Aller au contenu

#1 08-02-2024 16:50:10

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

[Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Bonjour,
allé je me lance, pour mon premier compte-rendu sur votre site.

Printemps 2023 :
Depuis peu j’arrive à me dégager 2 x une semaine dans l’année pour aller marcher, avec des potes s’il y en a de disponibles ou alors en solo. J’apprécie les 2, c’est merveilleux de partager ce genre d’aventure avec des amis, ce sont des moments précieux, mais la formule en solo me convient très bien aussi. On va à son rythme, on s’arrête quand on veut, nous avons enfin des moments à soi, ce qui est assez rare.

Bref, je prépare ma prochaine excursion pour l’été 2023. Les dates étant posées à l’avance, je prépare toujours 2 tracés différents, en cas de mauvais temps dans le secteur de l’un ou de l’autre.

Cette année solution 1 l’Aubrac, que je ne connais pas et qui m’attire fortement, ou solution 2 l’Ardèche, que je connais en partie et que je rêve de parcourir en long en large et en travers. Cela reste une valeur sûre, ce n’est pas loin de chez moi et je sais que dans les coins entre 800 et 1400 d’altitude j’aurai un peu de fraîcheur, ce qui n’existe pas en cette saison dans ma région. Youpi.

Ce sera en solo, personne de dispo dans mon entourage. Ayant une semaine à ma disposition, en comptant le déplacement en voiture, je sais que j’aurais 5 jours pleins de marche + 2 demi-journées. Pour mon niveau, avec ce type de dénivelé, je sais que je suis capable de parcourir une centaine de kilomètres. En tout cas, je l’ai déjà fait. Non sans mal, mais c’est faisable. Après tout dépend bien sûr de mon état physique, des imprévus, des impondérables, des attaques de bêtes sauvages, tout ça.

Même si en ce qui me concerne, mon plus gros souci, ce sont les ampoules. Les pieds, en général. La nature m’a pourvu de machins très larges, et courts. Les fabricants de chaussures travaillant pour la norme, dont je ne fais pas partie, je dois m’adapter à ce que je trouve, trouver la marque qui taille le plus large, et faire avec. En gros, j’ai un orteil de trop. En tout cas si j’en juge les chaussures proposées dans le commerce, même au rayon « taille large » que j’ai vu une fois à Decathlon, et qui m’a bien fait rire (jaune). Quelqu’un qui fabrique des sandales sur-mesure m’a dit un jour que je fais du 40 en longueur, et du 50 en largeur.

Tout ça pour dire, j’ai généralement des ampoules qui apparaissent aux petits orteils, mais également sous le pied, parfois. J’ai essayé pleins de modèles différents, des chaussettes différentes, et au mieux avec de la prévention, j’arrive à limiter le problème.

Je prépare mes 2 itinéraires (toujours un grand moment !), j’essaie de suivre des GR et des GRP car ce sont (souvent) des portions bien balisées, ce qui permet de cheminer l’esprit assez libre, un coup d’œil au balisage et en général on s’en sort bien. + mon smartphone en mode avion avec le GPS, et les cartes IGN du tracé imprimées sur des feuilles A4, ça pèse moins lourd que les cartes classiques et ça couvre exactement la zone qui m’intéresse.

Je prépare le tracé en fonction des villages traversés et des possibilités de ravitaillement, histoire de n’avoir jamais + d’1 jour et demi de marche entre 2 épiceries. En Ardèche, ça passe, mais en Aubrac, vu la distance quotidienne que je couvre, ça va être + compliqué. Mais tant pis, je devrais m’en sortir.

La date approche, les prévisions météo étant bonnes aux 2 endroits, impossible de me décider sur lequel choisir. J’en parle à ma fille de 8 ans, qui me répond : « c’est simple papa, je vais écrire Ardèche et Aubrac sur deux jetons, et tu vas tirer au sort ! ». Mais oui tu as raison, c’est tout simple…

Je tire au sort…ce sera l’Ardèche ! C’est mieux pour elle, papa sera moins loin donc rentrera plus vite. Je suis ravi d’y retourner, pour arpenter des coins que je connais, d’autres que je connais moins. En tout cas, que je connais en vacances en famille, pas en rando en solo. L’Aubrac, ce sera pour une autre fois !
L’idée première était de me garer à Lachamp-Raphaël, mais au vu des ravitaillement, j’ai choisi de démarrer aux Estables (côté Haute-Loire). La suite me montrera que ce n’était pas une mauvaise idée. Et de là, suivre alternativement des GR (40, 3, 7) et des GRP (tour de la montagne Ardéchoise, tour du Mézenc, tour du massif du Gerbier de Jonc) en passant par Issarlès, le Lac d’Issarlès, le Béage, Ste Eulalie, Sagnes-et-Goudoulet, Lachamp-Raphaël, le mont Gerbier de Jonc, le mont Mézenc, et retour aux Estables. Beau programme ! Et pour clôturer le tout, passage sur le lieu de tournage du rocher d’Arthur dans Kaamelott, dont je suis un grand fan, et qui se situe aux Estables. Youhou !

C’est parti !!! Je décolle un dimanche de mon Vaucluse natal, traverse l’Ardèche par Aubenas, Vals, le col de Mézilhac, et arrive à Lachamp-Raphaël, qui d’habitude, même en été, n’est pas vraiment bondé… Et là, bouchons ! C’est plein comme un œuf, des voitures garées de partout, le village devenu entièrement piéton, c’est la fête (internationale d’Ardèche) du cerf-volant ! Incroyable, je tombe pile-poil sur ce dimanche-là, dire qu’à la base je comptais me garer ici ! C’eut été impossible, des centaines de voitures garées dans ce village de 80 habitants, réquisitionnant tous les champs alentours, et la mienne se serait retrouvée dès le lendemain seule au milieu d’un champ, et ce pour une semaine ! Les vaches auraient fait avec, mais peut-être pas les proprios. Bref, j’arrive à traverser le village, je passe devant le Gerbier de Jonc toujours aussi beau et fréquenté, puis arrive aux Estables. Quel coin superbe… De la fraîcheur, de la verdure, des vaches, et pas grand-monde, impeccable.

Allé je me prépare, je fais mon sac, je vérifie que tout y est, ça je le prends, ça non je ne le prends pas, ça je vais le regretter mais je le prends, etc etc…
En avant ! Il est 17h, je me mets en route, je ressens ce merveilleux sentiment de début d’aventure ! Mon prochain ravitaillement devrait être au Lac d’Issarlès, dans une trentaine de kilomètres.

GR40, forêt domaniale du Mézenc, c’est parti. Un bonheur de se retrouver là, seul, alternant les passages en forêt et les passages dégagés. Mes copines les vaches sont présentes, c’est chouette. Au mois d’avril dernier j’ai fait une portion de Stevenson, le bétail n’était pas encore sorti et j’avoue que ça m’avait manqué, ces étendues sont bien plus agréables avec les troupeaux ! Et il fait bon, pour un mois d’août, tout va bien.

8co0Jlpdx.IMG_20230806_173357_839.jpeg

8co0Leo1u.IMG_20230806_173438_276.jpeg

8co0MJzTU.IMG_20230806_173944_707.jpeg

8co0Oo4jX.IMG_20230806_180101_730.jpeg

8co0PmDuX.IMG_20230806_180328_222.jpeg

8co0QuhKq.IMG_20230806_182107_866.jpeg

8co0RNv14.IMG_20230806_182212_441.jpeg

8co0SN0wt.IMG_20230806_182822_832.jpeg

8co0TUhnR.IMG_20230806_184328_449.jpeg

J’arrive à Freycenet-la-Cuche où mes recherches ne m’indiquaient aucun commerce, finalement il est 19h, nous sommes dimanche et je tombe sur une auberge ouverte ! Je rentre me mettre au chaud, il commençait à cailler, et fais ma première pause. Je discute avec le gérant, un jeune très sympa qui a le courage d’ouvrir un dimanche soir, dans ce coin assez peu fréquenté… Il cuisine, ça sent bon, hum… Je résiste à la tentation, je ne vais pas déjà me faire un resto après 2h de marche ! Mais si j’avais su, je me serais épargné le repas dans le sac…

Je me remets en route, et commence à envisager de trouver un coin pour dormir. Je tombe sur un hameau avec des maisons superbes, toutes en pierre comme j’aime, peut-être la plupart désaffectées, dont une m’attire particulièrement. J’envisage de planter ma tente près de celle-ci, elle a l’air vide, mais suffisamment en bon état pour appartenir à quelqu’un et être possiblement entretenue. N’aimant pas trop « enfreindre les lois » en dormant dans le jardin de quelqu’un sans son autorisation (j’ai vieilli), je continue mon chemin. Sauf que les kilomètres passent et il fera bientôt nuit, et que je ne trouve aucun coin adapté. Je force le pas, continue encore et encore… Je me retrouve en montée, toujours en forçant le pas… hum une petite douleur sur le côté du genou, chouette. Je repère un chemin hors GR sur la carte, où je pourrais peut-être planter la tente. Je n’ai plus le choix, il va faire nuit. Je remonte ce sentier, et me retrouve dans un mini-bois, contre des clôtures, la piste s’arrête. Je dégage 2m2 pour planter ma tente, tant pis, ce ne sera pas le bivouac du siècle. Beaucoup de vent, il commence à faire bien froid, je dégaine la veste. Point positif, des vaches viennent me voir, de l’autre côté de la clôture. Repas vite fait en regardant la vue (relative il fait nuit), et je rentre me mettre à l’abri. Pour cette nuit je mettrai des boules Quiès, cela me permet de gagner un peu de sommeil lorsqu’il y a beaucoup de vent. Bon, ça restera une nuit de bivouac, sur un matelas de sol basique, donc une nuit pas merveilleuse. Mais ce n’est pas grave, c’est si bon d’être là.

J1 : 13,8km  +330m  -440m

8co0YXYDx.IMG_20230806_203901_201.jpeg

1er bivouac : oui, on a connu mieux
8co10nU1E.IMG_20230807_075402_701.jpeg

8co11D86O.IMG_20230807_075450_836.jpeg

Lundi : Nuit très moyenne, comme souvent. Un réveil toutes les heures, avec changement de côté. Le quilt déplié en couverture, juste un peu attaché aux pieds, pour que ceux-ci restent protégés.

On se remet en route ! Belle matinée, magnifiques étendues ardéchoises, des champs délimités par des barbelés ou du grillage électrifié à perte de vue. Je suis le GRP en direction d’Issarlès, le village, pas le lac. Je n’ai plus beaucoup d’eau, il va falloir ravitailler. D’un coup je me retrouve longeant une clôture en bois toute neuve, ça attire l’œil dans ces coins-là. Arrivé devant « les yourtes des hauts plateaux » ! Bigre, il y a quelques années j’étais venu ici avec ma femme, pour passer une nuit Smartbox ! Je reconnais à présent. Chouette, je vais aller dire bonjour à la dame qui nous avait bien reçus, et accessoirement demander à remplir ma gourde ;-). Il y a 2 yourtes, 2 kotas finlandais (superbes), des bestioles que je qualifierais d’alpagas, le lieu est superbe, la vue également. Je le recommande vivement. La dame est là, est en jour « Off » à garder sa petite-fille, le poêle est allumé (en août ! Nous n’habitons vraiment pas les mêmes régions, pourtant si proches). Discussion de 5min au pas de la porte, et elle me remplit ma gourde. Chouette pause.

8co17Sc8g.IMG_20230807_084124_969.jpeg

8co18TYiZ.IMG_20230807_090334_934.jpeg

8co1aeLml.IMG_20230807_090348_998.jpeg

Les Yourtes des hauts plateaux, Le Béage
8co1bns1P.IMG_20230807_093331_790.jpeg

Alpagas?
8co1cqLVt.IMG_20230807_093603_392.jpeg

Nouvelle alternance de passages boisés puis dégagés, des vaches, des hêtres, puis arrivée à Issarlès pour la pause midi. T-shirt et chaussettes mis au soleil, repas, repos, et c’est reparti par le GRP de la montagne ardéchoise, jusqu’au Lac d’Issarlès, qui est un village à part entière, avec sa mairie et ses commerces, je ne le savais pas. Tandis qu’à Issarlès, sauf erreur de ma part, aucun commerce. Alors qu’au Lac mes recherches m’avaient indiquées un peu de ravitaillement : une épicerie ouverte style à partir de 17h, une boulangerie ouverte seulement le matin… N’escomptant pas attendre jusqu’à 17h pour me remettre en route je me dirige vers un petit snack vers l’entrée du village, très sympa, plutôt fait maison, avec tout ce qu’il faut ! Sucré, salé, boissons, etc etc… Je me prends 2-3 trucs pour le soir mais surtout, 2 moelleux au chocolat et un à la châtaigne (nous sommes en Ardèche) pour le petit-déjeuner demain ! Miam j’en salive déjà. Il va falloir beaucoup de volonté pour qu’ils tiennent jusqu’à demain…

Je me remets en route, et me rapproche peu à peu du lac. Et là, que vois-je, plusieurs bars/brasseries ouvertes, une ou 2 boucheries je ne sais plus, 2-3 boutiques avec des produits régionaux, tous ouverts. Ok, cela ne correspond pas vraiment avec mes recherches sur Gougueule, bon… Ce n’est pas grave, j’ai déjà trouvé mon bonheur pour ce soir et demain.

Le lac et les environs sont bien jolis, il y a du monde, mais ce n’est pas irrespirable non plus. Chouette lieu pour des vacances en famille. Je suis le GR3 qui contourne le lac (oui il ne passe pas au milieu, ni dessous d’ailleurs), et me retrouve en plein camping. Je n’avais encore jamais vu ça, un GR qui traverse un camping. Sympa. De quoi prendre une petite douche si le besoin s’en fait sentir, ou laver ses chaussettes… Ensuite grosse montée pour sortir de là, ce n’est pas mon fort et ne le sera probablement jamais. Les descentes tant que vous voulez, mais alors les montées… ça me fait toujours me demander pourquoi je suis là, de mon plein gré. Le GR continue jusqu’au village du Béage. En chemin je croise une quinzaine de gosses âgés de 8 à 14 ans, qui me demandent leur chemin. Probablement une colonie de vacances : « on a rdv au lac d’Issarlès, c’est par où ? ». Euh d’accord, il n’y a pas d’adulte avec vous ? Ah ok, il y a 2 ados style 17 ans « responsables » du groupe. Je les ai guidés du mieux que j’ai pu, en plus il y a pas mal de parties goudronnées, soyez vigilants les jeunes, il y a des voitures !

La fatigue commence à se faire sentir, ainsi que la douleur que j’avais ressenti derrière mon genou la veille. C’est un tendon, ou un ligament, je n’y connais rien, qui n’a pas l’air content. Du coup moi non plus. Je souhaiterais atteindre puis dépasser le Béage, pour pouvoir m’arrêter pour la nuit. J’essaie de sortir un peu du GR pour prendre un raccourci, mauvaise idée, je me retrouve sur une portion peu praticable, où je me casse la figure plusieurs fois, où je me retrouve bloqué, du coup demi-tour, et au final, c’était peut-être plus court, mais pas moins fatiguant. Ah oui c’est pour cela que j’aime suivre les GR, j’avais oublié.
Au Béage un hôtel-restaurant est ouvert, mais pas l’épicerie. Je bois un coup, ils proposent de la nourriture à emporter… Enfin à emporter, lorsque on est en voiture ! Car le bocal de tripes maison d’1,5kg (hors poids du bocal) me tente carrément, mais là pour le coup, je vais me contenter des 3 broutilles que j’ai achetées cet après-midi au Lac d’Issarlès. Tant pis, je reviendrais ;-)

Je me remets en route, GRP à nouveau, en direction des sucs. Celui de Montfol, de Taupernas, de la Lauzière, entre autres. Je commence à être bien fatigué, car lorsque je dépasse les 20km, avec le sac d’itinérance, c’est compliqué pour moi. Mais pour ce soir j’aimerais me trouver un vrai spot de bivouac, avec la belle vue et tout, pour ne pas faire comme hier soir. Je serre les dents, ma douleur au genou est vive, mais je fini par trouver enfin ce coin. Belle vue sur les monts d’Ardèche, calme, des troupeaux pas loin, un ruisseau, le coucher de soleil, seul au monde… Magique. Ces bivouacs que l’on aime tant.

J2 : 27,7km  +775m  -640m

8co1h4DL2.IMG_20230807_095520_227.jpeg

8co1hZ4tR.IMG_20230807_102904_190.jpeg

Lac d'Issarlès
8co1iW6I8.IMG_20230807_160141_523.jpeg

En direction du Béage
8co1l1Vut.IMG_20230807_173009_994.jpeg

8co1ocAWe.IMG_20230807_174148_365.jpeg

8co1pOYqT.IMG_20230807_183634_916.jpeg

8co1r3Dx1.IMG_20230807_194039_440.jpeg

Vue du 2ème bivouac
8co1s7E3S.IMG_20230807_204739_959.jpeg

8co1tsXqb.IMG_20230807_210047_725.jpeg

Mardi : Nuit correcte, malgré le ventre qui crie un peu… en plus en sachant que 3 moelleux faits maisons sont à portée de main ! Quel plaisir au réveil de les dévorer (euh, déguster délicatement je voulais dire), ça c’est un petit déjeuner.

Je me tartine de baume du tigre, beaucoup disent que c’est efficace, du coup j’essaie, sur mon tendon/ligament douloureux. Côté ampoules, ça va, j’ai connu pire. Les pansements + strap, en prévention sur les endroits habituellement problématiques, ont l’air de faire leur boulot.

A l’attaque ! Direction Nord-est, puis plein sud en direction de Sainte Eulalie. Dans un bois je tombe sur un randonneur, un peu moins matinal que moi car il est en train de replier ses affaires de bivouac. On discute 2 minutes, on échange sur nos itinéraires, apparemment il prend la direction opposée à la mienne. Bonne journée monsieur. Ensuite gros soleil, et nouvelle alternance entre prés clôturés avec des vaches et passages boisés, souvent par mes copains les hêtres que j’aime tant, quel plaisir d’être à cette altitude pour les voir. Au bout d’une bonne heure de marche en plein soleil, je m’arrête faire le point sur la carte. Et qui vois-je arriver, mon randonneur de ce matin qui m’avait annoncé prendre la direction opposée ! Euh...oui, que faites-vous là ? Apparemment il s’est trompé. La veille il avait planté sa tente de nuit, avait mal jugé de sa direction, et ce matin il s’est mis en route du mauvais côté. Nous étudions ses possibilités de rattrapage, il n’y en a pas, il doit faire demi-tour. Le pauvre, se retaper cette heure de marche en plein cagnar ! Ça nous est tous arrivé, en tout cas à moi ça m’est arrivé… C’est pour ça que je ne regrette pas mon orientation au GPS sur mon téléphone, un petit coup d’œil vite fait à la moindre hésitation, pour éviter ce genre de problème. Allé bon courage.

Je me retrouve sur une portion empruntée par Axel Kahn lors de sa seconde traversée de la France en 2014, mes pensées vont vers ce monsieur que j’aimais beaucoup et je suis ravi de « marcher dans ses pas », d’ailleurs le bouquin de cette traversée est dans mon sac à dos ;-) Il fait partie des rares « superflu » qui le composent.

J’arrive à Sainte Eulalie, magnifique petit village, avec des commerces, ouverts. Je n’ai plus rien à manger, je me ravitaille à la supérette et vais manger à la brasserie ! Le bonheur !! Pour info dans ce village vous trouverez la charcuterie ROME, producteur entre autres d’un des meilleurs saucissons de la Terre, sans nitrites ajoutés s’il vous plaît !

8co1xN5hz.IMG_20230808_064430_780.jpeg

2ème bivouac
8co1yIBoU.IMG_20230808_071758_588.jpeg

8co1zZxq3.IMG_20230808_072038_746.jpeg

8co1AWkGM.IMG_20230808_094815_106.jpeg

La Loire (si si), qui a pris sa source quelques kilomètres plus loin
8co1Czdva.IMG_20230808_105426_183.jpeg

Sainte Eulalie
8co1Is2Yp.IMG_20230808_132953_646.jpeg

La pause fut longue et reposante. Pas trop envie de repartir, mais bon il faut bien. Gros soleil, je me tartine de crème solaire, et en avant.  Peu après Sainte Eulalie j’apercevrais un renard dans les collines, qui ne me verra pas, je dois être à + de 100m, j’aurais le loisir de l’observer pendant plusieurs minutes, ce qui va égayer grandement cette portion où je m’ennuyais un peu. Puis des chevaux, super.

J’arrive à Sagnes-et-Goudoulet, magnifique petit village, plein de charme, paisible, mais également sans commerce. Encore un village où les commerces ont dû disparaître à tour de rôle, et désormais l’accès aux commodités ne doit pas être tout simple pour les quelques habitants. En tout cas, c’est superbe chez vous.

Je quitte ce village en me sachant être à quelques kilomètres de la cascade du Ray-pic, incontournable touristique que je n’ai jamais vu et qui est plutôt sur ma route, je me dis que c’est l’occasion d’aller la voir. Je me retrouve sur un plateau aux environs de 1300m d’altitude, la carte m’indique que je vais redescendre à 900m en moins de 2km. Ça va être sympa. Passé l’antenne relais, arrivé aux environs de « la Baralade », le GRP bifurque brusquement. Et là, je me perds. Impossible de retrouver le sentier. Je regarde sur mon GPS, je tourne, je vire, ça commence à descendre sévèrement, je tente par-là, par ici, rien n’y fait, je ne comprends pas par où il faut passer. Et mieux, ma douleur au genou, se réveille de plus belle. Miam. Petit coup de stress => douleur vive + il est où le chemin ? Bon, on se calme, appliquons les techniques de Bear Grylls lorsqu’on est perdu (hihihi), on se pose, et on analyse calmement la situation. Je me tartine de baume du tigre à l’endroit douloureux, je ne ressens aucune différence à part les doigts poisseux, bon, peut-être qu’il faut attendre. Je me calme, étudie bien la carte, et me remet en route. Je finis par retrouver le sentier, mais j’aurais bien galéré. Dans l’ensemble les GR et GRP sont bien entretenus, et je ne remercierais jamais assez les bénévoles, mais parfois sur certaines portions, il n’y a plus rien…

De là la descente s’amorce, gros dénivelé, je suis content de le faire dans ce sens-là. Enfin content, j’ai vraiment très mal à la jambe, chaque pas est douloureux, ce qui est embêtant en rando… C’est la grosse descente, où vous calculez vraiment où vous poserez chaque pas, assez technique. Pile ce qui ne me fallait pas à ce moment-là. Je m’aide au mieux de mon bâton, heureusement qu’il est là celui-là. Je marche avec un bâton, style berger. Ah, et l’autre jambe commence à me faire mal également, pareil au tendon/ligament du genou. Youpi, la suite s’annonce sympathique.

Je me traîne jusqu’en bas, ça me paraît long, très long, et rallie une route. Là, un banc m’attend. C’est bien fait quand même parfois. Je souffle, reprends mes esprits, mais m’interroge beaucoup sur la suite du parcours. Il est environ 18h, j’ai encore de la marge avant la nuit pour trouver un coin bivouac, mais je ne pense pas être capable de marcher, et suis en pleine zone très pentue et boisée, le contraire de ce qu’il faut pour planter une tente. Je regarde sur mon téléphone, il y a du réseau, je cherche un hébergement. Rien du tout à des kilomètres. Bon, je dois me remettre en route tant bien que mal, pas le choix. Je choisis de continuer l’itinéraire prévu, ça me rapprochera de la civilisation, et annule le crochet à la cascade du Ray-pic. Ce sera pour une autre fois.

Je quitte la route goudronnée, je suis à 900m d’altitude, le GRP prend plein Nord, mais surtout grosse montée. Je comprends que tout ce que je viens de redescendre, il va falloir le remonter. Chouette. Vu ma passion pour les montées, ça va être génial. 3 personnes promènent, me dépassent, sans sac, semblent prendre le même chemin que moi. Et ils attaquent l’ascension. Ok le terme est peut-être un peu exagéré, penserait un alpiniste, mais je vous assure que pour moi à ce moment-là c’est de cela qu’il s’agit ! Je rêve d’une chose, de trouver 2m2 de plat pour planter ma tente, point. Chaque pas est épuisant, douloureux. En plus ce passage est superbe, des roches magnifiques, des hêtres tortueux et majestueux, vraiment tout ce que j’aime, mais là, difficile d’apprécier… Avec le recul, je recommande ce passage, évidemment. Mais c’est beaucoup trop pentu, impossible de mettre une tente, du coup je continue, continue. Chaque pas fait remonter de 50cm, l’air devient rare. Non je déconne, pardon ! Bref, je m’arrête reprendre mon souffle tous les 20 mètres, et d’un coup j’aperçois tout en haut les 3 promeneurs qui m’avaient dépassé tout à l’heure, en sifflotant.

Je finis par arriver sur une zone moins dense en végétation, de grandes étendues de fougères, et surtout, du plat !! Ayé, fin du match, je m’écroule là… En plus il y a une très belle vue, banco, je suis récompensé. Youhou ! Les promeneurs redescendent, passent devant moi.

_ Vous allez dormir là ?
_ Oh oui !!!
_ Vous venez d’où ?
_ Vous voyez l’antenne relais là-bas ? Ben j’étais là-bas il y a deux heures. Sauf qu’entre-temps, j’ai dû descendre -400m et remonter +300m, sur une jambe ! Du coup je vais bien dormir…

On discute un peu et on se souhaite une bonne soirée. Étirements, plantage de tente, texto à la famille, point GPS aux copains, baume du tigre, savourage de la vue, repas et dodo…

J3 : 23,5km  + 650m  -880m

8co1NMoiF.IMG_20230808_143206_587.jpeg

8co1OYmNu.IMG_20230808_150234_080.jpeg

Sagnes-et-Goudoulet
8co1PTzgV.IMG_20230808_151107_096.jpeg

8co1QUquP.IMG_20230808_151234_269.jpeg

8co1S2S63.IMG_20230808_184917_969.jpeg

Vue du 3ème bivouac
8co1TzDBD.IMG_20230808_194507_291.jpeg

Mercredi : Réveil dans le bois de la Fialouse. Le genou est douloureux, baume du tigre, je ne sais pas du tout si cela sert à quelque chose, mais j’en ai, alors j’en mets. J’ai souvent entendu comme quoi on ressent un effet rafraîchissant, anesthésiant, en tout cas apaisant, moi perso, ça ne me fait ni chaud ni froid. Après je ne dis pas, peut-être que ça me calme la douleur et que ça serait pire sans, mais en tout cas ce n’est pas flagrant.

Je me mets en route, avec la résolution de me préserver, pour limiter au maximum la douleur. J’ai envie de continuer (et finir) ce périple, alors j’essaie d’être sage et de m’écouter. Première chose, il me faut faire le plein d’eau. 2ème chose, le tracé prévu doit me faire passer par Lachamp-Raphaël, qui est le prochain ravitaillement. Sauf que cela me rajouterait plusieurs kilomètres, et au vu de mon état je préfère éviter. Je prends donc la décision de sortir du GRP pour taper en travers et rallier la route principale qui mènera au mont Gerbier de Jonc. Cela me fera passer par des petites routes goudronnées, cela m’arrange car cela me fait moins mal au genou, et de toute façon dans ce coin très peu de voitures y passeront. Un centre équestre est indiqué, il y aura sûrement de l’eau quelque part. Ce changement d’itinéraire fut une bonne décision, car la route était très sympa, beaux paysages. De plus en plus de chevaux aux alentours, je dois m’approcher du centre équestre. J’arrive à proximité d’une maison superbe, toute en pierre, toiture en paille, comme dans Astérix. Je m’approche, il semble y avoir du monde. Je tape à la porte, une dame un peu âgée ouvre.

_ Bonjour, auriez-vous de l’eau s’il vous plaît ?
_ Oui, il y a une source juste là.

Youhou ! Dans son jardin, qui est purement magnifique, elle a une source, qui coule en permanence, en plein mois d’août ! Comme nous ne sommes pas égaux au niveau de l’eau ! Je revis, quel plaisir d’avoir de l’eau en abondance, surtout dans un coin aussi joli. Des chevaux sont juste là, en contrebas.

_ Vous habitez un coin magnifique madame.
_ Oui, c’est vrai que nous sommes un peu privilégiés…

;-)

Si je pouvais avoir une maison secondaire, ce serait celle-là… Bref, mettons-nous en route, le plein est fait ! Elle m’explique que le centre équestre sert également de réinsertion pour gamins en difficultés.

Matin du 3ème bivouac
8co2ezLjA.IMG_20230809_075941_193.jpeg

8co2fAvhU.IMG_20230809_091048_224.jpeg

8co2gWKHD.IMG_20230809_092458_216.jpeg

Ferme d'Astérix n°1
8co2ijPdD.IMG_20230809_092554_074.jpeg

Ferme d'Astérix n°2
8co2jp6Yv.IMG_20230809_092630_097.jpeg

Jardin et source de la ferme d'Astérix
8co2kWBuo.IMG_20230809_093556_902.jpeg

Alligators
8co2m7OXJ.IMG_20230809_094200_702.jpeg

8co2mWtAp.IMG_20230809_094209_351.jpeg

Je me remets en route, eau et moral au top. Je rallie la route principale, précisément le GR qui la longe, et marche jusqu’à la ferme de Bourlatier. Pause, je rentre, j’hésite à faire la visite. Finalement je me cantonne à l’entrée, boutique souvenir avec café (à retenir !), produits locaux, notamment des mini-tubes de crème de marron, parfait pour le randonneur !

Le Gerbier commence à pointer le bout de son nez… J’ai bien marché depuis ce matin, je n’ai plus rien à manger (à part de la crème de marron pour demain matin…), je m’arrête chez Régine, petit restaurant avant le Gerbier. Bon accueil, on me cherche une prise pour recharger le téléphone, bon repas, en terrasse, la belle vie… Je prends entrée-plat-dessert, je mange l’entrée et le dessert, et je mets le plat dans mon petit tupperware, cela fera mon repas de ce soir. C’est une formule que j’ai découverte pendant Stevenson en avril, lorsque nous nous sommes retrouvés devant l’épicerie de Chasseradès avec l’écriteau « Réouverture en mai » !!! Nous nous étions donc rabattus vers l’hôtel-restaurant, où j’avais expérimenté cette solution, impeccable pour moi.

Je me tartine de crème solaire, ça commence à cogner… Je dépasse le Gerbier, l’envie est forte de le gravir mais la raison m’en empêche, j’ai super mal et une ascension comme le Gerbier est tout ce qu’il ne me faut pas. Je marche pas mal sur la route, c’est rare mais à ce moment-là c’est ce qu’il me faut, ça sollicite moins mes genoux et permet de ne pas trop calculer où l’on met son pied. C’est plat, impeccable.

J’arrive dans la forêt domaniale de Bonnefoy, je fais une petite pause avant la dernière ascension de la journée vers le cirque des Boutières que je ne connais pas. En général, c’est sympa les cirques…

Mais là, c’est tout simplement splendide !!! Après un passage assez long et ennuyeux, l’arrivée progressive dans ce cirque est tout bonnement somptueuse !! Je ne m’y attendais pas, l’effet est d’autant décuplé je suppose. Superbe, vue incroyable à 180° sur plein de sucs de la région, ce sont pour ces moments-là que l’on se charge d’un gros sac et que l’on s’inflige des montées épuisantes… Devant moi un rocher, plutôt en surplomb, de ceux que l’on aimerait qu’ils restent bien accrochés encore un moment. Sur celui-ci un couple, profitant de la belle vue. Un peu plus bas sur ce rocher, une tâche blanche que je prends pour leur chien, qui semble faire la sieste au-dessus du vide. C’est une chèvre ! Je m’approche, il y en a 4 autres ! Peinardes, allongées, regardant la vue, indifférentes du vide sous elles… Je reste hypnotisé par ce spectacle. Le cirque, la vue, les chèvres… Au bout d’un moment je m’approche du couple et leur demande : « excusez-moi de troubler ce moment si merveilleux, mais est-ce que vous savez qu’en-dessous de vous il y a des chèvres ? » Ils ne le savaient pas, ils me remercient et se déplacent pour aller les voir. Et là, je me dépêche de prendre leur place ! Non je plaisante, je vais un peu plus loin où je découvre un petit coin plat, proche du vide, avec cette vue somptueuse… C’est évident, ce sera mon lieu de bivouac. Encore un spot superbe, de ceux pour lesquels on fait de la rando ! Il est 18h, j’ai plusieurs heures devant moi pour jouir de cette vue incroyable… Le couple s’en va, je suis seul au monde. 2 moto-cross passeront un peu plus tard, sans rester longtemps. Je serais seul jusqu’au lendemain. C’est orienté plein est, donc demain j’aurais le lever de soleil en pleine face…

Je sais que j’arrive à la fin de cette aventure, que demain je rallierais les Estables. Je suis content de moi, malgré la douleur j’ai réussi à arriver jusque-là, et même en avance sur mes prévisions. Il me reste l’ascension du mont Mézenc demain matin, et vers midi je devrais être à la voiture.

J4 : 18,2km  +680m  -300m

Mont Gerbier de Jonc
8co2rSPta.IMG_20230809_120040_551.jpeg

Vue du cirque des Boutières
8co2sPJFs.IMG_20230809_174728_284.jpeg

Rocher des chèvres (et des gens)
8co2tZgfw.IMG_20230809_174736_254.jpeg

8co2wGi8C.IMG_20230809_174904_517.jpeg

8co2xGzJV.IMG_20230809_175424_824.jpeg

Vue du cirque des Boutières
8co2yS4zj.IMG_20230809_175435_039.jpeg

8co2A4guO.IMG_20230809_175438_216.jpeg

Mont Mézenc, destination du lendemain
8co2BjQJV.IMG_20230809_175701_088.jpeg

8co2CoGGy.IMG_20230809_175934_411.jpeg

La chèvre, insensible au vertige
8co2DxDDW.IMG_20230809_193724_150.jpeg

Vue du bivouac n°4
8co2Eq6hB.IMG_20230809_204520_806.jpeg

Jeudi : Levé 6h30, nuit de bivouac, autrement dit pas terrible, mais ce n’est pas grave, vite le lever de soleil ! J’ai bien fait de me lever, c’est splendide… Je mitraille, mais comme souvent, cela ne rend pas aussi bien que ce que l’on a devant les yeux. Mais c’est vraiment superbe. Axel Kahn mentionne également ce passage dans son bouquin, et de mémoire il le classe dans ses 5 plus beaux paysages traversés lors de sa seconde diagonale de la France. Je suis content d’être passé par là. Et encore une pensée pour lui.

Vu l’heure matinale, les sentiers vers le Mézenc ne devraient pas être trop empruntés. Ça me va. En route. La montée est assez soft, je m’attendais à pire. Et effectivement, il n’y a pas foule. Je suis au sommet avant 9h. Il y a 2 sommets, je fais l’un, puis l’autre. Au 2ème, une tente. On entend ronfler à l’intérieur. Je regarde la table d’orientation, magnifique, gravée dans de la lauze. La vue à 360° est très belle. Il y a plusieurs tables d’orientation. 3 de mémoire. De quoi reconnaître toutes les montagnes alentours, jusqu’au Mont Blanc d’ailleurs.

Allé je me remets en route, je redescends vers les Estables. Au fur et à mesure de ma descente, énormément de randonneur en sens inverse. Le temps que je redescende du Mézenc, il est littéralement pris d’assaut ! C’est compréhensible, le coin est magnifique et la montée est modérée. En tout cas je suis content d’avoir évité la foule.

Je redescends vers les Estables, avec dans un coin de tête l’envie de me rendre sur les lieux de tournage de Kaamelott, notamment pour les scènes du rocher d’Excalibur dans la saison 5 (pour les passionnés). Pour cela je sors du GR, et emprunte des petites routes goudronnées. J’arrive jusqu’à une grande maison Ardéchoise authentique, restaurée, avec un panneau « fondation patrimoine ». Je tape à travers champ (chut) pour me traîner (j’ai toujours très mal), jusqu’au rocher. Je finis par le trouver, grâce aux photos des fans sur internet. Encore une fois le lieu est superbe, on comprend qu’ils soient venus tourner ici !!

Retour à la voiture… C’est jour de marché aux Estables, heureusement que je m’étais garé à l’écart !! Retour à la civilisation, je me mets pieds nus, oh oui c’est le bonheur sur Terre. Je pars promener comme ça, nous sommes en plein air, personne ne le sentira.

J5 : 11,2km  +310m  -520m

TOTAL : 94,4km, +2740m  -2780m, en 3 jours et 2 demi-journées.

Au retour je me calerai au bord du lac de St Martial, les pieds en éventail.

Je savais que l’Ardèche regorgeait de paysages magnifiques, de villages préservés de l’urbanisation (mais pas de la désertification malheureusement, cela va souvent de pair), et que je pouvais me dépayser réellement à 2 pas de chez moi. Mais je ne pensais pas me régaler autant. Pour moi c’est un autre monde, un autre climat, une autre architecture, d’autres arbres, d’autres roches, d’autres animaux, bref une autre vie que chez moi. Je n’idéalise pas ce que cela doit être d’y vivre à l’année, mais le temps de vacances, ou de randonnées, ce n’est que du bonheur.

Merci

Lever de soleil au cirque des Boutières
8co2KYoO0.IMG_20230810_063308_853.jpeg

8co2LTMti.IMG_20230810_063515_594.jpeg

8co2N9xVU.IMG_20230810_064510_612.jpeg

Vue du sommet du Mézenc
8co2O0j2K.IMG_20230810_084153_159.jpeg

Sommets du Mézenc
8co2PmO5P.IMG_20230810_084525_782.jpeg

8co2QheL4.IMG_20230810_085716_828.jpeg

8co2RncoV.IMG_20230810_091007_604.jpeg

8co2SA4rb.IMG_20230810_092001_751.jpeg

Environs des Estables
8co2TpMOD.IMG_20230810_102347_941.jpeg

8co2UuLy0.IMG_20230810_103946_341.jpeg

8co2Vp3fa.IMG_20230810_104041_648.jpeg

Lieu de tournage de Kaamelott
8co2WrjKC.IMG_20230810_111201_965.jpeg

Rocher d'Excalibur
8co2Xjcgg.IMG_20230810_111330_067.jpeg

8co2YdOGb.IMG_20230806_162101_530.jpeg

8co2ZDXNW.IMG_20230806_161406_211.jpeg

Lac de St Martial, repos bien mérité!
8co30rd2X.IMG_20230810_145509_701.jpeg


PRODUITMarqueModèle/ComplémentPoids (gr)Commentaires
BIVOUAC3215
SAC A DOSOspreyExos 58 avec Housse anti-pluie Decathlon1350Top! Rien à redire
TENTEBig AgnèsFly creek HV UL2 avec 11 sardines + FOOTPRINT1160Super pour une personne avec sac, et un peu de place en +
DUVETSea to summitQuilt Ember 1420Donné 10° confort, je dirais plutôt 15° ;-)
SAC ETANCHE DUVETSea to summitUltra-sil nano 8L25
MATELAS MOUSSEHighlanderCamper mat recoupé220Fait son job. Pratique pour poser les affaires dessus le matin, le temps de replier la tente.
FRONTALEPetzlE-LITE40Super rapport poids/prix/autonomie
CUISINE378
SAC ETANCHE BOUFFESea to summitUltra-sil 4L28
POCHE A EAUHydrapak3L Shape shift200Très satisfait, la même depuis des années, jamais eu de souci
GOURDE FILTRANTEKatadyn1l BeFree60Léger, passe inaperçu dans le sac
COUVERTToaskpetite cuillère titane10
COUTEAUOpinelN°25Difficile de faire + petit!
SACS PLASTIQUES10 L x 515Pour rembarquer les déchets. Un vrai MUL les jette dans la nature?? Hihihi
TUPPERWAREpetit tupp plastique60Très pratique
SANTE258
Sac étanche SantéSea to summitUltra-sil 2L22
dolipraneX 33
lentilles de contact3 paires de rechange14
mouchoirs3 paquets70Mouchoir/PQ
dentifriceDans petit compartiment pour trempage de lentilles de contact6
brosse à dentmanche coupé en 2 évidemment! La partie brosse également…5
lingette désinfectantex 15
Tire-tic2
baume du tigreDans petit compartiment pour trempage de lentilles de contact8
homéoplasmineDans petit compartiment pour trempage de lentilles de contact7Multi-usage : Irritations, baume à lèvres…
savonPetites chutes, celles que l'on jetterait presque à la maison5
pansement ampouleCompeedAssortiment15
strap15Pour faire tenir les Compeed, ou usage seul en prévention des frottements
fil/aiguille2 aiguilles (ça se perd tellement facilement!)1pour percer les ampoules/recoudre un tissu
boules quiès3pour gagner de précieuses heures de sommeil en cas de vent/pluie
briquetMini Bic10
duck tapeMini rouleau4
épingle à nourrice1Pour….je ne sais pas. Mais c'est pas lourd, on ne sait jamais.
sucredosette de sucre en poudre2En cas d’hypoglycémie, ou de blessure qui fait tourner de l’oeil (je crains le sang…)
crème solairecontenant 50mL60
VIE QUOTIDIENNE955
LUNETTES SOLEILCairnAvec boîte115
LUNETTES VUEdans la boîte des lunettes de soleil20
PORTE-MONNAIEpochette étanche avec CB, permis, CI, 1 chèque etc…50
SERVIETTE BAINSea to summit120En cas de douche. Du coup je ne m'en suis pas servi cette fois-ci.
CHARGEUR TELEPHONEBlackview75
BALISE GPSSpotGen 4140Pour rassurer la famille si absence de réseau + donner position sur la carte, c'est toujours sympa pour les proches.
BATTERIE EXTERNEBaladeoNomade 6600170
CORDAGESdyneema ou hauban en petite longueur20Multi-usages : hauban supplémentaires, lacet de rechange…
FEUILLE/STYLOstylo bic coupé en 35Pour écrire, on ne sait jamais. Horaire de bus, train, nom de joli coin traversé…
CARTES IGNimprimées sur feuilles A4, en complément du GPS40moins lourd que carte classique et couvre exactement ma zone
LIVREAxel Kahn : "entre 2 mers"150"superflu" obligatoire!!
SAC ETANCHESea to summitUltra-sil 20L50Au cas où. Pour la tente par exemple, si repliée trempée
VETEMENTS DANS LE SAC1860
SACS ETANCHESSea to summitUltra-sil nano 4L x 2 : 1 linge propre, 1 linge sale40
VESTEBlack diamondLiquid point shell430Imperméable et coupe-vent. Légère et efficace.
POLAIREOdloSteam Hoody midlayer400Plutôt fine. Il ne faut pas qu'il fasse trop froid non plus.
PANTALONFjallravenHIGH COAST ZIP OFF380Léger et solide, convertible en short. J'adore!!
T-SHIRTRabInterval100
CALECONPumaBoxer long85top pour marcher, évite le frottement des cuisses et ne remonte pas
CHAUSSETTESX-socks60Pour mettre aux pieds.
CHAUSSONSNorth faceChaussons duvet. On a un look d'enfer avec.210Super pour le bivouac frisquet ;-) m'a déjà servi de secours lorsque j'avais trop mal aux pieds pour garder les chaussures, elles ont fait 8km sur Stevenson ;-)
CHAPEAUHaglofsSolar IV Hat75Léger, prend peu de place dans le sac, top
BONNETMcKinley40
TOUR DE COUIcebreaker40
TOTAL SAC A VIDE6666Chiffre final => Je n'ai pas fait exprès!
SUR MOI2613
SHORTFjallravenHIGH COAST ZIP OFF, juste le short230
CALECONPumaBoxer long85
CHAUSSETTESIcebreaker60
T-SHIRTColumbiaZero rules150
TELEPHONEBlackviewBV5100 + Dragonne 8g288Téléphone - GPS - Appareil photo - Internet
CHAUSSURESLe SoulorOssau, Montantes1800Toutes en cuir, faîtes à la main en Béarn. Peuvent servir de parpaing, de masse…
BATONTomtom015Fait maison en platane500Fidèle compagnon! 3ème jambe, repousse-bêtes sauvages, repose-randonneur, occupation des mains lors des portions planes ennuyeuses, donne un style merveilleux, gratte-dos, numéro de téléphone dessus en cas de perte...


Edit : légendes sur certaines photos + date ajoutée au titre

Dernière modification par tomtom015 (09-02-2024 07:08:02)

Hors ligne

#2 08-02-2024 19:25:49

Yapluka
Membre
Inscription : 23-05-2023

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

pouce très sympa,  ce récit ! Et ça fait du bien de retourner un peu en août  smile Merci et bravo   calin

Hors ligne

#3 08-02-2024 19:35:08

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Merci Tomtom15 pour ce retour, il y a des coins qui me plaisent beaucoup !


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#4 08-02-2024 20:35:09

Road Tripeur
Plus MUL que babouche
Inscription : 04-07-2014

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Salut,

tomtom015 a écrit :

#698448Même si en ce qui me concerne, mon plus gros souci, ce sont les ampoules. Les pieds, en général. La nature m’a pourvu de machins très larges, et courts. Les fabricants de chaussures travaillant pour la norme, dont je ne fais pas partie, je dois m’adapter à ce que je trouve, trouver la marque qui taille le plus large, et faire avec. En gros, j’ai un orteil de trop. En tout cas si j’en juge les chaussures proposées dans le commerce, même au rayon « taille large » que j’ai vu une fois à Decathlon, et qui m’a bien fait rire (jaune). Quelqu’un qui fabrique des sandales sur-mesure m’a dit un jour que je fais du 40 en longueur, et du 50 en largeur.

Bien belles chaussures que tu as ! Le fait qu'elles soient sur-mesure n'a pas réglé ton problème ?
Sinon les chaussures minimalistes, ou au moins sans talon, ont l'avant de la chaussure plus large que les autres modèles du commerce.
R.T.


"Le tourisme c'est envoyer des gens qui seraient mieux chez eux, dans des endroits qui seraient mieux sans eux."
L.F.C.

Hors ligne

#5 09-02-2024 08:54:48

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Bonjour,
merci pour ce récit.
Tu restitues bien l'ambiance "plateau ardéchois".
Comme j'habite à un jet de pierre, ce sont des lieux ou je pars régulièrement pour quelques jours, de plus en plus en "déambulation" en m'éloignant des GR et GRP que j'ai déjà beaucoup parcourus.
Les prévisions météo étant bonnes pour la semaine prochaine, ce sera ma mise en jambes 2024, je ne sais trop de quel côté, j'aime beaucoup le secteur Thines, Montselgues, notre dame des neiges etc....
Tu vois tu peux revenir lol
ps: l'Aubrac c'est magnifique...aussi.

Hors ligne

#6 09-02-2024 10:59:17

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Tu as beaucoup de belles photos mais beaucoup sont altérées.
Tu utilises ton smartphone, c'est ça ?
Est-ce que tu nettoies la surface de l'objectif avant de prendre les photos ? C'est le problème des smartphones, on a tendance à mettre les doigts dessus quand on le sort de la poche.
Moi j'ai toujours un petit chiffon (pour les lunettes), c'est super efficace.

Dernière modification par tolliv (09-02-2024 11:00:14)


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#7 09-02-2024 16:20:25

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Merci à tous pour vos messages! Ça fait bien plaisir  smile

Tolliv => oui j'utilise mon téléphone pour les photos. Au mois d'août j'avais la vitre de protection des objectifs qui était cassée, du coup sur certaines photos on voit des traits de lumière. Depuis je l'ai changée.
C'est vrai que certaines photos apparaissent un peu "pixelisées" (si c'est de cela que tu parles), mais je pense que c'est le traitement par le forum, car d'origine elles ne sortent pas comme cela il me semble.
Et sinon non, je ne prends pas la peine de nettoyer l'objectif avant de prendre des photos...  Tu as raison, je devrais m'y mettre.  pouce

brons07 a écrit :

Bonjour,
merci pour ce récit.
Tu restitues bien l'ambiance "plateau ardéchois".
Comme j'habite à un jet de pierre, ce sont des lieux ou je pars régulièrement pour quelques jours, de plus en plus en "déambulation" en m'éloignant des GR et GRP que j'ai déjà beaucoup parcourus.
Les prévisions météo étant bonnes pour la semaine prochaine, ce sera ma mise en jambes 2024, je ne sais trop de quel côté, j'aime beaucoup le secteur Thines, Montselgues, notre dame des neiges etc....
Tu vois tu peux revenir lol
ps: l'Aubrac c'est magnifique...aussi.

Merci pour le compliment. Content d'avoir bien restitué l'ambiance de ton pays! Qui est magnifique. Je ne connais pas le secteur Thines, Montselgues, mais je le découvrirai avec plaisir. Notre-dame-des-neiges et ses environs superbe!

Oh oui l'Aubrac c'est magnifique... J'y suis passé en voiture récemment, miam quelle merveille!

road tripeur a écrit :

Bien belles chaussures que tu as ! Le fait qu'elles soient sur-mesure n'a pas réglé ton problème ?
Sinon les chaussures minimalistes, ou au moins sans talon, ont l'avant de la chaussure plus large que les autres modèles du commerce.

Bonjour, non malheureusement, l'investissement de chaussures "Le Soulor" n'a pas réglé le problème... C'est bien ce que j'espérais en passant commande, mais à ma grande déception, ce ne sont pas des chaussures sur-mesure, mais précisément des chaussures "adaptées" à mes pieds. Et la différence est énorme. Ils travaillent très bien, la qualité est top, ce sont de supers chaussures, ultra-costauds, étanches, le pied est super bien protégé (quand on y a goûté, difficile de retourner aux chaussures classiques, on a l'impression de sentir chaque caillou), mais.....ce n'est pas du sur-mesure.
J'avais pourtant bien pris mes précautions, envoyé toutes les mesures demandées (on peut commander à distance), je les avais appelé pour m'assurer qu'ils étaient bien capables de faire des chaussures aussi larges, ils m'avaient dit oui... Et au final, j'ai reçu des chaussures à base classique (donc mon pied est plus large de 2cm par rapport à la semelle intérieure, comme dans toutes les chaussures du commerce), et c'est l'habillage en cuir tout autour qui est travaillé pour que mon pied rentre. Donc je suis à l'aise dedans, mais les 2 côtés de mon pied ne reposent pas sur la semelle intérieure, mais sur les coutures finalement. Je ne sais pas si je suis clair. Pour une journée de marche ça va, mais pour des longues distances, il n'y a aucune différence avec mes précédentes paires, les ampoules apparaissent sur mes petits orteils, qui sont compressés.
Loin de moi l'idée de faire une mauvaise publicité du Soulor, simplement, ce n'est pas du sur-mesure. Je les ai appelés, ils m'ont dit qu'ils ne peuvent pas faire une base plus large (j'entends par là la semelle extérieure), mais qu'ils peuvent les retravailler. Je les ai renvoyés à leurs frais, ils ont un peu travaillé le cuir pour l'assouplir, mais ce n'est toujours pas suffisant. J'ai hésité à leur renvoyer encore...mais je me suis résigné, en me disant que malgré tout ce sont de supers chaussures, avec un savoir-faire précieux, faites en France, avec des matériaux français. Budget bien loin du Decathlon, mais quand on y réfléchit, elles sont quasiment à vie, puisque réparables et re-semmelables à volonté. Donc le calcul au final penchera en leur faveur, sans parler du bilan carbone...

Bref, je les ai toujours. Mais j'ai poursuivi ma quête de réelles chaussures sur-mesure, et je pense avoir trouvé... un artisan de l'Aubrac justement, que j'ai rencontré cet hiver... j'ai passé commande... je les attends avec impatience vous imaginez.......... comme un gamin qui attend Noël !

Je ne connais pas les chaussures minimalistes dont tu parles, tu aurais un exemple ou un lien par hasard?

Encore merci

Hors ligne

#8 09-02-2024 16:51:23

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

tomtom015 a écrit :

#698511C'est vrai que certaines photos apparaissent un peu "pixelisées" (si c'est de cela que tu parles), mais je pense que c'est le traitement par le forum, car d'origine elles ne sortent pas comme cela il me semble.

Non, je ne parle pas de pixelisation mais de bouillie de pixels comme on peut voir sur ta photo "Ferme d'Astérix n°2".
Cela pourrait être la vitre de protection cassée mais ce défaut apparaîtrait sur toutes les photos !


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#9 09-02-2024 17:11:57

Road Tripeur
Plus MUL que babouche
Inscription : 04-07-2014

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Salut,

tomtom015 a écrit :

#698511Je ne connais pas les chaussures minimalistes dont tu parles, tu aurais un exemple ou un lien par hasard?

J'avais été tenté aussi par la qualité et l'idée d'avoir de vraie chaussures qui durent... ensuite je suis passé aux minimalistes big_smile

En "intermédiaire" tu as les chaussures dites "zéro drop", donc sans rehausse du talon mais avec une forme plus large à l'avant pied comme les fameuses Altra Lone peak ou leurs récentes concurrentes Topo athletic Ultradventure.

Ensuite dans les vraies minimalistes, qui dans l'idée essaient de s'approcher le plus possible de la marche pieds nus, on peut aller jusqu'à des choses vraiment très simples.

On trouve de tout entre les deux, y compris pour marcher en ville. Je vais pas mentir mon budget pompes a doublé depuis que j'y suis passé mais l'expérience de marche a pris une autre dimension.
R.T.


"Le tourisme c'est envoyer des gens qui seraient mieux chez eux, dans des endroits qui seraient mieux sans eux."
L.F.C.

Hors ligne

#10 09-02-2024 18:29:56

Cat 09
Membre
Inscription : 04-03-2020

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Merci pour ce récit qui me donne envie de quitter (un peu) ma montagne !

Hors ligne

#11 09-02-2024 18:53:04

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Bonsoir,
le Vaucluse c'est bien aussi, j'aime beaucoup le secteur montagne de Lure, les environs de Dignes (04, je sais...)j'y vais depuis 4 ans à l'automne, c'est très calme et superbe.
Cette année c'était sur le sentier d'art de Dignes les bains. Super!
et puis lire du Giono en situation...pas de mot.

Hors ligne

#12 09-02-2024 19:53:11

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

brons07 a écrit :

#698519Bonsoir,
le Vaucluse c'est bien aussi, j'aime beaucoup le secteur montagne de Lure, les environs de Dignes

Cela m'intéresse. N'hésite pas à partager tes parcours dans une discussion ad hoc.
Ou je te contacte et on fera une rando-peèterie.


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#13 10-02-2024 08:56:31

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

cat 09 a écrit :

Merci pour ce récit qui me donne envie de quitter (un peu) ma montagne !

Chouette! Quelle montagne?

raod tripeur a écrit :

Ensuite dans les vraies minimalistes, qui dans l'idée essaient de s'approcher le plus possible de la marche pieds nus, on peut aller jusqu'à des choses vraiment très simples.

Ah oui effectivement... Nous sommes totalement à l'opposé des "parpaings" Ossau du Soulor!  lol
Ce doit être pour un tout autre usage du coup. Mais j'en reviens à mes pieds, jamais je ne trouverais donc de chaussures "five fingers" adaptées à mes pieds!! Hihi

tolliv a écrit :

Non, je ne parle pas de pixelisation mais de bouillie de pixels comme on peut voir sur ta photo "Ferme d'Astérix n°2".
Cela pourrait être la vitre de protection cassée mais ce défaut apparaîtrait sur toutes les photos !

D'accord je vois ce que tu veux dire. Oui cela doit être de la saleté.
Pour la vitre cassée, cela a pour effet d'ajouter des traits de lumière, sur certaines photos, selon l'angle de rayonnement du soleil, et selon le niveau de zoom utilisé j'ai remarqué. Heureusement aujourd'hui c'est réparé. Car pour un appareil non professionnel, je trouve que ça fait de jolies photos malgré tout.

Hors ligne

#14 10-02-2024 10:06:29

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Avec plaisir Tolliv.

Hors ligne

#15 10-02-2024 10:51:57

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Tomtom15, je vois sur l'itinéraire que tu as effectué que cela longe parfois des routes. Ce n'est pas trop pénible ?


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#16 10-02-2024 10:58:37

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Tomtom15, je suis en train de regarder les parcours possibles sur les Monts d'Ardèche : il existe le GR420 avec 230km. Cela passe par certains endroits par lesquels tu es passé.
C'est bien ?


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#17 10-02-2024 11:12:36

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

tomtom015 a écrit :

#698541 Nous sommes totalement à l'opposé des "parpaings" Ossau du Soulor!  :


Car pour un appareil non professionnel, je trouve que ça fait de jolies photos malgré tout.

288g le smartphone ça fait également un beau parpaing eek ...

Je trouve que le téléphone même s'il n'est pas lourd dans l'absolu fait partie des trucs qui dérangent le déroulement fluide de la marche, surtout par son volume mais aussi son poids.

En ligne

#18 10-02-2024 12:35:57

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Bilbox a écrit :

#698560Je trouve que le téléphone même s'il n'est pas lourd dans l'absolu fait partie des trucs qui dérangent le déroulement fluide de la marche, surtout par son volume mais aussi son poids.

ça c'est dans le cas où il se trouve dans une poche de pantalon/short.
Mais dans la poche latérale du sac à dos ou dans une banane, c'est moins lourd et volumineux qu'une flasque 500mL !


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#19 10-02-2024 19:32:13

frneko
Marcheur aveugle
Lieu : 81600 GAILLAC
Inscription : 14-01-2021

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Récit très sympa réalifste.
Plus lourd que le baume du Tigre, mais très efficace pour ddes douleurs tendineuses ou articulaires j'ai testé et adopté "Articulations & muscles" de chez Pure Essentials, un roll-on.


Jeune de 68 ans, aveugle à 99%, je randonne guidé, pas à pas par Rose ma compagne.

Mon trombi, nos récits de rando, mes listes...
Mon trombi, nos récits de rando, mes listes...

En ligne

#20 10-02-2024 23:06:32

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

tolliv a écrit :

je vois sur l'itinéraire que tu as effectué que cela longe parfois des routes. Ce n'est pas trop pénible ?

Dans l'ensemble les routes suivies sur ce parcours sont des petites routes, peu empruntées, même en août. De mémoire, cela ne m'a pas dérangé plus que ça, je pouvais marcher en plein milieu de la route, sans souci.
Il y avait une belle portion de bitume en montée après le lac d'Issarlès, une autre belle portion entre la ferme de villevieille et la D116. Ensuite sur la carte le GR emprunte la D116 jusqu'à Sainte Eulalie, mais dans la réalité il longe surtout la Loire, portion que l'on voit sur une des photos.
Puis tu as toute la partie où les GR3, 7, 420 et GRP longent la D378 aux environs du Gerbier, mais la plupart du temps le sentier est distinct de la route.

tolliv a écrit :

je suis en train de regarder les parcours possibles sur les Monts d'Ardèche : il existe le GR420 avec 230km. Cela passe par certains endroits par lesquels tu es passé.
C'est bien ?

Je viens de regarder le tracé du GR 420, apparemment il emprunte un tracé plus au Nord-Est que la zone où j'étais. Les seuls points communs sont le passage à Sagnes-et-Goudoulet, puis la portion de la ferme de Bourlatier aux cirque des boutières en passant par le Gerbier.
Du coup je ne pourrais te répondre que pour cette partie-là, tu as vu mon point de vue sur le cirque des boutières! Incontournable! Et à y être fais le crochet au sommet du Mézenc.
Je ne connais donc pas tout le reste du tracé, mais je suis persuadé que la majorité des paysages traversés seront magnifiques, tu es toujours dans le PNR des Monts d'Ardèche, et je pense même que ce sera des parties plus sauvages, moins fréquentées, que la zone Gerbier/lac d'Issarlès. Un ardéchois te le dirait mieux que moi.
En tout cas à ta place j'irais sans hésiter  pouce

frneko a écrit :

Récit très sympa réaliste.
Plus lourd que le baume du Tigre, mais très efficace pour des douleurs tendineuses ou articulaires j'ai testé et adopté "Articulations & muscles" de chez Pure Essentials, un roll-on.

Merci à toi, c'est sympa.
Autant j'essaierai, pourquoi pas. Apparemment il existe aussi en tube avec la même composition, peut-être sera-t'il moins lourd!
En tout cas merci

Hors ligne

#21 11-02-2024 11:12:10

Jurgen76
Membre
Lieu : Normandie
Inscription : 11-03-2023

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

tolliv a écrit :

#698558Tomtom15, je suis en train de regarder les parcours possibles sur les Monts d'Ardèche : il existe le GR420 avec 230km. Cela passe par certains endroits par lesquels tu es passé.
C'est bien ?

Hello,

Tout comme Tolliv, le récit me donne envie de parcourir ce bout de France que je ne connais pas du tout.
Je regarde aussi du côté du GR420, un "autochtone" a-t-il une idée d'une gare qui amène au plus prêt du parcours ?
Je vois Tain l'Hermitage ou Valence mais il y a peut-être d'autres villages desservis ?

Jürgen


Mon trombi ici

Hors ligne

#22 11-02-2024 11:29:52

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Salut Jurgen,

effectivement les possibilités d'arrivée en train sont réduites. A mon sens tu peux soit arriver par la gauche de l'Ardèche, ligne Clermont/Nîmes qui dessert Langogne, la Bastide-Puylaurent etc..., soit par la droite le long du Rhône, avec comme rare possibilité Tain l'Hermitage. Après j'imagine qu'il y a des réseaux de bus, il faut se renseigner.

Par la 1ère solution, tu peux t'arrêter à Langogne, la Bastide-Puylaurent ou Villefort, tu es pile à la frontière Lozère/Ardèche, et de là tu peux rayonner d'un côté comme de l'autre, c'est magnifique, je connais un peu certains coins, il y a de quoi faire....
Pour la deuxième solution, arrêt à Tain, apparemment tu peux remonter dans les Monts d'Ardèche par le GR42 et rallier le 420, mais du coup tu attaqueras forcément par une belle côte, puisque partant du Rhône.

Si tu ne connais pas du tout ces coins je te conseille la première solution, de rayonner un peu Lozère/Ardèche, c'est une région purement sublime...

Une nouvelle fois je ne parle que de ce que je connais, comme tu dis un autochtone sera de meilleurs conseils  pouce

Hors ligne

#23 11-02-2024 11:35:29

Jurgen76
Membre
Lieu : Normandie
Inscription : 11-03-2023

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Merci TomTom,

Tain l'Hermitage avec un raccord par le GR42 paraît plutôt pas mal !
Si j'y vais, je pense que je pars pour faire la boucle totale ^^

Encore merci.
Jûrgen


Mon trombi ici

Hors ligne

#24 11-02-2024 22:57:40

Cat 09
Membre
Inscription : 04-03-2020

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Tomtom015 a écrit :

cat 09 a écrit :

    Merci pour ce récit qui me donne envie de quitter (un peu) ma montagne !

Chouette! Quelle montagne?

La PBMDM (Plus belle montagne du monde)  big_smile ! Bon ça commence par un P et c'est (un peu) en France...

Mais je crois que je vais monter vers l'Ardèche, rien que pour voir en vrai les peluches à grosse tête, et les vaches avec les cornes à l'envers, sur la photo d'après les peluches (j'ai peur des vaches, mais avec des cornes comme ça, ça va  wink ).

D'ailleurs je crois que tout RL va se retrouver en Ardèche, suite à ton récit...

Hors ligne

#25 12-02-2024 04:50:55

kilosierra
Membre
Inscription : 20-01-2023

Re : [Récit + liste] 5 jours en Ardèche - Août 2023

Jurgen76 a écrit :

#698603

tolliv a écrit :

#698558Tomtom15, je suis en train de regarder les parcours possibles sur les Monts d'Ardèche : il existe le GR420 avec 230km. Cela passe par certains endroits par lesquels tu es passé.
C'est bien ?

Hello,

Tout comme Tolliv, le récit me donne envie de parcourir ce bout de France que je ne connais pas du tout.
Je regarde aussi du côté du GR420, un "autochtone" a-t-il une idée d'une gare qui amène au plus prêt du parcours ?
Je vois Tain l'Hermitage ou Valence mais il y a peut-être d'autres villages desservis ?

Jürgen

De Clermont et de St Etienne tu peux rallier le Puy en Velay en train. De là tu peux autant partir sur le St Jaques que vers le Stevenson. Ou, pourquoi pas monter aux Estables, si pas de bus, peut-être en autostop. Sinon tu en fais ta première étape, une trentaine de km.

Hors ligne

Pied de page des forums