Aller au contenu

#76 21-02-2022 16:43:04

Gand'
Membre
Inscription : 28-11-2021

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Le problème pour les pieds de Grand Pas est qu'il n'avait pas de chaussons de bivouac, et mettait donc ses chaussures de ski en quasi-statique pour le rangement du bivouac.

Comme dit Doc, l'impression d'inaction et de passivité lors de la gestion de l'hypothermie vient du fait que c'est le narrateur qui subissait le froid , même si on n'était pas suffisamment préparé ...
Pour préciser un peu sur le temps passé : à 10h Grand Pas se réchauffe les pieds sur mon ventre, à 11h il est parti avec la motoneige. 

Au passage, est ce qu'il y a des motivés pour organiser une sortie d'entraînement "gestion de l'hypothermie chez les autres" ? Matériel fourni big_smile

Édit : c'est une blague hein
Et même si on a l'air sur la défensive (pas trop j'espère ?) on prend bonne note des conseils !

Dernière modification par Gand' (21-02-2022 16:59:25)

Hors ligne

#77 21-02-2022 17:28:59

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Et même si on a l'air sur la défensive (pas trop j'espère ?) on prend bonne note des conseils !

Sérieusement : merci c’est précieux.

Et +1 pour le manque de chaussons, surtout qu’il avait des coques je crois. Les chaussons de la coque sont chauds mais difficiles à sécher. Une fois humide et froids, ce sont des frigos.


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#78 21-02-2022 21:43:21

Archimboldi
Membre
Lieu : Ch'nord
Inscription : 12-03-2012

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Je crois que c'est le premier message grand froid d'Eraz que je lis où il n'est pas ultra-positif genre «Une chaussure de ski pétée ? Trop bien, c'est l'occasion de tester sa capacité à skier à cloche pied». big_smile


Sérieusement, merci beaucoup pour ce retour ! Toutes les galères connues lors de ce trip vous serviront lors des suivants.

Quelques remarques en vrac :

Grands Pas a écrit :

En attendant, on s'installe à l'aéroport d'Ivalo, suscitant l'incompréhension du personnel.

Peut-être parce que la veille, j'avais attendu mon avion au même endroit, d'environ 16 à 23h30. A quelques heures près, ça aurait été drôle de recroiser Doc' là-haut ! tongue

Poele à bois
Il me semblait que la collecte de bois était interdite là-haut, et que l'on était limité aux brindilles sur le sol ou celui mis à disposition dans les cabanes (qui est ramené de forêts plus au sud, où les arbres ont plus de facilité à pousser qu'en Laponie). Mais je n'en retrouve pas mention sur le site de Metsähallitus, donc ce n'est peut-être limité qu'à certaines réserves naturelles ?

Réchaud à essence
Pas d'avis, je n'en ai jamais utilisé. J'ai ponctuellement utilisé un réchaud à gaz inversé par -30, mais avec des cartouches spécial hiver, et neuves. Cette année, avec des cartouches classiques j'ai trouvé que c'était un peu faiblard dès -20, mais je n'ai pas trouvé de meilleur mélange sur place. Et mon Optimus Vega a toujours ce souci de flexible un peu trop rigide, il a réussi à se renverser juste parce que j'ai soulevé la bouilloire pendant qu'il fonctionnait.
Tous les réchauds ont des défauts, il faut apprendre à les dompter, et surtout, toujours, être rigoureux en les utilisant. Même si on en a plein le dos de fondre sa neige, pas de réchaud dans la tente, une seule personne qui s'occupe du réchaud, pas d'allers et venues, et un espace suffisant et dégagé autour.

Popote de 3.7L
J'ai l'impression qu'il n'y a pas de bec verseur sur le modèle proposé par Nayana. Je suis donc un peu sceptique, c'est un coup à en mettre la moitié à côté, voire mouiller la moufle qui tient la Nalgene.

Hypothermie
Le problème semble (en partie) lié au fait que Grand Pas a enfilé ses chaussures congelées trop tôt, et que le camp n'a pas été levé assez vite.
Avec le bazar que l'on trimballe dans ces régions, pour partir vite il n'y a à mon avis pas 36 solutions : il faut être ultra organisé, s'arranger lorsque l'on se couche pour que toutes les affaires qui ne serviront pas durant la nuit ou au réveil soient rangées. La carte qui sera utile au lendemain est préparée dans la poche de sa veste, on peut ranger les autres ! Idem pour la nourriture, on ne laisse pas le sac de 5 kilos sorti : on sort la bouffe du lendemain, et on range tout le reste !
Au matin lorsque l'on est frigorifié, il faut se mettre en route aussi vite que possible, la moindre manipulation est désagréable, et un risque pour les extremités.
Quand on sort du sac de couchage, il faut avoir déjà mangé, il ne reste dans l'idéal plus qu'à ranger sac de couchage, matelas, abri, peaufiner la pulka, attraper son sac à dos et vite vite se mettre en route pour récupérer ses orteils.

Masque de ski
Une paire de lunette aurait pu suffire, mais en se rapprochant de Tromso, vous seriez tombés sur des zones de plus en plus dégagées, avec très peu d'arbres. Les lunettes, c'est très bien quand on n'en a pas besoin, mais quand ça souffle de face, qu'il fait froid et neige, on est content d'avoir pris un masque.

Pantalon chaud à zip
Doc, si jamais tu envisages de prendre le modèle au dessus de chez Cumulus, je le déconseille, sauf à être prêt à y faire des modifications : les zips sont beaucoup trop petits, et à remplacer. Le scratch au bas du pantalon ne m'a pas posé de souci, mais pourrait en poser : accroche aux vêtements en laine, usure prématurée des tissus -déjà pas bien épais- que l'on utilise. Je pense qu'il va sauter aussi.

Casse de la chaussure
Ça c'est de la tuile ! J'ai cassé une de mes fixations x trace (plus exactement, une vis a décidé de se faire la malle en plein blizzard -réparé dans une cabane avec un peu de ficelle), je pensais profiter de l'occasion pour passer au N75. hmm


"Life is full of wonders for someone who is prepared to accept them." Moominpappa

Hors ligne

#79 22-02-2022 00:01:47

Doc
Membre
Lieu : Vercors :D
Inscription : 19-04-2015

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Ah oui ça aurait été cool de se croiser là haut smile

Pour la popote de 3,7L, je vais faire des essais pendant voir si j'arrive à remplir les nalgènes avec sans en mettre trop partout, sinon elle je la réserverai comme popote de groupe.

Pour le masque vs lunettes, oui, c'est ce que Gand' m'a dit aussi en lisant mon analyse matos.

Pour le pantalon, pour le moment je regarde plutôt du côté des pantalons en synthétique, ou alors peut-être une jupe thermique comme celle d'Arthur Petit. Mais je prends note pour le pantalon Cumulus.


He likes it cold !

Hors ligne

#80 22-02-2022 00:21:16

Gand'
Membre
Inscription : 28-11-2021

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Le micro bec verseur de la toaks ou rien c'est pas très différent de toutes façons !
En versant vite ça en met à cote, en versant lentement ça va !

Hors ligne

#81 22-02-2022 00:35:11

Ytreza
Flocon de neige
Lieu : Baumugnes
Inscription : 06-01-2020

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Merci pour ce retour détaillé et instructif !
Quelques questions, je n'ai pas encore eu le courage de lire les commentaires au-delà de la p1, désolé d'avance s'il y a des redites.

1) Quelle route avez-vous pris pour rallier Ivalo depuis l'aéroport ? (Je suis passé par l'ouest ce matin et c'était assez enneigé, pas de problème de gravillons avec la pulka pliable - pas de souci en ville non plus). Sinon, l'Ivalojoki n'était pas praticable ? Ça paraît le plus simple, à défaut d'être le plus court ou le plus agréable.

2) En effet, je confirme la difficulté de la navigation dans les tunturis, entre pistes de motoneige et de ski, faut compter sur la boussole et une certaine dose d'instinct. A skis ça avait l'air vraiment galère dans ton récit (sans parler de la casse) : est-ce que des raquettes n'auraient pas été globalement plus adaptées pour un tel voyage, et surtout vu la couche de neige pulvérulente qu'il y avait depuis le début de l'hiver ? Idem pour la croûtée qui colle aux skis. Les raquettes c'est pas le plus efficace sur piste ou en descente, mais j'ai l'impression que c'est assez passe-partout (après faut que la pulka suive... Je la tenais en laisse sur les terrains trop accidentés, notamment pour éviter qu'elle ne se coince dans mes traces irrégulières).

3) Au sujet de la prévision météo du Inreach : il pouvait très bien donner la température en journée, mais on perd facilement 10°C la nuit ? Plus généralement, vous n'aviez pas d'accès internet ? (Ce que je peux comprendre, j'en n'avais pas non plus, par choix, et de toute façon j'ai bloqué ma sim par inadvertance le 3e jour au milieu du lac...).

4) Effectivement, un thermomètre est indispensable pour anticiper les conditions au bivouac, matin et soir, et s'organiser en conséquence.

5) Départ 9h20 je trouve ça honnête perso, vu la galère que c'est de ranger un camp d'hiver smile

6) Pour démarrer un feu, le petit bois miraculeux que j'ai systématiquement trouvé là-haut ce sont les branchettes mortes à la base des sapins. Ça se collecte hyper vite et ça part très facilement avec un allume-feu correct.

7) Arriver à allumer un feu c'est une chose, l'alimenter correctement pour avoir une flamme stable qui réchauffe en est une autre. Perso soit j'ai une flamme immense qui chauffe à 5 km à la ronde (au moins) mais pendant quelques minutes seulement en consommant beaucoup de bois, soit j'ai des braises qui produisent des petites flammes pas terribles. La semaine dernière je me suis souvent refroidi à côté d'un feu. Quant à faire sécher du textile près d'un feu aussi instable... J'ai trop peur de mettre les choses trop près et du coup je les mets trop loin et ça sèche pas. J'imagine qu'il y a des choses à connaître / comprendre à ce sujet ?

8) Vive les Samis et la réserve sociale finlandaise, enfin des gens qui ne parlent pas pour ne rien dire smile J'ai rencontré un pêcheur sur le lac, il m'a expliqué rapidement ce qu'il faisait, puis on a attendu une heure que ça morde, dans un silence religieux smile

9) Quand tu dis que vous vous êtes préparés à affronter jusqu'à -25, c'est en terme de confort ou de limite ? Dans le second cas ça semble laisser peu de marge ? Tu parles de rester dans la cabane, mais ça peut chuter drastiquement dans la nuit, au bivouac, loin d'un abri.

10) Arrivée à Saariselka : c'est moi ou vous avez reculé en une semaine ? tongue

11) Je n'ai pas d'expérience du ski mais à priori je préfèrerais largement utiliser des fixations universelles, que j'imagine plus fiables, plus faciles à bricoler en cas de problème, et qui permettent d'utiliser ses chaussures favorites. Y a-t-il une raison qui vous a fait choisir des fixations dédiées lors de votre planification ? Quel inconvénient ont les universelles ?

12) Plutôt qu'un réchaud de secours, une scie, un gros couteau et de gros allume-feux ? smile La semaine dernière j'ai fait un feu un jour sur 2, au final j'ai dû consommer dans les 300g de gaz en 10j. Je suppose que c'est d'autant plus rentable à plusieurs : un feu solo ou en groupe c'est le même travail, alors que le réchaud 3x plus de combustible et 3x plus de temps.
Sinon, un seul réchaud (universel) mais une cartouche de gaz en plus de l'essence ? Vu que c'était un pb de pompe.

13) Chouette que vous ayez pu rendre les mini skis, ça aurait fait mal au c**. Vous avez pu tester comme ça. C'est un peu l'équivalent des altaï hok ?

14) Bon sang les poids font peur, même avec un mois de bouffe !

15) Les avaries matérielles mineures, je crois que c'est un impondérable de l'hivernale... Pour ma part une déchirure dans les moufles, mon bout de mousse complètement gelé, collé et déchiré, un arceau de tente légèrement tordu, déchirure au niveau de l'armature du sac à dos, des coutures qui se défont...

Bon en gros vous avez un poil manqué d'anticipation et surtout beaucoup joué de malchance... hmm Ça doit foutre les boules vu le budget d'un tel voyage. Mais c'est de l'expérience acquise.

Je vois que Doc utilise uniquement des matelas mousse, super intéressant de voir ça suite à ma mésaventure avec le xtherm et la discussion que j'ai eue avec ith. Doc, avec ce duo de mousse tu as toujours été bien isolé ? Pas de problème de gel qui colle à ces matelas ?

Pourquoi 5 briquets ? J'ai renoncé perso à utiliser un briquet pour allumer un feu, même s'il me faut souvent de nombreuses allumettes. Les gros allume-feux grattables qu'on trouve dans les K-markets sont aussi efficaces.

J'imagine la galère que ça devait être d'ancrer des tentes non autoportantes dans la poudreuse qu'il y a là-haut en ce moment...

Merci encore pour le récit détaillé !

Hors ligne

#82 22-02-2022 08:01:07

Doc
Membre
Lieu : Vercors :D
Inscription : 19-04-2015

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

1) On a longé la route sur la piste cyclable/trottoir. On aurait pu descendre sur la rivière, mais la route est plus directe.

2) On avance quand même globalement plus vite en skis qu'en raquette. On a pas eu de problème avec la neige qui colle. À comparer avec la fois précédente en raquettes sur le lac, ça avançais mieux.

3) Ce n'est pas que l'InReach, les météos internet consultée annoncaient à peu près la même chose.

4) Yup.

5) Yup.

6) Yes, petite branches mortes + écorce de bouleau et/ou bout de chambre à air. Hormis un soir avec le poêle qui s'éteint presque faute d'inattention et le matin avec le bois gelé on a jamais eu de soucis pour allumer le feu.

7) On a fonctionné avec un poêle donc moins de risques d'escarbilles pour les affaires qu'avec un feu ouvert. Mais ça chauffe pareil donc les trucs trop proches risque aussi de fondre. On a abîmé deux trois trucs, genre une doudoune et une Nalgene.

8) Yes, c'est un peu surprenant, on se dit que c'est un peu cliché, mais ils sont vraiment comme ça.

9) Je ne répondrai pas pour Grand pas, on était préparé pour du -25°C confort. Au final, j'estime avoir encore de la marge pour descendre plus bas que les températures que l'on a eu avec ce que j'avais emmené (avec quelques adaptations mais plus pour la praticité que pour le côté thermique)

Dernière modification par Doc (22-02-2022 08:06:33)


He likes it cold !

Hors ligne

#83 22-02-2022 08:33:05

Doc
Membre
Lieu : Vercors :D
Inscription : 19-04-2015

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

J'ai cliqué sur répondre au lieu de prévisualiser, la suite :

10) tongue

11) La théorie c'est que le 75mm est fiable. La casse est probablement dû à un défaut de la chaussure. Archimboldi dit plus haut qu'il a déjà eu des soucis avec ses fixes universelles)

12) On avait Scie, allumes feu et gros couteau, avec le poêle la théorie avant départ c'est que c'était ça le réchaud de secours. On a utilisé de l'essence tout les soirs en plus du poêle parce que c'est beaucoup plus rapide pour faire fondre de la neige que sur un feu.

13) Pas sur que les minis skis que l'on avait pris soient représentatif du concept (en tout cas je n'espère pas, parce que l'expérience n'était pas concluante). C'était un équivalent "supermarché" des Altaï.

14) Quels poids ? On est si gros que ça ? big_smile Mon lighterpack m'annonce 11kg avec tous le matos commun (dont le poêle) + dva/pelle/sonde + 1kg d'accus/powerbank. Donc un fond de sac à en gros 7kg. Pour la bouffe, on partait en gros avec 800g par jour et par personne donc une grosse vingtaine de kg chacun, plus le carburant pour le réchaud. Ça monte vite smile

15) Yes, pleins de petites avaries, des trucs un peu chiant, mais qu'on traite au jour le jour et qui font partie du jeu.

16) Pour les matelas, non, je n'ai eu aucun problème d'isolation. J'ai eu un peu de gel sur le morceau d'evazote qui s'est beaucoup baladé plus ou moins plié puisqu'il me servait aussi de sitpad. Mais en le manipulant avec un peu de soin (relatif) je n'ai jamais eu peur de le déchirer. J'ai eu le même genre de soucis que toi avec mon xtherm, je ne partirais pas plus de quelques jours d'affilé avec et encore, sûrement avec un backup.

17) Cinq briquets, une boîte d'allumettes, pour la mise en pratique du "un c'est zéro, deux c'est un" mais à trois. En partant un mois et pour ce que ça pèse/coûte, c'est bien d'être sûr d'avoir de la marge.

18) A part le temps que ça prenait, aucun soucis pour ancrer le tipi. Mais on a jamais eu à le faire dans l'urgence. (Ni dans le vent et sous la neige, mais ça on avait déjà pratiqué il y a trois ans).

Dernière modification par Doc (22-02-2022 08:56:55)


He likes it cold !

Hors ligne

#84 22-02-2022 08:34:11

Gand'
Membre
Inscription : 28-11-2021

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

edit : ah ah ah, j'ai voulu prendre le relais mais pas assez vite big_smile

10) oui, on a fait une espèce de boucle (avec un retour vers Saariselka en ambulance big_smile)

11) à part quand elles cassent, les fixations dédiées existent pour de bonnes raisons (efficacité, confort, etc.) ; la casse de la chaussure de Doc était complètement imprévisible et innanticipable.

12) On avait ça mais entre aller lentement à cause du problème de ski et prendre plus de temps à faire fondre la neige à cause du problème de réchaud ... ; la prochaine fois on aura probablement 2 réchauds et une cartouche de gaz en backup (ceinture, bretelles ...)

13) plus ou moins mais d'une qualité médiocre : ils n'avaient pas de carres et les peaux étaient plus petites et n'accrochaient pas ...

14) le poids, c'est juste la bouffe en fait : 25 jours à (très) bien manger, pour 3 ...

15) smile

questions subsidiaires :

A) Doc et Grand Pas avaient des matelas mousse

B) 5 briquets + une boite d'allumettes pour avoir chacun en permanence 2 solutions pour allumer du feu.

C) on n'a jamais eut de soucis pour ancrer le tipi avec des corps morts, ça tient étonnament bien même dans la neige poudreuse impalpable. Si il y avait eut moins de neige, on aurait utilisé les pulkas et les skis comme ancrages

Dernière modification par Gand' (22-02-2022 08:35:17)

Hors ligne

#85 22-02-2022 08:53:41

Doc
Membre
Lieu : Vercors :D
Inscription : 19-04-2015

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

10) oui, on a fait une espèce de boucle (avec un retour vers Saariselka en ambulance taxi big_smile)

Fixed


He likes it cold !

Hors ligne

#86 22-02-2022 10:14:38

Ytreza
Flocon de neige
Lieu : Baumugnes
Inscription : 06-01-2020

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Super merci pour les précisions. J'avais pas compris que les poids incluaient les bonhommes big_smile

Pour le trajet aéroport - Ivalo*, perso j'ai traversé la rivière, remonté de l'autre côté et coupé les méandres via des petites routes en forêt (vers la husky farm). Balade sympa, très peu de voitures, calme. De mémoire, 2 bonnes heures en raquettes.

*Enfin Ivalo-aéroport dans mon cas mais je le décris dans votre sens.

Pas trop cher le taxi ?

C'était quoi comme ancres à neige / corps morts ?

Dernière modification par Ytreza (22-02-2022 10:15:25)

Hors ligne

#87 22-02-2022 10:23:15

Gand'
Membre
Inscription : 28-11-2021

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Ytreza a écrit :

#644439Super merci pour les précisions. J'avais pas compris que les poids incluaient les bonhommes big_smile

Ah, mais tu parles des poids entre 80 et 100kg ?

Grands Pas a écrit :

#643134Annexes

Pesée au départ
Doc : 98,5kg
Gand' : 83,4kg
Grands Pas : 89,4kg

Pesée au retour:
Doc : 96.2kg
Gand' : 82,6kg
Grands Pas 87.5 kg

C'est le poids des bonshommes


Ytreza a écrit :

#644439SPas trop cher le taxi ?

Excellent rapport qualité prix


Ytreza a écrit :

#644439SC'était quoi comme ancres à neige / corps morts ?

Des morceaux de bois, 1 ou 2 cm de diamètre, 30~40 cm de long

Dernière modification par Gand' (22-02-2022 10:24:00)

Hors ligne

#88 22-02-2022 12:15:55

Ytreza
Flocon de neige
Lieu : Baumugnes
Inscription : 06-01-2020

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Ah, encore une question, plus sérieuse qu'elle en a l'air : côté hygiène, vous faites comment pour vous supporter mutuellement au bout d'une semaine ? Parce qu'en solo c'est déjà complexe (j'ai mon odorat qui est pas revenu au bon moment  hmm )

Hors ligne

#89 22-02-2022 15:17:30

wwwfabien
Membre
Lieu : Essonne
Inscription : 23-06-2010

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

eraz a écrit :

#644048+1 avec Florencia.

J'ai toujours démarré avec au mieux les pieds gelés ou au pire avec les pieds complètement insensibles de mon bivouac au Svalbard. Mes pieds se réchauffaient ensuite avec un délai d'1/2h à 2h. Je ne dors pas avec mes chaussures (chaussures SRN) et j'enfile donc des chaussures à température ambiante. Et vu mes petits pieds fins, pour la bataille thermique, c'est toujours la pompe qui gagne wink.

+1 avec vous 2.
L'hiver j'utilise des chaussures sans chausson amovible donc quand je les enfile le matin elles sont gelées.
Avec mes chaussures actuelles, j'ai même de l'humidité dedans le soir, je ne peux faire sécher que la semelle. Mais l'intérieur au dessus du pied reste humide et donc gelé le matin, donc quand je les enfile cette humidité commence par fondre un peu. Ce n'est pas trempé. Et mes pieds se réchauffent en marchant, en marchant vite si possible.
Donc je le mets le plus tard possible, juste avant de ranger le matelas, le sac de couchage et la tente. Tout le reste est déjà rangé. Et si j'ai trop vite froid aux pieds je saute sur place ou cours un peu autour de la tente  eek   Mais c'est quand même rare car mes chaussettes sont bien chaudes et sèches quand je rentre les pieds dans les chaussures.


EDIT : Et pour le réchaud, j'ai pris un inversé à gaz et un petit à bois en secours. Le gaz avec cartouche quasi neuve à fonctionner à -27 sans action particulière de ma part pour le réchauffer. Cartouche achetée sur place au k-market d'Inari. Cartouche bien entamée à -20 ça fonctionnait toujours.
Par contre je garde la cartouche dans le sac la nuit.
Mais bon je suis parti 1 petite semaine et jamais très loin d'Inari.

EDIT 3 : Et je prend briquet et allumettes. Le briquet sur moi, jamais eu de soucis pour avoir une flamme. Les allumettes c'est plus aléatoire par contre.

EDIT 2 : J'étais en raquette, des TSL de chez nous. Sur le lac elles restaient sur mon sac, la faible épaisseur de neige ne les rendait pas utiles. En forêt en suivant des pistes d'humains ou de rennes elles apportaient un petit plus mais pas indispensable. Et dès que je sortais vraiment des traces de quelques mètres je pouvais m'enfoncer jusqu'aux cuisses, voir même une fois jusqu'à la taille en allant vers le "mont" Otsamo. Elles m'ont bien aider (pointes de dessous et couteau/griffes avant) pour grimper les petites collines.
Donc j'ai trouvé ça bien moins 4x4 que vers chez nous, car neige beaucoup plus fine (car plus froide si j'ai bien compris) et donc elles n'apportaient pas assez de portance quand on voulait s'échapper des traces.

Dernière modification par wwwfabien (22-02-2022 15:48:29)

Hors ligne

#90 22-02-2022 18:17:45

Gand'
Membre
Inscription : 28-11-2021

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Ytreza a écrit :

#644473Ah, encore une question, plus sérieuse qu'elle en a l'air : côté hygiène, vous faites comment pour vous supporter mutuellement au bout d'une semaine ? Parce qu'en solo c'est déjà complexe (j'ai mon odorat qui est pas revenu au bon moment  hmm )

Un hygiène basique à base de neige, et éviter au maximum de transpirer !

Hors ligne

#91 22-02-2022 18:49:34

Ytreza
Flocon de neige
Lieu : Baumugnes
Inscription : 06-01-2020

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

wwwfabien a écrit :

#644515

eraz a écrit :

#644048+1 avec Florencia.

J'ai toujours démarré avec au mieux les pieds gelés ou au pire avec les pieds complètement insensibles de mon bivouac au Svalbard. Mes pieds se réchauffaient ensuite avec un délai d'1/2h à 2h. Je ne dors pas avec mes chaussures (chaussures SRN) et j'enfile donc des chaussures à température ambiante. Et vu mes petits pieds fins, pour la bataille thermique, c'est toujours la pompe qui gagne wink.

+1 avec vous 2.
L'hiver j'utilise des chaussures sans chausson amovible donc quand je les enfile le matin elles sont gelées.
Avec mes chaussures actuelles, j'ai même de l'humidité dedans le soir, je ne peux faire sécher que la semelle. Mais l'intérieur au dessus du pied reste humide et donc gelé le matin, donc quand je les enfile cette humidité commence par fondre un peu. Ce n'est pas trempé. Et mes pieds se réchauffent en marchant, en marchant vite si possible.
Donc je le mets le plus tard possible, juste avant de ranger le matelas, le sac de couchage et la tente. Tout le reste est déjà rangé. Et si j'ai trop vite froid aux pieds je saute sur place ou cours un peu autour de la tente  eek   Mais c'est quand même rare car mes chaussettes sont bien chaudes et sèches quand je rentre les pieds dans les chaussures.

+1. Par contre comment tu fais pour avoir des chaussettes bien chaudes et bien sèches ? Séchées dans le duvet pendant la nuit ?

wwwfabien a écrit :

#644515EDIT : Et pour le réchaud, j'ai pris un inversé à gaz et un petit à bois en secours. Le gaz avec cartouche quasi neuve à fonctionner à -27 sans action particulière de ma part pour le réchauffer. Cartouche achetée sur place au k-market d'Inari. Cartouche bien entamée à -20 ça fonctionnait toujours.
Par contre je garde la cartouche dans le sac la nuit.
Mais bon je suis parti 1 petite semaine et jamais très loin d'Inari.

+1, j'imagine qu'on a eu le même -27 dimanche 13 matin et le même -20 en milieu de semaine ?
Je laisse la cartouche dehors la nuit.

wwwfabien a écrit :

#644515EDIT 2 : J'étais en raquette, des TSL de chez nous. Sur le lac elles restaient sur mon sac, la faible épaisseur de neige ne les rendait pas utiles. En forêt en suivant des pistes d'humains ou de rennes elles apportaient un petit plus mais pas indispensable. Et dès que je sortais vraiment des traces de quelques mètres je pouvais m'enfoncer jusqu'aux cuisses, voir même une fois jusqu'à la taille en allant vers le "mont" Otsamo. Elles m'ont bien aider (pointes de dessous et couteau/griffes avant) pour grimper les petites collines.
Donc j'ai trouvé ça bien moins 4x4 que vers chez nous, car neige beaucoup plus fine (car plus froide si j'ai bien compris) et donc elles n'apportaient pas assez de portance quand on voulait s'échapper des traces.

Je suis d'accord, pas franchement utile sur le lac jusqu'à jeudi (mais moins lourd aux pieds que sur le sac ou la pulka). Par contre avec ce qu'il est tombé vendredi et samedi, c'était quand même pas du luxe en fin de semaine (j'ai cru comprendre que tu étais rentré vendredi ?)
Par contre dans les îles impossible de faire sans. Avec je m'enfonçais jusqu'à mi cuisses voire sous le genou. Sans, c'est plus de la marche, c'est de la nage...
Si j'ai bien compris, les conditions étaient quand même particulières cette année, car il n'y a eu aucun redoux de tout l'hiver qui aurait permis de tasser la neige (?)
Je me demande ce que ça aurait donné à skis.

Hors ligne

#92 22-02-2022 19:19:38

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

ytreza a écrit :

Par contre dans les îles impossible de faire sans. Avec je m'enfonçais jusqu'à mi cuisses voire sous le genou. Sans, c'est plus de la marche, c'est de la nage...
Si j'ai bien compris, les conditions étaient quand même particulières cette année, car il n'y a eu aucun redoux de tout l'hiver qui aurait permis de tasser la neige (?)

De mes 4 expériences finlandaises, sur le lac ou ailleurs, fin janvier-début Février, j'ai toujours constaté la même chose, en hors piste sur terre, ça s'enfonce +++, la neige est très fine et sans tenue.
Différent, selon les locaux, plus tard en saison.   

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#93 22-02-2022 19:21:43

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Site Web

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Deux trucs : pour le bec verseur de la popote, c'est facile à usiner à la main (un bon coup bien placé avec un truc saillant et hop !)

Et la jupe, c'est la vie. Hyper simple à mettre et à enlever, chaussures aux pieds, tellement que je la sors à chaque pause si besoin et sans hésitation. Moins efficace thermiquement qu'un pantalon c'est sur, mais déjà un vrai gros + par rapport à rien du tout.


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#94 22-02-2022 19:38:36

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Donc j'ai trouvé ça bien moins 4x4 que vers chez nous, car neige beaucoup plus fine (car plus froide si j'ai bien compris) et donc elles n'apportaient pas assez de portance quand on voulait s'échapper des traces.

C’est une des raisons qui explique mon choix des MSR plutôt que mes TSL pour les virées nordiques. On peut ajouter une queue qui augmente la portance.


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#95 22-02-2022 20:17:37

fab
Membre
Inscription : 02-02-2006
Site Web

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Joy Supertramp a écrit :

#644572Deux trucs : pour le bec verseur de la popote, c'est facile à usiner à la main (un bon coup bien placé avec un truc saillant et hop !)

Et la jupe, c'est la vie. Hyper simple à mettre et à enlever, chaussures aux pieds, tellement que je la sors à chaque pause si besoin et sans hésitation. Moins efficace thermiquement qu'un pantalon c'est sur, mais déjà un vrai gros + par rapport à rien du tout.

Tu peux expliquer pour la jupe ? C'est un quilt ecossais ?

Hors ligne

#96 22-02-2022 20:19:55

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Site Web

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Je faisait écho à ce post wink :

Doc a écrit :

#644408Ah oui ça aurait été cool de se croiser là haut smile

Pour la popote de 3,7L, je vais faire des essais pendant voir si j'arrive à remplir les nalgènes avec sans en mettre trop partout, sinon elle je la réserverai comme popote de groupe.

Pour le masque vs lunettes, oui, c'est ce que Gand' m'a dit aussi en lisant mon analyse matos.

Pour le pantalon, pour le moment je regarde plutôt du côté des pantalons en synthétique, ou alors peut-être une jupe thermique comme celle d'Arthur Petit. Mais je prends note pour le pantalon Cumulus.


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#97 22-02-2022 20:41:41

fab
Membre
Inscription : 02-02-2006
Site Web

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Joy Supertramp a écrit :

#644594Je faisait écho à ce post wink :

Doc a écrit :

#644408Ah oui ça aurait été cool de se croiser là haut smile

Pour la popote de 3,7L, je vais faire des essais pendant voir si j'arrive à remplir les nalgènes avec sans en mettre trop partout, sinon elle je la réserverai comme popote de groupe.

Pour le masque vs lunettes, oui, c'est ce que Gand' m'a dit aussi en lisant mon analyse matos.

Pour le pantalon, pour le moment je regarde plutôt du côté des pantalons en synthétique, ou alors peut-être une jupe thermique comme celle d'Arthur Petit. Mais je prends note pour le pantalon Cumulus.

OK. Merci

Hors ligne

#98 22-02-2022 21:05:30

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

La jupe thermique, c'est le même principe que ce que j'utilise aussi : une Jerven Thermo.
A ceci près que la Jerven couvre tout le corps.


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)
Si Edition sans raison indiquée : GolgOrth, Sainte Axe, petites précisions diverses...

Hors ligne

#99 23-02-2022 08:16:18

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Et la jupe, c'est la vie. Hyper simple à mettre et à enlever, chaussures aux pieds, tellement que je la sors à chaque pause si besoin et sans hésitation. Moins efficace thermiquement qu'un pantalon c'est sur, mais déjà un vrai gros + par rapport à rien du tout.

+1


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#100 23-02-2022 09:17:26

wwwfabien
Membre
Lieu : Essonne
Inscription : 23-06-2010

Re : [Récit + liste] De Ivalo à Tromsø à ski... ou pas

Ytreza a écrit :

#644561

wwwfabien a écrit :

#644515

eraz a écrit :

#644048+1 avec Florencia.

J'ai toujours démarré avec au mieux les pieds gelés ou au pire avec les pieds complètement insensibles de mon bivouac au Svalbard. Mes pieds se réchauffaient ensuite avec un délai d'1/2h à 2h. Je ne dors pas avec mes chaussures (chaussures SRN) et j'enfile donc des chaussures à température ambiante. Et vu mes petits pieds fins, pour la bataille thermique, c'est toujours la pompe qui gagne wink.

+1 avec vous 2.
L'hiver j'utilise des chaussures sans chausson amovible donc quand je les enfile le matin elles sont gelées.
Avec mes chaussures actuelles, j'ai même de l'humidité dedans le soir, je ne peux faire sécher que la semelle. Mais l'intérieur au dessus du pied reste humide et donc gelé le matin, donc quand je les enfile cette humidité commence par fondre un peu. Ce n'est pas trempé. Et mes pieds se réchauffent en marchant, en marchant vite si possible.
Donc je le mets le plus tard possible, juste avant de ranger le matelas, le sac de couchage et la tente. Tout le reste est déjà rangé. Et si j'ai trop vite froid aux pieds je saute sur place ou cours un peu autour de la tente  eek   Mais c'est quand même rare car mes chaussettes sont bien chaudes et sèches quand je rentre les pieds dans les chaussures.

+1. Par contre comment tu fais pour avoir des chaussettes bien chaudes et bien sèches ? Séchées dans le duvet pendant la nuit ?

Mes chaussettes ne sont que très peu humides le soir. S'il ne fait pas trop froid (-5, -10 max avec mes Columbia), arrivé à l'emplacement du camp et une fois la neige damée je desserre les lacets ce qui à chaque pas fait une petite aération qui refroidit un peu mais aide aussi à sécher chaussures et chaussettes.
Si je regarde les aurores je mets les chaussettes de nuit et les chaussettes de jour s’aèrent sous la tente.
Et la nuit elles sont avec moi dans un sac en toile synthétique très léger, et finissent ainsi de sécher. Et surtout elles sont bien chaudes le matin quand je les remets. Le sac de toile peut être parfois un peu humide le matin, mais surtout ça m'évite de chercher mes affaires dans le sac de couchage le matin.
Mais je transpire peu des pieds. Un peu plus avec les chaussures Columbia Canuk mais elles sont tellement isolantes par rapport à ce que j'ai eu avant que même si elles sont un peu humides je n'ai pas froid ou j'ai vite chaud aux pieds.


Ytreza a écrit :

#644561

wwwfabien a écrit :

#644515EDIT : Et pour le réchaud, j'ai pris un inversé à gaz et un petit à bois en secours. Le gaz avec cartouche quasi neuve à fonctionner à -27 sans action particulière de ma part pour le réchauffer. Cartouche achetée sur place au k-market d'Inari. Cartouche bien entamée à -20 ça fonctionnait toujours.
Par contre je garde la cartouche dans le sac la nuit.
Mais bon je suis parti 1 petite semaine et jamais très loin d'Inari.

+1, j'imagine qu'on a eu le même -27 dimanche 13 matin et le même -20 en milieu de semaine ?
Je laisse la cartouche dehors la nuit.

Je suis arrivé le samedi 12, les nuits les plus froides furent celles de samedi et de dimanche. Mais dimanche il neigeait et donc au matin il faisait moins froid qu'en début de nuit.
Aurores boréales les plus belles du séjour dès la nuit d'arrivée smile
Puis remontée des températures entre -5 et -10 pour redescendre vers les -20 le mercredi ou le jeudi.
Retour le vendredi avec escale longue à Helsinki que j'ai visité de nuit sous une espèce de neige parfois limite pluie entre -1 et 0°.

Ytreza a écrit :

#644561

wwwfabien a écrit :

#644515EDIT 2 : J'étais en raquette, des TSL de chez nous. Sur le lac elles restaient sur mon sac, la faible épaisseur de neige ne les rendait pas utiles. En forêt en suivant des pistes d'humains ou de rennes elles apportaient un petit plus mais pas indispensable. Et dès que je sortais vraiment des traces de quelques mètres je pouvais m'enfoncer jusqu'aux cuisses, voir même une fois jusqu'à la taille en allant vers le "mont" Otsamo. Elles m'ont bien aider (pointes de dessous et couteau/griffes avant) pour grimper les petites collines.
Donc j'ai trouvé ça bien moins 4x4 que vers chez nous, car neige beaucoup plus fine (car plus froide si j'ai bien compris) et donc elles n'apportaient pas assez de portance quand on voulait s'échapper des traces.

Je suis d'accord, pas franchement utile sur le lac jusqu'à jeudi (mais moins lourd aux pieds que sur le sac ou la pulka). Par contre avec ce qu'il est tombé vendredi et samedi, c'était quand même pas du luxe en fin de semaine (j'ai cru comprendre que tu étais rentré vendredi ?)
Par contre dans les îles impossible de faire sans. Avec je m'enfonçais jusqu'à mi cuisses voire sous le genou. Sans, c'est plus de la marche, c'est de la nage...
Si j'ai bien compris, les conditions étaient quand même particulières cette année, car il n'y a eu aucun redoux de tout l'hiver qui aurait permis de tasser la neige (?)
Je me demande ce que ça aurait donné à skis.

Un local, avec des chaussures en peau de renne (un vrai quoi !  tongue ) m'a dit que cette année il y avait moins de neige c'est pour ça que les arbres n'étaient pas tout blancs.

Hors ligne

Pied de page des forums