Aller au contenu

#1 02-02-2024 17:11:49

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

[Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Après avoir terminé la traversée des Pyrénées en 2022, je repars sur les sentiers avec ma femme en ce mois de juillet 2023, dans les Alpes cette fois.
Nous partons avec tout le nécessaire de bivouac et une autonomie en nourriture d'au maximum 4 jours selon les tronçons, l'objectif étant d'avoir des sacs ne dépassant pas 10 Kg avec la nourriture et l'eau. J’ai réussi à convaincre ma femme de ne pas prendre de réchaud, les possibilités de repas ou boissons chaudes étant assez fréquentes sur le parcours.
Nous avons une dizaine de jours pour cette première partie, l’objectif étant d’aller du lac Léman aux Houches. C’est un secteur des Alpes que je ne connais pas du tout, l’occasion de découvrir de nouveaux paysages.

Trace.
Pour télécharger la trace sur la page UMAP, cliquer à gauche sur "Exporter et partager la carte" (le troisième symbole vers le bas à partir de la loupe).
Une fenêtre s'ouvre à droite, sélectionner GPX sous Télécharger les données et cliquer en dessous sur "Télécharger les données".

2023 : Meillerie (Lac Léman) – Les Houches – Juillet 2023 – Massifs du Chablais, du Haut-Giffre et des Aiguilles Rouges.

Matériel :

TotalSacBananeSur soi
Tente / Couchage2148214800
Tente Tarp MT900 2 places décathlon13001300
Sac de couchage Cumulus X-Lite 300 + sac DIY493493
Matelas gonflable Therm a rest - Neo Air Xlite - Regular355355
Portage701661400
Hyberg - Sac à dos ultra léger ATTILA X 55l605605
Sac Niloflume3030
Banane Décathlon4040
Sitpad2626
Cuisine155127280
Gourde Platypus 2 litres3636
Gourde Bouteille eau 1 l3636
Opinel - Couteau N°8 Effilé Hêtre2828
Sawyer - Micro filtre5555
Orientation20500205
Boussole Décathlon C3003333
GPS Cross172172
Pharmacie12671550
Pansements + emballage2828
Paracétamol88
Pince à écharde22
Tire-Tiques22
Stick lèvres1515
Crème solaire4040
Micropore1111
Coupe ongle2020
Toilette8070100
Brosse à dent55
Savon2525
Serviette Sea to summit Airlite2323
Gant / essui tout microfibre DIY1717
Papier toilette1010
Divers6233862370
Papiers, clés (CI, vitale, Visa, liquide, Chèques)2020
Téléphone Pixel 4a 5G + coque202202
Frontale Nitecore T360 modifiée2525
Câbles USB A vers B/C1212
Batterie Boulanger 10000 mAh185185
Panneau solaire classeur TOMTOP7878
Chargeur secteur2828
Sachets2020
Cordelette1414
Réparation matelas1010
Duck tape1515
Couture44
Etui lunette DIY55
Moustiquaire de tête DIY (Circonférence 100 - Hauteur 45 cm)55
Vêtements1724172400
Polaire légère Décathlon MH100210210
Doudoune TREKKING montagne duvet Décathlon290290
Cape pluie Elémentaire240240
VESTE COUPE VENT Decahtlon - FH500 HELIUM WIND T L118118
Pantalon inperméable Décathlon trail running Kalenji165165
Guêtres DIY pluie2020
Bonnet Décathlon2222
T-shirt Mérinos ML Décathlon nuit188188
Pantalon décathlon MH100 HOMME GRIS QUECHUA195195
Rechange chaussettes Woolpower socks liner x28484
Rechange slip x14242
Sandales150150
Total sac hors nourritureTotalSacBananeSur soi
Total57625187370205
Portage sur soi1623001613
Slip4242
Chaussettes Wollpower socks liner4232
Chemise manches longues Taille S Fjällräven Abisko Hike Shirt LS M150150
Pantalon décathlon MH100 HOMME GRIS QUECHUA195195
Chaussures La Sportiva TX4 basses770770
Bâtons Fizan compact322322
Mouchoirs tissu2020
Chapeau Décathlon MT9006060
Foulard2222
Total hors nourritureTotalSacBananeSur soi
Total738551873701818

Dernière modification par Stéphane_33 (02-02-2024 19:00:01)

Hors ligne

#2 02-02-2024 17:15:06

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Meillerie (Lac Léman) – Les Houches – Juillet 2023 – Massifs du Chablais, du Haut-Giffre et des Aiguilles Rouges.

Prologue – 17/07/2023.
Nous prenons le train à Gap le 17 juillet 2023 en fin de matinée pour rejoindre les bords du lac Léman. Après 4 changements dont un non prévu, nous arrivons le soir vers 21h00 à Evian-les-Bains avec une heure de retard. Nous avons réservé une chambre à l’Hôtel du Palais au centre-ville, le temps de déposer nos affaires nous allons assister au coucher du soleil sur le lac Léman. Au retour nous profitons d’un concert de musique classique en plein air avant de rejoindre notre chambre au charme suranné.

8cevzFTih.PXL_20230717_192112782.jpeg
Lac Léman.

Hors ligne

#3 02-02-2024 17:27:51

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Première étape, mardi 18/07/2023 : Meillerie – Chalet de Mordevaux : 10,3 Km, D+ 1241 m, D- 10 m

La journée de mardi étant annoncée très chaude, nous quittons l’hôtel au petit jour pour bénéficier de la fraicheur du matin. Nous arrivons pile à 6h30 pour l’ouverture de la boulangerie où nous prenons un petit déjeuner rapide, puis nous rejoignons la gare routière au bord du lac pour prendre le bus de 6h53 qui finira par arriver avec un quelques minutes de retard. Après un trajet d’une vingtaine de minute le long de la rive du lac et sous le soleil, le bus nous laisse à la sortie de Meillerie. Nous descendons sur les quais pour retraverser le village jusqu’à l’embarcadère (370 m), point de départ de notre traversée.

8cex9NVAF.PXL_20230717_192112782.jpeg
Meillerie, embarcadère.

8cew3528t.PXL_20230718_052558428.jpeg
Meillerie, premiers pas …

Il est 7h30 quand nous quittons les bords du lac Léman, nous remontons par de petites rues vers la sortie de Meillerie et nous rejoignons rapidement un bon sentier ombragé, la vue sur le lac est magnifique. Nous arrivons au village de Lajoux (1050 m) vers 9h45, où nous faisons une première pause pour grignoter.
Du village, nous suivons une piste forestière jusqu’au départ du télésiège de la Frasse (1280 m) où nous déjeunons vers midi au bord d’un torrent. Il fait désormais très chaud et la fraicheur des arbres est appréciable. La piste se poursuit ensuite jusqu’au col de Corniens (1426 m).
Au col nous quittons la piste pour emprunter un petit sentier en forêt, nous arrivons vers 14h00 au chalet de Nordevaux (1545 m).
C’est une belle cabane au milieu d’un cirque isolé et avec vue sur le lac Léman, comprenant 2 parties séparées. La première donne sur une grande salle avec table, chaises et une cuisinière. Il est possible de dormir à l’étage mais la chaleur y est étouffante et la poussière omniprésente. Nous nous installons au rez-de-chaussée en posant nos matelas directement au sol. L’autre partie est plus petite et sans mobilier, mais offre également un bon espace.
Un abreuvoir sur le côté permet de se ravitailler en eau même si le débit est très faible. Il y a également un torrent avec de l’eau un peu en contrebas, mais peu accessible compte tenu de la végétation.
Nous profitons tranquillement de l’après-midi pour nous installer et faire la sieste, seules 3 ou 4 personnes passerons près de la cabane. Le soir nous sommes seuls pour profiter de la vue et nous passons une très bonne première nuit en montagne dans ce cadre idyllique.

8cew3aiex.PXL_20230718_121828165.jpeg
Chalet de Nordevaux, entrée principale.

8cew37KLA.PXL_20230718_121755717.jpeg
Abreuvoir.

8cew3cvya.PXL_20230719_060214453.jpeg
Chalet de Nordevaux, vue sur le lac Léman.

Dernière modification par Stéphane_33 (02-02-2024 17:37:44)

Hors ligne

#4 02-02-2024 17:43:58

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Allez! Allez! la suite  lol

Hors ligne

#5 02-02-2024 18:01:54

bernard_lyon
Μηδὲν ἄγαν
Lieu : Lyon
Inscription : 16-12-2015

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Chouette… un nouveau récit…  big_smile


Mon trombi | Liste | HRP Banyuls-Alos d'Isil | GR738
"Le soleil n'est jamais si beau qu'un jour où l'on se met en route." (Jean Giono, "Que ma joie demeure")
Modification non explicitée : orthographe ou syntaxe

Hors ligne

#6 02-02-2024 18:13:16

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Site Web

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Chouette, c'est l'été en hiver big_smile !


Sans peurs à surmonter, l'aventure n'est que promenade

Trombi & Récits
l'ultralighter più estremo di sempre

Hors ligne

#7 02-02-2024 21:53:24

Cat 09
Membre
Inscription : 04-03-2020

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Oui, on va se gaver de fleurs d'été tongue !

La suite smile .

Hors ligne

#8 02-02-2024 23:17:02

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

chic, je m'abonne.

smile


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#9 04-02-2024 20:19:35

Bombadyl
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 27-05-2021

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Abonné aussi !


Listes : liste HRP2023

Récits : HRP 2021 -> HRP 2022 -> HRP 2023

Hors ligne

#10 05-02-2024 22:42:20

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Deuxième étape, mercredi 19/07/2023 : Chalet de Nordevaux - Chalets de Bise : 13,06 Km, D+ 1013 m, D- 1046 m
Le lendemain le tonnerre gronde tandis que nous prenons le petit déjeuner. Après avoir préparé nos sacs, nous patientons jusqu’à 7h45, le temps de laisser passer l’orage, et nous quittons le chalet de Nordevaux (1545 m) sous le ciel à nouveau bleu. Nous montons à travers les prairies de fleurs jusqu’à un petit col appelé « Sur les Pirons » (1715 m) d’où nous surplombons les chalets des Mémises et le lac Léman. Avec l’orage, la température s’est bien rafraichie et la marche est agréable.

8cjDnJibo.PXL_20230719_060214707.jpeg
Vers le col « Sur les Pirons ».

8cjDnLLtH.PXL_20230719_060223689.jpeg
Prairies florales.

Nous traversons ensuite à flanc de montagne pour atteindre le télésiège du Parchet, dont nous rejoignons l’arrivée par une bonne montée. Il nous reste ensuite à gravir une centaine de mètre par un passage un peu escarpé pour atteindre le sommet du Pic Boré (1974 m) vers 9h30. La vue à 360 ° est magnifique, que ce soit vers le lac Léman ou vers la Dent d’Oche qui se dresse devant nous.

8cjDnO6om.PXL_20230719_064201520.jpeg
Prairies au-dessus du Lac Léman.

8cjDnPZzv.PXL_20230719_070918313.jpeg
Pic Boré (1974 m).

8cjDnSzvP.PXL_20230719_073212408.jpeg
En montant au Pic Boré.

8cjDnUvvg.PXL_20230719_073236689.jpeg
Vue du Pic Boré.

8cjDnWxbG.PXL_20230719_073823231.jpeg
Vue du Pic Boré vers la dent d’Oche.

Nous suivons ensuite les crêtes pour rejoindre le col de Neuva (1775 m). Nous prenons de l’eau un peu après le col, la source indiquée sur la carte OSM est située juste après le passage d’une clôture, un peu en hauteur sur la gauche du chemin, à l’aplomb du Roc de Rianda.
Nous poursuivons ensuite notre chemin à travers de magnifiques prairies de fleurs d’une richesse de variété incroyable. La brume nous enveloppe peu avant d’atteindre le col de Rebollion (1925 m) par un passage un peu exposé avec des chaines.

8cjDnYskH.PXL_20230719_075239234.jpeg

8cjDo0CCo.PXL_20230719_075303848.jpeg
Col de Neuva, en arrière-plan la dent d’Oche et le col de Rebollion.

8cjDo2JG9.PXL_20230719_085400289.jpeg
Prairies, vers le col de Rebollion.

8cjDo4UPo.PXL_20230719_085423851.s.jpeg 8cjDo6KEz.PXL_20230719_085432706.s.jpeg 8cjDo8Y9s.PXL_20230719_085459818.s.jpeg 8cjDoaJZa.PXL_20230719_085521390.s.jpeg 8cjDod9k5.PXL_20230719_085541286.s.jpeg
8cjDofp8A.PXL_20230719_085558292.s.jpeg 8cjDohBfh.PXL_20230719_093612648.s.jpeg 8cjDoqHdc.PXL_20230719_112434029.s.jpeg

Nous entamons la descente dans le brouillard sans aucune visibilité ni sur la Dent d’Oche qui nous surplombe, ni sur la vallée. En contrebas alors que la brume se lève un peu, nous rencontrons un bouquetin peu farouche qui se laisse photographier à quelques mètres. Nous arrivons peu après vers midi aux Chalets d’Oche (1640 m) où nous retrouvons la foule des promeneurs. C’est l’occasion de faire la pause déjeuner, et de déguster les fromages locaux. Un bouquetin vient lui aussi déguster juste devant nous, profitant d’un bloc de sel laissé pour le bétail devant les chalets.

8cjDojPTf.PXL_20230719_094139358.jpeg

8cjDom1qR.PXL_20230719_100753131.jpeg
Les Chalets d’Oche.

8cjDoo4Cm.PXL_20230719_105411136.jpeg

Nous repartons vers 13h00 après avoir refait le plein d’eau à la fontaine. Nous montons au lac de la Case (1751 m), puis au col des Portes d’Oche (1937 m). Ensuite nous rejoignons le col de Pavis (1944 m) en traversant à mi-pente au-dessus du lac de Darbon, où nous voyons de nombreux bouquetins.
Du col de Pavis, je décide de quitter le sentier principal et sa foule de promeneurs. Nous montons par des croupes herbeuses puis par une sente escarpée pour rejoindre la crête au-dessus du col. De là nous redescendons en contrebas sur l’autre versant par un goulet étroit. Nous ne sommes pas seuls, ici c’est le paradis des bouquetins, perchés sur les rochers tout autour de nous.
Nous devons ensuite passer une courte cheminée en désescalade (coté T3) mais non exposé pour rejoindre la crête qui nous ramène au col de Bise (1915 m).

8cjDosS5c.PXL_20230719_115425779.jpeg
Lac de la Case.

8cjDoxP1v.PXL_20230719_122846941.jpeg
Lac de Darbon.

8cjDovHPQ.PXL_20230719_122834600.jpeg

8cjDoA0xG.PXL_20230719_130154169.jpeg

8cjDoBST8.PXL_20230719_130204900.jpeg
Lac de Neuteu.

8cjDoElkv.PXL_20230719_130916967.jpeg

8cjDoGisU.PXL_20230719_131028168.jpeg

8cjDoILH6.PXL_20230719_131919572.jpeg
Vers le col de Bise.

Du col de Bise nous redescendons dans la vallée où nous retrouvons une forte activité pastorale avec de nombreux troupeaux de vaches laitières. Nous arrivons aux Chalets de Bise (1500 m) vers 16h00, l’endroit est accessible en voiture et très fréquenté.
Nous profitons des douches du gîte d’étape et nous renseignons pour diner et bivouaquer. L’accueil n’est pas très chaleureux, nous devons insister pour pouvoir manger le soir. Nous aurions mieux fait de nous abstenir car le repas n’est pas fameux. Quant à l’aire de bivouac, elle est minuscule et située tout contre la route …
Nous installons notre tente près d’une famille avec 3 jeunes enfants, ils sont montés en voiture et testent le bivouac pour la première fois. Alors que tout le monde dort depuis un moment, nous sommes soudain réveillés par un vacarme improbable : 2 cors de chasse se donnent la réplique dans la nuit, l’effet est saisissant avec les échos sur les montagnes environnantes. Le premier ne se débrouille pas trop mal, le second est plutôt hésitant. Je regarde l’heure, il est 23h30 ! Nous apprendrons le lendemain matin que nous devons ce concert improvisé à 2 serveurs du restaurant d’à côté qui venaient de terminer leur service.

8cjDoKCIR.PXL_20230720_053727585.jpeg
Chalets de Bise.

Cette journée restera l’une des plus belles de notre parcours, tant par les paysages, que les prairies de fleurs et les bouquetins, un vrai paradis.

Dernière modification par Stéphane_33 (05-02-2024 22:45:14)

Hors ligne

#11 05-02-2024 22:53:58

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Voilà, la suite avec des fleurs, à la demande générale de CAT 09  big_smile

Dernière modification par Stéphane_33 (05-02-2024 22:54:36)

Hors ligne

#12 10-02-2024 16:11:57

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Troisième étape, jeudi 20/07/2023 : Chalets de Bise – Les Crottes : 13,85 Km, D+ 849 m, D- 838 m
Il fait grand beau temps quand nous nous levons le matin vers 6h30. Les bergers s’activent depuis déjà plusieurs heures, dès 4h30 du matin des projecteurs perçaient la nuit au milieu des alpages, pour ramener les vaches à la traite. Nous allons prendre le petit déjeuner au gîte, cette fois l’accueil est plus agréable, la patronne nous offre des brugnons murs à point, un délice juteux et sucré à point.
Nous partons vers 7h30 en attaquant par une montée de 300 m à travers des prairies bien raides jusqu’au pas de la bosse (1816 m). La récompense est à la mesure du paysage qui s’offre à nous au col, nous voyons avec émotion apparaître pour la première fois le Mont Blanc à l’horizon.

8crc1b8Vw.PXL_20230720_061242647.jpeg
Montée vers le Pas de la Bosse.

8crc1dfcf.PXL_20230720_063010499.jpeg
Vue du Pas de la Bosse, au loin le Mont Blanc.

Du Pas de la Bosse, le sentier plonge jusqu’aux Chalets de Chevenne (1234 m). De là nous devons suivre une petite route jusqu’à la Chapelle d’Abondance (1020 m) où nous arrivons vers 10h30.
Nous passons un moment à visiter le village et faire des courses à l’épicerie et la boulangerie . Puis nous allons déjeuner à la pizzéria Les Routards du Monde, l’accueil est sympathique et surtout nous sommes installés au milieu d’une prairie ombragée particulièrement accueillante. La pause s’éternise au frais tandis que le panneau solaire recharge au soleil.
Il est environ 13h30 quand nous repartons après avoir rempli nos gourdes, la traversée du village est difficile sous un soleil de plomb. Nous rejoignons le fond de la vallée et son torrent que nous suivons jusqu’au lieu-dit Le Moulin.
Ensuite le sentier remonte sur le versant, nous rejoignons rapidement la forêt et son ombre bienvenue. Nous passons deux sources indiquées sur la carte, toutes les deux à sec, et je commence à me faire du souci pour le bivouac. Nous poursuivons notre montée agréable et ombragée et nous croisons finalement un petit torrent en eau, ce qui me rassure pour la suite.
Nous arrivons aux Crottes (1524 m) où j’envisageais de bivouaquer vers 16h30. C’est une clairière environnée par la forêt avec au centre une cuvette envahie de végétation et marécageuse. Sur le côté se trouve une cabane fermée avec une petite zone plate en terrasse où nous installons notre tente. Je pars à la recherche de la source indiquée sur la carte. Finalement je découvre à proximité un abreuvoir alimenté par un tuyau un peu en contrebas du chemin allant vers le refuge de Trébentaz. Le débit est faible, mais suffisant pour remplir les gourdes.
La soirée est paisible, juste interrompue par le passage d’une biche, nous ne verrons personne. Nous nous endormons au milieu de notre écrin de verdure.

8crc1fwrQ.PXL_20230720_115142237.jpeg
La Chapelle d’Abondance.

8crc1hF36.PXL_20230720_143246900.jpeg
Les Crottes, bivouac.

Hors ligne

#13 11-02-2024 20:42:18

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Quatrième étape, vendredi 21/07/2023 : Les Crottes – Refuge de Chésery : 15 Km, D+ 904 m, D- 435 m
Nous nous levons ce matin sous un ciel maussade après une nuit tranquille. Il commence à pluvioter pendant que nous prenons le petit déjeune et l’orage gronde au loin. Au moment de partir, je m’aperçois que la bretelle gauche de mon sac à dos a commencé à se découdre au niveau de l’épaule. Je sors le nécessaire de couture et entreprends une réparation de fortune.
Il est 8h00 passée quand nous partons finalement, avec la tenue de pluie. Heureusement, tandis que nous montons en forêt, l’orage s’éloigne et nous pouvons rapidement nous découvrir.
Nous rejoignons le chalet de la Torrens (1733 m) où nous croisons un berger avec son troupeau, puis un col (1918 m) et les chalets des Mattes vers 9h45.

8ct5f1YH0.PXL_20230721_065444774.jpeg
Arrivée au chalet de la Torrens.

8ct5f41NM.PXL_20230721_073911439.jpeg
Vue sur la montée depuis les Mattes.

Nous rejoignons ensuite plusieurs chalets d’alpage, Le Pron (1751 m), l’Etrye (1701 m) vers 10h30 où nous faisons une pause pour grignoter et Lenlevay (1800 m). Nous progressons ensuite à flanc de montagne par une successions de pistes et de sentiers, sous un ciel couvert en alternant les éclaircies et les gouttes de pluie, jusqu’au col de Bassachaux (1780 m) où nous arrivons vers 12h30.
Le col est accessible par la route, on y trouve un restaurant plein à craquer et manifestement point de rencontre des habitués du coin. Nous pique-niquons à proximité en essayant de profiter au mieux des rares rayons de soleil pour nous sécher la tente et nous réchauffer, puis nous allons prendre un dessert au chaud en profitant d’une table qui se libère au restaurant. Je profite du réseau pour consulter la météo qui annonce des orages et de fortes pluies dans la soirée et la nuit. Je tente ma chance et fait une demande de réservation sur le site du refuge de Chésery pour la nuit, la confirmation arrive un peu plus tard par SMS, nous serons au sec ce soir quoiqu’il arrive.

8ct5f67yg.PXL_20230721_075805451.jpeg
Le Pron, en arrière-plan l’Etrye.

8ct5f7TpJ.PXL_20230721_092009401.jpeg
Lenlevay.

Nous prenons de l’eau au restaurant et repartons vers 14h00 après une bonne pause, accompagnés d’un timide retour du soleil. Nous suivons un chemin vers les pistes de la station d’Avoriaz avec vue sur le lac de Montriond. Nous montons ensuite à travers quelques remontées mécaniques et les prairies de fleur jusqu’au col de Chésery (1992 m). Je trouve peu avant le col une source indiquée sur la carte OSM, j’avais envisagé de bivouaquer à proximité. L’eau semble buvable mais sort au ras du sol avec un petit débit, difficile à récupérer avec une gourde.
Nous arrivons au refuge de Chésery (1980 m) en suisse un peu avant 16h00 avec un temps couvert et froid. L’accueil au refuge est sympathique et l’intérieur est petit mais chaleureux. Le temps de prendre une douche et de faire la lessive, nous nous installons dans la salle commune pour un petite collation. J’en profite pour reprendre mes travaux de couture et consolider la réparation de la bretelle de mon sac à dos. En fin d’après midi le mauvais temps annoncé arrive et nous avons droit à un violent orage accompagné de vent et de fortes pluies qui se prolongent dans la soirée. La chaleur et la quiétude du refuge sont d’autant plus appréciables.
Le diner est copieux et très bon, c’est l’occasion de faire connaissance de quelques compagnons de route que nous retrouverons les jours suivants. Curieusement après le repas nous voyons arriver des habitués qui n’ont pas hésité à venir boire un pot au refuge en montant de nuit par la piste carrossable. Nous passons la nuit en dortoir, coup de chance personne ne ronfle !

8ct5f9Ume.PXL_20230721_120301173.jpeg
Lac de Montriond.

8ct5fbGXJ.PXL_20230721_130920577-Pilosel.s.jpeg 8ct5fdHQ6.PXL_20230721_131207397-Orchis.s.jpeg 8ct5ffr6c.PXL_20230721_131310680-Trfle-b.s.jpeg
8ct5fhAJg.PXL_20230721_131526818-Campanu.s.jpeg 8ct5fjKh7.PXL_20230721_131734098-Gentian.s.jpeg 8ct5flqxu.PXL_20230721_131737227-Gentian.s.jpeg
8ct5fnBic.PXL_20230721_131807018-Campanu.s.jpeg 8ct5fpArV.PXL_20230721_131824196-Orchis.s.jpeg

8ct5frN0H.PXL_20230721_132408924.jpeg
En montant vers le col de Chésery.

8ct5ftHpa.PXL_20230722_055324841.jpeg
Lac Vert, Refuge de Chésery.

Hors ligne

#14 12-02-2024 15:21:37

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Bonjour,
bien agréable ce récit pour accompagner la fin de l'hiver.

Hors ligne

#15 12-02-2024 18:26:09

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Merci pour ce récit. À propos de bouquetins, même si ce sont des chamois, une descente qui laisse rêveur
https://youtube.com/watch?v=JnMsbzeVZHQ

Hors ligne

#16 13-02-2024 13:10:39

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

C'est purement sublime. Merci pour les photos  pouce

Hors ligne

#17 13-02-2024 14:00:15

06chamois
Membre
Lieu : Là-haut
Inscription : 13-11-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Je l'ai fais en sens inverse il y a quelques année  sur le GR5 et c'est vrai cela vaut le coup  d'oeil,c'est très beau.

Merci pour ce retour et tes vos photos.


La montagne entretient à la fois la tête et le corps, alors plus d’hésitation = vive la randonnée  big_smile

Mon trombi :   https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=35338

Hors ligne

#18 18-02-2024 16:13:20

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Cinquième étape, samedi 22/07/2023 : Refuge de Chésery - Refuge de la Golèse : 15,65 Km, D+ 595 m, D- 957 m
Il a plu une bonne partie de la nuit et au matin le ciel est couvert et le sol détrempé. J’avais prévu initialement de suivre un itinéraire par les crêtes, finalement ce sera par la vallée côté Suisse pour éviter les nuages.
Nous partons vers 7h45 après un bon petit déjeuner en empruntant la piste sur la gauche du lac vert. Le sentier plus direct passant sur le côté droit du lac est fermé en raison de travaux juste sous le sommet de la pointe des Mossettes, des pelleteuses suspendues au-dessus du vide traçant une piste dans les éboulis.
Il fait plutôt frais ce matin, nous montons au col des Portes de l’Hiver (2096 m) d’un bon pas pour nous réchauffer, d’où nous découvrons la vallée côté suisse, suite d’alpages traversés de télésièges et de fermes suspendues au milieu des nuages.
Nous traversons la vallée par une succession de pistes carrossables desservant les fermes et de sentiers, jusqu’à un abreuvoir situé à la cote 1690 m où nous faisons une pause vers 10h00 pour manger et reprendre de l’eau.

8cDWZy6MY.PXL_20230722_054718590.jpeg
Lac vert.

8cDWZCVLG.PXL_20230722_065923992.jpeg

8cDWZF9q8.PXL_20230722_072437397.jpeg
Vue vers la Suisse dans les nuages (Les Crosets, Planachaux, Les Pas).

8cDWZAto6.PXL_20230722_062035456Silne.jpeg
Silène à fleurs penchées.

8cDWZHJav.PXL_20230722_083052511.jpeg
Abreuvoir.

Nous montons ensuite jusqu’au col de Coux, ou de Cou en Suisse (1920 M) par un sentier facile en lacets. Un peu avant le col nous passons près d’un autre abreuvoir, à sec celui-ci. Le col marque la frontière et est occupé par une ancienne maison des douaniers, des travaux sont en cours pour la transformer en refuge gardé. Heureusement pour nous les pelleteuses présentes sur place sont à l’arrêt en ce samedi.
Du col nous découvrons la vallée de Morzine, et au loin le col de la Golèse, notre destination du jour.

8cDWZM3Jw.PXL_20230722_091638155.jpeg
Du col de Coux, vue vers la Suisse.

8cDWZJGWi.PXL_20230722_091318345.jpeg
Du col de Coux, vue vers la France et le col de la Golèse.

Nous repartons un peu après 11h00 par une piste largement remaniée pour permettre le passage des engins de chantier. Nous y croisons plusieurs Vététistes dont l’aisance m’impressionne jusqu’à ce que j’entende le sifflement caractéristique des moteurs électriques. Plus bas nous arrivons au torrent de Chardonnière (1500 m) où se trouve un abreuvoir.
Nous quittons enfin la piste pour un sentier plus agréable alors que le temps se dégage. Nous nous arrêtons un peu plus bas vers 12h30 pour déjeuner et profiter des rayons du soleil pour faire une petite sieste.
Le sentier chemine ensuite à travers des prairies pâturées par des vaches. Nous passons au Plan des Heures (1435 m) au-dessus des chalets de Chardonnière puis nous rejoignons à nouveau une piste qui nous conduit jusqu’au col de la Golèse (1662 m) sous la chaleur de retour. Il est un peu plus de 15h00 quand nous arrivons au refuge.
Après avoir monté la tente, nous profitons de la salle commune ensoleillée du refuge pour un moment de détente après une bonne douche. Lorsque je retourne plus tard à la tente, je trouve le campement envahi par un troupeau de vaches, l’une d’elle commence à mâchouiller le hauban d’une tente à proximité tandis qu’une autre lâche un jet abondant, sous les yeux d’un groupe en train de s’installer et qui n’ose intervenir. Alors que je fais fuir les vaches, ils me demandent s’il s’agit de mon troupeau ! je leur explique gentiment que je suis un randonneur comme eux, et qu’ils ne doivent pas laisser les vaches piétiner les tentes … Je retrouve plus tard au refuge le propriétaire de la tente malmenée que je préviens, heureusement il n’y a pas de dégâts.
Le soir nous dinons au refuge en bonne compagnie avec un randonneur et une randonneuse rencontrés la veille, le repas est bon et copieux. La nuit est calme et magnifique sous un ciel étoilé, les vaches se sont éloignées et nous laissent dormir tranquillement.

8cDWZOsxp.PXL_20230722_123917200.jpeg
Vue vers le col de Coux.

8cDWZRajZ.PXL_20230722_155108953.jpeg
Bivouac au col de la Golèse.

8cDWZTfl6.PXL_20230723_055537046.jpeg
Refuge de la Golèse au petit matin.

Dernière modification par Stéphane_33 (18-02-2024 18:07:14)

Hors ligne

#19 18-02-2024 20:45:46

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Sixième étape, dimanche 23/07/2023 : Refuge de la Golèse - Salvagny : 18,61 Km, D+ 205 m, D- 997 m
Ce matin il fait un temps magnifique quand nous partons vers 7h45. Nous commençons par une longue descente dans les alpages puis en forêt. Nous traversons le hameau des Allamands (1045 m) avec son oratoire et ses maisons traditionnelles et nous arrivons vers 11h00 à Samoëns (700 m), suffisamment tôt en ce dimanche matin pour faire nos courses. Il y a beaucoup de monde au village et de nombreuses boutiques ouvertes : boulangerie, charcuterie, fromage, fruits, chocolat, de quoi faire un bon ravitaillement. Nous nous arrêtons à la sortie du village pour déjeuner et entamer largement nos provisions les plus lourdes.

8cEg1jUvU.PXL_20230723_072356576.jpeg
Les Allamands, oratoire.

8cEg1meOl.PXL_20230723_072706515.jpeg
Les Allamands, maison traditionnelle.

Nous repartons peu après 13h00, désormais sous un soleil de plomb, oubliée la fraicheur des jours précédents. Nous suivons les berges du Giffre, en essayant de profiter de chaque coin d’ombre au maximum. Nous rejoignons ensuite les gorges des Tines avec un passage étroit aménagé avec des escaliers. Un peu plus loin le sentier est barré, nous obligeant à descendre jusqu’à un pont pour traverser le torrent et poursuivre sur l’autre rive. Le tracé original franchit normalement une zone très raide dans le secteur du Béné, désormais interdite en raison de la sécheresse qui provoque la mort des résineux, notamment les épicéas. D’en face nous voyons de nombreux arbres morts, encore debout ou tombés et suspendus dans la pente en équilibre instable.

8cEg1oDtL.PXL_20230723_115411403.jpeg
Le Giffre.

8cEg1qKMx.PXL_20230723_123337448.jpeg
Gorges des Tines.

8cEg1uy1e.PXL_20230723_132803546.jpeg
Ravages de la sécheresse sur les épicéas.

Nous arrivons à Salvagny (820 m) peu avant 16h00. Pour cette étape j’ai fait une exception et réservé à l’avance une chambre au gîte- auberge, nous nous installons à l’ombre au jardin en attendant l’heure d’ouverture, rejoints par nos 2 compagnons de route des jours précédents.
Nous disposons à l’auberge d’une chambre individuelle pour nous, et de tout le confort, l’occasion de faire une vraie lessive. Il y a pas mal de monde, des randonneurs mais aussi des familles avec leurs enfants.
Le repas du soir est excellent, c’est surtout l’occasion d’une conversation animée avec nos deux compagnons sur la suite du parcours. En effet, depuis plus d’une semaine Météo France annonce des orages violents à partir du lendemain et du mauvais temps pour plusieurs jours. Et pour une fois les prévisions se confirment voire empirent. L’étape du lendemain doit nous emmener au refuge de Moede Anterne avec des passages en altitude. Puisque nous avons la chance d’être logés confortablement, nous décidons de faire une pause le lendemain et d’attendre de voir comment le temps va évoluer. L’un de nos compagnons décide de tenter sa chance malgré tout en partant très tôt le lendemain matin, l’autre pense plutôt arrêter là l’aventure.
La nuit portant conseil, nous allons tous nous coucher.

8cEg1sHxr.PXL_20230723_132206234.jpeg

8cEg1wEmW.PXL_20230723_133610207.jpeg
Salvagny.

Hors ligne

#20 18-02-2024 21:01:00

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Jour d’attente, lundi 24/07/2023 : visite du cirque de Fer à Cheval
Nous sommes réveillés à 4h30 du matin par l’orage qui commence, et qui dure. Le tonnerre gronde, il tombe des trombes d’eau et les volets sont secoués violemment par le vent. Nous ne sommes pas pressés de nous lever.
Plus tard, alors que nous prenons le petit déjeuner, nous voyons revenir notre compagnon, obligé de faire demi-tour compte tenu de la violence des orages et de la pluie, sans compter la neige en altitude. Il faut attendre la fin de la matinée pour voir l’orage s’éloigner et la pluie se calmer.
Nous décidons d’en profiter pour aller visiter le cirque de Fer à Cheval. Nous allons à pied jusqu’à Sixt-Fer-à-Cheval où nous prenons une navette. A peine arrivés sur place, nous sommes accueillis par un nouvel orage avec de la grêle. Nous nous réfugions sous l’auvent du chalet d’accueil et en profitons pour manger un peu.
Finalement le temps se calme et nous avons une fenêtre d’éclaircie de 2 heures qui nous permet de faire l’aller-retour entre les gouttes et les flaques d’eau jusqu’au « Bout du Monde », le fond du cirque et ses paysages majestueux. Nous assistons en redescendant à l’hélitreuillage d’un blessé, avant de rejoindre sans encombre notre navette.

8cEh8A31E.PXL_20230724_125046499.jpeg
Cirque du Fer à Cheval, Corne du Chamois.

8cEh8xWps.PXL_20230724_111801654.jpeg

8cEh8vxDU.PXL_20230724_105835215.jpeg
Cirque du Fer à Cheval, Le Bout du Monde.

De retour au village, nous profitons du marché pour refaire quelques courses. Le temps de rejoindre l’épicerie pour acheter du chocolat (très important le chocolat), nous voyons arriver de la vallée une masse sombre qui se précipite vers nous. Simultanément, une masse de nuage noir déborde de la falaise au-dessus du village et commence à couler comme de la mélasse vers le bas.
Nous avons tout juste le temps de courir nous abriter dans le magasin avant l’arriver du déluge, des tornades et de l’orage. Au premier éclair l’électricité saute, nous nous retrouvons quelques naufragés dans l’obscurité. D’autres moins chanceux sont bloqués à l’extérieur car la porte coulissante ne fonctionne plus sans électricité. J’achète quand même mon chocolat que je paie en liquide, puis nous attendons environ une demi-heure que ça passe. La patronne nous explique que la dernière coupure d’électricité avait duré plusieurs jours et qu’elle avait perdu tout son stock de produits frais.
Nous profitons d’une accalmie pour sortir par la porte de derrière et tenter de rallier l’auberge. Ce n’était pas une bonne idée, 5 mn plus tard la pluie redouble de plus belle et nous nous réfugions sous l’auvent d’un garage pour encore de longues minutes d’attente avant de pouvoir repartir.
Il n’y a pas non plus d’électricité au gîte, c’est l’occasion de tester la douche à la frontale. Finalement la lumière revient au début du repas adapté pour l’occasion.
La météo s’annonçant toujours aussi mauvaise, la journée du lendemain semble également compromise …

Dernière modification par Stéphane_33 (18-02-2024 21:01:30)

Hors ligne

#21 19-02-2024 11:31:14

tacheton
Membre
Inscription : 05-09-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

j'aime beaucoup ce récit pour son rythme cool, le plaisir de la balade et de la météo capricieuse. Pour info j'ai vu l'annonce passer pour le gardien du refuge du col du cou(x) pour l'hiver 2024, ça fera une bonne tape intermédiaire plutot que Chesery qui est minuscule et toujours bien plein.

Hors ligne

#22 19-02-2024 18:52:20

Maria-den
Membre
Inscription : 19-02-2024

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Super récit et merci pour ces jolies photos !  wink

Félicitations à vous deux en tout cas !

Hors ligne

#23 Hier 22:38:18

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Merci à tous pour vos messages smile

tacheton a écrit :

j'aime beaucoup ce récit pour son rythme cool, le plaisir de la balade et de la météo capricieuse. Pour info j'ai vu l'annonce passer pour le gardien du refuge du col du cou(x) pour l'hiver 2024, ça fera une bonne tape intermédiaire plutot que Chesery qui est minuscule et toujours bien plein.

C'est tout à fait cela, nous marchons pour le plaisir de la découverte et d'être en montagne, par pour l'exploit sportif. Et quand il fait trop mauvais, nous faisons une pause  pouce

Stéphane.

Hors ligne

#24 Hier 22:40:57

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Septième étape, Mardi 25/07/2023 : Salvagny – Le Lignon : 3,9 Km, D+ 435 m, D- 37 m
Ce matin nous nous levons dans le brouillard et sous une pluie fine, mais il n’y a plus d’orage. Nous partons vers 11h00 en profitant d’une éclaircie pour anticiper le début de la prochaine étape. Nous sortons du village et suivons la route jusqu’au pont de Salles (849 m). De là nous empruntons un sentier jusqu’à la cascade du Rouget (956 m), lieu de destination de nombreux promeneurs.

8cMmlNTsw.PXL_20230725_100449527.jpeg
Cascade du rouget.

Nous montons ensuite sur la gauche de la cascade par un sentier détrempé et très glissant. L’air est saturé d’humidité et les nuages nous environnent dans la forêt. Nous arrivons vers 12h45 au Lignon (1159 m), on y trouve un restaurant desservi par une petite route et le parking de départ des randonnées. Il se met à pleuvoir dès notre arrivée, nous tentons de nous abriter sous de grands sapins pour déjeuner puis nous allons nous réfugier au chaud au restaurant et manger un dessert en attendant la navette qui nous redescend à Salvagny.
A près deux jours de repos forcé, la météo annonce enfin un temps plus clément pour le lendemain. Nous avons bien profité du confort de l’auberge et de ses bons repas, il est temps de repartir sur les sentiers.

Hors ligne

#25 Hier 22:53:00

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018

Re : [Récit + liste] Traversée des Alpes - Meillerie - Les Houches

Huitième étape, Mercredi 26/07/2023 : Le Lignon - Refuge de Moëde-Anterne : 11,43 Km, D+ 1216 m, D- 380 m
Nous quittons le gîte encore désert après avoir mangé notre panier petit déjeuner préparé la veille par le propriétaire. Quelques minutes plus tard nous faisons signe au chauffeur de la navette qui nous dépose au Lignon, notre point d’arrivée de la veille. Il est 8h00 quand nous nous engageons sur le sentier, le ciel est encore bien couvert mais en principe il n’est pas prévu de pluie aujourd’hui. Par compte il fait bien frais et les sommets que nous apercevons autour de nous entre les nuages sont poudrés de neige fraiche.
Nous montons d’un bon pas jusqu’à la cascade de la Sauffaz (1450 m), puis nous poursuivons par un bon sentier jusqu’au Collet d’Anterne (1796 m). Le coin est assez fréquenté car nous rencontrons plusieurs personnes malgré le temps maussade.

8cMmlQlys.PXL_20230726_064431211.jpeg
Cascade de la Sauffaz.

8cMmlSvr5.PXL_20230726_070122390.jpeg
De la montée vers le Collet d’Anterne, vue vers la vallée.

8cMmlUHot.PXL_20230726_081505214.jpeg

8cMmlWQob.PXL_20230726_082533548.jpeg
Vers le refuge d’Anterne Alfred Wills, à droite rochers des Fiz.

8cMmlYRxD.PXL_20230726_083723980.jpeg

8cMmm12Cq.PXL_20230726_084454609.jpeg
Refuge d’Anterne Alfred Wills.

Nous prenons de l’eau au refuge et poursuivons par une bonne montée jusqu’à un col non nommé sur la carte (2100 m) où nous croisons de nombreuses marmottes. Un peu plus loin la vue magnifique se dégage sur le lac d’Anterne, il est presque midi et en descendant nous cherchons un endroit abrité du vent et avec vue sur le lac pour déjeuner. Il fait toujours bien frais et la doudoune est bienvenue.
Nous repartons un peu avant 13h00 pour rejoindre la rive du lac d’Anterne (2060 m), puis le col d’Anterne (2257 m) par une courte montée. De là la vue se dégage sur le refuge de Moëde-Anterne en contrebas et le massif du Mont Blanc que nous apercevons entre les nuages.

8cMmm37kp.PXL_20230726_091815917.jpeg
Vue vers le refuge d’Anterne Alfred Wills et le collet d’Anterne.

8cMmm5f8S.PXL_20230726_095020197.jpeg
Lac et pointe d’Anterne.

8cMmm79Ow.PXL_20230726_105243517.jpeg
Lac d’Anterne, rochers des Fiz.

8cMmm9uCd.PXL_20230726_113218156.jpeg
Du col d’Anterne, refuge de Moëde-Anterne.

8cMmmbt7y.PXL_20230726_113541073.jpeg
Du col d’Anterne, vue sur le massif du Mont Blanc.

Alors que nous commençons à descendre depuis le col, nous sommes rattrapés par une averse heureusement de courte durée. Nous accélérons le pas pour rejoindre le refuge (2002 m) où nous arrivons vers 14h15. Renseignement pris, il faut payer 3 euros pour bivouaquer sur place (c’est une première pour moi), mais cela donne accès à la douche et à la salle hors sac située à côté du refuge. Nous profitons donc de la douche, mais nous préférons délaisser la salle hors sac non chauffée et glaciale au profit du bar du refuge où nous dégustons longuement une collation.
En fin d’après-midi je fais le tour du refuge pour monter la tente. Les emplacements de bivouac sont placés en contrebas sur de petites terrasses. Toute la pente est gorgée d’eau et le moindre endroit plat est spongieux. Je préfère m’installer un peu plus loin sur une butte au-dessus du chemin d’accès, la vue est imprenable et l’endroit au sec, bien qu’exposé au vent.
Le soir le ciel se dégage, le repas est vite expédié vue l’ambiance hivernale et nous nous réfugions dans nos sacs de couchage douillés pour une bonne nuit de repos.
Encore une très belle étape de montagne qui se sera faite attendre, aux paysages magnifiés par les nuages, et qui nous laissera un grand souvenir.

8cMmmdCQZ.PXL_20230726_120831515.jpeg
Refuge de Moëde-Anterne.

8cMmmfNYX.PXL_20230726_135451740.jpeg
Du refuge, col d’Anterne.

8cMmmim7B.PXL_20230726_151552695.jpeg
Du refuge, chalets de Moëde, massif du Mont Blanc dans les nuages.

8cMmmkoEY.PXL_20230727_051853123.jpeg
Bivouac près du refuge.

Hors ligne

Pied de page des forums