Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 26-09-2007 21:49:02

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 220
Site Web

A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Kaléidoscope

GR5_730.jpg

Quelques réflexions...

J'ai eu de la chance, beaucoup de chance, le temps a été
extraordinaire ; je n'ai pas souvenir d'avoir auparavant
bénéficié d'aussi bonnes conditions météo !!

Pour établir l'itinéraire je me suis basé d'abord sur les
quatre topos de la FFRP où figure la description du GR5
et de ses variantes ( ref: 504 ; 530 ; 531 ; 507 ), puis sur
des récits trouvés sur le Net particulièrement  le site de JC Lordier,
source d'inspiration et de motivation, et enfin sur les informations
données  par Roger 74 dans le compte rendu de sa traversée
depuis Les Houches et que je remercie.

Je disposais de 23 jours maximum pour accomplir le
trajet, cela a conditionné l'établissement des étapes et la
durée moyenne de marche quotidienne. J'aime bien
l'altitude et les coins un peu retirés, le choix des variantes
a tenu compte dans la mesure du possible de cette
préférence.

Cette GTA représentait donc environ 600 à 650 km peut être
plus ( je n'ai pas fait le calcul exact ), divisés en 20 étapes
qui sur le papier s'échelonnaient entre 8h30 et 13h30 de
marche journalière, et dépassaient la plupart du temps 10h.
En réalité en randonnant léger on est en dessous des
temps donnés par les topos et j'ai finalement réalisé le
parcours en 19 jours. Pour le ravitaillement j'ai utilisé la
poste restante ; j'avais 5 jours d'autonomie au départ, puis
6 jours à la poste des Contamines-Montjoie, 4 à celle de
Briançon et enfin 5 à St-Etienne-sur-Tinée, mais attention
les services de La Poste sont loin d'être fiables et malgré
les vérifications préalables j'ai eu des problèmes pour
récupérer les colis...

Départ fixé à Thonon-les-Bains plutôt que St-Gingolph
pour mieux profiter de la vue sur le Lac Léman,
malheureusement gâchée par le brouillard. Ensuite à partir
du col de Coux une échappée personnelle traversant sous
les Dents Blanches par le Pas de la Bide, Col de Bostan,
Corne du Taureau : paysages fantastiques de lapiez dans
un cadre d'exception ( et au passage pour un ex spéléo
pensée nostalgique pour ceux du Gouffre Jean Bernard ).
Ensuite au pied du Mont Blanc majestueux, variante par
le Col du Tricot qui permet d'approcher au plus près le
colosse et de saisir les soubresauts du Glacier de
Bionnassay.

Plus bas j'ai traversé la Vanoise par le GR55, variante dite
" haute montagne "  plus courte que le GR classique, plus
dénuée, où l'altitude drape le paysage de l'austère bure
monacale. La sortie de La Vanoise par le Col de Chavière
fut inoubliable, d'abord parce que la vue était
exceptionnellement dégagée, du Mont blanc au Mont
Viso en passant par les Ecrins, ensuite parce que c'est à
partir de là que la transition entre le Nord et le Sud s'est
opérée ; imperceptiblement la vibration de l'air, les
couleurs, les odeurs et les sons ont basculé par petites
touches de la grasse humidité des départements savoyards
à la relative sécheresse des pays du sud, plombés par le
soleil, dominés par les senteurs de bruyère. Les sonnailles
ont succédé aux clarines et m'ont bercé : un troupeau de
brebis c'est comme un flux qui s'écoule dans l'alpage, il
possède la qualité apaisante de la mélodie du ruisseau...

Dans le Briançonnais la poussière a fait son apparition, le
besoin d'eau est alors devenu plus pressant, plus vital au
fur et à mesure que la ressource se raréfiait. J'ai suivi le
GR5C entre Névache et Briançon : fabuleux parcours de
crête, servi encore par une visibilité  extraordinaire. Je me
levais très tôt à 4h15 et commençait à marcher à 5h30 ;
dans la nuit limpide quelle intimité précieuse de cheminer
sous la voûte céleste, guidé par sa clarté, de distinguer l'étrange
halo des lacs réverbérant la pale et diffuse lueur des
étoiles, et d'être absorbé par le frison bien frais qui précède
l'éveil de la terre... C'est aussi à partir d'ici que les
stigmates militaires ont commencé à fleurir le long des
crêtes où des sommets. Blockhaus, fortins, soutes autant
de vestiges perchés, désormais vains, qui dans un dernier
effort ruiné luttent encore contre l'oubli et suppliaient de se
souvenir...

Enfin dans la partie finale, les Alpes-Maritimes, je suis
passé par le GR52. C'est un parcours majeur, qui ne plaît
pas à tous le monde à cause des difficultés de progression
liées à la multitude des blocs de toute taille qui entravent
la marche. Mais quel potentiel naturel !! ce patrimoine
reconnu est naturellement bien protégé par le Parc
National du Mercantour. Ici j'ai pu côtoyer des hardes de
chamois à 20m sans qu'elles ne se mettent en alerte alors
que bien souvent leur distance de fuite dépasse les 100m,
ou encore surprendre le farouche tétra-lyre si difficile à
observer. Le GR52 a été aussi l'occasion d'aborder le
fabuleux témoignage gravé depuis des millénaires sur les
roches de la Vallée des Merveilles, un simple aperçu qu'il
faudra compléter ultérieurement.

Je reviens donc enchanté de ce périple, par la qualité des
paysages et leur diversité mais aussi par le changement
radical de rythme lié à la marche et à l'immersion prolongée
en montagne. Je me souviens aussi du bonheur lorsque la mer
apparaît pour la première fois , non pas la joie exubérante
mais plutôt le fin relâchement de la volonté et du corps
libérant de la gaieté spontanée, de l'humeur légère qui prennent
à témoins le chemin et font sourire l'esprit, et ensuite la
douce plénitude...

Il y a eu toutes ces rencontres d'un instant ou de
quelques heures. Le beau visage halé des bergers ( plutôt
des bergères d'ailleurs ) absorbés par l'alpage, les groupes,
les couples, les randonneurs solitaires parcourant chacun à
sa manière les sentiers du GR5. La satisfaction aussi de
voir que le site RL possède une aura qui chemine, grandit et
se colporte. Et aussi quelques moments plus conviviaux comme
au refuge des Merveilles, ou chaleureux comme ces deux randonneurs
qui se connaissant à peine, se souhaitent bonne route, une
route dont ils sont imprégnés profondément et qu'ils résument
à leur manière en échangeant une franche poignée de mains en
se quittant vers Modane...

Les Alpes sont belles, multiples et d'envergure. Beaucoup les
traversent en fractionnant le parcours en plusieurs sections.
Si l'on dispose de temps libre, ce luxe, je crois qu'il ne
faut pas hésiter à les parcourir en une seule fois, peut-être pour
mieux en prendre la mesure. Quoiqu'il en soit, dans tous les cas
ce sera un très très beau voyage, mémorable !

Points de vues

IMG_2370_400x300_net10.jpg
J1 : sur l'ancienne route de Thonon à Morzine, l'épaisse futaie humide
exhale ses vapeurs résinées

IMG_2420_400x300_net10.jpg
J2 : le Val d'Abondance ; on y accède par le Pas de la Bosse (1816m)
dominé par les Cornettes de Bise où s'accrochent les nuages

IMG_2467_300x400_net10.jpg
J3 : escapade en Suisse ; la sortie aérienne du Pas de la Bide...

IMG_2483_400x300_net10.jpg
... qui par le Col de Bostan et la Corne au Taureau livre accès aux
lapiez sauvages de la Combe aux Puaires (2300m)

IMG_2512_400x300_net10.jpg
J4 : depuis l'alpage d'Anterne (2060m) le géant blanc domine la
situation par sa masse et son éclat

IMG_2616_400x300_net10.jpg
J6 : pour atteindre le Col de Bresson (2469m) on passe sous la Pierra Menta,
ici les alpages sont naturellement destinés à la production du Beaufort

IMG_2682_400x300_net10.jpg
J8 : le GR55 remonte le ruisseau de la Vanoise en direction du Col de la
Vanoise (2517m)

IMG_2692_400x300_net10.jpg
en descendant sur Pralognan, la traversée du Lac des Vaches (2319m)
sur de larges dalles musicales

IMG_2710_400x300_net10.jpg
J9 : le Col de Chavière (2796m) marque bientôt la fin du Parc de la
Vanoise, c'est aussi le point culminant du GR55

IMG_2740_400x300_net10.jpg
l'heure de grâce ; le point blanc c'est le fruitier qui dés 3h30 est
monté pour la première traite...

IMG_2751_400x300_net10.jpg
J10 : des changements s'opèrent et dans la Valle Stretta les mélèzes se font
plus nombreux

IMG_2762_400x300_net10.jpg
les Chalets de Thures (2106m) : désormais les alpages plus maigres
sont plutôt destinés aux troupeaux de brebis

IMG_2782_400x300_net10.jpg
à partir de Névache sur la variante GR5C, le Lac de Cristol (2245m)
est parfait pour le bivouac

IMG_2793_400x300_net10.jpg
J11 : la Crête de Peyrolle (2645m) sous les premières lueurs matinales :
un fantastique point de vue sur les Alpes !

IMG_2818_400x300_net10.jpg
la Cité Vauban de Briançon, les rues ont conservé leurs gargouilles
où l'eau dégringole joyeusement

IMG_2846_400x300_net10.jpg
J12 : dans la montée du Col du Fromage (2301m) une marmotte du Queyras la joue
vedette et prend la pose sur son piédestal

IMG_2911_400x300_net10.jpg
J13 : de nombreux vestiges militaires ornent les paysages de l'Ubaye comme
l'ancienne caserne de Viraysse (2503m) sous le Col de Mallemort

IMG_2926_400x300_net10.jpg
J14 : le Pas de la Cavale (2671m) ouvrent des perspectives magistrales
sur les Alpes Maritimes et la Haute Tinée en particulier

IMG_2942_300x400_net10.jpg
au Camp des Fourches (2262m) la neige recouvrait les baraques ; un 'Diable bleu' transi
a joliment exprimé les fantasmes du soldat ( Josephine Baker et son pagne )

IMG_3012_400x300_net10.jpg
la bergerie n'est pas loin, les ânes sont toujours de précieux
auxiliaires ; ceux de Provence porte la croix sur l'échine

IMG_3018_400x300_net10.jpg
J15 : le berger a descendu le troupeau mais l'orage redouté ne s'est pas
déclaré : pendant quelques minutes le soleil va décliné la palette
de ses teintes sur le ras des pelouses du bivouac Crousette (2413m)

IMG_3121_400x300_net10.jpg
J18 : le GR52 se faufile dans des lieux sauvages et austères semblables
au Pas du Mont Colomb (2548m)

IMG_3152_400x300_net10.jpg
Parc national du Mercantour : majestueux Lac du Basto (2341m)
où le bivouac est réglementé de 19h à 9h

IMG_3162_400x300_net10.jpg
au premier abord le Vallon des Merveilles n'affiche pas ses
richesses au soleil...

IMG_3184_300x400_net10.jpg
...il faut se pencher un peu pour les découvrir ; cinq catégories de
gravures ont été distinguées, dont le Corniforme

IMG_3271_400x300_net10.jpg
J19 : le Col du Berceau (1090m) est l'ultime col de la GTA, c'est aussi le lieu
idéal pour un dernier bivouac...

IMG_3273_400x300_net10.jpg
... en dessous Menton n'est plus qu'à une portée d'arquebuse

si vous avez des questions ou besoin de renseignements n'hésitez pas smile

Dernière modification par scal (20-08-2008 23:10:02)


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

#2 26-09-2007 21:59:46

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006
Messages : 10 324

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Magnifique!
Tu as du te régaler!!!

Hors ligne

#3 26-09-2007 22:13:42

Kian
-
Inscription : 05-04-2005
Messages : 2 639

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Superbe et en plus tu sembles avoir eu de la chance avec la météo smile.

Kai


La vie est un miroir qui reflète nos croyances erronées

Hors ligne

#4 26-09-2007 22:52:12

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 220
Site Web

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

oui, ça été un grand plaisir avec une chance insolente pour la météo
bon, il y a bien eu un petit coup de froid et quelques nuits fraîches où je
languissais de repartir big_smile , ça n'a rien gâché mais il n'aurait pas fallu
que ça dure trop longtemps

( je crois que je vais commencé à réfléchir à un duvet un peu plus chaud
que le XP500, à un vrai -5° quoi )


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

#5 27-09-2007 07:07:44

snop
Marcheur vertébré invétéré
Lieu : LA YAUTE
Inscription : 06-06-2007
Messages : 1 077

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

un seul mot : MAGNIFIQUE !


Snop


"Heureux les fêlés, ils laisseront passer la lumière". Ma liste 3 saisons montagne - X-lite 350 custom

Hors ligne

#6 27-09-2007 07:35:06

Patrick
Membre
Lieu : METZ
Inscription : 16-04-2005
Messages : 1 423

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Chapeau bas !
Une p'tite photo de bivouac, sac à dos, une p'tite liste de matos, type de godasses, poids total, etc... (ah ! ces obsédés de la balance smile ).

Merci de nous faire partager ton expérience.

Patrick

Hors ligne

#7 27-09-2007 08:57:55

Abimael
Membre
Inscription : 28-02-2005
Messages : 227

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Scal a écrit :

J13 : de nombreux vestiges militaires ornent les paysages de l'Ubaye comme
l'ancienne caserne de Viraysse (2503m) sous le Col de Mallemort

Bravo Scal chouette périple !

Je me suis réfugié à Viraysse en juin dernier sur le chemin d'un parcours différent du tien. Un toit debout et quatre murs qui étaient les bienvenus dans une petite tempête qui a duré toute la nuit avec un bon gel au réveil. Tous ces restes sont autant d'abris parfois mêmes assez "luxueux" (pas la cas à Viraysse qui est assez dégradé).

A Viraysse je sais pas si tu as vu les anciens WC, deux cabines accouplées en zinc (?) à droite de la cour en rentrant, ils sont gravés de nombreuses phrases d'Alpins datant du début du 20ème comme tu en as croisé au Camp des Fourches. Tu es monté à la batterie du dessus ?

Abimael

Hors ligne

#8 27-09-2007 09:39:50

kristo
MUL à roulettes
Lieu : Vaulnaveys-le-Haut
Inscription : 03-09-2007
Messages : 52

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Super scal !
Beau périple, belles photos.
Et quelle chance pour la météo.
Ça donne envie.
Bon, quand j'en aurai fini avec ma traversée du Vercors en Flyer, j'attaque la GTA ! wink


Estu la ŝanĝiĝo, kiun vi deziras vidi en la mondo - Gandhi

Hors ligne

#9 27-09-2007 09:41:24

Dje
La simplicité reste le plus dur à garder
Lieu : Paris
Inscription : 31-07-2006
Messages : 92

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Extraordinaire récit plein de poésie qui donne envie de partir de suite, merci !

Et + 1 avec les infos : quel poids de sac notamment, car je suis impressionné par les temps de marche.
Quel découpage de la journée : parti très tôt + grosse pause puis redépart, ou enchainement des heures de marche et repos l'après-midi ?? Ca m'intéresse de savoir comment tu as géré ton physique.

Djé

Hors ligne

#10 27-09-2007 10:48:25

Olaf Grosbaf
Membre
Inscription : 27-02-2007
Messages : 69

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Raaahhhh!!!! Merci pour les photos et le texte, ça donne des fourmis dans les jambes...
Olaf


Mulet pas trop têtu et au régime

Hors ligne

#11 27-09-2007 13:16:41

NThony
Membre
Inscription : 11-07-2007
Messages : 1 420

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Une rando magnifique agrémentée d'une météo favorable : splendide smile smile smile

Un récit d'un lyrisme aussi grand que les somptueux paysages que tu as traversés dont on peut lire entre les lignes un seul et unique mot d'ordre : vivement la prochaine rando big_smile

Un grand bravo donc !

Ciao

Dernière modification par NThony (27-09-2007 13:17:28)

Hors ligne

#12 27-09-2007 14:36:05

yafou
Membre
Inscription : 05-07-2007
Messages : 49

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Merci pour ce récit riche en émotions

...de la photo, la traversée du Lac des Vaches sur les dalles semble impressionnante ...

19 jours de haute montagne..le rêve.....


"Yurk donne épée à Satan"

Hors ligne

#13 27-09-2007 15:09:20

zaack77
Somewhere else, high above...
Inscription : 22-03-2006
Messages : 3 077

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Je ne vais pas être très original par rapport aux messages précédents, mais je tenais à le dire tant ton récit a éclairé ma journée : MAGNIFIQUE parcours, très belle prose et photos superbes! MERCI!

Partir 19J en montagne pour faire un parcours si varié avec le beau temps c'est inespéré vu de mon bureau!!!! Comme NThony (salut toi!) je suis curieux de parcourir ta liste et d'en savoir plus sur les étapes, le ravitaillement, etc....

J'espère que tu mettras encore d'autres belles photos de ton parcours!!!


"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas. C'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles."  Sénèque

Mon matériel :: HRP 2010

Hors ligne

#14 27-09-2007 17:22:30

Roger 74
Le MUL à la MULE
Lieu : Haute Savoie
Inscription : 15-10-2005
Messages : 161

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Superbe!!!

Quel plaisir de revoir tous ces paysages magnifiques, je n'avais pas d'apareil photo.

Viraysse, c'est pas avant un col? il y avait là un grand batiment en rentrant à droite avec 2 trés grandes et belles salles dont une avec un gros poele et l'autre avec des bas-flancs sans matelats.

Les paysages du Mercantour sont si sauvage, je les re-vus ce printemps lors du trail du Mercantour qui passe par les Merveilles.

Bravo pour ton talent pour écrire, tu nous régales,
Merci


Roger 74

Hors ligne

#15 27-09-2007 17:46:28

simon
PRO
Lieu : France
Inscription : 31-10-2006
Messages : 1 297
Site Web

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Que c'est beau les Alpes big_smile


Carnets d'aventures : mon trombi
Laisse ton esprit s'évader et tes pieds suivre tes rêves.

Hors ligne

#16 27-09-2007 23:48:25

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 220
Site Web

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

tout d'abord merci à vous tous pour vos messages et compliments qui
me font très plaisir , pour les photos j'ai quand même bénéficié d'une
bien belle luminosité la plupart du temps

Abimael-->Tu es monté à la batterie du dessus ?
Roger 74-->Viraysse, c'est pas avant un col?

oui, il y a un col juste au dessus qui donne sur Larche, la batterie
dont parle Abimael domine et surveille tout ça

à Viraysse je n'ai fait que jeter un coup d'œil de l'extérieur
et j'ai poursuivi, mais cette place perdue dans la montagne était
pathétique, comme abandonnée de la veille; j'ai pensé
d'un coté aux peines des soldats du rang et de l'autre à la volonté
politique des pays où la vérité d'un jour n'est plus celle
des suivants et que tout ceci est bien éphémère... durant la tempête tu
as dû avoir le temps de méditer sur tout cela Abimael...

c'est plutôt au Camp des Fourches que je me
suis attardé et un peu plus loin aussi en montant au fortin
de la Tête de Vinaigre dont les entrées sont malheureusement
closes. Tous ces vestiges sont émouvants et  peuvent aussi
fournir de corrects abris en cas de nécessité mais il faut être
prudent certains sont vraiment en état de ruine avancée

yafou-->la traversée du Lac des Vaches sur les dalles semble impressionnante ...

elle est assez originale, en plus on se croirait sur un
escalier musical. Mais détrompe toi, c'est débonnaire, il n'y a
quasiment plus d'eau dans le lac et on peut très bien marcher à
coté smile

Patrick , Dje, zaack77
-->je suis curieux de parcourir ta liste et d'en savoir plus sur les étapes, le ravitaillement, etc....

en attendant de poster la liste dans la rubrique ad hoc, voici
quelques précisions. Mon sac pèse 5.5kg sans la nourriture, mes
rations journalières font environ 800g soit pour 6 jours maxi
d'autonomie 4.8kg, en rajoutant la possibilité de stocker 3l d'eau
et dans le cas le plus défavorable l'ensemble dépasse légèrement 13kg.
En réalité j'ai fait 2 ou 3 "portage' d'eau (2.5l) mais pas juste après
un ravitaillement, le poids oscillait donc généralement entre 5.5 et 10kg

mes rations sont calculées pour un apport de 3000 Kcal/j réparties
entre petit déjeuner, repas midi et soir et vivres de course,
j'indiquerai dans la liste le détail

[addenda du 01/10/07, suite aux précisions apportées sur ma liste je
rectifie quelques chiffres : ration journalière entre 860/920g  donc en
moyenne pour 6j un poids de 5.3kg, soit 0.5kg à rajouter aux chiffres
donnés ci-dessus, l'apport calorique étant de 2830 kcal/j ]

pour les étapes je n'ai pas respecté tout à fait le découpage initialement
prévu ,soit parce que des bureaux de poste n'étaient pas ouverts aux
horaires annoncés mad, soit que j'ai été plus rapide que prévu, au final
voici les étapes effectuées :

j-1 : arrivée à Thonon-les-Bains, hébergement 1/2 pension Hôtel Bellevue

j1  : Thonon-les-Bains -- Col de Pavis (1944m)
      bivouac, +1980m -470m ~10h30 de marche

j2  : Col de Pavis --  Chalets des Pas (1814m) en Suisse
      bivouac, +1930m -1750m ~11h de marche

j3  : Chalets des Pas -- Pont des Nants (768m)
      bivouac, +1300m -2350m ~11h de marche

j4  : Pont des Nants -- Le Christ Roi (1300m)
      bivouac, +2465m -1930m ~12h00 de marche

j5  : Le Christ Roi -- Les Contamines-Montjoie (1164m)
      refuge CAF 1/2 pension, +1355m -1490m ~8h00 de marche

j6  : Les Contamines-Montjoie -- Refuge de la Balme (2009m)   
      refuge nuit, +2420m -1570m ~10h de marche

j7  : Refuge de la Balme -- Col du Palet (2652m)
      bivouac, +2110m -1470m  ~11h de marche

j8  : Col du palet -- Pont de Gerlon (1550m)
      bivouac, +1150m -2300m ~8h45 de marche

j9  : Pont de Gerlon -- La Replanette (2268m)
      bivouac, +2410m -1730m ~11h45 de marche

j10 : La Replanette -- Lac de Cristol (2245m)
      bivouac, +1260m -1280m ~8h30 de marche

j11 : Lac de Cristol -- Chalets de Vers le Col (2209m)
      bivouac, +1625m -1660m ~10h00 de marche

j12 : Chalets de Vers le Col -- Lac Miroir (2214m)
      bivouac, +2025m -2020m ~11h30 de marche

j13 : Lac Miroir -- Pont Rouge (1907m)
      bivouac, +1885m -2190m ~11h de marche

j14 : Pont Rouge -- Vallon de la Combe (1707m)
      bivouac, +1450m -1650m ~8h45 de marche

j15 : Valon de la Combe -- Combe de Crousette (2413m)
      bivouac, +2090m -1390m ~9h45 de marche

j16 : Combe de Crousette -- St-Dalmas-Valdeblore (1290m)
      bivouac, +1380m -2505m ~11h45 de marche

j17 : St-Dalmas-Valdeblore -- Lac de Trécolpas (2150m)
      bivouac, +2020m -1170m ~9h de marche

j18 : Lac de Trécolpas -- Refuge des Merveilles (2111m)
      refuge nuit, +1730m -1770m ~10h de marche

j19 : Refuge des Merveilles -- Menton
      gare, +1730m -3780m ~13h30 de marche

en règle général ça c'est bien passé, à part la première étape où
2h avant la fin je n'avais plus de "carburant" et la 16ème étape où
il faisait une grosse chaleur assez pénible avec un soleil de plomb !

Dernière modification par scal (18-10-2007 20:19:15)


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

#17 27-09-2007 23:48:51

Eniotna
Membre
Inscription : 10-08-2007
Messages : 137

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Magique ! Super périple !
Merci Scal pour ce très beau récit plein d'émotions qui réveille sûrement pleins de souvenirs pour beaucoup d'entre nous qui sommes passés par les endroits que tu as traversés.
Comme le disent certains plus hauts, j'ai les jambes qui frétillent depuis que j'ai lu ton message. wink
Je me joint à Nthony et Zaack77 pour te demander des détailles techniques sans doutes moins émouvants que tes jolies photos smile

(arfff!! Scal, j'ai posté mon message quelques minutes après le tien pendant que tu l'écrivais...)

Dernière modification par Eniotna (27-09-2007 23:50:36)

Hors ligne

#18 28-09-2007 00:39:27

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 220
Site Web

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Dje a écrit :

Extraordinaire récit plein de poésie qui donne envie de partir de suite, merci !

merci Dje  smile

Quel découpage de la journée : parti très tôt + grosse pause puis redépart, ou enchainement des heures de marche et repos l'après-midi ?? Ca m'intéresse de savoir comment tu as géré ton physique.

je partais donc très tôt ( entre 5h et 5h30, le plus souvent 5h30 ) comme ça
midi arrivait et j'avais déjà effectué quasiment les 2/3 de l'étape, soit environ
7h de marche

vers 13h pause du repas de midi, entre 45mn et 1h15 où j'en profitais
aussi pour faire sécher mes affaires car j'ai eu très peu de bivouac sans rosée
ni condensation

dans la journée je fais aussi de 3 à 5 mini pauses de quelques minutes et je peux aussi
prendre le temps pour une photo ou la visite d'un endroit

ce que j'aime bien avec le départ matinal, c'est qu'en fin d'après midi ça
laisse plus de latitude pour trouver l'emplacement d'un bivouac, je ne suis pas
à la bourre sauf rare exception, et donc je poursuis jusqu'au moment
où je trouve un endroit qui me convient bien

généralement les 2 dernières heures  je lève un peu le pied et marche
tranquille, je ne cours pas et reste toujours en endurance, l'organisme
s'habitue bien à l'effort et à l'altitude, petit à petit on marche plus vite
sans forcer plus

le seul problème physique que je rencontre c'est la perte de graisse et en
fin d'itinérance j'ai plus de mal à lutter contre le froid


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

#19 28-09-2007 00:43:51

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 220
Site Web

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Eniotna-->Magique ! Super périple !
merci à toi aussi , en fait nos messages se sont croisés
à quelques secondes prés smile


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

#20 28-09-2007 08:34:07

Eniotna
Membre
Inscription : 10-08-2007
Messages : 137

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

scal a écrit :

vers 13h pause du repas de midi, entre 45mn et 1h15 où j'en profitais
aussi pour faire sécher mes affaires car j'ai eu très peu de bivouac sans rosée
ni condensation

Salut Scal !

Je suis content de t'entendre parler de vraies pauses déjeuners. smile  Sur le GR20 j'ai croisé beaucoup de randonneurs qui faisaient de multiples petites pauses pour manger leurs vivres de courses. J'avais l'impression d'être hors du coup avec mon "repas". hmm Mais je me vois mal éviter cette pause. J'aime bien déjeuner tranquillement dans un bel endroit et profiter de la nature environnante. smile
Comme j'étudie le domaine alimentaire en ce moment, je te pose cette question : pourquoi as-tu choisi ce mode d'alimentation classique, avec une grosse ration à mi journée, plutôt que la technique du "grignotage régulier"?

Hors ligne

#21 28-09-2007 08:56:14

Dje
La simplicité reste le plus dur à garder
Lieu : Paris
Inscription : 31-07-2006
Messages : 92

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Merci pour ta réponse.
Je reste très impressionné par tes temps de marche qui me semblent énormes, 8h30 étant déjà pour moi une grosse étape. Différence d'habitude sans doute. En tout cas, on voit tout l'intérêt de la philosophie MUL, puisque c'est aussi le poids réduit de ton sac qui te permet d'accomplir cette durée de trajet journalier.

+1 sur l'intérêt de partir tôt : fraîcheur et plus de temps en fin de journée pour s'installer.

J'attend donc maintenant comme beaucoup d'autre je pense la liste de ton matériel.

Merci encore et re-bravo,

Djé

Hors ligne

#22 28-09-2007 18:09:43

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 220
Site Web

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

bonsoir,

Eniotna a écrit-->pourquoi as-tu choisi ce mode d'alimentation classique, avec une grosse ration à mi journée, plutôt que la technique du "grignotage régulier

je l'appelle repas de midi peut-être à tort car ce n'est pas une "grosse ration"
mais plutôt une "grosse pause", un vrai arrêt prolongé  de l'effort ; en fait pour
ce repas c'est 50g de saucisson, 50g de Comté et 100g de fruits secs où
je prends bien  le temps de manger

pendant la journée je grignote aussi : 50g d'amandes, 50g de noisettes
40g de crème de marrons, 1 barre céréales mais là je le fais tout en
marchant et enfin petit pêché de gourmandise le soir après le repas je déguste
2 biscuits céréale à l'écorce d'orange ou aux raisins secs

Dje a écrit-->on voit tout l'intérêt de la philosophie MUL, puisque c'est aussi le poids réduit de ton sac qui te permet d'accomplir cette durée de trajet journalier

tout a fait exact ! sur le chemin j'ai croisé des personnes bien entraînées mais
avec 17 kg sur le dos ! au delà de 7h de marche la fatigue est alors bien
plus importante qu'en mode léger, qui nous permet d'aller à une allure souvent
plus rapide et surtout plus longtemps

Dernière modification par scal (28-09-2007 18:11:16)


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

#23 28-09-2007 18:53:52

Alain
Membre
Lieu : Savoie
Inscription : 25-12-2005
Messages : 133

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

Bravo, impressionnant la longueur de tes étapes... et avec les photos ça donne envie...


"Là-bas, c'est le pays de l'étrange et du rêve,
C'est l'horizon perdu par delà les sommets,
C'est le bleu paradis, c'est la lointaine grève"

Hors ligne

#24 28-09-2007 19:11:24

NThony
Membre
Inscription : 11-07-2007
Messages : 1 420

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

scal a écrit :

pour les étapes je n'ai pas respecté tout à fait le découpage initialement
prévu ,soit parce que des bureaux de poste n'étaient pas ouverts aux
horaires annoncés

Oui la poste restante c'est pratique mais c'est mieux lorsque c'est ouvert quand on y passe roll J'avais eu le même problème dans les Ecrins où j'ai été obligé de faire machine arrière car je suis passé un dimanche devant La Poste comme j'étais en avance...

Je me joins à Alain : belles journées de marche comme je les affectionne smile Mais tu devais marcher bien une heure à la frontale le matin non ? En août quand je partais à 5h30 j'étais obligé de m'en servir une petite demi-heure et cela me ralentissait car sur chemin pierré c'est pô facile hmm

Je profite de ce message pour te féliciter à nouveau pour ce magnifique périple en tout cas smile

Bonne soirée

Hors ligne

#25 28-09-2007 21:01:52

scal
pense profond, pense spéléo !
Inscription : 12-09-2005
Messages : 1 220
Site Web

Re : A travers les Alpes : de Thonon-les-Bains à Menton par le GR5

merci Alain et NThony pour vos félicitations smile

Nthony a écrit-->Oui la poste restante c'est pratique mais c'est mieux lorsque c'est ouvert quand on y passe

chat échaudé craint l'eau froide : dans le Lubéron j'avais eu un problème
alors depuis je prends mes précautions et pendant la préparation des itinéraires
je téléphone aux bureaux de poste pour avoir confirmation orale des horaires
d'ouverture

donc pour les Contamines j'avais confirmation que le jour prévu de mon passage
c'était ouvert de 15h à 17h ; je suis arrivé sur place à 14h30 et sur la porte ces
horaires étaient bien indiqués, malgré tout à 15h pas d'ouverture, pas mieux 1/4 d'heure
plus tard...

finalement je suis monté à l'étage supérieur où une personne de la
mairie a téléphoné à St Gervais, c'était une erreur de La Poste et j'ai reçu leurs plus
plates excuses, ce qui m'a fait une belle jambe. Ce jour là je n'ai pas pu faire
l'étape prévue et j'ai du attendre l'ouverture à 8h45 le lendemain matin...

bon au moins j'ai découvert le refuge CAF des Contamines : accueil super sympa,
plein de vieux clichés de figures marquantes de l'alpinisme chamoignard, repas
succulent, bref un lieu très recommandable hors saison smile

plus tard à Briançon c'est un autre colis que je n'ai pas pu réceptionner, là encore
une erreur... j'ai d'ailleurs une réclamation en cours pour celui ci car trop ça finit
par faire trop hmm

-->Mais tu devais marcher bien une heure à la frontale le matin non ?

j'ai eu très beau temps avec un ciel bien étoilé, jusqu'à 5h45 la nuit était
encore bien installée mais j'essayais quand même de ne pas utiliser la frontale (*) où
très peu, malgré l'adaptation étonnante des yeux la marche est bien ralentie
on ne distingue pas les différences de relief du sol

ensuite ce n'était plus tout à fait opaque, le noir s'éclairçissait imperceptiblement
à 6h les premières lueurs apparaissaient : la photo du fruitier est prise à 6h du
matin, et là je pouvais cheminer à peu près normalement, ensuite le gris de
l'aube s'installait progressivement

j'ai pris beaucoup de plaisir pendant ces moments, l'inconvénient de la
marche mal assurée a vite été compensé par une intégration plus complète
au milieu, lorsque pour passer un obstacle j'allumais quelques secondes la lampe
j'avais la sensation assez brutale de m'en couper, de cheminer aveugle et sourd
à l'environnement...


(*) la e+Lite de Petzl :  ultra pratique et vraiment bien conçue

Dernière modification par scal (29-09-2007 00:19:24)


" L'homme on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est
comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante " Giono

Hors ligne

Pied de page des forums