Aller au contenu

Annonce

Le Camp d'été 2024 se tient du 10 au 17 août dans le Queyras ! Plus d'infos sur ce fil. Les inscriptions sont ouvertes et se font sur ce lien

#1 10-10-2023 11:36:24

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Site Web

[Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Bonjour,

Cet été, profitant de ma présence aux Etats-Unis, je suis allé randonner dans le Colorado pendant un mois. J'ai parcouru le « Colorado Trail » (ou CT pour les intimes) qui part de Denver et arrive à Durango. Le sentier est à peu près long de 485 miles (780 km). Le point le plus bas est à Denver (1700m) et le plus haut est (officiellement) dans les "San Juan Mountains" (4045m). La gestion de l'altitude est un facteur important sur ce sentier puisque sa moyenne est au dessus de 3000m.   

Plutôt que de vous imposer la lecture de mon journal de bord (pas très palpitant roll ), je vous propose quelques conseils pour celles/ceux qui voudraient se lancer dans cette aventure à l'avenir.

89gABAWeN.mini-IMG_20230828_073156.jpeg
San Juan Mountains.

Conseil numéro 1 : Ne faites PAS le « Colorado Trail » ! tongue
Alors oui, ok, d'accord. C'est un peu surprenant et ...brutal comme (premier) conseil alors je m'explique. Le « Colorado Trail » (comme tous les sentiers qui ont été tracés pour relier un point A à un point B) comporte des passages disons ... ennuyeux. Quelque soit votre capacité à vous émerveiller devant la beauté de la nature, je peux vous assurer que si vous faites ce sentier en ENTIER, vous allez forcement vous poser la question de « qu'est-ce que je fous là ? » assez souvent. Vous allez vous mettre de la musique/un podcast dans les oreilles et marcher en « mode automatique ». J'ai souvent vu des randonneurs le faire. Et je l'ai parfois également fais moi-même. Et c'est quand même bien dommage.

89gBtnWyP.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Mais la bonne nouvelle, c'est que la plupart des parties ennuyeuses se trouvent dans le premier tiers du sentier, entre Denver et Leadville. Sur cette section les jours s’enchaînent avec beaucoup de forêt de conifères, beaucoup d'arbres morts et beaucoup d’écureuils … Pas beaucoup de vues dégagées, de panoramas spectaculaires, de beautés saisissantes. Bref, c'est une sorte de « tunnel vert » avec, de temps en temps quelques « jolies respirations »....trop éphémères.

Alors vous allez me dire : « Oui mais ça sert à quoi de faire une partie du sentier sans le faire entièrement ?! ». Et je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait que faire 2/3 du CT ne vous donnera pas le droit de dire ensuite fièrement (sur RL ou ailleurs) : « J'ai fait le Colorado Trail ! ».  Mais je suis de ceux qui pensent qu'en rando, il vaut mieux se faire un max de plaisir et être 100% heureux de son expérience plutôt que d'en baver pendant des jours, en serrant les dents, afin de rapporter un trophée (symbolique) à la maison. wink

Sans vouloir entrer dans un débat entre « puristes » et « hédonistes », je vous conseille plutôt d'aller à Leadville (charmante ville minière) et d'y passer quelques jours pour vous acclimater à l'altitude. Vous en aurez bien besoin pour la suite. Vous pourrez ensuite attaquer le CT en commençant directement par les "Collegiates West" et en choisissant une bonne fenêtre météo pour cette partie qui est un peu exposée.

89gAJmKz2.mini-IMG_20230828_073156.jpeg
Collegiates West.

Conseil numéro 2 : Faites attention à l'altitude !
Comme précisé précédemment, le CT est à plus de 3000m … de moyenne. Si on enlève le premier tiers (voir conseil précédent) la moyenne est encore plus élevé. Donc il vaut mieux être prêt à évoluer physiquement dans un cadre où l'oxygène est un plus rare que d'habitude.

La bonne nouvelle c'est que Leadville est l'une des villes les plus hautes des Etats-Unis et qu'il y a plein de petites (ou grosses) randos à la journée dans le coin. Donc c'est l'endroit idéal pour entraîner vos poumons.. et vos jambes. En plus, vous pourrez aller faire un tour au sommet du Mont Elbert (4 400m) ou du Mont Massive (4 396m). Ça dégage les bronches. Et les vues sont sympas. big_smile

89gBvoPzw.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Par la suite, sur le CT, une journée typique serait de dormir à 3500m, faire à peu près 1200m de D+/ D- dans la journée (avec certains passages à près de 4000m) tout en parcourant une vingtaine de miles (32km). Votre préparation physique devrait vous permettre de faire ça, avec tout le matos et quelques jours de nourriture sur le dos.

89gAN4Zsd.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Conseil numéro 3 : Choisissez votre sens en fonction de votre sociabilité.
Il y a pas mal de monde sur le CT. Mais 95% des randonneurs le font dans le sens Nord/Est – Sud/Ouest. Donc si vous aimez avoir de la compagnie et vous constituer une « famille de rando » (« tramily » dans le jargon anglais car « trail » + « family ») alors vous devriez le faire dans le même sens que tout le monde. Et un départ à la mi-Juillet vous permettra d'accentuer cet effet.

Par contre, si vous êtes adepte de solitude alors partez à contre sens. Certes, vous croiserez beaucoup de monde mais vos bivouacs seront sans doutes des moments propices à la contemplation.

89gAPOxbO.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Conseil numéro 4 : Utilisez l'app « FarOut » pour les infos.
Il s'agit d'une app très utile car elle permet à tous les randonneurs de s’échanger des informations. Le sujet essentiel est l'eau : quelles sources sont taries ? Lesquelles coulent encore ? Avec quel volume ? Gardez un œil sur la date du dernier commentaire. Si elle est très ancienne alors prenez l’information avec des pincettes.

Vous aurez aussi des infos sur les spots de bivouacs, les restaurants/motels sympas dans les villes, la présence d'animaux, les objets perdus, les dangers ...bref, une appli indispensable. pouce

89gARJpco.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Conseil numéro 5 : Visitez les villes, elles font partie du sentier !
Le CT ne se limite pas à des centaines de km de sentier avec des cols et des vallées. Vous allez également avoir la possibilité de découvrir pas mal de villes très intéressantes par leur histoire, leur architecture … sans compte leur gastronomie ! lol

Certaines villes ont même des magasins … « mythiques » (comme Melanzana à Leadville) où vous pourrez acheter des vêtements... « introuvables » (pensez juste à prendre rdv quelques mois à l'avance. Non ce n'est pas une blague eek roll ).

89gBydYFi.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

A part Leadville, je mentionnerai également Lake City, charmante bourgade avec son RV Park très accueillant ($20 pour un spot, une douche chaud et ...une lessive !), sa boulangerie, son spot de petit déj et surtout son … glacier à l'ancienne (milk shake à la noix !). smile

Également très sympas : Buena Vista, Silverton.
Par contre les villes commerciales comme Breckenridge ou (encore pire) Copper Mountain n'ont aucun intérêt.

89gAUZ4VR.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Conseil numéro 6 : Attention au prix des hébergements.
Si vous voulez vous offrir une chambre individuelle lors de vos nuits en ville, sachez que ça coûte quand même très cher. La palme revient sans doute à « Twin Lakes » qui est un minuscule hameau (deux hôtels, un magasin et trois food trucks) où vous ne trouverez rien en dessous de ... $150 la nuit. roll

Vous pourriez être tenté par les « Winmar Cabins » qui se trouvent à l'intersection avec la grande route 24 mais soyez alors prêts à passer une nuit dans un film de David Lynch (mobilier des années 60, cabanes bricolées à la va vite, toilettes bouchées rapidement et … chiens agressifs de l’hôtelier). Tout ça pour (quand même) $90 la nuit. Il ne manque que le nain qui sort en dansant de derrière le rideau en velours rouge . lol

89gBoKnOv.mini-IMG_20230828_073156.jpeg
Des cookies au matcha. Une tuerie !

Mais pour les autres villes, c'est un peu moins « folklorique » mais le prix d'une chambre d’hôtel (ou de motel) par nuit est quand même assez élevé. Heureusement il y a d'autres options possibles : hostels (chambres partagées mais moins de vie privée et … possibilité de ronfleurs), les RV Parks (moins confortables qu'un vrai lit) … mais aucune n'est vraiment idéale.

Un des rares hôtels qui « vaut son prix » : le « Teller House » à « Silverton ». Un hôtel de 1896 recréé avec soin. Confort et ambiance garantis.

89gAXydXm.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Conseil numéro 7 : Ne soyez pas pressés d'aller passer une nuit en ville.
Un réflexe classique pour le randonneur fatigué est de calculer ses étapes de façon « optimale » pour pouvoir aller rapidement en ville. Par exemple, si vous avez une distance de 80 miles entre deux villes, c'est tentant de découper ça en 4 étapes de 20 miles et de faire une résa dans un hôtel le soir du 4ème jour.  Mais c'est souvent un mauvais choix. Et ce pour deux raisons.

Premièrement, vous allez avoir « la pression » pour faire vos 20 miles tous les jours quelques soient la météo, votre état de fatigue, les paysages et les spots de bivouacs disponibles sur votre route. Tous les matins en vous levant (et encore plus si le ciel n'est pas tout bleu), vous allez être stressé et vouloir avancer le plus vite possible pour atteindre votre objectif. Vous n'allez pas avoir beaucoup d'options pour poser votre bivouac car si vous faites une journée « courte » en choisissant une beau spot, vous devrez le « payer » le lendemain avec une journée beaucoup plus longue. hmm

89gBArVgL.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Deuxièmement, même si vous arrivez à « faire » vous 20 miles par jour, vous allez arriver en ville en fin d'après-midi. Le temps d'aller prendre votre chambre, vous laver, faire une lessive rapide, faire quelques courses pour la prochaine section … vous allez passer votre temps à courir à droite et à gauche sans pouvoir ni profiter de votre chambre d’hôtel, ni découvrir la ville tranquillement.

Donc, quelle était ma solution ? Je découpais cette distance de 80 miles en 5 jours (et non 4) en prenant juste un peu plus de bouffe. Ma dernière nuit, je la passais pas trop loin de la ville (parfois à seulement 5 miles), ce qui me permettait d'arriver tôt en ville le lendemain matin. Très souvent, l’hôtelier voyant un randonneur fatigué débarquer à 10h du matin sera heureux de lui rendre service en lui proposant une chambre immédiatement. Vous aurez donc toute la journée pour faire à la fois vos emplettes, vos ablutions et visiter la ville avec sérénité.

89gBakIm3.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Conseil numéro 8 : Faites attention à l'eau.
C'est un conseil double puisqu'il s'agit de faire attention à la fois à la quantité et à la qualité de l'eau. « Quantité » parce que même si j'ai pu profiter d'un printemps très pluvieux qui a permis à beaucoup de ruisseaux et de sources d'être encore actifs jusqu'à la mi Septembre, j'ai dû parfois faire très attention à la disponibilité de l'eau. Heureusement, grâce à «FarOut » on peut avoir une idée assez précise de la quantité d'eau disponible au cours de la journée et on peut ajuster son portage d'eau en conséquence.

89gBCEopr.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

« Qualité » car même si je filtre (religieusement) toujours mon eau, il y a des zones où le bétail est très très présent et adore … faire ses besoins pile dans les sources d'eau mad . Cette zone (au sud de Monarch et jusqu'au début des San Juans) est connue pour avoir provoqué pas mal « d'incidents gastriques » aux randonneurs peu prudents. Donc, dans cette « cow zone »,  choisissez bien votre source d'eau et pensez peut-être à utiliser une pastille en plus du filtrage.

89gBd2ukS.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Conseil numéro 9 : Faites du stop.
Sur le CT vous aurez rarement des villes qui seront juste à coté du sentier (à l'exception de « Twin Lakes »). Vous devrez donc souvent parcourir quelques kilomètres (parfois dizaines de kms) pour arriver en ville. Il existe (théoriquement) une liste de bénévoles prêts à vous emmener en voiture du sentier à la ville (et inversement) mais, d'après mon expérience, cette liste est souvent caduque et lorsque ce n'est pas le cas, il faut s'y prendre à l'avance pour fixer un rendez-vous (alors que vous aurez besoin d'un maximum de flexibilité lors de votre randonnée). L'alternative serait d'utiliser des « shuttlers » professionnels (il en existe parfois) mais ça risque de vous coûter un peu cher. hmm

Le plus simple est donc de passer par la case « auto-stop ». Alors c'est un sujet est sensible, surtout aux Etats-Unis, où on vous affirmera que quiconque s'arrête pour vous embarquer dans sa voiture ne manquera pas d'essayer de vous couper en petits morceaux grâce à se hache (bien aiguisée) mais j'ai personnellement fait du stop entre 20 et 25 fois lors de ma rando et ça s'est toujours très très bien passé. J'ai rencontré des gens, parfois très différents de moi, mais toujours sympas et ouverts d'esprit. Des échanges enrichissants dont je garde de très bons souvenirs.

89gBEPhqJ.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Ce qui est ironique est que, toujours aux Etats-Unis, les gens pensent également que n'importe quel auto-stoppeur essaiera forcement de … découper en petits morceaux le conducteur (naïf) qui s’arrêtera pour lui donner un coup de main. Donc j'imagine qu'il doit y avoir des « duels à la hache » épiques dans certaines voitures (dans lesquelles j'ai eu la chance insolente de ne jamais embarquer). lol

89gBfAqyo.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Conseil numéro 10 : Soyez flexibles.
Même si la météo est souvent bonne pendant l'été, vous allez avoir à gérer les orages des après-midis et autres aléas de la météo.  Dans mon cas, lorsque je suis arrivé à « Twin Lakes », j'ai pris une journée de repos pour aller visiter la petite ville de « Buena Vista » (très sympa). Les prévisions météo pour les jours suivantes étaient très mauvaises. Une grosse tempête s'était abattue sur la côte ouest des Etats-Unis quelques jours plus tôt et les restes de cette tempête arrivaient sur la chaîne de montagnes que je devais traverser prochainement. Le sentier sur cette chaîne de montagne (Les « Collegiates West ») est connu pour être exposé aux éléments avec peu d'endroits pour s'abriter en cas de souci.

Je suis donc rentré de « Buena Vista » à « Twin Lakes » en stop et le conducteur de la voiture était un randonneur chevronné du coin. Il m'a donné un conseil précieux : si demain matin au reveil le ciel n'était pas parfaitement bleu, je ne devrais pas m'engager dans la traversée des « Collegiates West ». Il m'a raconté avoir vécu des moments difficiles dans ces montagnes avec l'arrivée brutale de front orageux faisant chuter la température brusquement de 20 degrés avec vent en rafale et gros grêlons à la clef.

89gBGAPAS.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Après une nuit pluvieuse et humide passée proche du départ du sentier, j'ouvre ma tente le lendemain matin pour découvrir un ciel gris (foncé) et une montagne plongée dans la brume. Je décide donc de suivre son conseil et vais me réfugier dans un café à « Twin Lakes ». La-bas j'envisage mes options :
- Partir en rando ? Pas question. Je suis là pour profiter des célèbres paysages des « Collegiates West ». En plus ça risque d'être dangereux.
- Aller visiter les villes dans les environs ? Je connais déjà « Leadville » et « Buena Vista ». Pas d'autre ville qui soit vraiment proche. En plus les hébergements vont être chers.
- Passer deux à trois jours à attendre à « Twin Lakes », à camper dans la forêt ? « Twin lakes » est une petite bourgade minuscule où il ne se passe pas grand chose même quand il fait beau. Donc très moyen comme plan.

Finalement je choisis d'être flexible et de changer complètement mes plans : je pars en stop pour … l'extrémité sud du sentier c'est à dire Durango. C'est à 400km de là où je suis et il est déjà midi. Ce n'est pas grave. Je tends le pouce et je sors mon plus beau sourire. Huit heures plus tard, j'arrive à Durango après 6 auto-stops et pas mal de rencontres intéressantes.

Je passe la journée du lendemain à explorer Durango. Puis c'est finalement la départ en « Nobo » (North Bound) vers … « Twin Lakes »...que j’atteindrais...16 jours plus tard. Les derniers jours de ma rando seront consacrés à la traversée de ces fameux « Collegiates West », sous le soleil, avant … l'arrivée de la neige … le lendemain de la fin de ma rando. cool

89gBlCKcK.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

Un dernier conseil : N'oubliez pas d'être... reconnaissants.
Ce dernier conseil va vous paraître assez étrange puisqu'il ne s'applique pas uniquement au « Colorado Trail » mais peut se généraliser à bien d'autres situations.

Lors de ma première journée en « Nobo », je croise un randonneur âgé qui porte un sac assez petit et compact. Comme il arrive souvent aux Etats-Unis, on s'arrête et on discute un peu et il m'apprend que c'est … la septième fois qu'il fait le « Colorado Trail » eek  ! Bien entendu il habite au Colorado et c'est un sentier qu'il adore. Surtout les « San Juan mountains ». Il me dit aussi que c'est sans doute sa dernière édition car il sent que physiquement ça devient de plus en plus compliqué. Ayant quelques décennies de moins et étant moi-même très fatigué par l'altitude, je compatis.

89gBJ8FnP.mini-IMG_20230828_073156.jpeg
Une nuit un peu froide. L'intérieur et l'extérieur de mon abri son recouverts de givre.

Puis il me sort un truc étrange. Il me dit : « Do you know what's the most important in all this ? ». Comme il voit que j'ai du mal à deviner de quoi il parle, il me donne la clef de son énigme. Il me dit « It's all about gratefulness. ». Voilà. Il faut juste être reconnaissant d'être là, dans cette nature extraordinaire, à pouvoir faire son chemin en fonction de ses moyens. Alors c'est vrai que parfois on a le souffle court, mal aux jambes, peur de l'orage, froid aux doigts, faim ou soif,  … ou parfois on ressent même tout ça à la fois. Mais il ne faut pas oublier l'essentiel. Et je me suis souvent rappelé ses paroles. Surtout dans des moments un peu galères. Là où on a tendance à l'oublier le plus. Je vous laisse donc avec ce dernier conseil. J'espère qu'il vous servira autant qu'à moi.

89gBi6exQ.mini-IMG_20230828_073156.jpeg

w.

Edit: ajout d'un lien.

Dernière modification par wax (10-10-2023 19:37:56)


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#2 10-10-2023 11:58:00

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Un seul mot,
SUPER!

Hors ligne

#3 10-10-2023 12:41:14

Prkl
Membre
Inscription : 05-04-2021

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Merci pour les paysages magnifiques et ce "retour" original !

A quelle période es-tu parti ? Pas de neige ?

Dernière modification par Prkl (10-10-2023 16:22:06)


Liste PCT 2022

"Carry as little as possible, but choose that little with care." Earl Shaffer

Hors ligne

#4 10-10-2023 12:50:37

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Top.
Merci.


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)
Si Edition sans raison indiquée : GolgOrth, Sainte Axe, petites précisions diverses...

Hors ligne

#5 10-10-2023 14:35:22

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Merci beaucoup Wax, tes conseils sont très bien argumentés.
Et de chouettes photos.


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#6 10-10-2023 15:29:09

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Site Web

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

C'est beau : ce que tu montres et ce que tu dis à la fin.
pouce


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#7 10-10-2023 15:59:59

marcheur75
Membre
Inscription : 22-02-2009

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

wax a écrit :

#692108
...

Le plus simple est donc de passer par la case « auto-stop ». Alors c'est un sujet est sensible, surtout aux Etats-Unis, où on vous affirmera que quiconque s'arrête pour vous embarquer dans sa voiture ne manquera pas d'essayer de vous couper en petits morceaux grâce à se hache (bien aiguisée) mais j'ai personnellement fait du stop entre 20 et 25 fois lors de ma rando et ça s'est toujours très très bien passé. J'ai rencontré des gens, parfois très différents de moi, mais toujours sympas et ouverts d'esprit. Des échanges enrichissants dont je garde de très bons souvenirs.

...

Puis il me sort un truc étrange. Il me dit : « Do you know what's the most important in all this ? ». Comme il voit que j'ai du mal à deviner de quoi il parle, il me donne la clef de son énigme. Il me dit « It's all about gratefulness. ». Voilà. Il faut juste être reconnaissant d'être là, dans cette nature extraordinaire, à pouvoir faire son chemin en fonction de ses moyens. Alors c'est vrai que parfois on a le souffle court, mal aux jambes, peur de l'orage, froid aux doigts, faim ou soif,  … ou parfois on ressent même tout ça à la fois. Mais il ne faut pas oublier l'essentiel. Et je me suis souvent rappelé ses paroles. Surtout dans des moments un peu galères. Là où on a tendance à l'oublier le plus. Je vous laisse donc avec ce dernier conseil. J'espère qu'il vous servira autant qu'à moi.

...

Merci wax, un récit sur ce magnifique pays à la population amicale me renvoie à une bien lointaine traversée ouest-est, en zigzag, des EU en stop. J'en garde de très bons souvenirs. Des gens très accueillants, chaleureux et ouverts. Un magnifique voyage ultra-léger, dans des paysages magnifiques et grandioses.

A l'époque, les gens disaient "take it easy", qui rejoint un peu le fait d'accepter les choses telles qu'elles sont et de remercier d'être là.


Je n'ai pas lu tous les livres, hélas ! Mais la chair est réjouissante...

Hors ligne

#8 10-10-2023 17:53:18

Jurgen76
Membre
Lieu : Normandie
Inscription : 11-03-2023

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Merci Wax pour ces belles images et ces paroles pleines de (bon) sens ^^
pouce


Mon trombi ici

"Au lieu de pleurer le temps perdu, j'arroserais celui qui reste"

Hors ligne

#9 10-10-2023 19:16:11

Matt81
Membre
Inscription : 22-02-2008
Site Web

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

très chouette vision et retour d'expérience !
merci

Hors ligne

#10 10-10-2023 19:19:57

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Site Web

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Merci pour vos messages, c'est très sympa de votre part. wink

@Prkl: je suis parti de la mi-Aout à la mi-Septembre. J'ai eu de la chance en ce qui concerne la neige puisqu'elle n'est apparue que le lendemain de la fin de ma rando. C'est vrai que c'était "tard" dans la saison mais je ne pouvais pas vraiment partir plus tôt.

w.


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#11 10-10-2023 20:12:57

Baloofix
Membre
Lieu : Grenoble
Inscription : 03-12-2017

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Super CR et super photos


Je préfère le vin d'ici à l'eau de là.
Il n’est de merveille sans rareté, il n’est de rareté sans quête.
"Les esprits valent ce qu'ils exigent, je vaux ce que je veux" Paul Valéry
Edit sans précisions = corrections orthographiques

Hors ligne

#12 10-10-2023 20:19:08

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Belles photos.
C'est marrant c'est haut sans donner une impression de haute montagne.
Ta tente c'est du fait maison?

Hors ligne

#13 10-10-2023 20:54:54

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Salut Wax,
Merci pour ce retour plein de sagesse et ces belles photos smile
PS : très jolies guêtres !

Stéphane.

Hors ligne

#14 10-10-2023 21:28:18

Ruz boutou
Traîne-savates tout-terrain
Lieu : Brest
Inscription : 03-10-2019

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Un vrai plaisir ce retour !  pouce Tant pour le ton et la pertinence de la réflexion rl que pour les photos qui donnent à rêver cool .

Merci !


Moins on porte, mieux on se porte !

Liste lighterpack 2022

Hors ligne

#15 10-10-2023 21:31:48

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Site Web

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Trop chouette à lire, ce retour, mille merci ! C'est la première fois que lis ici un retour des states qui me donne un peu envie d'y aller  smile


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#16 10-10-2023 21:42:20

Neofeet
Membre
Inscription : 22-03-2013

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

J'adore cette forme de synthèse qui est tout à la fois pratique, subjective et pleine de sagesse.
Car elle s'attache plus à l'essence de ce qui te motives à  randonner : plaisir, prendre le temps, contempler, être simplement heureux d'être là, profiter du moment, se sentir vivant et chanceux de vivre cela.
Un grand merci.

Hors ligne

#17 10-10-2023 21:44:07

Calixto
Membre
Lieu : Rennes
Inscription : 10-10-2023
Site Web

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Hello, que ça donne envie tout ça !
Très jolies photo !  cool  et merci pour ce CR passionnant

Hors ligne

#18 10-10-2023 22:25:45

Schum
Membre
Lieu : région liégeoise, Belgique
Inscription : 19-01-2019

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Merci pour le retour, ça donne envie  calin
Et tes photos sont superbes!

Hors ligne

#19 11-10-2023 00:03:29

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Thanks, Wax!
A priori je ne ferai pas le CT, mais certains de tes très bons conseils peuvent s’appliquer dans beaucoup d’autres endroits (comme essayer d’arriver dans une ville pas trop tard)


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)
Le kilt? La meilleure façon d’être en « burnes out »!
Trombi

Hors ligne

#20 11-10-2023 03:25:04

claudius
Membre
Inscription : 02-02-2009

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Merci pour les conseils...magnifiques les photos  pouce

Hors ligne

#21 11-10-2023 06:25:36

Nicolas36
Marcheur léger
Inscription : 04-03-2021

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Merci pour ce retour original.
Il manque le plus important des conseils : partir léger !
As-tu rencontré beaucoup de marcheur léger ?
Que prenais-tu comme alimentation entre deux ravitaillements ?


Modifications non signalées = Corrections de français

Récits-Listes : Brenne - Ecrins et Queyras - HRP par section

Hors ligne

#22 12-10-2023 00:23:05

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Site Web

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Encore merci. wink

@Bilbox: c'est effectivement trompeur. On a du mal à croire qu'on est aussi haut. Sauf quand ça commence à monter un peu fort.
La tente c'est la toile extérieure d'une "Moment" Notch de chez Tarptent. Je l'avais repéré au CdB (merci Eloi) et j'ai fait le pari de le prendre pour cette rando. Je n'ai pas eu l'occasion de la tester en conditions difficiles et je ne sais pas encore le monter en position "basses" mais elle a l'avantage d'être très spacieuse et facile à monter.

@Stéphane_33: ce sont des "Dirty Girls". wink

@Nicolas36: le "Colorado Trail " et le "CDT" font chemin commun sur quelques centaines de miles. Et on repère facilement les randonneurs du CDT à leur sacs hyper compactes et à leur ... longue barbe lol . Pour ce qui est du CT, il y avait de tout: des randonneurs légers et d'autres ... moins légers. Au niveau alimentation, j'essayais de varier les plaisirs. Mais je prenais systématiquement des chips émiettées dans un ziplock (merci Nolok pour l'astuce pouce ) ainsi que des M&Ms. J'ai laissé tomber le pain et le fromage pour les remplacer par des crackers et des noix salées. A Buena Vista j'ai trouvé une épicerie où ils vendaientt des cookies au matcha faits maison. Un truc de ouf big_smile . Sur la première semaine (de Denver à Brechenridge) j'ai eu du mal à m'habituer à l'altitude. Je n'avais pas d'appétit et j'avais la bouche pâteuse. J'avais un peu perdu le sens du goût. J'ai fini par donner plus d'un kg de nourriture à une jeune femme qui dormais dans son camping car, sur un parking. Ça m'a bien rendu service.

Dernière modification par wax (13-10-2023 16:57:26)


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#23 12-10-2023 02:12:04

Pala2
MUL frites
Lieu : Bruxelles
Inscription : 16-07-2015

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Pour l'altitude, j'ai entendu que le gingembre aidait. Sur le PCT dans les Sierra Nevada, des copains américains avaient des bonbons au gingembre pour ça.


Pierre Build-a-Bear

(C'est comme ça que je m'appelle dans la vraie vie)

Mon trombi, parce que je sais jamais comment le retrouver facilement...

Hors ligne

#24 12-10-2023 08:20:03

clems190
Membre
Lieu : Vers Pau
Inscription : 02-10-2013

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Sympa et original comme retex  wink
Par rapport au CI, tu avais le même matériel ou pris des éléments adaptés au risque de neige?

Wax a écrit :

Conseil numéro 8 : Faites attention à l'eau.

Je te l'ai toujours dit  lol


"Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple."  Jacques PREVERT

Hors ligne

#25 12-10-2023 10:35:44

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011

Re : [Récit + liste] Dix conseils pour le Colorado Trail...

Merci Wax, pour ce retour empreint de sagesse, de philosophie et de petits grains de folie (on est quand même sur RL).

ça fait rêver. cool


Edit : oublié un mot

Dernière modification par ester (12-10-2023 10:51:47)


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

Pied de page des forums