Aller au contenu

#51 23-08-2022 15:16:20

Prkl
Trash Panda
Lieu : Lyon
Inscription : 05-04-2021
Messages : 1 007

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Bilbox a écrit :

#663130Oui ton abri résiste super bien... J'ai remarqué que sur les images d'expédition polaire (vents catabatiques) ils avaient plutôt des formes en tipi conique... quelqu'un sait pourquoi ?

Car là bas il est très courant que le vent change de direction plusieurs fois en peu de temps.

Pour notre usage 3 saisons, un vent qui tourne ça reste assez rare, et ne se produira pas 15 fois dans la nuit.

Donc un tipi non conique ou une tente tunnel sera ce qui allie le mieux légèreté et résistance (dans une certaine mesure) au vent.

L'abri d'olivier mélange la forme tipi et tunnel, un peu comme ma Stealth mais sans l'arceau. Ce genre d'abri, correctement orienté, propose une bonne résistance au vent.

Pour avoir été sur des spots de bivouac très venteux avec une vingtaine de tente light et ultralight (Zpacks, Tarptent, MLD etc) dans le désert, celle qui se débrouillait le mieux était la Solomid XL de chez MLD notamment grâce à son grand nombre de haubans qui empêchaient la toile de se déformer et de créer un effet "voile" où le vent s'engouffre sans porte de sortie et vient créer une grosse tension.

La qualité du tissu est aussi importante, on le voit sur les Lanshan avec un Silnylon médiocre, ça se déchire comme du papier dès que les conditions se gâtent. Et surtout, la déchirure s'étend, le ripstop ne fait pas ou mal son boulot.

Hors ligne

#52 23-08-2022 21:53:05

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 822
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Manche a écrit :

#663136A 150 km/h (j'ai déjà vu des tempêtes avec des valeurs proches) on ne tient pas debout !

Exact !
Et les vitesses de vent données sont des vitesses en rafale en général.
Un vent de 150km/h en rafale (à 10m de hauteur) donne une vitesse soutenue bien moindre au niveau du sol.
150 km/h soutenu de vitesse de vent en tempête, je ne crois pas que ce soit arrivé en Bretagne.
J'avais comparé les pires tempêtes bretonnes aux cyclones de l'atlantique et on ne dépassait pas le cyclone de catégorie 1.
D'autre part les données météo sont mesurées à 10m de hauteur, au niveau du sol au même endroit la vitesse sera moindre.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#53 23-08-2022 22:36:51

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 2 213

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

La plus importante doit être celle de 1987
https://www.ouest-france.fr/meteo/tempe … ce-5288482
Le moindre objet qui avait un peu de prise au vent était emporté.

Hors ligne

#54 20-09-2022 16:27:02

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 822
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Ajout d'une capture d'écran pour la pérennité des infos (au cas où la vidéo ne serait plus accessible).
7ZmRttTD0.grele_DCF.jpeg
Quelques commentaires ici : https://www.randonner-leger.org/forum/v … 03#p666303


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#55 21-09-2022 11:11:21

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Messages : 1 242
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Pour en revenir sur cette question sensible de la durabilité et de la solidité du DCF comparé à d’autres matériaux, il est intéressant d’ analyser les propriétés des grammages les plus fréquemment utilisés pour la réalisation d’un abri.

- Pour du DCF en 18g/m2, la résistance à la rupture est de 552 N/5cm (trame et chaîne). La résistance à la perforation est de 8 N.

-Pour du DCF en 25g/m2, la résistance à la rupture est de  911 N/5cm (trame et chaîne). La résistance à la perforation est de 14 N.

- Pour du DCF en 34g/m2, (celui généralement utilisé pour la réalisation des tapis de sol), la résistance à la rupture est de  911 N/5cm (trame et chaîne). La résistance à la perforation est de 15,5 N.

Source.

Ce qui à mon avis est frappant, c’est la différence importante entre le 18g/m2 et le 25g/m2 : on double quasiment les propriétés, et donc la résistance.

Entre le 25g/m2 et le 34g/m2, les différences s’ amenuisent énormément à l’ inverse.

Le 25g/m2 contient 2 fois plus de fibres dyneema que le 18g/m2, ce qui explique sa résistance globale bien plus importante.

Quand on observe l’utilisation concrète de ces grammages par les marques spécialisées dans le DCF, on constate que des fabricants de renom ont laissé tomber le 18g/m2 au profit du 25g/m2 pour la réalisation de leurs abris, en raison de sa trop faible longévité.

MLD par exemple, dans ce thread de Reddit de cette année, explique qu’étant un des premiers fabricants à proposer des abris en DCF ces 10 dernières années, ils ont eu suffisamment de recul pour juger de la longévité de ce matériau.
Ils considèrent dorénavant, que pour des abris utilisables en toute saison, seul le 25g/m2 peut être raisonnablement employé. On retrouve d’ailleurs ces explications sur leur site.

Même constat pour Yamamountaingear qui explique sur leur site, que s’ils ont, par le passé, proposé du 18g/m2 comme une grande majorité de fabricants, le 25g/m2 a selon eux une longévité bien plus importante et une résistance incomparable.
Actuellement, c’est aussi pour cette marque le seul grammage proposé pour les abris afin de garantir la meilleure expérience utilisateur.

Trekkertent, qui vend également des abris en DCF, ne propose également que ce type de grammage. On sait que ce fabricant conçoit des abris censés être adaptés aux conditions violentes fréquemment rencontrées en Ecosse. C’est donc en connaissance de cause qu’ils utilisent ce matériau.
Marc, le propriétaire de Trekkertent, m’ a confié  récemment que certains de ses abris en DCF, le modèle Saor en particulier, avaient été utilisés en Laponie suédoise et avaient parfaitement résisté à des tempêtes extrêmement violentes sans ne subir aucun dommage. Ça vaut ce que ça vaut.

D’autres fabricants comme Tarptent continuent de proposer du 18g/m2, comme Z-Packs. Mais Tarptent s’est lancé dans la fabrication d’abri en DCF plus récemment, et n’a probablement pas le même recul qu’MLD ou YMG…

J’ajouterai que l’imperméabilité, déjà de base très bonne du DCF, et meilleure que ce qu’on peut trouver sur les autres matériaux comme le silnylon ou le silpoly, est bien meilleure sur le 25g/m2 que sur le 18g/m2.
En fait, elle est identique à celle du 34g/m2, ce grammage même  utilisé par quasiment tous les fabricants, dont Tarptent, pour réaliser les tapis de sol.

Quand on connaît les contraintes d’un tapis, sur lequel est exercée, avec le poids du dormeur, une pression qui n’a rien à voir avec celle que subi les parois d’un abri sous une averse, on peut logiquement être rassuré sur sa résistance à l’eau.

Ces constats amènent une question : est-ce que pour autant réaliser des abris en DCF 18g/m2 est un non-sens, au vu du prix du DCF ? Est-ce là un exemple de « stupid light » ?
Je ne pense pas.

Pour conclure, j’ajouterai que le DCF a des faiblesses inhérentes à sa structure : c’est un laminé, il peut donc légèrement se détendre ou se contracter avec le temps, il sera aussi beaucoup plus sensible aux pliures qui seront potentiellement des zones de faiblesse si elles sont répétées dans le temps. Il es donc préférable de ranger son abri en le roulant pour éviter l’apparition de ces faiblesses, et avec le temps il peut y avoir un délaminage, surtout sur les zones où de tensions très fortes sont exercées : les feuilles des différentes couches du DCF vont se séparer, entraînant une désagrégation…
La façon dont les renforts sur ces zones est conçue va jouer un rôle sur l’apparition du délaminage, le fait de ranger son abri toujours sec aussi.


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#56 21-09-2022 12:54:06

Serval
Carpe diem
Lieu : Entre deux longues marches
Inscription : 15-06-2018
Messages : 1 461
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

À titre d'information — mais en parlant de sac à dos en cuben et non d'abri — mon sac Nero38 vient de terminer sa seconde année de longues marches (autour de 170 journées avec les randos intermédiaires de l'automne et de l'hiver derniers).

Je ne l'ai pas ménagé et il était bien fatigué. Les coutures n'étaient plus étanches par décollage de certaines portions du scotch cuben qui les recouvre (décollements réparés au fur et à mesure cette année mais sans réussir à recouvrer l'étanchéité parfaite de l'année dernière => j'ai ajouté un nylofume lors de ma pause de juillet à Saumur) et la couture de la boucle de sangle placée en haut du sac pour le soulever a arraché le tissu du haut du sac à deux reprises. J'ai recousu, ce qui n'aide pas à l'étanchéité wink En revanche, je n'ai remarqué nulle part sur le sac de délamination ou d'abrasion notable.

Bref, un sac en dyneema n'est assurément pas un sac conçu pour durer toute la vie... Mais je le savais et j'en suis néanmoins tellement content que je viens d'en acheter un autre (c'est bien d'avoir un frère qui habite aux US wink )

Ce qui m'amène à la seconde information : pour ce nouveau sac, j'avais envie de prendre la couleur verte, qui n'était plus disponible sur le site de Zpacks. À ma question sur une date probable de renouvellement, il m'a été répondu : "We are discontinuing the DCF Nero backpacks and replacing them with Ultra material. [...] We have found that the Ultra material is more durable and abrasion resistant than DCF, while also being lighter" (Nous arrêtons les sacs à dos Nero en DCF pour les remplacer par de l'Ultra [...] Nous avons constaté que l'Ultra est plus durable et résistant à l'abrasion tout en étant plus léger).

Cela dit, j'ai quand même commandé un sac Nero... en cuben noir ! big_smile


(Modification non justifiée = orthographe, typo, etc.)
Trombi | Lighterpack 2022 | De Paris au Salento : Liste 2020/Récit 2020/Récit+Liste 2021 |
« Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j'ose ainsi dire, que dans [les voyages] que j'ai faits seul, et à pied. » (J.-J. Rousseau)

Hors ligne

#57 21-09-2022 13:31:36

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Messages : 1 242
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Le cuben utilisé pour les sac à dos n’est pas le même que celui utilisé pour les abris : c’est un grammage beaucoup plus lourd : 55g/m2 avec en plus un film polyester en 50D.

Les nouveaux tissus polyester recyclés comme Ultra et Ecopak  de Challenge Sailcloth vont probablement remplacer ce « cuben hybride » à moyen terme pour les sacs à dos : plus résistants à poids égal, moins coûteux, recyclés, étanches…

Quasiment toutes les marques s’y sont mises, SWD, MLD, Z-Packs, KS….

Pour les abris en revanche, le DCF reste d’actualité, MLD mentionne même collaborer avec DSM (marque Dyneema), afin de créer un DCF dans les 20/22g/m2 encore plus performant…


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#58 21-09-2022 15:07:29

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 822
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

philip a écrit :

#666421Pour en revenir sur cette question sensible de la durabilité et de la solidité du DCF comparé à d’autres matériaux, (...)

Merci philip pour cette analyse  pouce.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#59 21-09-2022 15:16:53

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 2 640

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

philip a écrit :

#666421Ces constats amènent une question : est-ce que pour autant réaliser des abris en DCF 18g/m2 est un non-sens, au vu du prix du DCF ? Est-ce là un exemple de « stupid light » ?
Je ne pense pas.

Merci pour ton analyse, qui me permet d'avoir les idées un peu plus claires. Mais, du coup, je trouve ta "conclusion" sur le 18g/m2 un peu paradoxale... Pour moi, le 18g/m2 ne devrait plus être utilisé pour faire des abris (ou bien en toute connaissance de cause: abris fragile, et à durée de vie limitée!!)


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)
Le kilt? La meilleure façon d’être en « burnes out »!
Trombi

Hors ligne

#60 21-09-2022 16:10:22

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Messages : 1 242
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Magic Manu a écrit :

#666443Mais, du coup, je trouve ta "conclusion" sur le 18g/m2 un peu paradoxale... Pour moi, le 18g/m2 ne devrait plus être utilisé pour faire des abris (ou bien en toute connaissance de cause: abris fragile, et à durée de vie limitée!!)

En réalité j’ai un avis un peu mitigé sur cette question.

D’un côté je comprends que ce grammage intéresse celui qui en connaît les limites, accepte les contraintes qu’implique sa fragilité, et souhaite s’alléger au maximum, comme l’expliquait Tolliv pour son abri.

J’ai possédé un temps un abri (très bien conçu) en silpoly 15d, dont j’ai fini par me séparer, car je le trouvais trop fragile. Mais d’autres sont à  priori satisfaits de ce matériau, comme Hervé27 du forum qui possède un Pioulou en 15d également depuis au moins 2 ans et qui a fait 2 belles randos itinérantes de plusieurs semaines avec, et qui en est très content si je ne me trompe pas.

Après tout, on utilise bien des feuilles de polycree pour faire des tapis de sol car c’est très léger. Pourtant c’est loin d’être un matériau durable… même si en y faisant suffisamment attention il peut être  utilisé  relativement longtemps…
Et il est pourtant très populaire dans la communauté des MULs qui l’utilise en connaissance de cause, tout en sachant qu’il existe des alternatives plus durables même si un peu moins légères, comme le Tyvek par exemple.

Question de cahier des charges. Et dans le cas du DCF, de budget aussi.

D’un autre côté, je rejoins la position de MLD qui argumente en faveur de la durabilité : avoir des équipements qui soient plus résistants et durent plus longtemps, quitte à sacrifier un peu sur la légèreté.

Une solomid XL en DCF 18g/m2 pèserait environ 340g plutôt que 400g en DCF 25g/m2.
Je préfère aller gratter 60 grammes ailleurs comme sur les vêtements, babioles, ou autre, et avoir un abri plus durable personnellement.

Si on suit le raisonnement de MLD qui annonce une longévité entre 2 et 3 fois supérieure entre le 18g/m2 et le 25g/m2, cela revient à dire qu’il est possible d’effectuer entre 5000 et 7000 km avec un abri en 25g/m2 selon Z-Packs, qui annonce au moins 2500km pour sa duplex en 18g/m2.

Ça fait quand même réfléchir…


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#61 21-09-2022 17:36:21

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 2 640

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

philip a écrit :

#666446Une solomid XL en DCF 18g/m2 pèserait environ 340g plutôt que 400g en DCF 25g/m2.
Je préfère aller gratter 60 grammes ailleurs comme sur les vêtements, babioles, ou autre, et avoir un abri plus durable personnellement.

On est bien d'accord! smile


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)
Le kilt? La meilleure façon d’être en « burnes out »!
Trombi

Hors ligne

#62 21-09-2022 17:39:17

Prkl
Trash Panda
Lieu : Lyon
Inscription : 05-04-2021
Messages : 1 007

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

philip a écrit :

#666446
Si on suit le raisonnement de MLD qui annonce une longévité entre 2 et 3 fois supérieure entre le 18g/m2 et le 25g/m2, cela revient à dire qu’il est possible d’effectuer entre 5000 et 7000 km avec un abri en 25g/m2 selon Z-Packs, qui annonce au moins 2500km pour sa duplex en 18g/m2.

Ça fait quand même réfléchir…

Sur le PCT j'ai croisé des dizaines voire des centaines de Duplex et autres tentes en DCF, les problèmes après plusieurs milliers de kilomètres n'étaient pas sur le toit (seule partie en 18g/m²) mais partout ailleurs :

Sol, moustiquaire, zip, attaches pleine toile etc.

A quoi bon aller renforcer le toit quand le reste lâche bien avant ?

Et le calcul : toit supposément 2 à 3 fois plus durable = tente supposément 2 à 3 fois plus durable tombe du coup à l'eau.

Dernière modification par Prkl (21-09-2022 17:40:43)

Hors ligne

#63 21-09-2022 17:48:00

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 2 213

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Bonjour prkl,
D'après ce que tu as pu voir, à combien de nuits estimes tu la durée de vie d'une duplex ?

Dernière modification par Manche (21-09-2022 17:48:15)

Hors ligne

#64 21-09-2022 18:09:30

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Messages : 1 242
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Prkl, les problèmes que tu cites sont communs à tous les abris, pas seulement ceux en DFC.
Les zips sont toujours un point de faiblesse, de même pour les moustiquaires, les renforts mal conçus, etc… On peut avoir un abri en silnylon 40d et avoir un zip qui lache.

Par contre ça soulève 2 points important pas encore discutés  : celui de la conception et celui de l’utilisation.
On se rend compte que c’est ce qui peut faire la différence aussi sur la durabilité.

Dan Durston a une théorie différente sur le fait qu’un abri en 25g/m2 serait plus durable.
Selon lui, une très grande majorité de randonneur n’utilisera pas son abri jusqu’à la limite de vie préconisée par les marques.
Donc en réalité, c’est à dire dans la  « vrai vie » d’un randonneur moyen, un abri bien conçu en 18g /m2 sera suffisant.

Le soucis avec le 25g/m2, c’est que une fois la durée de vie atteinte, on a 2 fois plus de dyneema à jeter à  la poubelle…
Pour lui le 18g/m2 serait donc plus adapté à l’usage réel d’un randonneur moyen, avec un impact environnemental plus faible.
Il insiste sur l’importance du design et de la conception, et je suis entièrement d’accord là-dessus.

L’autre problème je pense, c’est l’impact que peut avoir une mauvaise utilisation sur la durée de vie.

Un exemple : dans la vidéo sur la tempête de grêle, on apprend que celui qui a subi le plus de dégât avait très mal choisi son emplacement/orientation.
Un autre exemple : celui de négliger de nettoyer l’emplacement avant de poser l’abri. Ou monter l’abri par fort vent en laissant la toile fouetter le sol plein de cailloux… Bref la liste est longue et je pense qu’il faut prendre en compte ce facteur quand aborde le sujet de la durabilité.


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#65 21-09-2022 19:41:48

Canyon83
Membre
Inscription : 18-04-2021
Messages : 261

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

oli_v_ier a écrit :

#666441

philip a écrit :

#666421Pour en revenir sur cette question sensible de la durabilité et de la solidité du DCF comparé à d’autres matériaux, (...)

Merci philip pour cette analyse  pouce.

Oui, très intéressant, donc si on veut un tant soit peu de durabilité en DCF on sait que pour le moment le bon compromis est à 25g et pourrait devenir 22g.
Quant à l'Ultra des sacs, à 76€ le ML, on ne peut pas dire qu'il soit meilleur marché...

Hors ligne

#66 21-09-2022 21:55:41

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 6 715
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

La phrase qui résume tout ça, c'est "on l'utilise en connaissance de cause". Il faut bien connaître son matériel et ses limites pour ne pas les franchir.
Cette maxime est valable pour une tente mais aussi d'autres choses y compris le(la) randonneur(neuse).

Si un constructeur comme D4 se mettait a faire de L'ultra-léger comme nous on l'entend, le SAV passerait son temps à rembourser le matériel cassé.


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits désopilants publiés sur RL, mes bricolages et quelques idées saugrenues : >> ICI <<

En ligne

#67 21-09-2022 22:09:11

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 2 590

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

il y a un autre point à prendre en compte dans l'arbitrage silnylon/DFC, c'est le volume.

déjà, un tipi en DFC 18 g c'est assez volumineux, mais en 25 g ça doit être encore pire.

lorsque je regarde les poids sur MLD entre les duomid ou solomid en silnylon et ceux en DFC 25 g, je pense que le silnylon redevient interessant car il n'y a pas une très grosse différence de poids mais en revanche une très grosse différence de volume.

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#68 21-09-2022 22:55:54

Prkl
Trash Panda
Lieu : Lyon
Inscription : 05-04-2021
Messages : 1 007

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Manche a écrit :

#666469Bonjour prkl,
D'après ce que tu as pu voir, à combien de nuits estimes tu la durée de vie d'une duplex ?

Zpacks annonce ses tentes pour une durée de vie d'une thru-hike minimum ce qui va correspondre grosso-modo à une centaine de nuits. Et je trouve ça honnête. Certes j'ai vu des zips lâcher avant, des tapis de sol troués mais rien d'irréparable. Et Zpacks assure un bon SAV et répare quand c'est possible. J'ai aussi vu des moustiquaires trouées par des rongeurs mais ça tient plus de l'erreur du proprio d'avoir gardé sa bouffe à l'intérieur que de la durabilité de la tente.

Après, quand on remet en conditions, on est pas sur la même utilisation qu'on pourrait avoir en France non plus. On a passé plus d'un mois dans le désert à subir des vents violents qui projettent sable et poussière toute la nuit, les zips n'apprécient pas du tout (j'ai également eu un soucis de zip sur ma Stealth en Silpoly au niveau des zips YKK #3 après ~3000km, les mêmes que sur les Duplex, réparé facilement en magasin spécialisé). Il est également strictement interdit de camper sur l'herbe (même si on en croise pas souvent), et de ce que j'ai pu voir c'est tout à fait respecté. Les rangers veillent au grain d'herbe. On dort principalement sur des campsites déjà établis dont le sol est en terre/cailloux/poussière/sable/épines de pins. Par exemple, ma feuille de polycree neuve au départ m'a fait même pas une semaine avant de finir à la poubelle alors que ma précédente m'avait fait plus d'une centaine de nuits en France sans problème. Donc les sols des tentes s'usent plus vite que sur nos douillets alpages français. Quelques exemples de ce à quoi ressemble ces "campsites" (clic pour zoom) :
7ZoTXor6A.PXL_20220711_031902250.s.jpeg 7ZoTYUmJL.PXL_20220713_035049845.s.jpeg7ZoTZNJdN.PXL_20220420_022420049.s.jpeg7ZoU0EgQs.PXL_20220610_014443570.s.jpeg

J'en ai croisé qui en étaient à leur deuxième thru-hike avec leur Duplex, rafistolées par ci par là (surtout le sol avec du Cuben tape) mais qui faisaient encore le boulot. Tout comme j'ai également croisé deux lanshan explosées dès la première semaine à cause du vent, des Big Agnes dont les arceaux avaient pété et traversés la toile. Croisé aucune Duplex qui était complètement HS pour le coup. Alors que c'est le modèle de tente qu'on croise le plus de très loin. Fin bref, une thru-hike c'est rude pour le matériel quel qu'il soit et on a beau être soigneux, espérer revenir avec tout son matos en bon état serait utopique. Et 4270km pour une tente UL finalement je trouve ça bien. Ca représente pas mal d'années d'un "gros randonneur" en France et plus d'une vie pour un randonneur occasionnel.

philip a écrit :

#666473Prkl, les problèmes que tu cites sont communs à tous les abris, pas seulement ceux en DFC.
Les zips sont toujours un point de faiblesse, de même pour les moustiquaires, les renforts mal conçus, etc… On peut avoir un abri en silnylon 40d et avoir un zip qui lache.

Complètement ok avec ça. Je rebondissais juste sur le fait qu'augmenter le grammage du toit seul n'augmente pas systématiquement la durabilité de la tente. Après, les fabricants essayent de conserver une certaine cohérence, on ne va pas trouver une tente UL en DCF super fin avec des zips YKK #8 et inversement, on ne va pas trouver une tente super robuste en 40d avec des zips YKK #3 super fragiles.

Pour la conception et l'utilisation, je te rejoins totalement. C'est évidemment à prendre en compte bien que propre à chaque tente et chaque utilisateur. Difficile d'en tirer des généralités.

Dernière modification par Prkl (21-09-2022 22:58:59)

Hors ligne

#69 22-09-2022 11:48:18

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 822
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

tolliv a écrit :

#666500La phrase qui résume tout ça, c'est "on l'utilise en connaissance de cause". Il faut bien connaître son matériel et ses limites pour ne pas les franchir.

Exactement ! Mais comment savoir si on achète/utilise en toute connaisance de cause ?
Par exemple avant de lire le témoignage je ne connaissais pas une telle vulnérabilité du DCF face à la grêle comparé au silntlon (tous vs aucun).


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#70 22-09-2022 14:30:20

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 946

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Kikoo à tous wink

Le DCF est très particulier en ce qu'il n'a aucune élasticité et que sa structure, en gros des fils plus fins qu'un cheveu, avec une trame très lâche = 2-3 fils au mm pour du 12g/m2, maintenus dans un sandwich de Mylar. Le nombre de fil augmente ensuite avec le grammage.

C'est ce mylar qui donne sont imperméabilité au cuben. Et l'épaisseur du mylar augmente également avec le grammage, mais pas forcément de façon linéaire (je n'ai jamais trouvé de source fiable pour l'épaisseur du Mylar). De même, certains plus fort gramages ont des fibres orientés à 90° (DCF classique) plus des fibres orientés à 45° rendant le matériau plus stable (moins de déformation en cisaillement), mais pas forcément plus résistant à la rupture.

Donc cette particularité de zéro élasticité pose beaucoup de problème dès que l'on demande de l'élasticité ou dès que le matériau est utilisé conjointement avec un matériau plus élastique = les points de jonction (coutures, collages, etc) vont souffrir. J'avais réalisé par exemple un sac à dos 100% cuben, mais les points d'attache entre sac et bretelle, pourtant très renforcés ont très vite souffert puis commencés à lâcher, brin de cuben par brin de cuben.

C'est une des raisons principales pour laquelle je préconise toujours une fixation avec shockcord pour les abris cuben : cette fixation permet de :
• amortir tous les chocs reçus lors des rafales de vent
• permet une mise en place au sol beaucoup plus aisée (l'abri va se centrer tout seul trouvant son point d'équilibre entre les différentes tractions des attaches)

Mon poncho tarp est un abri ouvert en DCF 12g/m2, j'estime avoir fait plus d'une centaine de nuit en mode abri. Je pense qu'il a plus souffert de l'utilisation en mode poncho avec de l'usure sur les extrémités des pans qui flottent et battent au 4 vents (et j'ai une importante utilisation dans le désert => sable et cailloux à gogo). Mais il était bien en fin de vie après 10 ans d'utilisation environ.

Amha la confrontation du DCF à d'autres tissus/éléments plus souples créera des points de faiblesse. J'éviterais absolument de fixer des fermetures éclair sur du DCF, comme j'évite soigneusement toute couture : amha celle-ci fragilise davantage le matériau qu'un collage qui lui le renforce.

Quand au perçage du DCF par de la grêle, cela ne m'étonne pas trop vu ton absence totale d'élasticité, en comparaison au silnylon très élastique. Un montage avec shockcord sera également plus protecteur dans ce cas précis, la shockcord procurant un peu d'élasticité, mais je n'ai aucune idée de la différence : est-elle réelle ou juste anecdotique?

Hors ligne

#71 22-09-2022 14:54:46

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 6 715
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

eraz a écrit :

#666587la shockcord procurant un peu d'élasticité, mais je n'ai aucune idée de la différence : est-elle réelle ou juste anecdotique?

je suis tout à fait d'accord avec toi, l'utilisation d'un élastique sur chaque ou quelques haubans permet d'amortir les chocs. On l'avait déjà mentionné sur les premiers essais d'abri en Skytex qui est peu élastique lui aussi.
Il faut que ce soit un élastique qui absorbe la tension supplémentaire, pas la toile.

De plus, l'élastique permet de rattraper les éventuelles baisses de tension dans les haubans, quand la terre se tasse devant une sardine, ou si un bâton s'enfonce un peu.
A titre d'exemple numérique, si un hauban se raccourcit de 1mm (sardine qui bouge), une toile de 1.6m de long peut "flotter" de +/- 2.5cm
(ces calculs ne tiennent pas compte de l'élasticité du hauban ni de la toile)


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits désopilants publiés sur RL, mes bricolages et quelques idées saugrenues : >> ICI <<

En ligne

#72 22-09-2022 15:01:59

Prkl
Trash Panda
Lieu : Lyon
Inscription : 05-04-2021
Messages : 1 007

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

oli_v_ier a écrit :

#666550
Exactement ! Mais comment savoir si on achète/utilise en toute connaisance de cause ?
Par exemple avant de lire le témoignage je ne connaissais pas une telle vulnérabilité du DCF face à la grêle comparé au silntlon (tous vs aucun).

En toutes connaissances de causes à 100% c'est impossible. On est jamais à l'abri de découvrir (surtout sur des matériaux récents) que finalement dans telles et telles conditions bien particulières, le matériau est finalement moins résistant que prévu. On a l'exemple avec l'ultra de challenge sailcloth pour les sacs à dos, on nous annonçait un matériau révolutionnaire, plus résistant que tout ce qu'on connait à grammage égal et utilisable dans des grammages faibles. Au final, on commence à voir arriver les premiers retours sur du moyen-long terme et il apparait, notamment sur les sacs sans armatures, que le filme qui fait l'étanchéité résiste mal à l'abrasion et devient obsolète après 2000-3000km.

Pour le DCF, qui est quand même plus ancien et sur lequel on a déjà un paquet de retours, on sait déjà, si on s'y intéresse et qu'on va chercher l'info (ici sur RL ou ailleurs) que sa résistance à la perforation est très faible et moindre que le Silpoly ou le Silnylon. A partir de là, on peut facilement extrapoler que sa résistance à la grêle, aux branches, aux cailloux un peu pointus etc sera plus faible et qu'il faudra être encore plus précautionneux et s'attendre à une durée de vie moyenne moindre malgré tout.

Hors ligne

#73 23-09-2022 09:56:18

Moon
Membre
Inscription : 07-10-2019
Messages : 26

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Prkl a écrit :

#666598
En toutes connaissances de causes à 100% c'est impossible. On est jamais à l'abri de découvrir (surtout sur des matériaux récents) que finalement dans telles et telles conditions bien particulières, le matériau est finalement moins résistant que prévu. On a l'exemple avec l'ultra de challenge sailcloth pour les sacs à dos, on nous annonçait un matériau révolutionnaire, plus résistant que tout ce qu'on connait à grammage égal et utilisable dans des grammages faibles. Au final, on commence à voir arriver les premiers retours sur du moyen-long terme et il apparait, notamment sur les sacs sans armatures, que le filme qui fait l'étanchéité résiste mal à l'abrasion et devient obsolète après 2000-3000km.


Possible d'avoir plus de précisions / sources ?

Hors ligne

#74 23-09-2022 10:31:24

Prkl
Trash Panda
Lieu : Lyon
Inscription : 05-04-2021
Messages : 1 007

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Moon a écrit :

#666683Possible d'avoir plus de précisions / sources ?

https://www.randonner-leger.org/forum/v … 37617&p=16

Hors ligne

#75 23-09-2022 13:32:03

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Messages : 1 242
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Prkl a écrit :

#666598Pour le DCF, qui est quand même plus ancien et sur lequel on a déjà un paquet de retours, on sait déjà, si on s'y intéresse et qu'on va chercher l'info (ici sur RL ou ailleurs) que sa résistance à la perforation est très faible et moindre que le Silpoly ou le Silnylon. A partir de là, on peut facilement extrapoler que sa résistance à la grêle, aux branches, aux cailloux un peu pointus etc sera plus faible et qu'il faudra être encore plus précautionneux et s'attendre à une durée de vie moyenne moindre malgré tout.

C’est toujours l’éternelle question du compromis, et la façon dont on hiérarchise ses priorités : ce que certains pourront voir comme une faiblesse, d’autres le verront comme un atout : cette absence d’élasticité rend le DCF particulièrement adapté pour un abri devant résister au vent (s’il est bien conçu) avec son effet de voile inexistant.


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

Pied de page des forums