Aller au contenu

#101 04-10-2022 08:20:37

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Le cuben avec membrane n'est pas à 20g/m2 mais presque au double de mémoire.
Avec du 65g/m2 je sors des vestes à 100g et des pantalons à 70... mais comme tu sembles très sur de toi, je m'éclipse, bon courage dans ta recherche.

Hors ligne

#102 04-10-2022 08:43:20

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

belloux a écrit :

#667749Le Dan Timmerman m'a reventé les mérites du non espirant qui tient chaud, ça laisse à réfléchir pour une utilisation secours. je suis assez d'accord sur le fait que quand il pleut il fait plutôt froid, et que mes expériences passées avec du super gtx en Ecosse par exemple avec des journées entières sous la flotte, ben tu finis trempé de toute façon.

Pourquoi ne prendre alors du DCF 18g/m2 si tu penses qu'un tissu non respirant peut suffire ? Surtout si ça reste une solution de secours (voir même du 12g/m2).
Ainsi tu t'autorises à être mouillé mais pas à avoir froid.

Dernière modification par tolliv (04-10-2022 08:44:01)


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits désopilants publiés sur RL, mes bricolages et quelques idées saugrenues : >> ICI <<

Hors ligne

#103 04-10-2022 09:30:15

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

belloux a écrit :

#6677492. effectivement Locus Gear affiche un message pas très optimiste, mais pour moi c'est pas complètement mort puisqu'il parle de 'approvisionnement discontinue...' est-ce une manière un peu cachée de ne pas oser dire qu'il n'y aura plus jamais mais vraiment jamais...?

Discontinue en anglais ça veut dire terminé définitivement, ça ne veut pas dire interrompu.


Lentement mais surement...

Hors ligne

#104 28-01-2023 17:28:29

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Voici la traduction d'une partie de cette page : https://slowerhiking.com/shelter/tents- … ed-to-know

On y trouve une comparaison que j'ai trouvée très intéressante entre les différents tissus : Silnylon, Polyester et DCF.

________________________________________________

2.6 Matériaux de la tente et vent

Silnylon, silpoly et DCF (fibre composite dyneema) sont trois matériaux de tente couramment utilisés et chacun présente des avantages et des inconvénients spécifiques. Cependant, les matériaux de tente sont très techniques et, franchement, au-delà de notre expertise autre que cette section dans laquelle nous demandons à quatre fabricants de chalets leurs réflexions.

Les fabricants sont véritablement passionnés par les matériaux qu'ils utilisent, sélectionnant une combinaison de poids, d'étanchéité, de durabilité et de résistance. Avec leurs contributions fascinantes, cette section est devenue plus longue que Guerre et paix, donc si vous êtes moins intéressé par les détails techniques, passez directement à 3 ci-dessous.

Henry Shires de Tarptent écrit,

"L'avantage du silnylon est qu'il est le mieux à même d'absorber et de répartir la charge du vent de sorte que la contrainte sur une surface concentrée soit faible et que le risque de déchirure du tissu soit faible. C'est le résultat de l'étirement inhérent aux fibres de nylon.

“Slingfin utilise une braguette avec 10D Nylon 66 Ripstop Sil/Sil 1200mm. Le 10D n'est pas aussi solide ou résistant à l'abrasion que le 20D ou le 30D et cela a à voir avec la quantité de matériau réellement présente. Je soutiendrai que le tissu est vraiment minimaliste avec une faible pression nominale - qui tombera en dessous de 1000 après une certaine utilisation - et une résistance à l'abrasion minimale. Il y a un mouvement inhérent dans toute tente avec une toile drapée sur une structure de poteau.

82ImmAaFK.img1.jpeg

Tissu Denier (Crédit image : Tarptent)

«Les fibres de polyester ont une très faible élasticité (bien qu'il y ait / puisse y avoir beaucoup d'étirement en biais), il faut donc faire plus attention à la conception pour renforcer les retraits et autres points de tension.

"Enfin, Dyneema est également extrêmement peu extensible dans la grille de fibres, mais il existe un étirement / déformation inhérent non récupérable dans les couches de mylar, il faut donc veiller à renforcer les points de tension et orienter les panneaux de tissu de manière à ce que les contraintes du vent soient concentrées le long du réseau de fibres autant que possible.

82ImmvOIR.img2.jpeg

Stratospire Li près d'un col dans les hautes terres de Tassie. Le vent a soufflé toute la nuit.

Tim Hunt de SlingFin dit

  «Il est difficile de faire des déclarations exactes sur la résistance des tissus enduits de silicone car il y a tellement de variations entre les tissus, mais, en général, les nylons enduits de silicone sont environ 15 à 25% plus résistants que les nylons enduits sil / PU ou sil / PE de poids similaires.

« Les tissus Sil/sil offrent une meilleure résistance à la déchirure et à la traction que les autres revêtements en raison de la façon dont ils interagissent avec les fibres individuelles d'un tissu. Le silicone lisse permet aux fibres de glisser les unes sur les autres, de sorte que davantage de fibres sont mobilisées pour répartir la force, de la même manière que le nylon est généralement plus résistant que le polyester à masse égale. Les revêtements comme le PU ou le PE verrouillent les fibres en place, et les contraintes ponctuelles comme une déchirure sont concentrées dans moins de fibres, qui sont par conséquent plus susceptibles de se déchirer.

«Les nylons sil/sil s'affaissent également beaucoup moins que leurs homologues en nylon sil/PU.

"Une autre chose que nous avons apprise grâce à des tests approfondis sur les tissus est que, bien que les généralisations soient courantes, les tissus qui se ressemblent sur le papier varient énormément dans la réalité. Il est vrai que les tissus 10D sont considérés comme légers et que de nombreux tissus 10D n'offrent pas une durabilité suffisante pour les double-toits, mais nous avons sélectionné notre 10D après avoir testé une grande variété de mesures différentes.

82Immm6KS.img3.jpeg

Tissus de test SlingFin pour la résistance aux UV (Crédit image: SlingFin)

82ImmekgR.img4.jpeg

Les bandes ont été retirées après des périodes définies et testées avec un testeur de traction pour la résistance. (Crédit image : SlingFin)

« Notre sil/sil 10D NY66 a une résistance à la traction comparable à certains nylons sil/sil 30D que nous avons testés, et dépasse de loin des tissus beaucoup plus lourds avec différents revêtements (sil/PU ou sil/PE). Il est beaucoup plus résistant que n'importe quel polyester 20D que nous avons testé, quel que soit le revêtement. C'était aussi le tissu non enduit de dioxyde de titane le plus résistant aux UV que nous ayons testé, ce qui était choquant, car les tissus légers ont normalement une bien pire résistance aux UV que les tissus lourds.

82Imm5ZFD.img5.jpeg

SlingFin Portal 2 avec un peu de neige (Crédit image : SlingFin)

  "Il est intéressant de noter que les polyesters que nous avons testés ont sous-performé les nylons de poids comparable, contrairement aux hypothèses universelles sur la résistance supérieure du polyester aux UV (encore une fois, les généralisations sont risquées !).

"Je pense qu'il y a une course aux armements axée sur les spécifications en ce qui concerne les nombres de têtes hydrostatiques. C'est une mesure quantitative facile de dire qu'un tissu est pire parce que le nombre est inférieur.

La pression nécessaire pour pousser l'eau à travers un tissu même de 800 mm est d'un peu plus de 1 psi, bien supérieure à ce que vous ressentirez jamais sur un double-toit à moins que vous ne vous teniez dessus. Dans les sols, il est possible de dépasser cela, mais je pense que l'idée que vous avez besoin de cotes HH supérieures à 1200 mm pour les double-toit est enracinée dans les lacunes des revêtements en tissu à base de PU. Le PU s'humidifie avec le temps, et plus la cote HH est élevée, plus cela prend de temps.

Le PU vieillit également beaucoup plus rapidement que le silicone (le PU est un polymère organique et donc beaucoup plus sensible aux dommages causés par les UV), il est donc sage de commencer avec des cotes HH plus élevées lors de l'utilisation de revêtements PU pour compenser une dégradation plus rapide du revêtement. Les revêtements en silicone perdent leur étanchéité avec le temps, mais le taux de dégradation plus lent signifie qu'il est peu probable que ce soit le point de défaillance de la tente. En savoir plus sur les pensées de Tim ici.

Joe Valesko de Zpacks écrit,

"Le matériau DCF a une résistance à la déchirure supérieure à celle du silpoly ou du silnylon, il peut donc supporter des vents violents sans se déchirer. C'est juste une question de garder vos piquets dans le sol, et idéalement de planter avec le vent à la tête de la tente.

82Imm0Nne.img6.jpeg

Duplex dans les hauts plateaux du centre de l'Islande sur le sentier Laugavegur

  Et Dan Durston de Durston Gear écrit

«Avec un tissu traditionnel, les poids de 40 à 70 deniers sont généralement excellents pour supporter des charges élevées et sont courants sur les tentes 4 saisons. Les tissus 20-30D conviennent bien pour une tente 3 saisons performante, tandis que les tissus 7-15D sont des matériaux très légers qui sont généralement inadéquats pour une utilisation par grand vent, à moins que la tension ne soit assez faible.

"Les tissus traditionnels s'étirent sous la charge, ce qui a l'avantage de disperser les contraintes, mais permet également plus de déflexion, de mouvement et de tremblement des panneaux. Un peu d'étirement peut aider, mais généralement l'étirement est négatif car il crée un abri plus bruyant/moins confortable qui est davantage secoué par le vent.

"Les tissus composites comme le DCF offrent une plus grande résistance et une faible élasticité, mais dans le cas du DCF, les contraintes doivent être alignées avec les fibres du matériau (plutôt que d'agir en diagonale ou "en biais") car le DCF s'étirera, se déformera et finira par se délaminer si il est accentué de manière substantielle et/ou répétée sur le biais.

« Avec une tente à mâts de trekking, les principales lignes de tension passent entre des points fixes (piquets et sommets des mâts), ce qui signifie que les lignes de tension peuvent se situer le long des coutures, mais aussi en diagonale à travers les panneaux. Recherchez une tente DCF qui oriente cette contrainte en ligne avec les fibres et, lorsque cela n'est pas possible (avec chaque tente, il y aura des coutures là où ce n'est pas possible), alors cette couture doit être renforcée contre la déformation avec du ruban adhésif DCF.

"Un problème connexe avec DCF est les haubans qui sortent" sur un panneau. Tirer sur le matériau vers l'extérieur provoque une déformation permanente et éventuellement une fatigue et une défaillance, similaire à une traction sur le biais. Les haubans de panneau latéral positionnés au milieu d'un panneau ne doivent être utilisés que très doucement et avec un cordon de serrage sur le point de haubanage pour amortir le tremblement sans exercer de traction substantielle sur le matériau.

« Les haubans des panneaux latéraux du X-Mid sont positionnés le long d'un joint où la paroi latérale s'incline, de sorte que le hauban peut être orienté sur le même plan que le panneau de toit. Par conséquent, le haubanage du panneau latéral peut être jalonné de manière à ce qu'il soit à la fois dans l'alignement des fibres et dans le même plan que le panneau de toit sur lequel il tire, ce qui le rend à la fois efficace et robuste contre les dommages matériels :

82ImlTmj3.img7.jpeg

XMid Pro 2 montrant l'alignement de la tension des haubans le long des fibres (Crédit image : Dan Durston)

Le DCF est peut-être très solide mais a une faible résistance à l'abrasion, donc Geoff et moi gardons nos tentes scrupuleusement propres en utilisant toujours une empreinte, et en pliant et en roulant plutôt que de ranger la tente dans son sac, comme le font les pilotes de deltaplane depuis des décennies. Oui, l'usure se développe le long des plis, mais il s'agit toujours de moins de dommages que ceux causés par le froissement répété de toute la feuille de matériau.

De toute évidence, chaque matériau de tente a des forces et des faiblesses inhérentes qu'une conception/fabrication spécifique peut respectivement améliorer et minimiser, et les concepteurs de tentes choisissent les matériaux qui correspondent le mieux à leurs priorités pour chaque tente qu'ils fabriquent. Il n'y a pas de meilleur tissu unique, seulement des tissus mieux adaptés à des utilisations et à des conceptions spécifiques. Comprendre les forces et les limites de votre propre matériau de tente, quel qu'il soit, vous permet de maximiser ses performances par vent fort.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#105 28-01-2023 17:44:40

Canyon83
Membre
Inscription : 18-04-2021

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Ah oui c'est intéressant, surtout L'argumentaire de SlingFin sur leur nylon (si c'est vrai):

"Notre sil/sil 10D NY66 a une résistance à la traction comparable à certains nylons sil/sil 30D que nous avons testés, et dépasse de loin des tissus beaucoup plus lourds avec différents revêtements (sil/PU ou sil/PE). Il est beaucoup plus résistant que n'importe quel polyester 20D que nous avons testé, quel que soit le revêtement. C'était aussi le tissu non enduit de dioxyde de titane le plus résistant aux UV que nous ayons testé, ce qui était choquant, car les tissus légers ont normalement une bien pire résistance aux UV que les tissus lourds."

Hors ligne

#106 28-01-2023 18:53:17

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Aussi :
" "Il est intéressant de noter que les polyesters que nous avons testés ont sous-performé les nylons de poids comparable, contrairement aux hypothèses universelles sur la résistance supérieure du polyester aux UV (encore une fois, les généralisations sont risquées !)."


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#107 28-01-2023 19:09:55

Prkl
Membre
Inscription : 05-04-2021

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Pourquoi ne pas avoir gardé la partie sur la résistance au vent ? C'était la plus intéressante à mon sens.

Les dires de vendeurs de tentes qui essayent chacun de tirer la couverture à eux pour conclure sur "ma tente c'est la meilleure" sans argument scientifique n'apportent pas grand chose.

Henry Shires de Tarptent a écrit :

"L'avantage du silnylon est qu'il est le mieux à même d'absorber et de répartir la charge du vent de sorte que la contrainte sur une surface concentrée soit faible et que le risque de déchirure du tissu soit faible. C'est le résultat de l'étirement inhérent aux fibres de nylon.

L'étude sur la force du vent en début d'article prouve exactement l'inverse :
82Is5yIGh.coefficient.s.png

Plus le tissu sera élastique plus il aura une forme concave sous pression du vent et plus la force exercée sera importante. Moins le tissu sera élastique, plus il sera résistant au vent pour un abri de même forme initiale.

Je ne sais pas de quand datent ces propos de HS mais le nylon sil/sil qu'il utilise dernièrement était justement très apprécié car peu élastique et se déformait donc peu sous le vent ou l'humidité. Cela ne l'aura pas empêché malgré tout de passer ses modèles nylon au polyester depuis ces deux dernières années pour tous les avantages qu'on lui connaît.

Tim Hunt de Sling Fin a écrit :

« Les tissus Sil/sil offrent une meilleure résistance à la déchirure et à la traction que les autres revêtements en raison de la façon dont ils interagissent avec les fibres individuelles d'un tissu. Le silicone lisse permet aux fibres de glisser les unes sur les autres, de sorte que davantage de fibres sont mobilisées pour répartir la force, de la même manière que le nylon est généralement plus résistant que le polyester à masse égale. Les revêtements comme le PU ou le PE verrouillent les fibres en place, et les contraintes ponctuelles comme une déchirure sont concentrées dans moins de fibres, qui sont par conséquent plus susceptibles de se déchirer.

«Les nylons sil/sil s'affaissent également beaucoup moins que leurs homologues en nylon sil/PU.

Tim Hunt de Sling Fin a écrit :

  "Il est intéressant de noter que les polyesters que nous avons testés ont sous-performé les nylons de poids comparable, contrairement aux hypothèses universelles sur la résistance supérieure du polyester aux UV (encore une fois, les généralisations sont risquées !).

Quand les généralisations vont dans son sens, pas de soucis, par contre dans l'autre sens, elles deviennent risquées. lol

Bien évidemment que tous les nylons ne se valent pas, idem pour les polyesters. On l'a bien vu sur les silnylons Aliexpress qui se déchirent comme une feuille de papier.
Pour le DCF, étant donné qu'il n'y a qu'un seul fabricant, à grammage égal, on est censé retrouver les mêmes caractéristiques.

Pour pouvoir comparer les différents matériaux, on est bien obligé de faire des généralités. Mais il est évident que les qualités ainsi que les caractéristiques peuvent différer.
Quand on dit "le nylon est plus résistant à la déchirure que le polyester à deniers égaux" ou "le polyester est plus résistant aux UV que le nylon" il faut bien entendu garder à l'esprit qu'on parle de qualité comparable.

D'ailleurs pour le test aux UV, il est complètement biaisé à cause des couleurs. Des couleurs claires ou flashy sont bien moins résistantes que des couleurs sombres. Une des raisons qui peut expliquer que leur silnylon gris résiste mieux aux UV que les tissus blancs ou orange flashy utilisés dans le test avant même de parler de la qualité des tissus.

Dernière modification par Prkl (28-01-2023 22:08:17)

Hors ligne

#108 28-01-2023 22:57:53

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Site Web

Re : Longévité produits DCF/Dyneema ?

Prkl a écrit :

#675051Plus le tissu sera élastique plus il aura une forme concave sous pression du vent et plus la force exercée sera importante. Moins le tissu sera élastique, plus il sera résistant au vent pour un abri de même forme initiale.

Il ne sera pas forcément plus résistant, notamment si la distribution des forces se fait mal sur le tissu peu élastique.

Effectivement il y aura davantage de pression (globale) sur l'ensemble d'une toile creusée plutôt que sur une toile super raide, mais localement la tension peut devenir bien plus importante sur la toile qui ne s'est pas déformée, amenant à sa rupture.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

Pied de page des forums