Aller au contenu

#26 16-09-2022 18:50:06

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Idée générale du parcours

On décidera du sens à la dernière minute et en fonction de la météo : il vaut mieux faire les crêtes le jour où on a le plus de chance d'avoir de la vue, mais aussi d'être au sec et avec le moins de vent. Dans l'absolu, c'est mieux de finir avec les crêtes (donc sens horaire), mais on s'adaptera.

J'ai mis quelques détours par des points qui me semblent d'intérêt, mais qu'on pourra court-circuiter si besoin. On pourra en ajouter d'autres, si on sent qu'on en a sous le pied. Bref, on est libres !


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#27 16-09-2022 19:39:29

Kyaru
Membre
Inscription : 08-09-2022

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Merci pour l'organisation Hervé !

Comme dit par message, il va falloir que je négocie pour sortir tôt le vendredi (je suis ambulancier, pas évident )

Donc dans l'absolu ne me comptez pas, et je vais faire mon max pour venir !

Hors ligne

#28 18-09-2022 20:16:51

stoqui
Membre
Inscription : 11-04-2013

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Top, le parcours a l'air prometteur.

Merci pour l'orga

En ligne

#29 26-09-2022 19:23:45

Kyaru
Membre
Inscription : 08-09-2022

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Désolé les amis, ça ne sera pas possible pour moi...

J'espère qu'on aura d'autres occasions, je ne manquerai pas de lire votre CR !

Hors ligne

#30 26-09-2022 20:51:24

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Kyaru a écrit :

#667055Désolé les amis, ça ne sera pas possible pour moi...

J'espère qu'on aura d'autres occasions, je ne manquerai pas de lire votre CR !

Salut Kyaru,

Dommage, mais les occasions ne manqueront pas.

Pour l’heure ça s’annonce très pluvieux, surtout samedi après-midi : il faut s’équiper en conséquence. On aura les cabanes du club vosgien pour se mettre au sec de temps à autre.


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#31 27-09-2022 12:53:22

lenainrouge
Membre
Lieu : Strasbourg
Inscription : 20-07-2020

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Pluvieux, et venteux  smile 55 à 60km/h de vent en rafale d'après météo france à cette heure.
Bon, pas de quoi me décourager. Où se retrouve t-on ? A quelle heure ? On mutualise les popotes ? Je peux apporter une Toaks 900ml avec son système Caldera Cone de Trail Design.

Hors ligne

#32 27-09-2022 14:44:04

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Je pense effectivement qu'on va douiller un peu : pour samedi, températures ressenties à -5°C sur les ballons sous de fortes pluies l'après-midi, et 0°C pour dimanche avec un peu moins de vent. Pour ceux qui feront de la rallonge, lundi sera moins agressif ...

Il faudra s'ajuster avec les conditions, et en l'état je serai assez d'avis de "neutraliser" le samedi après-midi pour aller le passer au sec dans une cabane (> 30mm d'eau attendus en altitude entre 12h et 21h ...)

Sur ce coup je vais m'éloigner de la MULitude et rajouter des couches : en fait de dernière sortie des affaires estivales, ce sera plutôt une première hivernale roll


L'idée reste de se retrouver vers 18h vendredi soir, le plus simple est que ce soit à la gare de Thann.

@lenainrouge :
- l'horaire exact dépend du train par lequel tu sais arriver  wink !
- Pour les popotes c'est bien que chacun reste autonome, mais comme on devrait pouvoir ramasser quelques champignons, la Toaks 900 ml trouvera sûrement son usage  tongue


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#33 27-09-2022 21:52:35

stoqui
Membre
Inscription : 11-04-2013

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Week-end pluvieux, week-end heureux ?

On va effectivement rajouter quelques couches à la liste estivale (qu'il faudrait que je commence d'ailleurs). Je suis aussi d'avis à ne pas trop mutualiser en cas de défection. Mais je serais heureux de prêter du matos si besoin est (je peux essayer de retrouver mon tableur).

Pour 18h à la gare, c'est parfait pour moi.

En ligne

#34 28-09-2022 08:44:47

WouinWouin
Membre
Lieu : Soignies
Inscription : 30-03-2021

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Vivant en Belgique, une rando sous la pluie, c'est la base  lol

Vu les températures annoncées, je vais peut-être un peu modifier ma liste estival.

J'arriverai également vers 17-18h.

Ca va être bien !  rl

Hors ligne

#35 28-09-2022 11:43:35

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

samedi (point de référence au Rossberg 1191 m) : ça ne s'arrange pas sad ...
7ZzkcCUcM.2022-09-28-11.s.png

dimanche (Rainkopf 1305m) : mieux que la veille neutral ...
7ZzkkOFPo.2022-09-28-11.s.png

Lundi (Grand Ballon 1424m) : presque beau smile ...
7Zzko9wGB.2022-09-28-11.s.png

Je vous envoie mes coordonnées en MP


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#36 29-09-2022 15:27:22

lenainrouge
Membre
Lieu : Strasbourg
Inscription : 20-07-2020

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Billet pris. J'arriverai à 17h50.
Vivement le WE !

Hors ligne

#37 29-09-2022 18:02:43

bensbens
Beer Grillz
Lieu : Var
Inscription : 09-05-2016

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Je suis à Thann jusqu'à demain matin . Si quelqu'un veux aller boire une bière ça sera avec plaisir.

Hors ligne

#38 29-09-2022 18:31:08

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

bensbens a écrit :

#667324Je suis à Thann jusqu'à demain matin . Si quelqu'un veux aller boire une bière ça sera avec plaisir.

J’arrive !


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#39 03-10-2022 09:42:01

WouinWouin
Membre
Lieu : Soignies
Inscription : 30-03-2021

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Résumé en un mot : Humide !

Plus sérieusement, merci Hervé pour l'invitation. J'ai passé un bon week-end.

De plus, c'est toujours intéressant de voir comment réagis le matériel et le bonhomme en condition de pluie  big_smile

Hors ligne

#40 03-10-2022 10:21:24

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Salut à tous  smile !

Merci à lenainrouge, stoqui,et WouinWouin d'avoir partagé ces heures de marche dans l'adversité pluvieuse  wink

Avec des prévisions météo désastreuses pour samedi et dimanche, j'ai hésité à tout annuler, ne voulant pas décevoir les volontaires. De leur côté, lesdits volontaires ont hésité à annuler leur participation, ne voulant pas décevoir l'organisateur ... Maintenant qu'on est tous là, on va tenter de faire avec ce qu'on a roll .

Je voulais faire de ce week-end une ultime balade d'été, et arborer fièrement ma liste 3 kg / 3 saisons. Avec la pluie et le vent combinés, et des températures ressenties annoncées à -5°C sur les crêtes, j'ai tout chamboulé pour un usage prématuré de ma liste "4 kg / 4 saisons", encore inachevée. En gros, les changements consistent en un duvet plus conséquent (confort 0°C vs +5°C), un matelas gonflable pleine longueur (TAR XLite Regular), une doudoune en plus de ma polaire, des gants plus chauds etc. Tout cela prend bien plus de volume et comme je n'ai pas finalisé ma commande au Père Noël à Jason / ALD pour un 30 litres bien imperméable, je me vois contraint de ressortir mon vieux KS plus réimperméabilisé depuis 3 ans, et d'une large cape de pluie pour le protéger. Tout ça étant fait à l'arrache, j'attrape juste une chute d'élastique pour arceaux en guise de ceinture pour cette cape de pluie ... Forcément, avec une liste sous stéroïdes et 3 jours de bouffe dans le sac, plus les petits plaisirs alsaciens que je veux offrir à mes invités (bretzels et stollen / pain de Noël), le volume et le poids sont doubles de ce dont j'ai l'habitude ...

Nous nous sommes tous retrouvés à l'heure prévue en gare de Thann vendredi soir à 18h, qui en voiture(s) depuis la Belgique, qui depuis Strasbourg, qui depuis mon chez moi tout proche ... Un rapide plein d'eau aux toilettes publiques de la Mairie, et nous voilà en chemin pour la montagne.

J'avais prévu un objectif très raisonnable pour le bivouac de cette soirée : l'abri Baumann au Col de Weierlé (709m), à moins de 2h de marche. Dans la forêt et sur le fil de crête menant au col du Hundsrück, la cabane du Club Vosgien est bien adaptée à un large groupe. Un petit nombre peut y dormir (2 sur les tables, et peut-être 3 ou 4 sur le sol en béton), les autres disposant d'un espace de bivouac et tables de pique-nique sous les grands sapins. En revanche, pas d'eau : il faut avoir préalablement fait le plein pour la nuit et le début de marche du matin.

La soirée est belle et douce sous un ciel clair : dès le début de la montée en direction de l'abri Zuber entre Thann et Leimbach, le fil acéré des Alpes est bien visible à l'horizon. Je ne l'avais plus aperçu aussi nettement depuis l'hiver dernier ! Nous passons l'abri Zuber (d'aussi bonne facture que l'abri Baumann, mais avec moins de possibilités de bivouac à proximité) et poursuivons dans le jour finissant. Au long du chemin, les champignons émergent en abondance (cette année, principalement des lépiotes élevées tongue tongue ). Avant même d'avoir atteint la cabane Baumann nous avons déjà modifié les plans avec un objectif plus ambitieux : dîner certes à cet abri, mais poursuivre ensuite à la frontale jusqu'au Chalet du Rossberg (1091m). Je sais trouver là un bel espace de gazon, où il suffira de se placer du bon côté du chalet du Ski-Club pour rester abrité du vent annoncé.

Pour le dîner, nous partageons le chalet avec un groupe monté ici pour la soirée et un barbecue (en fait, l'équipe enseignante du Collège de Thann qui s'offre un peu de détente après les affres de la rentrée scolaire). Un feu a déjà démarré dans le poêle, les lieux sont chaleureux. Je n'arrive pas du 1er coup à faire ingurgiter au groupe tous mes bretzels et mon stollen : zut, je vais devoir continuer à les porter lol ! Un chien affectueux va et vient au bout d'une longue laisse, tant et si bien qu'à l'heure de notre départ à la frontale, il a fait 3 fois le tour de mes pieds et m'a solidement entravé. Me dégager est acrobatique ...

Nous montons tranquillement dans une nuit paisible et étoilée, un croissant de Lune descendant en rougissant vers l'horizon. Le GR5_est rejoint au Col du Hundsrück, et nous mène ensuite par un dénivelé régulier jusqu'à sortir du couvert des arbres et atteindre le replat entre Thanner Hubel (1183m) et Rossberg (1191m). Cette large selle engazonnée est 100m plus basse (donc 1090 m) et le Chalet du Rossberg y trône, visible de très loin depuis la plaine. Un large groupe l'a en revanche réservé et ouvert pour ce soir, il est délicat d'installer nos abris au milieu de cette soirée privée. Nous poussons à peine plus loin jusqu'à l'autre refuge (cette fois-ci du Ski-Club de Mulhouse), celui bien fermé et sans lumière. Légèrement en contrebas de la crête, il est bien abrité du vent d'Ouest / Sud-Ouest qui doit forcir dans la nuit. Nous allons nous installer sur sa terrasse abritée d'un auvent, intercalés entre les tables et les bancs. C'est particulièrement confortable : la fontaine coule à 10 mètres, et nous sommes abrités tout-à-la fois du vent et d'une pluie qui arriverait précocement, dispensés de monter nos abris.

Le ciel est toujours bien clair et profusément étoilé quand nous nous souhaitons bonne nuit. Le vent s'est levé et fait bruisser la ramure des arbres alentours, mais nous ne le sentons pas depuis notre cocon protégé. Le souffle de plus en plus fort rythmera la nuit jusqu'à devenir rugissement, entrecoupé des gémissements et grincements des matelas gonflables à chaque rotation d'un dormeur  wink .


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#41 03-10-2022 12:26:24

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

En fin de comptes, il aura fait plutôt beau  smile !
Je vais peut être te « piquer » ton parcours…


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)
Le kilt? La meilleure façon d’être en « burnes out »!
Trombi

Hors ligne

#42 04-10-2022 22:09:31

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

J2 - samedi 1er octobre

Les pires prévisions météo étant pour aujourd'hui, c'est sans surprise que nous nous éveillons ce matin avec un ciel totalement couvert. Le vent a ronflé de plus en plus fort dans la nuit, et peut-être légèrement baissé depuis seulement une heure ou deux. Le plan est de démarrer dès 7h pour se donner le maximum de marge de manœuvre sur cette journée anticipée comme compliquée : les réveils des uns et des autres s'activent entre 6h et 6h15. A son thermomètre, lenainrouge a enregistré une température minimale à 5°C : personne n'a eu froid.

Lorsqu'à l'heure dite nous quittons notre terrasse bien abritée, nous sommes encouragés par le fait que les prévisions météo n'annoncent de la pluie qu'à partir de 11h. Nous aurions autrement pu mal interpréter les condensés aqueux qui nous fouettent le visage et les guibolles (pour ceux qui marchent en short). Par chance nous marchons dans le petit jour juste en contrebas et à l'Est de la crête entre Rossberg et Vogelstein, ainsi modérément protégés des plus violentes bourrasques d'Ouest. Les ressentis sont néanmoins bien négatifs ...

Un premier intermède en forêt à la descente vers la ferme auberge de Belacker nous apparait par contraste presque tiède, avant que le retour à découvert ne nous rappelle à la réalité. La pluie n'est pas très forte, c'est surtout le vent qui est désagréable. Retour en forêt à l'approche du Col du Rimbach, cette fois pour une longue section. Visite rapide de la minuscule "Cabane des Jeunes" au Col du Rimbach, avec sa grosse planche en guise de table suspendue à deux chaînes. Le jour perce dans la toiture, pas sûr qu'il soit possible d'y dormir au sec en plus d'y être très à l'étroit et contorsionné sur des banquettes trop petites pour cet usage.

Le sentier pour monter et longer la crête du Rimbachkopf est entièrement boisé et du côté Est, donc protégé du vent. Nous n'avons qu'une pluie droite et modérée à affronter, et c'est au final plutôt plaisant. Sur le parcours le Club Vosgien a récemment ouvert un nouvel itinéraire et déplacé le marquage du GR5, afin de permettre de prendre la vue depuis une éminence d'une part, contourner un passage équipé d'une échelle d'autre part. Nous en restons à l'échelle (aucune difficulté), l'intérêt d'un point de vue dans la brume, la pluie, le vent et le froid étant limité.

Arrivés au Col des Perches après une descente plus champêtre, nous renonçons au petit crochet que j'avais programmé au-dessus du Lac des Perches et vers la belle Cabane en rondins de la Haute Bers. Nous y serions plus exposés au vent et à la pluie, et cela nous rallongerait. Nous préférons tirer direct vers Rouge Gazon, toujours par les versants est boisés, avec en vue une autre très belle cabane qui sera bien adaptée à la pause déjeuner.

A Rouge Gazon, un court arrêt hydratation - grignotage est réclamé par la troupe. Sur ce col exposé se trouve les bâtiments d'une petite station de ski, dont notamment la grosse bâtisse de l'auberge qui a été sinistrée par un incendie il y a quelque temps. Le périmètre est fermé par un cordon, mais nous ne résistons pas à la tentation d'enfreindre l'interdiction et accéder à un préau bien protégé pour nous offrir un peu de répit. Sur le parking à l'extérieur, nous avons vu un groupe s'activer avec des sacs à la journée : ne les ayant pas vu partir dans la direction qui est la nôtre, je fais la supposition gratuite qu'ils se dirigent dans l'autre sens vers l'abri de la Haute-Bers pour un pique-nique abrité autour du poêle.

Au redémarrage après peut-être 1/4 h, nous nous trouvons momentanément totalement exposés sur le versant Est de ce col qu'est Rouge Gazon. Clairement, nous ne supporterions pas un tel traitement en continu sur de longues heures. Heureusement, nous savons que le couvert des arbres nous attend bientôt à nouveau. Après avoir longé une tourbière en-dessous de la tête des Neufs-Bois, nous retrouvons le sentier du GR531 (rectangle bleu) sur les raides pentes boisées. Le sentier devient piste, et bientôt nous voilà arrivés au Chalet Saint Hubert, cabane toute en bois (évidemment !) du Club Vosgien, sur pilotis face à la pente et la vallée, avec une belle terrasse avec vue sur la vallée au-dessus du Col routier de Bussang. Refait à neuf il y a 5 ans, il offre en plus de 2 grandes tables une petite mezzanine où dormir. Le poêle est ici en réalité une vieille cuisinière à bois, dont l'usage nous est si peu familier que nous allons d'abord tenter d'y allumer un feu dans le four roll . L'erreur corrigée, une ambiance chaleureuse pourra régner tandis que la pluie se fait plus violente. Mes bretzels finissent de disparaitre, et je boulotte mon stollen afin de faire disparaitre l'élément le plus calorique et pondéreux de mes réserves. Je réalise à quel point j'ai chargé trop de nourriture pour cette sortie, comme d'habitude ...

Une accalmie permet la remise en route, avec l'usage d'un petit raccourci afin de prendre de l'eau à une source. Le chemin "normal" reste sur la piste forestière, le sentier en coupe un large lacet et coupe en temps normal une série de ruisseaux jaillissant de la pente d'éboulis mousseux. Après les mois de sécheresse, un seul ruisseau coule et permet à ceux qui en avait besoin de refaire le plein.

Au Col de Bussang, nous traversons la large route qui fait le lien de la Vallée de la Thur avec les Vosges, pour aussitôt remonter vers le Petit Drumont : 470 m D+ essentiellement en forêt et montés finalement assez vite ... Il pleut évidemment toujours, et le passage à découvert sur la crête du Petit Drumont (1200m) n'est pas particulièrement agréable. A la table d'orientation du sommet, toutes les directions sont uniformément grises ...

Heureusement le passage exposé est court, la suite de la crête étant après cela protégée par un épais rideau d'arbres. Pourvu d'avoir de l'eau et de préférence par beau temps, on peut alors trouver quelques jolis spots de bivouac, mais pas aujourd'hui et pas pour nous ... Un peu de yoyo et remontée au Grand Drumont (1223m), avant une descente continue vers cette fois le Col d'Oderen. Lenainrouge nous signale des douleurs au pied, et à la vue d'un fléchage vers la vallée et le village d'Oderen, envisage de nous quitter là reprendre le train. Le choix lui appartient totalement et nous ne cherchons pas à le convaincre dans un sens ou dans l'autre, et mettons simplement les options sur la table. Notre but est d'aller dormir dans une cabane au Grand Ventron, à peut-être 2 h d'ici : la nuit portant conseil, peut-être faut-il attendre d'y être pour envisager les options et se décider ? Sinon, le Col d'Oderen qui n'est plus très loin permettrait de faire du stop plutôt que de marcher sans plaisir ...

Arrivé au Col, lenainrouge va encore hésiter à poursuivre, partagé entre le stop et rester dans le groupe. Il suggère même que nous continuions sans lui pendant qu'il essaie d'attraper une voiture, et qu'après un temps donné d'insuccès il nous rejoindra. Le sort décide pour lui, car levant le pouce au passage d'un rare véhicule, le voilà accepté à bord. Les aurevoirs sont précipités, et on se promet de remettre ça une prochaine fois (avec meilleur temps !).

Les naufragés aux chaussures détrempées ne sont désormais plus que 3. Nous remontons rapidement au Haut de Felsach (1161m et 300m D+), pressés désormais de nous mettre au sec et, si possible, au chaud. Nous échappons de nouveau au vent car encore une fois protégés par le rideau d'arbres sur notre droite, mais pas à la pluie toujours présente. Bien sûr toujours aucune vue depuis la crête dans la grisaille ...

Nous redescendons dans le creux des Winterges, où je découvre que l'abri ouvert (c'est-à-dire 3 murs et un toit) a été totalement rénové depuis mes passages du printemps. Le beau bois tout neuf fait plaisir à voir, et attend désormais la patine du temps. Nous remontons vers la Tête du Chat Sauvage (1153m et un petit 100 m D+), entièrement boisée et où une excroissance rocheuse aurait autrement offert un peu de vue ...

Nous ne cherchons même pas à monter au Grand Ventron, et coupons direct lorsque l'occasion s'en présente vers le parking où se trouvent le Refuge du Grand Ventron (CAF, fermé) et l'Auberge (fermée aussi). Quelques centaines de mètres plus loin le long de la route se trouve l'abri de la Méreuille, large cabane du Club Vosgien, pourvue de 3 grandes tables et d'un banc.

Ma mémoire défaillante y avait placé la belle fontaine qui, en fait, se trouve au refuge du CAF ! Pour expier mon alzheimer naissant, j'embarque la Platypus de WouinWouin et la mienne pour aller y puiser 5 litres d'eau, repoussant le temps de cet aller-retour la possibilité d'enfin me mettre au sec ...

Toute la science de notre collectif sera nécessaire pour arriver à faire tenir le feu dans le poêle, l'abri étant presque dénué de bois sec à notre arrivée. Nous collectons du bois mort aux alentours pour refaire une petite réserve, soufflant régulièrement sur un feu qui faiblit alors que nous le croyions bien parti. Finalement et alors que l'heure de se glisser dans nos duvets approche, nous abandonnons nos efforts ... et voyons les flammes repartir d'elles-mêmes, entretenant la combustion et une douce température.

Chaussettes et chaussures trempées et vêtements bien humides sont disposés près du poêle, mais nous ne plaçons pas trop d'espoir quant au sort qui nous attend demain matin à l'heure de rechausser  cry

Stoqui et moi nous atrribuons chacun une table pour y dormir. WouinWouin préfère un banc calé entre une table et le mur pour ne tomber que de moins haut  wink .

Dehors, il pleut.

Dernière modification par Hervé27 (05-10-2022 08:13:22)


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#43 04-10-2022 23:49:32

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Bon, j’avais fait un commentaire un peu trop rapide sur le temps clément …!


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)
Le kilt? La meilleure façon d’être en « burnes out »!
Trombi

Hors ligne

#44 07-10-2022 16:37:14

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

J3 - dimanche 2 octobre

Dès hier soir a débuté la discussion sur quoi faire de cette journée annoncée toujours pluvieuse, même si des éclaircies sont prévues. Stoqui doit reprendre sa voiture dès ce soir pour remonter vers la Belgique, WouinWouin et moi sommes encore prêts à marcher demain lundi. Clairement, nous ne parviendrons pas à revenir à Thann ce soir par le chemin des crêtes, qui sera cette fois beaucoup plus exposé au vent et à la pluie que ce que nous avons dû affronter hier. Même si mon épouse s'est portée volontaire pour venir à notre rencontre cet après-midi sur les crêtes, permettant ainsi à stoqui de redescendre en vallée, c'est l'envie de poursuivre face aux éléments qui nous manque ...

Stoqui préférant reprendre le chemin de la vallée, la cohésion du groupe va prévaloir et c'est avec un lâche soulagement que WouiWouin et moi-même allons l'y suivre. L'un comme l'autre connaissions déjà le GR5 dans le secteur du Grand Ballon (par meilleures conditions), et pour moi c'est l'occasion d'explorer des itinéraires "bis", bien utiles en saison hivernale ou, comme aujourd'hui, par mauvais temps.

La pluie est toujours là ce matin, et si les affaires les plus légères ont un peu séché près du poêle, ce sont des chaussures détrempées qu'il nous faut renfiler. Nous repartons en arrière vers le refuge du CAF afin d'y refaire le plein d'eau, puis montons cette fois au Grand Ventron ... pour n'y rien voir puisque tout est encore dans la brume, la pluie et un vent désagréable. Toujours en mode "marche arrière", nous revenons à la Tête du Chat Sauvage, avant d'enfin obliquer à la descente en direction du lac de Kruth en fond de vallée. La descente est assez directe à même la pente, et j'imagine donc qu'à la montée l'itinéraire exige un peu d'énergie ...

Après 650 m D- nous passons au bord de la retenue, aux eaux bien basses. Il faudra sans doute attendre la fin de l'hiver pour la voir se re-remplir. En face de nous un promontoire boisé isolé au milieu de la vallée héberge les ruines du Schlossberg, toutefois invisibles de notre position. De là nous allons descendre la vallée de la Thur de village en village, découvrant à cette occasion de fort jolis sentiers. Il n'y a pas que l'altitude où se faire plaisir dans ce territoire ...

La pluie est toujours bien présente, mais à plus basse altitude nous sommes au moins sortis de la brume qui continue de s'accrocher aux sommets. Nous profitons ainsi un peu mieux des paysages. Loin sous les crêtes le vent est tombé, et la pluie qui tombe droite est moins inconfortable. Nous ferons 2 pauses dans cette matinée paisible : l'une sous un kiosque près de la Chapelle Saint Nicolas un peu au Sud de Kruth, l'autre pas très loin dans un abri ouvert (3 murs - 1 toit) du Club Vosgien à la Cabane du Raingott à proximité d'Oderen. Entre les deux, une jolie section bordée de fougères rappelle à WouiWouin ainsi que moi-même nos plus belles heures au Pays Basque ... Stoqui prend note wink ! Dans ces abris successifs, nous laissons passer les pluies les plus fortes en tapant allègrement dans nos réserves de grignotage.

La pluie un peu calmée, quelques déchirures de ciel bleu entre les nuages apportent un peu plus de lumière, et nous descendons à Oderen. Il y a là une gare, mais le TER n'y passe pas avant 2 h de temps, nous avons de la marge pour marcher encore jusqu'au village suivant à Fellering. Nous espérions y trouver une boulangerie, un bar ou un commerce, mais en fait nous aurions dû pour cela rester à Oderen. Tant pis, nous nous installons sur une aire de jeux non loin de la gare, sous un kiosque qui nous abritera des ondées persistantes.

Pour WouinWouin comme pour moi, l'envie de marcher un jour de plus s'est évaporée : la perspective de revenir rapidement dans nos pénates l'emporte, et c'est tous ensemble que nous montons dans le train pour Thann (en mode "omnibus"). WouiWouin prend le premier la route de l'outre-Quiévrain, tandis que stoqui me dépose devant chez moi à 3 km smile .

Etrangement, il fait maintenant très beau roll ...



Quelques leçons à tirer de ce périple :

En organisation :

COVID oblige, je n'avais plus invité depuis 3 ans et perdu ainsi quelques principes, comme par exemple donner dès le départ les bonnes consignes pour l'eau et la nourriture. Il a fallu qu'on me pose la question pour que je corrige le tir ...

J'aurai dû aussi prévoir une clause d'annulation à J-5, date à laquelle la très mauvaise météo était acquise, ou bien un itinéraire "mauvais temps" qui ne nous aurait pas autant exposé. Heureusement, tout le monde était volontaire et averti, personne ne s'est retrouvé trop loin de ce qu'il sait gérer ... On s'est tout de même retrouvé à effectuer en groupe une sortie que nous n'aurions pas choisi individuellement, parce que chacun se sentait engagé envers les autres et ne voulait pas se désister ...

En matériel :

Je ne parle que pour moi, chacun pourra compléter de ce qui le concerne.

Nous n'avons pas monté les abris et dormi chaque fois en dur et au sec. Les conditions n'étaient donc pas extrêmes pour mon duvet "d'hiver" tout neuf dont c'était la 1ère sortie (Cumulus X-Lite 300 gonflé à 350) et mon matelas pleine longueur (TAR X-Lite regular). A 5°C de température mini la 1ère nuit, j'ai dormi plus confortablement que n'importe quelle nuit des toutes mes traversées estivales (étonnant, non wink ?) ... Du polycree je suis également passé au Tyvek, question de solidité. Rien à en dire à ce stade.

Avec un encombrement plus important j'avais ressorti mon vieux KS Imo Pack de ~28 litres, et doublé ma veste imper-respi d'une pélerine achetée le matin pour pouvoir protéger ce vieux sac. Je confirme que ce n'est vraiment pas pratique : impossible d'accéder à quoi que ce soit à l'extérieur de mon sac, pélerine battant au vent, condensation, imperméabilité douteuse ... Vivement donc que je finalise ma commande au Père Noël à Grande Loutre pour une version Hybride 30 litres adaptée à mon volume "hiver" et aux conditions dégradées (plus gros volume, accent sur l'étanchéité ...). Je pourrai ainsi marcher avec la seule veste de pluie (la même que WouinWouin, RAIDLIGHT Ultralight 2.0 MP+)

Spécifiquement pour les Vosges et les cabanes du Club Vosgien munies de poêles, je dois prévoir d'emmener une petite scie pour pouvoir découper du petit bois aux bonnes dimensions. L'Opinel n°2 ne semble pas correspondre à ce cahier des charges. Prévoir également des allume-feu et des bougies.

Dans ces circonstances froides et humides, j'ai beaucoup apprécié une doudoune sans manches achetée le matin même, en plus de la polaire avec laquelle je marchais en journée et qui était évidemment bien humide le soir. Il est clair que ma liste hiver comportera polaire ET doudoune, tandis que ma liste été en reste à la seule polaire ... Je vais continuer de tester avec ce modèle bon marché, évidemment un peu lourd et encombrant, avant de faire le choix optimal poids / compacité / performance. Pour dire à quel point mon sac a été composé à l'arrache, je me suis rendu compte au premier bivouac que j'avais chargé une 2ème polaire en plus de la doudoune lol  !


@WouinWouin, lenainrouge, stoqui : à vous de jouer pour les photos, je n'en ai pas fait ...

Dernière modification par Hervé27 (07-10-2022 21:27:54)


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#45 07-10-2022 18:17:06

stoqui
Membre
Inscription : 11-04-2013

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

(Je réserve la petite place ci-dessous pour illustrer les différents propos d'Hervé27. Je vais prendre un temps ce week-end j'espère)
Mais très chouette thur du tour  roll

Je me permets de compléter légèrement le retex d'Hervé27 du jour 1. En effet, avant de nous dire bonne nuit, Hervé27 nous annonce qu'il a une bonne et une mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle, il a ses boules quies. La mauvaise nouvelle, la légende dit qu'il ronfle. Heureusement, le ronflement restera une légende pour les 2 nuits.

Journée 1 avec la montée vers le refuge :
7ZMnatQpm.20220930_185036.s.jpeg

Bivouac du 1er soir. Certains ont changé de sac de couchage pour que cela rentre dans un petit sac. J'ai opté pour l'autre formule. Changé de sac à dos pour embarquer mon SdC hivernal eek devil :
7ZMnaBB46.20220930_222445.jpeg

Matin du deuxième jour. La photo a été prise au même moment que la photo de WouinWouin posté juste ci-dessous eek :
7ZMnaFtNX.20221001_064947.jpeg

Journée du 2ième jour :
7ZMnaHGeS.20221001_074252.jpeg
7ZMnaJNor.20221001_074255.jpeg
7ZMnb1paK.20221001_100122.jpeg

Je n'ai malheureusement pas en bonne définition le chamois que l'on a croisé.

7ZMnbapKg.20221001_101607.jpeg

La superbe vue de l'arrêt de midi au chalet. Hâte de revenir quand il y aura moins de brouillard :
7ZMnbeOEq.20221001_110026.jpeg

Pas besoin de mot, on a tous reconnu :
7ZMnbA4A4.20221002_074106.jpeg

Voilà voilà.

J'ai aussi la trace des 3 jours en Thur.

Très chouette parcours proposé de la part d'Hervé27.

Dernière modification par stoqui (12-10-2022 17:07:45)

En ligne

#46 07-10-2022 18:46:56

WouinWouin
Membre
Lieu : Soignies
Inscription : 30-03-2021

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Je n'en ai qu une. Le premier réveil avec vue sur les Alpes :

7ZO9E0cAc.PXL_20221001_044922079.jpeg

Hors ligne

#47 12-10-2022 17:08:28

stoqui
Membre
Inscription : 11-04-2013

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

J'ai mis à jour le message #45 avec quelques photos

En ligne

#48 12-10-2022 17:25:19

WouinWouin
Membre
Lieu : Soignies
Inscription : 30-03-2021

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Il faut bien avouer que ta photo est plus réaliste que la mienne. C'est quand même fou ce que peuvent faire les algorithme de Google...

Hors ligne

#49 12-10-2022 17:49:34

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Merci stoqui  smile , les photos mettent du soleil dans le récit  cool  !

J'ai refait un petit circuit dimanche dernier aux lacs des Perches et de Neuweiher sous un soleil sans partage ... A une semaine près ...


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#50 12-10-2022 18:52:46

Clem_Ly
Membre
Inscription : 27-08-2020

Re : Ascension des Vosges 2024 : 7 au 12 mai

Bravo à tous les quatre pour cette sortie qui vous a mis à l'épreuve des éléments !  smile


Edit sans précision = correction de l'orthographe, de la grammaire, de la syntaxe, mise en forme, etc.

Mon Trombinoscope et mes récits

Hors ligne

Pied de page des forums