Aller au contenu

Annonce

Camp de base / Camp itinérant 2022 du 9 au 16 juillet, les inscriptions sont ouvertes ! ✅

#1 13-12-2021 00:04:16

WouinWouin
Membre
Lieu : Liège
Inscription : 30-03-2021
Messages : 76

[Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Matériel :

Liste matériel Lighterpack

Intro

En janvier de cette année, je me suis lancé dans la randonnée avec comme objectif de faire la GTA en été. Même si les débuts n'ont pas été évident, j'ai progressé petit à petit tant au niveau physique qu'au niveau de mon matériel. Habitant en Belgique et avec les restrictions lié au covid, il n'était pas évident de pouvoir faire une rando sur plusieurs jours avec bivouac tout comme il m'était compliqué marcher en montagne. J'ai donc fait à deux reprises « Entre Lesse et Lomme ». Un rando de 75km réparti sur 3 jours.
Les nombreux récits et listes de matériels sur le forum m'ont beaucoup aidé pour choisir ce que j'allais prendre et le chemin que j'allais emprunté. Merci encore pour ces précieuses informations !

J0

25 juillet, départ de Liège à l'aube pour une journée de train. Arrivé à Lausanne en milieu d'après midi, je descend jusqu'au Lac Léman pour me renseigner pour le bateau ainsi que voir ce qu'il m'attend pour le lendemain.

7S7wozCHc.IMG_20210725_161401.s.jpeg

J1

https://www.alltrails.com/explore/recor … 7ee3bc?u=m

Après un petit déjeuné copieux, je me rends au port de Lausanne pour prendre le bateau direction Saint-Gingolph. Plus le bateau avance plus ma tête se redresse. N'ayant jamais monté plus de 300m de dénivelé positif consécutif, je prend doucement conscience que cela ne va pas être simple.

7S7wvAyJr.IMG_20210726_094716.s.jpeg
7S7wySzPB.IMG_20210726_102437.s.jpeg

10h30, ça y est, je suis au départ de ma première aventure. Je suis à la fois excité de commencer mais aussi inquiet, « Si ça se trouve, dans 3 jours je suis chez moi ». Un dernier point météo avant de partir, des orages sont prévu pour 15h, je ne dois pas traîner. Cette longue montée vers le col de Bise me met déjà à l'épreuve physiquement surtout qu'à partir de Novel, la pluie fait son apparition. Aux chalets de Neuteu, le tonnerre gronde. L'orage est plus tôt que prévu. Je décide de faire une pause et d'attendre que cela passe. Arrivé au Col de Bise, je suis dans la brume, je ne vois pas à plus de 10m. Dommage pour la vue de mon premier col, je fonce directement au refuge de bise. J'y achète mon premier fromage d'une longue série. Je pensais m'arrêter ici, mais il est 15h. Du coup, je poursuis mon chemin. Arrivé à La Chapelle-d'Abondance, je vois un petit panneau « Jupiller » sur la devanture d'un restaurant. Une bière brassée dans ma ville natal qui est peu exportée. Je me dis que c'est un signe et je décide d'y manger. J'y retrouve deux suisses qui étaient avec moi sur le bateau. On passera le repas à discuter de notre première journée humide. Nous ne voyons pas le temps passé, nous sortons peu avant 21h. Si mes deux compères dorment en refuge, ce n'est pas mon cas. Il va bientôt faire noir et je n'ai aucune idée d'où mettre ma tente.
Finalement, je montrais ma tente à la frontale à la sortie de la Chapelle-d'Abondance en essayant d'être un peu à l'abri des regards. Cela sera mon spot de bivouac le moins sympathique. Je m'endors rapidement avec le ventre bien plein et les pieds fripés.

J2

https://www.alltrails.com/explore/recor … 1b9f80?u=m

7S7wB9mlg.IMG_20210727_070222.s.jpeg

Réveil avec de grosses courbatures aux jambes. La journée de la veille a laissé des traces... et la celle-ci commence directement par une grosse montée vers les Mattes. Arrivé en haut, je découvre un joli panorama avec la vue sur les dents du midi. Le plus dur de la journée est déjà derrière moi. Le col de Bassachaux est en vue et le chemin est souvent plat ou avec de léger faut plat.
Au col, je découvre un chalet avec une terrasse. Ils proposent des glaces, il ne m'en faut pas plus pour craquer.

7S7wHXehj.IMG_20210727_144237.s.jpeg

Même si je suis fatigué, il est encore tôt et l'endroit ne se prête pas trop au bivouac. Je décide donc de poursuivre mon chemin en direction du lac vert. Cette partie n'est pas la plus jolie, on passe par un domaine skiable ou on croise ne nombreux VTT. La pluie faisant son arrivée, je décide de m'arrêter au refuge de Chésery. Un petit refuge très sympa où l'accueil est plutôt agréable. La gardienne me proposera de placer ma tente un peu en aval du lac vert.

7S7wL7pfm.IMG_20210727_193409.s.jpeg

J3

https://www.alltrails.com/explore/recor … 6452e7?u=m

La nuit a été agité avec mon premier gros orage de montagne. Le stress lié à cette première expérience m'a empêcher de dormir une bonne partie de la nuit. Au réveil, les courbatures sont de retour et je commence à me demander si je suis vraiment capable d'aller jusqu'à la mer. Pour ne rien arranger, ce matin, il fait gris, il pleut et cela ne devrait pas s'améliorer dans la journée. Le chemin passe par la route du lait et elle porte bien son nom. Je ne croises que des exploitations laitière jusqu'au col de Cou.
Un peu avant le col, je rentre dans les nuages. Je ne verrai malheureusement pas les falaises depuis le col de Cou. Le passage dans les terres maudites est vraiment impressionnant et on peut bien voir le trajet des avalanche régulière dans la zone. Si la montée du Col de la Golèse s'avère plutôt simple, ce n'est pas le cas de la descente. Il n'y a rien de technique, mais la pente est raide sur un sentier carrossable. Je décide de pousser jusqu'à Samoëns pour m'offrir une nuit à l'hôtel. Je suis en manque de sommeil et j'ai envie de sécher mes affaires.

J4

https://www.alltrails.com/explore/recor … a4bbce?u=m

Après une bonne nuit de sommeil, je me réveil pour la première fois sans courbature et en plus le ciel est entièrement bleu. Que demander de plus avant une journée qui s'annonce magnifique ?!
Avant d'attaquer la montée vers le collet d'Anterne, je passe par les anciennes gorges des Tines.

7S7wRk1q0.IMG_20210729_091429.s.jpeg

Si jusqu'ici, je ne rencontrais que des randonneurs qui faisaient le GR5 (en entier ou partiellement), ce n'est pas le cas aujourd'hui. Je croise beaucoup de familles et de randonneurs à la journée. Il y aura tellement de monde à la cascade du Rouget que je ne m'y arrêterai pas. Entre cascade et falaise, la montée vers le collet d'Anterne est magnifique. En bonus, c'est avec surprise que je découvre le Mont Blanc une fois le collet passé. Je ne m'attendais pas à le voir si tôt.

7S7wVpVB4.IMG_20210729_131457.s.jpeg

Un saucisson au Beaufort plus tard, j'arrive au lac d'Anterne. Le lieu est encore plus beau que sur photo. Cependant, il est 15h30 et plusieurs tentes sont déjà en places. Je me dis que je reviendrai certainement une autre fois pour un bivouac et je décide de poursuivre ma route. Après mon premier passage de névé, j'arrive au Col d'Anterne. La vue est splendide à 360°. Je ne le sais pas encore, mais cela sera la dernière fois que je verrai le Mont Blanc.

7S7wZEX3y.IMG_20210729_161310.s.jpeg

Je ne trouverai pas d'emplacement de bivouac qui me plaira dans la descende. Soit pas très plat, soit marécageux, soit trop proche d'autres tentes. Je m'installerai finalement au pied du Brévent. L'emplacement est vraiment limite pour ma x-mid 2p, mais ça fini par passer. Je m'endormirai avec un grand sourire, simplement heureux de la journée passée. Il y aura des grands flash lumineux durant une bonne partie de la nuit, mais pas une goûte pour moi. Certainement un orage violent dans la vallée à côté.

7S7x3ariu.IMG_20210730_062711.s.jpeg

J5

https://www.alltrails.com/explore/recor … 7a728a?u=m

Si je me suis endormi avec un ciel dégagé, ce n'est plus le cas au matin. Le ciel est tout gris et des orages sont annoncés pour la fin de journée. J'attaque le Brévent en m'attendant à une rude montée. Je serai finalement agréablement surpris car si la montée est longue, elle est régulière et ne présent pas de difficulté. Au sommet, je serai presque seul et ce n'est pas vraiment étonnant, on ne voit rien. Je croise un groupe de randonneurs terminant leurs TMB mais personnes d'autres. En redescendant vers le refuge de Bellachat, je croise mes premiers animaux sauvages.

7S7x6VwLK.IMG_20210730_102448.s.jpeg

Je décide de faire une pause au refuge en espérant que la vue se dégage et que je puisse revoir le Mont Blanc. Et une petite omelette et une bière, ça aide à patienter ! Si je trouve que les prix sont plutôt cher, je comprend vite pourquoi. Sur le temps d'engloutir mon assiette, je verrai deux jeunes se relayer pour faire des aller-retour vers le sommet du Brévent pour ravitailler le refuge. Alors que j'éprouve des difficultés dans ces montagnes, ils courent avec une caisse à banane sans la moindre difficulté.
Malgré une longue pause, la vue n'a pas changé et au fond de moi, je m'en doutais un peu. La descente vers les Houches me semblera interminable et j'y vivrai ma plus grande frayeur de mon aventure. Alors que je suis un chemin dans les bois, j'entends un petit « paf » juste derrière moi. Je me retourne et vois mon sac de tente (qui contient la toile extérieur) se déplacer lentement vers le bord du sentier. Je n'aurai pas le temps de réagir et le verrai dévalé la pente. Mon premier réflexe sera le lâcher mon sac et tenter de le suivre, mais après 5 mètres, je me rend bien compte qu'il va trop vite et que je ne pourrai pas le rattrapé. Alors qu'il vient de quitter mon champs de vision, je ne l'entend plus alors que jusqu'ici, je pouvais entendre sa chute. Je me lance à sa recherche surtout que sans toile de tente, je ne vois pas vraiment comment je pourrai poursuivre. Par chance, je le retrouverai coincé au pied d'un arbre. Je me fais la promesse de ne plus jamais mettre la toile extérieur dans un sac quand je la met sur le dessus de mon sac avant d'achever la descente. 13H30 aux Houches, c'est bien trop tôt pour s'arrêter et je me lance dans le col de Voza. Je ne sais pas si il y a une alternative à ce col, mais pour moi, cela restera le col le plus moche de ma traversée. Un sentier carrossable, raide et qui passe au milieux de pistes de ski... rien pour me faire rêver. Si en temps normal, on doit certainement avoir une vue le sur Mont Blanc, ce n'est pas le cas aujourd'hui. Pour ne rien n'améliorer, au col, on trouve un genre d'hôtel.
J'avais initialement prévu de passer par le col du Tricot, mais une fois au col de Voza, je me rend compte que cela va être compliqué. Les nuages sont bien noir au dessus du Mont Vorassay. Je préfère ne pas prendre de risque et renoncer à cette variante pour suivre le GR5 classique. La pluie fait son apparition et c'est parti pour durer. Je renoncerai finalement au bivouac pour m'arrêter au camping des Contamines-Monjoie.

J6

https://www.alltrails.com/explore/recor … 207069?u=m

Ce matin, j'ai du mal à sortir de mon lit. Il pleut et quand je regardes la météo, il y aura quelques accalmie, mais principalement de la pluie. Après 30 minutes à admirer la toile de ma tente, je finirai par le décider à enfiler mes chaussures encore trempé de la veille.  Malgré les nuages, j’arrive parfois à deviner les sommets qui m’entoure.

7S7xar8xb.IMG_20210731_081329.s.jpeg

Je profites d'un moment d'accalmie pour passer la crêtes des Gittes. Même si j'ai un peu le vertige, j'arrive à profiter de ce joli passage surtout que je suis seul. Je ne vois plus personnes et cela n'était plus arrivé depuis le Brévent. Comme quoi, l'autoroute du Mont Blanc porte bien son nom. Dès l'entame de la descente, la pluie revient et de plus belle. Le sentier se transforme en petit ruisseau ou en terrain spongieux.

7S7xdmuw1.IMG_20210731_141504.s.jpeg

Je ne ferai pas de pause jusqu'au Col Bresson. C'est avec joie que je passerai au dessus des nuages juste avant le col. La chaleur du soleil me fait le plus grand bien, mais je me rend compte que cela ne va pas durer. Les nuages sont occupé à remonter. J'aurai tout de même le temps d'admirer un petit troupeaux d'une dizaine de bouquetin.

7S7xgWg6I.IMG_20210731_175250.s.jpeg

J'attaque la descente et rapidement, la pluie fait son retour. Je suis trempé et je commence à avoir mal au pied. Je croiserai un randonneur qui me parlera d'une petite chapelle. Apparemment, il y a moyen d'y dormir. Je me dis que c'est l'idéal pour profiter d'une nuit au sec et tenter de faire sécher mes affaires. Arrivé devant, c'est fermé et il commence à faire sombre. Après un court moment de réflexion, je planterai ma tente juste devant la chappelle.

J7

https://www.alltrails.com/fr/explore/re … un-9667150

Si je me suis régulièrement endormi avec les pieds fripés depuis mon départ du Lac Léman, c'est la première fois que je me réveil avec les pieds dans cet état. Je me rend compte que les douleurs que j'avais sont lié à des crevasses. Après une descende pas très agréable vers Bellentre, je monte à Montorlin pour un passage à la pharmacie. Après une petite pause pour acheter de la nourriture et appliquer de la pommade anti-crevasse, je repars sur le chemin. Pour ne pas changer, il pleut mais les nuages sont juste au dessus de moi. Je me dis qu'en montant, je pourrais passer au dessus comme au Bresson. Malheureusement cela ne sera pas le cas. Les nuages monterons en même temps que moi. Si par moment, j'arriverai à les rattraper, je ne passerai jamais au dessus. Plus je monte et plus la pluie s'intensifie. La douleur à mes pieds commence à avoir un impact sur ma marche. Arrivé au lac de Grattaleu, ce n'est plus de la pluie, mais des grêlons. Moralement, je commence à avoir du mal. Je me dis que si il y a une place au refuge du Palet, j'y passerai la nuit. Avec les restrictions liés au Covid les places sont réduite mais par chance, il en reste une pour moi. Le repas parmi les autres randonneurs me remontera moral avant de passer une bonne nuit. Je trouverai le sommeil sans problème et je ne serai pas réveillé par les différents ronfleurs du dortoir.

J8

https://www.alltrails.com/fr/explore/re … d5-2596a54

Réveil un peu inquiet. L'état de mes pieds à encore empiré. Je n'ai plus le choix, si je veux pouvoir poursuivre mon aventure, cela doit devenir ma priorité. Je me dis que si j'arrive à aller à Pralognan-La_Vanoise, je pourrai passer une nuit à l'hôtel. Je n'avais de toute façon pas spécialement envie de dormir à côté d'un refuge dans la Vanoise.
Après un bon petit déjeuner, je repars pour finir les quelques mètres qui me sépare du col du Palet. En plus, Il fait beau aujourd'hui et pas de pluie annoncée.

7S7xmIu1h.IMG_20210802_083601.s.jpeg

Dans la descende vers Tignes, je prend pleinement conscience de l'impact des stations de ski. La beauté de l'endroit est grande entamé par la présence de la station.
Pour mon retour dans le parc de la Vanoise, je suis accueilli par une armée de marmotte. Ca siffle de tout les côtés. La vallée est magnifique et j'en profite deux fois plus car il n'y a personnes à portée de vue.

7S7xpIq5c.IMG_20210802_114606.s.jpeg

Même si les pieds restent douloureux, je marche plus facilement car le moral est bon. Le soleil est présent mais il ne fait pas trop chaud. Arrivé au refuge du Col de la Vanoise, je recroise soudainement du monde et je vais vite comprendre pourquoi. Au lac des vaches, il y a foules. Des gens font la file pour passer sur le chemin qui traverse le lac et prendre leur photo. Instagram a encore de beaux jours devant lui !
Je mangerai à l'hôtel avant de profiter de mon lit. J'y découvrirai les croziflettes, un plat qui m'était jusque là inconnu et j'engloutirai deux déserts à la grande surprises des serveuses.

J9

https://www.alltrails.com/explore/recor … a6cb38?u=m

L'état de mes pieds ne s'étant pas vraiment améliorer, je me dis qu'il est temps de faire une journée off. Cepandant, l'hôtel où je suis est complet et je dois libérer ma chambre. Il n'y a pas d'autres solution de logement sur Pralognan, du coup, je me dis que je ferai mon jour off à Modane. Cela tombe bien car demain, on annonce de les pluies et des orages pour toutes la journée.
En quittant Pralognan, je retrouve rapidement la solitude que j'apprécie. Visiblement, il y a peu de monde sur cette partie du GR.

7S7xsZQcz.IMG_20210803_101130.s.jpeg

Je prends plaisir à monter vers le col de Chavière où je croiserai un beau troupeau de vaches ainsi qu'une forêt de petits cairns. Doucement, je commence à réaliser que je suis que ce qui me plaît, c'est le côté minéral que l'on retrouve en haute montagne.

7S7xv25yR.IMG_20210803_120040.s.jpeg
7S7xwSXh7.IMG_20210803_124148.s.jpeg

Arrivé à Modane, je ne trouve aucun logement. Après une brève recherche sur internet, je vois qu'il y a une auberge de jeunesse qui propose des petites chambres à Valfréjus. Il y a de la place et ça parle jeu de société dans la description. Il ne m'en faut pas plus pour réserver deux nuit ce qui me permettra de faire une journée off.
La montée vers Valfréjus s'avère pas très agréable. Une bonne portion se fait sur une route de montagne où les voitures roulent vite. Je découvrirai par la suite qu'il y avait une autre solution en passant par Fourneaux. Je trouve qu'il est dommage que le GR5 ne soit pas adapté. Arrivé à l'auberge de jeunesse, je suis un peu étonné car il n'y a aucun randonneur. Uniquement des ouvriers lié à la construction du tunnel vers Turin. Moi qui me voyais déjà jouer à des jeux avec d'autres randonneurs, c'est loupé. Cela ne m'empêchera pas de passer un séjour agréable, de bien me reposer et de bien prendre soin de mes pieds.

J10

https://www.alltrails.com/fr/explore/re … hu-7c792a8

Après mon jour off, je récupère des chaussures sèche. Et ça, ça fait plaisir ! Mes pieds vont beaucoup mieux et ils ont perdu leurs couleurs blanchâtre et ils ne sont presque plus douloureux. Du beau temps est annoncé pour les jours qui arrivent donc ça devrait aller en s'améliorant !
Je me lance dans la montée vers le col de la vallée étroite avant d'attaquer le Mont Thabor. Je me dis qu'il serait dommage de traverser les alpes sans monter une fois à 3000m.

7S7xzLwdY.IMG_20210805_090203.s.jpeg
7S7xDu5Ly.IMG_20210805_093524.s.jpeg

Si jusqu'au refuge du Mont Thabor, il n'y avait pas un chat, ce n'est plus le cas une fois celui-ci dépassé. Nous sommes nombreux à nous attaqué à cette ascension. J'y croiserais d'ailleurs un petit enfant de 5ans qui m'impressionnera par sa capacité à marcher. Malheureusement pour nous, le sommet est dans les nuages. Il parait qu'il y a une superbe vue de là haut, mais cela ne sera pas pour aujourd'hui. Je ferai une pause à ce qui reste de la chapelle du Mont Thabor en espérant une amélioration. Mais tout comme au refuge de Bellachat, la pause n'y changera rien.

7S7xHMLhf.IMG_20210805_111852.s.jpeg
7S7xG2qbM.IMG_20210805_120333.s.jpeg

La descente se fait par une jolie vallée où je retrouve rapidement le soleil. Un endroit parfait pour ma pause de midi ou je mangerai mon wrap saucisson habituel. Mais cette fois-ci, un saucisson aux myrtilles. Il faut quand même que je mange un peu de fruit ! Étrangement, quand on descend vers les granges de la vallée étroite, on a l'impression d'être en Italie alors qu'on est toujours en France. Tout le monde parle Italien et je ne crois plus aucun francophones.

7S7xNvdgt.IMG_20210805_133329.s.jpeg
7S7xPKmeu.IMG_20210805_133643.s.jpeg
7S7xSwZRq.IMG_20210805_143922.s.jpeg

Je comptais dormir juste à coté du lac Chavillon, mais une fois arrivé, le lac n'est pas si joli que je ne le pensait. Un couple a déjà mis sa tente à coté et je n'ai pas envie de les déranger. J'installerai ma tente 300m plus loin là où ils ne me verront plus. Je serai rejoins peu de temps après par Judith, une jeune Belge qui fait également la GTA. Elle posera sa tente à côté de la mienne et on passera la soirée à se raconter nos péripéties.

J11

https://www.alltrails.com/explore/recor … 6629f1?u=m

7S7xYwlAH.IMG_20210806_070549.s.jpeg

Ce matin, je suis ravi de voir qu'il fait toujours beau. La température est idéal pour moi. Il y a du soleil mais il ne fait pas trop chaud. J'ai pour objectif d'aller jusqu'à Briançon ou je passerai une journée off. Je m'étais promis de m'offrir une journée off là bas car cela voulait dire que j'étais à la moitié de mon aventure.
Je descend rapidement sur Roubion où je passe par une petite épicerie. Le but est juste d'avoir de quoi manger pour cette journée, rien de plus. Je décide de passer par le GR5c pour éviter la portion entre Montgenèvre et Briançon qui me semble ne pas être la plus attractive.
Si la partie jusqu'à la Porte de Cristol est très jolie, j'ai un peu moins aimé la partie entre cette Porte et le Col de Granon.

7S7y6stJe.IMG_20210806_115248.s.jpeg

Je poursuivrai mon chemin en passant par le chemin de crête. Si ce passage est très joli, il est un peu vertigineux. Il arrivera à plusieurs reprises que je marche en étant un peu accroupi. Le fait d'être un peu plus proche du sol étant un peu plus rassurant pour moi. Cependant, j'en ressortirai fier d'avoir pu passer au dessus de mon vertige. Un peu comme la descende vers les Houches, la descende vers Briançon m'a semblé interminable.

7S7y9AbB4.IMG_20210806_142944.s.jpeg
7S7ybD82b.IMG_20210806_154301.s.jpeg

J12

https://www.alltrails.com/fr/explore/re … ak-8ae5780

Cette deuxième journée off m'a fait le plus grand bien. Mes pieds ont retrouvé un aspect presque normal et je n'ai plus aucune douleur. J'en ai également profité pour passer chez un coiffeur. N'ayant plus grand chose sur le caillou, je n'y avais plus été depuis 15ans. Mais après deux semaines, les quelques résistants commencent à prendre de la taille.
En montant le col des Ayes, je ressens directement que ma condition physique est bien meilleur. Je suis capable de marcher un peu plus vite et surtout de faire moins de micro pause qui jusqu'ici m'était indispensable. Par micro pause, j’entends des arrêts réguliers de 15-20s.

7S7yePVzH.IMG_20210808_105224.s.jpeg

Je pensais initialement dormir au lac de Roue. J'avais lu plusieurs retour positif sur ce lieu. A mon arrivé j'ai été un peu déçu. Étant accessible en voiture, il y a beaucoup de monde. De toute façon, il n'est même pas 14h et je ne me vois pas rien faire jusqu'au soir.

7S7yiyP86.IMG_20210808_134337.s.jpeg
7S7yl5xf8.IMG_20210808_141439.s.jpeg

Après être passé par Château-Queyras, j'attaque le Col Fromage. Durant la première moitié, je suis entouré par un essaim de mouche. Si dans un premier temps, je me pause des questions sur l'odeur que je dégage, je croiserai d'autres randonneurs subissant le même problème. Je constate que l'eau commence à se faire un peu plus rare. Certaines sources sont à sec et je croises de moins en moins de cours d'eau. La fin du Col Fromage est une belle surprise où je découvre de très beaux paysages !

7S7ymSP4M.IMG_20210808_172700.s.jpeg
7S7yqTim5.IMG_20210808_175946.s.jpeg

L'endroit semble idéal pour un bivouac, mais je n'ai presque plus d'eau et il n'y a rien à proximité. Je me vois contraint de redescendre dans la vallée. J'arrive à Ceillac un peu avant 20h. J'aurais bien voulu remonté au lac Miroir, mais il commence à se faire tard et je décide de m'arrêter au camping. Si je n'ai pas la plus belle vue du trek, je profite d'une bonne lasagne qui me fait le plus grand bien.

J13

https://www.alltrails.com/fr/explore/re … 68-7fea637

Avant de partir vers le lac Miroir, je retourne à Ceillac pour m'acheter deux éclairs aux chocolats. Je sens que mon corps à besoin de calories avant d'attaquer un tronçon qui va être un peu sportif. En commençant la montée, je me conforte dans l'idée que j'ai bien fait de ne pas monter au lac Miroir la veille. Cela monte quand même bien et en plus, c'est plutôt joli. Il aurait été dommage de ne pas en profiter ! Le lac Miroir et le lac Saint-Anne sont bien différents et pourtant magnifiques. Je ne resterai pas longtemps au lac Saint-Anne à cause de l'affluence. J'ai supposé qu'il devait y avoir un parking pas loin vu le nombre de personnes présentes.

7S7ytUjXu.IMG_20210809_102435.s.jpeg
7S7yvxZQ7.IMG_20210809_104803.s.jpeg
7S7yxaloB.IMG_20210809_114904.s.jpeg

Après une petite pause glace au chalet de Maljasset, je quitte le GR5 pour une variante que j'avais vu sur la chaine Youtube de Yo trekking. Je trouve un emplacement parfait à côté du lac du Marinet. Cela sera mon coup de cœur de la GTA. Lors de mon repas, je me ferai un peu chasser de mon campement par un patou. Rien de bien méchant, je m'éloigne un peu le temps que son troupeau passe avant de profiter du coucher de soleil.

7S7yzILqu.IMG_20210809_174305.s.jpeg
7S7yED3Qq.IMG_20210809_180515.s.jpeg

J14

https://www.alltrails.com/explore/recor … e3ae20?u=m

7S7yGKMNJ.IMG_20210810_080506.s.jpeg

Un dernier regard sur ce joli lac avant de démarrer ma journée. Je ne dois pas traîner, j'ai pas mal de col à passer aujourd'hui. Pensant que le bivouac était entièrement interdit en Italie, je me dis que je n'ai pas le choix que de repasser en France rapidement. Premier col de la journée, le Marinet. Pas spécialement de difficulté, mais on aperçoit déjà le petit mur qui nous attend. Le Colle del Ciaslaras fait partie des col les plus court que j'ai passé, mais il sera le plus compliqué. Très raide aussi bien en montée qu'en descente avec un sol friable constitué de petits cailloux, il rend la marche difficile. Je préfère prendre mon temps et assurer chaque pas. Je sens bien que si je glisse, cela sera plus que sur 1 ou 2 mètres.

7S7yLZlZB.IMG_20210810_084813.s.jpeg
7S7yOSZ4S.IMG_20210810_090412.s.jpeg

Arrivé en bas, je ne suis pas au bout de mes peines et je le sais bien. Après un petit replats, j'attaque le Colle dell'Infernetto. Il n'est pas bien long non plus, mais il est bien raide aussi. Cependant, il y a des marches et des câbles qui permettent de faciliter le passage. Je poursuis ensuite sur le joli sentier Dino Icardi. Un milieu minéral avec plusieurs petits lacs de montagnes, tout ce que j'aime ! Petite pause au col de la Gypière afin d'admirer le lac des Neuf Couleurs. Il est encore tôt, mais objectif atteint, je suis revenu en France.

7S7yRXxlX.IMG_20210810_105015.s.jpeg
7S7yUGzH9.IMG_20210810_111431.s.jpeg
7S7yWZLsS.IMG_20210810_122531.s.jpeg

Je poursuis ma route vers le Pas de la Couletta et le Col du Vallonet où je croiserais une randonneuse à pied nu ! En 15 jours de marche, j'avais croisé pas mal de monde, mais à pied nu, une première. Surtout à cette altitude. Arrivé au Col de Mallemort, je me dis que je descendrais bien sur Larche pour dormir au camping. Cela me permettrait de prendre une bonne douche après cette grosse journée. Petit imprévu, une fois arrivé, je découvre que les deux campings sont complet. Ce n'est pas bien grave, je regarde sur ma carte et je vois que ça semble plat à un peu moins d'une heure de marche. Je serai pas la même occasion en dehors du village. Au pont rouge, où je pensais dormir, je vois que je rentre dans le parc du Mercantour. Cela signifie que je ne peux pas m'arrêter ici et que je dois marcher encore une heure. Il est passé 20h, je ne dois pas trop traîner si je ne veux pas monter ma tente dans le noir, mais d'un autre côté, l'arrivée dans le Mercantour au couché du soleil rend le paysage merveilleux. Je devine qu'en journée il doit y avoir du monde et là, je suis seul. Je monterai finalement ma tente au Lac du Lauzanier heureux d'avoir vécu cette journée, la plus belle de cette traversée à mes yeux.

7S7z0j1lN.IMG_20210810_133625.s.jpeg
7S7z3me9B.IMG_20210810_151738.s.jpeg
7S7z68pcs.IMG_20210810_210224.s.jpeg

J15

https://www.alltrails.com/explore/recor … 75bd27?u=m

A l'aube de ce 15e jour de marche, je sens que je me rapproche de la mer ; Le Mercantour étant le dernier parc de la traversée. Au Pas de la Cavale, je décide de m'arrêter pour prendre mon petit déjeuner. Le paysage à coupé le souffle m'oblige à faire une pause. Je décide de quitté le GR5 pour une variante personnelle et j'attaque le Pas de Morgon. Je serai rapidement convaincu par cette décision. Les nombreux lacs de Morgon sur différents étages est vraiment superbe.

7S7z8p8gc.IMG_20210811_100513.s.jpeg
7S7zbkSoa.IMG_20210811_125944.s.jpeg

Après mon petit saucisson de midi au Pas de Morgon, je passe par le Col du Fer afin d'arriver aux Lacs de Vens. Moi qui aime bien les lacs d'altitude, je suis bien servi. L'endroit semble magique. Le chemin qui longe les différents lac est très agréable et de nombreux spot de bivouac semble idéal. Il est 16h, je n'ai pas envie d'attendre à ne rien faire, du coup, en regardant ma carte, je me dis qu'un Bivouac au Lac du Fer est envisageable.

7S7zfaQvj.IMG_20210811_150054.s.jpeg
7S7zdBv07.IMG_20210811_161012.s.jpeg

Même si il est artificiel, j'ai bien aimé le passage par le sentier de l'énergie. Le dernier segment étant fermé suite à un éboulement, je suis la déviation proposé. Je jette mes dernières forces dans cette montée sèche avant de profiter d'un super spot.

7S7zgXVrv.IMG_20210811_202706.s.jpeg

J16

https://www.alltrails.com/explore/recor … ca336b?u=m

La journée commence par une longue descente vers Saint-Etienne-de-Tinée. Cela me permet de rejoindre le GR5 et de poursuivre vers Auron. Je profite d'être dans la station de ski pour m'acheter un demi litre de yaourt à boire. Cela pèse son poids, je choisi donc de le boire entièrement en 5minutes avant de monter vers le Col de Blainon. En regardant la météo, je vois qu'un petit orage va bientôt arriver. Je me dis qu'en poussant un peu, je peux passer le col avant son arrivée. Cependant, durant la montée, je vais être contraint de m'arrêter un peu moins d'une heure. Visiblement, le yaourt en rando, ce n'est pas la meilleur idée que j'ai eu. J'essaye de voir le côté positif, l'orage est passé.
Si les paysage de ce début de journée ne me plaisaient pas plus que ça, en arrivant dans le vallons de Sallevieille, je suis ravi. Etant donnée que plusieurs randonneurs s'étaient déjà installé dans la partie inférieur, je décide d'aller jusqu'à la partie supérieur.

7S7zkMAWR.IMG_20210812_161410.s.jpeg
7S7zmkuUZ.IMG_20210812_171625.s.jpeg
7S7zomLaQ.IMG_20210812_201437.s.jpeg

J17

https://www.alltrails.com/explore/recor … 1c0b36?u=m

En partant ce matin, je découvre un peu plus loin un randonneur qui a dormi à la belle étoile. Je reste impressionné par cette capacité, moi qui suis loin d'en être capable. En passant au Col de Crousette, je me rend bien compte que les montagnes commencent à être moins grande. La mer n'est pourtant pas encore en vue, il me reste encore pas mal de km !

7S7zsU2Zn.IMG_20210813_074656.s.jpeg
7S7zvYBdY.IMG_20210813_082812.s.jpeg

Je traverse le joli village de Roure par de petite ruelle. Un village plus vertical qu'horizontal, mais cela participe grandement à son charme. La montée vers Valdeblore va d’avéré plus compliqué que prévu. Je suis frappé par un coup de chaud. La pluie de la première semaine pourrait presque me manquer. Je m'arrêterai finalement au camping à Saint-Dalmas. Un endroit bucolique où je passerai une super soirée.

J18

https://www.alltrails.com/explore/recor … db446b?u=m

Comme je l'avais prévu, ce matin, je quitte définitivement le GR5 pour le GR52. Cela me permet de prolonger un peu l'aventure, mais surtout d'arriver à Menton. Une arrivée qui semble plus me correspondre que Nice après avoir lu différent retour d'expérience.
La journée commence par le Col de Barn. Une longue monté où je serai un peu déçu de découvrir un parking à mi-chemin. Du coup, je me retrouve au milieu de plein de monde. Au Col de Salèse, je découvre les dégâts suite au passage de la tempête Alex. La descende se fait par la route car le chemin n'est plus praticable. Au Lac du Boréon, je quitte la route pour reprendre le sentier. Je m’arrêtai au Lac de Trécolpas où il y avait déjà de nombreux randonneurs. Cependant, il commence à faire noir et je ne me vois pas poursuivre plus loin.

7S7zy3XuS.IMG_20210814_201351.s.jpeg

J19

https://www.alltrails.com/explore/recor … cac11e?u=m

7S7zAF4bE.IMG_20210815_072008.s.jpeg
7S7zDdiZB.IMG_20210815_080713.s.jpeg

Si j'ai été un peu déçu de l'étape de la veille que j'imaginais plus sauvage, cela ne sera pas le cas aujourd'hui.  La journée commence par le Pas des Ladres qui me donne déjà une idée de ce qui m'attend.

7S7zG0FxN.IMG_20210815_084336.s.jpeg

Je profite de passer par la Madone de Fenestre pour faire le plein d'eau. Elle commence à se faire rare et je croise de moins en moins de cours d'eau. J’enchaîne avec le Pas du Mont Colomb où je m'arrêterai pour manger. Un peu plus technique, il y a certains passage ou il faut s'aider des mains, mais rien de bien difficile quand on prend son temps.

7S7zK0Twb.IMG_20210815_115220.s.jpeg

La semoule du soir commençant en me lasser un peu, je décide de pousser jusqu'au refuge des merveilles et d'y arriver suffisamment tôt pour y manger. Petite erreur de ma part, j'aurais du monter ma tente avant le repas. Après 4 bières, c'est un peu moins simple, mais au moins, cela m'a bien fait rire.

7S7zMOwjy.IMG_20210815_155141.s.jpeg
IMG_20210815_170539

J20

https://www.alltrails.com/explore/recor … c9ac01?u=m

7S7zPHJM2.IMG_20210816_065328.s.jpeg

Départ pour la dernière grosse journée. Je pense aller jusque Sospel aujourd'hui et je risque de ne pas trouver d'eau d'ici là. Je fais donc le plein avant de quitter le refuge.
Je vais vite comprendre que je dois économiser mon eau. Il faut chaud, je transpire pas mal et chaque cours d'eau est à sec. J'essaye de guetter l'horizon afin de voir la mer, mais rien.
Dans la descende vers Sospel, je suis à sec. Je me réjouis d'y arriver pour boire ! A peine arrivé, je resterai un long moment à côté d'une fontaine. Je passe ensuite à l'office du tourisme où on m'explique qu'il n'y a aucune solution possible pour dormir. On me conseil de faire le plein d'eau et de poursuivre me chemin. Je repars donc pour une ascension que je n'avais pas prévue. J'ai le pas lent et je regarde chaque endroit plat attentivement. Cependant, j'ai envie d'avoir une belle vue pour mon dernier bivouac. Après une hésitation au col du Razet, je trouverai finalement un endroit ou placer ma tente juste au moment où je découvre la mer.  Je ne la verrai pas longtemps car les nuages se lèveront, mais peu importe, je suis ravi de ne pas m'être arrêté à Sospel.

7S7zZggvN.IMG_20210816_191755.s.jpeg
7S7zXxD48.IMG_20210816_195615.s.jpeg

J21

https://www.alltrails.com/explore/recor … d2b92b?u=m

Dernière petite étape, Je décide de ne pas mettre mes guêtres aujourd'hui. De toute façon, il n'y a pas beaucoup de km au programme. Je monte rapidement au Col du Bereau où je m'arrête un peu. Je réalise que j'y suis arrivé. Je suis heureux et fier de moi, en revanche, je ne ressens pas de tristesse que cela se termine comme j'ai déjà pu l'entendre. La fin de la descente est un peu triste. Il y a de très nombreux bagages éventrés avec des habits partout au sol. Apparemment, cela vient de migrants qui essayent de passer la frontière.
Arrivé à Menton, une sensation étrange m’envahis. Alors que je suis très loin d'être agoraphobe en général, je ne me sens pas très bien au milieu de cette foule. Je n'imagine même pas l'arrivée à Nice, ça doit être quelque chose !

Oui oui, j'ai de jolies traces de bronzage !

7S7zRnhVD.IMG_20210817_102544.s.jpeg

Outro

A mon retour en Belgique, il me faudra 3 jours pour atterrir. Les qui suivront, je me réveillerai en pensant que j'étais toujours sur la GTA.
C'est foutu, j'ai attrapé le virus ! Je sais déjà que je repartirai l'année prochaine pour une autre aventure. J'ai certes fait des erreurs, mais cela m'a permis d'apprendre. J'ai beaucoup aimé discuté avec d'autres randonneurs, même si j'ai aussi beaucoup aimé les endroits plus sauvage.
Mon choix d’itinéraire m'aura fait marcher 605km dans les Alpes avec 37800m de dénivelé positif en 21jours de marche. Alors que je n'ai jamais eu faim, j'aurai tout de même perdu 8kg.
Pour la prochaine aventure, je me forcerai certainement à manger plus. Je m'occuperai mieux de mes pieds et de mes chaussures.

Au niveau du matériel, je suis globalement satisfait.Je n'ai pas utilisé une fois ma polaire et mes gants. Autant je pense pouvoir abandonner les gants, autant, la polaire, je pense encore partir avec.
Mes chaussures (Topo Athletic Ultraventure pro 2) étaient vraiment très confortable et super accroche. Je les ai beaucoup aimé mais elles ne sont pas très durable. Elles avaient 75km avant le départ et avec la GTA, elles sont arrivée au bout de leurs vies. Il y a juste les semelles en mousse que je n'utiliserais plus.
Je suis également satisfait du sac à dos (Liteway Elementum Gridstop). Très bien pour moi. Il n'y avait que quelques goutes dans le sac lors des jours de grandes pluies.
Même si la X-mid 2p prend de la place au sol, cela n'a pas été un soucis. Je suis actuellement réflexion pour peut être changer pour une tente en DCF. Quand il pleut plusieurs jours de suite, un tissus qui n'absorbe pas, c'est quand même pas négligeable.
Le quilt Cumulus 350 avec le matelas Exped HL MW m'ont permis de passer de très bonnes nuits. Je n'ai jamais eu froid et j'ai toujours eu des nuits réparatrices.
Pour la batterie,j'avais une Anker 20 000. C'est certainement trop pour la GTA. Mais cela m'a permis de ne pas me prendre la tête et de ne pas compter sur les refuges.

Je terminerai en remerciant toutes les personnes qui ont partagé leur récit sur le forum. Cela m'a permis de mieux me préparer à ce voyage. C'est dans cet esprit que j'ai essayer de retranscrire le mien, même si je ne suis pas forcément le plus à l'aise à l'écrit.

Hors ligne

#2 13-12-2021 00:17:31

Serval
Carpe diem
Lieu : Parti en longue promenade.
Inscription : 15-06-2018
Messages : 1 445
Site Web

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Bonjour WouinWouin
...et un seul mot : bravo ! smile


(Modification non justifiée = orthographe, typo, etc.)
Trombi | Lighterpack 2022 | De Paris au Salento : Liste 2020/Récit 2020/Récit+Liste 2021 |
« Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j'ose ainsi dire, que dans [les voyages] que j'ai faits seul, et à pied. » (J.-J. Rousseau)

Hors ligne

#3 13-12-2021 00:38:40

Calydon
Dans ma Tanière
Lieu : Annecy
Inscription : 01-09-2019
Messages : 568
Site Web

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Magnifique, merci pour ton récit big_smile

Hors ligne

#4 13-12-2021 09:47:48

NikoWTFIRL
MULot …ᘛ⁐̤ᕐᐷ
Lieu : surtout en Petite Couronne :(
Inscription : 12-04-2021
Messages : 202
Site Web

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Super retour! Je prépare la mienne pour 2022, et ton expérience viendra enrichir ma préparation à son tour!

Hors ligne

#5 13-12-2021 10:00:09

Noiky
Couscous lover
Lieu : Belgique
Inscription : 23-01-2019
Messages : 287

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Bravo WouinWouin, ton récit fait plaisir à lire! Pour quelqu'un qui n'avait jamais fait plus de 350m D+ tu as sacrément envoyé! :)Tu as fait cette traversée à quelles dates?
J'ai particulièrement aimé la vue du col d'Anterne que je ne connaissais pas, et aussi le pas de Morgons et les lacs de Vens, un endroit que j'avais adoré!

Niveau matériel, la polaire fait souvent double-emploi avec la doudoune en été: en actif, le TS ML + la veste de pluie suffit presque toujours, et à l'arrêt la doudoune est plus chaude à poids égal. Au besoin tu peux enfiler ton T-shirt de nuit comme polaire de secours - c'est l'option que j'utilise smile
Tu parles de semoule le soir (+ des repas chauds quand c'est possible). Si tu veux encore t'alléger, la semoule se réhydrate très bien à froid et permets d'enlever la popotte (remplacée par un contenant simple en plastique type pot de fromage blanc), le réchaud, le gaz et le briquet smile Personnellement je m'en accomode très bien, et je complète de temps en temps par un repas dans un établissement pour varier.

Hors ligne

#6 13-12-2021 10:56:14

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015
Messages : 252

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Bonjour et bravo,
belle entrée en matière dans l'itinérance,

les gants sont à conserver, il peut vraiment faire très froid, même l'été, ça m'est arrivé au dessus de Tignes.

tu n'as plus qu'à préparer la HRP et la TRANS'ALPES....

Hors ligne

#7 13-12-2021 11:09:25

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 6 432
Site Web

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Merci pour ce beau retour, et je dis pareil que les autres, pour quelqu'un qui n'est pas habitué c'est une belle sortie.

Une question : tu prenais tes notes au fur et à mesure ? Avec ton smartphone ? En mode reconnaissance vocale ?

Car je m'interroge sur cette phrase :

WouinWouin a écrit :

#636086j'engloutirai deux déserts à la grande surprises des serveuses

Je comprends que tu avais très soif lol


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits désopilants publiés sur RL, mes bricolages et quelques idées saugrenues : >> ICI <<

Hors ligne

#8 13-12-2021 11:18:01

ludof
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 24-08-2021
Messages : 211
Site Web

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Noiky a écrit :

#636104Bravo WouinWouin, ton récit fait plaisir à lire! Pour quelqu'un qui n'avait jamais fait plus de 350m D+ tu as sacrément envoyé! :)Tu as fait cette traversée à quelles dates?

Même commentaire et même question pour ma part wink

Je prépares la Transalpes pour l'été 2022, du coup je suis preneur du maximum d'infos sur ce type d'expérience.

Tu n'avais pris ni piolet ni crampons, est ce que tu as rencontré des passages un peu "limites" sur névés (question peut être pas très pertinente si tu es parti tard dans la saison) ?

En tout cas bravo pour ton périple !

Dernière modification par ludof (13-12-2021 11:18:29)

Hors ligne

#9 13-12-2021 11:56:14

frneko
Membre
Lieu : 81600 GAILLAC
Inscription : 14-01-2021
Messages : 387

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Très beau récit et chapeau pour un premier grand trek. Pourquoi 2 couteaux dans ta liste ?


Novice en rando à 66 ans, aveugle à 95%, je marche guidé, presque pas à pas, par ma compagne...
Trombinoscope   -   Liste 2 saisons xls   -   
Liste Lighterpack  Récit GR65 Aubrac 4 jours
* Excusez-moi si j'écorche vos pseudos, la phonétique de mon lecteur d'écran n'aide pas *

Hors ligne

#10 13-12-2021 12:14:41

WouinWouin
Membre
Lieu : Liège
Inscription : 30-03-2021
Messages : 76

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Merci beaucoup pour vos retours, ça fait toujours plaisirs !

Noiky a écrit :

#636104Bravo WouinWouin, ton récit fait plaisir à lire! Pour quelqu'un qui n'avait jamais fait plus de 350m D+ tu as sacrément envoyé! :)Tu as fait cette traversée à quelles dates?

ludof a écrit :

#636116Tu n'avais pris ni piolet ni crampons, est ce que tu as rencontré des passages un peu "limites" sur névés (question peut être pas très pertinente si tu es parti tard dans la saison) ?

A la base, je comptais partir début juillet. J'ai finalement retardé le départ pour le 25/07. Je n'avais pas envie de prendre des crampons et un piolet. L’enneigement tardif de cette année m'a poussé à attendre un peu.

Le post ci-dessous m'a bien aidé à prendre ces décisions :

https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=39686

tolliv a écrit :

Merci pour ce beau retour, et je dis pareil que les autres, pour quelqu'un qui n'est pas habitué c'est une belle sortie.

Une question : tu prenais tes notes au fur et à mesure ? Avec ton smartphone ? En mode reconnaissance vocale ?

Car je m'interroge sur cette phrase :
WouinWouin a écrit :

    #636086j'engloutirai deux desserts à la grande surprises des serveuses

Je comprends que tu avais très soif

Je n'ai pas pris de note. J'ai une très bonnes mémoire visuelle. Avec un très grand nombre de photo avec la date et l'heure à chaque fois, j'arrive à remettre mes souvenirs dans l'ordre.
Pour ce qui est de cette anecdote, j'avais demandé une dame blanche puis une mousse au chocolat à deux serveuses différentes. Au moment de l'addition, je les voyais discuter. Toutes les deux certaines de m'avoir servi un dessert mais en même temps très septique à l'idée que je puisse en manger deux après une croziflette lol
Ne jamais sous estimer la faim d'un randonneur !

frneko a écrit :

Très beau récit et chapeau pour un premier grand trek. Pourquoi 2 couteaux dans ta liste ?

J'utilisais l'opinel pour la nourriture (Fromage et saucisson) et je gardais le victorinox pour ce qui devait être "médical". Je n'ai finalement utilisé que les ciseaux pour mes couper les ongles.

Dernière modification par WouinWouin (13-12-2021 13:57:56)

Hors ligne

#11 13-12-2021 13:37:14

Lutosa
Membre
Lieu : 50ieme parallèle N
Inscription : 21-11-2018
Messages : 543

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

WouinWouin a écrit :

#636126

tolliv a écrit :


Car je m'interroge sur cette phrase :
WouinWouin a écrit :

    #636086j'engloutirai deux déserts à la grande surprises des serveuses

Je comprends que tu avais très soif

Je n'ai pas pris de note. J'ai une très bonnes mémoire visuelle. Avec un très grand nombre de photo avec la date et l'heure à chaque fois, j'arrive à remettre mes souvenirs dans l'ordre.
Pour ce qui est de cette anecdote, j'avais demandé une dame blanche puis une mousse au chocolat à deux serveuses différentes. Au moment de l'addition, je les voyais discuter. Toutes les deux certaines de m'avoir servi un désert mais en même temps très septique à l'idée que je puisse en manger deux après une croziflette lol
Ne jamais sous estimer la faim d'un randonneur !

Je crois qu'on peut appeler cela une récidive (orthographique ? Sémantique ?), à moins que cela ne soit de l'humour liégeois ?

Pas trop ensablés tes desserts Wouinwouin ?

Dernière modification par Lutosa (13-12-2021 13:41:08)


« Il semble que la perfection soit atteinte, non quand il n'y a plus rien à ajouter mais quand il n'y a plus rien à retrancher » Saint-Exupéry

"Sutor, ne supra crepidam"

Hors ligne

#12 13-12-2021 13:59:20

WouinWouin
Membre
Lieu : Liège
Inscription : 30-03-2021
Messages : 76

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Lutosa a écrit :

#636140

WouinWouin a écrit :

#636126

tolliv a écrit :


Car je m'interroge sur cette phrase :
WouinWouin a écrit :

    #636086j'engloutirai deux déserts à la grande surprises des serveuses

Je comprends que tu avais très soif

Je n'ai pas pris de note. J'ai une très bonnes mémoire visuelle. Avec un très grand nombre de photo avec la date et l'heure à chaque fois, j'arrive à remettre mes souvenirs dans l'ordre.
Pour ce qui est de cette anecdote, j'avais demandé une dame blanche puis une mousse au chocolat à deux serveuses différentes. Au moment de l'addition, je les voyais discuter. Toutes les deux certaines de m'avoir servi un désert mais en même temps très septique à l'idée que je puisse en manger deux après une croziflette lol
Ne jamais sous estimer la faim d'un randonneur !

Je crois qu'on peut appeler cela une récidive (orthographique ? Sémantique ?), à moins que cela ne soit de l'humour liégeois ?

Pas trop ensablés tes desserts Wouinwouin ?

J'aimerais pouvoir te dire que c'est de l'humour liégeois, mais non.. L'orthographe n'a jamais été mon fort...

Hors ligne

#13 13-12-2021 14:14:46

Lutosa
Membre
Lieu : 50ieme parallèle N
Inscription : 21-11-2018
Messages : 543

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

WouinWouin a écrit :

#636143

Lutosa a écrit :

#636140

WouinWouin a écrit :

#636126


Je n'ai pas pris de note. J'ai une très bonnes mémoire visuelle. Avec un très grand nombre de photo avec la date et l'heure à chaque fois, j'arrive à remettre mes souvenirs dans l'ordre.
Pour ce qui est de cette anecdote, j'avais demandé une dame blanche puis une mousse au chocolat à deux serveuses différentes. Au moment de l'addition, je les voyais discuter. Toutes les deux certaines de m'avoir servi un désert mais en même temps très septique à l'idée que je puisse en manger deux après une croziflette lol
Ne jamais sous estimer la faim d'un randonneur !

Je crois qu'on peut appeler cela une récidive (orthographique ? Sémantique ?), à moins que cela ne soit de l'humour liégeois ?

Pas trop ensablés tes desserts Wouinwouin ?

J'aimerais pouvoir te dire que c'est de l'humour liégeois, mais non.. L'orthographe n'a jamais été mon fort...

Pas d’accord, ton récit est très bien écrit et très agréable à lire.

C’était juste marrant comme quiproquo, mais s’il fallait trouver un coupable, je miserais sur le correcteur automatique wink


« Il semble que la perfection soit atteinte, non quand il n'y a plus rien à ajouter mais quand il n'y a plus rien à retrancher » Saint-Exupéry

"Sutor, ne supra crepidam"

Hors ligne

#14 13-12-2021 14:21:55

Schum
Membre
Lieu : région liégeoise
Inscription : 19-01-2019
Messages : 85

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

WouinWouin a écrit :

#636126(...) j'avais demandé une dame blanche puis une mousse au chocolat à deux serveuses différentes. Au moment de l'addition, je les voyais discuter. Toutes les deux certaines de m'avoir servi un dessert mais en même temps très septique à l'idée que je puisse en manger deux après une croziflette lol
Ne jamais sous estimer la faim d'un randonneur !
(...)

lol  lol  lol

Chouette récit, et une belle première, ça m'épate ! Bravo voisin !

Hors ligne

#15 13-12-2021 19:45:30

bernard_lyon
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015
Messages : 567

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Bravo, beau récit, et tu as bien tracé dis-moi… tu as fait de belles étapes, 21 jours c'est impressionnant.

On a dû se croiser, pour ma part je suis parti de Menton le 23 juillet, direction Saint-Gingolph, et j'ai mis 24 jours (plus un de pause à Briançon). On  va dire que tu es plus jeune que moi (j'ai 64 ans) big_smile Je suis passé au lac Chavillon le 8 août vers 8h30, venant de Roubion et allant vers Modane. Et toi tu descendais vers Briançon ce matin-là…

Bon, il faut vraiment que je me retrousse les manches pour enfin écrire mon récit également !


Mon trombi | Liste
"Être dans le vent ː une ambition de feuille morte." (Gustave Thibon)
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#16 13-12-2021 19:56:14

bernard_lyon
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015
Messages : 567

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

bernard_lyon a écrit :

#636185Je suis passé au lac Chavillon le 8 août vers 8h30

Je voulais dire le 6 août  :)


Mon trombi | Liste
"Être dans le vent ː une ambition de feuille morte." (Gustave Thibon)
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#17 07-02-2022 13:12:55

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 1 820
Site Web

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Salut WouinWouin  smile

ça y est, j'attaque la montagne des récits en retard à lire !

Tu as tracé un bel itinéraire avec des variantes que je ne peux qu'approuver ... et de longues étapes comme je les aime ! Tu sembles avoir été abonné au "trip du soir", ce moment où on rallonge la journée avec des heures imprévues, quand il n'y a plus grand-monde sur les chemins et que les lumières rasantes du soir magnifient les paysages cool

Assurément, le virus a pris ...


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin. La gratitude est la mémoire du cœur, merci  smile ... encore hmm

Liste 3 kg - 3 saisons en tableau
Liste 2022 en images
Trombi & récits

Hors ligne

#18 07-02-2022 19:50:43

WouinWouin
Membre
Lieu : Liège
Inscription : 30-03-2021
Messages : 76

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

bernard_lyon a écrit :

#636185Bravo, beau récit, et tu as bien tracé dis-moi… tu as fait de belles étapes, 21 jours c'est impressionnant.

On a dû se croiser, pour ma part je suis parti de Menton le 23 juillet, direction Saint-Gingolph, et j'ai mis 24 jours (plus un de pause à Briançon). On  va dire que tu es plus jeune que moi (j'ai 64 ans) big_smile Je suis passé au lac Chavillon le 8 août vers 8h30, venant de Roubion et allant vers Modane. Et toi tu descendais vers Briançon ce matin-là…

Bon, il faut vraiment que je me retrousse les manches pour enfin écrire mon récit également !

On s'est peut être bien croisé en effet. Je n'ai croisé qu'un MUL et c'était ce jour là, un peu avant la demoiselles coiffée.

C'est avec plaisir que je lirai ton récit smile

Hervé27 a écrit :

Salut WouinWouin  smile

ça y est, j'attaque la montagne des récits en retard à lire !

Tu as tracé un bel itinéraire avec des variantes que je ne peux qu'approuver ... et de longues étapes comme je les aime ! Tu sembles avoir été abonné au "trip du soir", ce moment où on rallonge la journée avec des heures imprévues, quand il n'y a plus grand-monde sur les chemins et que les lumières rasantes du soir magnifient les paysages cool

Assurément, le virus a pris ...

En effet, le virus a pris... Je suis foutu  roll

Même si ce n'était pas toujours prévu, j'aime en effet les longues journées. Cependant, je préfère quand même monter ma tente avant d'être dans la pénombre.

Tu as pu remarqué qu'un j'ai un peu plus de retard que toi sur les récits. Je me réjouis déjà de lire ton récit de l'arc alpin.

Hors ligne

#19 08-02-2022 00:51:48

thanjuzo
επίδοξος συνταξιούχος
Lieu : IdF
Inscription : 21-08-2015
Messages : 301
Site Web

Re : [Récit + liste] La GTA d'un petit Belge

Superbe, merci pour le récit.
les jours rallongent.

Hors ligne

Pied de page des forums