une falaise haute de plusieurs dizaines de mètres, ricoche sur une pierre et vient buter droit sur mon genou à l’exact instant où je franchis le passage le plus critique de la vire, mais je sais qu’à ce moment précis je ne peux plus bouger.     Déjà, parce que d’autres œufs-cailloux dévalent la pente, ensuite, parce que la douleur est lancinante, et enfin, parce que j’ai besoin d’être sûre que ma jambe réponde lorsque je la solliciterai pour terminer le franchissement de cette ravine. Je rentre la tête dans les épaules et j’attends, ça va passer. La pluie de cailloux cesse, le bouquetin qui l’a provoquée m’épargne. Je rejoins un léger replat à l’abri, m’assois et constate avec soulagement que je suis toujours là. Il me rejoint pendant que la douleur s’estompe, le genou à peine perforé, l’articulation n’est pas touchée. J’appuie fermement sur l’endroit du choc pour limiter le gonflement, nos regards se croisent, ils sont un peu différents d’avant, nous avons grandi.

DSC03436.jpg

DSC03498.jpg



Chapitre 8 : Bivouac


    On avait failli passer à côté, à croire que c’était fait exprès, mais quand il m’a dit nonchalamment qu’il y avait des ronds de pierre au sommet du Grand Veymont, le doute ne fut plus permis : nous dormirions là-haut. Y arriver en fin de journée fut une simple formalité, et quand il fut clair que nous y serions seuls, quand les derniers chocards furent partis emportant avec eux les ultimes rayons du soleil, nous gagnâmes notre couche.

DSC03556.jpg

    Dans le lointain les massifs s’éteignent tandis que la lune s’immisce dans le ciel, nous cachant la vue des étoiles. Janek à rencontré Zosia et tremble à présent de la perdre, le vent se lève. Les rafales rentrent dans nos duvets par le haut, nous nous emmitouflons. Nous avons fait l’erreur de choisir le plus grand des ronds de pierre, au détriment de la protection contre le vent et nous nous retrouvons bientôt au centre de la soufflerie. C’est moi qui encaisse le plus gros des rafales, le vent réussit à me faire valser sur mon matelas pneumatique, il siffle entre les pierres et tempête dans nos oreilles. Il se lève, pars, reviens, me dit qu’il est frigorifié, je ne dis rien. Je me met sur le côté pour augmenter ma hauteur et ainsi mieux le protéger du vent, je n’ai pas froid, sauf aux pieds. Il se rendors, moi aussi, le vent lui ne fait que gémir, à croire qu’il trouve sa force dans nos souffles ralentis.

    Trois heures du matin, comme souvent, nous sommes éveillés, je raconte mon dernier rêve, toujours aussi saugrenu. Cela fait déjà sept heures que nous sommes allongés là, c’est toujours comme ça les nuits aux sommets. Je me demande chaque fois ce qui me pousse à continuer, mais dès que le jour point la réponse m’apparaît avec fermeté : observer la beauté du monde sous mes pieds, me dire que je suis peut-être la première aujourd’hui à voir le soleil, voir la vie sortir de la nuit et les montagnes rester toujours aussi immobiles pour encore une journée de plus me fascine. Alors, je continue.

    Mais ce matin il nous est impossible de contempler. Les rafales sont trop fortes, nous ne pouvons qu’à peine marcher, il nous faut tituber. Aujourd’hui, la montagne n’a pas envie qu’on la regarde, alors nous partons, chercher un coin plus abrité pour déjeuner. On ne discute pas avec la montagne.

DSC03560.jpg

DSC03566.jpg

Chapitre 9 : Splendeurs


    De chaque chose on peut s’émerveiller. Du jeune cabri qui escalade avec une facilité déconcertante les raides parois rocheuses, nous narguant d’un air joueur. Du bois mort rassemblé en tas près du poêle, promettant une soirée confortable. Des vautours qui tournoient au-dessus de nos têtes dans un glissement sonore. Des vires aériennes écrasantes de splendeur qui nous font nous exclamer sans cesse à propos de leur beauté. Des forêts vertes et dorées, apprêtées pour l’automne comme si quelqu’un était en train de les habiller d’un costume plus seyant. De la vapeur qui s’échappe d’une tasse de thé au petit matin. De la fraîcheur d’une douche improvisée lorsque le soir s’approche. De la silhouette incroyable du Mont Aiguille, trônant au milieu du paysage comme un trophée sur un manteau de cheminée. Des reliefs doux des plateaux Sud, ondulant amoureusement sous le ciel bleu…

DSC03596.jpg

DSC03303.jpg

DSC03329.jpg

DSC03333.jpg

DSC03411.jpg

DSC03466.jpg



    Le Vercors à ceci d’intéressant qu’il permet un renouvellement continuel de l’émerveillement. J’ai eu la chance de le découvrir par ses petits côtés, par ses sentes les moins battues, les Pas les moins courus. J’ai eu la chance d’avoir avec moi le ciel, le vent et le soleil. J’ai eu la chance de m’y faire amener par un amoureux du terrain qui a su me préserver de toute forme d’anticipation, de prévisualisation. Si un jour vous aussi vous avez cette chance, saisissez-là. La montagne est encore plus belle lorsqu’elle est partagée.

Dernière modification par Joy Supertramp (03-11-2021 15:07:25)


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#2 03-11-2021 14:04:42

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 2 464

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Magnifique.
Pour ce récit, les photos, l'amour de la montagne : merci !

(Hop, référencé dans le Wiki. Faut pas que ça se perde, ce genre de perle)


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)
Si Edition sans raison indiquée : GolgOrth, Sainte Axe, petites précisions diverses...

Hors ligne

#3 03-11-2021 14:30:25

Serval
Carpe diem
Lieu : Entre deux longues marches...
Inscription : 15-06-2018
Messages : 1 226
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Superbe. Merci Joy. smile

("Lire" RL avec les oreilles, on n'arrête pas le progrès ici).

(Edit : photos découvertes après l'écoute du texte. Elles aussi sont superbes, merci Shanx)

Dernière modification par Serval (03-11-2021 17:40:50)


(Modification non justifiée = orthographe, typo, etc.)
Trombi | GR34 : de Concarneau à Auray | De Paris au Salento : Liste 2020/Récit 2020/Récit+Liste 2021 |
« Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j'ose ainsi dire, que dans [les voyages] que j'ai faits seul, et à pied. » (J.-J. Rousseau)

Hors ligne

#4 03-11-2021 14:54:08

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 1 404

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Wouaouwww, ce n'est plus un récit, c'est une oeuvre ! smile
Bravo à tous les deux !

Elle s'appelle comment cette charmante cabane ?

Hors ligne

#5 03-11-2021 15:10:13

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 661
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

smile


En complément voici une carte du parcours effectué (trace enregistrée avec ma montre, image cliquable pour voir en grand) :

carte-vercors2.jpg

Ça donne 110km et 5700m de D+ réalisés en 5 jours plus deux fois 1h de marche (oui c'est beaucoup moins poétique que le beau récit de Joy, mais j'aime les chiffres).

@Manche : c'est la fameuse cabane à Goupette dont il a déjà été mention plusieurs fois sur le forum. Une petite célébrité vertacomicorienne big_smile

EDIT : tant qu'on parle de chiffres… On était en autonomie alimentaire pour ces 5 jours / 5 nuits et dès le premier jour on a eu une longue portion sans eau (du départ de la première cabane à 9h jusqu'au lendemain en début d'aprem). Comme en plus on avait prévu un peu de marge au cas où, ça donnait des sacs assez lourds (17kg pour moi, avec 7kg d'eau et un sac pas du tout optimisé). On peut dire que j'ai poussé mon ALD 30 (poids limite : 9kg) dans ses retranchements. big_smile

Dernière modification par Shanx (03-11-2021 15:22:00)


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#6 03-11-2021 15:22:28

pepecoulon
Membre
Lieu : près d'Agen
Inscription : 04-02-2015
Messages : 172
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

merci pour ce moment d'amour de la montagne si joliment raconté et illustré ! je suis fan ! bravo !

En ligne

#7 03-11-2021 15:45:15

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 764

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Récit bien écrit et touchant. Merci pour les tofs aussi.

Le passage avec pierres qui roulent n'est pas très rassurant. Une casquette antichoc peut-être ?

Hors ligne

#8 03-11-2021 16:00:28

frneko
Membre
Lieu : 81600 GAILLAC
Inscription : 14-01-2021
Messages : 169

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Bien que ma rétine ne me permette plus de distinguer les détails de ces photos, je les trouve magnifiques et ce type de récit me permet de vivre par procuration de très beaux moments (sans le froid...). Merci à vous deux et un calin à Mouss.


Novice en rando à 66 ans, aveugle à 95%, je marche guidé, presque pas à pas, par ma compagne...
Trombinoscope   -   Liste 2 saisons xls   -   
Liste Lighterpack  Récit GR65 Aubrac 4 jours

En ligne

#9 03-11-2021 17:03:47

Phil82
Tortouille
Lieu : Montauban
Inscription : 22-08-2019
Messages : 2 124

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Ah oui, les photos sont superbes et le récit très poétique, merci! smile
On se demande quand même s'il n'existe pas une variante moins périlleuse, parce qu'on frémi sur certains passages quand on sait comment ça se termine dans le film Vertigo... yikes

Hors ligne

#10 03-11-2021 17:10:50

ludof
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 24-08-2021
Messages : 65
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Merci pour ce récit tout en poésie, et pour les superbes photos qui l'accompagne ... que du bonheur à lire et à regarder !

En ligne

#11 03-11-2021 17:49:55

la lozere
Membre
Inscription : 18-06-2021
Messages : 18

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Absolument magnifique. Merci pour ce réçit et les photos. Je garde la trace dans un coin de ma tête.....

Hors ligne

#12 03-11-2021 17:56:17

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Messages : 1 743
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Bon, chouette, ça plaît, pas toujours évident de savoir ici si les lecteurs préfèrent connaître les détails techniques ou bien qu'on leur raconte une histoire  smile

Frneko, je suis contente que ça te plaise car j'ai pensé à toi en l'enregistrant.

Pour les chutes de pierres, ben ouais, un casque aurait été bienvenu mais bon, dans le cas présent ça n'aurait rien changé... On pourrait presque faire un retex dans SERAC dans la mesure où on a presque respecté toutes les étapes de la mauvaise prise de décision : un danger clairement identifié, un participant qui ne le sens pas, l'autre qui dit "si j'étais tout seul, j'irais", les deux qui y vont et BIM, l'accident, heureusement sans gravité. On apprend de ses erreurs !

Shanx : je crois qu'on y a passé 6 nuits  smile T'es sûr pour tes 17 kilos ? Si oui, je n'ai pas été cool, j'étais à 12 kilos avec un sac bien plus adapté au portage que le tien. 5L d'eau et 6 jours de nourriture + 4 kg de poids de base.


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#13 03-11-2021 18:33:41

Schum
Membre
Lieu : région liégeoise
Inscription : 18-01-2019
Messages : 47

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Magnifique récit, et magnifiques photos. Comme ça donne envie! Merci!

Juste un truc, j'ai le vertige juste en regardant certaines photos (et ça me rappelle des moments cet été où j'ai été bien embêté dans les Alpes. Souffle court, tête qui tourne, jambes en coton, sensation de panique difficile à gérer). Je cherche désespérément une sorte de "thérapie" efficace pour arriver à appréhender des sentiers en balcon ou certains sommets (même beaucoup moins impressionnants que ceux d'ici au-dessus). Quelqu'un sait si ça existe ?
Sorry de poser la question ici, j'ai pas trouvé de topic dédié, mais ce vertige est un truc dont je voudrais vraiment m'alléger.

Hors ligne

#14 03-11-2021 18:36:23

Cat 09
Membre
Inscription : 04-03-2020
Messages : 354

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Joy a écrit :

Bon, chouette, ça plaît

Non, ça ne plaît pas. Ça transporte, ça fait rêver, pleurer, grandir aussi, ça nous emmène loin, loin, loin. D'ailleurs j'y suis restée...
Un grand merci à tous les deux pour ce pur moment de bonheur.

Dernière modification par Cat 09 (03-11-2021 18:37:56)

Hors ligne

#15 03-11-2021 18:37:12

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015
Messages : 206

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

La lecture à voix haute est un exercice difficile.

est-il écrit quelque part.

Pourtant cela semble facile à t'entendre (bien) dire ce texte très agréable, accompagné par des superbes photos.

Merci.

C'est bien vrai qu'il faut aller voir d'autres montagnes de temps en temps, on en aime que mieux les siennes au retour.

Hors ligne

#16 03-11-2021 18:39:23

pap35
Membre
Lieu : Rennes
Inscription : 29-02-2020
Messages : 234

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Merci infiniment à vous deux pour ce récit, l'un des plus beaux sur la forme que j'ai pu lire sur RL.

Vous avez si bien retranscrit les émotions qui nous parcourent quand on est en montagne, et ces petits moments de vie précieux. Même si moi je me tiens sagement à l'écart des passages les plus vertigineux que vous fréquentez!

Hors ligne

#17 03-11-2021 19:02:59

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 661
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Joy Supertramp a écrit :

#632092Shanx : je crois qu'on y a passé 6 nuits  smile T'es sûr pour tes 17 kilos ? Si oui, je n'ai pas été cool, j'étais à 12 kilos avec un sac bien plus adapté au portage que le tien. 5L d'eau et 6 jours de nourriture + 4 kg de poids de base.

J'étais à 9kg au départ (avec les 6 jours de nourriture, le tout pesé avec ton truc à la voiture) + 7kg d'eau... Donc plutôt 16kg. J'ai arrondi big_smile

Schum a écrit :

#632100Juste un truc, j'ai le vertige juste en regardant certaines photos (et ça me rappelle des moments cet été où j'ai été bien embêté dans les Alpes. Souffle court, tête qui tourne, jambes en coton, sensation de panique difficile à gérer). Je cherche désespérément une sorte de "thérapie" efficace pour arriver à appréhender des sentiers en balcon ou certains sommets (même beaucoup moins impressionnants que ceux d'ici au-dessus). Quelqu'un sait si ça existe ?
Sorry de poser la question ici, j'ai pas trouvé de topic dédié, mais ce vertige est un truc dont je voudrais vraiment m'alléger.

On en a beaucoup parlé avec Joy pendant la rando vu qu'il y a quelques années j'étais un peu comme toi et je me suis débloqué dans le Vercors. La première fois que je suis monté à la grande Moucherolle, je ne savais pas si je serais capable de redescendre...

Du coup je conseillerais d'aller dans le Vercors ou en Chartreuse : ces deux massifs regorgent de vires plus ou moins impressionnantes et de courts passages techniques qui permettent une progression en douceur.


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#18 03-11-2021 19:10:06

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Messages : 1 743
Site Web

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Schum a écrit :

#632100Magnifique récit, et magnifiques photos. Comme ça donne envie! Merci!

Juste un truc, j'ai le vertige juste en regardant certaines photos (et ça me rappelle des moments cet été où j'ai été bien embêté dans les Alpes. Souffle court, tête qui tourne, jambes en coton, sensation de panique difficile à gérer). Je cherche désespérément une sorte de "thérapie" efficace pour arriver à appréhender des sentiers en balcon ou certains sommets (même beaucoup moins impressionnants que ceux d'ici au-dessus). Quelqu'un sait si ça existe ?
Sorry de poser la question ici, j'ai pas trouvé de topic dédié, mais ce vertige est un truc dont je voudrais vraiment m'alléger.

Salut Schum,

J'étais comme toi il y a trois ans, même si ça peut paraître difficile à croire. Le vertige debout sur une chaise, le sol qui bouge sous les pieds, mains moites ... Ma thérapie : m'y confronter le plus souvent possible. Ma première séance d'escalade fut horrible, les suivantes aussi, bloquée dès que la hauteur dépassait 5m, impossible de bouger, en pleurs ... Et puis après, c'est venu à 7m, puis à 15, puis à 20, puis seulement sur les mouvements chelou, puis sur les traversées ...

Aujourd'hui, il m'arrive encore de ressentir ces sensations (sur la vire d'Archiane, à un moment, tout à bougé, j'ai du m'accroupir, puis repartir), seulement aujourd'hui elles ne me bloquent plus, j'arrive à rationnaliser  et à empêcher mon cerveau de vriller.

Ce n'est pas aussi simple que pour n'importe qui, mais maintenant j'arrive à passer des trucs complètement impensables pour moi il y a quelques années ... et en y prenant du plaisir, beaucoup de plaisir.

Donc, je dirais, comme souvent : la pratique !


Un grand merci aux autres pour leurs mots qui me touchent.


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#19 03-11-2021 19:15:26

Schum
Membre
Lieu : région liégeoise
Inscription : 18-01-2019
Messages : 47

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Je note, merci Joy  smile
Là où j'en suis, ce que tu arrives à faire me laisse pantois, et encore plus quand je lis d'où tu viens  wink
`Vais me mettre à l'escalade!

Hors ligne

#20 03-11-2021 19:16:45

Noiky
Couscous lover
Lieu : Belgique
Inscription : 23-01-2019
Messages : 267

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Wow, c’est vraiment génial! Bravo, et merci!  smile
Les photos sont splendides, le texte magnifique et la lecture très agréable. Ça donne envie d’aller découvrir le Vercors!  smile

Hors ligne

#21 03-11-2021 19:59:43

Clem_Ly
Membre
Inscription : 27-08-2020
Messages : 321

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Merci pour ce récit, tant à la lecture qu'à l'écoute on s'y immerge avec plaisir !

Et mention spéciale pour ta diction quasi irréprochable, on te sent hyper à l'aise.  smile


Edit sans précision = correction de l'orthographe, de la grammaire, de la syntaxe, mise en forme, etc.

Hors ligne

#22 03-11-2021 20:51:28

Julien2
Membre
Lieu : Grenoble
Inscription : 02-07-2021
Messages : 27

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Merci pour ce récit magnifique, ça laisse rêveur et ça donne envie surtout que j'adore aussi mettre les mains ! Si vous avez les gpx de votre périple je suis preneur  smile
Vous aviez du matériel spécifique pour vous assurer ou faire des rappels ou rien du tout ?


Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho
Il n'y a pas de bonheur au bout du chemin, le bonheur est le chemin -Lao-Tseu
Vanoise GR54

Hors ligne

#23 03-11-2021 21:05:14

Ruz boutou
Traîne-savates tout-terrain
Lieu : Brest
Inscription : 02-10-2019
Messages : 269

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Hello Joy,

merci beaucoup de nous permettre de vous accompagner, toi et Shanx, dans cette traversée du Vercors. L'esprit vagabonde en t'écoutant ! On regarde les photos (magnifiques avec ces couleurs d'automne), on lit en même temps, on s'évade... Et on part loin... et haut !!!

C'est un vrai régal !

Merci pour l'innovation et le partage !  cool


Pour l'enfant amoureux de cartes et d'estampes, l'univers est égal à son vaste appétit. C.B.

Liste lighterpack 2022

Hors ligne

#24 03-11-2021 21:44:53

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018
Messages : 643

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Merci tout simplement.
Stéphane.

Hors ligne

#25 03-11-2021 22:32:44

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 2 351

Re : [Récit + liste] Vercors Vertigo - Automne 2021 - Joy & Shanx

Stéphane_33 a écrit :

#632123Merci tout simplement.
Stéphane.

+ 1

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

Pied de page des forums